Intervention en matière de sécurité

DOCUMENT ELABORE PAR : Mr IMAD BELHABCHIA

OBJECTIF OPÉRATIONNEL
• A. Prendre des décisions. • B. Aviser les autorités concernées. • C. Appliquer les techniques de premiers soins. • D. Informer la clientèle. • E. Consigner l’information.

A. Prendre des décisions.
• Collecte de l’information • Choix du moyen d’intervention • Plan d’urgence

il doit collecter le maximum d’informations concernant le domaine. . avant cela. propriétaire ou gérant doit prendre connaissance de ces normes. pour cela. demander conseil afin de se prémunir contre toutes éventualité. les appliquer et les respecter .Collecte de l’information La sécurité des biens et des personnes est devenue l’une des normes les plus importantes dans la construction. tout investisseur.

pour cela. il faut mettre en place les procédures d’urgences.La sécurité est aussi la gestion des risques pour les clients et les équipes. de mettre en place de formation pour toutes les nouvelles recrues. et de contrôler le niveau de maîtrise de ces techniques par le personnel de la structure. de plan de recyclages pour les anciens. en faisant appel à des professionnels. .

Ces obligations visent. selon les cas.La construction. l'environnement ou encore la sauvegarde des biens de l'entreprise. . les salariés. à protéger le public. la transformation ou l'aménagement de locaux commerciaux ou professionnels sont soumis à un certain nombre d'obligations en matière de sécurité. qu'il est important de connaître avant d'ouvrir un établissement. la population.

Les vérifications techniques. les travaux réalisés' y sont mentionnés. Ce document obligatoire dans chaque établissement doit être tenu à la disposition de l'administration et servira aux experts en cas de sinistre pour vérifier le niveau de sécurité de l'établissement.Les règles de sécurité de base que doit respecter toute entreprise susceptible de recevoir du public sont : • Ouvrir un registre de sécurité Ce registre peut être comparé au livret médical d'une personne. On y trouve l'identité de l'entreprise et les différentes informations relatives à la sécurité de l'établissement. les formations suivies par le personnel. .

à poudre polyvalente. les règles peuvent être plus contraignantes : ne pas hésiter à contacter un conseiller en sécurité. pour les hydrocarbures. Il existe des extincteurs à dioxyde de carbone pour les armoires et appareils électriques.Les extincteurs : un extincteur est généralement suffisant pour 200 à 300 m² de surface. Les extincteurs pour les bureaux sont à eau pulvérisée et. et par niveau.Installer des équipements de sécurité: . Mais pour certaines activités. Leur capacité varie de 6 à 9 litres. .

Il ne faut pas hésiter à mettre en concurrence différents fournisseurs.Les extincteurs s'achètent auprès des revendeurs de matériels d'extincteurs. dont les coordonnées figurent sur les pages jaunes. . Les tarifs peuvent varier du simple au double. Un contrat d'entretien doit être signé avec une société agréée.

Il est prévu dans la notice de sécurité. Sa performance et donc son coût dépendent du type d'établissement. afin qu'ils évacuent les lieux. .• Un équipement d'alarme : c'est à dire un dispositif qui permet d'avertir le public et le personnel qu'un incendie ou autre événement vient de se produire.

en cas de coupure. En fonction du projet. de maintenir un niveau d'éclairage suffisant pour baliser l'itinéraire de sortie et créer une ambiance lumineuse minimale pour éviter que naisse un effet de panique. il sera prescrit un certain type d'éclairage de sécurité : éclairage d'évacuation et/ou d'ambiance. soit les deux.• Un dispositif d'éclairage de sécurité : il s'agit d'un éclairage autonome et indépendant de l'éclairage normal permettant. .

Un système de sécurité incendie : le système de sécurité incendie d'un établissement est constitué de l'ensemble des matériels servant à collecter toutes les informations ou ordres liés à la seule sécurité incendie. de traitement des informations. C. la catégorie du système de sécurité exigé.• . B. d'alarmes et de mise en sécurité du bâtiment. le cas échéant. Les systèmes de sécurité incendie sont composés d'un système de détection. Ils sont classés en cinq catégories par ordre de sévérité décroissante. . appelées A. à les traiter et à effectuer les actions nécessaires à la mise en sécurité de l'établissement. Les dispositions particulières à chaque type d'établissement précisent. D et E.

les dispositifs de coupure du gaz et de l'eau..le numéro d'appel de secours : 15.les dispositions immédiates à prendre en cas d'incendie. . grilles ou portails de façades.• . système de vidéo-surveillance. . équipement d'alarme antivol (différent de celui de l'alarme incendie). . les stockages dangereux..Un équipement antivols : la réglementation des assureurs impose certains équipements pour sécuriser l'établissement contre tout risque d'effraction : portes équipées de serrures spécifiques.le plan des locaux en indiquant notamment l'emplacement des locaux techniques. • .Afficher : .

Il faut savoir que n’importe quel accident peut se produire n’importe où. se reproduise sur un homme. se répète sur un poste. n’importe quand. sur un mode opératoire. . sur n’importe qui. Ce n’est pas grave. c’est que l’accident. ce qui est grave et impardonnable.Les causes d’accidents Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’un accident.

.L’Homme au travail. par son comportement peut rendre la condition dangereuse par : • Manque de connaissances • Manque d’expérience • Manque de formation • Mauvaise volonté • Mauvais esprit • Mauvaises habitudes • Inaptitudes physiques • Inaptitudes morales SAIT PAS VEUT PAS PEUT PAS …Et ce la quels que soient sa fonction hiérarchique.

• Pendant la présence du public.R. doivent être ENTRAINES à la « MISE EN ŒUVRE » des « MOYENS DE SECOURS » • Un Hôtel est un E.P (établissement recevant du public) doit être assurée pendant la présence du public. c’est la législation du travail qui s’applique.la sécurité des personnes Pour tout ce qui touche le personnel. • Des employés.R. un représentant de la Direction doit donc être présent 24 H sur 24. . spécialement désignés. • La sécurité des établissements E. et principalement la nuit. (Duty Manager).P dont le public est présent à toute heure. un représentant de la Direction doit se trouver dans l’établissement pour prendre éventuellement les premières : « MESURES DE SÉCURITE ».

qui détermine le choix du ou des moyens d’intervention et des personnes. des priorités.Choix du moyen d’intervention C’est suite à un événement et l’évaluation rapide de la situation. ex. aussi bien au niveau de la gestion de la situation que de l’équipe d’intervention et du matériel à utiliser. incendie survenant à la suite d'une explosion) évacuation victimes dommages causés à l'infrastructure du bâtiment destruction de dossiers ou de documents très importants équipements endommagés interruption de travail • • • • • • • . événements consécutifs (p.

par exemple : • • • • • • • • annoncer l'état d'urgence donner l'alerte évacuer la zone de danger fermer le robinet d'arrêt principal demander de l'aide de l'extérieur commencer les opérations de sauvetage assurer les premiers soins aux victimes lutter contre l'incendie.Les événements détermineront les mesures à prendre. .

• • • • • • • • • • • Il faut finalement dresser une liste des ressources nécessaires et de leur emplacement : fournitures médicales matériel de communication auxiliaire bloc électrogène appareils de protection respiratoire détecteurs de rayonnements et de produits chimiques équipements mobiles vêtements de protection matériels de lutte contre l'incendie ambulances équipements de sauvetage personnel qualifié .

Pour éteindre un feu de gaz.Les moyens d'extinction • • • • Les moyens d’extinction les plus courants dans un ERP sont : Les extincteurs. Les colonnes sèches ou humides. il suffit d’en couper l’arrivée. Les robinets d’incendie armés (RIA). mais le gaz continuerait à s’échapper en provoquant. un Sérieux risque d’explosion. En effet : l’extincteur éteindrait la Flamme. Mais il ne faut surtout jamais Utiliser un extincteur pour éteindre ce type de feu. Les installations d’extinction automatique. par accumulation. .

Extincteurs portatifs : • Extincteur à eau pulvérisée de 6l • Extincteur CO2 près des appareils électriques (tableaux électriques. gradateurs. Régies) • Extincteurs à poudre polyvalente pour les feux d’hydrocarbure ou de graisses : Attention. il provoque la destruction des appareils électroniques .

Conditions pour utiliser des extincteurs portatifs • Le feu est petit et limité. qui peut être utilisé pour lutter contre des feux de toutes les origines. • Le maniement de l’extincteur est familier. • Il s’agit d’un extincteur à eau pulvérisée ou à poudre. . • Il existe une possibilité de retraite sûre si l’on ne parvient pas à éteindre le feu.

Ils ne doivent pas être éloignés de plus de 15 m pour atteindre l’un d’eux et Fixés à une hauteur maxi de 1. Ils doivent être repérés par un panneau de signalisation.• • • • • Positionnement des extincteurs : Ils doivent toujours être visibles. En aucun cas. . Ils doivent être indiqués sur le plan de la salle.20 m du sol. ils ne peuvent être supprimés ou déplacés sans autorisation de Commission de sécurité.

Réseau d’extinction automatique à eau (sprinklage) : La défense contre l’incendie se fait par extincteur à eau pulvérisée (un appareil par sortie) et extincteurs appropriés aux risques (CO2.. .)..RIA (robinet d’incendie armé) : La commission de sécurité peut en demander l’installation Obligatoire pour les espaces scéniques isolables (cage de scène). poudre.

.

.

.

.

.

.

d’alarme et de désenfumage seront entretenues et contrôlées par un installateur agréé. .L’hôtelier se doit d’assurer la maintenance du matériel et des installations de sécurité incendie : • Les extincteurs doivent être vérifiés au moins un e fois par an. • Les installations de détection.

les installations de climatisation et de chauffage. les ventilateurs et les circuits d’extraction d’air vicié. les installations d’éclairage de sécurité (blocs de sécurité et autres témoins lumineux) . les montes charges les conduits d’évacuation des gaz brûlés. . les ascenseurs.• • • • • Il est également nécessaire de vérifier périodiquement les équipements techniques et de procéder à leur remise en état si nécessaire : Les installations électriques.

Plan d’urgence Un plan d'intervention bien établi pour faire face aux situations critiques et aux urgences graves constitue un élément important. le plan d'intervention d'urgence comporte d'autres avantages. L'élaboration de ce plan peut permettre de détecter des risques passés inaperçus susceptibles d'aggraver une situation d'urgence. En plus de servir de guide au cours d'une situation d'urgence. . et de les éliminer.

notamment le manque de ressources (équipement. un plan d'intervention d'urgence favorise la sensibilisation à la sécurité et souligne l'engagement de l'organisation envers la sécurité de ses employés. fournitures) qui peuvent être corrigées avant qu'une situation d'urgence ne survienne.Le processus de planification permet de mettre à jour des lacunes. En outre. personnel qualifié. .

Les plans d'évacuation sont conçus pour faciliter l'évacuation du personnel et du public.Le plan d'évacuation est le plan du local ou de l'établissement sur lequel sont illustrés les éléments nécessaires à l'évacuation des personnes et sur lesquels doivent figurer les éléments nécessaires à la première intervention. Ils sont obligatoirement affichés à chaque niveau à proximité des escaliers. ascenseurs ou tout autre endroit visible de l'établissement .

gaz et eau). • une liste détaillée du personnel. ex. les mesures nécessaires. les marches à suivre écrites et les ressources disponibles. . leurs rôles et leurs responsabilités. • les plans d'étage.Quels sont les éléments d'un plan d'intervention d'urgence? Le plan d'intervention d'urgence comprend : • tous les scénarios de catastrophes et de situations d'urgence possibles de même que leurs conséquences. y compris leur numéro de téléphone à domicile. • des cartes à grande échelle sur lesquelles sont indiquées les chemins d'évacuation et les canalisations de service (p.

Quel est l'objectif général d'un plan d'intervention d'urgence?
Le plan d'intervention d'urgence précise les marches à suivre pour gérer les situations imprévues et soudaines. Il a pour objectif de limiter les conséquences possibles d'une situation d'urgence et, à cette fin : • de prévenir les accidents mortels et les blessures, • de réduire les dommages causés aux bâtiments, aux stocks et à l'équipement, • d'accélérer la reprise des activités normales.

Quelques exemples de signalétiques :
• Signalétiques indiquant les trois types d’extincteurs, et le tuyau d’eau.

et l’interdiction de fumer. .• Signalétiques interdisant l’usage du téléphone.

. et l’issue de secours.● Signalétiques indiquant l’escalier de secours.

La liste des risques éventuels.L’évaluation des risques d’accidents Bien que les situations d'urgence soient par définition des événements inattendus. . les rapports d'incidents antérieurs et l'expérience professionnelle ne sont pas les seules sources valables d'information. La première étape consiste à déterminer quels sont les risques auxquels une entreprise est exposée. il est possible de les prévoir avec un certain degré d'exactitude.

les ingénieurs-conseils et les organismes gouvernementaux . on peut obtenir de plus amples renseignements sur les risques d'origine technologique (chimique. physique) et naturelle en consultant les services des incendies. les compagnies d'assurances.Les urgences graves étant des événements rares.

• • • • • • • • • • • • • • Voici une liste partielle de risques : incendie explosion effondrement de bâtiment défaillance structurelle majeure déversement de liquides inflammables libération accidentelle de substances toxiques libération intentionnelle d'agents biologiques dangereux ou de produits chimiques toxiques autres activités terroristes exposition à des rayonnements ionisants panne d'électricité coupure de l'alimentation en eau pannes du réseau de télécommunications inondations tremblement de terre. .

Par exemple. .Il faut tenir compte de la possibilité qu'un de ces événements puisse en déclencher un autre. une explosion peut provoquer un incendie et l'effondrement d'un bâtiment. alors qu'un tremblement de terre peut causer tous les événements énumérés dans la liste des risques.

Aviser les autorités concernées.B. • Décrire la situation • Transmettre l’information .

le coordinateur doit être capable de décrire la situation de l’établissement. La description dépend du type de l’accident du degré de gravité. ou la personne responsable dans ces cas là. constat fait par le comité de sécurité. . et suite au déclenchement du plan d’urgence avec l’implication de toutes les personnes concernées.Décrire la situation A la suite de chaque accident ou événement ayant causé des dégâts considérables. Mais généralement elle est la même. d’évaluer toutes les situations pour faire part aux urgences et traiter les cas selon les priorités. le chef de sécurité. et du contexte.

• Face à un danger. un accident. . un vol → la Police ou Gendarmerie : concernant la protection et le maintien de l'ordre public.Qui appeler ? • Liste de numéros d'urgence • Face à un problème médical → l'Aide Médicale Urgente (nommée SAMU ) : pour entrer en contact avec un médecin généraliste pour un problème non urgent. • Face à un incendie. un dégât naturel ou industriel mettant en péril les personnes → les Pompiers. une agression. une enquête.

Renseignements à préparer et à donner • Localisation → Où est-ce arrivé précisément ? • Nature du problème → Qu'est-il arrivé ? Quelle est la gravité du problème ? Quels sont les types de blessures. • Préciser → La victime a-t-elle d'autres problèmes de santé. • Risques et prévention → Y a t-il des risques pour d'autres personnes ou pour l'environnement ? • Combien de blessés y a-t-il ? • Indiquer si des actions ont déjà été entreprises. de maladie ? Quel est l'état de santé de la victime (elle respire / ne respire plus / son état de conscience). . • Effectuer les gestes recommandés par le spécialiste. prends des médicaments ? Est elle allergique ? • Indiquer ses coordonnées afin d'être facilement joignable.

Rappeler l'interlocuteur pour le tenir au courant d'une évolution de l'accident. • • • • • • • • • services des incendies équipes de secours mobiles services ambulanciers services de police compagnies de téléphone hôpitaux sociétés de services publics entreprises voisines organismes gouvernementaux .

la première des choses à appliquer est bien sûr le plan d’urgence .Transmettre l’information Dans tous les accidents. le personnel doit être prêt à communiquer aussi bien avec le personnel qu’avec les clients. afin de les tenir au cour de la situation et surtout éviter la panique. qui parfois conduit ou entraîne des dégâts plus graves que l’incident ou l’événement lui-même .

il peut être indiqué de mettre sur pied un centre d'urgence pourvu d'un système de communication auxiliaire. notamment le commandant en chef. les pompiers. les sauveteurs et les membres des organismes externes. Selon la taille de l'organisation et l'aménagement des lieux. . le commandent de secteur. les ingénieurs. en particulier en ce qui concerne le personnel clé. le personnel soignant.Des efforts doivent être déployés pour trouver d'autres moyens de communication en cas d'urgence.

Tous les membres du personnel chargés d'alerter les gens ou de diffuser l'information doivent avoir en leur possession une liste à jour des numéros de téléphone et de l'adresse des personnes avec qui ils pourraient devoir entrer en contact. .

C. • Évaluer la situation • Priorité à accorder lors de l’intervention • Respecter les étapes d’intervention . Appliquer les techniques de premiers soins.

aussi bien au niveau des infrastructures que des pertes en vie humaines. et la destruction de l'environnement personnel ont un impact immédiat. et autres types de catastrophes surviennent les blessures physiques sont immédiates et visibles. Les décès. bien que moins évidente. La réponse émotionnelle au désastre. accident.Évaluer la situation Lorsque des catastrophes telles qu'un tremblement de terre. connaître l’ampleur des dégâts. etc…. le nombre de blessés. . est néanmoins présente. C’est à partir de ce constat qu’il faudra évaluer la situation immédiatement. l’état du bâtiment. blessures.

le nombre de blessées et de morts. elle doit impliquer toutes les personnes capable de collecter les informations sur le terrain de l’accident.cette évaluation doit être plus au moins détaillée et prise. l’objectif étant de maîtriser la situation et de réagir au plus pire tout en ayant été réactif dès le début de la crise. etc… . et de la progression des opérations des secours. de communiquer toutes ces données au fur et au mesure de l’évolution de la situation. . les installations électriques. le circuit de distribution du gaz. notamment les chaudières. on doit connaître. la gravité des dégâts. s’assurer de l’état des machines qui peuvent présenter un vrai danger pour la suite des événements. Le constat fait suite à cette première évaluation donne une idée approximative sur l’ampleur des dégâts. en ce qui concerne l’hôtel. vérifier s’il n’y pas de personnes coincés dans les ascenseurs au moment des faits. en attendant la confirmation exacte de tous les détails.l’état des escaliers et des sorties de secours.

il faut tenir compte d'éléments communs à tous les plans.Priorité à accorder lors de l’intervention Dans toutes les situations d'urgence. à soigner les victimes et à circonscrire la situation d'urgence. donc il faut procéder comme suit : . soit la préparation avant l'incident ainsi que les mesures visant à signaler la situation. à évacuer le personnel.

• • • • • • • • • • • • • • • signaler la situation d'urgence mettre en route le plan d'intervention d'urgence assurer le commandement établir les communications alerter le personnel ordonner l'évacuation prévenir les organismes externes vérifier si les lieux sont complètement évacués informer le personnel des risques éventuels demander de l'aide aux organismes externes coordonner les activités des divers groupes informer la famille des victimes fournir des soins médicaux s'assurer que les robinets d'arrêt sont bien fermés donner le signal de fin d'alerte .

• Fournir les premiers soins aux blessés et chercher les personnes manquant à l'appel.Les mesures suivantes sont indispensables : • Déterminer les chemins d'évacuation de même que les autres moyens d'évacuation et en informer tout le personnel. tout en essayant de circonscrire la situation d'urgence. . Désigner des employés qui aideront les personnes handicapées en situation d'urgence. • Fournir d'autres sources d'aide médicale lorsque les installations habituelles se trouvent dans la zone de danger. Garder l'accès de ces chemins d'évacuation libre. • Commencer à limiter l'étendue des dommages causés aux biens une fois que tout le personnel et les personnes se trouvant à proximité sont en parfaite sécurité. • Préciser un lieu de rassemblement sûr où le personnel sera compté pour vérifier que tous ont quitté la zone de danger.

.Respecter les étapes d’intervention Le plan d'intervention d'urgence doit être révisé au moins une fois par année et dès que l'on détecte des lacunes. aux procédés. Il faut profiter des changements apportés à l'infrastructure. aux matériaux utilisés et au personnel clé pour mettre à jour le plan.

• • • • • • • • • ☼ Les agents du département technique et les agents de sécurité doivent immédiatement : Se rendre sur les lieux de l’étage concerné par le sinistre. Préparer l’extincteur approprié à la nature du feu. Stopper toute climatisation et ventilation. Voir la nature du sinistre. Condamner l’utilisation des ascenseurs et du monte charge. . Déployer une manche d’incendie et une lance. Investiguer le lieux mitoyens et les étages. Informer le standard et la réception dès que la situation est redevenue normale. Intervenir en maîtrisant l’incendie.

S’assurer qu’il n’y a plus aucun client dans les chambres ou les suites. Les assister jusqu’au lieu de regroupement. . Les diriger dans le sens de circulation vers les escaliers de secours.• • • • ☼ La Gouvernante et ses assistantes doivent : Évacuer les chambres des clients tout en les rassurant.

☼ L’infirmière doit impérativement : • Être présente sur les lieux du sinistre. • Donner les premiers soins en attendant l’arrivé de l’ambulance. • S’assurer qu’il n’y a pas eu de blessés ou de brûlés. • Assister la clientèle jusqu’au lieu du regroupement.☼ Le responsable de la réception et le concierge doivent impérativement : • Recenser les clients. .

Informer la clientèle. • Choix de l’information à transmettre aux clients • Instaurer la confiance .D.

Choix de l’information à transmettre aux clients Communiquer en période de catastrophe est un exercice délicat qui se caractérise par la nécessité d’informer les clients et répondre à leurs questions et demandes d’informations aussi bien des autorités. . que des responsables direct.

le temps est court. les personnes ne pensent qu’à sauver leur peau ou à trouver une issue. . les solutions difficiles à trouver. manque de concentration.Instaurer la confiance le climat de confiance est déterminant dans la vie d'une équipe surtout lors. durant ces moments. panique . pendant et après un accident ou un événement dramatique.

automatiquement et en même temps que l’intervention des équipes de secours. c’est pour cette raison et comme on le voit d’ailleurs partout . à commencer par celles des blessés selon la gravité des cas . on assiste à la mise en place d’une cellule psychologique afin de prendre en charge toutes les victimes qu’elles soient gravement ou légèrement atteinte. gérer les situations en préservant la vie des gens.l’équipe des sauveteurs qui prend en charge les opérations de trouver les solutions immédiates et adéquates. . l’objectif est de dépasser ce stade critique. les accompagner plus tard afin de leur donner confiance et leur éviter de sombrer. surtout après le traumatisme causé par l’accident. et delà instaurer un climat de confiance aussi bien chez les employées que chez les clients. redonner confiance aux victimes.

est de renforcer ce climat de confiance. de le consolider. est donc de la productivité qui est le but de chaque équipe . celle du travail. de la fidéliser. de son département ou de son équipe qu’elle soit nombreuse ou limitée.L’instauration de la confiance dans ces moments est primordiale autant que nécessaire. Pour ce qui est des victimes ou des clients. il faut un suivi de la part des responsables de l’établissement hôteliers. d’inculquer un esprit d’équipe. elle permet de surpasse toutes les difficultés psychologique. la Direction doit assumer sa responsabilité afin de redonner confiance à ses clients. étant assuré. le rôle de chaque responsable au niveau de son service. et éviter à ce que le produit ne soit pas altéré par le triste événement quelque soit sa gravité .de solidarité dans ces moments critiques de la vie professionnelle. de reprendre le cour de la vie.

• Sélection de l’information à consigner • Faire un rapport . Consigner l’information.E.

ils doivent consigner toutes ses informations et expliquer leurs importance ainsi que les détails relatifs aux situations d’urgence. doivent être au courant des consignes à suivre en cas d’accident. . les employées d’un établissement hôtelier quelque soit leur service. afin d’harmoniser les versions et surtout faire face à toutes les éventualités.Sélection de l’information à consigner • Tout au long du travail. ceci pour l’équipe en service et celle qui prend la relève. et des autorités en cas d’inspection .aussi pour répondre aux questions éventuelles des dirigeants en cas de contrôle. notamment les enquêtes des autorités.

ce qui pourrait éventuellement nuire à l’image de marque de la structure. . aussi banal soit-il . des conséquences parfois fâcheuses et dramatiques pour l’hôtel. quelque soit l’événement.Le personnel doit toujours consigner toutes les informations relatives à la sécurité des biens et des personnes. la tenue à jour des informations de ce volet fait éviter aussi bien à l’établissement qu’à son personnel.

. • le nom du responsable et des suppléants chargés de la sécurité • la liste du personnel faisant partie des équipes de sécurité incendie • l’inventaire et emplacement des moyens de lutte contre l’incendie • la copie des plans d’évacuation.Le registre de sécurité : c’est le livre de bord l’établissement sur lequel sont consignées tous les renseignements se rapportant à la sécurité par exemple : • la copie de la rédaction d’ouverture. • les procès verbaux des commissions de sécurité.

et par l’inspecteur du travail. la police ou la gendarmerie. et les dates des visites de contrôle effectués par les commissions de sécurité. . • La date et la nature de exercices de sécurité effectués selon un calendrier ou de façon inopinée avec le nom des personnes ayant participées et la durée nécessaire à l’évacuation de locaux. • Tous les procès-verbaux et justificatifs des visites d’organismes extérieurs seront joints au registre. • les dates et la nature des intervenants des entreprises extérieures.• liste des entreprises sous contrat chargées des opérations des entretiens et de contrôle des organes de sécurité de l’hôtel.

ainsi que les noms de toute l’équipe impliquée depuis le début. Ce rapport doit relater tous les faits de manière chronologique. ainsi que les personnes ayant participé aux opérations de près ou de loin. ou le coordinateur des opérations doit rédiger un rapport détaillé du déroulement des événements depuis le déclenchement du signal d’alarme jusqu’à la fin des opérations.Faire un rapport Le responsable de l’opération de secours. .

Ce rapport sera conservé en plusieurs exemplaires. les besoins de l’enquête et pour les autorités. Tout doit être rapporté d’abord pour l’établissement. notamment si l’établissement fait partie d’une chaîne hôtelière. . ou d’un groupe hôtelier de grande envergure. qui auront besoin du rapport interne pour compléter leur propre enquête.Le rapporteur doit y évoquer les raisons de l’accident. les sources du problème suite à l’enquête qui doit être menée pour connaître les raisons et les causes du sinistre.