KT Brenne 22 Satisfaction Indulgence 1994

Mes chers enfants, vous avez déjà entendu parler de la parabole de l'enfant prodigue.

Après avoir quitté son père et dépensé toute sa fortune en mauvais amusements, le jeune homme, réduit à la plus affreuse misère, obligé de garder les cochons et n'ayant rien d'autre à manger que la nourriture-même de ces animaux, se décide à revenir à la maison paternelle. "J'irai vers mon père et je lui dirai : mon père, j'ai péché contre le Ciel et contre vous, je ne mérite plus d'être appelé votre fils, traitez-moi comme l'un de vos serviteurs." L'enfant prodigue espère donc son pardon, i l en est même certain, mais il veut souffrir une peine : devenir un serviteur. I l a compris qu'après le pardon i l fallait une satisfaction. O u i , i l en est ainsi ; nous avons appris que, par l'absolution, la tache du péché était effacée, et que la peine éternelle, l'enfer, était remise, mais ce n'est pas tout. I l nous reste à réparer l'injure faite à Dieu et le tort causé au prochain par le péché ; et c'est ce que l'on appelle la
SATISFACTION.

Mais i l faut

tout d'abord bien comprendre ce que signifie ce mot. Souvent on l'emploie dans le sens de "contentement". Ainsi, un artiste, qui passe des heures et des heures à travailler son chef-d'oeuvre en admire le résultat ; i l éprouve de la satisfaction. Mais le mot satisfaction peut aussi signifier "expiation". C 'est dans ce sens que nous l'entendons pour le sacrement de Pénitence.

La

satisfaction est donc

la réparation. Or vous savez que

nous verrions que la vie nous apporte mille occasions de satisfaire et d'expier : les souffrances, les insuccès, les injustices, les malheurs... tout cela peut servir d'expiation, si nous l'endurons pour l'amour de Dieu et en vue de réparer nos péchés. Nous pouvons aussi satisfaire par l'aumône : venir en aide aux malheureux, aux nécessiteux, efface les péchés. Enfin, si l a satisfaction est la réparation de l'injure faite à Dieu, elle est aussi l a réparation du m a l causé au prochain : oui, c'est une question de justice, nous devons réparer le tort fait au prochain dans sa persoime, dans son honneur ou dans ses bie"<: I l nous reste maintenant à voir u n grand moyen de satisfaire à Dieu, moyen que met à notre disposition la Sainte Eglise : ce sont les Indulgences. Vous avez déjà remarqué en bas d'une prière, au dos d'une image, dans votre missel : indulgence plénière, indulgence de 300 jours... Qu'est-ce que cela signifie ? Vous avez compris qu'il existe deux sortes de peines méritées par nos péchés : la peine éternelle qui n'aura pas de f i n : c'est l'enfer (punition du péché mortel) ; la peine temporelle qui dure pour un temps : c'est une peine à souffrir en ce monde ou au Purgatoire (punition des péchés véniels o u des péchés mortels remis par le sacrement de Pénitence mais non entièrement expiés). Eh bien, Notre-Seigneur a donné à son EgUse le pouvoir de nous faire la remise de cette peine temporelle quand nous faisons certaines bonnes oeuvres, o u même quand on les fait pour nous, si nous sommes dans le Purgatoire. Pour cela, l'Eglise va puiser dans le grand trésor des mérites de Jésus, de sa Mère et de tous les Saints : ce sont des richesses accumulées par leurs souffrances, leurs peines, leur amour pour Dieu. Ces mérites sont à notre disposition pour payer nos péchés quelle bonté de la part de notre Dieu ! I l existe deux sortes d'indulgences : l'indulgence plénière et l'indulgence partielle. L'indulgence plénière est celle qui remet toutes les peines temporelles dues aux péchés déjà pardonnes. L'indulgence partielle est celle qui ne remet qu'une partie seulement de la peine temporelle due aux péchés déjà pardonnes. Mais pour les gagner, i l faut remplir les conditions que l'Eglise impose. La première, c'est d'être en état de grâce et d'avoir l'intention au moins générale de les gagner.

réparer c'est remettre les choses en bon état ou payer la valeur de l'objet qui n'est pas réparable. Par exemple en désobéissant vous cassez une vitre, votre père vous pardonne, mais i l prend dans votre tirelire l'argent nécessaire pour la remplacer. Malheureusement, i l y a des fautes qui ne se réparent pas aussi facilement qu'une vitre : un enfant injurie son père, comment doit-il réparer cette injure ? Après avoir demandé pardon, i l cherchera à faire oublier sa faute par quelque chose qui plaise à son père, par l'amour plus grand qu'il l u i témoignera. Et qu'est-ce que le péché sinon une injure à Dieu ! Quand nous commettons un péché, nous Le méprisons. L u i , le meilleur des pères, le plus grand de tous les Maîtres. C'est comme si nous L u i disions : "vous n'êtes pas mon Maître, je ne vous obéirai pas, je préfère suivre ma volonté, mes caprices, je ne crains pas vos châtiments, et je méprise vos promesses et vos récompenses." Quel mépris de ce grand Dieu devant qui nous ne sommes qu'un peu de poussière ! Oui, le péché est une injure à Dieu parce qu'il va contre l'ordre établi par Dieu et i l est opposé à la sainteté de Dieu.

L a satisfaction sera l a réparation de l'injure faite à Dieu par nos pécliés.
Mais comment peut-on réparer l'injure faite à Dieu ? D'abord en accomplissant la pénitence imposée par le confesseur. Ordinairement i l nous donne une prière plus ou moins longue suivant la gravité dp nos fautes. O n appelle cette pénitence, la "pénitence sacramentelle". I l faut la faire dès que possible, avec esprit de pénitence en l'offrant à Dieu pour nos péchés. Si nous refusions de l'accomplir, nous commettrions un péché grave ou véniel, suivant la pénitence imposée. Si nous oubliions, ce ne serait pas un péché, mais i l faudrait la faire dès que nous nous en rappelons. Mais vous allez peut-être demander : "la pénitence imposée par le prêtre suffit-elle pour l'expiation complète de nos péchés ? Non, elle ne suffit pas toujours. E t i l nous reste à subir des peines temporelles, en ce monde, ou en l'autre : au Purgatoire. Aussi, en plus de la pénitence que le prêtre nous impose, et qui est ordinairement une pénitence courte et facile, nous chercherons à expier nos péchés en offrant à Dieu nos prières du matin et du soir, le Saint Sacrifice de la Messe, notre travail, nos actes d'obéissance, nos petites peines, nos maladies et nos souffrances. Si nous y prenions bien garde.

Ensuite, i l faut accomplir les oeuvres prescrites : confession, communion, visite d'églises, récitation de prières... L'écolier qui a gagné des images peut les partager avec ses petits camarades. I l en est de même dans l'Eglise. Sans doute, les satisfactions appartiennent à ceux qui les ont gagnées mais le Bon Dieu veut bien qu'elles puissent être appliquées aux autres, aux âmes du Purgatoire par exemple. Sachons en profiter. »

1.

Qu'est-ce que la satisfaction ? La satisfaction est la réparation de l'injure que nos péchés ont faite à Dieu ou du nnal qu'ils ont causé au prochain et l'expiation de la peine temporelle qui leur est due. Comment réparez-vous l'offense faite à Dieu par vos péchés ? Je répare l'offense faite à Dieu par mes péchés en accomplissant la pénitence imposée par le confesseur, en faisant des pénitences volontaires et en gagnant des indulgences; Devez-vous réparer le tort fait au prochain ? Oui, je dois réparer le tort fait au prochain, dans sa personne, dans son honneur ou dans ses biens, et je ne serai pardonné que si je veux réparer. Qu'est-ce que gagner une indulgence ? Gagner une indulgence, c'est obtenir de Dieu que la peine à subir pour nos péchés pardonnes soit diminuée ou complètement supprimée. Combien y a-t-il de sortes d'indulgences ? Il y a deux sortes d'indulgences : l'indulgence plénière qui supprime toute la peine due aux péchés, et l'indulgence partielle qui n'en supprime qu'une partie.

2.

3.

4.

5.

6.

Que faut-il pour gagner les Indulgences ? Pour gagner les indulgences il faut : - en avoir l'intention, - être en état de grâce, - accomplir exactement les conditions indiquées par l'Eglise. On peut gagner des indulgences pour les âmes du Purgatoire.

C3t«<=f-iisme p a r - Coi-1-eîsp.oi-.clair-.oe N - D . d e F A T I t V I A Anrxge C . REEDITION - © S F S P X . Saint-Michel-en-Brenne. F R A N C E . Juillet 195S. "Dépôt légal" 2î3iie trimestre 1552 - ISBN n^S-SO?!»»-™-!

22

LE

RETIT

MESSAGER
Vous f e r e z a u s s i un a u t e l de b o i s de sétim, q u i aura 5 coudées de long e t a u t a n t de l a r g e , c'est-à-dire q u ' i l sera carré ; i l aura 3 coudées de haut. Quatre cornes s'élèveront des 4 c o i n s de l ' a u t e l , et vous l e couvrirez d'airain. Vous f e r e z pour l'usage " * de l'autel, des vases qui s e r v i r o n t à en r e c e v o i r l e s cendres, des t e n a i l l e s , des p i n c e t t e s , des b r a s i e r s ; e t vous f e r e z t o u t e s ces choses d ' a i r a i n . Vous ferez aussi pour l ' a u t e l 2 bâtons de b o i s de sétim que vous c o u v r i r e z de lames d ' a i r a i n . Vous l e s f e r e z passer dans l e s anneaux des 2 côtés de l ' a u t e l e t i l s s e r v i r o n t à l e p o r t e r . Vous ne f e r e z p o i n t l ' a u t e l s o l i d e ; mais i l sera v i d e e t creux au-dedans, selon l e modèle q u i vous en a été montré sur l a montagne. Vous f e r e z a u s s i l e p a r v i s du Tabernacle. (Aux côtés sud e t n o r d ) , vous dresserez des r i d e a u x de f i n l i n r e t o r s . Chaque côté aura 100 coudées de l o n g . Vous y p l a c e r e z 20 colonnes d ' a i r a i n , avec l e même nombre de bases ; l e u r s chapiteaux et leurs ornements seront d'argent. La l a r g e u r du p a r v i s (à l ' o u e s t ) aura 50 coudées l e long de l a q u e l l e vous m e t t r e z des r i d e a u x e t 10 colonnes avec a u t a n t de bases. Du côté de l'entrée du p a r v i s (à l ' e s t ) vous m e t t r e z , de chaque côté de l'entrée, des r i d e a u x dans l'espace de 15 coudées e t 3 colonnes avec a u t a n t de bases. Au m i l i e u , (l'entrée), vous mettrez dans l'espace de 20 coudées, des rideaux d'hyacinthe e t de pourpre, d'écarlate t e i n t e 2 f o i s e t de f i n l i n r e t o r s , l e t o u t en ouvrage de b r o d e r i e . Toutes l e s colonnes du p a r v i s s e r o n t revêtues t o u t autour de lames d'argent. Le p a r v i s aura 100 coudées de l o n g , 50 de l a r g e e t 5 de haut. Tous l e s u s t e n s i l e s destinés au s e r v i c e du Tabernacle, tous ses pieux e t tous l e s p i e u x du p a r v i s , s e r o n t d ' a i r a i n . Ordonnez aux enfants d'Israël de vous a p p o r t e r l ' h u i l e l a p l u s pure des o l i v e s , afin que l e s lampes brûlent t o u j o u r s dans l e Tabernacle, en dehors du v o i l e q u i e s t suspendu devant l'Arche. Aaron e t ses f i l s p l a c e r o n t l e s lampes, a f i n qu'elles luisent jusqu'au m a t i n devant l e Seigneur. (à s u i v r e ) .

MOÏSE

CsT^±tie)

" Vous f e r e z l e Tabernacle de c e t t e manière : i l y aura 10 r i d e a u x de f i n l i n r e t o r s ( p l u s s o l i d e ) , d'hyacinthe, de pourpre e t d'écarlate t e i n t e deux f o i s . Ils seront parsemés d'ouvrages de b r o d e r i e . Chaque r i d e a u aura 28 coudées de long e t 4 de l a r g e (une coudée équivaut à 0,50 mètre e n v i r o n ) . Vous l e s r e l i e r e z l ' u n à l ' a u t r e a f i n q u ' i l s ne f a s s e n t qu'une seule t o i l e (de t e n t e ) . Vous f e r e z encore onze t o i l e s de p o i l s de chèvre pour c o u v r i r l e dessus du t a b e r n a c l e . Vous l e s r e l i e r e z afin qu'elles ne f a s s e n t qu'une seule couverture. Vous ferez encore une troisième c o u v e r t u r e de peaux de mouton, t e i n t e s en rouge, e t p a r - d e s s u s vous en mettrez encore une quatrième, de peaux t e i n t e s en v i o l e t . Vous f e r e z des planches de b o i s de sétim, debout e t ajustées l'une à l ' a u t r e . Chacune de ces planches aura 10 coudées de haut e t une coudée e t demie de l a r g e . I l y en aura 20 s u r chaque longueur (au sud e t au n o r d ) . Vous f e r e z f o n d r e a u s s i 40 bases d'argent, a f i n que chaque planche s o i t posée s u r 2 bases q u i en s o u t i e n n e n t l e s angles. Mais vous f e r e z 6 planches pour l e fond du Tabernacle e t 2 a u t r e s q u i s e r o n t dressées aux angles du fond du Tabernacle... Vous c o u v r i r e z l e s planches de lames d'or, e t vous y f e r e z des anneaux d'or pour y passer des b a r r e s de b o i s q u i t i e n d r o n t ensemble t o u t e s l e s planches. Vous f e r e z a u s s i un v o i l e d ' h y a c i n t h e , de p o u r p r e , d'écarlate t e i n t e 2 f o i s e t de f i n l i n r e t o r s où vous t r a c e r e z un ouvrage de b r o d e r i e . Vous l e suspendrez à 4 colonnes de b o i s de sétim q u i s e r o n t couvertes d'or e t q u i auront des chapiteaux d'or e t des bases d'argent. Le v o i l e séparera l e SAINT d'avec l e SAINT DES SAINTS. Vous m e t t r e z dans l e S a i n t des S a i n t s l'Arche où sera enfermée l a L o i , e t l e p r o p i t i a t o i r e audessus de l ' A r c h e . Vous mettrez l a t a b l e audehors du v o i l e , e t l e c h a n d e l i e r vis-àv i s de l a t a b l e . Vous ferez aussi, pour l'entrée du Tabernacle, un v o i l e q u i sera d ' h y a c i n t h e , de p o u r p r e , d'écarlate t e i n t e 2 f o i s , de f i n l i n r e t o r s s u r l e q u e l vous f e r e z un ouvrage de b r o d e r i e . Le v o i l e sera suspendu à 5 colonnes de b o i s de sétim couvertes d ' o r , dont l e s chapiteaux s e r o n t d'or e t l e s bases d ' a i r a i n .

C a n é c h is m o p>ar- C o r - r - e s F > o i - t c l a n c a t-sl - D . d e f = A T I M A - A r> n é » C . •REEDITION - © SFSPX. Siiinl-Mich«l-«n-Brenn«. FRANCE. Jullllt I98S. "D4p6t lég»l" 2inie trimMtre 1992 - ISBN n"2-9O7Wt-O0-8

^1 CATECHISME PAR CORRESPONDANCE il <^ 's Abbaye S a i n t M i c h e l S a i n t M i c h e l en Brenne 36290 MEZIERES

N° D'INSCRIPTION : AGE : NOM ET PRENOM :

R

IVI 22

Prenez v o t r e P e t i t Messager e t répondez aux q u e s t i o n s s u i v a n t e s : ;| 1. Qu'y a v a i t - i l dans l a p a r t i e du Tabernacle î | 2 . Qu'y a v a i t - i l dans l a p a r t i e du Tabernacle appelée SAINT DES SAINTS ? appelée SAINT ? (3 o b j e t s )

Si
3 . Qu'est-ce q u i séparait l e S a i n t d'avec l e S a i n t des S a i n t s ? Zg A. De combien de c o u v e r t u r e s l e Tabernacle 5l c'I Jui cz 02 jl
La

e s t - i l recouvert ?

5. Sur q u o i l e s planches 6. De q u o i l e s planches

du Tabernacle du Tabernacle

reposaient-elles ? étaient-elles r e c o u v e r t e s ?

7. De q u o i l e s colonnes du p a r v i s étaient-elles r e c o u v e r t e s ? 8. Q u e l l e s étaient l e s dimensions du p a r v i s •(•en mètres) ?

Og 9 . Que d e v a i e n t a p p o r t e r l e s e n f a n t s d'Israël pour l e s lampes ?

.1
» ) « u@

vous POUVEZ VOUS SERVIR DES LEÇONS POUR REPONDRE
1. Qu'est-ce que l e sacrement de Pénitence ?

D e v o i r Leçon 22

2. Qui l ' a institué ? 3. En q u e l s termes ?

4. I l e x i s t e deux s o r t e s de p e i n e s méritées p a r l e s péchés : l a p e i n e et l a peine 5. La pénitence que l e prêtre nous donne s u f f i t - e l l e pour l ' e x p i a t i o n complète de nos péchés ? 6. Que pouvons-nous f a i r e pour e x p i e r nos péchés ?

7. Quel

moyen l ' E g l i s e m e t - e l l e a u s s i à n o t r e d i s p o s i t i o n ?

8. Qu'est-ce que gagner une i n d u l g e n c e ?

vous POUVEZ VOUS SERVIR DES LEÇONS POUR REPONDRE
1. Qu'est-ce que l e sacrement de Pénitence ?

D e v o i r Leçon 22

2. Qui l ' a institué ? 3. En q u e l s termes ?

4. I l e x i s t e deux s o r t e s de p e i n e s méritées p a r l e s péchés : l a p e i n e et l a peine 5. La pénitence que l e prêtre nous donne s u f f i t - e l l e pour l ' e x p i a t i o n complète de nos péchés ? 6. Que pouvons-nous f a i r e pour e x p i e r nos péchés ?

7. Quel

moyen l ' E g l i s e m e t - e l l e a u s s i à n o t r e d i s p o s i t i o n ?

8. Qu'est-ce que gagner une i n d u l g e n c e ?

CATECHISME PAR CORRESPONDANCE Abbaye S a i n t M i c h e l S a i n t M i c h e l en Brenne 36290 MEZIERES

N° D'INSCRIPTION : AGE : NOM ET PRENOM :

^

^

JL

Am

POUR MA V I E - Après ma c o n f e s s i o n , j e ne q u i t t e r a i pas l'église sans pénitence en e s p r i t de réparation pour mes péchés. avoir bien fait ma

- Chaque m a t i n , après ma prière, j ' o f f r i r a i à D i e u , pour l e pardon de mes péchés, t o u t mon t r a v a i l , mes a c t e s d'obéissance, mes p e i n e s , ma f a t i g u e e t mes p e t i t e s contrariétés (insuccès, s o u f f r a n c e s , i n j u s t i c e s . . . ) - Je n ' o u b l i e r a i pas de p r i e r pour l e s âmes du P u r g a t o i r e .

Appréciation : La leçon e s t - e l l e sue ?

très b i e n bien assez b i e n

passablement mal pas du t o u t

Signature : (de l a personne q u i a f a i t réciter l a leçon).

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful