You are on page 1of 23

Grossesse et

cannabis

Michèle WEIL
JUIN 2009
Le cannabis continue de se
banaliser en France…..
 Rapport OFDT 2007 (internet : ofdt.fr)
 4M de consommateurs dont 1,2 M réguliers
et 550000 usagers quotidiens
 Le prix moyen du cannabis a baissé de
30% en 10 ans (4euros le gramme)
 Nombre de tués sur la route 230/ans
 Révélation de troubles
psychotiques(schizophrénies)
Prévalence de la consommation de
cannabis pendant la grossesse

 De 3% à 27% dans 6 études


déclaratives
 Chiffre d’environ 10% à 20%
généralement admis
Sur les hormones et la
fécondité ?

Pourquoi s’intéresser à ce problème:


Existence de récepteurs au THC de type CB1 présents
_ au niveau du cerveau chez les rats et les humains
_ ovaires,endomètre,testicules, canaux déférents,vessie

1. Cannabinoid receptor localisation in brain


Proc.Natl.Acad.Sci.USA 87(1990)1932-36 M.Herkenham,AB Lynn,MD Little
3 Marijuana and Medicine:the endocrine effects of cannabis
Alter. Ther.Women’s Health 1 (1999)
Marijuana et fécondité

 Baisse réversible des taux de FSH et


LH (étude de l’OMS 1997)
 Taux de testostérone plus faibles et
diminution de la mobilité des
spermatozoïdes si >20 joints/jour

Mendelsohn JH, Ellingboe J, Kuenle JC Pharmacol Ther 1978;207:611-17


Effects of chronic marihuana use on integrated plasma testosterone and LH levels
Kolodny Rc, Masters WH,Kolodner RM N Engl J Med 1974;290:872-4
Depression of plasma testosterone levels after chronic intensive marijuana use
Grossesse et Cannabis
 Sujet foisonnant recoupant les champs des
neurosciences,de la biologie du développement, de la
neuroendocrinologie.
 Nombreux articles dont certains très récents
(septembre 2007)
 Effets certains mais difficiles à chiffrer en clinique
humaine
 Etudes souvent contradictoires toujours pessimistes…
 Difficile de correler les séries avec des doses variées
 Merci à E. Mazurier (GEGA)
Passage transplacentaire du
THC……….
OUI
 Bonne solubilité lipidique des cannabinoïdes
 Passage facile de la barrière placentaire
 Présence de récepteurs CB1 au niveau du
placenta
 Présent en quelques minutes chez le fœtus
 Taux extrêmement variables selon les auteurs
de 10% à 100%

Abrams 1985, Bailey 1987,Hutchings 1989


Les endocannabinoïdes
 Présence de récepteurs CB1 dès le début de la
grossesse dans le cerveau fœtal
 Rôle très important et très fin d’inhibition de l’excitation
neuronale
 Inhibe l’action du Gaba
 Si trop de cannabis, frein important au developpement
cérébral

Altering Canabinoid signaling during developpement disrupts neuronal activity


C. Bernard, H Gozlan
Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA
2005,Vol102,n°26
Malformations congénitales
 Pas d’augmentation des malformations détectables
à la naissance pour de nombreuses séries
 Augmentation du risque de gastroschisis (usage des
2 parents)
 Aumentation risque cardiopathies congénitales
(ventricule unique RX2 père) et communications
interventriculaires mère et père
 Influence des comorbidités ++++ tabac , alcool
*Zuckerman and all
Effects of maternal marijuana and cocaine use on fetal growth
N Engl J Med 1989;320:762-768
*Fried and all
Marijuana use during pregnancy and perinatal risk factors
Am J Obstet and Gynecol 1984;150:23-27
*Boram Park and all
Cannabis, Cannabinoids and reproduction
Prostaglandins, Leucotrienes and Essentian Fatty Acids 2004;70:189-197
* Rapport OFDT 2007:Cannabis
Cannabis et retard de
croissance in utero
 Etudes controversées
 Effet du tabac difficile à séparer …
 Pas de différence avec les non exposés pour
Fried, Witter, English étude récente de Bada
 Discrète diminution des poids de naissance
sans aller à l’hypotrophie pour Fergusson et
Zuckerman

*Zuckerman and all N Engl J Med 1989;320:762-768


Effects of maternal marijuana and cocaine use on fetal growth
*EnglishDR,Hulse GK, Milne E and all Addiction 1997;92:1553-60
Maternal cannabis use and birth weight : a meta analysis
*Bada HS, Das A, Bauer CR and all J Perinatol 2005, August 18
Low Birth Weight and Preterm Birth attibutable to Prenatal Drug Exposure
Cannabis et timing de
l’exposition….
 Sur 519 enfants exposés:
 Diminution faible mais significative de la taille néonatale
pour exposition du premier trimestre
 Etude sur des avortements tardifs montrent diminution
taille fœtus exposés à 20 sem
 Augmentation discrète mais significative du poids fœtal
pour exposition fin de grossesse;

*Day N, Sambamoorthi U, Taylor P and all


Prenatal Marijuana use and neonatal outcome
Neurotoxicol teratol 1991;13(3):329-34
*Hurd YL,Wang X,AndersonV and all
Marijuana impairs growth in mid-gestation fetuses
NeurotoxicolTeratol 2005;27:221-9
Cannabis et accouchement
@ Pas d’augmentation nette de la
prématurité si facteurs socio-
économiques identiques
@ Effet du cannabis sur le muscle lisse
étude de 41 femmes sur une population de
313
 Plus de travail dystocique 43% versus
35%
 Plus de travail précipité: 13% versus 8%
*Drug Alcohol Depend 1983;11:359-66 Greenland S and all
 PlusThe de liquide méconiaux:17% versus
effect of marijuana use during pregnancy
:a study in a low risk delivering population
13%
*Neurobehav Toxicol Teratol 1982;4:447-50 Greenland S and all
Effects of Marijuana on human pregnancy,labor, delivery
Le nouveau-né
 Pas de véritable syndrome de sevrage mais
 Augmentation des trémulations et de l’irritabilité
 Troubles du sommeil:augmentation des réveils
 Troubles pouvant persister un mois:
trémulations,pleurs faibles, diminution de la
réponse visuelle au stimuli lumineux

*Scher MS,Richardson GA, Coble PA Pediatr Res 1988;24:101-5


The effect of prenatal alcoholand marijuana exposure:disturbances in neonatal
Sleep cycling and arousal
*Fried PA Drug Alcohol Depend 1980;6:415-24
Marijuana use by Pregnant women:neurobehavioural effects in neonate
L’allaitement maternel
 Présence de THC dans le lait
maternel (liposoluble)
 Peu de données dans la littérature
 Taux variables selon la quantité et
surtout le moment de l’inhalation par
rapport à la tétée
 Pas de contrindication mais
l’allaitement utilisé pour diminution
des doses!!
Alimentation du nouveau-né et
endocannabinoïdes.
 Présence d’endocannabinoïdes dans le lait
maternel et le cerveau du nouveau né
 Rôle dans la mise en place du réflexe de
succion et la régulation de l’apport
énergétique au niveau du système limbique
( plaisir ), de l’hypothalamus et du tronc
cérébral(intégration), de l’intestin et du tissu
adipeux.
 Peut-être piste thérapeutique pour les
enfants qui n’ont pas une croissance
normale

Endocannabinoîdes and food intake:newborn suckling and appetite


regulation in adulthood
Fride E, Bregman T, Kirkham TC Exp Biol Med 2005;230:224-34
Cannabis et mort subite du
nouveau-né
 Action délétère du tabac reconnue
 Analyse cas - témoin en Nouvelle Zélande sur
393 cas versus 1592 témoins en tenant compte
de l’ethnie et du tabac:
Risque de MSN multiplié par 2,23 (OR)
95% CI entre 1,39 et 3,57

Acta Pediatr 2001;90:57-60 Scragg RK and all


Maternal Cannabis use in the sudden infant death syndrome
Croissance de l’enfant
 Effet sur la croissance de la naissance au début de
l’adolescence: pas de répercussion staturo-pondérale sauf
sur la mesure du périmètre cranien qui est toujours diminué
et atteint la signification statistique à 10 ans pour les
expositions fortes (135 enfants, Fried)
 Pas de répercussion pour Day sur 593 enfants
 Pour Cornelius, diminution de la taille à 6ans (345 enfants) si
exposition 2ème trimestre grossesse
Fried PA and all Neurotoxicol Teratol 1999;21:513-25
Growth frombirth to early adolscence in offspring prenatally exposed to cigarettes
and marijuana
Day NL, Richardson GA, Dena D Alcohol ClIn Exp Res 1994;18:786-94
Alcohol,Marijuana and Tobacoo effects of prenatal exposure on offspring growth
and morphology at age 6
Cornelius MD,Goldschmidt L, Day NL Neurotoxicol Teratol 2002;24:703-10
Alcohol,Marijuana and tobacco use among pregnant teenagers: 6 years follow up
Troubles du comportement
chez l’enfant
 A 3 ans augmentation des épisodes de réveil
nocturne et d’insomniesur 28 enfants pour Dahl
 Pour Hayes pas de différence à 4 et 5 ans pour 50
enfants
 Pour Goldschmidt augmentation de l’hyperactivité
,impulsivité et inatention chez 593 enfants
défavorisés exposés
Dahl RE, Scher MS, Williamson and all Arch Pediatr Adolesc Med 1995;149:145
A longitunidal study of prenatal marijuana use on sleep at age 3.
*Hayes JS, Lampart R, Dreher MC West Indian Med J 1991;40:120-3
Five year Follow up of rural Jamaican children whose mothers used marijuana
During Pregnancy
*Goldschmidt L, Day NL, Richardson GA Neurotoxicol Teratol 2000;22:325-36
Effects of prenatal marijuana exposure on child behaviour at 10
Troubles cognitifs chez le
petit enfant
 Pas de différence jusqu’à 3 ans
 A partir de 4 ans,chez les enfants
exposés apparition de troubles de la
verbalisation et de la mémoire chez
des enfants d’intelligence
normale:atteinte des fonctions du lobe
préfrontal
*Fried PA Arch Toxicol Suppl 1995;17:233-60
Prenatal exposure tomarijuana and tobacco:effects and an attempt at synthesis
*NolandJS, Singer LT, Short EJ Neuroltoxicol teratol 2005;27:429-38
Prenatal drug exposure and selective attention in preschoolers
Developpement cognitif à 10
ans
 Pour Fried pas d’effet sur le QI global mais abstraction
visuelle et attention touchées (135 enfants)
 Pour Goldschmidt ,cannabis Ier trimestre:plus d’anxiété
et de dépression, résultats moins bons en calcul,lecture,
compréhension
 Pour Goldschmidt,cannabis 2ème trimestre échec
scolaire multiplié par deux

*Fried PA, Smith AM Neurotoxicol teratol 2001;21:1-11


A litterature review on the consequences of prenatal marijuana exposure:
Deficiency in aspects of executive fonction
*Goldschmidt L, Richardson GA, Cornelius MD Neurotoxicol and teratol 2004;26:521
Prenatal marijuana and alcohol exposure and academic achievement at age 10
Et l’adolescent…….

 A 13 ans et plus diminution des


performances des taches nécessitant
des fonctions exécutives sur 135
enfants (Fried)

Fried PA, Watkinson B, Gray R Neurotoxicol Teratol 2003;25:427-36


Differential aspects of cognitive functionning in 13-16 prenatally expose
to marijuana and cigarettes
En conclusion
 Période néonatale peu bruyante
 Discrets troubles du sommeil
 Peu de répercussions sur la croissance
 Cerveau: trouble du comportement et
troubles cognitifs variables selon l’intensité
de l’exposition et peut-être le moment
précis de la grossesse
 Etudes sur les endocannabinoïdes
passionantes et prometteuses
 Problème des cotoxicomanies……
Mais encore
 Pas de notion dans la littérature
d’augmentation du risque de
décompensation psychotique plus tard chez
ces enfants
 Pas d’augmentation des addictions
 EN PRATIQUE à la fois rassurer et
encourager le sevrage si cannabis début
grossesse
 ne pas fumer de cannabis pendant
grossesse et allaitement: principe de
précaution