You are on page 1of 7

Projet de Construction d’un Centre Médical du SERAC à Bobo-Dioulasso

I. TITRE :

Projet de Construction d’un Centre Médical à Bobo-Dioulasso

II. PRESENTATION DU PROMOTEUR :

Le SERAC (Le Service d’Assistance Chrétienne), est une association apolitique,
interdénominationelle, à but non lucratif, d’intérêt communautaire, basée à Bobo-Dioulasso, au
Burkina Faso. Le SERAC mène ses activités au profit des populations les plus défavorisées sans
distinction de race ni de religion. Le SERAC est reconnu officiellement par les autorités du
Burkina Faso par Récépissé de déclaration d’existence N° 94-280/MAT/SG/DGAT/DLPAJ du
08/11/1994. L’adresse de contact du SERAC est :

SERAC (Service d’Assistance Chrétienne)
01 B.P 3035 Bobo-Dioulasso 01
Burkina Faso
Tél. (226) 70 22 91 06 / 20 97 61 57 / 20 97 52 95
E-mail: serac@fasonet.bf, seracbf@yahoo.fr
Compte bancaire: BIB 02241-11051540201-53
01 B.P. 151 Bobo-Dioulasso 01 Burkina Faso (adresse de la banque)
Compte Postal : CCP 10739-M Ouagadougou

III. COÛT DU PROJET DE CONSTRUCTION :

Le coût des constructions pour la réalisation du projet est estimé à :
- Subvention sollicitée = 25.975.898 FCFA ou 39.600 EURO.
- Participation locale = 2.886.210 FCFA ou 4.400 EURO.
________________________________
Coût total = 28.862.108 FCFA ou 44.000 EURO

IV. REPONDANT JURIDIQUE :

Le répondant juridique du projet est le Pasteur Samuel SANOU qui est le Coordinateur des
Projets du SERAC (Service d’Assistance Chrétienne). Le Pasteur Samuel SANOU occupe aussi
des postes de responsabilités au sein de son Eglise. A ce titre, il est actuellement le Vice-président
de l’Eglise de l’Alliance Chrétienne du Burkina Faso et est le Pasteur Principal de l’Eglise
Evangélique de Colsama Temple Béthel à Bobo-Dioulasso.

V. GESTION DU PROJET :

Le Comité de Gestion du Centre Médical est constitué du Bureau de l’association du SERAC,
du Chef de Projet et des Responsables techniques du Centre Médical. Le Président de ce Comité
est le Président de l’association.

VI. PRESENTATION DU PROJET :

1. Objectif général :

A travers la réalisation de ce projet de Centre Médical, le SERAC veut contribuer à
l’amélioration de la couverture sanitaire de la ville de Bobo-Dioulasso et ses environs.

-2-
2. Objectifs spécifiques :

- Offrir des consultations médicales à moindre coût.
- Traiter les lésions et pathologies courantes ne dépassant pas ses compétences.
- Contribuer à la promotion de la santé par l’information, l’éducation et la communication
sur les problèmes de santé les plus courants (VIH/SIDA, Paludisme, maladies diarrhéiques,
les problèmes de circulation sanguine, les problèmes alimentaires, etc.) et à promotion du
bien-être de la mère et de l’enfant.
- Mettre à la disposition des malades, des médicaments essentiels à moindre coût.
- Contribuer à la prise en charge sanitaire des indigents (orphelins, enfants abandonnés,
pauvres).
- Témoigner de l’amour, de la grâce et de la compassion de Dieu aux malades défavorisés à
travers des soins de qualité.
- Orienter les pathologies qui dépassent ses compétences vers d’autres structures
compétentes.

3. Justification du projet :

Le Burkina Faso, pays pauvre et très endetté est confronté à d’énormes problèmes de santé.
Il connaît chaque année des épidémies meurtrières de méningite et de rougeole. En 1996 il y a eu
42.967 cas de méningite et 4.363 décès déclarés (DcD). En 1997 il y a eu 22.293 cas dont 2.533
DcD. En 2001 il y a eu 12.790 cas et 1.769 DcD. Au Burkina Faso le taux de mortalité infantile est
l’un des plus élevés de la planète (105,3 pour mille) tandis que le taux de mortalité maternelle est
de 484 pour mille naissances vivantes (Statistique de 98). Cette situation s’est aggravée avec la
survenue du SIDA qui ne cesse de faire de nombreuses victimes (7% de la population totale du
Burkina Faso sont séropositifs) tuant la frange la plus active et constituant ainsi un problème de
développement. Les services de santé sont devenus incapables du fait de la hausse des prix des
médicaments avec l’avènement de la dévaluation en 1994.

