Séminaire Réseaux Les nouvelles générations

Guy Pujolle, Khaldoun Al Agha & Serge Fdida

Réseaux Nouvelles Générations
Premier jour : 9 h 30 - 17 h 30 Deuxième et troisième jours : 9 h 00 - 17 h 00 Déjeuner : 12 h 30 - 14 h 00

Présentation des intervenants
Guy Pujolle Khaldoun Al Agha Serge Fdida

Notre choix de présentation
Evolution des problématiques réseaux et services
Problématique réseaux Réseaux d’accès Réseaux sans-fil

Le monde INTERNET et les nouvelles générations
Les nouveaux services et protocoles L’évolution d’IP La Mobilité

Les architectures, les outils, leurs perspectives
Evolutions des technologies de réseaux D’Ethernet à MPLS Qualité de Service

1ère partie : Introduction Fonctionnalités Boucle locale Réseaux Radio
Guy Pujolle

Les fonctionnalités

Utilisateur multimédia

Données
R

Ring in g

L’utilisateur

Voix

Vidéo

Les grandes directions
Télécom
Le réseau téléphonique Le RNIS Le multimédia

Informatique
L’interconnexion d ’ordinateurs L’interconnexion de réseaux (Inter Net) L’Internet La parole et la vidéo

Câblo-opérateur
La vidéo de type télévision Intégration canaux téléphoniques et accès à Internet

Transfert de paquets
Paquets de longueur variable ou constante Store and forward et cut through Routeur et commutateur

Les entités de transports

Message Segment Paquet Trame

Les entités de transports

Message Segment

Trame

Transfert de paquets (niveau 3)

Transfert de trames (niveau 2)

Transfert niveau 2 et niveau 3

Contrôle de flux
Pour réseaux commutés et routés But: empêcher que les nœuds soient congestionnés
contrôle par le terminal intelligent
Exemple: slow start et congestion avoidance

contrôle par le réseau
Contrôle d ’accès : CAC (Connection Admission Control) Ingénierie de trafic

Contrôle de flux Internet
16

8

4 2 1

Contrôle de flux
16

8

4 2 1

Contrôle de flux télécom
Contrôle d’accès : CAC (Connection Admission Control)
Signalisation permettant de réserver des ressources sur une route Ingénierie de trafic Classe de trafic Réservation

Priorité
3 priorités
Classe avec garantie complète Premier (Premium)
Expedited Forwarding (EF)

Classe avec garantie partielle
Assured Forwarding (AF)
Platinium Or (Gold) Argent (Silver) Bronze (Bronze)

Sans garantie (Best effort)

Association des priorités DiffServ
Association Ethernet
IEEE 802.1p

IPv4 TOS

Association ATM

IPv6 CS

EF (Expedited Forwarding) : CBR et VBR rt AF (Assured Forwarding) : Platinium: ABR garantie sans perte Or: ABR, Argent: GFR Bronze: VBR nrt Best Effort: UBR

Les priorités de DiffServ

EF 101110

AF11 001010 AF21 010010 AF31 011010

AF12 001100 AF22 010100 AF32 011100 AF42 100100

AF13 001110 AF23 010110 AF33 011110 AF43 100110

Classes CCCDD0

AF 11  AF 43 001010 - 100110

BE 000000

AF41 100010

Le monde IP: pas de signalisation
Routeur
Datagramme : adresse complète de l’utilisateur

dans le paquet Très difficile d’obtenir

de la QoS mais le réseau est très simple

Le monde UIT/ETSI: signalisation
Circuit virtuel ou chemin (path)

i

j

Référence (Label)

Label Switched Path

X.25, Frame relay, ATM, MPLS

Routage et commutation
Routage 1- Surdimensionnement

2- Surdimensionnement priorité haute et contrôle de flux dans les routeurs Commutation 3- MPLS Signalisation distribuée

4- NGN Next Generation Network

Évolution
Réseau UIT/ETSI téléphonique X.25 GSM ATM GPRS GMPLS et NGN UMTS LTE

Wi-Fi WiMAX WRAN IP Arpanet Cyclades Internet première génération Internet seconde génération - DiffServ

1970

2000

La boucle locale

La boucle locale
100 90 80

Mobile

ADSL Optical fiber
Cable modem

Relative complexity/cost (%)

70 60 50 40 30 20 10 0 0.1 Sparsely populated

WiMAX
Dense urban

b

Urban

Rural

Satellite

Suburban

100k

10k

1k

1

10

1,000 Population density km2) (per 100

10,000

100,000
Source IEEE

Le réseau d’accès avec fil
STB

DSLAM
F F

ADSL F ADSL
F

modem 1

STB

Serveur

-

Réseau large bande
DSLAM
F F

Modem 34

STB

ADSL F ADSL
F

modem 1

STB
Modem 34

STB

DSLAM
F F

ADSL F ADSL
F

modem 1

STB
Modem 34

STB

DSLAM
F F

ADSL F ADSL
F

modem 1

STB
Modem 34

Longueur de la boucle locale
France

Medium

- 30 -

ATM et Ethernet

La fibre optique
La fibre optique FITL (Fiber In The Loop)
jusqu’au quartier FTTQ jusqu’au trottoir FTTC jusqu ’au bâtiment FTTB jusqu’à la prise FTTH

Développement de la boucle locale FTTH
Free, France Télécom

PON (Passive Optical Network)

APON ATM PON

EPON Ethernet PON

GPON Gigabit PON
OLT: Optical Line Terminaison ONU : Optical Network Unit

Le CATV
Le CATV
le modem câble le multimédia problème de la voie d’accès montante (utilisateur vers terminal) technique d’accès
IEEE 802.14 Docsis

Réseaux d’accès
Les paires métalliques + modem xDSL (x Data Subscriber Line)
ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line)
1,5 Mbit/s pour 6 km, • • • • • • 2 Mbit/s pour 5 km, 6 Mbit/s pour 4 km, 9 Mbit/s pour 3 km, 13 Mbit/s pour 1,5 km, 26 Mbit/s pour 1km, 52 Mbit/s pour 300 mètres.

SDSL (Symmetric DSL). HDSL (High-bit-rate DSL) et VDSL (Very-high-bit-rate DSL)
Téléphone et Télévision sur xDSL

Débit en fonction de la distance
• Paire métallique+ modem xDSL (x Data Subscriber Line)
– ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) – SDSL (Symmetric DSL) – HDSL (High-bit-rate DSL) – VDSL (Very-high-bit-rate DSL)

DSL Triple play
IP - Ethernet

Port able

Téléphone Wi-xx
Téléphone Wi-Fi Téléphone Wi-Fi/GSM/XX

Le quadruple play et son extension
Domicile Box- Modem DSL

Wi-Fi visité

Le penta play: télévision Wi-xx Wi-Fi WiMAX Téléphone Télévision

Architecture classique

Plan de gestion

Plan de contrôle Plan de données

Plan de connaissance

Plan de gestion

Plan de connaissance Plan de contrôle Plan de données

Le plan de connaissance
Les réseau « autonomic » possède un plan de connaissance
Rassemble les connaissances du réseau Chaque point a une vue située du réseau

Une intelligence est nécessaire pour piloter le réseau
Comprendre le comportement du réseau Accède à différentes informations et à des composants gérant la connaissance

Plan de pilotage
Plan de connaissance

Plan de gestion

Plan de pilotage Plan de contrôle Plan de données

Le plan de pilotage possède les algorithmes de pilotage du réseau

Réseau “autonomic”
Plan de
Pl a Plan de e nd co con nn e trôl ai s e management sa nc e
nd Pla

pilotage

Plan de données

Réseau “autonomic”
Plan de
Pla nd

pilotage
e

con trôl e

an co de nn ais sa nc e

Pl

Plan de données

Sans plan de connaissance

Routage CAC Contrôle de flux Securité QOS

Routage CAC
Contrôle de flux

Routage CAC Contrôle de flux Securité QOS

Sécurité QOS

Avec plan de connaissance
Plan de connaissance Plan de pilotage
Routage CAC Contrôle de flux Securité QOS Routage CAC Contrôle de flux Securité QOS Routage CAC Contrôle de flux Securité QOS

Vue située

La virtualisation

Pourquoi la virtualisation?
Meilleur amortissement des dépenses d’équipements en utilisant plusieurs réseaux sur une même infrastructure Partage des ressources Sécurité des routeurs contre les attaques Isolation du trafic réseau dans les machines virtuelles

Virtualisation
Virtualisation des machines
Classique

Virtualisation des OS réseaux
Virtualisation des plans et des protocoles
Plan de connaissance: agent de connaissance virtuel Plan de pilotage: agent de pilotage virtuel Plan de contrôle: algorithme virtuel Plan de données: protocoles virtuels

Virtualisation des services
Classique (data center, centrex, etc.)

Routeurs virtuels

Network A

Network D Network B

Network C

Virtualisation des protocoles
A B C D E

=

A = pile IP obligatoire

Téléphonie sur IP - ToIP

ToIP (Telephony over IP)

ToIP

Numérisation de la parole
signal analogique à numériser instants d’échantillonnage
8 4 4 t 7

quantification échantillons codage signal numérique

5 3

0011 0101

0111 1000

0100 0100

Echantillonnage

Principaux codeurs audio

Efficacité d’une communication de ToIP
Eth. (14) IP (20) UDP (8) RTP (12) Codage de la voix Eth. (4)

46 octets ≤ données Ethernet ≤ 1500 octets

Signalisation

BEATRICE

ALAIN

H.323

(Packet-based Multimedia Communications Systems)

Pour être de type H.323, un terminal doit supporter : • les protocoles H.225.0 et H.245 (obligatoire) • les protocoles RTP/RTCP (obligatoire) • le codec G.711 (obligatoire) • des liaisons asymétriques (optionnel) • du multicast (optionnel)

SIP (Session Initiation Protocol)

Protocole de signalisation plus rapide que H.323 Adressage : sip://user@domaine Plus léger à mettre en œuvre

MGCP (Media Gateway Control Protocol)

RTP (Real-time Transport Protocol)

RTCP (Real-time Transport Control Protocol)
Cinq types de paquets : • SR (Sender Report) • RR (Receiver Report) • SDES (Source Description) • BYE • APP (Application)

Limiter l’overhead à 5%.

Réseau de domicile

Réseau de domicile

xDSL FTTx

(Livebox)

- 69 -

Réseau de domicile
Internet-box très haut débit Connexion des machines de l’utilisateur
Téléphonique CE Consumer Electronic Micro-ordinateur portable ou non

Multiple play de 2è génération

Ve rs In ten e t r

- 71 -

Réseau domestique
Le transport
Ethernet PLC (Power Line Communication) Sans fil
UWB Wi-Fi

Les grands standards
UPnP: Universal Plug&Play DLNA: Digital Living Network Alliance

Modèle de convergence

Network IP

Telecom network
- 73 -

UPnP
800 members

- 74 -

DLNA - Digital Living Network Alliance
Compatibilitéy Conformance
Te st Sp ec testing

Interoperability

Logo and certificat Tool for

Testbed

UPnP
Certification

Wi-Fi
Certification
802.11 equipped devices only

Réseaux sans fil

Les catégories de réseaux
PAN WPAN LAN WLAN MAN WMAN RAN WRAN

1m

10 m

100 m

1 km

10 km

100 km

WPAN WLAN WMAN WRAN

Wireless Personal Area Network Wireless Local Area Network Wireless Metropolitan Area Network Wireless Regional Area Network

Réseaux d’accès sans fil Réseau IP - Ethernet
RAN MAN Télévision interactive - IEEE 802.22 - WiRAN WDSL mobile - IEEE 802.16 - WiMAX Mobile WDSL fixe - IEEE 802.16 – WiMAX fixe LAN DECT Wi-Fi - IEEE 802.11 PAN Wimedia - IEEE 802.15

Standard pour les réseaux sans fil
PAN
IEEE 802.15 et WiMedia
IEEE 802.15.1 - Bluetooth IEEE 802.15.3 – UWB (Ultra Wide Band) IEEE 802.15.4 – ZigBee

WLAN
IEEE 802.11 et Wi-Fi
IEEE 802.11b, a, g IEEE 802.11n IEEE 802.11s

WMAN
IEEE 802.16 et WiMax
IEEE 802.16-2004 IEEE 802.16e/IEEE 802.20 (Wi-Mobile)

WRAN
IEEE 802.22 et WiRAN Utilisation des bandes TV 54-698

Wireless Personal Area Network

IEEE 802.15

Bluetooth
Technologie pour remplacer les câbles Moins de 1 Mbit/s Portée de 10 mètres Single chip radio + bande de base
Très faible puissance & très bas prix

L’interface radio de Bluetooth
Saut de fréquence 2.402 GHz + k MHz, k=0, …, 78
1,600 sauts par seconde

1 Mbit/s
1Mhz

. . .
12 3 79

83.5 Mhz

Piconet
Piconet de 8 utilisateurs
1 maître et 7 esclaves (technique de polling)

Débit
433,9 Kbit/s dans une communication full duplex 723,2 Kbit/s et 57,6 dans l’autre sens dans une communication déséquilibrée 64 Kbit/s en synchrone 1 canal asynchrone et jusqu’à 3 canaux synchrones
PDA souris

téléphone

Piconet et Scatternet
PDA souris Casque sans fil

téléphone

téléphone

PDA

téléphone

Versions de Bluetooth
Bluetooth v1 Moins de 1 Mbit/s Bluetooth v2 3 Mbit/s Bluetooth v3 480 Mbit/s avec UWB

UWB Ultra Wide Band

UWB

UWB

UWB - Régulation de la FCC

3.1 1.99

10.6

GPS Band

Indoor limit

0.96

1.61

UWB
Techno OFDM WiMedia alliance IEEE 802.15c –Gamme des 60 GHz Nouveaux objectifs
MIMO Advanced coding MAC pour le mesh network

UWB
5 réseaux UWB
WiNet Bluetooth 3.0 FireWire WUSB ZigBee

RFID

RFID (Radio Frequency IDentification)
But :
Identification de contenu Traçabilité

Réglementation française (Juin 2006)
Fréquence : 865-868 MHz Puissance : 2 W

Modes
Passif
Aucune source d’énergie Lecture (quelques mm à plusieurs mètres)

Actif
Beacon (Balise)
Problème de sécurité

Portée : 10 mètres Durée de vie : 10 ans

Prix : 0,2 € / unité

Etiquette, lecteur et sécurité

Wi-Fi

IEEE 802.11
Couche Physique
802.11b (1999) – Vitesse jusqu’à 11 Mbit/s (bande 2,4) 802.11a (2001) – Vitesse jusqu’à 54 Mbit/s (bande 5) 802.11g (2003) – Vitesse jusqu’à 54 Mbit/s (bande 2,4) 802.11n (2007) – Vitesse jusqu’à 600 Mbit/s (bande 2,4 et 5)

Couche Liaison de données
802.11e (2005) – Qualité de service 802.11i (2004) – Amélioration de la sécurité 802.11f (2005) – Gestion des handovers

Wi-Fi

Wi-Fi Alliance
Wi-Fi Alliance : Organisme qui regroupe les principaux acteurs du marché sans fils dans le monde Son but :
promouvoir Wi-Fi comme standard international pour les réseaux sans fil garantir l’interopérabilité des produits Wi-Fi (Wireless Fidelity) garantir la sécurité dans Wi-Fi (WPA & WPA2) garantir la QoS (Wi-Fi MultiMedia)

Basic Service Set (BSS)
STATION

Caractéristiques principales : • Nom de réseau (SSID) • Canal de transmission • Mécanismes de sécurité
Point d’accès

STATION STATION

• Topologie

STATION STATION

BSS

Réseau d’infrastructure (ESS)
Internet
Système de distribution

Caractéristiques principales :
Point d’accès Point d’accès
STATION STATION STATION STATION STATION STATION

• Nom de réseau (SSID) • Canal de transmission • Mécanismes de sécurité • Topologie

BSS ESS

BSS

Réseau en mode ad hoc (IBSS)

STATION

Caractéristiques principales : • Nom de réseau (SSID)

STATION

• Canal de transmission
STATION

• Mécanismes de sécurité • Topologie

STATION

IBSS

Wi-Fi

Points d’accès lourds

Système de distribution

Point d’accès Point d’accès
ST ATIO N STATION STATION STATIO N STATION
STATION

BSS ESS

BSS

Points d’accès légers
Contrôleur ou commutateur Power System
Gestion des handovers Configuration dynamique des points d’accès 802.11b, 802.11g et 802.11a

Ethernet Alimenté (PoE)

Réseau 802.11a

Réseau 802.11b

Equipements : antennes
Permet d’améliorer les transmissions radios Ne joue pas le rôle d’amplificateur Performance exprimé en dBi Inconvénient : toutes les cartes et tous les points d’accès n’ont pas de connecteurs permettant de les connecter à une antenne Différents types d’antennes
Omni Sector Yagi Parabole Autres

Ligne point à point
Jusqu’à 30 Km en vue directe

Liaison Wi-Fi spécialisé

SITE 1

SITE 2

La réglementation française
ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) Aucune demande d’autorisation A l’intérieur des bâtiments
Bande 2,400 – 2,4835 GHz, puissance 100 mW

A l’extérieur des bâtiments
Bande 2.400- 2,454 GHz, puissance 100 mW Bande 2,454 – 2,4835 GHz, puissance 10 mW

Autorisation nécessaire pour une utilisation complète de la bande des 2,4 GHz à l’extérieur des bâtiments

802.11b/b+/g
Bande ISM Bande divisée en 14 canaux de 20 MHz La transmission ne se fait que sur un seul canal Superposition de 3 réseaux au sein d’un même espace Vitesse comprise entre :
1 et 11 Mbit/s pour 802.11b 1 et 22 Mbit/s pour 802.11b+ 1 et 54 Mbit/s pour 802.11g

Mécanisme de variation de vitesses de transmission selon la qualité de l’environnement radio

Zone de couverture
Dépend de l’environnement
Les murs Les meubles Les personnes

Distance entre les équipements du réseau Interférences
Autres réseaux Wi-Fi Bluetooth Les fours micro-ondes Autres équipements utilisant la bande ISM

Point d’accès

Débit dans les réseaux Wi-Fi

STATION STATION

5,5 Mbits/s

11 Mbits/s

STATION

Point d’accès

11 Mbits/s
STATION

5,5 Mbits/s 1 Mbits/s Interferences
STATION

STATION

STATION

2 Mbits/s
STATION

STATION

2 Mbits/s

1 Mbits/s

1 Mbits/s

Sécurité dans les réseaux
But :
Identification & Autorisation
Authentification, signature électronique

Confidentialité
Chiffrement

Intégrité
Checksum(CRC, MIC), signature électronique

802.11 Sécurité
1er génération Wireless Equivalent Privacy (WEP), définie dans le standard 802.11 2è génération , 802.1x architecture (with WEP). 3è génération , TKIP (Temporal Key Integrity Protocol), compatibilité matérielle avec WEP, WPA (Wireless Protected Access) 4è génération, 802.11i + AES, incompatibilité matériel avec WEP, WPA2.

Autres solutions pour la sécurité
Solution potentielle
Carte à puce
Sécurisation des clés de chiffrement et des certificats Algorithme dans la carte à puce

Firewall/Filtre applicatif
Filtre sur les ports Filtres applicatifs

VPN

Normalisation future
Biométrie

IEEE 802.11n
IEEE 802.11n
SDMA (Space Division Multiple Access) MIMO (Multiple Input Multiple Output) Gestion des fréquences Utilisation des deux bandes 2.4 et 5 GHz 190 Mbit/s brut 100 Mbit/s réel (suivant la diversité) Intégration de
IEEE 802.11i IEEE 802.11f IEEE 802.11e

MIMO - Multiplexage (TrueMIMOTM )
+ : Vitesse de transmission = f(Nbantenne) - : Diversité

D1 D5

X1 X2
Modulation & Mapping

Y1 Y2
Traitement

C1 C2
du signal

D1 D5

… …

D2 D4

D2 D4

… …

D1 D2 D3 D4 D5 D6

D1

D2 D3 D4 D5 D6

D3 D6

Xn

Yn

Cn

D3 D6

IEEE 802.11s Réseaux Mesh
LAN Internet LAN

WMAN
WiMAX IEEE 802.16 WiMAX mobile IEEE 802.16e

WiMAX

WiMAX
Point à multipoint 50 km at 70 Mbit/s en théorie 10 km avec 20 - 30 Mbit/s

IEEE 802.16
IEEE 802.16-2004 Produit Intel
Les processeurs Centrino n

WiMAX mobile - IEEE 802.16e
Une nouvelle spécification aux niveaux physique et MAC pour un accès mobile à très haut débit
Fréquence < 3.5 GHz Au moins 1 Mbit/s par utilisateur Vitesse jusqu’à 130 km/h Grande cellule (approximativement 1 km) Ambiant Garantie de QoS Sécurité de type EAP-TLS

IEEE 802.16e WiMAX Mobile

IEEE 802.16e vs 3GPP2 - Architecture

Radio cognitive Wireless Regional Area Network

Utilisation du spectre

Radio cognitive
P rt a e o b l

Point d’accès
P rt b e oal

primaire
Po a l t e r b

Point d’accès radio cognitive
P rt b e oal Po a l e rt b

P rt b e oal

Po a l e t r b

Po a l rt b e

Po a l t e r b

Po a l t e r b

Radio cognitive

or e P abl t

P t abl or e

P t abl or e

P rt b e oal

or e P abl t

Po a l rt b e

Po a l t e r b

Radio cognitive
Réseau secondaire 1 Réseau primaire Réseau secondaire 2
P r al o t be P t abl or e

ot e P r abl

Réseau secondaire 3

WiRAN : 802.22
Bande de fréquence : 54 – 862 MHz
France : SECAM sur la bande 47 – 798 MHz

Cognitive radio
Terminaux sans licence mais ne perturbant pas les communications avec licence

Canaux de 6, 7 ou 8 MHz
Vitesse de transmission : 18 Mbit/s / canal de 6 MHz Voie descendante 1,5 Mbit/s à 4 Mbit/s Voie montante : 384 kbit/s ?

Puissance : 1 W descendant, 100 mW montant Technique de transmission
OFDM

Support de la qualité de service au niveau MAC Coût très faible

WiRAN : 802.22
Le terminal n’a pas besoin d’être déclaré Les caractéristiques radio sont contrôlées par l’émetteur GPS/Galileo pour déterminer les fréquences à utiliser Couverture jusqu’à une cinquantaine de kilomètres 600 terminaux à 1 Mbit/s pour un canal de 6MHz avec la technologie d’allocation cognitive 300 MHz de bande passante
30 000 utilisateurs multimédia par point d’accès 1 000 000 de parole téléphoniques

IEEE 802.21 Media Independent Handover Scheme

Handover entre les différents standards 802 (802.15, 802.11, 802.16, 802.20, 802.22)

WiMedia,

Wi-Fi,

WiMAX,

WiRAN

.

L’Internet sans fil
3G/4G
IP controller Ethernet

WiRAN
IP controllers

Ethernet

WiMAX

Po r t bl e a

Por t bl e a

WiMedia

Wi-Fi

Point d’accès Wixx

e 2èm partie : TCP/IP ; La mobilité

Khaldoun Al Agha Université de Paris-Sud 11 HIPERCOM (LRI, INRIA, LIX) alagha@lri.fr

TCP/IP

Historique

• • • •

1970 : ARPANET - Advanced Research Projects Agency (service sans connexion à commutation de paquets) 1977-1979 : les protocoles TCP/IP prennent leur forme définitive 1980 - janvier 1983 : tous les réseaux raccordés à ARPANET sont convertis à TCP/IP L’université de Berkley intègre TCP/IP dans Unix 198x : service de facto pour l’interconnexion de réseaux • 199x : explosion de l’offre et de la demande des services Internet y compris pour les particuliers
136

Structure du réseau Arpanet

Dates de l’Internet

Source : http://isoc.org
138

IAB
Internet Architecture Board (IAB) : contribue au développement technique du réseau Internet Research Task Force (IRTF) : actions de recherche à long terme (pas de nouveaux standards, seulement exploration de nouvelles voies) Internet Engineering Steering Group (IESG) : chargé du processus de standardisation des protocoles du monde IP. Responsable des activités techniques de l'IETF Internet Engineering Task Force (IETF) : définit et expérimente des protocoles

139

Les RFC's
Maintenues par l'IAB et librement disponible Numéro d'un RFC lié à son ordre de parution Contenu évolutif Rfc-index : lien entre un sujet et son rfc 1812 Bajer, F., ed. Requirements for IP Version 4 Routers. 1995 June; 175p. (Format: TXT=415740 bytes) (Obsoletes 1716, 1009) rfc 1880 Internet Official Protocol Standards ® état de la standarisation des protocoles sur l'Internet (émis périodiquement)

140

Un réseau ?

141

Vue d’ensemble de l’Internet

Taille de l’internet
50000000 45000000 40000000 35000000 30000000 25000000 20000000 15000000

07/06)

(439.286.364 en

n e i h c a b m o N s d r

10000000 50000000 0

Date

TCP/IP
7 Application

6

Présentation

HTTP FTP TELNET DNS SMTP

Application

5

Session

TCP

UDP

Transport

4

Transport

IP

ICMP

ARP

RARP

Réseau

3

Réseau

Ethernet

ATM

Accès au réseau

2

Liaison

1

Physique

Le protocole IP
Le protocole IP (Internet Protocol) permet l’échange de données entre deux machines raccordées à des réseaux différents.

⇒ transmission des données en mode sans connexion ⇒ adressage et routage des paquets ⇒ fragmentation des données.
routeur

IP (Internet Protocol)
Couche Transport : TCP, UDP Protocole IP •adressage •format des paquets •Contrôle Table routage Protocole ICMP •Report erreurs •signalisation ARP / RARP

Couche Réseau

Proto. de routage • acheminement • RIP, OSPF, BGP

Couche liaison Couche physique

Format de datagramme IP
Entête (20) Données

0 Version

4 IHL
Longueur Entête

8 TOS

16 TL
Type de Service

24
Longueur Totale du paquet en octets ( max=64Ko)

31

4

5
ID

Flags
Drapeaux fragmentation

FO
Offset : position début fragment dans datagramme

Identification : Numérotation par émetteur (fragmentation)

TTL
Durée de Vie

Protocol
Protocole de Couche 4

Header Checksum
CRC sur l’entête

@ Source
Adresse IP de l’émetteur

@ Destination
Adresse IP de du destinataire

Options
Optionnel : sécurité, estampille, ..

Padding
Bourrage

147

Classes d’adresses IP
 Classe A (127 réseaux, chacun pouvant contenir 16.777.214 machines)
de à 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 1.0.0.1 127.255.255.254

 Classe B (16.384 réseaux, chacun pouvant contenir 65.534 machines)
de à 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 128.0.0.1 191.255.255.254

 Classe C (2.097.152 réseaux, chacun pouvant contenir 254 machines)
de à 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 1 0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 192.0.0.1 223.255.255.254

Classe D (adresses utilisées pour la diffusion à un groupe : adresses multicast)
de à 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 1 1 0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 224.0.0.1 239.255.255.254

Problème des adresses IPv4
L’assignation d’une classe par bit, signifie : la classe A prend 1/2 des adresses, la classe B 1/4, la classe C 1/8 etc. Problèmes avec une telle assignation : Gaspillage Saturation dans les routeurs Pénurie des adresses encore libres Solutions ? IPv6 NAT/PAT Subnetting
149

Adresses privées
RFC 1918

Subnetting
Constat : un site ne contient pas un réseau mais un ensemble de réseaux Solution : scinder une classe en sous-réseaux La partie numéro de réseau devient le numéro de sousréseau et le numéro de la machine dans ce sous-réseau Nombre de bits alloués au numéro de sous-réseau est configurable : netmask réseau

151

NAT (Network Address Translation)

NAT dynamique
• Plage d’adresses IP publiques disponible et partagée par tous les utilisateurs du réseau local. • Correspondances maintenues pour une période fixe (mais renouvelable selon l’activité de l’utilisateur). • NAT symétrique (full cone) : RFC 3489 ⇒ correspondance selon la destination. Avantages : - grande souplesse d’utilisation - optimisation des ressources (adresses publiques) Inconvénients : - plus complexe (maintien des correspondances) - établissement d’une communication depuis l’extérieur

NAPT (Network Address Port
Translation)

Routage IP

Trois types de routage : • le routage direct • le routage indirect • le subnetting

RIP (Routing Information Protocol)
A1 A2 A3 * local rout1 rout5 rout1 1 2 2 3 A1 A3 A2 * loc.1 loc.2 rout1 rout3 rout1 rout3 1 1 ∞ 2 ∞ 3 A1 A3 A2 * loc.1 loc.2 rout1 rout3 rout1 rout3 1 1 ∞ 2 ∞ 3

A1
1
A1 A2 A3 * loc.1 loc.2 rout4 rout2 1 1 2 2

1

routeur 5
1 2
A3 A2 A1 * loc.1 loc.2 rout1 rout2 1 1 2 2 A2 * A1 A3 loc.1 loc.2 rout1 rout1 rout3 1 1 2 ∞ 3 2

routeur 4
2

routeur 1
2

A3
1

routeur 3
2

A2
1

routeur 2
2 extérieur

OSPF (Open Shortest Path First)
A 5 E 2 C

6

2

2

1 3

1

B

4

D

1

F

IPV6
Champ d’adressage Gestion de l’en-tête Les en-têtes
Routage Fragmentation Options de destination Fin des en-têtes (No Next) Les options pas-à-pas (hop by hop) Authentification Sécurité

158

En-tête IPv6

Version

Traffic Class Payload Length

Flow Label Next Header Hop Limit

Source Address

Destination Address

32 bits 159

Paquet IPv6

En-tête fixe de base

Extension en-tête

Extension en-tête

Données

160

IPv6 : extensions d'en-tête
En-tête de base Hop by hop Routing Fragmentation Authentication Security Destination Upper Layer Traité par chaque routeur Liste de routers à traverser Traité par la destination Authentification Sécurise la suite du paquet Traité uniquement par la destination

161

Taille des paquets IPv6
Minimum MTU = 1280 octets (1500 recommandé)
fragmentation/re-assemblage réalisé par la couche inférieure si nécessaire

Path MTU Discovery (RFC1981) recommandé afin d’optimiser le MTU La fragmentation au niveau IPv6 est déconseillée

162

Plan d‘Adressage IPv6
Contraintes
Fléxible pour suivre l'évolution du réseau Faciliter le routage en réduisant la table de routage

Choix
Extension des types d'adresses :
Mode de communication Portée de l'adresse Pour la transition

Principe CIDR (préfixe/longueur préfixe) Représentation héxadécimale Les interfaces ont plusieurs adresses IPv6

163

Typologie des adresses IPv6
Loopback Link local Site local Global
6bone : 3FFE… Officielle : 200x…

Unicast Multicast Anycast Pour la migration v4/v6
IPv4 mapped IPv4 compatible 6to4

Un hôte possède 3 adresses voire plus si il est servi par plusieurs ISP

164

Notation des adresses IPv6
Format de base: 8 x 16 bits en hexa (RFC 2373)
2080:7C18:8179:A15B:54D8:6800:200C:417A

Format abrégé
2080:0:0:0:8:800:200C:417A FF01:0:0:0:0:0:0:43 FE80:0:0:0:0:0:0:0 0:0:0:0:0:0:134.157.4.16 ou ou ou ou 2080::8:800:200C:417A FF01::43 FE80:: ::134.157.4.16

165

Adresse Unicast
Adressage hiérarchique
Localisation du réseau Identification de la machine dans le réseau
Subnet prefix Interface ID

Interface ID:
A partir de l'adresse MAC: EUI-64 Aléatoire Autres ...

166

Migration v4/v6
Double pile
Deux adresses et deux protocoles

Tunnel
Statique ou dynamique

6to4 ISATAP (Intra-Site Automatic Tunnel Addressing Protocol) Teredo (Tunneling IPV6 over UDP through NAT) 6over4

167

Etude Google sur le taux de pénétration IPV6

Russie 0.76% France 0.65% Ukraine 0.64% Norvège 0.49% United States 0.45% … Chine 0.24% Japon 0.15%

Entre août et octobre 2008 0.238% utilise IPV6 Forte progression : 19% Plus de connexion le WE

Connectivité IPV6 6to4 67.9% Natif 29.1% ISATAP 1.6% Teredo 1.4%

United States, Canada : 95% 6to4 France : 95% natif (Tous free.fr) Chine: 71% native, 25% ISATAP

Le niveau message
Applications

Exemple de couches transport
Protocoles de transport du modèle OSI (5 classes de protocole) Protocoles de transport de l’Internet
TCP : Transmission Control Protocol UDP : User Data Protocol

170

UDP (User Data Protocol)
Utilisé : Mode non connecté Données peu importantes (exemple consultation d’un serveur de noms)
0 4 10
Port Source Longueur

16

24
Port Destination Total de contrôle

31

Données

171

TCP (Transmission Control Protocol)
• L’entité TCP reçoit des flots de données utilisateur, les découpe en morceaux de 64 Ko au plus (en réalité 1500), puis les envoie comme des datagrammes IP. • À la réception, le flot de données est reconstitué. Caractéristiques :

 Protocole de bout-en-bout  Mode connecté  Notion de port pour faire communiquer deux applications  Contrôle des erreurs pour assurer une transmission fiable  Transferts bufferisés  Contrôle de flux / contrôle de congestion

Format d’un paquet TCP
0 4 10
Port Source Numéro de séquence Numéro d’accusé de réception Long Réservé Total de contrôle Options Flags Fenêtre Pointeur d’urgence Bourrage

16

24
Port Destination

31

Données

173

Le contrôle de congestion de TCP
Fenêtre d’émission = Min (rxwnd, cwnd)
25 20 15 10
rxwnd : contrôle de flux récepteur cwnd : fenêtre de congestion

Seuil de slow start = 16 Limite imposée par rxwnd Congestion avoidance Expiration de temporisateur 3 dupACKs Congestion avoidance
7 = 14/2

)t ndnm Cs ne e we g (

5 0 0

Slow start 5 10

15

Seuil de25 Slow start = 10 (=20/2) 20 30 35

Temps (en RTT)
174

RÉSEAUX Mobiles

Boucle locale IP

Générations

   

1G : analogique

2G : numérique circuit 3G : numérique paquet

4G : 10 Mbit/s + multi-homé  5G : 1 Gbit/s

Générations

Introduction
Sans fil et mobile

Système GSM IS95 UMTS TCP/IP IP-mobile ATM WI-FI

Sans fil x x x x

Mobile x x x x 179

Mobilité/nomadisme

Cellule Cellule
Point d’accès

P o in t d ’a c c è s

Cellule
Point d’accès

Changement intercellulaire Handover-handoff

180

Architecture cellulaire

181

Localisation

182

Paging

183

Appel sur mobile
Appelant BS System information Switch BS Appelé System information Requête de service Requête de service Indication d’appel Indication d’appel Requête de paging Diffusion paging Allouer ch.102 Se régler sur 102

Requête de paging Diffusion paging Réponse Réponse de paging Allouer ch.12 Se régler sur 12 Sonnerie Réponse Réponse

Arrêter sonnerie Arrêter sonnerie Conversation

184

Avantages et difficultés
Mobilité :
Un numéro unique Roaming Simplicité : procédure de Handoff

Interface air :
Étroite bande de fréquence Accès : multiplexage Étroite bande passante (par rapport au fixe), réutilisation de canal, compression, modulation et codage Sécurité, technique d’autorisation Énergie, contrôle de puissance, transmission discontinue

185

Méthode d’accès
code code

temps fréquence code fréquence temps

FDMA

TDMA

temps fréquence

CDMA
186

CDMA
Tc
Un bit


Tb

Un chi p

Tb

Bit rate:

Chip rate:

Processing Gain :

R= 1 Tb

W=1 Tc

G=W R
Un bit

Un chi p

187

OFDMA

188

GSM-GPRS-EDGE

GSM
CEPT : création du standard GSM (Groupe Spécial Mobile puis Global System for Mobile communication) GSM : remplacer les 5 interfaces radios analogiques existants en Europe But : roaming international, services indépendants du réseau utilisé
un seul tél en Europe

- 190 -

GSM
1987 :
une seule interface radio : Hybride Fréquence/Temps infrastructure basée sur le SS7 (Signaling System
Number 7)

1990 : ETSI => memorandum of understanding concernant les services commerciaux et les arrangements entre opérateurs

191

GSM

192

Trame
f
1 slot = 156,25 bits = 577 µ s 0 1 2 7 0 1 2 7 1 trame = 1250 bits = 4,6 ms

7

MHz

200 kHz 1.73 ms

UP
t

DOWN
45

0 1 2

193

Chiffrement
RAND 128 bits A3, A8 SRES 32 bits Kc 64 bits A5
Encryption mask 114 bits Ciphered data 114 bits 194 Ki up to 128 bits

Frame number 22 bits

Data 114 bits

GPRS
General Packet Radio Service
mode paquet

Objectifs
support pour un bursty trafic utilisation efficace des ressources radio accès temps rapide (0.5 à 1 sec) connectivité sur INTERNET coexistence avec GSM (parole)

195

Trafic WEB

196

GSN
Deux nœuds :
SGSN : Serving GPRS Support Node
connection avec la station de base (relais de trame), semblable au MSC

GGSN : Gateway GPRS Support Node
connection avec les réseaux de type paquet « INTERNET »

Encapsulation des paquets avec le protocole GPRS (tunneling) Sécurité : assurée par le SGSN, comme dans GSM

197

Architecture

198

Exemple de routage

199

Interface radio

200

EDGE

Enhanced Data rate for GSM Evolution État de la liaison Adaptation du lien Modulation 8-PSK (3 fois plus que GSM)

201

Par rapport à GSM

Débit physique par slot : 69 Kb/s MCS : Modulation and Codage Scheme

202

3G/UMTS

Evolutions des technologies
GSM E-GPRS IS-136 UWC-136 IS-41 cdma2000 IS-95 2G
204

GSM-MAP

UMTS

W-CDMA PDC 3G

VISION IMT2000
IMT-2000
The ITU vision of global wireless access in the 21st century
Global Satellite Suburban Urban In-Building

Macrocell

Microcell

Picocell

Basic Terminal PDA Terminal Audio/Visual Terminal

205

UMTS
Fréquences
autour de 2GHz : bande de 230MHz
Bandes appairées (120MHz) : 1920-1980 et 2110-2170 FDD/W-CDMA Bandes non appairées (50MHz) : TDD/TD-CDMA Satellites (MSS) : 60 MHz

206

Architecture

User Equipment Uu

UTRAN

Core Iu Network

207

Architecture
PSTN G i G p

G M SC

G G SN

A uC
C
PST N PSTN

H

G c G n G r

H LR
D G F

E IR
G f G s

V LR
B

V LR
B

SG SN

M SC
E

M SC C N A
Iu C S Iu P S Iu C S IuP S

G b
RN S

B SS B SC
A b is

R N S
Iu r

B SS B SC
A b is

R N C
Iu b is

R N C
Iu b is

B TS

B TS

N ode B

N ode B

N ode B

N ode B

B TS

B TS

U m

U u

U m

M E
S I M -M E i/f or C u

S IM

U S IM
M S

208

GSM…
UMTS
GSM BTS GSM BTS GSM BTS GSM BTS
HLR

Réseau cœur AUC GSM GSM BSS BSS
MSC/ VLR GMSC

Circuit Circuit

Réseau à Commutation De circuit

UTRAN - UMTS Terrestrial Radio Access Network

Iub
BS BS

UMTS UMTS RNC RNC

SGSN

GGSN

BS BS

Réseau à transfert de paquets
Iur

Internet Internet IP IP

209

La suite
1er génération : analogique 2è génération : numérique circuit 3è génération : numérique paquet 4è génération : multimédia

- 210 -

Génération
2è génération : GSM 2,5 génération : GPRS 2,9 génération : Edge 3è génération : UMTS – UMTS Release 5 3->4 génération : HSDPA (3G+) – UMTS Release 6 3->4 génération : HSDPA – UMTS Release 7 3->4 génération : HSUPA – UMTS Release 8 3->4 génération : HSOPA (super 3G) – UMTS Release 9 4è génération : LTE

- 211 -

Génération
IS95 cdma 2000 cdma 1x EV-DO cdma 1x EV-DO RevA cdma 1x EV-DO RevB cdma nx EV-DO cdma 2000 AIE (Air Interface Evolution) UMB
- 212 -

HSPA
High-Speed Downlink Packet Access
Vitesse d’accès sur le lien descendant :
1.8 Mbit/s 3.6 Mbit/s 7.2 Mbit/s 14.4 Mbit/s 42 Mbit/s

High-Speed Uplink Packet Access
Vitesse d’accès sur le lien montant : 5,76 Mbit/s

Optimisation algorithmique par rapport à la 3G
Retransmission hybride Canal partagé MIMO …

- 213 -

HSOPA
High Speed OFDM Packet Access
Super 3G Changement de génération : incompatible avec les versions précédentes Interface radio : OFDMA 50 Mbit/s sens montant et 100 Mbit/s dans le sens descendant Co-existance avec HSDPA et HSUPA
Certaines applications pourront être connectées sur HSDPA, d’autres sur HSUPA et d’autres sur HSOPA

Full IP

- 214 -

LTE/4G
Long Term Evolution
Normalisation au 3GPP (septembre 2007) Début commercialisation fin 2010 50 Mbit/s sur la voie montante (sur 20 MHz) 100 Mbit/s sur la voie descendante (sur 20 MHz) Utilisation de OFDMA Utilisation du modèle Wi-xx sur les différentes tailles de cellules : de la picocellule (PAN) à la cellule régionale (RAN) Passerelle avec les standards américains (CDMA2000 EVDO)

- 215 -

UMB
Ultra Mobile Broadband
Normalisé en avril 2007 par le 3GPP2 Commercialisation ??? Mort assuré ! 50 Mbit/s dans le sens montant, 100 Mbit/s dans le sens descendant Utilisation du OFDMA Utilisation du modèle Wi-xx sur les différentes tailles de cellules : de la picocellule (PAN) à la cellule régionale (RAN)

- 216 -

Quelques informations sur le LTE
Tests Max 173 Mb/s (Nokia) – 160 Mb/s (Ericsson) … Démonstrations à Barcelone Fév. 2009 (Voiture Motorola) Stockholm : Réseau test commercial fin 2009 (Ericsson – Teliasonera) 26 opérateurs annoncent le LTE entre 2010 et 2011 En France : Orange sera prêt en 2011 Équipements réseau déjà dans les catalogues Beaucoup de réseaux pilotes …

IP Mobile

IP-Mobile : motivation
Miniaturisation Prolifération des communications sans fil (infrarouge, radio, téléphone cellulaire) La promesse : « anywhere, any time, network access », le réseau est la base de données ; accès instantané aux serveurs

219

IP-Mobile : problématique

220

IP-Mobile : Pourquoi ?
Une seule adresse Mobilité sur tout le réseau Internet Connectivité continue pendant l’exécution d’une application Facile et économique Localisation indépendante de l’accès à la ressource
221

Définitions
Mobile node : Adresse IP constante Home agent : serveur Foreign agent : serveur IP address Care of address Re-addressing
222

Protocole

LD

f

Internet

g

Source

Destination

f : fonction de ré-adressage g : fonction inverse
223

IP Mobile
Réseau A HA Internet Réseau D Réseau B HA Réseau C FA C FA FA

Mobile node

Mobile nodes
224

Tunneling

225

Enregistrement
Via le Foreign Agent :
FA

FA FA

temps

HA

FA

HA

FA
226

Encapsulation

227

Optimisation de la route
HA 2 FA

1 4

3 encapsulation

Correspondant

Route triangulaire Peu optimal Optimisation de la route
228

Smooth Handoffs
Home Agent

INTERNET

Foreign Agent

Précédent Foreign Agent

Mobile Node

229

IPv6 et la mobilité
Mobile C @IPH Home agent B
HOME NETWORK

ASSOCIATION @IPT - @IPH

TUNNEL

A

Foreign agent D
Registration

SUPPRESSION DU ROUTAGE TRIANGULAIRE

Mobile C @IPT
FOREIGN NETWORK

230

Les réseaux ad hoc

Les réseaux ad hoc
Un réseau opérationnel sans infrastructure MANET
IETF: The Internet Engineering Task Force Protocoles réactifs Protocoles proactifs
OLSR: Optimized Link State Routing http://qolsr.lri.fr http://hipercom.inria.fr/olsr

232

Les réseaux ad-hoc

233

Inondation

234

Avec tables de routage

235

MPRs
La sélection des MPRs

N

N

Diffusion d’un message en utilisant l’inondation

Diffusion d’un message en utilisant les MPRs

236

MPR

237

Calcul de la route

A

B

238

Calcul de la route
Nœud A : Nœud C : Nœud E :

B
B C mpr D bi-dir -

D F
A B E bi_dir mpr uni-dir D D mpr B,F

A

Nœud B :

c
-

E

Nœud D : D E

Nœud F :

A C D

bi-dir bi-dir mpr

: uni-dir : bi-dir

B E F

mpr bi-dir bi-dir

A,C -

mpr uni-dir

B,E -

E,F

239

e 3èm partie :

Les architectures Les outils Leurs perspectives

Serge Fdida

Plan
Introduction Commutation et routage, Commutation IP Ingénierie de Trafic Commutation Ethernet MPLS & Routeurs Térabits Conclusion

Bilan « Internet »
Réel succès Principes fondateurs ont résisté à:
L’émergence de nouvelles technologies Une évolution certaine de la demande L’usage généralisé de l’Internet

« Population » du réseau dans plusieurs dimensions …

« Population » du réseau
Incroyable expansion en taille:
de 4 à plusieurs millions de noeuds

Domination IP (stations)

« Population » variée de protocoles
Pour tout faire!
FTP ARP IPv6 FTP RIP IP SDP L2TP MIME RSVP BOOTP NAT MLD LDAP RTSP BGP OSPF HTTP TCP XML CIDR PIM SIP UDP MPLS S-HTTP DNS SSL X509 IPSec UUCP

ICMP

IPMulticast NTP DHCP HTTP

SNTP RTP IGMP TLS

Les technologies
Apparition de nouvelles technologies
LANs, ISDN, FR, ATM, CDN, Overlays, Wireless, VoIP, MPLS, WIFI, Bluetooth, …

Domination Ethernet

Les Environnements
INFORMATIQUE TELECOM

RESEAUX LOCAUX
Ethernet(s) Token-Ring FDDI
LOCAL "PUBLIC" Commutation de paquets

PABX

ATM?

Commutation de circuits

IP/xxx – G-MPLS?

IP?
RESEAU TELEPHONIQUE RNIS

RESEAUX GRANDE DISTANCE
Transpac Frame Relay Internet

Qualité de Service dans l’entreprise
10 9 8 7 6 5 4 QoS 3 2 1 0 Téléphonie Vidéo App. Groupware Mail Commerciales

Web

La connaissance
Accumulation accélérée du savoir
Ingénierie de Trafic Modélisation Simulation Métrologie Modèles de files d’attente de type M/M/1, M/G/1, Effective Bandwidth, Long Range Deviation, Modèles fluides, Bornes de trafic, Scheduling, Queue management, Shaping, CAC, MBAC, Congestion control, …

Diversité du trafic Internet (1)
Caractéristiques générales du trafic IP
2 grandes classes de trafic : streaming (audio/vidéo) et élastique (données) 3 entités principales de trafic : paquets, flots, sessions

Répartition par protocole
Prédominance de TCP (> 95% des octets transférés)

TCP % paquets % octets 85 - 90 94 - 98

UDP 10 - 15 2-6

Autres négligeable négligeable

Diversité du trafic Internet (2)
HTTP SMTP 6 5 2 8 2 0 POP3 3 1 3 2 FTP 3 5 5 9 6 9 NNTP <1 2 2 <1 2 3 Autres 15 8 23 48 22 22

Répartition par application

MCI 1997 Lien Domestique POP 1 FT 2000 Sens montant POP 1 FT 2000 Sens descendant

% paquets % octets % paquets % octets % paquets % octets

75 80 65 33 65 64

Prédominance

M a in TCP a p p lica tio n s th ro u g h p u ts 40 000 35 000 Throughput (kbits/s) 30 000 25 000 20 000 15 000 10 000 500 0 0
10 11:00 12:00 13:00 14:00 15:00 16:00 17:00 18:00 19:00 20:00 21:00 22:00 23:00 00:00 01:00 02:00 03:00 04:00 05:00 06:00 07:00 08:00 09:00 :00
Other Telnet RealA udio M ediaP lay er Quak e Naps ter NNTP S M TP FTP HTTP S HTTP

“classique” de HTTP (<2000)

–Emerge nce

Time

252

Mais … quelques difficultés
… QoS, Multicast, Réseaux actifs, Constellations … Attention :
Succès industriel ¹ Impact scientifique

Contraintes fortes de diffusion :
Administration Economie Continuité

Les solutions
Telecom
Mode connecté Garantie de QoS
Réservation

Approche ATM

Informatique
Mode non connecté Garantie de QoS?
Surdimensionnement Réservation, priorités

Approche Ethernet Approche Internet

Solution Informatique Intermédiaire MPLS

Typologie des réseaux
ACCES
Irrigation

FRONTIERE
Flexibilité

COEUR
Rapidité

Plan
Introduction Commutation et routage, Commutation IP Ingénierie de Trafic Commutation Ethernet MPLS & Routeurs Térabits Conclusion

Le cœur du réseau

La concurrence IP
IP à la périphérie Problème: transporter de l’IP Donc IP dans le réseau
besoins de gigabits

Solution de commutation Ethernet, IP
rapide, offrant de nouveaux services (ex: MPLS)

Routeurs gigabits
solutions opérationnelles

Commutation de Trames
Ethernet Frame Relay
Niveau 2

@
MAC/DLCI

Niveau 1

Routage pur

Niveau 3

@IP

Niveau 2

Niveau 1

Fonction de transfert « Forwarding » dans un routeur
Différente de la fonction de routage
@ IP [préfixe, station]

Réalisée en utilisant l ’@ de destination et l ’entrée de la table de transfert Recherche du « Best Matching Prefix » dans la table

Lien i

Forwarding Table [Préfixe, lien de sortie]

Routing Protocols

Lien j @ IP

Routeurs IP

Class-based addresses

IP Address Space
Class A Class B Class C D

212.17.9.4

Class A Class B Class C

Routing Table: Exact Match 212.17.9.0 Port 4

EXACT MATCH

Routeurs IP - CIDR
128.9.19/24 128.9.25/24 128.9.16/20 128.9.176/20 128.9/16

0

232 -1

128.9.16.14 Most specific route = “longest matching prefix” Since CIDR, IP Routers must do

Longest Match au lieu de Exact Match

Routeurs IP

Paramètres du Table Lookup

Prefix 128.9.16.14
65/8 128.9/16 128.9.16/20 128.9.19/24 128.9.25/24 128.9.176/20 142.12/19

Port
3 5 2 7 10 1 3

• Lookup time • Storage space • Update time • Preprocessing time

Taille de la table de routage

Source: http://www.telstra.net/ops

Commutation de niveau 3
A l ’origine « Speed-up » IP Solutions
IP switching (Ipsilon/Nokia) puis Tag Switching (Cisco), CSR (Toshiba), Aris (IBM), etc…

Normalisation IETF en cours (MPLS) MultiProtocol Label Switching
IP ou autre, sur ATM, Ethernet, FR, etc…. Label Swapping Label Distribution Traffic Engineering

Commutateur/Routeur de Label (LSR)

Niveau 3

@IP

Niveau 2
Shim label

@MAC @ ATM, etc.
Label Swapping

Niveau 1

+Label Distribution

Exemple Label Switching

L2/B A/L1/X
Site A
Router Router

Site B

X

L1/L2/Y
Router

Y

Association niveau 2/niveau 3

1. 2.

Recuperer le datagramme IP Le passer au niveau supérieur 1. 2. Label Local? Label look-up Nœud suivant Swapper le label

Cellule ATM Trame FR

8 A
Translation d’en-tête

N

3.

10 B

A

8

B

10

Routage et Commutation
Relayage au niveau 2 (commutation), niveau 3 (routage) Commutation de niveau 2
Commutation, adresse MAC (Ethernet)

Routage
Routage, niveau 3 (IP)

Commutation de label
Nombreuses techniques Swapping et mapping Utilisation d’une référence locale Exemple: FR (DLCI), ATM (VPI/VCI), X25 (NVL), IP (DS)

Routage et Commutation
MPLS : Multiprotocol Label Switching
Commutation de label, label/paquet ATM, FR, LDP pour distribuer les labels

Commutation de niveau 3
Relayage hardware Adresse IP, pas de label

Commutation de niveau 4
Label = information disponibles dans l’ET de niveau 4 (Flow IP: TCP/UDP) Utilise aussi l’Adresse IP

Commutation et routage
Switching & Routing

Layer 2 Switching

Layer 3 Switching

Label switching

Layer 3 Routing

Layer 4 Switching

Layer 3 to Layer 2 mapping

Route Server

MPLS

IP switching

Tag Switching

MPOA NHRP

Content Switching Content Routing

Content Routing
Modèle de type « publish-subscribe » Routage et adressage dépendent du contenu Service Oriented Architecture – SOA Services Web XML Exemple : XML routing network
http://www.sarvega.com/ (Sarvega / Intel) http://www-01.ibm.com/software/integration/datapower/ (IBM/Datapower)

Réseaux “Overlays”
Ne pas intervenir dans le coeur de réseau Introduire des services en superposant une infrastructure “managée”
Qualité de service Multicast Applications

Exemple CDN : Content Distribution Networks
Akamai

Problèmes de “peering”
Interconnexion de ces réseaux

Analogie avec les applications P2P
Structuré (CDN) vs non-structuré (P2P)

Overlays
Overlay

Réseau(x) d’infrastructure(x)
Steve McCanne

Plan
Introduction Commutation et routage, Commutation IP Ingénierie de Trafic Commutation Ethernet MPLS & Routeurs Térabits Conclusion

Ingénierie de Trafic dans les réseaux
Eléments de l’ingénierie des réseaux relatifs à l’évaluation de leur performance, à l’optimization et à la configuration des réseaux (IP, ATM, MPLS) Intégre les besoins en terme de services offerts Les niveaux de performance requis (QoS = Qualité de Service)
Niveau paquet, flot, connexion

Les algorithmes pour la gestion des ressources Base conceptuelle agnostique Implémentations suivant les technologies

Définition de la QoS?
Un concept de Bout-en-Bout Associé à la Tarification: “Il faut payer pour obtenir un meilleur service que quelqu’un d’autre” Hypothèse: pénurie de ressources réseaux (utilisateurs/systèmes) Concept abstrait, modelé par les besoins des applications Doit permettre au réseau de fournir des services de manière efficace et à un coût raisonnable

Contrôle de congestion
Evolution de cwnd
segment croissance linéaire réduction fenêtre à 1 segment croissance exponentielle

perte de segment

20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 0

réductionde moitié du seuil

temps

0

1000

2000

3000

4000

5000

6000

Cohabitation TCP/UDP

-1000
0

1
TCP seul

2
UDP débute

50 0 10 0 00 15 0 00 20 0 00 25 0 00 30 0 00 35 0 00 40 0 00 45 0 00 50 0 00 55 0 00 60 0 00 65 0 00 70 0 00 75 0 00 80 0 00 85 0 00 90 0 00 95 0 0 10 00 00 10 00 50 11 00 00 11 00 50 12 00 00 12 00 50 13 00 00 13 00 50 14 00 00 00

Invariants des architectures de QoS
Méthodes pour le calcul de bornes de QoS Bout-en-bout Hypothèse sur le trafic Conditionnement du trafic pour satisfaire les contraintes de calcul Bornes de trafic de bout-en-bout
Bornes déterministes Bornes statistiques

Les Outils
Contrôle d’admission
CAC

Polissage des sources (« Source Policing »)
Token-Bucket (σ , ρ )

Marquage (« Tagging ») Contrôle de priorité Ordonnancement (« Scheduling ») Contrôle de Congestion & Notification

Bornes de Trafic de bout-en-bout
Techniques pour traiter les paquets afin que des garanties de délai soient fournies sur un chemin Bornes Déterministes
Generalized Processor Sharing (GPS) Weighted Fair Queuing (WFQ)

Support des services de type GS

Generalized Processor Sharing (GPS)
Concept de Régulateur de Cruz’91, Parehk & Gallager’93 Un flot A (σ ,ρ ) régulé est défini par:
A(0,t) ≤ σ +ρ t σ est le paramètre de « burstiness » ρ est une borne supérieure du débit moyen à long terme du flot A(0, t )

limt →∞

Similaire à un Leaky Bucket
ρ taux d’arrivée, et σ tokens

t

≤ρ

Generalized Processor Sharing (GPS)
La quantité de trafic A(x,y) délivrée par une source régulée dans l’intervalle (x,y) est

A( x , y ) ≡ ∫ R (t )dt ≤ σ + ρ ( y − x )
x R(t) débit instantané du trafic

y

Courbes d’arrivée et de service
Courbe d’arrivée maximale Flot caractérisé par Ai ~(σ i,ρ i ,pi), L Il est alors possible de calculer la courbe d’arrivée maximale
A(τ) = min (pτ , σ +ρ τ )

Puis en raison de la paquétisation
A(τ ) = min (L+p τ , σ +ρ τ )

La courbe de service minimale est donnée :
S(τ ) = R τ − [Ctot /R + Dtot]

Courbes d’arrivée et de service
bits
ρ

I
σ

Maximum Delay

J

p

Maximum Buffer

R

F

temps
Ctot/R+Dtot

Leaky Bucket
Exemple de régulateur (ATM)
Trafic d’entrée λ Trafic de sortie λ *

Nombre de Jetons σ

Débit des jetons ρ

R(t) ≤

σ + ρ t

Analyse simple d’un Leaky Bucket

Contrôle idéal
1 σ =10 Control actuel

λ ∗/ ρ Débit

σ =1

1

λ /ρ

Conditionnement de trafic
Policing, Shaping, Marking Policing: test de conformance d’une source
Mécanisme de Token bucket

Le trafic non conforme est marqué
Possibilités
de changer le « type » de paquet (DSCP de DiffServ) de retarder le paquet de jeter le paquet

Shaping: espace le trafic pour le rendre conforme à un profil
Utilisation du Leaky bucket Un paquet hors profile est retardé

Weighted Fair Queuing (WFQ)
GPS étend la technique de Fair Queuing (Demers’89) Voir aussi Virtual Clock (Zhang’80)
f1 fN C

Conçu pour allouer la bande passante d’un lien équitablement entre plusieurs connexions se partageant ce lien (émule un service de type « round robin »)

Weighted Fair Queuing (WFQ)
La connexion i reçoit un paramètre fi tel qu’on lui garantisse un service à un débit gi, avec:

gi =
« Work conserving »

N ∑ j =1

f iC f
j

si fi =1/N alors identique à « round robin »

Weighted Fair Queuing (WFQ)
Supposons que chaque connexion sur un lien soit régulée Ai ~(σ i,ρ i) Soit N connexions multiplexées dans un mode GPS, traversant m nœuds en tandem Le délai maximum de bout-en-bout pour la connexion i est donné par (on néglige le délai de propagation):

σi ≤ σi Di = gi ρi

Packet GPS
Soit Fp le temps auquel un paquet terminera son service suivant la politique GPS; PGPS sert les paquets dans l’ordre croissant des Fp. Lmax la taille maximum d’un paquet Un paquet PGPS ne peut pas sortir après Lmax/C sec suivant son temps de départ GPS Di , le délai max de bout-en-bout est (sous PGPS):

m σ i + ( m−1) L max + ∑ L max + propdelay Di = ρi l =1 C l

Analyse de bornes déterministes
Exemple: paquet de voix temps réel à 32kbps Généré périodiquement à 32 bits/ms, C=1.54Mb/s Réseau de 5 nœuds, paquets de 64 octets, 62.5 paquets/s Paramètres du système: σ =1 paquet, ρ =62.5p/s Bornes:
D≤ 81.7ms ( PGPS) 64 ms ≤ D ≤ 176 ms avec T=16ms ( S&GQ) Bornes lâches comparées à la simulation (pire cas)

Bornes de trafic de bout en bout
Les bornes déterministes conduisent à des bornes très larges Bornes stochastiques
eg. 95% des paquets ne doivent pas excéder un certain délai de bout en bout

Concept de Capacité Equivalente (« Effective Capacity »)
Bornes de Chernoff Approximation Gaussienne

Equivalent/Effective Capacity
La longueur de la file et le délai dans un nœud peuvent être bornés exponentiellement sous une condition de stabilité La condition de stabilité implique la Capacité Équivalente (CE) des sources de trafic partageant cette file
1 1 q(t) Capacité C

K

File d’entrée du noeud

Equivalent/Effective Capacity
La CE d’une source de trafic qui accède à une file, conditionné par une probabilité de perte ε , et une taille de buffer maximum x Théorème issu de la théorie des grandes déviations ε doit être “très petit” ou x “très grand”
ε = 10−5 , x>>11.5 cellules, Ck= λ ε = 10−5 , x=10 cellules, Ck= 2λ
k

Exemple: Sources de type Poisson
k(my n e oe n )

ε = 10−9 , Ck >1.1 λ k, alors x=100 cellules

Plan Utilisateur, Classification
Classification et marquage:
Opération appélée MF Classifier Marquage afin de regrouper les paquets en classes de service À l’entrée du réseau, avec Shaping/Policing S’applique aux champs MAC, VLAN, IP (Protocol, Flow Label), TCP/UDP.

NBAR (Network-Based Application Recognition)
Définie par Cisco PDLM (Packet Description language Module)
Signature pour la reconnaissance d’un nouveau protocole

BA Classifier (dans le coeur du réseau)
Champs IP(DSCP), MPLS(EXP), Ethernet(PCP)

Partage de Charge
Load Balancing Utilisation de plusieurs ports de sortie par les routeurs pour une même @ de réseau destination
Deficit Round Robin
Par port de sortie, désequencement TCP

@IP destination, pas de DES mais moins efficace Connexion TCP

Optimisation du lien
Utile si le débit est faible Fragmentation des paquets IP
Utile pour réduire la gigue, cas de la voix

Compression des ET *TP/IP
ET rajoutées en audio = 46 octets Après compression, 8 à 10 octets Exemple: 256kbps, Tolérance voix 40ms 1500 octets/47ms, 300 octets/9ms

Gestion des defaillances
Objectif: 200 ms + Restauration
Remise en activité après panne Ex: IP, SPT/Ethernet Fonction “Damping” pour limiter l’oscillation des routes

Protection
Secours actif Ex: MPLS/TE RSVP-TE, Fast-Reroute

Divers mécanismes de détection des défaillances
Hello, Keep_Alive, OAM, …

Mécanismes de redémarrage des routeurs, redondance des cartes processeurs, copies du plan de contrôle dans chaque carte.

Gestion de file d’attente
« Queue Management » Discrimination dans le réseau Techniques de contrôle de congestion non équitables Ajouter des mécanismes dans les routeurs
Techniques de rejet de paquet
RED (Random Early Detection) RIO (Random In & Out)

Notification de congestion explicite (ECN: Explicit Congestion Notification)

Problèmes rencontrés avec TCP
Ordonnancement FIFO dans les routeurs UDP non équitable avec TCP Synchronisation globale de TCP Difficile d’identifier des congestion transitoires et permanentes

Random Early Detection
RED tente de prévenir la congestion en jetant des paquets avant qu’elle ne survienne Ainsi, les sources TCP vont diminuer leur débit (sources réactives) Mécanisme RED:
2 seuils (MinTh, MaxTh) pour la file Taille moyenne de la file (avg) Destruction aléatoire des paquets dans la file Congestion transitoire gérée par le calcul de la moyenne de la longueur de la file (avg)

Mécanisme RED de base
A chaque arrivée d’un paquet Calculer la nouvelle valeur moyenne de la file avg si Min_Th≤ avg≤ Max_Th Calculer la probabilité pa:
jeter/marquer le paquet arrivant

sinon si Max_Th ≤ avg Jeter le paquet arrivant

Gestion de files
Mécanisme RED (Random Early Detection) et techniques associées (WRED, RIO, …)
P MaxTh
Pmax

MinTh Avg MinTh MaxTh

Autres mécanismes
Conditionnement
Paquets conformes : IN Paquets non conformes: OUT Hypothèse: le réseau est suffisamment provisionné pour les paquets IN

RIO
Deux mécanismes RED pour différentier les paquets IN et OUT

Comportement de RED

Taille de la fille d’attente du routeur en fonction des paramètres du réseau et de RED

Ingénierie de Trafic
Les algorithmes sont implémentés dans les produits : commutateurs, routeurs, LSR Leur mise en œuvre est complexe et requiert des compétences Les choix architecturaux vont être influencés par la « facilité » de l’Ingénierie de trafic associée Approches Frame Relay, ATM, IP, MPLS Concept de VPN, Virtual Private Network

Classification?
Arrivée d’une trame/paquet dans un équipement de réseau
Classification Marquage Forwarding

Traitements possibles
Firewalling Shaping, Policing Bandwidth enforcement Rien!

Classification
Niveau de sophistication Lieu ou la classification intervient : terminal, bordure (client/réseau)

Classification Applicative
Usurpation de ports TCP/UDP Encapsulations diverses Connexions dynamiques Protocoles à plusieurs usage
HTTP est il un protocole stratégique ? Besoin de rentrer dans l’applicatif

Le Graphe protocolaire

KaZaa Couches Applicatives (L5 …) HTTP ICMPv4 ARP

Yahoo Messenger DNS TCP IPv4 Ethernet UDP IPv6 RTP

Couche Transport (L4) Couche Réseau (L3) Couche Liens (L2)

Empilements Protocolaires
ICA/Citrix KaZaa SOAP XMLRPC

L2TP

DNS

IRC

HTTP

SMTP

ICMP

UDP

TCP

ICMPv6

IPv4

IPv6

⇒ ⇒

Modèle Complexe Firewall dépassés

PPP

802.1q

PPPoE

802.2 LLC

Ethernet

L’approche Traditionnelle

KaZaa Couches Applicatives (L5 …) HTTP ICMPv4 ARP

Yahoo Messenger DNS TCP IPv4 Ethernet UDP IPv6 RTP

Couche Transport (L4) Couche Réseau (L3) Couche Liens (L2)

Le Graphe protocolaire

KaZaa Couches Applicatives (L5 …) HTTP ICMPv4 ARP

Yahoo Messenger DNS TCP IPv4 Ethernet UDP IPv6 RTP

Couche Transport (L4) Couche Réseau (L3) Couche Liens (L2)

Attributs Protocolaires

Adresses MAC
00:02:B3:B6:C5:10

Sites Web
Yahoo, Google, …

Adresses IP/DNS
192.168.2.10/24

Emetteurs d’email
jtollet@qosmos.net

Ports TCP et UDP
Port 80, 3128, 8080

Nom de database …

Classification
Modèle fonctionnel : Filtres
Exemple : transit MP3

(*.http.* : host ~ *mp3*) or (*.smtp.* : content ~ audio/*) or (base.* : path = napster)

Gestion du « tunneling »
Mobile IP IPv6 ADSL, PPPoE, …

base path time mac ipv4 sa da

Monitoring : Exemples

Traffic Shaping
Accès WAN à 2Mbits 2 flux important identifiés :
FTP : Téléchargement hautement prioritaire SMB: Système de fichier distribué – important mais moins prioritaire
Anarchie = aucune maîtrise des flux Réservation de BW : •¼ pour le SMB •¾ pour le FTP

Plan
Introduction Commutation et routage, Commutation IP Invariants de qualité de service Commutation Ethernet MPLS & Routeurs Térabits Conclusion

Ethernet, Commutation
Approche informatique Ethernet Commutation de Trames Mode non connecté Filtrage Priorités Normes
802.3 … 802.1D 802.1p/Q 802.3x

Ethernet base des Réseaux Locaux
Un monde «Etherogène»
95% des solutions actuelles 200 millions de nœuds, croissance de 300 mille par an

Quel avenir
Ethernet pour l’existant (-> Gigabit & 10G) Ethernet pour l’avenir (100 GigE) Ethernet et la Qualité de Service (priorités) Ethernet et les VLANs (802.1p/Q) Ethernet Radio : 802.11 Ethernet pour les grandes distances (10 GigE, RPR IEEE802.17) Ethernet First Mile : 802.3ah Autres : Powerline, électricité sur Ether, …

Convergence Architecture RL
Flexibilité Adéquation au système de câblage Evolutivité Haut Débit (accès dédié) Réseaux virtuels
C a rte T r a n s c e iv e r / C o m m u n ic a te u r
E q u ip e m e n t r é s e a u

H U B , S w itc h , E t h e r n e t / T o k e n R in g /A T M

P a rta g é / D é d ié
<100m

<90m

P r is e R J / 4 5 C â b le d e d is t r ib u t io n

C a rte R é s e a u

Migration Gigabit Ethernet
1 Gbps

Gigabit Switch

Gigabit Switch 100/1000Mbps 1 Gbps

10Mbps Switch 10Mbps

100Mbps Switch

Serveurs

Serveurs

Station Réseau Ethernet Départemental Station

Réseaux Virtuels
Séparation des réseaux physiques et logiques Utiliser à la place des routeurs effondrés de backbone Nouveaux chiffres:
rapport 80/20 entre local/distant du trafic e-mail, groupware, intra/internet

Quels critères
port adresse MAC adresse IP autres protocoles IP, IPX, Netbios, ...

Les réseaux virtuels
RLE

Relai

Relai

Relai

RLC

RLC

RLC

Les réseaux virtuels
Définition
domaine de diffusion limité toute station du réseau peut appartenir à un VLAN quelque soit sa localisation physique un VLAN représente des « mécanismes » qui assurent la diffusion sélective des informations

Solution pour
contenir le trafic de diffusion pour réduire la dépendance aux routeurs (« broadcast storms ») réduction dans les coûts d ’évolution du réseau

Les types de VLANs
L ’appartenance (« membership ») à un VLAN peut être définie de plusieurs façons:
Port-Based Protocol-Based MAC Layer Grouping Network Layer Grouping IP Multicast Grouping Combinaison ...

Réseaux Virtuels (ports physiques)
VLAN 1: #1,3
S T A T IO N A S T A T IO N B S T A T IO N C

1 5

2
S w itc h A

3

4

VLAN 2: # 2,4,5

S T A T IO N D

S T A T IO N F

Réseaux Virtuels (adresses MAC)

S T A T IO N A

S T A T IO N B

S T A T IO N C

VLAN 1
S w itc h A

S T A T IO N D

VLAN 2
S T A T IO N F 3

S w itc h B

S T A T IO N F 1 S T A T IO N F 2

VLANs
Une solution pour la gestion de la bande passante dans les réseaux Ethernet Contrôle du trafic Broadcast/Multicast Contraintes VLANs
classification des stations et serveurs en groupes logiques contraintes de sécurité type de services taille d ’un VLAN inférieure à +100, entraîne un découpage en VLANs connectés par un routeur ou commutateur de niveau 3 type de VLAN (Port/MAC/IP/Protocole)

Trame Ethernet
Octets 6 6 2 46-1500 4

DA

SA L/ T

DATA

FCS

24

24

OUI Device Id

OUI: Organization Unique Id

Ethernet Trame VLAN
Octets 6 6 2 46-1500 4

DA

SA L/ T

DATA

FCS

Nouveau Champs

2

2

New Priority E/T VLAN

L’en-tête TAG
Tag Protocol ID (2) Tag Control Information (2)

User Priority (2)

CFI (1)

VLAN ID (12)

Valeur du Tag Protocol ID (TPID) est 0x8100 8 niveaux de priorités CFI indique que les données dans la trame sont sous un format non canonique VLAN ID identifie l’appartenance au VLAN de la trame

Solutions Ethernet
Ethernet 10 Base 5, 10 Base 2, ... Ethernet 10 Base T (la paire torsadée) Ethernet 100Mb/s: Ethernet commuté (un mode performant) Ethernet Gigabit (haut-débit et QoS) Ethernet 10xGBE (Ethernet 10 Gbps, LAN/MAN, 40-100G) Ethernet Radio 802.11b évolutions a/g/e … Ethernet First Mile (802.3ah)

Quels usages?
Accès (10-100Mbps) Fédérateur (1-100Gbps) MAN (10-100Gbps)

336

Gigabit Ethernet
Construire sur Ethernet...
GEA: Gigabit Eternet Alliance (+100 membres)

Et ...
MAC modifié en mode Partagé Fibre optique (MM=550m, SM=3km) Coaxial=25m UTP5: 100m normalisé été 99 Qualité de service Contrôle de congestion

Les Interfaces Physiques de base

C

o

d

a

g

e

8

B

/ 1

0

B

c

1 o

0 0 0 B a s d a g e / d é

1

0 S

0 T

0 P

B

a

s e

C

X 1 1 O

0 3

0 0 p

0 0

B n t i q

a m u e

s e

L

X

1 8 O

0 5

0 0 p

B

a

s e e

S

X

1 4

0 p

0 a

0

B i r e

n m t i q u

a s

s

S

h 2

i e

l d 5 m

e

d

C

So M p F e p 3 k m

r

M M 5 µ 0m 5 5 0

F m

M M 5 µ 0m 5 5 0

F m

M F 6 2 µ m. 5 2 2 0 / 2 7

M

C 1 5 m

a

t 5 U 0 0 m

T

D’autres interfaces sont maintenant disponibles

Ethernet Gigabit Framing
Support de trames Ethernet sur de longues distances Spécification IEEE 10xGbE 802.3ae Coarse WDM LAN PHY (10GBase-) and WAN PHY (Sonet OC192, 10GBase-W) distance inter-répéteurs 10/40km
Comparaison vs Aggregation de 8 Ethernet Gigabit avec le protocole 802.3ad Coûts plus faibles qu’avec SDH/Sonet

Ethernet xGigabit Framing
Support de trame Ethernet sur de longues distances Spécification IEEE 10xGbE 802.3ae Coarse WDM LAN PHY (10GBase-) and WAN PHY (Sonet OC192, 10GBase-W) Emerging Technologies
10G EPON (802.3av) 10G-T (802.3an) Ethernet in the Data Center Energy Efficient Ethernet IEEE P802.3ba, 40G et 100G (horizon standard 2010)
340

Ethernet 10GigE
De multiples interfaces, LAN et WAN: 10 GBASE-SR (short-Range) 10 GBASE LR (Long-Range) 10 GBASE-LRM (Long-Range Multimode) 10 GBASE-ER (Extended Range) 10 GBASE-T (Paire Torsadée) 10 GBASE-W (WAN-OC192)

Evolution des services large bande
Worldwide M etro Ethernet M anufacturer Revenue by Technology ($)
$367 $368 $625 $1,148 $627 $485 $763 $839 $729 $1,464 RPR over fiber Eth over WDM Eth over Copper & Cable $1,117 Enterprise/metro Eth switches Enterprise/metro rtrs w/ Eth interfaces $1,346 $2,684 $1,214 $1,104 $403 $894 $1,757 Eth over SONET/SDH Carrier Eth switches & rtrs

$8,000 $7,000 $6,000 Revenue ($M) $5,000 $4,000
$66

$222 $132 $89 $240 $1,028 $1,260 $1,199 $1,038 $731 $1,037 $343 $1,087 $1,260 $267 $492 $1,182

$3,000 $2,000 $1,000

$181 $891

$0 2003

2004

2005 2006 Calendar Year

2007

2008

Source: Infonetics – April 2005

Resilient Packet Ring 802.17
Applications
ISP Intra-POP LANs Inter-POP MANs et WANs MANs
Cable
IP Backbone

Haut débit, Anneau Transport de trames 802.3 Protection & restauration rapide Exploitation des anneaux optiques Classes de Service

Metro Ethernet Wireless

Resilient Packet Ring (RPR)
10 Gbps

Applications

IP Backbone

Applications

Possibilité de restauration au niveau 3 « Compétition » avec SONET

Metro-Ethernet
HD TV TVoD, VoD Gaming Voice/Vide Business Voice o Backup, ERP Telephonygateway
Video Source

Video Source

Business Broadband

Carrier Ethernet
Residential Triple-Play

Interne t

Réseaux mobiles Vidéo sur Mobile

Broadband Wireless FTTx et DSLAM

Metro Ethernet
Méthode privilégiée pour transporter des paquets Protection & reconfiguration QoS
Compétiteur Sonet/SDH

Ethernet First Mile 802.3ah
Ethernet pour la boucle locale Trois topologies & niveaux physiques
Point-à-point, PT, 10Mb/s, 750m Point-à-point, FO, 1Gb/s, 10km Point-à-multipoint, FO, 1Gb/s, 10km-20km

Procédures d’administration et de maintenance
Indication de panne Monitoring

Application
Boucle locale Câblage bâtiment

QoS Réseaux locaux
802.1p/Q: Virtual Bridged Lan Tagging des trames Expedited Traffic Capability (8 classes) Une correspondance est réalisée pour associer la priorité de l’utilisateur et la classe de trafic QoS pour trafic prioritaire ou multimédia Association possible à RSVP 802.3x: Full-Duplex/Flow control Mécanismes de seuils et Xon/Xoff

Electricité sur Ethernet : 802.3 af
Alimenter les téléphones IP et WLAN avec le câblage Ethernet
specification : 48 volts AC power sur UTP Fonctionne sur câblage existant, y compris Category 3, 5, 5e ou 6 350 milliamps de courant 12.95 watts IP phones et wireless LAN access points consomment 3.5 à 10 watts.

Standard finalisé en juin 2003 Travaux sur PoE plus : > 12.95 Watts … Produits

Electricité sur Ethernet : 802.3 af

Comparaison des solutions
Solutions
10BaseT HSTR FDDI TPDDI Token-Ring 4-16 100 100 100

Débit UTP5 UTP3
100m Non Non Non 100 100 Non Non Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Non Non Sync. Sync. Non Non Non Oui Non 40-100 40 100 Non 100m 100 Non 100 -

Data MM Ct/10BTNorme
1 4 10 7 1. + 1.5/3 10 15 4-7+ 802.3 802.5 802.5 ISO 9314 ANSI 802.3 802.3z IUT, ATMF IEEE

10Mb/s 100m

Limité 2

100BaseT 100 Switch Eth. 1000 ATM Wavelan 155 11/54

Switch Eth. 10/100 100

MM= "Multimédia", i.e. certaines propriétés temporelles

Plan
Introduction Commutation et routage, Commutation IP Invariants de qualité de service Commutation Ethernet MPLS & Routeurs Térabits Conclusion

Evolutions des Architectures
X25 ! Frame Relay : Intégration de régulateur Ethernet
Metro-Ethernet, Transport

ATM : modèle Télécom
Qualité de Service Infrastructure Haut Débit

IP
Modèle DiffServ Infrastructure à Très Haut Débit

MPLS
IP et Modèle Télécom Intégration des Technologies dans un unique plan de contrôle

L’ ATM
Technologie Télécom Mode connecté Commutation de cellules Etiquettes de flots VPI/VCI Hard State Signalisation de la QoS à l’établissement du circuit Routage PNNI QoS signalée par VC

ATM
Caractéristiques
La Cellule
En-Tête de 5 octets + 48 octets d'Info indépendante du type d'info

Le Circuit Virtuel

Mode connecté Routage par étiquette

Route identique par VC Cellules délivrée en séquence

» consultation de table indéxée par VC

Cellule ATM
Transport des cellules
traitement de l'En-tête translation VPI/VCI Multiplexage / démultiplexage
V 4 P b

V 8 I i t s

P b

I i t s

V

i r t u

a

l

P

a

t h

I d

V

C

I

V

i r t u

a

l

C

h

V

C

I

V 4

C b

I i t s

P 3

a b

y

l o i t s

a Cd 1

L T P y b i t

p

e

Cellule à l'interface UNI (usager)
C e

H

E

C

( H

e

a

d

e

r

E

r r

l l

P 4 8

a o

y c

l o t e

a

d t s

( I n

f o

r

Contrôle du Trafic ATM
Trafic Management Faire cohabiter des applications les plus diverses au sein du réseau ATM Répondre aux besoins de ces applications en terme de QoS Nécessite une gestion du trafic
contrat de trafic descripteur de trafic mécanismes 5 types de service

Contrôle de trafic
• Caractérisation du Trafic • Catégories de Service • Contrôle d'accès • Source Policing • Tagging • Contrôle de priorité

Caractérisation du Trafic
• Descripteurs de trafic
• • • • PCR: Peak Cell Rate SCR: Sustainable Cell Rate MBS: Maximum Burst Size CDVT: Cell Delay Variation

CBR TRAFIC

VBR TRAFIC
OFF ON

Catégories de Service
• CBR: Constant Bit Rate
• PCR, CTD, CDV, CLR

• VBR: Variable Bit Rate
• RT-VBR: PCR, CTD, CDV, CLR, SCR • NRT-VBR: PCR, CLR, SCR

• ABR: Available Bit Rate
• PCR, MCR

PCR: Peak Cell Rate MCR: Min Cell Rate SCR: Sustainable Cell Rate CDV: Cell Delay Variation CTD: Cell Transfer Delay CLR: Cell Loss Ratio

• UBR: Unspecified Bit Rate

s garanties ne sont valides que si le trafic est déclaré confor

Paramètres des services
P SCR M C CTD C et C L et R MBS R R CDV s s s Forte contrainte de délai s s s s s s
Exemple: voix

Constant Bit Rate

real time s Variable Bit Rate non real time s Variable Bit Rate Available Bit Rate Unspecified Bit Rate s s

Exemple: vidéo

Débit variable
Contrôle de flux
Exemple: Frame Relay

Exemple: Data Aucune garantie Exemple: Data

Gestion de Trafic
CAC: Call Admission Control
Nouvel Appel [TD descripteur de trafic, QoS]  Accept/Reject

UPC: Usage Parameter Control
(NPC: Network Parameter Control) Connexion conforme au TD? Marquage [Tagging] CLP=0,1 Contrôle de priorité dans les commutateurs: Push-Out, Seuil

Contrôle de congestion
Feedback; EFCI=1 (exemple ABR)
Explicit Forward Congestion Indication

QoS Internet
Commutation de paquets Adresse IP Routage Mode non connecté Filtrage Possibilité d’utiliser des « Codepoint » Modèles IntServ et DiffServ Evolution MPLS

Approche INTSERV
INTegrated SERVices
RFC 1633, RFC 2205-2216

Trois types de profils:
Best effort
Le service classique

Controlled load
Le réseau se comporte comme un réseau best effort peu chargé. Trafic Interactif L’utilisateur spécifie débit et burst

Guaranteed Service
Garantie de débit, délai et gigue. Token bucket parameter (Tspec)

Signalisation – réservation
RSVP

DiffServ Working Group
Objectif:
Définition du comportement du routeur ("Per Hop Behavior") selon le motif du "DS Byte"
Afin qu' un réseau soit capable de délivrer, à la demande, une QOS pour un flux marqué par le "DS Byte"

Caractéristiques:
Pas de signalisation échangée Pas de réservation Pas de contrôle de congestion concerté Services simples à comprendre (marketing) et à mettre en œuvre (déploiement) Codage sur 8 bits

Modèle DiffServ
Contrat de service avec un « Bandwidth Manager » (ou un administrateur) Profil de trafic contrôlé à l’accès
Classification Conditionnement

Décisions de « forwarding » prises sur les bits DiffServ Agrégation des flots dans le core Différentiation suivant le principe du « Per-HopBahavior »

DiffServ
Définition du "DS Byte"
Diff Services Codepoint (DSCP)
6 PHB 2 CU

Proposition:
PHB: Index pour classification

Changement à chaque domaine: QoS selection IN/OUT (comportement AF)
4 « forwarding class » 3 Drop priority par classe

IN (comportement EF)

CU: Pour ECN, aujourd ’hui non-utilisé

Expedited Forwarding
EF PHB, RFC 2598 Emulation de circuit Garantie de débit et de délai Policing du trafic en entrée Le trafic en excès est jeté

Assured Forwarding
AF PHB, RFC 2597 4 classes sont définies 3 préférences à la perte par classe Conditionnement du trafic en entrée Utilisation de RED Marquage du trafic non conforme Scheduling des classes

DiffServ: Edge router

TCA Filtre EF Paquets Classificateur MF profil
metreur espaceur

en-profil

action marquage

hors-profil metreur TCA

BE

AF

en-profil metreur hors-profil marquage

DiffServ: Core router
EF Classificateur BA FIFO

AF

PBS WFQ PQ µfixé FIFO

BE

La solution MPLS
Développée à l ’IETF Principe de commutation IP Découple d’acheminement de l’adresse IP Utilisation de Labels Classes d équivalences de trafic (FEC) Protocole LDP (Label Distribution Protocol) Label Swapping Principe des routes explicites RSVP, CR-LDP, BGP, … Extension GMPLS Une solution pour la maîtrise du trafic
VPN, Ingénierie de Trafic, …

Principes MPLS
Multi-Protocol Label Switching Acheminement des paquets sur la base de labels
Marqueurs, courts, de taille fixe Ajoutés en-tête du paquet IP (en général) Introduits à l’entrée du réseau

Table Look-Up basé sur le label
Faible nombre de labels, taille 4 octet Sémantique des labels définie par l’opérateur Possibilité d’encapsulation de labels (stack) Tunneling

Nécessité de définir un protocole d’échange de labels : LDP

Label MPLS
Label = 20 bits S (1 bit) : emphlabel stack
Dernier label?

TTL (8 bits) : idem IP Exp (3 bits) : future use

Exemple de labels

PPP Header Header Niveau 2 MAC Header

Label
Shim Label

Layer3 Header

Label

Layer 3 Header

VPI / VCI ATM Cell Header

MPLS
Multi Protocol Label Switching Réduire la complexité du réseau LER: Label Edge Routeur
Classification des paquets entrants Applique le label de sortie approprié et forward

LSR: Label Switch Router
Table look-up (label) Label swapping Forward le paquet

LER: Routeur de sortie du domaine MPLS
Pop du label Forward comme un paquet normal

Etablissement des LSP
LSP: Label Switch Path LDP: Label Distribution Protocol Établit entre LERs Différents modes
À la demande des LSR (downstream on demand) Par le management (statique) Routes explicites (ER-LSP)
Routage différent de celui d’IP (Shortest Path) Gestion du trafic et de la QoS Protocoles
RSVP-TE CR-LDP (Constraint-Based Routing)

CR-LDP
S e tu p S e tu p S e tu p

R o u te u r A

R o u te u r B

R o u te u r C

L a b e ls r e t o u r n é s d e C à A

Similaire à l’établissement ATM Paramètres de QoS similaires à ATM Source Routing (adresses IP) Extensions requises pour OSPF/IS-IS Labels retournés de C à A

Routeurs Giga & Terabits
Accélérer les routeurs Opérations principales
Packet Look-up Classification
Où envoi t-on un paquet ensuite?

Architectures des commutateurs Performances requises
OC192 (10gig), Pkt size = 40B, 31.25 Mpbs
Nota: certains supports sont empreintés à une présentation de F. Le Faucheur (Cisco)

Equipements de commutation de label

Label Switching Routers (LSRs) (ATM Switch or Router)

Label Edge Routers

Exemple de commutation de label
Destination-Based Routing Module
Address Prefix Interface 128.89.10 171.69 ... 1 1 Address Prefix Interface 128.89.10 171.69 0 1

IGP
i/f 1

...

128.89.10 i/f 0 i/f 1

Informer l’accessibilité de 128.89.10

Informer l’accessibilité de 128.89.10 et 171.69

171.69

Informer l’accessibilité de 171.69
10

Exemple de commutation de label (suite)

Address Prefix Interface 128.89.10 171.69 ... 1 1

Address Prefix Interface 128.89.10 171.69 ... 0 1

128.89.10 i/f 0 i/f 1

i/f 1

Informer Correspondance <5,128.89.10> avec LDP

Informer Correspondance <3,128.89.10> <4,171.69> avec LDP

171.69

Informer Correspondance <7,171.69> avec LDP
11

Label Switching Example (Cont.)

Local Remote Address Label Label Prefix

Interface

Local Remote Address Label Label Prefix

Interface

x x

3 4

128.89.10 171.69 ...

1 1

3 4

5 7

128.89.10 171.69 ...

0 1

128.89.10
0 1
7 171.69.12.1 data

1
171.69.12.1 data 4 171.69.12.1 data

‘Edge’ Label Router réalise Longest Match, Ajouter Label

171.69
Label Routers suivant Achemine uniquement sur le Label

Exemple de routage IP : “The Fish”
R8 R3 R4 R2 R1 R6 R7 R5

IP utilise princip. un routage basé sur l’adresse du destinataire Les flots de R8 et R1 se mélangent en R2 et sont Indistinguables Depuis R2, le traffic vers R3, R4, R5 utilise la route Nord Le chemin Sud est sous-utilisé

Le tunnel MPLS
R8 R3 R4 R2 R1 R6 R7 R5

Les Labels, peuvent être utilisés pour établir des CV basés sur des propriétés de QoS (comme pour ATM) Route normale: R1->R2->R3->R4->R5 Tunnel MPLS: R1->R2->R6->R7->R4

G MPLS
Étend MPLS pour fournir un plan de contrôle généralisé Signalisation et routage Paquet, trame, temps, fibre, longueur d’onde Ingénierie de trafic de bout-en-bout L’évolution de MPLS en GMPLS étend la signalisation (RSVP–TE, CR–LDP) et le routage (OSPF–TE, IS–IS–TE). Ces extensions incorporent les caracteristiques de TDM/SONET et des réseaux optiques.

G MPLS
Un nouveau protocole LMP : link-management protocol a été introduit Management et maintien des plans de contrôle et de données entre nœuds voisins. LMP repose sur le protocole IP et inclut des extensions à RSVP–TE et CR–LDP (GMPLS-RSVP, GMPLS-OSPF)
Control-Channel Management: paramétrage et contrôle du lien Link-Connectivity Verification: Contrôle de la connectivité physique du lien (PING–like test message) Link-Property Correlation: Mécanismes de protection Fault Isolation: isolation des liens/chemins défaillants

G MPLS

Note that the IS–IS–TE routing protocol stack

Protocoles G MPLS

Résumé
MPLS vs IP MPLS dans l’esprit du « mode connecté » des opérateurs Routage séparé de l’adresse IP Maîtrise des routes QoS VPN Administration plus complexe Largement adopté par les opérateurs, mais quelques résistances

Plan
Introduction Commutation et routage, Commutation IP Invariants de qualité de service Commutation Ethernet MPLS & Routeurs Térabits Conclusion

Conclusion
Evolution des applications et des environnements Succès d’Ethernet et IP Haut Débit, QoS, Mobilité Evolutions d’Ethernet Evolutions d’IP (DiffServ, IPv6, G-MPLS)

Intégration fixe, mobile Ubiquité

Evolution
Data

IP ATM SDH FR Circuit

Voix Data Data Voix

Evolution
Ethernet

Data

IP

WDM
Voix Data (FR, ATM, …)

ATM/SDH

Evolution

Voix

Ethernet

LSR (IP)
Data (FR, ATM, …)

WDM

Bibliographie

Bibliographie •Ouvrages généraux
Analyse structurée des réseaux James Kurose, Keith Ross Pearson Education, 2008

Réseaux Andrew Tanenbaum Pearson Education, 2003

Les Réseaux Guy Pujolle
395

Bibliographie
Boucles d’accès haut débit M. Gagnaire, Dunod Informatique 2001 Asynchronous Transfert Mode Martin de Prycker Ellis Horwood, 1996 TCP/IP and Linux Protocol Implementation Jon Crowcroft, Iain Phillips Wiley 2001 Pratique des Réseaux d’Entreprise Jean-Luc Montagnier Eyrolles, 1998

TCP/IP Illustré Richard Stevens Vuibert, 1994 (nouvelle édition 2005) Routage dans l’Internet Christian Huitema Eyrolles, 2005 Virtual LANs Marina Smith Mc Graw Hill, 1997

396

Bibliographie
Internetworking With TCP/IP Volume 1: Principles Protocols, and Architecture, 4th edition, 2000, Douglas Comer, Prentice Hall Http://www.ietf.org Http://www.3gpp.org http://www.ietf.org Les réseaux de mobiles et les réseaux sans fil, K. Al Agha, G. Pujolle, G. Vivier, Eyrolles The GSM System for Mobile Communications, M. Mouly, M.B. Pautet, Cell & sys Wireless Personal Communications Systems, D. J. Goodman, Addison-Wesley Mobile Cellular Telecommunications, W. C. Y. Lee, McGraw-Hill Mobile IP, C. Perkins, Addison-Wesley WCDMA for UMTS: Radio Access for Third Generation Mobile Communication, Harri Holma, Antti Toskala, WILEY
397

Bibliographie
Normes
The IEEE's Landmark Standards on Local Area Networks 802.2/3/4/5, etc. Publié par IEEE, distribué par J. Wiley Normes IEEE http://www.ieee.org/ Normes OSI http://www.iso.org Normes ITU http://www.itu.int/home/index.html Normes Ethernet Forum http://www.ethernetalliance.org/
398

Bibliographie
Revues
IEEE IEEE IEEE Web: Communication Magazine (mensuel) Network (mensuel) Wireless (mensuel)

IEEE: http://www.ieee.org/ ACM: http://www.acm.org/

399

Merci pour votre attention

400

Fiches d'évaluation

Avant de partir, n'oubliez pas de compléter la fiche d'évaluation.

Merci!

401

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful