1

SOMMAIRE
OBJECTIFS CONCEPT ET DEFINITION INFORMATION ET COMMUNICATION IMPORTANCE DU FEED-BACK FEEDLE SCHEMA SIMPLIFIE LE CADRE DE REFERENCE LE SCHEMA COMPLEXE LES OBSTACLES A LA COMMUNICATION LES TECHNIQUES DE COMMUNICATION

2

- SENSIBILISER LES ACTEURS DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES SUR LES OBSTACLES ET LES DIFFICULTES DE COMMUNICATION - ENTRAINER A L UTILISATION DES TECHNIQUES DE COMMUNICATION - DECLOISONNER LES HOMMES ET LES STRUCTURES POUR PLUS D EFFICACITE DANS LES RAPPORTS PROFESSIONNELS - AIDER A PROMOUVOIR LES CHANGEMENTS UTILES AU SEIN DE L ORGANISATION...
3

. A L IMAGE D UN SEUL ! Unité d esprit et d action... 4 . A l UNISSON ou comme un tout où tout se partage.QUI APPARTIENT A L ENSEMBLE A LA COMMUNAUTE.. s échange.

L INFORMATION EST DEFINIE COMME ETANT UNE MISE EN RELATION D UN INDIVIDU AVEC UN OU DES EVENEMENT(S) LA COMMUNICATION PEUT ETRE DEFINIE COMME ETANT UNE MISE EN RELATION DE PERSONNES ENTRE ELLES ( A travers un ou des événements ou des informations ) 5 .

6 .. LE FEED-BACK ACCROIT LA CERTITUDE DE LA FEEDTRANSMISSION ET DE LA COMPREHENSION DU MESSAGE .. LE FEED-BACK AMELIORE L EXPERIENCE DE FEEDL EMETTEUR . est l élément essentiel du processus Rétrode communication. LE FEED-BACK AUGMENTE LA CONFIANCE CHEZ FEEDL EMETTEUR ET CELLE DU RECEPTEUR. Il permet de passer du stade de l information à celui de la communication .LE FEED-BACK ou RETOUR D INFORMATION FEED( Rétro-action).

..L ABSENCE DE FEED-BACK ENGENDRE LE DOUTE FEEDCHEZ L EMETTEUR ET DE L ANGOISSE DU COTE DU RECEPTEUR.. CETTE ABSENCE ENTRAINE DE LA RESISTANCE CHEZ LE RECEPTEUR.. ELLE PROVOQUE LA REMISE EN QUESTION DU MESSAGE PROVOQUE UN SENTIMENT DE MALAISE DU COTE DU RECEPTEUR ( Manque de considération. de respect ) 7 .

Feed-back de renforcement A Bruits M SUPPORT CANAL Interférences Pertes B FEED-BACK EMETTEUR RECEPTEUR 8 .

.Feed-back de renforcement M SUPPORT CANAL Interférences .NIVEAU INTEL.MOTIVATIONS .SEXE .CONVICTIONS .AGE .EXPERIENCES . 9 FEED-BACK Situation Situation S1 ZONE D EQUILIBRE DE LA COMMUNICATION S2 CADRE DE REFERENCES CADRE DE REFERENCES . Pertes . . .CONVICTIONS .AGE .MOTIVATIONS .PERSONNALITE .PERSONNALITE .STATUTS .NIVEAU ACAD.EXPERIENCES . .NIVEAU INTEL.NIVEAU ACAD.STATUTS .SEXE .

Feed-back de renforcement M SUPPORT CANAL Interférences Pertes FEEDFEED-BACK BOITE NOIRE ZONE D EQUILIBRE DE LA COMMUNICATION BOITE NOIRE CADRE DE REFERENCES CADRE DE REFERENCES 10 .

QUI ( parle ) ? .Pour dire QUOI ? IL S AGIT DES SIX (06) .COMMENT ? LASWELL .Dans Quel BUT ? .A QUI ? QUESTIONS DE .1948 .( LASWELL .Avec QUELS RESULTATS ? 11 .) DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON CONSIDERER QU UN MESSAGE EST BIEN FORMULE DU POINT DE VUE DE LA COMMUNICATION ? CES CONDITIONS SONT REUNIES LORSQU IL EST POSSIBLE DE REPONDRE RATIONNELLEMENT AUX QUESTIONS SUIVANTES : .

de son univers sémantique. 12 . sociales. etc. de son comportement verbal.1948 .( LASWELL . Se regroupent sous cette rubrique les analyses ayant pour objectif l étude de la personnalité de l auteur de la communication ou du texte L étude de ses caractéristiques psychologiques.) Cette question nous renvoie à la PERSONNALITE de l EMETTEUR.

les conclusions. sa valeur informationnelle.( LASWELL . les mots. c est à dire le contenus du message.. les arguments.1948 . les affirmations ou négations..) C est ce que LASWELL appelle la teneur du message. les idées. 13 .

.( LASWELL .. dans le même ordre.) Cette question nous invite l étude du récepteur L analyse du contenu d un journal.. 14 . nous renseignent sur la clientèle de ce journal. l évolution de ses rubriques..1948 . L analyse d un message nous fournit des indications sur les caractéristiques des destinataires Une maîtrise de ces caractéristiques permet. d adapter les messages aux destinataires.

15 . sa visibilité.( LASWELL . le code. le style. vont devenir des objets d analyse. la structure du langage. le mode de présentation.) Cette question nous renvoie à l étude de la forme et du SUPPORT DE LA COMMUNICATION. Le choix du support ( images en couleurs par exemple ).1948 .

En effet. si le récepteur s aperçoit que les objectifs poursuivis ou recherchés par l émetteur ne correspondent pas a ses attentes.1948 .. affichés ou cachés de la communication Cet aspect est fondamental en matière de communication. 16 .( LASWELL .) Nous oriente vers l analyse DES OBJECTIFS.. il risque de se désintéresser .

( LASWELL . 17 .) Cette question nous renvoie à un questionnement sur LES RESULTATS et LES EFFETS REELS de la communication qui ne sont pas toujours en adéquation avec les objectifs.1948 .

UN MODELE DE COMMUNICATION 18 .

19 .

20 .

Cette attitude provoque chez l autre une sensation d inégalité morale où il se sent jugé par un censeur Elle peut déclencher des réactions comme l inhibition. la culpabilité.Cette attitude consiste à porter un jugement en se référant à des normes et à des valeurs C est un conseil moral ou moralisant : mise en garde. la révolte. désapprobation. la dissimulation ou l angoisse. 21 . approbation. invitation à penser autrement.

Elle peut provoquer chez l autre de l incompréhension. de l étonnement. du désintérêt ou de l irritation 22 . de la rectification.Elle consiste à mettre l accent sur tel ou tel point qui nous paraît essentiel en fonction de nos propres critères ou fournir une véritable explication concernant les raisons qui poussent l autre à nous tenir un tel langage.

un encouragement. 23 ... Elle provoque chez l autre le désir de conserver l amitié et la bienveillance pouvant entraîner de la dépendance ou bien le refus d être pris en pitié et d être traité en paternaliste.Cette attitude très caractéristique des communautés.. une consolation en minimisant l importance de ce qui est dit. se veut apporter une aide. Elle fait allusion à une communauté d épreuves et traduit un comportement paternaliste..

. 24 ..Cette attitude consiste à poser des questions pour obtenir des renseignements que l on croit utiles pour nous.. Cette façon de faire peut transformer rapidement la relation en interrogatoire et provoquer des réactions hostiles.. L autre peut considérer cette attitude comme une curiosité déplacée. en se référant à ce qui est important pour nous et non pour l autre.

ou peut faire. je ferai ça ». Cette attitude peut entraîner chez l autre. l autre se sentant traité comme un enfant.. 25 . une forte dépendance et une perte d autonomie Elle provoque aussi des réactions de contestation.C est la réaction spontanée consistant à indiquer à l autre ce qu il doit faire. ou « il faut faire comme cela » ou « à votre place.... à travers des suggestions du genre : .« Y a qu à ».

l essentiel de ce qui a été exprimé par l autre. tout en lui manifestant du respect et de la considération. Elle permet de vérifier que l on a bien compris ce que l autre dit ou veut dire. L attitude de compréhension facilite la communication 26 .. sans déformer.Cette attitude nécessite un effort pour s introduire sincèrement dans la pensée de l autre.. Cette attitude suggère de clarifier.

il y a suppression de barrières et s établit alors une véritable relation communicante non défensive. à mieux accepter et comprendre ce que vous avez envie de dire Ainsi... Cela va l inciter à adopter la même attitude et donc à mieux vous écouter. entre les deux interlocuteurs. 27 ..En effet. cette façon de faire va relancer l autre et l entraîne à s exprimer davantage. ayant la preuve qu il est écouté sans préjugés..

Toutes les attitudes ci-dessus présentées traduisent cides réactions spontanées chez les personnes Mais seule l attitude de compréhension favorise réellement l expression chez l autre et permet en retour. Les exercices de reformulation en sont le meilleur moyen. une meilleure expression de soi-même soiToutefois. mais elle peut s apprendre. cette attitude est rarement spontanée et naturelle. 28 .

Mais la seule attitude qui permet d accéder aux autres. 29 . utiliser toutes les attitudes en fonction des situations.demeure l attitude de compréhension..F A B C D E F A B C D E F F F F F F Utiliser toutes les touches pour un équilibre harmonieux de vos notes musicales En communication..

30 .

31 .. LUI FOURNIR LES PREUVES QUE NOUS L ECOUTONS DE MANIERE EFFECTIVE AVEC CET EFFORT DE COMPREHENSION. EN CONSEQUENCE. SE TRADUISANT PAR UN RESPECT TOTAL VIS A VIS DU CONTENU DE LA COMMUNICATION ET SANS AUCUN PREJUGE.ECOUTER ACTIVEMENT CONSISTE A DEVELOPPER DES ACTES QUI MOBILISENT TOUTES NOS RESSOURCES L AUTRE A BESOIN D INDICES POUR CONTINUER A S EXPRIMER IL FAUT..

APRES AVOIR BIEN COMPRIS LE MESSAGE. SANS LA DEFORMER. LE CONTENU DE LA COMMUNICATION POUR LE RENVOYER VERS L AUTRE. selon vous » « Si j ai bien compris » « Comme vous le dites. EN REPRENANT. ET AVEC DES FORMULES ETABLIES. COMME DANS UN MIROIR. ETABLIES..IL S AGIT D UNE TECHNIQUE CONSISTANT A ADOPTER UNE ATTITUDE D ECOUTE ACTIVE. il s agit de » IL S AGIT DE RENVOYER A L AUTRE SON IMAGE.. 32 . « Vous étiez bien en train de dire que » « Ainsi. SANS DEFORMATION .

approcher la VERITE. PERCEVOIR. plus authentique pour COMPREHENSION. 33 . PERMETTRA UNE MEILLEURE COMPREHENSION. UTILISEE EN PSYCHOTHERAPIE INDIVIDUELLE ET CONSISTANT A « SE METTRE A LA PLACE DE L AUTRE ».. SENTIR. DISTINGUER LES NUANCES DE LA MEME FACON QUE L AUTRE.. SANS LE JUGER ET DANS LE RESPECT TOTAL DE CE QU IL DIT ET DE CE QU IL EST. SANS SUBJECTIVISME.TECHNIQUE PARTICULIERE.

34 .

.. 35 .REFLECHISSONS ENSEMBLE.

36 .