Cours réseau: Réseaux sans fils

1

Plan

1 Introduction 2 Bluetooth 3 HomeRF: Home Radio Frequency 4 HiperLan 5 Wifi

2

Introduction:
ÌRéseaux sans fil performants

– Avancées de l’électronique et du traitement du signal
ÌTechnologies mobiles

– WPAN : Wireless Personal Area Network • Bluetooth • HomeRF – WLAN : Wireless Local Area Network • IEEE 802.11 (US) • HiperLAN (Europe) qTechnologies cellulaires • GSM • GPRS
3

Introduction: ÌDéveloppement très rapide des réseaux sans fil – Représentent un marché énorme – Les prix deviennent de plus en plus abordables – Les performances et les débits augmentent – Les réseaux domestiques et la population de travailleurs mobiles augmentent ÌMarché des réseaux sans fil : en plein essor – Enjeu important au niveau financier • Évitent l’investissement dans un câblage coûteux Ì Ì 4 .

réseaux personnels. réseaux ad-hoc ÌDans ce cours.Introduction: ÌRéseaux de mobiles au sens classique – déplacement des terminaux à l'intérieur du réseau d'un opérateur ÌRéseaux géographiquement limités : tous les terminaux se trouvent dans un milieu restreint en taille – Entreprise – Environnement personnel – Ex : réseaux locaux sans fil.11 – HiperLAN 5 . accent sur les réseaux privés sans fil – IEEE 802.

Introduction: ÌLes réseaux sans fil peuvent exister en extrémité d’un réseau filaire classique (ex Internet) – Ils doivent pouvoir communiquer avec des machines fixes d’un réseau filaire ÌIntérêt principal : assurer une connexion au réseau tout en permettant la mobilité de l’utilisateur ÌLe câblage n’est plus nécessaire – Mise en place d’un réseau dans un bâtiment classé « monument historique » – Mise en place d’un réseau de courte durée (chantiers. formation) – Confort d’utilisation : tous les participants d’une réunion sont automatiquement connectés 6 . expositions. locaux loués.

ÌAutres applications Introduction: – Hôpitaux : transmissions sans fil pour accéder aux infos enregistrées sur chaque patient pendant les visites – Besoins similaires pour le personnel des aéroports. le système d’alarme se mettra en veille et les lumières 7 . communiqueront directement avec la pompe à essence – Le réfrigérateur fera lui-même sa commande par Internet – La porte d’entrée se déverrouillera automatiquement. des chantiers… – Lien par voie hertzienne entre 2 bâtiments câblés ÌCes technologies devraient bientôt équiper tous les objets de notre vie quotidienne – Les voitures s’ouvriront à l’approche de leur propriétaire.

Introduction: – Flexibilité de l'interface : déplacement de l'utilisateur tout en restant connecté – Plusieurs gammes de produits commercialisées : réseaux sans fil • Desservant les équipements d'un seul utilisateur • Desservant une entreprise • Connectant les utilisateurs sur une distance métropolitaine • Débits : jusqu'à plusieurs Mbit/s. voire plusieurs dizaines de Mbit/s ÌImportants développements Ì 8 .

Introduction: ÌRéalisation de ces réseaux – Communication hertzienne • sur l'ensemble du site • à l'intérieur de petites cellules reliées entre elles – Communications entre terminaux • Directes • Par le biais d'une borne intermédiaire – Communications entre bornes de concentration • Hertziennes • Par câble Ì 9 .

Introduction: ÌÉtalement de spectre – À séquence directe • Direct Sequence Spread Spectrum (DSSS) • Envoi en simultané de l’information sur plusieurs canaux parallèles • Taux d’erreur plus faible. donc débit plus élevé • Immunité aux perturbations en bande étroite – À saut de fréquence • Frequency Hopping Spread Spectrum • Économie de bande passante Ì 10 .

Introduction: ÌAvantages – Mobilité – Topologie dynamique – Facilité d’installation – Coût ÌInconvénients – Problèmes liés aux ondes radios : taux d’erreur plus important • Interférences (provenant d’autres réseaux) – La réglementation – Effets sur la santé – La sécurité Ì 11 .

Introduction: ÌLe choix des fréquences pose un problème de compatibilité entre les différents pays – Ces fréquences peuvent être réservées pour des utilisations militaires ou des services de secours.5 MHz est utilisée par le Ministère de la Défense – La totalité de la bande n’est donc pas disponible pour les équipements RLAN (Radio Local Area Network) 12 . qui ne peuvent souffrir d’interférences ÌSite de l’ART : Autorité de Réglementation des Télécoms – En France.5 MHz-2483. la bande de fréquences 2446.

5 MHz2483.Introduction: – Contraintes imposées : • Limitation à la bande de fréquences 2446. demandes traitées au cas par cas Ì 13 .5 MHz • Formalité administrative : demande individuelle d’établissement • Les autorisations d’implantation sont limitées aux communes des unités urbaines de + 50000 habitants – Autrement.

11 – IEEE 802.Introduction: ÌNormalisation – USA • 2 groupes de travail de l'IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) – IEEE 802.15 – Europe • Groupe HiperLAN (High Performance Local Area Network) – Groupes d’intérêt : font avancer la normalisation de fait de ces réseaux sous la pression des industriels Ì 14 .

Bluetooth – Arrivée dans un lieu public pour une conférence • passage sur un WLAN (+ rapide que l’UMTS) – TGV • actuellement : passage d’une cellule GSM à une autre • Le software gèrera le choix du protocole à un moment donné 15 ÌLes terminaux s’acheminent vers un support indifférencié de ÌExemple : • Dans l’avenir : WLAN pour avoir le réseau à partir du TGV . WLAN.Introduction: plusieurs protocoles – Passer de l’un à l’autre sans rupture de la connexion en fonction de là où on se trouve • GSM. UMTS.

Plan:  Ì 1 Introduction 2 Bluetooth 3 HomeRF: Home Radio Frequency 4 HiperLan 5 Wifi     Ì 16 .

2 Bluetooth: Applications. Technologies 17 .

Bluetooth Ì Une technologie de remplacement de câble Ì Un débit de 1 Mb/s Ì Une dizaine de 10 m Ì Simple radio + bande de base r Basse puissance & bas prix 18 .

5.11 a) Ì Diamètre r A l’intérieur :20 .11 Ì Remplacement d’ethernet Ì Supporte des débits 11. 2. dans 2.802.7 GHz (802.25 mètres r A l’extérieur: 50 – 100 mètres Ì Puissance de Transmission jusqu’à 100 mW Ì Coût: r Chipsets $ 35 – 50 r 19 . 1 Mbps. 20+Mbps. 5.4 GHz r 54 Mbps dans 5.

Environement 802.11b pour PDAs <Bluetooth pour LAN Bluetooth Cordless headset LAN AP access Ì Quelle option est techniquement supérieure ? en jeu ? Ì quelles forces du marché sont Ì Ce qui peut être dit au sujet 20 .11 Les nouveaux développements ne font plus la distinction <802.

1. IBM.0A spec (>1.Bluetooth: groupe de travail (SIG) est formé r Ì Février 1998: Bluetooth Special Interest Group Promoteurs ou industriels: Ericsson. Motorola 21 Ì Mars 2001: ver. Microsoft. Lucent. Toshiba Ì Mai 1998: annonce publique de Bluetooth SIG Ì Juillet 1999: 1. 1. Intel.0B est réalisée Ì Décembre 1999: le groupe des promoteurs était augmenté à 9 r 3Com.500 pages) est publiée Ì Décembre 1999: ver.1 est réalisée . Nokia.

un portable téléphonique et un assistant personnel ÌNom de la norme : chef Viking.Bluetooth: historique qGroupe IEEE 802.15 : WPAN (Wireless Personal Area Networks) – Mise en place en mars 1999 – But : • normaliser les réseaux d'une portée d'une dizaine de mètres • Réaliser des connexions entre les différents portables d'un même utilisateur ou de plusieurs utilisateurs • Ex : interconnecter un PC portable. Harald Bluetooth – Il aurait réussi à unifier les différents royaumes 22 .

Bluetooth: Cas d’utilisation Ì Ì Ì Cell phone Cordless headset mouse Data access point Internet access Câble remplacement Ad hoc networking 23 .

Nouvelles Applications 24 .

cartes de visite professionnelle 25 Ì Synchronisation automatique des Ì Opération de Proximité . carnets adresses.Synchronisation  L’utilisateur peut bénéficier de calendriers.

Ecouteur sans fil Cordless headset  L’utilisateur peut bénéficier Ì D’un dispositif d’Accès Multiple Ì Avantages du téléphone sans fil Ì L’opération mains libres 26 .

Scenarios d’utilisation: exemples Ì Points d’accès de données Ì Synchronisation Ì Ecouteur Ì Table de Conférence Ì Ordinateur sans fil Ì Echange des cartes visite professionnelle Ì Carte postale instantanée Ì Speaker phone d’ordinateur 27 .

Bluetooth Technologie 28 .

11        Ì 29 .Bluetooth: groupes de service ÌA:  – Utilisation de la bande du spectre sans licence d'utilisation (2.45 GHz) – Très bas coût de mise en place et d'utilisation – Taille réduite – Consommation électrique excessivement faible – Mode sans connexion – Possibilité de superposition avec l'IEEE 802.

Bluetooth:groupes de service Ì B : performances en augmentation  – Utilisation d'une couche MAC jusqu'à 100 Kbit/s  – Possibilité pour toutes les machines de communiquer entre elles – Possibilité de connecter au moins 16 machines – Utilisation de QoS pour autoriser certaines applications. dont la parole – Jusqu'à 10 m de portée – Temps max d'1s pour se raccorder au réseau – Passerelles avec d'autres catégories de réseaux 30        .

Bluetooth: groupes de service Ì C : introduit de nouvelles fonctionnalités importantes  pour les particuliers et les entreprises – Sécurité de la communication – Transmission de la vidéo – Possibilité de roaming (itinérance) vers un autre réseau PAN      31 .

Bluetooth: Réponse à ces objectifs
Ì Mise en place de groupements industriels

– Bluetooth – HomeRF équipements personnels

Ì Spécification ouverte de connexion sans fil entre

– Bluetooth : communication en forme de liaison radio entre 2 équipements – HomeRF : connexion des PCs avec toutes les machines de domestiques sur une portée 50 m
32

Bluetooth: technologie
La technologie Combinée avec Bluetooth pour créer des nouvelles Applications.

Source: ARC Group Bluetooth Industry Survey www.arcgroup.com

33

Bluetooth: technologie
PC cards, Cell phones, Head sets, Chip sets,…
Company Features
Toshiba, Motorola, Digianswer IBM, TDK 20 dBm (~100 m) Point-to-multipoint No Scatternet 0 dBm (~10 m) Point-to-multipoint No Scatternet 10 m user-user; 100 m user-Base Station Point-to-multipoint SW- & FW-upgradeable 10 m user-user; Point-to-point Connectivity Battery for the cell phone 10 m user-user; Point-to-point; ARM processor; USB; RFCOMM ports

Applications
File Transfer, Dial-Up Networking LAN access, Fax, … File Transfer, Dial-Up Networking LAN access, Fax, … File Transfer, Dial-Up Networking LAN access, Fax, E-mail Unconscious connection File Transfer, Dial-Up Networking LAN access, Fax, E-mail Unconscious connection Basic BT Radio stack Embedded or Host stack Programmable

Cost
169 $ --200 $ 169 $ ---

3COM

149 $

Nokia

149 $

Ericsson, Sigma

500 $ 1500$ 34

selon certaines conditions! – Pas de charges pour être membre – Il existe des règles de confidentialité pour les membres 35   – Politique de propriété intellectuelle sans licence (License free     Ì .Bluetooth SIG: Objectifs et solutions Ì But : développer des produits inter opérables Ì Solutions du SIG  – Créer une spécification sans licence pour ses membres. pour développer des produits et des logiciels utilisant la spécification Bluetooth Intellectually Property ou IP) pour les membres du SIG.

Bluetooth: Documents issue du Bluetooth SIG Ì Conçus pour promouvoir l’interopérabilité Ì 3 types de documents  – Protocoles – Profils – Documents test adoption   Ì Les documents sont confidentiels jusqu’à leur  – Licence de propriété intellectuelle : à partir de la date d’adoption 36  .

Espagne : seules 23 fréquences sont 37 . Japon.4 GHZ divisée en sous-bandes de 1 MHz • 79 canaux d'une largeur de 1 MHz • En France.5 MHz  – Cette même gamme de fréquences se retrouve dans la  plupart des réseaux sans fil utilisés dans un environnement        privé (entreprise ou personnel) – Pas de licence d'exploitation requise – Bande au-dessus de 2.Bluetooth: technologie Ì Technologie peu onéreuse  – Forte intégration des composants électroniques sur une puce unique de 9mm sur 9mm Ì Fréquences utilisées comprises entre 2400 et 2483.

Bluetooth Specifications 38 .

USB.Bluetooth Specifications Applications IP SDP RFCOMM Data Au dio L2CAP Link Manager HC I Baseband RF Single chip with RS-232. or PC card interface Ì Une description de hardware/software/protocol Ì Un cadre d’ application 39 .

Interopérabilité & Profils Ì Représente une solution pour un modèle d’utilisation Applications Ì Tranche Verticale à travers la pile de protocoles Ì Chaque dispositif Bluetooth supporte un ou plusieurs profils Protocoles Profils 40 .

2 release) Ì Accès Générique Ì Service de découverte Ì Téléphone sans fil Ì Port en Série Ì Ecouteur Ì Gestion de réseau commuté Ì Fax Ì LAN Access Ì Echange d’objets génériques Ì Transfert de fichier Ì Synchronisation 41 .Bluetooth Profils (dans la version 1.

Vue Technique 42 .

Bluetooth Radio Specification Applications IP SDP Data Au dio L2CAP Link Manager Baseband RF Co ntr ol RFCOMM 43 .

interférence Data signal x(t) spectre Récupéré data signal coût But • bandwidth plus élevée • conservation de puissance de batterie •faible coût 44 .Considerations de conception puissance Noise.

Spectres o ra di di o io ra d ra TV ce llu l S/ W FM ar AM 902 – 928 Mhz 2.725 – 5.4835 Ghz 5.4 – 2.785 Ghz ISM band LF 30kHz 10km 300kHz 1km MF 3MHz 100m HF 30MHz 10m VHF 300MHz 1m TV UHF 3GHz SHF 30GHz 1cm EHF 300GHz 100mm   10cm X rays  1 kHz 1 MHz 1 GHz infrared visible UV 1 THz 1 PHz Gamma rays 1 EHz Caractéristiques de propagation sont différentes dans chaque bande de fréquence 45 .

5 Mhz 125 Mhz 902 Mhz 928 Mhz cordless phones baby monitors Wireless LANs 2.11a HyperLan 46 .725 Ghz 5.4 Ghz 2.785 Ghz 802.Spectres radio sans licence 12cm 5cm 33cm  26 Mhz 83.4835 Ghz 802.11 Bluetooth Microwave oven 5.

Bluetooth lien radio
1Mhz . . .
12 3 79

83.5 Mhz

Ì frequency hopping spread spectrum

2402 GHz + k MHz, k=0, …, 78 r 1,600 hops per second
r

Ì GFSK (Gaussian Frequency Shift Keying) modulation
r

Débit de 1 Mb/s symbol 0 dbm (à 20dbm avec contrôle de puissance)
47

Ì Puissance de transmission
r

Concepts de base

48

Bande de base
Applications
SDP IP RFCOMM

Data
Au dio L2CAP Link Manager

Baseband RF

Co ntr ol

49

Bluetooth lien Physique Ì Lien de Point à point r r Relation entre master .slave radios peuvent fonctionner comme masters or slaves m s ÌPiconet rMaster rchaque m peut connecter 7 slaves piconet a une capacité =1 s s s Mbps rLe modèle à saut est déterminé par le master 50 .

Initialisation de Connection ÌRequête – protocole de recherche rPour se caler sur l’horloge on doit déplacer les noeuds dans la proximité • r 51 .

ÌPage – protocole de recherchche rpour r Formation de Piconet Master Active Slave Parked Slave Standby etablir les liens avec les noeuds de proximité 52 .

Bluetooth: états des terminaux
ÌStandby

– En attente de joindre un piconet ÌInquiry(reqête) – Demande à qui se connecter ÌPage – Se connecte à un canal spécifique ÌConnected – Activement sur un piconet (maître ou esclave) ÌPark(attente de connexion)/Hold(connexion suspendue) /Sniff(écoute de connexion)
Ì

53

Bluetooth: états des terminaux
Standby
h ac et D

Unconnected Standby

Ttypical=2s Inquiry Page Ttypical=0.6s Connected Ttypical=2ms Ttypical=2ms Active States Connecting States

Transmit data

Releases Address

Park

Hold

Low Power States
54

Addressing
Ì Bluetooth device address (BD_ADDR) ÌActive Member address (AM_ADDR) •
r3 r

48 bit IEEE MAC address

bits active slave address zero broadcast address

rall r r8 r

r ÌParked Member address (PM_ADDR)

bit parked slave address

55

Piconet channel f1 f2 f3 f4 f5 f6 m s1 s2 625 usec 1600 hops/sec 56 .

Multi slot packets f1 f4 f5 f6 m s1 s2 625 µsec Data rate depends on type of packet 57 .

Types de liaisons Physiques qSynchronous Connection Oriented (SCO) Link ÌAsynchronous Connection-less (ACL) Link rPolling 4slot reservation at fixed intervals 4 access method ACL SCO ACL ACL m SCO ACL SCO ACL ACL s1 s2 58 .

Types de paquets • Control r packets ID* Null Poll FHS DM1 Voice HV1 HV2 HV3 DV DM1 DM3 DM5 Data/voice packets data DH1 DH3 DH5 59 .

Bluetooth: sous catégories Ì Paquets DV (Data-Voice)  – Portent à la fois données et parole – Pour les paquets ACL avec un encodage permettant la correction des erreurs en ligne x = longueur du paquet (1. 3 ou 5) Ì Paquets DMx (Data-Medium)   Ì Paquets DHx (Data-High)  – Paquets ACL sans correction d'erreur ( débit effectif + élevé – Paquets SCO sans correction d'erreur y = type de contrôle d'erreur dans le paquet 60 Ì Paquets HVy (High-quality-Voice)  Ì Ì .

2744 bits Payload Voice No CRC No retries FEC (optional) 625 µs header Data ARQ CRC FEC (optional) master slave 61 .Format de paquet 72 bits 54 bits Access code Header 0 .

contrôle de flux.Bluetooth: format de paquet Ì 72 premiers bits  – Transport du code d'accès – Synchronisation entre les composants Bluetooth   Ì 54 bits d'en-tête (3 fois même séquence de 18 bits) :   adresse d'un membre actif du piconet. numéro de code. demande d'acquittement et contrôle d'erreur)    Ì 0 à 2745 bits de données (dont 1 zone de détection  d'erreur) 62 .

Access Code 72 bits Access code Header Payload Types <Channel Access Code (CAC): utilisé au cours de l’échange de données d’une connexion active <Device Access Code (DAC): utilisé pendant l’écoute des messages de pagination <Inquiry Access Code (IAC): utilisé aux cours des procédures de reqête < < X 63 .

3 ou 5 slots    Ì 64 .Bluetooth: techniques d’accés Ì Ì Technique temporelle synchronisée  – Temps divisé en tranches de longueur égale = slots – 1 Slot = temps de transmission élémentaire de transmission d'un paquet – 1 paquet : 1.

En-tête bits Paquet de 54 Access code Header Payload m s s s Ì Addressing Ì Ì Ì Ì Ì (3) Packet type (4) Flow control (1) 1-bit ARQ (1) Sequencing (1) HEC (8) total 18 bits Max 7 active slaves 16 packet types (some unused) Broadcast packets are not ACKed For filtering retransmitted packets Verify header integrity Encode with 1/3 FEC(Forward Error Correction) to get 54 bits 65 .

HV3) 72 bits 54 bits Access Header code 240 bits 30 bytes Payload HV1 10 bytes 20 bytes + 1/3 FEC + 2/3 FEC = 366 bits HV2 HV3 30 bytes 66 .Paquets de voix (HV1. HV2.

Paquets: DM1 et DH1 72 bits 54 bits Acces s Header code 240 bits = 366 bits 30 bytes Payload DM1 20 bytes + 2/3 FEC DH1 625 µs 30 bytes 1 2 67 .

Paquets: DM3 et DH3 72 54 bits bits Access Header code 1500 bits = 1626 bits 187 bytes Payload DM3 125 2/3 FEC DH3 1875 µs 187 1 2 3 4 68 .

Paquets : DM5 et DH5 72 54 bits bits Acce ss Header Code 2744 bits = 2870 bits 343 bytes Payload DM5 228 2/3 FEC DH5 3125 µs 343 625 µs 1 2 3 4 5 6 69 .

Types de paquets de données   DM1 DM3 2/3 FEC DM5 No FEC DH1 DH3 DH5 70 .

Inter piconet communication Cordless headset mouse Cordless headset Cell phone Cell phone Cell phone Cordless headset 71 .

Bluetooth: débit Ì ÌLa communication à l'intérieur d'un piconet peut atteindre près de 1 Mbit/s ÌIl peut y avoir 8 terminaux – La vitesse effective diminue rapidement en fonction du nombre de terminaux connectés dans une même picocellule – Un maître peut accélérer sa communication en travaillant avec 2 esclaves et en utilisant des fréquences différentes Ì 72 .

Bluetooth: communication Ì Ì Débit d'une liaison entre 2 machines  – jusqu'à 433.9 Kbit/s pour une communication bidirectionnelle (full-duplex) – 723.2 Kbit/s et 57.6 Kbit/s pour une communication asymétrique – Synchrone ou SCO (Synchronous Connection-Oriented link) • Permet un débit synchrone de 64 Kbit/s • OK pour la parole téléphonique avec une garantie de service – Asynchrone ou ACL (Asynchronous Connection-Less link)73    Ì Communication     .

8-bits)  Ì 74 . 3-bits) – Parked Member Address (PMA.Bluetooth: fonctionnement piconet  Ì Tous les terminanux d’un piconets “sautent” en même temps  – Pour former un piconet : le maître fournit à ses esclaves son horloge et son identifiant de terminal(ID machine) • Le saut décidée par la machine ID(48-bit) • La phase de saut est déterminée par l’horloge   Ì Les terminaux qui n’ont pas rejoint le piconet sont en standby Ì Adressage du Piconet  – Active Member Address (AMA.

Scatternet 75 .

Baseband: Résumé Device 1 L2CAP Device 2 L2CA P LM P Baseban d Data link LM P Baseban d Physical Ì Sauts de fréquence Ì Requête et paging de la machine Ì 2 types de liaisons: SCO et ACL Ì Types multiple de paquets (multiple débits avec ou sans FEC) 76 .

Protocole de gestion de Liaison Applications IP SDP Data Au dio L2CAP Link Manager Co ntr ol RFCOMM Initialisation et gestion des connections Baseband LMP Baseband RF • gestion de Piconet • configuration de Lien • Sécurité 77 .

Paging Hold. Park) rm s s Master s respon se Slave re q 78 .Gestion de Piconet Ì Attachement et détachement slaves Ì Commutation de Master-slave Ì Etablissement des liens SCO Ì Manipulation des modes de basse puissance ( Sniff.

Bluetooth: Fonctions de gestion Ì Système de gestion nécessaire dans un piconet  – Fonctions classiques de mise en œuvre des communications – Processus de gestion des liaisons • Procédures d'identification • Négociation des paramètres d'authentification • Configuration de la liaison : définition des paramètres de fonctionnement • Processus de gestion effectué par l'échange de requêtes réponses entre les 2 extrémités de la 79         .

Low power mode (hold) Hold offset Slave Hold duration Master 80 .

Lowoffset power mode (Sniff) Sniff Sniff duration Slave Sniff period Master ÌRéduction de trafic à des intervalles périodiques de disponibilité 81 .

Low power mode (Park) Slave Beacon instant Master Beacon interval ÌEconomie de puissance + maintien plus de 7 slaves par piconet ÌRenoncez à l'adresse active de membre. encore maintien de synchronisation ÌCommunication via des messages broadcast LMP 82 .

Etablissement de Connection & Sécurité Ì Buts r Accès Authentifié • Acceptation seulement des connections provenant des dispositifs authentifiés r Communication privée • empêcher l’écoute clandestine Master Paging LMP_host_conn_ req LMP Accepted Security procedure LMP_setup_compl ete LMP_setup_compl ete r • r 83 Slave .

Authentification Ì Authentification est basée sur une clef de  lien (128 bit partagé entre 2 dispositifs) r challenge Verifier response accepted r Link key Link key 84 Claimant .

Pairing (key distribution) Ì Pairing est un processus d’établissement un canal secret de confiance entre deux dispositifs(construction de la clef d’initialisation Kinit ) unique ou plusieurs clefs Verifier challenge response Kinit accepted Ì Kinit est alors utilisée pour distribuer une clef PIN r + Claimant address Random number Random number Claimant PIN + Claimant address Random number Ì Kinit 85 .

Bluetooth: 3 niveaux de sécurité Ì Ì 1er niveau : Pas de gestion de sécurité Ì 2e niveau : Sécurité à l'échelon applicatif  – Processus d'identification lors de l'accès au service – Processus d'authentification – Chiffrement à l'aide de clés privées Ì 3e niveau : sécurité plus importante   Ì 86 .

Bluetooth: Sécurité Ì Ì Sécurité : élément important dans les systèmes de liaison   radio – Émission diffusée : potentiellement captée par les récepteur           environnants – Mécanismes d'authentification et de chiffrement au niveau MAC • Programme automatique dans les terminaux Bluetooth : génération de clés par session • Utilisation du numéro d'identité du terminal + clé privée et générateur aléatoire interne à la puce Bluetooth : numéro tiré pour chiffrer les données à transmettre • Gestion des clés prise en charge par l'utilisateur sur les 87 terminaux qui doivent s'interconnecter .

Protocole Link Manager: résumé Device 1 L2CAP Device 2 L2CA P LM P Baseban d LM P Baseban d Data link Physical Ì Gestion de Piconet Ì Configuration de lien Modes de basse puissance r QoS r Sélection de type de paquet r Ì 88 .

L2CAP Applications IP SDP RFCOMM Logical Link Control and Adaptation Protocol Data Au dio L2CAP Link Manager L2CAP fournit Baseband RF •multiplexage •Segmentation et Re-assemblage •négociation de la Qualité de service 89 .

liaison asynchrone Baseband •paquet de Baseband est très petit (17 min.pourquoi la baseband est insuffisante IP RFCOM M IP RFCOM M MTU Multiplexing demultiplexing fiable*. 339 max) •pas de champ pour l’id protocol dans l’en-tête baseband header 90 . contrôle de flow in-sequence.

dans-ordre. pas intégrité fiable*.Besoin d’une couche d’encapsulation multiprotocoles RFCOM IP RFCOM M IP M non fiable. liaison ACL Caractéristiques désirées •multiplexage •Segmentation et re-assemblage •Quality of service Au sujet de ce qui •Fiabilité? •Mode Connecté ou non connecté? •contrôle d’intégrité? 91 . flow controlé.

Segmentation et reassemblage Length Payload Paquets Baseband start of L2CAP CRC CRC continuation of L2CAP CRC continuation of L2CAP •difficulté de traiter les nouvelles commandes ou pertes •mixage des multiples fragments de L2CAP fragments n’est pas permis •Si le début de paquet L2CAP n’est pas acquitté. le reste sera écarté min MTU = 48 672 default 92 .

Multiplexage et Démultiplexage IP RFCOM M Circuit ou mode connecté ? IP RFCOM M L2CAP est orienté connecté •Baseband est basée sur le polling •Efficacité de la Bandwidth .Garder l’état de chaque paquet contre son maintien aux extrémités • Capacités du besoin pour la configuration logique de lien -MTU -Fiabilité (option d’arrêt par fraction) -QoS (négociation des paramètres token bucket ) 93 .

Canaux L2CAP Length CID Payload signaling channel 01 data channel 01 CID Slave #1 01 CID CID 01 CID CID master Slave #3 CID CID 01 Canal de signalisation pour 1) établissement de connection 2) configuration de canal 3) disconnection CID 01 Slave #2 94 .

QoS fiabilité Data transfer L2CAP_ConfigRsp L2CAP_ConfigReq L2CAP_ConfigRsp Termination L2CAP_DisconnectReq L2CAP_DisconnectRsp 95 .L2CAP connection: un exemple Initiator Establishment L2CAP_ConnectRe q L2CAP_ConnectRsp L2CAP_ConfigReq Target Configuration MTU.

96 .L2CAP Format de Paquet (non Connecté) 2 2+ 0 – 64K 2 Length DCID PSM Payload Pas entièrement développé encore.

L2CAP: Résumé Contraintes de conception: <Simplicité <Une basse overhead <Calcul et mémorisation Limités <Efficacité de puissance Supposition sur la couche basse Ì fiable. best effort Ì Pas de duplication Ì Full duplex Service fournit à la couche haute <Protocole de multiplexage et démultiplexage <MTU plus grande que baseband <Communication Point to point < < 97 . livraison des fragments dans l’ordre Ì Contrôle d’intégrité de chaque fragment Ì Asynchrone. lien point to point.

Bluetooth Service Discovery Protocol Applications IP SDP RFCOMM Data Au dio L2CAP Link Manager Baseband RF 98 .

Exemple d’utilisation de SDP Ì Etablir la connection L2CAP avec le dispositif distant r r Ì Question pour des services Chercher la classe du service spécifique browse pour des services Ì Rechercher les attributs qui détaillent comment se relier au service Ì Etablir une connection séparée (non-SDP) pour utiliser le service  99 .

Serial Port Emulation using RFCOMM Applications IP SDP RFCOMM Data Au dio L2CAP Link Manager Baseband RF Emulation d’un port série sur un lien orienté paquet •Similaire à HDLC •Pour supporter l’héritage des apps • 100 .

CTS. délivrance fiable de flow en série contrôle des signaux: RTS.Serial line emulation over packet based MAC RFCOMM RFCOMM L2CAP L2CAP Ì Considerations de conception r Encadrement: rassembler une série de bits dans des octets et subdiviser en paquets transport: en séquence. … 101 r r .

IP over Bluetooth V 1.0 Applications IP SDP RFCOMM Data Au dio L2CAP Link Manager BUTS Ì Accès Internet utilisant des “cell phones” Baseband RF Ì Connection des PDA & des ordinateurs portables à Internet via des points d’accès LAN 102 .

Profil de point d’accès LAN IP Access Point PPP RFCOMM L2CAP Baseband On utilise PPP Sécurité Authentification Contrôle d’accès Efficacité Compression de l’en-tête et données Auto configuration Abaisser le niveau de déploiement 103 .

IP over Bluetooth v 1.1: BNEP Access Point IP Bluetooth Network Encapsulation Protocol (BNEP) fournit une emulation d’ Ethernet sur L2CAP •BNEP définit •Un format de trame qui inclut des adresses MAC IEEE 48 bits •Une méthode pour encapsuler les trames BNEP utilisant L2CAP •Option pour compresser des en têtes des champs header pour conserver l’espace •Messages de contrôle pour activer le filtrage au point d’accès BNEP L2CAP Baseband 104 .

DHCP. caractéristiques: Ìdivision entre les spécifications de Bluetooth et IP ÌIP et la gestion des applications réseaux IP travailleront comme (e.Protocole BNEP But? Créer un environement broadcast pour IP dans un Scatternet bluetooth. ARP) ÌAd-hoc.g. routage à travers les scatternets peut être appliqué 105 . (notion de formation et maintenance piconet/scatternet) de IP et les couches au dessus.

Là où dans la pile de Bluetooth ? Applications Applications TCP / UDP TCP / UDP IP BNEP Host Controller Interface IP PPP RFCOMM L2CAP LMP Baseband Bluetooth Radio SDP 106 .

ÌTravail continu de l’ IETF pour permettre la Le besoin d’un bon support IP pour bluetooth “configuration zéro” rObtenir rUne les protocoles d'Internet adaptés "au consommateur moyen" bonne Adaptation au marché Jini ÌDécouverte de service basé sur IP rUPnP. ÌLa gestion de réseau IP est crucial pour le succès de Bluetooth! ÌLa solution PPP/RFCOMM n’est pas la bien 107 .

Bluetooth Networking: A Layer 2 Support IP Ethernet-like broadcast segment slave 3 slave 1 master slave 4 slave 5 master Bluetooth slave 2 108 .

Bluetooth Ad Hoc Personal Area Networks Ì PANs prolonge l’internet à l’utilisateur de domaine personel! 109 .

3G. DSL) 110 .Bluetooth PANs Ì Réseaux 3G donnera un accès Internet aux PANS Ì PANs produiront plus de trafic qu’un seul dispositif! Ì Utilise une agrégation des réseaux d’accès (WLAN.

.PAN pour l’accès de 3G : le GPRS exemple. GM SC B TS G PR S/U M TS H LR MS TE PAN O ther GPR S Operator BG Bluetooth B ackbone N etw ork IP DNS R outer Internet PTM -SC B SC M SC /VLR PSTN Netw ork FW Corporate Netw ork ISP N etw ork D NS SG SN GG SN R AS R AD IU S DHCP 111 ..

.ou mobile phone comme un a routeur? r r “premier routeur” pour dispositif PAN 112 .. il est vu en tant qu’un noeud avec beaucoup d’adresses r Ì ... r Contexte de conversion DHCP-PDP pour distribuer des adresses IP De coté réseau.1X (Port Based Network Access Control) the “Ethernet way” Ì GPRS fournit une adresse IP par “PDP context” Ì Mobile phone comme fonction d’interactions.Accès GPRS ... Ì Sécurité dans IEEE 802.

Ì Permet la gestion de réseau spontanée  IP Bluetooth Networking: Conclusions Entre les utilisateurs.. r Ì principalement des réseaux ad hoc de petites tailles r Résoudre des problèmes personnels r Complexité limitée et risque de sécurité Ì La capacité de PANs! r Donne une extension naturelle de l’Internet dans le PAN via 3G 113 ... r Et les combinaisons ente machines et utilisateurs.La gestion de Bluetooth IP ouvre de nouvelles possibilités. r Entres les machines..

Bluetooth Marché courant Perspectives 114 .

Bluetooth: dispositifs Ì Nombre prévisinnel de dispositifs BT à être en service Globalement d’ici 2006.arcgroup.com 115 . Source: ARC Group Bluetooth Industry Survey www.

Bluetooth: Fonctions de gestion Ì Système de gestion nécessaire dans un piconet  – Fonctions classiques de mise en œuvre des communications – Processus de gestion des liaisons • Procédures d'identification • Négociation des paramètres d'authentification • Configuration de la liaison : définition des paramètres de fonctionnement • Processus de gestion effectué par l'échange de requêtes réponses entre les 2 extrémités de la liaison 116         Ì Ì .

Bluetooth: perspectives Ì Depuis 2001 : première génération de spécifications  Bluetooth Ì Principal reproche : vitesse relativement limitée Ì transmissions  – Full-duplex : échange dans chaque sens effectué à 500 Kbit/s : insuffisant pour la transmission de la vidéo en temps réel – Version 2.0 : débit total de 10 Mbit/s par liaison  Ì Ì 117 .

11     Ì 118 .4 GHz. tel que le réseau IEEE 802.Bluetooth : perspectives Ì Ì Interface radio + performance Ì Améliorations concernant  – la mise en route de la liaison – La possibilité de handover – Meilleure coexistence avec les autres réseaux utilisant la même fréquence de 2.

Bluetooth: perspectives Ì Point positif : mise en place de nouveaux sous-groupes de          travail de l'IEEE 802. échange de vidéo .15 pour normaliser l'exploitation de Bluetooth dans différents contextes – Groupe PAN : utilisation d'IP dans Bluetooth – Groupe HID (Human Interface Devices) : communication entre les différents éléments d'un PC – Groupe Printing : connexion vers une imprimante – Groupe Still Image : transmission et traitement d'images – Groupe ESPD (Extended Service Discovery Profiles) : découverte des protocoles environnants – Groupe Car Profile : communications à l'intérieur d'une voiture – Groupe AV(Audio/Vidéo) : transport de parole de bonne 119 qualité. de CD audio.

Plan 1 Introduction 2 Bluetooth 3 HomeRF: Home Radio Frequency 4 HiperLan 5 Wifi 120 .

4-2. Siemens. Hewlett Packard.11 et Bluetooth  – Bande des 2. 3 WPAN HomeRF: Home Radio Frequency Ì Environnement domotique  – Communication complète entre les machines et terminaux des maisons et l'Internet Ì Origine : association d'industriels  – Intel.5 GHz  – Ces 3 normes peuvent cohabiter grâce aux techniques de 121 codage et de sauts de fréquence . mais aussi les terminaux téléphoniques de type DECT  – Digital Enhanced Cordless Telecommunications  – Équipements reliés à une base centrale Ì Utilisation des mêmes fréquences que l'IEEE 802. Motorola et Compaq Ì Permet de relier des PC portables ou fixes.

données. IP type IP Ì Reprend la norme de téléphonie insérée dans un réseau de  – HomeRF se place dans le registre des réseaux multimédias voix.11. IEEE 802.11 et Bluetooth v2 122 Ì Débit : 1. images – 2e génération : 10 Mbit/s – En compétition avec IEEE 802.6 Mbit/s    .Ì SWAP : Shared Wireless Access Protocol  WPAN HomeRF: protocoles de communication – Tient de plusieurs normes connues : DECT.

visioconférence Pour la partie informatique : normes de l'Ethernet mobile – CSMA/CA Association TDMA et CSMA – Propriétés nouvelles Possibilité de suspendre l'émission radio des stations de base qui n'ont pas de connexions actives 123 .WPAN HomeRF: technique d’accès Ì En partie la technique d'accès du DECT : TDMA  Ì  Ì  Ì  Ì  – Time division Multiple Access Possibilité de transmettre des données synchrones – Voix téléphonique.

Bluetooth)  – Possibilité de superposer plusieurs réseaux HomeRF Bluetooth et 802.WPAN HomeRF: techniques d’accès Ì Technique de sauts de fréquence (id. reposant sur un algorithme à clé privée de 256 bits 124  .11 Ì Mêmes solutions pour les problèmes de sécurité que  – Cryptage des données par WEP (Wireless Encryption Privacy).

pour un utilisateur seul branché sur un accès Internet via la station de base Ì HomeRF permet d'adresser  – 127 nœuds sur un réseau  – 6 liaisons voix simultanées  125 .6 Mbit/s  – Les techniques d'accès (en particulier CSMA/CA) limitent le débit réel qui traverse l'interface air  – Pas + de 1 Mbit/s pour des données informatiques.WPAN HomeRF: topologie Ì 1 cellule où la station de base est à – de 50 m des terminaux  – Réseau domotique couvrant la surface d'une maison Ì Débit : 1.

11  – Réseaux câblés  – Réseaux EDF Ì Comme Bluetooth. HomeRF tient compte à la fois des données informatiques et de la parole téléphonique  – IEEE 802.11 : uniquement monde de l'informatique Ì Bluetooth : avantage marketing  – Soutenu par plusieurs milliers de constructeurs Ì une centaine pour HomeRF… 126 .WPAN HomeRF: conclusions Ì Concurrents nombreux  – Bluetooth  – IEEE 802.

Plan  1 Introduction 2 Bluetooth 3 HomeRF: Home Radio Frequency 4 HiperLan 5 Wifi     127 .

dans le cadre des réseaux ad hoc 128 – Terminaux utilisés comme relais .4 WLAN HiperLAN: Introduction  Ì Réseaux sans fil présentés précédemment : en cours de            déploiement sur une grande échelle • D'autres solutions sont sur le point d'apparaître sur le marché • Études effectuées à l'ETSI (European Telecommunication Standards Institute) – Propositions HiperLAN (High Performance Local Area Network) • Groupe de travail IEEE 802.11a – Nouvelle génération de réseau Ethernet mobile • HiperLAN et IEEE 802.11a permettent la communication directe de mobile à mobile.

5  – Puissance des émissions : environ 1 W – Code correcteur d'erreur pour obtenir une qualité de transport comparable à celle obtenue dans un réseau local 129   .WLAN HiperLAN Ì Proposition européenne issue de l'ETSI Ì But : créer des environnements sans fil à haut débit  – Environnements flexibles – Permettant un fonctionnement ad hoc : communication de mobile à mobile en transitant par des mobiles intermédiaires canaux indépendants autorisent 5 porteuses en parallèle  Ì Sur la bande passante affectée au réseau HiperLAN.

Ì HiperLAN Type 1  WLAN HiperLAN: Famille HiperLAN – À l'intérieur des bâtiments sur des distances d'environ 50 m par borne – Déplacement des utilisateurs < 10 m/s – Bande de fréquences entre 5.3 GHz – Interfaces conventionnelles pouvant être utilisées par les LANs sans fil Famille HiperLAN    130 .1 et 5.

5 Mbit/s – Déplacement des terminaux < 10 m/s – Accéder aux réseaux ATM et satisfaire aux interfaces ATM correspondantes    Ì Pouvoir implémenter les classes de services Ì Permettre le support d'applications isochrones  131 .Ì HiperLAN Type 2 ou HiperLAN 2  WLAN HiperLAN: Famille HiperLAN – Distance par borne étendue à 200 m – Débit : 23.

Ì HiperLAN 3 ou HiperAccess  WLAN HiperLAN : Famille HiperLAN – Boucle locale radio ou WLL (Wireless Local Loop)  – Réseaux de diffusion : permet le point à multipoint. avec des terminaux ne sortant pas de leur cellule  – Distance entre stations < 5 km  – Interfaces ATM privilégiées Ì Permettre l'adoption des classes de service et des qualités de service associées  – Débit supérieur à 20 Mbit/s par utilisateur 132 .

car la bande de fréquences situées entre 17.2 et 17.3 GHz 133  .WLAN HiperLAN: Famille HiperLAN Ì HiperLAN 4 ou HiperLink  – Marché des liaisons fixes entre 2 points – Remplacer les liaisons ATM sur des distances de 150 à 200 m Mbit/s  Ì débit compatible avec les normes de l'ATM : 155 Ì Classes de service ATM proposées  – Antenne directionnelle.

WLAN HiperLAN: Catégories de réseaux 134 .

WLAN HiperLAN : Norme Physique Ì Couche physique  quasiment identique à IEEE 802.11 : Ethernet)  Ì Couches MAC    135 .11a différentes (IEEE 802.

WLAN HiperLAN : Couche physique Ì Bande de fréquences 5150 MHz – 5300 MHz chaque porteuse Ì Fréquence nominale de 136 .

1 et 2 : porteuses « par défaut »  – Bande passante de chaque canal : 23 MHz Ì Technique permettant d'atteindre 23.5 Mbit/s  consomme beaucoup d'énergie électrique  – Pose problème pour les terminaux mobiles  – 2 modes de travail définis Ì LBR-HBR data burst (Low Bit Rate-High Bit Rate data  burst)  – Petites trames de 496 bits. regroupées dans des blocs  de 47 trames max Ì LBR data burst  137 .WLAN HiperLAN: Couche physique Ì HiperLAN utilise 5 porteuses – Porteuses 0.

WLAN HiperLAN:  mesure (CCA:Clear Ì Mesure de la puissance du signal reçu Channel Assessment) et modulation – Seuil utilisé pour déterminer si le canal est libre ou non – Gaussian Minimum Shift Keying – Modulation constante : amplitude constante – Frequency Shift Keying 138 Ì Transmission haut débit : GMSK   Ì Transmission bas débit : FSK   .

qui gère les problèmes liés au canal hertzien – Sous-couche MAC :Partie logique + Mise en forme de la trame + Routage interne + Algorithmes de confidentialité + Gestion de priorité pour assurer une qualité de service         139 .Ì Couche MAC divisée en 2 parties   WLAN HiperLAN: Technique d'accès à l'interface radio – Sous-couche CAC : Channel Access Control Partie physique de la technique d'accès Contient toute la partie transmission et réception.

selon qu’il est libre ou occupé – Le niveau de priorité de la tentative.WLAN HiperLAN: Couche CAC : Channel Access and Control Ì La couche CAC définit  – l’accès à un canal. si la contention est nécessaire – Non-preemptive Priority Multiple Access – Priorités – Contention – Transmission 140   Ì La couche CAC implémente le mécanisme NPMA  Ì 3 étapes :     .

WLAN HiperLAN : Technique d'accès à l'interface radio  Ì Adaptation du CSMA/CD. appelée EY-NPMA – Elimination-Yield-None Preemptive Priority Multiple Access – Utilise les 5 canaux avec des ordres de priorité canaux selon un ordre dépendant de leur priorité contention sur des tranches de temps préétablies  Ì Dans un 1er temps. la station essaie d'accéder aux  Ì Collisions potentielles détruites par une technique de  Ì En cas de succès. la transmission s'effectue  141 .

la transmission est retardée jusqu’au prochain cycle d’accès au canal  Sinon le CAC commence sa transmission Ì Transmission  142 – Transmission des données .Ì Priorités  WLAN HiperLAN: 3 étapes – Sélection des transmissions de données ayant les plus fortes priorités pour l’accès au canal  – La priorité est basée sur la durée de vie résiduelle du paquet et la priorité de l’utilisateur Ì Contention  – Compétition entre les CAC de même priorité  – Transmission d’un signal par le CAC  – Écoute du canal à la fin de la transmission Ì Si quelqu’un d’autre transmet.

WLAN HiperLAN: Ì Accès en 3 phases :  Technique d'accès EY- NPMA ( Elimination-Yield-None Preemptive Priority Multiple Access) – Détection des priorités – Contention : permet à une seule station d'émettre – Transmission : envoie les trames sur le support hertzien    143 .

WLAN HiperLAN: MAC Ì Définit les protocoles pour :  – L’économie d’énergie – La sécurité – Le routage multi-sauts – Service de transfert de données vers les couches supérieures    144 .

WLAN HiperLAN: MAC/topologie Ì HiperLAN 1 supporte 2 topologies  – Infrastructure + Chaque terminal sélectionne 1 voisin pour être son transmetteur + Envoie tout son trafic vers le transmetteur (Forwarder) – Ad hoc + Il n’y a pas de contrôleur de ce type + Chaque terminal communique directement avec 145         .

WLAN HiperLAN: MAC/priorité Ì IEEE 802.11 : priorité incluse dans les IFS  – Inter-Frame Space – Priorité fixée – Les priorités pour l’accès au canal sont affectées dynamiquement aux paquets – 2 paramètres utilisés pour calculer ces priorités + Durée de vie du paquet (Packet Lifetime) + Priorité de l’utilisateur – La durée de vie du paquet est mise à jour constamment  Ì HiperLAN       Ì La priorité d’un paquet augmente dans le temps  146 .

WLAN HiperLAN: Routage multisauts Ì HiperLAN utilise un message « Hello » pour découvrir le voisinage  – Neighborhood Discovery – Envoi périodique d’un message Hello à ses voisins réseau HiperLAN en utilisant ces informations  Ì Le Forwarder construit une carte complète du  – Il peut alors décider du prochain nœud à qui il doit envoyer les paquets 147 .

WLAN HiperLAN:économie d’énergie Ì Les terminaux mobiles peuvent s’accorder sur des paternes de réveil  – Ex : réveils périodiques pour recevoir des données Ì Certains nœuds du réseau doivent être capables  – de stocker les données destinées aux terminaux endormis  – De leur envoyer les données au bon moment Ì Fonctionnalités effectuées par 2 rôles :  – P-saver  • Terminal en mode d’économie d’énergie  • Diffuse à ses voisins sa paterne de réveil  – P-supporter  • Voisin du P-saver 148  • Retarde la transmission des paquets vers le P-saver .

2422 bits max Ì Adresses reprises de l'Ethernet  – Adresses MAC sur 6 octets Ì Numéro de constructeur sur 3 octets Ì Numéro de série sur 3 octets Ì 2 primitives de service de liaison  – HC-UNITDATA.req : pour l'envoi des données – HC-UNITDATA.ind : pour la réception des données 149    .WLAN HiperLAN: Trame Ì Longueur variable.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful