You are on page 1of 15

Introduction aux

démonstrations SDH
COURS SDH :



Introduction à la SDH
Exemple de boucle SDH
Structure d'une trame SDH
Fonction des différentes composantes de la SDH

TP SDH :


Modules et objectifs du TP
Alarmes générées par l'appareil de TP
Configuration du TP
Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

1

TRANSITION PDH - SDH

Avec l'apparition de la fibre optique et les besoins croissants de flexib
il était nécessaire de créer une nouvelle hiérarchie de multiplexage
capable d'intégrer tel quel des signaux de différents débits (à savoir l
différents niveaux de la hiérarchie PDH).

PDH

vidéo
PDH

voix

PDH

de 64 kbit/s à 140 Mbit/s

données
Boucle SDH
155,52 Mb/s

Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

2

LE RESEAU de TRANSMISSION SDH

SDH = SYNCHRONOUS DIGITAL HIERARCHY
SUPPORT DE TRANSMISSION OPTIQUE POUR LES
HAUTS-DEBITS
HIERARCHIE SYNCHRONE: MULTIPLES DE 4
PEUT "CONTENEURISER" DIFFERENTS FORMATS DE
DONNEES:
– hiérarchies plésiochrones: T1/T3/SONET (USA), E1/E3 (PDH)
– trames: HDLC, SMDS,
– slots DQDB, cellules ATM...

AVANTAGES DE LA SDH:
système de transport universel
informations de contrôle et de supervision (orienté
TMN)
interfaces de transmission simplifiés
haute sécurité (boucles SDH)
Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

3

EXEMPLE : les boucles SDH en ALSACE
Sarreguemines

Bitche
Wissembourg

Karlsruhe
Lauterbourg

Niederbronn
Woerth

Sarre-Union

Seltz
Soultz sous
Forêts

Rastatt

La Petite
Pierre

Drunlingen

Haguenau

Baden-Baden

Bouxwiller
Bischwiller

BAS-RHIN
Saverne

Hochfelden

Sarrebourg

Brumath
Truchtersheim

Marmoutier

Mundolsheim

Boucle SDH

Bischeim

Wasselonne

Schiltigheim

Strasbourg
Molsheim

Mutzig

Illkirch Graffenstaden
Geispolsheim

Rosheim

Schirmeck

Obernai

Offenburg

Erstein

Barr
Saales

Lahr
Benfeld

Villé

connexion
Germany

Sélestat

St. Dié
Ste Marieaux-Mines

Ribeauvillé
Marckolsheim
Kaysersberg
Lapoutroie

Colmar

Andolsheim

Wintzenheim

Freiburg
Neuf-Brisach

Munster
Rouffach

HAUT - RHIN
Guebwiller
ST Amarin

Ensisheim

Soultz

Cernay
Masevaux

Thann

Wittenheim

Mulhouse

Illzach
Habsheim

Mulhouse-Sud
Sierentz
Belfort
Dannemarie

Altkirch
Huningue

Hirsingue

Basel
Ferrette

Suisse
0

Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

5

10

15

20km

Introduction aux TP SDH

4

EXEMPLE : une des boucles SDH en
ALLEMAGNE
nach Frankfurt

Boucle SDH

Mannheim
Uni Mannheim
Uni Heidelberg

connection
France

Uni Karlsruhe

Karlsruhe
Uni
Stuttgart

nach Frankreich

tesion Stuttgart

Stuttgart

Uni Hohenheim
UW Niederstotzingen

UA Weier

Uni Tübingen
Uni Ulm

Offenburg

nach München

Uni Freiburg

Ravensburg

Lörrach
Uni Konstanz
BSW Basel

in die Schweiz

Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

in die Schweiz

Introduction aux TP SDH

5

Correspondance entre les différentes
Hiérarchies
HIERARCHIES
PDH

HIERARCHIE
SDH

HIERARCHIE SONET

E-1
E-2
OC-1
51,84 Mb/s

E-3
E-4

DS-1
DS-2
DS-3

STM-1
155,52 Mb/s

OC-3
155,52 Mb/s

STM-4
622,08 Mb/s

OC-12
622,08 Mb/s

STM-16
2,5 Gb/s

OC-48
2,5 Gb/s

etc...

etc...

DS-4
Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

SONET = SYNCHRONOUS OPTICAL NETWORK

Introduction aux TP SDH

6

FORMAT D'UNE TRAME SDH
SDS = SURDEBIT DE SECTION
SDC = SURDEBIT DE CONDUIT
1 TRAME= 9X270 octets, balayage de 8000 trames/s

TRAME MTS-1
PAYLOAD

EN-TETE
9 octets
3

SDS

1

POINTEUR

5

SDS

261 octets

CAPACITE UTILE
un ou plusieurs conteneurs virtuels, selon leur capacité

SDC

CONTENEUR CT-n (n de 1 à 4)

CONTENEUR VIRTUEL CTV-n (n de 1 à 4)
Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

7

LES CONTENEURS
On a vu précédemment que les signaux plésiochrones étaient
"conteneurisés". On associe ainsi à chaque débit un conteneur
spécifique, qu'il soit de base (niveaux 1 et 2) ou d'ordre supérieur
(niveaux 3 et 4).

Hiérarchies PDH et dénomination des conteneurs correspondants
EUROPEENNE

AMERICAINE

E-1

2048 kbit/s

CT-12

DS-1

1544 kbit/s

CT-11

E-2

8448 kbit/s

CT-22

DS-2

6312 kbit/s

CT-21

E-3

34368 kbit/s

CT-31

DS-3

44736 kbit/s

CT-32

E-4

139264 kbit/s

CT-4

DS-4

139264 kbit/s

CT-4

Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

8

EXEMPLE DU TRANSPORT D'UN CTV-4
Le CTV n'a pas de phase fixe par rapport à la trame MTS-1.
Il peut osciller entre diverses positions.

SDS
pointeurs
SDS
pointeurs

CTV-4

TRAME n°1

SDS

TRAME n°1

SDS
CTV-4
SDS
pointeurs

TRAME n°2

SDS

Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

9

LES EN-TETES
On distingue deux types d’en-têtes :
- les en-têtes pour les sections (en-tête du MTS-1) : SDS
- les en-têtes pour les conduits (en-tête du CT) : SDC

Ils comprennent des informations de maintenance et des information
d’exploitation.
La zone de Surdébit De Section (SDS). La zone de Surdébit De
Conduit
(SDC).
Elle est constituée de 72 octets selon l’organisation suivante
:
A1
B1
D1
P
B2
D4
D7
D10
Z1

A1

A1

O
B2

I
B2

Z1

Z1

A2
E1
D2
N
K1
D5
D8
D11
Z2

A2

A2

T

E

Z2

Z2

C1
F1
D3
U
K2
D6
D9
D12
E2

R

S

Elle se compose
de 6 octets
auxquels peuvent
s’ajouter 3 octets
(Z3, Z4 et Z5).

J1
B3
C2
G1
F2
H4
Z3
Z4
Z5

Octets réservés pour usage national
Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

10

LES POINTEURS

Les pointeurs sont généralement situés sur les octets 1 à 9 de la
quatrième ligne de la trame MTS-1, mais des exceptions peuvent
avoir lieu dans le cas d’un transport de CTV-31. Ils sont alors placés
sur les quatre premières lignes, de la colonne 11 à la colonne 14.

H1

Y

Y

S

D

S

H2

1

1

S

D

S

H3

H3

H3

Octets similaires aux autres dans le cas des pointeurs de CTV-32
Dans les autres cas Y : 1001SS11 (les bits S ne sont pas spécifiés)
1 : octet uniquement composé de 1

Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

11

Justification de Fréquence - Positive /
Négative

Si le débit de la trame (du SDS) est différent de celui des informatio
il faut décaler le pointeur de CTV pour effectuer une adaptation.
Justification négative :
Justification positive :
S

H1

Y

Y

S

D

S

H2

1

1

S

D

S

H1
00

00

00

H3

H3

Y

Y

H3

H1

Si le débit du CTV est trop lent par rapport à
celui du SDS, on effectue une justification
positive.

Y

Y

H2

D

S

1

S

D

S

S

D

S

H2
S

1
D

1

H3

H3

H3

x1

x2

x3

1

x1

x2

x3

x4

x5

x6

S

Si le débit du CTV est trop rapide par rapport à
celui du SDS, on effectue une justification
négative.

Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

12

MODULES ET OBJECTIFS DU TP

MODULE 1 : APPROCHE PHYSIQUE D’UNE TRANSMISSION SDH
But : Se faire une image de la transmission SDH, en avoir une représentation physique et analyser
période d'échantillonnage des trames SDH.

la

MODULE 2 : STRUCTURE DE LA TRAME MTS-1 ET FONCTION DES DIFFERENTES
COMPOSANTES
But : Comprendre l’articulation générale d’une trame SDH, et le rôle des différentes composantes (en
particulier les paramètres de l’en-tête).

MODULE 3 : JUSTIFICATION DE FREQUENCE - POSITIVE/NEGATIVE
But : Mettre en pratique la justification de fréquence pour pouvoir saisir son rôle et son fonctionnement.

MODULE 4 : LES ALARMES ET LA NORME G 821
But : Simuler toutes les alarmes afin de cerner leur signification et leur impact sur la performance.

MODULE 5 : ANALYSE ET RECTIFICATION D’UN SIGNAL COMPORTANT DES
ERREURS
But : Appliquer tout ce que l’on a vu durant le TP pour analyser et corriger un signal erroné.

Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

13

LES ALARMES

L'appareil utilisé lors du TP permet la détection d'événements
préprogrammés. Dès que l'un de ces événements est détecté, la
machine envoie une alarme correspondante. Il en existe 8 différente
- LOS (Loss Of Signal)
- LOF (Loss Of Frame)
- LOP (Loss Of Pointer)
- PAIS (Path AIS)
- SAIS (Section AIS)
- FERF (Fail Extremum Reception Far)
- FEBE : Signal de téléalarme
- PER (Pointeur ERroné)
Leurs conditions de déclenchement sont indiqués dans la notice de TP.
Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

14

CONFIGURATION DU TP
ALISES
R

OSCILLOSCOPE
T

signal

Module 1

A

B

T

signal synchro
Pour le premier module, on fonctionne en mode émission.
On visualise la sortie sur un oscilloscope.

ALISES
R

T

Les autres Modules

Pour les autres modules, on fonctionne en mode émission + réception.
On reboucle l'émetteur sur le récepteur.

Henri TOBIET DATE: juin / 99 INTROSDH.PPT

Introduction aux TP SDH

15