DÉFIS DE NORMALISATION ET & PERSPECTIVES D’OPÉRATIONNALISATION DE LA FINANCE ISLAMIQUE EN AFRIQUE

El Hadji Bara DIENE CEO de la Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA)

Sommaire :
Introduction : La Finance Islamique : une finance protéiforme  Défis de normalisation de la Finance Islamique en Afrique,  Perspectives d’opérationnalisation de la Finance Islamique en Afrique, cas de la CIFIA

Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA)

2

placée dans un milieu de culture dense où elle interagit avec deux types d’environnements : un environnement structurel. lors du 2ème forum de la finance islamique qui s’était tenu à Paris en novembre 2008 Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 3 . a laissé la voie ouverte aux humains pour peaufiner la législation financière par rapport au contexte des systèmes économiques. Dieu. Donc. membre CFCI (Cellule du FIGH du Centre Islamique) de la Réunion. celui du système financier conventionnel. à la différence de la finance conventionnelle.Introduction : La Finance Islamique une finance protéiforme « La finance islamique est. et un environnement religieux intangible. On aurait dit que le Grand Législateur. et d’autre part ce facteur religieux est lui-même multiple et varié en raison de la diversité d’interprétation des sources de loi et de la diversité des contextes dans lesquels il s’applique. » Moufti Louqmân INGAR. d’une part le facteur religieux conditionne l’ensemble des décisions financières islamiques.

Sources secondaires interprétatives III .Sources Primaires de la Shari’a II .Introduction : La Finance Islamique une finance protéiforme Articulation du Cadre Juridique Islamique I .Applications Incidences Pratiques Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 4 .

 Filtrée par l’interprétation doctrinale de son milieu d’application et de la singularité des phénomènes sociaux. Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 5 .  la Finance Islamique est « idiographique » dans son implémentation.Introduction : La Finance Islamique une finance protéiforme  la Finance Islamique est « nomothétique » dans ses principes  Régie par des normes juridiques générales.

 Perspectives d’opérationnalisation de la Finance Islamique en Afrique.Sommaire : Introduction : La Finance Islamique : une finance protéiforme  Défis de normalisation de la Finance Islamique en Afrique. cas de la CIFIA  Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 6 .

Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 7 .DÉFIS DE NORMALISATION DE LA FINANCE ISLAMIQUE EN AFRIQUE  Problématique géographique. Problématique financière.    Problématique de ressources humaines. Problématique juridique et réglementaire.

la BIG en Guinée et la BIM en Mauritanie.DÉFIS DE NORMALISATION DE LA FINANCE ISLAMIQUE EN AFRIQUE  Problématique géographique : Défi tributaire de la culture et de l’importance des populations musulmanes du Maghreb à l'Afrique Australe en passant par l’Afrique subsaharienne. filiale de la BID et Asya Bank) avec la BIS au Sénégal.  Développement d’un réseau de banques islamiques en Afrique l’ouest à travers TAMWEEL AFRICA HOLDING (joint venture entre ICD.  un potentiel de développement important pour la finance islamique en Afrique du Nord. Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 8 . la BIN au Niger.

la Lybie n’a aucune institution bancaire islamique sur son sol.DÉFIS DE NORMALISATION DE LA FINANCE ISLAMIQUE EN AFRIQUE  Problématique géographique :      La Lybie : fondateur et actionnaire de la banque islamique de développement. La Tunisie : trois institutions de financement islamique: la première est la banque BEIT ATTAMOUL ESSAOUDI ET TOUNSI BANK. La Mauritanie : la Banque Al wava Mauritanienne Islamique BAMIS qui remonte à 1985. une deuxième expérience de la banque nationale de Mauritanie est en cours depuis 2008 . L’Algérie : deux : la banque ALBARAKA (1991) et la banque islamique émirati ESSALAM BANK d’Algérie (2006). Le Maroc : le groupe Attijari Wafa Bank a créé en 2010 la première banque islamique marocaine appelée DAR ASSAFAA LITAMWIL Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 9 . la banque émirati NOOR (2006) et la banque Zitouna (2009).

«la Banque Centrale peut restituer des dispositions particulières en faveur de certains établissements à statut spécial. notamment les établissements ne recourant pas à l’usage du taux d’intérêt et pratiquant le système de partage des pertes et des profits » Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 10 .DÉFIS DE NORMALISATION DE LA FINANCE ISLAMIQUE EN AFRIQUE  Problématique juridique et réglementaire :  Le Sénégal : selon la loi n°2008-26 du 28 juillet 2008 portant sur la règlementation bancaire.

 La relation entre la Banque Islamique et ses propres clients portant sur les implications juridiques et fiscales.DÉFIS DE NORMALISATION DE LA FINANCE ISLAMIQUE EN AFRIQUE  Problématique juridique et réglementaire :  Le Sénégal : Existence de deux problèmes majeurs : la relation entre la Banque Islamique et la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest concernant la pratique de l’intérêt.  Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 11 .

 La relation entre la Banque Islamique et ses propres clients portant sur les implications juridiques et fiscales  Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 12 .DÉFIS DE NORMALISATION DE LA FINANCE ISLAMIQUE EN AFRIQUE  Problématique juridique et réglementaire :  Le Maroc : Existence de deux problèmes majeurs : la relation entre la Banque Islamique et la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest concernant la pratique de l’intérêt.

DÉFIS DE NORMALISATION DE LA FINANCE ISLAMIQUE EN AFRIQUE  Problématique juridique et réglementaire :  La Mauritanie : Existence de deux problèmes majeurs : la relation entre la Banque Islamique et la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest concernant la pratique de l’intérêt.  La relation entre la Banque Islamique et ses propres clients portant sur les implications juridiques et fiscales  Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 13 .

 faible familiarisation des clients potentiels avec les services bancaires islamiques et  manque de soutien de l’Etat  Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 14 .DÉFIS DE NORMALISATION DE LA FINANCE ISLAMIQUE EN AFRIQUE  Problématique financier : développement limité des activités bancaires de détail.

Le contenu de ce document est confidentiel et établi à l'attention exclusive des membres du CIFIA. DÉFIS DE NORMALISATION DE LA FINANCE ISLAMIQUE EN AFRIQUE  Problématique de ressources humaines : Manque notoire de développement limité des activités bancaires de détail.  faible familiarisation des clients potentiels avec les services bancaires islamiques et  manque de soutien de l’Etat  Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 15 .

 Perspectives d’opérationnalisation de la Finance Islamique en Afrique. cas de la CIFIA  Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 16 .Sommaire : Introduction : La Finance Islamique : une finance protéiforme  Défis de normalisation de la Finance Islamique en Afrique.

PERSPECTIVES D’OPÉRATIONNALISATION DE LA FINANCE ISLAMIQUE EN AFRIQUE. CAS DE LA CIFIA Executive Office (Comité de Pilotage) CIFIA Business Units CIFIA Sharia Board BU CIFIA Consulting BU CIFIA Real Estate BU CIFIA Investment BU CIFIA Funds BU CIFIA Agriculture BU CIFIA Academy BU CIFIA Micro Finance BU CIFIA Takâful Pôle CJC Pôle CDF Pôle CDJ Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 17 .

CIFIA SHARIA BOARD : PROCESSUS DE CERTIFICATION Pôle CDJ Pôle CDF Emission d’un rapport pour expliciter les spécificités financières aux jurisconsultes (Pôle CJC). Pôl e CJC Fatwas sur la Shariacompatibilité des produits Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) .

CIFIA SHARIA BOARD : PROCESSUS DE CERTIFICATION (1) Produits Financiers Sharia-compatibles 3 Pôle CJC 4 CIFIA Sharia Board Pôle CDJ Pôle CDF 2 4 CIFIA Business Units BU CIFIA Consulting BU CIFIA Real Estate BU CIFIA Investment BU CIFIA Funds BU CIFIA Agriculture BU CIFIA Academy BU CIFIA Micro Finance 1 BU CIFIA Takâful Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 19 .

     Cheikh Abdourahmane KANE : PhD à l’ Université Azhar. le CJC est la seule instance habilitée à émettre des avis juridiques chariatiques(Fatwas). Egypte. Caire. Elle a pour objectif:  La certification ou non de la Sharia-compatibilité des produits financiers qui lui sont proposés par les BU .Le Comité des Jurisconsultes (CJC) de CIFIA Sharia-Board Rôle du Comité des Jurisconsultes (CJC): Au cœur du dispositif du Sharia Board. Egypte Imam Abdoulaye DIENE : Imam à la Grande Mosquée de Dakar.  Prendre en considération les analyses et recommandations des pôles CDF et CDJ émises dans les rapports financier et juridique . chef du Bureau de l’Enseignement Arabe à l’Inspection d’Académie de Thiès. Cheikh Baye Dame GAKOU : Université Azhar. Egypte.  Cheikhouna MBACKE : Bahrein . Maroc. Caire. Cheikh Abdoulaye Ramadane SAGNA : Université Azhar. Caire. Egypte. Caire. Université Azhar.  Cheikh Ahmed Tidiane SY  Cheikh Bello WAZIRI : Université Quarouiyine. Cheikh Moustapha NIANG : Université Azhar. Caire. Membres permanents du Comité des Jurisconsultes (CJC) :  Professeur Abdoul Aziz KEBE :  Chef du Département d'Arabe FLSH/UCAD/ DAKAR  Responsable Centre de Recherche Islam Sociétés et Mutations-ETHOS/UCAD  Docteur Abdoul Karim DIAW : PhD in Islamic Finance International Centre for Education in Islamic Finance (INCEIF) – Malaysia . Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 20 . Egypte  Cheikh Fame BOUSSO.

 de mettre en évidence la structuration et les schémas de ces produits financiers et. réglementaire etc. Il a également un rôle de support pour les jurisconsultes (CJC). Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 21 . Dans un environnement où le droit applicable n’est pas la loi islamique (la Shari’a). Il s’agit de faire une analyse financière globale de la demande des Business Units (BU) ou d’autres établissements qui permettrait :  d’avoir des explications détaillées sur le fonctionnement de chaque produit financier.Les Comités des Financiers (CDF) et des Juristes (CDJ) de CIFIA Sharia-Board Rôle du Comité des Financiers (CDF) : Sous la direction de Cheikh Ahmed Tidiane SY (Chef d’agence à la CBAO).  de mettre en évidence des pistes d’audit qui éclaireront les jurisconsultes sur les risques de Sharia-compatibilité. le CDF a un rôle de support pour les jurisconsultes (CJC). l’analyse juridique par le CDJ des demandes des BU et d’autres structures financières devrait permettre :  d’expliciter les impacts juridiques des structurations faites pour ou par les BU ainsi que leur conformité au droit positif local et.  d’avaliser les futurs produits islamiques au regard des spécificités des législations africaines du point de vue fiscal. Rôle du Comité des Juristes (CDJ) : Le CJC est dirigé par Maître Mouhamed KEBE (Managing Partner chez GENI & KEBE SCP).

CONTACT El Hadji Bara DIENE Chief Executive Officer +221 77 323 27 25 (Dakar) +336 28 58 59 81 (Paris) bara.diene@cifia.cifia.net Compagnie Indépendante de la Finance Islamique en Afrique (CIFIA) 22 .net www.