You are on page 1of 9

LE RAPPORT DE STAGE ET LA SOUTENANCE

Quand faut-il commencer le rapport de stage ?
Contrairement à ce qu’il semble permis de penser, il n’est pas conseillé
d’attendre la fin de son stage pratique pour envisager d’entamer la
rédaction de son rapport ; tout simplement parce que la réalisation de ce
dernier impose nombre de contraintes notamment sur le plan pratique.
• difficultés d’obtenir certains renseignements ou formulaires
lorsque vous redevenez « étranger ».
• tâche longue et difficile dans la réalisation de ce dernier,
pouvant entraîner plusieurs corrections, il vaut mieux
anticiper.
• certaines informations à caractère confidentiel devront
demander l’accord de l’entreprise, et en cas de suppression
de certaines d’entre elles au dernier moment, votre rapport
perdra de sa cohérence.

La forme
Un document correctement présenté, réalisé dans le respect des règles
élémentaires en la matière, ne peut avoir qu’un effet positif sur
l’examinateur.

Le document final devra donc démontrer une très grande qualité
dans sa réalisation :
• en première page indiquer votre nom, prénom, le titre du rapport,
votre option, votre semestre, l’année et les coordonnées de
l’entreprise (adresse, ville, pays) : reprendre le document
type à ce sujet.
• en deuxième page, indiquer votre nom, prénom, le titre du
rapport, les dates de la mission.
• avant-propos et remerciements éventuels.
• une fiche signalétique de l’entreprise, démarrer la pagination.
• sommaire détaillé sans oublier les annexes.
• liste des abréviations, symboles et unités (par ordre
alphabétique).
• vocabulaire : à utiliser pour les termes qui demandent une
explication.
• titre principal.
• organigramme clair et précis (annexe)
• liste des références bibliographiques (se référer au cours suivi lors
de votre cursus).
• pages imprimées à l’aide d’un traitement de texte (taille des
caractères 12, interligne de 1,5, paragraphes justifiés).
• pagination de toutes les pages, sans oublier les annexes.
• indiquer les mots-clés en 4ème de couverture ou sur l’avant
dernière page.
• couverture de couleur, ou grammage de papier supérieur.
• recto-verso autorisé.
• pas de faute d’orthographe (faites relire par d’autres personnes).

Chercher la simplicité extrême dans vos propos : un apport excessif de
données techniques rendrait votre rapport trop spécifique. Seuls, les
documents nécessaires à la compréhension du rapport de stage
1
sont à mettre dans les annexes (nombre maximum : 10 pour les rapports
de 1ère et 3ème année ; 20 maximum pour les rapports de 4ème année). Tout
document de l’entreprise est à placer en annexe et non pas dans le corps
du rapport.

Un bon rapport se composera au moins de ces quatre éléments :
1ère année 3ème année 4ème année
• un titre (stage à l’étranger)
• une introduction (400 mots) (500 mots) (1000 mots)
• un développement (2800 mots*) (1500 mots*) (5500 mots)
• une conclusion (800 mots) (500 mots) (1000 mots)

Faire apparaître le nombre (4000 mots) (2500 mots)
(7500 mots) en moyenne
total de mots à la fin
du rapport avant les annexes
* : - Pour les rapports de stage de 1ère année, le développement constitué de 2800 mots
contiendra d’une part une présentation de l’entreprise (800 mots) et une présentation
de la mission ou des services découverts (2000 mots). Pour les rapports de stage de
3ème année (stage à l’étranger), le développement constitué de 1500 mots contiendra
500 mots pour la présentation de l’entreprise et 1000 mots pour la présentation de la

2
Le Fond
Vous ne pouvez pas vous borner à un rapport descriptif reprenant la
chronologie détaillée de vos journées.

Identifiez les actions, et regroupez-les par thèmes majeurs.
• découverte de l’entreprise (rencontres, apprentissage des
produits ou services
offerts par votre entreprise ; analysez leur particularité...)
• actions fonctionnelles concrètes (analyse sur fichier, analyse
statistique...)
• actions opérationnelles concrètes (suivi des vendeurs,
action de vente, préparation
de salon...)

Veillez à ce que le document contienne :
• une description de l’entreprise : organigramme, activité,
statut, structure financière, motivation, forces et savoir-
faire,....
• une explication précise de votre mission et de son
déroulement : rattachement au service Untel - objectif(s) de
la mission – contexte.
• les moyens mis à disposition : matériels, informations,
personnes,...
• degré d’autonomie laissé à l’étudiant.
• progression dans votre mission.
• les objectifs fixés et résultats obtenus dans le cadre
d’actions spécifiques.

Précisions pour les étudiants de 4ème année :
• La description de l’entreprise doit être rapide
• Le secteur d’activité est approfondi (marché,
consommation…)
• Insistez bien sur votre mission : sachez la présenter,
précisez votre rôle, votre implication.
• Présentez votre méthodologie de travail et vos résultats.

Une lecture rapide doit permettre à votre examinateur une compréhension
aisée des réalités rencontrées pendant votre immersion.
Vous devez commenter votre rapport, en laissant une grande place à
l’exposé de vos sentiments et impressions recueillis au long de votre
expérience.

Vous devez expressément démontrer, par la richesse de votre exposé, que
vous avez assimilé les théories présentées pendant votre formation et que
cette immersion en entreprise contribue à l’élaboration d’une véritable
compétence professionnelle.
• évoquez dans le détail les problèmes que vous avez
rencontrés ; essayez d’en expliquer l’origine ; faites
référence aux solutions théoriques abordées pendant votre
formation et expliquez les conséquences possibles d’une

3
implantation de telle ou telle réforme pour remédier au
problème observé.
Les pièges à éviter sont :
• copier (forme, structure, documents, conclusion) des
rapports transmis par les
étudiants précédents ou des extraits de sites web. Toute
citation doit être mise en
évidence par des guillemets et vous devez en
préciser la source. Le plagiat *
entraînera une note de 0 du rapport écrit.
• absence ou pauvreté au niveau du développement.
• conclusion se limitant à une simple formule du genre « Ce
stage m’a apporté
satisfaction, je connais mieux maintenant le monde du
travail... »
• annexes abondantes, faisant privilégier le volume plutôt que
la qualité.
L’utilisation du « Je » sera favorable à une bonne compréhension de votre
implication dans votre mission.
* PLAGIAT : copie de documents ou copier/coller d’extraits de sites web sans
en citer la source sur la même page.

4
Quelle structure adopter ?

L’introduction :
Etude macro et micro économique, comprenant le rappel du secteur
d’activité (importance, difficultés, transformations,...) dans lequel évolue
l’entreprise, un rappel historique de l’entreprise (à ne pas trop développer
pour les rapports de stage de 1ère année), son activité, son savoir-faire,...

Annoncez votre plan.

Le développement
C’est naturellement la partie essentielle de votre rapport.

Contrôler le développement de votre écrit en vérifiant que vous restez
fidèle au thème de votre choix et que ce dernier agit comme un fil
conducteur tout au long de votre rapport.

Vous pouvez dans un premier temps rédiger un document retraçant avec
précision l’objet de votre mission. Cette étape requiert de votre part esprit
de synthèse et capacité d’analyse des situations.

Dans un second temps, vous pouvez témoigner des enseignements
personnels que vous tirez de votre expérience du terrain.

Dans un dernier temps, vous donnez la possibilité au lecteur de mesurer
vos résultats.

La conclusion
Il s’agit d’établir une véritable synthèse de votre rapport en essayant de
traduire avec précision votre sentiment personnel et en formalisant avec
netteté vos acquisitions.

Votre conclusion doit permettre d’identifier les impressions que vous
conservez et les enseignements que vous retirez au terme de votre
expérience professionnelle.
• autonomie
• intégration
• évaluation par rapport à l’objectif
• résultats
• questions ouvertes
• autres travaux à réaliser plus tard

Si critique il doit y avoir, elle doit être constructive, argumentée, et
objective.

LA FIN DE STAGE

Prévenez les personnes avec lesquelles vous avez collaboré, de votre
départ. Laissez toujours une bonne impression.
5
Si votre mission doit être poursuivie par d'autres personnes, veillez à
transmettre tous les documents, et demandez à pouvoir être informé des
suites.
Avec votre maître de stage, faites le point de cette période passée dans
l'entreprise.
Si le secteur d'activité vous intéresse pour une carrière future, recueillez
des informations, commencez votre réseau de relations
professionnelles.
Notez avec précision tous les acquis intervenus pendant votre stage.

6
LA SOUTENANCE
La soutenance permet de vous tester avec pertinence. Les obligations
attenantes à ce type d’examen présentent de nombreuses similitudes
avec d’autres événements de l’univers professionnel que vous aurez
inéluctablement l’occasion de connaître :

• présenter vos résultats ;
• votre productivité ;
• votre vision personnelle.

Comme le rapport de stage, la soutenance implique de votre part
compétence, « savoir-être » et « savoir faire » particuliers. Ces deux
épreuves permettent véritablement de vous évaluer de manière globale et
sont donc, à ce titre, deux examens de passage importants.

Sachez gérer votre temps en fonction des impératifs qui vous seront fixés
par votre jury (un temps d’exposé trop long ne laissant pas de place à des
questions).

Durée des soutenances :
Etudiants de 1ère et 3ème année : entre 15 et 20 min de soutenance et
10 et 15 min de discussion.
Etudiants de 4ème année : 40 min de soutenance et 15 min de
discussion.

La forme :

Préparer son intervention est indispensable. Munissez-vous de
supports comme :
• présentation Power-Point (efforcez-vous d’utiliser les possibilités
variées du logiciel : animations, mélange texte, graphique,
image…)
• films (pensez à faire réserver une TV)
• transparents ( pour rétro-projection)

Répétez votre allocution, face à un miroir, ou devant des collègues
de promotion.

Votre tenue vestimentaire ne doit pas être négligée.

Utilisez un ton clair et convaincant.

Utilisez la position debout plutôt qu’ assise. Ne restez pas statique,
mais dynamique :
• déplacez-vous vers le jury pour préciser un point ;
7
• utilisez un pointeur pour rendre vos projections plus
vivantes.

Utilisez un plan que vous présenterez au jury. Ayez toujours avec vous
votre rapport de stage, ainsi que des documentations qui pourront être
nécessaires lors des questions.

« Vous n’avez pas une deuxième chance pour faire bonne impression »,
soyez donc convaincant dès les premières minutes : dans la clarté de
votre plan, dans le ton utilisé, dans la maîtrise complète du sujet, dans la
bonne préparation de votre intervention.

8
Le fond :

Votre but est de témoigner de la réalisation d’une véritable expérience
professionnelle et de votre connaissance de l’entreprise. Cela pourra se
démontrer au moyen de l’utilisation fréquente des termes en usage dans
le secteur d’activité auquel vous faites référence. Vous devez utiliser les
mots à bon escient :
• turn-over, reporting, processus, .....

Vous devez absolument éviter un plan et un discours limités à une reprise
page par page de votre rapport, ainsi qu’à une présentation de supports
(transparents) déjà utilisés dans votre écrit.

Rappeler l’entreprise dans laquelle vous avez effectué votre mission, en
apportant ou en présentant les produits (échantillons, photos, films,..) ou
les services de celle-ci. Votre démonstration sera plus concrète.

Sélectionner quelques points précis de votre mission qui vous ont
particulièrement intéressé. Faites-en une analyse précise, faites allusion à
des thèmes abordés pendant votre formation, apportez des commentaires,
un conseil. En réalisant une synthèse entre la théorie et votre expérience
pratique, vous apporterez la preuve de votre maîtrise du programme de
formation et de votre maturité professionnelle.

N’hésitez pas à formuler, avec politesse et respect, vos réflexions sur les
points négatifs de votre stage, ou à relater les difficultés des services pour
lesquels vous avez travaillé.

Faites une description exhaustive des résultats obtenus pendant le stage.
Il est, en effet, absolument nécessaire de pouvoir juger un candidat sur le
travail précis qu’il a effectué, sur le degré d’implication dans l’entreprise,
sur sa part de responsabilité et sur la valeur des compétences qu’il a pu
en retirer. Ne soyez donc pas avare en matière de chiffres, de dates et de
présentations de résultats personnels.

9

Related Interests