You are on page 1of 2

Notice bibliographique d’étude

L'avenir de la documentation. Les enseignements issus d'études de cas dans des centres de ressources aux USA. Rapport de stage Mars-Juin 2007
Auteur(s) : Cammas, Julien 01/12/2007 Etude réalisée dans le cadre d'un partenariat entre la Johns Hopkins University de Baltimore et l'IAURIF.
Cote Médiathèque : IA 48866

Résumé Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un partenariat entre la Johns Hopkins University de Baltimore et l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de la Région Ile-de-France. Il s'est concrétisé par une étude de 3 mois, de Mars à Mai 2007, sur les pratiques des documentalistes dans des centres de ressources aux Etats-Unis. L'objectif principal de ce rapport est de rendre compte des changements récents qui ont eu lieu dans le monde des bibliothèques avec le développement du réseau Internet. Synthèse A l'issue du stage, l'auteur décline une série d'enseignements basés sur les expériences observées auprès de 8 centres de ressources américains : • Les nouvelles technologies donnent une légitimité aux documentalistes pour être les principaux acteurs de projets innovants. Ils participent à des projets de développement de plateformes de documents numériques, notamment avec des partenaires privés ; Le paysage du contenu numérique sur Internet tend de plus en plus vers une navigation simplifiée entre les sources d'information. A l'avenir, les catalogues des bibliothèques seront tous interconnectés et seront intégrés dans une offre globale d'information sur Internet ; Le travail en réseau est la force première des bibliothèques américaines. Le travail en réseau est un moyen d'offrir des services plus performants à l'utilisateur et d'optimiser le travail documentaire. Internet est l'outil privilégié du travail en réseau. C'est pourquoi les bibliothèques américaines misent sur Internet pour leur émancipation ; Les documentalistes utilisent Internet à tous les niveaux de la chaîne documentaire. En Europe, plusieurs phénomènes laissent présager un avenir similaire, très orienté vers l'information numérique. Les documentalistes et les bibliothèques devront s'adapter à ces changements ; Le rôle du documentaliste a changé. Les tâches de traitement documentaire classiques sont automatisées et la recherche basique est déléguée à l'utilisateur.
Médiathèque IAURIF – 2006 – mediatec@iaurif.org 01-53-85-79-17

1

Notice bibliographique d’étude

La relation avec l'utilisateur a changée. Pour faire face à la demande d'autonomie des utilisateurs, le documentaliste est disponible, accessible et au service du lecteur dans les bibliothèques. Mais c'est maintenant sur Internet que les relations documentaliste-lecteur sont les plus abouties. Le documentaliste peut donc utiliser les technologies pour mettre en place un nouveau type de relation réciproque avec l'Internaute-lecteur. L'utilisateur devient acteur de sa bibliothèque. Le documentaliste va devoir acquérir des compétences plus techniques, il va diriger des équipes pour gérer des projets de développement. Il devra également s'occuper de tâches plus administratives, mais devra sans doute faire preuve d'inventivité et d'esprit d'initiatives pour faire face aux profondes mutations du monde de l'information-documentation.

De plus, ce stage a été l'occasion de proposer quatre préconisations pour la médiathèque de l'IAURIF : 1- Créer une base numérique des études de l'Institut 2- Créer un annuaire partagé de ressources Internet classées thématiquement 3- Utiliser la technologie RSS pour la veille thématique en en renforçant la pertinence pour les chargés d'études 4- Créer et alimenter un blog pour l'interne et l'externe
analyse documentaire/documentation/traitement de l'information/centre de documentation/méthodes - techniques/technologies de l'information et de la communication/internet/comparaison documentary analysis/documentation/information processing/documentation centre/methods – techniques/information and communication technologies/internet

Médiathèque IAURIF – 2006 – mediatec@iaurif.org 01-53-85-79-17

2