Bordeaux – 19 Novembre 2010

- Le noircissement des pigments au plomb De la compréhension des mécanismes d'altération à la recherche d'une méthode de restauration
Sébastien Aze - CICRP Marseille

[1/16]

Sommaire • Introduction    les altérations du blanc de plomb le noircissement du minium en peinture murale vers une technique de restauration du minium noirci • Méthodologie   matériel méthodologie • Résultats   tests de validation de la technique application in situ (chapelle de Solomiat – Ain) • Conclusion Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [2/16] .

polychromie • Altération de l’hydrocérusite en plattnérite (b-PbO2) Facteurs déterminants: humidité. pollution (SO2. vapeur. CO2)   Facteur déterminant: pollution (H2S)  Couleur grise à noire Couleur brune à noire Considérée comme irréversible • Techniques de restauration Traitement à l’eau oxygénée H2O2 (solution.Les altérations du blanc de plomb Arts graphiques • Altération en galène (PbS)  Peinture murale. gel)     Pas de traitement chimique spécifique Technique connue depuis 1945 (ou avant?) Transformation galène  anglésite PbSO4  Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [3/16] .

XIIè. CO2) • Altération du minium (Pb3O4) en plattnérite (b-PbO2)  toute la couche picturale (>100 µm) peut être altérée   considérée comme irréversible pas de traitement chimique spécifique Comment restituer la couleur et les propriétés initiales? Reconversion en minium de la couche de plattnérite L’ange et la colonne de feu. pollution (SO2. secco • Facteurs déterminants: humidité. Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [4/16] .Le noircissement du minium en peinture murale • Techniques affectées: fresco. s. Abbaye de Saint Savin.

Les oxydes de plomb: un système complexe Pb4+ Pb2+  Réduction thermique de la plattnérite: pertes successives d’oxygène 375°C 580°C 650°C Plattnérite b-PbO2 Minium Pb3O4 Méthodologie Litharge a-PbO Résultats Massicot b-PbO Conclusion [5/16] Introduction .

Reconversion par Laser du minium noirci • Principe Absorption optique des photons (Laser) par les particules de plattnérite  Hausse locale de la température  Réduction thermique de la plattnérite en minium (375°C < T < 580°C)  • Avantages Portabilité (utilisation d’une fibre optique)  Précision (mise en forme du faisceau)  Flexibilité (longueur d’onde. temps d’irradiation. puissance…)  • Questions Choix du laser ?  "Profondeur utile“ ? 2  Rendement surfacique (cm /min) ?  Innocuité ?  Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [6/16] .

minium • Techniques traditionnelles • Vieillissement naturel (26 ans) • Noircissement du minium (5 ans) Echantillonnage Analyse minéralogique: plattnérite. gypse Résultats Section polie Introduction Méthodologie Conclusion [7/16] . terre verte.1982 • Ocres.Matériel: peintures murales expérimentales • LRMH .

et microscopiques • Etude en laboratoire Microscopie optique et électronique  Analyses (minéralogie.Méthodologie • Tests d’irradiation successifs avec différents paramètres  Caractéristiques du laser  longueur d’onde (nm)  puissance (W)  profil du faisceau Temps d’irradiation (s) Distance de travail (cm)   • Evaluation visuelle des effets de l’irradiation  Observations macro. chimie)  Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [8/16] .

Tests d’irradiation en laboratoire • Trois lasers testés: Argon (vert). Nd:YAG et diode Ga:As (proche Infrarouge) • Matériel: Plattnérite pure (poudre compactée) Ar+ 514 nm Nd:YAG 1064 nm diode 811 nm Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [9/16] .

811 nm • transportable : 220 V.Tests d’irradiation in situ Laser infrarouge à fibre optique – Peintures murales expérimentales source laser • laser continu . 40 kg • fibre optique de 10 mètres • sortie optique sur trépied (X-Y-Z) • déplacements manuels optimisation de la puissance sortie optique Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [10/16] .

Tests d’irradiation in situ Essai optimisé – temps total: 2min. – surface ~ 2cm2 Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [11/16] .

Tests d’irradiation in situ Essai optimisé Macro-prélèvement Stratigraphies (lames minces) Couche d’origine   Couche traitée Couleur homogène Traitement de toute l’épaisseur de Reconversion effective en minium la couche de plattnérite (100 µm)  (analyses par spectrométrie Raman) Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [12/16] .

Application in situ Peinture murale XIXè. s.– Chapelle de Solomiat (Ain) Premier essai « réel » in situ Chantier de restauration (Gilles Gaultier) Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [13/16] .

s.– Chapelle de Solomiat (Ain) premiers essais optimisés installation du système Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [14/16] .Application in situ Peinture murale XIXè.

s.– Chapelle de Solomiat (Ain) traitement à grand échelle (~60 cm2) Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [15/16] .Application in situ Peinture murale XIXè.

Conclusion • Optimisation des paramètres:  choix du laser: diode fibrée 811 nm  temps d’irradiation: 5 à 10 secondes 2  densité de puissance: 15 à 25 W/cm  Résultats obtenus  reconversion effective PbO2  Pb3O4  profondeur efficace > 50 µm 2  rendement surfacique > 1 cm / min. Questions ouvertes  innocuité ?  permanence du minium ?  cas des autres techniques picturales ?  consolidations / refixages ?  Introduction Méthodologie Résultats Conclusion [16/16] .