Sujet: Noël Mots clés: Noël, fête, tradition, religion Cours FPE3650 , Été 2009, Professeur: Moncef Bari

Prog: Éducation préscolaire et enseignement primaire Niveau: primaire 3e cycle, enfants de 10 à 12 ans

Voir Retour
Sophie Carlos et Ariane Collin

Bienvenue dans le merveilleux monde de Noël

Symboles contemporains

Guide de l'enseignant Guide d'utilisation

Quiz connaissances antérieures Références

Graphe d'interaction Origines religieuses

Guide d'utilisation
Pour retourner à la page précédente Pour revenir au menu principal

Pour passer à la page suivante Pour écouter un son et/ou de la musique

Pour quitter

Guide de l'enseignant

Afin de maximiser l'utilisation de cette application multimédia dans le cadre d'une classe de 3e cycle primaire, nous vous proposons de visiter les pages suivantes:

Lien avec le programme Intentions pédagogiques Activités complémentaires

Intentions pédagogiques
L'application que nous avons conçue a pour but principal d'ouvrir l'élève aux différentes traditions, origines et valeurs entourant la fête de Noël. Tous les élèves connaissent cette merveilleuse célébration, mais une minorité connait son étendue et sa portée dans le monde. C'est pourquoi, nous avons décidé de développer ce thème riche en magie afin de faire connaître d'autres facettes aux jeunes de 3e cycle du primaire. À travers cette application, l'élève sera amené à faire la lecture de textes variés; textes informatifs, narratifs, etc. Il fera la découverte des traditions et de leurs origines qui font de Noël, l'une des célébrations les plus fêtées dans le monde. Les activités complémentaires suggérées complètent cette application multimédia et permettent à ce document interactif de devenir le point central d'un projet multidisciplinaire.

Lien avec le programme
Domaine général de formation: Vivre-ensemble et citoyenneté Compétences disciplinaires: Domaine des langues Francais, langue d'enseignement : Lire des textes variés Domaine du développement personnel: Manifester une compréhension du phénomène religieux : Explorer des expressions du religieux, Établir des liens entre des expressions du religieux et l'environnement social et culturel, Considérer une diversité de façons de penser, d'être et d'agir.

Compétences transversales: Compétences d'ordre méthodologique: Exploiter les technologies de l'information et de la communication: En effet, l'élève sera amené à s'approprier les technologies de l'information et de la communication afin de connaître les objets, les concepts, le vocabulaire, les procédures et les techniques propres aux TIC. Compétence d'ordre personnel et social: Structurer son identité: L'élève devra s'ouvrir aux stimulations environnantes en réagissant aux faits, aux situations ou aux évènements. L'élève devra aussi identifier ses perceptions, ses sentiments, ses réflexions à leurs égards. Cette compétence signifie aussi que chacun doit augmenter son bagage culturel. Puis, l'élève devra prendre conscience de sa place parmi les autres. Finalement, il devra mettre à profit ses ressources personnelles en exploitant ses forces et en surmontant ses limites.

Activités complémentaires
Domaine des langues  Organiser en dyade avec une classe du préscolaire ou de première année, une correspondance entre les plus petits et les plus grands qui se feraient passée pour les lutins du père Noël en réponse à leurs lettres. Les élèves du troisième cycle imagineraient un lutin à leur image, avec des caractéristiques spécifiques, et créeraient un papier à lettres spécial pour leur répondre. Rédiger un conte de Noël respectant la structure du texte narratif (situation intiale, élément déclencheur, péripéties (actions), dénouement, situation finale). Ils créeraient des personnages originaux typiques de Noël en élaborant sur leurs caractéristiques physiques et psychologiques. Rédaction d'un calendrier de l'avent à l'intérieur de la classe. En novembre, un peu avant le début du mois de décembre, l'enseignante peut proposer aux élèves de rédiger quelques phrases ayant pour thème Noël, l'amour, l'amitié, la famille et la religion. Pour faire patienter les élèves jusqu'aux congés des fêtes, l'enseignante fait la lecture d'un message par jour. L'enseignante peut imposer quelques éléments littéraires obligatoires dans leur rédaction, par exemple, des rimes, une métaphore, une répétition, etc.

Domaine des arts Création de décorations en lien avec la fête de Noël (sapin, bougies, boules, bûche, feuille de houx, etc.) Suite à la rédaction d'un conte de Noël, les élèves pourraient mettre à l'oeuvre leur talent de comédien et de metteur en scène, en créant leur propre pièce de théâtre de Noël. En équipe, ils se chargeraient de la création des décors, des textes, de la mise en scène sous la supervision de l'enseignante. La courte pièce pourrait être présentée dans le cadre de la fête de Noël à l'école. Domaine du développement personnel Rédiger une liste de souhaits pour le temps des fêtes, mais aucun élément sur la liste ne doit être matériel. Les élèves doivent ainsi imaginer des évènements, plutot que des choses qui s'achètent en magasin, qui les rendraient heureux. Création d'un kiosque d'informations sur les traditions du temps des fêtes de différentes origines dans le monde. Les élèves pourraient approfondir leurs connaissances quant à la culture d'une religion ou d'une région du monde à travers une fête connue mondialement. (projet multidisciplinaire)

Références

Sites Internet Livres

Livres:
Papineau, Lucie. 1996. Casse noisette. Québec : Héritage Jeunesse. 32 p. Dejohn, Marie. 1992. Un conte de Noel. Hong Kong : Phidal. 16 p. Ministère de l'éducation 2001. Programme de formation de l'école québécoise éducation préscolaire et enseignement primaire. Québec: Mono-Lino inc. 350 p.

Sites Internet: Images
www.google.ca http://recitpresco.qc.ca/ressource http://www.perenoel.com/noel/images/perenoel/s/banque/gmp/clipart/fetes/noel.htm http://www.wallcoo.net/holiday/Christmas_illustration_07_vladstudio/images/Christmas_wallpa per_Snow_man_snow_child.jpg http://www.dinosoria.com/cliparts_noel.htm http://images.google.ca/images?hl=fr&um=1&sa=1&q=Renne%2BNoel&aq=f&oq= http://noel.pubwebmaster.com/public/bonhomme-neige-noel.jpg http://www.christmas-corner.com/wallpaper.php http://fr.wikipedia.org/wiki/Noel http://www.decitre.fr/gi/31/9782895126331FS.gif http://hongki.at/images/christmas_wallpapers_01/Christmas-gifts.jpg http://wwwdelivery.superstock.com/WI/223/1570/PreviewComp/SuperStock_1570R-119515.jpg http://www.forum-dansomanie.net/pagesdanso/images/Mariinsky_Baden/casse_noisette_03.jpg

Sites Internet: Informations
http://tsewa.typepad.com/tsewa/2007/12/le-nol-bouddhis.html http://notrejournal.info/journal/Hanoucca-Le-Noel-juif-La-Fete-des http://www.aujourdhuilinde.com/actualites-inde-diwali-le-noel-des-hindous2380.asp?1=1 http://christianisme.skynetblogs.be/post/3995968/lhistoire-de-noel http://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABl http://www.contesdenoel.com/ContesMerveilleux/tabid/528/Default.aspx http://www.lettre-du-pere-noel.com/news_1.html http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

http://www.forum-dansomanie.net/pagesdanso/images/Mariinsky_Baden/casse_noisette_ http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Petite_Fille_aux_allumettes

Sites Internet et autre: musique et vidéo
http://fr.lyrics-copy.com/chants-de-noel/le-petit-renne-au-nez-rouge.htm Paroles de chanson http://pages.infinit.net/gagnema/noel/musical.html Christmas Wonderland, CD#1, Polytel disc digital audio, 1995, Made in Canada. Musique des chansons http://video.google.ca/videosearch?q=Cassenoisette&hl=fr&emb=0&aq=f&aq=f#q=Cassenoisette&hl=fr&emb=0&aq=f&start=0 Vidéo Casse-Noisette www.youtube.com

Quiz
Teste tes connaissances sur la fête de Noël! Clique sur ta réponse pour répondre aux questions. Ensuite, tu pourras confirmer tes réponses en naviguant dans le reste de l'application!

Quiz
1. De quel continent provient la tradition du sapin de Noël? a. Amérique b. Asie c. Europe d. Afrique

2. À l'origine, quels personnages retrouvait-on dans la crèche?

a. Jésus b. Jésus et ses parents, Marie et Joseph c. Jésus, Marie, Joseph, boeuf, âne et les trois rois mages d. Jésus, Marie, Joseph et les bergers

3. À quoi sert le calendrier de l'avent?

a. Compter le nombre de jours avant le début de la nouvelle année. b. Faire le décompte des jours avant Noël. c. Faire patienter les petits avec des friandises qu'ils dégustent une fois par jour jusqu'au jour de Noël.

4. Qui s'occupe de récupérer les lettres envoyées au Père Noël partout dans le monde?

a. Le Père-Noël lui-même. b. Chaque système de poste de chaque pays. c. Les lutins du Père-Noël.

5. Parmi les contes de Noël suivants, lequel est vu et dansé à travers la planète?

a. Casse-Noisette b. Cendrillon c. The Grinch d. Scrooge: Le chant de Noël

6. Qui est l'auteur du célèbre conte « La petite fille aux allumettes »?

a. Charles Dickens b. Ernest Theodor Hoffman c. Alexandre Dumas père d. Andersen

7. Avant l'arrivée de l'électricité, avec quoi les familles créaient l'ambiance chaleureuse des fêtes de Noël?

a. La bûche de Noël b. Des bougies c. Des ampoules colorées d. Un feu de foyer

8. Pourquoi offre-t-on des présents à nos proches le soir de Noël?

a. Pour faire comme les rois mages à Jésus. b. Pour témoigner à nos proches que nous les aimons. c. Pour impressionner les autres. d. Pour fêter la fête de l'amour et de l'amitié.

9. De quel personnage s'inspire le Père Noël?

a. Le Grinch b. Scrooge c. Saint-Nicolas d. Jésus

10. Lequel des noms parmi les suivants n'est pas celui d'un des rennes du Père Noël?

a. Tornade b. Comète c. Étoile d. Tonnerre

11. Combien de rennes le Père Noël a-t-il?

a. 12 b. 1 c. 9 d. 8

12. Les lutins sont réputés pour être des personnes...

a. travaillantes. b. paresseuses. c. perfectionnistes.

13. De combien de boules de neige le bonhomme de neige est-il formé?

a. 1 b. 2 c. 3 d. 4

14. Avec quoi décore-t-on un bonhomme de neige?

a. Une carotte. b. Une carotte, une écharpe. c. Une carotte, une écharpe, des branches et un balai. d. Une carotte, une écharpe, des branches, un balai, des boutons, des cailloux et des lunettes de soleil.

15. Le Père Noël a été popularisé grâce à une publicité de Coca-Cola?

a. Vrai b. Faux

16. Les lutins sont des êtres petits qui portent des bonnets sur leur tête.

a. Vrai b. Faux

17. Comment se nomme la fête de la naissance de Bouddha?

a. Vesak b. Tonika c. Vesil d. Kalica

18. Le Noël juif, qui se nomme la Hanoucca, est aussi appelé la fête des:

a. naissances. b. festivités. c. Lumières. d. cadeaux.

19. Le Noël hindouisme se fête durant:

a. une journée. b. cinq journées. c. quatre journées. d. une semaine.

20. La fête de Noël n'existait pas au début du christianisme.

a. Vrai b. Faux

Les origines religieuses
Christianisme

Hindouisme

Judaisme Bouddhisme

Aspects sociologiques et économiques

Le Noël bouddhiste
Peu de bouddhistes occidentaux savent qu'il existe une fête pour la naissance du Bouddha. C'est la fête du Vesak (nom le plus commun). Cette fête est surtout marquée par les nombreuses lumières et lanternes qui sont mises à chaque coin de rue et à chaque fenêtre. Il est aussi d'usage dans certains pays d'offrir de la nourriture dans la rue. Par contre, de nos jours, de Pékin à Tokyo en passant par Colombo ou Singapour, la fête chrétienne devient de plus en plus le prétexte aux dépenses, aux fêtes ou aux idylles. Les premiers jours de décembre venus, les guirlandes lumineuses égayent les vitrines des mégalopoles du continent et les images du Père Noël ornent les immeubles, les boutiques et les restaurants. Bars, karaokés, restaurants, tout est complet la veille de Noël et de plus en plus de Chinois achètent des arbres de Noël. Au Sri Lanka, où le bouddhisme est majoritaire, Noël est célébrée au même titre que Pâques, l'Aïd el Fitr et Deepvali, la fête hindoue des lumières. "Je suis bouddhiste, mais nous célébrons Noël parce que mes enfants y tiennent. Nous décorons notre maison et nous y mettons un sapin, comme ça les enfants sont contents", confesse une mère de famille, les bras chargés de cadeaux.

Le Noël Judaïsme
La Hanoucca est le Noël juif qui est aussi appelé la fête des Lumières. Cette fête se déroule du 22 décembre au 29 décembre. Pendant la fête des Lumières, les juifs célèbrent le miracle de la fiole d’huile qui a duré huit jours et qui continue encore aujourd’hui d’illuminer leurs vies. En effet, l’histoire veut que le 25 du mois de Kislev, de l’an 164 avant Jésus Christ, pour inaugurer un Temple réhabilité à Jérusalem, des hommes veulent allumer la Menora, mais ils ne trouvent qu’une petite fiole d’huile d’olive pure portant le sceau du grand Prêtre tout juste suffisante pour brûler un jour, alors qu’il en faut huit pour se procurer une huile conforme. C’est alors que le miracle s’est produit, car la Menora a brûlé durant huit jours sans s’éteindre. Ce miracle est célébré et remis à l’honneur tous les ans par le peuple juif à l’Hanoucca, une fête qui dure huit jours pendant laquelle on allume un chandelier à huit branches, plus une pour le Chamach, qui sert à allumer les autres bougies. On récite des prières de louanges et de remerciements supplémentaires. D’autres coutumes sont également liées à cette fête : jouer à la toupie, où sont gravées certaines lettres hébraïques, donner de l’argent aux enfants et manger des aliments frits dans l’huile comme des beignets ou des latkès qui sont des beignets de pomme de terre.

Le Noël Hindouisme
Le Diwali ou la fête des Lumières est le Noël des hindous. Partout en Inde, c'est l'occasion de se retrouver en famille, de décorer sa maison et de s'offrir des cadeaux tandis que les rues éclairées de bougies et de guirlandes résonnent du fracas des pétards et des feux d'artifice. Célébration de la Lumière sous toutes ses formes, Di wali ou Deepawali, qui signifie en sanscrit "rangées de lampes à huile", trouve son origine dans la mythologie hindoue. La fête célèbre la victoire de Krishna sur le démon-roi Narakâsura, qui, à force de yoga, était devenu tout puissant. Après avoir pillé et ravagé des villages entiers, il enleva les seize mille filles des dieux, qui s'en allèrent supplier Lord Krishna, le seul à la hauteur de Narakâsura. Lors d'un long et terrible combat, Krishna réussit à délivrer hommes et dieux de la terreur du démon. Dans le nord de l'Inde, cette victoire de Krishna se double de celle du dieu Rama contre le démon Ravana. D'après le Râmâyana, l'une des plus illustres épopées de l'hindouisme, ce prince, fils aîné de la reine Kaushalya, décide de prendre les armes contre le démon du mal. Il lui faudra 14 années d'exil pour parvenir à le tuer et sauver son épouse Sita. La légende veut que les habitants d'Ayodhya, son royaume, fêtèrent son retour en décorant balcons, rues et boutiques à l'aide de milliers de bougies, appelées diyas.

Le Noël Hindouisme
Cette sorte de nouvel an hindou de quatre jours se déroule tous les ans vers octobre-novembre, à une date fixée par le calendrier solaire hindou. Dhanteras, le premier jour, est celui des préparatifs : les Indiens achètent de la vaisselle neuve, des objets en argent, sans oublier pétards, feux d'artifice et guirlandes. Le deuxième jour, Chhoti Diwali, est consacré à la vénération de Kali, une représentation de Shakti, la déesse-mère. Le troisième jour, Amavasya, est celui de la "nuit sans lune". Partout, les Indiens allument les diyas et font des offrandes aux Dieux Ganesh et Lakshmi. Le quatrième jour des festivités, la fête bat son plein. Appelé Annakut, il célèbre l'abondance : les offrandes, comme les aumônes pour les pauvres, sont particulièrement généreuses. Toute la journée dans les rues, on joue de la musique, on chante tandis que des milliers de pétards et de feux d'artifice sont lancés. Le soir, les femmes sortent leur plus beau sari et se parent de bijoux pour le traditionnel repas de famille. Les Indiens s'échangent alors des chocolats, des fruits secs, des confiseries et s'offrent des cadeaux. Enfin, la fête symbolisant aussi le renouvellement de la vie, tous se souhaitent santé, bonheur et prospérité.

Le Noël Christianisme
La fête de Noël n’existait pas au début du christianisme. C’est seulement à partir du 11e siècle que l’église a cherché à déterminer dans l’année le jour de la naissance de Jésus sur lequel les évangiles ne disent rien. À Rome, l’Église choisit le 25 décembre pour célébrer la naissance de Jésus, sans doute pour remémorer la fête païenne de Mithra que l’on célébrait à Rome dès le premier siècle avant Jésus Christ. Mithra était la divinité perse de la lumière. On fêtait le 25 décembre, pour le solstice d’hiver, la naissance de Mithra le soleil invaincu. On le fêtait par le sacrifice d’un jeune taureau. Vers 330 ou 354, l’empereur Constantin décida de fixer la date de Noël au 25 décembre. En 354, le pape Libère instaura la célébration de la fête du 25 décembre, qui marque le début de l’année liturgique. La fête de Noël célèbre la naissance de Jésus soleil de justice et cette date a donc une valeur symbolique. L’empereur Théodose, en 425, codifie officiellement les cérémonies de la fête de Noël. La fête du 25 décembre est devenue exclusivement chrétienne. En 506, le concile d’Adge en fait une fête d’obligation et en 529, l’empereur Justinien en fait un jour chômé. La messe de minuit se célèbre dès le 5e siècle. Au 7e siècle, l’usage s’établie à Rome de célébrer 3 messes : la vigile au soir du 24 décembre, la messe de l’aurore et la messe du jour le 25 décembre.

Le Noël Christianisme
La fête de Noël s’est répandue progressivement en Europe. À partir du 11e siècle, la célébration religieuse est accompagnée de drames liturgiques, les mystères qui mettent en scène l’adoration des bergers ou la procession des mages. Ces drames liturgiques se jouaient primitivement dans les églises, puis sur les parvis. Les crèches d’église apparaissent en Italie au 15e siècle et l’arbre de Noël en Allemagne au 16e siècle. Puis, les crèches familiales, napolitaines puis provençales, se développent à partir du 17e siècle. Au moment de la Réforme, en 1560, les protestants s’opposent à la crèche et préfèrent la tradition de l’arbre de Noël. Avec la contre-réforme au 17e siècle, les représentations des drames liturgiques sont interdites parce qu’elles sont devenues trop profanes. Au 19e siècle, le père Noël apparaît aux Etats-Unis. Il se répand en Europe après la Deuxième Guerre mondiale. À partir du 19e siècle, les organismes de charité offrent aux plus démunis le traditionnel repas de Noël. Actuellement, Noël tend à devenir principalement une fête de l’enfant et de la famille. La veillée de Noël La soirée du 24 décembre, qui pour les catholiques est coupée par la messe de minuit, est dans la très grande majorité des cas passée en famille. Le repas de Noël, avec la dinde de Noël et la bûche de Noël, en est le repas festif.

Aspects sociologiques et économiques
Avec la mondialisation des échanges culturels et la laïcisation de la société, les festivités liées à Noël prennent progressivement un caractère profane et familial et sont de plus en plus déconnectées de l’interprétation religieuse. Noël redevient donc, pour certains, une fête païenne où, généralement, des membres d’une même famille se retrouvent et s’échangent des cadeaux entre eux selon un rituel assez universel : décoration de son habitation et de l’arbre de Noël (sapin dans les pays froids ou tempérés) ; installation le soir du 24 décembre, pour le réveillon de Noël, des chaussures de tous les membres de la famille au pied de l’arbre ; ouverture des cadeaux quelques heures après, souvent le matin du 25 décembre ; repas constitué d’une dinde de Noël et se terminant par une bûche de Noël ; etc. Ce rituel se retrouve également à l’échelle d’une population locale avec la décoration des rues et vitrines de magasin des villes dès le début du mois de décembre et la venue du père Noël sur les marchés ou dans les écoles. Ces traditions sont très largement admises et partagées par la majorité des chrétiens pratiquants qui personnalisent leur fête religieuse par l’ajout d’une crèche et, pour les catholiques, la célébration de la Nativité pendant la messe de minuit. Déchristianisé, ce jour devient, pour certaines familles, la fête où les parents célèbrent leurs enfants en manifestant leur amour par des cadeaux. L’achat massif de cadeau de Noël pour Noël a pour effet un pic dans la consommation, notamment dans les secteurs du jouet, du loisir et de la restauration. En réponse à cette frénésie d’achats, une journée mondiale sans achat, programmé le plus souvent le 25 décembre, est organisée par certaines personnes afin de dénoncer l’aspect économique de cette fête, et par extension la consommation de masse en général. D’ailleurs, plusieurs Églises chrétiennes protestantes ne fêtent pas Noël, l’assimilant à une fête païenne et de consommation.

Symboles

contemporains

Personnages classiques Les traditions au Canada

Personnages classiques

Le Père Noël aurait pour origine Saint-Nicolas. On retrouve dans sa représentation toute la symbolique de StNicolas telle que la barbe blanche, le manteau rouge, etc. Saint-Nicolas est le saint patron de la Russie et, depuis plusieurs siècles, un des saints patrons des enfants. Depuis longtemps, la légende veut que le bon Saint- Nicolas, le jour de son anniversaire, le 6 décembre, apporte des présents aux enfants qui ont été sages. Mais ce n'est qu'au début du XIVe siècle qu'est apparue la version moderne de ce bon Saint-Nicolas.   En 1821, un pasteur américain, Clément Clarke Moore écrivit un conte de Noel pour ses enfants dans lequel un personnage sympathique apparaît, le Père Noël, dans son traîneau tiré par huit rennes. Il le fit dodu, jovial et souriant. Il remplaça la mitre du Saint-Nicolas par un bonnet, sa crosse par un sucre d'orge et le débarrassa du Père Fouettard. L'âne fut remplacé par 8 rennes fringants. Ce poème, intitulé "A Visit From St. Nicholas", fut publié pour la première fois dans le journal Sentinel, de New York, le 23 décembre 1823. Repris les années suivantes par plusieurs grands quotidiens américains, ce récit fut ensuite traduit en plusieurs langues et diffusé dans le monde entier. 

Saint- Nicolas a été importé aux États-Unis au XVIIe siècle par les immigrés allemands ou hollandais où il aurait pris une l'ampleur commerciale que nous connaissons actuellement. Il subit donc des transformations vestimentaires et culturelles pour se transformer en un personnage plus convivial et c'est ensuite qu'il serait revenu en Europe.  C'est en 1931, que le père Noël prit finalement une toute nouvelle allure dans une image publicitaire, diffusée par la compagnie Coca-Cola. Grâce au talent artistique de Haddon Sundblom, le père Noël avait désormais une stature humaine (le rendant ainsi plus convaincant et nettement plus accessible), un ventre rebondissant, une figure sympathique et un air jovial. La longue robe rouge a été remplacée par un pantalon et une tunique. Ceci est plus marqué aux États-Unis, car en France, le père Noël a conservé une longue robe rouge.  Coca Cola souhaitait de cette manière inciter les consommateurs à boire du Coca-Cola en plein hiver. Ainsi, pendant près de 35 ans, Coca-Cola diffusa ce portrait du père Noël dans la presse écrite et, ensuite, à la télévision partout dans le monde. 

Les rennes du Père Noël
Saint Nicolas avait un âne, le Père Noël a 8 rennes qui tirent son traineau.  Ils s'appellent Tornade, Danseur, Furie, Fringant, Comète, Cupidon, Éclair et Tonnerre. En anglais : Dasher, Dancer, Prancer, Vixen, Comet, Cupid, Dunder et Blixen.  Le petit dernier Rodolphe, le célèbre renne au nez rouge, naquit un peu plus tard.

RUDOLPHE, LE RENNE AU NEZ ROUGE On doit la création du renne au nez rouge au poète Robert L. May, en 1939. Son apparition est justifiée par le fait que le Père Noël doit affronter des conditions météorologiques si mauvaises qu'il risque d'être en retard dans ses livraisons nocturnes. Grâce au nez lumineux de ce renne, il peut s'orienter dans la turbulence hivernale et mener à bien sa distribution de cadeaux. 

Le Bonhomme de neige
Un bonhomme de neige est une sculpture de neige compacte, à l’apparence humaine, et de dimensions très variables. Les premiers écrits attestant l'existence de bonshommes de neige datent du 16e siècle. Le personnage populaire apparaît ensuite dans un recueil de comptines en 1770, à Leipzig. Ce n'est qu'au début du 20e siècle que le bonhomme de neige est associé aux fêtes de fin d'année, et devient une figurine du sapin de Noel. La construction d’un bonhomme de neige est un loisir pour enfants et adultes, généralement pratiqué lors des périodes de l’année où la neige est disponible en abondance. Dans la culture occidentale, et dans l’hémisphère nord, le bonhomme de neige est un symbole associé à Noël et à l’hiver.

Un bonhomme de neige est généralement composé de deux ou trois grosses boules de neige empilées les unes sur les autres. La première, qui est aussi la plus grosse, fait office de corps. La plus petite boule de neige, placée tout en haut, représente la tête. Les détails du visage et du corps sont ajoutés par la suite : un fruit ou un légume (traditionnellement une carotte) en guise de nez, des brindilles, des cailloux ou des pièces de monnaie pour représenter la bouche, les bras et les yeux. On peut également habiller le bonhomme de neige en lui enroulant une écharpe autour du cou, en lui mettant un bonnet ou un chapeau sur la tête et des boutons de manteau sur le ventre. Un balai peut éventuellement lui être mis dans les bras, une pipe à la bouche, des lunettes de soleil sur les yeux, etc.

Les lutins
Une croyance païenne fait référence au lutin de Noël. Il serait un défricheur dont la tâche essentielle consiste à maintenir l'ordre à la ferme et aux champs. Il se montre particulièrement coopératif si un bon repas lui est servi la veille de Noël. Dans de nombreuses fermes, un lit douillet lui était préparé pour la circonstance et la place d'honneur lui était réservée à table. Il est reconnaissable par son bonnet rouge et sa grande barbe blanche. Il est aussi équipé d'une épaisse fourrure de voyage pour se protéger des rigueurs hivernales. Cette histoire est en fait une allégorie du Père Noël. Clement Clarke Moore est le premier auteur à faire référence aux lutins dans un texte intitulé "A Visit From St Nicholas" (la visite de Saint-Nicolas) paru dans le journal "Sentinel" de New York en 1823. Il évoque des petites créatures qui secondent Saint-Nicolas dans la distribution des cadeaux aux enfants. Le récit est traduit en plusieurs langues et diffusé dans le monde entier.

Les traditions au Canada
Calendrier de l'avent La nourriture Les décorations

Chants de Noël

Les contes de Noël

Lettre au Père Noël

La saison des fêtes est reconnue pour ces nombreuses décorations qui garnissent nos maisons, nos écoles, nos épiceries et centres d'achats, etc. Les décorations sont aussi présentes pour rappeler la fête et la souligner le plus merveilleusement possible. C'est pourquoi, lumières, sapins, et autres décorations sont utilisés. Tous ces éléments contribuent à créer l'ambiance chaleureuse de Noël.

Les cadeaux La crèche Les lumières Le sapin

Les Celtes avaient l'habitude d'associer un arbre chaque mois de l'année. Le sapin était l'arbre associé au mois de décembre et représentait l'arbre de l'enfantement. La sapin tel que nous le connaissons est apparu en Europe comme l'arbre du Christ au XVIe siècle. On le décorait de pommes. Bien avant que la fête de Noël existe, certains écrits attestent qu'une tradition non religieuse voulait que l'on décore un arbre, symbole de vie, avec des fruits, des fleurs et du blé pendant le solstice d'hiver. On accroche souvent une étoile au sommet de l'arbre. Ce symbole représente l'étoile de Bethléem qui guida les Rois Marges. En 1800, le sapin devient une véritable tradition mondialement. Plusieurs figures importantes, reine Victoria, président des États-Unis en font la promotion.

Autrefois, c'est plutôt avec des bougies que les familles illuminaient le sapin de leur salon. Bien entendu, cela occasionnait de nombreux incendies puisque les bougies étaient fixées à l'aide de cire et de colle. Puisque la fête de Noël est également considérée comme la fête de la lumière et de la naissance, les maisons sont maintenant décorées de nombreuses lumières et décorations lumineuses pendant la saison des fêtes.

La crèche
La crèche représente l'endroit où a été placé Jésus à sa naissance. Selon la religion christianisme, le petit a été déposé dans la mangeoire d'une ferme. Le mot « crèche » est maintenant représentatif de tout l'étable. Son origine prend place dans les églises au XVIe siècle où elles ont fait leurs premières apparitions. On les retrouve dans les églises. La crèche fait son apparition dans les maisons un peu plus tard. Elles sont constituées de petites figurines représentant les personnages de la naissance de Jésus: Jésus, Marie, Joseph et les bergers. Parfois, on ajoute les personnages des trois rois mages dans la crèche pour souligner leur présence. Elles sont faites de verre, de porcelaine, de cire ou de bois sculpté. Il est dans la tradition de l'installer le premier dimanche de l'Avent dans un endroit où elle est mise en valeur dans la maison.

Les cadeaux
Les cadeaux s'échangent le soir de Noël avec les personnes qui sont réunies sous le même toit. On offre aux membres de notre famille et à nos amis proches des cadeaux emballés dans des papiers et rubans colorés. Dans la religion chrétienne, les cadeaux représentent les présents offerts par les trois rois mages: l'or, l'encens et la myrrhe.

Chants de Noël
Les chants de Noël sont des chants, chrétiens ou profanes, traditionnellement interprétés pendant les fêtes de fin d’année. Tradition D’après le Nouveau Testament, les premiers chants de Noël furent chantés par les anges au-dessus de la crèche pour fêter la naissance de l’enfant Jésus. Historiquement, les premiers chants de Noël étaient des chants joyeux évoquant la Nativité, parfois même des chants rythmés ou des danses. Le plus ancien chant de Noël français ayant subsisté jusqu’à aujourd'hui est le cantique «Entre le bœuf et l’âne gris». Il remonte au début du XVIe siècle. Dans les pays anglo-saxons, on chante des Christmas carols, en Wallonie des heyes, en Espagne des villancicos, en Russie des koliadki aux portes de maisons, en Roumanie des colinde, en Pologne des kolęda, en Bulgarie des koleda, en Italie des canti Natalizi ou des pastorali et en Allemagne des Weihnachtslieder. Dans les pays où elle est implantée, l’Armée du salut organise des collectes publiques sur les trottoirs à Noël, au son d'ensembles de cuivres jouant des noëls.

Le petit renne au nez rouge

Les anges dans nos campagnes

Petit Papa Noël

Le petit renne au nez rouge
Quand la neige recouvre la verte Finlande Et que les rennes traversent la lande Le vent dans la nuit Au troupeau, parle encore de lui {Refrain:} On l'appelait nez rouge Ah ! comme il était mignon Le petit renne au nez rouge Rouge comme un lumignon Son petit nez faisait rire Chacun s'en moquait beaucoup On allait jusqu'à dire Qu'il aimait boire un petit coup Une fée qui l'entendit Pleurer dans le noir Pour le consoler lui dit : Viens au paradis ce soir Comme un ange, nez rouge Tu conduiras dans le ciel Avec ton petit nez rouge Le chariot du Père Noël Quand ses frères le virent D'allure si leste Suivre très digne les routes célestes Devant ce décor Plus d'un renne resta baba {au Refrain} Maintenant qu'il entraîne Son char à travers les cieux C'est lui le roi des rennes Et son nez fait des envieux Vous fillettes et garçons Pour la grande nuit Si vous savez vos leçons Dès que sonnera minuit Ce petit point qui bouge Ainsi qu'une étoile au le ciel C'est le nez de nez rouge Annonçant le Père Noël

Les anges dans nos campagnes
Les anges dans nos campagnes Ont entonné l'hymne des cieux, Et l'écho de nos montagnes Redit ce chant mélodieux : Gloria in excelsis Deo (Bis) Bergers, pour qui cette fête ? Quel est l'objet de tous ces chants ? Quel vainqueur, quelle conquête Mérite ces cris triomphants : Gloria... Ils annoncent la naissance Du libérateur d'Israël Et pleins de reconnaissance Chantent en ce jour solennel : Gloria ... Cherchons tous l'heureux village Qui l'a vu naître sous ses toits Offrons-lui le tendre hommage Et de nos cœurs et de nos voix : Gloria ... Bergers, quittez vos retraites, Unissez-vous à leurs concerts, Et que vos tendres musettes Fassent retenir les airs : Gloria ...

Petit papa Noël
C'est la belle nuit de Noël La neige étend son manteau blanc Et les yeux levés vers le ciel, A genoux, les petits enfants, Avant de fermer les paupières, Font une dernière prière. {Refrain:} Petit Papa Noël Quand tu descendras du ciel Avec des jouets par milliers N'oublie pas mon petit soulier Mais, avant de partir, Il faudra bien te couvrir Dehors tu vas avoir si froid C'est un peu à cause de moi Il me tarde tant que le jour se lève Pour voir si tu m'as apporté Tous les beaux joujoux que je vois en rêve Et que je t'ai commandés {Refrain} Le marchand de sable est passé Les enfants vont faire dodo Et tu vas pouvoir commencer Avec ta hotte sur le dos Au son des cloches des églises Ta distribution de surprises Et quand tu seras sur ton beau nuage Viens d'abord sur notre maison Je n'ai pas été tous les jours très sage Mais j'en demande pardon {Refrain} Petit Papa Noël...

Lettre au Père Noël

La tradition veut qu'à chaque année, au début du mois de décembre, les enfants écrivent une lettre au père Noël. Ils font ainsi leur liste de souhaits pour la soirée de Noël. Bien sûr, le Père Noël leur répond et leur fait promettre d'être des enfants sages. Il est possible de lui écrire chaque année à l'adresse suivante: Père Noël Pôle Nord HOH OHO

Le calendrier de l'avent

Le calendrier de l'avent est une tradition germanique née pour faire patienter les enfants jusqu'à Noël. À l'origine, on remettait une image pieuse chaque matin aux enfants, comportant une phrase de l'Évangile ou une incitation à faire une bonne action. Plus tard les biscuits puis les chocolats remplacèrent les images. Le calendrier a souvent la forme d'une planche cartonnée dans laquelle sont prédécoupées 24 fenêtres qu'on ouvre progressivement, une par jour. On peut alors y lire la phrase de l'Évangile ou y prendre la confiserie qu'elle contient. Depuis quelques années, surtout en Allemagne, on y trouve des petits jouets. Certains calendriers, plus proches de l'idée originelle, n'ont pas systématiquement 24 jours, mais un nombre de jours variant entre 22 et 28 selon le jour où tombe Noël (dont dépend la durée de l'Avent).

Les contes
Les contes, plus particulièrement les contes de Noël, sont essentiels à créer la magie des fêtes. Ils peuvent mettre en scène des personnages classiques du temps des fêtes ou bien des personnages religieux. Tous détiennent pourtant une morale et les valeurs représentantes de Noël. En général, le conte fait partie de l'éducation de l'enfant. Effectivement, ils aident l'enfant à résoudre leurs conflits affectifs en donnant un visage aux émotions qu'ils ressentent.

Casse-Noisette Casse-Noisette est un conte de Noël connu mondialement. Ce conte fantastique a été conçu au XIXe siècle par l'écrivain et compositeur allemand Ernest Theodor Hoffman. Alexandre Dumas père en fit une adaptation qui inspira d'ailleurs le grand compositeur Peter Ilitch Tchaïkovski pour son ballet « Casse-Noisette » chorégraphié par Lev Ivanov. Depuis, le ballet est dansé partout à travers le monde par différentes compagnies de danse et fait revivre l'histoire merveilleuse de Clara et son cassenoisette. Le soir de Noël, Clara reçoit la visite de son oncle Drosselmeyer. Comme présent, il lui offre un casse-noisette. Après une bagarre avec son petit frère Fritz, son casse-noisette tombe et se casse. Aussitôt, son oncle lui attache un foulard autour de sa dent cassée. Pendant la nuit, l'imagination de Clara lui joue des tours et tous les jouets de sa maison prennent vie. Elle fait alors la connaissance de souris affamées, la reine des souris, du Royaume des Sucreries, de la fée Dragée et de nombreux autres personnages colorés.

Vidéo

La petite fille aux allumettes

Le conte de « «La petite fille aux allumettes » a été écrit par le célèbre auteur Andersen en 1848. Il relate l'histoire émouvante d'une jeune fille errante qui réussit à vivre en vendant des allumettes. Battue par son père qui la force à vendre des allumettes, elle décide de s'évader le soir de Noël en allumant les quelques allumettes qu'elle a en sa possession. À la lueur de la flamme qui la réchauffe, elle imagine une vie meilleure.

Scrooge, Un chant de Noël « Un chant de Noël » est un conte écrit par Charles Dickens en 1843. L'histoire met en scène un vieillard avare et méchant qui, le soir de la veille de Noël, reçoit la visite d'un fantôme venu lui dire qu'il ne pourrait jamais être heureux s'il vit ainsi. Il fait ensuite la rencontre de trois autres fantômes, venant du passé, du présent et du futur qui veulent lui faire réaliser qu'il doit cesser de penser à lui et venir en aide aux autres. Ebenezer Scrooge se métamorphosera en un homme bon et aimable à la fin du récit.

La nourriture fait partie intégrante des traditions des fêtes. La plupart des familles se retrouvent autour d'un bon repas pour festoyer.

La bûche

La dinde

Des biscuits et du lait

Autrefois, la bûche de Noël réunissait tous les habitants de la maison, tous les hôtes du logis, parents et domestiques, autour du foyer familial. La tradition voulait que l'on fasse la bénédiction de la bûche ainsi que du feu, surtout au moment où le froid et les rigueurs de la saison les rendent plus utiles que jamais. Il est effectivement normal de mettre à l'honneur, le 25 décembre, au coeur de l'hiver, le morceau de bois qui promet de chauds rayonnements. Partout, même dans les plus humbles maisons, on veillait autour de larges foyers où flambait la souche de hêtre ou de chêne. Souvent, les grands-mères racontaient des histoires. La porte restait grande ouverte aux pauvres gens qui venaient demander un gîte pour la nuit. On attendait ainsi la Messe de minuit. La bûche de Noël était toujours la plus grosse qu'on pouvait trouver. En effet, il s'agissait de la plus grosse partie du tronc de l'arbre, ou même de la souche, que l'on appelait la Coque. Le gâteau allongé en forme de bûche que l'on donne le jour de Noël porte encore, dans certains pays, le nom de coquille ou petite bûche. .

La dinde de Noël est un plat préparé pour le réveillon de Noël. Constitué d'une dinde farcie, c'est le plat par excellence dans de nombreux pays au monde à cette occasion. Cependant, en Allemagne, on préfère l'oie. Il a toujours été de tradition de festoyer à Noël avec un plat à base de volaille, essentiellement des oies, car il représentait l'oiseau solaire et garantissait la protection du soleil à celui qui en mangeait. C'est lorsque la dinde fut ramenée d'Amérique par les colons espagnols et que son intérêt gastronomique fut reconnu en Europe qu'elle s'y imposa. D'ailleurs, le nom de dinde vient du fait que les premières dindes trouvées et ramenées en Europe ont été baptisées « poules d'Inde » par les Espagnols croyant revenir de l'Inde.

De nos jours, la veille de Noël, il est de coutume de laisser des biscuits dans une assiette et un verre de lait près du sapin de Noël. Les biscuits et le verre de lait sont destinés au Père Noël, qui doit parcourir une longue route et entrer dans de nombreuses maisons pour distribuer les cadeaux des enfants du monde entier. Cette petite pensée est pour le remercier et pour lui permettre de faire une petite pause avant de retourner dans son traineau tiré par ses rennes.

Activités complémentaires Lien avec le programme Intentions pédagogiques

Graphe d’interaction

Noël
Par Ariane Collin et Sophie Carlos

Guide d’utilisation

Références
Sites Internet Christianisme Judaisme

Guide de l’enseignant Quiz connaissances antérieures

Présentation Menu principal Symboles contemporains Les traditions au Canada Origines religieuses

Livres

Personnages classiques
Père-Noël Rennes Les anges dans nos campagnes Le petit renne au nez rouge Petit papa Noël La dinde Des biscuits et du lait Bonhomme de neige Lutins Chants de Noël La nourriture La bûche

Hindouisme Bouddhisme
Aspects sociologiques et économiques

Calendrier de l’avent

Lettre au Père Noël Les contes de Noël

Les décorations La crèche

Scrooge La petite fille aux allumettes

Les lumières

CasseNoisette

Le Sapin

Les cadeaux

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful