You are on page 1of 23

Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

Centre d'Information et de Gestion des
Migrations (CIGEM), Mali
www.cigem.org

Inauguration le 6 Octobre 2008 à Bamako, Mali
Contenu du dossier de presse

I) Informations pratiques: 1) Agenda indicatif

2) Personnes de contact

3) Formulaire d'accréditation presse

4) Information pour les média audiovisuels

5) Renseignements pratiques sur le Mali

II) Contexte du CIGEM: 6) Fiche d'informations sur le CIGEM

7) Cadre politique du CIGEM

8) Questions fréquemment posées sur le CIGEM

9) Bref historique du CIGEM

10) Etude sur les questions migratoires au Mali

11) Communiqué de presse – 23 octobre 2007
"Création d'un Centre d'Information et de
Gestion des Migrations"

12) Communiqué de presse - 9 février 2007
"Réunion de Haut Niveau Union Européenne –
Mali sur les Migrations et le Développement"

Projet financé par l'Union Européenne
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

1) Agenda indicatif

L'agenda définitif ainsi que les lieux, horaires et modalités pratiques pour le
déroulement du 6 octobre 2008 seront remis au moment de l'accréditation à
Bamako.

Les temps forts prévus pour la journée du 6 octobre 2008 sont :

ƒ Inauguration du Centre d'Information et de Gestion des Migrations (CIGEM) en présence
du Chef de l'Etat malien et du Commissaire européen au Développement et à l'Aide
humanitaire.

ƒ Conférence de Presse en présence du Ministre des Maliens de l'Extérieur et de
l'Intégration africaine et du Commissaire européen au Développement et à l'Aide
humanitaire.

ƒ Table ronde sur les problématiques migratoires en Europe et en Afrique, à destination
des décideurs et acteurs nationaux, régionaux et internationaux

ƒ Vernissage de l'exposition "Des Hommes et des Frontières", photographies de Kays Djilali
et Anaïs Pachabézian, Association CISP

2

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

2) Personnes de contact

CIGEM
Tel : + 223 223 85 63/ + 223 223 85 54
Site WEB : www.cigem.org

ƒ Abdoulaye Konate, Directeur Régisseur
E-Mail: akonate@cigem.org, GSM : + 223 673 47 70

ƒ François Kieffer, Conseiller Technique du Directeur
E-Mail : fkieffer@cigem.org

ƒ Kadiatou Sidibé Diallo, Chargée de communication
Email : kdiallo@cigem.org, GSM +223 646 46 19

Commission européenne
À Bruxelles
ƒ Myriam Cornillet, Office de cooperation EuropeAid, responsable relations media
Email: myriam.cornillet@ec.europa.eu, Tel: + 32 2 299 25 23

ƒ John Clancy, Porte-parole pour l'aide humanitaire, le développement et les relations avec
les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique
E-Mail: john.clancy@ec.europa.eu, Tel: +32 2 295 37 73

Délégation au Mali
Tel : + 223 222 11 03
Site web : www.delmli.ec.europa.eu

ƒ Roland Johansson, Conseiller Politique
E-Mail: roland.johansson@ec.europa.eu

ƒ Emilie Leroux, Chargée de Programme
E-Mail: emilie.leroux@ec.europa.eu

ƒ Kédidia Mossi, Chargée de l’Information et de la Communication
Email: kedidia.mossi@ec.europa.eu

Ministère des maliens de l'étranger et de l'intégration
africaine

ƒ Mohamed Sacko, Chargé de communication du Ministère des Maliens de l’Extérieur et de
l’Intégration Africaine
Email: princesacko@yahoo.fr, Tel: + 223 673 32 64

3

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

3) Formulaire d'accréditation presse pour
participer à l'inauguration du CIGEM le 6
octobre 2008

à renvoyer par courrier postal, par email ou par fax accompagné d'une photocopie de la
carte de presse en vigueur ou d'une pièce d'identité en cours de validité (techniciens) avant
le 29 septembre 2008 à:
Charlotta Asplund,
Information & Communication Officer
European Commission
EuropeAid Co-operation Office
Unit 04 - Information, Communication and Front Office
Rue de la loi 41, bureau 06/60
B-1049 Brussels
Tel: +32 2 298 54 80
Fax: +32 2 299 64 07
e-mail: charlotta.asplund@ec.europa.eu

ou à

Kadiatou Sidibé Diallo
Chargée de Communication
CIGEM
Tel : +223 85 63 / 85 54 ou GSM : +223 646 46 19
Fax : +223 223 85 59
e-mail : kdiallo@cigem.org

Les demandes qui ne seront pas accompagnées de ces documents ne pourront pas être
prises en compte. Les badges devront être retirés sur présentation d'une pièce d'identité et
de la carte de presse ou carte professionnelle, les 2 et 3 octobre de 14h30 à 17h30, les 4
et 5 octobre de 9h00 à 18h 00 et le lundi 6 octobre de 7h00 à 8h00 à l'adresse
suivante:

CIGEM
Quartier ACI 2000,
Avenue du Mali
Bamako, Mali
Tél: +223 85 63/ 85 54

La présente demande d'accréditation ne concerne pas l'accès des journalistes aux
aéroports, gares (autorisations spéciales) ou l'autorisation de filmer des scènes sur
la voie publique.

Ces types d'autorisation doivent être sollicitées auprès du :

Directeur Général
Centre National de Cinématographie du Mali
Bamako
Tel : (+223) 221 59 13
Fax : (+223) 221 77 62

4

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

Demande d'accréditation pour participer à l'inauguration du CIGEM
le 6 octobre 2008

(à renvoyer selon les modalités définies précédemment)

Formulaire individuel

Coordonnées

Nom :

Prénom :

Nationalité :

Adresse :

Date de naissance :

Lieu de naissance :

Passeport / CNI n° :

Délivré par :

Media

Nom du media :

Nationalité du media :

Adresse :

E-mail :

Téléphone :

Fax :

Presse écrite ou agence o Radio o
Télévision o Journaliste o
Photographe o Cameraman o
Technicien o

Je certifie que les informations données ci-dessus sont exactes et complètes. Une fausse
déclaration m'exposerait à un refus d'accréditation.

Date et signature de l'intéressé(e):

Les accréditations donnent accès aux événements suivants :
- Inauguration du Centre d'Information et de Gestion des Migrations
- Conférence de Presse
- Débat radio télévisé
- Table ronde
Un programme détaillé spécifiant les heures et lieux sera remis au moment de
l'accréditation.

5

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

4) Informations pour les média audiovisuels

Vidéoclip sur le CIGEM au Mali

Un vidéoclip fournissant des images gratuites et libres de droits pour les chaînes de
télévision a été produit en amont de l'ouverture du CIGEM au Mali.

Ce vidéoclip inclut les images suivantes:
Aéroport de Bamako
Gare de Bamako
Scènes de vie quotidienne à Bamako
Plans extérieurs du CIGEM
Formation du personnel d’accueil du CIGEM
Réunion entre migrants
Emploi dans une grosse société (Embalmali)
Main d’œuvre rurale en action
Interviews:
ITV Giacomo Durazzo, Chef de la Délégation européenne au Mali
ITV Badra Alou Macalou, Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l'Intégration
Africaine
ITV Catherine Hiles, Assistante technique au CIGEM
ITV Abdoulaye Konaté, Directeur du CIGEM
ITV Ibrahima N’Diaye, Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle
ITV Mamadou Diakité, Coordinateur du programme Migrants de l’ONG AIDE
ITV de refoulés maliens et candidat au départ

Pour obtenir une copie de la vidéo en format professionnel, veuillez contacter
Mostra:
MOSTRA
Globe Village
chée d'Alsemberg 1001
1180 Brussels
Belgium
www.mostra.com
Tel.: + 32 2 537 44 00
Fax: + 32 2 537 21 67
E-mail: mostra@mostra.com

Ce vidéoclip sera également distribué par Europe By Satellite (EbS), le service de
télévision par satellite gratuit de l'Union européenne.
Pour connaître la date de diffusion sur EbS, veuillez consulter la grille des horaires

6

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

sur le site EbS: http://ec.europa.eu/avservices/ebs/schedule.cfm
Le vidéoclip peut être téléchargé après un enregistrement sur le site du service
audiovisuel de la Commission:
http://ec.europa.eu/avservices/support/support_faq_en.cfm#68

Images de l'inauguration le 6 Octobre 2008
Le jour de l'inauguration du CIGEM, EbS sera sur place à Bamako pour couvrir les
évènements ouverts aux medias. Ces images seront directement diffusées sur EbS.
Veuillez consulter la grille des programmes sur le site EbS pour connaître l'horaire
de diffusion le 6 Octobre: http://ec.europa.eu/avservices/ebs/schedule.cfm
Pour toutes relatives à la couverture le 6 octobre par EbS, veuillez contacter EbS
Newsdesk:
Tel : +32 2 296 41 06
Fax : +32 2 230 12 80

7

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

5) Renseignements pratiques

TRANSPORT

Compagnies aériennes desservant Bamako
Air Algérie www.airalgerie.dz, + 223 222 31 59
Air Burkina www.air-burkina.com, + 223 221 01 78
Air France www.airfrance.fr, + 223 222 22 12
Air Sénégal International www.air-senegal-international.com, + 223 223 98 11
Compagnie aérienne du Mali www.camaero.com, + 223 229 91 00
Royal Air Maroc www.royalairmaroc.com, + 223 221 61 05

Agences de voyages au Mali
Azur Voyages + 223 223 64 32
ESF Travel + 223 222 51 44

Location de voitures

ƒ Bambaratours + 223 229 23 73/77
ƒ Agence de location des Véhicules Soleil
M.Karamoko Traoré + 223 604 90 82 / + 223 673 97 26
ƒ Ortiz Voyages, www.ortiz-voyages.com
M.Diahara Traoré + 223 221 35 63 / +223 490 11 48 /+223 648 04 37
ƒ Maxi Car,
M.Oumar Cheik Ouattara + 223 224 25 25 / + 223 698 71 77
ƒ M. Fousseiny Sangaré
Hôtel Kempinsky – Hôtel Salam + 223 631 88 54

Coût du taxi à Bamako : la course en centre ville est au minimum à 750 F CFA (1,14€). Le
prix varie entre 750 FCFA et 2500 F CFA selon la distance. La course à l’aéroport est au
minimum de 5000 F CFA (7,6€).

