1. SUBJECT

The present technical specification has the aim of defining the supply as well as the associated equipment and services for:

Two units mechanical stretch press 320 tons (or 2x160 tons) Type PAE32 Each unit includes: - a horizontal mechanical press used in single production but predisposed for double production, at variable rate, with control of effort and hydraulic tightening of the block-tool , and an adjustment system for the slide travel; - a tool lubrication system - a hydraulic system of loading, unloading and transfer of block-tool - two bare tool blocks for use in single production (without tools or punch carriers or die carriers); - a station of preparation of the block-tool - a semi-automated feeding system for single production, adjustable, or / and its eight sets of specialised parts if so required.
In addition, in order to allow double production, each unit is accompanied by: - 1 bare tool-block for use in double production (without tools, or punch carriers, or die carriers); - a semi-automated feeding system for double production (common parts, without specialised parts)

according to the characteristics enumerated hereafter.
2. FUNCTIONING OF THE PRESS 2.1. PRODUCTS TO MAKE

This machine is designed to carry out on this contract the following operations by conversion of the equipment and change of the tools:

1) For casing brass gauge 30x165 : -entering product (n°42716ATLD2110 plan)=> 1st stretch (plane customer 2/60) – entering product (n°42716ATLD3310 plan)=> 2nd stretch (customer plan 2/60) –entering product (n°42716ATLD3320 plan)=> 3rd stretch (customer plan 2/60)
2) For body of shell steel gauge 40x52 : - entering product (n°42716AV6S2110 plan)=> 1st

stretch (customer plan 1/60) – entering product (n°42716AV6S3310 plan)=> 2nd stretch (customer plan 1/60) –entering product (n°42716AV6S3320 plan)=> 3rd stretch (customer plan 1/60) – entering product (n°42716AV6S3330 plan)=> 4th stretch (customer plan 1/60) 3) For casing aluminium gauge 40x52 : - entering product (n°42716AV0D2130 plan)=>1st stretch (customer plan 3/60)

It could be adapted for other operations on the following gauges: -23x151 -25x137 -35x228

2.2. Main TECHNICAL SPECIFICATIONS

Horizontal press predisposed for double production, equipped in simple production Slide force at 20 mm before front dead centre 6 travel values for the main slide,

kN : mm :

3200

With hydraulic adjustment
Motor adjustable position of the slide sole

Variable stroke Engine output Mains voltage Frequency Air pressure Machine dimensions: Length Width Height above the ground Total height Tool block dimensions HOF max at travel 1000 HOF min at travel 440 Net weight

440-500-630-770 890-1000 mm : 300 à 0 according To the selected travel value cycles/min : 15-36 kW : 75 Volt 3x400 +/-10% Hz 50 bar : 5 mm : mm : mm : mm : mm : mm : mm : t: 7800 2400 2700 3400 980x810 800 780 36

2.3. CONTEXT AND ENVIRONMENT OF INSTALLATION OF EQUIPMENT

This equipment is installed in a workshop, in EGYPT. All the protection measures will have to be taken for a correct operation of the material in this context (temperature 50°C, dust of sand, etc….)

2.4. REFERENCE DOCUMENTS

List reference documents having allowed the drafting of this document: - Offer BRET SF OF003 07 V3 bis of 31/07/07 + SFOF00307V4 of the 7/7/08 - minute of visit CRV_TG030708 - Plan BRET PG120A board 1 of the 17-12-99 - Plan BRET PG120A board 2 of the 03-01-00 - Plan establishment tools BRET P-1075 Photographs in appendix - conveying X17012317 Plan

3. DESCRIPTION AND CHARACTERISTICS 3.1. GENERAL FUNCTIONING OF THE PLANT

The press is predisposed to function in double production, but will be equipped and used in simple production for this contract. It is a knuckle power press, horizontal, entirely automatic adapted to the operations of stretching. The entry of the products in the press is done by the front. It is deposited manually in a semi-automatic feeding system, which is used as stock plug and goes down in front of the die.

The product pushed through the die is taken up from the punch by pullers (not included in the provisions)

Pushing each other, though an exit tube attached to the tool block and crossing the press table, the products are deposited on a motorised belt, slightly tilted while ascending, thus allowing the lubricant to be evacuated back to the machine. At the exit, on the right side of the machine, they fall in the exit chute (not included in the provisions).

The machine is provided with a peripheral hydraulic device with separate manual command, allowing the rest and fast transfer and charging of the tool block in the back of the machine. This system is endowed with two slide bars with hidden rollers, passing through the machine cradle in a special provided passage, in order to horizontally slide the tool block out. This one, stopped in position on the table, is taken to the transfer sleigh, which, after actuation, gives way for the passing of the already prepared and standing by tool block. After replacement, the outgoing block may be taken to the
preparation facility. On the table and on the slide, hydraulic tightening sytems are assembled (tightening must be of great force in order to avoid shiftings of the tool block during machine operation). The machine is provided with two tool blocks (1 working, 1 in preparation). A tool block consists of: -a base plate interfaced with the hydraulic tightening system on the table and holding the die carrier block/s -two guidance slide columns -an interface plate for the hydraulic tightening system on the slide, guided by the two slide columns mentioned above. This plate holds the punch carriers.
The punch carriers, the die carriers, as well as the tools, grains, dies, and pullers are provided by MRE

The preparation facility consists of a homing area where the sliding tool block coming on its roller slide bars is tightened between two vertical plates. Each side of the tool block is locked on each of the plates. Le plateau qui reçoit la plaque porte-poinçon, est déplacé horizontalement par un vérin hydraulique permettant d’ouvrir totalement le bloc-outil. En fin de course le plateau tourne de 90°à l’aide d’un vérin hydrauliq ue autour d’un axe à sa base et présente les porte-poinçons verticalement vers le haut, pour un accès aisé. Le plateau qui reçoit la plaque porte- matrice, est ensuite basculé de 90°à l’aide d’un vérin hydraulique autour d’un axe situé à sa base de telle sorte à présenter les matrices verticalement et permettre un accès plus aisé par le haut. Une potence pivotante équipée d’un palan électrique permet d’extraire les outils côté porte poinçon et porte matrice.

Page: 7/30 .

.docx Schéma de principe de l’équipement périphérique de changement du bloc-outil et du poste de préparation.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32.

Page: 8/30 .

est monté par clavetage sur cet arbre. réalisé en acier allié au chrome molybdène. Un raccord cannelé permet le raccordement provenant de la pompe. La sortie de la machine est organisée pour recevoir le tapis de sortie et la récupération du lubrifiant. Le coulisseau lié au pied de bielle par un axe de forte dimension est réalisé en acier mécano-soudé. Il est piloté par un variateur de vitesse permettant de varier la cadence de 15 à 36 cycles par minute. Cette presse possède donc une cinématique à double harnais. Un codeur est monté en extrémité de l’arbre à excentrique et permet de gérer la synchronisation de l’automatisme. La semelle est équipée d’un système de serrage hydraulique suffisamment dimensionné pour maintenir la plaque côté porte-poinçon du bloc-outil. L'entraînement de la machine se fait par un moteur à courant alternatif monté sur une tablette suspendue au sommet de la presse. il est conçu pour éviter les concentrations de contraintes et les risques de rupture à la fatigue et est monté dans le bâti sur des douilles en bronze anti-grippage. Il est guidé dans le bâti par des glissières réglables en bronze. permet le réglage de la course du coulisseau sur six positions : course 440500. La tête de bielle et le pied de bielle sont garnis de bronze antigrippage. Un pignon en acier allié au chrome molybdène. et rendu solidaire de l’arbre par un système de roue à crabot. Le mouvement est transmis au volant d'inertie par des courroies. La commande de ce système est entièrement motorisée et s’effectue à partir du pupitre de commande. Elle est équipée d’un détecteur pour comptage des produits réalisés. et ensuite retransmis à l’arbre rapide par un embrayage / frein (de taille adaptée). Page: 9/30 . Un orifice judicieusement placé en face de celui prévu sur le bloc-outil. traité.2. Il entraîne une roue dentée solidaire d’un arbre à pignon. piloté par une vanne de sécurité électro-pneumatique. Le variateur est installé dans l’armoire électrique. La bielle est montée sur ce second excentrique par l’intermédiaire de bagues en bronze dur.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. Le tablier est aménagé pour recevoir le bloc -outil (coté porte matrice) et est équipé d’un système de serrage hydraulique largement puissant. permet le passage du lubrifiant de la machine vers le bloc-outil.630-770-890-1000. Lui-même. L’arbre rapide est porté par deux roulements à rouleaux sphériques. forgé et traité dans la masse. DESCRIPTIONS DETAILLEES La machine : Le bâti très rigide et dimensionné en conséquence est réalisé en acier laminé ayant reçu un recuit de stabilisation après soudure. Ce nouveau train d’engrenage entraîne une roue solidaire de l’arbre à excentrique. Un deuxième excentrique monté sur l’excentrique de l’arbre. Sa conception monobloc et le positionnement de renforts permettent une grande rigidité.docx 3. Il est équipé d’un système de réglage en Z de course 300 mm permettant de varier la distance entre la table et la semelle du coulisseau de 800 à 500 mm (à course 1000) et de 1080 à 780 mm (à course 440).

est légèrement incliné vers le haut de manière à vider les produits du lubrifiant avant qu’ils ne tombent dans le chariot de sortie (non fourni). Afin d’utiliser l’information de la mesure pour vérifier la dérive du process. il inclut un agitateur. Le capteur est judicieusement implanté de telle sorte à mesurer l’effort sur le coulisseau et d’être suffisamment protégé. La procédure de re-calibrage du système est à inclure dans la documentation Le matériel choisi est de marque HBM Type du boîtier de contrôle MP85 ADP Fast Press L’éclairage au poste de travail est prévu par deux lampes tubes étanches situées dans le laboratoire de part et d’autre du coulisseau. où est situé le chariot. La face avant est fermée par un écran transparent fixe monté vissé sur le bâti et assurant une étanchéité suffisante pour contenir l’arrosage des outils. Le pilotage de la machine se fait par un pupitre orientable présenté à l’avant de la machine. Les équipements périphériques Le système de lubrification des outils Il utilise de l’eau savonneuse et est implanté si possible au niveau de la fosse et de telle sorte que la récupération du lubrifiant soit la plus efficace. Le bac est en inox d’une contenance de 300 l minimum. Ces éléments seront clairement définis dimensionnés de telle sorte que le client puisse les réaliser. .RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. sous la zone de sortie de la machine. Cet écran est conçu de façon suffisamment solide pour être démonter à chaque conversion de la machine. l’étanchéité de la zone de travail. doit être particulièrement soignée. Il est muni d’un bouton d’arrêt d’urgence. La récupération autour de la table. une résistance de chauffage avec thermostat (pour diluer le savon au démarrage). Un système de contrôle d’effort vérifie le non-dépassement d’un seuil autorisé. La sensibilité du capteur ou jauge de contrainte est <ou égale à 2% de l’effort nominal de la presse. noyé dans le sol permettant la récupération du lubrifiant emporté par les produits. L’étanchéité et la récupération du lubrifiant sont à soigner particulièrement. le système doit être capable d’enregistrer un seuil par opérations et mode de fonctionnement (simple ou double production) et arrêter la machine en cas de dépassement. un filtrage au retour.docx Le tapis de sortie motorisé. Le laboratoire est protégé à l’arrière par 1 porte coulissante étanche qui ferme le passage prévu pour le bloc-outil commandé par vérin pneumatique. suffisamment large pour recevoir les produits provenant de deux tubes (en double production). le filtrage et le retour à la bâche. un contrôle de niveau. L’accès au laboratoire par le dessus est fermé par un écran de protection transparent coulissant. les Page: 10/30 . d’un écran tactile SIEMENS. Il est étudié pour fonctionner en environnement arrosé avec le lubrifiant et transporter des produits chauds (environ 100°) . Sur le plan d’implantation. doit figurer un bac étanche avec caillebotis.

déchargement. . - Elle est équipée de deux chaînes tirantes/poussantes montées à l’extrémité dont le rôle est de déplacer le bloc-outil. sert d’accueil à la zone de préparation du bloc-outil. équipée de deux glissières montées de part et d’autres et venant jusque dans le laboratoire chercher le bloc-outil.docx tuyaux et les connections rapides avec le bloc-outil. 2 Une embase de liaison entre le bâti et le transfert est fixée sur la presse et est solidaire du châssis transfert. transfert du blocoutil : Le châssis mécano-soudé posé sur le sol et assemblé de façon rigide est composé de trois éléments principaux : 1 un châssis constituant le transfert. Le système périphérique de chargement. 3 Une table équipée de 2 glissières alignées dans le prolongement de celles citées plus haut de l’autre coté du transfert.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. un réglage de débit sur chaque sortie. équipé de deux chemins où le chariot transfert est guidé et peut se déplacer sur 1100 mm.

Ce chariot Page: 11/30 .Le chariot transfert double posages est constitué par 4 glissières assurant la continuité du guidage entre la table et la zone de préparation.

Son positionnement et l’alignement entre les glissières doivent être suffisamment précis pour que le bloc-outil actionné par les chaînes tirantes/poussantes se déplace sans accroc. centrés au milieu du bloc. Toutes les dispositions doivent être prises pour que le pilotage de l’ensemble des mouvements soit contrôlé et sécurisé autant pour le matériel que pour l’opérateur ou autres intervenants pouvant se trouver autour. Les Page: 12/30 . Elles sont aménagées pour être guidée par les glissières du système de transfert.outil doit être immobilisé en sécurité. Il existe deux types de bloc-outils : -bloc-outil pour simple production : Les plaques sont aménagées pour recevoir un conteneur simple porte matrice et un porte-poinçon. A l’extrémité des chaînes tirantes/poussantes est monté un crochet commandé par vérin qui permet l’accrochage au bloc-outil. reliées entre elles par deux colonnes de guidage.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. et être puissamment maintenues sur le tablier et la semelle du coulisseau avec le système de bridage hydraulique. La plaque côté tablier est pourvue de deux alésages pour recevoir les tubes de sortie (même remarque que ci-dessus). L’ensemble est piloté manuellement depuis un pupitre séparé monté à proximité et à l’arrière de la machine. La plaque côté tablier est pourvue d’un alésage central recevant le tube de sortie. Les blocs-outils Un bloc-outil est constitué de deux plaques verticales. Le magasin de chaîne est monté en extrémité de chaque coté de la zone d’accueil. d’un diamètre suffisant pour que cette interface soit standard et accepte des produits jusqu’à 65 mm de diamètre. Un ou deux tubes de sortie adaptés au diamètre du produit de telle sorte que ceux-ci puissent passer librement dans les coudes et qu’ils ne se coincent pas entre eux lorsqu’ils se poussent. -Bloc-outil pour double production : Les plaques sont aménagées pour recevoir un conteneur double porte matrice et deux portes-poinçons répartis symétriquement de part et d’autre horizontalement du milieu du bloc. qu’en poussant pour le recharger.docx est mû de manière hydraulique. Un raccord cannelé monté coté intérieur du bloc permet de raccorder un tuyau flexible jusqu’au conteneur porte matrice. La plaque côté tablier est pourvue d’un orifice traversant permettant l’arrivée du lubrifiant. l’étanchéité de raccordement se fait par le bridage face sur face du bloc sur le tablier. Ces deux chaînes fonctionnent simultanément aussi bien en traction pour sortir le bloc-outil de la presse. Lors des transferts le bloc. Un système d’accrochage en acier trempé permet la poussée et la traction du bloc par les chaînes tirantes/poussantes. Il est judicieusement placé pour coïncider avec l’orifice prévu dans le tablier. côté matrice et permettent un centrage et un guidage en translation précis par douilles en bronze autolubrifiant montées sur la plaque destinée au porte-poinçon. Les deux colonnes de guidage précises sont fixées solidement sur la plaque qui se monte sur le tablier. La zone de transfert est protégée par une protection grillagée peinte en jaune.

et arracheurs sont fournis par MRE. Une détection (par fibre ou DP) de l’absence de ce masque arrête la machine. Les tubes de sorties sont fournis par BRET . Le (ou les en double production) système d’alimentation constitué essentiellement d’un canal d’alimentation adapté au produit est monté sur une traverse en partie supérieure du bâti. Compte tenu de l’interfaçage important entre la machine. une revue de conception commune entre BRET et MRE validera les choix de conception.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. Sur ce réceptacle est monté un DP (ou deux en double production) qui vérifie la bonne mise en place du produit. MRE fournira les dimensions des interfaces porte-poinçons et porte matrice. ainsi que l’outillage. les grains. A l’entrée du réceptacle un masque calibré au diamètre du poinçon est arraché en cas de collage d’un étui. . dont l’un est shunté par programme dans le mode simple production. Il faut prévoir le double de ces deux contrôles. et rejoint un réceptacle monté devant le boîtier matrice servant à positionner le produit (Ce réceptacle fait partie de l’outillage et est fourni par MRE). Les DP font parties de la machine et sont à fournir par BRET. Important : La machine est prédisposée pour fonctionner en double production. Le réceptacle et le masque dede contrôle font parties de l’outillage est seront fournis par MRE. les distributions. De fait. matrices. le porte matrice. Le porte poinçon. Il doit pouvoir être déconnecter de la machine pour permettre la sortie du bloc outils. l’outillage.docx tubes de sorties sont légèrement cintrés pour ramener les produits au centre sur le tapis L’alignement des portes matrice avec les portes-poinçon sont fait au montage à l’aide d’un outillage de centrage (fourni par MRE).

Page: 13/30 .

la base côté poinçon est mobile en translation. l’assembla l désassemblag le douill du bloc-o d e l a bas e mobil e . e rte s e com m andébl Le déplacement de la base mobile est o par un vérin hydraulique. et le mouveme nt perpendiculaire d tel so lor d . ils sont chacun articulés autour d’un axe monté sur une base et commandés en rotation par un vérin hydraulique. La base côté matrice est fixe.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32.docx Le poste de préparation du bloc-outil Les plateaux pivotants sont équipés de systèmes de bridage hydraulique servant à maintenir chaque partie du bloc-outil. les deux plateaux sont parfaitement parallèles. De façon similaire. En position verticale. guidée précisément par des rails de guidage à bille ou galet.

Page: 14/30 . Toutes les dispositions doivent être prises pour que le pilotage de l’ensemble des mouvements soit contrôlé et sécurisé autant pour le matériel que pour l’opérateur ou autres intervenants pouvant se trouver autour. La zone de transfert est protégée par une protection grillagée peinte en jaune.L’ensemble est piloté manuellement depuis le pupitre du système de chargement et déchargement du bloc-outil.

du filtre bouché. culot vers la matrice. Un système de contrôle vérifietrès en amont. L’opérateur doit pouvoir retirer le produit aisément sans démontage. 3. Il ne doit pas y avoir d’huile de graissage sur la table. Le système est forcément adapté au produit en fonction du diamètre et de la longueur. Les points de graissage défectueux doivent être rapidement identifiables. Le contrôle du bon fonctionnement de ce système doit se faire de façon continue et arrêter la machine en cas de dysfonctionnement (contrôle de niveau. la possibilité de décharger le bloc-outil hors de la machine sans démontage du ou des systèmes d’alimentation. GRAISSAGE Un système de graissage centralisé et automatique assure la bonne lubrification de tous les points d’articulations. du bon fonctionnement des points de graissage). IMPORTANT : Suivant l’étude de sécurité. lors de la conception. cela signifie que les DP associés sont shuntés par programme en fonctionnement simple production. Page: 15/30 . Prendre en compte dans la mesure du possible. la bonne orientation et la présence du produit. L’implantation de(s) pompe(s) et de la bâche est au niveau de la fosse. L’étanchéité et la récupération des huiles doivent être soignée.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. la zone de préparation peut être équipée de caillebotis. Le système d’alimentation semi-automatique Il consiste en un canal d’amené.docx Une potence pivotante. et de telle sorte que la sortie du canal se situe au dessus du poste à alimenter. Elle est implantée de telle sorte à atteindre les deux zones de préparation : coté porte poinçon et coté porte matrice. IMPORTANT : Les contrôles associés au système de distribution et d’alimentation sont prédisposés pour la double production. de telle sorte à ce que l’opérateur ne puisse s’entraver ou trébucher sur les éléments de guidage au sol. adapté au produit à introduire. Son entrée est étudiée pour que l’opérateur introduise manuellement et aisément les produits à la cadence de la machine. l’arrêt de la machine est commandé. de glissements de la presse. Il est fixé au bâti de la machine l’entrée vers l’avant de la machine à une hauteur convenable pour l’opérateur. ni vidange du canal. Le système prévu pour double production est équipé d’une détection niveau mini . Le produit cylindrique est à alimenter horizontalement dans l’axe de la machine.3. Dans le cas contraire. équipé d’un palan électrique de 500 daN (muni de deux vitesses rapide et lente) permet d’extraire les outils.

