You are on page 1of 18

La Responsabilité Sociale des Entreprises

PLAN
I- Introduction
II- Comment l’entreprise devient-elle socialement
responsable ?
Définition de la RSE
La RSE et le Développement Durable
Les bénéfices et le processus de la RSE dans une
entreprise
Domaines de la RSE
Les attentes de la société civile
Limites et critiques
III- conclusion
INTRODUCTION

La société civile questionne l’utilité sociale des
entreprises et leur demande des comptes non
seulement sur leurs résultats économiques, mais
aussi sur leurs comportements à l’égard des
individus, des sociétés humaines et de notre
environnement naturel.

Remise en question des entreprises
Quête de sens de l’activité économique
Recherche de légitimité des entreprises
Les firmes s’efforcent de restaurer leur
image et de regagner la confiance perdue.








Comment l’entreprise devient-elle
socialement responsable?

Définition de la RSE


 La RSE résulte de demandes de la société civile (associations
écologiques et humanitaires) d'une meilleure prise en compte des
impacts environnementaux et sociaux des activités des entreprises, qui
est née, notamment, des problèmes d'environnement planétaire
rencontrés depuis les années 1970.


 La RSE tend à définir les responsabilités des entreprises vis-à-vis de
ses parties prenantes, dans la philosophie « agir local, penser global »
(René Dubos). Il s'agit donc d'intégrer le contexte mondial et local
dans la réflexion stratégique.




Définition de la RSE

 Pour le Livre vert de la Commission des communautés
européennes du 18 juillet 2001,qui promeut un cadre
européen pour la responsabilité sociale des entreprises ,
« la responsabilité sociale/sociétale des entreprises est
décrite comme l’intégration volontaire des préoccupations
sociales et écologiques des entreprises à leurs activités
commerciales et leurs relations avec les parties
intéressées .Il s’agit non seulement de satisfaire
pleinement aux obligations juridiques applicables, mais
aussi aller au-delà et investir davantage dans le capital
humain, l’environnement et les relations avec les parties
intéressées ».




La RSE et le Développement Durable


 La RSE s’inscrit dans la perspective de la
contribution au Développement Durable.

 Par la différence avec le développement durable qui
est une cible à atteindre , la RSE est une politique
dont la crédibilité provient à la fois de sa capacité à
réconcilier business et patrimoine commun d’une
part , et d’autre part de sa connexion au cœur de la
stratégie de l’entreprise .
Le processus de la RSE dans une
entreprise
Pour développer une démarche RSE au sein d’une entreprise,
trois étapes sont essentielles.

 Première étape : faire un diagnostic social et
environnemental sur les conditions de travail, la parité au sein
de l’entreprise, la discrimination, la consommation d’énergie…

 Deuxième étape : définir des orientations et fixer des
objectifs d’amélioration.

 Troisième étape : mettre en oeuvre des programmes d’action
pour modifier les pratiques de l’entreprise et en rendre compte à
toutes les parties prenantes de l’entreprise.




Les bénéfices d’une démarche
RSE pour une entreprise

Ils sont de cinq types :

Amélioration de l’efficacité et réduction des coûts.
Réponses aux attentes des clients.
Développement de nouvelles activités.
Mobilisation du personnel.
Amélioration des relations avec les investisseurs.


Domaines de la RSE:

 La responsabilité sociale et environnementale
de l’entreprise s’étend à l’ensemble de ses
activités et se rassemble en quatre grandes
familles: environnement, droits de l’homme,
ressources humaines, impact local et
citoyenneté.
 Environnement : les entreprises peuvent contribuer à
réduire leur impact négatif sur l’environnement en
introduisant des systèmes de gestion éco-efficients
(écologie industrielle).

 Droits de l’homme : comme organe de la société,
l’entreprise a la responsabilité de garantir les droits
universels de l’homme envers ses employés et la
communauté dans laquelle elle agit, et d’utiliser son
influence pour encourager les gouvernements à
respecter ces droits.

 Ressources humaines : une bonne politique RH qui tient compte
des besoins de ses employés dans la rémunération, la formation, la
politique de recrutement, l’inclusion de personnes atteintes dans
leur santé, la politique d’égalité, la gestion durable de la caisse
pension, est indispensable pour une entreprise durable.

 Impact local et citoyenneté : les investissements
communautaires sont souvent la partie la plus visible du
programme de la responsabilité sociale d’une entreprise. Ces
investissements se peuvent se présenter sous forme de donations,
de mise à disposition du personnel pour du travail communautaire
auprès d’ONG, de construction d’écoles et d’hôpitaux, etc.

Les attentes de la société civile:
 Ces dernières années, des groupes de pression extra-
institutionnels ont été capables de s’imposer en
demandant aux entreprises de prendre en
considération les jugements qu’ils portent sur leurs
activités et leur management.
 Parmi les plus actifs, les ONG telles : Greenpeace,
Friends of the Earth ,WWF, (protection de
l’environnement), Amnesty International, médecins
sans frontières, Transparency International …

 Tous ces acteurs expriment, dans leurs
attentes, une plus grande exigence de
transparence de l’entreprise sur les activités,
le respect des droits environnementaux et
sociaux, l’exigence de créer des instruments
de normalisation et de labellisation.

 Ils réclament en particulier un dialogue plus grand
entre les entreprises et les parties prenantes à
travers :
L’accès à l’information pour toutes les parties
prenantes.
Le droit de représentation des parties prenantes
auprès des entreprises
L’adoption de règles communes.

Limites et critiques de la RSE
 La RSE a un coût, pas nécessairement à la portée de toutes les
entreprises.

 Mène à une élite d’entreprises compétitives, le terme
« responsable » s’appliquant comme un label pour opérer une
différenciation concurrentielle.

 Les préoccupations RSE semblent surtout le fait des grandes
entreprises internationales ; les PME sont souvent focalisées
sur la survie économique à court terme.

Limites et critiques de la RSE
La RSE apparaît comme une démarche de
pays nantis; dans les pays émergeants, le
développement économique passe d’abord.

L’élargissement du nombre de parties
prenantes diminue proportionnellement le
pouvoir de celles-ci.

conclusion
 Dans une économie fortement globalisée et
concurrentielle, l'adaptabilité de l'entreprise à
toute donnée relative à son environnement
devient la clef de sa stratégie, voire de sa
survie. La multiplication des expériences
concrètes de RSE en Europe et dans le
monde indique qu'il s'agit désormais d'un
mouvement de fond de management
qualitatif intégré.