84846619-Barrage

Education Développement Durable

A la découverte des barrages

Corrigé n° 1 Dossier n° 2 EDD1

Exercice n° 1 : Questionnaire Répondre aux questions suivantes en vous aidant du document ressource n° 1, 2, 3, 4, 5 et des informations que vous trouverez sur le site de wikipedia et sur www.planete-tp.com • Pourquoi l’homme a créé les barrages hydrauliques ? L’eau occupe une place vitale dans l’activité humaine et dans la production d’énergie en particulier. Sa force a, de tout temps, été utilisée par l’homme pour l’aider dans ses tâches quotidienne ( moulin à eau, moulin à farine, etc… ) et depuis l’époque moderne, pour produire de l’électricité • Qu’est-ce que l’énergie hydraulique ? Energie fournie par les chutes d’eau provoquées par l’ouverture d’un barrage fermant un lac de retenue, ou parfois par le simple débit d’un fleuve. L’énergie hydraulique est le plus souvent fournie par les chutes d’eau provoquées par l’ouverture des vannes d’un barrage fermant un réservoir d’eau. L’eau descend jusqu’à l’usine le long de conduites forcées : à sa sortie elle possède une grande énergie, due à sa perte d’altitude, qui fait tourner ‘immense roue d’une turbine. Celleci entraîne un alternateur, qui produit du courant électrique. • Comment fonctionne un barrage hydroélectrique ?

Le premier impératif est d’avoir de l’eau, beaucoup d’eau. Le rôle du barrage consistera à la retenir : 1. Le barrage s’oppose à l’écoulement naturel de l’eau, sauf en cas de fort débit, qu’il laisse alors passer. De grandes quantités d’eau s’accumulent et forment un lac de retenue. 2. Lorsque l’eau est stockée, il suffit d’ouvrir les vannes pour amorcer le cycle de production d’électricité. L’eau s’engouffre alors dans une conduite forcée ou dans une galerie creusée dans la roche suivant l’installation et se dirige vers la centrale hydraulique située en contrebas. 3. A la sortie de la conduite, la pression ou la vitesse entraîne la rotation de la turbine. 4. La rotation de la turbine entraîne celle du rotor de l’alternateur. 5. Un transformateur élève alors la tension du courant produit par l’alternateur pour qu’il puisse être plus facilement transporté dans les lignes à haute et très haute tension. 6. L’eau turbinée qui a perdu son énergie s’échappe par le canal de fuite et rejoint la rivière. ASCO-TP

il est englouti et reconstruit à côté. 2. on laisse la rivière couler comme avant et l’eau monte lentement (pendant plusieurs mois) et finit par former un lac que le barrage retient. • Quel est l’impact d’un barrage sur l’homme et son environnement ? AVANT APRES Des gens sont souvent contre la construction des barrages parce que parfois les villages sont détruits ou parce qu’ils pensent que cela va défigurer les paysages. Des milliers de tonnes de béton sont fabriquées et coulées pour donner forme au barrage. Le barrage : c’est un mur placé en travers d’un cours d’eau. Une centrale hydroélectrique. Quand il y a trop d’eau. à côté.Education Développement Durable A la découverte des barrages Corrigé n° 2 Dossier n° 2 EDD1 • Quels sont les composants d’un barrage ? Il comporte 3 éléments : 1. de nombreux ouvriers travaillent sur différents engins pour fabriquer le barrage. Quand les travaux sont terminés. Pour apporter le matériel sur le futur chantier. C’est là que la chute d’eau fait tourner une turbine qui entraîne le générateur. En même temps. Puis les travaux commencent : on creuse profondément les fondations dans la roche. un canal de dérivation qui prélève l’eau nécessaire au fonctionnement de la centrale 3. Un évacuateur de crue qui protège l’ouvrage des risques de submersion en cas de crue. Ce mur intègre un certain nombre d’ouvrages dits annexes lui permettant de remplir ses fonctions : a. il faut parfois construire des routes avant le début des travaux. Une vidange destinée à vider la retenue. ASCO-TP . on en vide grâce à des extracteurs. afin de relever le niveau de ce dernier pour créer une chute ou une réserve. on creuse aussi un tunnel dans la montagne pour dévier la rivière pendant les travaux Ensuite. S’il existait un village à l’emplacement du lac. b. l’usine électrique est construite : on installe tout pour que l’électricité puisse être envoyée vers les câbles. c. Une ou plusieurs prises d’eau pour remplir ses missions.

et que celles-ci soient impliquées dans son élaboration. ils composent l’ensemble hydroélectrique du vallon de l’Eau d’Olle. l’impact du barrage s’avère largement positif. à la fois par ses apports directs (énergie. Associé au barrage du Verney. la puissance installée est de 25 GW. Ils ont été achevés en 1985. et la mise en service a eu lieu en 1988. irrigation…) et par le tourisme. soit environ 19% de la puissance électrique mondiale.Education Développement Durable A la découverte des barrages Corrigé n° 3 Dossier n° 2 EDD1 Les retombées économiques d’un barrage peuvent être considérables dès sa phase de construction. l’aménagement dernier peut provoquer la disparition d’activités agricoles et une modification des modes d’exploitation qui réclament un temps d’adaptation. Une fois l’ouvrage mis en service. ASCO-TP . à une altitude de 1695 m. devenu un secteur économique majeur. Il a une puissance de 1224 MW. Cette évolution peut prendre plusieurs années et s’avère souvent le fait des jeunes générations. C’est pourquoi les décideurs doivent veiller à ce que le projet reçoive l’assentiment des populations locales. ses bienfaits se font également ressentir au niveau régional ou national à travers la production d’électricité. à travers l’embauche d’ouvriers de la région ou les commandes aux soustraitants. Mesurant 550 m de long et 140 m de haut (160 m sur fondation). sur la commune de Vaujany. en revanche. l’irrigation ou l’apport d’eau potable. situé entre les massifs de Belledonne et des Grandes Rousses en Isère. • Que représente la puissance hydroélectrique des barrages en France ? L’énergie hydroélectrique est une énergie renouvelable.19 km². Les lacs de retenue favorisent en effet la création de plages artificielles et le développement d’activités nautiques. • Quelles sont les caractéristiques techniques du grand barrage de Grand Maison ? Le Barrage de Grand’Maison est un barrage français à enrochements (avec noyau en terre). Les travaux de construction ont commencé en 1978. Une fois ces transformations assimilées. En France. soit 22 % de l’ensemble des centrales contribuant à l’alimentation des réseaux publics alors que la production ne représente qu’environ 15 %. il peut contenir jusqu’à 137 millions de m³ d’eau. pour une superficie de la retenue de 2. À proximité. La puissance hydroélectrique installée dans le monde en 2004 était estimée à 715 gigawatts (GW).

elle sera employée en France jusqu’au début du Xxe siècle. Des ouvrages tels que ceux du Furens ou de Rochebut ont ainsi été construits en maçonnerie. petites machines à vapeur destinées au monde paysan.Education Développement Durable A la découverte des barrages Corrigé n° 4 Dossier n° 2 EDD1 • Quelles sont les principales évolutions des barrages ? De la maçonnerie au béton : La mise en œuvre des terres et des enrochements a bénéficié des progrès scientifiques de la mécanique des sols. la chaux est moins coûteuse et consomme moins d’énergie (on la chauffe à 1200° C. L’usage du béton a contribué de manière décisive aux records de hauteur battus par les barrages modernes. l’entreprise qui fournissait les rouleaux pour le compactage des terres était spécialisée dans la fabrication de locomobiles. par exemple. La mise au point de différentes formes de ciment a également provoqué des avancées considérables dans le domaine des injections. provient d’équipement conçus à l’origine pour l’agriculture ! De même. pour le ciment). dont les premiers (barrage Zola à Aix-en-Provence…) étaient encore en maçonnerie. Le ciment. Ces progrès ont permis de bâtir des ouvrages atteignant ou dépassant les 300 mètres de haut barrage en maçonnerie Barrage en Béton Le principe de la maçonnerie consistait à associer des moellons à du mortier. contre 1600° C. mais aussi de l’évolution des matériels. quant à lui. a représenté un progrès fondamental depuis son invention par Louis Vicat en 1818. ASCO-TP – . préfigurant les techniques employées pour le béton. Leur mise en place a pu se faire grâce à l’apparition de nouveaux matériels d’extraction (pelles). des motifs essentiellement économiques : en effet. afin de les insérer dans les remblais qui forment les barrages. En matière de barrages. Connaissances théoriques et innovations techniques ont ainsi permis de progresser dans la connaissance et la manipulation des différents types de terre. Son développement. se trouve à l’origine de l’essor des barrages-voûtes. À cela. L’extraction et le transport peuvent aussi être réalisés grâce à des scrappers. Des ciments de plus en plus fins ont pu dès lors être utilisés pour combler les fissures dans les rochers. à Serre-Ponçon. où ce dernier est associé au ciment. avec celui du béton. de façon parfois détournée : le matériel de terrassement. La mise en œuvre des enrochements a également bénéficié des progrès apportés au compactage par les rouleaux vibrants. de transport (dumpers) et de compactage (rouleaux).

En raison de la déformabilité de ses matériaux. de forme triangulaire. Cette conception conduit à une section transversale beaucoup plus large que celle des barrages en béton. Barrage à contreforts Il est composé d’un mur en béton s’appuyant sur des contreforts qui transmettent les efforts jusqu’à la fondation. permet de reporter la poussée de l’eau sur les flancs de la vallée. mais lui s’appuie sur de multiples petites voûtes qui transmettent les efforts jusqu’à la fondation. est d’une épaisseur à la base nettement supérieure à celle d’un barrage voûte.Education Développement Durable A la découverte des barrages Corrigé n° 5 Dossier n° 2 EDD1 Exercice n° 2 : La classification des barrages • Quels sont les différents types de barrages ? En fonction de la forme de la vallée. Ce type de construction permet d’économiser du béton. du type de sol et des matériaux disponibles sur le site. sableux ou graveleux ASCO-TP barrage de serre-ponçon . horizontalement et verticalement. elle peut être aussi bien fondée sur des sols rocheux. Barrage d’Aguieira barrages en terre ou en enrochement Elle est composée d’un noyau intérieur étanche retenu de par et d’autre par des massifs d’appui en terre ou en enrochement. on peut mettre en place un des types de barrages suivants : Barrage voûte Sa forme arquée. Sa coupe transversale. Il doit donc s’appuyer sur une fondation rocheuse résistante Barrage poids La masse de béton utilisée dans sa construction suffit à contenir la poussée de l’eau. Une autre solution consiste en un masque amont étanche reposant sur un massif en enrochement. il est composé d’un mur amont en béton. Barrage voûte de Naret 1 Barrage poids de la Grande Dixence Barrage à voûtes multiples Comme le barrage à contreforts.

com Barrage voûte Barrage voûte Barrage voûte Barrage voûte Barrage à contrefort Barrage-poids Barrage à contrefort Barrage en voûte Barrage voûte Barrage à enrochement Barrage de Tignes Barrage de La Palisse Barrage de Villefort Barrage de Grangent Barrage de Manicouagan Barrage du gouffre d’enfer de la Loire Barrage d’Almassira Barrage du lac de Pareloup Barrage de Roselend Barrage du lac noir ASCO-TP . Il existe 2 types barrages réalisés en matériaux différents : • les barrages en béton • les barrages en matériaux meublés ( terre ou enrochement ) • Donner la classification des barrages suivants en recherchant une photo de ces barrages sur le site www. Ce sol doit être particulièrement résistant ( barrage-poids ) • Ceux en forme d’arc convexe qui s’appuie en grande partie sur leurs parois latérales rocheuses.Education Développement Durable A la découverte des barrages Corrigé n° 6 Dossier n° 2 EDD1 • Comment sont-ils classés ? ( formes. Ce type de barrage est utilisé dans les vallées étranglées. Ces parois doivent être saines et sont inspectés régulièrement.planete-tp. matériaux ) Il existe 2 grands types de barrages de formes différentes • ceux qui s’appuient entièrement sur le sol soubassement.

à la fois pour des raisons d’efficacité et de sécurité.Education Développement Durable De la conception à la construction du barrage corrigé n° 1 Dossier n° 2 EDD 2 Exercice n° 1 : Questionnaire • Quelles sont les conditions indispensables pour construire un barrage ? Les décisions de construire un barrage hydroélectrique dépend de 3 conditions : 2) De bonne conditions topographiques : l’idéal. Si l’on veut stocker un maximum d’eau. il faut aussi calculer le volume de la cuvette en amont du barrage. en particulier du terrain. puis sa construction. ce sont les gorges d’un cours d’eau. • 1) 2) 3) 4) Enumérer les différentes étapes de la construction d’un barrage : la mise hors d’eau du chantier L’excavation des terrains impropres à recevoir l’ouvrage la préparation des fondations La construction du barrage ( divisé en plots verticaux ) • • Expliquer le déroulement de la mise hors d’eau et les travaux d’excavation : La mise hors d’eau du chantier consiste à isoler tout ou partie du barrage grâce à des ouvrages de dérivation qui seront réutilisés plus tard comme structures annexes de l’aménagement. Une vallée large et plate. ou un resserrement en général. c’est parfait 3) De bonnes conditions géologiques : les roches sur lesquelles s’appuie le barrage doivent être stables et étanches. requièrent des études détaillées. C’est pourquoi sa conception. de bien mesurer les charges d’explosifs à utiliser ASCO-TP . 2) Etude de la résistance du barrage aux séismes : il faut aussi tenir compte de la stabilité des sols entourant la cuvette de retenue. Quelle est la principale différence que l’on retrouve dans la réalisation d’un barrage et pas dans les autres ouvrages ? Un barrage va modifier en profondeur le milieu qui l’accueille. qui vont déceler des caractéristiques de l’ouvrage en sachant évaluer les caractéristiques du sol sur lequel s’appuiera l’ouvrage.les hypothèses sur la nature des terrains appelés à recevoir ces fondations. nécessité de respecter la stabilité des rives. C’est au cours de cette phase que seront validées . apportant sa contribution à une grande histoire qui se continue de projet en projet. C’est pourquoi la réalisation de chaque aménagement se veut une aventure unique. Certains travaux d’excavation.ou revues . Le site étant désormais au sec. relèvent d’un véritable exploit technique du fait des nombreuses contraintes qui pèsent alors : terrains très pentus. • Quels sont les risques pris en compte lors de la conception d’un barrage ? 1) Etude de la résistance aux crues : tous les barrages sont aujourd’hui équipés d’évacuateurs de crues. 3) Contrôle permanent du barrage lui-même : infiltrations d’eau dans le corps du barrage ou sous le barrage. 4) De bonnes conditions hydrologiques : les précipitations sur le bassin-versant qui alimente la cuvette du barrage doivent être suffisantes pour le remplir et compenser les pertes d’évaporation du lac de retenue. il est possible d’entreprendre les travaux d’excavation destinés à asseoir les fondations du futur barrage. On enlève tous les terrains impropres à recevoir celles-ci. en particulier pour des barrages voûtes dans des sites montagneux. Des digues provisoires ( batardeaux ) construites en amont permettent de dévier le cours d’eau dans les tunnels.

est divisé en plots verticaux. drains et filtres assurant la transition entre matériaux à granulométrie différente. • Les différentes épaisseurs de terre seront ensuite montées les unes sur les autres par couches successives. lui aussi. provient en général d’usines proches de l’aménagement. Dans certains pays à l’infrastructure peu développée. Celles-ci dépendent d’exécution pour les barrages : ainsi les principalement du temps de barrages compactés au rouleau (BCR). Coyne & Bellier) ASCO-TP . autrefois dits « à pieds de mouton ». La terre utilisée est prélevée le plus près possible du site des travaux. Le mode de compactage peut également varier selon la nature du matériau : une terre plus argileuse ou plus graveleuse ne seront pas traitées de la même manière. analogue à celle des ouvrages en remblai. Comme pour les barrages en terre. Expliquer comment se construit un barrage en béton : a pour propriété de le rendre liquide et d’occuper ainsi tout l’espace prévu entre Une fois les fondations creusées.. jamais plus de quelques kilomètres en tout cas. Les plots. Le béton est ensuite mis en place en le serrant avec des aiguilles vibrantes. selon diverses techniques. préalablement humidifiées si nécessaire pour obtenir le compactage recherché. ce qui Un chantier à Marèges. Aujourd’hui. Celle-ci est ensuite convoyée jusqu’au chantier par dumpers (camions pouvant transporter jusqu’à 100 tonnes de charge utile).R. il s’agit le plus souvent de rouleaux lisses vibrants. L’éventuelle humidification des terres est opérée sur la zone d’emprunt. c’est-à-dire que du ciment est injecté entre eux pour transformer l'ensemble qu'ils forment en une masse monolithique. décalés les uns par rapport aux autres. Le ciment. (D. qui refroidissement nécessaire au béton. l’objectif va être de rechercher les matériaux le plus près possible du site du chantier. bien permettent d’employer un béton à faible que dans certains cas il puisse être refroidi teneur en ciment pour une mise en place artificiellement. il peut cependant s’avérer nécessaire de l’importer par bateau sur de longues distances. sont alors clavés. puis à pneus.. de l’eau et de l’énergie.Education Développement Durable De la conception à la construction du barrage corrigé n° 2 Dossier n° 2 EDD 2 • Expliquer comment se construit un barrage en remblai : Un barrage en remblai est constitué de trois éléments fondamentaux : de la terre ou des enrochements. Sa construction consiste à étaler des couches de matériau successives. le barrage les coffrages. aux L’évolution des techniques a favorisé dimensions variables selon les bétons l’apparition de nouvelles techniques employés. Celui-ci est réalisé à l’aide de rouleaux.

avec un poids de pièce unitaire très important et une tolérance (écart entre les différentes pièces) extrêmement faible.ceux qui conduisent l’eau aux usines voisines (conduites forcées). Coyne & Bellier) Conduites sur le chantier d'Agus II (D.Education Développement Durable De la conception à la construction du barrage corrigé n° 3 Dossier n° 2 EDD 2 • Enumérer les différents matériels hydromécaniques pour produire de l’électricité : Ces matériels hydromécaniques regroupent : . Chacun possède sa spécialité : on est monteur de turbine ou d’alternateur. devant toute l'équipe rassembée (D. installés in situ.ceux qui permettent de transformer l’énergie hydraulique en énergie électrique (turbines).R. . .les matériels permettant à l’ouvrage de fonctionner (vannes et robinets).R. Coyne & Bellier). La manipulation des appareils servant à positionner les pièces demande une précision et une concentration élevées. requerrant des personnels très qualifiés. Montage d'une turbine à Cana Brava. il s’agit d’appareils de très haute technicité. En effet. ASCO-TP . Le montage du matériel hydromécanique est une opération délicate.

avec des sociétés particulièrement en pointe dans ce domaine. Le câble est tendu entre deux paires de pylônes. L’extraction et le transport peuvent aussi être réalisés grâce à des scrappers. ce nom était celui d’un célèbre fildefériste qui traversa les chutes du Niagara au XIXe siècle. de façon parfois détournée : le matériel de terrassement. À l’origine. il s’agit de câbles qu’on met en place pour distribuer matériaux et matériels sur toute la hauteur du barrage et qui ressemblent à des téléphériques. Les grues-tours constituent une spécialité française. Un blondin peut transporter jusqu’à un petit bulldozer (20 tonnes de charge). armatures. béton. Ces engins sont particulièrement utiles pour la mise en place des éléments du barrage. Leur mise en place a pu se faire grâce à l’apparition de nouveaux matériels d’extraction (pelles). Lorsque l’appareil peut se déplacer le long de l’ouvrage. provient d'équipement conçus à l’origine pour l’agriculture ! Connaissances théoriques et innovations techniques ont ainsi permis de progresser dans la connaissance et la manipulation des différents types de terre. ASCO-TP .Education Développement Durable Les moyens mis en oeuvre Corrigé n° 1 Dossier n° 2 EDD 3 Exercice n° 1 : Questionnaire • Lister tous les matériels utilisés pour construire un barrage : La mise en œuvre des terres et des enrochements a bénéficié des progrès scientifiques de la mécanique des sols. par exemple. on parle de « blondin oscillant ». de transport (dumpers) et de compactage (rouleaux). coffrages. Quant aux blondins. et n’ont pas peu contribué aux records de hauteur battus par ceux-ci. afin de les insérer dans les remblais qui forment les barrages. mais aussi de l’évolution des matériels. Celui-ci est employé pour « régaler le béton » (l’étaler) sur des plots de surface importante. La mise en œuvre des enrochements a également bénéficié des progrès apportés au compactage par les rouleaux vibrants.

Education Développement Durable Les moyens mis en oeuvre Photo de l’engin Corrigé n° 2 Dossier n° 2 EDD 3 Fonction de l’engin Matériels sur chenilles ou sur pneumatiques qui sont. Il s’agit de câbles que l’on met en place pour distribuer matériaux et matériels sur toute la hauteur du barrage et qui ressemblent à des téléphériques. charger. Nom de l’engin Pelle Tombereau ou dumper Décapeuse ou scraper Une décapeuse est un matériel assurant le chargement et le transport de matériaux meubles ou de faible granulométrie sur des pistes ayant une bonne résistance au roulement et des distances courtes ou moyennes. améliorer la stabilité des sols en remblais. Rouleaux vibrants Les compacteurs sont destinés à augmenter la densité en place des sols pour réduire la perméabilité des sols. manutentionner tous types de matériaux. sur de distances courtes et moyennes. éviter une trop grande déformation des sols et assurer une meilleure longévité des surfaces de roulement. de carrières et parfois de mines ayant des résistances au roulement importantes. de plus en plus les matériels de base des entreprises par leur capacité à extraire. De plus les pelles hydrauliques sont maintenant de vrais « portes outils » qui peuvent recevoir de nombreux équipements capables de s’adapter à toutes les demandes des « Travaux publics » Ce sont des tombereaux utilisés pour le transport de presque tous les types de matériaux sur des pistes de chantiers de terrassement. Blondin Grue-tour Elle permet de monter le matériel hydromécanique ASCO-TP .

vérifie son état. souvent hors gabarit • Quelle est sa mission sur le chantier ? Il est l'un des principaux acteurs du chantier. dans le cadre d'un contrat d'apprentissage. précision. il peut préparer un baccalauréat professionnel Travaux Publics.. dans le cadre scolaire. climatisée. bouteurs. manutentionne. Le conducteur d'engins connaît parfaitement les engins qui lui sont confiés. En entreprise. Il soigne son engin. Les engins se nomment. en équipe ou en échelon (ensemble de plusieurs engins) suivant la taille du chantier. Les chantier de Travaux Publics se déroulent généralement en plein air mais peut être exercé aussi en souterrain (tunnels. soit employé par une administration (en particulier dans les Directions Départementales de l'Equipement). ergonomique. dépose terre et matériaux de construction. Il peut être amené à travailler de nuit ou par postes. Il est capable de réagir rapidement face à des difficultés imprévues. Il est capable de réagir rapidement face à certaines difficultés imprévues. éventuellement aux réparations. d'observation et de méthodes. soulève. seul. il peut devenir chef d'équipe. et sait en tirer parti en respectant les consignes de sécurité pour lui-même et les autres. chef de chantier. Bonne condition physique. chargeurs. esprit de prévoyance. Dans l'administration les chantiers se déroulent sur un secteur géographique donné qui peut être le canton ou le département. conducteur de travaux ou s'orienter vers la branche mécanique. ergonomique. représentant des investissements importants. ASCO-TP . aux commandes faciles. Le diplôme peut être préparé : * Soit. adresse. Il participe à l'entretien du matériel. le conducteur d'engins est seul à bord mais en communication étroite avec son entourage. niveleuses. C'est un constructeur. sur chenilles. même si les engins disposent de plus en plus d'une cabine confortable. • Avec qui travaille t-il ? Le conducteur d'engins travaille. En équipe. • Quelles sont les qualités requises pour faire ce métier ? Bonne condition physique. sont les principales qualités requises. Le conducteur d'engins connaît parfaitement les engins qui lui sont confiés. adresse. la qualité et le coût des ouvrages. esprit de prévoyance. participe à l'entretien. compacte. compacteurs. draglines. montés sur pneus. Le guidage par GPS se développe. Il creuse. en lycée professionnel • Quelle carrière peut-il envisager ? Le recrutement en entreprise se fait le plus souvent sur diplôme. • Quelles études doit-il suivre pour faire ce métier ? Le conducteur d'engins doit être titulaire d'un CAP de conduite d'engins de travaux publics. façonne.. Il reste maître de lui même. Maître de son travail. et sait en tirer le meilleur parti en respectant les consignes de sécurité pour lui même et les autres. climatisée aux commandes faciles. pelles hydrauliques. sont les principales qualités requises même si les engins disposent de plus en plus de cabine confortable. Il reste maître de lui même. de l'entreprise ou du service de l'administration pour laquelle il travaille. grues. En secteur urbain les chantiers se déroulent dans un environnement plus complexe.. doicté. entre autres. réfléchit et observe. et sont utilisés pour toutes sortes de travaux de manutention et de transport. toujours avec goût et précision en ayant le souci de la sécurité et du rendement. Il peut être soit salarié d'une entreprise privée de Travaux Publics. d'observation et de méthode. précision. * Soit.. décapeuses. les maîtrise. réfléchit et observe. tombereaux. remblaie. sur rails. maîtrise de soi. Il est autonome dans l'exercice de sa tâche. maîtrise de soi. • Où travaille t-il ? Le conducteur d'engins est présent sur tous les chantiers de Travaux Publics. transporte. pelleteuses. Sa formation s'organise alors en alternance dans une entreprise et dans un Centre de Formation d'Apprentis (CFA). les chantiers sont souvent de courte durée et la rotation d'un chantier à l'autre souvent rapide. doigté. il a une influence déterminante sur la productivité. les maîtrise. Après l'obtention du CAP de conduite d'engins de Travaux Publics..Education Développement Durable Les moyens mis en oeuvre Corrigé n° 3 Dossier n° 2 EDD 3 Exercice n° 2 : Découverte du métier de CONDUCTEUR D’ENGINS • Sur quels engins le conducteur d’engins travaille t-il ? Il conduit les engins les plus divers. ). Dans l'entreprise. galeries.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful