You are on page 1of 3

Un domicile partagé en échange de services

L’association propose aux étudiants une chambre, en échange de services ou en location, chez des
seniors à Paris et dans la plupart des métropoles française. La solidarité dans l’échange.
Public : Personnes âgées seules, disposant d’une chambre libre et désireuses d’un peu de
compagnie ou d’un complément de revenus avec des étudiants en recherche d’un logement
abordable.
Partenaires : Région Ile-de-France, Conseil général de l'Essonne, Fonds social européen,
Fondation de France, Smerep, Ministère déléguée à la sécurité sociale, aux personnes âgées
Date : 2004

Genèse et Montage du projet


Présentation du porteur
L’association Le PariSolidaire est née officiellement le 29 avril 2004, à l’initiative de 2 femmes, qui
ont travaillé ensemble dans l’audiovisuel et qui voulaient faire bouger les choses : Aude Messéan et
Bénédicte Chatin.
Son ambition, rapprocher les générations sous un même toit en créant une interface entre des
personnes âgées seules disposant d’une chambre et des étudiants à la recherche d’un logement, le
tout dans un esprit de rencontre et de convivialité.
Objectifs
Rompre la solitude des personnes âgées ou isolées
Procurer un petit complément de revenus aux retraités qui le souhaitent
Augmenter la sécurité des seniors
Fournir des logements aux étudiants
Genèse
L’idée de départ a été un souvenir de Bénédicte Chatin, celui d’une vieille amie de la famille qui
louait une chambre de service à des étudiantes qui venaient se doucher et se faire réchauffer un
dîner chez elle... La lecture, un an après, d’un article dans la presse sur une expérience espagnole
qui proposait quelque chose de semblable fut le déclic.
Bénédicte Chatin a eu envie de mettre en place le même système en France. Créer un lien entre
deux groupes de gens très opposés mais qui peuvent beaucoup s’apporter.
Les deux femmes lancent une étude de faisabilité pour tester les mentalités, et interrogent ainsi des
professionnels, des structures de maintien à domicile, des kinés, le Crous, le Cnous...

Mise en œuvre de l'action


Le PariSolidaire met en relation des étudiants à la recherche d’un logement et des personnes
désireuses, de compagnie, d’un peu d’aide sous forme de services ou d’un complément de revenus...
Deux formules : le « contre service » et le « complément de revenus »
L’association propose des chambres chez l’habitant pour la durée de l’année universitaire. La
chambre est meublée et située dans le logement. Une chambre est mise à disposition de l’étudiant
moyennant trois possibilités :
1) Contre services : La chambre est totalement gratuite mais l’étudiant s’engage à une présence
vigilante et agréable, et éventuellement à rendre les services qu’il a proposé dans son dossier de
candidature
2) Contre services avec participation aux frais : Même conditions que pour le contre services mais
avec de la part de l’étudiant, une participation aux frais (eau, electricité ...). Dans cette situation,
l’engagement de présence et/ou de service est un peu allégé
3) Contre une indemnité d’occupation : L’étudiant s’engage à une compagnie aimable avec son
hôte, à rendre quelques services si le cas se présente mais il dispose d’une totale liberté d’horaires et
de présence
Un service personnalisé
Les seniors disposant d’une chambre chez eux contactent l’association. L’équipe leur explique le
projet de cohabitation intergénérationnelle. Un rendez-vous est organisé chez eux afin de visiter la
chambre et définir le profil de l’étudiant qui leur conviendrait.
D’un autre côté, l’association reçoit les étudiants afin de mieux les connaître, de vérifier leur
condition d’étudiant, de bien comprendre leurs attentes et leurs motivations et vérifier, autant que
faire se peut, qu’ils aient les qualités requises pour bien s’intégrer à l’action et en tirer bénéfice pour
eux-mêmes.
Quelque soit la formule choisie par les seniors, la recherche des étudiants se fait toujours en gardant
très présentes à l’esprit les notions de partage, échange et convivialité (même s’il y a participation
financière de l’étudiant).
PariSolidaire organise ensuite un rendez-vous au domicile du senior pour que le jeune sélectionné
selon leurs indications et leurs souhaits et la personne âgée se rencontre. L’association n’est pas
présente. Quand tout le monde est satisfait, l’association met en place un carnet de bord (destiné à
établir des règles de vie et lister les différents arrangements envisagés entre les deux parties) et
demande aux deux adhérents de signer sa charte de convivialité ainsi qu’une convention
d’occupation.
L’action de PariSolidaire ne se limite pas à une simple mise en relation, elle se prolonge tout au
long de l’année en restant un interlocuteur actif et présent auprès des adhérents.

Financement, administration et logistique


Frais de dossier : 10 euros/étudiants ; 30 euros/seniors
Quand votre candidature est retenue, à la signature de la convention, il est demandé une cotisation
annuelle : 120 euros/ senior ; entre 150 et 300 euros/étudiants.
Partenaires
Ministère déléguée à la sécurité sociale, aux personnes âgées
Région Ile-de-France (30 000 euros),
Conseil général de l’Essonne,
Fonds social européen,
Fondation de France (14 000 euros),
Smerep,

Bilan et Perspectives
En 2005, 350 propositions étudiantes ont été analysées, 100 ont été écartées et 50 ont été retenues
après entretien : 30 étudiants sont des étrangers et 15 sont des garçons.
80 binômes ont été formés en Ile-de-France à ce jour. Une centaine est envisagée pour cette année
scolaire 2005-06.
Tous les milieux socioprofessionnels sont représentés, mais ce concept touche surtout les classes
privilégiées.
Les personnes âgées ont entre 60 et 102 ans et les étudiants entre 18 et 28 ans. L’association a
constaté qu’il vaut mieux mettre des personnes plutôt jeunes avec des étudiants très jeunes et des
étudiants plus âgés chez des personnes plus âgées. Elle essaie de réunir des binômes de même sexe.
90% des binômes constitués en Ile-de-France fonctionnent. Les 10% constituant des échecs liés soit
au départ de la personne âgée en maison de retraite soit à une hospitalisation.
Cette démarche est entreprise non pas par altruisme au début mais par intérêt : se loger pour les
étudiants et rester à domicile pour les personnes âgées. C’est dans une seconde étape que se noue la
relation riche mais éphémère, le temps de la cohabitation
Un réseau couvrant l’ensemble des métropoles nationales est en cours de constitution. Les
associations à Lyon, Rennes, Nantes, Strasbourg et Mulhouse

Organisme porteur

Association de solidarité "Le PariSolidaire"


15 rue de Senlis
75017 Paris Ile-de-france
Tél: 01.42.27.06.20
Site: http://www.leparisolidaire.fr/
Email: contact@leparisolidaire.fr
Contact: Chatin Bénédicte fondatrice de l'association

Publiée le 14 octobre 2005 - Modifiée le 18 décembre 2007

Source : Accordages
http://www.accordages-intergeneration.com/_v4/menu-horizontal-haut/banque-experiences/habitat-
services/association-propose-aux-etudiants-une-chambre-echange-services-location-chez-seniors-paris-dans-
plupart-metropoles-francaise-solidarite-dans-echange-210.html

Related Interests