L’OBSERVATOIRE DE L’OPINION

La popularité du couple exécutif
LH2 – Le Nouvel Observateur - Vague d’octobre 2012 Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice Département Opinion Institutionnel 01 55 33 21 41 06 17 45 78 98 adelaide.zulfikarpasic@lh2.fr

PUBLIÉ PAR
LEVÉE D’EMBARGO : LUNDI 15 OCTOBRE 2012 À 17H

Guillaume INIGO Chargé d’études Département Opinion Institutionnel 01 55 33 20 57 guillaume.inigo@lhObservatoire de l’Opinion – Octobre 2012 2.fr

Note technique
   Sondage réalisé par l’institut LH2 pour Le Nouvel Observateur les 12 et 13 octobre 2012, par téléphone. Echantillon de 974 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Echantillon constitué selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille, après stratification par région et catégorie d’agglomération. Toute diffusion des résultats de cette enquête doit être accompagnée des éléments suivants : le nom de l’institut, la méthode d’enquête, les dates de réalisation, la taille d’échantillon.
Les données émanant de sous-catégories de population connaissent les marges d’erreur inhérentes aux résultats d’enquêtes quantitatives.

2
Observatoire de l’Opinion – Octobre 2012

Principaux enseignements (1/2)
La nouvelle vague de l’Observatoire de l’opinion, réalisée les 12 et 13 octobre par téléphone auprès de 974 personnes, enregistre une forte baisse de la popularité de l’exécutif. La popularité de Jean-Marc Ayrault perd 5 points depuis septembre alors que celle de François Hollande recule de 9 points, illustrant la défiance de la population à leur égard dans un contexte difficile.

- François Hollande voit les opinions positives à son égard atteindre 40% cinq mois seulement après sa prise de fonction à l’Elysée La popularité de François Hollande enregistre une nouvelle fois une forte baisse ce mois-ci, perdant 9 points, à 40% d’opinions positives. Pour la première fois depuis son accession à la présidence de la République, plus de la moitié des Français ont une opinion négative de François Hollande (52%), dont 2 sur 10 ont une opinion « très négative » (21%). Au total, depuis juin 2012, le président a vu fondre sa popularité de 18 points (58% en juin 2012). Si les mois précédents avaient déjà été marqués par des baisses successives de la popularité du Président de la République, son solde d’image (opinions positives – opinions négatives) était pourtant resté positif. On enregistre ce mois-ci pour la première fois un solde d’image négatif, -12 points, illustrant d’autant plus la défiance de la population à son égard. Du passage de la barre symbolique des 3 millions de chômeurs à l’annonce de la fermeture prochaine des hauts fourneaux de Florange, plusieurs annonces ont chargé l’actualité sociale de la fin de mois de septembre et cristallisé les attentes, déjà fortes, des Français sur ces sujets. Plus récemment, la présentation du projet de loi des finances de 2013 censé ramener le déficit français à 3% du PIB et la ratification du traité budgétaire européen par le Parlement ont été vivement critiqué par l’opposition comme au sein de la majorité présidentielle. Ainsi le soutien de certaines catégories de la population généralement favorables à François Hollande est en net repli. Les professions intermédiaires (-15 points, à 41%), les foyers ayant des revenus plutôt modestes (entre 1200€ et – de 2000€ : -14 points, à 36%), les ouvriers (-13 points, 30%) et les femmes (-13 points, à 39%) en sont l’illustration alors que ces populations sont les plus précaires sur le marché de l’emploi. Parallèlement à ces observations, soulignons la défiance à l’égard de l’Elysée de la part des personnes résidant dans les communes rurales (34% d’opinions positives, -12 points) ou rurbaines (36%). D’autre part les foyers les plus aisés (foyers ayant des revenus mensuels de 5000€ et plus) mis à contribution par le budget 2013 sanctionnent particulièrement François Hollande, -19 points d’opinions positives, à 28%. Si la cure d’austérité annoncée dans la fonction publique, hormis quelques grands ministères (enseignement, justice, intérieur), semble impacter le soutien des salariés du public au Président (-15 points, à 41%), les premiers bénéficiaires des emplois d’avenir, votés la semaine dernière, restent fidèles à Francois Hollande : 51% d’opinion positives chez les 18-24 ans et 47% chez les 50-64 ans. Que ce soit dû aux futures réformes sociétales (mariage et adoption pour les couples homosexuels...) ou à l’orientation économique et sociale du pays, les sympathisants de la droite ne sont plus que 7% à avoir une opinion positive du Président, -16 points en un mois. Les sympathisants de la gauche restent fidèles à François Hollande (76%, score stable) malgré une légère baisse enregistrée auprès des sympathisants d’EELV (-6 points, 58%) dans un contexte de divisions sur la question du traité européen.
Observatoire de l’Opinion – Octobre 2012

3

Principaux enseignements (2/2)
- A l’image de la popularité du Président de la République celle du Premier ministre continue de décliner  Après une baisse de 6 points de sa popularité lors des deux dernière vagues de l’Observatoire de l’opinion, Jean-Marc Ayrault voit une nouvelle fois sa popularité se dégrader ce mois-ci : -5 points, à 45% d’opinions positives. Pour la première fois depuis sa nomination à la tête du gouvernement, la popularité du Premier ministre passe sous la barre des 50% mais maintient toutefois un solde d’image positif (+2 points). Dans le détail, Jean-Marc Ayrault garde une opinion majoritairement positive auprès des 18-24 ans (56%), des 50-64 ans (52%) et des cadres (54%).  Pourtant, conséquence de l’urgence sociale que connait le pays, le soutien des populations les plus précaires sur le marché de l’emploi recule de façon importante : -16 points auprès des professions intermédiaires (à 45%), -10 points auprès des employés (à 40%) ou encore -8 points auprès des personnes ayant un niveau d’études inférieur au Bac (à 38%) notamment. Moins médiatique que le Président, le Premier ministre cristallise moins d’opposition sur sa personnalité auprès des sympathisants de la droite. Ces derniers sont encore 25% à en avoir une opinion positive malgré une chute de 8 points de sa popularité auprès de ces personnes. Ils sont toutefois 67% à en avoir une opinion négative dont près de 3 sur 10 ayant une opinion « très négative » (29%). De l’autre côté de l’échiquier politique, 73% des sympathisants de la gauche en ont une bonne opinion. Ce soutien reste pourtant à renforcer du côté de la majorité présidentielle : si 82% des sympathisants socialistes ont une opinion positive du chef du gouvernement, seuls 60% des écologistes partagent cette position.
Dans un contexte de problèmes de communication du gouvernement et de divisions au sein de la majorité présidentielle, la volonté de François Hollande d’incarner une présidence normale semble remise en cause. Au regard de ces résultats une rupture semble s’opérer dans l’opinion alors que l’urgence d’obtenir des résultats dans la lutte contre la crise économique et sociale se fait de plus en plus prégnante. Si les annonces concernant les réformes sociétales à venir ont pu impacter le soutien de certaines populations (65 ans et plus, sympathisants de la droite), les tendances semblent indiquer une acceptation par les Français du mariage homosexuel notamment. Les lignes de fractures apparues lors de la présidentielle, dues à la situation économique et sociale d’une partie des Français, sont toujours d’actualité, et le couple exécutif devra apparaitre de nouveau crédible et porteur d’espoir sur ce sujet pour reconquérir ces populations de moins en moins encline à le soutenir (professions intermédiaires, ouvriers et employés, femmes, communes rurales et rurbaines). Guillaume Inigo, Chargé d’études, Département Opinion Institutionnel de LH2
Observatoire de l’Opinion – Octobre 2012

4

La cote de confiance de l’exécutif
Pour chacune des personnalités suivantes, dites-moi si vous en avez une opinion…
A tous (974 individus)

Très positive

Assez positive

Assez négative

Très négative

Ne se prononcent pas*

ST POSITIVE Ensemble François Hollande, en tant Sympathisants que président de de la gauche la République
Sympathisants de la droite

En %

ST NÉGATIVE

40%
76% 7%

7 17 7

33 59 47

31

21 15 42

8 4 5 4

52%
19% 89%

ST POSITIVE Ensemble Jean-Marc Ayrault, en tant que Premier ministre
Sympathisants de la gauche Sympathisants de la droite

ST NÉGATIVE

45%
73%

8 17 1 24

37 56 38

28

15 16 29

12 3 8 8

43%
19%

25%

67%

5

Observatoire de l’Opinion – Octobre 2012

* Item non suggéré

Évolution comparée des popularités

François Hollande
58% 56% 56% 53%

2012

Jean-Marc Ayrault

50% 49%

45%

- 5 pts

40%

- 9 pts

Juin

Juillet

Septembre

Octobre

6

Observatoire de l’Opinion – Octobre 2012

La cote de confiance de l’exécutif (rappels)

En %

Très positive

Assez positive

ST Positive

Assez négative

Très négative

ST Négative

NSP

TOTAL

François Hollande, en tant que président de la République 12 et 13 octobre 2012
Rappels 14-15 septembre 2012 Rappels 12-13 juillet 2012 Rappels 1-2 juin 2012

7
11 11 19

33
38 42 39

40
49 53 58

31
23 22 20

21
20 15 13

52
43 37 33

8
8 10 9

100
100 100 100

Jean-Marc Ayrault, en tant que Premier ministre 12 et 13 octobre 2012
Rappels 14-15 septembre 2012 Rappels 12-13 juillet 2012 Rappels 1-2 juin 2012

8
8 12 13

37
42 44 43

45
50 56 56

28
24 20 17

15
11 9 10

43
35 29 27

12
15 15 17

100
100 100 100

Observatoire de l’Opinion – Octobre 2012

La cote de confiance de l’exécutif - détails
% OPINIONS POSITIVES
François Hollande : 40%
Rappel Sept. 2012

Jean-Marc Ayrault : 45%

Rappel Sept. 2012

Hommes Femmes 18-24 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et plus CSP+ Professions intermédiaires CSPRetraités

42% 39% 51% 43% 34% 47% 33% 42% 41% 34% 39%

47% 52% 53%

45% 45% 56% 47% 37% 52% 39% 46% 45% 41% 43%

50% 51% 52% 48% 49% 51% 51% 50% 61% 49% 49%

54%
47% 49% 47% 53% 56% 45% 46%

Observatoire de l’Opinion – Octobre 2012

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful