You are on page 1of 137

Formation sur les normes comptables internationales IAS/IFRS et le nouveau Système Comptable Financier Algérien (SCF) Session

N° 0I « HISTORIQUE – ENJEUX - CADRE CONCEPTUEL »

1

PROGRAMME de la session N°1

2

1ère journée

Introduction générale et présentation de la formation  La comptabilité dans un contexte international.  L’information financière .  Organismes de normalisation comptable internationale  Référentiels comptables et leur coordination.  Organisation et missions des parties prenantes de l’IASCF  Schéma d’adoption des normes comptables internationales  Historique des normes de l’IASB.  Liste et contenu du référentiel IAS/IFRS.

3

 Base de l’évaluation des états financiers 3ème journée  Quiz et évaluation ( 1ere session ) 4 . Normes d’enregistrement et d’évaluation cadre conceptuel des normes IAS/IFRS  Objectif des états financiers  Les hypothèses de base  Les caractéristiques qualitatives de l’IF.   Le Normes de présentation et d’information.  Définition des éléments à partir desquels les états financiers sont bâtis.2ème journée Classement des normes IAS/IFRS.

5 .

dans ce cadre.L’Algérie ne peut se soustraire au contexte économique mondial .Introduction générale Avec les développements . les changements dans l’organisation de l’économie à travers le monde. 6 . pour au moins deux raisons : . un passage obligé. les crises économiques traversées. . il est impératif de procéder à une refonte du PCN. La normalisation internationale s’avère être.Le PCN n’était plus adapté au contexte de l’économie Algérienne et à son organisation actuelle.

Un référentiel comptable reconnu nationalement est alors très limité puisqu’il est nécessaire de raisonner à une échelle mondiale et pas seulement à celle d’un pays. à la fois pour prendre des décisions et pour permettre la comparaison des performances des entreprises.La comptabilité dans un contexte international La comptabilité n’est plus seulement un moyen de preuve ou un système nécessaire pour calculer l’impôt sur les bénéfices. c’est maintenant un outil indispensable au service de l’information des dirigeants. des actionnaires et des tiers. 7 .

les marchés et les entreprises sont internationaux. elle aussi. 8 . ces informations permettent les prises de décisions et la comparaisons des performances. la comptabilité financière doit. actionnaires et aux tiers.La comptabilité dans un contexte international La comptabilité. être internationale pour atteindre l’objectif de comparaison des performances. Dans un monde ou les capitaux. est un instrument permettant d’établir des états financiers qui donnent des informations fiables. désormais appelée comptabilité financière. pertinentes et fidèles aux dirigeants.

L’information financière L’information financière au centre de l’économie moderne obéit elle aussi aux lois du marché et doit par conséquent tendre vers un certain équilibre entre la demande (de toutes les parties prenantes) et l’offre (ce que l’entreprise est capable d’offrir en réponse à sollicitations des parties prenantes). Les besoins en information financière des différentes parties prenantes est donc prise en charge par les organismes de normalisation comptable internationale : en particulier par l’International Accounting Standards Board (IASB). Qui sont les utilisateurs des états financiers ? 9 .

particulièrement lorsque ils sont en partenariat de long terme Les investisseurs ainsi que leurs conseillés sont concernés par le risque inhérent à leur investissement et par la rentabilité qu’il est susceptible de procurer 10 .Les utilisateurs de l’information financière     Les prêteurs sont intéressés par l’information qui leur permet d’apprécier la capacité d’endettement et de remboursement de l’entreprise Les fournisseurs et autres débiteurs: Cette partie prenante est concernée par l’information financière au sens où elle leur permet de déterminer si les crédits accordés leur seront payés à l’échéance Les clients intéressés par l’information financière au sens où elle permet d’apprécier la continuité de l’entreprise.

L’Etat et ses démembrements : intéressés par l’information financière au sens ou elle permet d’apprécier la répartition des ressources et donc les activités des entreprises. Ils imposent également des obligations d’information afin de réglementer les activités des entreprises.Les utilisateurs de l’information financière    Les actionnaires : Ils sont aussi concernés par l’information qui leur permet de déterminer la capacité de l’entreprise à payer des dividendes Le personnel Ils sont aussi intéressés par l’information financière apte à leur permettre d’apprécier la stabilité et la rentabilité de l’entreprise qui les emploie. de déterminer les politiques fiscales et la base des statistiques de produit national. 11 .

. emploi. mais on peut dire qu’il peut être intéressé par la contribution de l’entreprise au développement local : niveau d’activité. 12 . Cet intérêt est multiple. partenariat amont (avec les fournisseurs implantés dans la même localité) et aval (avec les entreprises clients de la localité) avec d’autres entreprises locales. …. externalités positives pour la localité.Les utilisateurs de l’information financière Le public est également concerné par l’information produite et publiée par les entreprises.

les variations de la situation de trésorerie (tableau des flux de trésorerie) .la situation financière ( bilan ) .les autres informations significatives chiffreés ou non (Annexe ) 13 .les variations des capitaux propres (état de variation des capitaux propres) .Objectif des états financiers Les etats financiers ont pour objectifs de présenter :      .la performance (compte de résultat) .

de nombreux systèmes nationaux ne proposent pas de nomenclature de comptes 14 .Remarques  Il n’existe pas de normalisation internationale au niveau de la tenue de la comptabilité.  Les directives européennes. les normes américaines.

Organismes de normalisation comptable internationale FASB ( Financiel Accounting Standards Board) IASB (International Accounting Standards Board) 15 .

les règles comptables ne sont pas définies dans des textes législatifs ou réglementaires. le Canada et le Royaume-Uni) en matière de recommandations concernant la publication des états financiers. Aux Etats-Unis. l’Australie. la SEC (Security and Exchange Commission) a délégué la responsabilité de la définition des règles comptables à l’AICPA (American Institute of Certified Public Accountants) qui a ensuite elle-même désigné en 1973 le FASB (Financial Accounting Standards Board) pour accomplir cette mission. 16 . L’autorité de tutelle boursière américaine.Organismes normalisateurs Le FASB est généralement considéré comme l’organisme le plus important du monde anglo-saxon (les États-unis.

depuis le 1er avril 2001) est un organisme de normalisation comptable international privé et indépendant.International Accounting Standards Committee .Organismes normalisateurs L’IASB (successeur de l’IASC . 17 . chargée notamment d'assurer son financement et la désignation de ses membres. Il est placé sous la supervision de l‘IASCF (International Accounting Standards Committee Foundation). Son siège est établi à Londres.

Organismes normalisateurs L'IASB a pour objectifs principaux :  d'élaborer les normes comptables internationales appelées IFRS (International Financial Reporting Standards) depuis le 1er avril 2001 . l‘IFRIC (International Financial Reporting Interpretations Committee) appelées SIC ou IFRIC. celles publiées avant cette date sont intitulées IAS (International Accounting Standards) .  d'approuver les interprétations préparées par 18 .

Les Référentiels comptables  Le référentiel comptable européen : les 4e et 7e directives de l’UE.  Le référentiel international : Les IAS et IFRS 19 .  Le référentiel comptable américain : les US-GAAP.

le règlement IFRS 2005 précisant bien que les directives comptables européennes continueront à s’appliquer.Les Référentiels comptables  Le référentiel comptable européen : les 4e et 7e directives de l’UE. 20  .  La 4e directive européenne relative aux comptes individuels (1978) et la 7e directive relative aux comptes consolidés (1983) s’assignent comme objectif l’harmonisation des comptabilités financières les entreprises des Etats de l’Union Européenne. Ces directives son cependant en cours de modernisation afin de les rendre compatibles avec les IFRS.

Les Référentiels comptables  Le les US-GAAP. les USA GAAP sont universellement reconnues et sont les plus utilisées. Les Normes USA GAAP sont des normes émises par le FASB et valables pour les entreprises cotés aux Etat Unis à WALL STREET . Dans le secteur des hydrocarbures. 21  . référentiel comptable américain :  Le FASB publie un ensemble de textes qui constitue les US-GAAP ( Generally Accepted Accounting Principles).

Les Référentiels comptables Caractéristique du référentiel US GAAP Approche économique de l’entreprise Objectif : répondre aux besoins des investisseurs Source : instances professionnelles Pas de normalisation au niveau tenue de la comptabilité (pas de plan de comptes) Existence d’une multitude de textes et d’usages (US GAAP. Companies Act) Suivi des charges par fonction (non par nature)        22 .

mais sur des standards liés à l’information financière. Ce changement d’approche.Les Référentiels comptables   Le référentiel international : Les IAS et IFRS Le référentiel IFRS comprend l’ensemble des normes et interprétations en vigueur. qu’elles aient été approuvées par l’ancien IASC (IAS) et son comité d’interprétation (SIC) ou par l’IASB dans sa nouvelle structure (IFRS). 23 .  Il est nécessaire d’ajouter sur les IFRS que l’accent est désormais mis dans cette modernisation non plus sur des standards comptables. voire de philosophie. répond aux exigences de la globalisation financière. comme par le passé.

Les Référentiels comptables  Caractéristiques du référentiel de l’école francophone : Approche patrimoniale de l’entreprise Objectif: d’ordre statistique et fiscal Plan comptable imposé par une loi Dispositions concernant la tenue de la comptabilité Normalisation forte pour la présentation des états de synthèse      24 .

     25 .Les Référentiels comptables  Caractéristiques du référentiel de l’école francophone :(suite) Il facilite : La production de l’information Financière L’application de la réglementation La formation L’utilisation de la comptabilité des entreprises pour l’élaboration des statistiques nationales et pour l’établissement de l’impôt.

Les Référentiels comptables L’école francophone :  Pays Concernés: o o o o o o Europe continentale Afrique francophone Liban Pays du Maghreb Divers pays de l’est Divers pays d’Asie 26 .

27 .Les Référentiels comptables  La coordination FASB-IASB La suprématie des US-GAAP pouvait constituer un frein important à la reconnaissance des normes de l’IASB mais une annonce très favorable a été faite en 2002 par l’IASB et FASB américain qui s’engagent à faire converger leurs normes et à coordonner leurs programmes techniques (accords NEORWALK).

Les Référentiels comptables  La coordination FASB-IASB (suite) Cette coordination entre la FASB et IASB ayant pour objectif d’augmenter l'uniformité. la comparabilité et l'efficacité sur les marchés financiers globaux par une plus grande convergence et une uniformisation des normes comptables 28 .

29  .Les Référentiels comptables  Exemple de divergence FASB-IASB  Définition des capitaux propres  Pour l’IASB : ils ne doivent entraîner aucun paiement obligatoire. les dettes non remboursables seraient des capitaux propres.  Pour le FASB. Frais de développement  Les IAS / IFRS prévoient la comptabilisation en actif de certain frais de développement.

IASCF 7 organismes nationaux de la comptabilité Allemagne Australie et Nouvelle Zélande Canada Etats-Unis France Grande Bretagne Japan IASB Board (conseil) 14 membres Mission:préparer et voter les normes IFRS ARC TRUSTEE 19 membres Mission: Les administrateurs assument ente autres le financement de L’institution Structure juridique européenne d’application des normes IAS EFRAG IFRIC 12 membres Nommés par Les trustees SAC 30 membres environs Nommées par Les trustees 30 .

transparentes et comparables. enregistrée au Delaware (USA) Elle a pour objet: l’élaboration d’un jeu unique de normes comptables de haute qualité. IASCF 31 . compréhensibles et applicables dans le monde entier.(International Accounting Standard Commitee Foundation) L’IASC a changé de statuts est devenu le 6 février 2001 l’IASCF. afin de favoriser la convergence des normes nationales et internationales. indépendante et d’intérêt international. La fondation IASCF (IASCF fondation) est une entité à but non lucratif. imposant la fourniture dans les états financiers d’informations de haute qualité. Promouvoir l’utilisation et l’application de ces normes.

1 Japonais. filiale à 100% d’une fondation autonome. 4 Britanniques.). 32 . gérée par un conseil de surveillance (Trustees). Le conseil est composé de 14 membres nommés par les Trustees :     IASB Europe : 7 (1 Allemand. 1 Canadien). l’IASCF fondation.(international Accounting Standard Board) L’IASB est une structure de droit privé. Reste du monde : 1 (1 Sud Africain). 1 suisse). Asie : 2 (1 Australien. 1 Français. Amérique du Nord : 4 (3 Américains.

et l’approbation définitive des interprétations du Comité Permanent d’Interprétation (IFRIC). notamment la préparation et la publication des normes comptables internationales et des projets de norme qui dans les deux cas. doivent mentionner les opinions divergentes.(international Accounting Standard Board) Rôles du conseil IASB : 1) Entière responsabilité de toutes les questions techniques. 3) Fixe à son entière discrétion le programme de travail de l’IASB et les affectations des projets techniques. 33 . IASB 2) Publie un exposé-sondage (projet de norme) sur tous les projets et publie un projet d’énoncé de principes ou toute autre document pour discussion soumis pour commentaires du public sur les projets importants.

Nommer les membres du Conseil de l’IASB. y compris ceux qui assurent la liaison avec des normalisateurs nationaux. Publier un rapport annuel sur les activités de l'IASCF . Nommer les membres de l’IFRIC et ceux du SAC 34 . et établir leur contrat de travail et leurs critères de performance . Les Trustees doivent tout mettre en œuvre pour faire respecter les dispositions des statuts de l’IASCF. à savoir : Assumer la responsabilité du financement .Les Trustees Sont au nombre de 19 La composition des Trustees doit être représentative des marchés de capitaux du monde et de la diversité des origines géographiques et professionnelles.

au Comité permanent d'interprétations (IFRlC) et au Comité consultatif de normalisation (SAC).Les Trustees Rôles des trustees: Les Trustees sont des administrateurs. Approuver chaque année le budget de l'IASCF et établir les bases de son financement. Ils exercent tous les pouvoirs de l'IASCF à l'exception de ceux expressément réservés au Conseil (IASB). Examiner les grandes questions stratégiques affectant les normes comptables.  Examiner chaque année la stratégie de l'IASCF et son efficacité. Etablir et amender le règlement intérieur de L’IFRIC et du SAC    35 . promouvoir l'IASCF et ses travaux ainsi que l'objectif de l'application rigoureuse des normes comptables internationales.

dans le contexte du cadre conceptuel de l'IASB et exécute d'autres tâches à la demande du Conseil . Il rend compte au Conseil des interprétations définitives et obtient son approbation. Il a pour rôle : Il interprète. commente. 36 IFRIC . SIC (Standing Interpretations Committee) Le Comité permanent d'interprétation (IFRIC) est composé de 12 membres nommés pour 3 ans et d'un président qui ne prend pas part au vote.(International Financial Reporting Interpretations Committee) Anciennement. normalise l'application des normes comptables internationales.

Ils sont d'origines géographiques et professionnelles diverses. Le SAC constitue une tribune à laquelle participent les organismes et les particuliers ayant un intérêt pour l'information financière internationale.(Standards Advisory Council) SAC Le Comité consultatif de normalisation (SAC) est composé d'une trentaine de membres . 37 . et sont nommés par les Trustees pour un mandat de 3 ans renouvelable.

38  . et aux priorités des travaux.(Standards Advisory Council) SAC Le SAC a pour rôle de :  Conseiller le Conseil sur les décisions relatives à l'ordre du jour. Conseiller le Conseil ou les Trustees dans d'autres domaines.  Informer le Conseil des points de vues des organismes et des particuliers siégeant au Comité consultatif sur les principaux projets de normalisation.

39 . Il valide juridiquement les normes IAS sur le territoire européen.(Accounting Regulatory Committee) ARC L'ARC qui représente le conseil de surveillance de l'IASB (trustee) a pour mission de valider les normes lAS pour leur utilisation en Europe. Sa mission s'est concrétisée le 16 juillet 2003 date à laquelle il a adopté les normes comptables internationales en Europe.

40 . L'EFRAG est composé :   D'un conseil de surveillance de 24 membres destiné à orienter le programme de travail du comité technique. D'un comité technique (technical expert group) de 11 membres. et d'intervenir auprès de l'IASB.L'EFRAG (European Financial Reporting Advisory Group) L'EFRAG a pour mission d'analyser et de commenter les projets de normes de l'IASB.

Schéma d’adoption des normes comptables Evaluation technique par l’EFRAC Adoption par l’ARC Décision d’application par la Commission Traduction dans chacune des langues officielles de la Communauté Publication sous forme de règlement au JOUE 41 .

Historique des normes de l’IASB
Créé en 1973 par les instituts comptables de 9 pays, l'IASB (International Accounting Standards Board qui a repris la succession de l'International Accounting Standards Committee - IASC - à la suite de la réforme de ce dernier, en 2001) a pour objectifs d'élaborer et de publier des normes comptables internationales pour la présentation des états financiers ainsi que de promouvoir leur utilisation et leur généralisation à l'échelle mondiale. Ces normes sont dorénavant appelées International Financial Reporting Standards ou IFRS (celles élaborées avant le 1er avril 2001 restent intitulées International Accounting Standards ou IAS.
42

Historique des normes de l’IASB

L'IASB a également pour rôle de publier des interprétations qui sont développées par l'International Financial Reporting Interpretations Committee - IFRIC - et qui sont dénommées IFRIC (antérieurement Standing Interpretations Committee - SIC). Ces interprétations servent à préciser le traitement comptable applicable pour une opération/transaction donnée lorsque les normes développées ne sont pas suffisamment précises en la matière.
43

Historique des normes de l’IASB
Date-clés 1973 Création de l’IASC à Londres, à l'initiative de Sir Henry BENSON, premier Président élu de l'IASC. 1975 Publication des deux premières normes intitulées IAS 1 "Publication des méthodes comptables" et IAS 2 "Valorisation et présentation des stocks selon la méthode du coût historique" 1982 A la suite de la création de l'IFAC, les activités de l'IASC et de l'IFAC sont réorganisées, le rôle de normalisateur comptable international étant dévolu officiellement à l'IASC
44

45 .Historique des normes de l’IASB 1987 L'IASC engage un processus d'amélioration de ses normes afin de réduire le nombre d'alternatives proposées et ainsi d'assurer une meilleure comparabilité entre les entreprises utilisant les IAS. 1989 L'IASC publie son cadre conceptuel pour la préparation et la présentation des états financiers. la définition et l'objectif des états financiers. Il permit de donner l'esprit des nouvelles normes qui furent publiées après sa parution. 1990 La Commission européenne occupe un siège d'observateur au sein du conseil de l'IASC. et notamment. ses composantes et leur comptabilisation.

à de rares exceptions près. La Commission européenne décide d'engager un plan d'action pour les services financiers qui prévoit notamment l'application des IAS comme référentiel comptable européen. s'engage. La Commission européenne encourage la signature de cet accord. à l'horizon 2005. 1999 Une étude menée par la Commission européenne démontre que les IAS sont compatibles avec les directives européennes.Historique des normes de l’IASB 1995 L'Organisation Internationale des Commissions de Valeurs mobilières (OICV-IOSCO). sous certaines conditions. 46 . sans nécessité de réconciliation avec les normes locales. à recommander aux régulateurs nationaux d’accepter des états financiers présentés selon les normes comptables internationales pour toutes les émissions et cotations effectuées sur les marchés financiers internationaux. en accord avec l'IASC.

L'OICV. sans nécessité de réconciliation avec les normes locales. recommande à ses membres d’accepter des états financiers présentés selon les normes comptables internationales pour toutes les émissions et cotations effectuées sur les marchés financiers internationaux. 47 .Historique des normes de l’IASB 2000 Une nouvelle constitution de l'IASC est approuvée. La Commission européenne présente un plan selon lequel toutes les entreprises européennes cotées devront commencer à utiliser les IAS au plus tard à partir de 2005. conformément à son engagement.

Historique des normes de l’IASB 2001 Réforme de l’International Accounting Standards Committee (IASC) qui devient l’International Accounting Standards Board (IASB). Ce dernier se voit doter d’un organe de direction : l’International Accounting Standards Committee Foundation (IASCF) qui est également chargé d’assurer son financement. Les normes émises à partir de cette date seront intitulées "IFRS" : International Financial Reporting Standards. pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2005. Les normes publiées jusqu’au 1er avril conservent la dénomination "IAS" : International Accounting Standards. Présentation par la Commission européenne.   48 . le 13 février 2001. d’une proposition de règlement visant à rendre obligatoires les normes internationales pour les comptes consolidés des sociétés européennes cotées.

Sur la recommandation de l'Accounting Regulatory Committee (ARC). soit le référentiel de l'IASB en vigueur au 14 septembre 2002. 49 .Historique des normes de l’IASB 2002 Publication au JOCE du 11 septembre 2002 du règlement CE n° 1606/2002 dit « IFRS 2005 » : celui-ci impose aux sociétés européennes cotées qui publient des comptes consolidés l’application des IAS/IFRS pour les exercices débutant à partir du 1er janvier 2005. la Commission européenne publie le règlement CE n° 1725/2003 qui adopte la quasi-totalité des normes publiées par l’IASB (IAS 1 à IAS 41). à l’exception de l'IAS 32 et l'IAS 39. 2003 L'IASB publie la version révisée de 13 normes.

vous référer au thème "Normes et Interprétations" . 50 . la version révisée de celle-ci est entrée en vigueur le 1er juillet 2005. Pour plus de détails.Historique des normes de l’IASB 2004 – 2005 L'adoption de normes de l'IASB s'est poursuivie par la publication ultérieure de règlements européens. les Trustees de l'IASCF ont adopté des amendements à la Constitution .rubrique "Règlements". En juin 2005.

de son projet d'exposé-sondage de norme internationale d'information financière (IFRS) pour les PME. la comparabilité et l'efficacité des marchés mondiaux. le 15 février 2007. Le 24 juillet 2006. du manuel des procédures de l'IFRIC. en début d'année. le 22 février 2007. 2007 Publication par l'IASB. Publication par l'IASCF. en développant des normes comptables communes de haute qualité. 51 . l'IASB informe qu'elle n'imposera pas de nouvelle norme ou d'amendement significatif à l'une d'elles d'ici le 1er janvier 2009. Par ailleurs. l'IASB a préparé un exposé-sondage préliminaire portant sur une norme internationale d'information financière pour les PME.Historique des normes de l’IASB 2006 L'IASB et le FASB réaffirment leur engagement visant à améliorer la cohérence.

6. A ce jour. 13. qui était d’application facultative). l’IASB a publié 46 normes (IAS 1 à 41. dont 7 ont été remplacés par d’autres normes (IAS 3. 9. 52 . 25) et une annulée (IAS 15. 4. Liste et contenu du référentiel IAS/IFRS. IFRS 1 à 7). 5.

changements d’estimation et erreurs Norme abrogée et Remplacée par IAS 38 Evénements postérieurs à la date de clôture 2003 2003 53 . elle-même supprimée.Nomenclature des normes IAS / IFRS IAS 1 IAS 2 IAS 3 IAS 4 IAS 5 IAS 6 IAS 7 Présentation des états financiers Stocks Norme abrogée et Remplacée par IAS 27 et IAS 28 Norme abrogée et Remplacée par IAS 16 et IAS 38 Norme abrogée et Remplacée par IAS 1 Norme abrogée et Remplacée par IAS 15. Tableau des flux de trésorerie 2003 2003 1992 IAS 8 IAS 9 IAS 10 Méthodes comptables.

Nomenclature des normes IAS / IFRS IAS 11 IAS 12 IAS 13 IAS 14 IAS 15 IAS 16 IAS 17 IAS 18 IAS 19 Contrats de construction Impôts sur le résultat Norme abrogée et Remplacée par IAS 1 Information sectorielle Norme annulée Immobilisations corporelles Contrats de location Produits des activités ordinaires Avantages du personnel 2003 2003 1993 2002 1981 1993 2000 IAS 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l’aide publique 1982 54 .

55 .

Nomenclature des normes IAS / IFRS IAS 31 Participations dans des co-entreprises 2003 IAS 32 IAS 33 IAS 34 IAS 35 IAS 36 IAS 37 Instruments financiers : présentation informations à fournir Résultat par action Information financière intermédiaire Norme abrogée et Remplacée par IFRS 5 Dépréciation d’actifs Provisions. passifs éventuels et actifs éventuels 2003 2003 1998 2004 1998 IAS 38 IAS 39 IAS 40 IAS 41 Immobilisations incorporelles Instruments financiers : Comptabilisation et évaluation Immeuble de placement Agriculture 2004 2003 2003 2000 56 .

Nomenclature des normes IAS / IFRS IFRS 1 IFRS 2 IFRS 3 IFRS 4 IFRS 5 IFRS 6 IFRS 7 Première adoption des normes internationales d’information financière Paiement basé sur des actions Regroupements d’entreprises Contrats d’assurance Actifs immobilisés détenus dans un but de transaction et activités abandonnées 2003 2004 2004 2004 2004 2004 2005 57 Prospection et évaluation de ressources minérales Informations à fournir sur les instruments financiers .

passifs. Le cadre définit les caractéristiques qualitatives (Intelligibilité. définitions et se termine par deux rubriques indiquant la date d’entrée en vigueur et les dispositions transitoires. 58  . produits et charges) ainsi que les critères de comptabilisation de ces éléments.Contenu des normes IAS/IFRS  Chaque norme commence par trois rubriques : objectif. capitaux propres. Le référentiel est précédé d’une préface (objectifs et procédures de fonctionnement de l’IASB) et d’un cadre conceptuel pour la préparation et la présentation des états financiers (« Framework »). champ d’application. Pertinence. Fiabilité et Comparabilité) et les éléments des états financiers (actifs.

Programme de la 2ème journée  Classement des normes IAS/IFRS.   Normes de présentation et d’information. Définition des éléments à partir desquels les états financiers sont bâtis. 59 . Normes d’enregistrement et d’évaluation       Le cadre conceptuel des normes IAS/IFRS Objectif des états financiers Les hypothèses de base Les caractéristiques qualitatives. Base de l’évaluation des états financiers.

 Classification des normes IAS/IFRS 60 .

Classification des normes IAS/IFRS NORMES IAS/IFRS NORMES D'ENREGISTREMENT ET D'EVALUATION NORMES D'INFORMATION FINANCIERES 61 .

Classification des normes IAS/IFRS NORMES D'INFORMATION FINANCIERES Normes de présentation de l'information financière  LES ETATS FINANCIERS  LES INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES Normes de consolidation  LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES  LES MODIFICATIONS DU PERIMETRE Normes sectorielles  SECTEUR FINANCIERS  SECTEUR NON FINANCIERS 62 .

* IAS 8 : METHODES COMPTABLES . * IAS 7 : TABLEAUX DES FLUX DE TRESORERIE .LES INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES * IAS * IAS * IAS * IAS 14 : INFORMATION SECTORIELLE .LES ETATS FINANCIERS * IAS 1 : PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS . B. *IAS 10 : EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE DE L’EXERCICE .Normes de présentation de l'information financière A. 24 : INFORMATIONS RELATIVES AUX PARTIES LIEES . CHANGEMENTS D’ESTIMATIONS COMPTABLES ET ERREURS . 33 : RESULTAT PAR ACTION . 63 . 34 : INFORMATION FINANCIERE INTERMEDIAIRE .

* IFRS 5 : ACTIFS NON COURANTS DESTINES A ETRE CEDES ET ABONDON D’ACTIVITES 64 .LES MODIFICATIONS DU PERIMETRE * IFRS 3 : REGROUPEMENTS D’ENTREPRISES .LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES * IAS 27 : ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ET COMPTABILISATION DES PARTICIPATIONS DANS LES FILIALES .Normes de consolidation A. * IAS 28 : PARTICIPATIONS DANS LES ENTREPRISES ASSOCIES * IAS 31 : PARTICIPATIONS DANS LES CO ENTREPRISES B.

Normes sectorielles A. B. * IFRS 4 : LES CONTRATS D’ASSURANCE .LE SECTEUR NON FINANCIER * IAS 41 : AGRICULTURE 65 .LE SECTEUR FINANCIER * IAS 26 : COMPTABILITE ET RAPPORTS FINANCIERS DES REGIMES DE RETRAITE .

NORMES D'ENREGISTREMENT ET D'EVALUATION Evaluation des passifs non financiers Evaluation des actifs non financiers Le résultat EVALUATION DES ACTIFS ET DES PASSIFS NON FINANCIERS EVALUATION DU RESULTAT ET DES VARIATIONS DE COURS La variation du cours des prix et des monnaies EVALUATION DES ACTIFS ET DES PASSIFS FINANCIERS Les instruments et stock option Les instruments financiers 66 .

EVALUATION DES ACTIFS NON FINANCIERS * IAS 2 : STOCKS . * IAS 16 : IMMOBILISATIONS CORPORELLES * IAS 36 : DEPRECIATION D’ACTIFS * IAS 38 : IMMOBILISATIONS INCORPORELLES * IAS 40 : IMMEUBLE DE PLACEMENT B.EVALUATION DES PASSIFS NON FINANCIERS * IAS 17 : CONTRATS DE LOCATION * IAS 19 : AVANTAGES AU PERSONNELS * IAS 23 : COUTS D’EMPRUNT * IAS 37 : PROVISIONS PASSIFS EVENTUELS ET ACTIFS EVENTUELS 67 .Evaluation des actifs et des passifs non financiers A.

Evaluation des résultats et des variations de cours LE RESULTAT * IAS 11 : CONTRATS DE CONSTRUCTION * IAS 12 : IMPOTS SUR LE RESULTAT * IAS 18 : PRODUITS DES ACTIVITES ORDINAIRES * IAS 20 : COMPTABILISATION DES SUBVENTIONS PUBLIQUES ET INFORMATIONS A FOURNIR SUR L’AIDE PUBLIQUE LA VARIATION DU COURS DES PRIX ET DES MONNAIES * IAS 15 : INFORMATION REFLETANT LES EFFETS DES VARIATIONS DE PRIX * IAS 21 : EFFETS DES VARIATIONS DES COURS DES MONNAIES ETRANGERES * IAS 29 : INFORMATION FINANCIERE DANS LES ECONOMIES HYPER INFLATIONNISTES 68 .

INSTRUMENTS ET STOCKS OPTIONS * IFRS 2 : PAIEMENTS EN ACTIONS ET ASSIMILES * IFRS 7 : INFORMATIONS A FOURNIR 69 .Evaluation des actifs et des passifs financiers A.LES INSTRUMENTS FINANCIERS * IAS 32 : PRESENTATION ( remplacée partiellement par IFRS 7) * IAS 39 : COMPTABILISATION ET EVALUATION B.

afin qu ’ils soient comparables tant aux états financiers de l ’entreprise pour les exercices antérieurs qu ’aux états financiers d ’autres entreprises. 70 .Présentation et contenu des normes Normes de présentation de l'information financière IAS 1 L ’objectif de Norme est de prescrire une base de présentation générale à tous des états financiers.

Dans le référentiel IFRS un jeu complet d’états financiers comprend :      un bilan un compte de résultat un état de variation des capitaux propres un tableau des flux de trésorerie les méthodes comptables et notes explicatives (l’annexe) . 71 .

IAS 7 L ’objectif de la présente Norme est d ’imposer la fourniture d ’une information sur l ’historique des évolutions de la trésorerie et des équivalents de trésorerie d ’une entreprise au moyen d ’un tableau des flux de trésorerie classant les flux de trésorerie de l’exercice en activités opérationnelles. d ’investissement et de financement. 72 .

IAS8 L’objectif de la norme est de prescrire:  Le classement.  Le traitement comptable de certains éléments dans le compte de résultat de façon que l ’ensemble des entreprises établissent et présentent un tel compte sur une base cohérente et permanente. 73 .tant avec les états financiers de l ’entreprise relatifs aux exercices précédents qu ’avec les états financiers d ’autres entreprises. Cela renforce la comparabilité.  Les informations à fournir.

74 . Les informations qu’une entreprise doit fournir concernant la date de publication des états financiers et des événements postérieurs à la date de clôture.   La Norme IAS 10 impose également à une entreprise de ne pas établir ses états financiers sur une base de continuité d ’exploitation si des événements postérieurs à la date de clôture indiquent que l’hypothèse de continuité d ’exploitation n ’est pas appropriée.IAS 10  Quand une entreprise doit ajuster ses états financiers en fonction d ’événements postérieurs à la date de clôture.

Les informations complémentaires IAS 14 L’objectif de la norme est d ’établir :  les principes de la communication d’une information financière sectorielle (l’information sur les différentes lignes de produits et services que propose une entreprise et sur les différentes zones géographiques dans lesquelles elle opère)  Pour aider les utilisateurs des états financiers à:    Mieux comprendre la performance passée de l’entreprise. Mieux évaluer les risques et la rentabilité de l’entreprise. Porter des jugements mieux informés sur l ’entreprise dans son ensemble. 75 .

76 .IAS 24  La Norme doit être appliquée pour le traitement des parties liées et des transactions entre une entreprise présentant les états financiers et les parties qui lui sont Liées (holdings. filiales)  Les dispositions de la Norme s ’appliquent aux états financiers de toutes les entreprises présentant des états financiers.

IAS 33  L’objectif de la Norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action pour améliorer les comparaisons de la performance entre différentes entreprises sur le même exercice et entre différents exercices pour la même entreprise. 77 .

Les entreprises dont les actions ordinaires ou les actions ordinaires potentielles sont cotées.La Norme IAS 33 doit être appliquée par : .Les entreprises qui sont dans un processus d ’émission d’actions ordinaires ou d’actions ordinaires potentielles sur des marchés publics de valeurs mobilières.Une entreprise dont ni les actions ordinaires ni les actions ordinaires potentielles ne sont cotées mais qui présente un résultat par action doit le calculer et fournir les informations conformément à la présente norme. . . 78 .

IAS 34 L’objectif de la Norme:  Prescrire le contenu minimum d’un rapport financier intermédiaire ainsi que les principes de comptabilisation et d’évaluation à appliquer aux états financiers complets ou résumés d’une période intermédiaire. Une information financière intermédiaire rapide et fiable permet aux investisseurs, aux créanciers et autres de mieux appréhender:  la capacité de l ’entreprise à générer des bénéfices et des flux de trésorerie;  la situation financière de l ’entreprise et sa liquidité.
79

les Etats financiers consolidés
IAS 27 La Norme doit être appliquée à:

La préparation et à la présentation des états financiers consolidés d ’un groupe d ’entreprises contrôlées par une société mère.

La comptabilisation des participations dans des filiales dans les états financiers individuels de la société mère.

80

IAS 28

La Norme doit être appliquée à la comptabilisation par un investisseur de ses participations dans des entreprises associées.

Une entreprise associée :

 L’investisseur a une influence notable et qui n’est ni une filiale ni une coentreprise de l’investisseur.

L’influence notable est le pouvoir de participer aux décisions de politique financière et opérationnelle de l’entreprise détenue, sans toutefois exercer un contrôle sur ces politiques.

81

IAS 31

La Norme doit être appliquée à :
La comptabilisation des participations dans des coentreprises La présentation des actifs, passifs, produits et charges des coentreprises dans les états financiers des coentrepreneurs et des investisseurs, quelles que soient les structures ou les formes selon lesquelles sont menées les activités de la coentreprise.
82

Les modifications du périmètre
IFRS 3
L ’objectif de la présente Norme est de spécifier:

L ’information financière communiquée par une entité lorsqu ’elle entreprend un regroupement d ’entreprises . Tous les regroupements d ’entreprises doivent être comptabilisés en appliquant la méthode de l ’acquisition. A la date d ’acquisition, l’acquéreur comptabilise à leurjuste valeur les actifs,les passifs et les passifs éventuels identifiables de l’entreprise acquise,et comptabilise aussi le good-will (exp fond de commerce) ,qui fait ultérieurement l’objet de tests de dépréciation au lieu d ’être amorti.
83

 l ’évaluation du coût du regroupement d ’entreprises. L ’application de la méthode de l ’acquisition implique les étapes suivantes:  l ’identification d ’un acquéreur. 84 .  l’affectation à la date d ’acquisition du coût du regroupement d’entreprises aux actifs acquis et aux passifs et passifs éventuels assumés.

Elle impose que les actifs qui satisfont aux critères de classification comme détenus en vue de la vente soient : Evalués au montant le plus bas entre leur valeur comptable et leur juste valeur diminuée des coûts de la vente .IFRS 5 L ’objectif de la Norme est de spécifier:   La comptabilisation d’actifs détenus en vue de la vente. 85    . La présentation et les informations à fournir sur les activités abandonnées .et que l ’amortissement sur de tels actifs cesse. Présentés séparément dans le bilan et que les résultats des activités abandonnées soient présentés séparément dans le compte de résultat.

ou «régimes de prestations de retraite ».Normes sectorielles financières IAS 26  La Norme doit être appliquée aux rapports financiers présentés par les régimes de retraite lorsque de tels rapports sont établis.  Les régimes de retraite reçoivent parfois d ’autres dénominations tels que:«régimes de pension». ou les cotisations de l’employeur en vue de ces prestations. peuvent être déterminées ou estimées à l’avance selon les clauses d’un accord ou les usages de l’entreprise.  86 . Définition Les régimes de retraite sont des accords selon lesquels une entreprise fournit des prestations à ses salariés au moment ou après la date de leur fin d’activité (sous forme d’une rente annuelle ou d’un capital). lorsque ces prestations.«régimes sur complémentaires ».

l ’échéancier et le degré d’incertitude des flux de trésorerie futurs résultant des contrats d’assurance. En particulier. 87    . De fournir des informations qui identifient et expliquent les montants figurant dans les états financiers d’un assureur résultant de contrats d’assurance et aident les utilisateurs de ces états financiers à comprendre le montant.IFRS 4  L’objectif de la Norme est de spécifier l’information financière pour les contrats d ’assurance devant être établie par toute entité qui émet de tels contrats (définie dans la présente Norme comme un assureur ).la Norme impose: Des améliorations limitées à la comptabilisation par les assureurs des contrats d ’assurance.

88 . lorsqu’ils concernent une activité agricole: actifs biologiques.Normes sectorielles non financières IAS 41  La présente Norme doit être appliquée pour la comptabilisation des éléments suivants. production agricole au moment de la récolte. subventions publiques.

Stocks ou une autre Norme comptable internationale applicable. La Norme IAS 41 s’applique à la production agricole qui est le produit récolté des actifs biologiques de l’entreprise. Alors qu’une telle transformation peut être une extension logique et naturelle d’une activité agricole et que les activités qu ’elle renferme présentent quelques similarités avec la transformation biologique.   89 . uniquement au moment de la récolte. elle n’entre pas dans la définition de l ’activité agricole selon cette Norme. Par la suite on applique IAS 2. En conséquence.cette norme ne couvre pas la transformation des produits agricoles au-delà de la récolte.

Evaluation des actifs non financiers IAS 2  Définition : « Les stocks sont des actifs destinés à être vendus dans le cours normal de l’activité . ni les sous-évaluer pour constituer des réserves 90   . La valeur réalisable nette est le prix de vente estimé dans le cadre d’une activité normale. l’évaluation des provision sur stocks.Elle précise les coûts à inclure dans les stocks ainsi que ceux à reconnaître en charges. déduction faite du coût estimé pour achever le produit et le vendre » Présentation de la norme « définit la valorisation des actifs destinés à être vendus dans le cours normal de l’activité . ainsi que les méthodes de valorisation des stocks Objectif de la norme « de s’assurer qu’une entreprise ne va pas surévaluer ses stocks pour améliorer son résultat.

91 . La comptabilisation des dotations aux amortissements correspondantes. Les questions fondamentales concernant la comptabilisation des immobilisations corporelles portent sur :      La date de comptabilisation des actifs. La détermination de leur valeur comptable.IAS 16  L’objectif de la norme est de prescrire le traitement comptable des immobilisations corporelles.

 La Norme IAS 16 impose de comptabiliser une immobilisation corporelle en tant qu’actif lorsque cet actif satisfait aux critères de définition et de comptabilisation d’un actif du Cadre de préparation et de présentation des états financiers.  92 . sauf lorsqu’une autre Norme comptable internationale impose ou autorise un traitement comptable différent. Elle doit être appliquée pour la comptabilisation des immobilisations corporelles.

 le coût de cet actif pour l’entreprise peut être évalué de façon fiable. 93 .Comptabilisation des immobilisations corporelles  Un élément d’immobilisation corporelle doit être comptabilisé en tant qu’actif lorsque:  il est probable que les avantages économiques futurs associés à cet actif iront à l’entreprise.

 Un actif est comptabilisé pour une valeur qui excède sa valeur recouvrable si sa valeur comptable excède le montant qui sera recouvré par son utilisation ou sa vente.IAS 36  L’objectif de la Norme est de prescrire les procédures qu’une entreprise applique pour s’assurer que ses actifs sont comptabilisés pour une valeur qui n’excède pas leur valeur recouvrable. 94 .

la location ou l’utilisation à des fins administratives 95 . identifiable et sans substance physique. détenu par une entité pour la production ou la fourniture de biens ou de services. Définition de l’immobilisation incorporelle  Actif non monétaire.IAS 38  L’objectif de la Norme IAS 38 est de prescrire le traitement comptable des immobilisations incorporelles qui ne sont pas spécifiquement traitées par une autre Norme comptable internationale.

96  .IAS 40  L’objectif de la Norme IAS 40 est de prescrire le traitement comptable des immeubles de placement et les dispositions correspondantes en matière d’informations à fournir. Un immeuble de placement est un bien immobilier (terrain ou bâtiment —ou partie d’un bâtiment — ou les deux) détenu (par le propriétaire ou par le preneur dans le cadre d’un contrat de locationfinancement) pour en retirer des loyers ou pour valoriser le capital ou les deux.

  97 . La Norme IAS 40 traite de l’évaluation : dans les états financiers du preneur d’un immeuble de placement détenu dans le cadre d’un contrat de location-financement dans les états financiers du bailleur d’un immeuble de placement loué dans le cadre d’un contrat de location simple.

  les principes comptables appropriés les informations à fournir au titre des contrats de location-financement et des contrats de location simple. 98 .Evaluation des passifs non financiers IAS 17  L’objectif de la Norme est d’établir. pour le preneur et le bailleur.

Elle impose aux entreprises de comptabiliser:   un passif lorsqu’un membre du personnel a rendu des services en contrepartie des avantages du personnel qui lui seront versés à une date future. 99 .  une charge lorsque l’entreprise utilise l’avantage économique résultant des services rendus par un membre du personnel en contrepartie des avantages du personnel.IAS 19  L’objectif de la Norme est de prescrire le mode de comptabilisation et de présentation des avantages du personnel.

le  La Norme impose que les coûts d’emprunt soient immédiatement comptabilisés en charges. à titre d’autre traitement autorisé. l’incorporation dans le coût d’un actif des coûts d’emprunt qui sont directement attribuables à l’acquisition. elle admet.  Toutefois. 100 .IAS 23  L’objectif de la Norme est de prescrire traitement comptable des coûts d’emprunt. la construction ou la production d’un actif éligible.

passifs éventuels et actifs éventuels.IAS 37   L’objectif de la Norme est de faire en sorte que : les critères de comptabilisation et les bases d’évaluation appliquées aux provisions. les notes annexes fournissent suffisamment d’informations pour permettre aux utilisateurs de comprendre la nature. l’échéance et le montant de ces provisions.  101 . aux passifs éventuels et aux actifs éventuels soient appropriés.

la date de démarrage du contrat et la date d’achèvement se situent en général dans des exercices différents. Compte tenu de la nature de l’activité entreprise dans le cadre des contrats de construction. 102 .Le résultat IAS 11 L’objectif de la Norme est de prescrire le traitement comptable des produits et coûts relatifs aux contrats de construction.

 des transactions et autres événements de l’exercice qui sont comptabilisés dans les états financiers d’une entreprise.IAS 12  L’objectif de la Norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. 103 .  La question principale en matière de comptabilisation des impôts sur le résultat est de déterminer comment comptabiliser les conséquences fiscales actuelles et futures:  du recouvrement (ou du règlement) futur de la valeur comptable des actifs (ou des passifs) qui sont comptabilisés dans le bilan d’une entreprise.

104    . La Norme IAS 12 traite également: de la comptabilisation d’actifs d’impôt différé générés par des pertes fiscales ou des crédits d’impôt non utilisés. de la présentation des impôts sur le résultat dans les états financiers. de l’information à fournir relative aux impôts sur le résultat.

IAS 18  L’objectif de la Norme est de prescrire le traitement comptable des produits des activités ordinaires provenant de certains types de transactions et événements. 105 .

des redevances et des dividendes. 106 . La Norme IAS 18 doit être appliquée pour la comptabilisation des produits des activités ordinaires provenant des transactions et événements suivants: la vente de biens. l’utilisation par des tiers d’actifs de l’entreprise produisant des intérêts.    la prestation de services.

IAS 20  La Norme doit être appliquée pour :  la comptabilisation  l’information à fournir sur les subventions publiques  l’information à fournir sur les autres formes d’aide publique. 107 .

108 .Variation du cours des prix et des monnaies IAS 15  La Norme IAS 15 doit être appliquée pour refléter les effets des variations de prix sur les évaluations utilisées pour la détermination des résultats et de la situation financière de l’entreprise.

intégration proportionnelle ou mise en équivalence. à la conversion des états financiers des activités à l’étranger qui sont comprises dans les états financiers de l’entreprise par intégration globale. 109  .IAS 21   La Norme doit être appliquée: à la comptabilisation des transactions en monnaies étrangères.

IAS 29  La présente Norme IAS 29 doit être appliquée aux états financiers de référence. y compris aux états financiers consolidés. de toute entreprise qui présente ses états financiers dans la monnaie d’une économie Hyper inflationniste. 110 .

Les instruments financiers IAS 32 L’objectif de la Norme IAS 32 est d’aider les utilisateurs d’états financiers à mieux comprendre:  l’importance des instruments financiers par rapport à la situation financière d’une entité.  sa performance  ses flux de trésorerie. 111 .

de vente ou d’utilisation.comme si les contrats étaient des instruments financiers. à l’exception des contrats conclus et maintenus pour la réception ou la livraison d’un élément non financier conformément aux contraintes auxquelles s’attend l’entité en matière d’achat. 112 . La Norme IAS 32 doit s’appliquer aux contrats d’achat ou de vente d’éléments non financiers dont le montant net peut être réglé en trésorerie ou en tout autre instrument financier ou encore par l’échange d’instruments financiers.

 les principes de comptabilisation et d’évaluation des passifs financiers  les principes de comptabilisation et d’évaluation de certains contrats d’achat ou de vente d’éléments non financiers. 113 . IAS 39 L’objectif de la Norme est d’établir :  les principes de comptabilisation et d’évaluation des actifs financiers.

de droits attachés à ces actions ou tout autre actif dont le paiement est fondé sur la valeur d’un nombre fixé d’instruments de capitaux propres de la société. 114  .Informations et stocks options IFRS 2 Cette norme a pour principe de base : Une dépense doit être reconnue lorsqu’une société reçoit des biens ou des services en contrepartie de la remise d’actions.

de façon à permettre aux utilisateurs d’évaluer : • L’importance des instruments financiers au regard de la situation financière et de la performance financière de l’entité La nature et l’ampleur des risques découlant des instruments financiers auxquels l’entité est exposée au cours de l’exercice et à la date de clôture. 115 • . ainsi que la façon dont l’entité gère ces risques.IFRS 7 L’objectif  Imposer aux entités de fournir des informations dans leurs états financiers.

Il indique en particulier les aspects suivants : Les destinataires des états financiers . 116 .Le cadre conceptuel Les normes IAS/IFRS et leurs interprétations par l’IFRIC (le comité permanent d’interprétation) s’inscrivent dans un cadre dit ‘’Cadre conceptuel ‘’. Les principes comptables à respecter . Ce cadre fixe les objectifs à atteindre par les états financiers et donne une liste des principes comptables à respecter. Les règles de comptabilisation . Les définitions . Les règles d’évaluation des actifs et des passifs . Les objectifs attachés aux états financiers . Le concept de capital et de maintien du capital.

Les hypothèses de base (02 hypothèses) . . 117 . qui se limites seulement à des principes généraux.Les caractéristiques qualitatives des états financiers (11 caractéristiques) . une nette distinction entre : .Le cadre conceptuel Le cadre conceptuel établit. contrairement à de nombreux plans comptables nationaux. dont ceux de l’Algérie et de la France.

Composantes et objectifs des états financiers Annexes Informations Tableau des flux de trésorerie Liquidité et flexibilité financière Tableau de variation des capitaux propres Performance financière Compte de résultat Situation financière Bilan 118 .

afin de prendre des décisions économiques. sur :    la situation financière ( Bilan ) la performance ( Compte de résultat ) les variations de la situation financière ( Tableau des flux de trésorerie ) les variations des capitaux propres ( Etat de variations des capitaux propres ) informations sur les éléments comptabilisés dans les autres états financiers + sur les éléments ne donnant pas lieu à une comptabilisation ( Annexe ) 119    .Objectif des états financiers Informer les utilisateurs des états financiers.

les états financiers doivent être établis en valeur liquidative (valorisation de l’entreprise en liquidation).  Hypothèse 1 : La comptabilité d’engagement : Cette hypothèse introduit la règle selon laquelle les charges et les produits engagés d’un exercice social sont comptabilisés dans le même exercice quelle soit la date de leurs règlements. 120  . Si ce n’est pas le cas. Hypothèse 2 : La continuité de l’exploitation : Les états financiers doivent être établis selon l’hypothèse que l’entreprise est en situation de continuité d’exploitation et poursuivra ses activités dans un avenir prévisible.Les hypothèses de base Il s’agit de la comptabilité d’engagement et de continuité de l’exploitation.

Il s’agit des caractéristiques suivantes: 121 .Les caractéristiques qualitatives Ce sont en fait les attributs qui rendent utile pour les utilisateurs l’information que véhiculent les états financiers.

.Les caractéristiques qualitatives  Intelligibilité   Pertinence et importance significative Fiabilité : son appréciation doit se faire dans le cadre des concepts de : * * * * * image fidèle prééminence du fonds sur la forme neutralité prudence l’exhaustivité 122  Comparabilité .

présents ou futurs ou en confirmant ou corrigeant leurs évaluations passées.   123 .Les caractéristiques qualitatives Intelligibilité: L’information fournie dans les états financiers doit être compréhensible immédiatement par les utilisateurs Pertinence: L’information possède la qualité de pertinence lorsqu’elle influence les décisions économiques des utilisateurs en les aidant à évaluer des événements passés.

l’information doit présenter une image fidèle des transactions et autres événements qu’elle vise à présenter ou dont on s’attend raisonnablement à ce qu’elle les présente (…) Il peut être pertinent de comptabiliser des éléments et d’indiquer le risque d’erreur relatif à leur comptabilisation et à leur évaluation 124 .Les caractéristiques qualitatives  Fiabilité: Une information exempte d’erreur peut être qualifiée de fiable  Image fidèle: Pour être fiable.

Les caractéristiques qualitatives  Prééminence de la substance sur la forme: Les transactions et autres événements doivent être comptabilisés et présentés conformément à leur substance et à leur réalité économique et non pas seulement selon à leur forme juridique. La substance des transactions n’est pas toujours cohérente avec ce qui ressort du montage juridique apparent  Neutralité: Les informations contenues dans les états financiers doivent être choisies et présentées sans parti pris 125 .

126 . ou les charges ne sont pas sous-évalués. l’information contenue dans les états financiers doit être exhaustive. Une omission peut rendre l’information fausse et.Les caractéristiques qualitatives  Prudence: La prudence est la prise en compte d’un certain degré de précaution dans l’exercice des jugements nécessaires pour préparer les estimations dans des conditions d’incertitude. en conséquence.  Exhaustivité: Pour être fiable. non fiable et insuffisamment pertinente. autant que le permettent le souci de l’importance relative et celui du coût.

127  . Une des principales implications du principe de comparabilité est que les utilisateurs soient informés des méthodes comptables utilisées dans la préparation des états financiers et de tout changement apporté à ces méthodes ainsi que des effets de ces changements.Les caractéristiques qualitatives Comparabilité: L’évaluation et la présentation de l’effet financier de transaction et d’évènements semblables doivent être effectuées de façon cohérente et permanente pour même entreprise et de façon cohérente et permanente pour différentes entreprises.

classement en charges Frais de recherche.Définition des éléments à partir desquels les états financiers sont bâtis  Définition des actifs: ressources contrôlées par l’entreprise. Crédit-bail => actif  Définition des passifs : obligations actuelles de l’entreprise résultant d’événements passés. Charges à étaler => charges. dont l’extinction devrait se traduire par une sortie de ressources d’avantages économiques futurs Engagements sociaux => passifs 128 . résultant d’événements passés. dont les avantages économiques futurs sont attendus par l’entreprise par défaut.

129 .

130 .

131 .

132 .

133 .

134 .

135 .

136 .

137 .

.G70 09 /0 .943 13.G70 /0  0399F .98 13. 89:.7/ /0 .43  507209970 .3.3.250:7 /08 786:08 /F.90:78 / F.: 0399F8 /0 14:737 /08 31472.39 /08 3897:20398 13.: 70.3.0 13.: .0 09  .:07  W  25479.08 786:08  W .4:.: :98.9:70 .078 /0 1. /.078 .43 /439  0399F G70 .9438 /. 3..4:78 /0  007.3. 1.3.9:70 09  .078 .90 /0 .0 /08 3897:20398 13.38 6:0 . 5071472.#$  4-0.38 0:78 F9.3.91  254807 .3.:6:08  0399F 089 0548F0 .

059:0 08347208$.0..43./70.

9813..943 8 38.07809/4330:30890/08573.-08 70850.38:3 .98 13.F8./7010084-0..  .9903/705./70/9 .4259.429F5072.59.9.039/.:F9.508.8818  0.907  08/F139438  087G08/0.3.078  08573.398  08/0893..059:0  0./70.918.059/0.078  084-0.7 # 0.708F9.918.59.91809/085.94385.79.508.3.:.4259.43..3.7.-8.-0870850.943  087G08/ F.9813.907  3/6:0035..:0708.3039/ 390757F9.943/08..99.850.#$090:78390757F9..43.708/08F9..3903/:.4259.09/02.988:.

-9  ./70 .9..0: /0  F70 09 /0  .508F3F7.7.3.: :3030990/893.059:0 0 .94303970  08549G808/0-.943.078 . 7.80 549G808  08..38 ..059:0 F9..4259.:  /439 .0.9.08/08F9.4397.3.43.43.0  6: 80 2908 80:02039  /08573.-08 3.702039  /0 342-70: 5...9F7896:086:.98 13.9F7896:08   ./70.7.

94313.3  .3908094-0.7.3.:/0.0 13.-0.G70 42590/07F8:9.G70 %.:5745708 !071472.3.918/08F9.9438 %.-0.G70 .3.078 33008 31472.59.3.42548.3.9 $9:..943/08 .9813.:/081: /097F847070 6:/9F0910-9F 13..

7.943 13.078 ..943 3300  .9438    31472.943 13..7.3.0 42590 /0 7F8:9. 89:.: /08 1: 9.G70 /0 97F847070 08 .078 3147207 08 :98.3.59.3.:9708 F9.8438 F.9438 /08 .8 0:  :30 ..3..7.: 5745708 %.39 5.G70 .9438 /0 ..9438 8:7 08 FF20398 .43426:08 8:7     .9813.3.-8F8 /.13 /0 5703/70 /08 /F.91/08F9.3.9 /0 .-0.38 08 .4259.3 .-0.90:78 /08 F9.98 13.078 8:7 08 FF20398 30 /433. 5071472.59.-8.: 5745708 /08 . 89:.9 08 .98 13.4259.

0203909/0 .037 57F..98 13..4393:9F/0 0549.8 0 .08549G808/0-..80 8 .9F8 /..708 09 08 574/:98 03.-8 03 .-9F/ 03.3. 808 ..9/0.6:00 08 .8 08 F9.039 H970 F9.-8F8 /.98 13..0 .943  549G80   .4259.478.0 6:00 849 .943 /0  039705780 03 6:/. .38 0 2H20 007.-8 8043  549G80 6:0  039705780 089 03 89:.F8 / :3 007.9.0 3 089 5..078 /4.7.943 /0 . .3..4259.943   .9..943 09 54:78:.4393:9F / 0549.02039  0990 549G80 3974/:9 .4393:9F /0  0549.90 /00:787G020398 549G80   .-9F / 03.943  08 F9.4259..0:7 6:/.039 H970 F9. 8439 . 7G0 8043 . /.078 /4.8-0 $ .38 :3 .0 84.

08.9F7896:08 8:.F.3908  .9 /08 .08 0 8439 03 1.7.9.90:78  31472.9.9 08 ..:039 08 F9.078  8 .7....98 13..3.943 6:0 .997-:98 6: 703/039 :90 54:7 08 :98.9F7896:086:.

9../70/08.943/49801.9F 57:/03.0  0.01/G0 57FF2303.70/.7..43.9F7896:086:.0598/0  2.-9F  ...9F  425.08    390-9F !079303.0/:143/88:7.7.0831.0 ..380 .3.08.:89.00925479.9.557F.14720 30:97.-9F 843.9.

943 14:730 /.9.38 08 F9.4770.98 13.3. 6:.4257F038-0 22F/.7 08 :98.0 08 /F.:07 /08 F.39  F.F3020398 5.9F /0 5079303.:.9F7896:086:./.88F08    .078 /49 H970 .43172.0  31472.9.943 5488G/0 .90:78 03 08 ..8438 F.0 4786: 00 31:03.08.902039 5.88F8 57F80398 4: 1:9:78 4: 03 .43426:08 /08 :98.39 0:78 F..90:78 !079303.7.9438 5..08 390-9F  31472.39 4: ..

F3020398 6: 00 .-02039  ..943 002590 / 0770:7 50:9 H970 6:.9438 09 .:.943  .08  .:9708 F..9.9F7896:086:.80  57F803907 4: /439 43 8 .943 09  0:7 F.08..0 1/G0 /08 97..7.8433.4259.0 6: 00 08 57F80390  50:9 H970 50793039 /0 .-0  31472.91  0:7 .-0  2.943 /49 57F803907 :30 2.-807 /08 FF20398 09 / 3/6:07 0 786:0 / 0770:7 70.1F0 /0 1.9903/ 7.38.0 1/G0 !4:7 H970 1.4259.-8.9.-9F &30 31472.

9.08.3.4259.55.4808 09 57F8039F08 8.078 /4.0 8:7 .43903:08 /.0 :7/6:0 . 14720 08 97.8 94:4:78 .F3020398 /4.38 5.9F F.0...039 H970 .431472F2039  0:7 8:-89.9438 . 8:-89.79 578  .3.0 6: 7088479 /: 2439.0 /08 97.9438 3 089 5.0 09  0:7 7F.7039  0:97.3.:9708 F. .38 08 F9..38.43426:0 09 343 5.3.9F 08 31472.8 80:02039 8043  0:7 14720 :7/6:0 .08  !7FF2303.9438 09 .38.9.0 /0 .-8F8 09 57F8039F8 ...9F7896:086:.4F70390 .7.98 13.039 H970 . 8:-89.

5780 03 ..42590 / :3 .38 08 F9.9F !4:7 H970 1..707 08 0892.708 54:7 57F5.8 84:8 F.943 1.98 13.43903:0 /.:89.078 /49 H970 0.7.-0  31472.22039 507930390  .0 09 .3 /07F /0 57F.:F8  .943 .:880 09 03 .38  007.:89.0 .-0 09 38:118.9.9.0 . /0  25479.0 /08 :020398 3F.39 6:0 0 5072099039 0 84:..088.:943 /..708 30 8439 5.079.38 /08 .438F6:03.08  !7:/03.4P9 &30 428843 50:9 703/70  31472..43/9438 / 3.9F7896:086:. 57:/03.08.:9.0 70.0: /: .0 343 1.9.9438 /.0 089 ..3.3.0799:/0 4: 08 .

4259..7.3.08 425.5.08..38 .3.50 /0 .30390 54:7 2H20 039705780 09 /0 1. 57F8039.38 6:0 /08 011098 /0 .G3020398 802-.43 .08 .425.9438 /: 573.08 2F94/08 .90:78 84039 31472F8 /08 2F94/08 .. 57F5...-9F 089 6:0 08 :98..943 /08 F9.039 H970 0110.9F7896:086:.9.:.08 25.55479F  .7.3020398   ..-08 :98F08 /.302039 .4F70390 09 5072.30390 54:7 /11F703908 0397057808 &30 /08 573.9:F08 /0 1.38.943 09 / F.943 09 .943 /0  01109 13.078 09 /0 94:9 .7.7.4F70390 09 5072.9.07 /0 97.98 13.43 .-08 /4.-9F  F.

8818 4-..9813..88F8 /439  093.0 .7.:9 .F30203985.:5.91  F13943/085.708 7.39/ F...7  0397057805.39/ F.08F./:705..F30203985.9903/:85.797/086:08 08F9.0788439-98  F13943/08.9438..4397F085.708F9.39.8818  ..7/F1.91870884:7..98097.08.7  039705780 7F8:9.39.943/0.88F8 /43908 .08/ .708  7F/9 -.880203903.02039884.43426:081:9:788439.8/070...08F..3.9:008/0  0397057807F8:9.7:3084790/0 70884:7.07..43426:081:9:78 3.F13943/08FF203985.07.

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .