Sciences de l’éducation Déviance, délinquance et violence dans l’école et hors l’école. De quoi parle-t-on ?

Tristana Pimor Département des Sciences de l’éducation Université Bordeaux Segalen Laboratoire LACES, équipe ERCEP 3.

Les sciences de l’éducation
• Elles étudient les phénomènes ayant trait à l’éducation scolaire ou non scolaire • Elles font appel à plusieurs disciplines et sont pluridisciplinaires : psychologie, sociologie, droit, histoire, philosophie, didactique, éducation comparée, anthropologie, …

• A Bordeaux Segalen les enseignants du département font partie du laboratoire LACES : Laboratoire cultures, éducation, sociétés et s’inscrivent dans 3 équipes :  ADS : Anthropologie et diffusion des savoirs  ERCEP 3: Équipe de Recherche Comparative en Éducation, Pluralisme, Prévention et Professions  E3D L’étude de la violence à l’école fait partie des recherches de l’équipe ERCEP 3

Sommaire
Introduction : Que viennent faire les sciences de l’éducation dans l’étude de la violence ?

1. Les définitions, les chiffres et leurs erreurs
1.1. Définition de la violence, de la déviance, des incivilités et de la délinquance 1. 2. Calcul comptable de la délinquance juvénile 1.2.1. Où en sont les comptes français? 1.2.2. Les tendances actuelles de la victimation directe, de 1984 à 2005 1.3. Chiffres scolaires : des tentatives administratives

2. Que disent les sciences humaines et sociales sur la déviance ?
2.1.L’axe auteur A. Théorie anthropologique (physique): le début B. Théorie multifactorielle C. Théories bio-psychologiques D. Les théories de la ou des personnalités délinquantes 2.2. L’axe acteur / La déviance est une construction sociale A. Durkheim : la déviance est normale. B. Culture et déviance C. L’apprentissage de la délinquance D. Désigné coupable E. Le contrôle social

2.3. L’axe acte A. Tout acte a un motif B. L’action dépend de la situation et du sujet

2.4. L’axe sujet A. La psychanalyse et le criminel B. L’attachement comme explication à la délinquance C. Délinquance et trouble de la fonction de contrôle D. Le crime, une maladie mentale ?
2.5. L’axe famille A. La famille milieu à risque B. L’appartenance socioéconomique C. Famille et système

2.5. L’axe institution : L’école comme source aux comportements violents. A. La violence réaction à la domination sociale B. Cohésion scolaire : c’est mon école ! C. Effet établissement

3. La violence de l’école n’a pas une seule cause
3.1. Des risques aux prédictions 3.2. Pas un facteur mais des facteurs 4. Et la prévention dans tout cela ?

Bibliographie recommandée
• Baudelot, E. (1972). L'école capitaliste. Maspero. • Born, M. (2010). Psychologie de la délinquance. Paris: de Boeck. • Debarbieux, E. (2004). Les enquêtes de victimation en milieu scolaire : leçons critiques et innovations méthodologiques. Déviance et Société , 28 (3), 317-333. • Harrati, S., Vavassori, D., & Villerbu, L. (2009). Délinquance et violence (128). Armand colin. • Ogien, A. (1995,1999). Sociologie de la déviance. Paris: Armand Colin. • Robert, P. (2008). L’évolution de la délinquance d’après enquêtes de victimation. Déviance et Société , 32 (4), 435-472. • Testanière, J. (1967). Chahut traditionnel et chahut anomique dans l'enseignement du second degré. Revue française de sociologie , 8, 17-33.

Bibliographie supplémentaire
• Becker, H. S. (1985). Outsider. (B. Chapoulie, Trad.) Paris: Métailié. • Castel, R. (1976). L’ordre psychiatrique. Paris: Édition de Minuit. • Charlot, B. (1992). Rapport au savoir et rapport à l'école dans deux collèges de banlieue . Sociétés contemporaines , 11-12, 119-147. • Cusson, M. (2011 [1998] ). La criminologie (éd. 4 ème). Paris: Hachettes Livre. • Debarbieux, E., & Blaya, C. (2001). Violence à l’école et politiques publiques. Paris: ESF. • Debarbieux, E, (Sous la direction). (2002). L'oppression quotidienne. Paris: La documentation Française. • Debarbieux, E. (2008). Les 10 commandements contre la violence à l’école. Paris: Odile Jacob. • Dubet, F. (1987a). La galère. Paris: Fayard. • Fleury-Bahi, G. (2009). Identification au lieu et aux pairs : quels effets sur la réussite scolaire ? . Les cahiers internationaux de psychologie sociale , 81 (1), 97-113.

• Foucault, M. (1993). Surveiller et punir. Paris: Gallimard. • Moignard, B. (2008). L'école et la rue : fabriques de délinquance : recherches comparatives en France et au Brésil. Paris: PUF. • Mucchielli, L. (2001). La place de la famille dans la genèse de la délinquance. Regards sur l’actualité (268), pp. 31-42. • Mucchielli, L. (2002). L’évolution de la délinquance juvénile : essai de bilan critique . Vie sociale (3), pp. 21-47. • Mucchielli, L & Robert, P. (Dir.). (2002). Crime et Insécurité, L’état des savoirs. Paris: La découverte. • Roché, S. (2002). Tolérance Zéro ? : incivilités et insécurité. Paris: Odile Jacob. • Rubi, S. (2005). Les crapuleuses. Paris: PUF. • Willis, P. (2011). L’école des ouvriers. Marseille: Agone.