You are on page 1of 4

LES 77 BRANCHES DE LA FOI

Prologue

Notre shaykh, savant illustre de son époque, flambeau de la foi et de la


religion, Muhammad ibn al-Qâsim ibn Abî Badr al-Malîhî al-Mizzî, juriste,
muhaddith, prêcheur a écrit un certain nombre de lettres à Wâsit qu'il adressa
aux savants de Bagdad, afin qu'on l'informe précisément sur le nombre des
branches de la foi, tout en rappelant que, dans les Sahih d'al-Bukhari et
Muslim, d'après Abû Hurayra, le Prophète (saws) a dit : « La foi comporte
soixante, ou soixante-dix et quelques branches, la plus élevée et la meilleure
consiste à déclarer qu'il n'y a d'autre divinité que Dieu, et la moins élevée est
d'ôter un obstacle de la route. La pudeur est aussi une branche de la foi. » Il se
consacra alors à l'étude détaillée de ses branches. Cependant, pour diverses
raisons, il n'obtint aucune réponse de Bagdad.
Alors que le temps passait, j'obtins les six volumes d'un livre intitulé « Les
branches de la foi », rédigé par l'imam, le hâfiz et faqîh Abû Bakr Ahmad ibn al-
Husayn al-Bayhaqî, dans le but d'établir une liste exhaustive de ces « branches.
Je découvris toutefois qu'elles étaient éparpillées dans l'ensemble de l'ouvrage
au lieu d'être regroupées dans le prologue ou dans le premier volume. L'auteur,
en fournissant de nombreux détails et interprétations, les avait dispersées à
travers tout le livre. Par conséquent, j'ai jugé nécessaire de les réunir en un
recueil et de les utiliser comme titres de chapitres pour les articles concernant
les sujets les plus importants, en citant seulement un verset du Livre de Dieu et
l'un des plus authentiques hadiths de Son Messager (saws). Pour certaines
« branches », j'ai ajouté un ou deux versets, parfois plus, un hadith
supplémentaire, quelques mots d'explication, une anecdote ou un vers de
poésie, qu'al-Bayhaqî ne cite pas dans son ouvrage.

L'imam al-Bayhaqî

Abû Bakr Ahmad ibn al-Husayn al-Bayhaqî, l'un des plus grands écrivains de
l'histoire de l'Islam, est né en 994 de l'ère chrétienne dans la petite ville de
Khusraugird près de Bayhaq en Asie centrale. Il devint très jeune un excellent
savant, étudiant le Hadith auprès d'experts tels que al-Hakîm an-Nisâburî, la
théologie d'Ash'arî auprès d'Ibn Furâk, et le fiqh de Shafi'î auprès d'une
centaine d'érudits faisant autorité dans sa région natale, à Bagdad et dans les
deux villes saintes. Il mourut en 1066 et fut enterré à Khusraugird.

Aussi étonnant que cela paraisse, près de mille ouvrages lui sont attribués
couvrant presque la totalité du champ des connaissances islamiques. En
particulier, on se souvient de lui aujourd'hui pour son vaste recensement de
hadiths appelé as Sunan al-Kubrâ, pour son oeuvre théologique « Les noms et
les attributs », ainsi qu'une importante étude sur la vie et la pensée de l'Imam
ash-Shafi'î, un ouvrage sur la Résurrection et le Jugement Dernier, et son Livre
de la Renonciation qui traite du détachement de ce monde et des actes
d'adoration. Les Branches de la Foi, dont l'imam al-Qazwînî a fait le fondement
de son célèbre abrégé, est un vaste recueil (six volumes pour le manuscrit non-
édité) de versets coraniques, de hadiths prophétiques et de maximes
provenant des premiers Musulmans les plus connus, regroupés en soixante-dix-
sept chapitres choisis par l'auteur lui-même. Beaucoup de ces hadiths sont
douteux et n'apparaissent pas dans l'abrégé. Néanmoins, Les Branches de la
Foi sont une des sources les mieux connues en matière de hadith, et elle a été
largement utilisée plus tard par des anthologistes tels qu'al-Baghawî et as-
Suyûti. Et en tant que résumé pratique de l'Islam, il n'a presque jamais été
égalé.

L'imam al-Qazwînî

'Umar ibn 'Abd ar-Rahmân al-Qazwînî, qui a compilé le présent abrégé, est né à
Tabriz en 1255. Après avoir largement voyagé en Perse et en Asie Mineure, où il
étudia la théologie et le droit shafi'îte, il enseigna à Damas et fut nommé
premier magistrat de Syrie en 1297, un poste dans lequel il devint célèbre pour
son intégrité et sa sagesse. En 1300, il quitta Damas à l'approche des Mongols,
prit la direction de l'Egypte où il mourut à l'âge de 46ans, quelques semaines
après son arrivée.

LES BRANCHES DE LA FOI.

1. La foi en Dieu (Exalté Soit-Il)


2. La foi en les Messagers de Dieu (qu'Il les bénisse tous)
3. La foi en les Anges
4. La foi en le Coran et en tous les livres révélés avant lui
5. La croyance en le destin, bon ou mauvais, qui provient de Dieu
6. La croyance dans le Jour dernier
7. La croyance en la Résurrection après la mort
8. La croyance au grand Rassemblement de l'Humanité après la
résurrection des tombes
9. Croire que la demeure ultime des croyants est le Paradis et celle des
mécréants le Feu
10.La croyance en l'obligation d'aimer Dieu
11.La croyance en l'obligation de craindre Dieu
12.La croyance en l'obligation d'espérer en Dieu
13.La croyance en l'obligation d'avoir confiance en Dieu (tawakkul)
14.La croyance en l'obligation d'aimer le Prophète
15.La croyance en l'obligation d'honorer le Prophète
16.Le devoir de s'accrocher fermement à la Religion de Dieu
17.La recherche du savoir
18.L'enseignement du savoir
19.La vénération du Saint Coran
20.La purification
21.Les cinq prières
22.La zakât
23.Le jeûne
24.Al-I'tikaf
25.Al-Hajj
26.Le Jihâd
27.La préparation permanente au jihâd (ribât)
28.La détermination face à l'ennemi, et le devoir de ne pas s'enfuir
29.La détermination et le paiement du khums
30.La libération des esclaves, en tant qu'acte d'adoration
31.La réparation des fautes ( kaffârât)
32.Tenir ses engagements
33.L'énumération des bienfaits de Dieu, et le nécessaire remerciement pour
ceux-ci
34.S'abstenir de toute parole inutile
35.Respect des dépôts confiés par les autres
36.L'interdiction du meurtre et autres méfaits
37.Un comportement correct vis-à-vis de la sexualité
38.Le respect de la propriété d'autrui
39.Une attitude intègre en matière de nourriture et de boisson
40.Le rejet de certains vêtements, parements et de certains ustensiles de
cuisine
41.Le rejet de certains jeux et distractions
42.La modération dans la dépense et l'interdiction de dépenser sa richesse
dans l'illicite
43.L'abandon de la rancœur, de la jalousie et des sentiments semblables
44.Le caractère sacré de l'honneur de chaque personne, et l'obligation de ne
pas dénigrer les autres
45.Agir sincèrement pour Dieu et éviter toute forme d'ostentation
46.Ressentir de la joie après l'accomplissement d'une bonne action, et de la
tristesse après un acte répréhensible
47.Se repentir de chaque faute commise
48.Les sacrifices
49.L'obéissance aux détenteurs de l'autorité
50.L'adoption de l'opinion de la majorité
51.Administrer les affaires des gens dans un esprit de justice
52.Commander le convenable et interdire le mal
53.L'entraide dans la voie du bien et de la piété
54.La pudeur
55.La bonté envers les parents
56.Le maintien des liens familiaux
57.Avoir un bon caractère
58.La bonté envers les serviteurs
59.Le droit d'un maître sur son serviteur
60.Les droits des enfants et les relations entre parents et enfants
61.Tenir compagnie aux gens pieux
62.Répondre au salut des autres
63.Visiter les malades
64.Prier pour tout musulman décédé
65.Dire « Que Dieu vous fasse miséricorde » à quelqu'un qui éternue
66.Se comporter avec distance vis-à-vis des incroyants qui agissent mal et
être ferme
67.Honorer ses voisins
68.Honorer ses invités
69.Cacher les pêchés des autres
70.Être patient face à l'adversité, et ferme contre les penchants de son âme
71.Faire preuve de détachement vis-à-vis des biens de ce monde (zuhd)
72.La fidélité conjugale
73.Fuir tout verbiage
74.La générosité
75.Avoir de l'indulgence pour les jeunes et respecter les anciens
76.Réconcilier les gens en désaccord
77.Aimer pour son frère ce qu'on aime pour soi-même et détester pour lui ce
qu'on déteste pour soi-même.