BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

TERMINALE
SESSION 2012
_______

HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

Séries : L - ES _______
DURÉE DE L'ÉPREUVE :

4 heures

_______
SÉRIE L : coef. 4 SÉRIE ES : coef. 5

Les calculatrices ne sont pas autorisées

Ce sujet comporte 11 pages numérotées de 1/11 à 11/11.

Le candidat doit traiter UN des trois sujets de géographie de la première partie et UN des deux sujets d'histoire de la deuxième partie

Épreuve : HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

Repère : 12HGLEAN1

Page : 1 / 11

GÉOGRAPHIE
Le candidat choisit UN des trois sujets proposés. SUJET I. COMPOSITION Centres d’impulsion et inégalités de développement dans le Monde.

SUJET II. COMPOSITION La mégalopole japonaise : puissance économique et contraintes environnementales. SUJET III. ÉTUDE D’UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE L'Union européenne, une puissance économique et ses limites Liste des documents Document 1 : le commerce mondial. Document 2 : les implantations d’Ikea dans le monde. Document 3 : total des dépenses consacrées par les Etats à la recherche et au développement, en pourcentage du PIB (2008). Document 4 : le PIB par habitant et les fonds structurels dans les régions européennes en 2007. Document 5 : caricature de Pierre Kroll. Première partie Analysez l'ensemble documentaire en répondant aux questions suivantes : 1. 2. 3. 4. Montrez que l’UE est un des pôles de la mondialisation (documents 1 et 2). Quels sont les atouts de l’UE observables dans les documents 2, 3 et 4 ? Relevez les fragilités de l’UE présentes dans les documents 3, 4 et 5. Comment les différents acteurs européens influent-ils sur la puissance économique de l’Union européenne (documents 2, 3 et 4) ?

Deuxième partie À l'aide des réponses aux questions, des informations contenues dans les documents et de vos connaissances, rédigez une réponse organisée au sujet : l'Union européenne, une puissance économique et ses limites.

Épreuve : HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

Repère : 12HGLEAN1

Page : 2 / 11

Document 1 : le commerce mondial.

Note : CEI, Communauté des Etats Indépendants, créée en 1991. Elle regroupe, à la date de la carte, onze des anciennes Républiques de l’U.R.S.S., dont la Russie. Source : A. Battistoni-Lemière, A. Le Fur, A. Nonjon, Cartes en mains, Ellipses, 2010.

Épreuve : HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

Repère : 12HGLEAN1

Page : 3 / 11

Document 2 : les implantations d’IKEA dans le monde.

Note : l’enseigne IKEA a été fondée en 1943 par le suédois Ingvar Kamprad ; elle n’est pas présente en Amérique du sud. Source : site http://www.ikea.com , consulté le 24/06/2011.

Épreuve : HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

Repère : 12HGLEAN1

Page : 4 / 11

Document 3 : total des dépenses consacrées par les Etats à la recherche et développement en pourcentage du PIB (2008).
Suède (SE) Finlande (FI) Autriche (AT) Danemark (DK) Allemagne (DE) France (FR) Belgique (BE) Royaume-Uni (UK) Pays-Bas (NL) Luxembourg (LU) République tchèque (CZ) Slovénie (SI) Irlande (IE) Espagne (ES) Portugal (PT) Estonie (EE) Italie (IT) Hongrie (HU) Lituanie (LT) Lettonie (LV) Malte (MT) Grèce (EL) Pologne (PL) Roumanie (RO) Bulgarie (BG) Slovaquie (SK) Chypre (CY) Union européenne Etats-Unis Japon 3,60 3,47 2,56 2,55 2,54 2,08 1,87 1,79 1,70 1,62 1,54 1,45 1,31 1,27 1,18 1,14 1,13 0,97 0,82 0,59 0,59 0,57 0,57 0,53 0,48 0,46 0,45 1,84 2,79 3,44

Source : http://www.europa.eu/about-eu/facts-figures/economy/index_fr.htm, consulté le 13 juin 2011. Principaux indicateurs de la science et de la technologie (Statistiques de l'OCDE de la science et technologie et de la recherche et développement).

Épreuve : HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

Repère : 12HGLEAN1

Page : 5 / 11

Document 4 : le PIB par habitant et les fonds structurels dans les régions européennes en 2007

Source : d’après l’Atelier de cartographie de Sciences Po, 2010.

Note : pour l’essentiel, les fonds structurels sont des aides financières attribuées aux régions les plus pauvres de l’Union européenne afin de favoriser leur développement.

Épreuve : HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

Repère : 12HGLEAN1

Page : 6 / 11

Document 5 : caricature de Pierre Kroll.

Source : Le Soir (Bruxelles) - 06 janvier 2007. Crédit : Pierre Kroll / Fondation Cartooning for Peace / Paris bibliothèques.

Épreuve : HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

Repère : 12HGLEAN1

Page : 7 / 11

Deuxième partie HISTOIRE
COMMENTAIRE D'UN DOCUMENT D'HISTOIRE

Le candidat choisit UN des deux sujets proposés. Il répond aux questions posées. SUJET I. Discours de Robert Schuman devant l’Assemblée nationale (25 juillet 1950). […] Où donc en sommes-nous après cinq semaines de pourparlers ? L’accord entre les six gouvernements qui négocient est entier sur les objectifs : je me permets de vous les rappeler sommairement : la proposition française du 9 mai a pour objet général, vous le savez, de préparer la création d’une Europe unie. La condition essentielle d’une Europe unie, c’est-à-dire d’une Europe forte et prospère, est d’éliminer la crainte et le soupçon existant entre ces nations qui, ensemble, ont été le foyer d’une même civilisation, mais qui, depuis des siècles, s’entre-déchirèrent en des divisions sanglantes. C’est pourquoi nous entendons d’abord surmonter l’antagonisme franco-allemand, autrement qu’en paroles et en intentions, par une action commune, organique, qui rende désormais toute guerre entre la France et l’Allemagne non seulement inimaginable, mais matériellement impossible. La France seule pouvait prendre une telle initiative. […] L'essentiel de notre proposition est de créer, au-delà des souverainetés nationales, une autorité supranationale, une autorité commune aux pays participants, une autorité qui soit l'expression de la solidarité entre ces pays et entre les mains de laquelle ils réalisent une fusion partielle de leurs souverainetés nationales. […] Nous voulons concentrer notre action sur un point limité, mais essentiel, celui de la production du charbon et de l'acier, base de toute production industrielle et de toute vie économique. D'autre part, l’acier a été si longtemps associé à l'idée de guerre qu'il était en quelque sorte d'un symbolisme éclatant, ne prêtant à aucune équivoque pour des hommes de bonne foi, de commencer par l'acier la mise en commun des ressources européennes pour le progrès des œuvres de paix. Nous l’avons dit, l'autorité supranationale sera indépendante dans ses décisions aussi bien à l'égard des gouvernements qu'à l’égard des intérêts particuliers. Elle aura pour mission d'assurer un développement de la production au niveau le plus élevé de productivité, en procédant par étapes, de manière à réaliser graduellement les ajustements nécessaires. En acceptant de se joindre aux négociations sur les bases proposées par nous, les cinq autres gouvernements actuellement représentés à Paris ont donné leur accord à ces principes. […] Mes chers collègues, c'est à propos de cette autorité supranationale, commune et indépendante, qu'entre l'Angleterre et nous une différence de fond n'a pas pu être surmontée, provisoirement du moins. Cette divergence de principe a empêché nos amis britanniques de participer aux travaux préparatoires de l'institution nouvelle et du marché commun du charbon et de l'acier. Nous persistons à croire que, pour faire face aux problèmes qui nous assaillent et à ceux qui nous attendent par la suite, la coordination des efforts entre les gouvernements ne suffit pas. Si l’on ne veut pas laisser face à face les intérêts qui sont naturellement particuliers et opposés, si l'on ne veut pas indéfiniment se résigner, comme je l’ai dit, à des compromis, il faut substituer à cette division une véritable communauté d'intérêts, fondée sur des bases concrètes, où les problèmes et les intérêts devenus communs soient traités dans une vue d’ensemble, sans la prépondérance de certains intérêts particuliers ou nationaux, mais à l’avantage de tous. […] Mais, chers collègues, quand nous aurons construit ces institutions, qui doivent présider à
Épreuve : HISTOIRE - GÉOGRAPHIE Repère : 12HGLEAN1 Page : 8 / 11

l’établissement et au développement du marché commun pour le charbon et pour l'acier, nous n'aurons pas seulement fait triompher par delà les égoïsmes nationaux le principe d’une communauté et d’une autorité supranationale, nous aurons aussi montré la voie dans laquelle nous pourrons nous engager pour instaurer par la suite une véritable autorité européenne, valable dans d’autres domaines que celui du charbon et de l’acier. Telles sont nos intentions et nos ambitions.
Extraits du discours de Robert Schuman devant l'Assemblée nationale sur l'état des négociations concernant le plan Schuman (25 juillet 1950).

Questions : 1. 2. 3. 4. Présentez l’auteur du document et le contexte dans lequel ce discours est prononcé. Sur quel point précis et limité reposent les débuts de la création d’une « Europe unie » ? Pourquoi ce choix ? Quel est le projet européen défendu par Robert Schuman et pourquoi les Britanniques s’y opposent-ils ? Les « intentions et les ambitions » que Robert Schuman formule dans la phrase soulignée se sont-elles concrétisées ?

Épreuve : HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

Repère : 12HGLEAN1

Page : 9 / 11

SUJET II Bande dessinée réalisée en 1954 par Jean Oberlé.

http://www.crdp.ac-creteil.fr/resistance/pdf/Partie4.pdf. Note : Jean Oberlé est un dessinateur français, ancien membre de la France libre.
Épreuve : HISTOIRE - GÉOGRAPHIE Repère : 12HGLEAN1 Page : 10 / 11

Questions : 1. 2. 3. 4. 5. À quelle occasion ce document a-t-il été réalisé ? Quels acteurs individuels et collectifs de la Seconde Guerre mondiale sont ici mis en valeur ? Quels aspects de la période 1940-1944 en France sont passés sous silence ? De quelle mémoire de la Seconde Guerre mondiale ce document est-il le reflet ? Mettez votre réponse en relation avec ce qui vous est dit de son auteur. Cette mémoire a-t-elle été la mémoire dominante de la Seconde Guerre mondiale, de la fin du conflit jusqu’à nos jours ?

Épreuve : HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

Repère : 12HGLEAN1

Page : 11 / 11

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful