I

I
L
L
S
S
I
I
G
G
L
L
O
O X
X
X
X
I
I

E Ed d| |t t| |o on n s sp pé éc c| |a a| |e e - - 8 8e ep pt te em mb br re e 2 20 00 04 4 - - P PA AF F 3 3

CHILI
IMPRIME SUR LES PRESSES DES EDITIONS TRASDELAPUERTA - 2
IEME
MOITIE DE L’ANNEE MMIV


PABLO NERUDA
2004 Centenaire
de sa naissance

« Si vous me
demandez ce qu'est
ma poesie
je dois vous dire : je
ne sais pas
Mais si vous
demandez à ma
poesie, elle vous dira
qui je suis »
PODLMOS : Nouveau referent de gauche
Salvador Allende, le dernier
film de Patricio Guzman
« Il est très important de juger
Pinochet, mais je ne vois pas
la volonte politique du
gouvernement chilien »

Lnquête sur
le JJ septembre
tombe sur le
butin de
Pinochet

Ricardo Lliecer Neítalí Reves Basoalto a ·u le jour le 12 juillet 1904 a Parral. petite ·ille au sud du (hili. 1res tot. il
adopte son pseudonvme Pablo Neruda pour cacher a son pere cheminot ses aspirations poétiques. On suppose
communément que le surnom est emprunté au poete tcheque Jan Neruda 1834-1891,. Le poete raconte que.
íeuilletant un journal. il tomba sur ce nom et íut immédiatement írappé par sa beauté phonétique. (ependant il n'a
jamais précisé la pro·enance exacte du surnom et a toujours gardé le secret. Selon le nerudiste Lnrique Robertson.
le poete serait tombé sur une partition musicale ou paraissent en cou·erture les noms de la ·ioloniste Norman
Neruda et de Pablo de Sarasate. Le poete aurait donc composé son nom d'apres cela. t.´.)
Dictateur rime avec voleur
Le général Carlos Prats, assassiné à Buenos Aires par les sbires
de Pinochet en septembre 1974
e discours íolklorique « sur
la spéciíicité du cas chilien »
a toujours tenu a sau·er les
aspects positiís de la dictature.
(ondamnable sur le plan des
droits de l`homme. elle aurait
réussi néanmoins a « vettre
t`ecovovie av pay. .vr ae bov. rait. ».
D`apres ce bilan. tout en nuances.
Pinochet aurait été un dictateur
íéroce mais honnête. un homme
qui · v`a iavai. ce..e ae rovtoir te
veittevr povr .ov pay. ». Sa probité et
ses bonnes intentions seraient
donc hors de cause. seules ses
méthodes seraient a récuser.
Oui aurait pu imaginer qu`un
citoven aussi ·iolent qu`integre
a·ait aussi mis les mains dans les
poches de ses concitovens · Pas
ceux qui parlent de « la spéciíicité
du cas chilien » en tout cas.
Une partie de leur discours
consiste a mettre en ·aleur
« l`impeccable processus de
modernisation » entamé par le
Général. caractérisé par la
pri·atisation et la réduction du
role de l'Ltat. Les entreprises
publiques se sont ·endues a bas
prix et leur pri·atisation n`a jamais
été controlée par les organismes
compétents. Peu importe.
oííiciellement. ce processus a été
présenté au pavs comme une
réalisation d`a·ant-garde qu`on
admire encore.
Mais c`est. une íois de plus. depuis
l`étranger que les mau·aises
nou·elles sont arri·ées. Le bon
coté de la globalisation est que les
nou·elles ·olent,. Soucieux de
retrou·er les complices íinanciers
de l`attentat du 11 septembre
2001. les américains sont arri·és
au responsable du 11 septembre
19¯3. D`un 11 septembre a
l`autre. d`un bout du continent a
l`autre. La coïncidence pourrait
être comique si les comptes de la
Banque Riggs ne contenaient pas
des chiííres aussi gênants.
Gênants pour qui. en íait · Pour
Pinochet · Il en a ·u d`autres. le
·ieux dément. Gênantes pour
ceux qui. jusque hier. parlaient des
bonnes intentions et des mau·ais
procédés du Général. de son
amour pour sa patrie. de son
comportement irréprochable en
matiere économique. Lt bien
nous v sommes. en plein dans les
chiííres. et ce n`est pas íini !
La commission d`enquête du
Sénat Nord américain ré·ele. en
outre. que pendant 15 années de
gou·ernement de la
« (oncertation » les institutions
chiliennes ont été incapables de

íiscaliser pour des raisons
politiques ou par peur, ce que des
connotées citovens ont íait et
déíait dans un temps ou les
controles démocratiques n`a·aient
simplement pas lieu.
Mais cela n'est pas tout. La plus
grande íélonie s`exprime dans la
tentati·e grossiere de dissimuler le
·ol. Ln eííet. la droite chilienne et
la déíense de Pinochet ont déclaré
que l`argent pro·ient de dons
pri·és. eííectués pour íinancer sa
détention a Londres. Même si cela
c`était ·rai. ou et quand cet argent
a-t-il été déclaré·
Ln íaisant d`un tour de main une
opération de communication. ils
nous parlent maintenant d`un «
match moral nul « : si tous ont
·olé et continuent a ·oler.
pourquoi accuser le Général qui a
sau·é le (hili du communisme·
(`est a des moments comme
ceux-ci qu`on ressent le manque
d'une presse sérieuse. responsable
et indépendante qui remette les
choses a sa place. dans un débat
iníormé qui contribue a créer
conscience chez les citovens car la
íin ne justiíie pas les movens.

Aujourd`hui. a l`heure ou la droite
la plus réactionnaire prétend salir
les íigures des ex présidents tels
que lrei Montal·a. Allende ou
encore ceux de la (oncertation
qui ont excercé ou exercent

actuellement la présidence. en
utilisant pour cela de tout le
pou·oir de son hégémonie
médiatique. il est urgent de les
démasquer.
laire íace aux accusations
irresponsables et a la diííamation
est un impératií démocratique.
Mais dans un pavs ou regnent le
silence et les demi-·éritéss. les
épigones de l`ex dictateur peu·ent
changer de discours. s`esqui·er
d`une pirouette et miser sur la
mau·aise mémoire d`une société
qui n`a jamais débattu
ou·ertement le drame et le coût
d`un régime dictatorial.
L
Actuellement le (hili se
dessine comme le plus íort entre
ses paires latino-américains. (`est
la íorce d`un modele économique
et d`une paix sociale dont les
coûts sont douteux. Non obstant.
ce qui ne de·rait pas être un objet
de contro·erses c`est la íorce
étique et morale du (hili au XXIe.
siecle. Si les comptes claires
conser·ent l`amitié. l`ex dictateur
et sa íamille doi·ent être mis en
examen ici et maintenant. et ce
jusqu`aux dernieres conséquences.
Reléguées au passé restent les
concessions íaites aux militaires
au début de la transition.
pourqu`ils rentrent dans leurs
casernes. ainsi que le chantage
permanent de leur retour pour
briser le jeune processus
démocratique.

(`est cette épée de Damocles qui
a étouííée la presse indépendante
et ses justes dénonciations autour
de l`enrichissement illicite de
Pinochet et de sa íamille. 1el a été
le cas lors de l`aííaire des
« pinocheques » qui ont été
enterrés pour des « raisons
d`état ».
Si les institutions íonctionnent.
elles doi·ent íonctionner pour
tout le monde. Notre íaible
culture démocratique a besoin de
cette maxime. Il n`v a plus
d`excuses pour dissimuler
l`inqualiíiable. Lt si Pinochet était
un dictateur comme n`importe
quel autre. cela doit être connu ici
et maintenant.

Sinon. dans ses obseques
oííicielles le pavs d`opérette qu`ils
nous a légué continuera le rituel.








La nou·elle coalition de gauche. le
Pou·oir Démocratique et Social
nous POUVONS,. a lancé sa
campagne municipale. auxquelles
se présenteront 1 200 candidats
(onseillers municipaux et a 250
candidats a Maires dans les
diííérentes communes du pavs.

De·ant des centaines de partisans
enthousiastes qui ont comblé le
centre de con·entions Diego
Portales a Santiago. les cheís du
conglomérat. qui aspirent a se
transíormer une importante
alternati·e politique dans le pavs.
ils ont lancé un íort message
d'unité.

L'acte a été présidé par le
secrétaire général du Parti
communiste. Guillermo 1eillier. le
président du Parti humaniste .
Lírén Osorio. le président du
Parti des chrétiens de Gauche.
(arlos Donoso. le Secrétaire
Général du MIR. Demetrio
lernandez. et le Secrétaire
Général Parti communiste AP.
Lduardo Artes. Il v a·ait aussi des
candidats a conseillers municipaux
et maires et représentants du
monde politique et culturel. social
et de la jeunesse.
LIVRLS

Le coup d´État du 11 septembre
1973 marque le début de
l´application des politiques
néolibérales. Ce livre reprend
l´histoire de l´Unité populaire, sa
force, ses espoirs, sa mémoire
vivante et fait également
apparaître l´actualité du Chili de
l´après-Pinochet, avec ses
avancées et ses limitations. Écrit à
plusieurs voix d´origines politiques
et intellectuelles différentes,
françaises et chiliennes, ce livre
porte des éclairages sur les
mécanismes idéologiques et
répressifs sur lesquels s´est
construite la mondialisation
libérale et dont le Chili d´Allende a
été une victime expérimentale.
Issue d´un colloque tenu à Saint-
Denis à l´occasion de la
commémoration du trentième
anniversaire du coup d´État du 11
septembre 1973, avec la
participation d´Isabel Allende,
présidente en 2003 de l´Assemblée
nationale chilienne et fille du
président Allende, cette
commémoration évoque en
contrepoint le 11 septembre 2001
américain. Le hasard de l´histoire a
fait que les agresseurs d´hier, sont
devenu, vingt-huit ans plus tard, le
même jour du calendrier, les
agressés d´aujourd´hui. Ou en tout
cas, c´est ce que le Département
d´État américain et le Pentagone
entendent faire croire au monde
entier, pour redoubler une
politique impériale, criminelle et
hors la loi, au service d´obscurs
intérêts. L´ouvrage vise à éclairer
cette politique américaine
inaugurée au Chili avec le
bombardement du palais
présidentiel et l´assassinat du
président élu
constitutionnellement.



Collection "Coyoacàn"
sept. 2004
Prix : 20 C
222 pages- 165 x 230 mm
ISBN : 2-84950-000-3
PODEMOS lance
sa campagne pour
les municipales 2004





n 1996. la banque
américaine Riggs dressait le
proíil d'un client pour lequel
elle ou·rait un compte aux
Bahamas. A la rubrique signalant
l'origine de sa ¨ricbe..e per.ovvette¨
elle écri·ait : ¨Occvpe aepvi.
tovgtevp. vv po.te biev revvvere aav.
t´aavivi.tratiov. Re..ovrce. prorevavt
a´ivre.ti..evevt. airer..¨
Selon un rapport présenté le 15
juillet par le Sénat des Ltats-Unis.
c'est ainsi que la Riggs décri·ait le
titulaire de ce compte qu'elle ne
nomme jamais - et qui n'est autre
qu'Augusto Pinochet et sa íemme
Lucía liriart -. é·eillant des
années plus tard les soupcons de
l'Oííice oí the (ontroller oí the
(urrencv O((. Bureau américain
de controle de la monnaie,.

Le général aurait ainsi détenu des
comptes sur lesquels ont transité
entre 4 et 8 millions de dollars de
1994 a 2002. L'iníormation a
commencé a circuler apres la
publication des résultats des
in·estigations menées en 2003 sur
la Riggs par le sous-comité
d'enquête du Sénat. Outre les
comptes de Pinochet. le document
íait état. entre autres. de
manoeu·res douteuses réalisées
a·ec la complicité de trois sociétés
pétrolieres mais aussi de
l'ambassade de Guinée-
Lquatoriale. La banque a
commencé a attirer les soupcons
sur elle apres le durcissement des
controles de l'O(( sur les
mou·ements de de·ises qui a sui·i
le 11 septembre 2001 et qui lui a
·alu une amende de 25 millions de
dollars pour non-respect de la
réglementation en ·igueur. Le
rapport du Sénat américain a un
íort retentissement au (hili. ¨´i ae.
irregvtarite. ovt ete covvi.e.. vov.
aerov. vov. ev occvper¨. a déclaré le
président Ricardo Lagos. A la
sortie du conseil des ministres de
la semaine derniere. Soledad
Al·ear et Michelle Bachelet
|ministres chiliennes des Aííaires
étrangeres et de la Déíense| se
sont entretenues sur l'enquête
américaine et sont con·enues que
cette aííaire de·ait absolument
être sui·ie par des représentants
de leurs ministeres. Ouelques
heures plus tot. la ministre de la
Déíense a·ait même rencontré le
général Juan Lmilio (hevre
|commandant en cheí de l'armée|.
qui a·ait déja recu le íameux
rapport par son représentant a
\ashington. De source militaire.
l'armée chilienne estimerait que
cette aííaire concerne uniquement
Pinochet et ne la compromet en
aucune íacon. A·ant la publication
du rapport. l'existence des
comptes secrets de Pinochet
n'a·ait été é·oquée qu'une seule
íois |par la presse mexicaine. en
1999|. mais sans la solidité des
preu·es présentées par le Sénat
américain. qui íournit tous les
numéros de compte ainsi que le
détail des mou·ements. et
mentionne des rencontres a·ec de
hauts responsables de la Riggs.
dont (arol 1hompson. qui tenait
les comptes de l'ancien dictateur et
lui rendait ·isite au (hili |et même
a Londres| au moins trois íois par
an. La banque Riggs aurait non
seulement ou·ert des comptes
pour Pinochet. mais elle l'aurait
également aidé a les dissimuler
lorsque le juge espagnol Baltasar
Garzón a lancé contre lui des
poursuites pour génocide. tortures
et actes terroristes. Ln 1999. alors
que Pinochet était détenu a
Londres. Garzón a·ait en eííet
ordonné une enquête sur les
a·oirs é·entuels du général dans le
but de les immobiliser. A cette
date. Pinochet possédait au moins
trois comptes aux Ltats-Unis et
aux Bahamas. qui ont été íermés
en 2002. Selon le rapport.
Pinochet aurait íait rentrer au
(hili la somme de 1.9 million de
dollars en plusieurs cheques de 50
000 dollars a partir de l'année
2000. Ln juillet 2002. le dictateur
íigurait encore en quatrieme
position sur la liste des principaux
clients du département des
comptes pri·és internationaux de
la Riggs. Si tous ces soupcons
étaient a·érés. Pinochet de·rait
bientot a·oir de sérieux démêlés
a·ec la justice.


Pinochet et la
connexion guinéenne

Les anciens et les actuels
dirigeants de la Riggs National
Bank. basée a \ashington. ont
témoigné de·ant une commission
du Sénat américain qui enquête
sur les opérations suspectes
menées entre cette banque et le
général Augusto Pinochet. l'ancien
dictateur chilien. L'enquête
concerne également les relations
a·ec de hauts responsables de
Guinée équatoriale. république
pétroliere d'Aírique de l'Ouest.
dont son président. le général
1eodoro Obiang Nguema
Mbasogo. Selon un rapport de
cette commission. "la banque
Riggs a aidé le général Pinochet a
masquer ses comptes bancaires
aíin de transíérer illégalement de
l'argent pendant de nombreuses
années. v compris au milieu des
années 90. quand il íut arrêté au
Rovaume-Uni et que ses a·oirs
de·aient être gelés. en coníormité
a·ec un ordre d'une cour
internationale". rappelle le New
\ork 1imes.
E
Les comptes cachés
de PINOCHET

Interrogatoire
surprise pour
Pinochet

'iníormation est restée
secrete pendant deux
semaines. mais elle a
íinalement íiltré des tribunaux et
íait aujourd'hui grand bruit au
(hili au sein du pou·oir judiciaire.
Le juge Sergio Munoz a en eííet
interrogé oííiciellement Augusto
Pinochet sur l'origine de l'argent
déposé sur des comptes secrets de
la banque américaine Riggs. qui
ont été récemment décou·erts.
('est le bimensuel indépendant
´iete va. ´iete qui a ré·élé que cet
interrogatoire a·ait eu lieu dans le
plus grand secret le 6 août dernier.
date a laquelle Sergio Munoz s'est
rendu au domicile de l'ex-dictateur
aíin de lui poser un certain
nombre de questions sur sa
íortune personnelle |procédure
normale au (hili : le juge se
déplace chez l'accusé pour les
premiers interrogatoires|. Selon ía
^acióv. ¨Pivocbet a ete pov..e aav. .e.
aervier. retravcbevevt.. ... Mai. it
avrait ete capabte ae repovare et ae taire
reterevce a ptv.ievr. aetait. .vr t´etat ae
.e. tivavce..¨ Le quotidien de
Santiago estime ainsi que le juge
Munoz a ¨rev..i t´ivpev.abte¨. ('est
seulement la troisieme íois qu'un
magistrat par·ient a approcher le
général a la retraite. qui s'en est
toujours sorti grace a son
opportune ¨aevevce cerebrate¨.
Présent au coté de son client.
l'a·ocat de Pinochet. Pablo
Rodríguez. a tenu a aííirmer a ía
^acióv que ¨tovte ta tortvve av geverat
Pivocbet a ete acqvi.e ae vaviere tegate.
avcvve travae v´a ete covvi.e. tovt e.t
trav.parevt¨. L'aííaire suit son
cours. et une délégation de
parlementaires chiliens se rendra
aux Ltats-Unis début septembre
pour enquêter. Ouant a Pinochet.
il n'en a pas terminé a·ec les juges.
Mercredi 25 août. la (our
suprême de·ait se prononcer sur
la le·ée de son immunité
coníirmée par la cour d'appel le
mois dernier,. dans le cadre de
l'enquête sur l'opération (ondor.

Les procedures en cours
La le·ée de l'immunité de
Pinochet ré·eille les autorités
judiciaires belges. souligne ía
íibre ßetgiqve. qui annonce qu'une
commission rogatoire belge ·a
être en·ovée au (hili dans les
délais les plus breís en ·ue
d'interroger l'ancien dictateur. Le
dossier belge a été instruit a la
demande d'une ·ingtaine de
réíugiés politiques chiliens.
L'entourage de Pinochet
¨.´ivqviete¨ des conséquences
internationales que pourrait
entrainer la le·ée de l'immunité.
explique le quotidien chilien ía
^acióv. notamment en Lspagne.
en lrance. en Suede et en
Argentine. ou plusieurs plaintes
ont été déposées.

Pinochet, moderement
La (our d`appel de Santiago du
(hili a décidé de classer le dossier
d`Augusto Pinochet en raison de
son état de santé - démence
modérée `. aííirment les experts
médicaux. Le dictateur en retraite
85 ans, a·ait été arrêté en octobre
1998 dans une clinique
londonienne. a la demande du
juge espagnol Garzón. Ln mars
2000. il était touteíois retourné
dans son pavs. libre - le ministre
de la Justice britannique a·ait
interrompu la procédure contre
l`ancien homme íort du (hili pour
raisons de santé. lin 2000.
Pinochet a·ait été inculpé et
assigné a résidence dans son pavs
par le juge Guzman. ou il de·ait
être jugé en tant que complice des
crimes commis sous sa dictature.

Lchec pour la justice
Augusto Pinochet n`a plus que sa
conscience pour le tourmenter : la
(our suprême du (hili a
déíiniti·ement clos la procédure
ou·erte contre lui pour assassinats
et enle·ements. (e ·erdict
coníirme l`arrêt rendu en juin
2001 par la cour d`appel de
Santiago. qui a·ait suspendu la
procédure engagée contre le
dictateur retraité en raison des
signes de démence`
diagnostiqués chez l`inculpé.
Pinochet a·ait déja échappé a la
justice espagnole pour les mêmes
raisons de sénilité : en jan·ier
2000. au terme de quelque cinq
cents jours de résidence sur·eillée
au Rovaume-Uni. ou il a·ait été
interpellé a la demande du juge
Baltazar Garzón. Augusto
Pinochet a·ait pu regagner son
pavs. libre.
L
l`occasion du centenaire de
la naissance de Pablo
Neruda de nombreuses
maniíestations célebrent la
mémoire du poete un peu partout
dans le monde.
Il est a regretter touteíois que le
message que le poete s`est attaché
a transmettre sa ·ie durant. nous
par·ienne. un siecle apres sa
naissance. si singulierement
brouillé. aííadi. mutilé.
Attraction touristique ou simple
íaire ·aloir d`un pavs a la
recherche de íigures
triomphalistes. Neruda semble
être de·enu aujourd`hui un
produit d`exportation parmi
d`autres. un produit dépouillé de
ses « aspects troubles » et dûment
adapté aux normes qui régissent
aujourd`hui la circulation des
marchandises et des idées.
La dimension politique de son
ou·re. le combat social que le
poete mena aux cotés des plus
pau·res. semblent en eííet heurter
le discours dominant. et
apparaissent comme autant de
íaux pas. d`errements. de zones
d`ombre qu`il con·ient de passer
sous silence aíin de ne pas
entacher la portée uni·erselle de
l`ou·re. Pour reprendre la
íormule lapidaire. et o combien
ré·élatrice. de l`actuel Président de
la République. Ricardo Lagos : « Si
la poésie le rendit immortel. la
politique le rendit mortel. »
laut-il rappeler que pour Neruda
la poésie était dans son essence
même politique. c`est-a-dire
indéíiniment tournée ·ers les
autres. et animée du même espoir
« d`une ·ie plus humaine » · laut-
il rappeler que la distinction entre
poésie et politique était pour lui
tout aussi dénuée de sens que celle
qui oppose le « íond » et la «
íorme ». l` « ame et le « corps » ·
lace a cette ·olonté d`épuration. a
ce tra·ail d`assainissement. il nous
parait essentiel de réaííirmer le
caractere indi·isible de l`ou·re et
de la pensée de Neruda.
La politique n`est pas ce qui
éloigne Neruda des spheres
immortelles de la poésie. mais ce
qui la prolonge jusqu`aux racines
les plus proíondes de notre être.
au même titre que l`amour et les
mille contingences biographiques.
historiques. sociales auxquelles le
poete. comme tout homme. est
·oué. (`est de cette source impure
qu` émane sa poésie. et c`est parce
qu`elle sait lui rester íidele que
chacun peut reconnaitre en elle un
écho de sa propre ·érité mortelle.
complexe. indi·isible.
Inutile donc d`opposer l`auteur
des 1ivgt poeve. a`avovr a celui du
Cbavt geverat. inutile d`oublier le
sénateur et militant communiste
au proíit de l`aigle sou·erain qui «
sur·ole son pavs » et « protege
notre chemin ». (`est le même
homme. celui qui est capable de
chanter les aspirations sociales
d`un peuple a·ec les mots de
l`amour et rendre le désespoir
amoureux a·ec les mots de l`exil
et de l`arrachement.


A
B1
Neruda Centenario
Parmi les nombreux é·énements et
acti·ités qui jalonnent cette année du
centenaire. un site web a été crée
réunissant iníos. programme
d`acti·ités. galerie de photos.
entretiens. textes et íilms sur le prix
Nobel. Rendez-·ous sur
http://www.nerudacentenario.org/


A l'occasion de la sortie de
son film Salvador Allende sur
les ecrans francais, le
realisateur chilien Patricio
Guzmán reagit à la levee de
l'immunite d'Augusto
Pinochet.

Ln 19¯0. Patricio Guzman íilmait
l'accession au pou·oir de Sal·ador
Allende. la campagne de l'Unité
populaire. l'élection et
l'enthousiasme de la rue. la
réíorme agraire... Ln 19¯1. il en
a·ait tiré un íilm. intitulé ía
Previere .vvee. 1rente ans apres. a
partir de ces images et de bien
d'autres - notamment un entretien
long et instructií a·ec l'ancien
ambassadeur des Ltats-Unis a
Santiago. des images du premier
putsch raté des militaires ou de la
gre·e des camionneurs -. il trace
un portrait sans concession de l'un
des plus íormidables hommes
d'Ltat qu'ait connus l'Amérique
latine du XXe siecle.


Synopsis
Sal·ador Allende a donné sa ·ie pour le (hili. son pavs. londateur
du Parti Socialiste (hilien. marxiste con·aincu sans être un
théoricien. il est a·ant tout un humaniste. un "gentilhomme" en
politique. (andidat a l'élection présidentielle a trois reprises. en 52. en
58 ou il írole la ·ictoire. en 64 eníin. il est a chaque íois battu. Il
reprend la lutte. enraciné dans le jeu démocratique. Le 4 no·embre
19¯0. il est élu président de la République et s'engage a corps perdu
dans la transíormation socialiste de son pavs. obsédé par le respect
pointilleux de la démocratie et de ses institutions. (et amour pour le
respect de la loi. pour la démocratie. ·a lui coûter la ·ie et plonger le
(hili dans la longue nuit du íascisme durant plus de 1¯ ans.

A tra·ers ce documentaire. Patricio Guzman tenait a rendre
hommage a "un homme qui a marqué sa ·ie" : "¡e ve .erai. pa. ce qve ie
.vi. .´it v´arait ivcarve t´vtopie a´vv vovae ptv. iv.te et ptv. tibre. qvi. ce.
avvee.·ta. parcovrait vov pay.. ¡´etai. ta. actevr et civea.te. ¡e ve .ovriev. ae ta
traicbevr ae t´air. ae ta terrevr qvi vov. tiait te. vv. av· avtre. et. av·aeta. av
re.te av vovae. ^ov. titviov. ce rêre raaiev·. arec tvciaite. arec pa..iov..."

Le dernier film de Patricio
Guzman
Vient de la couverture)
PABLO NLRUDA

Son eníance est íortement
marquée par la décou·erte de la
nature. De 1910 a 1920. il
íréquente le lvcée pour garcons a
1emuco. en Araucanie. et il a
comme proíesseur Gabriela
Mistral qui l'encourage a écrire des
poemes. ('est a treize ans déja
qu'il publie ses premiers poemes
et textes en prose. Ln 1921 il se
rend a Santiago ou il poursuit ses
études en s'orientant ·ers la
langue et la littérature írancaise
ainsi que la pédagogie. Pablo
Neruda ·eut de·enir proíesseur
de írancais. Le poete commence
des lors a se íaire une renommée
grace a ses publications. Il publie
son premier li·re Crepv.cvtaire a
dix-neuí ans. un an a·ant Vingt
poemes d'amour et une chanson
désespérée
Ln 192¯. Neruda entre au ser·ice
diplomatique : il de·ient consul a
Rangoon. (olombo. Bata·ia.
(alcutta et Buenos Aires. Ln 1935
il est consul en Lspagne ou il
noue une amitié a·ec le poete
lederico Garcia Lorca qui aura
une iníluence considérable sur sa
·ie et sur son ou·re : il cotoie
également Raíael Alberti et
Nicolas Guillén. Apres le coup
d'Ltat íasciste de lranco le 18
juillet 1935 et l'assassinat de son
ami Garcia Lorca. la carriere
poétique de Neruda prend une
autre dimension. Ln eííet. il prend
conscience que la poésie peut
incarner une arme dans le combat
pour la justice. Neruda se íait
alors l'a·ocat de la République
espagnole. Le gou·ernement
chilien de Arturo Alessandri
décide de íermer le (onsulat du
(hili a Madrid. Neruda se ·oit
donc dans l'obligation de quitter la
capitale espagnole a la íin de
l'année 1936. Ln 193¯ il publie
í`í.pagve av covr. La même année.
il íonde le "(omité hispano-
américain pour le soutien a
l'Lspagne" a Paris.
Ln 1940. Neruda est nommé
consul général au Mexique. On
·oit aisément l'iníluence exercée
par la peinture des grands
muralistes tels Orozco. Ri·era et
Siqueiros sur íe cbavt geverat qu'il
compose a ce moment.
Ln 1945. le poete est élu sénateur
des pro·inces minieres du nord
du (hili et adhere au parti
communiste.
Ln 1946. Neruda prend la tête de
la campagne électorale de Gabriel
Gonzalez Videla qui s'a·erera être.
apres son élection. un dictateur
·iolemment anticommuniste. Le
poete répond par un discours au
sénat portant le célebre titre
J'accuse d'Lmile Zola. Les
persécutions du président
l'obligent alors a quitter le (hili et
a se réíugier a l'étranger. Son exil
le menera en URSS. en Pologne.
en longrie. en Italie mais aussi en
Inde et au Mexique ou paraitra en
1950 son Cbavt geverat. ou·re
immédiatement interdite au (hili.



Ln 1949. Neruda de·ient membre
du (onseil mondial de la paix a
Paris. et il obtient en 1950 le prix
international de la paix a·ec Pablo
Picasso. ('est a cette époque qu'il
rencontre Matilde Urrutia. celle
qui sera la íemme de sa ·ie et qui
lui inspire notamment ía cevtaive
a´avovr
Ln 1965. Neruda est nommé
"Doctor honoris causa" de
l'uni·ersité d'Oxíord.
Ln 1969. le poete est désigné par
le Parti communiste comme
candidat aux élections
présidentielles. Mais en jan·ier
19¯0. il retire sa candidature aíin
de permettre a un candidat unique
de l'Unité Populaire. a sa·oir
Sal·ador Allende. de se présenter.
Apres l'élection d'Allende en
septembre 19¯0. Neruda accepte
le poste d'ambassadeur en lrance.
Le 21 octobre 19¯1. Neruda
obtient comme troisieme écri·ain
d'Amérique latine. apres Gabriela
Mistral et Miguel Angel Asturias.
la consécration du prix Nobel de
littérature.
Ln 19¯2. Neruda prononce un
discours de·ant le Pen (lub
International dénoncant le blocus
américain contre le (hili de
l'Unité Popoulaire. Le 20
no·embre de la même année. le
poete renonce a son poste et
retourne au (hili a·ec Matilde ou
il est accueilli triomphalement par
son peuple.
Ln 19¯3. le poete participe a la
campagne pour les élections de
mars en écri·ant ívcitatiov av
vi·oviciae et etoge ae ta rerotvtiov
cbitievve
Le 11 septembre 19¯3 un coup
d'Ltat militaire dirigé par Augusto
Pinochet et soutenu par la (IA
ren·erse le gou·ernement de
l'Unité Populaire. Allende meurt a
la Moneda. La maison de Neruda
a Santiago est saccagée et ses
li·res sont brûlés. Pablo Neruda
suit son ami dans la mort le 24
septembre a Santiago. Lors de ses
obseques. malgré une íorte
présence de l'armée. des chants
ré·olutionnaires jaillissent de la
íoule et donnent lieu a une
maniíestation de protestation
contre la terreur íasciste.
La ·ie du poete semble donc
indissociable de l'engagement
politique qui a non seulement
ponctué son existence mais
surtout son ou·re. Neruda a mis
son talent au ser·ice de la lutte
sociale et de la justice. íaisant
preu·e d'une grande générosité :
"¡e aectare ici qve per.ovve v´e.t pa..e
pre. ae voi qvi ve v´aie partage". MC

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful