Conférence internationale „LES FONDEMENTS DE LA COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE: TENDANCES ACTUELLES” en association avec le 14ème Colloque Bilatéral Franco-roumain

„Les Organisations et la Culture des Media – transformations corporatives”, 1-2 juin 2007, Faculté de Lettres Université de, Bucarest

La réconfiguration du marché des médias roumains
Poliana Ştefănescu, Pr. Université de Bucarest

Introduction

Après la chute du régime totalitaire, « la transition » s’est reflétée dans mass media roumains par un grand volume de changements dans une période très courte. Les dernières recherches ont montré que les médias roumains se sont occidentalisés rapidement1, en adoptant des règles et normes que les médias américaines et européennes ont connu dans une période plus large Le marché roumain des médias s'était développé accéléré au cours de ces dernières années, en termes de volume et diversification. Les budgets de publicité ont augmenté à toutes les chaînes traditionnelles des médias aussi bien que dans l'Internet, le cinéma et les médias endroit basés ou nouveaux. Le développement des outils de recherches (audience, style de vie, trafic et profil sociodémographique des utilisateurs d'Internet) ont suivi la même tendance. Plus de chaînes de télévision ont été lancées, d'autres ont annoncé de telles

intentions. Les nouveaux journaux ont émergé avec une nouvelle tendance de contenu tabloïd afin d'attirer et continuer une audience de plus en plus volatile qui cherche principalement le divertissement au détriment des nouvelles et de l'opinion. La presse d'affaires est devenue plus concurrentielle pour obtenir de l’audience. La radio continue à se développer et quelques réseaux ont obtenu une avance claire en termes d'audience et de couvrement géographique. Etant donné l'image de fond et la migration croissante des audiences, les nouveaux médias se développent sous toutes ses formes : digital, d'intérieur de tous les sortes (Indoor), TV numérique (Digital TV), etc.

Conférence internationale „LES FONDEMENTS DE LA COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE: TENDANCES ACTUELLES” en association avec le 14ème Colloque Bilatéral Franco-roumain „Les Organisations et la Culture des Media – transformations corporatives”, 1-2 juin 2007, Faculté de Lettres Université de, Bucarest

Plus tard, la fragmentation d'audience continue à travers tous les types de médias ; les chaînes médias s'adressant à des audience de niche croissent et parvient à attirer plus d'investissements. Le statut de mass media Comme miroir de la société et, en même temps, une construction symbolique de la société, mass média a un rôle important dans la construction des normes et options sociales. En Roumanie, la confiance publique dans les médias est très élevée. Les recherches sur l’influence des médias sur le comportement civique et électoral ont montrée que 64,3% des roumains ont confiance en radio et télévision et 45,2 % dans la presse écrite2. Le tableau cumulatif montre que la confiance publique dans les médias dépasse la confiance dans les institutions de l’état, le parlement et le président3. Avez vous confiance dans les institutions suivantes? IMAS-Romania(2004) “Influence des medias sur le comportement civique et électoral”
How much do you trust the following institutions?

Political Parties NGOs Unions Parliament Justice Presidency Local Council Public opinion polls Mass-media(Written) Police Mass-media(Radio,TV) Army School Church 0.0% 10.0%

13.0% 18.3% 21.4% 21.8% 35.1% 40.8% 41.1% 41.3% 45.2% 45.8% 64.3% 76.2% 80.6% 88.3% 20.0% 30.0% 40.0% 50.0% 60.0% 70.0% 80.0% 90.0% 100.0%

Conférence internationale „LES FONDEMENTS DE LA COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE: TENDANCES ACTUELLES” en association avec le 14ème Colloque Bilatéral Franco-roumain „Les Organisations et la Culture des Media – transformations corporatives”, 1-2 juin 2007, Faculté de Lettres Université de, Bucarest

La relation

interdépendante entre la société et les medias a révèle quatre

catégories de « régime de presse » : autoritariste, libéral, la responsabilité sociale et totalitariste. Le statut des rôles dans la presse roumaine est en cours de clarification, car le passage du régime totalitariste a celui libéral dure longtemps. Selon Gerbner (1969) la communication de masse se déroule sous la pression des “sources de pouvoir” extérieures parmi lesquelles sont: les clients, la concurrence et les autoritésés. La diagramme suivante représente le model de McQuail et Windahl (2001) qui révéle les sources de pression et de contrainte dans les organisations média. McQuail et Windahl ( “Modele ale comunicarii”, 2001) Organisations media : les sources de pression et contrainte
Groups de pression Propriétaire Sources

Investisseurs

Organisations Media (Buts: profit, communication, profession)

Administration / législation

Industrie de la publicité

Audience

Pressions Sociales / Politiques

Pour mass média roumaine, il y a

encore des problèmes critiques comme : la

dépendance du pouvoir politique, les pressions économiques, la nécessitéé de professionnaliser les journalistes et la législation concernant l’obtention et l’utilisation des informations d’intérêt publique.

Conférence internationale „LES FONDEMENTS DE LA COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE: TENDANCES ACTUELLES” en association avec le 14ème Colloque Bilatéral Franco-roumain „Les Organisations et la Culture des Media – transformations corporatives”, 1-2 juin 2007, Faculté de Lettres Université de, Bucarest

L’apparition des trustes média comprenant des agences média, des télévisions et publications a déterminé un phénomène de conglomération, par l’augmentation progressive des grands corporations composées par plusieurs firmes média qui produisent de contenu médiatique très diversifié. En Roumanie, ce phénomène est illustré par l’établissement des corporations comme Intact ou Media Pro, ou par le contrôle des corporations internationales comme Ringier ou Waz sur les publications roumaines. Les effets sont visibles, car les groupes de presse sont intéressés par le développement d’une affaire d’envergure et l’intérêt d’informer l’opinion publique reste dans un plan secondaire .L’aspect le plus important est la concentration du contrôle des plusieurs organisations média dans les mains d’un group restreint d’intéresses. Les dernières recherches ont montré que la concentration dans les groupes média favorise l’immixtion des patrons sur la politique éditoriale des plusieurs organisations média. La liberté de la presse est une cible permanente pour les organisations média, les professionnels de la presse et le grand public. Le rapport de Freedom House (2004) sur l’indépendance de la presse locale a montré que les journaux sont soumis à des pressions inimaginables, pour éviter les articles d’investigation et de présenter des nouvelles positives à l’adresse de l’administration publique, centrale et locale. Un autre phénomène observé est celui de la passivité comme réaction de autoconservation. La presse écrite Le marché de presse écrite continue le procès de consolidation sous le parapluie des groupes d’édition internationaux principaux, pourtant la fragmentation de l’audience continue. La croissance globale pour dépensent de la publicité est prévue à 8% en 2008. La presse écrite continue à perdre la part en faveur de l'Internet et le cinéma qui en 2007 se développait de 115% contre 2006.

Conférence internationale „LES FONDEMENTS DE LA COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE: TENDANCES ACTUELLES” en association avec le 14ème Colloque Bilatéral Franco-roumain „Les Organisations et la Culture des Media – transformations corporatives”, 1-2 juin 2007, Faculté de Lettres Université de, Bucarest

Source: AlfaCont, TNS-AGB

Cette annonce attire l’attention sur les outils de recherches se développant sans interruption, qui mesurent les audiences aussi bien que le style de vie et la consommation. La télévision, la presse et la radio apprécient déjà la mesure fiable et industriellement compatible. L'Internet est prochain dans la ligne pour mettre en application un système dans un avenir proche normalisé et fiable de mesure. Pendant que les outils de mesure se développent, acheter et vendre des médias est devenu une affaire dépendant de plus en plus de l'exécution d'audience, résultant dans une meilleure optimisation de budget. Les éditeurs internationaux importants sont présents sur le marché local - Ringier, Edipresse, Sanoma Hearst, Burda, WAZ - aussi bien que les éditeurs locaux établis groupe de MediaPro (Publimedia, Mediafax et Playboy Roumanie), Intact, Ziua, etc. En mai 2006, les médias de Realitatea assure le groupe de Catavencu et le possède actuellement: Academia Catavencu, Tabou, Psihologia Azi, Aventuri La Pescuit, 24FUN, Cotidianul, etc. Quelques groupes d’édition principaux, tels que Ringier et MediaPro ont un éventail de catégories dans leur brochure : Guides de TV, titres de style de vie, affaires et titres économiques, sports, journaux évalués supérieurs nationaux ou locaux, feuilles libres, etc. D'autres éditeurs sont spécialisés sur certaines catégories : Edipresse - magazines de style de vie des femmes, groupe de médias d'affaires (BMG) - les revues commerciales etc. Ringier, groupe de MediaPro, Intact et

Conférence internationale „LES FONDEMENTS DE LA COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE: TENDANCES ACTUELLES” en association avec le 14ème Colloque Bilatéral Franco-roumain „Les Organisations et la Culture des Media – transformations corporatives”, 1-2 juin 2007, Faculté de Lettres Université de, Bucarest

le Realitatea Catavencu restent les joueurs dominants du marché en termes d’audience et recette publicitaire. Essayant de consolider leurs audience et de développer des marques non simplement intitulés, en accord avec la tendance européenne, les éditeurs roumains principaux ont créé un Web monde complétant le produit principal de médias avec une source d’audience rapidement croissante, souvent beaucoup plus grande que celle du titre imprimé. Comme exemple, l'édition numérique de Gazeta Sporturilor s'est développée accompagnée par www.stelisti.ro, www.rapidisti.ro, www.dinamovisti.ro, www.violamania.ro, www.autof1.ro etc.

Le pourcentage des organisations médias dans la presse écrite

Source: AlfaCont, TNS-AGB

En outre, la construction interactive de la brochure de édition entière, telle que www.zf.ro essaye de devenir un portail important d'affaires. Le groupe de Publimedia a une brochure d'environ 50 sites Web plus de nouveaux projets visant à doubler ce nombre vers le

Conférence internationale „LES FONDEMENTS DE LA COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE: TENDANCES ACTUELLES” en association avec le 14ème Colloque Bilatéral Franco-roumain „Les Organisations et la Culture des Media – transformations corporatives”, 1-2 juin 2007, Faculté de Lettres Université de, Bucarest

début de 2008. Un effort principal de l'industrie qui reflète la maturité du marché de presse demeure l'enquête nationale de lectorat (SNA) qui s'est transformé en foyer de SNA (une source simple pour l’audience de presse combinée avec des données au sujet des habitudes de médias et du comportement de consommation). L'étude est fortement utile pour tous les joueurs d'industrie car il tient compte d'une optimisation plus précise, d'économiser efficace et d'un traitement approprié des médias. Les données fiables et précises au sujet du comportement de circulation, d'audience et de consommation sont disponibles, aidant les médias d'une façon transparente et pratique. La télévision La télévision reste le milieu fournissant qui offre la portée la plus élevée et la plus rapide au niveau national, sa pénétration s'approchant de 100%, agissant en tant que source principale de divertissement peu coûteux pour la majorité accablante de la population. Selon l'enquête d'établissement 2007, développée par IMAS et TNS-AGB, la pénétration de câble est 82% au niveau national et 92% dans le secteur urbain, un des plus hautes dans la totalité de l'Europe. Car la dépense de publicité s'est développée plus rapidement que les prix, un dispositif dominant du marché est le « fréquent vendu dehors » avec l'escalade brusque de l'image de fond dans les périodes plus agglomérées. En conséquence, une autre augmentation significative des prix s'est étendue dans le magasin pour 2007 essayant d'équilibrer l'inventaire décroissant contre la demande explosive.

Conférence internationale „LES FONDEMENTS DE LA COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE: TENDANCES ACTUELLES” en association avec le 14ème Colloque Bilatéral Franco-roumain „Les Organisations et la Culture des Media – transformations corporatives”, 1-2 juin 2007, Faculté de Lettres Université de, Bucarest

Le marché des chaînes TV -2006

Les chiffres de circulation édités à la fin de 2006 par BRAT sont appropriés pour les changements des médias roumains pendant les dernières années. Neuf des 11 titres quotidiens qui ont présenté des données pour la période juillet- septembre 2006, sont commandés par le truste Ringier Roumanie, le représentant Intact, le représentant Adevarul et MediaPro, une situation qui montre un signe clair de concentration de la propriété de médias roumains dans les mains de « grandes compagnies du cinq ». Le « cinquième grand » est le patron du « Cotidianul » un journal avec un certain potentiel et de la société « Realitatea Media » et quelques autres éléments d'actif de médias.

Dans un étude fait par followthemedia.com, un site de nouvelles pour les professionnels des médias, le profil du marché médiatique roumain a été comparé a celui de Bulgarie. Les résultats : les 2 pays adhérentes dans L’Union Européenne ont

Conférence internationale „LES FONDEMENTS DE LA COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE: TENDANCES ACTUELLES” en association avec le 14ème Colloque Bilatéral Franco-roumain „Les Organisations et la Culture des Media – transformations corporatives”, 1-2 juin 2007, Faculté de Lettres Université de, Bucarest

déjà attiré juste même avant du processus d’intégration, des grands trustes de presse internationaux. Les grandes compagnies ont découvert les marchés médiatiques de la Roumanie et de la Bulgarie, il y a 5 années. Le grand avantage est que la législation du domaine médias est alignée au courrant de l’ Quest. Le site avertissait aussi qu’après avoir passée l’euphorie de l’intégration, les autorités du domaine médias de Bruxelles vont contrôler le paysage médias roumain, ils sont intéressés aux droits d’auteur, l’indépendance et la modalité de financement des chaînes publiques de radio et télévision, l’indépendance des autorités nationales de réglementation en audio-visuel et aussi dans l’implémentation des directives européennes. Si on parle du point de vue quantitative, les médias audiovisuelles roumaines on eu une période d’acquisitions moins intense qu’en Bulgarie

Conclusions La consolidation du marché des médias roumains dans les dernières années a montré une tendance générale valable pour l’Europe de l”Est et Centrale : la suprématie des groups médias étrangers. Parmi eux, un seul group 100% roumain –Intact. En 2006, les groupes qui ont partagé l’audience et les tirages sur le marché roumain ont été (sauf les chaînes publiques): Intact, Media Pro, Ringier, Realitatea Media, CBS, Centrul National media, Sanoma Hearst, Burda, Edipresse et Lagardère. Les groupes média suisses, américaines, français et allemandes sont les leaders des chaînes d’informations: quotidiens, hebdomadaires, télévision, radio et des mensuelles. Par exemple, le group Ringier, qui est parmi les premiers en Europe, c’est orienté vers les marchés de l’Europe de l’est et centrale et a investi en Roumanie dans la presse écrite, où se trouve sur la première position (tirages et ventes). Le géant média français Lagardère est leader d’audience sur les chaînes radio et le group allemand Burda est le premier sur les marchés des publications mensuelles. Selon M. Petcu (2004), dans les dernières années, le secteur audiovisuel roumain a connu toutes “ les maladies d’enfance”, une offre excessive de divertissement au détriment de l’information, l’info divertissement, la promotion des offres marquées par la médiocrité esthétique, l’ignorance de la production interne au bénéfice de celle nord-

Conférence internationale „LES FONDEMENTS DE LA COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE: TENDANCES ACTUELLES” en association avec le 14ème Colloque Bilatéral Franco-roumain „Les Organisations et la Culture des Media – transformations corporatives”, 1-2 juin 2007, Faculté de Lettres Université de, Bucarest

américaine, etc. mais aussi les faillites, les fusions, la reconsidération des stratégies éditoriales. Les recherches sur les organisations média ont montré que la majorité est active dans un milieu caractérisé par grande visibilité publique, sur certaines pressions, parfois contradictoires, de la société, de l’audience, des facteurs sociaux et économiques. Les tendances des médias roumains, observées dans les dernières années, peuvent être résumés dans la liste suivante : • • • • Changement de management (pour profit) Changement de format (plus tabloïdes) Ouverture des nouveaux chaînes “de niche” : Realitatea, N24, Antena3 La concentration des médias dans la propriété de quelques personnes ou groups d’affaires ( The big five )

Bibliographie

Gerbner, G.(1969) Institutional Pressures on Mass Communicators, dans Halmos P. ed., The Sociology of Mass Media Communicators. Sociological Review McQuail, D, Windahl, S,(2001) Modele ale comunicării pentru studiul comunicării de masă, Ed. Comunicare.ro, Bucureşti Petcu, Marian (2004), L’audiovisuel en Roumanie-entre pénurie et abondance, dans “La sécurité internationale et européenne face à l’explosion des médias globaux”, Bruxelles Pascu, Rodica(2004), Presa din România: Tranziţie sau schimbare?, dans Schimbări în Europa, Schimbări în mass-media (coord. Ilie Rad), Editura Limes, Cluj-Napoca Ştefănescu, Poliana (2005), Mass media electronică şi violenţa la televiziunea română, Revista de Asistenţă Socială, nr.3-4, 2005 Stefanescu, Poliana (2006), Mass Media and Ethnic Issues in Romania, dans “Ethnicity and Mass Media in South East Europe”, Ed. Nikolai Genov, Lit Verlag, Berlin

Conférence internationale „LES FONDEMENTS DE LA COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE: TENDANCES ACTUELLES” en association avec le 14ème Colloque Bilatéral Franco-roumain „Les Organisations et la Culture des Media – transformations corporatives”, 1-2 juin 2007, Faculté de Lettres Université de, Bucarest

Ştefănescu, Poliana(2006), Noile tehnologii de informare şi comunicare (NTIC) şi consumul media în rândul elevilor, Anuarul UPA – Iasi, Nr. 1

WEBographie www.imas.ro www.brat.ro www.evz.ro www.followthemedia.com www.freedomhouse.org www.publimedia.ro www.protv.ro www.realitatea.net www.intact.ro imp.unwiki.com/Presa_scrisa comanescu.hotnews.ro

1

Pascu, Rodica(2004), Presa din România: Tranziţie sau schimbare?, dans Schimbări în Europa, Schimbări în mass-media (coordonator Ilie Rad), Editura Limes, Cluj-Napoca 2 www.imas.ro 3 Stefanescu, Poliana (2006), Mass Media and Ethnic Issues in Romania, dans “Ethnicity and Mass Media in South east Europe”, Ed. Nikolai Genov, Lit Verlag, Berlin