You are on page 1of 10

L’explication d’un texte

historique.
C’est le document le plus utilisé pour ce type d’épreuve.

• Les attentes : • Les consignes :


- montrer une compréhension
générale. - lire attentivement le texte.
- savoir identifier des - surligner les passages qui
informations. évoquent les mêmes données.
- savoir éclairer des faits à - essayer de distinguer ce qui
partir de ses connaissances. est plus subjectif.
- identifier les coupures :
- savoir sortir du 1er niveau de
les …. Indiquent 1 passage
lecture : être critique. coupé par l’éditeur.
Exemple : ( aide documentaire )
Texte de l'allocution radio-télévisée du 1er Août 1968 du Général SVOBODA, Président de la République Socialiste Tchécoslovaque.
« Je vous parle, mandaté par le Comité Central et son premier secrétaire, le camarade Dubcek.
Depuis quelques heures est terminée la conférence de Cierna, ville qui est devenue l'un des symboles de l'amitié soviéto-tchécoslovaque. C'est elle qui
servait de lieu de rencontre entre les dirigeants des partis communistes des deux pays frères, des représentants de deux États qui sont unis par des
liens d'étroite fraternité et amitié, scellés par le sang versé en commun dans la lutte contre le fascisme allemand et pour la liberté de ce pays.
Nous avons étudié en commun les moyens de développer notre collaboration et notre amitié, de renforcer l'unité et l'alliance de la communauté des
pays socialistes.
A la réunion plénière du Comité Central du parti communiste tchécoslovaque nous avons fait un pas important pour la vie de notre pays et de son
peuple. Nous l'avons fait dans le dessein de développer le système socialiste dans notre pays, de mettre en œuvre les principes de la démocratie et de
l'humanisme sur la base socialiste.
Le soutien dont bénéficient le programme d'action du parti communiste et la déclaration du gouvernement du front national, documents dans lesquels
sont formulés les principes de notre politique, a confirmé la justesse de notre voie
L'évolution depuis janvier prouve que malgré toutes les erreurs du passé, l'idée du socialisme et du communisme dans notre pays est si profondément
enracinée que rien ni personne ne peuvent la renverser. Nous ne quitterons pas la voie dans laquelle nous nous sommes engagés. Nous la poursuivrons
sans faillir…
J'ai dit à maintes reprises, et je le répète aujourd'hui encore : nous ne pouvons guère réaliser notre programme et atteindre nos objectifs qu'en restant
une partie solide de la communauté socialiste, qu'en nous appuyant sur la collaboration et le soutien de l'U.R.S.S. et des autres pays frères. Nous nous
rendons compte, de jour en jour, que dans le monde divisé actuel nous ne pourrions rien si nous étions isolés. Nous savons à quel monde nous
appartenons et nous sommes sincères et honnêtes. Quiconque tentera de nuire à notre alliance et à notre amitié avec l'U.R.S.S. et les autres pays
socialistes portera atteinte à la souveraineté de la République et à son indépendance… "Nous avons parlé de tout cela au cours de nos conversations
avec nos amis soviétiques. Nous avons parlé ouvertement et sincèrement. Nous leur avons expliqué que nous sommes décidés à poursuivre fermement
notre politique intérieure et étrangère et à ne pas permettre qu'elle soit violée.
Nos amis soviétiques nous ont assurés de leur soutien pour la réalisation de notre programme socialiste, tel qu'il est défini dans le programme d'action
de notre parti et dans la déclaration du gouvernement issu du front national.
Nous sommes arrivés à la conclusion unanime que les intérêts vitaux de la communauté socialiste et du mouvement communiste international exigent
de prendre de nouvelles mesures actives pour renforcer l'unité des partis communistes et ouvriers, pour renforcer la collaboration au sein du Comecon
et la coopération dans le cadre du pacte de Varsovie, pour accroître les possibilités de défense contre d'éventuelles attaques ennemies…
Je vous transmets les vœux amicaux des camarades Brejnev, Podgorny, Kossyguine et des autres membres du Bureau Politique du Comité central du
parti communiste de l'Union Soviétique qui étaient présents aux discussions… Je vous transmets aussi les vœux des membres du présidium de notre
part communiste de Tchécoslovaquie et les vœux personnels du camarade Dubcek… Je fais appel à chacun de vous, ouvriers, fermiers, intellectuels,
vous, notre potentiel technique, culturel et scientifique, à vous les jeunes. Il faut soutenir les résultats de nos conversations par des efforts pour
accomplir vos tâches dans les usines, dans les champs, dans les bureaux, sur les lieux de travail scientifiques et culturels, partout… »
1er Type de Question.

« Présenter l’auteur, le texte et son contexte »

• Aide : - Utiliser les notes d’édition et ses connaissances.

- nature : écrit ou discours – officiel - privé – traité – lettre – article


de presse – texte juridique – roman … conversation – appel –
allocution – intervention radiophonique… ( essayer de comprendre
sous quelle forme est écrit le texte et dans quel but)
- auteur : connu ou non (courte référence biographique) – officiel –
spécialiste - historien… témoin – acteur – neutre – engagé –
objectif…( essayez de comprendre qui il est pour comprendre ce
qu’il dit ou écrit )
- contexte : proche – lointain – local – international…
( ne retenir que ce qui est utile à la bonne compréhension du texte )
- cible : quel public ? – à qui s’adresse t’il ? Directement ou de
manière détournée…
Q 1 – Présentez le document en précisant le contexte dans lequel il est
prononcé.

•D. Document :
• Connaissances :
Courte intervention radio ou télévisée à
Texte de l’allocution…
caractère exceptionnel. document source …
Nouveau président de la République
… général Svoboda… depuis le 30 mars 68 – acteur essentiel de
la vie politique, opinion officielle…
Réformes du « printemps de Prague »…
rencontre officielle entre délégations
1 août 1968…conférence de
soviétique et tchèque dans ville frontière…
Cierna…l’évolution depuis
fin juin, manœuvres du Pacte de V. en
janvier…
République Tchèque…

Je vous parle… je vous Ton familier, paternel, adressé à tous les


transmets… je fais appel à tchécoslovaques à 1 moment dramatique,
chacun de vous… pour tranquilliser et obtenir le soutien…
2ème type de question.

« sélectionner – expliquer »

• Sélection : • Explication :
savoir relever des passages en savoir mobiliser des
fonction d’une question. connaissances pour préciser.
Ceux-ci peuvent être indiqués Vous devez confronter les
partiellement « ….. » dans la passages du document à des
copie. Attention à ne pas faire faits précis étudiés en classe.
trop de Couper/Coller. A vous de les retrouver s’ils
Selon la question on peut sont implicites. A préciser
classer les sélections en 2 ou 3 ensuite ou compléter pour
thèmes clairement identifiés. montrer que vous savez de
quoi parle l’auteur.
Question précise : on vous donne 1 extrait du texte à préciser et
expliquer à partir de vos connaissances.

A - A quel évènement fait référence le président Svoboda dans le 1er


paragraphe de son allocution ?
B - De quoi parle Svoboda quand il dit : « renforcer la collaboration
au sein du Comecon et la coopération dans le cadre du Pacte de
Varsovie … » ? Expliquez l’origine et le rôle de ces 2 organismes.

B - Envisagés par les traités qui


A - Rappel du rôle de l’Armée organisent le glacis dès 1945 : - le
Rouge dans la libération des Comecon ou CAEM créé en 1949,
territoires de l’Europe de l’Est organise l’économie du camp
en 1944-45… les qcq 25 socialiste selon les normes et les
millions de morts soviétiques besoins soviétiques…
… les traités « d’amitié » - le Pacte de Varsovie répond en
signés dès 1945… 1955 à l’entrée de la RFA dans
Il est plus difficile ici l’OTAN… satellisation militaire
d’évoquer la prise de pouvoir derrière 1 apparence de
communiste de février 48 partenariat…
3ème type de question.

« explication critique : éviter le piège de la paraphrase. »

• Analyse Critique :

- Savoir relever des passages précis et nuancer le propos de l’auteur.


Se demander pourquoi il écrit cela, comme cela. Pour qui écrit-il ?

- Savoir confronter le texte à des connaissances. Si la question à 1


aspect « littéraire », il faut toujours fonder votre propos sur des faits
ou évènements qui supposent de bonnes connaissances et restitutions
du cours.
Q3 – Relevez quelques formules utilisées par le président Svoboda pour
parler de l’URSS et des pays d’Europe de l’Est. Dans quel cadre
présente-t-il l’action politique de son gouvernement ? Relevez les
passages caractéristiques et expliquez le ton qu’il utilise.

• Document :
1 …pays frères… 2 …amitié avec l’URSS…3 …Nos amis soviétiques…4
…les vœux amicaux des camarades Brejnev…
5 …sur la base du socialisme… 6 …idée du socialisme… si
profondément enracinée…7…nous savons à quel monde nous
appartenons… 8 …notre programme socialiste… 9 …vos tâches… sur
les lieux de travail…
• Analyse « critique » :
Désir de rester à l’Est, dans cadre bipolaire. Respect des traités
(CAEM…) signés avec URSS et pays d’Europe de l’Est entre 1945-55.
Vocabulaire classique d’un texte idéologique avec 1 impression de
redondance… comme s’il devait donner des gages… cf menaces du
Pacte de V… peut-être aussi éviter les débordements populaires pour ne
pas connaître 1 évolution à la hongroise ( 1956)…
4ème type de question :

« Étude de la portée et des limites d’un texte »

• - savoir replacer le document dans 1 perspective longue.

- être critique en mesurant les oublis, limites du document. Il ne s'agit


pas de rechercher les manques d’un texte en lui demandant de traiter
tout votre cours…( cf exemple ci-dessous)

• Ici on peut noter que cette courte allocution est révélatrice d’un
climat de tension, on sent dans le choix des mots que la situation est
« dramatique ».
Par contre il n’y a pas de référence précise à ce qui est reproché au
gouvernement tchèque. Aucun mot sur les réformes du « Printemps
de Prague. Rien non plus sur les menaces qui pèsent…
En fait le texte semble en contradiction avec une réalité qui va le
dépasser très vite, 3 semaines plus tard, avec l’invasion du pays.
Q4 – Quelle sera la suite donnée à cet appel ? En quoi ce texte peut-il
être représentatif des rapports existants entre l’URSS et les pays de
l’Europe de l’Est .

• - 20-21 août 1968, entrée des troupes du Pacte de Varsovie en


Tchécoslovaquie et à Prague. Les assurances du président
Svoboda n’ont pas suffi…
Par contre, si la population de Tchécoslovaquie ne se soulève pas
il y aura 72 tués et environ 700 blessés civils.
Malgré la répression qui suit c’est sur une base non-violente que
s’organisera la « société civile » des années 70-80.
- Le texte montre bien les rapports de soumission des européens
de l’Est envers l’URSS… c’est vrai dans les années 50 et se
poursuit ici avec la doctrine Brejnev de la souveraineté limitée…
Après Berlin ( 1953), la Hongrie (1956), la Tchécoslovaquie
(1968), la Pologne en subira aussi les conséquences (1980)…