You are on page 1of 12

RAPPORT MINI-PROJET EN HYDRAULIQUE

POMPE A PISTONS

Fait par: Mohammed Amine LABBARDI Mohammed Amine BAZOU Yassine KHACHANE Hicham OUBAHA

Encadré par: Prof. MARJANI

1

Ecole Mohammadia d’Ingénieurs

Département Génie Mécanique

PLAN  DEFINITION ET TYPES DE POMPES  DEFINITION  TYPE DE POMPES  DEFINITION D’UNE POMPE A PISTON  ORGANES ET CONSTITUANTS D’UNE POMPE A PISTONS  MAINTENANCE D’UNE POMPE A PISTON 2 Ecole Mohammadia d’Ingénieurs Département Génie Mécanique .

I. les besoins économiques étaient satisfaits par la croissance démographique qui fournissait une main-d'œuvre bon marché et par les moulins (à eau ou à vent. On continua certes à développer des machines mues par la force hydraulique : par exemple. obligeant la recherche de celui-ci à des profondeurs qui ne permettaient plus le travail à ciel ouvert. Cependant. Définition de la pompe Une pompe est un dispositif permettant d'aspirer et de refouler un fluide. Les pompes mues par une machine à vapeur étaient couramment appelées « pompes à feu ». Ce foyer ouvert provoquait régulièrement des incendies dans les galeries. 3 Ecole Mohammadia d’Ingénieurs Département Génie Mécanique . L'explosion démographique dans la deuxième partie du XVIIIe siècle obligea l'outil de production à se mécaniser. Il s'agissait en fait de pompes à piston. Mais l'apparition de la machine à vapeur (Denis Papin) améliorée par l'écossais James Watt permit la mécanisation des secteurs industriels où les besoins étaient en pleine expansion (coton. Les pompes répondent toutes au même besoin : déplacer un liquide d’un point à un autre. l'ancienne pompe à godets fut inventée en Chine au Ier siècle après J. Il faudra attendre la fin du XVIIIe siècle pour que les premières pompes soient réellement construites et utilisées de façon industrielle. DEFINITION ET TYPES DE POMPES 1. Il s'agit probablement là de la première utilisation industrielle des pompes. qui restaient le principal moyen de production d'énergie. la pompe à eau de Porcheresse1 fonctionna de 1870 à 1952 et de nombreuses pompes à bélier fonctionnent encore de nos jours. Le besoin constant de minerai de charbon apparut avec le développement de l'ère industrielle.-C. Les pompes modernes ont été développées à partir du XVIIIe siècle. selon les pays). Avant cela. on utilisa alors de façon régulière des pompes pour évacuer cette eau. charbon). Les infiltrations d'eau noyant de façon continue les galeries souterraines. machine de Watt dont l'énergie provenait de la vapeur produite par de l'eau chauffée par un foyer.

2. Cette énergie fluide se traduit sous forme de débit (énergie cinétique) et de pression (énergie potentielle). Les pompes remplissent cette fonction.Pour déplacer ce liquide. Types de pompes On trouve deux familles de pompes : Les turbopompes Les pompes volumétriques 4 Ecole Mohammadia d’Ingénieurs Département Génie Mécanique . il faut lui communiquer de l'énergie. Mais la pression en aval. REMARQUE : On désigne par compresseurs les machines dont la pression de sortie (pression en aval) est supérieure à la pression atmosphérique. Ces énergies vont s'échanger et se consommer dans les circuits de l'installation. A présent. Cette énergie mécanique est retransmise au fluide. et par pompes à vide les machines dont la pression de sortie est égale à la pression atmosphérique. est dans tous les cas supérieure à la pression en amont. le moteur qui alimente les pompes transforme l'énergie thermique ou électrique en énergie mécanique pour permettre le mouvement des organes des pompes.

Les turbopompes se répartissent en trois catégories :  Centrifuge  Hélico-centrifuge  A hélice Les pompes volumétriques en quatre : 5 Ecole Mohammadia d’Ingénieurs Département Génie Mécanique .

 pompes à palettes.  pompes à lobes 6 Ecole Mohammadia d’Ingénieurs Département Génie Mécanique . Pompes à engrenage.  pompes à pistons.

Le fonctionnement est inverse lors de l'aspiration du liquide dans la pompe. Quand le piston se déplace dans un sens le liquide est comprimé: il y a fermeture du clapet d'admission et ouverture du clapet de refoulement. grâce à l'aspiration provoquée par le recul du piston. d'une soupape ou d'une lumière. le principe de fonctionnement reste identique. La pression au refoulement peut aller jusqu'à 25 bars. Il est à noter qu’il existe deux types de pompes à pistons : Axiale (utilise un plateau) En ligne (utilise une came ou un disque excentré) Cependant.II. 7 Ecole Mohammadia d’Ingénieurs Département Génie Mécanique . L'intérêt des membranes est l'utilisation avec des produits chimiques corrosifs. admis précédemment dans le cylindre par l'intermédiaire d'un clapet. Ces déplacements alternativement dans un sens ou dans l'autre produisent des phases d’aspiration et de refoulement. Principe de fonctionnement d’une pompe à pistons Caractéristiques et utilisation: Elles ne conviennent que pour des débits moyens de l’ordre de 80 m3. Une membrane est parfois liée au piston. DEFINITION DE LA POMPE A PISTON Ce type de pompe utilise un piston coulissant de manière étanche dans un cylindre pour repousser un fluide. Avantages :  fonctionnement à sec sans dommage  bon rendement (> 90%)  Maintenance sur place possible grâce à une facilité d’accès aux pièces internes.h-1. Fonctionnement : Son principe est d'utiliser les variations de volume occasionnées par le déplacement d'un piston dans un cylindre. abrasifs ou acides.

bronze et acier inoxydable. Résistance accrue aux particules contenues dans l'eau.Longévité assurée par une construction robuste. Efficacité constante à différentes pressions. Nota Bene : Il existe des pulsations importantes au refoulement : on peut remédier à ceci en utilisant des dispositifs de pots anti béliers. Composantes principales fabriquées en fonte grise. Inconvénients :  débit limité  viscosités assez faibles  pompage de particules solides impossible: la pompe ne fonctionne bien que si l'étanchéité est parfaite entre le cylindre et le piston. Pompage continu même en présence d'air dans l'eau.       8 Ecole Mohammadia d’Ingénieurs Département Génie Mécanique . Piston à double effet à un cylindre.

III.6 : glace de distribution .4 : piston . c'est la diminution de volume. Durant la phase de refoulement.2 : plateau face ou inclinable . Le frottement de glissement est assuré par des patins qui lient mécaniquement les pistons au plateau. ORGANES ET CONSTITUANTS D’UNE POMPE A PISTONS La pompe se compose pour l'essentiel : . Le mouvement alternatif des pistons est imposé par l'inclinaison du plateau.7 : arbre de pompe Dans cet exemple.1 : corps . les pistons 4 sortent du barillet 5 (augmentation de volume). 9 Ecole Mohammadia d’Ingénieurs Département Génie Mécanique . le barillet solidaire de l'arbre de pompe porte généralement 9 pistons. Durant la phase d'aspiration.5 : barillet . l'inclinaison du plateau chasse les pistons dans le barillet.3 : patin de glissement . Cette inclinaison peut-être fixe ou variable.

Exemple : 16 200/107 FD de (données constructeur) 10 Ecole Mohammadia d’Ingénieurs Département Génie Mécanique .

11 Ecole Mohammadia d’Ingénieurs Département Génie Mécanique .

Il arrive très rarement qu'une pompe hydraulique subisse une défaillance partielle ou totale à cause d'un défaut de fabrication. . MAINTENANCE D’UN MODELE DE POMPE A PISTON Les défaillances sont la raison d'être de l'entretien : Afin de diminuer les risques qu'une pompe ou qu'un moteur hydraulique ne subisse une défaillance.la contamination .les principaux points à vérifier lors de l'entretien de ces équipements. on se focalisera sur: . Dans la réalité. En effet.l'aération . de 90 à 95 % des défaillances subies par ces équipements peuvent être attribuées à une ou à plusieurs des causes suivantes : . on doit effectuer un entretien régulier de ces équipements. . . 12 Ecole Mohammadia d’Ingénieurs Département Génie Mécanique . Au cours de cet entretien.IV. lorsqu'un de ces équipements fonctionne mal. .une viscosité inadéquate.les principales causes de défaillance des pompes et des moteurs. cela résulte habituellement de la présence d'un problème ailleurs dans le système. .la cavitation .une température excessive .une surpression . .