MCA

qLoungar : «Ils ont qGhrib : «On va porter plainte contre lui pour refusé de signer le protocole d’accord» incitation à la violence»

Le Mouloudia dans l’impasse

JSK

Loungar investit la villa… Ghrib échappe au lynchage… la police évite le pire…

Asselah, c’est réglé !
«Pour la JSK, j’ai dit non à plusieurs clubs»

Zetchi exige 1,5 milliard pour libérer El Orfi

Bouaïcha a signé
«Je veux enfin gagner des titres»
VENDREDI 25 MAI 2012 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1935 PRIX 20 DA

Zarabi : «Je pars la conscience tranquille»

Halilhodzic ne mâche pas ses mots

FIFA… «C’est irresponsable de ne pas dévoiler le lieu du match Mali-Algérie»
qJoueurs locaux… «Certains ont trahi ma confiance»
qChaouchi… «Il doit changer de pays pour progresser»
qLe Niger… «Ce n’est pas un match amical, il faut le gagner !»

qSaâdane et Benchikha… « Moi, je n’ai jamais perdu par 4 à 0 !»

qHalliche… «Dès qu’il sera performant, je le rappellerai»

Oum Dorman… «C’était la victoire du public» qBelkalem… «Il est sérieux et honnête, il mérite toute ma confiance»
qContacts au Qatar… «J’ai donné ma parole à Raouraoua et je ne le trahirai pas»

qMondial-2014… «Si on veut y aller, on doit faire un résultat au Mali»

USMA

Geiger ne viendra pas, Courbis pisté

CRB
Gana : «Hamiti, c’est OK !»

USMH Aoued a négocié

JSMB
Demou et Legraâ contactés

02

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup d’œil Équipe nationale

Halilhodzic tire à boulets rouges sur la FIFA
contre la Mali est de l’irresponsabilité»
u cours du point de presse qu’il a animé, hier, à la salle des conférences du stade Mustapha Tchaker de Blida, le sélectionneur national n’est pas allé par trente-six chemins pour afficher sa colère, concernant la domiciliation du match Mali- Algérie, pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, zone Afrique, prévu le 9 juin prochain. Vahid Halilhodzic a d’ailleurs évoqué ce problème sur un ton colérique : «On va jouer le match contre le Mali dans quelques jours, mais malheureusement, on ne sait toujours pas où on jouera. Parfois, on parle du Mali, d’autres pays… etc. Sincèrement, on ne sait pas où jouer. En principe, la FIFA doit en faire l’annonce un mois avant le match, fixer l’horaire du coup d’envoi, le lieu ainsi que le jour du match. Ce qui n’a pas été fait concernant notre match. Je pense que c’est de l’irresponsabilité.»

«Le fait de ne pas dévoiler le lieu du match

A

ne comprends toujours pas l’attitude de la FIFA. Je n’y rien comprends plus rien. En principe, on doit connaître le lieu du match. Faut pas oublier le Cameroun qu’on devait affronter en novembre dernier, mais qui ne s’est pas présenté. Mais il n’y a rien eu.»

«Peut-être que les responsables sont à Cannes pour assister au festival»
Toujours à propos de cette situation pour le moins confuse, Halilhodzic, qui était très en colère, n’a pas épargné les responsables de la plus haute instance footballistique de la planète. A ce propos, il a dit : «Je me demande pourquoi le lieu du déroulement de cette rencontre n’a pas été communiqué par la FIFA. Peut-être que ses responsables se trouvent à Cannes pour assister au festival…»

«Il sera difficile de jouer au Mali»
Avant de conclure, Vahid Halilhodzic a parlé des problèmes qui secouent le Mali. Le sélectionneur a déclaré : «La situation qui prévaut au Mali ne prête pas à l’optimisme, on le sait. On attend une décision, sinon on jouera là-bas.» Hamza R.

«Je ne comprends toujours pas l’attitude de la FIFA»
Le sélectionneur national n’a pas été tendre avec la plus haute instance du football mondial. Pour Vahid Halilhodzic, cette attitude est inacceptable, voire incompréhensive. Il a déclaré : «Je

Il affiche son ras-le-bol :

«Depuis que j’ai entamé ma carrière, je n’ai jamais rencontré de tels problèmes»
Sans langue de bois, Vahid Halilhodzic a exprimé sa déception par rapport à la situation qu’il est en train de vivre, avec le grand nombre de joueurs blessés et d’autres problèmes qui le tracassent. Il estime que c’est pour la première fois de sa carrière d’entraîneur qu’il a dû affronter de tels problèmes : «Je suis vraiment dans une situation difficile. Depuis que j’ai entamé ma carrière d’entraîneur, je n’ai jamais vécu une telle situation et de telles difficultés. C’est la vérité, la situation est difficile.» celui de Bouchaoui, on a commencé à compter les blessés.»

Il le dit haut et fort :

«Un joueur m’a appelé jeudi à 00h45 pour m’informer de son retard»
«J’essaye tout le temps d’être proche de mes joueurs, de me montrer compréhensif. La preuve, un joueur m’a appelé jeudi à 00h45 pour m’informer de son éventuel retard, à cause d’un match qu’il aurait joué loin de chez lui. J’ai dit oui», dira le sélectionneur national.

Vahid Halilhodzic estime aussi que parfois, c’est l’entourage des joueurs qui nuit. Il a déclaré : «Moi, je suis quelqu’un de direct. A chaque fois, je dis les choses en face aux joueurs. J’essaye tout le temps de garder des relations fraternelles avec eux. Donc, je veux tout le temps les conseiller pour pouvoir réussir. Lorsque ça ne marche pas, je le dis directement. Je dois dire que l’entourage des joueurs leur porte préjudice.»

«Parfois, c’est l’entourage des joueurs qui nuit»

«Autant de joueurs blessés, c’est la première fois que je vois ça !»
Vahid Halilhodzic a expliqué, par la suite, les difficultés qu’il est en train de vivre. Le sélectionneur national s’est montré embarrassé par le grand nombre de joueurs blessés : «C’est la première fois de ma vie que je me retrouve confronté à un grand nombre de joueurs blessés en plein stage de préparation. C’est vraiment un nombre élevé de joueurs. Je n’ai jamais vu ça. D’ailleurs, je ne sais pas comment on jouera et avec quelle équipe, lors du match contre le Niger.»

«Un joueur m’a dit qu’il a joué 16 matchs en 4 mois sans s’entraîner»
«Un joueur m’a dit qu’il a disputé cette saison 16 matchs, sans s’entraîner. Ce n’est pas normal ça ! Il faut que les joueurs s’entraînent pour être bien préparés. Souvent ici, on fait jouer des joueurs blessés, sans avoir part à des séances d’entraînement. Là, c’est vraiment grave !», dira Halilhodzic d’un ton coléreux.

Concernant le capitanat face au Niger : «J’ai parlé avec Bougherra, mais il y a aussi Lacen, Guedioura et même Medjani»
Avec la retraite internationale de Yahia Anthar et de Nadir Belhadj, le sélectionneur national pense donner le brassard de capitaine à Madjid Bougherra, ce qui est logique. Toutefois, avec la blessure du défenseur de Lekhwiya qui est incertain face au Niger, Halilhodzic se trouve dans une situation embarrassante concernant la question du brassard de capitaine d’équipe. Il a déclaré : «Je ne vous cache pas, j’ai discuté, il y a quelques jours, avec Bougherra, Guedioura, Lacen et Medjani. Ce sont des joueurs qui ont le charisme et les qualités pour être capitaines. Mais pour ce qui est du match du Niger, je pense que je prendrai une décision dans les heures qui viennent. Je vais voir !»
H. R.

«Le problème, c’est qu’en Algérie ça travaille moins»
Pour Halilhodzic, les footballeurs ne travaillent pas assez en Algérie et cela pose un grand problème. Le sélectionneur national a déclaré : «Le problème en Algérie, c’est que ça ne travaille pas assez. Les joueurs ne travaillent pas trop. C’est pour cela qu’on a beaucoup de blessés dans les rangs des joueurs locaux.»

«Cela ne me décourage pas pour autant, mais je ne savais pas que ça allait être comme ça»
Halilhodzic nous a dit, avec beaucoup de sincérité, qu’avant de venir en sélection, il n’avait jamais pensé qu’il allait hériter d’une telle situation : «Je ne suis pas découragé, seulement, je ne m’attendais pas à vivre une telle situation. Je ne savais que c’était comme ça. J’ai ramené avec moi un préparateur physique pour travailler avec le staff, et apporter son aide, mais on a trouvé un grand chantier.»

«J’ai dû écourter les vacances à certains joueurs»
«Vraiment, ce problème de blessure me met dans une situation embarrassante. Je n’ai pas trouvé les solutions nécessaires. Cela m’a poussé à écourter les vacances à Medjani, Mostefa et Ghilas. Je leur ai demandé de rejoindre le stage de l’EN, plus tôt que prévu. Il y a eu aussi Mehdi Mostefa qui souffre d’une blessure», s’est expliqué le sélectionneur national qui semble avoir trouvé une solution, en prévision de la rencontre amicale contre le Niger, prévue demain.

«En 23 mois à la tête de la Côte d’Ivoire, un seul joueur s’était blessé»
Le Franco-Bosniaque n’a pas manqué aussi l’occasion de comparer cette expérience avec celle de 2010 vécue avec la sélection ivoirienne. Il a déclaré qu’en 23 mois à la tête des Eléphants, il n’a eu qu’un seul joueur blessé, au cours d’un entraînement. Un chiffre étonnant qui n’a rien à voir celui de l’Algérie : «Vous savez, j’ai eu une expérience avec la sélection ivoirienne. Croyez- moi qu’en 23 mois à sa tête, j’ai eu qu’un seul blessé, au cours d’un entraînement, c’est tout. Ici en Algérie, c’est une cascade de blessés, l’un après l’autre. Ce n’est pas normal !»

La vérité sur ses contacts «Chaque jour, j’ai une proposition»
«Chaque jour, j’ai une proposition mais je suis toujours le sélectionneur de l’EN d’Algérie et j’espère le rester jusqu’au bout. Seulement, en Afrique, on n’est jamais sûr de rien. Ça peut changer du jour au lendemain.»

«Je n’ai pas encore trouvé comment jouer au football sans courir»
Avant de clore ce dossier concernant les difficultés qu’il est en train de vivre, Vahid Halilhodzic dira : «Avec cette situation et ce nombre de joueurs blessés, je n’ai toujours pas trouvé comment faire pour jouer au football sans courir, pour remédier à cette situation.» Hamza R.

«J’ai donné ma parole à Raouraoua et je ne le trahirai pas»
«Comme je l’ai dit, financièrement, j’ai eu des offres nettement supérieures. Je ne peux même pas les comparer avec ce que je perçois ici en Algérie. Mais je tiens à dire que je suis un homme de parole et je vais tenir mes engagements envers le président de la FAF avec qui j’entretiens une excellente relation depuis quelques années. Mon agent m’a fait part des contacts, mais j’ai refusé de parler de ça. Je suis concentré sur mon travail avec les Verts.»

«Certains joueurs ont trahi ma confiance»
Vahid Halilhodzic s’est même montré en colère contre les joueurs locaux qui, selon lui, n’ont pas respecté son programme. Il a même estimé qu’ils ont trahi sa confiance : «J’ai remis un programme de travail aux joueurs, mais ils ne l’ont pas respecté. A chaque fois, ils ont des excuses. Sincèrement, leur état d’esprit m’a déçu. J’ai programmé ce stage à Bouchaoui et Paris dans le but de travailler, pour que les joueurs restent actifs, mais voilà qu’au bout du deuxième,

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup d’œil Équipe nationale
qqLe match du Niger

03

«Ce n’est pas un match amical, il faut le gagner»
«Contre le Niger, ce n’est pas un match amical, il faut le gagner. Malgré les difficultés, je trouve qu’il est important de gagner contre le Niger, parce que juste après, on aura trois matchs très importants à préparer. J’ai tracé un objectif très haut, à savoir ne perdre aucun match, avec bien sûr, si c’est possible, gagner à chaque fois. Certains blessés vont reprendre d’ici au match du Rwanda. Mais dans quel état physique vont-ils se présenter pour ces matchs du mois de juin ?»

«Ce duel se présentait comme une occasion pour les locaux, mais… »
«J’ai préparé, dans ma tête, un groupe de joueurs qui devaient affronter cette équipe du Niger, composé essentiellement des locaux. Je voulais leur donner une chance de s’imposer et d’évoluer dans un cadre, certes, amical mais officiel. Malheureusement, cette cascade de joueurs blessés chamboule mes plans.»

«Je vais aligner une équipe new-look»
«Je pensais composer deux équipes, mais là, devant toutes les difficultés rencontrées, je ne pourrai pas le faire. Je vais donc aligner des joueurs qui vont jouer ensemble pour la première fois. Il y aura une équipe new-look.

qqLes échéances du mois de juin

«Face au Rwanda, on n’aura pas le droit à l’erreur»
«On n’a pas le droit de rater le match du Rwanda. Je veux que mes joueurs prennent conscience de l’importance de ce match. C’est facile à dire, mais il faut qu’on travaille pour y parvenir.» «Le stage de Sidi Moussa va tout dévoiler» «Ce stage de Sidi Moussa va tout dévoiler. Après 21 jours de travail, on va passer trois autres semaines ensemble à Sidi Moussa et c’est là que je saurai tout de la réaction et du comportement de mes joueurs, après les matchs.» «Pour espérer se qualifier au Mondial, on devra faire la différence au Mali» «Toutes les sélections du monde ont des difficultés à cette période de l’année, à cause de la fatigue surtout. Seulement, on ne doit pas se cacher derrière ça. Pour faire un pas vers la qualification en Coupe du monde, il faudra gagner face au Rwanda et aller chercher un bon résultat du Mali. C’est le favori de notre groupe avec beaucoup de joueurs talentueux. Je ne sais pas dans quel état leurs joueurs vont arriver, et en dépit de la situation qui prévaut là-bas, j’ai dit à mes joueurs qu’il faudra faire la différence à Bamako. On ne doit pas attendre le match retour.» «Le match gagné à Khartoum est l’œuvre du public» «J’ai vu le match que vous avez gagné contre l’Egypte au Soudan. J’ai cherché à comprendre pourquoi les joueurs algériens étaient aussi déterminés. En fait, il y avait 12 000 supporteurs des Verts qui ont fait le déplacement au Soudan. C’est ce qui a beaucoup encouragé les joueurs à se transcender.» «Je commence ma journée à 8h et je la termine à minuit» «Je travaille beaucoup pour trouver des solutions à ces matchs importants qui nous attendent. Je commence ma journée à 8h du matin et je la termine à minuit. J’adore mon travail. Je veux inculquer à mes joueurs la culture de la gagne, surtout à l’extérieur.»

qqBelkalem, la satisfaction
«C’est le seul à avoir suivi le programme qu’on lui a remis»

«Il devait être aligné d’entrée contre le Niger»
«Chaouchi devait être aligné d’entrée, mais il est venu blessé à ce regroupement. Il a été libéré après avoir été examiné par le staff médical de l’EN. Il avait aussi des cloques au pied, donc il était impossible pour lui de s’entraîner.»

qqLe cas Chaouchi

«Hormis Belkalem, aucun joueur n’a suivi le programme et les consignes qu’on leur a donnés lors du dernier regroupement. D’ailleurs, il est le seul qui est arrivé dans un bon état physique. Il a un comportement responsable. C’est un élément très réceptif et honnête qui mérite toute ma confiance.»

«Faouzi a du talent, mais il doit changer de pays pour progresser»
«Faouzi Chaouchi est un gardien de but qui a beaucoup de talent. Il a pris conscience de ses qualités. Je l’ai toujours conseillé à travailler plus. Seulement, il doit changer de comportement. Il doit même changer de pays, avec un meilleur environnement et de meilleures conditions pour progresser et perfectionner ses qualités.»

«Il a beaucoup de problèmes»
«C’est un gars qui a beaucoup de problèmes. Il s’est plaint d’une blessure au bras, il souffrait de l’estomac, il a même été hospitalisé. Il est venu diminué pour les raisons que je viens de citer.»

«Sa blessure n’est pas méchante»
«Belkalem s’est blessé lors d’une séance d’entraînement. Il est allé récupérer un ballon et il a ressenti une douleur, mais je peux vous dire que sa blessure n’est pas méchante. S’il est apte à jouer, on l’alignera.»

«Bougherra a des difficultés depuis maintenant un bon moment. Il est tout le temps en rééducation, aux soins, donc il n’est pas prêt. Je ne cache pas aussi que le départ d’Anthar Yahia m’a causé d’énormes problèmes, parce qu’il était prévu qu’il soit avec nous. N’oubliez pas que c’est un joueur clé de la sélection.»

«Le départ de Yahia m’a causé d’énormes problèmes»

qqL’axe central, le souci majeur du coach

qqSon point de vue et sa relation avec les joueurs

«Djabou est le meilleur joueur en Algérie»
«Djabou est un joueur qui possède d’énormes qualités, il est talentueux mais comme il est souvent sollicité, il a joué un match (le dernier match contre le CSC) sans bien se soigner et résultat : sa blessure à la cheville s’est réveillée et il est aux soins. Il ne s’entraîne pas avec ses camarades de l’Equipe nationale. C’est aussi le cas de Slimani. Djabou est le meilleur joueur en Algérie, on ne peut pas dire qu’il n’a pas de talent, mais cela fait un bon moment qu’il joue avec une blessure. Donc, il doit comprendre que pour jouer en Equipe nationale, il faut préserver son état physique.» «Aoudia doit éviter de jouer blessé» «Prenez exemple d’Aoudia, tout le monde sait qu’il a joué deux matchs tout en étant blessé. Il a disputé une rencontre de championnat et une finale de Coupe d’Algérie, alors qu’il n’était pas prêt physiquement, à cause de cette blessure. Le pire, c’est qu’il ne s’est pas entraîné. Il a joué directement et regardez où il en est. Il doit éviter de retomber dans ces mêmes erreurs.» «A l’USMA ou ailleurs, si Halliche redevient performant, il sera le bienvenu» «Halliche, on a essayé de le contacter, il y a deux ou trois mois, pour voir un petit peu où il en est, mais cela n’a pu se faire. J’éprouve des problèmes à contacter certains joueurs, pas seulement Halliche. Je suis à leur disposition 24h/24h, mais qu’ils se manifestent lorsqu’on n’arrive pas à les joindre. Pour Rafik, j’ai pensé même à me renseigner s’il jouait avec l’équipe B, mais je ne l’ai pas eu. Après, s’il joue régulièrement et qu’il est performant, à l’USMA ou ailleurs, il sera le bienvenu en sélection.» «Benmoussa est capable de garder un rythme soutenu dans un match» «J’ai remis des programmes bien étudiés aux joueurs locaux afin qu’ils puissent arriver au top physiquement, mais je me rends compte que mis à part Benmoussa qui peut garder un rythme élevé durant toute une rencontre, tous les autres ne tiennent pas.» «Je suis inquiet pour eux !» «J’adore mon métier et j’ai du respect pour tous mes joueurs. Je veux qu’ils travaillent plus. Je ne suis pas inquiet pour ma personne, mais pour mes joueurs. Ils doivent avoir un comportement et un raisonnement professionnel pour améliorer leurs performances.» «Il y a trois locaux qui ont le niveau pour jouer en Ligue 1» «Il y a trois joueurs locaux qui ont un talent fou. Je peux même dire qu’ils ont leur place en Ligue 1 française. Mais sur le plan physique, ils sont très loin des exigences du haut niveau. Je ne veux pas utiliser le mot approprié exact pour décrire le déficit physique, parce que j’ai une bonne relation avec mes joueurs et je ne veux pas les froisser.» «Même Benzema a été recadré par Mourinho» «En arrivant au Real Madrid, Benzema a eu des difficultés. L’entraîneur Mourinho lui avait d’ailleurs dit que pour jouer, il fallait qu’il défende plus. Il a été recadré à plusieurs reprises, les locaux doivent prendre exemple sur lui.» «Je n’ai aucun problème relationnel avec mes joueurs» «Ma manière de travailler et mes exigences du haut niveau est remise en cause par certains. Peut- être que certains joueurs se plaignent et quelques membres du staff aussi, mais je sais ce que je fais et ce que je veux. Je n’ai aucun problème relationnel avec mes joueurs. Je suis là pour les pousser à travailler plus. Je n’ai pas un double langage.»

«Certains ne le savent pas, mais Yahia est le meilleur buteur de la sélection ces dernières années»
«C’était le capitaine de l’Equipe nationale, donc c’était un joueur très important dans mon organisation de jeu en défense. Certains ne le savent pas peutêtre, mais il et le meilleur buteur de la sélection ces dernières années.»

«J’ai même pensé à aligner Tedjar dans l’axe»
«J’ai pensé à aligner Tedjar, Cadamuro ou même Guedioura comme stoppeur, mais pour le moment, je n’ai pas encore tranché. J’ai pensé aussi à Benlamri ou Belkalem, seulement Benlamri a quitté le stage pour cause de blessure et pour Belkalem, je ne sais pas s’il sera prêt ou pas pour ce match. En tout cas, je dois trouver une solution.»

«J’espère que Belkalem se sera rétabli»
«J’espère que Belkalem se sera rétabli d’ici à la rencontre de ce samedi. Après, soyez sûrs qu’on ne va pas prendre des risques à son sujet. Même s’il ne s’agit que d’un match amical, je voudrais qu’il soit à cent pour cent prêt à cette rencontre. Comme je l’ai dit, je veux gagner ce match et je vais compter sur des éléments totalement prêts.»

«Bouzid arrivera très fatigué»
«Bouzid, qui a joué un match de Champions League Asiatique avec son club, hier, est aussi incertain pour le prochain match. Il arrivera ce soir (hier) à Alger et je ne sais pas s’il sera prêt pour ce duel du Niger. Il aura juste le temps de bien récupérer.»

qqLa situation de Djebbour
«Il est fatigué mais il va normalement jouer une mi-temps»
«Djebbour est très fatigué. Il a disputé un match en Australie, il a des problèmes de sommeil. J’ai eu une discussion avec lui et il est possible qu’il joue le match du Niger. Il sera normalement aligné durant une mitemps. Il récupère bien, il s’est entraîné aujourd’hui (hier), mais jusqu’à samedi, beaucoup de choses pourraient se passer.» Moumen Aït Kaci Ali

04

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup d’œil Équipe nationale

Le clin d’œil d’Halilhodzic à Saâdane et Benchikha

«Je n’ai jamais perdu 4-0»
publiquement que depuis le début de sa carrière, il n’a jamais perdu par quatre buts à zéro. Un clin d’œil à Saâdane qui a perdu avec les Verts lors de la demi-finale de la CAN face à l’Egypte, en Angola, et Benchikha à Marrakech face au Maroc, pour le compte des éliminatoires de la CAN 2012. Interrogé sur les circonstances des trois matchs de juin, comparativement avec celui du Maroc, il a déclaré : «Moi, je n’ai jamais perdu sur le score de quatre buts à zéro et ce, depuis le début de ma carrière d’entraîneur.»

Feghouli «Moi, je joue toujours pour gagner, même face au Niger»
«On est venus ici un peu en avance pour bien préparer les quatre rencontres très importantes pour la qualification à la CAN et à la prochaine Coupe du monde. On a travaillé trop dur pour arriver frais pour ces matchs. Avant cela, il y a le Niger pour se mettre en jambe. On le prend au sérieux et on va tout faire pour le gagner.» position ; à nous de tout mettre en œuvre pour récolter les fruits de notre travail. Le terrain aussi est en parfait état pour jouer un beau football.»

«La désignation du match du Mali ne constitue aucun problème pour moi»
«Je suis au courant de ce qui se passe au Mali. J’ai des amis maliens et ils m’ont dit de faire part de la situation qui prévaut là-bas. Comme je l’ai dit, je joue toujours pour gagner. Que ce soit à Bamako ou à Ouagadougou, on visera la victoire, et il n’y a aucun souci à ce niveaulà.» Moumen A.

«Tout est mis à notre disposition pour réussir»
«Il y a un très bon état d’esprit dans le groupe ; on est heureux d’être ensemble. Depuis mon arrivée, ça s’est très bien passé et j’espère que ça va continuer comme ça avec, si c’est possible, des victoires au bout. On a tout pour réussir : un bon staff, de bons joueurs et aussi de bonnes installations. Tout est mis à notre dis-

«Durant toute ma carrière, j’ai perdu deux fois 3-0»
Vahid Halilhodzic continuera son discours. Il a tenu à s’étaler un peu sur sa carrière et les lourdes défaites qu’il a connues depuis qu’il a commencé ce métier : «Moi, j’ai rarement perdu par un score lourd. D’ailleurs, je n’ai connu que deux défaites sur un score de trois buts à zéro. C’est tout !» H. R.

D

urant cette conférence de presse, Vahid Halilhodzic n’a pas épargné les anciens sélection-

neurs, plus précisément ses deux prédécesseurs, Rabah Saâdane et Abdelhak Benchikha, sans toutefois les citer nommément. Le sélectionneur a déclaré, hier,

Le sélectionneur met un terme aux rumeurs
veau, que ce soit ici en Algérie ou à l’étranger. C’est ainsi qu’il a affirmé : «Le problème qui se pose actuellement, c’est le fait de ne pas disposer de joueurs capables de jouer dans le haut niveau. Si on avait par exemple 100 joueurs, que ce soit des locaux ou ders professionnels, on aurait eu plus de solutions.»

«Pas de renfort pour le moment !»
Avec la situation qu’il est en train de vivre, à savoir le grand nombre de joueurs blessés, une seule question revenait sur toutes les lèvres. Elle concerne un éventuel renfort de l’EN par de nouveaux joueurs. Toutefois, Vahid Halilhodzic a été catégorique, en affirmant qu’il n’y aura pas de renfort pour le moment. «Il n’y aura pas de renfort pour le moment. La liste a été déjà établie depuis quelque temps et je ne pourrai pas la changer. Cependant, il faut savoir qu’il y aura du renfort dans quelque temps, c’est sûr !»

Hachoud «Je suis prêt pour ce match face au Niger»
Présent à cette conférence de presse, l’arrière droit de l’ES Sétif, Abderrahmane Hachoud, a répondu aux questions des médias présents en grand nombre à ce point de presse, animé à la salle des conférences au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Le champion d’Algérie dira qu’il est prêt pour ce match prévu face au Niger : «Je suis prêt pour cette rencontre amicale face au Niger. C’est un match qui va nous servir de test. Je compte me donner à fond au cas où je jouerai ce match. Je tiens à remercier le sélectionneur national pour cette marque de confiance. Je ferai le maximum pour donner satisfaction et prouver que le staff technique ne s’est pas trompé sur mon compte.» droite de la défense, s’est dit satisfait du travail accompli jusqu’à présent. Il a déclaré à ce sujet : «On fait un excellent travail depuis l’entame de ce stage. On se prépare très bien et dans la sérénité. Je pense que tous les joueurs sont en train de se donner à fond pour être prêts pour les quatre matchs, à commencer par celui du Niger, puis les trois autres qui seront d’une très grande importance vu leurs enjeux. En tout cas, il n’y a pas de souci, nous allons être prêts.»

«J’ai appelé Zemmamouche par mesure de précaution»
Le sélectionneur nous dira que la décision de convoquer le gardien de but Mohamed Lamine Zemmamouche a été prise par précaution, après les blessures des deux gardiens de but, Faouzi Chaouchi et Azzedine Doukha : «J’ai convoqué le gardien de but Zemmamouche par mesure de précaution, après les blessures des deux gardiens de but, Chaouchi et Doukha, et l’absence de Mbolhi. C’est dire qu’il n’y aura que Si Mohamed et Zemmamouche pour ce match amical face au Niger.» H. R.

«Je ne peux pas travailler avec 40 joueurs»
Expliquant cette décision de ne pas renforcer les rangs de l’EN, Halilhodzic dira qu’il lui est impossible de travailler avec un grand nombre de joueurs : «Je ne peux pas travailler avec un grand nombre de joueurs, de 40 joueurs ou plus. Actuellement, on est à presque 30 joueurs, on essaye d’appliquer notre programme comme il se doit.»

«On a travaillé physiquement pour être prêts pour les 4 matchs»
Pour ce qui concerne le travail effectué depuis le début du stage, l’arrière droit sétifien, pressenti pour jouer à

«Il n’y a pas 100 joueurs tous capables de jouer dans le haut niveau»
Pour Halilhodzic, le problème est le fait de ne pas disposer de joueurs capables de jouer dans le haut ni-

H. R.

La pelouse de Tchaker et le centre de Sidi Moussa

«Je ne suis pas content du

«Le terrain principal est dans un état merveilleux»
«Je dois remercier les employés du stade Tchaker. qui ont fait du bon travail. Le terrain principal et les annexes du stade sont dans un état merveilleux. Les joueurs ont beaucoup apprécié. Tout cela est bénéfique pour l’Algérie, pas pour Vahid. Moi, je ne suis plus en âge de jouer au football.»

comportement de certains joueurs»
Au cours de cette conférence de presse, Vahid Halilhodzic a parlé des problèmes internes qui secouent actuellement l’EN. Pour le Bosnien, il y a des satisfactions mais aussi des déceptions. Le sélectionneur national s’est dit pas du tout content du travail effectué par certains auxquels il avait fait confiance. Indirectement, il s’est montré en colère contre son staff technique : «Je ne suis pas content du comportement de certains auxquels j’avais fait confiance. Je ne suis pas du tout satisfait. Il y a des choses qui doivent changer !» dique et très organisé. Je suis en contact permanent avec mes adjoints. Il y a ceux qui comprennent vite, mais il y a aussi ceux qui ne comprennent pas. Je dois leur répéter une deuxième fois.» dira à ce sujet : «Il faut qu’on respecte mes décisions et mes choix. J’ai tenu à effectuer un stage avec deux joueurs, parce que je sais ce que je fais. Certains m’ont critiqué, mais c’est normal. Pour moi, tout le monde doit accepter mes décisions, sinon j’ai des solutions très, très faciles.» Interrogé sur cette solution très facile, le sélectionneur n’a pas voulu répondre.

«Le centre de Sidi Moussa est l’un des meilleurs en Afrique»
«Au centre sportif de Sidi Moussa, beaucoup de choses ont été réalisées. Il est

doté de toutes les commodités pour effectuer une bonne préparation. On avance bien dans ce domaine et il faut que toute l’équipe accompagne ces changements opérés sur le plan infrastructurel.»

«Ma façon de travailler dérange certains»
Le sélectionneur national pense que sa manière de travailler dérange beaucoup. Vahid Halilhodzic le dit clairement : «Je le dis clairement, ma manière de travailler dérange certains. C’est pour cette raison que je vous ai dit qu’il y a des choses qui ne me plaisent pas du tout.»

Les adversaires de l’EN et leur préparation

«Parfois, il y a des choses qui peuvent passer, d’autres non !»
Pour conclure, Halilhodzic a fait un clin d’œil à tout le monde pour changer leurs habitudes. En un seul mot, le sélectionneur dira : «Parfois, il y a des choses qui peuvent passer, parfois ce n’est pas le cas !» H. R.

«J’ai envoyé un émissaire pour superviser le Rwanda en Tunisie»
«Même si je suis en train de suivre la préparation de nos adversaires, j’ai envoyé un émissaire pour voir le match d’hier disputé par le Rwanda contre la Libye. Mon émissaire va aussi suivre le match que livrera la sélection rwandaise face à la Tunisie.»

«Il y a ceux à qui je dois répéter les choses deux fois»
Toujours concernant ses adjoints, Vahid Halilhodzic a parlé de certaines choses qui l’auraient déplu. Il explique : «Moi, je suis métho-

«Qu’on respecte mes décisions, sinon j’ai des solution très faciles»
Pour Halilhodzic, que ce soit le staff technique ou les joueurs, il faut qu’on respecte ses décisions. Il

«Bien sûr qu’on va suivre la préparation du Mali en France»
«Il y aura aussi quelqu’un pour superviser le Mali à Paris. Je suis tout le temps en contact avec mes adjoints et il y a une organisation entre nous. Chacun sait ce qu’il doit faire pour m’informer sur la préparation de nos différents adversaires.»

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup d’œil Equipe nationale

05
Mostefa et Bouzid, les derniers arrivés d’hier

Vahid rêve d’un
Djabou décomplexé

H

alilhodzic ne comprend pas pourquoi Djabou n’arrive pas à exploser et à surpasser ses camarades de l’Equipe nationale, comme il le fait en club. Le coach des Verts en rage et cela se voit de plus en plus dans ses yeux et surtout au son de sa voix, lorsqu’il laisse éclater sa colère contre le lutin sétifien pour le booster.

Entraînement à Tchaker es sur qAprès plusieurs séances tenu ain annexe, Vahid Halilhodzic le terr eurs hier a décidé d’emmener ses jou ailler sur le terrain principal du matin trav habituer à stade Tchaker, histoire de les sur laquelle va se jouer le la pelouse Niger. Le match de samedi contre le onal n’a prévu qu’une seule coach nati eler pour séance dans la journée. A rapp le savent pas encore que la ceux qui ne 20h30 et rencontre aura lieu à partir de ansmise sur l’ensemble des sera retr chaînes de télévision nationales.

q

Vahid s’énerve quand on dit que Djabou est jeune à… 25 ans ! «Laisse éclater ton talent !», lui a-til répété pour le pousser à se décomplexer et à étaler la plénitude de son immense talent. Il est clair que cette timidité, qu’il affiche quand il joue avec les Verts, a fini par exaspérer même ses fans de la première heure. Abdelmoumen Djabou reste une sorte d’éternel espoir, alors qu’il a déjà bouclé ses 25 ans. D’autres footballeurs, à son âge, ont déjà atteint le top de leur rendement. Mais à voir le numéro 10 de l’Entente, on sent qu’il a besoin encore de temps pour arriver là où on l’espère. C’est cela que V. H n’arrive pas à admettre à juste cause. D’ailleurs, il s’étonne toujours qu’on le qualifie à ce jour de «jeune Djabou»… «Vahid sent que Djabou a besoin d’être débloqué» Mais cette sévérité à l’égard de Djabou n’a rien de négatif. Bien au contraire même, puisque Halilhodzic ne rate pas l’occasion de taquiner et de rigoler avec son joueur. Sans doute pour le mettre dans des conditions optimales et arracher de lui ce déclic qu’il attend depuis son arrivée chez les Verts. V. H. fait usage de toute sa psychologie afin de «débloquer» son attaquant. Par exemple, et selon les témoignages des autres joueurs, le coach bosnien tente de se rapprocher beaucoup plus du meneur sétifien, échange avec lui sur quasiment tous les sujets, comme nous le raconte un de ses proches. «Vahid sent que Dja-

bou a besoin d’être mis à l’aise et il n’hésite pas à aller plaisanter avec lui. Hier encore, il lui a même demandé s’il avait réglé le problème de son transfert à l’étranger. C’est clair que les deux hommes se parlent plus qu’avant.» «Tu es doué techniquement», lui a dit V. H. devant tout le monde Etant encore en convalescence, Djabou se sent manifestement rassuré et savoure profondément la confiance que le coach a placée en lui. Halilhodzic a même lâché devant tous ses camarades un rarissime éloge qui mérite bien d’être souligné. «Tu es doué techniquement, mais tu dois te libérer pour arriver à faire en sélection ce que tu fais avec ton club». Ceux qui connaissent bien Vahid Halilhodzic savent que ça ne lui arrive pas souvent de faire de telles confidences en groupe. C’est qu’il a senti que Djabou a, plus que jamais, besoin de sa confiance pour apporter sa pierre à l’édifice des Verts. V. H. a d’ailleurs annoncé la couleur lors de la dernière conférence de presse en disant que son souhait était «de voir Djabou sourire au moins une fois quand il est

ue Plus tactique que physiq s avoir torturé ses joueurs qAprè miers présents lors des deux pre régénération et d’évaluation stages de ement la physique, V. H. a baissé sensibl passant carrément au volet taccharge en c l’arrivée tique. Il faut dire que c’est ave le des joueurs qu’il pouvait le de l’ensemb six éléfaire, non pas avec quatre ou y avait pas moins de 16 éléments. Il uter les ments sur le terrain pour éco de l’exigent coach. Seul Aoudia consignes . Le séleccourait en marge du groupe national a donc entamé les tionneur chaque séances tactiques pour asseoir ent et expliquer les mouvecompartim et en atments d’ensemble en défense est pour cette raison notamment taque. C’ pour la qu’il a fait observer le huis clos mercredi. Espérons que ça séance de résultats escomptés samedi avec les Verts.» Tout le secret donnera les juin. , en et, surtout

q

qLes derniers de la jourl’aéroport Houariqnée d’hier à lesarrivés défenseurs Boumediène sont deux des Verts Mehdi Mostefa et Ismaël Bouzid. Le premier est arrivé à 14h20 et le second en fin de journée. La maison verte se remplit donc et les choses sérieuses s’amplifient chaque jour. Halilhodzic, qui a des soucis dans le compartiment défensif, avec les blessures de Benlamri, Bougherra, Hachoud, Medjani et Cadamuro, va pouvoir respirer nettement mieux avec l’arrivée de Bouzid et Mostefa. Il aura surtout l’ossature effective, afin de mettre en place le schéma tactique que vont suivre ses défenseurs.

du déclic est là, justement ! M. A.

En raison de la blessure à l’adducteur contractée par le défenseur de la Real Sociedad, Liassine Bentaïba Cadamuro, il y a deux jours à l’entraînement, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a décidé de rappeler le latéral droit de l’USM Alger, Rabie Meftah. Ce dernier a intégré ses coéquipiers au centre technique national de Sidi Moussa, hier dans la soirée. Il est à souligner que l’autre latéral droit des Verts, Abderrahmane Hachoud, s’est blessé lui aussi aux entraînements, lundi dernier, sans gravité heureusement.

Meftah rappelé

Cadamuro out pour blessure à la cheville
C’est qu’on avait annoncé qu’il souffrait de tout, sauf de la cheville. L’information qui
avait filtré était en fait fausse, du fait que Liassine Cadamuro ne s’est pas blessé aux adducteurs. A qui la faute de cette erreur ? Forcément à la FAF qui n’a rien laissé filtrer de la séance à huis clos de mercredi. C’est ce qui a induit en erreur l’ensemble des observateurs. Même pas une ligne sur le site de la Fédé ou tout au moins un communiqué concis afin que les supporteurs algériens vivent les émotions de leurs joueurs. Un contact avec Chalali lui a coûté le match face au Niger Il nous a fallu faire intervenir une source aimable pour nous en dire plus. En fait, il s’agit d’une blessure à la cheville droite, selon ce qu’on nous a appris, contractée par

Djebbour et les conséquences du voyage qLa grinta s’affiche souvent chez les en Australie revanchards. C’est le cas encore auqRafih Djebbour fait jourd’hui chez les Verts où ceux qPour son retour en sélecqui avaient été écartés pour une raison ou une autre également partie des retion d’Algérie, Kamel Ghilas reviennent en force dans le groupe. Les exem venants à l’entraînement des aurait beaucoup gagné en estime, ples ont été donnés par Hilal Soudani et Cédr passage ic qui ont affiché «valides», après un s’il s’était arrêté devant les nomune forme éblouissante qui les met en première obligé chez les médecins. ligne pour une place de titulaire demain contre le quant breux journalistes qui l’attenNiger. A ces deux éléments, il faudr a pu voir son atta daient joyeusement à sa sortie de a ajouter Sli- Vahid mani qui s’est bien positionné lui lors du match d’application, l’aéroport. Mais le buteur de aussi, pour une place au soleil. Quand l’envie du moest là, rien mais surtout sa fébrilité ne peut arrêter un revanchard. Pour de Reims a juré d’observer un muvu ment. En effet, le joueur que ça dure longtemps ! le ter- tisme qui a mis mal à l’aise les l’Olympiacos a plus traîné sur le défenseur de la comme journalistes venus à sa rencontre. Aoudia, rain que fait parler la poudre, Real Sociedad, à la suite quant Une petite déclaration bateau, du on l’espérait du meilleur atta 6e absent d’un choc avec Mohamed faut genre «je suis content et fier de redu club champion de Grèce. Il Chalali, sans intention de contre le Niger forme venir en sélection, le public me se de qIl y aura un autre absent aux relativiser cette bais manque, le maillot aussi et j’esnuire, bien évidemment. flagrante de Djebbour par le fait père ne plus revivre loin des côtés de Cadamuro, Doukha, Des choses qui arrivent Boug age en herra, Djabou un long voy Verts», ne lui aurait fait que du dans toutes les rencontre de demaet Belkalem lors de la qu’il ait fait in. Il s’agit de Moha- aller et retour, jusqu’en Austraéquipes, quoi ! Consé- med Amine Aoudia, le longiligne centre , au vu bien et à ses fans également. Redemande bien grettable, en effet, surtout que la quence de cette bles- avant de l’ESS qui s’est entraîné en marge lie. On se du groupe, courant sous la cond de ce qu’on a pu voir de Djeb- presse a beaucoup appuyé son uite de sure qui nécessite un Nore cieux dine Kour serait pas judi retour parmi les Verts. La prurepos de trois jours, le qu’il ne s’agit ichi. Fort heureusement bour, s’il ne là que d’un match amide le laisser se reposer encore dence est de mise chez Ghilas forfait de Cadamuro cal. Le plus important reste le mois de côté s et le laisser Bentaïba pour le match de juin et ses trois matchs impor- quelques jour de lui qui joue, semble-t-il, pour le tants face au Rwanda, le samedi. On aura plus besoin «chat échaudé». de samedi contre le Niger. Mali et à la Gambie. en juin.

q

Soudani, Cédric et Slimani en revanchards

Tedjar Medjani, seul axial et… vu essayé comme pré e de qAprès avoir passé la journé Ghilas muet la salle d’entraînemercredi dans des devant les journalistes nie ment de Sidi Moussa en compag a pu jani autres joueurs blessés, Carl Med au stade rejoindre, hier, les «valides» la préparation en Tchaker pour entamer même pu vue du match de demain. Il a ch d’application au prendre part au mat tude abcours duquel il a montré une apti e contre le Niger. solue pour tenir sa plac l véritable Le joueur «corse» était le seu l’absence de Bouaxial de cette partie, en ri (qui a gherra, Belkalem et Benlam nt l’arrivée de Bouquitté le stage) et ava H. a tenu zid. Pour parer à l’urgence, V. Tedjar dans l’axe, sa promesse d’essayer de la dercomme il l’avait annoncé lors se. Reste à savoir nière conférence de pres ce qu’il en a pensé !

q

q

q

q

Feghouli aurait prolongé à Valence

Fenerbahçe veut Djebbour

ont annoncé que Sofiane Feghouli aurait prolongé son contrat jusqu’en 2015, après avoir revu à la hausse ses exigences financières. Ainsi, les mêmes médias espagnols annoncent que l’international algérien toucherait, désormais, 900 000 euros par ans, une juste récompense pour un joueur qui aura été régulier tout au long de la saison et qui a réalisé de belles prestations avec Valence.

q

qHier, quelques journaux de la province de Valence

q

Le directeur sportif de Valence dément
Afin de connaître la véracité de ces informations, nous avons pris attache avec le directeur sportif de Valence, M. Braulio Vazquez. Ce dernier a nié complètement ce qui a été rapporté ; pour lui ce ne reste que des rumeurs. Ce qui rejoint la position du joueur qui veut rester concentré sur les échéances importantes qui l’attendent avec l’Equipe nationale avant de penser à son avenir avec Valence.

en croire la une certaine presse turque, Fenerbahçe aurait déjà établi sa liste des joueurs à recruter pour le prochain exercice. Sur cette fameuse liste apparaît le nom d’un international algérien ; il s’agit de Rafik Djebbour. Celui-ci fait dont partie des priorités de l’un des clubs les plus populaires en Turquie, dont on dit qu’il est prêt financièrement pour s’offrir un recrutement de choix. Reste, maintenant, à connaître la position de la direction de l’Olympiakos.

qA

Le champion de Bulgarie convoite Mbolhi
Le journal bulgare Meridian Match a indiqué, hier, que Ludogorets Razgradle, club qui a remporté le doublé cette année, en Bulgarie, convoite Raïs Mbolhi. Le président du club bulgare veut s’attacher les services d’un goal d’expérience en perspective de des champions et pour cela, il prêt a racheter le contrat de l’international algérien auprès du club russe, FC Krylia Sovetov Samara. Le même journal assure que le joueur est prêt à accepter de porter le maillot du champion de Bulgarie en contrepartie d’un salaire qui avoisinerait les 25 000 euros.

qq

Reims insiste pour racheter le contrat de Ghilas
Dès que la saison a pris fin, les dirigeants du Stade de Reims se sont empressés d’entamer des négociations avec leurs homologues de Hull City pour le rachat du contrat de Kamel Ghilas. C’est Hubert Fournier, l’entraîneur en chef de l’équipe, qui a insisté pour avoir cet élément pour la saison prochaine. Comment peut-il en être autrement quand on sait que Ghilas a été l’un des artisans de l’accession du club en Ligue 1.

qq

06

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup d’œil Équipe nationale

Les Nigériens sont arrivés
n prévision de la rencontre amicale de ce samedi face à l’Algérie, la sélection du Niger, forte de 32 personnes, est arrivée hier aprèsmidi, à 14h, à l’aéroport Houari Boumediène d’Alger. Les Nigériens ont effectué un long voyage, (Niamey-Casablanca-Alger) et paraissaient quelque peu fatigués à leur arrivée. Les coéquipiers du buteur, Moussa Maâzou, demeuraient toutefois très heureux d’être venus en Algérie et nous ont confié qu’ils sont bien décidés à jouer à fond ce match amical et à donner du fil à retordre aux poulains de Vahid Halilhodzic.

Courbis «Ce match
face à l’Algérie nous servira pour progresser»
aussi un face-àAlors coach, bien face entre vous et arrivé ? Oui, très bien. Halilhodzic. La Vous savez, je suis bataille tactique venu de Marseille, ce s’annonce n’est pas trop loin intense… d’ici. C’est la MéditerVahid est un gars ranée qui n’est pas que je connais parplacée au même enfaitement bien. On droit, c’est tout (Il riest de la même gégole). nération. Je l’ai côtoyé en tant que Après plusieurs joueur et mainterounds de nant en tant qu’ennégociations, vous «Je n’ traîneur. Ce sera un avez enfin accepté ai eu au plaisir de le revoir. de prendre en main n cun contac t Ce match amical sera i avec cette sélection du ni mêm l’USMA aussi l’occasion pour Niger… ea le MCA vec moi de retrouver Cyril Je suis resté en re» Moine, que j’ai eu avec lation avec l’équipe demoi à Marseille il y a puis la dernière CAN. J’ai une douzaine d’années maintecertaines obligations professionnant. nelles qui m’empêchent de prenQuel sera votre objectif lors dre une décision à l’heure actuelle. de ce match ? Après le match de ce samedi et Premièrement, on espère que le ceux de juin, je fixerai un rendezvous avec le président de la Fédé- match se jouera dans un bon état d’esprit et qu’il n’y aura pas de ration pour décider. blessés. Après, ce test amical nous Donc, vous n’avez pas encore servira pour progresser et prépasigné de contrat ? rer convenablement nos proNon, pas encore. Toutefois, cela chains matches. Je pense que ça ne pose pas de problème. A sera le cas aussi pour votre sélecl’heure actuelle, il y a un duo d’ention. traîneurs qui est en place et qui Votre nom a été longuement accomplit bien le boulot. Notre cité du côté de l’USMA et du souci est de bien préparer l’équipe MCA. Qu’en est-il pour le match important face au Gabon prévu pour le 3 juin proréellement ? chain, dans le cadre des éliminaVous savez, c’est souvent le cas. toires du Mondial 2014. On parle toujours de moi, quand on veut prendre un entraîneur exSerez-vous sur le banc ce périmenté. Cela m’honore et me samedi ? S’il y a une petite place pour rend fier, mais pour vous réponmoi, oui, sinon, des tribunes, ça dre sincèrement, il n’y a rien de m’arrangerait aussi (rires). Non, concret pour l’instant. Je n’ai eu de plus sérieusement, évidemment rendez-vous avec aucun responsable algérien, et donc je ne peux que je serai sur le banc. rien vous dire de plus à ce propos. Le match de ce samedi verra Entretien réalisé par Saïd Fellak

E

Mecherara, Boutadjine et Boukaroum à l’accueil
Le président de la DNCG, et vice-président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Mecherara, Salah Boutadjine, ainsi que le membre du bureau fédéral, Mohamed Boukaroum, étaient hier à l’accueil de la délégation nigérienne à son arrivée à l’aéroport d’Alger. Boukaroum était d’ailleurs au four et au moulin pour faciliter les démarches de sortie de nos invités.

un luxueux bus, que la FAF a mis à sa disposition. Direction, la ville de Zéralda, puisque l’adversaire des Verts de ce samedi séjournera durant trois jours à l’hôtel Mazafran.

entraînement hier au 5Juillet
Deux heures seulement après leur arrivée à l’hôtel Mazafran, les joueurs nigériens ont dû à nouveau quitter l’établissement pour rallier le stade du 5-Juillet pour un premier entraînement Les poulains de Courbis se sont entraînés sur le terrain annexe de l’enceinte olympique à 18h 30, où la séance fut assez légère. Les Nigériens s’entraîneront une dernière fois ce soir sur la pelouse principale du stade Mustapha-Tchaker de Blida. Saïd F.

Courbis n’est pas venu avec l’équipe
Le sélectionneur du Niger, le Français, Rolland Courbis (il n’a pas encore signé de contrat néanmoins), n’est pas venu sur le même vol que ses joueurs. En effet, l’ancien coach de l’OM a rallié seul la capitale en provenance de Marseille, à bord d’un vol Air Algérie.

Le Niger a rallié directement l’hôtel Mazafran
Quelques minutes seulement après son arrivée à l’aéroport d’Alger, et après en avoir terminé avec les démarches administratives, l’équipe du Niger a pris place dans

Premier

qqLe sélectionneur de l’équipe du qq S’il y a un joueur de cette Niger, Rolland Courbis, a dû rester équipe du Niger que les Algériens Une dizaine de supporters nigé- connaissent bien, c’est le milieu déprès d’un quart d’heure de plus, avant de quitter la zone sous douane riens s’est déplacée hier à l’aéroport fensif, Jimmy Bulus. Celui-ci, qui a Houari-Boumediène d’Alger pour porté le maillot du NA Husseinde l’aéroport. En effet, le technicien accueillir leurs joueurs et leur français, qui n’avait pas de visa d’enDey par le passé, n’a cependant pas souhaiter la bienvenue. La plu- été convoqué par le sélectionneur trée au pays, s’est vu délivrer le prépart d’entre eux sont des cieux sésame à son arrivée. pour cette rencontre face à l’Algérie. étudiants à l’univerAprès renseignement, le joueur souffri… Une dame lui a sité d’Alger. rait d’une blessure.

Courbis s’est fait délivrer son visa à l’aéroport

Une dizaine de supporters présents

Jimmy n’a pas accompagné l’équipe

demandé un autographe

Rencontré à son très intéressant pour gressé et qu’on est arrivée à l’aéroport nous, car il nous ser- sur le bon chemin. Je d’Alger, le capitaine vira de préparation tiens à ce que vous de cette sélection pour nos deux sachiez qu’on aura nigérienne, et sociématches importants toutefois une retaire actuel du WA de juin. On tâchera vanche à prendre Casablanca, Alhasde donner le maxisur l’Algérie, qui A leur arrivée à l’aéroport d’Alger, deux de ses joueurs qui ont sane Youssoufou, mum pour au moins nous avait éliminés raté le départ de l’avion de la et en attendant de récupérer leurs nous a parlé du arracher le nul. Ça de la CAN de 2004, capitale nigérienne, Niamey. bagages, plusieurs joueurs nigématch amical de ce nous fait vraiment Mecherara «Sauf après nous avoir Ces deux éléments, qui évoluent riens ont sorti leurs appareils samedi : plaisir d’affronter battus en aller et redans le championnat sud-afriphoto et téléphones portasurprise, Mali-Algérie «Oui, on est très une grande équipe tour (4-0) à Alger et cain, ne sont pas arrivés à temps. bles pour immortaliser contents d’être ici à se jouera à Bamako» de football comme (0-1) à Niamey». Selon un responsable de la sélection le moment. Alger. Le match amil’Algérie. Cela rien de la domiciliaEn marge de l’arriS. F. du Mena, ils ne devraient cependant pas cal de ce samedi sera prouve qu’on a protion de ce match Malivée hier de la délégarejoindre l’équipe pour le match. Algérie. La Fédération tion nigérienne à Réunion algérienne a, certes, l’aéroport d’Alger, technique formulé une demande nous avons profité de aujourd’hui auprès de la FIFA, la présence du viceà 17h mais, pour l’heure, président de la FAF, Le vice-présirien n’a été décidé et Mohamed Mecherara, (RC Lens, France), Bakaye Traoré thinaïkos, Grèce), Adama TamLe successeur d’Alain Giresse à la nous, nous n’avons pour le questionner dent de la FAF, (AS Nancy, France), Samba Diakité boura (Metz, France),Ousmame tête des Aigles du Mali, Amadou sur la domiciliation de rien reçu. Je pense que Mohamed Me(AS Nancy/FRA), Cheick FantaBerthé (Jomo Cosmos, Afrique du Pathé Diallo a convoqué 25 joueurs les responsables de la ce fameux Mali-Algécherara, nous a Sud), Mahamadou N'Diaye (Vitoria mady Diarra (Rennes/FRA), Tongo pour les échéances qui attendent FIFA savent ce qu’ils rie, prévu pour le 9 appris hier que la son équipe, à savoir le match amical Hamed Doumbia (Rennes/FRA) Guimarães, Portugal), Drissa Diafont et je peux vous juin prochain. L’anréunion techAttaquants : Modibo Maïga (Sokité (OGC Nice, France), Idrissa contre la Côte d’Ivoire prévu pour dire que, sauf grosse cien président de la nique pour le chaux, France), Cheick Tidiane Coulibaly (Espérance Tunis, Tuniaprès-demain dimanche, ainsi que surprise, le match se Ligue nous a précisé match amical de Diabaté (Bordeaux, France), Garra sie), Abdoulaye Maïga (USM Alger, les deux rencontres officielles jouera à Bamako. Les que tant que la FIFA ce samedi se tienDembélé (Fribourg SC, AlleAlgérie), Moussa Coulibaly (Stade contre le Bénin et l’Algérie. autorités maliennes sen’a pas donné suite à dra cet aprèsmagne), Moustapha Yattabaré Malien, Mali) Gardiens de but : Oumar Sissoko ront là pour assurer la la demande de la FAF, midi, à partir de (FC Metz, France), Soumbeyla Dia(Guingamp, France), Mamadou SaMilieux : Seydou Keita (FC Barcesécurité de notre déléle match se déroulera 17h, au siège de la kité (Stade Malien, Mali), Almamy massa (Valenciennes, France), Islone, Espagne), Kalilou Traoré (OB gation.» bien à Bamako. «Pour FAF, à Dély Bramaïla Diarra (CO Bamako, Mali). Odense, Danemark), Abdou Traoré Sogoba (AS Real, Mali) him. S. F. l’instant, on ne sait M.A (Bordeaux, France), Samba Sow Défenseurs : Cédric Kanté (Pana-

Une dame d’une quarantaine d’années qui a reconnu Rolland Courbis à son arrivée à l’aéroport s’est approchée de lui pour lui demander un autographe pour son fils, fan de l’Olympique de Marseille. Le coach français s’est exécuté sans aucun problème. S. F.

(capitaine du Niger) «On a une revanche à prendre sur l’Algérie»

Alhassane Youssoufou

Les Deux joueurs joueurs du nigériens ont raté Niger ont pris de l’avion nombreuses photos à qqLa sélection du Niger s’est déplacée hier à Alger, sans l’aéroport

La liste du Mali dévoilée

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup d’œil Ligue 1
Le DGSN annonce son intention de retirer la police des stades

07

Va-t-on assister à un championnat à risques ?
on ne va pas assister, la saison prochaine, à un championnat à risques, si jamais le DGSN mettra sa décision en exécution. Nous avons essayé de connaître l’avis du président de la Ligue de football professionnel et les dispositions que pourrait prendre la LFP pour pallier cet énorme déficit en matière de sécurité, en vain. Mahfoud Kerbadj était, hier, injoignable.

L

’ annonce qu’a faite, avant-hier, le général Abdelghani Hamel, en marge de la cérémonie de clôture des portes ouvertes sur la Sûreté nationale, qui a eu lieu avant-hier mercredi au palais de la culture Malek Haddad de Constantine, mérite qu’on s’y attarde un peu. Le DGSN a annoncé qu’il pourrait retirer la police des stades, à partir de la saison prochaine, estimant que la sécurité à l’intérieur des stades devrait être assurée par les différentes instances sportives. «La police nationale n’est plus en mesure de déployer 30 hommes pour seul match de football. Je ne suis pas prêt à mettre en danger mes éléments», at-il déclaré, en précisant que le rôle et la mission des agents de l’ordre est d’assurer la sécurité en dehors et autour des stades. Cette annonce devrait interpeller la Fédération algérienne de football (FAF) et la Ligue de football professionnel (LNF), les deux instances responsables du football algérien, et de l’organisation des matchs de championnat des Ligues 1 et 2, ainsi que les différentes rencontres de la sélection nationale. Comment ces deux instances pourraient assurer la sécurité à l’intérieur des stades, lorsque l’on sait que même la police nationale a souvent été dépas-

Hamel ne précise pas si c’est pour la saison prochaine
Cela dit, le général Abdelghani Hamel n’a pas précisé si cette décision va être mise en application dès la saison prochaine. Il paraît, en effet, que c’est un projet que les responsables de la Sûreté nationale sont en train d’étudier, en collaboration avec les instances sportives. Car, on imagine mal comment la Police nationale pourrait se retirer comme ça, d’un seul coup, de nos stades, surtout après tout ce qui s’est passé durant la saison écoulée. Cela devrait inciter la LFP et la FAF ainsi que la tutelle à se pencher dès aujourd’hui sur la question, afin qu’elles puissent prendre leurs dispositions, en prévision de ce retrait. B. M.

sée lorsque des situations dégénèrent, comme ce fut le cas cette saison dans plusieurs stades, notamment à Saïda (MCS-USMA), à Constantine (CSC-ASO), à Alger (USMHUSMA et MCA-USMA) ? Comment des joueurs, qui ont vécu de tristes évènements de Saïda, où on a failli déplorer des pertes humaines, peuvent revenir dans les mêmes

conditions sur un terrain de football, sachant qu’aucun agent du service d’ordre n’est présent, ni sur la main courante, ni dans les gradins ? Difficile de l’imaginer en fait. On peut avancer, sans risque de nous tromper, que ni LNF ni la FAF n’ont les moyens d’assurer la sécurité dans les stades, encore moins les clubs, et l’on se demande, par conséquent, si

Laïb : «C’est une bonne chose, mais pas pour la saison prochaine»
Les clubs, directement concernés par cette nouvelle mesure, devraient également se préparer à assumer leurs responsabilités. Mais eux aussi sont loin de pouvoir y faire face, du moins dans l’immédiat. Avec des moyens dérisoires, aucun club en Algérie n’est en mesure d’assurer la sécurité dans les stades, eux qui sont souvent obligés de faire appel à des agents de l’ordre public pour assurer le déroulement d’une simple séance d’entraînement face une poignée de supporters mécontents. Le président de l’USMH, Mohamed Laïb, estime néanmoins, que «c’est une bonne chose. Mais je ne pense pas que cette mesure annoncée par le DGSN soit applicable à partir de la saison prochaine. Je crois que c’est un projet dans les années à venir. C’est impossible de se passer pour le moment des services de la Police nationale dans les stades. Je pense qu’on veut faire comme cela se passe ailleurs, en Europe notamment où les policiers sécurisent uniquement les alentours du stade. Je crois que c’est une bonne chose, en effet», nous a déclaré le premier responsable harrachi. B. M.

Badji : «Les Européens l’ont fait, pourquoi pas nous ?»
Ayant été victime de la violence dans les stades où il a failli y laisser la vie il y a une dizaine d’années, à Béjaïa, Faïçal Badji trouve que la mesure que vient d’annoncer le DGSN pourrait contribuer à l’éradication de la violence dans nos stades. «Je pense que si le général Hamel a fait cette annonce, c’est qu’il a ses raisons. Il est l’un des hauts responsables du pays et je crois qu’il ne va pas prendre une quelconque mesure sans en évaluer les risques. Il voit loin, j’en suis sûr. A mon avis, c’est une bonne chose, mais elle ne sera pas appliquée du jour au lendemain. Il faut une grande campagne de sensibilisation, il faut que tout le monde s’y mette. Le rôle des clubs et des co-

mités de supporters sera très important. C’est un grand projet qui nécessite la collaboration de tout le monde. Chacun de nous doit assumer ses responsabilités. Comme tout le monde le sait, en Europe, on joue sans barrière ni grillage qui séparent les gradins du terrain. Pourquoi pas nous ? A-t-on un public plus violent que le public européen ? Je ne le pense pas. Mais eux, ils s’y sont pris depuis des années et ils sont parvenus à sécuriser leurs stades. Je pense que c’est faisable chez nous, il n’y a pas de raison pour qu’on n’y parvienne pas à notre tour», estime l’ancien meneur du CRB et du MCA qui croit en ce projet.

B. M.

ASO

On parle d’un accord entre les deux hommes

Gamondi sera-t-il le nouvel entraîneur de Chlef ? s
Ghalem se rapproche de la JSMB
ne source proche du président nous a confirmé que Medouar a négocié, mercredi soir, avec l’entraîneur Miguel Gamondi, l’ex entraîneur du CRB, qui vient d’arracher le titre de champion aux Emirats avec son club d’El Kelba. Le technicien aurait même donné son accord de principe pour driver l’équipe de l’ASO lors des prochaines échéances. On parle d’un accord entre les deux hommes, et Gamondi devrait rallier l’Algérie au début de la semaine prochaine pour signer son contrat et finaliser sa venue à Chlef. Selon la même source, mais ça reste toujours officieux, car le président Medouar a parlé avec plusieurs techniciens, cette

U

semaine, pour driver son équipe mais la plus grande difficulté pour Medouar était dans les objectifs, car la majorité des entraîneurs appréhende beaucoup de jouer sur une qualification en demi-finale de la Ligue des champions, surtout qu’ils n’avaient pas beaucoup de temps pour connaître l’équipe mais voulaient surtout jouer pour les titres nationaux. Gamondi aurait proposé même de choisir son staff technique, et les négociations devaient continuer, hier, en attendant un accord final, sinon Medouar devra revenir à la carte locale et choisir un entraîneur algérien. De toute façon, Medouar nous a confirmé que l’identité du futur entraîneur de l’équipe sera divulguée lors des

divulguée car le président Medouar hésite encore entre Benchouia et Hebbar, qui était de retour cette saison avec les espoirs où il a obtenu de très bons résultats avec cette catégorie. Medouar ne veut pas trancher maintenant et attendra d’avoir un nouvel entraîneur pour parler de son adjoint, surtout que le futur entraîneur de l’ASO peut très bien imposer un autre adjoint qu’il proposera lui-même.

s Le keeper de l’ASO est sur le point d’opter officiellement pour le club de Yemma Gouraya qui l’a officiellement contacté ces derniers jours. Ghalem nous a confié qu’il attendra un coup de téléphone du président Medouar avant la fin de Qui sera la semaine, sinon il devrait l’adjoint de finaliser son départ de l’ASO l’entraîneur ? pour la JSMB, ou même Même l’identité de l’adjoint qui sera pour Sétif qui l’a aussi aux côtés de l’entraîneur n’a pas encore été sollicité. prochaines 48 heures, ce qui prouve qu’il a déjà trouvé un accord final avec un entraîneur et n’attend que sa venue à Chlef pour signer son contrat. A. F.

Chaouchi et Koudri ont négocié s Les deux joueurs du Mouloudia d’Alger, Koudri et Chaouchi, se sont rendus, mercredi après-midi à Chlef, où ils ont rejoint le président Medouar dans son bureau au siège du club. Ils ont négocié avec le président leurs contrats, et Medouar leur a fait des propositions; les deux joueurs ont demandé un moment de réflexion avant de trancher et donner leur réponse.

s

ASO a s s L’droit dudemandé officiellement les services de l’arrière CAB, Youssef Benamara, pour la nouvelle saison, et le joueur est très motivé pour accepter l’offre de l’ASO, surtout qu’il veut jouer dans une équipe qui joue les premiers rôles en championnat et en Afrique aussi, mais le joueur est tenu par une lettre de libération qu’il doit acquérir avant de signer son contrat.

Benamara sollicité

s Les joueurs de la JSK, Saâd Tedjar et Hocine Metref, sont presque chélifiens d’après les dernières informations, et il ne reste que la signature. Medouar devrait rencontrer Metref à Alger dans les prochaines 24 heures pour finaliser en attendant son camarade Saâd Tedjar dans les jours à venir. Medouar mise beaucoup sur ce duo afin de renforcer le milieu de terrain.

Tedjar et Metref : c’est presque fait !

s

s Selon les dernières informations, Benziane Senouci devrait quitter l’ASO. Il a été mis dans la liste des joueurs libérés ; le joueur a un contact avec l’USMBA. Après deux saisons passées à l’ASO, Senouci devra se trouver un autre club, et idem pour Cheikh Hamidi qui n’a pas pu revenir à son niveau depuis le début de saison ; il est partant lui aussi, et le CAB s’est manifesté pour le recruter pour la nouvelle saison.

Senouci et Hamidi sur le départ

s

Le Africain sàsChlefpremiersans doutequi pourrait atterrir en début de préparation serait le Gabonais, Johan Diderot Langoualama, qui était sur le point de signer à l’ASO lors du dernier mercato hivernal avant que ne soit sollicité à la dernière minute Oussalé. Le président Medouar a relancé les contacts avec le joueur ces derniers jours afin de le convaincre de venir signer son contrat et jouer la phase de poules de la Ligue des champions.

Langoualama relancé

08

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup de manivelle JSK

Il a tout réglé au siège du club hier matin…

Asselah OK
pour une 3
près le latéral droit Imad Remache, qui a rempilé pour une saison, hier le président Hannachi a réussi à convaincre un autre cadre et pas des moindres, en l’occurrence le portier Malik Asselah. En fin de contrat dès le mois de juin prochain, Asselah est courtisé de partout. Plusieurs formations ont inscrit son nom sur leurs tablettes, à l’instar de la JSMB et l’ASO entre autres. Néanmoins, privilégiant la stabilité, comme il l’a toujours déclaré, affirmant que c’est l’un des facteurs essentiels dans la réussite d’un footballeur, le natif d’Ighil Imoula a pris, selon ses dires, la bonne décision de rempiler pour une nouvelle saison, un choix qu’il a pris par conviction comme il nous l’a révélé quelques instants seulement après sa sortie du siège du club (voir entretien). La saison prochaine est la troisième pour Asselah sous le maillot de la JSK, qu’il espère naturellement meilleure que les deux précédentes où le club kabyle a beaucoup souffert, excepté bien sûr cette brillante participation à la Ligue des champions durant laquelle Asselah a vraiment brillé. Il a rallié Tizi en compagnie de son frère Le rendez-vous avec le président Hannachi a donc eu lieu hier matin au siège du club. Le portier kabyle As-

«J’ai rempilé par conviction»
Vous avez été reçu au siège « J’ai du club ce matin tourné le dos à (entretien réalisé hier) plusieurs offres, la et vous avez rempilé décision de rempiler pour une nouvelle est mûrement réfléchie, saison, quelle sont j’espère qu’on fera mieux vos impressions ? la saison prochaine et Ce n’est pas une surque la JSK retrouvera prise, j’ai toujours dit que je favorise la stabilité son lustre plus qu’autre chose, je n’ai d’antan. » pas tourné le dos à la JSK, depuis que je suis ici je ne manque de rien et je me sens chez moi. Ce matin j’ai rencontré le président Hannachi avec qui j’ai discuté sur toutes les modalités de mon contrat. Je vous assure que je suis très satisfait de l’offre, et je peux même vous dire que Hannachi s’est montré très correct envers moi, il m’a estimé à ma juste valeur et moi aussi, je n’ai pas été trop exigeant. En fin de contrat avec la JSK, plusieurs clubs vous ont contacté, qu’est-ce qui a motivé votre choix de rempiler ? C’est vrai que juste après le dernier match de la saison, j’ai reçu de nombreuses offres. Je remercie tous les responsables des clubs qui ont pensé à moi. Néanmoins, j’ai toujours dit que je n’allais prendre aucune décision avant de rencontrer Hannachi. Si j’ai accordé l’entière priorité à la JSK, c’est parce que j’ai mes raisons, particulièrement la stabilité, un facteur très important dans la réussite d’un joueur. Je savais qu’avec le président Hannachi je n’allais pas trouver de difficultés à négocier mon renouvellement de contrat, car luimême m’a estimé à ma juste valeur ce dont je suis très satisfait. Et puis sur plusieurs plans, je ne trouverai pas mieux que la JSK. La JSK a vécu deux saisons difficiles, la saison prochaine vous serez appelé à relever plusieurs défis, comment voyez vous l’avenir ? C’est vrai, nous avons connu des moments difficiles. Plusieurs événements se sont succédé et répercutés sur notre rendement. J’espère que nous ferons mieux la saison prochaine et retrouver cette hargne qui nous a animés lorsque nous avons joué la Ligue des champions, c’est à nous d’aller chercher tout ça, avec bien sûr l’apport de nos supporters qui nous ont beaucoup manqué cette saison. Quel est justement le message que vous désirez transmettre aux supporters ? Je sais ce qu’ont ressenti les supporters lorsque nous avons traversé cette période de disette, ce qui est légitime pour eux qui ont été de tout temps habitués à mieux, néanmoins leur soutien nous a été toujours bénéfique et c’est aussi pour eux que j’ai décidé de rester encore, pour que tous ensemble on fera revenir la JSK à la place qui lui sied. Après votre signature, vous allez certainement profiter des vacances avant de reprendre dans un mois environ… Oui, c’est la raison pour laquelle j’ai aussi tenu à faire très vite les choses, cela me permet d’aller profiter des vacances et prendre un peu de recul. A la reprise, nous allons devoir nous préparer durement pour la compétition. Entretien réalis L. Y.

e

saison à la JSK A
selah s’est déplacé à Tizi Ouzou avec son frère aîné, le conseiller de Malik, qui a d’ailleurs, ainsi que d’autres membres de la famille Asselah, poussé le gardien à rempiler. Le soutien des supporters a aussi pesé dans son choix De l’avis de nombreux observateurs, le portier Asselah mérite vraiment de porter le maillot de la JSK. Son comportement exemplaire à l’entrainement et dans les différentes compétitions officielles plaide pour lui. Le soutien des supporters dans les moments les plus difficiles de la saison a également pesé. Hier à sa sortie du siège du club, Asselah était entouré de plusieurs supporters qui l’ont remercié d’avoir accepté de rester, non sans lui manifester leur soutien et lui dire qu’ils seront toujours là pour prêter main-forte à l’équipe. Lyès A.

La direction lui déjà signifié sa libération

Il n’a pas encore rencontré les dirigeants kabyles

Zarabi décide de partir
lors qu’il avait prévu de rentrer en France au lendemain du dernier match de la saison face à l’ASO, l’ex-international, Abderaouf Zarabi, a prolongé son séjour en Algérie pour pouvoir s’occuper de quelques affaires personnelles. En fin de contrat avec la JSK, Zarabi qui nous a déclaré que son avenir se dessinera une fois qu’il sera revenu de France, a finalement précipité son départ. Sentant assurément que les dirigeants ont temporisé avec les joueurs en fin de contrat alors qu’avec certains Hannachi a

Assami s’oppose
à l’idée d’être prêté
lien puisque le départ d’Assami coince pour plusieurs raisons, ce que nous avons essayé de comprendre. D’abord, dès que le président Hannachi a rencontré son joueur, il lui a fait savoir qu’il ne figurait pas dans la liste des joueurs à garder pour la saison prochaine et comme il est encore sous contrat jusqu’à la saison prochaine, Hannachi a expliqué à Assami qu’il se chargera de le prêter à un club où il aura l’occasion de jouer, une proposition que le jeune émigré a catégoriquement refusée, a tenu à nous confier notre source. Il a exigé le versement de cinq mois de salaires Comme nous le rapportions dans une de nos précédentes éditions, Noureddine Assami, qui a pris mal la décision de ne pas rester à la JSK, lui qui souhaitait encore prolonger chez les Canaris, a exigé du président Hannachi le u lendemain du dernier match de la saison, et en marge de l’opération recrutement qui a été entamée, le président Moh Cherif Hannachi s’est entretenu avec les joueurs qu’il ne compte pas garder dans l’effectif, la saison prochaine. Le premier joueur à avoir été libéré est le Malien Makan Dembélé, sans contrepartie bien sûr, puisque dans son contrat de dixhuit mois il est bien mentionné qu’en cas de non satisfaction à la phase retour, la direction est habilitée à procéder à la résiliation de son contrat sans contrepartie. D’ailleurs Dembélé a pris ses papiers et a déjà quitté la ville de Tizi Ouzou. Le deuxième joueur que le responsable du club, de concert avec le staff technique, a décidé de ne pas retenir, c’est le jeune émigré Noureddine Assami. Le cas de ce dernier ne semble pas être similaire à celui du Ma-

A

la conscience tranquille» «Je pars
sure que je pars sur un sentiment d’inachevé, je pars aussi la conscience tranquille d’avoir fait mon devoir sur le terrain convenablement.» responsables, seulement je considère que le devoir est accompli, je n’ai pas rechigné sur le moindre effort pour être au service de l’équipe, on a pu tous ensemble surmonter des épreuves difficiles et on a tenu à sauver la JSK d’une situation critique. Avoir porté le maillot de la JSK est une fierté pour moi, je souhaite que la saison prochaine sera mille fois meilleure.» L. A.

déjà commencé les négociations, à l’exemple de Remache qui a rempilé le premier, puis hier Asselah qui a renouvelé pour une saison, Zarabi a décidé de partir. Il faut dire que le joueur aurait souhaité continuer à servir le club, mais pour des raisons personnelles et d’ordre sportif précisément, nous a-t-il confié, il a préféré partir. Son passage à la JSK a été positif De l’avis de nombreux observateurs, la présence de Zarabi cette saison dans l’effectif de la JSK a été bénéfique surtout pour ses jeunes partenaires

qu’il a beaucoup aidés, notamment dans les moments les plus délicats de la saison. Sa riche expérience a beaucoup servi le club kabyle. Un joueur polyvalent Recruté à la JSK la saison dernière, l’ex-international a fait parler sa polyvalence en se mettant toujours à la disposition du staff technique. Au cours de la saison, là où le besoin s’est fait sentir, Zarabi a toujours répondu présent en défense comme au milieu, apportant beaucoup à l’équipe.

A

versement de cinq mois de salaires au minimum et de récupérer son contrat. En d’autres termes, en refusant d’être prêté, Assami pense qu’il est en droit de choisir lui-même sa future destination. Selon les informations que nous avons recueillies à ce propos, on croit savoir que le président Hannachi n’aurait pas approuvé le montant que son joueur a exigé pour partir et lui a même suggéré de revoir ses prétentions à la baisse, chose que refuse également le joueur qui campe sur ses positions. Camara est dans la même situation L’autre joueur qui se trouve aussi dans la même situation est l’Ivoirien Madani Camara qui, pour sa part, ne sait encore pas si la direction songe à le garder ou pas surtout que jusqu’à hier, le joueur n’a pas rencontré ses dirigeants. Sous contrat jusqu’en 2014, Camara devrait en principe rester à la JSK se fiant à une confidence qui nous a été faite cette semaine par un proche du président Hannachi, mais son avenir reste toutefois tributaire des arrivées, c’est-à-dire si la JSK songera à recruter deux étrangers cet été, c’est la place de Camara qui sera en jeu, dans le cas contraire, l’Ivoirien sera maintenu étant donné que lui aussi refuse qu’on lui dicte un choix. Y. A.

Contacté par nos soins, Zarabi nous confie : «C’est vrai que je devais penser à mon avenir une fois revenu de France, mais finalement j’ai anticipé en décidant de partir. Je vous informe que mon aventure à la JSK s’est achevée après le dernier match face à l’ASO à Tizi Ouzou, c’était donc mon dernier match sous le maillot jaune et vert. C’est une décision personnelle et je vous as-

« Avoir porté le maillot de la JSK est une fierté pour moi » «Je n’ai pas pour habitude de faire une évaluation de mon rendement, je préfère laisser ce soin à mes

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup neuf JSK

09

On reparle de Gaouaoui
Ce ne sera pas la première fois que cette info est donnée, mais là, tout porte à croire que revoir Lounès Gaouaoui porter de nouveau le maillot de la JSK est probable. Après avoir convaincu Asselah de rempiler, le président kabyle souhaite engager un gardien numéro 2 d’expérience sur lequel il pourra compter à en cas de défection de Malik Asselah, qui pourra également tirer profit de la riche expérience de son aîné que ce soit en club ou en Equipe nationale. Affaire à suivre.

1,5 milliard
ons Les négociati ec ancent av av Bellakhdar

Zetchi aurait exigé
pour libérer El Orfi

Il a paraphé son contrat hier matin au siège du club

Bouaïcha s’engage
pour une saison avec la JSK

C

omme prévu, c’est hier matin que le milieu de terrain Djamel Bouaïcha a paraphé son contrat d’une saison au profit de la JSK. Bouaïcha, qui est la 5e recrue de l’été, après Mekkaoui, Hadiouche, Bencherifa et Messaâdia, était accompagné par son manager, hier matin, au siège de la JSK. Après

avoir lu son contrat, l’ex-Eulmi a accepté de s’engager pour une saison, même si la direction kabyle voulait l’enrôler pour 2 saisons. Avec le recrutement de Bouaïcha, les responsables kabyles ne recruteront qu’un seul attaquant, avant de boucler le compartiment offensif. A. A.

«Je suis ici pour gagner des titres»
«Les conseils de Driouèche me seront précieux»
Quelques minutes après avoir signé son contrat à la JSK, nous nous sommes entretenus avec Djamel Bouaïcha afin de connaître ses impressions. Le joueur estime qu’un aussi grand club lui donnera l’occasion de donner une autre dimension à sa carrière. Avez-vous signé officiellement votre contrat à la JSK ? Oui, je viens de le faire. D’ailleurs, je suis en ce moment même à Tizi Ouzou, au siège de la JSK, où j’ai signé un contrat d’une saison avec le club. Quel est votre sentiment, à présent ? Je ne vous cache pas que je suis vraiment soulagé. Il y avait une énorme pression sur moi. Je suis un joueur qui n’a pas pour habitude de signer rapidement, mais cette fois ci, le contact était sérieux. A quand remonte le contact ? Récemment, mon manager m’a fait savoir que la JSK me voulait. Même si les dirigeants du MCEE voulaient eux aussi me garder, la JSK est elle aussi une formation qui ne se refuse pas. Par la suite, j’ai négocié avec les dirigeants de la JSK et tout s’est vite passé. On s’est entendus sur pas mal de points, avant de signer. Je suis très heureux, car à la JSK, ma carrière prendra une autre dimension. Vous allez retrouver votre expartenaire à l’USM Annaba, en l’occurrence Mekkaoui, qui lui aussi a signé cette semaine. Un commentaire ? Je ne vous cache pas que j’étais comblé lorsque j’ai appris que Mekkaoui a signé à la JSK. C’est un joueur avec lequel je m’entends très bien. C’est comme un frère pour moi. On se complète sur le terrain. Je souhaite seulement qu’on réalise une grande saison à la JSK. Driouèche vous a-t-il

e milieu de terrain Hocine El Orfi, qui est toujours sous contrat avec le PAC jusqu’en 2014, a rencontré son président Zetchi, afin de trouver un accord qui arrangerait les deux parties. Au cours de cet entretien, Zetchi a fini par accepter l’idée de libérer son joueur de a une se- manière définitive. Du coup, le Approché, il y les respon président Hannachi devra némaine de cela, kabyle sables du club intéres- gocier, une nouvelle fois, avec blent toujours sem son homologue du Paradou. r les services de sés pa du MCEE, Bel- Toutefois, et d’après certaines l’attaquant rnières indiscrétions, le montant de la lakhdar. Aux de ciauvelles, les négo rs lettre de libération risque une no toujou nouvelle fois de faire défaut. tions avancent Pas plus avec le joueur. proche de Car d’après une source digne tard qu’hier, un attache de foi, Zetchi aurait exigé 1,5 is la direction a pr ur fixer milliard, pour céder le joueur. po avec le joueur te-à-tête Même si jusque-là, la direcun nouveau tê . Une autre tion kabyle a refusé de s’exavec Hannachi même résource nous a est primer sur ledit montant, que Bellakhdar vélé tout porte à croire que Hance lundi pour la attendu nachi demandera à son hoaprès avoir signature, de prin- mologue Zetchi de revoir à nné son accord do le week- la baisse ses exigences financipe. Il attendra mps ste le te end, ju cières. mois de
2 d’encaisser ses EE. salaires du MC

L

gérer son budget. Aux dernières nouvelles, on a appris que le club kabyle n’est pas en mesure de débourser plus de 2 milliards pour acquérir les services de Hocine El Orfi. Si le Paradou encaisse 1,5 milliard en contrepartie de la lettre de libération, la JSK devra verser par la suite pas moins de 900 millions au joueur. Ce qui fera un total de 2,4 milliards. Une somme excessive aux yeux des responsables. Après la résiliation du contrat de Maroci, le recrutement d’un milieu défensif devient inévitable Il faut dire que la résiliation du contrat du milieu de terrain Tayeb Maroci a mis quelque peu les dirigeants dans l’embarras. Pour la simple raison que le club avait misé sur Maroci et Koudri au milieu. Maintenant que le premier a fait machine arrière, la direction n’a plus le choix que de maintenir El Orfi au sein de son effectif ou de recruter un autre milieu défensif. Il va falloir attendre le prochain tête-à-tête entre Hannachi et Zetchi pour en savoir davantage sur cette affaire qui est loin d’être réglée. A. C.

encouragé à choisir la JSK ? Non, du moment qu’on ne s’est pas encore vus. Mais je vais discuter avec lui dans les prochains jours, afin de lui demander des conseils. Je l’écoute beaucoup, car il a une énorme expérience des terrains. Ses conseils me seront précieux. Si j’arrive à faire le peu de ce qu’il a fait à la JSK, je serai davantage comblé. Quel est votre objectif à présent ? Je suis à la JSK pour gagner des titres. Je ne vous cache pas que le projet de Hannachi m’intéresse. Il veut que la JSK réapprenne à gagner les titres et nous sommes prêts pour ça. Je souhaite être à la hauteur des attentes des supporters de la JSK. Entretien réalisé par Azibi A.

Le joueur coûtera plus de 2 milliards à la JSK Même si la JSK n’est pas en crise financière, l’argent ne coule pas à flots. Le présid e n t M o handCherif Un émissaire r Hannaie ri h chez Koudla , ncon- chi, qui re Finalement, oudri a été n é g o c i e tre Hannachi-K nouvelle au quotireportée, une ondien avec les ors qu’une renc fois. Al dans tre était prévue joueurs, se mercredi, l’après-midi de dans es ne se voit les deux homm rai- l’obligation de s vus pour des

A. A.

Cheibane Traoré
Afin de connaître les intentions de l’attaquant malien du TP Mazembe, Cheibane Traoré, nous avons pris attache avec lui hier matin. Le joueur nous a révélé : «C’est mon manager qui s’occupe de mes contacts. J’ai entendu dire que la JSK souhaiterait s’atta-

sont pa s. Toutefois, sons inconnue appris qu’un nous avons Il aurait finalisé avec Hannachi envoyé émissaire a été ier l’après-midi d’h dans pour eschez le joueur, convaincre sayer de le JSK. Nul d’opter pour la sae que les respon udout Le milieu de terrain offensif du les veulent do bles kaby CSC Billel Behloul que la JSK a ologues de bler leurs hom cher les contacté a été reçu par le président l’USMA et s’atta à tout Hannachi qui lui a fait une offre. ices de Koudri serv obrtains prix. D’après ce préfère Selon une source digne de foi, on ri servateurs, Koud 5 juin croit savoir que les deux parties ont le temporiser d’ici pu trouver un terrain d’entente et le d’enhain, le temps proc joueur ne devrait pas tarder à signer, c’est lui-même qui le son argent du caisser choisir sa confie : «Tout à fait, j’ai rencontré le président Hannachi MCA, avant de nation. prochaine desti pêche qui m’a convaincu, je suis intéressé par l’offre de la JSK, un efois, cela n’em Tout club qui n’est plus à présenter, en principe je signe ce sasables kapas les respon medi ou au plus tard dimanche.» revenir à la byles de H. B. . charge

Behloul «Je signe samedi ou dimanche»

A. C.

«Jouer à la JSK m’intéresse»
cher mes services. C’est tout à mon honneur qu’un aussi grand club s’intéresse à moi. Pour ma part, je suis intéressé de jouer à la JSK, sauf que je suis sous contrat. C’est dire que ça ne dépend pas de moi uniquement.» S. D.

En présence du président Hannachi

Une réception en l’honneur des juniors et des espoirs
Comme à chaque fin de saison, les responsables de la JSK organisent une réception en l’honneur des jeunes catégories. Après les benjamins, les minimes et les cadets, ce fut au tour des juniors et des espoirs kabyles d’être invités, hier après-midi. Et c’est le premier responsable du club, Mohand-Cherif Hannachi, qui a prononcé le discours de l’ouverture de la cérémonie. Le boss kabyle a rappelé l’importance de la formation tout en promettant d’être davantage à l’écoute des entraîneurs des jeunes catégories en leur mettant les moyens qu’il faut pour atteindre leurs objectifs. L. Y.

10

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup de cœur MCA
Il est actuellement très convoité par le Doyen

MCA s’intéresse à moi, mais je prendrai tout mon temps avant de trancher»
ollicité de toutes parts, le jeune latéral gauche de la JSK, Chamessedine Nessakh, vient d’écarter la possibilité de rempiler. Convoité aussi par la JSMB et d’autres clubs de l’élite, le natif d’Oran est pisté par le Mouloudia et Omar Ghrib qui n’a pas caché son envie de faire venir ce joueur. Joint par nos soins, Nessakh s’est

Nessakh «C’est un honneur que le

S

dit honoré d’intéresser un club aussi prestigieux que le Mouloudia, mais qu’il comptait aussi prendre en ligne de compte toutes les propositions qui lui auront été faites, avant de trancher. «C’est un honneur qu’un grand club comme le Mouloudia s’intéresse à moi. Je ne vous cache pas que pour le moment, je n’ai reçu aucune offre officielle du MCA. Mais il faut savoir

que je suis ouvert à toutes propositions que j’étudierai avec minutie. Je voudrais prendre le temps qu’il faudra avant de choisir ma future destination d’autant plus qu’avec la JSK, je n’ai pas trouvé un accord, ce qui écarte toute possibilité de rempiler», nous dira Nessakh. T. Che

RDV, ce soir, entre Ghrib et l’agent de Boulanseur
Benmouhoub (agent de Chaouchi)
«Si Ghrib reste, Chaouchi rempilera les yeux bandés même s’il a plusieurs contacts»
En cette période où les spéculations vont bon train, Fawzi Chaouchi est annoncé à la JSK, puis à l’Entente et, enfin, à l’USMA. Nous avons pris attache avec le manager du portier des Verts, Benmouhoub, qui nous dira : «Certes, je reconnais que Chaouchi dont je suis l’agent a plusieurs contacts. Mais soyez en sûr que si Ghrib reste au Mouloudia, Chaouchi rempilera les yeux bandés. Younès aussi poursuivra son aventure sans le moindre souci.» Une déclaration qui sera appuyée par Omar Ghrib qui est persuadé de pouvoir garder Chaouchi s’il était maintenu à la tête du club.

Dans l’intérêt du club et pour ne pas perdre la piste des meilleurs joueurs du championnat qui sont libres sur le marché des transferts, Omar Ghrib a prévu, pour ce soir, une entrevue avec l’agent du joueur de la JSMB, Rafik Boulanseur. Le jeune attaquant béjaoui semble intéresser au plus haut point le Mouloudia qui veut l’avoir pour le prochain exercice. Le manager du jeune avant-centre devra prendre acte de l’offre qui lui sera faite par Ghrib qui n’aura la réponse que quelques jours plus tard.

Boulanseur : «Je trancherai après avoir négocié avec le MCA et la JSMB»
Pour avoir la confirmation des contacts entrepris par le Mouloudia avec Boulanseur, le jeune attaquant nous dira avec beaucoup de transparence : «Effectivement, mon agent rencontrera Ghrib, ce vendredi (Ndlr, aujourd’hui), pour négocier avec lui et voir ce que le Mouloudia compte m’offrir. C’est toujours un honneur d’intéresser un club aussi prestigieux que le Doyen. Mais je ne trancherai qu’après avoir négocié avec la JSMB à laquelle j’accorde la priorité, du fait que c’est mon club formateur. Et ce n’est qu’après que je rendrai une décision définitive», dira Boulanseur qui a failli, le 13 mai 2010, avec son but venu d’ailleurs, priver le Mouloudia de son 7e sacre, n’était le but égalisateur de Mohamed Megherbi qui a sorti son équipe d’un très mauvais pas. T. Che

Le défenseur de Tiaret, Bouriah, proposé
Un jeune stoppeur qui évolue à la JSM Tiaret et répondant au nom de Bouriah Miloud vient d’être proposé à la direction du Mouloudia. Agé tout juste de 20 ans, le jeune défenseur est considéré comme l’un des éléments les plus prometteurs de son club. Par ailleurs, il sera facile pour les pensionnaires de Cheraga d’avoir des renseignements à propos du joueur qui a été drivé par un certain Kamel Achouri.

Mobitang «Ayant des contacts en
France, je ne pourrai pas attendre jusqu’au 5 juin pour décider»
Voulant embrasser, de nouveau, une carrière professionnelle en France, le défenseur camerounais Claude Mobitang, qui devait rallier hier l’Hexagone, se trouve dans une situation délicate. En effet, le conflit qui perdure entre Omar Ghrib et Eddir Loungar risque de faire capoter son transfert dans une équipe de Ligue 2 française. Avant toute chose, comment passez-vous vos vacances d’été ? Je suis en train de décompresser, après une saison difficile. D’ailleurs, je compte me rendre dans les heures qui viennent en France pour passer des vacances avec mes proches et voir aussi ce qu’il y a lieu de faire. Cela veut-il dire que vous que ne serez pas mouloudéen la saison prochaine ? Je suis encore sous contrat avec le Mouloudia jusqu’en juin 2013. Mais j’ai bien envie de rejouer en France. D’ailleurs, j’ai des contacts avec des formations de Ligue 2. Mais je ne peux rien faire, tant qu’il y a tout ce grabuge au niveau de la direction. Je ne vous cache pas que cela m’inquiète beaucoup de ne pas savoir qui prendra le Mouloudia. A l’instar de mes camarades, je suis dans le flou le plus total. Ghrib nous avait dit qu’il fallait attendre jusqu’au 5 juin notre régularisation. Or, je ne pourrai pas attendre jusqu’à cette date car en France, on est déjà en train de recruter et de préparer les stages d’intersaison. Justement, en tant que cadre de l’équipe, que vous inspire ce conflit entre Omar Ghrib et Eddir Loungar ? Il faut que ce conflit cesse dans l’intérêt du club. Nous sommes dans une période faste où il faut recruter et préparer le prochain exercice. C’est l’intérêt du Mouloudia qui doit prédominer. Nous souhaitons tous de la stabilité à tous les niveaux, pour espérer de la réussite. Pensez-vous que le Mouloudia aura les moyens, la saison prochaine, de jouer les trouble-fête ? Je peux vous dire que n’étaient les problèmes qui ont perturbé notre parcours, on aurait terminé sur la plus haute marche du podium. Avec le même effectif qui sera probablement renforcé, on aura toutes nos chances, à condition qu’il y ait de la stabilité au niveau de la direction et du staff technique. En ce qui me concerne, j’aimerais que tout rentre dans l’ordre, afin de pouvoir opter pour un club français, d’autant que la direction tirera profit de mon transfert. C’est une opportunité pour le Mouloudia de tirer des dividendes de mon transfert, surtout en cette période de crise. Pourrions-nous connaître les nom des clubs solliciteurs ? (Sourire.) Pour l’instant, je ne peux rien vous dire, par respect à mon club. Entretien réalisé par Tarek-Che

Ce dimanche, dernier délai pour le stage d’intersaison en Pologne
Même si la direction actuelle du Mouloudia a affiché, clairement, son envie de programmer le stage d’intersaison en Pologne, plus exactement dans la ville de Wisla, le coordinateur de section ne peut s’engager officiellement, tant qu’il n’est pas sûr de poursuivre sa mission avec le Doyen. Mais avec l’Euro qui se profile à l’horizon, le concepteur du stage, Krimou Ouaked, ne peut attendre éternellement. D’ailleurs, nous avons appris que l’organisateur du regroupement a fixé un dernier délai aux pensionnaires de Chéraga pour ce dimanche. Passée cette date, il sera très difficile voire impossible pour le Mouloudia d’obtenir un créneau en terres polonaises, d’autant que le NAHD et la JS Saoura sont très intéressés par un stage de préparation au pays de Lech Walesa.

Vers le retour de Belaïd à Bel Abbès
Enfant du club, il était logique qu’après avoir réalisé un retour historique parmi l’élite, les responsables de l’USMBA veulent récupérer Amine Belaïd. Sous contrat jusqu’en juin 2013 avec le MCA, le jeune latéral droit n’a jamais réussi à se faire une place au sein du Doyen. Mis sous l’éteignoir par un certain Abdelkader Besseghier omniprésent, Belaïd n’aura joué en tout et pour tout que 195 minutes pour seulement deux titularisations en championnat, face au CRB et à l’ASO. Le défenseur mouloudéen aura, toutefois, connu son heure de gloire en Ligue des champions avec une titularisation face au grand Ahly du Caire, au Cairo-Stadium. A l’instar de ses partenaires, Belaïd attend avec impatience le 5 juin pour percevoir son dû, avant de prendre la destination de Bel Abbès, son club formateur.

Mazouz pourrait sponsoriser le Doyen
Depuis quelques jours, la rumeur de la venue d’un nouveau sponsor au Mouloudia a pris forme. Ainsi, nous avons appris qu’un homme d’affaires, qui possède une grosse boîte de transport, voudrait s’associer avec le Mouloudia. Répondant au nom de Mazouz, ce Le retour de milliardaire serait prêt à mettre le prix pour Berradja au MCO associer le nom de son entreprise au Mouse précise loudia. Cependant, le projet de Mazouz En contact très avancé avec le est gelé jusqu'à nouvel ordre. Ce n’est MCO, son club formateur, Seddik qu’après avoir tourné la page Loungar Berradja est plus que jamais que les pensionnaires de Chéraga entaproche d’un retour au bercail. meront les négociations avec le magnat N’ayant jamais pu s’imposer au du transport qui viendra au Mouloudia MCA, le milieu de terrain, qui uniquement en tant que sponsor, et non est en fin de contrat, veut comme investisseur. se relancer avec les Hamraoua.

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Loungar depuis

Coup de force MCA

11

Comme prévu, Eddir Loungar a foulé à l’heure prévue, soit 17h40, le tarmac de l’aéroport Houari-Boumediene. C’est à bord d’un Airbus de la compagnie Aigle Azur que l’homme d’affaires a rallié le pays avec l’ambition de régler le problème mouloudéen une fois pour toutes.

hier à Alger

police 400 partisans ont voulu forcer La secours au

le passage pour permettre à de Ghrib
Loungar de rentrer dans la villa

Son cousin Kamel à son accueil
Cette fois-ci, contrairement aux fois passées, côté direction, il n’y avait que le cousin d’Eddir, Kamel, qui était à son accueil. Et c’est à bord du véhicule de ce dernier que l’investisseur franco-algérien a pris la destination de Cheraga pour rencontrer les membres du conseil d’administration.

A

200 supporters étaient également là
Cette fois-ci, plus que jamais les supporters du Mouloudia ont voulu donner de la voix en se rendant en très grand nombre à l’aéroport Houari-Boumediene. Ils étaient près de deux cents à avoir reçu Eddir Loungar avec une longue banderole sur laquelle on pouvait lire : «Le peuple du Mouloudia souhaite la bienvenue à Eddir Loungar.» S’en suivent, alors, les refrains habituels entonnés à très haute voix : «Djich Chaâb Maâk, Ya Loungar», ou bien : «Maâk ya Loungar, kh’las les cauchemars.» Porté par la voix des fans présents, Loungar a eu droit à l’écharpe du Mouloudia qu’il a enroulée autour de son cou. Mais avant de quitter l’aérodrome, Loungar a tenu à discuter avec les fans qui ont réitéré leur soutien à son projet qu’ils considèrent comme la solution à tous les maux. Comme une star de cinéma, le P-DG de Holding a pris des photos souvenirs avec quelques fans et même avec une voyageuse française qui était intriguée par l’engouement que provoquait la venue de l’homme d’affaires franco-algérien.

rrivé a u x abord s de la villa d e Cheraga, Iddir Loungar était entouré de près de quatre cents supporters qui voulaient le porter à la force des bras en triomphe. Agglutinés aux alentours de la villa, les partisans de Loungar se sont heurtés au niet de Omar Ghrib qui était le seul représentant du CA présent sur les lieux. Le coordinateur de section a expliqué aux supporters qu’il était hors de question de tenir une réunion avec un homme qui n’a fait que bercer son monde d’illusions. Donnant rendez-vous

chez le notaire comme ultime solution, Ghrib a refusé l’accès à la villa à Loungar qui attendait sagement dans son véhicule. Face à l’entêtement de Ghrib le ton a monté d’un cran au point de s’exposer à la furia des nombreux fans qui voulaient forcer le passage. Finalement Ghrib s’est rendu à l’évidence qu’il fallait recevoir pour la forme Loungar.

Loungar a refusé les exigences du CA
Les deux hommes se sont finalement entretenus durant une vingtaine de minutes en présence de Kamel Loungar, Bouhraoua, Gaceb et l’avocat de l’in-

vestisseur. Durant cette réunion improvisée, le coordinateur de section à fixé ses exigences. Un chèque de 7 milliards de centimes au nom de Ghrib suivi par un autre chèque pour le règlement des joueurs et autre pour éponger les dettes du club constituait l’essentiel des requêtes du dirigeant Mouloudia qui a mis son interlocuteur devant le fait accompli. Acculé dans ces derniers retranchements et exaspéré par les doléances de Ghrib, Loungar a décidé aussitôt de quitter les lieux avec le masque des mauvais jours. Bilal G.

En signe de représailles, Omar Ghrib, qui était le seul sur les lieux, a failli être agressé par les partisans de Loungar qui ont décidé de s’en prendre à lui physiquement. Et face à cette situation qui se détériorait au fil des minutes, Ghrib a décidé de faire appel aux forces de l’ordre qui ont aussitôt rappliqué pour calmer les esprits et disperser la foule. Ainsi, un important dispositif de sécurité a été déployé tout autour de la villa pour dissuader les fauteurs de troubles de commettre des actes de vandalismes.

Ghrib : «Nous comptons attaquer Loungar pour incitation à la violence»

Il l’a déclaré aux supporters Loungar : «Le CA a refusé de signer»
A sa sortie de la villa alors qu’il est venu les mains vides, Loungar n’a pas trouvé mieux que d’allumer les supporters par une phrase courte mais lourde de sens. «Le conseil a refusé de signer» a lancé Loungar à l’endroit des supporters. Bilal G.

Il a rallié aussitôt le siège du club sous forte escorte
Voulant exercer une grosse pression sur les membres du CA, une cinquantaine de fans ont décidé de suivre Loungar jusqu’au siège du club, sis à Chéraga. Et c’est donc sous forte escorte avec cortège composé d’une trentaine de véhicules que l’homme d’affaires a rejoint la villa de Chéraga où l’attendait le président Abdelkader Bouhraoua. Bilal G.

Il animera ce matin une conférence de presse au 5-Juillet Ce matin, une conférence de presse sera animée par Eddir Loungar au stade du 5-Juillet pour expliquer sa position et les derniers événements qui l’ont incité à changer son fusil d’épaule. C’est dans l’après-midi que Loungar devra quitter le pays.

«C’est inadmissible, à chaque fois c’est la même rengaine avec Loungar. Alors qu’il n’a jamais été question de signer à la villa, à sa sortie, il a esquissé un geste du doigt comme pour dire que nous avons refusé de conclure, alors que cela doit se faire chez le notaire. Nous avons tout fait pour lui faciliter la tâche. Nous avons réclamé des preuves et des garanties comme quoi il était solvable mais Loungar est venu les mains vides pour nous parler une nouvelle fois du protocole. Avec lui, les paroles ça n’en finit pas. Il est venu à Alger pour faire son cinéma. D’ailleurs, nous comptons l’attaquer en justice pour incitation à la violence. Il a rameuté des supporters pour foutre la zizanie au club. Loungar est un homme fauché qui veut se faire de la publicité gratuitement sur le dos du club. Comment expliquer qu’il a prévu de retourner le vendredi en France alors que les notaires ne travaillent pas le week-end. Cela prouve que cet homme n’avait nullement l’intention de conclure.» B. J.

Les membres du CA exigent du concret et refusent de se réunir avec Loungar
ttendus à Alger pour essayer de régler les problèmes qui semblent ne pas vouloir voir le bout du tunnel, les membres du conseil d’administration devaient se réunir, hier soir, avec Eddir Loungar. Seulement, lassés par ces multiples réunions qui n’apportent rien de concret au club, certains membres, à l’image d’Ahmed Tafat, de Omar Ghrib,

A

Sadek Amrous et Kamel Abdelouahab, ont refusé de se réunir avec le Franco-Algérien. Désormais, les responsables du Doyen veulent voir du concret, autrement dit la signature du protocole d’accord chez le notaire assorti d’un chèque certifié qui prouvera la bonne foi de Loungar. C’est à cette seule condition que les membres du CA se réuniront autour d’une table avec le P-DG de Body Guard.

Bouhraoua : «Quel que soit le résultat, je démissionnerai cette semaine, car je suis au bout du rouleau»
C’est un homme atteint physiquement et psychologiquement que nous avons joint, hier, par téléphone. Le président du

CA, Abdelkader Bouhraoua, se dit fatigué par toute cette histoire qui porte préjudice au club et à l’image que véhicule le Mouloudia. «Je suis vraiment au bout du rouleau. Je suis fatigué à cause de toute cette histoire qui n’a fait que traîner, alors qu’on espérait tout régler le plus tôt possible. Maintenant, je ne peux plus poursuivre ma mission. A partir de là, j’ai décidé de trancher définitivement ce samedi.

Maintenant, si Loungar prend les rênes du club, je démissionnerai de mon poste. Et ce sera pareil si l’actuelle direction poursuit sa mission. Je n’ai plus la force de continuer», nous a-t-il déclaré.

T. Che

Face aux tergiversations d’Eddir Loungar, le coordinateur de section, Omar Ghrib, s’est dit inquiet par rapport à la situation dans laquelle se trouve son club qui est actuellement ballotté de toutes parts. Etant dans une période faste de la saison où les clubs de Ligue 1 se livrent à une guerre sans merci pour recruter les meilleurs joueurs, Ghrib estime que l’affaire Loungar n’a que trop traîné, au point de mettre en mauvaise posture le Mouloudia. «Ecoutez, nous en avons tous marre d’attendre que M. Loungar daigne investir son argent au Mouloudia. Chaque heure et chaque jour qui passent nous font perdre du temps, alors que les autres équipes sont en train de recruter les meilleurs joueurs. Il faut agir dès cette semaine pour préparer le prochain exercice. J’ai décidé de reprendre les choses en main à partir de ce dimanche, si Loungar n’investit pas au club. Je vais entamer le recrutement en nommant un entraîneur et en me mettant à la recherche des nouvelles recrues capables de renforcer l’équipe.»

je reprendrai les choses en main, nous avons perdu beaucoup de temps avec lui»
d’actes, on en a marre des discours.»

Ghrib «Si rien n’est fait d’ici à dimanche,
«S’il veut vraiment le club, on lui donne RDV chez le notaire muni des chèques certifiés»
Lassé des beaux discours du P-DG de Holding, Omar Ghrib ne veut plus entendre parler d’une quelconque réunion avec l’homme d’affaires qui doit, selon lui, agir par du concret. «Je tiens à préciser qu’il n’y aura plus la moindre réunion avec Loungar. S’il veut vraiment investir au club, comme il le prétend, on lui donne rendez-vous chez le notaire muni des chèques certifiés. Nous avons besoin

«Nous n’avons pas confiance en cet homme, raison pour laquelle il doit ramener de l’argent»
Eddir Loungar avait déclaré, dernièrement, ne pas avoir confiance en les membres du CA, d’où cette méfiance qui l’empêcherait d’investir. Ghrib a rendu la monnaie de sa pièce au Franco-Algérien en nous déclarant : «Nous aussi nous n’avons pas confiance en cet homme. C’est pour cela qu’on ne démissionnera pas tant qu’il n’a pas ramené des chèques

certifiés et pas mis de l’argent dans les caisses du club. Il doit aussi payer les salaires des joueurs, plus les 12,5 milliards qui serviront à éponger les dettes. C’est à cette seule condition qu’on lui cèdera le club, car on n’est pas nés de la dernière pluie.»

au MCA par le boss usmiste, Ali Haddad, Omar Ghrib nous a déclaré : «Il faut savoir que Haddad a offert 300 millions de centimes au Mouloudia, non pas à Ghrib. Et c’est par amitié avec Rachid Marif qu’il a fait don de cette somme d’argent qui reste dérisoire. D’ailleurs, elle ne suffit même pas à payer le salaire de deux joueurs du club. Alors, il n’y a vraiment pas de quoi faire polémique».

Gaceb se retire
Connu pour avoir été l’un des partisans d’Eddir Loungar, Ahmed Gaceb a fait part, dernièrement, à Abdelkader Drif, qu’il était épuisé et qu’il ne pouvait plus continuer à travailler dans de telles conditions, d’où son intention de se retirer des affaires du club.

T. Che

«Etant un ami de Marif, Haddad a offert 300 millions au Mouloudia, non pas à Ghrib»
Concernant la dernière sortie médiatique de Kamel Loungar qui avait fait allusion aux 300 millions de centimes offerts

12

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

viendra pas Geiger ne
agent de Geiger a discuté, hier, avec le président de l’USMA, Haddad, avec lequel il a négocié son éventuelle venue au club des Rouge et Noir. Le premier responsable usmiste a demandé à l’agent de l’entraîneur sétifien de faire un effort sur le plan financier et revoir ses exigences à la baisse. Mais l’effort consenti par Geiger n’était pas assez suffisant aux yeux du président usmiste qui préfère garder Meziane Ighil comme

Coup d’œil USMA

Coup d’œil CRB

13
bons éléments, alors que le Chabab n’a pas encore annoncé le moindre nom et encore pire, on risque la saignée», a dit un supporter. «Si Gana n’est plus en mesure d’apporter le plus, qu’il remette les clés aux personnes capables de mener le CRB à bon port. Les supporters vont se rassembler pour faire un saut au siège du club, et exiger des explications à Gana», a relayé un autre Belouizdadi.

L’

entraîneur. Selon nos sources, l’entraîneur suisse ne restera pas également à l’Entente de Sétif, club avec lequel il a gagné un doublé cette saison, à cause des soucis financiers. Après une saison passée à l’ESS avec laquelle il a connu plusieurs retards dans le paiement de ses salaires et ses primes ainsi que celles des joueurs, l’ancien entraîneur de la JSK a décidé de changer d’air. Ayant une offre en parallèle de la part d’un club koweïtien, le Suisse a décidé de tenter une aventure dans un pays où il ne risquera pas de vivre des problèmes financiers.

L

Courbis, l’autre piste
On parle, dans l’entourage du club usmiste, de l’arrivée de l’entraîneur français, Roland Courbis, actuellement avec la sélection du Niger, mais avec laquelle il ne s’est pas engagé officiellement. Ce dernier est chargé de diriger les deux prochains matchs des Nigériens prévus au mois de juin, avant de prendre une décision. Le technicien français a été aperçu, hier, en compagnie du manager Hamri dit «Bob», qui travaille avec l’USMA, à son arrivée hier à l’aéroport Houari-Boumediène. Roland Courbis n’a pas caché son désir de tenter une aventure dans un club algérien, mais il a assuré qu’il n’avait pas reçu de contact pour le moment. Courbis, qui était dans la liste des entraîneurs qui ont failli remplacer Renard la saison écoulée, est intéressé également par le Mouloudia d’Alger. Eddir Loungar a d’ailleurs déclaré qu’il le ramènera avec lui s’il devient président du Doyen.

Maïga retenu pour les matches face à l’Algérie et le Bénin

N. B.

Yekhlef «Je souhaite la
Comment jugez-vous votre parcours cette saison ? On était sous pression toute la saison, et on a fait de notre mieux pour occuper les premières places. Ce que nous avons réussi, en alternant entre la première place et la deuxième pendant toute la saison. Ce qui nous amène à dire que nous avons réalisé un bon parcours. Vous dites que c’est un bon parcours alors que vous avez raté le titre... L’USMA a été ciblée par tout le monde, et tout le monde souhaitait l’épingler à son tableau de chasse, les arbitres d’un côté, et les coulisses de l’autre. Beaucoup de facteurs nous ont fait perdre le titre, alors qu’on pouvait gagner le doublé. L’Entente nous dépassait de huit points à un moment, et on a terminé avec une unité en retard. Je comprends, toutefois, la colère des supporters, du fait que le titre a été à notre portée et que nous avons perdu à cause de certains facteurs. Vous parlez de choses comme les incidents de Saïda, par exemple, ou y en a-t-il d’autres ? Ce qui s’est passé à Saïda en fait partie. Je n’étais pas présent, mais ce qui s’est passé n’a rien à voir avec le football. Lorsque vous voyez maintenant Laïfaoui marcher sur ses pieds, et Bouchema toujours en vie, vous vous dites que cela vaut mieux que le doublé. Ne pensez-vous pas que le fait de perdre le titre poussera la direction à colmater certains manques qu’elle n’aurait pas fait en cas d’exploit ? Oui, cela a quelque chose de positif, et il y a toujours des manques dans une équipe, qu’elle gagne le titre ou pas. Ce qui est bien, c’est qu’on ait réussi à assurer une qualification en Coupe d’Afrique, qui nous permettra de corriger nos erreurs. Dans tous les cas, nous devons éviter de refaire les mêmes erreurs. Pourquoi l’USMA est-elle devenue l’équipe à battre, à votre avis ? Les autres équipes nous enviaient le fait d’avoir un vrai homme à la tête du club. Notre seul tort à l’USMA est que le président nous payait à temps, alors que ce n’est pas le cas pour les autres clubs. Ce n’est pas de notre faute, s’ils ne sont pas payés, ce qui a poussé certaines équipes à nous envier. Et comment jugez-vous votre rendement individuel ? Dans un passé récent, mon objectif était de rejoindre

bienvenue à Nessakh»

L’international malien Maïga a été retenu parmi la sélection de son pays dans les prochains matches pour les Comme nous l’avons déjà indiqué, l’USMA compte qualifications de la Coupe du monde recruter le gardien de but de l’USMH, Azzedine Dou2014. Le défenseur usmiste devra, kha. Les contacts avec l’international harrachi ont été donc, affronter le Bénin le 3 juin et déjà établis et une première entrevue entre les deux l’Equipe nationale algérienne le 9 du parties a eu lieu, il y a un peu plus d’une semaine à l’ismême mois. Maïga devra retrousue de laquelle une proposition concrète des Usmistes ver certains de ses camarades de l’USMA, à l’occasion. lui a été faite. Doukha a par la suite rejoint la sélection na-

Doukha aurait donné son accord définitif

e président du conseil d’administration aurait exigé la tenue de l’assemblée générale du CSA, pour placer un de ses conseillés à la tête du club amateur. Une exigence qui ne pourra jamais être réalisée, eu égard à la réglementation en vigueur. Gana n’a aucun pouvoir pour provoquer une assemblée générale, d’ailleurs, pourquoi conditionnet-il le recrutement par l’élection d’un autre président ? Les supporters belouizdadis ont à présent compris le stratagème utilisé par Gana qui, lorsqu’il veut atteindre son objectif, n’hésite pas à exercer une pression via les inconditionnels comme ce fut le cas lors de son intronisation. L’on se souvient alors que suite au refus des actionnaires d’accéder au vœu de son mentor, Gana ne s’est pas empêché d’accuser ouvertement les membres du CSA de lui mettre les bâtons dans les roues. Résultats des courses, Gana a été imposé mais n’a jamais tenu ses promesses énoncées avant son intronisation. «Je suis arrivé à la conclusion qu’on ne veut plus de moi au CRB, alors à partir de maintenant je ne pourrai plus injecter de l’argent. Car si

Gana exige la tenue de l’AG pour recruter
je l’ai fait jusque-là, c’est par amour au club. Si je serai officiellement président du conseil d’administration, le CRB sera à l’abri du besoin financièrement et connaîtra une autre dimension.» Aujourd’hui, Gana qui a demandé à être le seul maître à bord (une utopie). Les joueurs du Chabab n’ont pas encaissé leurs salaires, les cadres sont dans l’expectative et le recrutement au point mort. lement le passif pour entreprendre de nouvelles négociations. Il est vrai que Gana a été rassuré avant la fin du championnat par ses éléments après leur avoir arraché l’accord de principe, mais pour en matérialiser officiellement, il faudrait pour Gana et ses proches collaborateurs plus que des promesses. Il faut tout simplement mettre la main à la poche, car les joueurs sont déterminés à ne faire aucune concession lors des pourparlers. Ca va être très serré.

Les supporters chez Lefkir
Les supporters du Chabab iront ensuite à la rencontre de l’ancien président Mohamed Lefkir, pour l’exhorter à se porter candidat à la présidence du club. Lefkir a non seulement le soutien des fans, mais aussi des dirigeants du club. Il est le seul qui fait l’unanimité. Les fans des Rouge et Blanc souhaitent le retour de ce dirigeant capable de redorer le blason terni, malheureusement, par une gestion chaotique, des crises à répétition et par des opportunistes qui n’ont d’autres ambitions que de faire des affaires sur le dos du club. Avec Lefkir, tout ce beau monde sera appelé à déguerpir, car il n’y aura de la place que pour ceux qui peuvent ramener le plus et ne travaillent que pour l’intérêt du CRB. Djamel Abed

Les joueurs veulent du concret
Face à la grogne des supporters, Azzedine Gana devait réagir pour calmer la colère des supporters. Il a en effet pris attache avec son capitaine d’équipe Mammeri, pour lui faire part de son intention de se réunir prochainement avec les joueurs. Ces derniers ont effectivement donné la priorité au Chabab, mais ne seront plus des proies faciles à berner, l’expérience de la saison écoulée leur a beaucoup appris. Mais à la place de la confiance, les cadres belouizdadis seront cette fois plus méfiants et plus vigilants. La condition sine qua non des joueurs, serait d’éponger intégra-

Les inconditionnels préparent l’assaut
La rue belouizdadie inquiète plus que jamais et compte investir le siège du club au Caroubier pour s’expliquer avec Azzedine Gana, sur le recrutement et surtout la situation des joueurs à conserver. La tension est à son paroxysme, les supporters s’attendent à des raisons convaincantes, autres que l’aspect financier. «Qu’il nous épargne le vieux refrain des caisses vides, car d’autres formations avec des masses salariales beaucoup plus importantes à la nôtre et croulant sous les dettes ont réussi à enrôler de

tionale à Sidi Moussa, mais comme on le sait, d’autres clubs le veulent aussi, particulièrement l’Entente de Sétif qui a fait de l’équipe nationale d’autant plus que j’étais dans la liste lui sa priorité, au point où il ne se passe pas un jour sans que des réservistes. Mais, après le Mondial, j’ai ôté cette Andrea Hammar n’appelle Doukha ou son agent. Devant l’insistance idée de ma tête, et mon objectif était de jouer le des dirigeants sétifiens et de peur qu’ils soient doublés, les signera maximum de matches. J’ai réussi à jouer 32 renconRouge et Noir se seraient arrangés, hier, pour prendre dimanche tres, quatre en coupe et 28 en championnat, ce qui L’attaquant tlemcénien, qui a contact avec le portier de l’USMH, afin de régler ce cas tout réglé avec la direction du est acceptable par rapport au long et difficile parune fois pour toutes. On ne sait pas comment ils s’y sont club pour son transfert à l’USMA, cours que nous avons fait. Et s’il y avait 64 pris, mais selon nos informations, cela se serait fait. Dans devra signer son contrat dimatches, j’étais prêt à les jouer d’autant plus que sa tête, Doukha était déjà fixé, et c’est ce qui aurait facilité manche prochain. Le joueur l’équipe ne possède pas une doublure à ce poste. Je la tâche aux responsables usmistes qui n’ont pas malgache est rentré à Tlemsuis satisfait de mon rendement et j’ai la conscience cen pour récupérer ses baeu à trop insister pour arracher son accord gages et venir tranquille, même si je présente des excuses pour la définitif. L’officialisation de la venue de s’installer à Alger. perte du titre. Doukha, c’est-à-dire la signature du contrat, se fera après le match contre le Vous êtes le joueur le plus utilisé cette saison. Un comNiger, nous dit-on. mentaire ? Ouali Je ne sais pas exactement, mais je savais seulement contacté S’il vient, Zemma sera libéré qu’à la fin de la phase aller, j’étais parmi les Le milieu de terrain de Cela dit, et même s’il n’a pas encore signé, joueurs les plus utilisés. C’est bien de le sala JSMB, Billel Ouali, a été les Usmistes veulent Doukha et insistent contacté officiellement par les voir, et cela prouve que j’ai réalisé un responsables de l’USMA pour lui pour l’enrôler, en bon parcours, même si je souhaitais proposer de porter le maillot prévision de la être récompensé par un titre. des Rouge et Noir à partir de la saison prosemaine prochaine. Le joueur Ne songez-vous pas à renouveler chaine. Mainten’a pas donné encore de révotre contrat ? nant si l’arrivée de ponse. C’est la moindre des choses qu’on Doukha se confirme, peut faire pour remercier le président l’on se demande quelle qui s’est comporté en homme avec nous. sera la réaction du gardien C’est la première fois que je traite avec Zemmamouche, alors que le club un président pareil, avec qui j’ai Yahia-Cherif usmiste souhaite également le garder pour empoché tout mon dû sans a négocié hier une saison supplémentaire. Mais on imagine mal L’attaquant d’Istres, aucun problème. Ce qui Zemmamouche accepter le rôle de deuxième Sid-Ali Yahia-Cherif, a été m’amène à dire qu’en pringardien, sachant que Azeddine Doukha ne reçu hier à Dar El-Beïda par cipe, je renouvellerai mon Rebouh Haddad avec qui il a viendra pas à l’USMA en qualité de doublure. contrat, car la stabilité est entamé les négociations Ce qui nous amène à dire que dans le cas où importante. pour un éventuel transfert Doukha accepte de porter le maillot des au club des Rouge et La saison prochaine, vous Rouge et Noir, Zemmamouche sera libéré. Noir. risquez d’avoir un concurM. Z. rent avec l’éventuelle arrivée de Nessakh. Qu’en pensez-vous ? J’ai déjà dit que j’aimerais qu’il y ait un autre latéral gauche dans l’équipe pour pouvoir jouer avec sérénité, sans penser à la manière Les dirigeants de l’USMA devront enbaisse. Feham Bouazza, quant à lui, réd’éviter un carton jaune. Je jouais la tamer incessamment les négociations clame une hausse de salaire pour prolonpeur au ventre de laisser l’équipe sans avec les joueurs en fin de contrat. Selon ger son bail à l’USMA. A noter que ce arrière gauche. L’arrivée d’un autre nos sources, le président Haddad les redernier intéresse plusieurs autres clubs, à joueur est bénéfique, et je dirai bienvecevra à partir d’après-demain. Il s’agit de savoir le MCO, le CSC et la JSK. Les quanue à Nessakh. Je serai le premier à Khaled Lemmouchia, Feham Bouazza, tre joueurs concernés ne sont pas intél’aider, et on sera appelés à jouer sur Lamouri Djediat et Mohamed Yekhlef ressés que par l’argent, mais pour les trois fronts : championnat, coupe et que la direction du club veut convaincre convaincre de rester, l’USMA doit avoir Coupe d’Afrique. de renouveler leur bail, avant qu’ils parune équipe compétitive, capable de jouer tent en vacances. Notre source ajoute les titres, notamment la Coupe de la Quant allez-vous rencontrer les dirique trois joueurs, à savoir Lemmouchia, CAF. Même l’histoire de l’entraîneur les geants ? Djediat et Yekhlef, devront renouveler préoccupe. Notre source avance que cerJe n’ai pas encore fixé de rendezpour la même somme d’argent, soit celle tains veulent temporiser et savoir qui vous; Rebouh Haddad m’a dit que le qu’ils ont encaissée au moment de signer sera l’entraîneur du club, avant de prenclub tient à moi, et je sais que je n’aurai au club la saison passée. La direction dre une décision finale. Certains préfèpas de problèmes dans les négociacraint que ces joueurs partent, dans le rent le maintien d’Ighil, alors que tions. cas où on revoyait leurs salaires à la d’autres pensent le contraire. Entretien réalisé par M. Zerrouk

Herida réclame ses papiers

Gana «Menad est l’entraîneur du CRB»
Tard dans la nuit de mercredi vers 22 h, le président du conseil d’administration, Azzedine Gana a réussi à convaincre l’entraîneur Djamel Menad de rester à la barre technique la saison prochaine. Après moult hésitations, Menad a finalement décidé de rester et de poursuivre le travail entamé. A ce propos, Gana dira : «Après m’être réuni avec Djamel Menad, je vous annonce officiellement que Menad sera notre entraîneur la saison prochaine. On a évoqué tous les détails du contrat, et il ne reste que sa durée pour finaliser.» Menad, tous les cadres seront avec nous la saison prochaine, les joueurs que nous avons décidé de conserver resteront et ils n’iront nulle part. Concernant la liste des libérés, on en a cité quelques-uns, mais Menad ne veut pas annoncer publiquement la liste avant de connaître les nouvelles recrues. On a cependant convenu de renforcer l’ossature par six éléments. C’est pourquoi je demande aux supporters de patienter et de me faire confiance, car la pression exercée ne servira certainement pas le bon déroulement, l’administration essaye de faire de son mieux pour réaliser les objectifs qu’elle s’était fixés.» nous allons redonner les lettres de noblesse à cette équipe.»

Le défenseur central, Mohamed Herida compte saisir ses dirigeants pour réclamer ses papiers. Le joueur qui n’a disputé que deux matchs cette saison, contre l’ES Mostaganem en Coupe d’Algérie où il est sorti sur blessure avant la première mi-temps et contre la JSMB à Béjaia, et malgré un temps de jeu très pauvre, l’enfant du club ne manque pas de sollicitations. C’est pourquoi, il veut récupérer ses papiers pour pouvoir aller se relancer dans l’équipe de son choix. Au CRB, Herida n’a pas réussi à gagner la confiance de son entraîneur qui a souvent préféré adopter un autre dispositif tactique que d’aligner Herida et Aouameur.

«La balle est dans le camp d’Ousserir»
«Même si les joueurs affirment le contraire, je peux vous assurer que j’ai l’accord de principe de presque tous les joueurs. Meghout m’a promis de rester, Slimani finalisera avec nous après le stage de la sélection quant au gardien de but Ousserir, ce dernier ne veut faire aucune concession, il a placé la barre vraiment très haut, ce qui a conduit les négociations dans une impasse. De mon côté, je dois défendre les intérêts du club, je peux toutefois consentir à faire des efforts supplémentaires mais il ne faut pas demander l’impossible. Je dirais que notre proposition est ce qu’il y a de plus raisonnable, en d’autres termes, la balle est dans son camp.»

l’USMA a finalement donné son accord pour nous le céder la saison prochaine. Cet attaquant pourra nous rendre d’énormes services, car le CRB aura besoin de joueurs de sa trempe pour jouer les premiers rôles et surtout la compétition continentale. Hamiti était déjà sur nos tablettes au mercato d’hiver, mais son club ne voulait pas le libérer à l’époque.»

«Les portes restent ouvertes pour Aoued»
«Je tiens d’abord à informer tous les supporters que le milieu de terrain, Sid-Ahmed Aoued a décidé de nous quitter de son propre gré mais les portes lui seront toujours ouvertes s’il décide de revenir. C’est un joueur aux qualités intrinsèques énormes, le Chabab ne se permettra jamais de libérer un élément de cette valeur, et je le répète, il sera le bienvenu.» Djamel A.

«Tous les cadres Le jeune espoir du Chabab, Tafat a été approché par un dirigeant de la JSMB en seront avec nous» vue de le recruter la saison prochaine. «Comme c’est le cas Auteur d’une excellente prestation avec à la pour «On jouera les titres» clé un but, le jeune joueur a vite tapé dans l’œil des Béjaouis qui n’ont pas tardé à lui «En réussissant à conserver le faire une offre. Mais l’attaquant belouizdadi staff technique et les joueurs, j’ai n’a pas donné suite à cette proposition, car en concertation avec l’entraîil estime qu’il doit encore faire ses neur en chef fixé comme obpreuves au Chabab. La direction Il semble que l’attaquant du MC belouizdadie doit, dès à présent, jectif de jouer carrément les Makhadma en l’occurrence, préserver ses jeunes talents Mokhtari ait fait machine arrière titres la saison à venir. Car le contre toute tentative de se avec les dirigeants belouizdadis. Le Chabab est un grand club faire surprendre. joueur qui devait rencontrer Azzedine

Tafat approché par la JSMB

Mokhtari snobe le CRB

«L’USMA nous a rassurés sur Hamiti»
«Hamiti sera en principe belouizdadi, car son employeur

Les négociations avec les cadres, après-demain

Gana pour parapher son contrat, a délibérément fait faux bond en éteignant son portable, il est resté injoignable tout au long de la journée de mercredi. La direction essaye de le joindre pour connaître ses véritables intentions.

qui doit être à chaque fin de saison en haut de l’affiche,

14

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

convoités tenue au secret
is à part les noms de Boualem et Boumechra, on ne connaît pas encore ceux que l’USMH compte recruter pour renforcer ses rangs, en prévision de la saison prochaine. Il est certain que la liste des joueurs a été établie, mais rien n'a filtré sur ceux que Charef veut avoir. Selon toute vraisemblance, ils sont au nombre de sept les éléments qui intéressent le staff technique. Pour l'instant, on sait que seul Mohamed Salmi de Remchi a été officiellement engagé. Les noms des six autres joueurs sont dans la tête de Charef qui préfère éviter de dévoiler leurs noms. En fait, ce silence de l'entraîneur harrachi a pour but d'éviter d’attirer l'attention des responsables des autres clubs en cette période des transferts. Inconnus, la saison passée, ces éléments pourraient être chipés par les responsables des autres clubs, si jamais leurs noms sont publiés dans la presse. La saison passée, il y avait le cas Ferrahi de l’ESM, un joueur qui n’intéressait aucun club de Ligue 1. Il aura suffi que son nom apparaisse dans la presse comme probable recrue de l’USMH pour devenir un élément ciblé par les plus grands clubs. Bien sûr que Ferrahi devait choisir le club qui lui a fait la meilleure offre. C’est à l’ESS qu’il a signé, alors qu’il était sur le point de s’engager avec l’USMH. D'où la décision de Charef de tenir au secret toutes ses futures recrues dont on dit beaucoup de bien. Par rapport à ce que l'on a pu apprendre, certains joueurs ont donné entière satisfaction à Charef qui les a d’ailleurs supervisés.

La liste des joueurs
M

Coup de vieux USMH

concernant mon avenir avec l’USMH»
On croit savoir que votre nom ne figure pas dans la liste des joueurs maintenus. Etes-vous au courant de cette décision ? Non, j'ai essayé de contacter les dirigeants, mais aucun d'eux n'a pu me le confirmer. Je dois donc attendre quelques jours pour connaître la vérité. Vous n’allez tout de même pas attendre longtemps pour être fixé, non ? Je vais attendre une ou deux semaines au maximum. Si aucun dirigeant ne m’appelle pour m’intimer l’ordre de reprendre le chemin du stade, je serai obligé d’aller voir ailleurs. Pour l'instant, je ne m'inquiète pas trop, car ce n'est pas les contacts qui me manquent. Mais je dois patienter quelques jours encore, avant de donner suite à mes contacts. Mais vous devez reconnaître que votre niveau a régressé par rapport à l'année dernière… Ecoutez, un joueur doit être mis en confiance pour pouvoir donner le maximum sur un terrain. C'est important pour le moral. Personnellement et au moment où j'avais besoin de soutien moral, personne n'est venu me réconforter. J’ai dû prendre mon mal en patience, tout en essayant de donner le meilleur de moi-même. Vous avez souvent joué comme arrière latéral. Un poste qui ne vous sied pas. C'est peut-être la raison de votre rendement moyen… Il faut dire que je peux jouer sur le flanc gauche ou dans l’axe de la défense. Je ne pouvais pas refuser de jouer à un autre poste. J'ai donc accepté de le faire par respect au coach, mais aussi pour rendre service à l'équipe. J'ai fait de mon mieux pour être à la hauteur. Entretien réalisé par NacerEddine RATNI

Layati : «Rien n’est encore clair

qui connaît très Sachant pertinemcompli par certains membres au ni- bien ses capacités, ment qu'il nous était veau des structures du club, et qui inutile de demander n'ont pas été à la hauteur de leur mis- est en fin de contrat avec le à l'entraîneur en sion, le président Laïb compte procéder à Chabab de Bechef les noms des un réaménagement dans la composante louizdad. Ce joueurs susceptibles des différents staffs administratifs et joueur est depuis de porter les coutechniques. Le premier responsable de quelques jours en leurs de l’USMH, l'USMH a déjà pris attache avec cer- négociations avec nous avons sollicité tains membres administratifs et Laïb, mais ce dernier l'avis des deux adjoints, techniques pour leur confier n'est toujours pas arBechouche et Benomar. des postes où le changerivé à convaincre ce meInterrogé, Hacen Benoment semble impéneur de jeu, connu pour mar, l'adjoint de Charef, nous ratif. avoir été formé à l'école aséa assuré ne connaître aucun nom miste. parmi les éléments convoités par Charef : «Ecoutez, Certains jeunes c'est une question qui L’USMH insiste seront prêtés concerne l'entraîneur pour Boualem Pour ce qui est des jeunes en chef. Chaque saiFaisant partie des éléjoueurs qui sont toujours sous son, il y aura au contrat et qui n’ont, pour l’instant, ments ciblés par le club moins une quinharrachi, Hamia Bouazaine d’éléments qui pas réussi à retenir l’attention du lem se trouve être sous coach pour une promotion en subiront des tests. équipe première, ils seront prêtés contrat avec l’USMA Mais pour dire qui jusqu’en 2012. Ce sont ces éléments, je pour s'aguerrir et acquérir de l'expérience et revenir au club la sai- joueur n'est pas encore ne pourrai pas vous son prochaine, dans le cas où certain de pouvoir récurépondre, car cette pérer sa lettre de libération l’USMH aurait besoin de question relève des préqui lui permettra de rejoinleurs services. rogatives de Charef.» dre les rangs de l'USMH. Les dirigeants de ce club ne veulent pas Négociations entendre parler d'un éventuel transfert secrètes avec Aoued de leur jeune milieu pour un autre club, A la recherche d'un milieu offensif sans tirer profit de son éventuel transpour combler le vide d’un éventuel défert. part de Aïssaoui que l’on dit partant, les N. R. responsables de l'USMH sont sur la

piste de trois éléments qui ont Benomar : «Même pour noms Aoued, Bouamoi je ne connais Vers un lem et Boumechra, Le réaménagement pas les joueurs premier cité, qui a été des structures du club proposé par Charef retenus» Guère satisfait du travail ac-

Selon une source digne de foi, on croit savoir que la liste des libérés a déjà été établie et que les concernés seront très bientôt invités par la direction pour récupérer leur lettre de libération. Ce qui faciliterait leur engagement avec d’autres clubs. Pour l’instant, le président attend de consulter Charef, avant d’officialiser sa décision. Selon notre source, cette liste comporterait huit noms de joueurs. La plupart d’entre eux n’ont pas souvent joué la saison passée. La liste pourrait s'élargir La liste des joueurs à libérer pourrait être élargie, car l’USMH compte se débarrasser des joueurs qui n’ont pas apporté un plus au club. Certains étant déjà sur la liste des libérés, on hésite encore pour d'autres. En fait, tout dépendra du recrutement. Ce qui nous amène à dire que leur sort est entre les mains du coach qui tranchera dès qu’il aura assuré la venue des joueurs ciblés. Les dirigeants veulent faire un lifting radical dans leur effectif. Ils s'activent à bâtir une équipe de qualité pour la saison prochaine. Ce qui est certain, c’est que les différents chantiers ont été entamés.

Les libérés bientôt connus

Legraâ et Djarbou
négocieront cette semaine
Comme annoncé par nos soins, les deux milieux de terrain Legraâ et Djarbou devaient rencontrer, dans la journée d'hier, le premier responsable du club, Mohamed Laïb. Même si une source proche de la direction nous a fait savoir que Laïb aurait déjà fait une première proposition de salaire à ces deux éléments, les deux joueurs ne nous ont rien confirmé à ce sujet. Ce qui est toutefois certain, c'est que Legraâ et Djarbou ne sont pas encore satisfaits de cette première offre du premier responsable de l’USMH. Désormais, Laïb connaît la fourchette de salaires qui devrait convaincre Legraâ et Djarbou. Quant à Tatem, le boss harrachi lui a déjà fait savoir qu’il lui accordera une augmentation de l’ordre de 20 millions de centimes par rapport à son salaire actuel. Legraâ : «J'espère trouver un accord avec le président» «Comme je vous l'ai toujours déclaré, je ne suis pas contre l'idée de prolonger mon contrat à l’USMH. J'espère trouver un accord avec le président Laïb. J'attends seulement de le rencontrer dans les prochains jours pour trancher.» Djarbou : «Ma priorité va pour l’USMH» «Sans aucune hésitation, j'accorde ma priorité à l’USMH. Je souhaite seulement que le président Laïb m'estime à ma juste valeur. C'est ma seule exigence. J'ai été régulier durant toute la saison et je pense avoir tenu mon rôle convenablement.» N. R.

Messaoudi confiant pour sa situation Après une phase aller satisfaisante, le défenseur latéral Messaoudi n'a pu augmenter son temps de jeu lors de la seconde moitié du championnat. En plus de sa blessure contractée lors du stage hivernal qui l'a quelque peu freiné dans son élan, le retour en forme de Boulakhoua lui a fait de l'ombre. Toutefois, et même si cette situation semble quelque peu inquiétante, le latéral harrachi nous a fait savoir qu'il ne comptait pas baisser les bras. Mieux, il s'est montré confiant en son avenir. Sachant parfaitement qu'il a les qualités nécessaires, Messaoudi compte à tout prix reprendre sa place de titulaire dès le début de la saison prochaine.

«Je suis bien à l’USMH»
Etant sous contrat avec l’USMH pour une saison supplémentaire, le joueur ne semble guère inquiet pour sa situation, encore moins pour l'aspect financier. «Il est vrai que je n'ai pas bénéficié du temps de jeu souhaité, cette saison, mais à aucun moment je n'étais inquiet de ma situation. Je suis convaincu que j'ai les qualités requises pour m'imposer à l’USMH et reprendre ma place de titulaire.»

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup bas ESS

15
Les (bonnes) résolutions de Hammar
Le président de l’ESS, avec sa disponibilité habituelle, nous a donné des éclaircissements, en ce qui concerne l’effectif qui aura à défendre les couleurs de son club, lors de la prochaine saison et la façon dont se fait le choix des joueurs. Il ne veut, pour le moment, pas parler d’objectifs, mais s’avance à dire que l’ESS aura les moyens de rivaliser, encore une fois, avec les meilleurs. Abordant le recrutement, il nous dira que celui-ci, même s’il a été bien entamé, est loin d’être terminé, en donnant des précisions en ce qui concerne les postes à pourvoir. Il nous a dit, par ailleurs, ne vouloir croire qu’aux qualités intrinsèques des joueurs et que ce ne sont pas les noms qui jouent.

A quoi joue Alain Geiger ?

V

oilà un entraîneur qui a réussi à faire gagner le doublé Coupe d’Algérie/championnat, à son équipe. Cela ne peut se faire par hasard et sans avoir des connaissances certaines en matière de football. Mis à part cela, Alain Geiger, tout comme plusieurs de ses joueurs, est un «sacré dribbleur». En effet, le Suisse s’est longuement entretenu, hier et avant-hier, avec Hammar et Seklouli, le responsable de la cellule de recrutement de l’ESS qui, au passage, possède beaucoup d’affinités avec Geiger. Ce dernier a pris acte de la proposition financière qui lui a été faite. Il posera aussi ses conditions pour continuer son bail à Sétif. Jusque-là, rien d’anormal. Il précisera qu’il donnera sa réponse définitive par téléphone ce lundi et qu’il doit prendre l’avion pour Lyon, afin de regagner son domicile en Suisse.

Une escale à Alger, saiton jamais !
Renseignement pris, Geiger ne rejoindra pas l’aéroport HouariBoumediene. Il ira tout droit vers l’hôtel Hilton où il avait réservé une chambre. Il faut dire qu’il avait deux rendez-vous importants dans la capitale. Geiger doit rencontrer les émissaires des présidents de la JSK et de l’USMA. Inutile de préciser que le technicien suisse se rendra chez lui et occupera ses quelques jours de vacances à méditer sur toutes les offres faites par les Sétifiens, les Kabyles et les Usmistes. Il aura de quoi meubler copieusement ses moments de détente.

cotée comparativement à la Coupe d’Afrique. Du coup, Geiger risquerait de tomber dans un certain anonymat qui serait des plus pénalisant pour sa carrière sportive.

Madoui : «Il est indécis»
Madoui s’est longuement entretenu avec Geiger dans la soirée d’avanthier. Il faut dire qu’il y a une grande complicité entre les deux hommes, que ce soit sur le terrain ou en dehors. Nous nous sommes rap-

Les Koweïtiens en pole position
De très loin, la meilleure offre qui a été faite à Geiger est celle des dirigeants du Koweït. En effet, selon une source sûre, elle serait de 500 000 euros par an. Un pactole qui ne laisserait pas Geiger insensible. Il y a, cependant, un gros inconvénient à un éventuel engagement du Suisse avec ce club du Golfe. La coupe d’Asie n’est pas du tout

La proposition de l’ESS : 20 000 euros par mois
La proposition faite par Hammar à Geiger est de 15 000 euros mensuels. Aussitôt, Seklouli informera que chaque mois, ce sera lui qui lui verserait 5000 euros supplémentaires. Hammar informera Geiger qu’en aucun cas cette proposition ne serait revue à la hausse.

prochés de Madoui pour connaître les intentions de Geiger. Le coach adjoint de l’ESS nous dira en substance : «Il est difficile de deviner les intentions d’un entraîneur à l’issue d’une saison. Je peux seulement vous dire que des clubs nationaux et étrangers ont fait à Geiger des propositions et il m’a paru indécis. Pour vous dire s’il restera à Sétif, à mon avis c’est du 50/50.» S. B.

«Nous voulons des doublures à chaque poste»
Concernant l’importante opération recrutement qui bat son plein, pour le moment et qui consiste à faire venir au club ceux qui auront à défendre les couleurs du club, lors de la prochaine saison, Hammar nous dira que le club ne gardera que ceux qui ont de réelles chances de jouer : «Il est vrai que nous avons informé plusieurs éléments qu’ils ne pourront pas faire partie de l’effectif. C’est toujours difficile de prendre une telle décision, mais cela est nécessaire et utile pour le joueur et pour le club. Il y a un effectif à monter et nous voulons avoir une équipe compétitive et aussi de bonnes doublures à chaque poste. Le seul critère qui a dicté notre choix est la qualité technique de chacun.». Pour ce qui est du profil des joueurs susceptibles de venir renforcer l’effectif dans les tout prochains jours, le boss de l’ESS nous dira : «Il nous faut maintenant des joueurs au niveau de tous les compartiments. Nous avons entrepris des contacts avec des éléments qui répondent à ce que nous recherchons et nous avons bon espoir de conclure avec eux dans les jours qui viennent.»

Silence, on recrute…

qqLe président de l’ESS regrette le fait d’avoir fait confiance, les yeux fermés, à d’autres personnes en ce qui concerne le recrutement, il y a de cela deux saisons. Il nous dira que pour ce qui est du prochain exercice, un tout autre effectif défendra les couleurs de l’Entente. Il a l’intention de mettre de gros moyens, cette année, pour mener à bien l’opération recrutement. Celle-ci, au vu des nombreux départs et du nécessaire dégraissage, sera d’envergure et, pour la mener à bien, le boss sétifien a l’intention de mettre de gros moyens financiers. Plusieurs joueurs ont été reçus par Hammar ces derniers jours.

… en attendant la réponse de Nessakh

qqUn autre joueur est sur le point de s’engager avec le tout récent champion d’Algérie. Il s’agit de Nessakh. Le joueur de la JSK a reçu une offre de la part de Hammar qui est de celles qui ne se refusent pas. Le joueur avait demandé un temps de réflexion et sa réponse sera connue au plus tard dans deux jours.

Tenir compte de la Coupe d’Afrique
Hammar a annoncé viser un recrutement de «joueurs expérimentés». Le président sétifien a confirmé la volonté de recruter des joueurs au niveau de tous les compartiments, en particulier dans le secteur défensif. «Nous allons porter un effort particulier sur la défense. Nous voulons engager des joueurs expérimentés pour encadrer un effectif qui connaît peu la Ligue 1 et, surtout, la Coupe d’Afrique», a-t-il expliqué. «Notre première action est de conserver les joueurs de l'effectif actuel.» Il faut dire que la marge de manœuvre est serrée puisque les joueurs qui seront engagés en Coupe d’Afrique doivent avoir signé des contrats qui courent au moins jusqu’au mois de juin 2013. Il est fort probable qu’en tenant compte de ce paramètre, on ne renouvellera pas, du côté de Sétif, le contrat de plusieurs joueurs. plusieurs joueurs qui sont en fin de contrat. Ils sont au nombre de neuf à voir leur bail avec l’ESS s’achever à la fin du mois de juin prochain. Djabou (?), Benmoussa, Hachoud, Belkaïd, Diss, Benchadi, Benhamou, Meguenni et Zaâboub seront libres de leur choix dès le mois prochain. court, au moment où l’équipe aura besoin de toutes ses potentialités, il est nécessaire d’avoir au sein de l’effectif des joueurs dont les contrats sont de moyenne et longue durées.

Seul Nadji…
Un seul joueur est lié par contrat avec l’ESS jusqu’au mois de juin 2014. Il s’agit du jeune milieu de terrain Nadji. C’est dire que Hammar et les membres de la cellule de recrutement ont la tâche compliquée. S. B.

Tedjar est attendu à Sétif
qqLe président sétifien, le moins que l’on puisse dire, est qu’il est en train de mener tambour battant l’opération recrutement, faisant de la venue de Tedjar une de ses priorités. Le joueur, qui n’est pas contre l’idée de porter les couleurs de l’ESS, est attendu après-demain à Sétif.

Trois d’entre eux pourraient ne pas renouveler leur bail
Sur les neuf joueurs qui sont en fin de contrat, six d’entre eux se sont déjà entretenus avec Hammar en ce qui concerne le renouvellement de leurs contrats. Si certains ont donné, d’ores et déjà, leur accord de principe, les choses semblent plus compliquées pour d’autres. De toutes les façons, il y a de fortes possibilités pour que trois joueurs qui sont en fin de contrat ne porteront pas la tunique noir et blanc, la saison prochaine. Il s’agit, d’abord, de Diss qui veut tout simplement prendre sa retraite, et Benhamou et Zaâboub qui ont affiché leur intention de changer d’air.

«Ce sont les joueurs qui sont ou qui seront avec nous, qui m’intéressent, pas ceux qui sont partis»
Pour ce qui est des joueurs qui ont l’intention de quitter le club, le responsable sétifien nous a dit que pour lui, ils ne suscitent aucun intérêt : «S’ils ne sont plus avec nous, il n’y a aucun intérêt à parler d’eux. Croyez-moi, j’ai beaucoup à faire avec ceux qui seront dans notre effectif. Le football est ainsi fait et tous les clubs de par le monde connaissent des départs et des arrivées.» S. B.

Ziti, c’est (presque) fait…

qqComme annoncé par nos soins, Ziti le milieu de terrain du CSC, avait donné son accord de principe à Hammar. Le joueur n’avait émis qu’une seule condition : il laisserait la priorité à son ancien club. Justement, Ziti a été reçu par le président du CSC, hier, et les deux hommes n’ont pas trouvé un terrain d’entente. Il ne subsiste donc plus aucun obstacle pour que Ziti accepte de signer le contrat de deux ans proposé par la direction de l’ESS.

Hamzaoui et Legraâ relancés

qqDeux autres joueurs suscitent l’intérêt des membres de la cellule de recrutement de l’ESS. Il s’agit, d’abord, du Harrachi Legraâ. Ce dernier est, d’ailleurs, attendu à Sétif ce dimanche. Il en sera de même pour l’attaquant de l’USMBA, Hamzaoui, qui aurait donné son accord de principe dès son premier contact avec Hammar. S. B.

Plusieurs contrats s’achèvent en juin 2013
Un rapide coup d’œil sur la liste des joueurs qui composent l’effectif actuel de l’ESS, nous renseigne que les contrats de plusieurs éléments prennent fin en juin 2013. Il s’agit des documents paraphés par Lakhdari, Ghazali, Delhoum, Djahnit, Ferrahi, Tiouli, Karaoui, Berguiga, Gourmi, Benkhodja et Aoudia.

La compétition africaine débutera en février 2013
La cellule de recrutement de l’ESS doit impérativement tenir compte du fait que les éliminatoires comptant pour la Champions League africaine débuteront au mois de février 2013. Cette compétition se prolongera en cas de qualification jusqu’en 2014. Pour ne pas être pris de

Neuf joueurs sont en fin de contrat
En plus de mener à bien l’opération recrutement, Hammar aura à convaincre

16

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup ferme JSMB

Zetchi décide de vendre
qué pour évoquer son avenir, du moment que le joueur est toujours lié avec le Paradou pour une autre saison. Le président du PAC a informé le joueur qu’il a décidé de vendre son contrat définitivement, cet été, et que le club qui le veut devra débourser une somme très élevée pour l’avoir. Le président du PAC a avisé aussi son joueur qu’en plus de la JSMB, il y a deux autres clubs qui veulent s’attacher ses services pour la saison prochaine.

contactés le contrat de Ouali officiellement
Il attend une offre du président Tiab
Même si Zetchi a été sollicité par d’autres clubs, afin de leur céder son joueur, ce dernier, qui voue un grand respect au président Tiab, a décidé d’attendre son offre. Ce dernier ne devra donc pas tarder à faire son offre au président du PAC, surtout que le club veut vraiment garder Bilel Ouali qui a beaucoup donné à l’équipe de la JSMB depuis qu’il a rejoint ce club l’été dernier. ronnement. Contrairement à certains d’autres nouvelles recrues de la JSMB l’été dernier, Ouali reste parmi les bonnes affaires de la JSMB. Il nous a fait savoir dans une récente déclaration qu’il voulait vraiment poursuivre sa mission avec les Vert et Rouge puisque il se sent très bien dans ce club. Toutefois, le joueur nous a bien dit aussi que le dernier mot ne lui appartenait pas, du moment qu’il était toujours lié avec le PAC pour une autre saison encore. Cela dit, le président Tiab doit encore user de son savoir-faire pour convaincre Zetchi de lui céder son joueur. la recherche d’un bon axial et d’un autre arrière gauche de métier pour mettre fin au rendement irrégulier du compartiment défensif, la JSMB aurait déjà jeté son dévolu sur les deux défenseurs de l’USMA, Demou et Legraâ. Auteurs des prestations régulières et remarquables avec leur équipe cette saison, on dit que c’est le profil de joueurs recherchés par le club pour booster la défense de la JSMB la saison prochaine. C’est ainsi que la direction a pris attache d’une manière officielle avec ces deux joueurs qui semblent eux aussi très intéressés par l’offre de la JSMB qui veut les enrôler pour la saison prochaine. Se trouvant en fin de contrat avec l’USMH, les deux joueurs en question veulent vivre d’autres sensations avec un club qui joue les premiers rôles. Ils pourraient bien porter le maillot vert et rouge à partir de la saison prochaine. Les dirigeants de la JSMB s’intéressent sérieusement et veulent finaliser avec eux le plus tôt possible, car ils sont convoités par plusieurs équipes. La venue de ces deux jeunes joueurs ne pourra qu’être bénéfique pour la JSMB, qui veut bâtir une grande équipe afin de rivaliser avec les ténors de notre championnat.

Demou et Legraâ

«Moi, c’est à la JSMB que je veux jouer»
«Comme je vous l’ai déjà dit, je donne la priorité à la JSMB. J’ai passé une très belle saison et je veux vraiment continuer l’aventure avec ce club. Toutefois, il fait dire aussi que tout cela n’est pas entre mes mains. Je suis toujours lié pour une autre saison avec le PAC. J’espère seulement que les dirigeants de la JSMB arriveront à convaincre Zetchi qui a décidé, toutefois, de me céder aussi au plus offrant.» S. A.

A

Ouali veut rester à la JSMB, mais…
Comme annoncé par nos soins, le milieu de terrain de la JSMB, Bilel Ouali, qui s’est déplacé à Alger, a rencontré le président du PAC, Kheïrddine Zetchi, qui l’a convoSitôt arrivé au club, Bilel Ouali a pu quand même s’imposer dans l’équipe de la JSMB. Le joueur n’a trouvé, donc, aucune difficulté pour s’adapter à son nouvel envi-

est courtisé par les gars de Yemma Gouraya aussi. Il a même reçu une offre concrète de la part des dirigeants béjaoui, qui cherchent à renforcer leur ligne d’attaque par deux ou trois joueurs pour la saison prochaine surtout si le départ de Gasmi se précise. Ce jeune élément, qui a réalisé une très belle saison avec l’USMBA, semble lui aussi très intéressé par l’idée d’endosser le maillot vert et rouge. Selon des échos de la maison JSMB, ce dernier, qui se trouve en fin de contrat avec son équipe, s’est même mis d’accord sur tout avec les responsables du club béjaoui, et devrait rejoindre Béjaïa les tout prochains jours pour finaliser et concrétiser ainsi sa venue.

Yalaoui prêt à venir
Comme rapporté dans l’une de nos récentes éditions, l’attaquant du Mouloudia, Nabil Yalaoui, a été contacté récemment par les dirigeants béjaouis qui lui ont proposé de venir négocier et signer son contrat sur place. Les responsables béjaouis, qui sont sur les traces de l’enfant de Tlemcen depuis un bon moment, ont déjà contacté le joueur en question et ce dernier les a rassurés, selon notre source, leur donnant même rendez-vous pour les jours à venir. Selon nos informations, une rencontre entre les deux parties a été déjà programmée pour la semaine prochaine à Béjaïa, afin de finaliser avec le joueur qui semble lui aussi très intéressé à l’idée de rejoindre la JSMB dès la saison prochaine. S. A.

Les contrats de Yabeun et Yellemou résiliés
Comme annoncé par nos soins, la direction compte libérer quelques joueurs cet été, surtout ceux qui n’ont pas donné satisfaction durant la saison. Ainsi, on a appris d’une source proche de la maison béjaoui que la direction a déjà procédé à la résiliation des contrats de deux joueurs africains, à savoir William Yabeun et le Burkinabé Erneste Grégoire Yellemou. Le premier a été recruté au début de la saison écoulée et n’a pas vraiment pu refaire la phase aller qu’il a réalisée sous la houlette de Fouad Bouali, et c’est pour cette raison que les dirigeants ont décidé de le libérer. Quant au second, il a été considéré comme la mauvaise opération du mercato, lui qui n’a pas vraiment apporté le plus escompté à l’attaque béjaouie et sera lui aussi libéré. Ce sont donc les premiers joueurs libérés de la JSMB cet été, en attendant les autres.

«Pour l’instant, je n’ai aucun autre joueur à proposer»
Joint par nos par téléphone, le manager Léo nous a fait savoir qu’il se déplacera ce lundi à Béjaïa, pour trouver un arrangement à la situation de Yabeun et résilier son contrat. «En principe, je serai ce samedi à Béjaïa pour Yabeun. Pour le moment, je n’ai aucun joueur à proposer à la direction. Je dois d’abord m’occuper du cas de mon joueur, après on verra.»

sent pour régler les procédures de la résiliation de son contrat.

La liste pourrait s’allonger
La liste des libérés n’a pas été élaborée d’une manière définitive, mais tout porte à croire que la direction libérera au moins quatre joueurs. C’est dire qu’après Yebeun et Yellemou, la liste pourrait s’allonger encore. C’est donc cette semaine que la direction du club rendra publique la liste des joueurs libérés. «Il faut que chaque joueur sache que la liste sera établie en fonction du temps de jeu durant toute la saison. Un élément qui n’a pas trop joué cette saison, ne va pas être gardé, c’est sûr. Pour le moment, on n’a pas encore établie cette liste, mais cela devra se faire prochainement en collaboration avec notre staff technique. Je pense qu’on libèrera au moins quatre éléments», annonce Tiab. S. A.

Hamzaoui, un autre attaquant convoité
En plus de certains attaquants approchés par la direction de la JSMB ces derniers jours, l’avantcentre de l’USMBA, Hamzaoui,

Idem pour Yellemou la semaine prochaine
En plus de Yabeun, l’attaquant burkinabé, Erneste Grégoire Yellemou, ne portera pas les couleurs de la JSMB. Ce dernier, qui a signé un contrat d’un an et demi lors du mercato hivernal dernier, devra résilier lui aussi son contrat dès le retour du président Tiab ce samedi à Béjaïa. Son manager Zine Driss devra lui aussi être pré-

Etant en négociations avancées avec le JSK

La JSMB pourrait perdre Bahloul
Le milieu de terrain gauche du CSC, Bahloul, qui a été approché cette semaine de manière officielle par les dirigeants de la JSMB, s’est rendu avant-hier à Alger pour négocier avec les responsables des Canaris son éventuel transfert à la JSK qui le courtise aussi depuis quelque temps. Pour rappel, ce joueur n’a pas encore négocié avec les Béjaouis, du moment qu’il n’a toujours pas reçu d’appel de la direction. Ce dernier ne pourra pas attendre encore plus, et pourrait fixer sa nouvelle destination dans les prochaines 24 heures.

Léo ce lundi à Béjaïa pour un arrangement concernant Yabeun
La direction a fait appel au manager du Camerounais William Yebeun qui n’est autre que Léo avec qui la JSMB travaille depuis des années maintenant. Ce dernier devra donc rejoindre Béjaïa ce lundi pour trouver une solution à l’amiable, et résilier le contrat de William Yabeun. Pour rappel, ce même manager a proposé plusieurs joueurs africains l’été dernier même lors du mercato hivernal dernier. Seul Yabeun a été retenu après une semaine de tests. Léo nous a fait savoir que pour le moment, il n’a aucun autre joueur à proposer à la JSMB cet été.

Benmansour intéresse l’USMH
Le jeune joueur des Espoirs de la JSMB, Farouk Benmansour, qui a réalisé une très belle saison avec sa catégorie cette saison depuis qu’il a été promu par le coach Amine Ghimouz, est sur les tablettes de l’USMH qui l’a contacté récemment pour lui proposer l’idée de rejoindre le club cet été. Le jeune défenseur béjaoui n’a toujours pas pris une décision, et préfère toutefois attendre quelques jours encore avant de signer son nouveau contrat. Même si pour le moment rien n’est encore officiel, tout porte à croire que ce jeune, qui semble très intéressé aussi par cette proposition, pourrait rejoindre l’équipe de l’USMA qui mise chaque saison sur les jeunes.

S. A.

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup d’œil Ligue 1

17

MCO

WAT
sur le club, qui demeure toujours le grand perdant. Au Mouloudia, on continue de se préoccuper de ces problèmes et d’oublier la préparation du prochain exercice sportif. Au train où vont les choses, nul doute que le club sera confronté à beaucoup de difficultés la saison prochaine. Ainsi, on peut dire qu’au Mouloudia, on n’apprend jamais des erreurs du passé.

Ça ne laisse présager rien de bon
Les années se suivent et se ressemblent pour le Mouloudia d’Oran. Si le club a réussi miraculeusement à échapper à la relégation, il faut dire qu’au train où vont les choses, le Mouloudia vivra des moments difficiles la saison prochaine. Ceci ne présage rien de bon pour le MCO, en prévision du prochain exercice. Au moment où il est censé se restructurer afin de bien fonctionner lors des prochaines saisons, le Mouloudia d’Oran vit, comme d’habitude, des moments très difficiles au début de cette intersaison. Le capital de la SSPA/MCO n’a pas encore été ouvert, pour permettre aux investisseurs d’injecter de l’argent dans cette société. La réunion des membres du conseil d’administration de la SSPA/MCO ne s’est pas encore déroulée. Les supporters du club sont divisés, puisque certains sont avec l’actuel président du CSA, Djebbari, et d’autres avec l’actionnaire majoritaire de la SSPA/MCO, Baba. Ce qui s’est passé lors du dernier match du Mouloudia d’Oran en championnat face au CA Batna au stade AhmedZabana, illustre parfaitement la division qui existe entre les supporters. Tous ces problèmes risquent d’influer une nouvelle fois négativement

Saâdi «J’ai signé au WAT pour me faire un nom !»
Tout d’abord, confirmez-nous votre signature officielle au WAT. Je suis très heureux d’avoir signé un contrat de trois ans avec le WAT, car c’est un grand club que chaque joueur veut défendre les couleurs, en espérant être à la hauteur de cette confiance, et en prouvant de quoi je suis capable sur le terrain. Pouvez-vous vous présenter au large public tlemcénien ? Saâdi Mohammed, né le 28 juin 1987 à Skikda. J’ai joué la saison dernière à Ramdane-Djamel, comme milieu récupérateur durant 26 rencontres, je joue aussi des deux pieds et dans un registre plus offensif. Comment se sont déroulées les négociations avec la direction tlemcénienne ? J’ai rencontré les dirigeants tlemcéniens à Batna, où nous avons trouvé un accord en l’espace de dix minutes seulement. Après ma venue à Tlemcen, en début de semaine, j’ai effectué deux séances d’entraînements, avant que le coach Amrani ne donne son feu vert pour que je signe mon contrat. Que connaissez-vous au juste de votre nouveau club ? Le WAT a la particularité de donner leur chance aux jeunes joueurs inconnus pour briller sur la scène footballistique, et c’est pour cela que je veux tout donner, pour me faire un nom à mon tour durant mon passage à Tlemcen. Qu’est-ce qui vous a motivé pour rejoindre le WAT ? J’ai choisi de signer au WAT car j’ai confiance en mes qualités, et malgré la concurrence, je suis très optimiste pour l’avenir. Je sais que je suis capable avec le travail et les consignes de mon entraîneur de gagner une place de titulaire la saison prochaine. Aviez-vous d’autres contacts ailleurs ? J’avais, certes, quelques touches avec d’autres clubs, mais rien d’officiel, et je ne pense plus à cela, vu que je suis très heureux de rejoindre un grand club comme le WAT. Quel sera votre objectif principal la saison prochaine ? Prouver que j’ai fait le bon choix en quittant Skikda pour venir à Tlemcen, afin de booster ma carrière, et montrer ce que je suis capable de donner à l’équipe, et pour offrir de la joie au nombreux public tlemcénien. Entretien réalisé par Mustapha A.

Va-t-on se diriger vers un remake des précédentes saisons ?
En attendant la réunion des membres du conseil d’administration de la SSPA/MCO, prévu, en principe, aujourd’hui, les responsables du MCO, que se soit ceux du club amateur ou de la société sportive par actions, doivent songer à l’intérêt du club et prendre les décisions qui s’imposent pour préparer comme il se doit le prochain exercice. Le Mouloudia d’Oran doit retrouver sa grandeur d’avant et renouer avec les trophées. C’est le vœu de tous les supporters qui commencent à en avoir ras-le-bol de voir leur équipe jouer tout le temps pour assurer, difficilement, son maintien parmi l’élite. La préparation de la saison

prochaine commence dès maintenant, et c’est dès aujourd’hui que les responsables du club doivent aborder ce sujet. Nul ne doute que la direction du club aura beaucoup de travail à faire dans ce sens avec notamment le renforcement de l’effectif

par de nouveaux joueurs, le maintien des cadres de l’équipe, mais aussi et surtout trouver des sources de financement pour permettre au club de fonctionner sereinement.

R. O.

Fellah «Je déciderai de mon avenir dans les tout prochains jours»
Aussitôt l’exercice sportif 2011-2012 achevé, le gardien du Mouloudia d’Oran, Fellah a été convoité par les responsables de son ancien club, le CR Belouizdad. Les responsables de la formation de Laâquiba sont très intéressés par le retour de l’enfant de Sougueur. Ce dernier a confirmé l’intérêt des dirigeants du CRB en déclarant : «Effectivement, les responsables du CR Belouizdad m’ont contacté et m’ont proposé de rejoindre leur team. Je connais bien le CRB pour y avoir joué par le passé. Toutefois, je n’ai pas encore pris la moindre décision concernant mon avenir. En principe, je devrai rencontrer les responsables du CRB dans les tout prochains jours. C’est à l’issue de cette rencontre que je devrai prendre une décision finale.» Fellah a affirmé en même temps qu’aucun dirigeant du Mouloudia d’ Oran ne l’a encore contacté pour lui proposer de rempiler : «Pour l’heure, personne ne m’a encore proposé de rempiler au Mouloudia. Maintenant, je vais étudier toutes les offres avant de décider de mon avenir.» Les responsables du Mouloudia d’Oran devront faire vite pour convaincre Fellah de rester au club la saison prochaine. R. O.

Ils se sont rassemblés hier devant le siège de la DJS

Les supporters veulent l’ouverture du capital de la SSPA/MCO
Un groupe de supporters du Mouloudia d’Oran s’est réuni hier en début d’après-midi devant le siège de la DJS d’Oran, pour demander l’ouverture du capital de la SSPA/MCO. Pourtant, la DJS n’a rien à voir avec le fonctionnement des SSPA. C’est d’ailleurs ce que le directeur de la jeunesse et des sports d’Oran, M. Gharbi a expliqué aux trois représentants des supporters qu’il a reçus dans son bureau, en leur affirmant qu’il ne peut pas s’immiscer dans le travail de la SSPA. Toutefois, le premier responsable de la DJS d’Oran a promis à ces supporters de rencontrer le président du club, Djebbari Youssef, au courant de cette semaine pour discuter du sujet. Il faut dire que les Hamraoua commencent à s’inquiéter de la situation de leur équipe. En effet, rien n’a été entrepris par la direction du Mouloudia d’Oran depuis la fin du championnat. Au moment où la direction est censée entamer les préparatifs du prochain exercice sportif 2012-2013, c’est le calme total au sein du club. Les supporters veulent une grande équipe la saison prochaine.

Feddal «Je veux être plus performant la saison prochaine»
Arrivé l’été dernier au Mouloudia d’Oran en provenance du CR Bendaoud (pensionnaire du championnat de Régionale 2 de la Ligue d’Oran), le jeune attaquant, Feddal, a connu des hauts et des bas au sein du son club la saison dernière. Même s’il a pris part à quelques matchs de son équipe cette saison, le joueur aspire à faire mieux la saison prochaine. Feddal affirme dans l’entretien qui suit, qu’il va rester au Mouloudia la saison prochaine avec lequel il veut réussir et retrouver son meilleur niveau. Tout d’abord, vous avez été remplacé à la mi-temps lors du dernier match de championnat face au CAB, peut-on en connaître les raisons ?
Lors de ce dernier match de championnat face au CA Batna, j’avais ressenties des douleurs qui m’avaient contraint à quitter le terrain. Je ne pouvais pas aller au terme de cette rencontre. En plus, je dois avouer que j’avais, ce jour-là, constaté des choses qui ne m’ont pas encouragé à terminer le match. J’ai donc demandé le changement au coach à la mi-temps. nous devons tirer les enseignements de notre parcours lors du précédent exercice 2011-2012 et ne plus commettre les mêmes erreurs à l’avenir.

Sur un plan personnel, comment évaluez-vous votre première saison au Mouloudia d’Oran ?
Personnellement, j’estime avoir connu des hauts et des bas lors de ma première saison passée au Mouloudia d’Oran. Il y a des points positifs, mais aussi des points négatifs. Il ne faut pas oublier que j’ai été freiné dans mon élan à maintes reprises par les blessures. C’est vrai que j’ai eu du mal à m’imposer au Mouloudia en début de saison, chose qui est tout à fait normale vu que je suis arrivé d’une équipe qui jouait en Régionale 2, mais j’ai par la suite retrouvé la forme car j’ai travaillé très dur aux entraînements. J’ai réussi à marquer trois buts cette saison sous le maillot rouge et blanc du Mouloudia. J’espère en inscrire plus la saison prochaine. Dans l’ensemble, je peux dire que je suis plus ou moins satisfait de ma première saison passée au Mouloudia d’Oran. Toutefois, je reconnais que je dois multiplier les efforts pour être encore plus performant et retrouver mon meilleur niveau.

Avec du recul, quelle lecture faites-vous du parcours de votre équipe lors du précédent exercice ?
Je pense que nous avons réalisé le plus important, à savoir sauver l’équipe de la relégation. Je reconnais que le Mouloudia, de par son passé glorieux, n’a pas le droit de faire du maintien son objectif. Mais au vu de la situation dans laquelle se trouvait l’équipe en début de saison, je pense que nous avons réalisé un grand exploit en assurant le maintien du MCO. A la fin de la phase aller du championnat, le Mouloudia était pratiquement condamné à la relégation, Au final, nous avons su relever le défi et sauver l’équipe du purgatoire. Nous sommes fiers de ce que nous avons réussi. Maintenant,

la crise qui secoue le club phare des qqMalgrédirectionfinancière Zianides, la tlemcénienne a commencé l’opération de payement des coéquipiers de Houari Taouil durant la journée d’hier, en versant une partie des arriérés des joueurs, tout en leur promettant le reste pour les jours ou les semaines à venir.

Les joueurs ont été payés hier

On comprend donc à travers vos propos que vous allez rester au Mouloudia la saison prochaine…
Oui, moi je veux continuer à porter le maillot du Mouloudia d’Oran la saison prochaine. Je suis enchanté et très fier de porter ce maillot, et je veux progresser dans ce club. Je suis décidé à travailler davantage et à mettre les bouchées doubles pour retrouver mon meilleur niveau la saison prochaine et être à la hauteur des espérances placées en moi.

Comment voyez-vous le Mouloudia d’Oran la saison prochaine ?
Le Mouloudia d’Oran est une grande équipe qui mérite de retrouver son lustre d’antan. J’espère que le club va retrouver son meilleur niveau la saison prochaine et va jouer les premiers rôles. Le MCO est un grand club avec un public magnifique, il doit jouer les premiers rôles.

Entretien réalisé par Riad O.

C’est le 21 mai 2012 que notre petit poupon Samet Abdelbasset Yasser a soufflé sa première bougie. En cet heureux événement, son papa Mohamed et sa maman Keltoum lui souhaitent une longue vie pleine de bonheur et une bonne santé.

Anniversaire

A tes 100 ans InchAllah

18

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup d’œil Ligue 1

CSC

MCS
Khaldi sur le point de jeter l’éponge
Le président du MCS et avant même le début de la saison écoulée n’a pas cessé de frapper à toutes les portes pour trouver du soutien sur le plan financier. Khaldi a demandé l’aide des autorités locales et seule l’APC a été au rendezvous en lui donnant un coup de pouce. Tous les autres n’ont pas bougé le petit doigt, et même le sponsor a boycotté l’équipe, puisqu’elle a arboré un maillot vierge durant toute la saison, ce qui a poussé le président Khaldi à injecter son propre argent et celui de son conseil d’administration, à l’instar de Mohand Amer Abdelkrim, qui ont fait de leur mieux pour respecter les engagements du club envers les joueurs et les staffs technique et médical. Cette crise financière a pesé lourd sur les résultats du club et en fin de compte c’est le MCS qui en a bavé, lui qui a retrouvé la Ligue 2. Le président Khaldi, donc, ainsi que la majorité des membres du conseil d’administration ne sont pas chauds pour poursuivre leur mission au sein du SSPA/MCS et tout porte à croire qu’il vont jeter l’éponge.

C’est le mutisme absolu dans les rangs clubistes

Comparativement aux autres formations de l’élite qui font part de leurs initiatives en matière de recrutement et autre réaménagement du groupe, du côté du CS Constantine rien ne filtre à ce sujet. Ce qui évidement pousse les uns et les autres à avancer des noms à l’emporte pièce. Une manière de faire qui nous rappelle étrangement les mesures de la saison passée. Une certitude, c’est que seul Boulhabib serait en droit de se prononcer sur le sujet. Pour l’heure, il se garde d’en faire le moindre étalage se limitant à des réponses évasives et sans fondement aucun. Même les éléments anciens semblent être confrontés à une situation d’attente, qui ne pourrait les servir. Certains d’entres eux se trouvent dans l’obligation d’aller chercher ailleurs pour ne point être pris au dépourvu et hypothéquer leur saison prochaine. Même constat concernant le futur staff technique devant prendre en charge les destinées du groupe. Beaucoup de zones d’ombre que les dirigeants clubistes gagneraient à éclaircir pour un meilleur suivi, et aussi des informations concrètes et précises. Dans les rangs des Vert et Noir, on semble aimer la non transparence, pourquoi ? Nul ne le sait. Daïf a rencontré Boulhabib Le gardien de buts titulaire, Daïf aurait rencontré le dirigeant Boulhabib à Constantine. Sachant que cet élément aurait été approché par quelques clubs de l’élite et qu’il se trouve encore lié par un contrat d’une saison, l’on devine la difficulté de Boulhabib à convaincre Daïf à ajouter une autre année. Certains proches ont admis le contact établi entre les

deux hommes, tout en reconnaissant qu’un autre rendez-vous serait prévu pour la semaine à venir. De cette seconde rencontre pourrait être dégagé un accord ou autre chose. Les deux parties évitent pour l’heure d’en dire plus sur la teneur des discussions. Ferhat pourrait partir lui aussi En l’absence de mesures prises par le club constantinois à l’adresse de ses éléments, l’on croit savoir que le milieu du terrain Ferhat aurait eu des contacts avancés avec deux formations de l’élite. En plus de la JSM Béjaïa, c’est au tour du nouveau promu le CA Bordj Bou-Arréridj de faire des propositions au joueur. Pour l’heure, c’est l’entame des négociations et le joueur semble vouloir encore prendre du temps avant de trancher de manière définitive. Lemaïci admet le contact de Béjaïa Tout porte à croire que le défenseur central, Lemaïci pourrait avoir de fortes chances de ne plus endosser le maillot clubiste pour la saison prochaine. Un premier contact avec la JSM Béjaïa et un second avec le nouveau promu l’USM Bel-Abbès seraient en cours. Le joueur a admis cet état de fait, mais reconnaît que rien de concret n’a eu lieu à ce jour. Reste à savoir si cet élément ferait partie des joueurs mis sur la liste des maintenus. Seul Boulhabib serait à même de répondre à la question. Ziti passe aux négociations Le latéral droit Ziti aurait rencontré le dirigeant Boulhabib. C’est ce que laissent entendre les proches de Boulhabib. On savait que le joueur avait l’embarras du choix en matières de clubs, tant il a réussi une saison de qualité avec

le CS Constantine. Il a laissé entendre que refaire partie de l’effectif de la saison prochaine l’intéressait énormément, mais certains admettent que Boulhabib devrait casser sa tirelire pour garder un sérieux atout dans son groupe. On serait mieux fixé dans les jours prochains, au sujet des tractations faites par le joueur. Dans les rangs clubistes, on souhaite évidement le maintien d’un élément au courage et à la discipline reconnus tout au long de l’exercice passé. Hammar veut Kaouane Une information faisant état d’un contact avec le gardien remplaçant Kaouane, de la part du boss sétifien Hammar, aurait été dans les discussions actuelles au niveau des supporters clubistes. Nul n’a encore confirmé ou infirmé la véracité de celle-ci. Avec le départ probable du titulaire Daïf et de Kaouane, il ne reste que le jeune Boukhit qui manque encore de prestance. Va-t-on avoir droit à un remaniement entier pour les gardiens de buts ? Tout semble aller dans ce sens. Behloul ferait partie du plan béjaoui Le milieu du terrain Behloul serait dans les plans du président Tiab. Une source proche du club de la JSMB aurait admis l’intention d’avoir dans ses rangs cet élément. Le joueur avait admis dans un passé récent qu’il était sur le point de prolonger son contrat avec le CS Constantine, mais comme aucun signe n’est venu des dirigeants constantinois il y a fort à parier que le joueur pourrait se décider à quitter le club. Une grosse perte, si cela venait à se concrétiser. Belhout non concerné par ce qui se passe L’entraîneur Belhout qui avait signé un contrat de seulement trois mois depuis sa venue au club, a annoncé qu’il n’était pas concerné par les tractations entamées pour l’heure par la direction clubiste. D’ailleurs, il vient de rallier Tunis pour être auprès de sa petite famille. Ce qui laisse la porte ouverte quant à son départ définitif du staff technique clubiste. Le coach aurait même laissé entendre qu’il n’était pas concerné par la liste des éléments à libérer que le club constantinois devait annoncer dans les jours prochains. Dans ce cas, qui s’en charge des contacts actuels, surement pas un technicien habilité à le faire. Tahar Aggoune

Réunion du CA, la semaine prochaine
D’après la direction du MCS, cette dernière devra convoquer les membres du conseil d’administration pour une réunion dont l’ordre du jour comportera le bilan de l’exercice 2011/ 2012, la situation du club et les perspectives. Il y sera aussi discuté l’avenir du président et des membres du conseil d’administration.

Saoura veut Bagayoko
Le Malien Seiko Bagayoko, et bien que l’équipe ait rétrogradé, a fait une grande saison. Ce qui lui a valu d’être approché par le CRB, dont il a décliné l’offre avant de quitter le territoire national. Le joueur a été aussi destinataire d’une autre offre et cette fois de la part du nouveau promu, la JS Saoura, mais Bagayoko aurait émis le vœu de tenter une expérience à l’étranger.

Les supporters répondent à Haddad
Après que le président de l’USMA est revenu sur les douloureux événements de Saïda, les supporters du MCS ont voulu lui répondre concernant le titre de champion, la place de dauphin et la relégation de leur équipe.

«Le huis clos a relégué le MCS…
Les supporters du MCS qui nous ont interpellé, hier matin, nous ont déclaré que «le MCS a signé sa relégation après le forcing du président Haddad visant à infliger à notre équipe une sanction ‘‘exemplaire’’. Ainsi, c’était immanquablement la Ligue 2 qui attendait le MCS. Maintenant si on est en Ligue 2, c’est à cause de ces douloureux événements, auxquels nous, les vrais supporters, n’avons pas été associés». … et facilité la tâche à l’ESS et la JSMB» Concernant les matchs perdus face à l’ESS et la JSMB, les supporters du MCS sont catégoriques : «Le MCS voulait à tout prix se maintenir, mais le matraquage médiatique de l’USMA contre notre équipe a contraint les instances de notre football à sanctionner lourdement notre équipe (huis matchs à huis clos et en dehors de Saïda). Le fait que l’ESS et le JSMB aient gagné leurs matchs face au MCS est imputable au huis clos. En somme, c’est l’USMA qui en a pâti et c’est elle la perdante dans l’affaire, bien que le MCS ait joué à fond ces deux matchs…» Amar B.

NAHD
Contre toutes attente, la direction nahdiste a procédé à la libération de deux cadres de l’équipe. Il s’agit du défenseur Sofiane Abbas et le milieu de terrain Foued Alleg. Ce dernier avait déjà annoncé qu’il souhaiterait changer d’air après plusieurs saisons passées au sein de son club. Les dirigeants n’ont pas attendu longtemps pour réagir en annonçant sa libération et celle d’Abbas. Les deux joueurs ont été informés par la direction et ils étaient surpris de la sortie pour le moins inattendue des responsables du club. Abbas sera, toutefois, remplacé par le jeune Bessaha qui a fait montre de bonnes qualités, mais ce n’est pas suffisant. Il faudrait un autre élément pour créer la doublure et la concurrence. Les responsables devraient songer au jeune Islam Balla qui a été libéré injustement au début de la saison passée après le recrutement d’Oussalah, lequel n’a finalement joué que deux matches. En plus des deux joueurs précités, la direction pourrait fort probablement se passer des services de Hafid, de Natèche et d’Okbi qui ont porté plainte contre la direction au niveau de la commission des litiges de la FAF pour récupérer leurs dus et leurs lettres de libération.

Alleg et Abbas parmi les libérés

Khiter : «On ne mérite pas de
descendre et on reviendra en Ligue 1»
La saison est terminée, et avec du recul quel bilan en faites-vous ? Le bilan est simple : nous sommes en Ligue 2. Nous avons fait une saison loin de nos potentialités. On ne méritait pas de descendre, mais ce résultat et la conséquence d’un mauvais départ dû à plusieurs paramètres. Nous devons tirer les enseignements pour éviter un tel scenario et revenir rapidement parmi l’élite. Avez-vous des regrets ? Bien sûr que oui, parce qu’on a fait ce qu’il fallait faire. Nous avons joué avec motivation tous les matches, mais des fois certains paramètres, comme le manque de chance ou les défaillances de l’arbitrage ont fait qu’on n’a pas eu des victoires en début de saison. Cette situation a quelque peu altéré le moral de la troupe qui a fini par jouer avec la peur au ventre et sous une grande pression à la recherche d’une première victoire. Si on avait gagné contre l’ASK à domicile, notre parcours aurait été différent. En fin de saison, vous étiez libérés psychologiquement et vous avez montré votre vrai visage. Effectivement, après que l’équipe était officiellement reléguée en Ligue 2, les joueurs étaient libérés psychologiquement d’où le bon rendement affiché contre l’USMA, la JSK (malgré la défaite), le MCS et, surtout, le CSC. Justement, face au CSC, vous avez joué avec les jeunes. Quelle est votre impression sur leurs qualités ? Face au CSC, nous avons fait un bon match. Nous avons mené par 3 à 0 avant d’être rattrapés en seconde période. Au cours de ce match, l’entraîneur Mezedjri a aligné les jeunes du cru qui ont fait honneur à l’équipe. J’étais personnellement très surpris par le rendement de certains d’entre-eux. Cela dit, le Nasria restera toujours une école de football et, désormais, il faut compter avec ces joueurs pour espérer revenir rapidement en Ligue 1. Quel est votre avenir avec l’équipe ? Je suis toujours sous contrat avec l’équipe et je veux honorer mon engagement jusqu’au bout. Autrement dit, nous allons tout faire pour remettre l’équipe en Ligue 1, car, le Nasria a sa place parmi les meilleurs. S. H.

Stage en Espagne : l’autre éventualité
Après la piste de la Pologne, proposée par un manager algérien pour le stage d’intersaison, les dirigeants husseindéens songent déjà à d’autres lieux pour parer à toute éventualité. En plus du Maroc, évoqué par les dirigeants, il y a aussi l’Espagne, surtout si le Nasria venait à conclure un contrat avec le sponsor espagnol Oscar qui s’est montré, nous dit-on, intéressé par le projet de formation du NAHD et les infrastructures dont dispose le club.

Recrutement et des tests à Zioui
Le Nasria, qui poursuit la préparation à Zioui en cette fin de saison, songe déjà à la prochaine saison, notamment en matière de recrutement. La politique du Nasria, désormais, est la promotion des jeunes du cru, ainsi que le recrutement dans les divisions inférieures. Ainsi, certains joueurs sont déjà mis à l’essai. Il s’agit de deux joueurs du WA Rouiba, Outsmane et Laroubi, et le portier du RC Relizane, Laâlaoui. Les deux joueurs du WAR évoluent respectivement comme milieu offensif et milieu récupérateur.

Reprise dimanche
L’équipe a effectué, hier, sa dernière séance d’entraînement de la semaine en présence de quelques anciens joueurs et de la plupart des nouveaux qui tentent de se frayer une place parmi le groupe en prévision de la saison prochaine. L’entraîneur Mezedjri, qui assure le suivi des entraînements, a accordé trois jours de repos à ses poulains et leur a fixé rendez-vous pour dimanche. S. H.

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup d’œil Ligue 2

19
Les anciens joueurs soutiennent le plan de sauvetage
Dans un élan de mobilisation générale, tous les amoureux du club de Blida insistent pour marquer leur soutien au plan de sauvetage que veulent mettre en place les supporters. Beaucoup d’anciennes légendes du club, toutes générations confondues, ont d’ores et déjà donné leur accord pour aider, selon leurs moyens, le club.

USMB
L’USMB en DNA
C’est rendre service aux Blidéens que de leur dire que leur club traverse l’une des crises les plus graves de son histoire. Après que le principal actionnaire du club eut décidé de se retirer et de céder gratuitement ses actions, aucun repreneur potentiel ne s’est manifesté. Ceci fait que le grand club de Blida est au bord du précipice. Le mot n’est pas assez fort. Il y a bien eu, il y a quelques jours de cela, un repreneur qui a annoncé qu’il était intéressé par la prise en main de l’USMB et, surtout, injecter une grosse somme d’argent pour relancer l’équipe. Ce dernier n’a plus donné signe de vie, arguant que ses partenaires financiers s’étaient retirés. Maintenant, si les choses restent en l’état, on se dirige tout droit vers la faillite. Dans un premier temps celle-ci prendrait la forme d’une rétrogradation en division nationale Amateur. Que faire pour éviter la faillite ? Pour éviter la faillite, l’USMB a besoin urgemment de l’argent nécessaire pour entamer les préparatifs de la nouvelle saison, sans pour autant faire des folies. Deux à trois milliards de centimes devraient suffire, car les actions du club seront cédées gratuitement par l’ancien président. Ce sont là, bien sûr, des chiffres approximatifs pour que le club débute la saison dans d’assez bonnes conditions. On évoque du côté de la ville des Roses plusieurs pistes de repreneurs potentiels. Les différentes étapes, si la situation n’est pas débloquée, sont connues. Une décision de justice sera prise après le dépôt de bilan qui pourrait être effectué par l’actuelle direction du club. Sans autre forme de procès, le juge pourrait, soit prononcer la faillite, l'ajourner, la révoquer ou encore donner son accord à un contrat par abandon d'actifs. Ils sont où les Blidéens ? Tous les indicateurs sont au rouge. Le club de Blida risque de déposer son bilan. Des repreneurs doivent, pour éviter cette situation, se manifester dans les plus brefs

Pas du tout impossible !
à son club, nous a confié ce qui suit : «Où est l’intérêt de l’USMB lorsque chacun tire de son côté ? Il faut converger vers une même vision et un même objectif, afin de sauver le club. Ça fait mal au cœur de voir l’USMB dans une telle situation. On ne dort plus ; c’est devenu un grand problème pour nous.» Il enchaînera pour dire que «les vrais supporters sont derrière le club et appellent à l’union sacrée. Certes, chacun a le droit d’avoir une vision et je ne suis pas obligé d’avoir la même vision qu’un autre supporter, mais je dois toujours privilégier les intérêts de l’USMB. Nous devons nous organiser pour entreprendre des actions communes en vue de sauver le club. L’origine des problèmes est le manque de bons résultats. Les joueurs n’ont pas le moral… Un joueur a même inscrit un doublé et s'est fait insulter. Ce n’est pas normal. Ça sent qu’il y a des gens derrière les problèmes que vit le club.» Plusieurs joueurs sur le départ Le fait de rester en Ligue 2 engendre une baisse sensible du budget et de la masse salariale. Dans ces conditions, le club pourra-t-il retenir ses meilleurs éléments ? Par ailleurs, certains éléments clés de l’équipe ont clairement annoncé leur intention de ne pas prolonger l’aventure en Ligue 2. Il est certain que le club ne s’opposera pas à leur départ. Le visage que présentera l’équipe dépend de la politique sportive que souhaitera mettre en place le club de la Mitidja. On va sûrement s'appuyer sur des jeunes du cru. D’un autre côté, il est nécessaire de recruter des éléments qui ont envie de se battre pour la carrière et non pas des joueurs qui ont leur carrière derrière eux. S. B.

délais. Si ces repreneurs se manifestent en injectant des sommes conséquentes, il est parfaitement envisageable que l’USMB reprenne de plus belle et se prépare, à l’instar des autres formations de L2, pour la saison prochaine. Il y a deux possibilités de sortie de crise. La première est que des investisseurs se mettent d’accord avec l’actuel conseil d’administration pour la reprise des affaires de la SSPA. La société, dans ce cas-là, changerait de propriétaire et le club reprendra de plus bel. La deuxième possibilité est qu’aucun investisseur ne soit intéressé. C’est manifestement le cas actuellement. Les supporters, et ils sont nombreux, et qui ne sont jamais restés indifférents au sort de l’USMB, doivent fédérer toutes les énergies autour de l’éventualité d’une reprise collective. Cela se fait, avec bonheur, dans certains clubs européens. Les supporters deviendront, ainsi, les propriétaires du club qu’ils pourraient revendre quand les conditions seront meilleures. Bien sûr, pour cela, il faut une mobilisation de tout le monde, en plus d’un formidable élan de solidarité pour sauver ce club qui est si cher au cœur des Blidéens. Le plan de sauvetage d’Outata Devant le silence des investisseurs, un ancien dirigeant est en train de remuer ciel et terre depuis quelques jours pour trouver un ou des repreneurs, après le retrait de Zaïm. «Toutes les opportunités sont bonnes pour sauver le club», confirme Mo-

hamed Outata. «Aujourd'hui, nous recherchons aussi bien des fonds que des investisseurs et des repreneurs. Cette situation ne peut plus durer, car l’USMB est vraiment en danger», dit-il. Selon nos informations, une partie de l’effectif, qui n'a toujours pas été payée depuis plusieurs mois, a été informée de l’éventuelle reprise du club par des investisseurs. D’abord, des garanties financières Cette nouvelle retentissante intervient au moment où le club blidéen doit faire face à des échéances capitales quant à son avenir, notamment le dépôt de garanties financières auprès de la FAF concernant les frais d’engagement pour la saison 2012-2013. Au vu du naufrage annoncé, il n'est pas impossible, malgré tout, que des repreneurs se présentent au portillon. Des contacts existent entre le club et des entrepreneurs ayant pignon sur rue du côté de la zone industrielle de Blida. Seul bémol : personne n'est, aujourd'hui, en mesure de chiffrer l'endettement du club blidéen. Il est certain que si les choses ne bougent pas de manière significative dans les tout prochains jours, on se dirigerait droit vers le dépôt de bilan. Autre difficulté majeure : il n’y a aucune porte de sortie de crise, pour le moment. Les problèmes de l’USMB ne sont pas d’ordre technique ! Un supporter de l’USMB qui, manifestement, est très affecté par ce qui arrive

Zaïm : «J’ai soutenu le club seul, sans l’assistance de personne»
«Je sais qu’il y a parmi les supporters certains qui ont critiqué ma position, mais elle s’imposait d’ellemême, afin de trouver la meilleure solution pour l’avenir du club. Ces dernières années, j’ai soutenu le club seul, ce qui n’a pas toujours été facile et ce, sans l’assistance des divers milieux blidéens. Comme je l’ai indiqué à plusieurs reprises, je ne souhaitais plus continuer ainsi», nous a dit l’actuel président du club. Il ajoutera : «J’ai, donc, recherché la meilleure solution pour le club, le public, et surtout les joueurs et le staff. Je suis prêt à céder mes actions gratuitement. Que puis-je faire de plus ? Cela prouve que je ne suis pas venu à la tête de l’USMB pour l’argent, mais uniquement par amour pour mon club. Comme je l’avais également annoncé précédemment, je ne quitterai jamais l’USMB et serai toujours à ses côtés.» S. B.

PAC
Zetchi rencontrera les présidents de club cette semaine
Pas de terrain d’entente avec Khaïri Barki
L’ex-gardien de but de l’USM Annaba n’a pas trouvé de terrain d’entente avec la direction du PAC. Le joueur n’a pas accepté l’offre du président. Cela arrive au moment où tout le monde attendait que le keeper continue avec le PAC pour une autre saison. Mais d’après nos sources, l’offre financière de Zetchi n’a pas été à la hauteur des attentes de l’enfant annabi. Il a décidé, donc, de résilier son contrat à l’aimable avec la direction de son club. les «i», surtout sur la question de son salaire qu’il n’a pas touché depuis six mois.

OM
Zeroukat : «Il est fort possible que je parte cet été»
Votre équipe a terminé le championnat sur une fausse note. Comment expliquez-vous l’échec lors des derniers matchs ? Tout le monde sait que nous avons joué le dernier match contre le MOB sans plusieurs titulaires. La défaite était inévitable et c’était le même cas pour le match de l’USMBA à domicile. Malgré cela, on a réalisé une belle prestation. L’OM a, toutefois, perdu tous ses objectifs... Notre objectif était le maintien et nous l'avons atteint, il y avait bien longtemps. Certes, nous avons connu une baisse de régime inquiétante vers la fin, mais on a réalisé le plus important qui était le maintien. Qu'avez-vous décidé concernant votre avenir ? Je n'ai rien décidé pour le moment. Je compte me reposer et attendre un signe de mon club ou de mon manager qui s'occupe de mes contacts. Justement, peut-on connaître les noms des équipes qui vous ont sollicité ? Il y a le PAC, l’ABM et l'ESM. Cette dernière veut jouer pour l'accession la saison prochaine. D'ailleurs, je vais me rendre à Mostaganem la semaine prochaine pour discuter avec les dirigeants de l'ESM. Donc, vous êtes partant ? Il est fort possible que je parte cet été, car je me sens indésirable à l’OM. Les dirigeants m'ont beaucoup lésé. Je suis quelqu'un de gentil avec un comportement exemplaire. Je n'ai jamais cherché les problèmes. Malgré cela, je sens qu'on ne veut pas de moi. Je suis en fin de contrat. Je peux aller jouer ailleurs en quittant l’OM par la grande porte. Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? Je le sens bien. Je suis l'un des rares joueurs n'ayant pas perçu de chèque. Je suis toujours le dernier à être payé. Le président s'est même permis de me renvoyer de son bureau sans la moindre raison. N'avez-vous pas essayé de joindre les autres dirigeants ? Pourquoi le faire, tant que c'est le président en personne qui ne veut pas de toi ? Je demande seulement à ce qu'on me dise en face ce qu'on me reproche, et si on ne veut pas de moi, qu'on me le dise, car j'ai un nom et je pourrai jouer sans problème pour un autre club. H. Benmouloud

Afin de préparer ses plans pour la réunion du bureau fédéral prévue le 31 mai prochain, le premier responsable du PAC ainsi que les président des clubs des Ligues une et deux se réuniront, cette semaine, pour prendre des décisions et préparer leur programme qui va être proposé au bureau fédéral. Dans cette rencontre, le boss du PAC va proposer et défendre l’idée de jouer avec deux groupes la saison prochaine qui va être en faveur du PAC, pour éviter la relégation. Il faut dire aussi que la famille paciste attend le rendez-vous avec impatience pour connaître définitivement le sort du PAC, la saison prochaine. Surtout que dans le cas où le résultat sera en faveur du PAC, beaucoup de choses changeront, surtout le volet recrutements. Car, beaucoup de joueurs que le PAC veut engager ne veulent pas jouer en Ligue Amateur.

Kedjour, premier libéré
D’après les dernières informations, le défenseur axial, Kedjour Bilal, est le premier libéré. Effectivement, l’administration a remis les papiers à l’ex-Usmiste, qui a quitté le club définitivement. Les responsable du club ont pris cette décision, après qu’ils ont vu que le joueur n’a pas trop servi, cette saison, vu ses multiples blessure et aussi la concurrence dans la défense avec la présence de Kada Kechamli et de Hamza Karboua.

Khaïri : «Je n’ai pas trouvé de terrain d’entente avec le président»
Sans nous dire plus, considéré désormais comme ex-gardien du PAC, Khaïri Zetchi nous a dévoilé qu’il a résilié son contrat avec son club. «Jétais prêt à rempiler avec le PAC pour une autre saison, mais je n’ai pas trouvé un terrain d’entente avec le président Zetchi. On a décidé, donc, de résilier mon contrat à l’aimable. D’autre part, je tiens à vous dire qu’il n’y a aucun malentendu avec Zetchi comme le disent certains. Au contraire, c’est un homme de parole que je remercie beaucoup.» Khalil Y. M.

La direction propose à Tiboutine de se trouver un club
D’autre part, la direction a proposé au jeune Tiboutine de trouver un club pour négocier son départ. Le joueur n’est pas contre de continuer avec le PAC, mais pas avant de se réunir avec le président pour mettre les points sur

20

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup d’œil International
PSG AC Milan Juventus
ecteur sportif, a déGiuseppe Marotta, le dir intérêt de son club pour menti les rumeurs d’un Mario Balotelli. Dans l’attaquant international Dello Sport, le dirigeant les colonnes du Corriere club n’a jamais eu l’inten turinois assure que son : «Nous n’avons lotelli tion de recruter Mario Ba respond pas au pensé à Balotelli. Il ne cor jamais profil herchons, c’est-à-dire un profil que nous rec sur la capacité ent qui n’est pas basé uniquem seppe Marotta a hnique», a-t-il déclaré. Giu au joueur du tec menant également évoqué la piste devez toujours Cavani : «Cavani ? Vous Napoli, joueurs.» Ades clubs qui possèdent les lire pour tenir compte des désirs me, pourra casser sa tire ille Da t-il affirmé, même si la Vie teur de Naples cet été. recruter le bu

Alors que le PSG espère recruter «trois à quatre joueurs» lors du prochain mercato estival, plusieurs noms ont déjà été cochés dans la presse. Véritables pistes ou rum eurs plus ou moins fondées, les «dossiers» Ezequ iel Lavezzi (Naples), Kaka et Gonzalo Higuain (Real Madrid) ont précédé celui de Dimitar Be rbatov. Sous contrat avec Manchester United jusqu quant bulgare ne serait pas 'en 2013, l'attainsensible au projet parisien : «Dans la presse , il y a beaucoup de spéculations autour de Dimita r. Mais ce qui est vrai, c’est que le projet du PSG peut l’intéresser car le joueur veut disputer la Lig ue des Champions la saison En plus, aucun joueur bul prochaine. gare n’est encore passé par le PSG. Donc ça peut être pas mal», a affirm é son agent à RMC.

Berbatov veut venir à Pari Sahin vers ucun intérêt pour Balotelli A s
le Milan AC ? Disposant d’un bon de sortie
pour cet été, le milieu de terrain Nuri Sahin ne sait toujours pas de quoi sera fait son avenir. Selon le média Tuttomercato, ce dernier pourrait poser ses valises du côté de l’Italie. L’agent de l’international turc était récemment à Milan pour négocier avec les Rossoneri. Le vice-président du Milan AC, Adriano Galliani aurait même entamé les discussions avec Nuri Sahin sur la possibilité d'un transfert du joueur du Real Madrid à San Siro. L'international turc est arrivé à Bernabeu l'été dernier mais n'a pas réussi à s'imposer au début de saison et des rumeurs prévoyaient alors un départ lors du mercato hivernal. Sahin a été grandement lié avec l'Inter lors des récentes semaines mais Milan a désormais un pas d'avance sur son rival puisque Galliani a rencontré l'agent du joueur Reza Fazeli mercredi. Le joueur de 23 ans a joué un rôle clé lors de la conquête du titre du Borussia Dortmund en 2010-2011 et a été élu joueur de la saison en Bundesliga. Mais il n'y a pas seulement l'Inter et le Milan qui s'intéressent à lui, puisque la Juventus est également sur sa piste.

Newcastle

Angleterre

Du beau monde veut rafler la bonne affaire Demba Ba
Newcastle va être confronté à un problème dès l’ouverture du prochain mercato estival début juin. Celui de revaloriser le contrat de son attaquant Demba Ba ou de le voir partir à cause d’une clause assez basse de 8 millions d’euros. Mais les dirigeants des Magpies hésitent à revaloriser le contrat de leur joueur après une seule saison en club. En dépit de ses 12 buts inscrits en Premier League, mais pas un de plus depuis février dernier, Newcastle ne veut pas créer de précédent. Toutefois, sans ce contrat revu à la hausse et la suppression d’une clause de départ fixée actuellement à 8 millions d’euros, Demba Ba pourrait partir. D’autant que ses performances depuis 18 mois en Angleterre, tant à West Ham qu’à Newcastle, n’ont pas laissé les autres clubs de Premier League indifférents. Selon le Daily Telegraph, Chelsea, Tottenham et Manchester United seraient intéressés par l’ancien joueur de Bundesliga, qui a pourtant indiqué vouloir rester à Newcastle.

C. Ronaldo : « Ferdinand est le meilleur défenseur central d’Angleterrechoisis» En

Arsenal

Bayern Munich, la piste anglaise est devenue la plus chaude pour le buteur montpelliérain Olivier Giroud, et surtout à Arsenal, ou son entraîneur français Arsène Wenger, veut recruter un nouveau pro Ligue 1. Afin de convaincre le duit président Louis Nicollin de lâcher rOlivier Giroud, les Gunners pou raient proposer un échange avec e Marouane Chamakh en plus d'un me d'environ 8 millions d'eusom ros ! La question est de savoir si le Marocain pourrait retrouver des couleurs au sein de l'équipe dirigée t par René Girard, lui qui a souven qu’il ne jouera qu’à Boraffirmé deaux en France. Depuis son arri es Stadium lors du vée à l'Emirat mois de juillet 2010, le marocain n'arrive pas à s'imposer. Il a seulement inscrit un but en dix-neuf apparitions au cours de la saison 2011/2012.

Vers un échange Chemakh re Giroud contpar Mario Gomez au Barré

sant de retenir John Terry et pas Rio Ferdinand pour l’Euro 2012, Roy Hodgson, le nouveau sélectionneur anglais, a déclenché une vague de réactions d’incompréhension. La dernière en date est venue de Cristiano Ronaldo. La star du Real Madrid s’est exprimée mercredi, dans les colonnes du quotidien britannique The Sun, pour défendre son ancien Selon le Daily Mirror, les dirigeants de coéquipier à Manchester United (entre 2003 et 2009). Manchester United ont décidé de lancer «Rio est le meilleur défenseur central d’Angleterre et touleur filet en vue du mercato estival ! Les jours un des meilleurs du monde. Je ne comprends pas Red Devils veulent recruter le latéral pourquoi il n’est pas en équipe nationale, s’est étonné le ainsi que le milieu gauche Leighton Baines, Portugais. Le sélectionneur a sans doute ses raisons, et japonais Kagawa. Pour le premier, le board nous devons les respecter. Mais, pour être honnête, j’adore d'Everton pourrait éventuellement laisser Rio. C’est un grand joueur, un grand homme, il devrait filer le défenseur en cas d'offre convenable. A être en équipe nationale parce qu’il pourrait aider l’Anpriori, le club mancunien devrait débourser gleterre à bien faire… Peut-être même à gagner la compéentre 12 et 15 millions d'euros afin d'enregistrer la tition !»Une belle déclaration d’amour envers Ferdinand, venue de Leighton Baines, qui serait le concurrent numéro qui ne devra pas un du Français Patrice Evra, afin d'être titulaire au sein du changer pour auPour le second, Manonze type de Sir Alex Ferguson. tant la situation fichester United a effectué sa première offre pour nale, vu que le roc s'attacher les services du milieu japonais du de MU, devra bel et Borussia Dortmund, en proposant £13m bien suivre l’Euro millions au Borussia, pour recru2012 comme un ter Shinji Kagawa. simple supporteur.

Man United

Baines et Kagawa, les deux pistes sérieuses

Man City

Real Madrid

Mourinho veut utiliser Diarra pour chiper Modric
Relégué à un rôle de remplaçant au Real Madrid, le milieu de terrain Lassana Diarra (27 ans, 17 matchs en Liga cette saison) disposerait d'un bon de sortie cet été. Selon le Daily Mirror d’hier, l'international français (28 sélections) pourrait être utilisé par José Mourinho comme simple monnaie d'échange. Le Special One souhaiterait en effet attirer à la Maison Blanche le meneur de jeu de Tottenham Luka Modrić (26 ans, 36 matchs et 4 buts en Premier League cette saison). L'ancien Havrais ferait alors le trajet inverse, en direction des Spurs, assorti d'un montant encore incertain. Le prix de l'international croate (52 sélections, 8 buts) a été fixé par son entraîneur, Harry Redknapp, à 35 millions d'euros, mais ce dernier qui n’a pas caché son souhait de recruter le français, pourra donc étudier avec beaucoup d’intérêt cette proposition.

Un intérêt pour le Brésilien Lucas
Pressenti l'année dernière au PSG, Lucas Moura est finalement resté à Sao Paulo, une saison supplémentaire. Le temps de voir sa cote encore plus grimper. Le club paulliste sait néanmoins qu'il sera très dur de le conserver, mais il attend une belle indemnité avant de lâcher son joyau. Parmi les autres équipes séduites par le profil de Lucas, il y a le Real Madrid. Et selon son président, le club merengue serait venu aux renseignements : «Le Real Madrid est un des clubs intéressés par le profil de Lucas Moura. Il y a eu des premiers contacts avec Florentino Pérez, qui a admis admirer le joueur.» Reste à savoir si le Real passera ou non à l’action pour recruter l’un des plus grands espoirs du football brésilien.

i par la radio argentine Rock&Closs, Sergio Agüero, l’attaquant de Manchester City, a affirmé vouloir continuer sous les couleurs des Citizens. «C’est moi qui décide de mon avenir et si je dis que je reste, c’est que je reste à City. Je veux poursuivre l’aventure ici, je suis heureux», a-t-il affirmé. Questionné sur la possibilité de s’en aller dans un grand club comme le Real Madrid ou Barcelone, l'intéressé s’est montré catégorique : «City est au niveau du Real et du Barça, c’est pour cela que je veux jouer la Ligue des Champions ici.» De quoi refroidir les ardeurs des deux clubs espagnols, surtout le Real Madrid, et son entraîneur Mourinho, qui est prêt à lâcher Higuain pour recruter son compatriote en sélection argentine.

Aguero : «City est au niveau du Real et du Barça» Interrogé mercred

N° 1935 Vendredi 25 mai 2012

Coup d’œil International

21

Finale de la Coupe du Roi : FC Barcelone – Athletic Bilbao ce soir à 21h

Espagne s'apprête à vivre la finale de la Coupe du Roi entre l'Athletic Bilbao et le FC Barcelone ce soir à partir de 21h. Une grande affiche, qui devra attirer au moins 70 000 personnes dans la capitale pour le match qui se déroulera dans l'enceinte de l'Atletico Madrid, Vincente Calderon, alors que les deux finalistes ont émis le souhait de jouer à Santiago Bernabeu, mais la direction du Real ainsi que ses socios ont manifesté leur désaccord avec cette proposition. Des forces de sécurité exceptionnelles vont être déployées pour éviter tout débordement pendant ou à l'issue de la rencontre. Même s’il s’est montré incapable de remporter la Liga ou la Ligue des Champions, le club catalan espère bien pouvoir partager avec son public, la Copa del Rey qui constituerait le quatrième trophée de la saison pour les catalans après la Supercoupe d’Espagne, la Supercoupe d’Europe et le Mondial des Clubs, Mais avant de songer aux réjouissances, il faudra d’abord dominer l’Athletic Bilbao, dont le seul objectif est de remporter la Copa del Rey pour la première fois depuis 1984.

L'

Finir la saison par un trophée !
Une grande fête pour Guardiola en cas de sacre ?
En cas de sacre, le club catalan songe à organiser une grande fête, qui sera l’occasion de saluer aussi, le dernier titre de Pep Guardiola à la tête du Barça. Si aucun détail n’a filtré, Mundo Deportivo annonce que la fête devrait avoir lieu en fin d’après-midi et début de soirée au Camp Nou le samedi. De la musique, des feux d’artifices ainsi que plein d’autres surprises sont attendues. bonne note.»

Iniesta : «Finir sur une bonne note»
A l'aube d'une finale de Coupe du Roi très attendue face à Athletic Bilbao, le milieu de terrain du FC Barcelone, Andres Iniesta, a rappelé l’objectif et la volonté d’un groupe de mettre un point d’orgue à un cycle de 4 années sous les ordres de Pep Guardiola. Pour ce faire, l’enfant de Fuentealbilla n’a eu qu’une seule réponse : gagner la Copa del Rey: «Nous ne pensons pas perdre cette finale. Nous voulons terminer ces 4 saisons avec Guardiola avec la Copa del Rey. Après une saison compliquée où nous avons échoué de peu en Championnat et en Ligue des Champions, nous avons la ferme intentions de finir sur une

Llorente : «Nous méritons de gagner cette coupe»
Lors d’une interview au journal Marca, l’attaquant de l’Athletic Bilbao a évoqué cette finale : «Si nous sommes capables d’afficher notre meilleur football et poser des problèmes au Barça, alors nous serons capables de les battre.» Le buteur basque considère que le jeu déployé par l’Athletic et le soutien toujours fidèle de ses supporters sont autant d’arguments qui justifient que Bilbao mérite de remporter la Coupe du Roi, qui se dispute ce soir face au FC Barcelone. «Nous laissons notre âme à chaque match, nous méritons de gagner cette coupe», a-t-il conclu.

Piqué : «Pas les favoris, car c’est du 50-50»
Gerard Piqué, le défenseur du FC Barcelone, est revenu en conférence de presse sur la finale de la Coupe du Roi qui opposera les siens à l’Athletic Bilbao ce soir, à Vicente Calderón. Pour le joueur, il s’agit d’un match très spécial, dont la motivation est décuplée par le départ de Pep Guardiola et la situation d’Eric Abidal : «C'est une ambiance très spéciale, il va y avoir en plus beaucoup de supporters, ça va être un grand jour de football.» Interrogé sur son adversaire,

Beaucoup de polémique avant cette finale
Au micro de la radio Onda Cero, la Présidente de la Communauté de Madrid, Esperanza Aguirre a demandé à ce que la finale de la Copa del Rey entre l’Athletic Bilbao et le FC Barcelone soit reportée en raison de risques de sifflets à l’encontre l’hymne espagnol. «Les outrages au drapeau et à l’hymne national sont des infractions punis par le Code Pénal. Ils ne doivent pas être tolérés et de ce fait, je pense que ce match devrait être reporté et disputé à une date ultérieurs, dans une lieu autre et à huit clos.» Mais finalement, la finale aura bel et bien lieu à Madrid.

B. Munich

Van der Wiel intéresse aussi les Bavarois

l’ancien joueur de Manchester United considère que le match sera ouvert. «Nous ne sommes pas les favoris, c’est du 50-50. Avec Bielsa (l’entraîneur de Bilbao, ndlr), ils ont une attitude incroyable», a-t-il affirmé.

Juventus

France

Courtisé par Valence, le Real Madrid, le PSG et le Sacré champion d’Italie Bayern Munich, Gregory Van der Wiel a l’embarras du pour sa première saison à la choix. Mais en attendant, aucun de ces clubs n’a encore tête de la Juventus Turin, Anconvaincu l’Ajax Amsterdam de le laisser partir. Dernier tonio Conte devrait être avancourtisan en date à avoir fait une offre, le Bayern Mutageusement récompensé par nich aurait proposé 18 M€ (bonus inclus) aux chamles dirigeants de la Vieille pions bataves selon Telegraaf. Mais visiblement, ces Dame pour son parcours excepderniers seraient plus gourmands, surtout que le tionnel qui ne l’aura vu concéder Real Madrid, pourra offrir plus, afin de metqu’une seule défaite, en finale de la tre à la disposition de Mourinho, un vrai Coupe d’Italie. Les dirigeants de la arrière droit de qualité, en préviVieille Dame ont donc décidé de récomsion de la saison propenser leur ancien joueur en lui offrant une chaine. prolongation de contrat jusqu'en 2015. Le technicien italien touchera désormais 3 millions d'euros par an hors bonus. Alors que le club a annoncé vouloir mener une ambitieuse politique sur le marché des transferts cet été, toutes les conditions semblent réunies pour que les Bianconeri fassent leur grand retour sur la scène européenne.

Conte prolonge jusqu’en 2015
en vue de la saison prochaine où elle retrouvera la Ligue des Champions pour la première fois depuis la saison 20092010, la Juventus Turin semble décidée à concurrencer les richissimes Chinois pour arracher la signature du très convoité Didier Drogba. S’ils n’ont pas les moyens de s’aligner sur l’offre mirobolante du Shanghai Shenhua (un salaire de plus de 10 millions d’euros par an est évoqué), les dirigeants turinois envisagent d’offrir au buteur ivoirien un salaire annuel compris entre 4 et 5 millions d’euros mais avec la possibilité de l’améliorer considérablement via des primes et autres bonus. Une offre alléchante pour Drogba qui pourrait y voir l’opportunité de continuer à jouer au sein d’un grand championnat européen et de disputer la Ligue des Champions pour une 9e année consécutive, lui qui a quitté Chelsea, en évitant de se retrouver avec un simple rôle de remplaçant la saison prochaine.

Blanc : «Objectif quarts de finale»
Alors qu'il a récupéré la quasi-totalité de son groupe à Clairefontaine, Laurent Blanc est revenu sur l'objectif de l'équipe de France durant l'Euro 2012. «Notre premier objectif, c'est d'être présent en quarts de finale, a expliqué le sélectionneur. Après en quarts de finale, il peut tout se passer. Mais ayons quand même cet objectif car je rappelle lors des deux dernières compétitions internationales, la France n'a pas franchi le premier tour.» Avant d’évoquer l'ambiance au sein du groupe tricolore. «Depuis qu’on a pris l’équipe de France, on n’a rien à reprocher aux joueurs. L’état d’esprit est toujours bon. On vit très bien ensemble», a expliqué le sélectionneur, qui n'est cependant pas dupe. «On va être ensemble le plus longtemps possible je l’espère. Forcément il y aura des tensions. Il y a un groupe de 23 garçons qui veulent tous jouer. On y ajoute 25 personnes du staff. A un moment donné il y a de l’électricité. A nous d’amener la positive attitude.»

Liverpool

Gerrard ne veut pas arrêter sa carrière internationale

La Vieille Dame drague Drogba
Bien décidé à se doter d’un attaquant de classe mondiale

Steven Gerrard a l'intention de briller avec l'équipe nationale d'Angleterre lors de l'Euro en Ukraine et en Pologne. Le milieu de terrain de Liverpool ne songe pas à arrêter sa carrière internationale (90 sélections, 19 buts) après cette compétition. En effet, le joueur âgé de 31 ans pense qu'il peut encore apporter beaucoup de choses aux Three Lions. «Je peux comprendre qu'en prenant en compte mon âge, les gens commencent à me demander Même s’il est désigné comme l’un des meilleurs si je vais, ou non, arrêter tout en ce qui concerne la joueurs au monde du moment, l’attaquant de Santos n’en sélection pour me concentrer sur Liverpool. Mais garde pas moins la tête sur les épaules et sait tout le travail je ne vois pas du tout les choses comme ça», qu’il lui reste à faire pour atteindre les sommets. Il a réaffirmé a souligné Steven Gerrard dixit le ne pas vouloir se comparer ni à Messi ni à Ronaldo et encore moins Daily Mirror. à Pelé. «Je suis très fier que l’on me compare à Pelé. Messi est le meilleur au monde. Puis il y a aussi Ronaldo et encore quelques autres joueurs qui sont devant moi.»

Brésil

Neymar : « Messi et Ronaldo sont devant moi »

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender, Saïd Djoudi, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22

Le Buteur n° 1935 Vendredi 25 mai 2012

V SA utile

OIR

Détente
e-mail : Réagissez à cette page parcom jeux-sante@lebuteur.

Sudoku n° 986

Un épis de maïs moyen contient environ 500 grains et peut aller jusqu'à 1000.

In

QCM
Dans quelle partie du corps retrouve-t-on le marteau et lʼenclume ?
a- Dans les pieds b- Dans le ventre c- Dans lʼoreille

L’intrus
Bab El Oued Bouzaréah Bordj El Kifan Bousmaïl

LS V
eaviez-

ous ?

Pourquoi la pose du carrelage en diagonale agrandit-elle l'espace ?
C'est l'une des multiples applications dues aux phénomènes d'illusion d'optique définis comme une perception visuelle de l'environnement, systématiquement non conformes à la réalité. Cela peut concerner les couleurs, les formes, les dimensions ou les mouvements des objets. Ces aberrations sont provoquées par des interférences non ou mal différenciés dans la collecte d'informations par les organes visuels et donc mal interprétés par le cerveau qui les analyse, avant de les restituer. Ces principes sont largement utilisés dans de nombreuses activités humaines aussi disparates que l'art pictural, l'architecture, la mode, le cinéma, la sociologie, l'éducation etc..

M

éli Débusquez 2 reptiles dont les élo noms ont été mélangés : DACODIANACROLECON

Qui Cʼest ?
Arouet François-Marie

Charade
Mon 1er est bavard, Mon 2e est un oiseau, Mon 3e est du chocolat, Et mon tout est une fameuse pâtisserie.

D

evinette

Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

Sais-tu comment on appelle un lion avec des taches sur le corps ?

Qui a dit ?
«Je vais rendre lʼélectricité si bon marché que seuls les riches pourront se payer le luxe dʼutiliser des bougies»
Blaise Pascal Thomas Edison James Watt Alessandro Volta

Enigme
Dans une famille de 9 enfants, la mère dispose de 7 pommes. Voulant en donner également à ses enfants, comment doit faire la mère pour partager équitablement les 7 pommes à ses 9 enfants en utilisant les 7 et rien d'autre ?

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature
C’est un acteur

Mots fléchés n° 1443

Ce

jour-là

1946 : Exécution du Docteur Petiot, reconnu coupable de vingt-quatre assassinats. 1963 : Établissement de l'Organisation de l'Unité Africaine à Addis-Abeba (Éthiopie). 1965 : Mohamed Ali (Cassius Clay) remporte une victoire par K.O. à la première minute du premier round d'un combat qui l'oppose à Sonny Liston.

Humour…
 Bonjour, monsieur, je vous téléphone suite à l'annonce pour l'appartement que vous vendez. - Je suis désolé, madame, il n'est plus à vendre. - Ah bon ! Vous l'avez vendu en si peu de temps ? - Non, madame, mais en lisant mon annonce, je me suis rendu compte que c'était l'appartement de mes rêves.  Une femme, voyant un vieil homme se balancer sur une chaise, lui dit : - Excusez-moi, mais vous avez l'air tellement heureux que... je ne peux pas m'empêcher de vous demander quel est votre secret pour une si longue vie ? - Je fume 3 paquets de cigarettes par jour, dit-il. Je bois aussi une bouteille d'alcool tous les jours avant midi, mange toute la journée en regardant la télé et je ne fais jamais d'exercice. - C'est incroyable. Et quel âge avez-vous ? - Trente-deux ans !

La photo du jour

Sudoku n° 986

Méli-Mélo Anaconda et crocodile Lʼintrus Bousmaïl : ne fait pas partie de la wilaya dʼAlger Charade Bavard - Oiseau - Chocolat (Bavaroise au chocolat)

S o llu t iio n d e s jje u x … So ut on des eux…

Enigme Elle doit faire une confiture.

De qui sʼagit-il ? George Clooney QCM c- Dans lʼoreille Qui cʼest ? Voltaire Devinette On ne l'appelle pas, on se sauve ! Qui a dit ? Thomas Edison (pionnier de lʼélectricité)

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com té@lebute jeux-san

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Décrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 1935 Vendredi 25 mai 2012
Horaires des prières
4 Radjeb 1433

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs
VENDREDI
BEAU TEMPS

SAMEDI
BEAU TEMPS

Vendredi
Dohr Asr Maghreb Icha : 12h45 : 16h35 : 19h59 : 21h36 : 03h46 : 05h33

«Faute avouée est à moitié pardonnée»
(Proverbe français)

Samedi
Fedjr Chourouk

Matin : 15 °C A-M : 26 °C Vent : 14 km/h Direction : N.

Matin : 16 °C A-M : 27 °C Vent : 11 km/h Direction : N.W.

Antidouleurs : quelle dose pouvez-vous

ACTUEL
Le Facebook des cavernes exhumé !
Mark Zuckerberg n'aurait rien inventé ! C'est tout du moins ce que pense l'archéologue Mark Sapwell, de l'université de Cambridge au Royaume-Uni. Le jeune chercheur pense en effet avoir mis la main sur une version primitive de mur Facebook, datant de l'âge du bronze (soit approximativement entre - 2200 et - 800 avant J-C). L'idée lui est apparue en étudiant deux sites archéologiques du grand nord européen, Nämforsen en Suède et Zalavruga en Russie. Les roches de ces deux espaces approximativement de la taille d'un terrain de football, situés en bord de rivière, au niveau de chutes d'eau ou de rapides, sont recouverts de près de 2 500 dessins et symboles, peints sur la roche ou encore gravés dans la pierre. Quel rapport avec les réseaux sociaux ? En étudiant l'ensemble des oeuvres de nos lointains ancêtres à l'aide d'un logiciel dernier cri, Mark Sapwell s'est aperçu qu'elles étaient le fruit de nombreuses interactions entre individus, peuplades et ce, sur plusieurs générations. Ainsi les scènes d'abord peuplées d'animaux, puis d'hommes, de bateaux et même de créatures hybrides telles que des centaures et des sirènes, ont été modifiées, enrichies, durant des siècles, voire des milliers d'années. Parfois des symboles très simples ont aussi été apposés à côté des dessins comme en signe d'approbation, à la manière d'un "like" sur un statut Facebook.

prendre en automédication ?
Quelle est la dose maximum de paracétamol, d'aspirine ou dʼanti-inflammatoires (ibuprofène), pouvez-vous prendre en cas de douleur et de fièvre sans devoir à nouveau consulter votre médecin ? Quelle est la bonne dose dʼantidouleurs ? Quand la dose dʼantidouleurs prise nʼagit pas suffisamment, on va dʼabord augmenter le dosage jusquʼau maximum. La personne qui prend systématiquement une dose trop faible va continuer à avoir mal et être encline à prendre toujours plus dʼantidouleurs. Ce qui peut constituer le début dʼune dépendance aux antidouleurs. Une dose trop forte dʼantidouleurs peut être nocive pour le foie et les reins. Le paracétamol : premier choix en cas de fièvre accompagnée de douleur Le paracétamol est le premier choix en cas de fièvre et de douleur, par exemple lors dʼun refroidissement. Il nʼa pas de propriétés anti-inflammatoires et sera donc moins indiqué en cas de rhumatisme articulaire ou de foulure de la cheville. Lʼatout majeur du paracétamol est quʼil est bien supporté tant par les enfants que par les personnes âgées. qq La dose de paracétamol chez les enfants est de 10 à 15 mg par kg de poids corporel par prise, et ce maximum quatre fois par jour. qq Chez les adultes, la dose maximum est de 4 g par jour. En ans atteints dʼune infection virale, lʼaspirine nʼest plus recommandée à cause du risque accru de syndrome de Reye, pouvant engager le pronostic vital. Anti-inflammatoires - ibuprofène : des antidouleurs efficaces mais… qq Lʼibuprofène est un antiinflammatoire en vente libre en dose orale faible. qq Les anti-inflammatoires ont des propriétés antidouleurs, antipyrétiques et antiinflammatoires. qq Ils sʼaccompagnent toutefois souvent aussi dʼeffets indésirables, plus nombreux et plus graves chez les personnes âgées. Parmi ces effets secondaires, lʼatteinte de la muqueuse gastrique, sʼaccompagnant parfois de saignements, est lʼun des plus redoutés. qq Les anti-inflammatoires sont dès lors parfois associés à des protecteurs gastriques ou sont enrobés dʼune pellicule spéciale de façon à nʼêtre actifs que dans lʼintestin. De plus, les anti-inflammatoires affaiblissent souvent lʼaction des autres médicaments, comme les anti-hypertenseurs. Quelle dose maximum dʼanti-inflammatoires en cas de douleur ? qq Chez les enfants, la dose maximum contre la fièvre et la douleur est de 1,2 g par jour ; chez les adultes de 2,4 g par jour. qq Chez les enfants de moins de 6 mois, on calcule la dose comme suit : 10 mg par kg de poids corporel par 8 heures ou 7,5 mg par kg de poids corporel par 6 heures.

Recettes Poulet à la marocaine

cas de maladie du foie, il est conseillé d'en consommer moins que cette dose. Rôle limité de lʼaspirine en tant quʼantidouleur Bien que lʼaspirine ait une action antidouleur et antipyrétique, elle est généralement remplacée en cas de douleur et de fièvre par le paracétamol. Seulement, à forte dose, ce dernier a un effet anti-inflammatoire, mais aussi davantage dʼeffets secondaires. Ce qui explique quʼen cas dʼinflammation, on préfère un anti-inflammatoire. De plus, lʼaspirine joue un rôle important dans la prévention des maladies cardiovasculaires. La dose dʼaspirine diffère selon son utilisation : qq 4 g par jour pour les adultes avec douleur et/ou fièvre, qq 2 à 6 g par jour pour les adultes souffrant dʼune inflammation, qq et 75 à 100 mg par jour pour lutter contre la formation de caillots sanguins. Chez les enfants de moins de 12

 6 cuisses de poulet  2 citrons  1 boîte dʼolives noires  1 boîte dʼolives vertes  2 cuillères à soupe de cumin  2 cuillères à soupe de coriandre en grains  1 bouillon de légumes (ou de volaille)  200 ml dʼhuile dʼolive s Déposer dans un grand plat les cuisses de poulet, les citrons préalablement épépinés et coupés en 4 ainsi que les olives. Délayer le bouillon de légumes dans 400 ml dʼeau et laisser refroidir. Recouvrir le poulet de 150 ml dʼhuile dʼolive et saupoudrer de cumin et de graines de coriandre.

Le jazz et la propagande nazie
Le site du célèbre Smithsonian Museum de Washington raconte sur le blog Past Imperfect «la plus étrange initiative de propagande» prise par les Nazis durant la guerre. Le ministre de la Propagande Joseph Goebbels, personnage clé de la censure du régime, a développé en 1939 un groupe de swing nazi pour contrer le succès des orchestres anglo-saxons. La ligne officielle du parti nazi était pourtant de considérer que ces genres musicaux étaient de la «musique dégénérée», et que leurs breaks improvisés comme leurs pulsations sautillantes risquaient de porter atteinte à la pureté et à la discipline allemandes. Dans leurs discours publics, les Nazis l'exprimaient encore plus durement. Le jazz, selon Goebbels, n'était rien d'autre que «de la musique de la jungle».

Ajouter le bouillon de légumes froid. Placer au réfrigérateur pendant au moins 4 heures. s Sortir le plat du réfrigérateur et retirer les cuisses de poulet pour les faire cuire dans une cocotte pendant 30 minutes. Utiliser le reste dʼhuile dʼolive pour faire revenir de chaque côté les cuisses de poulet à feu vif. Finir la cuisson à feu doux au bout de 15 minutes. Ajouter le reste de la marinade (olives, citrons et bouillon de légumes) dans la cocotte et finir la cuisson à feu vif pendant 15 minutes. s Préparer lʼaccompagnement. Une semoule de couscous aux épices du monde . s Dresser le plat. Servir chaud.

Antirides... inattendus
Bien sûr, vous utilisez une crème antirides... Mais saviez-vous que dormir sur le dos, manger du chocolat et du soja, ou tout simplement porter des lunettes maintient aussi la fermeté des tissus ?

Question
La prise d’antibiotiques peut entraîner des mycoses

Contre les rides, forcez sur le cacao !
Selon une étude publiée en 2006 dans le journal de la nutrition (the Journal of Nutrition), le cacao contient un niveau élevé en certains flavanols : epicatechin et catechin. Ceux-ci protègent la peau des méfaits du soleil. Ils stimulent également la circulation des cellules sanguines et rendraient la peau plus douce ! Demain : Contre les rides, mangez du poisson

Vrai !

People
Will Smith s’insurge contre la taxe de Françoisne soit pas contriHollande Bien quʼil
buable français, Will Smith sʼinsurge contre la proposition de François Hollande de taxer les revenus supérieurs à un million dʼeuros à 75 %. Lʼacteur américain était de passage sur le plateau du journal de France 2, présenté par Laurent Delahousse, pour y évoquer son dernier film «Men In Black 3», qui débarque sur nos écrans. Et à cette occasion, Will Smith nʼa pas manqué dʼêtre interrogé sur la politique française. Celui qui giflait un journaliste ukrainien qui tentait de lʼembrasser sur la bouche trouve bien entendu normal de payer des impôts. «Le fait de payer des impôts, cʼest normal,…Lorsquʼil faut payer plus dʼimpôts, je suis dʼaccord», dit-il. Laurent Delahousse lui annonce alors la proposition de François Hollande, celle de taxer les plus riches à 75%, Will Smith tombe des nues : «75% non !, Waah ! Que dieu bénisse lʼAmérique». Patrick Bruel, Jamel Debbouze, ainsi que plusieurs footballeurs, ont déjà dit leur opposition à lʼinstauration de cette taxe.

En plus des réactions allergiques de la peau, des diarrhées et autre toxicité hépatique ou rénale, les antibiotiques peuvent également engendrer des mycoses, cʼest-à-dire la prolifération dʼun champignon dans le tube digestif, se traduisant sur la langue mais aussi au niveau des organes génitaux. Chez la femme, on parle de mycose vaginale qui se traite à lʼaide dʼovules notamment.

N ew s
S a n té

Dépression : quand le jeu vidéo devient thérapeutique
fections psychologiques. Dernièrement, un jeu vidéo a ainsi été conçu par des médecins néo-zélandais. Objectif : agir contre la dépression. Baptisé Sparx, il ressemble à un classique jeu vidéo dans lequel le joueur invente un avatar à sa convenance avant de se confronter à diverses épreuves. Mais la finalité est originale : le personnage en question doit non pas vaincre l'ultime monstre mais parvenir à la guérison.

A stuce
Avoir un linge doux et antistatique
Lorsqu’on sort le linge de la machine à laver, s’il y a des vêtements qui ne sont pas en fibres naturels, il y a souvent de l’électricité statique. Pour éviter ce problème, il suffit de mettre dans une boule de lavage, une dizaine de gouttes d’huile essentielle de lavande et de l’installer dans le sèche linge. Le linge sera en plus très doux.

Les jeux vidéo reçoivent en permanence la fronde des psychothérapeutes : depuis leur apparition, on brandit leur nocivité, on relève sans cesse le caractère "addictif" et "aliénant" en les rendant même parfois responsables de comportements "agressifs" voire "violents" chez les enfants. Mais tous les spécialistes ne partagent pas cet avis : à contre courant, certains vont jusqu'à promouvoir leur vertu thérapeutique contre certaines af-

Le

C hiffre du jour

11

Il a réussi à résumer 1.000 ans d'Histoire en 11 minutes
L'utilisateur YouTube Harru no' stæsj? a réalisé un time-lapse historique qui retrace les 1000 dernières années en vidéo. Son travaille regroupe en réalité deux disciplines, l'Histoire et la Géographie. Pendant que la cartographie européenne évolue au fil des événements, il a noté en haut à gauche la période dont il est question et dans la partie inférieure gauche, l'événement qui correspond aux modifications de la carte. Il a donc parfaitement associé ces deux matières dans une vidéo intitulée European time lapse map w/ years & events. Les étudiants devraient profiter de cette excellente initiative pour parfaire leurs révisions, images à l'appuie. Pendant 11 minutes donc, l'utilisateur YouTube nous montre près de 9000 changements réalisés grâce au logiciel Centennia Historical Atlas. On comprend alors que la cartographie telle qu'on la connait aujourd'hui a subi bon nombre de bouleversements historiques. Seulement, l'inconvénient que l'on pourrait relever dans ce time-lapse, c'est la taille des indications. Elles sont en anglais et sont dissimulées dans la vidéo et donc très peu visibles.

15:25 Questions pour un champion 16:00 360°-GEO 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'économie 17:30 L'invité 17:40 Petits déballages entre amis 18:05 Epicerie fine 18:30 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 19:55 Y'a du monde à Cannes 20:00 Une lumière dans la nuit 21:35 TV5MONDE, le journal 21:45 Journal (RTS) 22:15 Y'a du monde à Cannes 22:20 Le débat RTS 23:15 Le dessous des cartes 23:30 TV5MONDE, le journal Afrique 23:45 J'étais à Nuremberg 01:20 En direct de notre passé

12:00 Journal 12:40 Petits plats en équilibre 12:55 Les feux de l'amour 13:55 La vérité sur mon passé 15:35 Grey's Anatomy 16:25 Grey's Anatomy 17:20 Une famille en or 18:05 Money Drop 19:00 Journal 19:30 Mon assiette santé 19:35 Instants d'émotion 19:50 Section de recherches 20:45 Section de recherches 21:45 Section de recherches 22:50 New York Unité Spéciale 23:35 New York Unité Spéciale 00:25 Londres police judiciaire 01:20 Sept à huit 03:00 Reportages 03:35 Musique

11:00 Tout le monde veut prendre sa place 12:00 Journal 12:50 Consomag 13:00 Toute une histoire 14:10 Comment ça va bien ! 15:10 Le jour où tout a basculé 15:59 Côté Match 16:00 Natation 17:55 CD'aujourd'hui 18:00 N'oubliez pas les paroles 18:45 Mon rêve, ma médaille 19:00 Journal 19:35 Envoyé spécial 21:15 Complément d'enquête 22:19 Eclats de Croisette 22:20 Avant-premières 23:50 Dans quelle éta-gère 23:55 Journal de la nuit Outre-mer 00:10 CD'aujourd'hui

11:40 Météo 11:45 Le 12.45 12:00 Scènes de ménages 12:40 Météo 12:42 Pékin express : carnet de voyage 12:45 Mon mari, mon ennemi 14:45 Le piège de Vénus 16:35 Un dîner presque parfait 17:45 100% Mag 18:40 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 Scènes de ménages 19:50 Bones 20:40 Bones 21:35 Bones 22:20 Bones 23:05 Gad Elmaleh 01:10 Météo 010:15 M6 Music / Les nuits de M6

N° 1935 VENDREDI 25 MAI 2012

omme C il a dit lui

Le bus de l’EN tombe en panne !
Celle-là, même Vahid Halilhodzic ne l’a pas prévue ! Le bus transportant le groupe, hier matin, au stade Mustapha-Tchaker de Blida est tombé en panne aux portes de la ville des Roses. Et encore, le moteur n’était pas défectueux, mais la faute incombe au chauffeur qui l’a sérieusement endommagé, après être tombé malencontreusement dans un trou, causant de sérieux dégâts au bus. Les responsables de la FAF ont fait venir un mécano pour réparer la panne, mais celui-ci a conseillé un autre bus, sachant que la réparation allait prendre beaucoup de temps. Les joueurs ont dû terminer le trajet jusqu’au stade... à pied.

«C’est fou, mais je n’ai jamais vu un président ou un dirigeant naïf. En connaissez-vous un ? » Ali Haddad, propriétaire de l’USMA Si ! Ton frère Rebouh !

l Breitner, l’ancien défens eur du Bayern Munich et de l’Allemagne, faisait partie de l’équipe battue par l’Algérie au Mondial 82 en Espagn e. Un souvenir que l’Allemand ne veu t a priori pas remémorer. «Ne me parlez plus de ce match. Cel a fait partie du passé. Cel a reste un mauvais souvenir, compte tenu du fait que nous avions perdu la finale face à l’Italie, alors que nous étions les favoris», a commenté Breitner que nos col lègues d’El Heddaf Douw ali ont rencontré, à Munich, en marge de la finale de la Ligue des champions, Bayern Munic h-Chelsea FC.

Ne rappelez jamais l’Algérie à Breitner ! Pau

Ce n’est pas de la langue de bois «Ghrib m’a dit que Haddad lui a donné 300 millions avant le derby» Kamel Loungar, un proche du MCA

Halilhodzic allait
jouer arrière central !
Vahid Halilhodzic ajoute une pointe d’humour à ses interventions en conférence de presse. Le Bosnien essaye de faire rire. Bon, ça ne lui réussit pas souvent, mais c’est toujours mieux que lorsqu’il fait la moue. Interrogé, jeudi, sur la cascade de blessures qui s’était abattue sur le groupe des Verts et comment il allait faire pour composer son axe central, le sélectionneur national a eu une réplique pour le moins inattendue : «En principe, c’est moi qui devais jouer dans l’axe, mais malheureusement, je me suis blessé ce matin !», a-t-il dit.

S

uzanne
au pays des

merveilles

Serrar reg C’est la guerre ! re s’être lanc tte de Déjà qu’on a peur d’aller au é Après avoir été reportée une stade, même en présence de 30 politique, dans la après son première fois, la réunion qui deunités de casques Bleus, nous voilà cuisant éc contraints d’assister aux matchs vait regrouper les entraîneurs de des derniè hec lors dans de géantes casemates. La res électio football professionnels a finaleDGSN lâche la LNF et la FAF et les ns pa ment eu lieu, hier à Alger. Celle- ne rlementaires, mais met devant leurs (ir) responsabilicela l’empêche tés. Raouraoua et Kerbadj devront ci a regroupé pas moins de 100 loin que le pas de voir plus dorénavant obliger les clubs à assubout de so entraîneurs, dont Azzedine Aït rer la sécurité à l’intérieur de vériPartant sé n nez. r Djoudi, Mustapha Biskri et tables zones de non droit. Quelle C’est le poids des années ou la nostalgie ? l’Entente ieusement (?) de pagaille mes amis ! Qu’est-ce que de Sétif, le autre Abdelkader Amrani, président Quoi qu’il en soit, la vie de joueur semj’ai peur pour les supporteurs et les de la SSPA futur exvenus tous assister à la création joueurs ! A quoi rime tout ça ? Je ne /ESS est c ble manquer à Vahid Halilhodzic qui didat aux anp de l’Association des entraîsaurai répondre, tellement je suis se plaint des mille tracas du mél’USMA ! arlementaires de… choquée. Forcément, je dois Car, selon neurs de football. Une pred’Ali Had tier d’entraîneur qui doit «plaire avouer qu’on est carrément en dad, Abd l’aveu même mière ! Celle-ci aura en gros à guerre. Vous croyez qu’on va y elhakim S à tout le monde», alors qu’un proposé se errar a s arriver sans l’aide de la police ? représenter les entraîneurs aljoueur «ne pense qu’à sa pemontrera ser vices à l’USMA Insensé ! C’est à se demander apparemm . Il gériens et à défendre leurs tite gueule. II n’a qu’à marCe n’est pas un ni deux ni trois mais pluen si les vraies raisons de ce recomment remporte t à Haddad intérêts. Les règlements qui trait ne sont pas cachées. Mais L’USMA n quer des buts, faire sa star sieurs qui portent des montres au poignet r un doub ’a pas enc lé ! comment va-t-on assurer la régissent l’Association, du ore rendu mais si Se et plaire aux filles !» Ah, identiques. C’est à croire que les Verts sont sécurité «comme partout dans de rra reste indépendants à ceux trois fois r est admis, il gagn réponse, oui ! C’est vrai qu’être allés chez le même horloger ! Loin s’en faut. le monde», en faisant appel à plus que c era deux à de la FAF, ont été adoptés. des entreprise de sécurité ? eq joueur semble mieux Ces montres ont été commandées par parlemen ue touchent les Est-ce la venue de Loungar et sa taires ! revalorisant. D’autant Vahid Halilhodzic en personne pour «Bodygard» qui sont à l’origine plus qu’il y a souvent d’une telle décision ? Allez savoir ! que les joueurs puissent mesurer Je suis si effondrée que je ne peux plein de zéro sur les chèques les fins leur fréquence cardiaque au Mondial 2014 m’empêcher de penser à quoi vont de mois ! cours des échaufferessembler nos matchs. J’imagine qu’on va obliger les clubs à intégrer ments.

L’Association des entraîneurs de football est née

Se attend les rrar parlemen de l’USMA taires Si Abdelh akim

Vahid le joueur manque à Halilhodzic le coach !

Les Verts chez le même horloger

La Coupe du monde au Bré sil, c’est déjà en 2014. Le pay t-il prêt ? Des sceptiques dis s seraent que non. Il faut dire que vernement brésilien n’a pas le gouDéjà une reconversion pour Fran, au premier abord, des chi ffres très cesco Totti ? Pas tout à fait. Le capi- rassurants à communiquer. À peu près 40% des travaux en vue de l’événement n’ont toujou taine de la Roma a simplement enfilé rs pas débuté. Sur les 101 chantiers les gants pour le compte d’un match prévus, 60 d’entre eux seraient en cours de réalisa tion. D’après les officiels brésiliens, le pay de bienfaisance, le "derby del cuore", s serait malgré tout dans les temps, organisé à Palerme. «Moi gardien de contrairement à ce que craint la Fifa. «Nous n'e nvisageons pas but ? Peut-être qu’à partir de 40 ans, je la possibilité d'un retard. Nous avons un œil sur l'état pourrais changer de poste… », a-t-il travaux et un autre sur la fin des travaux», assura actuel des it hier le nistre des Sports, Aldo Reb affirmé tout sourire aux micros de la elo. Première répétition gén miérale à valeur de test : la Coupe Rai. En attendant, avec sa casquette des Confédérations 2013. La Fifa se fait un sang d’encre quant et ses gants, Francesco a quand même à la livraison d’un ou deu x des six une sacrée dégaine de Flavio Roma, stades utilisés pour cette épreuve. Mais que fai t le roi Pelé ? non ?

Totti, gardien le temps d’un match gala

40% du chantier non réalis

é

Les Bleus jouent

à la pétanque

o L’inf

Après une séance d'entraînement dans la matinée, les Bleus ont eu droit à un moment de détente, mercredi après-midi. Au menu : un tournoi de pétanque. Laurent Blanc-Alain Boghossian-Patrice Evra et Adil RamiPhilippe Mexès-Gaël Clichy ont été les deux triplettes les plus en vue. A Marcoussis, Hameur Bouazza et Adlène Guedioura, les deux seuls joueurs mobilisés, ont joué au pingSuzanne Amokrane pong. A suzanneamokrane@yahoo.fr deux, Actuellement en stage de préparation avec la Pologne en Autriche, c’est Szczesny, le gardien de but d’Arsenal, s'est offert son petit plus quart d'heure de gloire, hier, en plein entraînement. adapté ! S'échauffant dans un coin, le portier a montré, d'abord, qu'il maîtrisait plutôt bien la chique. Après quoi, il s’est dirigé vers un ballon situé près d'un s Ali Haddad déclare une but pour envoyer un coup du foulard en pleine luopération portes ouvertes carne. Le plus drôle dans cette vidéo, c'est la à l’USMA : tout le monde scène qui s'en est suivie. Tellement surpris de ce est le bienvenu ! qu'il vient de réaliser, le gardien de 22 ans court vers un caméraman pour visionner le ralenti. Il s Alain Geiger est comme le devrait visionner quelques séquences de Faouzi chocolat suisse : très apprécié Chaouchi qui faisait les mêmes gestes avec la réussur le marché... site que l’on sait en plein match. A ce jeu, Szczesny, s Abdelhakim Serrar préfère siéger déjà peu rassurant, risque de se brûler les gants !

Szczesny devrait voir quelques

matches de Chaouchi

des stadiers dans leur déjà faible budget. Les présidents vont pester et chercher à détourner la loi comme toujours, en ramenant des repris de justice (ou d’injustice) pour assurer l’ordre. Un peu comme ceux qui ornent nos trottoirs et rackettent les automobilistes. Soit tu les paies, soit ils te cassent le pare-brise. C’est donc à ces énergumènes qu’on devra désormais notre sécurité en Algérie. Et quand la LNF sera dépassée, elle ordonnera des huis clos partout pour se débarrasser de la patate chaude. Imaginez aussi un Algérie-Egypte sans la police ? Franchement, il faut être cinglé pour continuer à aller au stade dans de telles conditions. A moins de prendre une Kalachnikov, une grenade et un couteau de boucher pour se faire respecter. A l’entrée, chacun de nous dira qu’il vient remplacer la police. C’est plus rassurant, non ?

Footaises

s s

p eo ple

s à l’USMA plutôt qu’au Parlement.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful