Retail Desperation on Display in Early Hours (TEXTE 7) Des consommateurs aux yeux fatigués descendaient vers les centres

commerciaux des banlieues et vers les centres de shopping à travers le pays ce matin, dans un rituel annuel de détail qui apparaissait comme battant tout les records de privation de sommeil pour les consommateurs. Plusieurs chaînes majeures comme J.C. Penney et Kohl's ouvrirent à 04h00, une heure plus tôt que l'année passée, faisant la promotion de rabais de 50% et offrant des coupons d'une valeur de $10 offert pour attirer les clients hors de leur lit. La plupart des chaînes de supermarchés comme Wal-Mart, Best Buy, Circuit City, Target, Toys R Us et Sears ouvrirent à 05h00, quelques magasins à 06h00 comme Macy's, d'autres encore comme à Saks Fifth Avenue restèrent fermés jusqu'à 07h00. Les heures extrêmes mettent en évidence à quel point sont désespérés les magasins quant à gagner de nouveaux consommateurs durant cette saison de vacances, qui est estimée comme étant la plus faible depuis 5 ans à cause de la montée des prix de l'énergie, un marché du crédit mince et à défaut des valeurs d'origine. "On ne met plus de gants", dit John D. Morris, un analyste de détail chez Wachovia Securities. "Les magasins utilisent toutes les armes qu'ils peuvent pour toucher les consommateurs." D'ors et déjà, les analystes ont baptisé cela "la saison de vacances du commerce", car les labels haut de gamme comme Ralph Lauren, Nordstrom et Coach avertissent d'une baisse des consommateurs dans les affaires, ceux-ci se dirigeant vers une autre marque correspondant à leur budget. Donn Lhopitault, 38 ans, fit la queue devant le magasin Toys R Us à Time Square durant 4 heures ce matin pour s'assurer d'obtenir une console Wii de Nintendo dont le prix avait un fort rabais et n'était plus qu'à $250, c'est à dire plus de la moitié du prix qu'elle avait vu en ligne. Dans le passé, Mrs Lhopitault, une conseillère financière avec 2 enfants, faisait des achats luxueux dans des magasins haut de gamme comme FAO Schwarz. "Mais cette année, j'adhère à Best Buy, R Us et Target," dit-elle. "C'est là que sont les meilleurs occasions (deals)." Bill Dreher, un analyste chez Deutsche Bank Securities dit:" le ralentissement économique est en train de graviter et de remonter la chaîne économique. Les gens font des économies et n'adhèrent qu'aux choses essentielles." Et ils cherchent des rabais. Les mordus de la technologie ont sauté les repas de Thanksgiving (= environ l'équivalent de Noël) et ont commencé à faire la queue dehors devant les magasins CompUSA à 05h00 la nuit dernière pour s'assurer d'avoir des disques-durs soumis à de forts rabais, des systèmes de navigation GPS et des télévisions écran-plat.

Chez CompUSA (5e Avenue et 37e rue à Manhattan), le personnel du magasin offrent des tartes à la citrouille individuelle sur des assiettes en carton rouge pour compenser les consommateurs d'avoir raté le dessert de Thanksgiving. A l'horloge sonne 09h00, les portes du magasins s'ouvrent et des centaines de consommateurs se ruent à l'intérieur, examinant tous les rabais et submergeant le personnel. 15 minutes plus tard, les employés commencent à délivrer la mauvaise nouvelle: les meilleures occasions sont déjà toutes vendues. "Il n'y a plus de GPS, désolé" dit un responsable du magasin. "Ces ordinateurs ont déjà été vendus" crie un autre. Des consommateurs exaspérés quittent le magasin en rage."Ils jouent avec le public," dit Syed Sha, 52 ans qui roula 2 heures plus tôt l'ouverture du magasin pour acheter un ordinateur Sony (normalement à $800 mais rabaissé à $549) pour son fils en âge d'aller au collège. "J'ai appelé avant et ils m'ont dit qu'ils en avaient au moins 14 dans le magasin", dit-il. "Comment peuvent-ils les avoir tous déjà vendu?" La pénurie semble avoir fait faire de bonnes affaires à quelques chanceux. Les premiers consommateurs dans la queue recevaient des des bons qui promettaient de fortes économies sur des produits comme un système GPS portable Magellan Maestro - un bon qui pourrait, hypothétiquement, être revendu à un autre consommateur. "Vous voulez le GPS?" demandait un jeune homme dans le magasin à 09h30. "J'ai un vouncher. Mais vous devez me donner $20 pour l'avoir." L'importance du jour après Thanksgiving - connue comme le "vendredi noir" - durant la saison de vacances est attendue comme étant plus grande que d'habitude parce que les consommateurs font plus attention aux coûts. "Les consommateurs sont restés en arrière et ont attendu," dit Gerald L. Storch, le chef exécutif des magasins Toys R Us dans une interview donnée du haut de Time Square. "Il y a beaucoup d'incertitude la-dehors. Une campagne de marketing agressive pourrait l'expliquer. La chaîne annonçait 101 rabais extrêmement forts, 4 fois autant que l'année passée.