VISA
Il convient de vérifier les dernières informations sur les visas auprès des
représentations maliennes dans les pays tiers. Vous trouverez leurs coordonnées et
pays de juridiction à cette adresse web:
http://www.maliensdelexterieur.gov.ml/mes_photos/Maliext.pdf
Par exemple, depuis la France, le visa délivré pour un ressortissant français
est d'une durée de 30 jours, son coût est de 28 euros.
ƒ Consulat Général du Mali à Paris, 64 Rue Pelleport, 75020 Paris, + 33 1
48 07 85 85, http://www.consulat-mali.fr/
L'adresse de la représentation diplomatique du Mali en Belgique est :
ƒ Ambassade du Mali à Bruxelles, 487 avenue Molière, 1060 Bruxelles, +
32 2 345 74 32,
NB : les compagnies aériennes n'embarquent pas les passagers non pourvus de
visa.

8

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

TELECOMMUNICATIONS – ACCES INTERNET
L'indicatif du Mali est + 223.

Au Mali, Orange et Malitel sont les deux opérateurs de téléphonie portable. La compatibilité
avec les opérateurs européens doit être vérifiée depuis l'Europe ou en appelant :
ƒ Agence ORANGE : carte SIM à 2000 FCFA (3,04€)
ACI 2000 (Rond point Eléphant), Tel : + 223 499 90 00
ƒ Agence MALITEL : carte SIM 3120 FCFA (4,75€)
Centre Ville (près du Carrefour des Jeunes), Tel : + 223 222 46 56
A Bamako, il est facile de trouver des Cybercafés, la plupart des hôtels sont dotés d'accès
internet. Pour information :
Accès WIFI (hall + chambres) : Mirabeau; Azalaï Nord-Sud; Azalaï Salam; Radisson SAS;
Laico Amitié Bamako
Accès WIFI (hall) accès Ethernet (chambres) : Azalai–Grand Hôtel ; Laico El Farouk
Accès WIFI (hall) : Hôtel Mandé

HOTELS ET RESTAURANTS

Où dormir…
ƒ Azalai-Grand Hôtel**** Centre ville, location voitures.
http://www.azalaihotels.com/grand.php / Tel : + 223 222 24 92
ƒ Laico El Farouk ***(anciennement Kempinski El Farouk). Centre ville, près du fleuve.
http://laicohotels.com/ Tel : + 223 222 30 30.
ƒ Mandé Hôtel*** Cité du Niger, au bord du fleuve.
www.mandehotel.com/ Tel : + 223 221 19 95
ƒ Mirabeau*** Centre ville.
www.hotelmirabeaubko.net/ Tel : + 223 223 53 19
ƒ Azalai-Nord Sud *** ACI 2000 (non loin du CIGEM).
http://www.azalaihotels.com/nordsud.php / Tel : + 223 229 69 00
ƒ Azalai-Salam*****Quartier du Fleuve / Pont El Farouk
http://www.azalaihotels.com/salam.php / Tell : + 223 222 12 00
ƒ Radisson SAS***** ACI 2000 (non loin du CIGEM). Tel : + 223 429 00 00
http://www.radissonsas.com
ƒ Laico Amitié Bamako *****(ancien Amitié-Sofitel). Centre ville.
http://laicohotels.com / Tel: + 223 221 43 21

Où manger…
Cuisine africaine
ƒ Akwaba Hippodrome, rue 235; Tel + 223 221 06 45
ƒ Bla Bla Bar Hippodrome
ƒ Le Bafing Quartier du Fleuve
ƒ Le Savana Hippodrome Tel : + 223 631 41 56
ƒ San Toro (pas d'alcool). Missira II, route de Koulikoro; Tel : + 223 221 30 82

Cuisine internationale
ƒ Le Patio (Centre Culturel Français), Quartier du Fleuve, Tel : + 223 222 07 25
ƒ Amandine Badalabougou, Tel : + 223 222 11 71
ƒ Le Relais Quinzambougou, vers Diama, Tel : + 223 221 02 29

9

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

ƒ Le Relax, Hippodrome, Tel : + 223 221 79 18
ƒ Da Guido, Hippodrome, Tel : + 223 679 01 35 / + 223 632 77 88
ƒ Appaloosa, Quartier du Fleuve, Tel : + 223 222 15 14

Cuisine asiatique
ƒ Asia Rue Sotuba à Quinzambougou; Tel : + 223 221 22 48
ƒ Sokhothaï. Quartier du Fleuve; Tel : + 223 671 10 51

Cuisine Française
ƒ Le Café du Fleuve Quartier du Fleuve, + 223 918 91 43

SANTE

Assurance

Il fortement conseillé de visiter votre médecin (éventuellement votre dentiste) et de
souscrire à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et le rapatriement
sanitaire.

Paludisme

Le paludisme étant endémique au Mali, il est nécessaire de prendre les dispositions
nécessaires pour la prévention (médicaments, sprays, crèmes, diffuseurs électriques,
moustiquaires) et de consulter immédiatement un médecin en cas de fièvre.

Vaccinations

La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire.

Numéros utiles
URGENCES : Service des urgences de l’hôpital Gabriel Touré: + 223 222 27 12/
+ 223 223 07 80
URGENCE POLICE: + 223 222 51 37
Direction nationale de la Police à Bamako: + 223 222 52 27/
+ 223 222 52 28/
+ 223 222 44 05
POMPIERS: + 223 222 20 11

Centre médicaux et cliniques
Clinique Pasteur (ACI 2000) ; Tel : + 223 229 10 10
Centre médico-social – CMS (quartier du fleuve); Tel : + 223 229 10 10
Hôpital Gabriel Touré; Tel : + 223 222 27 12
Hôpital Point G; Tel : + 223 222 50 02

Il est conseillé de s’abstenir de boire l’eau du robinet, de manger des jus frais ou
des fruits et légumes crus non pelés, et d’aliments insuffisamment cuits (viande,
lait, poisson). Veillez à laver fréquemment et soigneusement les mains avant
chaque repas.

Pour des informations plus complètes, visitez la rubrique « Conseils aux voyageurs » sur le
site de l’Ambassade de France au Mali à l’adresse http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-
aux-voyageurs_909/pays_12191/mali_12287/index.html

10

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

BANQUES (change, Visa, Mastercard)

1€ : 655.957 FCFA

Il est possible de changer des euros dans les principales banques. Celles disposant de
distributeurs de billet acceptant les cartes de retrait international sont :

Carte Visa :
Bank Of Africa (face à l'Hôtel Laico Amitié Bamako); Tel : + 223 221 42 94
Ecobank (Quartier du Fleuve); tel : + 223 270 06 00
BICIM – BNP (Quartier du Fleuve); tel : + 223 270 07 00
Banque de Développement du Mali (Quartier du Fleuve – Square Lumumba); tel : + 223 222
20 50

Mastercard :

Banque Atlantique (Quartier Badalabougou); tel : + 223 270 28 75

Contacts des AMBASSADES ET REPRESENTATIONS DES ETATS MEMBRES

Allemagne + 223 222 37 15
Belgique + 223 221 96 22
Danemark + 223 223 07 73
Espagne + 223 223 65 27
France + 223 497 57 57
Pays Bas + 223 221 95 72
Suède + 223 223 36 17

SECURITE

Les déplacements de nuit sont fortement déconseillés dans tout le pays et le port de la
ceinture de sécurité pour les voitures et du casque pour les motos est impératif. A Bamako, il
est déconseillé de se déplacer seul à pied dans certains quartiers excentrés à la nuit tombée.
Il est vivement recommandé aux voyageurs de se prémunir contre les vols de papiers et d’en
garder sur soi une photocopie.

CLIMAT en octobre

En général sec à Bamako, mais des pluies sont possibles.

PLAN DE BAMAKO

11

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

12

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

6) Fiche d'informations sur le CIGEM

Qu'est-ce que le CIGEM?

Le CIGEM est le Centre d'Information et de Gestion des Migrations à Bamako, Mali. Le
centre est né d'une coopération entre le gouvernement du Mali et notamment le
Ministre des Maliens de l'Extérieur et de l'Intégration africaine, et la Commission
européenne en vue de fournir une réponse au phénomène de la migration. Le CIGEM
se trouve à Bamako et ouvrira ses portes au public pendant l'automne 2008.
Le Centre a pour objectif d'assister le Mali à définir une politique migratoire
malienne en réponse aux préoccupations des migrants potentiels, des migrants
de retour et des migrants résidant à l'extérieur du Mali. Il fournira un guichet
d'information et d'orientation unique pour tous les migrants.

Que va faire faire précisément ce centre?

Les missions du CIGEM sont:

1. l’accueil, l’information, l’orientation et l’accompagnement des migrants potentiels
et des migrants de retour;

2. l’information sur les conditions juridiques de la migration et la sensibilisation de la
population aux risques de la migration irrégulière;

3. la facilitation de la participation des Maliens de l'Extérieur au développement du
Mali, y compris l'analyse de mesures pour réduire les coûts des transferts de fonds
vers le Mali;

4. l’amélioration de la connaissance des phénomènes migratoires.

En quoi ce projet est-il innovant?

Il s'agit d'une approche innovatrice de la problématique de la migration parce qu'elle
crée un lien direct entre Migration, Emploi – Formation Professionnelle, et
Développement. Il s'agit aussi d'une approche pilote qui pourrait inspirer des projets
semblables ailleurs dans la région.

Ainsi, le CIGEM permettra de coordonner, mener, planifier des actions liant la
migration à la formation professionnelle à l'accès au marché de l'emploi. Il
développera des partenariats avec les principaux projets et institutions intervenant
déjà dans ces domaines et facilitera les actions communes. Il pourra ainsi orienter des
migrants économiques potentiels vers des marchés de l'emploi en demande. A terme,
il pourra préparer et accompagner ces migrations économiques en étroite collaboration
avec les institutions nationales compétentes.

Comment le centre fonctionnera-t-il?

Le CIGEM emploiera une équipe malienne d'environ 25 personnes composée comme
suit:
ƒ Directeur-Régisseur
ƒ Comptable
ƒ Chargé de Communication
ƒ Chargé de Suivi/Evaluation
ƒ Informaticien

13

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

ƒ Chef service 'Accueil, Information, Orientation et Accompagnement: assisté par
trois chargés de mission et deux chargés d'accueil
ƒ Chef service 'Etudes, Recherches, Formation et Documentation': assisté par
deux chargés de mission
ƒ Chef service 'Appuis Opérationnels': un chargé de projets de coopération
ƒ De plus, des conseillers / points focaux des services référents de l'emploi et des
principaux partenaires du CIGEM pourront être présents ou effectuer des
permanences au sein du CIGEM :
o Agence Nationale pour la Promotion de l'Emploi (ANPE),
o Agence pour la Promotion de l'Emploi des Jeunes (APEJ),
o Fonds d'Appui à la Formation Professionnelle et à l'Apprentissage
(FAFPA),
o Unités de Formation et d'Appui aux Entreprises (UFAE),
o Transfer of Knowledge through Expatriate Nationals (TOKTEN).

L'équipe du CIGEM sera renforcée par 4 à 5 experts internationaux en matière
organisationnelle; de relations internationales; d'accueil, d'orientation et
d'accompagnement; de migration, de communication et de procédures administratives
et financières.

Le budget du CIGEM

Le budget opérationnel du CIGEM s'élève à 10 M € pour 2007 à 2013, il est composé
des postes suivants:

1. Coûts opérationnels du CIGEM 18%
(Salaires, bâtiment, fonctionnement)

2. Actions CIGEM 20%
(Renforcement institutionnel, recherches et études, accueil,
formations professionnelles, informations/communications,
appuis aux services référents)

3. Actions en coopération avec les Maliens de l'Extérieur 36%
(Projet TOKTEN, CODEV)

4. Experts internationaux 16%

5. Audit, évaluation et imprévus 10%

14

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

7) Cadre politique du CIGEM

Le cadre politique se trouve dans la communication de la Commission du 1er septembre 2005
"Migration et développement: des orientations concrètes". Au lieu de diaboliser le
phénomène de la migration, il faut l'accompagner, le structurer et le gérer au mieux comme
élément humain positif pour l'Afrique et pour l'Europe. Une conférence euro-africaine au
niveau ministérielle "Migration et développement" s'est déjà déroulée à Rabat le 10-11 juillet
2006. Le Sommet entre l'Union Européenne et l'Afrique en 2007 a fixé un nouveau cadre
institutionnel par l'adoption d'un Partenariat sur la migration, la mobilité et l'emploi
entre les deux continents avec deux orientations :

(i) Migration dans un cadre légal

Il faut établir des Centres d'Information et de Gestion des Migrations, informer les migrants
sur les réelles possibilités, offrir de la formation, informer sur les risques de migration
illégale. Le CIGEM au Mali est un pionnier; d'autres centres (au Sénégal, par exemple)
pourraient suivre. Des partenariats de mobilité sont aussi prévus – ce sont des accords
comprenant aussi bien des engagements en termes de réadmission, qu'en termes
d'opportunités de migration légale.

(ii) Migration comme élément positif de développement pour l'Afrique

Il faut exploiter davantage les opportunités offertes par la migration pour le développement.
En 2005, les migrants africains dans le monde ont envoyé +/- 6.5 milliards d'euros vers les
34 pays d'Afrique subsaharienne. La Commission européenne va continuer de soutenir
l'établissement d'un réseau entre les Observatoires pour la migration en Afrique sub-
saharienne, en s'efforçant d'accroître la coopération dans ce domaine. La diaspora est
souvent le lien le plus concret entre les continents africain et européen. La création d'un
dialogue structuré avec la diaspora africaine, ainsi que le soutien de leur rôle dans le
développement du continent africain est une priorité partagée entre l'Union Africaine, qui
considère la diaspora africaine comme sa "sixième région", et l'UE. Ceci sera le sujet
principal du premier Sommet de la diaspora africaine en automne 2008 et de diverses
initiatives du coté européen.

Reconnaissant l'importance élevée des transferts d'argent entre les diasporas et les
populations pour les pays en développement et tout particulièrement en Afrique, la
Commission européenne va soutenir la création de l'Institut Africain des Transferts d'argent
en 2009 sous la responsabilité de la Commission de l'UA et en coopération avec la Banque
Mondiale. La coopération avec nos partenaires africains pour combattre les migrations
illégales et le trafic d'être humains est en cours parallèlement à la promotion de la
collaboration et du dialogue régional sur les vagues de migration particulièrement en Afrique
de l'Ouest.

Un suivi régulier:

Ce Centre fait partie des actions les plus importantes prises au sein du partenariat sur la
migration, la mobilité et l'emploi. Son progrès sera discuté dans la réunion entre les deux
Collèges (la Commission de l'Union Africaine et la Commission européenne) qui se déroule à
Bruxelles le 1 octobre. De plus, une nouvelle conférence euro-africaine sur la migration et
développement est prévue à Paris par la Présidence française de l'UE.

15

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

8) Questions fréquemment posées
sur le CIGEM

ƒ Quelle est la fonction principale de ce centre? Quelles sont ses
missions/activités?

Les principales activités du centre ont trait à:

1. l'amélioration des connaissances sur les phénomènes migratoires;

2. l’accueil, l’information, l’orientation et l’accompagnement des migrants
potentiels et des migrants de retour;

3. l’information sur les conditions juridiques de la migration et la sensibilisation
de la population afin d'empêcher la migration irrégulière;

4. la facilitation de la participation des Maliens de l'extérieur au développement
du Mali

ƒ Pourquoi le Mali?

L'Afrique subsaharienne est en train de prendre de plus en plus conscience des
avantages que la migration peut apporter pour le développement (comme par exemple
via des contributions techniques et financières par la diaspora, des bénéfices mutuels
suite à l'échange de travailleurs) et de la nécessité de réduire au minimum ses effets
négatifs.

Le Mali est le deuxième pays d'Afrique de l'Ouest par la taille. Sa position centrale et ses
frontières perméables en font un pays de transit, d'origine et de destination des flux
migratoires. Le gouvernement malien mène depuis plusieurs années des actions en
faveur des Maliens de l'Extérieur sous la responsabilité d'un Ministère spécifique, il est
actif et a apporté son soutien aux actions dans le cadre des discussions euro-africaines
sur les migrations et s'est montré intéressé par la création de ce centre. Le Mali possède
aussi une agence nationale pour la promotion de l'emploi. Le centre constitue donc un
moyen d'appuyer le gouvernement malien dans ses efforts pour mieux gérer les flux
migratoires.

ƒ Le centre aidera-t-il les migrants potentiels à trouver un emploi en Europe?

Le centre a pour but de fournir aux migrants potentiels des informations sur les
possibilités de migration légale vers l'Europe et vers d'autres destinations, ainsi que sur
les opportunités de formation et d'emploi au Mali même. Pour l'instant, il n'est pas prévu
que le centre aide de manière directe les migrants à trouver un emploi en Europe. Il
contribuera plutôt, à travers les activités d'information et d'orientation, à améliorer
l'employabilité des migrants potentiels et de retour.

Sur demande, le centre aura également la capacité de soutenir les autorités maliennes
dans la négociation d'accords relatifs à la migration de travailleurs avec des États
membres de l'UE et d'autres régions. L'entrée en vigueur de ce type d'accords bilatéraux
étendra les voies légales de la migration du travail.

16

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

ƒ Vers quels pays les Maliens émigrent-ils?

En plus d’une population interne de 12 millions de Maliens, on estime qu'il y a 4 millions
de migrants maliens, dont 3,5 millions résident en Afrique de l'Ouest et 200 000 en
Europe.

ƒ Le centre est financé par la Commission européenne. S'intéresse-t-il
uniquement aux flux migratoires entre le Mali et l'Europe?

Le champ d'action géographique ne se limite pas aux pays européens. En principe, il
peut inclure tout pays ou toute région qui constitue une destination pour les flux
migratoires originaires du Mali. Étant donné que l'énorme majorité des flux migratoires
maliens ont leur origine ou leur destination dans un pays d'Afrique de l'Ouest, cette
sous-région sera probablement une cible importante pour le CIGEM.

ƒ Le centre proposera-t-il des formations professionnelles?

Le centre agira en étroite coopération avec les institutions nationales compétentes en
matière d'emploi et de formation professionnelle et leur accordera son appui, à
commencer par l'«Agence Nationale pour l'Emploi (ANPE)» et l'«Agence pour la
Promotion et l'Emploi des jeunes (APEJ)», qui sont notamment chargées d'accueillir,
d'informer, d'orienter les demandeurs d'emploi, en particulier les jeunes, et de les
intégrer sur le marché du travail.

ƒ S'agit-il d'un centre européen ou malien? Qui dirigera le centre?

La mise en place du centre est financée dans le cadre du 9e Fonds européen de
développement (10 millions d'euros), un financement additionnel pourra éventuellement
être mobilisé au titre du 10e FED. L'objectif est d'aboutir à une institution malienne à
part entière (indépendant des financements communautaires) rattachée au Ministère des
Maliens de l'Extérieur et de l'Intégration Africaine.

Le centre emploiera environ 25 personnes qui fourniront des services de conseil sur les
questions de migration légale ou illégale (y compris en matière d'opportunités d'emploi
et de formation au Mali et à l'étranger), effectueront des travaux de recherche sur les
migrations, traiteront des questions de retour des migrants et favoriseront le rôle actif
que jouent les Maliens de l'extérieur dans le développement du Mali.

ƒ Que fera le centre pour prévenir la migration clandestine?

Le centre fournira un appui au gouvernement malien pour l'élaboration de sa stratégie de
communication nationale visant la prévention de la migration clandestine. Le CIGEM
lancera une campagne contre la migration clandestine, pour faire prendre conscience des
dangers qu'elle représente et pour orienter les migrants potentiels vers les services
référents pour l'emploi.

ƒ Que fera le centre pour les migrants rentrant dans leur pays?

Le CIGEM prévoit différentes actions pour les migrants de retour, volontaire ou pas, en
fonction de leurs profils respectifs et objectifs personnels. Les actions peuvent aller de la
diffusion d'informations utiles pour préparer le retour aux mesures d'accompagnement et
la réinsertion. Chacune des approches a été conçue en vue d'un seul objectif qui est de

17

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

donner au migrant de retour une perspective de réintégration au Mali d'un point de vue
socio-économique. Les actions concernant les migrants retournant au Mali seront
conduites en étroite coopération avec la «Délégation générale des Maliens de
l'extérieur»; elles consisteront essentiellement à aider les migrants à se réinsérer dans la
société malienne.

ƒ Quelles sont les actions envisagées par le centre en matière de
codéveloppement?

Les actions du centre visant à mobiliser la diaspora malienne pour le développement du
pays d'origine seront menées en synergie avec des initiatives existantes dans le but
d'élargir et de renforcer celles-ci.

Le centre assurera un appui au projet de codéveloppement franco-malien (CODEV) afin
d'élargir son public cible et ses activités. Le projet CODEV apporte une aide technique et
financière pour des activités de développement local dans les zones de migration ou
d'investissement privé lancées par les Maliens de l'Extérieur, ainsi que pour des activités
favorisant les échanges culturels entre les jeunes issus de la deuxième génération de
migrants et le Mali. Le centre soutiendra également le projet de «transfert des
connaissances par l'intermédiaire des expatriés» (TOKTEN), géré par le PNUD. Ce projet
cofinance des missions d'appuis et d'échanges techniques de Maliens qualifiés résidant à
l'étranger essentiellement au niveau de l'université. L'objet de ces missions
d'universitaires maliens est notamment l'organisation de cours sur des questions
spécifiques, l'appui à la création de nouvelles formations et établissement de contacts
entre professeurs. Certains étudiants maliens sont suivis dans la préparation de leur
thèse et dans leurs travaux de recherche conjointement par des professeurs maliens de
l'université de Bamako et d'universités étrangères. Le CIGEM soutiendra l'extension du
programme TOKTEN à d'autres domaines que celui de l'enseignement supérieur,
notamment la santé, l'agriculture et le secteur privé et appuiera son élargissement
géographique.

ƒ Quelle sera la politique du centre en ce qui concerne les envois de fonds par les
migrants?

Le CIGEM pourra lancer des initiatives (études, enquêtes…) et appuiera le
développement de produits afin de réduire les coûts de transaction et à renforcer les
effets positifs de ces transferts pour le développement au Mali.

18

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

9) Bref historique du CIGEM

Juillet 2006
Première conférence ministérielle euro-africaine sur la migration et le
développement, Rabat.

Novembre 2006
Conférence ministérielle Union africaine/Union européenne sur la migration et le
développement, Tripoli.

Février 2007
Déclaration conjointe par le Mali, la CEDEAO, la Commission européenne, la France
et l'Espagne: 'Les Parties ont convenu d'appuyer la création, par le Mali, du Centre
d'Information et de Gestion des Migrations'.

Octobre 2007
Signature de la Convention de Financement pour la création du CIGEM à Bamako,
par le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale et le Chef
de Délégation de la Commission européenne.

Octobre 2007 – Septembre 2008
Le personnel du centre est recruté et formé et le concept du CIGEM continue à être
développé; les premières actions sont entreprises.

6 Octobre 2008
Inauguration du CIGEM et ouverture partielle au public dès le 7 octobre 2008.

Octobre-novembre 2008
Ouverture progressive des différents services au public.

19

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

10) Etude sur les questions migratoires au
Mali

Des statistiques récentes et régulièrement mises à jour sur la migration ne sont actuellement
pas disponibles. L'un des principaux objectifs du CIGEM est de remédier à cette situation
grâce à des études, rapports et bases de données.

Dans le cadre de la programmation du 10ème Fonds européen de Développement, une étude
a été lancée par la Délégation de la Commission européenne au Mali pour fournir aux
autorités maliennes et à la Commission européenne un état des lieux de l'information sur les
questions migratoires en vue d'un futur appui à la définition et à la mise en œuvre de la
politique migratoire malienne.

Cette étude sur les questions migratoires, réalisée par des experts de la société de conseil et
de service CIVIPOL, est disponible sur internet à l'adresse suivante :

http://www.delmli.ec.europa.eu/fr/guide/Etude_Migration_Merabet_Gendreau_Rapport_final
_15_05_07.pdf

Ce document présente et explique:

- les chiffres et informations disponibles relatifs aux migrations des Maliens

- l'historique de la migration malienne

- les problématiques des migrations clandestines vers l’Europe

- l'impact des migrations sur le développement

- les aspects politiques et institutionnels de la migration malienne

20

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

11) Communiqué de presse

Création d'un Centre d'Information et de
Gestion des Migrations
23 octobre 2007
Le 23 octobre 2007, le Ministre des Affaires étrangère et de la Coopération internationale,
Ordonnateur national du FED et le Chef de Délégation de la Commission européenne au Mali
ont signé une convention de financement pour la création d'un Centre d'Information et de
Gestion des Migrations (CIGEM).

Cette convention de financement fait suite à une visite conjointe du Commissaire européen
au Développement, Louis Michel, de la Ministre française de la Coopération, Mme Brigitte
Girardin et des représentants de l’Espagne et de la CEDEAO, le 8 février dernier à Bamako.
Lors de cette visite, les parties avaient signé une Déclaration conjointe qui prévoit la création
d’un Centre d'Information et de Gestion des Migrations (CIGEM). La signature de la
Convention de financement afférente à ce Centre marque un acte concret de la coopération
dans le domaine des migrations internationales, qui, selon les Termes de la Déclaration
« doit rester celui d’une approche globale de la problématique migratoire, dans un esprit de
partenariat orienté vers l’intérêt mutuel".

Suite à cette déclaration, une étude de faisabilité pilotée par le Ministère des Maliens de
l'Extérieur et de l'Intégration africaine a été réalisée en avril 2007, afin de mieux définir les
prérogatives de ce Centre, dont la maîtrise d'œuvre sera assurée par ce Ministère.

L’objectif global du projet, qui met un accent particulier sur le lien entre migrations et
développement, est la définition et la mise en œuvre d'une politique migratoire malienne
adaptée aux dynamiques nationales, régionales et internationales en constante évolution.

Les missions du CIGEM sont :
- Informer sur le cadre juridique de la migration et prévenir la migration clandestine;
- Accueillir, orienter, accompagner les candidats à la migration/ demandeurs d'emploi
et les migrants de retour ;
- Valoriser le capital humain, financier et technique de la diaspora ;
- Améliorer la connaissance des phénomènes migratoires.

L'enveloppe communautaire consacrée à ce projet est de 10 millions d'euros. L'appui
communautaire s'articulera particulièrement autour des initiatives françaises et espagnoles
qui interviennent déjà dans ce secteur. De fortes synergies seront également développées
avec les actions des Etats membres de l'Union européenne qui interviennent au Mali
notamment dans le domaine de la Formation professionnelle et de l'Emploi.

La signature de la Convention de Financement marque le début des activités de mise en
œuvre du Centre. Compte tenu de l'ambition des objectifs et de la création d'une nouvelle
structure, les prochains mois seront consacrés à la mise en place du Centre en étroite
collaboration avec les structures et programmes nationaux et internationaux déjà existants
dans le domaine du co-développement, de l'emploi et de la formation professionnelle, de la
recherche mais aussi des associations et entités oeuvrant dans le domaine des migrations.

21

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

12) Communiqué de presse

Réunion de Haut Niveau Union Européenne – Mali
sur les Migrations et le Développement
9 février 2007

Dans le cadre du dialogue euro-africain sur les migrations et le développement, M. Louis
Michel, Commissaire européen au Développement et à l'Aide humanitaire, Mme Brigitte
Girardin, Ministre déléguée à la Coopération au Développement et à la Francophonie de la
République Française et M. Bernardino León, Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères du
Royaume d’Espagne, ont effectué une mission au Mali dans le but de contribuer à la mise en
œuvre de l'approche globale de l'UE sur la migration et le développement. Dans ce contexte,
une Réunion de Haut Niveau Mali - CEDEAO - Union Européenne a eu lieu à Bamako le 8
février 2007. Le gouvernement du Mali était représenté par le Ministre des Maliens de
l’Extérieur et de l'Intégration Africaine, Pr. Oumar H. Dicko. La CEDEAO était représentée par
M. Baber Tandina, Directeur a.i. de la libre circulation des personnes.

S'inspirant de la Déclaration de la Conférence de Rabat et de son Plan d’Actions, des
Conclusions de la première session de Consultation UE- Mali sur les Migrations du 26
septembre 2006 et des résultats de la Conférence ministérielle Afrique – Union Européenne
« Migrations et Développement » de Tripoli en novembre 2006, les Parties ont eu des
échanges sur leurs coopérations bilatérale et communautaire en matière de migrations.

Les Parties ont réaffirmé le sens de leur coopération dans le domaine des migrations
internationales qui doit rester celui d’une approche globale de la problématique migratoire,
dans un esprit de partenariat orienté vers l’intérêt mutuel dans le cadre défini par l'article 13
de l'Accord de Cotonou. Les échanges ont porté sur le renforcement des capacités du
gouvernement du Mali en matière de gestion des flux migratoires et des Maliens à
l’Extérieur, de l’accompagnement de la migration légale, de la formation et de la réinsertion
des migrants de retour, de la valorisation du capital humain, financier et technique des
Maliens de l’extérieur, des actions de co-développement et de la lutte contre la migration
clandestine.

Afin d’approfondir leur coopération dans ces domaines, les Parties ont convenu d’appuyer la
création, par le Mali, de la Maison des Maliens de l’Extérieur et d’un Centre d’Information et
de Gestion des Migrations et de préciser la contribution européenne à ces institutions.

Parmi les tâches principales de ces institutions maliennes figureront la collecte et la diffusion
des informations sur les migrations i) sur les conditions et les opportunités de travail et de
formation au niveau national, sous-régional et européen, ii) sur les risques et aléas de la
migration clandestine et iii) sur l’accompagnement des migrants de retour pour leur
réinsertion.

22

www.cigem.org
Dossier de presse - Inauguration du CIGEM 6 Octobre 2008

Les autres tâches porteront sur l’appui à la valorisation de l’épargne et aux transferts
financiers, l’encouragement au retour des compétences, l’appui aux projets de co-
développement et à la coopération décentralisée et sur la promotion des liens entre les
jeunes de la deuxième génération d’immigrés vivant en Europe avec ceux du pays d’origine.
La Maison des Maliens de l’Extérieur appuiera les fonctions et missions du Haut Conseil des
Maliens de l’Extérieur.

Les Parties ont noté l’importance de la dimension sous régionale des migrations et ont
souligné qu’il s’agit d’un projet pilote appelé à être reproduit dans d'autres pays de l'espace
CEDEAO afin de constituer un réseau opérationnel s’inscrivant dans une politique régionale
commune.

Les participants ont noté avec satisfaction l'importance accordée au domaine Migration et
Développement dans la stratégie nationale et régionale du 10ème FED qui prévoit des fonds
pour renforcer les capacités du gouvernement du Mali et de la CEDEAO dans ce domaine.

23

www.cigem.org