You are on page 1of 31

Vertiges d’origine traumatique

Dr. R. BONIVER
Professeur Invité Honoraire
de la Faculté de Médecine de Liège
- Vertigo

- Dizziness
Toute lésion du système moteur (muscles, articulations) va
entraîner un dysfonctionnement du système somesthésique et
entraîner un degré d’instabilité variable suivant les lésions.
-soit par elle-même
- p.ex fracture des membres inférieurs,
-soit par les conséquences indirectes sur la masse musculaire
- p.ex. fracture jambe gauche → repos → atrophie des
muscles de la jambe → déséquilibre
-soit en retardant les mécanismes de compensation d’une
atteinte labyrinthique
- p.ex. traumatisme nuque → troubles proprioceptifs →
interférence avec les mécanismes de
compensation vestibulaire
Une paralysie brutale d’un oculomoteur peut entraîner
également une sensation de déséquilibre, de même qu’une
perturbation d’un trouble visuel préexistant, comme par
exemple une myopie.
Un vrai vertige (vertigo) résultera toujours d’une lésion
labyrinthique ou des noyaux vestibulaires, mais sera
associé, dans ce cas, à d’autres symptômes neurologiques.
Les traumatismes crâniens

- avec ou sans fracture


- avec lésion cérébrale ou syndrome postcommotionnel
- associé ou non à un whiplash injury
Hématome sous-dural
CHRONIC SUBDURAL HEMATOMA IN ADULTS

D’après Frank H. NETTER, M.D. Nervous System. Editions CIBA.


Hématome extra-dural

D’après Frank H. NETTER, M.D. Nervous System. Editions CIBA.


Hématome intracérébral

D’après Frank H. NETTER, M.D. Nervous System. Editions CIBA.


Pneumocephalocèle traumatique

D’après Frank H. NETTER, M.D. Nervous System. Editions CIBA.


La commotion cérébrale
La commotion cérébrale se caractérise par les critères suivants :
1. Un traumatisme crânien direct
2. Une perte de connaissance de durée limitée à quelques
secondes, jusqu’à plusieurs minutes
3. Une amnésie post-traumatique brève également de
quelques minutes à quelques heures
4. Un examen neurologique normal à la reprise de
conscience, c’est-à-dire sans signe de lésion du système
nerveux central ou encore avec un score de Glasgow
supérieur à 13 lors de l’admission à la garde de l’hôpital
5. L’absence de lésion anatomique, en particulier à la
tomographie axiale computérisée.
Trouble associé à la commotion
cérébrale
Céphalées 97%
Troubles de la mémoire 85%
Vertiges 83%
Asthénie 78%
Troubles caractériels 71%
Troubles du sommeil 66%
Anxiété, phobies 57%
Troubles visuels 53% - TURON et al. 1979 -
Troubles auditifs 50%
Troubles dépressifs 50%
Troubles de la vigilance 28%
Troubles génitaux 27%
Préoccupations hypocondriaques 23%
Agitation psychomotrice 12%
Troubles perceptifs 2%
Traumatisme crânien
et vrai vertige
- NPB : vertige le plus fréquent
- soit immédiat
- soit apparition plus tardive : parfois quelques semaines.
- lente dégénérescence des otoconies
- migration lente des otoconies libérées de la cavité
utriculaire jusqu’aux canaux semi-circulaires
- temps mis pour assembler plusieurs otoconies
libérées en un caillot suffisamment important
pour provoquer le vertige
- temps nécessaire à la dégénérescence du système
otolithique
Traumatisme crânien et vrais
vertiges
- Atteinte labyrinthique ou atteinte du nerf VIII par fracture
de l’os temporal
- Contusion labyrinthique sans fracture due à de
microscopiques hémorragies intra-labyrinthiques (visible en
IRM)
- Atteinte labyrinthique par hyperpression au niveau du
conduit auditif externe
- Fistule périlymphatique
- Hydrops endolymphatique secondaire à une contusion ou
une fracture de l’os temporal
Traumatisme crânien et vertiges

- Associés à une atteinte du système nerveux central


- Secondaires au développement de troubles psychologiques.
Whiplash injury et vertiges
FRACTURES AND DISLOCATIONS OF THE SPINE

D’après Frank H. NETTER, M.D. Nervous System. Editions CIBA.


Manipulation de la nuque
en cas de traumatisme cervical
(Hallpike, …)
Whiplash injury et vertiges
Physiopathologie
Dans les whiplash, plusieurs lésions pourront entraîner des troubles du
système de l'équilibre en fonction des organes atteints :
des troubles des récepteurs proprioceptifs de la colonne et des muscles de
la nuque par les mouvements d'hyperextension et d'hyperflexion de la tête.Ils
peuvent être associés à des lésions dorsolombaires.
dans certains cas, des microlésions cérébrales par contusion due au
déplacement relatif du cerveau dans la boîte crânienne à la suite de ces
mouvements antéro-postérieurs.
des troubles proprioceptifs au niveau de l'articulation temporo-maxillaire
dus à l'inertie de la mandibule lors de l'hyperextension (KAPLAN et ASSAEL)
et également à l'étirement violent du muscle ptérygoïdien latéral qui, par la mise
en jeu d'un réflexe biostatique trijéminal , entraîne une contracture réflexe et une
luxation discale antérieure de l'articulation temporo-maxillaire(A.T.M.)
(HARTMANN & CUCCHI)
Selon KAPLAN, la séquence hypertension-hyperflexion du whiplash injury
provoque un spasme des muscles cervicaux et une entorse cervicale, ce qui,
par stimulation des neurorécepteurs, entraîne, par voie réflexe, une altération
de la posture cervicale. Les muscles supra-hyoïdiens répondent alors par une
réaction d'hypertonicité, altérant la position de la mandibule par rapport au
maxillaire et provoquant de ce fait une mal-occlusion. Les neurorécepteurs du
ligament périodontal et de l'A.T.M. sont ensuite sollicités et envoient des
influx anormaux au système nerveux central, ce qui aggrave la tension
musculaire, s'ajoutant à celle développée après l'accident.
Whiplash injury et vertiges
Différents symptômes se rencontrent fréquemment dans les
whiplash injury :
Douleurs dans la nuque * endéans les 6 heures 65%
et dans le dos * endéans les 24 heures 28%
* endéans les 72 heures 7%

Céphalées * de type tension musculaire


* névralgies du grand occipital
* douleurs associées au niveau des
articulations temporo-maxillaires
* migraines

Troubles de l’équilibre * vertige 50%


* sensation de flottement 35%
* bourdonnements 14%
* atteinte de l’audition 5%

Paresthésies * plexopathie brachiale


* radiculopathie cervicale
Faiblesse * plexopathie brachiale
* radiculopathie cervicale

Troubles cognitifs associés * troubles de la mémoire


au whiplash injury * troubles de l’attention
* irritabilité
* nervosité
* fatigabilité
* troubles du sommeil
* changements de personnalité

Déficits visuels associés * déficit de convergence


au whiplash injury * atteinte des mouvements de poursuite ou des
mouvements oculaires saccadiques
* syndrome de HORNER
* parésie des oculomoteurs
Traumatisme crânien→ ←Whiplash crânien

Aggravation des troubles de l’équilibre


Polytraumatisme
Altération système oculomoteur
Altération proprioceptive
→ système de l’équilibre
Whiplash injury
Traumatisme crânien
 Bonne prise en charge :
- Récupération totale
- Récupération difficile si autre pathologie
associée (dépression, altération état général
…)
 Mauvaise prise en charge :
- Développement de troubles psychologiques
- Aggravation des troubles de l’équilibre
www.orl-nko.be
http://vertigoanddizziness.blogspot.com
Merci pour
votre attention