et les capteurs ou détecteurs montés sur la machine doivent être auto-contrôlés « self check. L’appui par impulsion sur le bouton Page: 16/30 . choix des programmes (calibreopération) et commande exceptionnelle type moteur en marche arrière -Deux verrines lumineuses montées sur le pupitre.Tous les mouvements doivent être contrôlés.4. » -Les mesures doivent être prises pour assurer la protection de la machine et des différents équipements et détecter au plus tôt tout dysfonctionnement (par exemple : sonde de température sur paliers chargés. les identifier par un marquage de couleur rouge et les mentionner dans la documentation sur la fiche de maintenance . limiteurs de couple. AUTOMATISMES ET SECURITE DES EQUIPEMENTS D’une façon générale : -L’ensemble des équipements est géré par un automate programmable SIEMENS S7 qui pilote les actionneurs électriques. -Automatique cycle par cycle : idem au mode automatique. . Orange clignotant = alarme demandant l’intervention de l’opérateur sans l’arrêt de la machine (appel de produits entrant. acquittement des défauts. réglage -Bouton coup de poing rouge d’arrêt d’urgence -D’un écran tactile pour l’affichage des messages. contrôle de la chaîne cinématique (si des liaisons type chaîne. courroie. paramètres de réglage.docx Si des points de graissage manuel subsistent. l’opérateur doit résoudre les problèmes. 3. les acquitter un par un pour continuer.… sont susceptibles de causer des dégâts) Le pupitre orientable est équipé : Bouton à clé tournante mise sous tension Bouton Marche machine Arrêt machine -Bouton à clé tournante pour choisir le mode automatique. informations préventives. mais l’appui sur le bouton marche de façon continue ou impulsion lance la machine pour un cycle et s’arrête au point mort haut.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32.clignotante) Les défauts sont enregistrés et affichés sur le pupitre. Clé sur position réglage : Ce mode inhibe toutes les sécurités nécessaires au réglage sauf les arrêts d’urgence et l’ouverture des portes qui restent prioritaires. -La synchronisation de l’automate avec le mouvement mécanique se fait par un codeur monté en bout de vilebrequin. etc. une impulsion le bouton marche remet la machine en marche. Un relâchement puis un nouvel appui relance un cycle. informe l’opérateur : Rouge clignotant = défauts et arrêt machine. goupille de sécurité. contrôle du graissage. pneumatiques ou hydrauliques. Tout incident détecté provoque l’arrêt de la machine et demande l’intervention de l’opérateur par une alarme visuelle (couleur rouge. alertes préventives de maintenance) Les modes de fonctionnement de la machine sélectionnés sur l’écran tactile sont : -Clé sur position automatique : -Automatique continu :(par sélection sur l’écran tactile) la machine fonctionne en sécurité et se gère entièrement seule. compteur.

Un programme par opération -calibre est préenregistré dans l’automate. l’appui sur ce bouton lance la procédure d’arrêt du moteur principal. seuil d’effort de travail normal. la machine s’arrête et affiche un message. Le moteur dans un premier temps s’arrête puis repart en sens inverse. L’étude de sécurité effectuée par BRET définira la position et le nombre de bouton d’arrêt d’urgence à implanter sur la machine. En cas de dépassement de l’effort nominal de la presse. Un deuxième bouton de l’écran tactile lance la procédure de mise en marche inverse de la motorisation principale. la commande marche autorise le mouvement. fenêtre de contrôle des détections. En aucun cas ces sécurités ne peuvent être inhibées. distributions. Un compteur total de produits fabriqués et heures de travail accessible par mot de passe permet de connaître l’historique d’utilisation de la presse (accès constructeur-MRE) Un programme de maintenance préventive est pré-programmé et alerte l’opérateur des actions à effectuer. etc. permettra de gérer les contrôles s’y rapportant (contrôles et mesures relatives aux alimentations. Contrôle d’effort : Le système mesure l’effort encaissé par la presse à chaque cycle. comptage. une fois qu’une vitesse suffisante est atteinte. paramètres du système d’alimentation. Cette fonction sert uniquement au dégagement éventuel de l’outillage en cas de casse de fait l’appui sur ce bouton n’a d’effet que si la presse est en mode réglage. Il gère l’ensemble des paramètres de réglages prédéfinis et qui pourront être modifiés en mode réglage tel que par exemple cadence. lorsque la vitesse est atteinte. Si le moteur est déjà en marche. En cas de dépassement du seuil d’effort de travail (un par programme et mode de fonctionnement).RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. (il est entendu que l’effort mesuré est un effort global et non par poste) Page: 17/30 . Toutes les portes d’accès à la machine et aux équipements sont sécurisées et en cas d’ouverture provoque l’arrêt d’urgence. activation de certaines fonctions comme la lubrification. la mise en fonctionnement de la machine est autorisée. le frein arrête le coulisseau. une alarme se déclenche et un message s’affiche demandant la vérification des paramètres du PROCESS ou de l’outillage. valeur d’effort de travail). La date et l’heure plus compteur de nombre de pièces fabriquées avec remise à zéro possible est affiché.docx marche actionne l’embrayage de la même durée et dès que celui-ci est relâché. … Un mode de fonctionnement simple production ou double production. Après la mise sous tension de la machine. l’appui sur un bouton de l’écran tactile lance la procédure de mise en marche de la motorisation principale. La machine exécute un morceau de cycle. la machine s’arrête après trois défauts consécutifs.

par un enregistrement d’un échantillonnage de mesures. une mention spécifique précisant les règles de sécurité à appliquer par l’opérateur pour se protéger doit être précisée au poste de travail et dans la documentation. D’une façon générale. 4.5.E. Page: 18/30 . et positionnés. Le laboratoire de la presse est peint en Blanc avec une peinture résistante aux huiles référence HEMTEL 1550 5.docx La valeur de ce seuil d’effort de travail normal est mémorisée en mode coup pa r coup. DOCUMENTATION Le fournisseur s'engage à fournir une documentation complète en trois (3) exemplaires papiers en anglais.R. Toutefois en cas de dépassements du seuil de 85 dBA. Un plan d’ensemble le défini. Attention prévoir le stockage d’une valeur pour simple et double production. Un ensemble spécial est un ensemble de pièces pré-montées que l’on met en lieu et place d’un autre et pour lequel on ne fait pas de démontage. Ils portent les gravures suivantes : -N°du repère que l’on trouve sur le plan d’ensemble -Calibre pour lequel est destinée la pièce ou ensemble Pour chaque jeu de conversion. un sur support informatique en anglais et un sur support informatique en français. et la valeur maxi. une liste est à fournir : N°pièces ou ensembles spécial / quantité / Plan d’ensemble associé / cotes de réglage éventuelles Pour cette machine. toutes les mesures doivent être prises pour limiter le bruit de la machine et des équipements d’alimentation et de sortie. les pièces ou ensembles spéciaux sont conçus pour être rapidement convertis. PEINTURE La presse est peinte en vert RAL 6011 ainsi que les équipements périphériques Finition structurée selon plaquettes échantillons à fournir par M. l’écart type. 8 jeux sont prévus : -1er étirage simple production douille 30x165 -2eme étirage simple production douille 30x165 -3eme étirage simple production douille 30x165 -1er étirage simple production corps obus 40x52 -2eme étirage simple production corps obus 40x52 -3eme étirage simple production corps obus 40x52 -4eme étirage simple production corps obus 40x52 -1er étirage simple production douille 40x52 6. Ils sont identifiés et repérés sur des plans d’ensembles. 3.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. PIECES SPECIALES POUR CONVERSION Une pièce spéciale est une pièce isolée que l’on remplace pour s’adapter au produit. NIVEAU SONORE Conformément au normes européennes en vigueur. (5 pièces de dimension 150 x 150). et une analyse statistique donnant la moyenne. ni réglage pour le transformer : Il est affecté à un produit.

les étanchéités à prévoir en fond de fosse. manutention et d’installation des équipements.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. l’arrivée des énergies (électrique. Relevé de mesure de bruit en production • • Les documents plans seront fournis en support informatique au format DXF pour les nouveaux plans et au format PDF pour les anciens plans sur calques. à livrer au plus tard à fin janvier 2009. pupitres ou toutes inscriptions de sécurité sont en ANGLAIS . Procédure de ré-étalonnage du système de mesure d’effort. sont apposées par BRET constructeur de la machine. les bacs de rétention + caillebotis sous la sortie. Une plaque commune MANURHIN BRET/BLISS ainsi que le numéro machine MRE seront ajoutés.E. numéro de la machine et plaquette C. un puisard de vidange. eau.docx Une documentation provisoire en français sur support informatique sera fournie à MRE 2 mois avant la réception interne. Les plans d’implantation et de la fosse précisant les charges au sol à contenir. (format DXF ou DWG) Une procédure de déchargement. les tôles de fermetures entre les bords de fosse et la machine. Les étiquettes sur les armoires. Elle comprendra tous ce qui est demandé par la directive européenne et notamment: • • • • • • • • • • • • • Le descriptif de fonctionnement de l’installation complète machine et équipements (manuel opérateur) Les opérations de conversion Tous les plans d'ensemble relatifs à la machine et permettant une identification aisée des pièces constituantes. Diagramme des mouvements Programme de l’automate Schéma électrique Schéma pneumatique Schéma hydraulique Schéma de graissage Fiche de maintenance. Les documents textes seront fournis sur support informatique au format WORD. AFFICHAGE ET PLAQUETTES Les plaques raison sociale. NOTA : Tous les plans seront fournis avec un double cartouche aux logos MRE & BRET 7. La présentation et les chapitres traités suivront le modèle de documentation MRE. accès. air) qui sont. EXCEL. caniveau de passage de câble. précisant les actions et fréquences de graissage et huiles préconisées et quantité des réservoirs Les notices techniques des matériels du commerce si possible en anglais.

Page: 19/30 .

11. l’identifiant de chaque composant sera celui que l’on retrouve sur le dessin d’ensemble concerné. Les distributeurs pneumatiques seront si possibles regroupés dans une armoire pneumatique. La documentation livrée avec les équipements précise la nature des risques. ils seront situés dans une zone exempte d’huile ou lubrifiant. SECURITE L’ensemble des équipements est étudié conformément à la directive européenne 98/37/CEE.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. En cas d’incapacité pour BRET de fournir des pièces fabriquées suivant plans. Cette liste sera présentée ensemble par ensemble. les précautions à prendre pour l’utilisation et la maintenance des équipements Tous les équipements mécaniques devront être conformes aux réglementations de sécurité et protections de l'environnement européen (Normes CE). 9. La certification globale est assurée par BRET et devra fournir une déclaration CE de conformité. les protections à mettre en œuvre. Toutes les dispositions de conception relatives à ce type de machine en matière de protection des utilisateurs doivent être mises en œuvre en fonction des risques auxquels ils sont exposés. Il en est de même pour tous les répartiteurs et ampli de fibre optique ou tout matériel sensible. Ces étiquettes seront en langue anglaise. l’item. STP-D42716 Le matériel électrique est implanté dans une armoire électrique climatisée à côté de la machine. PIECES DE RECHANGE BRET proposera une liste de pièces de rechange mécanique.docx 8. si pour des raisons de temps de réponse. BRET s’engage à fournir les plans de détails afin d’en permettre la fabrication. Cette liste approuvée. pneumatiques: N°STE-D42716. Le choix d’un matériel du commerce prendra en compte cette exigence. PNEUMATIQUES Le matériel et normes appliqué sont décris dans les spécifications spécifique des équipements électriques. La longueur des câbles est de 10m maxi à définir en fonction de l’implantation client. le n°de plan et la désignation. 10. les pièces s’y rapportant seront identifiées par une étiquette spécifiant la machine. la quantité. EQUIPEMENTS ELECTRIQUES. Il est entendu qu’une pièce de rechange est interchangeable pour le client final sans réglage mécanique. électrique pour cinq ans de travail (10000 h) qui seront validées par MRE. SUIVI Page: 20/30 . BRET s’engage à fournir des pièces de rechanges pendant une durée de 10 ans après mise en œuvre de la garantie. ils doivent être implantés au plus prêt des actionneurs.

docx Outre les étapes définies au chapitre RECEPTION. MRE avec l’aide de BRET testera l’outillage. Mécanicien monteur. Durant cette formation. Un automaticien.E.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. et vérifiera le produit réalisé suivant les instructions du process client. de l’automatisme. Elle permettra au personnel de MRE qui ira sur chantier de conduire et maîtriser l’équipement en toute sécurité. éventuellement accompagné des représentants du client final sur demande à accéder à ses locaux à tous moments pour suivre l’avancement des travaux. sera assurée par BRET. de comprendre le fonctionnement des différents organes. 12. d’être à même de régler les points prévus. Le personnel MRE qui sera mis à disposition aura les compétences de base nécessaires : Un Ingénieur Etudes. FORMATION / TEST DE L’OUTILLAGE Une formation des représentants de M. et connaître les mesures de maintenance à effectuer. qui jalonnent le déroulement du contrat. Une quantité de 500 produits dédiés à ces tests sera fournie par le client. BRET s’engage à laisser les représentants de MRE. Mécanicien régleur.R. La durée prévue 1 semaine MRE effectuera la formation du personnel du client chez BRET durant la phase réception usine La durée prévue 1 semaine . de convertir la machine dans chaque opération.

Page: 21/30 .

et un automaticien durant 2 semaines pour assister la mise en route avec l’aide des techniciens MRE.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. BRET met à disposition un mécanicien durant 4 semaines. L’ébauche de la documentation technique associée Cette étape pourra être réalisée en plusieurs rencontres tout au long du déroulement (vérifications de conception partielles permettant de mettre en fabrication des éléments validés) La réception provisoire chez BRET. comprend : BRET informe MRE par écrit que le matériel est prêt en conformité avec le planning. Le gel des dimensions de l’interface outillage. La réception des études. parallélisme du coulisseau avec la table au PMH et au PMB. RECEPTION La réception de l’ensemble de l’équipement est réalisée en plusieurs étapes suivant planning annexe n°PB-D42716 : -Réception des études -Réception provisoire chez BRET -Réception avec le client final chez BRET -Réception finale sur le site client final Chacune des réceptions fera l’objet d’un rapport de conformité factuel et contradictoire établi et signé par les deux parties. La conformité aux normes de sécurité. Vérification de l’interfaçage avec l’outillage. MRE vérifie la conformité de l’équipement au contrat client final et aux spécifications techniques demandées. hydraulique. La présentation du plan d’implantation et des aménagements « génie civil » à prévoir. et de l’installation des équipements suivants les recommandations fournies. 14. de l’ouverture des caisses. pneumatiques. graissage. sanctionnée par un PV de réception interne. Les schémas électriques. sanctionnée par une Fiche de vérification de la conception. …) doit être fourni. MRE supervisera les opérations. La liste prévisionnelle des pièces de rechange. etc. INSTALLATION Le client est responsable du déchargement. Un procès verbal de contrôle des qualités dimensionnelles et géométriques usuelles de la presse (planéité de la table. Les marquages.docx 13. Fonctionnement à vide (dans la mesure du possible). Les mesures de protection prises et équipements de sécurité de l’équipement. comprend : Une revue des dessins d’ensembles présentés dans un état d’avancement levant toutes incertitudes sur les principes retenus avec approbation de MRE. L’analyse fonctionnelle de l’automatisme. perpendicularité de la course du coulisseau par rapport à la table. . L’analyse des risques relatifs à la sécurité des personnes.

Page: 22/30 .

Les tests en fonctionnement durant deux heures de productions pour chaque opération avec une efficacité de production>85% Qualité de la production conforme aux plans contractuels dimensionnels du client. Durée de la réception une semaine Après acceptation par MRE et BRET des réserves éventuelles émises par le client et leurs réalisations et l’accord administratif de MRE assurant des autorisations législatives. prise en main par le client…) La réalisation de toutes les réserves émises du client et acceptées par MRE et BRET. désignation en anglais. pneumatiques. Un exemplaire sera remis à MRE La manutention et la mise sur camion sont à la charge de BRET Le transport est à la charge de MRE Page: 23/30 . organisée par MRE. l’emballage et la mise sur camion sont autorisés La validation finale chez le client . 15. est sanctionnée par un PV de préréception client qui autorise l’expédition et comprend : La vérification avec le client de la bonne réalisation des équipements du contrat.RQST‐BRET‐20091022‐PAE32. La réception avec le client final chez BRET. La finalisation des prestations associées au contrat (formation.docx La conformité des équipements électriques. Chaque élément sera « itemisé » suivant cette liste. PRE. validation du fonctionnement. le réseau TELIS auquel appartient notre emballeur habituel est à même de réaliser la prestation. du repérage et étiquetage. Les tests en fonctionnement pour chaque opération seront effectués avec 500 produits fournis par le client. est à mettre à l’intérieure de chaque caisse. EXPEDITION / TRANSPORT L’ensemble de l’équipement sera emballé et protégé contre la pluie. Le marquage des caisses sera effectué par BRET suivant nos instructions. Une copie de la liste de colisage avec un contenu détaillé comportant n° item. est sanctionnée par un PV de réception Finale qui démarre la période de garantie et comprend : Une dernière vérification des équipements implantés et en situation avec l’assistance de BRET. des messages La documentation technique associée à la machine Elle démarre la formation du personnel MRE et autorise MRE d’une part à effectuer les essais avec l’outillage et à inviter le client pour programmer sa formation et la pré-réception. hydrauliques. organisée par MRE . La structure et les commentaires du programme de l’automate Le contrôle des modes de fonctionnement. quantité. Traitement du bois requis. la corrosion et les éventuelles détériorations pouvant être causée durant le transport ou un long stockage : Emballage maritime 4C selon les normes SEI avec housse thermosoudable et sachets déshydratants dans la caisse. selon les normes NIMP15 (un certificat de traitement est à fournir « FUMIGATION CERTIFICATE » A titre d’information. du câblage. des affichages.

Ce devis sera transmis au client par MRE. 17.ANNEXES .RQST‐BRET‐20091022‐PAE32.PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES ASSOCIEES Un devis de manutention et d’implantation sur le site du client sera demandé par la société BRET à une société française spécialisée pour ce type de travaux.docx 16.

Page: 24/30 .

docx Presse ¾ AVANT 3/4 ARRIERE .RQST‐BRET‐20091022‐PAE32.

Page: 25/30 .

docx Changeur bloc-outil Poste de préparation .RQST‐BRET‐20091022‐PAE32.

Page: 26/30 .

docx Bloc-outil Alimentation .RQST‐BRET‐20091022‐PAE32.

Page: 27/30 .

docx Alimentation + distribution .RQST‐BRET‐20091022‐PAE32.

Page: 28/30 .

docx .RQST‐BRET‐20091022‐PAE32.

Page: 29/30 .

RQST‐BRET‐20091022‐PAE32.docx .

Page: 30/30 PDF to Word .