You are on page 1of 21

Développement durable

Dr ETIEN N’Dah
Chargé de Recherche (UFR-SGE)
INTRODUCTION

 Nécessité du développement impose:


- Le prélèvement de ressources naturelles pour
produire des biens et services

Satisfaction des besoins fondamentaux humains

Défi: concilier Développement socio-


économique et préserver les ressources
naturelles
OBJECTIFS DU COURS

 Définir le concept de Développement


Durable
 Partager les différentes notions
rattachées au concept
 Maîtriser les outils et méthodes afin de
mieux prendre en compte le concept
dans les stratégies de développement
CONTENU
 Définition du Développement
 Emergence des questions
environnementales et définition de
l’environnement
 Définition du Développement durable
 Notions sous-jacentes
- Notion de besoin humain
- Notion de limitation
- Notion d’équité
 Principes rattachés au concept de DD
Développement
Le processus par lequel une société se donne les
moyens de mobiliser ses forces productives dans
la transformation de son milieu en vue d’améliorer
les conditions de vie et de bien-être de ses
membres.
Il s’agit donc d’un processus global incluant l’ensemble
des aspects de la vie (milieux biophysiques, activités
de production et d’échanges, comportement de
consommation et culture) et impliquant la participation
des collectivités locales tout autant à la prise de
décision qu’à la réalisation des activités de
développement.
Emergence des questions
environnementales
 Le rapport Meadows au Club de Rome: En
1970, le Club de Rome estime que les
tendances du développement en termes de :
Croissance démographique
Consommation des ressources naturelles
Production alimentaire
Pollution
Vont mener vers le scénario catastrophe de
L’épuisement des ressources
D’une pollution irréversible
Emergence des questions
environnementales
 Le sommet sur l’environnement humain à
Stockholm (Du 05 au 16/07/1972)
– Concept d’écodéveloppement (M. Strong,
Ignacy Sachs)
– Mais pas d’arrimage fort avec théories du
développement
– Création du PNUE
– Création des premiers ministères de
l’environnement
L’environnement c’est……...

 L’environnement a d’abord été conçu comme


naturel avant qu’on ne lui confère une
dimension sociale et éthique
L’environnement c’est……...

 Eau
 atmosphère
 sol
 flore
 faune
 milieu humain

L'ensemble des objets matériels, des êtres vivants,


des ressources et des systèmes physiques,
biologiques, sociaux, économiques et culturels.
L’environnement c’est……...

 une réalité complexe différemment


perçue par chacun. Cette perception
– résulte d’une analyse de notre milieu de vie
– prend en compte à la fois des éléments
• objectifs
• subjectifs
Le Sommet de Rio (du 3 au
14/06/1992)
 La Convention Cadre des Nations Unies
sur les Changements Climatiques
(CCCC, 1994)
 La Convention sur la diversité biologique
(1993)
 signature de la Déclaration de Rio
 Le Programme Action 21
 La déclaration de principes sur les forêts
 Convention sur la lutte contre la
désertification (1995)
 Traité sur la conservation et la gestion
des stocks de poisson chevauchant et
migrateurs
La Déclaration de Rio sur
l ’environnement et le développement
 27 principes
 L'homme est au centre des
préoccupations (1) dans le respect des
générations présentes et futures (3).
 Les États, qui doivent coopérer de bonne
foi (27), ont le droit souverain d'exploiter
leurs ressources sans nuire aux autres
États (2) qu'ils doivent avertir de toute
catastrophe (18) ou activités
dangereuses pouvant les affecter (19)
La Déclaration de Rio sur
l ’environnement et le développement
 La protection de l'environnement est
partie intégrante du processus de
développement (4) elle est conditionnée
par la lutte contre la pauvreté (5) et
concerne tous les pays (6) selon des
responsabilités communes mais
différenciées (7). Les modes de
production et de consommation non
viables (non durables) doivent être
éliminés (8) au profit de ceux qui seraient
viables dont la diffusion doit être
favorisée (9).
La Déclaration de Rio sur
l ’environnement et le développement
 Le principe de précaution (15) doit être mis en
œuvre.
 Un certain nombre de groupes majeurs ont un
rôle particulier à jouer : les femmes (20), les
jeunes (21), les communautés locales et
autochtones (22).
 La paix, le développement et la protection de
l'environnement sont interdépendants et
indissociables (25) les règles d'environnement
doivent être respectées en temps de guerre (24)
et pour les populations occupées ou opprimées
(23). Les différents d'environnement doivent être
résolus pacifiquement (26).
.
De Rio à Johannesburg

 Le sommet mondial pour le


développement durable (SMDD) du
26/08 au 04/09/2002
– Réaffirme la vision du DD
– Rééquilibrage environnement-social
– Appuie les objectifs de développement du
millénaire
Développement durable
 Vise à réconcilier le développement économique et
social, la protection de l'environnement et la
conservation des ressources naturelles
 3 objectifs:
– maintenir l'intégrité de l'environnement et de l'utilisation
durable des espèces et des écosystèmes
– améliorer l'équité sociale
– améliorer l'efficacité économique

Ceci pour le bénéfice des générations présentes


et futures
Développement durable
 Se réfère à la qualité de vie et à la satisfaction
des besoins matériels et spirituels
 S’oppose à la croissance économique
(augmentation du PNB)
 Se rapporte à l’aspiration profonde des êtres
humains (santé, alimentation, logement,
éducation, emploi)
le bénéfice des générations présentes et futures
Quelques principes généraux
- Principe Pollueur Payeur

- Principe Usager Payeur

- Principe de Subsidiarité

- Principe de Précaution
Principe pollueur-payeur
Les autorités nationales devraient
s’engager à promouvoir l’internalisation
des coûts environnementaux et
l’utilisation d’instruments économiques,
en prenant en compte l’approche selon
laquelle le pollueur devrait, en principe,
supporter les coûts de la pollution selon
l’intérêt du public et sans amener de
distorsion au commerce international.
Principe de subsidiarité
Prendre les décisions et
gérer au plus bas niveau
possible lorsque plusieurs
niveaux sont en présence.
Principe de précaution
Les mesures environnementales doivent
anticiper, prévenir et s’attaquer aux
causes de la dégradation de
l’environnement. Lorsqu’il y a des
menaces de dommages sérieux ou
irréversibles, l’absence de totale
certitude scientifique ne doit pas être
utilisée comme une raison pour ne pas
prendre les mesures qui préviendraient
la dégradation de l’environnement.