LE conseil général du VAL-DE-MARNE présente

GUIDE DES PARCS ET DES ESPACES NATURELS

en Val-de-Marne

CHEZ VOUS

22 PARCS
à découvrir

et des espaces naturels

ARCUEIL-GENTILLY / PARC VILLLE NATURE ET DU COTEAU BONNEUIL-SUR-MARNE / PARC DU RANCY

p.4-7 p.8-9 p.10-11

LE DEFI DU VAL-DE-MARNE CACHAN / PARC RASPAIL
CACHAN / JARDIN PANORAMIQUE CHAMPIGNY-SUR-MARNE / PARC DU PLATEAU

p.12-13 p.14-17

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse p.18-19 CHAMPIGNY-SUR-MARNE / ÎLE DE L'ABREUVOIR lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum p.20-21 CHENNEVIÈRES-SUR-MARNE / PARC DE LA PLAINE DES BORDES ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin p.22-25 CHEVILLY-LARUE PARC PETIT-LE-ROY porttitor, orci nec /nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl p.26-29 CRÉTEIL / PARC DU VAL-DE-MARNE & JARDINSscelerisque vitae, consequat in, pretium a, DE L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, p.30-33 enim. PellentesquePARC DES CORMAILLESvolutpat libero pharetra tempor. Cras vestibuIVRY-SUR-SEINE / congue. Ut in risus lum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. p.34-37 LA QUEUE-EN-BRIE / PARC DES MARMOUSETS Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in p.38-43 L'HAY-LES-ROSES / ROSERAIE DU VAL-DE-MARNE faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris p.44-47 L'HAY-LES-ROSES / PARC fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales sed pede pellentesque DE LA ROSERAIE p.48-49 MANDRES-LES-ROSES / PÉPINIÈRE DÉPARTEMENTALE hendrerit.
NOGENT-SUR-MARNE / PARC WATTEAU
p.50-51 p.52-55 p.56-59 p.60-61 p.62-63 p.64-67 p.68-71 p.72-73 p.74-79 p.80-82 p.83

SOMMAIRE ÉD I TO

Christian Favier

SUCY-EN-BRIE / ORMESSON-SUR-MARNE / PARC DU MORBAS VALENTON / PARC DU CHAMP-SAINT-JULIEN VALENTON / VILLENEUVE-SAINT-GEORGES / PARC DE LA SAUSSAIE-PIDOUX VILLEJUIF / PARC DES HAUTES-BRUYÈRES

Président du Conseil général du Val-de-Marne

VALENTON / PARC DE LA PLAGE BLEUE

VITRY-SUR-SEINE / PARC DES LILAS LES COULÉES VERTES ESPACES NATURELS ET PAYSAGE /ARC BOISÉ, ÎLES, BERGES POUR L'EMBELLISEMENT DU CADRE DE VIE RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

ARCUEIL-GENTILLY / PARC DU COTEAU NATURE ET VILLE :

p.4-5 p.6-7 p.8-9 p.10-11 p.12-13 p.14-15 p.16-17 p.18-19 p.20-21 p.22-23 p.24-25 p.26-27 p.28-29 p.30-31 p.32-33 p.34-35 p.36-37 p.38-39 p.40-41 p.42-43 p.44-45

LE DÉFI DU VAL-DE-MARNE CACHAN / JARDIN PANORAMIQUE
CHENNEVIÈRES / PARC DES BORDES CHAMPIGNY-SUR-MARNE / PARC DU PLATEAU CHEVILLY-LARUE / PARC DU PETIT-LEROY CRÉTEIL / PARC DU VAL-DE-MARNE & JARDIN DE L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT

BONNEUIL-SUR-MARNE / PARC DU RANCY

Bienvenue dans les parcs DES CORMAILLES ! Connaissez-vous aussi les îles,la forêt et les berges aménagées départementaux IVRY-SUR-SEINE / PARC sur notre territoire ?
LA QUEUE-EN-BRIE / PARC DES MARMOUSETS L'HAY-LES-ROSES / LA urbanisé comme le Val-de-Marne, équilibre, qualité de vie et protection de Dans un département ROSERAIE DU VAL-DE-MARNE l’environnement figurent parmi ROSERAIE L'HAY-LES-ROSES / PARC DE LA les préoccupations majeures du Conseil général. En 2008,le patrimoine vert départemental s’étale sur 356 hectares dont 22 parcs départementaux. MANDRES-LES-ROSES / PÉPINIÈRE DÉPARTEMENTALE Rénovation des parcs anciens, aménagement des espaces extérieurs de collèges et des jardins de crèches, NOGENT-SUR-MARNE / PARC WATTEAU plantations d’alignement le long des routes,création de coulées vertes… autant d’opérations qui particiSUCY-EN-BRIE / ORMESSON / PARC DU MORBAS pent de l’amélioration de votre cadre de vie quotidien. VALENTON / PARCcofinance les BLEUE interdépartementaux, attribue des aides aux communes pour les Le Conseil général DE LA PLAGE 3 parcs espaces verts de proximité et subventionne les 1547 hectares de bois et forêts gérés par l’Office national VALENTON-VILLENEUVE-SAINT-GEORGES desCHAMP ST JULIEN ET PARC DE LA SAUSSAIE-PIDOUX forêts. ParVILLEJUIF /lePARC DES HAUTES-BRUYÈRESpolitique active en faveur des espaces naturels et du paysage : ailleurs, Département mène une protection des îles /(Réserve naturelle départementale), des forêts (Charte forestière de l’Arc boisé), des VITRY-SUR-SEINE PARC DES LILAS berges,des NATURELS ET PAYSAGES /espaces agricoles périurbains. petites rivières,et des ILES, BERGES, ARC BOISÉ ESPACES ZOMM SUR LE TRAVAIL DE LA J’espère que vous y trouverez DEVP au longL'EMBELLISEMENT DU CADRE DE VIE et de loisirs.Bonne lecture ! tout / POUR de l’année des occasions de détente CONTENU NON DÉFINI / LOREM IPSUM

Christian Favier
Président du Conseil général du Val-de-Marne

ÉDITO SOMMAIRE

Une grande bouffée d'oxygène

Le Parc du Coteau

À la demande des villes d'Arcueil et Gentilly,le Département a décidé de relever un défi de taille : créer à proximité d'un nœud autoroutier un parc propice à la fois aux loisirs et à la pratique d'activités sportives. Dans un quartier fortement urbanisé et très éclaté, l'aménagement du parc du Coteau, marqué par la présence forte du viaduc de l'A6a, apparaît donc comme une "respiration". Commencés en 2005, les travaux s'opèrent en plusieurs phases. En mai 2007, une première tranche s'est achevée et a rapidement permis de mettre à la disposition du public un vaste espace vert.

Arcueil, Gentilly

Nature, modernité et développement durable
UNE NATURE SAUVEGARDÉE
À flanc de coteau boisé, le parc s’inscrit comme une nouvelle ponctuation dans un site requalifié. Le coteau, qui s'étire sur plus de 800 mètres, accueille un boisement sauvage essentiellement constitué d'érables, de robiniers et d'acacias.Il a été entièrement préservé. D'autres végétaux, comme les cèdres, y ont été ajoutés.

Des aménagements ambitieux à venir
Parmi les différents projets envisagés,le plus ambitieux concerne la réouverture de la Bièvre aujourd'hui souterraine et utilisée en tant qu’assainissement local. L'objectif est de recréer la rivière sur 700 mètres.Une maison de la Bièvre et des associations est en projet,de même qu'un bassin à plusieurs niveaux d'eau et un parking de 50 places au pied de l'autoroute A6.
5

DES RÉALISATIONS INATTENDUES
Un grand mur en pierres sèches conforte le bas du talus ; des murs de soutènement maintiennent les terres. Pour relier le haut et le bas du parc, séparés par environ 20 mètres de dénivelés,un grand escalier en métal a été construit.L'installation de passerelles et d'une série d'escaliers en bois permettent aujourd'hui une circulation aisée à travers cette première tranche.

Un parc ouvert 7 jours sur 7
Le parc accueille des équipements sportifs communaux.Son ouverture est,de ce fait,rendue nécessaire tous les jours de la semaine.Une convention de gestion a donc été élaborée entre le Département et les villes afin de partager le gardiennage et permettre un accès le plus large possible.

UN AMÉNAGEMENT RESPECTUEUX DE L'ENVIRONNEMENT
Les prairies fleuries participent comme engrais vert au processus de valorisation du mélange terreux (limon/composte) utilisé en lieu et place de la terre végétale. Par ailleurs, afin de restituer au sol un maximum d'eau et limiter les dispositifs d’assainissement peu de surfaces ont été imperméabilisées.Les eaux superficielles collectées (sur le stade Géo-André notamment) sont réutilisées dans les surfaces végétales du parc.

Entrées : Arcueil : avenue François-Vincent Raspail ; Gentilly : rues Gandilhon et du Soleil Levant LOCALISATION ACTIVITÉS

Infrastructures
Jeux d'enfants : cabanes pour enfants perchées en forme de « pommes de terre », spectaculaire toboggan de 30 mètres de long

Loisirs sportifs libres
Val-de-Marne

Football, jogging, installations sportives municipales gérées par les villes d’Arcueil et Gentilly

ACCÈS
6

SUPERFICIE

RER B
Arrêt : Laplace

5,3 ha (12,7 ha à terme)

Bus 184
Arrêt : Frayse

Bus 186
Arrêt : Cité des HBM

Arcueil, Gentilly

Le Parc du Coteau

Témoin du passé
Aménagé sur ce qui était à l’origine une partie des jardins du château de Rancy,ce parc historique descend en coteau vers la Marne et le port de Bonneuil-sur-Marne.Il se structure autour d’une allée de platanes, vestige de l’ancienne allée cavalière. Il accueille aussi de nombreux équipements originaux, comme une œuvre de Jean Clareboudt « Élévation 24 », et renoue ainsi avec la vocation culturelle des parcs.

Le Parc du Rancy

Bonneuil-sur-Marne

Moderne et accueillant
Un important programme de réaménagement a permis de restructurer les allées et les entrées. Par ailleurs, ses pentes boisées peuvent accueillir de nombreux équipements de détente (parcours sportif, aires de jeux et de pique-nique).

Entrées : avenue de Paris ; RN19

LOCALISATION

Val-de-Marne

Le jardin de plantes médicinales, condimentaires et aromatiques
Créé en 1986, ce jardin thématique s’étend sur 250 m². Il est constitué de 147 espèces botaniques différentes, et permet de découvrir des végétaux aux noms évocateurs tels la jusquiame noire, l’herbe à la femme battue, ou le gant de Notre-Dame… Ces plantes utilitaires furent à la base des jardins de simples pendant des siècles. Elles font partie de la symphonie très bucolique du « jardin d'herbes ». Sans elles, point de cuisine subtile, ou simplement parfumée ! La collection est gérée et entretenue avec rigueur par des jardiniers spécialisés.Un partenariat privilégié est établi avec des spécialistes comme le Conservatoire national des plantes à parfum, médicinales, aromatiques et industrielles de Milly-la-Forêt, le Muséum national d’histoire naturelle, ou l'association Pixiflore…

ACTIVITÉS ACCÈS

Infrastructures
3 aires de jeux d’enfants sur pente avec toboggan ; Aires de pique-nique

9

Bus 104 et 308
Arrêt : Regard

Bus 40-11, 40-21 et 40-23 SETRA
Arrêt : avenue de Choisy

Loisirs sportifs libres
Jogging, roller, football, ping-pong, escalade Au local d’accueil, prêt de matériel (période estivale) : football, badminton, ping-pong

Bus 4505 STRAV
Arrêt : avenue de Choisy

Animations
Activités pédagogiques ponctuelles autour de la connaissance des plantes médicinales et aromatiques (utilisation thérapeutique ou culinaire)

SUPERFICIE

6,45 ha

Du jardin privé au parc public
Ce parc très boisé est adossé à la mairie de Cachan,au cœur de la vallée de la Bièvre. Il s’agissait à l’origine de la propriété de François-Vincent Raspail, homme politique et chimiste français mort en 1878. Le domaine fut initialement légué au département de la Seine,puis dévolu au Val-de-Marne lors de la création du Département en 1967. Après avoir abrité un moment une maison de retraite, le parc fut partiellement ouvert au public en 1973, puis devint le Parc départemental Raspail après d’importants travaux de rénovation au début des années 80. Du jardin initial, qui rayonnait depuis l’importante maison bourgeoise, subsistent les vestiges de la pièce d’eau, du vallon et du tracé de quelques allées. L’ouverture du parc au public a nécessité de notables aménagements ; une circulation périphérique et des aires de jeux ont été mises en place.

Le Parc Raspail

Cachan

Entrées : rues Gallieni et Marx Dormoy

LOCALISATION

Val-de-Marne

François-Vincent Raspail, un homme engagé
Né à Carpentras en 1794, François-Vincent Raspail se rendit populaire par ses ouvrages de vulgarisation médicale et par son engagement politique républicain. Venu à Paris afin d’y publier plusieurs mémoires sur les tissus végétaux et animaux, il participa aux journées révolutionnaires de 1830 et fonda un journal d’opposition républicaine,“Le Réformateur” . Membre de la Charbonnerie,société secrète révolutionnaire,il fut plusieurs fois emprisonné sous la Monarchie de Juillet. En 1848, il fut l’un des premiers à proclamer la République et fonda le journal “L’Ami du peuple” Candidat socialiste à la Présidence, il ne fut pas élu. . Condamné au bannissement en 1849, il s’exila en Belgique durant dix ans.Il fut député des Bouches-du-Rhône (1869 ; 1876-1878). Il décéda à Arcueil en 1878. Dans les locaux d’accueil, une exposition permanente retrace l’historique de sa propriété. ACCÈS

ACTIVITÉS

Infrastructures
Jeux d’enfants, aire de pique-nique

11

Bus 187 et 162
Arrêt :W.Provigny

Loisirs sportifs libres
Jogging, roller

Bus 184 et 187
Arrêt : Mairie de Cachan

SUPERFICIE

3,02 ha

Le Jardin Panoramique

Une vallée à contempler
Situé en hauteur, sur le quartier du Coteau, ce petit jardin triangulaire domine la vallée de la Bièvre et offre une vue panoramique sur toute la commune et au delà, jusqu'à Paris (la tour Eiffel, la tour Montparnasse et le Sacré Cœur). Sa terrasse ménage une aire de repos spectaculaire avec un point de vue exceptionnel sur l’aqueduc romain enjambant la vallée de la Bièvre.Promeneurs et joggeurs y trouvent leur bonheur.

Cachan

Entrée : rue de la Concorde

LOCALISATION

Val-de-Marne

ACCÈS

13

Bus 186
Arrêt : Lunein ou Hautes-Bruyères

SUPERFICIE

1,61 ha

Un espace diversifié

Le Parc du Plateau

Cet espace présente plusieurs visages : de vastes esplanades propices aux activités festives,sportives et de détente,rigueur quasi architecturale dont la pureté de ligne guide le visiteur. Cette complémentarité permet à chacun de rythmer sa visite et la découverte comme il l'entend.

Champigny-sur-Marne

Une situation en balcon sur la Marne et Paris
Tout proche du cheminement principal, une allée serpente au travers des jardins de la partie basse du parc, tandis que des escaliers invitent à la terrasse des Meilliers et au belvédère, véritable balcon sur le parc, la vallée de la Marne et Paris.

histoire et culture
C’est sur un lieu chargé d’une histoire dure et émouvante qu’est aménagé ce magnifique parc de détente. Le site a d’abord été marqué par de très violents combats en 1870, avant d’abriter l’un des plus grands bidonvilles de France dans les années 1960. Outre ses jardins singuliers,le parc abrite de nombreux équipements,un mobilier d’exception, mais aussi des œuvres d’artistes contemporains, parmi lesquels : la sculpture monumentale « Condition 6 » de Jean Clareboudt , la table d'orientation réalisée par Sylvie Sandjian, les créations du designer Éric Solé,et la sculpture fontaine « L’île aux roches » d'Irmgard Sigg.

Au fil de la promenade : les terrasses
Du plateau à la Marne et ses îles, le parc offre de multiples possibilités de promenades mais une étape s'impose au balcon sur le haut du coteau avec sa succession de jardins en terrasses,de placettes,et de lieux plus intimes où le charme du terrain naturel et la diversité végétale ont été préservés. Au gré des cheminements, les murs inscrits dans la pente sont agrémentés par des pergolas.L’eau est, elle aussi, présente avec des petits bassins reliés par des fils d’eau cachés.Havre de tranquillité,avec ses arbres d’origine,ses végétaux grimpants, son verger, sa vigne et ses prairies fleuries.

15

Des jardins thématiques
LE JARDIN DES PLANTES DE TERRE DE BRUYÈRE
Ce jardin, caractéristique des terres acides, regroupe rhododendrons, azalées, andromède pernettya, bruyères ainsi qu’un cercidyphyllum. Quelques féviers d’Amérique procurent l’ombre légère nécessaire à ces végétaux.

SUR UN AIR DE GLISSE
Le Plateau est un parc jeune qui surfe dans l’aire de la multiglisse. Sa maxi-rampe Big de 4,5 m de haut et 40 m de long avec demi-bol est idéale pour l’initiation ( prêt de matériel ), les free sessions, les manifestations ; elles sont destinées autant au grand public qu’aux experts.

LA BAMBOUSERAIE
La découverte d’une belle touffe de bambous, lors de l’aménagement du parc, a motivé la réalisation d’une collection accueillant une trentaine de variétés de ce végétal exceptionnel. Notons qu’il s’agit d’une « herbe » et non d’un arbre, qu’elle fleurit irrégulièrement (parfois une seule fois par siècle) et qu'elle est réputée pour sa croissance rapide !

L’ÉRABLIÈRE
D’une superficie de 500 m², elle est constituée de 116 érables de 15 espèces différentes.

Entrées : rues de Bernaü et du Marché Rollay

LOCALISATION

Activités

Infrastructures
4 aires de jeux d’enfants, aires de pique-nique Parcours d’orientation, parcours de santé Terrains multisports, tables de ping-pong
Val-de-Marne

Loisirs sportifs libres
Basket-ball, cerf-volant, jogging, skate et sports multiglisse, pétanque, ping-pong, randonnée, football (sans crampons) Au local d’accueil, prêt de matériel (en période estivale) : sports collectifs, volley-ball, badminton…
Accès

16

Animations
RER A
arrêt Boulereaux 1/animations sportives avec la « multiglisse » de mai à octobre ; et en point culminant, une manifestation en septembre Info : www.cg94/multiglisse 2/animations nature avec l’association « La vigne des coteaux de Champigny » et fête des vendanges en septembre.Participation annuelle à l’opération nationale « Rendez-vous aux jardins »

puis bus 306
Arrêt : Sonia Delaunay

Superficie

Particularités

18,70 ha

Maxi-rampe « Multiglisse » roller, BMX et skate

Champigny-sur-Marne

Le Parc du Plateau

Un espace préservé

L'Île de l'Abreuvoir

Cette petite île fait partie de la Réserve naturelle départementale des îles de la Marne. Elle est située sous le pont de Champigny et propose un cadre vert à deux pas du centre-ville. La terrasse offre une vue idéale sur les rives, la flore et la faune aquatiques. L’occasion de découvrir l’étonnante biodiversité de ce milieu préservé (en groupe uniquement). Sur les berges pousse une végétation exubérante, tels des saules.

Champigny-sur-Marne

Espace réservé aux groupes sur rendez-vous

Entrée : Pont de Champigny

LOCALISATION

Val-de-Marne

ACCÈS

19

RER A
Arrêt : Champigny

Bus 108-111-116-117208abs-306
Arrêt : Marché SUPERFICIE

0,20 ha

Le Parc de la Plaine des Bordes

Des loisirs en toute quiétude
Implanté dans un secteur géographique où l’environnement rural est très préservé, ce parc clos est exclusivement réservé aux centres de loisirs, aux écoles, aux associations pendant la semaine. Son aménagement, ses équipements et ses aires de jeux sont conçus de sorte à en faciliter la surveillance. La réservation préalable par les groupes permet l’accès aux différents équipements.

Chennevières-sur-Marne

Entrée : Rue des Bordes

LOCALISATION

Val-de-Marne

ACTIVITÉS

Ouvert à tous en fin de semaine
Depuis 1991, chaque week-end, le parc est accessible à tous les publics. Chacun peut y pratiquer des activités de loisirs sportifs : parcours de santé, minigolf, jeux de balles et de ballon avec prêt de matériel (filets, raquettes, ballons…).Pour les groupes, des animateurs proposent des activités de connaissance des oiseaux (observation, construction de nichoirs…). ACCÈS

Infrastructures
Jeux d'enfants : balançoires, jeux à ressorts, toboggan, maisonnettes, tapeculs, tourniquet, araignée en corde Aires de pique-nique Parcours de santé, parcours d’orientation, terrains de football et de pétanque

21

Bus 208B
Arrêt : Champlain

Loisirs sportifs libres
Cerf-volant, football, jogging, minigolf, pétanque, ping-pong Au local d’accueil, prêt de matériel (toute l’année) : badminton, ping-pong, tennis, ballons, cerceaux, frisbees, cordes à sauter pa r t i c u l a r I T É S Minigolf ( 12 pistes )

SUPERFICIE

9,08 ha

Un passé spirituel

Le Parc Petit-le-Roy

Inséré dans un environnement industriel (le MIN : marché d'intérêt national de Rungis), ce parc est parvenu à conserver les traces de son passé spirituel. En effet, il fut longtemps la propriété des Pères du Saint-Esprit. Au début des années 80, la propriété fut scindée en deux parties distinctes : le séminaire et le parc.De ce passé subsistent encore aujourd’hui la chapelle (les vitraux de l'ossuaire ont été restaurés) et l’allée périphérique bordée de tilleuls, lieu de promenade où se pratique régulièrement le jogging.

Chevilly-Larue

Un espace privilégié pour les activités
Les vastes pelouses sont prisées pour les activités de détente et de loisirs sportifs (football, volley…) et accueillent également les fêtes locales. Une sculpture monumentale de Peter Stämpfli « Emprunte de pneu S155 » est imprimée dans l’axe de la chapelle.De grandes aires de jeux permettent aux enfants de rêver ou de s’ébattre dans la « Cité imaginaire » ou « l’Aire de la mer ». Chaque jeu est adapté à une catégorie d'âge spécifique. Équipé plus récemment d'une grande rampe de roller skate, le parc est devenu un lieu de prédilection pour la "multiglisse". Au détour des allées, on peut aussi y découvrir de belles collections d’arbres.
23

Entrée : rue Petit-le-Roy

LOCALISATION

ACTIVITÉS

Infrastructures
Aire de jeux d’enfants remarquable Aires de pique-nique, baby-foot Mini rampe à spine avec coping et demi-bol Terrains de beach-volley et basket, tables de ping-pong, parcours santé, parcours d'orientation
Val-de-Marne

Loisirs sportifs libres
ACCÈS
24

Bus 192
Arrêt : Les Sorbiers cité

Jogging, pétanque, parcours d’orientation, ping-pong, basket, beach-volley, roller, skate, BMX Au local d’accueil, prêt de matériel (toute l’année) : basket, volleyball, football (sans crampons), ping-pong, badminton

Animations
Animations sportives avec multiglisse, de mai à octobre « Les planches » en juillet et août

SUPERFICIE

9,23 ha
particularitÉS

Grande aire de jeux Rampe multiglisse roller, BMX et skate

Chevilly-Larue

Le Parc Petit-le-Roy

Le Parc du Val-de-Marne

Un balcon sur le lac
Situé au cœur du Val-de-Marne à proximité de la Préfecture et de l’Hôtel du Département, ce parc offre un magnifique panorama sur le lac de Créteil qui lui vaut un très vif succès dès les premiers beaux jours.La plaine où il se situe représente un espace stratégique traversé par des voies de circulation depuis longtemps (le carrefour Pompadour aménagé à la croisée d’anciennes voies royales).

Créteil

Entrée : avenue Jean-Gabin

LOCALISATION

Val-de-Marne

ACTIVITÉS

Un paysage remodelé
Ce parc a été créé sur d’anciennes friches résultant de l’exploitation du sous-sol.Le projet a misé sur une butte phonique largement plantée pour isoler le coeur du parc, tourné vers le lac, des voies de communication (N6, A86, SNCF). Le cadre se révèle particulièrement agréable et satisfait tant l’amateur de pratiques sportives (jogging, parcours santé) que les familles flânant sur les pelouses ou profitant des aires de jeux. La coulée verte du TGV SudEst le bordera prochainement. Deux parkings sont à disposition pour faciliter l’accès de l’usager.

Infrastructures
Jeux d’enfants : araignée en corde Aires de pique-nique ACCÈS

27

Loisirs sportifs libres
Jogging, parcours de santé, ping-pong, randonnée, roller

Bus TVM
Arrêt : Préfecture ou Base de Loisirs

Bus 393
Arrêt : Préfecture SUPERFICIE

10,06 ha

Les Jardins de l'Hôtel du Département

Cratères et buttes
Ces jardins entourent la Préfecture et l’Hôtel du Département. Ils offrent un paysage contemporain original composé de buttes et cratères arrondis. Une cascade agrémente l’espace central en creux tandis que des sculptures d’Albert Féraud « Métal d’encre », Claude Viseux « Induction, habitacle marin » et Gérard Mannoni « Développement oblique » animent les pelouses. De nombreuses collections végétales sont à découvrir : rosiers, plantes de terre de bruyère, et surtout un très beau jardin d’iris au bord du lac (24 espèces en 2400 pieds).C’est un espace de promenade qui mérite d’être mieux connu, et qui offre, à qui sait en profiter, un agréable moment de détente.

Créteil

Entrée : avenue du Général-de-Gaulle

LOCALISATION

Val-de-Marne

ACCÈS

Métro 8
Arrêt : Créteil Préfecture

29

Bus TVM
Arrêt : Préfecture

SUPERFICIE

6,07 ha

Le Parc des Cormailles

Entre mémoire et innovation
ORIGINE
Le parc a repris le nom du lieu-dit “les Cormailles” du nom de l’ancien fief de Cormeille, appartenant au seigneur Godefroi de Cormellis, au Moyen-Âge (1260). En ancien français, cormellis signifie également corme ou fruit du cormier. “Cormailles” pourrait aussi venir de la contraction de“mail de cormiers”qui est une allée bordée de cormiers.En référence à ces origines possibles, des cormiers y ont été plantés.

QUATRE SIÈCLES D’HISTOIRE
Aux XVIIe et XVIIIe siècles, prairies, champs de blé, maisons bourgeoises et jardins à la française composent le paysage des Cormailles. Au XIXe siècle, Louis Lévêque, célèbre rosiériste et maire d’Ivry, y cultive des roses. Puis, la Maison de santé du Dr Esquirol s'y installe pendant plus de cent ans (Sadi Carnot, précurseur de la thermodynamique, et Antonin Arnaud, écrivain, y séjournèrent). Maraîchers et activités industrielles remplacent progressivement la Maison de santé. L’année 1953 voit la construction de la cité Maurice Thorez. Dans les années 70, après le départ de l’entreprise des cars Genève, le site devient une friche industrielle. En 2001, les travaux d'aménagement du parc paysager commencent.

Ivry-sur-Seine

Un parc ancré dans le territoire
MÉMOIRE D'UN SOUS-SOL
Le lieu-dit des Cormailles se situe dans la vallée de la Seine juste en amont de Paris.Le parc se trouve exactement dans la plaine alluviale, partie la plus basse du pied du coteau. Son sous-sol est le résultat d'un long processus géologique : des graviers et sables horizontaux, charriés par les eaux pluviales pendant l'ère tertiaire, ont fini par former des alluvions.Sous la terre, la nappe alluviale qui s'écoule librement vers le fleuve.

Un parc du XXIe siècle
UNE CONCEPTION PAYSAGÈRE REMARQUABLE
Élaborée en concertation très étroite avec la population, la conception générale du parc est due aux paysagistes de l'agence TER, lauréats du concours européen lancé par le Conseil général. Diversité des espaces et des essences végétales, sobriété des formes, qualité des matières et des matériaux, actions de gestion durable : des partis pris très forts qui ont permis au parc d’obtenir le Grand Prix National du Paysage 2007.
31

ASSAINISSEMENT : LE COMPLEXE DES CORMAILLES
Le complexe des Cormailles dissimule également un ensemble d’ouvrages souterrains d’importance (bassin de 55 000 m3,puits,collecteurs…) qui participe à préserver la qualité de la Seine en limitant les déversements par temps de pluie et en prévenant le problème des inondations du centre d’Ivry-sur-Seine.

DES HORIZONS AU CŒUR DE LA VILLE
Situé en plein centre-ville, c'est un parc conçu comme un espace ouvert qui crée des ambiances végétales avec : t r o i s î l e s -j a r di n s (jardin des sables, jardin des vignes, roseraie), t r o i s b e l vé d è r e s (les cimes sur la colline des Lilas à 15 m, le solarium à mi-hauteur, la terrasse du parvis Gosnat à 3,5 m), u n e i m m e n s e p e l o u s e o u “p l a g e v e r t e ” .

Entrées : avenues Danielle Casanova et Georges Gosnat ; rues Ledru-Rollin et Marcel Cachin LOCALISATION ACTIVITÉS

Infrastructures
Jeux d’enfants, pataugeoire, grands toboggans, jeux d'équilibre, jeux de bateau, structure d’escalade, brumisateurs, mur de graffs, espace en dur propice aux glisses Pavillon des Gourmets (un restaurant en 2009)
Val-de-Marne

Loisirs sportifs libres
BMX à flat, roller, jogging, football (sans crampons), volley-ball, badminton, cerf-volant Au local d’accueil, prêt de matériel (en période estivale) : badminton, ping-pong, ballons sauteurs, jeux de boules, ballon de football

ACCÈS
32

Bus 125-132-182-323-325
Arrêt : Hôtel de Ville

Animations
Potagers pédagogiques, spectacles de marionnettes Participation annuelle à l’opération nationale « Rendez-vous aux jardins » Visites guidées sur demande

RER C
Arrêt : Ivry-sur-Seine

SUPERFICIE

particulariTÉS

18,70 ha

Festival « Au fil des marionnettes » qui accueille plusieurs compagnies de marionnettes et de théâtre d’objets sur un week-end (tout public) Biennale d’Art contemporain Mise en lumière à la nuit tombée de "Globus Paris", œuvre du plasticien Holger Trülzch

Ivry-sur-Seine

Le Parc des Cormailles

Le Parc des Marmousets

Un domaine forestier historique
Le mariage de l’histoire et de la forêt fait de ce parc un lieu unique. Acquis par le Département en 1980, cet ancien rendez-vous de chasse (dont on retrouve les traces dans les archives du XVIe siècle) constitue l’un des principaux accès à la forêt Notre-Dame. Il est actuellement intégré à l'Arc boisé, vaste territoire forestier du sud-est francilien.

La Queue-en-Brie

De multiples facettes
Le domaine se compose de quatre parties distinctes autour du château : La pa r t ie i n tra -mu ro s Cernée de douves, on y découvre le château, ses dépendances, un jardin à la française architecturé par des alignements de marronniers et les vestiges d’un bassin. Un magnifique cèdre de l’Atlas ombrage la cour d’honneur. Créée par Eva Wellesz, sculpteur, et Gilles Carré, musicien, une sculpture « Repères » émerge des douves du domaine. L’e sp la na de o u demi -l u ne Traditionnellement située face aux bâtiments, elle offre le recul nécessaire pour contempler l’architecture de la bâtisse ou pour réunir les équipages avant la chasse. On y remarque une grotte glacière du XVIIe siècle. Le p a rc ex tr a -mu r os Animé de mares, d’équipements de jeux, il abrite un jardin de plantes aquatiques : 25 espèces différentes (soit environ 4000 plantes) peuvent être observées depuis un ponton. Le ce n tre de mo dél i sm e Il offre aux usagers de modèles réduits la possibilité de faire évoluer leurs engins dans des conditions optimales de sécurité (voitures, bateaux, avions).

Des activités pour tous
Cette richesse permet à tous les publics d’y trouver leur compte : les familles pour se divertir ou s'adonner au plaisir sportif de la randonnée pédestre et du VTT (tout en respectant les sentiers balisés), les groupes pour suivre les sentiers pédagogiques et découvrir la faune et la flore de la forêt.
35

La glacière
Cette cavité souterraine, dans laquelle on conservait de la glace pour l'été, était très en vogue au XVIIe siècle dans les grands domaines. La neige et la glace des mares et des douves y étaient entreposées en couches. Ensuite, mises au contact de vapeur d’eau bouillante, le processus de condensation se trouvait accéléré : la vapeur se transformant en solide comblait les espaces de façon à former une masse compacte. Les glacières permettaient donc de garder des glaces et de confectionner des sorbets, mais aussi de conserver, pendant les chaleurs de l’été, les provisions et les fruits.

Entrée : Chemin des Marmousets

LOCALISATION

ACTIVITÉS

Infrastructures
Jeux d’enfants Aires de pique-nique Barbecues aménagés

Loisirs sportifs libres
Jogging, modélisme, randonnée, vélo
Val-de-Marne

36

ACCÈS

particularITÉS

Bus 10 03 CEAT
Arrêt : Petit Caporal

Parcours d’orientation, 2 sentiers pédagogiques en forêt, plantes aquatiques Le château ne se visite pas

SUPERFICIE

18,85 ha

La Queue-en-Brie

Le Parc des Marmousets

La Roseraie du Val-de-Marne

Mémoires de roses
LE JARDIN DE L'AMATEUR
1894, Jules Gravereaux, propriétaire du domaine, se passionne pour la rose et débute une collection. Cinq ans plus tard, elle compte plus de 1600 espèces. Il demande à Édouard André, paysagiste de renom, de dessiner le futur "jardin des roses" dans un tracé régulier "à la française". C'est l'organisation de sa collection basée sur l'évolution du rosier qui dicte les plans de la première roseraie créée au monde.

LE JARDIN DES COLLECTIONS
Dès 1910, la Roseraie comprend toutes les formes du genre Rosa connues à cette époque. Pour obtenir de nouvelles variétés, Jules Gravereaux s'entoure d'un réseau de spécialistes du monde entier. L'orientation plus scientifique de la collection s'affirme.

LE JARDIN D'ESSAI
Dans ses laboratoires, Jules Gravereaux réalise des recherches sur la couleur et les parfums des roses. Les résultats de ses expérimentations sont unanimement reconnus. Il édite aussi un manuel des rosiers cultivés qui devient une référence. Dans son jardin d'essai, il crée 27 nouvelles roses.

L'Haÿ-les-Roses

LE JARDIN MONDAIN
À la "Belle Époque", la Roseraie est le lieu de toutes les mondanités. En 1906, Jules Gravereaux, membre des "Rosati" (gens de lettres qui chantent les louanges de la rose), fait construire le Théâtre de la Rose. Artistes et créateurs en vogue s'y produisent, tels Jean Richepin, Isadora Duncan, Jean Cocteau, Joséphine Baker ou le couturier Rochas pour lancer "Rose", son nouveau parfum. Malheureusement, le Théâtre, délabré par le temps, doit être détruit en 1970.

La Roseraie aujourd'hui
UN JARDIN À LA FRANÇAISE
Propriétaire depuis 1968, le Département poursuit l'œuvre de Jules Gravereaux. Le principe de présentation des variétés suivant l'évolution chronologique est préservé : 3200 variétés, des plus anciennes aux plus récentes, sont présentées dans 13 jardins. En 2005, la Roseraie est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Elle compte aujourd'hui 13 200 pieds de rosiers.

COLLECTION DE ROSES MODERNES
Autour du temple de l'Amour : roses horticoles françaises, d'Europe et d'Amérique du Nord, créées depuis 1940 et primées dans les concours. La Roseraie de Mme Gravereaux offre aussi une sélection de rosiers modernes présentés par couleur. Un concours national de roses modernes, mené en partenariat avec la Société nationale d’horticulture de France (SNHF), est accueilli dans le parc attenant.

39

HAUT LIEU DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Le Conseil général a mis en œuvre une gestion informatisée des collections qui offre aux professionnels et chercheurs un outil exceptionnel. La Roseraie se révèle ainsi un lieu privilégié pour mener diverses études en liaison avec les centres de recherche, universités et laboratoires publics et privés les plus réputés. De nombreuses méthodes y sont mises en œuvre, relevant de la biochimie, de la génétique, de la colorimétrie, des parfums.

CONSERVATOIRE DES ROSES ANCIENNES
Reconnu collection végétale d’intérêt national par le Conservatoire des collections végétales spécialisées (CCVS) en 1991, le jardin abrite des variétés de rosiers, pour la plupart disparues du commerce aujourd'hui : roses botaniques à l'état naturel ; roses galliques, seules roses connues en Europe jusqu'au XVIIIe siècle ; rosiers rugueux originaires du Japon ; rosiers pimprenelle, buissons de haute taille au feuillage délicat ; roses d'Asie ; roses de la Malmaison ; roses horticoles anciennes, créées du milieu du XIXe au milieu du XXe siècle.

AU FIL DES SAISONS
À l'automne, une fois les grilles refermées, la saison suivante se prépare. L'hiver, de nouveaux pieds sont replantés en remplacement d'anciens. Toute l'année, 10 jardiniers et un agent de maîtrise assurent l'entretien des collections et du parc attenant : greffes de variétés rares, taille, ligatures, bêchage, arrosage, traitement et changement des terres.

UNE RECONNAISSANCE MONDIALE
En 1995, la Fédération mondiale des sociétés de roses a décerné la 1re récompense "Award of Garden Excellence" à la Roseraie du Val-de-Marne. Aujourd'hui, elle attire des touristes du monde entier. Plus de 30 000 visiteurs chaque année. Son site Internet, traduit en anglais, a été primé en 2007 par les Trophées de la Communication. Info : www.roseraieduvaldemarne.fr

41

UN CADRE PROPICE AUX DÉCOUVERTES ET À L'INSPIRATION ARTISTIQUE
En juin, le festival "Parfums de musiques" présente des créations musicales traditionnelles venues du monde entier. Le premier week-end de juin, les "Rendez-vous au jardin" proposent des animations, ateliers, jeux de pistes et visites commentées. Lors des "Journées du patrimoine", la Roseraie s'offre une dernière fois au public. L'Académie Guillaume de Loris organise également des soirées poésie. Chaque année aussi, depuis 1982, le Fonds départemental d'art contemporain commande une œuvre originale sur la Roseraie à un peintre (tirage de 120 lithographies).

Entrée : rue Albert Watel

LOCALISATION

ACTIVITÉS

Animations
Ouvert au public de mai à septembre de 10h à 20h Prix d'entrée : 3 euros (½ tarif pour enfants et les groupes de plus de 15 personnes) Visites guidées individuelles ou en groupe sur réservation Participation annuelle à l’opération nationale « Rendezvous aux jardins » et aux Journées du Patrimoine
ACCÈS
42

Val-de-Marne

RER B
Arrêt : Bourg-la-Reine puis bus 172 ou 192

particularITÉS

Métro 7
Arrêt : Porte d’Italie puis bus 186 ou 184 (286 les jours fériés)

Conservatoire de roses anciennes Info : www.roseraieduvaldemarne.fr

SUPERFICIE

Bus 172-192
Arrêt : Sous-préfecture / Église

1,52 ha

Bus 184
Arrêt : Avenue du Général Leclerc

Bus 186
Arrêt : L’Haÿ-les-Roses / Thirard-Jouhaux

L'Haÿ-les-Roses

La Roseraie du Val-de-Marne

Le Parc de la Roseraie

Un domaine historique
La majesté de ce parc tient autant à l’ampleur de ses arbres qu’au poids de son passé. Déjà connue au Moyen-Âge, la propriété constituait le fief de la Tournelle. Au début du XIXe siècle, une maison Empire y est érigée par un certain Henri Auguste, orfèvre sous Louis XVI et Napoléon. Il s’agit aujourd’hui de la résidence du sous-préfet. Jules Gravereaux acquiert le domaine en 1892 et fait de cette résidence un lieu de villégiature familiale. Les loisirs en plein air sont alors à la mode et le propriétaire aménage un parc paysager à l’anglaise, témoin de l'art des jardins du XIXe siècle. Passionné de roses, Jules Gravereaux constitue dès 1894 une collection (qui atteint 7000 variétés en 1910) et demande en 1899 à Édouard André de dessiner un jardin de roses : la Roseraie est créée puis progressivement agrandie.

L'Haÿ-les-Roses

Du domaine privé au domaine public
En 1968, la propriété a été dévolue au Conseil général du Val-de-Marne par l’ancien département de la Seine qui l’avait acquise en 1937. En 1972, le Département agrandit le parc avec l’aménagement de la plaine de la Bergère.

Un parc vivant
Les vastes pelouses se déclinent en aires de détente et plaines de jeux. Inséré au cœur de la ville, le parc accueille régulièrement des manifestations départementales et municipales ainsi que des concerts. La grande aire de jeux a été entièrement réhabilitée sur le thème des fleurs. Des espaces sont réservés aux différents âges et s'articulent autour d'une rivière sèche traversée par des ponts et des passerelles. La butte d'origine a été conservée et transformée en structure d'escalade. On y trouve quatre toboggans abrités par un bosquet de pins.
45

Un patrimoine végétal important
Le charme de ce parc boisé est conféré par de très beaux groupes d’arbres adultes. Notons quelques essences remarquables avec les Cornus mas (cornouiller mâle), Pinus laricio (pin de Corse), un Zelkova crenata (orme de Sibérie), ainsi qu’un Platanus orientalis digitata (platane d’Orient). Le site offre une perspective intéressante sur la vallée de la Bièvre.

Entrées : avenue du Général Leclerc ; rue Albert Watel LOCALISATION ACTIVITÉS

Infrastructures
Aire de jeux d’enfants Aires de pique-nique Sculpture, jardin thématique, parcours d'orientation, tables de ping-pong

Loisirs sportifs libres
Val-de-Marne

Jogging, ping-pong, randonnée (GRP) Au local d’accueil, prêt de matériel : volley-ball, football, badminton
ACCÈS

Animations
Visites guidées du parc sur demande

46

RER B
Arrêt : Bourg-la-Reine puis bus 172 ou 192

Métro 7
Arrêt : Porte d’Italie puis bus 186 ou 184 (286 les jours fériés)

particularITÉS

Aire de jeux d’enfants remarquable

Bus 172-192
Arrêt : Sous-préfecture / Église
SUPERFICIE

Bus 184
Arrêt : Avenue du Général Leclerc

12,96 ha

Bus 186
Arrêt : L’Haÿ-les-Roses / Thirard-Jouhaux

L'Haÿ-les-Roses

Le Parc de la Roseraie

La Pépinière départementale

Une pouponnière d'arbres
La Pépinière départementale a été créée en 1976 dans le but d’approvisionner en végétaux (arbres et arbustes) les différents chantiers et établissements départementaux tels que les crèches, les parcs, les routes ou les bâtiments administratifs. Pour que les jeunes arbres atteignent les dimensions souhaitées (gros calibre de 20/25) avec un développement dense du système racinaire, ils doivent être cultivés pendant 4 à 5 ans et transplantés tous les 2 à 3 ans selon les espèces. Pour ce faire, la Pépinière utilise des techniques de culture fortement mécanisées (tracteurs, motoculteurs, arracheuses, tondeuses, etc.). Aujourd’hui, la Pépinière gère près de 6300 arbres (feuillus et conifères), 5000 arbustes, 4500 rosiers, 800 variétés de lilas et 150 scions porte-greffes pour les arbres fruitiers (pruniers, pommiers). Chaque saison, presque 2000 végétaux sont sortis pour être replantés dans le département !

Mandres-Les-Roses

Entrée : rue du Chant de l'Alouette

LOCALISATION

Val-de-Marne

Un savoir-faire professionnel
En complément de l'élevage, la Pépinière s’est vue confier une mission de préservation des végétaux et de sauvegarde des collections végétales du Val-de-Marne. Elle procède donc à la culture sécurisée et suivie de pieds-mères des différentes espèces et variétés de végétaux présentes dans les collections telles que les lilas (Parc des Lilas), les rosiers (Roseraie du Valde-Marne, Parc des Lilas), et les arbres fruitiers (Parc des Lilas). C'est aussi un site “réserve” où deux exemplaires de chaque variété sont conservés, constituant ainsi une “assurance végétale” De plus, afin d’optimiser les connaissances, des essais de greffage sur différents . porte-greffes sont pratiqués. On trouve aussi au sein de la Pépinière, un arboretum et un fruticetum.
49

ACCÈS

ACTIVITÉS

Une pépinière-parc
La pépinière départementale présente aussi la particularité d’être un espace naturel occasionnellement ouvert au public, notamment aux scolaires. En plus des week-ends portes ouvertes, des visites de groupes sont organisées sur rendez-vous, afin de mieux découvrir cet espace vert d’une grande qualité écologique et pédagogique, et le savoir-faire d’un personnel à l’écoute de la nature. Pour s'y retrouver, tous les végétaux sont étiquetés. De plus, un fonds documentaire relatif à l’arbre, à la biologie végétale et à l’écologie est à la disposition des visiteurs.

RN19 jusqu’à Santeny, D3

Animations
La Pépinière est ouverte au public sur rendez-vous Parcours découverte pour les groupes (sur demande)

SUPERFICIE

8,49 ha

Un caractère classique
En balcon sur la vallée de la Marne, ce petit parc offre le parfum d’un jardin à l’architecture classique. Située en plein centre-ville de Nogent-sur-Marne, cette ancienne propriété privée, acquise par le Département au début des années 70, s’étend au pied de la sous-préfecture. Les travaux réalisés pour l’ouverture des lieux au public ont conservé, dans sa partie haute, les anciennes caractéristiques du jardin classique avec un mail de tilleuls et un jeu de trois terrasses en balcon sur la vallée. Dans sa partie basse, un aménagement plus libre a permis l’introduction de nouvelles essences (cèdres bleus, frênes, arbres de Judée). Divers équipements, dont un théâtre de verdure, une cascade, ainsi que de larges massifs de plantes de terre de bruyère contribuent à faire de ce parc un espace de détente agréable et intime au cœur de la ville.

Le Parc Watteau

Nogent-sur-Marne

Entrée : avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny

LOCALISATION

Val-de-Marne

ACTIVITÉS

Infrastructures
Jeux d’enfants, tables de ping-pong
51

Loisirs sportifs libres
Jogging, ping-pong ACCÈS

RER A
Arrêt : Nogent-sur-Marne puis bus 210

particularITÉS Sculpture, théâtre de verdure

RER E
Arrêt : Nogent - Le Perreux

Bus 114-116-120-210
Arrêt : Sous-préfecture / Jules Ferry

SUPERFICIE

1,70 ha

Sucy-en-Brie/ormesson-sur-marne

Le Parc du Morbras

Un trésor riche d'un passé pastoral et forestier
Situé entre les communes d'Ormesson-sur-Marne et Sucy-enBrie, c'est une coulée de verdure le long de la rivière du même nom. Le terrain a été acquis par le Conseil général en 1973 et son aménagement en parc urbain a commencé dès 1976. Après l'installation de ses équipements essentiels, l'agencement du site s'est poursuivi avec la réalisation de zones végétales diversifiées dans un souci constant de recherche esthétique et de préservation de l’âme originelle du site.

Un parc champêtre aux multiples attraits
Le charme du Morbras avait déjà, au début de ce siècle, séduit Raymond Radiguet qui avait fait de ce site le cadre des promenades de ses héros dans “Le Diable au corps” Aujourd'hui, . le parc niché dans un vallon insérant la rivière a su conserver tous ses attraits champêtres. Son atout majeur réside dans la succession d'ambiances diversifiées qu'il décline : sous-bois, vergers, prairies, zones humides, rivière, rus, sources et mares. Des espaces variés qui permettent d'offrir au public une large gamme de possibilités de détente, de promenades et de loisirs sportifs.

L'eau, source de vie pour une flore et une faune exceptionnelles
Le Morbras présente un écoulement naturel diversifié avec de nombreux méandres. Ses coteaux laissent apparaître de nombreux sourcins qui alimentent mares et zones humides. Cette présence forte de l'eau a permis l'éclosion d'une végétation aquatique dense : frêne, sureau noir, saule cendré, roseau, baldingère, eupatoire, chanvrine, épilobe, menthe aquatique, reine-des-prés, grand carex, jonc… De même, la diversité des espaces est propice à la présence d'une faune importante qui va des oiseaux (martins-pêcheurs, canards colverts, foulques, hérons, bergeronnettes, pics-verts, merles, sittelles, sansonnets) aux écureuils roux, fouines, lapins de garenne, hérissons, renard roux, sans oublier les grenouilles vertes et rousses, tritons alpestres, poissons divers et, bien sûr, les magnifiques libellules bleues. Cette biodiversité faite d'espèces souvent protégées est préservée grâce à la vigilance des jardiniers qui ont élaboré un plan de gestion pour les années à venir.

53

entrée : rue Antoine Baron

LOCALISATION

ACTIVITÉS

Infrastructures
2 aires de jeux d’enfants : balançoires, planche escale, jeu à grimper, toboggan de butte vague, tables de ping-pong Parcours d'orientation, parcours santé

Loisirs sportifs libres
Val-de-Marne

ACCÈS
54

RER A
Arrêt : Sucy-Bonneuil puis bus 308 Arrêt : Ancien Moulin

Jogging, parcours santé, ping-pong, roller, randonnée (GR 14) Au local d’accueil, prêt de matériel (en période estivale) : ballons, raquettes, ping-pong, badminton

Animations
Animations nature ( parcours biodiversité, parcours eau et sentier buissonnier), visites commentées sur demande

Bus Navette Situs
Arrêt : Victor Hugo

SUPERFICIE

particularITÉS particularITÉS Richesse de la biodiversité (faune et flore)

12,17 ha

Sucy-en-Brie

Le Parc du Morbras

Le Parc de la Plage Bleue

Un paysage transformé
Au centre de la plaine alluviale Marne-Seine, ce site accueillait au début du siècle de fertiles cultures maraîchères. Puis, l’exploitation du sablon devenant industrielle, une mosaïque de petits bassins alimentés par la nappe phréatique investit les lieux. Au milieu des années 60, un de ces plans d’eau devient la “plage bleue” En 1979, confrontées à un . accroissement de l’insalubrité, les autorités sont contraintes de fermer ce plan d’eau à la baignade. En 1987, le Conseil général décide de créer un parc, l’un des maillons du projet régional de coulée verte. L’originalité de ce parc contemporain lui a valu le trophée du paysage en 1993, ainsi qu’une mention dans les prix de l’aménagement urbain 1994 décernés par le Courrier des maires et des élus locaux.

De l’eau au ciel
Le plan d’eau constitue le cœur du parc et se décline en lieux singuliers : le jardin d’eau, la grève avec ses brumisateurs, les îles et la Roselière aux multiples roseaux, et le haut plateau, dont les coteaux sont plantés de petits arbres fruitiers.

Valenton

UN AMPHITHÉÂTRE DE VERDURE
Le relief du parc ménage un “cratère” tourné vers le plan d’eau, véritable balcon au-dessus , du parc. Cet espace de plus d’un hectare permet d’accueillir spectacles et manifestations populaires festives ou sportives.

UN LIEU CONVIVIAL POUR SE SENTIR BIEN
Côté ville, un pavillon d’accueil donnant sur le parvis marque l’entrée du parc. Essentiellement réalisé en bois et verre et constitué de différents modules séparés par d’élégants patios, il propose un large auvent comme abri par mauvais temps, des terrasses face aux jeux d’eau, une salle polyvalente pour des fêtes, expositions, animations et une buvette. Il abrite aussi des sanitaires et les locaux techniques des agents du parc.

57

UNE RÉSERVE ORNITHOLOGIQUE NATURELLE
Le site constitue aussi une réserve naturelle remarquable pour observer les oiseaux. Oies d’Égypte, cormorans, hérons cendrés, sarcelles : chaque année plusieurs dizaines d’espèces vivent, nichent, se reproduisent ou font une halte sur le long trajet de leur migration. Cette fréquentation régulière reflète la santé du milieu naturel, l’excellente qualité des eaux et le travail des concepteurs.

UNE DÉMARCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
Choix de matériaux, gestion de l’eau, reconstitution des sols… Toutes les solutions et techniques de développement durable possibles ont été mises en œuvre. Ainsi, la terre végétale est reconstituée, le basalte remplace le béton, l’assainissement est 100% naturel et l’eau servant à l’arrosage et à tous les effets aquatiques est issue du lac, du sous-sol et du toit du pavillon.

À DÉFAUT DE BAIGNADE, RETROUVER TOUS LES PLAISIRS DE L'EAU
Renforcer la présence de l’eau, renouer avec la longue histoire aquatique de la Plage Bleue, tels sont les objectifs des récents aménagements du parc. Ainsi dès l'entrée, des jets d'eau s'amusent à lancer par intermittence leurs gerbes vers le ciel. Plus loin, des jeux d'eau interactifs et tactiles font le bonheur des petits et des grands. Plus loin encore, le long des escaliers de basalte du versant nord, le doux bruit de l'eau tombant en cascade accompagne les promeneurs qui se rendent au plan d'eau.

Entrées : rue du 11 novembre ; avenue S. Allende LOCALISATION ACTIVITÉS

Infrastructures
3 aires de jeux d’enfants Buvette, aires de pique-nique, parcours d’orientation, parcours nature, labyrinthe, piste cyclable Aire pour activités multiglisse, skate-park avec mini-rampe, 2 terrains de foot, 1 terrain de pétanque

Val-de-Marne

Loisirs sportifs libres
ACCÈS
58

Bus 45003K STRAV
Arrêt : Clinique des Charmilles

Bus 45004 J1 APTR
Arrêt : Valenton le Stade

Beach-volley, BMX, roller, skate, modélisme à voile, jogging, parcours d’orientation, pêche, pétanque, basket-ball, handball, volley-ball, football (sans crampons), vélo, modélisme Au local d’accueil, prêt de matériel (en période estivale) : matériel de football, ping-pong, volley-ball, roche-ball, beach-volley, badminton et basket-ball

Animations
Participation annuelle à l’opération nationale « Rendez-vous aux jardins »
SUPERFICIE

37,54 ha

ParticularITÉS

Autour du plan d’eau, un paysage contemporain idéal pour les promenades familiales et les loisirs sportifs.

Valenton

Le Parc de la Plage Bleue

Le Parc du Champ-Saint-Julien

Un espace ouvert sur la ville
Ce parc constitue la quatrième tranche du parc de la Plage Bleue et résulte d’une réflexion menée avec la population du quartier de la Lutèce à Valenton. Il incarne une politique constante d’amélioration du cadre de vie des Val-de-Marnais. Cet esprit concrétise la volonté de revaloriser le quartier du Champ-Saint-Julien en articulant la zone d’activités, la cité de La Lutèce, et le Parc de la Plage Bleue. Il se situe également à proximité de la Coulée verte du TGV Sud-Est. Les riverains souhaitaient un grand espace ouvert pour des pratiques sportives libres : une large esplanade de plus d’un hectare a donc été aménagée de plain-pied avec la cité. Des terrains de basket, de football et de boules, des tables de ping-pong, une piste enrobée équipent le parc.

Valenton

Entrée : avenue du Champ-Saint-Julien

LOCALISATION

Val-de-Marne

Des arbres et des arbustes
Un marronnier de grande taille signale l’entrée principale du parc où 800 arbres et 2000 arbustes ont été plantés. Un verger marque les saisons, des platanes et des arbres de Judée colorent le talus courbe de la ZAC, tandis que les alignements de paulownia, bel arbre du Japon, soulignent l’architecture de la place. ACCÈS

ACTIVITÉS

Infrastructures
Terrains multisports
61

Bus 45004J1 APTR
Arrêt : Valenton le Stade

Loisirs sportifs libres
Football, basket-ball, handball, jogging

Un parcours ponctué de parasols
Le choix des matériaux donne au parc un aspect ludique : des parasols de couleur orange complètent un mobilier plus traditionnel, des éclats de verre colorés émaillent des dallages blancs et, la nuit venue, le grand mur de la place s’éclaire d’une multitude de carrés lumineux.

SUPERFICIE

4,94 ha

Le Parc de la Saussaie-Pidoux

Valenton - Villeneuve-Saint-Georges

Un parc à l'usage de tous
Cet espace se présente comme une longue promenade plantée sur un axe nord-sud qui relie le cœur de VilleneuveSaint-Georges à la Plage Bleue. Sur un axe est-ouest, elle jouxte la Coulée Verte de l’Interconnexion des TGV. Ce parc n’oublie pas pour autant les pratiques sportives. Ainsi, les terrains de tennis voisinent avec des aires multisports mais surtout, une grande aire de jeux d'eau originale apporte un intérêt majeur au site.

Entrée : avenue du Champ-Saint-Julien

LOCALISATION

Val-de-Marne

Un parc multicolore
Parti pris qui ne passe pas inaperçu : l’esthétique colorée qui anime ces lieux et leur confère gaieté et dynamisme. On trouve donc un terrain de foot jaune d'or avec des lignes bleu franc, un terrain de tennis et un espace multisports bleus, des carrés oranges pour accueillir les jeux des petits et bien sûr beaucoup d'espaces verts… naturels cette fois ! ACCÈS

ACTIVITÉS

Infrastructures
Jeux d’eau remarquables Jeux d'enfants : 1 aire de jeux et 1 araignée en corde 1 terrain multisports, 1 terrain de tennis, 1 terrain de foot
63

Un parc accueillant
Pour encore mieux recevoir les usagers du parc, un bâtiment d'accueil est prévu pour 2009. Outre ses espaces ouverts au public, il abritera les locaux techniques des agents d'entretien. À l'extérieur, aux abords du centre commercial, un parking a également été aménagé.

Bus 187-162
Arrêt : W. Provigny

Loisirs sportifs libres
Tennis, basket-ball, handball, football

Bus 184-187
Arrêt : Mairie de Cachan

SUPERFICIE

particularITÉS Ses jeux d’eau et des terrains de sport hauts en couleur

6,8 ha

Le Parc des Hautes-Bruyères

Le point culminant du Val-de-Marne
Le parc se caractérise par sa situation géographique en rebord du plateau, dominant ainsi les vallées de la Bièvre et de la Seine. C'est le point culminant du département avec une altitude de 110 m que surplombe la redoute des HautesBruyères. Le creusement d'une carrière d'exploitation de sablon de grande qualité a profondément marqué le site. Le programme d'aménagement du parc s'est fait au fur et à mesure de la libération des terrains de cette exploitation. Le tracé linéaire du premier projet paysager s’est appuyé sur la création d’un canal marquant la limite entre la Zac des Hautes-Bruyères et le parc.

Villejuif

Le parc des jardins
LES JARDINS FAMILIAUX
Dans la continuité de l'activité de jardinage préexistante, 85 parcelles de jardins familiaux de 180 m² chacune s'organisent de part et d'autre des petites allées plantées de haies d'arbustes à fruits. Leur gestion a été confiée à la ligue française du Coin de Terre et du Foyer. Chaque jardin est clos et équipé d'un abri conçu par l'architecte Renzo Piano (créateur du Centre G. Pompidou).

Un partenariat privilégié est établi avec des spécialistes comme le Conservatoire National des Plantes à Parfum, Médicinales, Aromatiques et Industrielles de Milly-la-Forêt, le Muséum national d’histoire naturelle, ou l'association Pixiflore…

LE JARDIN DU SILENCE
Installé dans le « canyon » libéré par l'ancienne carrière, c'est un espace naturel d'observation propice à la promenade. Sur un hectare, on découvre la végétation spontanée de l'Île-de-France. On est à 12 mètres en dessous du plateau. Il permet de préserver une certaine intimité.

65

LES JARDINS PÉDAGOGIQUES
u Ils se composent d'u n j a rd i n p o t a g e r réservé aux écoles primaires de septembre à juin et u d'u n j a r d i n p a r t a g é pour les centres de loisirs, de quartiers et autres institutions. Sur ces petits lopins de terre mis à leur disposition, aidés par des professionnels des espaces verts, les enfants et les jeunes ont la possibilité de suivre un cycle végétatif : la préparation du sol, le semis et la récolte. Ils participent aussi au désherbage et à l'arrosage.

LE JARDIN D'AVENTURES ARCHÉOLOGIQUES
Des fouilles ont attesté une présence humaine dès le Néolithique sur cet espace. Le Laboratoire départemental d'Archéologie ne pouvait donc pas trouver meilleur endroit pour y installer un espace d'animation ouvert à tous. C'est un lieu de redécouverte des matières premières et des savoir-faire très anciens à travers plusieurs thèmes et époques : l’agriculture, le feu, la maison.

LE JARDIN DES PLANTES MÉDICINALES
Situé au pied de l'institut Gustave Roussy, il compte 900 plantes représentant 85 espèces différentes réparties selon leurs sphères d’action. Cette collection a été installée sur ce parc en raison de la présence conséquente du domaine médical sur Villejuif. L'objectif est principalement de sensibiliser le public à la botanique et à son utilisation médicinale. Parmi les espèces présentes sur le site : le muguet, la camomille romaine, la sauge officinale, l'if…

Un parc de proximité pour tous
Espace de promenade et de curiosité, le parc est un lieu de vie et d'activité. On peut s'y cultiver, s'y amuser, y faire du sport dans le respect des autres et de l'environnement.

Entrées : rues Édouard Vaillant et Verdun ; avenue de la République LOCALISATION ACTIVITÉS

Infrastructures
2 aires de jeux d’enfants : grande araignée en corde… Terrains de basket-ball, handball et football, tables de ping-pong Potagers éducatifs, jardins familiaux, espace d’aventures archéologiques
Val-de-Marne

Loisirs sportifs libres
ACCÈS
66

Métro 7
Arrêt : Villejuif - Louis Aragon puis bus 172 - Arrêt : Centre Commercial

Jogging, pétanque, ping-pong, petite randonnée, basket-ball, handball, football, roller Au local d’accueil, prêt de matériel (en période estivale) : volley-ball, badminton, rugby, tennis, football

Animations
Animations nature ponctuelles sur demande : connaissance des plantes sauvages et médicinales. Accueil des groupes sur les potagers éducatifs. Découverte des techniques ancestrales (animations du Laboratoire départemental d’Archéologie)

Bus 131
Arrêt : G. Roussy

Bus 162
Arrêt : Grosmesnil

SUPERFICIE

particularITÉS

15,53 ha (23 ha à terme)

Ses jardins familiaux et son passé archéologique

Villejuif

Le Parc des Hautes-Bruyères

Un parc inattendu
C’est un parc ? Au premier abord, on pourrait se croire à la campagne au milieu des hautes herbes, des vergers, des champs et des jardins familiaux. Pourtant, ce banc à la lisière d’un petit bois, ces quelques jeux pour les petits installés-là témoignent des multiples aménagements qui confèrent à ces étendues champêtres le statut de parc, c’est-à-dire un espace de détente offert à tous les Val-de-Marnais né d'une volonté politique forte du Conseil général. Classé "espace naturel sensible", le site nécessite d’importants travaux de mise en sécurité des anciennes carrières de gypse, avant toute ouverture au public.

le PARC DES LILAS

Vitry-sur-Seine

Un parc en évolution
Les premières esquisses paysagères de ce parc non conventionnel ont été tracées au début des années 1990. En 1998, “les grands mails” sont aménagés entre la rue Julian Grimau et la rue Lemerle Vetter. Le parc s’étend ensuite sur le plateau et descend sur le coteau jusqu’à l'espace des Blondeaux ouvert sur la ville. Le parc des Lilas est aujourd’hui composé d’une mosaïque de parcelles progressivement acquises par le Département pour, à terme, former une étendue harmonieuse.

Un parc vivant
Son plan d’aménagement brouille les frontières, mélangeant joyeusement ville et campagne, faisant coexister espace public et parcelles privées. Sans parcours imposé et avec un paysage façonné par les activités qu’il a abritées, il se présente comme un lieu à explorer, un parc "qui se fabrique en marchant". Au fil du temps, le parc offre de nouveaux horizons. Des espaces de promenade sont ouverts. Le sol est sécurisé et des mobiliers installés.

Au rythme des saisons
Comme à la campagne, c'est un parc "évolutif" avec ses saisons de culture. Ouvert en tous temps pour un pique-nique estival ou pour ses jeux pour enfants, le parc propose aussi des journées thématiques, techniques ou festives. Ces activités saisonnières permettent de mettre l’accent sur les savoirs ou savoir-faire : balades de découverte, ateliers horticoles, fête des moissons, etc. Elles rassemblent les visiteurs, les associations locales et les "amis du parc" dans une ambiance festive ! Chaque été, temps fort de ces animations, le Lilabyrinthe, un gigantesque labyrinthe végétal et éphémère où les visiteurs peuvent venir s’égarer…
69

L'art de la collec'
Fort de son important passé horticole, le parc abrite plusieurs collections végétales. Ainsi, la collection des lilas rassemble déjà 700 variétés botaniques et horticoles. Celle des rosiers s'inscrit en complémentarité de la Roseraie du Val-de-Marne et propose 500 variétés dans leurs formes naturelles (les « lianes », les « paysages », les « modernes », obtenues après 1940). Enfin, avec ses 280 pommiers et poiriers, la collection d'arbres fruitiers est un véritable conservatoire des variétés anciennes d'Île-de-France. Par ailleurs, des enclos aménagés sont réservés aux animaux de l’association « Couleur lilas » et 78 parcelles de jardins familiaux permettent aux amateurs de s'adonner à leur loisir. Dans cet esprit horticole, de petites constructions servent de modules d’accueil pour le public et d’abris pour les pique-niques. L’association « Planète Lilas » propose à la vente des légumes issus de la culture biologique cultivés sur le site.

Entrées : rues Paul Armangot, Julian Grimau, avenue Lemerle Vetter LOCALISATION ACTIVITÉS

Infrastructures
2 aires de jeux d’enfants Aires de pique-nique, jardins familiaux, collections végétales (lilas, rosiers, arbres fruitiers), enclos avec ânes, moutons, chèvres, vaches, chevaux

Loisirs sportifs libres
Val-de-Marne

Jogging, cerf-volant, football, rugby, randonnée (GRP et GR 11)

Animations
ACCÈS
70

Journées techniques et festives de mars à octobre En saison estivale : Lilabyrinthe et promenades à poney

Bus 132 (sauf dimanche) - 393
Arrêt : Cité Moulin-vert
particularITÉS SUPERFICIE

Vaste espace naturel propice à la promenade et à l’observation de la végétation au fil des saisons

40 hectares accessibles au public (100 ha à terme)

Vitry-sur-Seine

le PARC DES LILAS

Les coulées vertes

Les coulées vertes

On appelle coulées vertes des espaces naturels linéaires, favorisant les liaisons et les circulations douces au cœur de la ville, remplissant des fonctions à la fois récréatives et écologiques. Il s’agit d’axes verts, participant à la mise en valeur de la continuité paysagère et reliant les espaces verts ou naturels entre eux

TROIS PROJETS MAJEURS SONT REPRÉSENTATIFS DE CES NOUVEAUX ESPACES VERTS AU CŒUR DE LA VILLE :

la coulée verte Bièvre – Lilas
Relier la vallée de la Bièvre et le parc des Lilas en passant par Arcueil, Villejuif, Chevilly-Larue, L'Haÿ-les-Roses et Vitry-sur-Seine, tel est l'objectif de cet axe vert paysager de 14 km dont l'aménagement a été lancé par le Conseil général sur Villejuif puis Arcueil.

la coulée verte le long de la Route Départementale 45E
La Route Départementale 45E traverse l’une des boucles de la Marne, sur la commune de Champigny-sur-Marne, du nord vers l’est. Elle se situe en bordure de la plaine alluviale, à l’amorce du coteau et s’inscrit dans un site assez plat qui facilite notamment les déplacements piétons et cycles. Ce projet de coulée verte de 1,5 km, à emprises végétales de 28 à 32 m, est en partie réalisé.

73

la coulée verte de l’interconnexion des TGV
Cette coulée verte de 17,5 km relie le Parc départemental du Val-de-Marne à la forêt NotreDame de Santeny en passant par la base de plein air et de loisirs de Créteil. Elle traverse 7 communes. Elle est implantée sur l’infrastructure du TGV lorsque la ligne est enterrée, et à proximité de celle-ci lorsque la ligne est à ciel ouvert.

Espaces naturels et paysage
La protection des espaces naturels au cœur de la politique environnementale du Département
Comme les parcs, les espaces naturels constituent les poumons d’un territoire et abritent une biodiversité d’un grand intérêt. Pour protéger et valoriser ces patrimoines spécifiques, le Conseil général du Val-de-Marne a été parmi les premiers à voter la taxe des Espaces naturels sensibles en 1991. Le produit de cette taxe a été principalement affecté à des acquisitions foncières en vue de la réalisation de parcs départementaux (Parc des Lilas, Parc de la Plage Bleue) ainsi qu’à leur aménagement. Par ailleurs, quatre périmètres d’Espaces naturels sensibles ont été définis : le Parc départemental des Lilas, depuis 1990, le Parc départemental de la Plage Bleue, depuis 1991, le glacis du fort d’Ivry-sur-Seine, depuis 1992, l’espace agricole de Mandres-les-Roses, depuis 1993. 230 hectares ont ainsi été préservés et ouverts au public.

Un engagement renouvelé et partenarial
En 2003, le Département a signé la "Charte régionale de la biodiversité et des milieux naturels". Cette charte reconnaît l’importance du patrimoine naturel et de la biodiversité en Île-de-France. Ses signataires s’engagent à assurer un développement durable et équilibré du territoire. De plus, suite à l'adoption à l'unanimité, en juin 2006, de son nouveau Plan vert départemental, le Conseil général travaille à l'élaboration d'un "Schéma des espaces naturels et de la biodiversité" qui planifie un programme d'actions environnementales pour les années à venir. Dans ce cadre, il sélectionne des espaces naturels prioritaires, définit leurs enjeux et leur niveau d'intérêt (départemental, régional, communal) pour ensuite engager des partenariats avec les institutions concernées (Région et villes). Enfin, pour une plus grande préservation de la faune et de la flore, le Département s’est associé avec le Centre ornithologique d’Île-de-France et a passé une convention avec le Conservatoire botanique national du Bassin parisien pour réaliser un inventaire de la flore sauvage présente dans les communes val-de-marnaises.

75

Pour le maintien de l'agriculture périurbaine
Le Département ne se préoccupe plus uniquement de renforcer l’offre en espaces verts localisés mais veut également relever le défi d’un juste équilibre entre nature et ville. Pour cela, il participe à la mise en œuvre d’une véritable trame verte et à la préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers. De la même manière, il entend continuer à favoriser le maintien de l’agriculture périurbaine à l’est du département, enjeu économique et environnemental, et encourager son intégration au sein de la filière agro-alimentaire du Val-de-Marne grâce à un dispositif d’aide départementale à l’horticulture et au maraîchage (ADHOM).

Le massif forestier de l'Arc boisé, un patrimoine à partager
Le Conseil général du Val-de-Marne, l’ONF, l'Agence des espaces verts, les communes et associations signataires de la charte forestière de l’Arc boisé ont imaginé pour vous des promenades inédites, ludiques voire historiques... De vrais moments de plaisir et de découvertes, à partager en famille ou entre amis sur plus de 3000 hectares.

Au sud-est du département, ce vaste ensemble forestier étire ses frondaisons de la forêt domaniale Notre-Dame à celle de la Grange, en passant par la forêt de Grosbois. Lieu naturel de détente, il présente des atouts majeurs et recèle richesses écologiques et diversité de paysages : un patrimoine culturel et historique qu'il convient de préserver et de valoriser. Pour ce faire, le Conseil général du Val-de-Marne, l'Office national des forêts, les départements de l'Essonne et de la Seine-et-Marne, ainsi que de nombreux partenaires de la forêt (propriétaires, acteurs éco-

nomiques et touristiques, associations et usagers) ont signé une charte forestière aux objectifs ambitieux : d'une part, la protection du territoire forestier et la mise en valeur de son patrimoine historique, naturel et paysager et, d’autre part, la conciliation des différents usages de la forêt avec la préservation du milieu naturel. La charte forestière de l'Arc boisé constitue donc, pour les années à venir, le cadre d’une gestion concertée qui permettra de protéger et de valoriser ce patrimoine, pour le plus grand plaisir des promeneurs et des randonneurs.

www.cg94.fr/arcboise

La Réserve Naturelle Départementale (RND) des îles de la Marne :
l’île de l’Abreuvoir, les îles des Gords et l’île Pissevinaigre
Au cœur d’un milieu urbain dense, ces espaces exceptionnels sont à préserver d’urgence ! Le Conseil général, propriétaire, a donc décidé, en 1999, de les classer Réserve naturelle volontaire. Les principaux objectifs étaient les suivants : maintenir les milieux ouverts sur les berges, favoriser le bois mort, limiter l’introduction d’espèces exotiques. Plus récemment, le Conseil général a institué une Réserve naturelle départementale sur ces îles. Au delà du changement de statut, l’objectif principal reste le même : protéger les milieux naturels originaux ainsi que leur faune et leur flore spécifiques. En effet, l’intérêt écologique de ces espaces est indéniable : les bancs de vase soumis aux crues constituent une zone de transition entre le milieu terrestre et le milieu aquatique. Ils abritent des espèces caractéristiques des milieux humides. Mais les berges naturelles sont particulièrement fragiles. C’est pourquoi leur confortement par des techniques douces est à l’étude (génie végétal). Par ailleurs, des suivis scientifiques permettent d’améliorer les connaissances. Ainsi, un recensement ornithologique a été mené sur l’ensemble des îles de la réserve et sur les îles de Brétigny. Aussi, la végétalisation a fait l’objet d’un suivi par le Conservatoire botanique du Bassin parisien.

LES BERGES DU VAL-DE-MARNE
Le territoire du Val-de-Marne est fortement marqué par son réseau hydrographique : un fleuve (la Seine), quatre rivières (la Marne, le Morbras, le Réveillon, l’Yerres), et la Bièvre canalisée. L’impact de ces entités géographiques n’est pas uniquement paysager, mais également écologique et sociologique. Pour valoriser les 76 km de berges du département, le Conseil général mène une politique spécifique depuis plusieurs années. Il s’appuie sur un Programme d’aménagement élaboré en 1995, qui dresse l’état des lieux des berges de la Seine et de la Marne et établit des estimations du coût des aménagements à réaliser. Une première série d’opérations a été réalisée entre 1995 et 2000. Depuis 2000, de nouveaux projets sont en cours ou réalisés : les promenades le long des écluses du Port à l’Anglais à Alfortville et Vitry-sur-Seine, réalisées en 2007 ; le quai des Gondoles à Choisy-le-Roi au niveau du Parc interdépartemental des Sports ; le quai Jules Guesde à Ivry-sur-Seine et Vitry-sur-Seine ; le quai Ferber à Bry-sur-Marne ; l’aménagement des berges le long de la piste cyclable à SaintMaurice. Cette reconquête des berges s’amorce avec un souci écologique davantage affirmé. Le Département et la Région se sont en effet accordés pour utiliser en priorité des techniques douces dites de génie végétal plutôt que du génie civil pour combattre l’érosion. En juin 2006, dans son Plan vert départemental 2006-2016 voté à l'unanimité, le Conseil général réaffirme sa volonté de faciliter l'accès à l'eau et articuler le fleuve et les rivières aux espaces verts, aux espaces naturels et au tissu urbain environnant, de protéger et valoriser les milieux naturels associés aux fleuves et aux rivières, de conforter la lisibilité des vallées et favoriser la découverte d'ambiances paysagères originales.

79

Pour l'embellissement du cadre de vie
Une politique entreprenante en faveur des espaces verts et du paysage
Le Val-de-Marne est un territoire contrasté, composé d'espaces très urbanisés à l’ouest et de zones agricoles et forestières au sud-est. Pour mettre en valeur l'ensemble de ces atouts et offrir aux Val-de-Marnais un cadre de vie agréable, le Conseil général s'est fortement impliqué en matière d'espaces verts dès 1976. Ainsi, il a confié à sa direction des Espaces verts et du Paysage, la mission de réaliser des espaces publics de qualité : parcs départementaux, liaisons vertes et espaces naturels. De plus, en juin 2006, à l'unanimité, il a adopté un nouveau Plan vert départemental qui planifie un programme d'actions environnementales pour les 10 années à venir (2006 à 2016).

Des espaces verts de proximité
Actuellement gestionnaire de plus de 238 hectares de parcs départementaux, le Conseil général assure aussi l'aménagement et l'entretien des espaces extérieurs de 110 établissements publics (76 crèches, des foyers et équipements sociaux) et de 104 collèges. Il pilote également des programmes d'actions de préservation du milieu naturel et d'entretien des berges. Pour mettre en œuvre et entretenir tout ce patrimoine vert départemental, la direction des Espaces verts et du Paysage compte 218 emplois permanents. Jardiniers et agents chargés de l'accueil et de l'animation des parcs viennent assurer les missions contribuant à l'amélioration du cadre de vie des Val-deMarnais. Par ailleurs, le Conseil général subventionne les espaces verts de proximité réalisés par les villes.

LA MISSION ARBORICULTURE
Depuis 1985, le Val-de-Marne développe une politique de l'arbre, axée sur la gestion à long terme du patrimoine arboré le long des routes départementales. Récemment, ce patrimoine s'est accru avec la rétrocession au Département des routes nationales d’intérêt local. En 2008, on dénombre quelques 30 000 arbres plantés le long des 250 km de routes qui traversent le département. Composés de plusieurs dizaines d'essences et de plus de cent variétés, ces alignements d'arbres sur routes et surtout en ville nécessitent un suivi régulier (tailles de formation, tailles d'entretien, arrosage). De plus, pour permettre un renouvellement de ce patrimoine arboré et la création d'alignements sur des voiries nouvelles, un programme annuel de plantation est établi. Ainsi, chaque année, une centaine d'arbres morts ou dangereux fait l'objet d'abattage et près de 400 nouveaux sujets sont plantés.

81

Un objectif : à chaque parc, son plan de gestion durable
Un plan de gestion durable est un document qui, à partir d'un diagnostic du patrimoine, définit des objectifs à atteindre, ainsi que le programme pluriannuel d'actions et les moyens nécessaires. Dès 2002, l'élaboration de plans de gestion durable pour les parcs départementaux a été affirmée comme l'un des objectifs prioritaires du Conseil général. L'intérêt de ces plans de gestion est multiple : ils permettent de formaliser des pratiques plus environnementales et de mettre en place une meilleure répartition des moyens et des dépenses ; ils aident à programmer les interventions à moyen et long terme et à structurer les marchés passés aux entreprises. Ces documents sont également précieux car ils conservent une mémoire de la gestion qui empêche toute perte de connaissance et permet de tirer tous les enseignements utiles des expériences passées.

Renseignements pratiques
Les espaces verts du Département du Val-de-Marne mis à la disposition du public participent à la qualité du cadre de vie et répondent aux besoins de détente, loisirs et promenades. L'accès aux parcs départementaux est gratuit, à l'exception de la Roseraie du Val-de-Marne à l'Haÿ-Les-Roses.

PROTÉGEONS NOS PARCS ET ESPACES NATURELS
Nous sommes des milliers à nous promener dans les parcs du Val-de-Marne. Pour leur conserver un aspect agréable, il est nécessaire que nous participions à leur protection. Respecter un parc, c’est d'abord protéger la flore en évitant de cueillir les fleurs, et observer la faune sans la déranger. C’est aussi prendre soin des équipements en les utilisant convenablement, maintenir la propreté. Mais, c’est surtout assurer la tranquillité et la sécurité des autres promeneurs en préservant le calme et la quiétude du lieu. Aussi les deux-roues, qui présentent un réel danger pour les plus petits, devront-ils être laissés aux entrées. De même les chiens ne seront admis, tenus en laisse, que dans quelques parcs non clos. Ces quelques règles permettront ainsi de préserver la qualité des espaces naturels. Un règlement est affiché aux entrées et il est possible à tout moment de s’adresser aux agents d’accueil, ils sont au service du public.

HORAIRES D'OUVERTURE AU PUBLIC
Les parcs clos sont soumis aux horaires d'ouverture suivants : Janvier - novembre - décembre . . . . . . . . . . . . . . . .de 8h Février . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .de 8h Mars - octobre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .de 8h Avril - septembre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .de 8h Mai - juin - juillet - août . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .de 8h à à à à à 17h 18h 19h 20h 21h

83

Le parc clos du Coteau à Arcueil-Gentilly est soumis aux horaires d'ouverture suivants : Janvier - novembre - décembre . . . . . . . . . . . . . . . .de 8h à 17h Février . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .de 8h à 18h Mars - octobre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .de 8h à 19h Avril - mai - juin - juillet - août- septembre . . . . . .de 8h à 20h

Direction des Espaces verts et du Paysage 10, chemin des Bassins 94011 Créteil Cédex www.cg94.fr/espacesverts

Un parc est un espace vivant ; prenons-en soin !

Une réalisation du Conseil général du Val-de-Marne / Direction de la Communication / Direction des Espaces verts et du Paysage / Rédaction : Marie Dujardin / Photos : Alain Bachellier, Djamila Calin, Agnès et Thierry Deschamps, Marianne Ferraille, Office national des forêts

Conception :

Réalisation : Pellicam / Juillet 2008 - Imprimé sur papier recyclé chez Grenier