You are on page 1of 87

La segmentation du marché

et la sélection du
groupe cible
SEGMENTATION OU DÉTERMINATION DU
GROUPE CIBLE

 Il est impossible d'être de tout pour


tous : acheteurs trop nombreux, trop
dispersés et trop différents par leurs
besoins et leurs habitudes d’achat
pour être servis par un seul produit.

 Encombrement publicitaire et
fragmentation des médias obligent les
annonceurs à concentrer leurs efforts
(mix communicationnel) sur un
segment de la population .
Privilégier la commercialisation
ciblée
 reconnaître les besoins et les
comportements d’achat propres aux
divers segments de marché, puis à en
choisir un ou plusieurs que
l’entreprise pourra desservir par un
marketing mix approprié.
Segmentation du marché

 diviser un marché en groupes d’acheteurs


distincts et homogènes,appelés
segments.

 dont les besoins et les comportements d’achat


sont suffisamment semblables.

 pour faire l’objet d’une même offre de produits


et devenir la cible de la stratégie de
commercialisation.
3 étapes importantes de la
commercialisation ciblée

 la segmentation du marché,
 la sélection d’un groupe cible,

 le positionnement du produit
le segment = marché cible =
groupe cible
 Défini à partir de variables de
segmentation :

 géographiques
 socio démographiques et/ou
 psychographiques et/ou
 comportementales
Variables de segmentation
géographiques
 Région
 Maritimes, Ontario, Québec,
(corridor Windsor-Québec),
Prairies, Colombie-Britannique

 Ville
 Moins de 5 000, 5 000 - 49 999,
50 000 - 99 999, 100 000 - 199
999, 200 000 - 499 999, 500
000 et plus.
 Densité
 Ville, banlieue,
campagne.

 Climat
 Du Pacifique, des
Prairies,
continental, de
l'Atlantique.
Variables de segmentation
démographique
 Âge  Sexe
 0-5 ans,  Masculin,
 6-12,
 13-17,
 Féminin
 18-24,
 25-34,  Taille de la famille
 35-49,  1-2,
 50-64,
 65-74,
 3-4,
 75 et plus  5 et plus
 Revenu annuel
 Moins de 1 000 $;
 1 000 - 9 999;  Profession
 10 000 - 14 999;  Technicien,
 professionnel,
 15 000 - 24 999;  gérant,
 25 000 - 34 999;  directeur,
 chef d'entreprise,
 35 000 - 49 999,  employé de bureau,
 50 000 et plus.  artisan,
 ouvrier,
 fermier,
 retraité,
 étudiant,
 ménagère,
 sans emploi.
 Religion
 Catholique,
 juive,
 Scolarité  protestante,
 Primaire,  musulmane,
 secondaire non complété,  bouddhiste,
 secondaire complété,  athée…
 collégial non-complété,
 collégial complété,  Race
 université non-complétée,  Blanche,
 université complétée.  noire,
 asiatique

 Nationalité
 Canadienne,
 américaine,
 française…
Variables de segmentation
en fonction de l ’étape du
cycle de vie personnel
Variables de segmentation en
fonction de la classe sociale
Variables de segmentation
comportementale

 répartir les acheteurs en groupes distincts,


en fonction des situations de consommation,
des avantages recherchés, du type
d’utilisateur, de la fréquence d’utilisation,
de la fidélité à la marque, de la
prédisposition à l’achat et de l’attitude
face au produit.
 Occasion d'achat
 rarement,
 régulièrement,
 occasionnellement

 Avantages recherchés
 économie,
 qualité,
 service
 Statut de l'utilisateur
 non-utilisateur,
 ex-utilisateur,
 utilisateur potentiel,
 nouvel utilisateur,
 utilisateur régulier
 Fréquence d'utilisation
 basse,
 moyenne,
 élevée
 Fidélité à la marque
 aucune,
 moyenne,
 forte,
 totale
 Disposition à l'achat
 ne connaît pas le produit,
 en a entendu parler,
 est informé,
 s'y est informé,
 s'y intéresse,
 le désire,
 a l'intention de l'acheter
 Attitude vs produit
 Enthousiaste,
 positif,
 indifférent,
 négatif,
 hostile
Variables de segmentation
psycho graphique
 style de vie
 activités, intérêts, opinions
 valeurs, croyances
 personnalité
 compulsif,
 autoritaire,
 ambitieux
Les profils psycho graphiques des
consommateurs québécois
 Plusieurs firmes de recherche ont
conçu des outils de recherche
 Les segments Goldfarb, Crop ou les
Socio styles sont des outils parmi
tant d’autres...
Traditionalistes inflexibles
 Profil
 extrême résistance au changement
 conservatisme par réflexe de
défense plus que par conviction.
 peu d'intérêt pour le monde
extérieur
 indifférence, apathie.
 surreprésentation parmi les
femmes les 45 ans+ scolarité et
revenus inférieurs,
 pratiquants de religion,
 contre l'avortement,l'euthanasie,
les relations sexuelles pré-maritales
 le segment accordant le moins
d'importance à la liberté de presse,
la libre entreprise et les droits des
femmes.
 Conséquences en commercialisation pour
les inflexibles

 fidélité à ses marques et endroits fréquentés


 crainte du progrès et de la haute technologie
 rassuré par les stratégies qui misent sur le
“bon vieux temps”
 passe le plus d'heures devant la télé
 lecteurs du Lundi
 consultent les circulaires
Casaniers diligents

 Profil

 manque de confiance en soi


 timidité,
 prudence,
 respect du statu quo
 surreprésentation auprès des 45
ans+, femmes, fonctionnaires,
 scolarité et revenus moyens ou
légèrement au-dessus de la
moyenne.
 “granolas typiques”:
 besoin de sécurité et de
l'autorité de quelqu'un d'autre
 méfiance par rapport aux
comportements excentriques
 recherche de rythme de vie plus
lent, plus simple
 Conséquences en commercialisation pour les
casaniers diligents
 côté “bas de laine”
 peu réceptif aux nouveaux produits
 peu attirées par les aliments en vrac (méfiance)
 logique, simpliste: recherche les avantages fonctionnels et
 réagit le mieux à une approche mettant de l'avant “le
gros bon sens”
 se referme sur les stratégies axées sur les bénéfices
 psychologiques ou l'aspect “mode”.
 avide d'émissions d'information
 mangent à la maison plutôt qu'au restaurant
 sensibles aux arguments-santé
 passifs: préfèrent la modération vs l'exercice
Réalistes conformistes
 Profil
 l'homme ou la
femme moyens
 suivisme, pratique
religieuse
 surreprésentation
auprès de femmes,
des 45+,
universitaires,
 sans emploi.
 satisfaction de la
vie en général
 Conséquences en commercialisation pour
les réalistes conformistes

 meilleure réaction à des arguments logiques


et factuels qu'aux promesses psychologiques
inhérentes à une image plus moderne ou à la
mode.
 comportement média reflet de la moyenne:
Actualité,TV Hebdo, Coup de Pouce.
 ouverture aux concepts et aux nouveaux
produits.
 scepticisme face à la publicité.
Hédonistes égocentriques
 Profil
 ces personnes sont
fondamentalement repliées sur
elles-mêmes
 et peu intéressées aux
problèmes de la société.
 moins conscient des problèmes
 des minorités, du tiers-monde
ou
 de l'alcoolisme au volant.
 tolérance, libéralisme, “vivre et
laisser vivre”.
 surreprésentation parmi les
hommes, protestants, revenus
 moyen, scolarité inférieure,
provinces de l'Ouest et C.B.

 électroniques.
 Peu d'attention à leur santé et
consomment le plus de croustilles
et de crème glacée…
Hédonistes égocentriques
 Conséquences en commercialisation pour les
Hédonistes égocentriques

 nouvelles locales, émissions sportives.


 Restauration rapide+++, dépensent moins
que la moyenne pour s'habiller..
 amateurs de percolateurs,
 têtes de douche à effet de massage,
 purificateurs d'air,
 jeux
Arrivistes agressifs
 Profil
 avides de succès,
 orientés vers l'avenir.
 embrassent tous les
mouvements à la mode.
 motivation reposant sur la
vanité.
 actives mais superficielles
“yuppie”
 aime être considéré à la mode,
 avide de gadgets et attiré par les
nouveaux produits.
 attitudes rétrogrades vs femmes et
immigrants.
 égoïsme, faible propension au bénévolat
 promptitude à adopter un nouveau produit
mais à l'abandonner aussitôt
 surreprésentation auprès des hommes,
Ontariens, revenus élevés.
 Conséquences en commercialisation pour les
Arrivistes agressifs

 nouvelles et émissions sportives.


 pages sportives et financières.
 sportifs de salon.
 pêche, hockey, football, cartes, billets de
loterie.
 gros consommateurs en général mais impulsifs.
 moins attirés par l'achat à domiciles, les
catalogues et les clubs d'acheteurs.
Réformistes engagés
 Profil
 leaders, l'avant-garde,
 ceux et celles qui cherchent à
façonner l'opinion,
 qui pensent de façon conceptuelle et
pour le long terme.
 le segment socialement le plus actif,
 et comme consommateur, le plus
dépensier.
 surreprésenté parmi
 les femmes,
 les jeunes,
 les célibataires,
 scolarité et revenus supérieurs,
 les Québécois.
 attraction pour les choses de l'esprit,
 susceptibles de remettre en cause
 les idées reçues
 et les valeurs traditionnelles.
 faible engagement religieux.
 fort engagement social
 (féminisme, environnementalisme, pacifisme).
Un segment dynamique :sortent beaucoup,
dépensent pour s'habiller,
se divertir et s'instruire encore plus.

Attirés par l'économie de temps,la qualité, les


autos neuves et importées…
 Conséquences en commercialisation pour
les Réformistes engagés

 regarde moins la télé que la moyenne


de la population.
 lecteurs avides de magazines :
 Actualité,
 Châtelaine
 et Clin d'oeil.

 peu friands de sports télévisés,


 sont plus actifs :
 vélo,
 natation,
 ski de fond,
 tennis.
 amateurs de cuisine,
 décoration intérieure,
 photographie,
 arts plastiques
 et chaînes de son,
 PC,
 disques laser,
 cours de perfectionnement,
 voyages en Europe…
La consommation s’érotise
Les motivations
du consommateur québécois
- Résumé -
Présentation
 Une version abrégée de la conférence
donnée par M. Alain Giguère, président de
CROP inc.
 Pour l’Association Marketing de Montréal,
le 7 février 2001

La démarche
Érotisme ?
Les motivations du consommateur québécois

 Le plaisir comme motivation structurante


 Le désir, plus difficile à assouvir
 Les motivations du consommateur québécois :
structures latentes et diversité
 Le Baby-boom, les plus âgés, les plus jeunes
 Un outil d’analyse et de positionnement :
une carte des consommateurs …
CARTE DE POSITIONNEMENT DES CONSOMMATEURS

Consommation de masse,
fidélité aux marques

Symbolisme
Utilitarisme,
des marques,
fonctionnalité
des produits

Consommation personnalisée,
exigeante C CROP, 2001 - Tous droits réservés
LES VALEURS ET MOTIVATIONS DES CONSOMMATEURS

Conformisme et exclusion

Affirmation et
Repli sur soi /
dépassement
acceptation
de soi,
de soi
réussite

Individualisme, anticonformisme
et éthique sociale C CROP, 2001 - Tous droits réservés
Les générations
pré-Baby-boom
Les 55 ans et +
Segmentation des générations nées avant 1946 :
les gens âgés de 55 ans et plus
Consommation de masse,
fidélité aux marques

Le Moderniste
Le Conservateur

Symbolisme
Utilitarisme,
des marques,
fonctionnalité
des produits

L’Engagé

Consommation personnalisée,
exigeante C CROP, 2001 - Tous droits réservés
Le Moderniste
 55 ans et plus (65 +), revenu et scolarité faibles,
marié, à la retraite, Québécois et francophone
 Très grande fierté de sa personne, de ses possessions
 Grand respect et confiance envers les entreprises
 Ouvert au progrès technique
 Très grand conservatisme
 Hédonisme de la consommation

Le Conservateur
55 ans et plus (65 +), revenu et scolarité très faibles, marié, à la
retraite, Canada anglais, petites municipalités
 Très grand conservatisme
 Difficulté marquée à s’adapter au changement
 Inquiétude, aversion au risque, insécurité financière
 Anxiété technologique, apocalyptique
 Repli sur soi marqué, peu de souplesse, d’ouverture, fatalisme
 Sécurité, prudence et frugalité dans sa consommation
L’Engagé
 55 ans et plus (55-64), femme, haut niveau de
scolarité, à la semi-retraite ou à la retraite,
Canada anglais, grandes villes
 Anticonformisme marqué et grand besoin
d’autonomie, de créativité
 Quête d’épanouissement, de dépassement,
de réalisation, de sens, de spiritualité
 Volonté d’explorer le monde, la vie, la diversité,
de comprendre et d’apprendre
L’Engagé
 Extrême sensibilité et engagement face aux enjeux
sociaux actuels
 Éthique, environnementalisme, humanisme
 Ouverture aux autres, au monde
 Perspective planétaire et engagement local (glocal)
 Consommation sélective, avisée et éthique
Segmentation des générations nées avant 1946 :
les gens âgés de 55 ans et plus
Consommation de masse,
fidélité aux marques

Le Moderniste
Le Conservateur

Symbolisme
Utilitarisme,
des marques,
fonctionnalité
des produits

L’Engagé

Consommation personnalisée,
exigeante C CROP, 2001 - Tous droits réservés
Évolution de la segmentation des générations nées avant
1946 :
les gensConsommation
âgés de de55masse,
ans et plus
fidélité aux marques

Le Moderniste
Le Conservateur

Symbolisme
des marques, Utilitarisme,
des produits fonctionnalité

L’Engagé

Consommation personnalisée,
exigeante
C CROP, 2001 - Tous droits réservés
Le Baby-boom
Les 35-54 ans
Segmentation des générations nées de 1946 à 1965
(«Baby-boom») :
les gens âgés dede35
Consommation à 54 ans
masse,
fidélité aux marques

Le Matérialiste
conservateur

Symbolisme
des marques, Utilitarisme,
des produits fonctionnalité

L’Hédoniste

Le Critique

Le Postmoderne

Consommation personnalisée,
exigeante
C CROP, 2001 - Tous droits réservés

L’Hédoniste
Âgé de 35 à 54 ans, actif et occupé, revenu élevé, employé de bureau,
vente et service, technicien et semi-professionnel, syndiqué, marié ou
vivant en couple et avec enfants au foyer, Québécois et francophone
 Des motivations fondamentalement axées vers la recherche de plaisir
et de liberté
 Joie de vivre, désinvolture, aisance, errance
 Polysensorialité, sexualité

 Consommation hédoniste et ostentatoire


 Individualisme, autonomie et rejet des contraintes
L’Hédoniste
 Ouverture aux autres, tolérance à l’égard
d’autres manières de vivre (moeurs
sexuelles,etc.)
 Grande fierté de sa personne, de son apparence
 Difficulté à vivre avec l’incertitude, la complexité
Le Postmoderne
 Âgé de 35 à 54 ans (45-54), actif et occupé, revenu et
scolarité élevés, professionnel, technicien et semi-
professionnel, syndiqué, marié ou vivant en couple et
avec enfants au foyer, Canada anglais
 Individualisme et anticonformisme marqués, grand
besoin d’autonomie
 Rejet de l’autorité et très critique à l’égard des
institutions et des entreprises
 Volonté d’explorer le monde, la vie, la diversité,
de comprendre et d’apprendre
Le Postmoderne
 Ouverture aux autres, au monde
 Perspective planétaire et engagement local (glocal)
 Branché et en réseaux
 Extrême sensibilité et engagement face aux enjeux sociaux actuels
 Éthique, environnementalisme, humanisme
 Quête d’épanouissement, de dépassement, de réalisation, de sens, de
spiritualité
 Consommation sélective, avisée et éthique
Le Critique
 Âgé de 35 à 54 ans, actif et occupé, revenu
légèrement plus élevé que la moyenne, syndiqué,
marié ou vivant en couple et avec enfants au foyer,
Canada anglais
 Très sensible à la simplicité volontaire, idéaliste
 Rêve d’une vie moins axée sur la consommation :
les vraies choses de la vie
 Extrêmement critique à l’égard de la vie moderne,
du rôle des entreprises et des gouvernements
qu’il rend responsables de l’incertitude actuelle
Le Critique
 Difficulté marquée à s’adapter au
changement, à la nouveauté, à l’incertitude, à
la complexité
 Inquiet économiquement
 Besoin d’autonomie et de contrôle
Le Matérialiste conservateur
 Âgé de 35 à 54 ans (35-44), homme, actif et occupé,
employé de bureau, vente et service, technicien et
semi-professionnel, ouvrier, syndiqué, marié ou vivant
en couple et avec enfants au foyer, habite une grande
municipalité
 Grande fierté de sa personne, de son apparence
personnelle, de ses réalisations, de ses possessions
 Besoin de considération de la part des autres
 Ouverture au progrès, au changement, adaptabilité
Le Matérialiste conservateur
 Hédonisme, recherche d’intensité,
valorisation de la violence
 Consommation hédoniste et ostentatoire
 Très grand conservatisme : ordre, autorité,
rôles sexuels très codés, intolérance ethnique
Segmentation des générations nées de 1946 à 1965
(«Baby-boom») :
les gens âgés dede35
Consommation à 54 ans
masse,
fidélité aux marques

Le Matérialiste
conservateur

Symbolisme
des marques, Utilitarisme,
des produits fonctionnalité

L’Hédoniste

Le Critique

Le Postmoderne

Consommation personnalisée,
exigeante
C CROP, 2001 - Tous droits réservés
Évolution de la segmentation des générations nées de 1946 à 1965
(«Baby-boom») :
les gens âgés de 35 à 54 ans
Consommation de masse,
fidélité aux marques

Le Matérialiste
conservateur

Symbolisme
des marques, Utilitarisme,
des produits fonctionnalité

L’Hédoniste

Le Critique

Le Postmoderne

Consommation personnalisée,
exigeante
C CROP, 2001 - Tous droits réservés
Les générations
post-Baby-boom
Les moins de 35 ans
Segmentation des générations nées de 1966 à 1985 (post
«Baby-boom») :
les gens âgés dede15
Consommation à 34 ans
masse,
fidélité aux marques
L’Hédoniste extrême
Le Nihiliste

L’Hédoniste doux

Symbolisme
des marques, Utilitarisme,
des produits fonctionnalité

L’Explorateur Le Post-matérialiste
Consommation personnalisée,
exigeante
C CROP, 2001 - Tous droits réservés
L’Explorateur
 Moins de 35 ans, étudiant ou actif occupé, scolarité et revenu élevés,
grandes villes, Canada anglais
 Vif besoin de s’affirmer, de se dépasser, d’apprendre, de découvrir,
d’échanger avec les autres, avec le monde, avec la vie
 Besoin de considération et fierté
 Branché et en réseaux, fusion culturelle
 Intensité émotionnelle, risque, plaisir, passion, consommation, curiosité,
créativité, grande adaptabilité
L’Explorateur
 Romantisme, rêve, évasion
 Autonomie, introspection, réflexion, vision,
sens de la vie
 Consommation enthousiaste, mais avisée et
éthique
Le Post-matérialiste
 Moins de 35 ans (25-34), étudiant ou actif occupé,
scolarité et revenu élevés, grandes villes, Canada
anglais
 Grande autonomie et critique sociale,
rêve d’humanisme, d’égalité et de changement
 Sens de l’éthique et sensibilité marquée face aux
enjeux sociaux actuels, mais faible éthique à l’égard
des institutions et des entreprises
Le Post-matérialiste
 Romantisme et volonté de retour aux vraies valeurs
humaines
 Fusion culturelle
 Simplicité volontaire et faible valorisation
de la consommation
 Aucune motivation de standing ou de réussite sociale
L’Hédoniste doux
 Moins de 35 ans (25-34), étudiant ou actif occupé éducation
collégiale, employé de bureau, de vente, de service, ouvrier,
Québécois et francophone
 Jeune famille avec un enfant
 Plaisirs, bonheur, joie de vivre, sexe, consommation
 Fierté de sa personne, de son apparence, des produits de
consommation et des marques
 Esthétisme des objets, des produits
 Sensibilité aux autres, tolérance, ouverture
 Difficulté à s’adapter au changement, à l’incertitude
 Au Québec : nationalisme
L’Hédoniste extrême
 Moins de 35 ans (moins de 25), étudiant ou chômeur, scolarité et
revenu très faibles, ouvrier, homme
 Hédonisme fou, débridé
 Plaisir
 Sexe
 Violence (très grande valorisation)
 Consommation enthousiaste et ostentatoire
 Recherche de vie intense
 Camaraderie
 Débordements de foules
 Risque
 Vie fantasmatique très prononcée, rêve, évasion
 Préoccupations d’éthique extrêmement faibles
L’Hédoniste extrême
 Animalité, instinct, impétuosité, vitalité, capacité de
s’adapter, de naviguer
 Sentiment d’exclusion marqué, frustration, décalage,
anomie
 Vif besoin de s’affirmer, de se revaloriser
 Fierté extrêmement importante
 Besoin de supériorité nationale
 Conservatisme : ordre, autorité, sexisme
 Mais désobéissance civile très marquée
 Difficulté à donner un sens à sa vie, à cibler un ou des buts
précis
 Le Nihiliste
Moins de 35 ans (moins de 25), étudiant ou chômeur, scolarité
et revenu très faibles, ouvrier, Québécois et francophone
 Ne croit en rien, difficulté à donner un sens à sa vie, à cibler
un ou des buts précis
 Sentiment d’exclusion très marqué, frustration, décalage,
anomie
 Hédonisme fou, débridé
 Plaisir
 Sexe
 Violence (très grande valorisation)
Le Nihiliste
 Recherche de vie intense
 Camaraderie
 Débordements de foules
 Risque
 Préoccupations d’éthique extrêmement faibles
 Pas d’attrait pour la consommation

 L’absence de sens autre que l’hédonisme débridé


caractérise fondamentalement ce segment
Segmentation des générations nées de 1966 à 1985 (post
«Baby-boom») :
les gens âgés de
Consommation 15 à 34 ans
de masse,
fidélité aux marques
L’Hédoniste extrême
Le Nihiliste

L’Hédoniste doux

Symbolisme
des marques, Utilitarisme,
des produits fonctionnalité

L’Explorateur Le Post-matérialiste
Consommation personnalisée,
exigeante
C CROP, 2001 - Tous droits réservés
Évolution de la segmentation des générations nées de 1966 à 1985
(post «Baby-boom») :
les gens âgés de 15 à 34 ans
Consommation de masse,
fidélité aux marques
L’Hédoniste extrême
Le Nihiliste

L’Hédoniste doux

Symbolisme
des marques, Utilitarisme,
des produits fonctionnalité

L’Explorateur Le Post-matérialiste

Consommation personnalisée,
exigeante
C CROP, 2001 - Tous droits réservés
Une synthèse
Une vue d’ensemble du marché
Consommation de masse, fidélité aux marques

11. L’Hédoniste extrême 12. Le Nihiliste


7. Le Matérialiste conservateur

1. Le Moderniste
1- LA FIERTÉ 2. Le Conservateur
Symbolisme des marques, des produits

Utilitarisme, fonctionnalité
10. L’Hédoniste doux
5-L’EXCLUSION
2 - LE PLAISIR

4. L’Hédoniste
4 - LE MIEUX-ÊTRE
6. Le Critique
3 – L’EXPÉRIENCE
3. L’Engagé
8. L’Explorateur 9. Le Post-
5. Le Postmoderne matérialiste
Consommation personnalisée, exigeante C CROP, 2001 - Tous droits réservés
Segmentation selon les valeurs
des consommateurs
Canada sans
Canada Québec Québec

2000 2000 2000


% % %

1. La Fierté 23 24 23

2. Le Plaisir 17 35 11

3. L’Expérience 24 12 28

4. Le Mieux-être 20 13 22

5. L’Exclusion 17 17 16
La tendance globalement
La prudence
 La sécurité, la pérennité des marques et des
produits
 Les marques ayant de fortes personnalités pour
rassurer le consommateur
 L’information pour une consommation avisée
 Le rapport qualité/prix
 Une consommation conviviale, qui rassemble et qui
réconforte
 L’utilitaire, le fondamental, pour
déculpabiliser le plaisir
La tendance globalement
Le plaisir
 La consommation comme expérience gratifiante
 Le produit comme ayant des propriétés ludiques,
un stimulant polysensoriel
 Un plaisir réconfortant, personnalisé
 Un baume sur un quotidien hostile,
les micro-bonheurs, les rituels toniques
 Le cocooning, le mieux-être
 Mais aussi une consommation exutoire, source
d’intensité, une approche extrême
Conclusion
 La consommation s’érotise ?
 Un plaisir réconfortant
 Un plaisir exutoire
Exercices
 Décrivez les segments
auxquels s’adressent les
publicités suivantes
Exercice
 Choisir une catégorie de produits et
dessinez en la carte perceptuelle à
partir de 2 critères de
positionnement