You are on page 1of 5

Comparaison entre la norme nationale brésilienne et la norme Codex sur les conserves de sardines

Norme brésilienne
Article 2 Le présent règlement s'applique aux sardines en boîte pour le commerce intérieur et l'échelle internationale. Paragraphe Unique. Dans le produit final, à savoir, les sardines en conserve, viande devraient constituer au moins 50% (cinquante pour cent) par rapport au poids net déclaré

Norme Codex CODEX STAN 94 – 1981 – rev2 : 2007
1. CHAMP D'APPLICATION La présente norme s'applique aux sardines et produits du type sardines en conserve, conditionnés dans de l'eau ou de l'huile ou tout autre milieu de couverture approprié. Elle ne vise pas les produits de spécialité dans lesquels les sardines constituent moins de 50 pour cent m/m du contenu net de la boîte.

 Champ d’application identique Article 3 Aux fins du présent règlement considère les définitions suivantes: Sauvegarder: des moyens pour la sardine en conserve des produits fabriqués à partir de matières premières frais ou congelé, étêté, éviscéré (sauf pour les gonades et les reins), plus de la moitié des couvrir, emballé dans un contenant fermé hermétiquement et avoir subi un traitement thermique pour assurer leur stérilité commerciale. La matière première doit être l'une des espèces Famille Clupeidae ci-dessous:

2. DESCRIPTION 2.1 DEFINITION DU PRODUIT 2.1.1 Les sardines ou produits du type sardines en conserve sont préparés à partir de poissons frais ou congelés appartenant aux espèces suivantes: Sardina pilchardus Sardinops melanostictus, S. neopilchardus, S. ocellatus, S. sagax, S. caeruleus, Sardinella aurita, S. brasiliensis, S. maderensis, S. longiceps, S. gibbosa Clupea harengus, Clupea bentincki, Sprattus sprattus, Hyperlophus vittatus Nematalosa vlaminghi, Etrumeus teres Ethmidium maculatum Engraulis anchoita, E. mordax, E. ringens Opisthonema oglinum 2.1.2 La tête et les branchies doivent être complètement éliminées; les écailles et/ou la queue peuvent être enlevées. Si les poissons sont éviscérés, ils doivent être pratiquement exempts de parties viscérales autres que la rogue, la laitance ou les reins. Si les poissons ne sont pas éviscérés, ils doivent être pratiquement exempts de nourriture digérée ou non. 2.2 DEFINITION DE LA TRANSFORMATION Les produits sont conditionnés dans des récipients hermétiquement scellés et doivent avoir fait l'objet d'un traitement thermique suffisant pour en garantir la stérilité commerciale.

-

a) Sardinella Janeiro (= S. brasiliensis); b) Sardinella aurita; c) Sardina pilchardus;

- d) Sardinops sagax et de leurs souches (S. melanostictus, S. neopilchardus et S. caeruleus); e) Opisthonema oglinum, et f) Opisthonema libertate.

-

II - contenant hermétique: celle qui a été conçu pour empêcher l'entrée de micro-organismes pendant et après le traitement thermique, afin de maintenir la stérilité commercial; III - stérilité commerciale: état obtenu par application de chaleur suffisante, seuls ou en combinaison avec d'autres procédés de conservation des aliments qui assure la destruction des formes viables de microorganismes pathogènes et d'autres organismes capables de changer le produit et peuvent se multiplient dans les normales de stockage IV - Pré-cuisson: cuisson à laquelle elle soumet le poisson pour extraire une partie de leur filet de visant à les élaborer davantage.

filet: Muscle sans os de la colonne vertébrale.sardines dalle (réservé exclusivement à l'espèce Opisthonema oglinum. une zone géographique. Paragraphe Unique. «X» désignant un pays. sont classés en: I . libertate). III . S.d'autres formes de présentation: pour permettre à d'autres formes de présentation.râpé: petits morceaux de muscle de taille uniforme qui ne sont pas agglutinées.3 PRESENTATION Tout mode de présentation est autorisé sous réserve: (i) que la boîte contienne au moins deux poissons. II . Le Comité a décidé que plus d’informations étaient nécessaires pour évaluer cette proposition et a prié la délégation équatorienne de resoumettre un nouveau document de projet décrivant tous les éléments requis conformément au Manuel de procédure et à la procédure pour l’ajout d’une espèce. O. pour examen à l’occasion de la prochaine session du Comité » Pas de nouveaux éléments depuis. selon leur forme. (iv) que la boîte ne contienne qu'une seule espèce de poissons. Différences majeures au niveau des espèces couvertes par les normes Seules 8 espèces sont communes aux deux normes :  il manque 14 espèces dans la norme brésilienne par rapport à la norme Codex  1 espèce de la norme brésilienne n’est pas couverte par la norme Codex L’équateur avait annoncé au Codex lors de CCFFP de septembre 2006 qu’il souhaitait faire une demande d’inclusion pour Opisthonema libertate notamment : extrait ALINORM 07/30/18 « proposition d’ajout des espèces Opisthonema libertate. dans la norme brésilienne deux notions liées à la présentation ne semblent pas être retrouvées : le fait qu’une boîte contienne au moins deux poissons et qu’une seule espèce de poisson soit présente par boîte Article 5 Les ventes de la désignation du produit sur les espèces de poissons transformés doivent répondre aux noms suivants: I . Article 4 Les sardines en conserve. et (iii) que le produit soit convenablement décrit sur l'étiquette afin de ne pas créer de confusion ou d'induire le consommateur en erreur.1 NOM DU PRODUIT Le nom du produit doit être: 6. ÉTIQUETAGE Outre la Norme générale Codex pour l'étiquetage des denrées alimentaires préemballées (CODEX STAN 11985). 6. puisque. Opisthonema medirastre et Opisthonema berlangai dans la norme pour les sardines et les produits de type sardine en conserve . ou pour (ii) «Sardines X». et V . . de manière à ne pas induire le consommateur en erreur. II . l’espèce ou le nom commun de l’espèce ou toute combinaison de ces éléments en conformité des lois et usages du pays où le produit est vendu. S.1. L'inclusion de toutes les autres espèces de la famille Clupeidae présent règlement technique ne peuvent être admis après l'avis concluante de l'organe compétent.§ 130 La délégation équatorienne a présenté la proposition de nouveau travail décrite dans le document de salle CRD 19 et a souligné l’importance des espèces évoquées pour l'économie équatorienne. neopilchardus et S. avec ou sans peau.morceau: des morceaux de sardines qui ont au moins trois (3) cm de long maintien structure d'origine du muscle.Sardine du Pacifique (réservée à l'espèce Sardinops sagax et de leurs souches:S. IV . caeruleus) III . Opisthonema bulleri.  Par rapport à la norme Codex.et éviscéré: À l'exception des reins et des gonades.Sardine (réservé exclusivement à l'espèce Sardinella Janvier. 2. melanostictus. et (ii) que toutes les dispositions de la présente norme soient satisfaites. auparavant approuvé par l'organisme compétent sur la base d'une législation spécifique.1 (i) «Sardines» (exclusivement Sardina pilchardus (Walbaum)). les dispositions spécifiques ci-après sont applicables: 6. aurita et Sardina pilchardus).

le vin. l’interdiction d’utiliser des protéines hydrolysées? Certains peptides bioactifs commencent à être autorisés comme ingrédient 3. couleur.2 AUTRES INGREDIENTS Le milieu de couverture et tous les autres ingrédients utilisés doivent être de qualité alimentaire et conformes à toutes les normes Codex pertinentes. lorsqu'ils sont utilisés. II . l'ingrédient principal que les caractéristiques doivent une partie du nom du produit. lavés. outre la formation de matières premières liquides est (sont) ajouté (s) au moins 6% (six pour cent) d'huile (s) année (s).au propre jus avec de l'huile (s): lorsque. De très nombreuses autres possibilités sont conformes aux prescriptions de la norme Codex : « Sardines du Brésil ». Il est interdit d'utiliser des protéines hydrolysées.les ingrédients facultatifs: le sel. Paragraphe Unique. les additifs délibérée. les légumes. La majorité des dénominations de la norme brésilienne ne sont pas conformes aux dispositions de la norme Codex  Sardina pilchardus devrait être la seule espèce à pouvoir être étiquetée « Sardines »  Sardinella janvier et S. odeur.obligatoire des ingrédients: sardines.  Pourquoi est-il soulevé. l'eau potable.au propre jus: Le produit fabriqué avec la constitution même de la matière première liquide utilisés. a ajouté ou l'absence d'ingrédients et d'additifs. « Sardines du Chili ». fichier joint sur les dénominations sardines  Sardinops sagas et autres peuvent effectivement être étiquetées « Sardines du Pacifique » mais pas uniquement.« Sardines Allaches »…) – cf. la liste des exemples suivants: I . dûment approuvé par le organisme compétent sur la base d'une législation spécifique. 3. l'étiquette doit porter des mentions descriptives qui ne puissent créer de confusion ou induire le consommateur en erreur. 6. « Sardines sardinops »…  Opisthonema oglinum devrait être étiqueté « Sardines Chardin fil » ou « Sardines de l’Atlantique Ouest »… « Sardines dalle » ne semble pas conforme (d’après Fishbase « dalle » n’est pas le nom commun de l’espèce en portugais) Article 6 Le nom du produit doit être composé de l'espèce.1 NOM DU PRODUIT 6.1. II . d'huile d'olive. cela doit être déclaré sur l’étiquette à proximité immédiate du nom du produit. étêté.dans l'huile (s) année (s): Le produit qui a la couverture par l'huile (s) année (s) avec maximum 12% (douze pour cent) d'eau par rapport à le poids net déclaré. FACTEURS ESSENTIELS DE COMPOSITION ET DE QUALITE 3. VI . III .les caractéristiques sensorielles: aspect. les légumes et les autres déjà approuvées par l'organe compétent. sous réserve des autres préparations d'un différent. doivent être remplies les conditions suivantes: I . éviscéré (sauf pour les reins et gonades).la marinade: le produit qui a la couverture par le biais du vinaigre. II . 5 et 6 présent règlement. d'autres huiles végétales comestibles.au vin blanc: le produit qui a comme principal moyen de vin blanc de couverture. de vinaigre. saveur et la texture doit présenter . V . 5 quand ils utilisent la désignation ou la Sardine Sardine du Pacifique Sardine ou de la dalle) et le milieu de couverture en cas d'utilisation. 6. § 3 autres sardines en conserve peuvent être développés qui ont satisfait aux exigences prévues aux art. avec un pH approprié pour le produit et VII . feront partie du nom du produit.dans une sauce: le produit qui a la sauce milieu de couverture basée sur aqueuses.3 DECOMPOSITION Les produits ne doivent pas contenir plus de 10 mg/100g d'histamine sur la base Article 8 Le traitement des sardines en conserve. § 2 doit inclure le nom du produit. aurita devraient être étiquetées « Sardines X » (par exemple : « Sardines du Brésil » . si la matière première a été fumé ou explicative ci-jointe si la matière première a été parfumé à la saveur de fumée. être nettoyés.1 MATIERE PREMIERE Les produits doivent être préparés à partir de poissons sains appartenant à l'une des espèces mentionnées dans la section 2. les fruits.  Les dispositions du Codex se retrouvent dans la norme brésilienne qui est beaucoup plus détaillée sur les milieux de couverture 3. Article 7 La composition du produit comprend les ingrédients suivants: I .1. § 1 Les moyens de protection.3 Si le poisson a été fumé ou aromatisé à la fumée. Dans la composition des sauces différentes. condiments. leur mode de présentation (à l'exception des aussi dans la partie I de l'art. épices et saveurs. dans la norme brésilienne. ou sans sel ajouté.naturelles pour désigner un produit qui est couvert par un faible saumure. 6.1.4 En outre.1 et d'une qualité qui leur permette d'être vendus à l'état frais pour la consommation humaine. augmenté ou non d'autres aliments gras et les arômes.2 La désignation du milieu de couverture doit faire partie intégrante du nom du produit.caractéristiques de la matière première: sardines utilisées dans la préparation de conserves doivent assister à ce RTIQ prévoit pour le poisson frais. huileuses ou aqueuse et grasse. IV .

 Dispositions concordantes Article 9 Les additifs et adjuvants utilisés dans la technologie de transformation de sardines en conserve doivent se conformer aux lois et règlements nationaux établis par les autorités nationales de la santé compétents. selon le plan d'échantillonnage fixées dans la législation spécifiques. en quantités pouvant présenter des risques pour la santé conformément aux normes établies par la Commission du Codex Alimentarius. jusqu'à ce que la période de validité établie. le produit fini: (i) doit être exempt de micro-organismes capables de se développer dans les conditions d'entreposage normales. Paragraphe Unique.RIISPOA.  Additifs autorisés comparaison possible) non listés (pas de 4. 5. L'article 13.Caractéristiques physiques et chimiques: l'analyse de l'histamine doivent être effectués dans un éventuel et échantillons pris au hasard. le produit fini: L'article 15.caractéristiques. L'article 11. y compris celles produites par des micro-organismes. pratiques d'hygiène pour rendre le produit doit être conforme aux dispositions de la une législation spécifique. 5. Aucune unité d'échantillonnage peut avoir plus de 200 résultats mg / kg. III .5) (CAC / RM 42-1969). de la valeur moyenne mesurée dans l'échantillon analysé. sur la base la moyenne des échantillons. comme spécifié dans le tableau de défauts (annexe III). IV . Les contaminants organiques et inorganiques ne doit pas être présents en quantités dépassant les limites fixées par l'organe compétent de la Santé. b) être d'un matériau sûr et défauts c) l'inspection visuelle ne doit pas être divulguée qui compromettent l'intégrité et la validité le produit final. 5. Sardines utilisés dans la préparation de conserves sont soumis à des méthodes d'inspection prescrit dans le règlement pour l'industrie et à l 'inspection sanitaire des produits d'origine animale . 8. Les critères macroscopiques.1 MATIERES ETRANGERES La présence dans l'unité-échantillon de toute matière qui ne provient pas du poisson.HACCP dans les industries où les sardines en conserve sont préparés conformément à la législation spécifique.2 Quand il est analysé selon les méthodes d'échantillonnage et d'examen appropriées prescrites par la Commission du Codex Alimentarius. le produit ne doit pas contenir de matières étrangères à votre composition. ADDITIFS ALIMENTAIRES Seuls les additifs mentionnés ci-après peuvent être utilisés.2 Quand il est analysé selon les méthodes d'échantillonnage et d'examen appropriées prescrites par la Commission du Codex Alimentarius. (ii) Code d'usages international recommandé en matière d'hygiène pour les aliments peu acides et les aliments peu acides acidifiés en conserve (CAC/RCP 231979). (iv) ne doit pas présenter de défauts d'intégrité du récipient qui peuvent compromettre l'étanchéité du serti.1 Le produit fini doit être exempt de toute matière étrangère qui présente un danger pour la santé humaine. le nombre total d'unités défectueuses ne peuvent pas être dépasse le nombre d'échantillons défectueux tolérable dans un lot (c) Plan d'échantillonnage pour Denrées alimentaires préemballées (NQA-6. ces conteneurs doivent remplir les conditions suivantes caractéristiques: a) permettre la fermeture hermétique et inviolable afin d'assurer l'intégrité du produit. 5. 5.l'application de la lésion (annexe III) de table. HYGIÈNE ET MANUTENTION 5. L'article 14. 400 401 402 404 406 … Acide alginique Alginate de sodium Alginate de potassium Alginate de calcium Agar-agar L'article 10.2 (iii) doit être exempt de toute autre substance. (iii) doit être exempt de toute autre substance. est le signe d'un manque de conformité aux bonnes pratiques de fabrication et d'hygiène. en quantités pouvant présenter des risques pour la santé conformément aux normes établies par la Commission du Codex Alimentarius. Le produit final doit être exempt de . V . En ce qui concerne les critères microbiologiques applicables à une législation spécifique.l'emballage du produit doit être emballé dans des conditions adéquates traitement et de stockage et de lui assurer la protection. (ii) ne doit avoir aucune unité-échantillon contenant plus de 20 mg/100 g d'histamine. Le niveau d'histamine dans le produit final ne doit pas être supérieure à 100 mg / kg. y compris celles produites par des micro-organismes.3 Il est recommandé que le produit visé par la présente norme soit préparé et manipulé en conformité des sections pertinentes du Code d'usages international recommandé Principes généraux d'hygiène alimentaire (CAC/RCP 11969) et des codes ci-après: (i) Code d'usages international recommandé pour le poisson en conserve (CAC/RCP 101976). L'article 12. y compris l'emploi d'une loupe. Il est obligatoire de mettre en œuvre le système d'analyse des risques et maîtrise des points critiques . qui ne présente pas de danger pour la santé humaine et qui est facilement décelable à l’oeil nu ou qui se trouve à une concentration déterminée par une quelconque méthode.

L'article 16. ÉCHANTILLONNAGE. L'échantillonnage doit être effectué conformément à la norme du Codex Alimentarius CAC / RM 42-1969. 7.2 ODEUR ET SAVEUR Unité-échantillon présentant des odeurs ou des saveurs persistantes et distinctes indésirables liées à la décomposition ou au rancissement. il s'applique à une réglementation spécifique. L'article 20. y compris ceux provenant de microorganismes en quantités qui peuvent être encourus dans le un danger pour la santé des consommateurs. 8. ÉCHANTILLONNAGE.3 TEXTURE (i) Présence de chair excessivement spongieuse non caractéristique de l'espèce conditionnée. L'article 19. ÉCHANTILLONNAGE. pris en compte… (i) doit être exempt de micro-organismes capables de se développer dans les conditions d'entreposage normales. EXAMEN ET ANALYSE 7. .microorganismes capables de croître dans Sous normales de stockage. En ce qui concerne l'étiquetage. EXAMEN ET ANALYSE 7. En ce qui concerne les plans de prélèvement d'échantillons pour les aliments préemballés. En ce qui concerne les méthodes d'analyse s'applique à une réglementation spécifique. comme l'annexe II. L'article 17. (ii) Présence de chair excessivement coriace ou fibreuse non caractéristique de l'espèce conditionnée. ACCEPTATION DES LOTS Annexe 3 (non traduite) sur les défauts de qualité  Défauts énumérés par la norme Codex pris en compte dans l’annexe 3 de la norme brésilienne ? 8. En ce qui concerne les poids et mesures. 8. 8. Section 18.4 DEFAUT DE COLORATION Unité-échantillon présentant une coloration distincte indiquant un état de décomposition ou de rancissement ou des taches de sulfure dans la chair affectant plus de 5 pour cent en poids des poissons de l'unité-échantillon. EXAMEN ET ANALYSE 9. ÉCHANTILLONNAGE.5 MATIERES INDESIRABLES Unité-échantillon contenant des cristaux de struvite tout cristal de struvite de plus de 5 mm de longueur. de distribution et de commercialisation et ne doit pas contenir d'autres substance. il s'applique à une réglementation spécifique. EXAMEN ET ANALYSE 7.