1. La cathédrale est lumière.

La lumière (vitraux) est le symbole de la révélation (St Augustin, néoplatonisme), le fidèle doit s’élever vers Dieu.
Cette théorie est récusée par Roland Recht la lumière était également au cœur de l’architecture romane
• La croisée d’ogives permet de remplacer le mur par d’immenses fenêtres divisées en lancettes. L’art du vitrail se développe avec la multiplication des cathédrales gothiques.

• La rose (ou rosace) est une image du Paradis
Verrière et rose nord, cathédrale de Chartres : Triomphe de la vierge entourée de rois de l’Ancien Testament

- Le vitrail évolue avec l’agrandissement des baies
• • Sa fonction ne se limite pas à l’éclairage comme dans le roman. Le vitrail a désormais une fonction théologique. Ce sont finalement des cloisons tranlucides mais assez opaques à cause du morcellement.

Lancette, façade ouest, Arbre de jessé, Chartres, 1145-1220

L’arbre de Jessé : arbre généalogique du Christ à partir de Jessé, le père du roi David. Cet arbre est à rapprocher de l’arbre de vie de la Genèse et de l’arbre de la croix du Christ. On ne voit pas les prohètes et les rois « ancêtres » du Christ. L’iconographie est fixée par l’abbé Suger.

• La cathédrale serait donc une image symbolique de la Jérusalem céleste (cf.Apocalypse) qui « ruisselle de pierres précieueses » (Saint Jean) et que les baies vitrées éclairent.

Notre-Dame de Rouen, nef Centrale, fin du XIIe, début XIIIe

2. La structure de la cathédrale et la pensée scolastique.
-> La cathédrale reprend la structure trinitaire du discours comme des livres (La notion de Chapitre s’invente au XIIe siècle et se développe au XIIIe siècle). -> A la clarification de la pensée (livre, chapitre, section) répond la clarification de l’espace.
Visible ici au niveau du plan Choeur Transept Nef et bas - côtés Plan de la cathédrale de Chartres : premier tiers du XIIIe siècle

Mais la « clarification » est visible aussi au niveau de l’élévation.
• La Travée reprise « à l’infini » est l’élément de base autour du quel s’articule tout l’édifice.
Arcs boutants

Elévation et Coupe transversale d’une travée à Chartres
Ici, la fenêtre est percée dans le mur porteur ≠ à Reims c’est un remplage
Lancettes surmontées d’une rose (occulus)

Fenêtres hautes

Culée

Volée

Etrésillon à arcades

Triforium

Elévation à trois étages : - Fenêtres hautes - Triforium - Arcades Pile à colonettes engagées prolongeant les arceaux de la voûte

Arcades

La Travée vue dans une coupe en élévation.

Les bas-côtés reprennent le schéma de la travée ouverte par de larges vaies sur laquelle arrivent les retombées des voûtes mais leur niveau est inférieur à la nef centrale
Est

Chartres : plan

- coupe en élévation

arc-boutant

Nef Intérieur

Limite entre extérieur et intérieur

Notre Dame de Reims, bas côté nord vers l’ouest, 1220-fin XIIIe

Le transept et le chœur sont aussi subdivisés en trois.
Déambulatoire Abside Chapelles rayonnantes

Le double déambulatoire de la cathédrale de Chartres.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful