ARGENTINE

Caractéristiques
Capitale : Buenos Aires Population : 41 millions Superficie : 2 780 400 km2 Langues : espagnol (off.), guarani, quechua guarani, aymara, mapudungun. aymara, mapudungun. Monnaie : peso (1$ USD = 4 pesos) Espérance de vie : 76 ans PIB : 596 milliard $ (24e rang mondiale) mondiale) Politique: Politique: république fédérale (23 provinces, 1 territoire national, 1 district fédéral)

ECONOMIE
PIB (2010) : 596 milliards $ (24e rang mondiale) PIB/habitant : 14 700$ (vs Canada 39 600$) Taux de croissance économique : 7.5% Taux d·inflation : 22% Riche en ressources naturelle (étain, fer, uranium, «) Main d·oeuvre très qualifié d·oeuvre Forte exportation d·agriculture (ex: 3e exportateur mondiale de céréales et 5e en maïs)

Caractéristiques du PIB
Agriculture représente 8.5% Industrie :31.6% Services : 59.8%

Croissance économique après la crise de 2001

Moyenne croissance: croissance: 7.5%

Comparaison avec quelques pays latino-américain

Commerce international
Exportation : - Produits agricoles : 47% (blé, sucre, blé, sucre, maïs, maïs, «) - Produits manufacturés : 33% (machineries, «) Pétrole et produits miniers : 20% (fer, etain,«) fer, etain,«) Importation :

- Produits agricoles : 4% - Produits manufacturés : 87% - Pétrole et produits miniers : 9%

Système politique
république fédérale formée de 23 provinces, 1 territoire national et 1 district fédéral Constitution garantit la séparation des pouvoirs entre l'exécutif, le législatif et le judiciaire

Pouvoir judiciaire: judiciaire: Réparti entre tribunaux

Partis politiques
Parti Justicialiste

Union Civique Radical

Front pour la Victoire

Parti Justicialiste
Fondation : 1947 Idéologie : Péronisme (Nationalisme ² populisme autoritaire) autoritaire)

Fondateur : general Juan Domingo Peron

Représentation chambre députés : 14.50%

Front pour la Victoire
Fondation: Fondation: 2003

Idéologie : Social-démocrate ; Péronisme Social-

Fondateur : Néstor Kirchner

Représentation chambre députés: 8.80% députés:

Union Civique Radical
Fondation : 1891

Idéologie : Social-démocrate ; social-libéral Socialsocial-

Fondateur : Bartolomé Mitre

Représentation chambre députés : 3.30%

L'économie
Entre 1880 et les années 1920, l'arrivée massive d'immigrants 1920, européens 


En 1913, apogée économique 1913, approvisionnant le monde en 

Puissance sud-américaine, sudcéréales, en laine et en viande 

Les années 1930, la Grande Dépression. . 1930, Dépression.

Des années 1950 au coup d'État de 1976
À partir des années 1950, la situation économique se 1950, dégrade avec la baisse des exportations et la chute des cours des prix agricoles. agricoles. 


La récession économique et l'inflation marquent les années 1960. 1960. 

Les militaires bloquent les salaires de 1967 à 1970, date à 1970, laquelle ils sont grignotés par l'inflation

Du coup d'État de 1976 à la transition démocratique (1983)
Le ministre de l'Économie José Alfredo Martínez de Hoz (en) (1976-1981) surévalue le peso, 1976-1981) 

L'Argentine a accumulé à la fin des années 1980 une externe 


dette

L'inflation atteignait 200 % par mois et la production avait considérablement chuté. chuté. 

Du gouvernement Menem: Menem (PJ) décida d'ancrer le peso Menem: argentin au dollar américain

Le gouvernement De la Rua
Il met fin à la convertibilité et impose le corralito (limitations importante des retraits bancaires)dans un contexte de crise économique et financière importante, qui conduit au Cacerolazo du 19 et 20 décembre 2001, 2001, qui le force à la démission 

Entre 1998 et 2002, la situation économique en Argentine empire de jour en 2002, jour. jour. 

Crise économique argentine 2001 

Dévaluer le peso n'est pas possible car tous les comptes sont libellés dans la double monnaie dollar et peso 

Le FMI exige des réductions de dépenses publiques drastiques et en fait organise une véritable déflation en contrepartie de l'apport de plusieurs milliards de dollars 

En 1999 l'Argentine connait malgré cela une récession

Le chômage augmente, ce qui engendra de plus en plus de protestations et de manifestations de chômeurs 

L'État émet des reconnaissances de dettes appelées LECOP. Jusqu'à 80% du LECOP. 80% salaire finira par être versé de cette façon et près de 50 % de la masse salariale totale sera libellé dans ces papiers. papiers. 

L'explosion finale
Le ministre de l'économie Domingo Cavallo annonça le 1er décembre 2001, la mise en place du corralito, qui limitait les 2001, corralito, retraits bancaires à 250 pesos par semaine et interdisait tout envoie de fonds à l'extérieur. l'extérieur. 


Le corralito aggrava la crise de confiance, en Argentine comme à l'étranger, et provoqua la colère de la classe moyenne Cette crise sociale poussa Cavallo à démissionner, imité, quelques jours plus tard, par le président Fernando de la Rúa. Rúa. 

Chiffres clés
* La dette publique a dépassé les 140 milliards de dollars. dollars.
* Les quatre années de récession ont conduit à un recul de 21 % du PIB entre 1998 et 2001. 2001. * Au plus fort de la crise, le taux de pauvreté a atteint 57 % (2002)« 2002) * «et le taux de chômage 23 %. * Cinq présidents se sont succédé à la tête du pays en un peu plus d'un an. an.

La culture

Le prix nobel
CARLOS SAAVEDRA LAMAS

Prix Nobel de la Paix 1936 Intervention conflit Bolivie-Paraguay

BERNARDO ALBERTO HOUSSAY Prix nobel de physiologie 1947 découverte du rôle de l'hormone hypophyse

ADOLFO PÉREZ ESQUIVEL Prix Nobel de la Paix 1980

droits de l'homme basée uniquement sur des moyens non violents à travers le Service Paix et Justice Organisation depuis 1974

LUIS FEDERICO LELOIR Prix Nobel de chimie en 1970 pour ses travaux en biochimie à découvrir nucléotides de sucre et leur rôle dans la biosynthèse des hydrates de carbone.

CÉSAR MILSTEIN Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1984 pour le développement de la technologie des hybridomes pour la production d'anticorps monoclonaux

Musique

Le tango

Literature

- Le folklore - Danse : Carnavalito, chamamé, jota, malambo Musiciens :

Mafalda

- Le rock national

Cinéma Oscar

Films engagés

La fuite

Artistes exilés

Chansons censurées 

CHACARERA DEL EXPEDIENTE Cuchi leguizamón ME GUSTA ESE TAJO Spinetta CHAMARRITA DE LOS MILICOS Zitarrosa TRIUNFO AGRARIO tejada gomez e isella TE RECUERDO AMANDA Victor jara VIERNES 3 AM Charly garcia CANCION DE AMOR PARA FRANCISCA Leon gieco      

La coupe du monde : 1978-1986-1992

«El mate»

Nourriture

Immigration 

Epoque coloniale : amerindienne-espagnol. amerindienne«Gaucho», «criollo», «mestice». Africains. «criollo», «mestice». Juifs époque de la monarquie et dans le genocide. genocide. Grande bague d'immigration européenne(1880européenne(18801950) en 1856 : suisses, français, allemagnes 2ème guerre mondiale : italiens et espagnols. 35% de la population est descendant des italiens   

Attentats 
 

Attentat contre l'ambassade d'Israël en Argentine : Le 17 mars 1992 29 morts et 242 blessés. 

Attentat de l'AMIA : 18 juillet 1994 faisant 84 morts et 230 blessés à Buenos Aires. L'Argentine abrite en 2006 la plus importante communauté juive d'Amérique latine avec 244 000 personnes.

Les Argentins autochtones

INSTABILITÉ POLITIQUE ET TRANSITION DÉMOCRATIQUE EN ARGENTINE

(1930-1976)

Les coups d·États militaires
Retour du pouvoir aux mains des militaires

Le début d·une série de coups d·états

Impact de la crise des années 1930

Effervescence des organisations fascistes

Coups d·états militaires
‡ Une politique étrangère indécise et controversée durant la 2nde guerre mondiale ‡ Coup d·état d·Arturo Rawson, suivi d·un coup d·état du général Juan Domingo Perón, qui veut empêcher une guerre avec l·Allemagne. [years] ‡ Affiliation officielle avec les Alliés, mais Perón accueille des dissidents allemands en Argentine ‡ 27 mars 1945: accord de Chapultepec

L·ère Perón
Perón: une figure symbolique qui écoute les plaidoyers du peuple, promet réformes vigoureuses et redistribution des terres

Gagne les élections présidentielles avec une grande majorité (56%) avec le soutien de son épouse Eva Perón (assignée au ministère du Travail et des Affaires Sociales)

Justicialisme de Perón: populisme, catholicisme, neutralité, nationalisme et répression

L·ère Perón
Critique du régime de plus en plus totalitaire et répressif de Perón par presse d·opposition et les partis

Il emprisonne les «dissidents» et interdit la liberté de presse

Mars 1949: nouvelle constitution et en 1951, nouvelle victoire de Perón et du parti péroniste dans la Chambre des députés (135 sur 149 sieges)

L·ère Perón
‡ 1953: malgré renouveau d·une stabilité économique et commerciale grâce a de nouveaux échanges commerciaux, pression politique de l·extérieur (États-Unis) et de (Étatsl·intérieur (perd le support de l·armée et Église) ‡ Putsch militaire en septembre 1955 force Perón a quitter le pouvoir et de se réfugier au Paraguay puis en Espagne

1955-1973: l·instabilité politique
Eduardo Leonardi devient président pour seulement 2 mois; a son tour renversé par PEA qui annule constitution de 1949 et rétablit la charte de 1853 1956: révolte péroniste Succession de partis et élection de Frondizi a la présidence

1955-1973: l·instabilité politique
Stabilité économique malgré agitations ouvrières et augmentation du coût de vie Popularité de Frondizi chute, perd les élections en 1963, remplace par Arturo Illia. Mais le ping-pong entre démocratie et autoritarisme pingcontinue avec le retour des militaires au pouvoir

Étapes de 1966 à 1996
On distinguera quatre étapes majeures à partir de 1966:
Le retour de Perón avec les militaires. La période de dictature de 1976 à 1983. Le retour à la démocratie: 1983-1996. 1983Démocratie mais instabilité politique de 1996 à 2010?

1) Le retour de Perón
Instabilité politique: plusieurs présidents font surface sans jamais faire long feu. Mort de Perón et entrée de sa femme Isabelle: début de différentes crise, dont économiques et sociales. Problème de sécurité: Manifestation, émeutes, etc. font un grand nombre de morts et illustre la division politique au sein de la population. Terrorisme présent.

2) Dictature et junte militaire de 1976 à 1983
Arrivée au pouvoir de la junte avec J.R. Videla. Période marquée par une forte répression et un gouvernement par décret. Du coté économique on assiste à une crise profonde qui persiste. Plusieurs dirigeants défilent pour arrivé au général Galtieri en 1981. Conflit avec les britanniques pour les Malouines et arrivée de R. Bignone marque le début de la fin de cette dictature.

3) La démocratie de 1983 à 1996
LA CRISE ÉCONOMIQUE RESTE UN PROBLÈME MAJEUR DANS LA SOCIÉTÉ DE L·ÉPOQUE. Oct. 1983 R. Alfonsin président. Loi du Punto y final et Obediencia debida ainsi qu·un plan d·austérité aigu. Mai 1989 le péroniste Menem accède au pouvoir. Continue le plan d·austérité mais 1/3 de la population vit sous le seuil de pauvreté. Réélu en mai 1995, marque son mandat par l·entrée dans le MERCOSUR.

4) Démocratie mais instabilité à partir de 2001
Crise économique en septembre 2001: quatre présidents se succèdent en dix jours, manifestation des classes moyennes et défavorisés (30 victimes). Arrivée de Duhalde (2002-3): plan économique (2002productiviste, fin de la parité dollars-peso. Soutien à dollarsKirchner. Nestor Kirchner (2003-7): Renégocie la dette extérieure et (2003relance l·économie en 5 ans. C.F de Kirchner (2007): Fait face à de grande crise sociale (notamment dans le secteur de l·agriculture)

Conflit du Beagle
Le conflit du Beagle est une dispute territoriale entre l'Argentine et le Chili à propos des îles Lennox, Nueva et Picton, qui faillit provoquer une guerre entre les deux pays en 1978. 1978. Ces îles se trouvent à une position stratégique au débouché oriental du canal Beagle au sud de la Terre de Feu, offrant un espace maritime

Le 22 juillet 1971, Salvador Allende

et le général Alejandro Lanusse

présidents respectifs du Chili et de l'Argentine, conviennent de soumettre l'issue du différend territorial à la décision d'une Cour d'arbitrage organisée sous les auspices de la couronne britannique. Le 2 mai 1977, la Cour décide que les îles et les territoires adjacents appartiennent au Chili.

- La junte argentine dénonce le 25 janvier 1978 l'arbitrage britannique et fixe aux 21 et 22 décembre 1978 l'opération militaire Soberanía (« opération Souveraineté »), qui prévoit d'envahir les îles et le territoire chilien. - Les Argentins planifient l'invasion tandis que les Chiliens déploient leur armée le long des frontières, qui sont minées, et dynamitent des passages à travers les montagnes. - Le 22 décembre le Chili place sa flotte dans les îles disputées. - Le jour de début de l'opération, le Pape Jean-Paul II annonce qu'il envoie le cardinal Antonio Samorè dans les deux capitales

- Malgré la médiation du Vatican, les tensions ont continué jusqu'à la défaite argentine lors de la guerre des Malouines (1983), le Chili de Pinochet étant alors le seul État sud-américain à soutenir les Britanniques. - Le 23 janvier 1984, l'Argentine et le Chili signèrent le Tratado de Paz y Amistad (« traité de paix et d'amitié ») au Vatican, qui attribua les îles au Chili mais une grande partie des droits maritimes à l'Argentine. Le traité incluait aussi une délimitation du détroit de Magellan. - Le président argentin Raúl Alfonsín organisa un référendum, approuvé par 80 % des électeurs. Le traité fut ratifié par l'Argentine le 14 mars 1985 et par le Chili le 12 avril.

La guerre de Malouines

En français :Les Malouines, En anglais : Falklands Island, En espagnol : Las islas Malvinas)

Les îles Malouines, situées à 480 km des côtes argentines et peuplées de descendants de Britanniques

La guerre des Malouines est un conflit entre l'Argentine et le Royaume-Uni à propos de la souveraineté sur les îles Malouines, peuplées de descendants de Britanniques, entre avril et juin 1982.

Les causes de la guerre 

En envahissant les îles Malouines, la junte militaire comptait unirt le pays confronté à la crise. De plus, les militaires argentins avaient développé le concept d'une « Argentine bicontinentale », qui comprendrait une partie du continent Antarctique, dotée de nombreuses 

La possession des îles Malouines serait ainsi la première étape pour établir des « Antilles antarctiques » (îles Malouines, îles de Géorgie du Sud, les Orcades du Sud, les Sandwich du Sud, les Shetland du Sud) La junte argentine tenta de détourner l'attention portée par l'opinion publique sur l'économie et le respect des droits de l'homme grâce aux effets espérés d'une victoire nationale rapide dans les Malouines. 

La guerre
Le 26 mars, le général Leopoldo Galtieri décide d'envahir l'île de Georgie du Sud, située à quelques milliers de kilomètres des îles Malouines mais dépendantes, politiquement, de celles-ci. Baptisée celles-ci. « Operación Rosario », l'opération est dirigée par l·amiral Anaya et Alfredo Astiz Margaret Thatcher, alors premier ministre RoyaumeRoyaume-Uni, annonce son intention de répliquer. répliquer. du

La politique
- Cette guerre contribua à la popularité de Margaret Thatcher et aida à la victoire de son parti en 1983. - La défaite argentine précipita la chute du régime dictatorial, avec dans l'immédiat le remplacement des trois généraux, et amorça une lente transition démocratique, avec l'élection en 1983 de Raul Alfonsin. Alfonsin.

Guerre des Malouines Date : du 2 avril 1982 au 14 juin Lieu : Îles Malouines, Géorgie Cause : Occupation Argentine des Îles mentionnées ci-dessus Victoire britannique Belligérants

Argentine
Président

Royaume-Uni
Margaret Thatcher,

Vice-Amiral Général Général Mario Menéndez

Amiral Contre-Amiral Général

Pertes
649 morts 1 068 blessés 11 313 prisonniers 75 avions 25 hélicoptères 1 croiseur léger 1 sous-marin 2 navires garde-côtes 258 morts 777 blessés 106 prisonniers 10 avions 24 hélicoptères 2 destroyers 2 frégates 1 Barge de Débarquement de Chars

Les Mères de la Place de Mai
‡ Depuis le 30 Avril 1977, elles 1977, se retrouvent dans la place de Mai toutes les jeudis à 15.30h 15.30h et tournent sur la place pendant une demie heure. heure.

‡ Signe distinctive: le foulard distinctive: blanc ‡ Le mouvement s·est scindé en deux pour des motives politiques: politiques: 1. « Mères de la Place de Mai, ligne fondatrice » et 2. « Association des mères de la Place de Mai «

Les piqueteros
‡ 1990: 1990: naît comme organisation formée pour canaliser la protestes contre les licenciements des travailleurs dans l·entreprise « Yacimientos Petroliferos Fiscales » Forme de la proteste: « piquetes » ou coups des routes Des exemples:
1. 2. 3. FOL: Frente de Organizaciones en lucha Polo Obrero Piqueteros de la CTA entre autres«

‡ ‡

‡

Objectives: obtenir du gouvernement national l·octroi de mesures que puissent amèliorer ses conditions