Les services de santé, sous équipés, connaissent une insuffisance de personnel qualifié : 1
médecin pour 29.250 habitants, 1 infirmier pour 10.000 habitants (Statistiques de 1998). Les
normes OMS sont : 1 médecin pour 10.000 habitants et 1 infirmier pour 5.000 habitants. En dehors
de la capitale (Ouagadougou) où il y a quelques structures privées ou confessionnelles, la quasi-
totalité des services de santé sont gérés par l’Etat. Le personnel soignant, insuffisant et mal payé
s’adonne à des pratiques peu recommandables (rackettage, vente illicite de médicaments,
absentéisme etc.) dégradant ainsi la qualité des soins. Tout ceci a pour conséquence, la fuite des
services de santé par les plus démunis qui préfèrent mourir chez eux sans soins.

Devant cette situation de misère, de souffrance grandissante, le SERAC s’est assignée un
devoir d’assistance ; ce qui a prévalu à l’élaboration de ce projet de construction et d’équipement
d’un Centre Médical qui se veut un secours aux plus démunis.

4. Localisation :

Le Centre Médical sera implanté dans la ville de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso. Cette
ville est la deuxième ville du pays. En 1998, Bobo-Dioulasso comptait 358.588 habitants.
Aujourd’hui, sa population est estimée à plus de 500.000 habitants. Bobo-Dioulasso abrite l’un des
deux (2) hôpitaux nationaux et compte douze (12) Centres de Santé et de Promotion Sociale
Urbaine Publics, et quelques formations sanitaires privées. Le SERAC, avec l’appui des autorités
et de nos partenaires, a acquis en Juillet 2005 un terrain de 2.500 m² au secteur 21 de Bobo-
Dioulasso en vue de la réalisation de son Projet de Centre de Médical. C’est un projet qui présente
un grand intérêt pour la ville de Bobo-Dioulasso qui ne dispose pas de structures sanitaires
suffisantes pour répondre aux besoins de plus en plus croissants en matière de prise en charge
-3-
médicale des populations, et, les services de santé disponibles sont sous équipés et connaissent une
insuffisance de personnel qualifié. En nous apportant votre appui pour la réalisation de ce projet de
Centre Médical du SERAC, vous nous aidez à concrétiser notre projet pour atteindre nos objectifs
en faveur des nombreux malades pauvres et défavorisés de notre ville et ses environs qui seront
ainsi soulagés par l’existence de ce Centre Médical qui répondra à leurs besoins de santé. Il
permettra de venir au secours de nos populations les plus démunis sans distinction de race ni de
religion, en leur offrant un cadre approprié et des soins médicaux de qualité à moindre coût.

Le SERAC depuis 1997 participe déjà aux soins des malades défavorisés à Bobo-Dioulasso
à un prix social grâce aux médicaments qu’il met à leur disposition dans ses deux dépôts
pharmaceutiques au Secteur 21 ouvert en 1997 et au secteur 20 ouvert en 2003. Le total des
bénéficiaires des deux dépôts pharmaceutiques du SERAC en 2006 est égal à huit mille six cent
vingt cinq (8.625) personnes. La réalisation du présent projet de Centre Médical du SERAC
permettra d’améliorer et de renforcer ces activités de prise en charge des malades à faibles revenus,
et de participer au développement socio-économique de la ville de Bobo-Dioulasso et de la Région
des Haut-Bassins. Pour sa réalisation le SERAC a déjà pu confectionner 2000 briques et d’autres
actions pour le démarrage des constructions sur le chantier vont se poursuivre.

Le Dr DEBEMLE Adama, Gynécologue Obstétricien, et Mr BADO Bazoumbié, Attaché de
Santé Anesthésiste, sont deux frères en Christ disposés à nous accompagner par leur encadrement
technique pour la mise en œuvre de ce projet. De plus, certains de nos partenaires à l’extérieur sont
disposés à nous envoyer des spécialistes où autres agents de santé pour des séjours de courtes ou de
longues durées pour nous appuyer comme bénévoles où stagiaires. C’est ainsi que nous avons déjà
reçu de la Belgique pour un projet pilote, Françoise NORROY spécialisé en pédicurie, massage et
hygiène diététique, du 13 au 24 Février 2006. Elle est venue nous appuyer comme bénévole pour
les soins aux malades défavorisés. En attendant d’avoir nos propres infrastructures adaptées pour
les soins, le SERAC, avec l’autorisation de l’Eglise Evangélique de Colsama Temple Béthel, a
disposé d’une salle dans la cour de cette église pour faire les soins. Plus de cent soixante (160)
personnes sont venues recevoir gratuitement les soins pendant le séjour de Françoise NORROY.
Elle a aussi pu former deux stagiaires en massage pendant son séjour. Elle a aussi fait don au
SERAC du matériel pour la poursuite de l’activité. La réalisation rapide du dispensaire nous
permettra sans plus tarder de faire pérenniser cette activité de soins par le massages où
manifestement le besoin est aussi grand que nous n’aurions pu l’imaginer avant l’arrivé de la
bénévole belge qui était bien débordé par la forte demande des malades venus sans distinction
d’appartenance religieuse. Du 2 au 14 Mars 2007 elle est revenue de nouveau pour nous appuyer
sur place. Pendant le récent séjour de Françoise NORROY elle a pu former trois stagiaires sur
place en massage. Près d’une centaine de malades ont pu recevoir des soins pendant son séjour. Ce
projet pilote nous convaincu de la nécessité et de l’urgence de la réalisation du Projet de Centre
Médical du SERAC tant il est attendu avec impatience par nos populations. Nous avons aussi au
niveau de nos deux dépôts pharmaceutiques déjà existant et ouvert au public reçu une autre
bénévole, Elise De RIDDER, venue de la Belgique pour nous appuyer pendant trois semaines.
Assistante en pharmacie, cette bénévole, pendant son séjour du 25 Août au 14 Septembre 2006, a
fait bénéficier nos agents d’une formation en connaissance des médicaments et en connaissance de
certaines pathologies. Elle a aussi pu donner des conseils aux malades venus dans les dépôts
pendants son séjour. Au regard des besoins de santé manifestés par les malades défavorisés qui
viennent chaque jour dans nos dépôts pharmaceutiques, en moyenne 15 bénéficiaires par dépôt et
par jour (sans compter ceux qui viennent et n’y trouvent pas leur médicament), nous sommes
convaincu que la réalisation de ce projet de Centre de Santé du SERAC apportera un grand
soulagement à ces nombreux malades.

5. Résultats attendus :
- L’amélioration de la couverture sanitaire de la ville.
- Des soins de qualité offerts aux plus démunis et à un coût qui leur est supportable.
-4-
- Des médicaments de première nécessité disponibles aux malades défavorisés.
- La promotion du bien-être de la mère et de l’enfant.
- Un accueil chaleureux des déshérités.

VII. MOYENS À METTRE EN ŒUVRE :

1. Moyens humains :

- Tous les membres du SERAC.
- Les autorités administratives et sanitaires de la ville.
- Le personnel technique du Centre Médical composé comme suit ( voir le Projet de Fond de
roulement qui est séparé de la partie construction) :
• 1 Chef de projet
• 1 Secrétaire
• 1 Comptable
• 1 Aumônier
• 2 Responsables techniques
• 2 Infirmiers
• 2 Accoucheuses
• 2 agents de 1ère ligne
• 2 garçons ou filles de salle ou manœuvres
• 2 Techniciens de laboratoire
• 2 gérants de dépôt pharmaceutique
• 2 gardiens

La réalisation du Centre Médical permettra de faire valoriser les capacités techniques, spirituels et
morales de ceux qui vont y travailler et des bénévoles nationaux et étrangers au profit des malades pauvres
et défavorisés. Plus de vingt cinq milles (25.000) personnes chaque année pourront bénéficier des
différentes prestations de services qui y seront offerts. La réalisation de ce Centre Médical permettra aussi
de faire de l’emploie à une vingtaine de personnes. Cela leur permettra de se prendre en charge, de
s’occuper de leurs familles et d’arriver ainsi à lutter contre la pauvreté.

2. Moyens matériels :

- L’immobilier :
• 1 bâtiment de 09 pièces pour servir de dispensaire
• 1 bâtiment de 09 pièces pour servir de maternité
• 1 bâtiment de 02 pièces pour servir de dépôt pharmaceutique
• 1 bâtiment de 03 pièces pour servir de laboratoire
• 1 incinérateur
• 1 bâtiment de 14 pièces pour servir de bureau administratif et des salles de
réunions et de séminaires
• 1 bâtiment de 10 pièces pour servir de chambres d’accueil
• 1 bâtiment de 06 pièces pour servir de logement
• 1 bâtiment de 03 pièces pour servir de magasin

- Le mobilier : (Voir le Projet d’Equipement qui est séparé de la partie construction) :
• Matériel lourd
• Matériel Médico Technique et de Laboratoire
-5-

VIII. COÛT DES REALISATIONS 1e PHASE (CONSTRUCTIONS) EN FCFA ET EN
EURO :

N° Désignation Prix total en Prix total en Financement
FCFA EURO AL AE
1 Terrain (déjà acquis) (déjà acquis) x x

2 Coût de construction d’une
villa pour servir de
dispensaire 6.559.570 10.000
FCFA EURO 10% 90%

3 Coût de construction d’une
villa pour servir de bureaux 6.559.570 10.000
FCFA EURO 10% 90%

4 Fond de roulement pour
l’approvisionnement en
MEG d’un dépôt 1.967.871
pharmaceutique FCFA 3.000 EURO 10% 90%

5 Construction d’une clôture 13.775.097 21.000 10% 90%
FCFA EURO

TOTAL 28.862.108 44.000 10% 90%
FCFA EURO

N.B.: AL = Apport local
AE = Apport extérieur

L’apport local à la réalisation du projet est égale à = 2.886.210 FCFA ou 4.400 EURO.
L’apport extérieur (somme sollicitée) est égal à = 25.975.898 FCFA ou 39.600 EURO.

IX. COMPTE D’EXPLOITATION PREVISIONNEL ANNUEL

- EN FCFA (lorsque toutes les infrastructures seront en place) :

RECETTES DEPENSES

N° Désignation Montant N° Désignation Montant
1 Consultations 4.000.000 1 Salaires du personnel 21.000.000
FCFA FCFA
2 Accouchements 3.000.000 2 Consommable médical et 2.500.000
FCFA fourniture de bureau FCFA
3 Vente de produits 8.000.000 3 Eau, électricité, téléphone, 2.500.000
pharmaceutiques FCFA et entretien des locaux. FCFA
4 Analyses bios médicales 15.000.00 4 Formation et 2.000.000
0 FCFA déplacements FCFA
5 Produits des chambres 10.000.00 5 Soutien aux malades 1.500.000
d’accueils et location de la 0 FCFA indigents FCFA
salle de conférence
6 Approvisionnement du 5.000.000
dépôt pharmaceutique en FCFA
médicaments génériques
6 Total des recettes 40.000.00 7 Total des dépenses 34.500.000
0 FCFA FCFA
Solde = 40.000.000 FCFA – 34.500.000 FCFA = 5.500.000 FCFA (Fond de réserve qui
pourra servir à être réinvesti pour des équipements ou des projets extension)

- EN EURO :

RECETTES DEPENSES

N° Désignation Montant N° Désignation Montant
1 Consultations 6.0497,96 1 Salaires du personnel 32.014,29
EURO EURO
2 Accouchements 4.573,47 2 Consommable médical et 3.811,23
EURO fourniture de bureau EURO
3 Vente de produits 12.195,93 3 Eau, électricité, téléphone, 3.811,23
pharmaceutiques EURO et entretien des locaux. EURO
4 Analyses bios médicales 22.867,36 4 Formation et 3.048,98
EURO déplacements EURO
5 Produits des chambres 15.244,91 5 Soutien aux malades 2.286,74
d’accueils et location de la EURO indigents EURO
salle de conférence
6
Approvisionnement du 7.622,45
dépôt pharmaceutique en EURO
médicaments génériques
6 Total des recettes 60.979,61 7 Total des dépenses 52.594,91
EURO EURO
Solde = 60.979,61 EURO – 52.594,91 EURO = 8.384,70 EURO (Fond de réserve qui
pourra servir à être réinvesti pour des équipements ou des projets extension)

X. CHRONOGRAMME DE REALISATION :

N° Année DésignationMontant Tâches Responsable
1 2007 Dispensaire, Bureaux et
15.087.011 Rechercher les Coordination
Fond de roulement pour
FCFA ou financements et des Projets
les MEG du Dépôt23.000 réaliser les
pharmaceutique, EURO travaux
2 2008 Clôture 13.775.097 Rechercher les Coordination
FCFA ou financements et des Projets
21.000 réaliser les
EURO travaux
Total = 28.862.108 FCFA ou 44.000 EURO

XI. MOT DE REMERCIEMENT :

Nous disons de tout notre cœur, un grand merci à tous les amis, partenaires, donateurs ou bailleurs de
fonds pour tout appui financier, matériel, technique, moral et/ou spirituel que vous serez amené à
accorder au SERAC pour la réalisation de son projet de Centre Médical à Bobo-Dioulasso au Burkina
Faso. Ce projet permettra d’apporter des soins da qualité à moindre coût aux populations défavorisées
de cette ville et ses environs. Que Dieu, vous comble de ses bénédictions en abondance pour votre
appui à la réalisation de ce projet du SERAC qui lui permettra de redonner espoir et santé aux malades
désemparés. Merci d’être partenaires avec nous dans la réalisation de ce Projet de Centre Médical à
Bobo-Dioulasso au Burkina Faso.
Fait à Bobo-Dioulasso le 28 Mai 2007,