You are on page 1of 207

présentation

DOSSIER

interventions

entretien

livres

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

On observe aujourd’hui un regain d’intérêt pour l’idée, le projet, voire
les politiques communistes. Les raisons de ce renouveau, son contenu et sa
légitimité sont mis en débat dans ce dossier « Communisme ? »
Les auteurs qui y participent ont répondu à une adresse formulée en ces
termes : « On assiste aujourd’hui à une réhabilitation du ‘communisme’ –
cela du moins dans un cercle politico-philosophique ouest-européen assez
défini. Il n’est guère de philosophe radical qui ne reprenne ce terme à son
compte. Il ne s’agit de rien de moins que ‘changer les mots de la tribu’, ce
qui répond sans doute à quelque chose dans la société à grande distance du
cercle philosophique. Cette entreprise philosophique de nomination tend
à établir que c’est bien quelque chose du ‘communisme’ qui se manifeste
sous la forme d’utopies pratiques sur le terrain du militantisme politique
et social, de l’autogestion, de l’écologie, de la communication Internet, de
même que dans la subversion culturelle, dans les projects d’allocation universelle, dans le ‘tous ensemble’, dans la démocratie directe des rebellions
sociales, dans la radicalité des options et des dévouements personnels et
collectifs, dans le militantisme aléatoire et fragmenté d’aujourd’hui.
La question se pose, naturellement, de savoir pourquoi revient ce nom
de communisme. De quoi est-il effectivement porteur ? De quelles pratiques nouvelles ? De quelles aspirations ? De quels rejets ? De quels défis ?
Pourquoi devrait-on précisément choisir ce nom ? En quoi serait-il plus
puissant qu’un autre ? Pourquoi serait-il le nouveau signe de reconnaissance par lequel on pourrait enfin prendre conscience de ce que l’on fait
ou cherche ? D’où parle le communisme ? De quelle force sociale, réelle ou
supposée ? De quel monde ? Que peut-on attendre d’un retour réflexif sur
le divorce qui s’est opéré entre ‘socialisme’ et ‘communisme’ ? Le ‘communisme’ est-il possible ‘après Staline’ ? Même s’il s’agit d’un mot politique,
de ces vocables qui donnent lieu à des affrontements et retournements
sans fin, y a-t-il quelque sens à l’utiliser en dehors d’une conceptualité
analytique et stratégique définie et communicable ? »
Les questions sont diverses et les réponses recueillies ici le sont tout
autant. En rappelant la manière dont le projet communiste fut élaboré à
partir de Marx, Franck Fischbach s’interroge sur la réticence de celui-ci à
décrire positivement une société communiste. Le communisme n’est pour lui
ni un idéal, ni une utopie, et paradoxalement, il n’est pas non plus un simple
mouvement immanent au capitalisme. Certes, ce dernier nourrit les germes
d’une société communiste, mais il génère également les conditions qui font
Actuel Marx /

no 48 / 2010 : Communisme ?

_
7

_

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

PRÉSENTATION

présentation

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

_
8

_

obstacle à ce développement. Si le communisme est déjà là, il ne peut l’être
que dans la pratique de ceux qui luttent pour l’éclosion d’une forme de vie
plus haute. Michael Löwy propose, lui aussi, un cadrage du débat à partir
de la tradition marxiste en s’attachant à quelques grands thèmes de Rosa
Luxemburg : internationalisme radical, histoire « ouverte », primat de la
démocratie dans le processus révolutionnaire, grandeur des traditions communistes pré-modernes. Ainsi s’énonce une alternative aux interprétations
qui font du marxisme une version avancée de la philosophie du progrès, ainsi
que des pistes peut-être sous-estimées dans le débat actuel.
En intervenant plus directement dans ce débat, étienne Balibar pose
le primat du « qui sont les communistes ? » sur le « qu’est-ce que le communisme ? » Il appelle également à reconnaître la pluralité des généalogies
de l’idée communiste moderne, relativisant ainsi l’héritage marxien. Et il
invite à discuter les apories du communisme de Marx, celles-ci étant précisément ce à partir de quoi il serait possible de l’incorporer à de nouveaux
projets d’émancipation. Toni Negri tente, en un sens, de répondre à la
question posée par étienne Balibar, celle du « qui ? » tout en se demandant
si l’on peut être communiste sans être marxiste. Ce qui est en vue, c’est un
tout autre marxisme que celui des régimes communistes où le « public »
falsifiait le « commun ». Polémiquant avec les orientations proposées par
Alain Badiou et Jacques Rancière, tout en s’appuyant sur Gilles Deleuze
et Félix Guattari, il avance que le communisme implique une ontologie
historique et qu’il a besoin de Marx pour s’enraciner dans la pratique du
commun. C’est ce même thème du « commun » que reprend Jean-Luc
Nancy. Le mot ne désigne pas par hasard, dit-il, aussi bien ce qui est partagé par plusieurs que ce qui est banal, voire trivial. Rien n’est plus partagé
que ce qui est le plus ordinaire. Pourtant, l’idée communiste ne doit rien
avoir de « commun ». Au contraire, elle doit ouvrir à ce qui dénonce la
vulgarité de l’individualisme.
Slavoj Žižek revient sur la critique marxienne de l’économie politique
– qui nous ramène au Réel de la logique du capital –, notamment sur son
héritage hégélien. Il en appelle à un Hegel matérialiste pour qui l’esprit
n’est rien d’autre que ce procès négatif de se-libérer-de. De même que l’esprit est une substance qui ne subsiste que par l’activité des sujets engagés
en lui, de même, le communisme n’émerge qu’à partir de l’aliénation à
travers ses échecs à s’actualiser pleinement lui-même. Chantal Mouffe,
au contraire, récuse l’idée même de « communisme », qui convoque, à
ses yeux, une vision anti-politique et anachronique de la société, où toute
aliénation et tout antagonisme auraient été supprimés, et où la loi, l’État
et les autres institutions régulatrices de la modernité auraient perdu toute
pertinence. Un authentique projet d’émancipation ne devrait pas viser une

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

communisme ?

DOSSIER

interventions

entretien

livres

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

société réconciliée avec elle-même, mais plutôt une radicalisation de la
lutte démocratique. Jacques Bidet propose, quant à lui, de reconsidérer
les approches d’Alain Badiou, de Jacques Rancière et de Toni Negri à la
lumière des structures sociales et politiques de notre temps. Il soutient que
le communisme est un projet moderne qui s’oppose à la fois au libéralisme,
discours de la propriété capitaliste, et au socialisme, schème idéal des « dirigeants-et-compétents ». Quant au marxisme, il véhicule la visée ambiguë
d’un communisme en termes de socialisme. Il existe en ce sens un lien du discours marxien aussi bien avec les « socialismes réels » qu’avec les socialismes
à l’occidentale. Il n’est pas étonnant que le discrédit dont ces derniers sont
aujourd’hui frappés conduise à convoquer le drapeau du communisme ou
du « commun » comme alternative à l’alternative socialiste.
La partie « Interventions » de ce numéro d’Actuel Marx prolonge
certaines des questions soulevées par ce débat tout autant qu’elle poursuit
des discussions engagées dans des dossiers précédents. Kolja Lindner s’interroge ainsi sur l’appréciation marxienne des sociétés précapitalistes et du
colonialisme. Gérard Duménil, Michael Löwy et Emmanuel Renault
présentent les grandes orientations qui ont présidé à leurs ouvrages récemment parus : Lire Marx et Les 100 mots du marxisme (PUF, 2009). Dans
le prolongement du sous-dossier « Marx en 1968 » (Actuel Marx n° 45,
2009), Stefano Petrucciani montre que la Théorie critique francfortoise
fut le seul dispositif philosophique en phase avec le type de critique sociale
propre au moment 1968. En complément du dossier « Crises, révoltes,
résignations » (n° 47, 2010), Loukia Kotronaki et Seraphim Seferiades
explorent les dynamiques et les spécificités de la révolte grecque de décembre 2008. Enfin, en écho aux débats actuels sur le communisme, JeanMarie Harribey s’interroge sur les conditions d’un anticapitalisme alliant
exigence d’égalité sociale et impératif écologique.
On lira également un grand entretien de Gérard Duménil avec
Immanuel Wallerstein, qui fournit l’occasion de poursuivre l’analyse,
engagée depuis plusieurs numéros, de la nature et des effets de l’actuelle
crise du néolibéralisme.

_
9

_

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

présentation

tant la réponse va de soi. © P. Il faut donc en prendre d’emblée son parti : la question qui vaut d’être posée n’est pas de savoir ce qu’est le communisme selon Marx. « Oui. travaillant avec des moyens de production collectifs et dépensant consciemment leurs nombreuses forces de travail individuelles comme une seule force de travail sociale »2. 49. en effet. en simples instruments d’un travail libre et associé. il ne décrit ce que serait ou pourrait être une société communiste. pour la très simple raison qu’il n’a jamais vraiment répondu à cette question : nulle part.152. La guerre civile en France .3. Fischbach.duke_university . 1954. « Quadrige ». Messieurs. Marx et le communisme Marx et le communisme Par Franck Fischbach _ 12 _ La question de savoir si Marx a été communiste peut apparaître. qu’il s’agirait d’une société dans laquelle le libre épanouissement de chacun serait la condition du libre épanouissement de tous1. PUF.info .3. ou encore. 1993. la Commune […] voulait faire de la propriété individuelle une réalité.19/01/2012 06h03.. Marx. à première vue. mais qu’est-ce qu’être communiste selon Marx. d’une « association d’hommes libres.102.152. soit comme une question inutile. c’est la seule question qui mérite d’être posée s’agissant de la relation de Marx au communisme. Éditions Sociales. d’agir et de vivre avec une référence à quelque chose comme le communisme.102. de se demander ce qu’est le communisme selon Marx. Document téléchargé depuis www.duke_university . 1.19/01/2012 06h03.cairn. livre I. Manifeste du parti communiste. Lefebvre. par J. p.. Il serait inutile. soit comme une pure et simple provocation. Mais c’est du communisme. © P.cairn. Paris. la terre et le capital.F. Marx. L’interrogation ne porte donc pas sur l’essence du communisme.242 . Et pourtant. du moins en allant au-delà de généralités consistant à dire que ce serait « le règne de la liberté ».-P. 2.U. et dir. il ne dit précisément ce qu’est le communisme .U. Paris. Le Capital. nulle part. aujourd’hui essentiellement moyens d’asservissement et d’exploitation du travail. 90. ce quelqu’un étant en l’occurrence Marx lui-même.F. p.info . en transformant les moyens de production. c’est ‘l’impossible’ communisme ! » Karl Marx. mais sur le sens du rapport de quelqu’un au communisme. trad. La question est de savoir ce que cela a signifié pour Marx que de penser. Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? Document téléchargé depuis www.communisme ? F. K. K.242 .

242 . entend conférer une nouvelle légitimité à l’usage du terme et au concept qu’il désigne. A. et faire qu’il soit de nouveau possible de se revendiquer du communisme. Après la tragédie.cairn. en même temps.242 . Ce dernier note par exemple que « le socialisme ne doit plus être conçu comme la tristement fameuse ‘phase inférieure’ du communisme. il constitue son véritable rival.152. lequel.. T. certes accouplé à un remarquable développement capitaliste.102. nous ne posons pas cette question en dehors de tout contexte. et en même temps.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.. En effet. Bismuth. Žižek. 2010.U. S.F. S.info . pour se sauver. significativement intitulé Googbye Mister Socialism4.102. C’était déjà clair avec le livre de Toni Negri. ou encore que la Chine contemporaine offre un bel exemple de national-communisme. de même pour la Chine contemporaine : non seulement elle atteste que le « socialisme réellement existant » est parfaitement compatible avec le capitalisme. Le Seuil. la farce ! Ou comment l’histoire se répète. p. mais elle indiquerait aussi la voie d’avenir du capitalisme luimême. 6. Paris. 149. ou encore « que le communisme doit être opposé au socialisme. Lignes. Mais.info . 2007. © P. « le capitalisme se doit de réinventer le socialisme ». trad. et en tant que cet effondrement de fait ne signifierait pas pour autant la liquidation de ce que le philosophe appelle « l’hypothèse communiste ». Je remarque qu’une des caractéristiques de ce contexte théorique qui est immédiatement le nôtre n’est pas seulement d’avoir remis en circulation le concept de communisme. et cette tendance est encore renforcée par quelques écrits récents de Slavoj Žižek. on sait que le terme et le concept de « communisme » ont récemment fait l’objet d’une réappropriation. C’est dans ce contexte que peut être reposée la question de savoir ce qu’il en était du communisme pour Marx lui-même. 5.duke_university . _ 13 _ Document téléchargé depuis www. sa plus grande menace »5.19/01/2012 06h03. 2010. 4.3. en lieu et place du collectif égalitaire. 151. Mais le montage de l’opposition entre communisme et socialisme sert justement à Žižek et à d’autres à expliquer que rien de tout cela ne relève du communisme : l’URSS et les défuntes « démocraties populaires » du bloc de l’Est appartiennent à la triste et tragique histoire du socialisme.152.duke_university . L’idée du communisme. mais aussi. notamment.3. pas à celle du communisme . On est évidemment tenté d’objecter à Žižek que le national-communisme a bel et bien existé et que cela s’appelle le stalinisme.U. Negri. Paris. à savoir que. Ibid. pour autant que cette hypothèse désigne l’horizon toujours ouvert de l’émancipation humaine. je suis tenté de voir dans ce montage large3. Badiou. Pour ma part. présentation . © P.19/01/2012 06h03. notamment p. propose une communauté organique » – Žižek donnant pour « preuve » de ce dernier point que « le nazisme était un national-socialisme et non un national-communisme »6. Flammarion..cairn. de jeter le discrédit sur le concept de socialisme. Žižek.F. D. et qu’ils ont été remis sur le marché3 : Alain Badiou. Paris. Goodbye Mister Socialism. par-delà l’effondrement des régimes qui se réclamaient de lui.

242 . comme le fondateur même du communisme moderne. mais extrêmement lus et commentés. celui dont des millions de militants communistes et socialistes se sont réclamés.19/01/2012 06h03.duke_university . Marx utilise l’un ou l’autre de ces termes indifféremment et les traite comme des synonymes.communisme ? Document téléchargé depuis www.U. Autant la philosophie est à l’aise et « chez elle » avec les concepts de « commun » et de « communisme ».info . À quoi s’ajoute qu’on ne trouve pas non plus chez Marx des marques ni de cette fascination pour le « commun » ni de cette défiance à l’égard du « social » qui semblent être celles de nos contemporains : manifestement et étrangement.242 .152. Marx et le communisme . celui-là a finalement très peu écrit sur le communisme en tant que tel.. autant elle est apparemment tentée de considérer que le « social » et la « société » relèvent de ce qui « fonctionne ». D’abord. et donc aussi le « communisme ». y compris le pire. en revanche. celui qui est considéré comme le théoricien par excellence du communisme.3. à ce titre. mais celui dont se sont aussi réclamés les partis-États dits « communistes » sous lesquels a vécu plus de la moitié de l’humanité au cours du XXe siècle. Fischbach. En d’autres termes. pour nombre de ces derniers. et.19/01/2012 06h03. tout au long du XXe siècle. quantitativement Document téléchargé depuis www. _ 14 _ ment artificiel d’une stricte opposition entre « socialisme » et « communisme » une manière de dédouaner ce dernier et de s’épargner à soi-même une réflexion sérieuse au sujet du rapport entretenu par le concept ou l’Idée du communisme avec ce qui s’est fait en son nom.102.3.F..cairn. J’ai tendance à considérer la vogue du discours actuel sur le « commun » et le « communisme » comme le signe d’un repli de la philosophie sur un terrain qu’elle investit d’autant plus volontiers qu’elle y voit une sorte de refuge où elle peut tenter de renouer avec des formes pures d’elle-même qu’on pourrait penser surannées.102. le « commun ». Socialisme et communisme Mais reprenons notre question du rapport de Marx au communisme. sont des concepts philosophiques hautement légitimes . Il convient en tout cas de rappeler qu’on ne trouve chez Marx lui-même rien qui ressemble à une telle opposition entre socialisme et communisme : comme nombre de ses contemporains. © P. F. tout ce qui relève de la « société ». le fait que. des sciences du même nom.U. le nombre de textes effectivement consacrés par Marx au communisme est en réalité faible. et que les occurrences du terme même de « communisme » sont finalement peu nombreuses au regard de l’immense corpus de textes qui constitue l’œuvre de Marx.cairn.152. Deux choses sont immédiatement frappantes. © P.info .F.duke_university . et il n’en a au total pas dit grand-chose. mis à part quelques extraits de textes très connus et relativement brefs. du « social » et du « socialisme » semble être associé à une compromission avec la sordide réalité. c’est-à-dire des sciences sociales.

en effet. Paris. L’idée du communisme. « La GEME ».U.U.. et dans d’énormes proportions. op. 2008.. non seulement. Marx. après la révolution. à quoi correspond une période de transition politique. mais à une conception qui a joué. Ensuite. cit.F. p. un rôle central dans le marxisme. Critique du programme de Gotha. © P.duke_university .info . très souvent. considérés comme les deux « phases » successives (la phase « inférieure » puis la phase « supérieure ») du passage au « communisme intégral ». K. 9. Il est certes question de « transition » dans le texte de Marx. qu’il 7. Cette thèse a certes été utilisée par les États dits « socialistes » ou « communistes » pour se légitimer. en un processus positif d’édification d’un « État des Soviets des députés ouvriers et soldats » exerçant le contrôle sur la société. 148-149. de sorte que.. d’une part. le fait que.cairn. et surtout pour légitimer le fait que. ils maintenaient la forme même de l’État. attribue à Marx le mérite d’avoir établi une « différence scientifique claire entre socialisme et communisme ». C’est Lénine qui. est. et. parlant. d’autre part. mais qu’ils en accroissaient même.242 . trad.19/01/2012 06h03. Sonia Dayan-Herzbrun. 73. et qu’elle est assimilée à la « transformation révolutionnaire » d’une société dans une autre.152. présentation .242 .F. _ 15 _ Document téléchargé depuis www. L’immense différence entre ce que dit effectivement Marx dans ce passage et la manière dont il a été interprété par la suite. que Marx parle ici d’un moment et non pas d’un processus (compris comme processus de transition avec ses phases). On remarque immédiatement qu’il n’est pas fait mention ici par Marx d’un quelconque « socialisme » considéré comme phase de transition entre le capitalisme et le communisme.102. et que la période de transformation révolutionnaire n’est aucunement identifiée par Marx à une période durant laquelle le prolétariat s’emparerait de l’appareil d’État existant et entreprendrait sa transformation en un État socialiste. Badiou. mais il faut être attentif au fait que cette transition est dite « politique ». Par là. où l’État ne peut être autre chose que la dictature révolutionnaire du prolétariat »9. pp. ce que l’on croit savoir du rapport de Marx au communisme ne se réfère en réalité pas à Marx lui-même : ainsi de l’idée selon laquelle. lorsqu’on remet en circulation ce discours sur les phases et la transition – comme le fait Žižek lorsqu’il imagine qu’une forme de socialisme étatiste et autoritaire à la chinoise pourrait bien constituer une phase prochaine du capitalisme8 –.19/01/2012 06h03. l’emprise bureaucratique et policière sur la société.3. 8.cairn.duke_university . Mais force est de constater que cette thèse d’une transition au communisme par l’intermédiaire de la phase d’un socialisme d’État ne se trouve pas chez Marx : c’est la forme même de ce « raisonnement » en termes de « transition » et de « phases » qui semble avoir été étrangère à Marx. dans L’État et la révolution (1917).152. © P.info . Žižek. Lénine convertit le moment essentiellement négatif de destruction de l’État et de soumission de l’État à la société. S.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. ce n’est en réalité pas à Marx directement qu’on se réfère. Que lit-on sous la plume de Marx dans la Critique du programme de Gotha ? Ceci : « Entre la société capitaliste et la société communiste se place la période de transformation révolutionnaire de l’une en l’autre. éditions Sociales. le « socialisme » constituerait une phase de transition qui préparerait et précéderait l’instauration d’une société « communiste »7.102. A.3.

Point de construction d’un État socialiste ni de phase d’édification du socialisme par l’État ici. 13. de sorte que se noue là. 12. en un organe entièrement subordonné à elle »11. 11.communisme ? Document téléchargé depuis www. 18). p. Fischbach. et donc qu’elle fait elle-même partie de la transformation révolutionnaire de la société – ne signifie pas que les travailleurs ou les prolétaires prendraient possession de l’État et de son appareil tels qu’ils sont. au plus loin donc d’un processus positif d’édification et de construction. © P.F. destruction et négation de l’État en tant qu’appareil extérieur à la société dans l’acte même de sa subordination à la société. la principale de ces illusions consistant à « croire que l’on peut construire avec l’appui de l’État une nouvelle société »10. Quelques questions ». Plus exactement.3.102. ce qui – notons-le – condamnait par avance toute construction étatique du socialisme ou toute construction d’un socialisme étatique. F.U. Violence et civilité.F.. cet acte13 n’étant luimême pas autre chose que le moment proprement politique de la transformation révolutionnaire de la société. écrit-il. et même inversement. organe placé au-dessus de la société.cairn.242 . Marx et le communisme .152. 2010. au contraire.19/01/2012 06h03.102. cit. _ 16 _ parle d’un moment essentiellement négatif et même destructeur. Document téléchargé depuis www. un lien entre violence et politique.3. dans lequel Étienne Balibar a bien raison de voir un considérable problème (voir Étienne Balibar. mais. c’est le moment politique de cette transformation sociale révolutionnaire. c’est-à-dire de la liquidation des 10. Et il s’agit incontestablement d’un acte violent..152. c’est justement de cette transformation de l’État en un organe ou en un outil subordonné à la société qu’il est question dans le « moment politique » en quoi consiste la fameuse « dictature révolutionnaire du prolétariat » : cette dictature – dont Marx précise bien qu’elle est révolutionnaire. Marx exige ici un changement complet de perspective et appelle les travailleurs à abandonner le point de vue selon lequel l’État apparaît comme une réalité extérieure à la société : « La liberté. p. chez Marx même (et donc avant Lénine). Cette citation de La guerre civile en France est reprise par Marx et Engels dans leur Préface à la réédition de 1872 du Manifeste du parti communiste (op.U.duke_university .19/01/2012 06h03.242 .. ce moment politique consistant à détruire l’État en tant qu’organe extérieur à la société et à le réduire à la fonction d’un organe à la fois interne à la société et entièrement mis au service de l’organisation collective de la production sociale. Hypothèse explicitement exclue par Marx : « la Commune a démontré que la classe ouvrière ne peut pas se contenter de prendre telle quelle la machine de l’État et de la faire fonctionner pour son propre compte ». Or. c’est-à-dire au service du « renversement des conditions actuelles de la production ». consiste à transformer l’État.duke_university .. Paris.. « Violence et politique. Ibid. © P.info . à la seule différence près qu’ils le feraient désormais fonctionner à leur avantage12. p. 70. Ibid.cairn.info . Galilée. La dictature en question est un moment interne à la transformation révolutionnaire de la société. et qu’ils maintiendraient l’appareil d’État dans son extériorité à la société. 72. Le contexte – duquel ce célèbre passage est trop souvent séparé – éclaire ce dont il s’agit pour Marx : celui-ci s’en prend alors aux illusions que nourrit la social-démocratie sous influence lassalienne au sujet de l’État.

K. en ce sens elle est politique ». Marx a d’abord à l’esprit les leçons qu’il est possible de tirer de l’expérience de la Commune. À plus de trente ans de distance. 1982. et que ce moment politique. © P. Paris. en ce sens elle est sociale. _ 17 _ Document téléchargé depuis www.duke_university . se conçoit elle-même comme un outil.U. et c’est ce qui fait que Marx salue dans la Commune « la forme politique enfin trouvée qui permettait de réaliser l’émancipation économique du travail »15.152. et cela en abolissant d’abord l’armée et le fonctionnarisme d’État. une illustration historique dans le déroulement de la Commune de Paris. Par un Prussien’». bloque. édificateur et constructeur. 14. « ces deux grandes sources de dépenses » et d’oppression de la société.cairn.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.3. « Gloses critiques en marge de l’article ‘Le roi de Prusse et la réforme sociale. « La Pléiade ».info . essentiellement consisté à « briser le pouvoir de l’État moderne » en « restituant au corps social les forces jusqu’alors absorbées par l’État parasite qui se nourrit de la société et en paralyse le mouvement ». à savoir qu’une révolution sociale possède un moment politique14.102. la Commune a. en tant que formation politique entièrement nouvelle. La Commune de Paris À quoi s’ajoute que le communisme compris comme moment politique de la transformation sociale révolutionnaire possède déjà.. en l’occurrence.duke_university .19/01/2012 06h03. Marx. Œuvres III. La guerre civile en France. K.19/01/2012 06h03. et certainement pas comme l’instauration positive d’une nouvelle réalité politique. Paris. Où il apparaît que le moment politiquement négateur et destructeur est en même temps et indissociablement un moment socialement créateur et libérateur : c’est que la constitution communale. est au contraire essentiellement négatif et destructeur au regard des conditions sociales actuelles de la production. pp. un instrument au service de la transformation révolutionnaire de la société. . entrave et opprime son mouvement. 1952.3. loin d’être affirmatif. conditions actuelles de la production. Gallimard. C’est pourquoi « édifier le socialisme » ou « construire le communisme » sont des formules qui n’ont pas de sens au regard des textes de Marx. et non la construction d’un nouvel ordre. à commencer par la condition représentée par la forme actuelle de la propriété.242 . Tel est le moment essentiellement politique de la destruction de l’État en tant qu’institution qui parasite la société. 417 : « Toute révolution dissout l’ancienne société . fût-elle socialiste ou communiste. © P. Ce qui signifie qu’au moment où il rédige la Critique du programme de Gotha en 1875.U. C’est le moment politique de destruction d’un État qui entravait le libre développement de la société : c’est la destruction d’un obstacle. Éditions Sociales. selon Marx. 15. Marx.F.info . p. destruction en acte de l’État moderne. Marx maintient donc là une analyse que l’on trouve déjà dans les Gloses critiques en marge d’un article de Ruge (1844).242 .F. Toute révolution renverse l’ancien pouvoir ..102.cairn. En tant que « formation historique entièrement nouvelle » et. pour Marx.152. 50-51.

communisme ?

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

_
18

_

La Commune, comme forme politique que prend le pouvoir de la
classe ouvrière niant et détruisant l’ancien pouvoir d’État, n’a pas le sens
de la constitution d’un nouveau pouvoir politique : ce n’est qu’un instrument qui, comme dit Marx, « doit servir de levier pour extirper les bases
économiques sur lesquelles se fonde l’existence des classes »16. L’œuvre
qu’accomplit selon Marx la classe ouvrière n’est donc pas d’abord une
œuvre politique : c’est une œuvre sociale qui passe, certes, par un moment
et des moyens politiques, mais dont la finalité est toujours sociale. Cette
finalité sociale n’est autre que « l’expropriation des expropriateurs »17, c’està-dire l’abolition de la propriété privée qui, soit dit en passant, ne signifie
ni l’abolition de toute propriété, ni l’instauration d’une propriété collective, mais qui consiste à « faire de la propriété individuelle une réalité »
en plaçant sous le contrôle de la société les conditions (notamment les
moyens de production) qui, actuellement, détruisent au contraire la
propriété individuelle parce qu’elles sont les conditions à la fois de l’expropriation du plus grand nombre et de l’exploitation du travail. Or,
cette œuvre sociale fut précisément celle de la Commune, et c’est cette
œuvre que Marx nomme ici de son nom propre  : « C’est du communisme, c’est ‘l’impossible’ communisme », ce communisme qui, du coup,
apparaît au contraire comme « du très ‘possible’ communisme ».
De sorte qu’il n’est pas étonnant que ce soit le lieu que Marx choisisse pour redire ce qu’il avait dit dès L’idéologie allemande, à savoir que
le communisme n’est ni une utopie, ni un idéal : « La classe ouvrière
n’a pas d’utopies toutes faites à introduire par décret du peuple », « elle
n’a pas à réaliser d’idéal », elle a « seulement à libérer les éléments de la
société nouvelle que porte dans ses flancs la vieille société bourgeoise
qui s’effondre »18. Marx ne peut pas dire plus clairement que le communisme n’est pas un état social et politique qui se laisserait anticiper
sous la forme d’une utopie ou d’un idéal, l’action politique se comprenant alors comme l’action de construction et d’édification d’un ordre
conforme à cet idéal ; c’est bien plutôt un processus lui-même social de
destruction des obstacles que la société actuelle met à l’éclosion en elle
d’une « forme de vie plus haute »19, processus qui ne peut s’accomplir
sans passer par un moment politique de destruction du principal de
ces obstacles, à savoir l’État comme entité séparée de la société, et d’invention de nouvelles formes d’organisation qui sont inséparablement
sociales et politiques.

16. Ibid., p. 52.
17. Id. La même formule se retrouve à l’identique dans l’avant-dernier chapitre du livre I du Capital (op. cit., p. 876).
18. Ibid., p. 53.
19. Id.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

F. Fischbach, Marx et le communisme

DOSSIER

interventions

entretien

livres

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

Le mouvement effectif qui abolit
l’état de choses actuel
Voilà qui ne peut que nous renvoyer à L’idéologie allemande, et à l’idée
du communisme comme « mouvement réel qui abolit l’état de choses
actuel »20 qu’on y trouve. Nous avons là un modèle anti-utopiste qui est
clairement celui de l’immanence du communisme à la situation historique
et sociale actuelle. Mais si certaines tendances de la pensée de Marx21
vont dans ce sens, cela ne veut pas forcément dire qu’il existe déjà dans la
société capitaliste actuelle des éléments objectifs de communisme dont le
développement immanent peut porter cette société au-delà d’elle-même.
Incontestablement, cette conception peut s’appuyer sur des éléments
présents dans la pensée de Marx, et elle a joué un rôle important dans
le marxisme jusqu’à aujourd’hui, ainsi qu’en témoignent les positions
adoptées par Hardt et Negri22. On sait que Rancière rejette ce « scénario
temporel qui fait du communisme la conséquence d’un processus immanent au capitalisme »23, mais il le fait en pensant s’opposer aussi à Marx.
Or, on peut montrer que le modèle du communisme comme « mouvement réel » est chez Marx un modèle qui ne prend vraiment sens qu’une
fois mis en rapport avec le thème de la praxis révolutionnaire : sans cela,
en effet, le communisme deviendrait identique à l’ensemble des contradictions qui minent de l’intérieur l’état de choses actuel et qui sont déjà
elles-mêmes en train de l’abolir. Mais, dans ce cas, pourquoi Marx parlerait-il d’un « mouvement réel (wirklich) » ? En quoi, en effet, l’ensemble
des contradictions internes à l’état de choses actuel serait-il non pas seulement un « mouvement », mais un mouvement réel, ou plutôt un mouvement effectif, c’est-à-dire – si on suppose que Marx utilise ici « wirklich »
en un sens qui doive quelque chose à Hegel – un mouvement qui non
seulement est actuellement à l’œuvre et produit des effets actuels, mais
aussi et surtout qui peut et même doit être considéré comme rationnel,
20. K. Marx, F. Engels, L’Idéologie allemande, trad. et dir. par G. Badia, Paris, Éditions Sociales, 1968, p. 64 : « Le communisme
n’est pour nous ni un état de choses qui doit être créé, ni un idéal sur lequel la réalité devra se régler ; nous appelons communisme
le mouvement réel (die wirkliche Bewegung) qui abolit l’état de choses actuel ».
21. Notamment dans les Grundrisse (une référence dont on sait qu’elle joue un rôle décisif dans la pensée de Toni Negri, voir
ci-dessous). Marx y explique ainsi que la grande industrie capitaliste permet un développement « de forces productives et de
relations sociales » qui ne sont pour le capital « que des moyens de produire à partir de la base bornée qui est la sienne », mais
qui « en fait sont les conditions matérielles pour faire sauter cette base » (K. Marx, Manuscrits de 1857-1858, « Grundrisse », trad.
et dir. par J.-P. Lefebvre, Paris, Éditions Sociales, 1980, tome II, p. 194).
22. Voir ici même l’article de Toni Negri. Voir aussi Michael Hardt, Antonio Negri, Empire, trad. D.-A. Canal, Paris, Exils, 2000,
notamment p. 73 : « Nous persistons à affirmer que la construction de l’Empire est un pas en avant pour se débarrasser de toute
nostalgie envers les anciennes structures de pouvoir […] ; le potentiel de libération est accru par la nouvelle situation […] :
l’Empire augmente les potentialités de libération ». Ce qui permet à Hardt et Negri d’écrire cela, c’est essentiellement leur
compréhension des transformations intervenues dans la production du fait de l’hégémonie croissante du travail immatériel en
tant qu’elle permet une production elle-même croissante du commun : « la production de biens économiques tend à se confondre avec la production de relations sociales et, en définitive, de la société elle-même » (Michael Hardt, Toni Negri, Multitude,
trad. N. Guilhot, Paris, La Découverte, 2004, p. 396) ; c’est donc que le passage au travail immatériel donne à la production l’allure
d’une « production de la multitude qui inaugure un cercle vertueux du commun, une spirale expansive » (id.) – une spirale qui est
conçue comme immanente à la phase actuelle du capitalisme et qu’il convient d’embrasser pour pouvoir en épouser et amplifier
le mouvement.
23. Jacques Rancière « Communistes sans communisme », in A. Badiou/S. Žižek, L’idée du communisme, op. cit., p. 231 et suiv.

_
19

_

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

présentation

communisme ?

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

_
20

_

porteur d’une rationalité qu’il met en œuvre et effectue24 ? Le déploiement
automatique des contradictions immanentes à l’état de choses actuel ne
me paraît pas pouvoir être qualifié par Marx de « mouvement effectif »
en ce sens-là du terme, qui est un sens fort dont on peut penser qu’il est
attesté dans le texte par le fait que Marx souligne le mot. L’expression de
« mouvement effectif » ne me semble avoir ici de sens qu’en référence
à une pratique consciente, volontaire, organisée – ce qui permet de la
considérer comme « effective » au sens de « rationnelle ». Marx a certes
écrit, dans Le Capital, que « la centralisation des moyens de production et
la socialisation du travail atteignent un point où elles deviennent incompatibles avec leur enveloppe capitaliste », ajoutant aussitôt : « On la fait
sauter »25. Mais, justement, si « on la fait sauter », cette « enveloppe »,
c’est bien parce qu’elle ne saute pas toute seule.
Selon ce modèle, on a l’idée que le communisme est déjà là, incarné
et porté par la pratique politique et sociale de ceux qui œuvrent dès
maintenant à saper l’état de choses existant et à sa complète réorganisation sur de tout autres bases. Le communisme serait présent là, dans
l’organisation même d’une telle pratique en tant que pratique collective,
consciente et volontaire. La Critique du programme de Gotha dira des
travailleurs « qu’ils travaillent au renversement des conditions de production actuelles » : le communisme est entièrement là, dans ce travail même
et nulle part ailleurs, dans cette œuvre actuelle qui est à la fois (négativement) un travail politique de sape de l’ordre existant et (positivement)
la mise au jour (dans la théorie), autant que la mise en œuvre (dans la
pratique), des formes de vie plus accomplies qui germent certes dans
les flancs de la société actuelle, mais que celle-ci contrarie, détourne et
opprime constamment. De sorte que ces formes communistes ou socialistes de vie plus accomplies ne peuvent être expérimentées et mises
en œuvre que volontairement contre la société actuelle et en opposition
consciente à elle.
En ce sens, je crois qu’on peut dire que le communisme, selon Marx,
est certes une puissance (au sens d’un potentiel) de la société actuelle,
mais une puissance qui ne peut devenir toute seule une tendance réelle et
vraiment active : sans un travail volontairement et consciemment dirigé
contre l’état de choses actuel, le communisme comme puissance portée
par cet état de choses ne peut pas devenir une tendance effective, c’est-à24. On sait que, selon Hegel, l’effectivité (die Wirklichkeit, catégorie de la logique de l’essence) se distingue de la simple « réalité » (die Realität, catégorie de la logique de l’être) qui est représentée comme quelque chose d’autre et d’extérieur à la pensée
et à la raison : au contraire, ne peut être considéré comme effectif que ce qui manifeste extérieurement la rationalité qui l’habite
et le meut intérieurement. C’est pourquoi Hegel écrit que « l’effectivité, à la différence de la simple apparition, fait si peu face
comme un autre à la raison, qu’elle est bien plutôt ce qui est totalement rationnel, et ce qui n’est pas rationnel ne peut pas non
plus, précisément pour cette raison, être considéré comme effectif » (G. W. F. Hegel, Encyclopédie I : La science de la logique,
Additif au § 142, trad. B. Bourgeois, Paris, Vrin, 1986, p. 575).
25. K. Marx, Le Capital, op. cit., p. 856.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

F. Fischbach, Marx et le communisme

DOSSIER

interventions

entretien

livres

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

dire offensive et capable d’affronter réellement les obstacles que ce même
état de choses dresse contre elle. C’est pourquoi il n’y a pas de passage
ni de transition, et encore moins de passage automatique du capitalisme
au communisme : le communisme, c’est d’abord la construction et l’accumulation de conditions anti-capitalistes au sein même du capitalisme
– ce qui ne peut pas avoir lieu s’il n’existe pas effectivement des hommes
et des femmes qui pensent, agissent et œuvrent en tant que communistes. On peut certes avoir « des communistes sans communisme » (au
sens de l’absence de référence à un communisme déjà présent de façon
objective et immanente dans le capitalisme), comme le dit Rancière26,
mais on ne peut assurément pas avoir de communisme sans communistes. En ce sens, Marx, me semble-t-il, n’a pas pensé que le communisme puisse être la réalisation du capitalisme, ou sa vérité, au sens de
l’actualisation d’une puissance qui l’habiterait déjà, fût-ce négativement
en le minant, et d’une actualisation qui viendrait après lui, lui signifiant
à la fois son terme, sa fin et son accomplissement : le communisme n’est
pas la réalisation ou l’accomplissement du capitalisme, mais sa négation,
son autre, et cette négation n’est réelle qu’en étant une négation mise en
œuvre de façon consciente et volontaire au sein même du capitalisme par
des communistes, c’est-à-dire par des femmes et des hommes qui mettent
ici et maintenant en œuvre des formes de vie communistes caractérisées
par l’association, l’usage commun des biens et des idées, l’égalité absolue,
la contestation des frontières réelles et symboliques, et la résistance aux
processus de privatisation des biens et des existences. L’immense problème
pour nous, aujourd’hui, est que les porteurs et les maîtres d’œuvre d’une
telle négation ne semblent plus pouvoir être désignés avec l’assurance qui
était, apparemment au moins, celle de Marx. Entendons-nous : je ne veux
évidemment pas dire qu’il n’y a plus de prolétaires ou de travailleurs identifiables aujourd’hui, au contraire même, la prolétarisation de couches
entières de la population étant un processus que la phase actuelle du capitalisme a accéléré dans des proportions qui étaient insoupçonnables il
y a seulement quinze ans. Mais là n’est pas la question, ni le problème,
simplement parce que la seule prolétarisation objective ne suffit pas et n’a
jamais suffi à former des « communistes ». La question est de savoir qui
et où sont ceux qui, parmi les prolétaires et les travailleurs (matériels ou
immatériels) d’aujourd’hui, sont susceptibles d’être communistes, d’agir,
de penser et de vivre en communistes, au (x) sens du terme que nous
avons tenté de préciser ici : nous n’aurons de réponse à la question que
quand ils se montreront comme tels. n
26. J. Rancière, « Communistes sans communisme », op. cit., pp. 231 et suiv. L’expression « sans communisme » désigne pour
Rancière le refus de toute référence à un communisme conçu soit comme « l’accomplissement d’une nécessité historique », soit
comme « le renversement héroïque de cette nécessité » (p. 244).

_
21

_

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h03. © P.U.F.

présentation

une « vaincue de l’histoire ».152.info . cet humanisme communiste traverse comme un fil rouge l’ensemble de ses écrits politiques – mais aussi sa correspondance.U.F. d’une 1. en janvier 1919. la conception « ouverte » de l’histoire. l’importance de la démocratie dans le processus révolutionnaire. à l’époque de la globalisation capitaliste. le colonialisme et l’impérialisme. marxiste.F.U.cairn. Rosa Luxemburg utilisait le terme « socialisme » pour désigner le « but final » du mouvement révolutionnaire. son utopie d’un monde sans exploitation.152. de l’internationalisation de l’économie au service du profit. de la spéculation et de l’accumulation.242 . Elle fut donc. révolutionnaire et humaniste.. fut assassinée par une unité de « corps franc ». la nécessité d’une riposte internationale. Que ce soit dans sa critique du capitalisme comme système inhumain. Mais son message est resté vivant dans ce que Walter Benjamin appelait « la tradition des opprimés » . dans son combat contre le militarisme. de la domination planétaire du grand capital financier.cairn. le terme de « communisme » pour désigner le parti révolutionnaire.102.duke_university . comme Emiliano Zapata. sans aliénation et sans frontières. © P. Par Michael Löwy . Quatre thèmes de son œuvre me semblent particulièrement importants dans la perspective d’une refondation du communisme au XXIe siècle : l’internationalisme. fondatrice du Parti communiste allemand (Ligue Spartakus). _ 22 _ Il y a quatre-vingt-onze ans. Rosa Luxemburg et le communisme Rosa Luxemburg et le communisme Document téléchargé depuis www. ou dans sa vision d’une société émancipée. Rosa Luxemburg. L’internationalisme Tout d’abord. et l’intérêt pour les traditions communistes « pré-modernes »1. qui ont été lues et relues par des générations successives de jeunes militant(e)s du mouvement ouvrier.19/01/2012 06h03. et inséparablement. un message à la fois. © P.3.duke_university .LÖWY.info . ses émouvantes lettres de prison.19/01/2012 06h03.. à partir de la fin 1918.242 .communisme ? M.3. ces bandes d’officiers et militaires contre-révolutionnaires – futur vivier du parti nazi – qui furent amenées à Berlin par le ministre social-démocrate Gustav Noske pour écraser le soulèvement Spartakiste. de la mondialisation néo-libérale.102. et. Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? Document téléchargé depuis www. fusillé en cette même année.

le racisme. mais celui qui énonce une anticipation conditionnelle. l’impératif catégorique de l’unité. Or. p. D. La crise de la social-démocratie (1915). celui qui avertit le peuple des catastrophes qui adviendront si l’on ne prend pas un autre chemin. après un siècle qui fut non seulement celui des « extrêmes » (Eric Hobsbawm).présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. _ 23 _ Document téléchargé depuis www. Paris. bref. Une conception ouverte de l’histoire Deuxièmement.3. Gallimard.cairn.info .102. mais non mettre en doute la force prophétique de ses avertissements. on ne peut qu’admirer une pensée révolutionnaire comme celle de Rosa Luxemburg. le chauvinisme.duke_university .duke_university . peu de figures du mouvement ouvrier ont incarné de façon aussi radicale que Rosa Luxemburg l’idée internationaliste. 2. Les autorités impériales allemandes – avec le soutien de la droite social-démocrate – lui ont fait payer cher son opposition internationaliste conséquente à la guerre en l’enfermant derrière les barreaux pendant la plus grande partie du conflit. elle rêvait de la création d’une nouvelle association mondiale des travailleurs. Paris. R. de la coopération. internationalisation de la résistance. Comme on le sait. Œuvres III. qui a su refuser l’idéologie commode et conformiste du progrès linéaire.info .19/01/2012 06h03. Bensaïd.152.152.U. W. de laisser faire les « conditions objectives ». dans sa brochure « La crise de la social-démocratie de 1915 » (signée du pseudonyme Junius)4. p. Benjamin. 4. 1997. le mot d’ordre « socialisme ou barbarie ». la xénophobie. 2000. une des rares dirigeantes du socialisme allemand à s’opposer à l’Union sacrée et au vote des crédits de guerre en 1914.F. Peu ont.F. En écrivant. Bruxelles. à la fondation de l’Internationale communiste en 1919.3. 1970. de concert avec les révolutionnaires russes. comme elle.cairn.U. © P. le fatalisme optimiste et l’évolutionnisme passif de la social-démocratie. 268 3. avec Karl Liebknecht. de la fraternité des exploités et opprimés de tous les pays et de tous les continents. l’illusion dangereuse – dont parle Walter Benjamin dans ses « Thèses » de 19403 – qu’il suffisait de « nager avec le courant ». Rosa Luxemburg a rompu avec la conception – d’origine bourgeoise. révoltes et occasion révolutionnaire chez Marx et Lénine . p. © P. Le pari mélancolique. On peut critiquer tel ou tel aspect de sa réflexion sur la question nationale. 435. J’utilise le mot « prophétique » dans le sens biblique original (si bien défini par Daniel Bensaïd dans ses récents écrits2) : est prophétique non pas celui qui prétend « prévoir l’avenir ».102. Irene Viparelli. de l’association. Confrontée à l’échec dramatique de la IIe Internationale.242 .242 .. Crises. 68. d’un nouvel internationalisme est plus que jamais à l’ordre du jour. Seule la mort l’a empêchée de participer. mais adoptée par la IIe Internationale – de l’histoire comme progrès irrésistible. Luxemburg..19/01/2012 06h03. compris le danger mortel que représente pour les travailleurs le nationalisme. Fayard. Éditions La Taupe. mais aussi celui des manifestations les plus brutales de la barbarie dans l’histoire de l’humanité. « Sur le concept d’histoire » (1940). elle a été. le militarisme et l’expansionnisme colonial ou impérial.

bien pire dans son inhumanité meurtrière que les pratiques guerrières des conquérants « barbares » de la fin de l’empire romain. selon les « lois naturelles » de l’économie ou de l’histoire. © P. des technologies aussi modernes – les tanks.info . Ce n’est pas un hasard si l’expression « socialisme ou barbarie » a servi de drapeau et de signe de reconnaissance à l’un des groupes les plus créatifs de la gauche marxiste de l’après-guerre en France : celui autour de la revue du même nom.duke_university ..242 . par la suite.info . Du point de vue de l’histoire du XXe siècle. Elle implique une perception de l’histoire comme processus ouvert. organisation.cairn. M. Flammarion. en référence au fait que la lutte de classes « chaque fois s’est terminée par une transformation révolutionnaire de la société tout entière ou par la ruine commune des classes en lutte » (Manifeste du parti communiste.U. dont la première guerre mondiale donnait un exemple frappant. Gyorgy Valentinovitch Plekhanov. Rosa Luxemburg ne désigne pas une impossible « régression » vers un passé tribal.LÖWY. par exemple. Il se trouve suggéré dans certains textes de Marx ou d’Engels5. l’aviation militaire – n’avaient été mises au service d’une politique impérialiste de massacre et d’agression à une échelle aussi immense.3. de risquer sa vie.19/01/2012 06h03. Paris.19/01/2012 06h03. Parce que l’autre branche de l’alternative est un sinistre péril : la barbarie.cairn. révélé prophétique : la défaite du socialisme en Allemagne a ouvert la voie à la victoire du fascisme hitlérien et. pour lequel la victoire du programme socialiste était aussi inévitable que la naissance du soleil demain… La conclusion politique de cette idéologie « progressiste » ne pouvait être que la passivité : personne n’aurait l’idée saugrenue de lutter. où le « facteur subjectif » – conscience. Par ce terme. dans les premières lignes du Manifeste. Rosa Luxemburg et le communisme . initiative – des opprimés devient décisif. primitif ou « sauvage » : il s’agit à ses yeux d’une barbarie éminemment moderne. Il ne s’agit plus d’attendre que le fruit « mûrisse ». Par exemple. dont le nom d’Auschwitz est devenu le symbole et le résumé.duke_university . Le choix et l’avertissement indiqué par le mot d’ordre de Rosa Luxemburg continue d’être à l’ordre du jour à notre époque. 1998. animée au cours des années 1950 et 1960 par Cornelius Castoriadis et Claude Lefort. Document téléchargé depuis www.102.F. mais c’est Rosa Luxemburg qui lui donne cette formulation explicite et tranchée.152. dans le passé. le mot d’ordre de Rosa Luxemburg s’est.242 .U. Une conception dont se réclamait. mais d’agir avant qu’il ne soit trop tard. de combattre pour assurer l’apparition matinale du soleil… Revenons quelques instants sur la portée politique et « philosophique » du mot d’ordre « socialisme ou barbarie ».F.communisme ? Document téléchargé depuis www. « garanti » par les lois « objectives » du développement économique ou de l’évolution sociale.152. 74).3.. le gaz. Jamais. lui aussi. p. à la deuxième guerre mondiale et aux formes les plus monstrueuses de barbarie moderne que l’humanité ait jamais connues. _ 24 _ inévitable. © P. comme une série de « bifurcations ».102. La longue période de recul des forces révolutionnaires – dont on commence peu à 5.

L’insurrection d’octobre n’aura pas seulement servi à sauver effectivement la révolution russe. 7. 65. Paris. Écrits politiques 1917-1918.info .242 . Tout l’honneur et toute la faculté d’action révolutionnaires qui ont fait défaut à la social-democratie occidentale se sont retrouvés chez les bolchéviques.. D. Sa critique coïncidait. elle se battait contre la tendance de la bureaucratie syndicale et politique ou des représentations parlementaires à monopoliser les décisions politiques.102.U. des chauvinismes.cairn.duke_university . c’est-à-dire un socialisme à la fois authentiquement révolutionnaire et radicalement démocratique. L. 6.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. d’un côté. Luxemburg. « La Révolution russe » (1918). La grève générale russe de 1905 lui semblait un exemple à suivre en Allemagne : elle faisait plus confiance à l’initiative des bases ouvrières qu’aux sages décisions des organes dirigeants du mouvement ouvrier allemand. mais aussi l’honneur du socialisme international »7. depuis les Balkans jusqu’à l’Afrique. R. apparaît plus que jamais comme pertinente.152. en prison.152. 1971. p.duke_university . la perspicacité révolutionnaire.3..F. la logique dont un parti révolutionnaire peut faire preuve en un moment historique a été le fait de Lénine. peu à sortir – a été accompagnée de la multiplication des guerres et des massacres de purification ethnique. © P. Trotsky. à son avis trop autoritaires et centralistes. des intégrismes de toutes sortes.242 .info . sur ce point.3.F.19/01/2012 06h03. l’alternative que représentait Rosa Luxemburg. des thèses défendues par Lénine avant 1905. 1970. Maspero. Irene Viparelli. elle se solidarisa immédiatement avec les révolutionnaires russes. Dans une brochure sur la Révolution russe rédigée en 1918 en prison. de la montée des racismes. Paris. elle salue avec enthousiasme ce grand acte historique émancipateur. En même temps. La démocratie dans le socialisme Troisièmement. En tant que militante du mouvement ouvrier de l’empire tsariste – elle avait fondé le Parti social-démocrate de Pologne et de Lituanie. les événements d’octobre 1917. Pierre Belfond.19/01/2012 06h03. Œuvres II. révoltes et occasion révolutionnaire chez Marx et Lénine . l’énergie. © P. avec celle du jeune Trotsky dans Nos tâches politiques (1904)6. et rend un hommage chaleureux aux dirigeants révolutionnaires d’Octobre : « Tout le courage. c’est-à-dire. Nos tâches politiques (1904). de Trotsky et de leurs amis.U. Crises. l’écroulement peu glorieux du prétendu « socialisme réel » – l’héritier de soixante années de stalinisme – et. y compris au cœur de l’Europe « civilisée ». de l’autre. face à l’échec historique des courants dominants du mouvement ouvrier. la soumission passive (à moins que ce ne soit une adhésion active ?) de la social-démocratie aux règles – néo-libérales – du jeu capitaliste mondial. affilié au Parti ouvrier social-démocrate Russe – elle avait critiqué les tendances. en tant que dirigeante de l’aile gauche de la socialdémocratie allemande. Apprenant. _ 25 _ Document téléchargé depuis www.cairn.102. qui ne sera publiée qu’après sa mort (en 1921).

© P. de créer « comme par magie. au cours des années 1930. Communisme et communauté « primitive » Le quatrième aspect. la plus belle des démocraties ». La liberté. Si certaines de ses critiques – sur l’autodétermination nationale ou sur la distribution des terres – sont bien discutables. de les exterminer impitoyablement.cairn. d’autres.. dans les circonstances dramatiques de la guerre civile et de l’intervention étrangère. Document téléchargé depuis www. sont tout à fait pertinentes et d’une remarquable actualité. est beaucoup moins connu. d’autres chapitres étaient prévus. pour les seuls membres d’un parti – aussi nombreux soient-ils – ce n’est pas la liberté.102. au travail salarié et aux tendances de l’économie capitaliste mis ensemble ! Cette façon inhabituelle d’aborder l’économie politique est probablement une des raisons principales pour lesquelles cet ouvrage a été 8.communisme ? Document téléchargé depuis www.242 .duke_university . Mais cela n’explique pas pourquoi les chapitres dédiés à la société communiste primitive et à sa dissolution occupent plus de pages que ceux dédiés à la production marchande.F.LÖWY.. Le thème central de son Introduction à l’Économie politique (manuscrit inachevé publié par Paul Levi en 1925) est l’analyse de ce qu’elle désigne comme société communiste primitive – et son opposition à la société marchande capitaliste. la bureaucratie s’emparait de la totalité du pouvoir. 85.3. qui n’ont pas été écrits ou qui ont été perdus par la suite..U. 83.duke_university . Rosa Luxemburg et le communisme .19/01/2012 06h03. M. qui touchent à la question de la démocratie. c’est toujours au moins la liberté de celui qui pense autrement. Ibid.102.cairn.242 . végète. Prenant acte de l’impossibilité. en éliminant progressivement les révolutionnaires d’octobre 1917 – en attendant.U. Rosa Luxemburg n’attire par moins l’attention sur le danger d’un certain glissement autoritaire et ré-affirme quelques principes fondamentaux de la démocratie révolutionnaire : « La liberté pour les seuls partisans du gouvernement. Il est difficile de ne pas reconnaître la portée prophétique de cet avertissement.info . Quelques années plus tard.3.152. et assez peu réalistes. et la bureaucratie demeure le seul élément actif »8. sans une lutte d’opinion libre. _ 26 _ Cette solidarité ne l’empêche pas de critiquer ce qui lui semble erroné ou dangereux dans leur politique. et nous allons donc lui réserver une place plus importante dans cet article. sans une liberté de presse et de réunion illimitée.F. [. Il est vrai qu’il s’agit d’un texte inachevé. à partir des notes de son cours d’économie politique à l’école du parti social-démocrate (1907-1914) . pp. l’intérêt de Rosa Luxemburg pour la communauté primitive...19/01/2012 06h03. rédigé en prison vers 1916.152.info . la vie s’étiole dans toutes les institutions publiques. © P. pour les bolchévicks.] Sans élections générales.

« Bemerkungen zu Rosa Luxemburgs ‘Einfùhrung in die Nationalökonomie’» in Rosa Luxemburg.cairn. Dietz Verlag.242 . auteur de la préface à l’édition française . à brosser l’histoire à rebrousse-poil. Paris. Oxford University Press. négligé. P. réifié. 83.duke_university . cit. ainsi. 11.19/01/2012 06h03. 1970 . 265 .3. occupe la majeure partie de l’ouvrage »11. Introduction à l’Économie Politique.. Oxford.duke_university . Rosa Luxemburg. Luxemburg. © P. Il s’agit donc. « Préface » à Rosa Luxemburg. Berlin. Nettl le mentionne à peine et ne fournit aucune information ou commentaire sur son contenu. destinée à satisfaire les besoins des producteurs. 1955. 1969. C’est par incapacité de concevoir la propriété communale et par incompréhension pour tout ce qui ne ressemble pas à la civilisation capitaliste que les économistes bourgeois ont refusé avec obstination de reconnaître le fait historique des communautés. comme le dirait Walter Benjamin. op. pour dévoiler son caractère irrationnel. Crises.19/01/2012 06h03. Frölich. d’un enjeu du combat théorique et politique sur un aspect essentiel de la science économique. pour Rosa Luxemburg. à l’exception de Paul Frölich et d’Ernest Mandel. dans le passé primitif. qui récusent l’idéologie bour9. pp. et une économie fondée sur la production de marchandises. le communisme primitif est à ses yeux un point de repère historique précieux pour critiquer le capitalisme. Introduction à l’Économie Politique. Mandel. E. 189-192 .242 . p.102. dans une posture qui vise.102. et pour mettre en évidence l’opposition radicale entre valeur d’usage et valeur d’échange. anarchique. ce qui fait l’importance de cet ouvrage est à notre avis précisément son approche des communautés précapitalistes et sa façon critique et originale de concevoir l’évolution des formations sociales.F. « l’explication des différences fondamentales entre une économie fondée sur la production de valeurs d’usage. D’autre part. Ernest Mandel.U. cit. Ausgewâhite Reden und Schriften. R. il est évident qu’elle voit dans l’existence de ces sociétés communistes anciennes un moyen d’ébranler et même de détruire « la vieille notion du caractère éternel de la propriété privée et de son existence depuis le commencement du monde »10. p. Rosa Luxemburg.info . L’attitude de Rosa Luxemburg n’est pas sans une certaine affinité avec les conceptions romantiques de l’histoire.cairn. Paris.152. Marx-Engels-Lcnin-Stalin Institut beim ZK der SED. Irene Viparelli. « Préface ». il prétend (dans son introduction) qu’il s’agit d’une « présentation populaire des traits fondamentaux du mode de production capitaliste ».U. II s’agit donc pour elle de trouver et de « sauver ». préfigurer le communisme moderne. Introduction à l’Économie Politique. XVIII _ 27 _ Document téléchargé depuis www. © P. révoltes et occasion révolutionnaire chez Marx et Lénine . 10. jusqu’à un certain point au moins. Quant à l’Institut MarxEngels-Lenin-Stalin de Berlin-Est. Éditions Anthropos. tout ce qui peut. Voir P. Comment expliquer l’intérêt de Rosa Luxemburg pour les communautés primitives ? D’une part.info . Comme le souligne à juste titre Ernest Mandel dans sa préface.152. op. Nettl. pp. et ne fait aucune référence au fait que presque la moitié du livre est en réalité consacrée au communisme primitif…9 Or. p.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. 1965. 403-410.3.. escamoté ou ignoré par la plupart des économistes marxistes et même par les biographes ou spécialistes de l’œuvre de Rosa Luxemburg. Maspero.F. responsable de la réédition du texte en 1951..

© P.19/01/2012 06h03.242 . Introduction à l’Économie politique. la lettre de Marx à Engels du 25 mars 1868. que chez les Kabyles.F. attiré l’attention sur les travaux de l’historien (romantique) Georg Ludwig von Maurer sur l’ancienne commune (Mark) germanique12. cit. Karl Marx. pp. Document téléchargé depuis www. Rosa Luxemburg et le communisme .102. Un plan rigoureux.242 . son intérêt pour l’œuvre d’un économiste romantique comme Sismondi). les Incas. une organisation robuste enserrent ici l’activité de chacun et l’intègrent comme un élément du tout. 328-329.. pas de division entre riches et pauvres.. Tandis que le romantisme traditionaliste aspire à restaurer un passé idéalisé. L’origine de la famille.U..info . 138. Éditions Sociales. Par exemple. _ 28 _ geoise du progrès et critiquent les aspects inhumains de la civilisation industrielle/capitaliste (d’où. dans leurs écrits et leur correspondance. op.102. Paris. © P. p. les Aztèques. M. humainement supérieure à la civilisation industrielle bourgeoise : « II y a donc deux mille ansv et même davantage. tel est le point de départ et l’aboutissement de cette organisation. 1973.LÖWY.3. Tout le mécanisme de la vie sociale est comme à ciel ouvert.communisme ? Document téléchargé depuis www. Voir D. 14. qu’on trouve aussi bien chez les Indiens des Amériques.3. de la propriété privée et de l’État. Luxemburg. 15.U. 73. L’exemple péruvien lui semble particulièrement significatif. his life and thought. p.duke_university . pas d’État avec des lois écrites et contraignantes.19/01/2012 06h03.152. Engels. le romantisme révolutionnaire. là aussi. En s’appuyant sur les travaux de l’historien russe Maxime Kovalevsky – qui avait été un ami de Marx15 – Rosa Luxemburg insiste sur l’universalité du communisme agraire comme forme générale de la société humaine à une certaine étape de son développement. Comme eux. Rosa Luxemburg étudie avec passion les écrits de Maurer et s’émerveille du fonctionnement démocratique et égalitaire de la Marche (Mark) et de sa transparence sociale : « On ne peut imaginer rien de plus simple et de plus harmonieux que ce système économique des anciennes Marches germaniques. les tribus africaines et les Hindous.cairn. Ce qu’elle apprécie et met en évidence. Marx et Engels avaient déjà. 429. Ibid. ce sont les traits de cette formation communiste primitive qui l’opposent au capitalisme et la rendent. p. entre maîtres et travailleurs »14.cairn. Les besoins immédiats de la vie quotidienne et leur satisfaction égale pour tous. publiée en français en annexe à F. Londres. Tous travaillent ensemble pour tous et décident ensemble de tout »13. dont Rosa Luxemburg est proche.152. McLellan. à certains égards. et. par ailleurs. R.F. 13. […] régnait chez les Germains un état de choses foncièrement différent de la situation actuelle. elle ne peut s’empêcher de suggérer une comparaison entre la Marca des Incas et la société « civilisée » : « L’art moderne de se nourrir exclusivement du travail d’autrui et de faire de 1’oisiveté l’attribut du pouvoir était étranger à cette organisation sociale où la propriété commune et l’obligation générale de travailler consti12.info . 1975. cherche dans certaines formes du passé précapitaliste des éléments et des aspects qui anticipent l’avenir post-capitaliste.duke_university . Macmillan.

avec des conséquences tragiques pour la paysannerie. pour Rosa Luxemburg – comme pour Engels.102. 19. R... 91. cit. 133. le but suprême de l’histoire universelle. n’était plus qu’une minuscule étape passagère dans la grande marche en avant de l’humanité »18.. sa domination de classe. Irene Viparelli. op. des vestiges se sont conservés jusqu’au XIXe siècle ». sa domination masculine. Dans cette perspective. Actuel Marx. Rosa Luxemburg partage avec Marx la conviction que l’impérialisme apporte aux pays colonisés le progrès économique. sans cacher son indignation devant ces méthodes. L’idée romantique/ révolutionnaire du lien entre le passé et l’avenir apparaît ici de façon explicite : « La noble tradition du lointain passé tendait ainsi la main aux aspirations révolutionnaires de l’avenir. révoltes et occasion révolutionnaire chez Marx et Lénine . insiste surtout sur le rôle économiquement progressiste des 16. Voir M.102. 180.152. elle va plus loin que Marx ou Engels et développe toute une vision grandiose de l’histoire. l’éminent penseur marxiste péruvien José Carlos Mariâtegui va avancer un point de vue qui présente des convergences frappantes avec les idées de Rosa Luxemburg (dont il ignorait certainement les remarques sur le Pérou) : le socialisme moderne doit s’appuyer sur les traditions indigènes qui remontent au communisme Inca. Introduction à l’Économie politique. Löwy.3. une conception novatrice et hardie de l’évolution millénaire de l’humanité. une transition entre la société communiste primitive et la société communiste du futur. Crises. « Le marxisme en Amérique Latine de José Marategui aux Zapatistes du Chiapas ». pp.info .. _ 29 _ Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h03. 155. cit. qui a saccagé et désagrégé les structures agraires communistes traditionnelles. même s’il le fait « par les méthodes ignobles d’une société de classes »19. Ibid.cairn. Luxemburg.F. op.152. le monde actuel de la domination de classe et de l’exploitation.F. 18. R.16 Une vingtaine d’années plus tard. dans L’Origine de la famille –. © P. H. le cercle de la connaissance se refermait harmonieusement et. dans cette perspective. dans laquelle la civilisation actuelle « avec sa propriété privée.242 . pp.U. c’est le cas notamment de 1’occupation anglaise des Indes.cairn. © P. barbare et inhumaine . tandis que Marx.duke_university . tuaient des coutumes populaires profondément enracinées ». Introduction à l’Économie politique. 1877). Luxemburg. la colonisation européenne des peuples du Tiers Monde lui apparaît essentiellement comme une entreprise socialement destructrice. n° 42.U. 25-35.info .duke_university . Toutefois.3. 141. S’inspirant de son ouvrage classique (Ancient Society.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. pp. pour gagner à son combat les masses paysannes17. p. Mais l’auteur le plus important dans ce domaine est. apparaît comme une simple parenthèse.. 17. malgré ces conditions. l’anthropologue américain L. son État et son mariage contraignants ». Morgan. Elle manifeste aussi son admiration pour « l’incroyable résistance du peuple indien et des institutions communistes agraires dont. qui prétendait être le nec plus ultra de la civilisation.242 .19/01/2012 06h03.

R. l’inégalité et l’exploitation.3. aboutissant à la ruine économique de la population indigène. « est incapable de voir assez loin pour reconnaître la valeur des monuments économiques d’une civilisation plus ancienne » . Luxemburg. « L’Eurocentrisme de Marx ». la faim. où elle critique à nouveau le rôle historique du colonialisme anglais et s’indigne du mépris criminel que les conquérants européens ont manifesté envers l’ancien système d’irrigation : le capital.F. London.. à ses yeux. © P. toutefois. cit.242 . © P. op. 1951. Introduction à l’Économie politique. Cette problématique est abordée non seulement dans l’Introduction à l’Économie politique. 380. chez Rosa Luxemburg. est mis plutôt sur les conséquences socialement néfastes de ce « progrès » capitaliste : « Les anciens liens furent brisés. mais elle est aussi l’expression de la sensibilité particulière de Rosa Luxemburg aux qualités sociales et humaines des communautés primitives. dans un autre chapitre du livre. la politique coloniale produit le déclin de ce système traditionnel. hollandais. pp.152. R. d’énormes latifundia. Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h03. dont les peuples non européens sont pratiquement absents24. Il en résulte. 20. d’une part. Introduction à l’Économie politique.19/01/2012 06h03. Lindner dans ce numéro. des millions de fermiers sans moyens. cit. Mandel à Rosa Luxemburg.22 Mais au-delà de tel ou tel exemple. en Amérique Latine. devenus des hôtes permanents des plaines du Gange »21. mais aussi dans L’Accumulation du capital. à faire des millions de victimes en Inde.. op. la famine commence. op. Ce passage semble suggérer une vision idyllique de la structure sociale traditionnelle en Inde . le capitalisme constitue un malheur indicible plein des plus effroyables souffrances »23. Voir à ce sujet la préface d’E.communisme ? Document téléchargé depuis www. portugais. d’un pouvoir despotique et d’une caste de prêtres privilégiés.102. 22. R.info . au-dessus des communes rurales.152. 21. Luxemburg. 23. 80. pp. Luxemburg. à partir de 1867. Routledge and Kegan Paul.. 24. p. 157-158).102. Rosa Luxemburg et le communisme . dans sa voracité aveugle. Cette différence avec Marx correspond bien entendu à une étape historique distincte. XVII-XVIII. Introduction à l’Économie politique.cairn. 106-128. par une tentative systématique et délibérée de destruction et de dislocation de la propriété communale.info . qui se place résolument du point de vue des victimes du « progrès » capitaliste : « Pour les peuples primitifs dans les pays coloniaux où dominait le communisme primitif.. La propriété privée fit son entrée aux Indes et avec elle le typhus. l’accent. elle se caractérise.U. qui permet de porter un regard nouveau sur les pays coloniaux. p.LÖWY. anglais ou allemand. Ce souci de la condition sociale des populations colonisées est un des signes de l’étonnante modernité de ce texte – notamment si on le compare avec l’ouvrage équivalent de Kautsky (publié en 1886). M.duke_university .. et en conséquence..242 .U. 201.F.cairn. la discorde. pp. 376. l’isolement paisible du communisme à 1’écart du monde fut rompu et remplacé par les querelles. _ 30 _ chemins de fer introduits par l’Angleterre en Inde20. Quant à la colonisation française en Algérie. en Afrique ou en Asie – qui est dénoncé par Rosa Luxemburg. le scorbut. Rosa Luxemburg reconnaît l’existence. d’autre part. instituant des rapports d’exploitation et d’inégalité sociale (ibid. The Accumulation of Capital.duke_university . Voir l’article de K. cit. pp.3. c’est l’ensemble du système colonial – espagnol.

le déclin de l’obchtchina et sa dégénérescence.. au capitalisme ». © P. Rosa Luxemburg oppose la fonction destructrice d’un capitalisme qui n’a absolument plus rien de progressif. elle est très proche de l’esprit du chapitre XXXI du Capital (« Genèse du capitalisme industriel ») où Marx décrit les « barbaries » et « atrocités » de la colonisation européenne. qui constatait. dont l’ouvrage sur Rosa Luxemburg est l’un des rares à examiner cette problématique de façon critique. En réalité.152. etc. impuissance face à la nature. les 25. en contraste avec la civilisation bourgeoise. 2) Elle ne nie pas le rôle économiquement progressif du capitalisme. Rosa Luxemburg a une vision beaucoup plus critique que Marx lui-même.duke_university . pp.cairn. Badia. Elle souligne que « par sa propre évolution interne. 27. De cette analyse découle la solidarité de Rosa Luxemburg avec le combat des indigènes contre les métropoles impérialistes. par contre. à la fin du XIXe siècle. par un contraste en blanc et en noir. 3) Si elle met en relief les aspects les plus positifs du communisme primitif. cit. les structures anciennes des sociétés colonisées sont trop souvent présentées de façon figée « et opposées radicalement.U.28 .cairn. Polémiste. 28. 4) En effet. Ibid.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. 178.19/01/2012 06h03.102. pp.U. état de guerre permanent entre communautés. mais dénonce les aspects « ignobles » et socialement régressifs de la colonisation capitaliste . 1975.F. violence brutale. p.info . 26. Crises.. elle montre leurs contradictions et transformations. En d’autres termes. Nous sommes loin de la bourgeoisie conquérante évoquée par Marx dans le Manifeste »26. combat dans lequel elle voit la résistance tenace et digne d’admiration des vieilles traditions communistes contre la recherche du profit et contre « l’européanisation » capitaliste. Ces objections ne nous semblent pas justifiées.242 .152.102. au sujet de la commune rurale russe... 498. _ 31 _ Document téléchargé depuis www. Luxemburg.info . En partant des analyses d’Engels.duke_university .F. dans l’Introduction à l’Économie politique. par cet exemple.3. l’approche de Rosa Luxemburg se situe très loin de l’hymne à la bourgeoisie de Marx en 1848 .19/01/2012 06h03. R. « à ces communautés parées de toutes les vertus et conçues comme quasi immobiles.. Introduction à l’Économie politique. pour les raisons suivantes  : 1) Rosa Luxemburg ne conçoit pas les communautés comme immobiles ou figées : au contraire. op. Révolutionnaire. G. bas niveau de la productivité du travail et du développement de la civilisation. 142-143. Ibid. p. Rosa Luxemburg.3. L’idée apparaît ici en filigrane d’une alliance entre le combat anticolonial de ces peuples et le combat anticapitaliste du prolétariat moderne comme convergence révolutionnaire entre le vieux et le nouveau communisme…25 Selon Gilbert Badia. elle n’occulte nullement ses limitations et défauts : étroitesse locale. Éditions Sociales. Journaliste. elle montre. 501. la société communiste primitive conduit à l’inégalité et au despotisme »27 . révoltes et occasion révolutionnaire chez Marx et Lénine .242 . Paris. Irene Viparelli. 92. © P.

152.info . _ 32 _ limites historiques de la communauté traditionnelle et la nécessité de son dépassement29.cairn. En attirant l’attention sur ces textes.. Homais. l’agronégoce capitaliste et les politiques néo-libérales des gouvernements. quand on assiste.102. Introduction à l’Économie politique. Il nous semble qu’ils contiennent beaucoup plus qu’un aperçu érudit d’histoire économique : ils suggèrent une autre façon de concevoir le passé et le présent. pour insister sur « la différence fondamentale entre l’économie socialiste mondiale de l’avenir et les groupes communistes primitifs de la pré-histoire »30. pour la première fois. Ibid. le progrès et la modernité. En confrontant la civilisation industrielle capitaliste avec le passé communautaire de 1’humanité.F.102.cairn.duke_university . Document téléchargé depuis www.3.19/01/2012 06h03. Rosa Luxemburg et le communisme .. Rosa Luxemburg reconnaît (comme Marx) que « la société capitaliste offre. le « progressisme » positiviste.U. Bolivie.U. en dernière analyse. et elle se sépare ici du romantisme économique en général et des populistes russes en particulier. 30.F. Luxemburg. n 29. M. aux traditions précapitalistes encore vivantes. dans plusieurs régions du monde.19/01/2012 06h03.communisme ? Document téléchargé depuis www.242 . de leurs terres et de leurs rivières. notamment par l’unification économique du monde et par le développement des forces productives.242 . Dans le même contexte..duke_university . la signification même de la conception marxiste de l’histoire. p. L’enjeu de ces textes est. 170. le darwinisme social et toutes les interprétations du marxisme qui le réduisent à une version plus avancée de la philosophie de M. contre les multinationales pétrolières et minières. nous n’avons pas voulu seulement sauver de l’oubli un chapitre méconnu de l’œuvre de Rosa Luxemburg. Pérou. pour la défense de leurs forêts. 133. Son regard se tourne résolument vers le futur.info .3. 1’historicité sociale. © P. Équateur. Rosa Luxemburg rompt avec l’évolutionnisme linéaire. mais particulièrement en Amérique Latine – Mexique. op.LÖWY. cit.. une possibilité de réaliser le socialisme ». p. Ces écrits gagnent une actualité renouvelée aujourd’hui. R.152. entre autres – au combat des communautés paysannes et indigènes. responsables de désastres sociaux et écologiques de plus en plus graves. © P.

ici et maintenant. ou bien il lui est extérieur1. Il faudra bien en venir à répondre à la question « qu’est-ce que le communisme ? » (ou quelles sont ses espèces ?) pour que l’autoréférence ait un sens… En réalité (comme nous le savons au moins depuis Nietzsche). à qui. © P. conflictuelle. Deux situations illocutoires sont apparemment possibles.U. qu’il s’agisse d’histoire ou d’actualité : ou bien celui qui s’exprime (et dont la parole est ensuite transcrite.242 .19/01/2012 06h03. dans le cadre du colloque « Puissances du communisme ». Si je commence par demander « qui sont les communistes ». la question « qui » et la question « quoi » ont des implications profondément différentes. pour ne pas dire souvent contestée. Je dédie cette rédaction à la mémoire de notre collègue. On a donc déjà vu du communisme (et peut-être peut-on toujours en voir). soit peut-être également sous d’autres qu’il apparaîtra opportun de lui substituer. au besoin par lui-même) est intérieur à la référence du terme.242 .duke_university . tout en la chargeant d’une dimension pathétique ou d’une intention démonstrative (d’ailleurs profondément ambivalente : des communistes ou des non-communistes – je ne dis pas les « anti » –. là seulement (et partout) où il y a (et où il y a eu) des communistes agissant et pensant comme tels. me liait une amitié de plus de quarante ans.U. Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? _ 33 _ Document téléchargé depuis www.. s’agissant d’entamer un discours sur le « communisme ».3.152. soit en son nom.info .19/01/2012 06h03. Ce texte reprend l’essentiel d’une intervention prononcée le 22 janvier 2010 à l’université de Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. ou « je vous parlerai (du communisme) en tant que communiste ». Par Étienne BALIBAR . On sait que chacune de ces situations est en réalité extraordinairement complexe. préparé par Daniel Bensaïd et la Société Louise Michel.3. Daniel Bensaïd est mort le 12 janvier. en tant que pratique ou comme idée. cela ne fait que différer légèrement la question de la définition.F.cairn. par-delà nos appartenances d’organisation et en raison même des lectures différentes que nous faisions souvent d’une même tradition de pensée et d’action.152.102. ne coûte pas cher (il n’en alla pas toujours ni partout de même).info .duke_university .102. ce qui ne veut pas dire qu’on a 1. © P..cairn. j’implique qu’il y a du communisme. divisée. lesquels sont aujourd’hui le mieux placés pour en proposer une définition ou une analyse ? la réponse n’est pas évidente).F.présentation DOSSIER interventions entretien livres Remarques de circonstance sur le communisme Document téléchargé depuis www. À première vue. Dire « celui qui vous parle est un(e) communiste ».

au mieux des renaissances idéales de sa « vérité » historique. Maspero. conformément à son concept (les communistes sont ceux qui en rêvent. et les groupes alternatifs apparaissaient souvent comme des substituts. est profondément énigmatique. nous sommes à la fois des « ex » et des communistes « à venir ». tout du communisme.3. dont j’ai fait partie moi-même entre 1978 et 1981 (voir Ouvrons la fenêtre.152. sous une forme qu’on estime désastreuse ou dont on a la nostalgie (les communistes sont ceux qui se sont reconnus dans ce système ou l’ont défendu). ou bien le communisme n’a jamais encore existé. les sujets pourront encore se dire eux-mêmes « communistes ». En me présentant ici comme « un communiste ». © P.102.duke_university . ou réactif.info . Ou bien ne demandentelles qu’à resurgir ? La reconnaissance n’est-elle pas simplement l’envers de la méconnaissance ? Ce qui est sûr. à savoir qu’ils préparent leur propre disparition ? 3. ou qui s’efforcent d’en préparer la venue. En France en particulier. Mais on sait que. BALIBAR. Document téléchargé depuis www.F. des images mimétiques du parti. Il y a là une incertitude qui. autour de Rossanda. mais d’abord pour entretenir l’incertitude que recouvre le terme. Dans la seconde hypothèse. et que le passé ne passe pas d’un coup. É. je veux donc marquer le primat de la question « qui » sur la question « quoi ». en la redoublant d’une incertitude portant sur ma propre identité. Mais rien n’est vraiment simple dans cette dichotomie elle-même : on pouvait s’opposer « de l’intérieur du parti ». ou dépérissement de l’État. dans le marxisme) : la question de savoir si.U.. bien entendu. sans doute. pour des raisons de conjoncture politique et idéologique auxquelles je reviendrai en conclusion.3. 2. c’est qu’à parler aujourd’hui du communisme.19/01/2012 06h03. et de leurs camarades. des modèles réduits. Pintor. _ 34 _ vu tout le communisme. au contraire.152. plus c’était efficace. il n’y a guère que deux possibilités. fonctionne comme signe de reconnaissance. peut-être. moins c’était toléré… Et je pense ici plutôt à l’histoire longue et obstinée du collectif italien de la revue Il Manifesto.cairn. etc. Certaines vieilles haines sont émoussées. © P. Guy Bois. Balibar.info . parmi d’autres. camarades ! par é. Lefebvre.242 . mutuellement exclusives : ou bien le communisme a existé. qu’à celle du mouvement éphémère « Pour l’union dans les luttes ». éventuellement de préparer leur propre transformation en « hommes communistes »)2. On n’a peut-être pas assez remarqué qu’il y a ici une difficulté venant de la coexistence d’un utopisme et d’une thèse d’immanence historique (y compris. dans le sens institutionnel du terme. Remarques de circonstance sur le communisme .-P.cairn. là où le parti communiste ne s’identifiait pas à l’État.communisme ? Document téléchargé depuis www..F. et ceux qui s’opposent (et s’opposaient) à ce qu’ils considéraient comme un appareil de pouvoir traditionnel (même si ce pouvoir était subordonné.U. Georges Labica. la grande division continue de séparer ceux qui ont appartenu (voire appartiennent encore) au « parti communiste ». sans sortir du continent européen). et ne résout aucunement la question de savoir ce qu’on en verra ou reverra si le terme conserve une pertinence historique.). ou du primat des intérêts communs sur la concurrence individualiste. J.102. Le nom. c’était même peut-être la seule façon de le faire utilement3 .19/01/2012 06h03.242 . 1979). est essentielle. nous les regardons avec l’attendrissement qu’évoquent les souvenirs de jeunesse (encore une fois : il n’en irait pas de même partout. Peut-on étendre aux communistes en général la thèse esquissée par Marx à propos des révolutionnaires prolétariens.duke_university . mais se contentait de l’imiter). « dans le communisme » réalisé (règne de l’égalité parfaite. si je commence par demander « qu’est-ce que le communisme ? ».

au double sens du terme. On en conclura d’abord à la nécessité absolue. le spectre Je viens de parler du « nom » et de sa portée contradictoire. D’importants travaux existent déjà dans ce sens. Il débouche sur la question de savoir comment caractériser la place excentrique du discours communiste dans la constellation des tendances politiques de la modernité qui se forme après la double « révolution » (industrielle « anglaise ». Trier. mais ils demeurent partiels et limités à certains langages4.152. soit comme la « conjuration ».cairn.F. c’est-à-dire. Éditions Belin.. Balibar et I. en quelque sorte. Paris. 1989) ne soit pas mieux connu ni mieux distribué . Je pense qu’il faut au contraire assumer la thèse que le nom couvre tout ce qui s’est réclamé de lui. politique « française ») de la fin du XVIIIe siècle (voir « Conservatisme.U. qui doit revêtir à la fois la forme d’une généalogie et celle d’une archéologie.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.3. d’un spectre (selon l’expression de Marx dans le Manifeste.duke_university . je ne vois aucun moyen de trancher a priori de tels dilemmes enracinés dans le passé dont le nom de communisme est chargé. d’une histoire critique du nom de communisme. mais aussi politique. et à la place qu’elle occupe dans des configurations discursives historiquement situées (en particulier au moment où « communisme » et « communiste » deviennent des signifiants politiques). reprise plus récemment par Derrida.U.. . Karl-Marx-Haus. ou « hypothèse ».152.102. © P.info . sur l’espoir de construire un « parti-non parti » exposé aux mêmes apories que « l’État-non État » de la théorie léniniste.242 . Genèses. Il est regrettable que le grand travail de Jacques Grandjonc (Communisme/Kommunismus/Communism. c’est-à-dire qu’elle doit à la fois s’intéresser à la provenance de la « chaîne signifiante » associant ces deux termes (et plus généralement l’ensemble des propositions qui visent à extraire le communautaire de son enracinement dans des communautés traditionnelles « particularistes » pour en faire l’alternative à l’individualisme moderne. ou la direction armée de théorie et l’autogestion des luttes). et qu’on pourrait mettre en relation avec d’autres métaphores eschatologiques : la « vieille taupe ».F. dossier dirigé et présenté par é. Sciences sociales et histoire.). étatique et marchand). Celle-ci tient également à ce qu’un nom fonctionne soit comme l’indice d’un concept (on dira également « idée ». _ 35 _ Document téléchargé depuis www. socialisme ». Origine et développement international de la terminologie communautaire prémarxiste des utopistes aux néo-babouvistes 1785-1842. © P. souvent fondées sur la tentative « dialectique » de réunir les contraires impliqués dans l’idée même de révolution (l’organisation et la spontanéité.duke_university .cairn. octobre 1992) : le communisme pénètre cette constellation (en particulier à travers son association avec le « socialisme ») et cependant lui est en partie extérieur (par sa référence à une autre image de l’histoire que celle du « progrès »).info .102. etc.19/01/2012 06h03.242 . comme vient de le proposer Badiou). libéralisme. l’idée. Wallerstein. on se rend compte que « communisme » est devenu un signifiant flottant dont les fluctuations parcourent incessamment l’étendue complète de cette différence épistémologique.3. Ils sont 4.19/01/2012 06h03. en contrepoint du renouveau actuel des débats sur le « commun » et le « communisme ». Ils n’étaient donc pas entièrement « à l’extérieur »… Pour l’instant. c’est une contribution capitale. y compris le pire ou le dérisoire. En examinant les usages plus ou moins superposés de ces termes dont les registres sont pourtant hétérogènes. Le nom.

fondé sur le surgissement d’une classe révolutionnaire « absolue ». À vrai dire. le débat politique contemporain en réactivant différentes formations discursives du passé.242 . dont les autres apparaissent du même coup comme des anticipations ou des réalisations contradictoires. Il n’y a plus de privilège historique ou politique d’un « communisme » sur les autres. trouvant même dans la «  révolution bolivarienne » au Venezuela et d’autres mouvements en cours en Amérique Latine un point d’appui significatif. Marx 2000. Paris. _ 36 _ nécessaires en particulier pour y voir plus clair dans un phénomène qui me paraît aujourd’hui très frappant : l’effondrement général des régimes issus de la révolution d’octobre 1917 à la fin des années 19805 a mis fin à la thèse « évolutionniste » qui fait du communisme marxiste – parce que « scientifique ».info .duke_university . Balibar. É. à titre tout aussi efficace. première publication in E..communisme ? Document téléchargé depuis www. repris au Colloque du Journal Il Manifesto. loin de là : le castrisme cubain continue de résister à la pression des USA. Mais non pas de tous. BALIBAR. dont Marx et ses disciples ont donné une formulation systématique.19/01/2012 06h03. elle est aussi dangereusement eurocentrique. les Babouvistes français.info . université de Paris 10 Nanterre. qui est de savoir comment se reproduisent et se transmettent les éléments « messianiques ». « Quel communisme après le communisme ? ».U. – la forme ultime du développement de l’idée communiste. donc théologiques (ou antithéologiques). ou le communisme égalitaire qu’on peut dire « bourgeois » (venu de la tradition radicale interne aux révolutions de l’âge classique : les Niveleurs anglais. Voir é. voir le texte remarquable de Boaventura de Sousa Santos : « Pourquoi Cuba est devenu un problème difficile pour la gauche » (http://www. Rome. PUF. mais aussi.mouvements. 6.F. Sur le premier point. et laisse entièrement de côté la question de savoir comment la généalogie se présente dans un monde « non européen » qui est en train de ressaisir le lien entre son passé précolonial et son présent postcolonial à travers la conception de « modernités alternatives ». Et elle ne nous amène qu’au seuil de la question la plus difficile.3.duke_university . C’est pourquoi.info/Pourquoi-Cuba-est-devenu-un. tandis qu’en Chine le parti communiste exerçant le monopole du pouvoir est devenu (pour combien de temps ?) l’organisateur de l’accumulation capitaliste et de la conquête du marché mondial.152. © P. qu’il connaisse de nouveaux développements ou révèle des virtualités inexploitées). Remarques de circonstance sur le communisme . il y a quelques années.19/01/2012 06h03.).F.cairn.102.html). résistances. critiques. « Actuel Marx Confrontations ». du communisme. octobre 1998. Document téléchargé depuis www. Kouvélakis (dir. cette typologie n’est pas simplement embryonnaire. © P. le communisme chrétien (franciscain. 2000.3. etc.152. désormais.102. soit séparément. dont l’influence se fait sentir notamment chez Jacques Rancière)6.cairn.242 . auxquels bien entendu le marxisme – en dépit ou à cause de sa référence à une « fin de l’histoire » qui serait le 5. anabaptiste) fondé sur l’interprétation politique des valeurs évangéliques de la pauvreté et de l’amour (clairement prévalent chez Antonio Negri). réfractaires à une périodisation aussi simple. exposé présenté au congrès « Marx International II : Le capitalisme. j’avais proposé une esquisse généalogique de la façon dont l’idée de communisme « revient » à l’état de spectre pour hanter la conscience et aussi. alternatives ». soit en combinaisons diverses : le communisme « socialiste » et « prolétarien  ». apparemment compromise aujourd’hui avec une politique et une philosophie de l’histoire sans avenir (mais dont je n’exclus nullement. pour ma part. décembre 1998 .U..

Le premier renvoie à la façon dont la perspective du communisme est énoncée à la fin du Manifeste communiste de 1848. celui-ci doit être rapporté de façon différentielle aux enjeux illocutoires et aux conditions changeantes de son énonciation).) C’est l’annonce « triplement prophétique » du « grand jour » de la rédemption à venir (« comme de son côté votre Dieu »). © P. à quoi se reconnaissent-ils ?) articule deux composantes également indispensables à ses yeux du « programme 7. Die Rote Fahne. Le texte d’invitation du colloque dont le présent exposé est issu comportait à cet égard – en continuité avec toute une partie du travail récent de Daniel Bensaïd – une illustration spectaculaire. L’Idéologie allemande)7./So gut wie weiland euer Gott : Ich war. 1851. Bensaïd. en tout cas opposés à l’ordre dominant. voir son article « Le communisme est mort. commençant avant le capitalisme. 14 janvier 1919 . 6 décembre 2007. Maspero.duke_university .152. C. Triumpheslied.cairn. aux deux sens du terme. Communismes de Marx Il n’en reste pas moins indispensable d’affronter à nouveaux frais la question du « communisme de Marx » (plutôt que du communisme selon Marx. ich bin . à travers la référence à la phrase du poète Freiligrath (participant des révolutions de 1948. Beaucoup de commentateurs croient – puisque Luxemburg est « marxiste » – qu’il s’agit d’inscrire la révolution communiste comme un processus dialectique coextensif à l’histoire. was sie den Wassern singt.cairn.F. Dans la continuité d’exégèses antérieures.242 . ami proche de Marx et Engels) que Rosa Luxemburg a citée à la fin de son ultime article. Œuvres II : Écrits politiques 1917-1918. Voir D. vive le communisme ! » L’Humanité.3.duke_university . © P.8 . C’est presque exactement le contraire. Deus sive Revolutio… : la tension est inéluctable (ce qui ne veut pas dire improductive) entre les « mouvements réels » (au pluriel plutôt qu’au singulier) « abolissant l’état de choses existant » (Marx.. Toute la difficulté et tout l’intérêt se concentrent ici dans la façon dont le dernier chapitre (réduit à une page. dont les horreurs du présent ne font que confirmer l’imminence. par Lucien Sève .info . en raison du primat de la question « qui ? ». sa charge explosive ». Libération. Elle appelle plus que jamais. Luxemburg. j’en prendrai ici schématiquement deux exemples.242 .F.3. justement parce que. La mise à jour.19/01/2012 06h03. et le processus interminable de sécularisation de l’eschatologie qui donne à cette « abolition » le caractère d’une fin de l’histoire. 8. R. je suis. 9. _ 37 _ Document téléchargé depuis www.. sous forme de conflits exégétiques. 1971). résultat de conflits immanents à l’histoire elle-même – n’a pas apporté de démenti.102. Lied von der Zukunft großem Tag !/Der Zukunft.U. ses blessures. ist nicht der Schmerz und nicht die Schmach -/Ist Siegeslied.102. « Position des communistes envers les différents partis d’opposition ». de la complexité à laquelle on a affaire ici. et par conséquent qui sont-ils. en particulier. die nicht fern mehr ist ! Sie spricht mit dreistem Prophezein.U. Weill. en contrepoint de toute « recomposition »9. Nr.info . comme le montre bien le contexte chez Freiligrath : « O nein. une déconstruction prolongée qui en dégage les apories (ce sont les apories qui font l’historicité de la pensée).présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Cette « définition » du communisme est privilégiée.19/01/2012 06h03. fr. Paris. « Le mot communisme.ich werde sein ! » (Die Revolution. jeudi 21 janvier 2010. trad. aura été le résultat le plus évident du travail de lecture et d’interprétation des marxismes du XXe siècle dont nous sommes les héritiers et les utilisateurs.152. décrivant l’écrasement de la révolution spartakiste et plaçant allégoriquement dans la bouche de la révolution l’énonciation de son caractère indestructible : « J’étais. 14. La référence théologique est à la formule selon laquelle Moïse fait énoncer par Dieu sa propre éternité. traversant ses contradictions et portant au-delà de lui. dont on remarquera qu’elle se situe entièrement du point de vue de la question « qui » : que font les communistes dans le moment actuel. je serai » (« L’ordre règne à Berlin ». mais une grandiose reformulation.

constituée par l’existence du prolétariat en tant que classe radicalement exploitée. pas plus qu’ils n’ont de religion). mais surtout peut-être l’identification de la crise financière actuelle à une crise « structurelle » du capitalisme arrivé à son véritable « stade suprême » qui serait la mondialisation financière. © P. _ 38 _ d’action » qu’il définit : d’une part. En revanche.102. mais aussi exclue de la société bourgeoise dont elle assurait la subsistance. « ontologiquement » ancré dans une condition objective.102. É.communisme ? Document téléchargé depuis www.152. En d’autres termes.242 . et sur ce qu’elles deviennent aujourd’hui. mais ayant un caractère essentiellement négatif qu’exprime bien la conjonction des deux catégories dont il se sert (depuis l’Idéologie allemande) pour marquer cette position des prolétaires à la limite de l’histoire : Eigentumslosigkeit ou absence radicale de propriété (c’est pourquoi « les prolétaires n’ont rien à perdre que leurs chaînes ») et Illusionslosigkeit ou absence radicale d’illusions idéologiques sur la nature du lien communautaire dans la société bourgeoise.cairn.. pour ce qui est de leur autonomisation institutionnelle. en particulier d’illusions nationales (c’est pourquoi « les prolétaires n’ont pas de patrie ». ont entraîné un renversement tendanciel de la hiérarchie de ces deux termes dans la formation discursive actuelle de retour à « l’hypothèse communiste » chez une partie des intellectuels : la référence à la propriété l’emporte sur la référence à l’internationalisme.3.152. Ce qui revient à raisonner sur un point de rebroussement où les différentes négations se rencontrent plutôt que sur des tendances de transformation des structures sociales à l’œuvre dans le Document téléchargé depuis www. d’autre part.duke_university .cairn. on le sait.19/01/2012 06h03.U.info . dans lesquels il désignait la « dissolution » en acte (Auflösung) des conditions d’existence de la société bourgeoise. La perversion de l’internationalisme à laquelle ont abouti la constitution de « socialismes dans un seul pays » et d’un « système d’États socialistes » se réclamant de Marx (alliés ou rivaux entre eux). ou correspondaient à une même tendance de l’histoire contemporaine. On se doute que ma position est qu’on ne peut pas choisir.19/01/2012 06h03. la nécessité de travailler à l’internationalisation des luttes démocratiques. BALIBAR. Remarques de circonstance sur le communisme . la péremption au moins apparente des luttes anti-impérialistes ou la difficulté croissante d’identifier simplement leur adversaire. ce qui lui paraissait essentiel était un processus de subjectivation collective.F. Ce sont là deux composantes irréductibles de notre représentation du communisme.U. © P. que sera fondée en 1864 la « Première Internationale ».242 .duke_university .info .3. le primat de la question sociale des formes de la propriété . en États) appartenaient à un seul « mouvement réel ». C’est sur cette base également. Marx pensait qu’il y avait une « base » commune aux deux tendances. nous sommes bien obligés de nous interroger sur les raisons qui sous-tendaient la conviction de Marx que l’abolition de la propriété privée et celle du cloisonnement de l’humanité en nations (donc..F. ou mieux encore par l’existence des prolétaires.

notamment celle du patriarcat et du sexisme) n’est plus susceptible d’être déterminée par une déduction ou par un postulat. Il me semble que ce qui fait défaut aujourd’hui pour pouvoir penser le communisme en ces termes. disons mieux. toujours très rapidement. Quand leur révolution éclate du fait de la maturité des contradictions. ce qui n’est pas leur rendre un bien grand service). ce qui vient au jour avec eux est plutôt l’envers du capitalisme que son résultat.3.19/01/2012 06h03..3. et en tout cas hypothétique. la question « quoi » tend à reprendre le dessus sur la question « qui ». même l’identité politique des communistes répondant à la question « qui ? » (qui articule pratiquement la critique de l’homo œconomicus et celle de la xénophobie et du nationalisme – ainsi que.duke_university .duke_university . du point de vue logique. Marx entreprend à nouveau d’en penser la négation. chacun de son côté. y compris dans les « centres » de l’économiemonde. même si ses nouvelles conditions d’exploitation doivent être étudiées avec soin). à une seconde configuration théorique de la pensée de Marx.F. elle ne peut pas non plus être « trouvée » dans l’expérience (comme Marx et Engels. _ 39 _ Document téléchargé depuis www. mais doit faire l’objet d’une construction politique aléatoire. capitalisme. ou plutôt sur ses bords. serait-elle « négative ». La « conscience » (Bewusstsein) n’est pas autre chose que « l’être conscient » (das bewusste Sein). ont pensé dans les années 1840 avoir « rencontré » en Allemagne.U.U.F. Passons maintenant.102.152. et plus généralement « communautaires ». et a fortiori de les enraciner l’une et l’autre dans une ontologie. alors le communisme qui se 10. quelques autres encore. Ce n’est pas non plus le caractère illusoire ou. © P. sur la base de l’analyse des structures économiques de la société bourgeoise (la circulation généralisée des marchandises et la valorisation des produits du travail humain dans l’échange.. plutôt.242 .info .DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. lorsque. Mais c’est la possibilité de considérer comme automatiquement convergentes la critique de la propriété et celle de la nation.19/01/2012 06h03. en France et en Angleterre les prolétaires qui incarnaient la négation de l’état de choses existant)10. © P.info . elle aussi marquée par une très forte tension : celle qui s’énonce dans Le Capital.242 . présentation .102.152. l’exploitation de la force de travail salariée et la révolution industrielle capitaliste). et il se reconstitue massivement. ou. Notons qu’ici. elle revient dans la forme d’une proposition hypothétique : si les contradictions du capitalisme évoluent en fonction d’une certaine « tendance historique » à la socialisation. des représentations qui cimentent les formations nationales. « idéologique ». De ce fait.cairn. avec le démantèlement des institutions de sécurité sociale. Et comme certains aujourd’hui s’imaginent les avoir « retrouvés » en la personne des immigrés sans papiers ou des « nouveaux nomades » (parlant une fois de plus à leur place. Les prolétaires virtuellement communistes sont un ferment de sa dissolution en même temps qu’ils en ressentent les effets dans leur « être ». sans doute.cairn. ce n’est pas tant la négativité correspondant à l’existence du prolétariat (celui-ci n’avait jamais totalement disparu.

point capital pour la confrontation de la pensée de Marx avec les applications qui en ont été faites par le « marxisme » . voir la préface de J. développée dans plusieurs ouvrages depuis Que faire du Capital ? (1985)12. Théorie du droit. ainsi que je l’ai remarqué ailleurs. Théorie générale. de l’économie et de la politique. ou dans la transformation des institutions. ainsi que l’a fait remarquer Althusser) dont les modalités de réalisation ne peuvent que rester relativement indéterminées. s’il y a une définition nominale du communisme. réédition PUF.info . PUF. BALIBAR.19/01/2012 06h03. 2000 (deuxième édition). en particulier. Les tentatives de mise à jour d’un communisme marxien à l’heure de la globalisation et de ses crises ne pourront éviter de repenser à la racine (c’est-à-dire au niveau des « axiomes » qui la sous-tendent). Marx n’a pas étudié une mais deux structures distinctes. O. 1983.242 . Paris.U. et XXVII. Que faire du Capital ? Paris. elle reproduit un schème biblique de redressement de l’injustice subie par le peuple élu : « Vous opprimerez vos oppresseurs » (Isaïe. Il faut ici donner pleinement raison à l’intuition de Jacques Bidet. dont il montre qu’elle est le lieu d’une amphibologie entre l’économie politique et sa critique (Time. ou dans le degré de conscience). Document téléchargé depuis www. 1993 . mais en se concentrant sur la critique de la catégorie de « travail ».duke_university . _ 40 _ présente comme la négation de la négation (à laquelle Marx donne à la fin du Capital le nom chargé lui aussi de résonances messianiques en même temps que politiques d’« expropriation des expropriateurs »11) présentera les caractéristiques structurelles d’une production (et d’une reproduction) en commun des moyens de satisfaction des besoins humains fondamentaux (matériels et spirituels. c’est le moins qu’on puisse dire. mais dont les implications logiques et donc politiques sont différentes..3. Temps. Il raisonne en termes de tendances historiques (et.152. même si nous les rencontrons historiquement en combinaison. Mille et une nuits.cairn. 7-9). trad. XXXVII du Moby Dick de Melville (1851) : « The prophecy was that I should be dismembered . qui lui aussi remet en question la façon dont. ou « culturels »).communisme ? Document téléchargé depuis www. travail et domination sociale. Il importe de confronter en détail les analyses de Bidet avec celles de Moishe Postone.19/01/2012 06h03. Voir également.duke_university . C’est pourquoi..F. il ne peut y en avoir de représentation. qui a beaucoup servi à écarter les objections et aussi à justifier les pratiques « socialistes » de renforcement des formes étatiques en contradiction avec l’idée du communisme. ne fait pas seulement écho à une terminologie issue de la Révolution française (la dénonciation des « accapareurs »).F.U. ni au titre d’un programme. Remarques de circonstance sur le communisme . Une réinterprétation de la théorie critique de Marx. Cambridge. ne doit pas nous empêcher de localiser à nouveau une tension interne. Lefebvre à la nouvelle traduction du livre I du Capital sous sa direction. au chap. traditionnellement. « Quadrige ».152. On comparera une autre répétition. L’une concerne la circulation des 11. Notons ici . Now. fr. » (Pour les affinités entre Marx et Melville.102. 2009). then. de « contretendances ».242 .-P. Bidet. Paris. Cambridge University Press. © P. 1-4.info . dont la « transition » de l’un à l’autre serait conditionnée par le franchissement de seuils déterminés (dans le développement quantitatif ou qualitatif des forces productives. and – Aye ! I lost this leg. J. Cette formule étrange. ni au titre d’une anticipation. Mais cette caractéristique négative. et d’abord linguistiquement. Labor and Social Domination : A Reinterpretation of Marx’s Critical Theory. Mercier. É. XIV.cairn. be the prophet and the fulfiller one.) 12.3. © P. PUF 1999.que Marx ne raisonne pas en termes de phases ou de stades d’une évolution. presque contemporaine.102. toutes deux issues de la critique de l’économie politique. le marxisme a articulé la forme marchande avec l’exploitation. même si on peut en discuter tel ou tel aspect : dans Le Capital. Galtier et L. I now prophesy that I will dismember my dismemberer. le cas échéant.

philosophiques. et que le marxisme (à commencer chez Marx lui-même) réside dans la construction de diverses « métastructures ». D’un côté. essentiellement dans le marxisme. et sur la « coopération » ou le « polytechnisme » pour l’autre)14.cairn. soit dans une combinaison des deux) et « structure » le mode de production. le secret de la production de plus-value). c’est-à-dire une auto-organisation de la vie sociale. au fond secondaire. pour l’essentiel.19/01/2012 06h03. etc. auxquels s’est attachée la conception de Negri depuis son commentaire de 1979 (Marx au-delà de Marx : cahiers du travail sur les « Grundrisse ». permettant de penser les deux structures comme identiques. ou inscrites dans un même développement dialectique. c’est la division du travail (c’està-dire des branches et des unités de production) à l’échelle de la société tout entière qui est centrale . de l’autre. Je préfère dire qu’il s’agit là de deux structures (correspondant à ce que Marx considérait comme les « deux découvertes » de sa critique de l’économie politique : le secret de la forme argent. c’est le rapport des individus à leurs moyens de travail.102. Cambridge.duke_university . présentation .info . _ 41 _ Document téléchargé depuis www. Une idée voisine avait été avancée par Yves Duroux à l’époque du séminaire organisé par Althusser et publié en 1965 sous le titre Lire le Capital (réédition PUF. l’autre concerne l’incorporation de la force de travail au procès de production sous le commandement du capital et dans les conditions qui en permettent l’accumulation indéfiniment élargie (donc l’exploitation et ses diverses « méthodes »)13. C’est en proposant une fusion ou totalisation des deux problèmes. soit dans une forme planifiée.U. des instances publiques du droit.duke_university . 1996). « recrée la propriété individuelle sur la base des acquis de la socialisation capitaliste »..102. © P.). 14.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. pour l’une. marchandises et la « forme valeur ». avec Bidet sur ce point : il appelle « métastructure » la circulation et la forme marchandise (dont il montre qu’elle se réalise soit dans une forme marchande. D’un côté.F.3. Mais les implications de chaque structure pour penser la tendance au communisme et les formes de sa réalisation sont tout à fait différentes. mais ce n’est pas la même chose. la constitution d’une communauté non-marchande ou « association de producteurs libres ». Là se situent à la fois la profonde équivoque et les raisons de la puissante influence de l’idée moderne de « socialisme » et du lien qui s’est établi entre elle et le « communisme ». à la coopération et à leurs propres facultés physiques et intellectuelles dont la mise en œuvre ne peut s’effectuer que dans la coopération. c’est-à-dire la dualité épistémologique à l’œuvre dans la critique marxienne de l’économie politique. elle est pensée comme une « appropriation collective » des moyens de la production sociale qui. les textes des Grundrisse de 1858 sur le rôle de plus en plus déterminant de la science dans la production et la constitution du General Intellect.242 . « Quadrige ». Harvard University Press. selon l’expression de l’avant-dernier chapitre du Capital. J’ai une divergence de terminologie. Auxquels on peut rattacher aussi. et même cela peut requérir des conditions politiques et culturelles antithétiques (pour ce qui est du rôle de l’État. Paris. Bourgois) jusqu’à l’ouvrage tout récemment publié avec Michael Hardt : Commonwealth. © P. l’expropriation des expropriateurs est essentiellement pensée comme l’abolition du marché (ou de sa domination sur l’ensemble de la société).242 .F.. De l’autre. identifiée avec l’idée d’un 13. Ce n’est pas incompatible. 2009.cairn.3. Cette divergence n’entame pas le point de fond.U. et on les trouve évoquées alternativement par Marx dans des textes distincts (notamment dans les développements du Capital sur le « fétichisme de la marchandise ».152.info .19/01/2012 06h03. transparente à elle-même (non médiée par « l’abstraction réelle » de l’argent). de l’éducation.152.

Communisme ou populisme Je ne fais qu’évoquer. É. mais une politique et même 15. BALIBAR. tous les dilemmes précédents impliquent une relation différentielle à l’État. toujours travailler à croiser une problématique des « communs » (dont.102. prolétarien) a durablement repoussé dans les limbes de l’utopie ou de la préhistoire les autres communismes relevant d’une pensée de la justice ou de l’égalité. il y a des chances pour que la refonte des problèmes posés par Marx et assignés par lui à un dépassement « communiste » de la politique dans la société bourgeoise (voire de son anthropologie). mais de penser la transformation des conditions historiques qui font que la société de classes ne peut pas se passer de l’État (ou que celui-ci intervient nécessairement pour surmonter les conflits dont elle est le siège). la pratique au sein de laquelle l’État comme forme de domination (le « pouvoir étatique ». impose de passer d’un point de vue de la nécessité à un point de vue de la construction et de ses « conditions » historiques aléatoires.F.19/01/2012 06h03.cairn.F. un dernier aspect du débat (en partie autocritique.152. © P.242 .102. Ici. car en pratique la planification et l’autogestion n’ont pas fait très bon ménage. 1990. Nous pouvons. d’être attribué aux travaux d’Elinor Ostrom : cf.duke_university . d’une façon ou d’une autre. métastructure ou métathéorie de l’histoire destinée à identifier les deux aspects du problème du communisme. différents courants d’économie institutionnelle « non orthodoxe » ont développé l’idée)16 avec une problématique de « l’intellectualisation » du travail (et de ses limites. du moins hypothétiquement.U.19/01/2012 06h03. Document téléchargé depuis www. 16. Remarques de circonstance sur le communisme .3. Il est pourtant inévitable de le mentionner car.. le communisme marxien retrouve une supériorité « dialectique » sur d’autres figures qu’on peut placer sous le même nom. Expression ici redondante : « science » désigne précisément la dialectique. © P. Governing the Commons : The Evolution of Institutions for Collective Action. et. _ 42 _ « socialisme scientifique »15. que le communisme marxien (socialiste. pour terminer.3. Le prix Nobel « d’économie » vient.cairn.communisme ? Document téléchargé depuis www.duke_university . idées et spectres du communisme dans notre effort pour continuer d’en être les porteurs. avant Negri qui en sort évidemment crédibilisé. Mais c’est aussi ce qui fait aujourd’hui la fragilité théorique (donc politique) de cette construction grandiose. ou de ses contreparties dans la forme de nouvelles aliénations de l’âge informatique). bien sûr) que nous essayons de conduire avec les noms. on le sait. parce qu’il s’est proposé non pas de décrire « abstraitement » ou « idéalement » une société sans État.U.info .152. « ontologique ») considérer comme acquis que l’évolution de la propriété et celle du rapport transindividuel ou de la communauté tendent au même résultat. Là encore.info . mais nous ne pouvons (sauf à titre de postulat spéculatif. Cambridge University Press.. la « machine étatique ») s’affronte avec son contraire – de sorte que le communisme n’est pas seulement un but ou une tendance. plus profondément encore. certes. et donc soulèvent la question du sens dans lequel le communisme est une alternative à l’État (ou à l’étatisme). en les enracinant l’un et l’autre dans les tendances d’évolution du capitalisme.242 . mais aussi sommé de préciser ses vues.

2010. Paris. dont on pourrait dire qu’elle exerce un « monopole de la puissance 17. Il faut bien se demander ce qui manque encore au marxisme pour acquérir la capacité de se distancier de ses propres réalisations historiques. Je me propose d’y revenir ailleurs. dans le pire.152. communautarisée) que pour la déplacer. le communisme historique ne fait que pousser à l’extrême ou reproduire dans des conditions historiques nouvelles l’antinomie qui travaille l’idée de souveraineté populaire depuis les débuts de la « seconde modernité ». Verso.cairn. la transformer ou la subvertir. insuffisant ou manquant. et qui par conséquent n’interviendrait dans le champ de la politique existante (institutionnalisée. car pour des raisons qu’il importe d’examiner sous l’angle interne aussi bien que sous celui des circonstances historiques.U. je continue de penser qu’il est utile – sinon suffisant – de le faire à partir d’une critique interne des apories du marxisme comme construction d’un « concept de la politique » (en d’autres termes je continue de penser que ce concept. partagées entre l’impuissance et la perversion. et même elle a un goût extrêmement amer. me semble-t-il. symétrique de l’autonomisation des forces productives à laquelle procède Negri . Fidèle à une méthode que j’ai mise en œuvre en d’autres lieux. n’est pas arbitraire)18.152. Violence et civilité. Voir é. 1979 . au prix de ce qu’on pourrait appeler une autonomisation extrême de la superstructure idéologique.cairn.19/01/2012 06h03. d’où procèdent ses modèles (en particulier la révolution française. © P.info . voir en particulier son livre In Defense of Lost Causes.duke_university . Ne serait-ce que pour cette raison.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Galilée. qu’il soit pensé de façon « constitutionnelle » ou de façon « instrumentale »). Slavoj Žižek est. ses formes libérales. leur lecture comparée présente un très grand intérêt car elle permet de mesurer la disjonction irréversible des théorèmes marxiens. Maspero.U. dans son acception léniniste beaucoup plus complexe qu’on ne veut bien le dire (et que cet oxymore ne le laisserait supposer). Londres.duke_university .. présentation . C’est-à-dire. On peut penser que le projet d’une (anti) politique communiste est indissociable de la façon dont a été pensé (ou dont aurait dû être pensé) l’élément de contradiction inhérent au projet « anticapitaliste » d’un socialisme radical : en particulier pour ce qui est du recours à la souveraineté et de ses effets en retour. 1997 . 18.242 . © P. ses formes totalitaires auxquelles elle a elle-même apporté une contribution « créatrice » notable.19/01/2012 06h03.102. Mais cette supériorité est ironique. Or. Politique et philosophie avant et après Marx.3. la « dictature du prolétariat ». l’idée d’une politique communiste qui serait en même temps une antipolitique (un dépassement des formes « bourgeoises » de la pratique politique. Galilée. un rapport politique (celui qu’a désigné l’expression léniniste de « l’Étatnon État »)17. 2008. Paris. La crainte des masses. _ 43 _ Document téléchargé depuis www. Paris.. un renversement de son rapport à l’État. Balibar.F. Marx et sa critique de la politique (avec André Tosel et Cesare Luporini). le seul à prendre au sérieux la nécessité de réexaminer cet aspect de l’héritage marxiste.info . Il n’est plus temps aujourd’hui de voir cette antinomie comme une tragique méprise.242 . Parmi les protagonistes du nouveau débat sur le communisme.102.F. Wellek Library Lectures et autres essais de philosophie politique.3. idéologisée. mais aussi la révolution anglaise) : la souveraineté de l’État « monopolisant la violence légitime » (Gewalt) est reconduite à la souveraineté de la révolution. de ce point de vue. a débouché de facto sur l’asservissement le plus complet à ces formes bourgeoises : dans le meilleur des cas.

Minuit. cit. s’il n’était pas porteur du pire.cairn.102. ses blessures. de remettre en cause les formes de la propriété. « Le mot communisme. Bollati Boringhieri. Remarques de circonstance sur le communisme . lui qui ne cesse de revenir de Lénine au modèle de Robespierre (en tout cas à ses formules : « Citoyens. en voyant en lui non pas tant un supplément de radicalité du socialisme qu’un supplément paradoxal de démocratie (et de pratiques démocratiques) susceptible d’altérer la représentation que le peuple se fait de sa propre « souveraineté » historique : un autre intérieur (ou mieux : une altération interne) du populisme. « Théorie »). _ 44 _ de transformation historique ». des éléments de critique de la souveraineté et de démocratisation de la démocratie elle-même contenus dans le féminisme… 22. C’est dans cette perspective que je propose ici de prendre à revers. dans certaines 19. ou de l’élever à l’universel)22. C’est pourquoi je pense qu’il n’est pas inutile de tenter de renverser la perspective. Ce problème est.. En procèdent à la fois une bonne partie des réflexions d’Agamben (La comunità che viene. On mesure ici la faiblesse de la belle phrase « résistante » dont se sert Bensaïd : « Sauver le communisme de sa capture par la raison bureaucratique d’État »20.U. M. insurrectionnelle ou révolutionnaire. libéré de sa capture dans les formes démocratiques représentatives de la société bourgeoise : Žižek en particulier en est bien conscient.3. pour d’autres raisons.U. l’aporie de la politique communiste comme dialectique d’un « État-non État ». Galilée. c’est-à-dire du totalitarisme. Blanchot. et de renouer avec des traditions plus ou moins idéalisées de justice ou d’égalité. Comme si l’antinomie n’était pas interne.152. aussi bien que de l’émancipation.-L.communisme ? Document téléchargé depuis www. Nancy. la référence au « peuple ». de « transformation des rapports sociaux ». Bensaïd. en souveraineté étatique. face à l’État. de « démocratisation de la démocratie ». art. 20. D. « La Philosophie en effet.242 . © P.152. donc comme une alternative au populisme.19/01/2012 06h03. en particulier.19/01/2012 06h03. É. Le communisme ne serait pas le nom d’une radicalité messianique. Le débat conduit entre 1983 et 1990 entre Jean-Luc Nancy et Maurice Blanchot demeure ici une référence incontournable (J. Maspero.info . sa charge explosive ». etc. Le prolétariat en tant que sujet révolutionnaire n’est à bien des égards qu’un « peuple du peuple ». c’est la référence à la communauté qui reste indissociable du communisme sans coïncider purement et simplement avec lui (le communisme a toujours été autant une critique de la communauté qu’une tentative de la ressusciter.duke_university .. de pouvoir constituant. La communauté inavouable. est bien plus inéluctable que l’inverse à défaut d’une catégorie de la politique révolutionnaire (et particulièrement de la politique révolutionnaire de masse) qui se situerait à l’écart des notions d’insurrection. Bourgois.cairn.3.F. 21.19 Mais le retournement de la souveraineté populaire. Torino. Document téléchargé depuis www. Mais il convient sans doute de noter que tout ce qu’il convoque n’est pas immédiatement rattachable au nom de « communisme » : il n’en va pas ainsi. La communauté désœuvrée. Ce qu’il faut travailler ici de façon critique. BALIBAR. « Détroits ». Libération. Paris. penser aux modalités d’une bifurcation au sein des discours révolutionnaires qui ont en commun.F. d’une grande actualité21. Sur la dictature du prolétariat. © P. Plutôt que de réfléchir à un communisme comme « dépassement du socialisme ». susceptible d’emmener les politiques socialistes au-delà de la régulation ou de la correction des « excès » du marché. en quelque sorte.duke_university .info .102. ou l’alternative critique au devenir-peuple de l’anticapitalisme.242 . 2004. ainsi que. 1984). 1994). vouliez-vous une révolution sans révolution ? ») J’en avais fait moi aussi un abondant usage dans mon ouvrage de 1976. 1990) et de Derrida (Politiques de l’amitié.

en ce moment. La discussion qu’il faut privilégier ici. est avec les théoriciens et organisateurs des nouveaux pouvoirs révolutionnaires en Amérique Latine : Alvaro Garcia Linera en particulier (voir La potencia plebeya.19/01/2012 06h03. conditions historico-géographiques.242 .102. _ 45 _ 23. que d’une idée ou d’un modèle qu’il peut s’agir : j’effectue ainsi le retour à mon point de départ.F. Accion colectiva e identidades indigenas. C’est donc évidemment beaucoup plus d’une action. étroitement liée à la conjoncture. Revue Internationale des Livres et des Idées. aujourd’hui. et le compte rendu d’Alfredo Gomez Muller. Buenos Aires. © P. au primat de la question de savoir qui sont les communistes.info .duke_university .U..info .152. Document téléchargé depuis www. mars-avril 2010). Antologia y presentacion : Pablo Stefanoni.3.242 . Prometeo Libros.duke_university . © P..3. 2008 .19/01/2012 06h03.152. obreras y populares en Bolivia.102. on le voit.cairn. est à suivre. demain » ? Tout ceci. n .cairn. de l’anti-impérialisme23. que « font-ils » au sein du mouvement historique ? Plutôt que : qu’est-ce que le communisme « hier.F.U. n° 16.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.

F..duke_university . être en proie à des injonctions épistémologiques du même ordre – et pourtant. _ 46 _ Est-il possible d’être communiste sans Marx ? Évidemment. Il n’empêche qu’il m’arrive souvent d’en discuter avec des camarades et des intellectuels subversifs venant d’autres traditions. Et j’ajoutais qu’à l’époque du désenchantement. si le communisme. Et. ou mieux. Negri.info . Récemment. par exemple. son « extinction ».U. © P.19/01/2012 06h03.communisme ? T.F. On en reste souvent à des confrontations rhétoriques qui n’affrontent qu’abstraitement la pratique politique. La construction ontologique du commun Il est vrai que l’on se trouve parfois face à des interlocuteurs qui excluent radicalement que l’on puisse se déclarer communiste si l’on est marxiste.U. J’objectais que cela revenait à dire que le christianisme est faux parce que le Jugement dernier ne s’est pas réalisé dans les « temps proches » annoncés par l’Apocalypse de Jean et que l’on n’a pas encore vu la « résurrection des morts ».3.info . complètement fausses. personne ne pourrait plus aujourd’hui se déclarer « communiste ». il ne l’est certainement pas parce que l’espérance eschatologique ne s’est pas en l’occurrence réalisée : je ne veux Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? Document téléchargé depuis www.3. Par Toni Negri . dans leur ambiguïté. elle renvoie à tant d’orientations diverses et de contradictions.cairn.242 . Surtout en France – et les considérations qui suivent concernent essentiellement la France.242 .152. après la conquête du pouvoir par le prolétariat (et il est clair que cette fin attendue ne s’est pas réalisée). un chercheur important – qui avait pourtant par le passé développé des hypothèses d’un « maoïsme » on ne peut plus radical – me disait que si l’on s’en tenait au marxisme révolutionnaire. la fin de ce monde pour les chrétiens et la crise de l’eschatologie socialiste semblaient.152.duke_university .102. qui prévoyait le « dépérissement de l’État ». lui aussi.. se cacher sous les mêmes draps. Je dois cependant avouer que cette discussion finit souvent par m’ennuyer un peu .19/01/2012 06h03. Est-il possible d’être communiste sans Marx ? Est-il possible d’être communiste sans Marx ? Document téléchargé depuis www.cairn.102. est faux. qui sont rarement poussées jusqu’au point où elles pourraient se confronter à des vérifications ou à des solutions expérimentales. © P.

du travailleur collectif. Marx nous l’a appris.duke_university . Et j’entends la « démocratie absolue » comme un projet politique qui se construit au-delà de la démocratie « relative » de l’État libéral.242 .duke_university . est une construction. pas dire qu’elle n’était pas réellement impliquée dans les prémisses du communisme. ait été traversée par d’horribles dérives. à travers un agir qui se révèle efficace parce qu’il est orienté vers l’accroissement de l’être. © P. travaillé et vécu au sein de cette possibilité. Mais est-ce au point que celles-ci auraient déterminé une annulation de cette espérance.3. Quelle qu’ait été la conclusion.F.102.cairn. Ce processus s’est donné de façon aléatoire.3.19/01/2012 06h03. Et c’est pour cela sans doute qu’il conviendrait de remonter du christianisme au Christ et du communisme à Marx. les faits montrent qu’elle est possible.U.. le communisme (celui qui s’est appuyé sur l’hypothèse marxiste) a affronté l’épreuve (même s’il n’a pas pour autant réussi) à travers un ensemble de pratiques qui ne sont pas purement aléatoires. © P.F. mais un capitalisme bureaucratique souverainement centralisé qui s’est imposé. à son effectivité résiduelle. transitoires : il s’est agi de pratiques ontologiques. à l’irréversibilité de cet épisode dans la réalité et dans le désir des humains. une ontologie.info .info . mieux. d’une pratique de résistance et de construction du « commun » contre le « public ». l’État est devenu tout-puissant et le commun a été organisé (et falsifié) dans les formes du public : l’étatisme a donc vaincu et. l’idée d’une « démocratie absolue » et d’un « commun des humains » a fait la démonstration qu’elle était possible. Des millions d’hommes et de femmes ont agi et pensé. mais seulement que beaucoup de prophéties (ou. sous cette hégémonie. Personne ne nie que l’époque du « socialisme réel » ait donné lieu à. présentation . ce n’est pas le commun. Ici intervient la différence. Il me semble pourtant qu’à travers les grandes expériences révolutionnaires communistes du XXe siècle. et donc comme l’indice d’une révolution radicale contre l’État. Qu’elle ait été défaite ne signifie pas qu’elle soit impossible : au contraire. c’est-à-dire la construction d’une nouvelle société à partir de l’homme producteur.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. En Russie et en Chine. de dispositifs théoriques) du communisme marxien se sont réalisées. Et alors ? Le dépérissement de l’État ne s’est pas réalisé.. Le communisme.102. à la teneur matérialiste de cette ontologie.cairn.U.19/01/2012 06h03. de cet accroissement _ 47 _ Document téléchargé depuis www.152. cette expérience s’est partiellement réalisée.152. Se poser la question de savoir si l’on peut être communiste sans être marxiste. d’un refus de l’existant comme indice de l’exercice de la puissance constituante de la part de la classe des travailleurs exploités. c’est en tout premier lieu se confronter à la dimension ontologique du communisme.242 . au point qu’il est encore impossible aujourd’hui d’affronter – sans Marx – le problème de la lutte contre l’esclavage du capital.

U. tout est contingent mais tout est conclu. jamais de progression. © P.242 . l’expérience du communisme se serait volatilisée. qui a si terriblement entaché le cours du « socialisme réel ». l’avancée de la « démocratie absolue ». voire impossible. Cette permanence.152.102. parce que l’homme désire être multiplicité. Mais ce n’est pas ce qui s’est produit.info . du bas.info . de téléologique.duke_university . L’être ne peut jamais être totalement détruit.102. qui dériverait nécessairement des pratiques marxistes. l’affirmation de la liberté et de l’égalité traversent et subissent sans cesse des blocages.19/01/2012 06h03.F. Un tel procès n’a rien de finaliste.19/01/2012 06h03. il constitue plutôt un accroissement de l’être. n’est cependant pas à prendre comme un destin ou une providence. Nihil factum infectum fieri potest : n’y aurait-il pas philosophie de l’histoire là où les vivants ne désirent rien d’autre que de continuer à vivre. mais que cette accumulation est plus forte que les moments destructeurs qu’elle peut rencontrer. être multitude – ne pouvant supporter d’être seul. établir des relations. transformations et métamorphoses qui ont constitué les sujets. dispersée dans le néant. _ 48 _ de l’être que la réalisation du possible et la puissance de l’événement révolutionnaire avaient construit ? Si cela s’était passé ainsi. Cette accumulation d’être. intacts dans notre désir et notre volonté. © P.U.cairn.3. puisqu’elle est la résultante.242 . souffrant Document téléchargé depuis www. il n’a rien à voir avec une philosophie de l’histoire : rien de tout cela. Cette histoire. Autre thème : cette accumulation d’être construit le commun. ontologiquement catastrophique. mais qui n’est pas non plus globalement. Nous les assumons et nous les décrivons a posteriori. mais elle se présente à nous dans le désir comme urgence et puissance de constitution du monde.3. qui ne vit certes qu’à travers le cours historique des événements. Rien n’est nécessaire. tout est aléatoire mais tout est accompli.152. T. l’intersection. il faut donc répondre en réarticulant notre analyse : en assumant le fait que l’accumulation de l’être. avait eu pour résultat prédominant la destruction de l’être. Est-il possible d’être communiste sans Marx ? .. Negri. ce matérialisme du désir n’apportent-ils pas la preuve de la validité de la pensée de Marx ? N’est-il donc pas difficile. la référence à une construction du « commun des humains » restent attractifs. des interruptions et des catastrophes.duke_university .communisme ? Document téléchargé depuis www. Le commun n’est pas une finalité nécessaire. elles se révèlent dans la continuité historique – une continuité toujours faite de déchirements. cette accumulation sont les produits des singularités concrètes (que l’histoire nous montre en action) et des productions de subjectivité. si le négatif. et pour cette raison expriment. de mille et mille pratiques et volontés. des ruptures. une téléologie intentionnelle de la vie ? La « volonté de vivre » ne résout pas les problèmes et difficultés du « vivre ».cairn. d’être marxiste sans Marx ? À l’objection de l’étatisme. dans l’histoire que nous racontons.F. Le projet d’une « démocratie absolue ».. S’il y a des discontinuités.

info .102.U. leur communisme se _ 49 _ Document téléchargé depuis www. le fruit de rencontres et d’affrontements. alors que le commun est déterminé. ils furent impliqués dans ces mouvements de pensée qui s’ouvraient continuellement à la pratique. ni comme une origine : elle est ellemême un produit de la diversité.. c’est ce que chaque singularité peut construire. Pourquoi ? Parce que. Deleuze et Guattari se déclarèrent cependant communistes. Dispositifs militants et histoire Peut-on être communiste sans être marxiste ? À la différence du « maoïsme » français. il oppose la détermination concrète des « notions communes ». Et le construit. L’universel peut se dire de chacun des individus et de tous.19/01/2012 06h03. Assurément. Sans ontologie historique. mais ils le furent d’une manière extrêmement efficace. Le commun recompose l’ensemble des singularités. © P. © P. Cette différence entre commun et universel est ici absolument centrale : Spinoza l’a définie quand.F. le commun. furent communistes sans être marxistes. avant tout de la solitude. au point que l’on a pu parler d’un Deleuze auteur. in punctuo mortis..19/01/2012 06h03. il est plus vaste et temporellement plus dynamique. Et vice versa. il n’y a pas de communisme.152. mais seulement une relation de singularités. Mais le concept d’individu auto-subsistant est contradictoire. On soulignera ici que le commun ne se présente pas comme l’universel. à la vacuité générique de l’universel et à l’inconsistance de l’individu. des connivences/contrastes entre les singularités. Deleuze et Guattari construisent le commun au travers des agencements collectifs et d’un matérialisme méthodologique qui les rapprochent du marxisme. L’universel.152.cairn.duke_university .3. par contraste. Mais tout cela présuppose l’ontologie. dans la solitude . L’universalité considère le commun comme un abstrait et l’immobilise dans le cours historique : le commun arrache l’universel à l’immobilité et à la répétition. par exemple. Il peut le contenir et l’exprimer. et de tout idéal organique du socialisme et/ou étatiste du communisme quel qu’il soit.242 . L’universel est dit du multiple. dans la relation commune.info . mais les tient à distance du socialisme classique.102.duke_university . d’un livre intitulé « Grandeur de Marx ». à la militance communiste. Deleuze et Guattari. Il n’y a pas d’individualités. construit à travers le multiple et par là spécifié. Voici donc où le communisme a besoin de Marx : pour s’implanter dans le commun. tout au contraire.U. qui n’a jamais fréquenté Marx (mais on reviendra sur ce point).3. sans être marxiste. construire ontologiquement à partir du fait que chacune est multiple mais concrètement déterminée dans la multiplicité. dans sa concrétude.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. En second lieu. leur matérialisme fut ontologique. il ne s’y réduit pas. c’est ce que chaque sujet peut penser dans l’isolement.cairn.F. En particulier. dans l’ontologie.242 . présentation . cette accumulation d’être n’est à prendre ni comme une identité.

communisme ? Document téléchargé depuis www. des commons. et surtout à celui qui relève de la déviation « maoïste ». comme on pouvait le voir chez Deleuze-Guattari. on a assisté à la diffusion d’une sorte de « haine de l’histoire ». De même en va-t-il pour le socialisme utopique : on doit reconnaître que. dans la perspective tant de l’idéalisme classique que du positivisme. mais détournée vers des figures politiques ou éthiques qui en niaient la dimension ontologique) peut. Il s’agit alors de comprendre si et jusqu’à quel point de cet ensemble de positionnements divers émergent parfois des positions qui (au nom de l’universalité du projet politique proposé) s’opposent à la praxis ontologique – en niant. en fait. mais parfois aussi l’histoire peut s’inscrire à l’intérieur de la méthodologie matérialiste.102. tacitement mais efficacement – quand l’ontologie constitue des dispositifs particulièrement forts. mais souvent.. en évacuant l’histoire. ou bien en déva- Document téléchargé depuis www. En réalité. ce qui était arrivé en France à l’époque de la fondation de l’école des Annales de Marc Bloch et de Lucien Febvre : à cette occasion.info . on répétait. Que l’on pense seulement – pour rester à l’expérience française – à la contribution formidable d’Henri Lefebvre.F.3. Est-il possible d’être communiste sans Marx ? . © P. Paradoxalement. on confronte notre problème (communisme/marxisme.242 . cette histoire positive si souvent utile à la production et à l’intelligence de la dynamique de la subjectivité (chez Foucault.152. il est souvent révélé par des dispositifs militants. l’historicité de catégories comme celle d’« accumulation originelle » et en proposant par conséquent l’hypothèse d’un communisme comme pure restauration. ce dispositif est finalement réintégré dans l’ontologie critique) : il s’agit certes parfois d’une historiographie positiviste.U.cairn. par exemple. on évacuait non seulement le marxisme mais aussi la politique. Il leur manquait l’histoire. Dans l’expérience française du « maoïsme ».duke_university .info .U.102. être parfois assumée. _ 50 _ développa sur les mille plateaux de la pratique transformatrice. © P. était certes décalquée de la philosophie. il ne faut pas oublier que le marxisme ne vit pas seulement de science : il se développe dans des expériences « en situation ». le marxisme s’était trouvé introduit dans la discussion philosophique à travers l’historiographie. sans ces chichis chronologiques et cette insistance excessive sur les événements typiques de tout Historismus. De la sorte. Et l’historiographie devint politique. dans telle ou telle de ses expériences (en dehors des variantes maoïstes).F. Il en va tout autrement quand. T. histoire/ontologie) aux nombreuses variantes du socialisme utopique. il a proposé des connexions matérialistes entre ontologie et histoire – pas toujours. en revanche.19/01/2012 06h03. J’insiste sur la complémentarité entre matérialisme et ontologie parce que l’histoire (qui.242 . Negri. en sens inverse.3. immédiate.cairn.19/01/2012 06h03.152. qui – et c’était là sa terrible déficience – révélait un malaise extrême dès lors qu’il s’agissait de définir des objectifs politiques.. par exemple.duke_university .

demeuraient en réalité les mêmes présupposés intellectualistes de « l’homme de _ 51 _ Document téléchargé depuis www.cairn. Par exemple. alors même qu’en réalité.. pour Rancière. sans cette participation (cette inhérence qui peut être radicalement contradictoire). Le mouvement d’émancipation. Une brève précision.duke_university . rêve individuel et laisse les choses en l’état. la « politique » perdent ainsi tout caractère d’antagonisme.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. dans sa recherche.F.3. Quand. au point où l’on se demande (depuis 1968) s’il y a jamais eu en France un communisme lié au marxisme. © P. l’action émancipatrice se détache ici de toute détermination historique et proclame son indépendance par rapport à la temporalité concrète : la politique.F. Quand Rancière. présentation .info . des institutions.. dans la critique de l’humanisme marxiste (qui ne s’ouvrait chez Althusser qu’après 1968 – donc avec un certain retard ! – à la critique du stalinisme). Nous pensons essentiellement aux positions de Badiou. : il s’agit évidemment d’une réédition ambiguë de l’idéalisme dans sa figure transcendantale.242 .102. luant des métamorphoses productives qui configurent de façon variable la « composition technique » de la force de travail (qui est la véritable production matérialiste de subjectivité en relation avec les rapports de production et les forces productives) pour reconduire de façon radicale l’origine de la protestation communiste à la nature humaine (toujours égale. l’une et l’autre participant désormais à une histoire lointaine et ésotérique.U. par contre.cairn. on a vu récemment s’accentuer les dispositifs qui nient toute relation ontologique entre matérialisme historique et communisme.152. Il y en a certainement eu (et il en reste) dans les deux variantes du stalinisme et du trotskisme.info . la perspective de l’émancipation du travail se développe en termes d’authenticité de la conscience. non pas dans l’abstrait mais sur le terrain concret des luttes. Nous entrons ainsi. sub formae arithmeticae). En réalité. de la société. au cœur des choses.152.3. les déterminations de l’exploitation deviennent invisibles et (parallèlement) l’accumulation du pouvoir ennemi. on en vient à la philosophie de 1968. chez Jacques Rancière. © P.242 . il devient utopie. qui jouissent d’une certaine popularité. in medias res. etc.19/01/2012 06h03. on ne peut plus rien dire du sujet politique. dans la proximité immédiate de 1968. Quand le discours de l’émancipation ne repose pas sur l’ontologie. En outre.U. non quantitate signata) cesse de faire problème. est une action paradoxale qui détache le sujet de l’histoire.102.19/01/2012 06h03. de la « police » (toujours présente sous une figure indéterminée. développait (après avoir participé à lecture en commun du Capital) une critique acérée des positions d’Althusser et montrait comment.duke_university . assumant par conséquent la subjectivité en termes individuels et coupant ainsi – avant même de commencer – toute possibilité de désigner comme commune la production de subjectivité. le refus du marxisme est radical.

sans Robespierre. la Révolution culturelle chinoise. au-delà de l’histoire. L’événement (la crucifixion du Christ et sa résurrection. Et le raisonnement communiste est réduit à un coup de folie ou à un business de l’esprit. toute lutte immédiate. _ 52 _ parti » et l’abstraction structuraliste du « procès sans sujet ». le sujet restera indéfinissable. G. le retour à une vieille conception de la philosophie supérieure ? » se demandaient Deleuze-etGuattari1. Ici. l’ontologie se trouve complètement balayée. en réalité.3. du point de vue de Rancière. Pour lui.242 . Il est donc difficile de comprendre où se tiennent.. comment pourra-t-on jamais distinguer l’événement d’un objet de foi ? Badiou. en l’absence d’une logique interne de la production de l’événement. © P. tout mouvement de masse constitue une performance petitebourgeoise.19/01/2012 06h03.152. Éditions de Minuit. soulever la même critique concernant Badiou ? Pour ce dernier aussi. 1991. Seul un « événement » peut nous sauver : un événement qui reste en dehors de toute existence subjective capable de le déterminer et de toute pragmatique stratégique qui en représenterait le dispositif. en réalité.102. Pour tout dire.. à moins que la théorie ne le produise. qu’on ne l’ajuste à la vérité et que l’on ne le hisse à la hauteur de l’événement – au-delà de la pratique politique. etc.102. Guattari.3. les conditions ontologiques d’un sujet et de la rupture révolutionnaire. par exemple. pour Badiou. en répétant Deleuze-Guattari. Paris. F.F.F.U. Document téléchargé depuis www. il constitue donc un présupposé et non un produit de l’histoire. la Révolution française. sans Mao. se limite en cela à répéter l’affirmation mystique que la tradition attribue à Tertullian : « Credo quia absurdum » – je crois parce que c’est absurde. « l’événement lui-même 1. © P.cairn. Mais ne devrait-on pas aujourd’hui. se trouve toujours défini a posteriori. Est-il possible d’être communiste sans Marx ? . Mais. de classe ou du « travail social » est quelque chose qui ne touchera jamais à la substance du pouvoir – tout élargissement de la capacité collective de production des sujets prolétaires ne sera jamais rien d’autre qu’un élargissement de leur assujettissement à la logique d’un système – et l’objet donc n’adviendra jamais. Par conséquent. c’est l’indépendance de la raison qui constitue à elle seule la garantie de vérité.152. pour Badiou. Insister. à moins qu’on ne le discipline. sur le « pouvoir constituant » serait pour lui rêver la transformation d’un imaginaire « droit naturel » en une puissance politique révolutionnaire.communisme ? Document téléchargé depuis www. « N’est-ce pas.info .duke_university . du travail matériel ou cognitif.duke_university . Deleuze. Negri. p.U. Mais tout cela est encore peu au regard de ce qui nous attend si nous suivons la pensée de Badiou : tout contexte de lutte spécifiquement déterminé lui semble (à supposer même que la théorie et l’expérience militante lui attribuent une puissance de subversion) une pure hallucination onirique.). en réalité. T. il avait amplement raison.242 . paradoxalement.19/01/2012 06h03.cairn.info . Qu’est-ce que la philosophie ?. l’événement révolutionnaire existe sans Jésus. la cohérence d’une autonomie idéologique – et c’est seulement sous ses conditions que se détermine la définition du communisme. sous l’apparence du multiple. 144.

qui considèrent dans une perspective matérialiste les articulations du Welfare. dedans/contre. pp. tout cela n’a qu’une seule signification : la négation de la lutte de classe. immédiatement antagoniste. En second lieu. quelle que soit la façon dont une telle tentative se développe. 143-144. le projet du communisme ne peut se donner que de façon privative et à l’intérieur de formes consistant à se soustraire au pouvoir.cairn. sans qu’on puisse décider de l’appartenance de l’événement à la situation dans laquelle se trouve son site (l’indécidable). il n’y a plus rien à faire. Mais tirer de ces objectifs critiques parfaitement justifiés la conclusion que toute tentative politique. une puissance de ‘faire’ l’événement »2. Peut-être en revanche y a-t-il une intervention comme un jet de dé sur le site qui qualifie l’événement et le fait entrer dans la situation. on voulait éviter d’établir quelque relation que ce soit entre les dynamiques des mouvements subversifs et les contenus et institutions du développement capitaliste. à des luttes. moins comme une singularité que comme un point aléatoire séparé qui s’ajoute ou se soustrait au site.F. Ibid.F. Jongler avec tout cela.3.. mieux.102.152. et la communauté nouvelle ne pourra être que le produit des sans communauté (comme le soutient aussi Rancière). défait. des luttes .102.19/01/2012 06h03. Il s’agissait. donc.info . (selon Badiou) apparaît (ou disparaît). serait étrangère à une perspective de libération . que l’on ne pourrait se donner aucun projet constituant. ne représenterait rien d’autre qu’une résurgence vitaliste – eh bien.3. © P.info . que toute référence aux luttes à l’intérieur du tissu biopolitique. Ou.. il reste 2.cairn. que toute tentative pour rendre compte des formes actuelles de domination. présentation ..242 .152. d’écarter toute référence à l’histoire d’un « socialisme réel ». mais encore et toujours gros de prémisses dogmatiques et d’une prédisposition organique à la trahison. en tout premier lieu. c’est la pureté janséniste qu’il manifeste . enfin. avait certes produit la corruption du désir révolutionnaire et l’illusion des volontés en lutte. Et encore : selon « l’extrémisme » badiousien.duke_university . en réalité..DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. et.19/01/2012 06h03. _ 53 _ Document téléchargé depuis www.242 .U. dans la transcendance du vide ou LA vérité comme vide. tactique ou stratégique de reconstruction d’une pratique communiste. mais quand les formes d’intelligence collective sont à ce point dépréciées – toute forme d’intelligence produite dans l’histoire concrète des hommes se trouvant reconduite à la logique du système de production capitaliste – alors. certes. On comprend maintenant facilement quelques-uns des présupposés de ces positions théoriques (qui partent pourtant d’une autocritique assumée et partagée de pratiques révolutionnaires du passé). avec toute la peine qui s’y attache. © P. Ce qui choque.U. comme la tradition syndicale le proposait. dans ce projet.duke_university . ni aucune prise transformatrice dans la dimension matérielle. serait finalement subordonnée et absorbée par le commandement capitaliste .

cette immanence qui se concentre sur l’action et sur l’acte de production de l’être – est en tout cas plus communiste que toute autre utopie entretenant un rapport schizoïde avec l’histoire et des incertitudes formelles avec l’ontologie. elle aussi. dans lequel la richesse générale existe objectivement.U. c’est le travail. Negri.duke_university .152. de l’activité sociale tout entière.242 .F.3. il faut travailler à l’expression de la puissance de rébellion des travailleurs – et cela de toutes parts.19/01/2012 06h03. et de la production de subjectivité dans le cadre de la subsomption de la société dans le capital et de l’immanence de la résistance à l’exploitation sur un horizon mondial. la misère absolue comme objet.cairn.duke_university .communisme ? T. n (traduit de l’italien par Jacques Bidet) Document téléchargé depuis www.3. il ne suffit plus d’étudier les lois du capital.. et de l’autre. mieux. non comme objet.102.info .19/01/2012 06h03. se réaliser en suivant les indications de Marx – en l’enrichissant avec celles qui dérivent des courants « alternatifs » vécus dans la modernité. Mais cette transformation créative du matérialisme historique peut. comme réalité. le communisme est à relire et à renouveler profondément et radicalement. Ce n’est qu’en résolvant ce problème que nous pourrons parler de communisme – s’il le faut (et c’est presque toujours le cas) en se salissant les mains. Face au capital. de Machiavel à Spinoza.info . © P. l’objet de l’enquête.F.cairn. Certes. à réaffirmer l’observation déjà faite : la pragmatique matérialiste (celle que nous ont enseignée Machiavel et Nietzsche.. mais comme surgissement vivant de la valeur. le travail est la richesse générale comme sa possibilité : il se confirme comme tel dans l’activité. Toujours en suivant Marx : ce qui nous intéresse. _ 54 _ Nous ne croyons donc pas possible de parler du communisme sans Marx. ce travail qui ne renvoie qu’à sa propre puissance. Tout le reste est bavardage intellectualiste. de Nietzsche à Deleuze-Foucault. Mais comment faire pour prendre le travail de cette façon. Il n’est donc nullement contradictoire d’affirmer que « le travail est. c’est-à-dire non pas comme objet sociologique.U. mais comme activité .102.242 . non comme la valeur même. la possibilité générale de la richesse comme sujet et comme activité ». il s’agit aujourd’hui d’étudier les lois du travail ouvrier. mais comme sujet politique ? Tel est le problème. d’un côté. Spinoza et Deleuze) – ce mouvement qui vaut exclusivement pour lui-même. © P.152. Est-il possible d’être communiste sans Marx ? Document téléchargé depuis www. Si Marx étudiait les lois du mouvement de la société capitaliste. . Aujourd’hui.

cairn. le communisme dit « réel » a combiné l’arasement des conditions avec l’emprise de l’autorité censée être collective. néanmoins effective – combinée avec un dirigisme brutal : les deux facteurs permettaient que s’exceptent de cette condition à la fois les dirigeants et un appareil militaire et technique.U.102. le village. la tribu.19/01/2012 06h04.duke_university . 1 .102. englobant – le clan. Ou les deux. on n’en parle pas. On le craint un peu. l’association… – et le commun banal. © P. la famille. une grande partie de l’Europe a vu l’addition des deux : à la fois la Collectivité contraignante et la médiocrité niveleuse. celle-ci pour un temps réduite à la population de l’empire socialiste soviétique. la foule. Pourtant. © P. Rien n’est plus commun que le commun.duke_university . le groupe.152.info . soit parce qu’il est commun-communautaire. Il en résultait une société duale dont on pourrait dire que la raison d’être – par-delà l’accaparement du pouvoir et de la richesse qui sont d’une façon ou d’une autre de toutes les sociétés – était de superposer une hypertrophie de l’État à une condition humaine décidément bornée à son entretien mécanique – presque à la reproduction de l’espèce. les anthropologies – ne cessaient d’osciller entre le Commun dominant. Dans l’idée de communisme. Cette lapalissade ouvre en fait un vertige : le commun est tellement commun qu’on ne le voit pas. le peuple.cairn.3. ou bien c’est l’humilité de la condition ordinaire. Mais tout se passe comme si les cultures – les politiques. la classe.. c’est notre lot commun que d’être en commun. Une forme d’égalité – forme restreinte. la lignée. bien entendu. les gens.242 .F.U. Il risque d’abaisser ou d’étouffer.F.242 . soit parce qu’il est commun-vulgaire.152.info . le commun est commun . le profanum vulgus (non sacré…) ou le vulgum pecus (le troupeau…). grise.. tout le monde (l’inénarrable « Monsieur Tout-le-monde »). l’ordre.présentation DOSSIER interventions entretien livres Le commun le moins commun Par Jean-Luc Nancy Document téléchargé depuis www. Ce communisme « réel » qui a tant déréalisé les rapports des personnes entre elles et avec le monde (sans empêcher que vivent sourdement Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? _ 55 _ Document téléchargé depuis www. la communauté. Ou bien c’est le tout englobant la partie. De fait.19/01/2012 06h04. les morales.3.

l’homme révolté) n’a pas par hasard ainsi réuni ces deux grands caractères du commun : le Tout et le Bas. du « rapport »..19/01/2012 06h04..102. Elle a en elle les moyens d’en réguler les effets : ces moyens sont l’affirmation primordiale d’une appartenance et d’une provenance communes.F.152.19/01/2012 06h04. Nancy. la protestation. Mais ce que nous appelons « commun » se présente à nous d’emblée brisé en deux : d’un côté. La « commune » – j’éviterai de dire ici la « communauté » qu’on réfère trop vite à une communion spirituelle ou naturelle –. la réduction au sort commun. nous n’en savons rien et nous ne pouvons pas savoir grand-chose de ce qu’ont vécu ou vivent les individus des communes – bien qu’il semble impossible de nier qu’ils soient aussi des individus. ne laissait pas chacun dans l’égarement. la possibilité de la commune. Disons pour faire court que la commune en ce sens implique le totem. Nous ne pouvons pas en parler. les tard-venus de la civilisation qui désormais est en train de modeler l’humanité. intérêts.102. sa reconnaissance de soi. nous.242 . c’est ce qui ne présuppose pas l’extériorité des individus. son sentiment d’existence et de protection).cairn. elle les intègre a priori. et à son analyse des diverses formes communes antérieures au monde moderne. assumait en quelque façon le sort commun.F. C’est une représentation.3.152. La « société ». bien sûr. © P.info . mais pas seulement à lui : les modes de l’existence commune sont bien ce qui caractérise. son totem (entendez par là son mythe.3.U. effaré devant l’existence isolée. Nous nous représentons que la commune. Il a réuni ce qui restait du commun perdu.communisme ? Document téléchargé depuis www. Il y avait eu des communes. en tout cas des êtres singuliers dont la singularité n’est pas entièrement dissoute au sein de l’obédience du totem.U. difficile. ni de ses fonctions oppressives ou coercitives. de toutes sortes.cairn. Il faut se référer à Marx. © P. J-L. _ mais intensément le refus. 56 _ 2 Il n’est pas question de discuter ni de la nature fantasmatique du totem.duke_university . c’est-à-dire la combinaison. Le commun le moins commun .242 . quelle qu’elle ait été. sur des modes certes très divers.duke_university . forces). la composition à partir d’éléments distincts (individus. des intérêts et des forces : elle ne les nie pas. pour notre part. toutes les civilisations qui précèdent celle où le social a remplacé le commun.info . conflictuelle et privée de sens. nous ne savons que nous associer : nous faisons du « lien ». de l’autre. Mais c’est notre représentation parce que. nous en sommes beaucoup trop loin. Document téléchargé depuis www. c’est l’association. Ce que je signale sous le mot « totem » – la commune totémique – n’est que cela à quoi nous n’avons point de part.

cairn.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Ce qui le relâche est le non-lien ou le lien en forme d’engrenage du rapport qui repose sur l’équivalence générale et dont le logos commun est l’argent.info . du « bien commun ».3.19/01/2012 06h04.duke_university . la communication des logikoi ne suffit pas à faire autre chose que de la société – et encore. © P. joue un rôle si important que des « communautaristes » ont pu se réclamer de lui. Ou encore. du « contrat social ». 3 Voilà comment.F. mais le Logos de l’architecture que tous habiteraient. d’une part. mais que. Nous savons aujourd’hui qu’il n’est pas de substitut. De là. Mais « tous et chacun » est la formule qui recèle le problème qu’elle dit régler. non le logos de la communication. de la koinônia. toutes notions ou entités qui présupposent rencontre. C’est ce qui le sépare très profondément de Platon. comme on dit aujourd’hui.U.U.duke_university .3. de la communication – par le logos – entre les chacuns. de la « chose publique ».F. lorsqu’on part de chacun. un symbolique qui ne serait que symbole du symbolique. dans la communi- _ 57 _ Document téléchargé depuis www. du totem.242 .152. lorsque le fameux « lien » social ne se relâche pas trop. d’autre part. Aristote dit que l’homme est le « vivant politique » parce qu’il discute du juste et de l’injuste : la position initiale est celle de chaque vivant ainsi conduit à discuter. © P.. Mais je ne veux pas étudier Aristote : je signale seulement que déjà chez lui le commun procède du chacun. d’ailleurs. aussi doué de logos qu’il se veuille.152. de la « cité ». d’autre part. on n’arrive à tous que sur un mode toujours plus ou moins disjoint. en effet.info . à échanger pour mesurer au mieux ce que peut être le « vivre bien » de tous et de chacun. sinon redoutable. le commun ne nous apparaît que selon la brisure entre le Tout et le Bas et comment.19/01/2012 06h04.. L’équivalence est celle de ce que Marx nomme la marchandise.102. convention. L’humanité traitée selon les « ressources humaines ». presque littéralement à partir de rien – un commun qui préexistât aux vivants logikoi et qui leur fût donc. voire son allégorie : l’échange de la monnaie valant pour l’échange en tant que partage.242 . présentation . mais qui a toujours été le fond de la nature de l’argent. n’est nulle part – sinon dans la circulation.cairn. Le Tout. que chez Aristote un concept du commun. Car. l’idée communiste n’a pas encore pu se donner une forme véritablement distincte. réunion. lequel en revanche tentait de recréer – oui. discussion et participation.102. En somme. Platon inventait un substitut du totem. mais elle est aussi celle des sujets d’une communication générale qui tendanciellement peut rejoindre l’échange des valeurs marchandes : le symbolique réduit à la signalisation « virtuelle ».

à quoi rien ne suffit jamais. ni collectif. Parce qu’il devenait rien. ni communication. Il était un appel. c’est-à-dire l’existence des gens.U. confort. On sait même que l’argent ne rend pas heureux.info .F. ni l’enchantement ou le ravissement. c’est une catégorie que les communes sans doute ne possèdent pas. aucun étant. où vient s’engourdir le désir. qui sait ? à désespérer comme eux…) Mais cela même dénonce encore le piège : « heureux ». Cela s’est nommé « communisme ». quitte à souffrir et à mourir comme les autres (voire. Document téléchargé depuis www. Cela n’empêche pas les riches de toujours s’enrichir. Le commun le moins commun .F.info . J-L. Aussi a-t-on vu le face-à-face de l’équivalence marchande.242 . une poussée. ni social. Nancy. _ 58 _ cation collective qui tend à ne communiquer que le monnayable – et le reste. c’est à la fois un terrible accident de l’histoire et c’est aussi sans doute la leçon de ceci : que le communisme ne pouvait ni ne devait être mis en forme d’institution.. ni échange.152. une suffisance certes limitée. ni l’exaltation ou l’enthousiasme. C’est une catégorie plus ou moins marchande. © P. réduit à la vulgarité et à la sujétion.242 . ne peut apparaître que comme trivialité commune. mais qui nous donnerait à tous ensemble la possibilité d’être ensemble puisque nous le sommes. l’idée de ce qui ne serait ni Tout. Il n’a été politique. économie et philosophie que sur le fond d’une méprise entière. L’idée communiste a été. n’est donné sans lui. rabattues sur la finalité immanente d’une machine de domination pure (et cela en version soviétique ou en version national-socialiste). Ce n’est peut-être même pas le plaisir – ce plaisir du moins dont le désir fait le vif. parce qu’il devenait de plus en plus méconnaissable. Ce n’est en tout cas ni la joie. © P.102. Que cela ait été emporté dans une entreprise où la modernisation tant politique que technique et économique s’est comprise comme une espèce d’arasement de toutes les fins de l’existence commune et non commune.102. Mais « lui » n’est rien pour nous : ni totem.duke_university .cairn. le commun a réclamé son dû. dès lors que la condition humaine n’est que ce qu’elle est.19/01/2012 06h04.cairn.152. Puisque le commun non seulement nous est donné mais est lui-même dans le don de l’existence et que rien. un élan. de gouvernement. Pas même devait-il donner lieu à une philosophie. de doctrine.U. il n’était pas la mise à disposition d’une construction quelle qu’elle soit.duke_university .3.. et de l’équivalence de suffisance. Un bien-être congru peut jouer le rôle de bonheur acceptable. dépourvu de totem et de dignité. ni équivalent – ni suffisant. ni collectif. car il y a bien quelque chose du bonheur qui peut s’acheter. depuis qu’elle a surgi – et elle a surgi lorsque le commun a commencé à se sentir et à se savoir brisé. Le communisme réel n’était pas sans procurer un certain bonheur – un certain agrément. ou bien non avenu –. mais réglée malgré tout sur une idée de « suffisance » justement. chichement mesurée. ni la passion ou la béatitude. ni Bas.19/01/2012 06h04.3.communisme ? Document téléchargé depuis www.

N’est-ce pas les individus qui sont le plus communément communs ? La question est à entendre dans le meilleur comme dans le pire sens de « commun ». mais ce qui fait. de santé – assez. Trop peu. entre le collectif comme prétendu totem de la domination et l’égalité comme égalisation sous une norme.F. Elle a porté l’ensemble ou l’avec comme une condition à la fois ontologique et praxique encore inouïe dans un monde qui se percevait obscurément comme la perte de toute commune. Le commun comme totalité médiocre.info . son exception.présentation DOSSIER interventions entretien livres Les institutions qui se sont réclamées de son idée n’ont réussi qu’à exacerber la distorsion du commun entre le tout et le bas.3. à chacune et chacun.242 . n _ 59 _ Document téléchargé depuis www.U.cairn.cairn.19/01/2012 06h04. Il se peut que toutes les communes disparues aient été des Touts oppressifs. 4 . d’individualisation. la démocratisation et la socialisation des sociétés industrielles dans lesquelles – pour la déconvenue de Marx – la révolution communiste n’avait pas lieu développait ce qu’on nommait encore récemment les classes moyennes et qui tendanciellement devient l’homogène d’une société dont le grand nombre s’occupe à ne pas trop considérer ni la misère qu’elle creuse en elle ni la confiscation de richesse qui y correspond. de savoir.152.242 . Il se peut que rien de commun n’ait lieu sans que la banalité menace. de pouvoir.102. Il se peut que le commun ne puisse jamais recevoir de figure identifiable. désir. à tous et toutes. la vérité de l’être ensemble. de socialisation. par exemple. et sans savoir au juste comment nous partageons un peu de cette idée.duke_university . com) qui définit notre existence – langage. ignobles ou sublimes – aura été portée par cet avec (ce cum. Mais de l’être ensemble. assez. La valeur la plus communément admise du commun. Aucune totalité. Sinon pourtant celle-ci : nous avons appris que l’idée communiste avait porté cela même. trop – d’argent.. Entre-temps. sa surprise. © P. suffisamment… mais on ne sait même pas à quelle mesure on se réfère. que je peux ici vous écrire.duke_university . © P.info . juste assez.19/01/2012 06h04. monde – avant et après tout détachement d’aucun « individu ». Nous. contre toutes les formes de domination.F. aucune médiocrité. de droit.3.102.152. Document téléchargé depuis www. Il n’en reste pas moins que l’idée communiste – et tous les rôles qu’elle a pu jouer. pas de nouvelles.. sinon à la mesure moyenne qui passe entre la misère et l’opulence.U. L’idée communiste – qu’elle puisse ou qu’elle doive garder encore ce nom – désigne le moins commun du commun.

242 .102. Postone) qui les précèdent dans R.). On se trouve ainsi introduit à un Marx hégélien. imbu d’une vision technocratique du travail. PUF. Paris. l’ensemble des catégories kantiennes. le logo.U. Dans l’acte d’échange. Žižek. Moati (dir. ainsi que les développements (consacrés à une discusion de M. la structure de l’espace transcendantal kantien n’est autre que celle de l’univers de la marchandise. s’oppose un Marx « post-marxiste ». _ 60 _ On trouvera une version plus développée des premières sections de ce texte. Sohn-Rethel visait ainsi à associer l’épistémologie kantienne à la critique de l’économie politique. la substance. ils font abstraction de leur valeur d’usage particulière – seule importe leur valeur..19/01/2012 06h04.152. Marx qualifiait cette abstraction de « réelle » dans la mesure où elle émane de la réalité sociale de l’échange et ne découle pas d’un effort conscient : il importe peu qu’un individu en ait conscience ou non. Face à quoi le profit. l’accident.3. dans la mesure Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? Document téléchargé depuis www.F. sont en effet présentes de façon implicite. est le prix de « rien ». Autour de Slavoj Zizek.3.19/01/2012 06h04.info . fondé à l’extrême sur la marque.F. À un Marx encore « marxiste ».duke_university . etc. l’exception nécessaire qui viole les lois idéales du marché. La lutte des classes la traverse comme son point de subjectivation. celui des Grundrisse et du Capital. le mouvement. Lorsque les individus échangent des marchandises. Pour Sohn-Rethel. Par Slavoj Žižek . qui appréhende le travail comme vie sociale réelle. pur signifiant. le temps. la qualité. Cette forme marchande est l’universel concret qui pénètre toute la société.152.U. 2009.102. © P. La force de travail constitue le symptôme. Critique transcendantale et critique de l’économie politique Sohn-Rethel a établi un parallèle direct entre la critique transcendantale de Kant et la critique de l’économie politique par Marx. © P.cairn. c’est ce type d’abstraction qui fournit la véritable base de la pensée abstraite et formelle.info .cairn. telles que l’espace.communisme ? S.. mais en inversant la démarche critique : selon lui. que réactive la lecture proposée par Sohn-Rethel. Il y a donc identité formelle entre l’épistémologie bourgeoise et la forme sociale de l’échange.242 ..duke_university . Pour un retour à la critique de l’économie politique Pour un retour à la critique de l’économie politique Document téléchargé depuis www.

en tant qu’il est totalement séparé du travail manuel sous toutes ses formes. 66-67. en tant qu’objet-monde physique indépendant de l’homme.. qui réduisent les phénomènes naturels à des faits positifs dépourvus de signification. Ainsi.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Sohn-Rethel. si l’abstraction réelle non empirique revêt un caractère d’évidence à travers l’échange de marchandises.. ne peut apparaître que dans une société où la forme marchandise prédomine – c’est pourquoi l’émergence de sciences naturelles « objectives ». de toutes les interactions matérielles entre l’homme et la nature.] Cette forme de synthèse sociale n’arriva à maturité qu’aux septième et huitième siècles avant J. L’échange de marchandises. New Jersey. se caractérise par l’emploi d’abstractions formelles non empiriques. [.info . © P.242 .F. la séparation entre échange et usage est le fondement historique de la pensée abstraite.duke_university . toute analyse du travail intellectuel et de cette séparation repose sur notre capacité à démontrer l’origine de ces abstractions formelles non empiriques sous-jacentes. Sohn-Rethel élargit la portée de la médiation socio-historique à la nature elle-même : le fétichisme de la marchandise ne conditionne pas seulement la capacité à s’abstraire de la réalité particulière. dans la mesure où celle-ci revêt un caractère formel non empirique et ne provient pas de la pensée. lesquelles ne sont représentables qu’au moyen de concepts ‘purs’ et non empiriques. En effet. présentation .19/01/2012 06h04. est la condition de possibilité de toutes ses formes de pensée – car si l’usage renvoie à une expérience privée..102. en tant que source de la synthèse sociale.cairn.102. Atlantic Highlands. A. 1977. par opposition à nos valeurs subjectives. pp.] Or cette origine n’est autre que l’abstraction réelle de l’échange de marchandises. _ 61 _ Document téléchargé depuis www. a pour origine la production marchande ayant atteint le stade avancé de l’économie monétaire. © P. est strictement corrélative de l’essor de l’échange marchand : « L’affirmation selon laquelle l’idée de nature.3.info .-C.19/01/2012 06h04..cairn..U. en Grèce. Ainsi. peut sem1.152. C’est la seule manière de rendre compte de la nature du travail intellectuel et de la science sans verser dans l’idéalisme. Les premières manifestations historiques de cette forme particulière de séparation entre l’esprit et la main se rencontrent dans la philosophie grecque.U.242 .. Nous avons donc là l’origine historique de la pensée conceptuelle telle qu’elle a atteint son plein développement.. en tant que domaine de la factualité neutre. [. Humanities Press. où l’introduction de la monnaie en – 680 eut une importance fondamentale. L’idée même de nature en tant que « réalité objective » dépourvue de toute signification. c’est seulement parce que cet échange donne lieu à une synthèse sociale strictement séparée. Intellectual and Manual Labour : a critique of epistemology.152.3. séparant le ‘pur esprit’ de toutes les facultés physiques de l’homme »1. d’un point de vue spatio-temporel.F. où elles font toutes deux intervenir une abstraction : dans l’Antiquité grecque comme dans les sociétés modernes. l’échange est une activité abstraite et sociale : « Le travail intellectuel.duke_university .

communisme ?

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h04. © P.U.F.

_
62

_

bler déroutante. Il s’agit pourtant d’une description fidèle de la manière
dont cette conception de la nature s’est forgée dans l’histoire ; elle est
apparue lorsque les relations sociales ont endossé le caractère impersonnel
et réifié de l’échange marchand »2.
C’est aussi la thèse défendue par Lukács dans Histoire et conscience
de classe, où il démontre avec emphase que « la nature est une catégorie
sociale » : ce qui nous apparaît comme « naturel » est toujours médié/
surdéterminé par une totalité sociale douée d’une historicité propre3.
Contrairement à Karatani, Lukács et Sohn-Rethel soutiennent donc
que le passage de l’idéologie bourgeoise, caractérisée par le formalisme/
dualisme, à la pensée révolutionnaire-dialectique de la totalité correspond, sur le plan philosophique, au passage de Kant à Hegel. Si l’on s’en
tient à cette seconde position, la dialectique hégélienne serait la forme
mystifiée du procès révolutionnaire d’émancipation : il faut conserver la
même matrice et se contenter, comme le dit explicitement Lukács, de
changer de sujet-objet historique en mettant le prolétariat à la place de
l’Esprit absolu. Le (justement) célèbre passage des Grundrisse consacré
aux « formes de production économique précapitalistes » peut également
se lire depuis la même perspective, comme une tentative de saisir la logique intrinsèque du procès historique en suivant la démarche hégélienne
– la spécificité du mode de production capitaliste réside ainsi dans le fait
que le travail est « privé de sa symbiose originelle avec ses conditions
objectives ; c’est pourquoi, d’un côté, il apparaît comme simple travail,
tandis que, de l’autre, son produit, en tant que travail objectivé, acquiert
par rapport à lui une existence entièrement autonome comme valeur »4.
Le travail apparaît donc comme « puissance de travail sans objectivité,
purement subjective, face aux conditions objectives de la production
en tant qu’elles sont sa non-propriété, propriété d’autrui, valeur pour soi,
capital »5. Cependant, « [cette] forme extrême de l’aliénation, forme sous
laquelle dans le rapport du capital au travail salarié le travail, l’activité
productive apparaît (comme opposée) à ses propres conditions et à
son propre produit, représente un point de passage nécessaire – et c’est
pourquoi cette forme contient en soi, encore sous une forme inversée, la
tête en bas, tous les présupposés bornés de la production, et créant même
et produisant les présupposés indispensables de la production, et donc
l’ensemble des conditions matérielles du développement total, universel
des forces productives de l’individu »6.
2. Ibid., pp. 72-73.
3. Voir G. Lukács, Histoire et conscience de classe, trad. K. Axelos, G. Bois, Paris, Minuit, 1960.
4. K. Marx, Manuscrits de 1857-58 (« Grundrisse »), tome II, trad. et dir. J.-P. Lefebvre, Paris, Éditions Sociales, 1980, p. 8 (traduction modifiée).
5. K. Marx, Manuscrits de 1857-58 (« Grundrisse »), tome I, trad. et dir. J.-P. Lefebvre, Paris, Éditions Sociales, 1980, p. 436.
6. K. Marx, Manuscrits de 1857-58 (« Grundrisse »), tome II, op. cit., p. 8.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h04. © P.U.F.

S. Žižek, Pour un retour à la critique de l’économie politique

DOSSIER

interventions

entretien

livres

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h04. © P.U.F.

L’histoire est donc le procès par lequel l’activité subjective se détache
progressivement de ses conditions objectives, c’est-à-dire de son immersion dans la totalité substantielle ; ce procès atteint son point culminant
dans le capitalisme moderne avec l’émergence du prolétariat, de la subjectivité a-substantielle de travailleurs totalement séparés de leurs conditions
objectives ; cette séparation, toutefois, constitue déjà en elle-même leur
libération, dans la mesure où elle permet l’apparition de la pure subjectivité, délivrée de tout lien substantiel, qui n’a plus qu’à s’approprier ses
conditions objectives. Par opposition à cette vision hégélienne, la troisième position consiste à considérer que la logique hégélienne n’est autre
que la logique du capital, qu’elle en est l’expression spéculative. Cette
interprétation a été développée de façon systématique en Allemagne,
dans les années soixante-dix, par la soi-disant École de la logique du
capital, puis plus tardivement, au Brésil et au Japon7. Certains passages
du Capital permettent d’étayer cette lecture. Par exemple, Marx décrit la
transformation de l’argent en capital en termes hégéliens, l’assimilant au
passage de la substance au sujet ; le capital est la substance se déployant et
se différenciant elle-même, substance-argent devenue sujet :
« Les formes autonomes, les formes monétaires que prend la valeur des
marchandises dans la circulation simple ne font que médiatiser l’échange
des marchandises, puis disparaissent dans le résultat final du mouvement.
Par contre, dans la circulation A-M-A, l’un et l’autre, la marchandise
et l’argent, ne fonctionnent que comme modes d’existence différents de
la valeur elle-même, l’argent comme son mode d’existence général, la
marchandise comme son mode d’existence particulier, son simple déguisement, pour ainsi dire. La valeur passe constamment d’une forme dans
l’autre, sans se perdre elle-même dans ce mouvement, et elle se transforme
ainsi en un sujet automate. Si l’on fixe les formes phénoménales particulières que prend tour à tour la valeur qui se valorise dans le circuit de son
existence, on obtient alors les explications suivantes : le capital est argent,
le capital est marchandise. Mais en fait la valeur devient ici le sujet d’un
procès dans lequel, à travers le changement constant des formes-argent et
marchandise, elle modifie sa grandeur elle-même, se détache en tant que
survaleur d’elle-même en tant que valeur initiale, se valorise elle-même.
Car le mouvement dans lequel elle s’ajoute de la survaleur est son propre
mouvement, sa valorisation, donc une autovalorisation. Elle a reçu cette
qualité occulte de poser de la valeur parce qu’elle est valeur. Elle fait des
petits vivants – ou, pour le moins, elle pond des œufs d’or. [...]
« En tant que sujet globalement dominant d’un tel procès, où tantôt elle
revêt et tantôt elle se défait des formes-monnaie et marchandise, tout en se
7. Voir, par exemple, H. Reichelt, Zur logischen Struktur des Kapitalbegriffs, Frankfort, Europaische Verlagsanstalt, 1970 et Hiroshi
Uchida, Marx’s Grundrisse and Hegel’s Logic, New York, Routledge, 1988.

_
63

_

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h04. © P.U.F.

présentation

communisme ?

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h04. © P.U.F.

_
64

_

conservant et s’étirant dans ce mouvement, la valeur a besoin avant tout d’une
forme autonome grâce à laquelle on constate son identité avec elle-même. Et
cette forme, elle ne la possède que dans l’argent. C’est donc lui qui constitue
le point de départ et le point final de tout procès de valorisation. [...]
« Si dans la circulation simple, la valeur des marchandises reçoit, tout
au plus, face à leur valeur d’usage, la forme autonome de monnaie, ici
elle se présente soudain comme une substance en procès, une substance
qui se met en mouvement par elle-même, et pour laquelle marchandise
et monnaie ne sont que de simples formes. Mais plus encore. Au lieu de
représenter des rapports de marchandises, elle entre maintenant pour
ainsi dire dans un rapport privé à elle-même. En tant que valeur originelle, elle se distingue d’elle-même en tant que survaleur, comme Dieu
le père se distingue de lui-même en tant que Dieu le fils, l’un et l’autre
ayant le même âge et ne formant en fait qu’une seule personne, car c’est
seulement au moyen des 10 £ que les 100 £ avancées deviennent du
capital ; une fois qu’elles le sont devenues, que le fils est engendré et que
par lui l’est le père, leur différence s’évanouit de nouveau et tous deux
ne sont qu’un : 110 £ »8.
La logique de Hegel :
une expression mystifiée de la mystification
Notons l’abondance de références hégéliennes : dans le capitalisme,
la valeur n’est pas simplement une universalité abstraite et « muette »,
un lien substantiel entre la multiplicité des marchandises ; d’un médium
d’échange passif, elle devient « sujet du procès ». Loin de se contenter
d’endosser passivement ses deux modes d’existence réels (argent-marchandise), elle apparaît comme une « substance en procès, une substance qui
se met en mouvement par elle-même » : elle s’autodifférencie, pose son
altérité, pour ensuite dépasser cette différence, c’est-à-dire le mouvement
de son propre mouvement. Dans ce sens précis, « au lieu de représenter
des rapports de marchandises, elle entre [...] dans un rapport privé avec
elle-même » : la « vérité » de son rapport à son altérité réside dans un
rapport à soi ; en d’autres termes, dans son auto-mouvement, le capital
nie rétroactivement ses propres conditions matérielles, pour les transformer en moments subordonnés à sa propre « autovalorisation » – en
jargon hégélien, on dirait qu’elle pose ses propres présuppositions. Cette
interprétation de la pensée spéculative hégélienne comme expression
mystifiée du mouvement (ou auto-mouvement) spéculatif du capital est
clairement confirmée dans ce passage : « Ce renversement grâce auquel ce
qui est sensible et concret ne compte que comme forme phénoménale de
8. K. Marx, Le Capital, Livre I, trad. et dir. J.-P. Lefebvre, Paris, PUF, « Quadrique », 1993, p. 174.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h04. © P.U.F.

S. Žižek, Pour un retour à la critique de l’économie politique

DOSSIER

interventions

entretien

livres

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h04. © P.U.F.

ce qui abstrait, au lieu qu’à l’inverse ce qui est abstrait et général compte
comme propriété du concret, un tel renversement caractérise l’expression
de la valeur. Il rend en même temps difficile la compréhension de cette
dernière. Si je dis : le droit romain et le droit allemand sont l’un et l’autre
des droits, cela se comprend de soi-même. Mais si je dis au contraire : le
droit, cette chose abstraite, se réalise dans le droit romain et dans le droit
allemand, c’est-à-dire dans des droits concrets, l’interconnexion devient
alors mystique »9.
Mais, là encore, il faut lire très attentivement : Marx ne se contente
pas de critiquer cette « inversion » caractéristique de l’idéalisme hégélien
(dans la veine de ses écrits de jeunesse, en particulier de L’Idéologie allemande). Son propos n’est pas de dire que, alors que le droit romain et le
droit germanique sont « effectivement » deux types de droit, la dialectique idéaliste fait du Droit lui-même l’agent actif – le sujet du procès tout
entier – qui « se réalise » dans le droit romain et dans le droit germanique.
Marx soutient que cette « inversion » caractérise la réalité elle-même –
c’est ce que l’on constate en relisant le passage cité précédemment :
« Si l’on fixe les formes phénoménales particulières que prend tour à
tour la valeur qui se valorise dans le circuit de son existence, on obtient
alors les explications suivantes : le capital est argent, le capital est marchandise. Mais dans les faits, la valeur devient ici le sujet d’un procès dans
lequel, à travers le changement constant des formes-argent et marchandise, elle modifie sa grandeur elle-même, se détache en tant que survaleur
d’elle-même en tant que valeur initiale, se valorise elle-même »10.
Les rapports sont inversés « dans les faits » (in der Tat), ce qui signifie
que l’universalité de la valeur se réalise dans ses deux espèces, l’argent et la
marchandise. Comme dans la dialectique hégélienne, l’universalité de la
valeur est ici le « facteur actif » (le sujet). C’est pourquoi il faut distinguer
la manière dont la réalité apparaît à la conscience quotidienne des individus pris dans le procès, et la façon dont elle apparaît « objectivement »,
sans que les individus en aient conscience. Cette dernière mystification
« objective » ne peut être articulée qu’à travers l’analyse théorique. C’est ce
qui amène Marx à écrire que « les relations sociales qu’entretiennent leurs
travaux privés apparaissent aux producteurs pour ce qu’elles sont, c’est-àdire, non pas des rapports immédiatement sociaux entre les personnes dans
leur travail même, mais au contraire comme rapports impersonnels entre
des personnes et rapports sociaux entre des choses impersonnelles »11 – il
défend donc le paradoxe selon lequel, dans le fétichisme de la marchan9. P.-D. Dognin, Les sentiers escarpés de Karl Marx. Le chapitre I du « Capital » traduit et commenté dans trois rédactions successives, Paris, Cerf, 1977, p. 133.
10. K. Marx, Le Capital, Livre I, op. cit., p. 174.
11. Ibid., pp. 83-84.

_
65

_

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h04. © P.U.F.

présentation

_ 66 _ dise.242 . Ce qu’il y a de mystérieux dans la forme-marchandise consiste donc simplement en ceci qu’elle renvoie aux hommes l’image des caractères sociaux de leur propre travail comme des caractères objectifs des produits du travail eux-mêmes. mais ils le font ») : ce que les individus ne connaissent pas. des choses sociales »12. aber sie tun es » (« ils ne le savent pas. au contraire. Dognin. comme un rapport social existant en dehors d’eux. Pour un retour à la critique de l’économie politique . 13. P. Ibid. mais. les « lubies théologiques » de l’auto-mouve12.] ». les relations sociales apparaissent « pour ce qu’elles sont » (des rapports sociaux entre les choses).19/01/2012 06h04. Les sentiers escarpés de Karl Marx.102.U. d’une part.. Document téléchargé depuis www. mais au sein de notre pratique sociale elle-même. c’est l’« inversion » fétichiste à laquelle ils obéissent « à l’intérieur de leurs relations pratiques ». dans notre perception erronée de ce que nous faisons et ce que nous sommes. © P..3. pp... op..U. © P. là encore. « Sie wissen das nicht. entre des objets. c’est-à-dire au sein même de leur réalité sociale.242 . C’est exactement de cette manière qu’il faudrait lire la formule générale que donne Marx de la mystification fétichiste. comme une propriété qui lui appartient par nature. puisque la réalité et l’apparence coïncident.152. C’est ce quiproquo qui fait que les produits du travail deviennent des marchandises.info . Marx ne situe pas l’illusion fétichiste dans la pensée. L’expression déterminante de ce passage est : « Les rapports [. La mesure de la dépense de force de travail humaine par sa durée prend la forme de grandeur de travail des produits du travail. des choses sensibles suprasensibles. cit. 143. Ainsi.cairn. p. nous avons affaire à deux niveaux distincts de « mystification » : on a. comme des qualités sociales que ces choses posséderaient par nature : elle leur renvoie ainsi l’image du rapport social des producteurs au travail global. Ce chevauchement de l’apparence et de la réalité ne signifie pas (à rebours du sens commun) qu’il n’y a pas de mystification. les rapports des producteurs dans lesquels sont pratiquées ces déterminations sociales de leurs travaux prennent la forme d’un rapport social entre les produits du travail.152.communisme ? Document téléchargé depuis www. posséder la forme équivalent apparaît comme la propriété naturelle sociale (gesellschaftliche Natureigenschaft) d’une chose.102.F..] dans lesquels sont pratiquées [. C’est en s’appuyant sur cette interprétation qu’il faut relire ce célèbre passage du Capital : « L’identité des travaux humains prend la forme matérielle de l’objectivité de valeur identique des produits du travail. Žižek.-D. dans nos interrelations pratiques.cairn.3. de telle sorte qu’elle semble être immédiatement échangeable avec les autres choses de la même façon qu’elle existe pour les sens (so wie es sinnlich da ist) »13.. Enfin. Il emploie la même expression quelques lignes plus bas : « C’est pourquoi.F.duke_university .duke_university .19/01/2012 06h04. 82-83.. que la mystification est redoublée : la mystification subjective que nous subissons ne fait que prolonger très exactement une mystification inscrite dans notre réalité sociale elle-même. S.info .

152. mais entre les formes active et neutre (l’opposition étant conçue par rapport à un axe d’inclusion/exclusion du sujet vis-à-vis de _ 67 _ Document téléchargé depuis www.U. Ce déplacement occulte l’origine de la survaleur. au sens structuraliste le plus strict.duke_university . de sorte que la structure « profonde » est dissimulée/« mystifiée » à l’intérieur de la structure superficielle « manifeste ». Tout se passe. Le capital spéculatif fait apparaître une mystification supplémentaire : quand le capitaliste emprunte de l’argent à une banque et partage les profits avec elle en lui cédant des intérêts.152. génère de la survaleur) par une distinction prétendument plus « logique » entre capital circulant et capital fixe (le capital qui transfère la totalité de sa valeur au produit en un seul cycle de production. par le biais des bâtiments.F.19/01/2012 06h04. le capitaliste remplace la distinction entre capital constant et capital variable (le capital investi dans les moyens et les matériaux de production qui. ce qui explique que la banque soit rémunérée. © P. présentation . et. toute structure se définit a minima comme faisant intervenir (au moins) deux niveaux.3.info .. et.102. que l’analyse théorique doit s’employer à déchiffrer. du capital et de la terre.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.F.19/01/2012 06h04. à travers l’usage de la force de travail.. d’un côté. pour avoir organisé la production. ment du capital. Pour le comprendre. d’autre part.U. mais de taux de profit (rapport entre la totalité du capital investi et la survaleur déguisée en « profit »). transfèrent leur valeur au produit . en tant qu’ils constituent les trois « facteurs » de tout procès de production et doivent dès lors être rémunérés en conséquence – le travailleur perçoit un salaire.242 . les mystifications de la conscience quotidienne qui culminent dans la soi-disant « Trinité » du travail. à travers leur usage. il en résulte une double mystification. machines et autres équipements techniques). En premier lieu.cairn. de l’autre.242 .info . passive et neutre : la véritable opposition ne réside pas entre l’actif et le passif (la forme neutre assurant la médiation entre les deux extrêmes).duke_university . le capitaliste amasse du profit et le propriétaire de la terre touche une rente foncière. et le capital qui ne transfère sa valeur aux produits que de façon progressive. C’est ainsi que le phénomène de l’exploitation est définitivement occulté.3. par les matériaux et les salaires . on peut s’appuyer sur la célèbre analyse d’Émile Benveniste selon laquelle les formes verbales se divisent en formes active. © P. et le capital dépensé pour les salaires qui. non plus de taux de survaleur (c’est-à-dire le rapport entre capital variable et survaleur). Marx propose ici une structure. comme si l’argent avait la capacité de se reproduire.102. Qu’est-ce qu’une structure ? Loin d’être seulement une articulation complexe d’éléments. comme si le capitaliste n’était pas payé pour son investissement – puisqu’il a obtenu l’argent par la banque – mais pour l’utilisation qu’il fait de l’argent. Cette dernière mystification résulte d’une série de déplacements progressifs. de sorte qu’il devient plus « logique » de parler.cairn.

Benveniste.19/01/2012 06h04. on remarquera que l’interprétation de la dialectique hégélienne comme formulation idéaliste de la domination capitaliste se heurte à certaines limites. Postone a résumé en termes succincts ce qui différencie la seconde position de la troisième : « Pour Lukács (qui est très hégélien). Une nouvelle tentation s’offre alors. Dans les Grundrisse.19/01/2012 06h04. 1966 et 1974. quelle est donc la bonne ? Marx n’a-t-il fait que flirter de façon superficielle avec la terminologie dialectique hégélienne ? L’a-t-il considérée comme une formulation mystifiée du procès révolutionnaire d’émancipation ou bien comme une formulation idéaliste de la logique de la domination capitaliste ? En premier lieu. selon cette lecture. « Marx after marxism : an interview with Moishe Postone ». le Sujet est le prolétariat. 15. _ 68 _ l’action exprimée par le verbe). disponible en ligne à l’adresse : http://platypus1917.communisme ? Document téléchargé depuis www. ne peut-on pas dire.. ce que déploie Hegel. en termes laca14. plutôt que de travailler à sa réalisation »15.duke_university .242 .3. entre les Grundrisse et le Capital. Car. la logique de l’émancipation ? Hegel matérialiste De ces trois positions.U. S. Benjamin Blumberg et Pam Nogales. c’est l’expression mystifiée de la mystification immanente à la circulation du capital. ce qui implique qu’il devrait se réaliser .F. et ainsi de suite. dans ce cas.org/2008/03/01/marx-after-marxism-an-interview-with-moishe-postone/ Document téléchargé depuis www.F. Voir É. la survaleur s’est transformée en « profit ». celle de demander : mais pourquoi pas les deux ? Pourquoi ne pas tenir ces deux interprétations de front ? Si. la distinction « profonde » entre capital constant et capital variable s’est effacée devant la distinction « manifeste » entre capital fixe et capital circulant. © P. le capital et l’aliénation capitaliste contiennent déjà en eux-mêmes (sous une forme inversée) la libération tant attendue.3.102.102. Mais au moment de la rédaction du Capital.info . Marx croyait encore que la dialectique hégélienne fournissait la matrice du mouvement de l’histoire tout entier. Gallimard. De la même manière. que la logique hégélienne contient déjà en elle-même.info . tandis que le passif fonctionne comme un troisième terme dont le rôle est de nier le domaine commun que partagent les deux premiers14.152.duke_university . il comprend que les mystifications idéalistes de la dialectique hégélienne reflètent parfaitement les « subtilités métaphysiques et les lubies théologiques » qui constituent la « vie intérieure » secrète de la marchandise. sous une forme inversée/mystifiée. Paris. depuis la préhistoire jusqu’à l’aliénation capitaliste et sa suppression (Aufhebung) dans la révolution communiste. de libérer l’humanité de la dynamique mise en œuvre par ce Sujet.. Žižek. Problèmes de linguistique générale. Pour un retour à la critique de l’économie politique .242 . © P.U. ou. Il est bien sûr tentant de considérer que le passage de la seconde position à la troisième a été opéré par Marx lui-même.cairn.152. mars 2008.cairn. l’objectif est au contraire de s’en débarrasser. comme l’écrit Marx dans les Grundrisse. alors que lorsque Marx désigne le capital comme Sujet.

et que la Pensée succède à l’Étant (ce qui explique que.19/01/2012 06h04.info . Contrairement à Hegel. niens. l’exploitation des travailleurs par le capital. dans ce cas. il nous reste une quatrième possibilité à explorer. On serait même tenté de parler ici du « renversement idéaliste de Hegel » opéré par Marx.242 . C’est pourquoi Lukács pèche à son tour par excès d’idéalisme quand il propose de se contenter de changer de sujet-objet historique en mettant le prolétariat à la place de l’Esprit absolu : à cet égard. c’est l’exploitation des travailleurs. qui avait bien conscience que la chouette de Minerve prend son envol au crépuscule.3. . selon Hegel. c’est-à-dire après les faits.152.cairn.F. la Pensée précédera l’Étant. Et. ce qu’occulte ce fantasme hégélien de reproduction spontanée du capital.duke_university . il était crucial de faire apparaître dans la description du capital ce niveau intermédiaire de « fantasme objectif ».U.3. tel un parasite.. etc.19/01/2012 06h04.info . se repaît de l’activité d’individus réellement existants. c’est-à-dire la manière dont le cycle d’auto-reproduction du capital puise son énergie dans cette source de valeur extérieure (ou plutôt « ex-time »). le Capital peut effectivement apparaître comme une nouvelle incarnation de l’Esprit hégélien.. l’expression mystifiée de son fantasme objectivement-social – pour le dire plus naïvement. son parasitisme vis-à-vis des travailleurs. la connaissance scientifique ne puisse porter sur l’avenir d’une société). qui ne correspond ni à la manière dont le capitalisme est vécu par ses sujets (ce sont d’innocents adeptes du nominalisme empirique qui ne soupçonnent pas les « lubies théologiques » du capital).152. présentation . © P.duke_university .F.102. ni à « l’état de choses réel ».cairn.102. Ainsi.242 . sa Substance-Sujet ? Dans ce contexte. Pourquoi ne pas reporter le questionnement sur Hegel en se demandant : mais à quel Hegel se réfère-t-on ? Lukács et les théoriciens de la logique du capital ne se réfèrent-ils pas à une (fallacieuse) interprétation idéaliste-subjectiviste de Hegel. Pour Marx. © P. il fait plus figure d’idéaliste pré-hégélien que de véritable hégélien. le capital selon Marx n’est pas « réellement » une substance-sujet qui se reproduit en posant ses propres présuppositions.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.U. pourquoi ne pas s’atteler directement à une description de l’exploitation des travailleurs ? Pourquoi s’encombrer avec des fantasmes qui alimentent le fonctionnement du capitalisme ? Pour Marx. au cliché de l’« idéaliste absolu » désignant l’Esprit comme le véritable agent de l’Histoire. pour en revenir à la question de savoir laquelle de ces trois positions est la bonne. Marx réaffirme la primauté de la Pensée : il remplace la chouette de Minerve (la philosophie contemplative allemande) par le chant du coq gaulois (la pensée révolutionnaire française) annonçant la révolution prolétarienne – dans l’acte révolutionnaire prolétarien. comme un monstre abstrait doué de la faculté d’auto-mouvement et d’auto-médiation qui. le motif de la chouette de Minerve indique que l’idéalisme spéculatif hégélien est sous- _ 69 _ Document téléchargé depuis www.

ce sont les effets de l’acte du sujet. ou. Voir T. S’il est un critique des effets de fétichisation induits par les leitmotive qui étourdissent jusqu’à la fascination.3. _ 70 _ tendu par un positivisme latent : Hegel laisse la réalité telle qu’elle est. S. en l’opposant à la simple connaissance d’un objet.F. puis. Adorno.242 .U. Mais Hegel pourrait lui répondre que le retard de la conscience n’implique en rien un objectivisme naïf. © P. mais exprime aussi. pas en tant qu’Acte conscient de ses effets. sa réalité elle-même s’en trouve transformée : il agit différemment). Pour un retour à la critique de l’économie politique .cairn. tandis que la conscience est en elle-même « pratique ». c’est un acte qui modifie son objet (dès lors qu’un travailleur a conscience d’appartenir au prolétariat. et qu’ils constituent par là une sorte de marchandisation de la structure interne de sa musique…16 Comment. il faut cependant reconnaître que. dans lequel la conscience serait prisonnière d’un procès objectif transcendant.duke_university .F.info .info . ne pas être saisi par un sentiment de suprême ironie en retrouvant dans l’œuvre d’Adorno la trace de ces mêmes procédés de fétichisation ? Nombre de ses aphorismes provocateurs témoignent effectivement d’une intuition profonde.102. Adorno a tendance à se prendre à son propre jeu et à tomber amoureux de sa capacité à produire des aphorismes provocateurs à l’« efficacité » étourdissante.242 . il renouvelle son action – le moment véritable de la transformation subjective est le moment de la déclaration. Žižek. du moins.3. au détriment de la substance théorique (ce dont témoigne le célèbre passage de La Dialectique de la raison. et non celui de l’acte. la manière dont le sujet se rapporte à ce contenu. dès lors. il se considère comme l’auteur de cette chose (déclare en être l’auteur).19/01/2012 06h04. mais pas en tant que conscience de soi transparente à elle-même. Même les objets et les activités les plus terre à terre renferment toujours cette dimension déclarative. Paris.cairn. Essai sur Wagner.. simultanément. Dans son impitoyable analyse de Wagner. sauf les exagérations ») . qui constitue l’idéologie de la vie quotidienne. Un individu fait quelque chose. Lindenberg.19/01/2012 06h04. Document téléchargé depuis www. © P. C’est pourquoi la manière dont Lukács envisage la conscience.152. n’a rien de problématique pour un hégélien : la connaissance est extérieure à l’objet connu. Cette réflexivité de la déclaration signifie que chaque énoncé transmet non seulement un contenu.102.. la pensée est immanente à la réalité et la transforme. Hildebrand et A.duke_university . plus souvent que ses partisans ne veulent bien l’admettre. sur la base de cette déclaration.communisme ? Document téléchargé depuis www. mettent le doigt sur quelque chose de fondamental (on se souvient de sa formule : « Dans la psychanalyse tout est faux. c’est bien Adorno. trad. Bien sûr. H. Gallimard. Ce qui est inaccessible. la manière dont le sujet s’inscrit dans l’objectivité. Il faut ajouter que la conscience de soi est en elle-même inconsciente : son lieu véritable nous échappe. il tente de démontrer que les leitmotivs wagnériens fonctionnent comme des éléments fétichisés induisant une reconnaissance immédiate. W.152. dans 16. 1966.U.

19/01/2012 06h04. sub- _ 71 _ Document téléchargé depuis www. Adorno était en réalité en train de développer une allégorie critique de sa propre écriture – ou. © P. le plus souvent assimilée à une auto-aliénation de l’humanité : « La mort de Dieu apparaît comme vérité de la subjectivité humaine. Adorno n’était évidemment pas conscient de cette auto-réflexivité involontaire : sa critique des leitmotive wagnériens correspond à une critique allégorique de ses propres écrits.242 . Ce qui fait défaut ici.242 .152. C’est précisément cette double kénose que rate la critique marxiste de la religion.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. etc.duke_university .duke_university .cairn. N’est-ce pas là un cas exemplaire de la réflexivité inconsciente de la pensée ? En critiquant Wagner. ce chevauchement pourrait s’assimiler à l’appropriation (ou ré-appropriation) directe de Dieu par l’humanité : le mystère de Dieu n’est autre que l’homme. Ce chevauchement est précisément ce que rate la logique de désaliénation feuerbachienne-marxienne. pour qui la réconciliation entre sujet et substance n’implique pas que le premier « engloutisse » le second et l’intègre en tant que moment subordonné.152. un Hegel plus « matérialiste ». dans laquelle le sujet dépasse son aliénation en se reconnaissant comme l’agent actif qui a posé lui-même ce qui lui apparaît comme sa propre présupposition substantielle.U. son ennemi. lequel il affirme que la manipulation idéologique de la réalité sociale produite par Hollywood n’est autre que la mise en pratique de l’idée kantienne de constitution transcendantale de la réalité).3. Dans des cas semblables. C’est donc un autre Hegel qui apparaît ici.. où l’« effet » d’étourdissement induit par le court-circuit inattendu (ici : le rapprochement du cinéma hollywoodien avec l’ontologie kantienne) parvient efficacement à masquer le fil théorique immanent de l’argumentation. pour parler en termes théologiques.cairn.102. abandonné par ce Dieu qui réside dans un Au-delà transcendant et inaccessible. il produit un plaisir débilitant en monopolisant l’attention du lecteur. En termes religieux. © P. c’est le mouvement de double kénose qui forme le véritable noyau du christianisme : l’auto-aliénation de Dieu se superpose au fait que l’individu humain est aliéné de Dieu.3. présentation .F.. qu’il se vit comme livré à lui-même dans un monde sans Dieu. le sujet est amené à reconnaître que la Substance est séparée d’elle-même. la vérité de sa relation à l’Autre était une relation à soi-même.F.19/01/2012 06h04. en termes hégéliens. et « Dieu » n’est que la version réifiée/substantialisée de l’activité humaine collective.U. La réconciliation s’assimile bien plus modestement à un chevauchement ou à un redoublement des deux séparations : parce qu’il est aliéné de la Substance.info .102.info . le paradoxe brillant fonctionne précisément comme le motif wagnérien tel que le décrit Adorno : au lieu de servir de point nodal permettant de tisser l’architecture complexe des médiations structurelles.

Le sujet n’est pas à lui-même sa propre origine : Hegel rejette nettement le concept fichtéen du Je absolu qui se pose lui-même et n’est rien d’autre que ce pur acte de se poser soi-même.102. la particularisation ou l’aliénation de soi doivent être posées en tant qu’elles se produisent au cœur même de la Substance divine . qui réduit la subjectivité humaine à une sphère ontologique particulière (il n’est donc pas surprenant que Georgi Plekhanov. Pour que la subjectivité puisse émerger – non pas en tant que simple épiphénomène de l’ordre ontologique substantiel général.cairn. p. du « Big Bang » qui lui ont donné naissance.19/01/2012 06h04.U.F. il n’y a pas de Sujet absolu totalement transparent à lui-même qui s’approprierait/intégrerait l’ensemble du contenu substantiel objectif.duke_university . L’Avenir de Hegel. Ibid.U. 18. Catherine Malabou. l’auteur du concept de « matérialisme dialectique ». Pour résumer. mais dans la mesure où elle est essentielle à la Substance elle-même – la division.. Mais le sujet 17.info . 145. S. C’est ce qui explique que la philosophie marxiste standard oscille entre l’ontologie du « matérialisme dialectique ». prend pour point de départ et pour horizon la subjectivité collective qui pose/médie l’objectivité sous toutes ses formes. p.19/01/2012 06h04. de l’explosion ontologique. comme Au-delà transcendant) doit coïncider avec le fait que Dieu est aliéné de lui-même (ce dont l’expression la plus poignante est évidemment la complainte du Christ sur la croix : « Seigneur. Pour un retour à la critique de l’économie politique . et qu’il accepte son « décentrement » constitutif.info . de Hölderlin à Schelling) que le sujet soit tenu de renoncer à l’hybris par lequel il se perçoit comme axe du monde.3. et se trouve par-là dans l’incapacité de penser sa genèse à partir de l’ordre substantiel. sa dépendance à l’égard d’un Absolu primordial et abyssal situé au-delà/en deçà de la division sujet/objet et. 1996. Mais « réconciliation » ne signifie pas non plus (à la différence de l’interprétation qu’en fait l’Idéalisme allemand. Seigneur.152. Vrin. _ 72 _ jectivité qui forme le ‘point de vue absolu’ de la philosophie moderne »17.. elle ne se tient loin de lui que parce que Dieu se tient loin de Dieu »18. au-delà de la capacité subjective à s’en saisir par le concept.152. la négativité.3.102.duke_university . le fait que l’homme soit aliéné de Dieu (le fait que Dieu lui apparaisse comme En-soi inaccessible.. L’esprit comme substance et comme sujet Dans la « réconciliation » hégélienne entre Sujet et Substance. à partir du jeune Lukács.F.242 . © P. Paris.cairn. pourquoi m’as-Tu abandonné ? ») La conscience humaine finie « ne représente Dieu que parce que Dieu se re-présente lui-même . par là. 157. © P.242 .communisme ? Document téléchargé depuis www. ait également désigné le marxisme comme un « spinozisme dynamisé »). c’est en Dieu que doit s’effectuer le passage de la Substance au Sujet. Document téléchargé depuis www. Žižek. et la philosophie de la praxis qui.

la nature de l’esprit est d’être cette vitalité absolue. une substance autre qui viendrait au jour en se libérant progressivement de l’élément naturel. organique et englobant. à se libérer de la nature . de ce procès.U.cairn. Hegel’s Philosophie des subjektiven Geistes/Hegel’s Philosophy of Subjective Spirit.. comme privation de l’Être originel. Pour cette raison. ce procès. issu d’une réalité substantielle pré-subjective. Harvard University Press. son être en soi et pour soi. Massachussets. dépourvues de consistance substantielle propre et toujours posées rétroactivement.242 . D.) _ 73 _ Document téléchargé depuis www.info . qui présentent l’Esprit comme résultat de lui-même.H. Il n’y a rien dans le sujet en deçà de ce mouvement de se référer à soi . ce procès consistant à procéder à partir de la nature immédiate. © P.3. Cambridge. Le seul « Absolu » est donc le procès lui-même : « La formule selon laquelle ‘le vrai est le tout’ signifie que nous ne devons pas envisager le procès. il n’est rien d’autre que ce procès de se-libérer-de.t. lesquelles sont. dans lequel il pourrait trouver sa juste place. il n’y a rien en deçà du procès . ni d’Ordre de l’Étant. il n’y a que le procès. Hegel rejette clairement l’interprétation selon laquelle l’Esprit serait une sorte d’Agent positif sous-jacent au procès : « On parle habituellement de l’esprit comme d’un sujet. « l’extrême vers lequel tend l’esprit est sa liberté.102.242 .duke_university . le sujet n’est que autoréférence. produit de lui-même. comme faisant quelque chose. Between Kant and Hegel.] n’est rien d’autre qu’un rapport actif à lui-même. La « réconciliation » entre sujet et substance signifie plutôt l’acceptation de cette absence radicale de tout fondement stable : le sujet n’est pas à lui-même sa propre origine. car il n’y a pas d’Étant substantiel vers lequel il pourrait retourner. son infinité.19/01/2012 06h04. de ce mouvement.W. [. son activité étant plus ou moins contingente .DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.F. C’est également par ce biais que l’on peut tenter de comprendre les formules extrêmement « spéculatives » de Hegel. Si l’Esprit « commence avec la nature ».152. Dordrecht. n’est pas non plus seulement une excroissance/un appendice secondaire contingent. son essence »20.] Pour Hegel. Riedel. 2008. 20. p. 289-290. il est encore quelque chose de particulier. il vient en seconde position et dépend de ses présuppositions substantielles. qui est manifestation de soi.U.d.duke_university . n. (Manuscrit Kehler .19/01/2012 06h04.F.info ... pp. le sujet [.102. Hegel. Ce sont les deux cotés.152. Henrich. mais si nous nous demandons ce qu’est l’esprit. à suppri19. L’Esprit est ainsi radicalement désubstantialisé : loin d’être une force positive s’opposant à la nature. cette activité consistant à sortir de la nature.. 6. tel est l’être de l’esprit lui-même. Le procès est déjà le point le plus élevé.3.. 1978. © P. Pas plus que nous ne devons le considérer comme une ascension vers le point le plus élevé. et en dehors de son action.cairn. comme lui. présentation . la réponse immédiate est que l’esprit est ce mouvement.. La façon dont les modèles philosophiques et métaphoriques tels que l’ ‘émanation’ (néo-platonisme) ou l’ ‘expression’ (spinozisme) présentent le rapport entre l’infini et le fini ne permet pas de rendre compte de la nature du procès (manifestation de soi) »19. G.

duke_university .info . Livre II.U.cairn. cette suppression de sa présupposition est la présupposition elle-même. la blessure est donc auto-infligée. donc. qu’elle outrepasse et à partir duquel elle est le retour. P. en tant que substance spirituelle. inversement. Aubier. J. cette proposition qui.duke_university . Id. Car qu’est-ce que l’ « Esprit ».. Hegel dit la même chose. G. où les dernières paroles de Parsifal ont une résonance profondément hégélienne : « La blessure ne sera refermée que par la lance qui l’a ouverte ».242 . S. _ 74 _ mer.F. l’esprit n’est seulement qu’en tant que résultat de lui-même. Hegel.F. Pour un retour à la critique de l’économie politique . est profondément erroné : le Soi auquel retourne l’esprit est produit dans le mouvement même de son retour .152. le concept de Nation.19/01/2012 06h04.W. enfin. et d’en venir à soi-même. Labarrière. Car la présupposition du retour dans soi – ce à partir de quoi l’essence provient et est seulement comme ce revenir – n’est que dans le retour lui-même »22.102. Cette logique est à l’œuvre jusque dans l’univers wagnérien. son effectivité est seulement qu’il s’est fait ce qu’il est »21. à première vue. alors le discours habituel consistant à dire que l’Esprit hégélien s’aliène à lui-même pour ensuite se reconnaître lui-même dans cette altérité et. Document téléchargé depuis www. une nation existe SEULEMENT dans la mesure où ses membres se considèrent comme membres de la nation et agissent en conséquence .102. Paris.U. en dehors de cette activité. pour le concept de communisme – il « engendre sa propre actualisation » en incitant les individus à lutter pour elle. Jarkzyk. Si. mais en déportant l’accent dans la direction contraire : l’Esprit est lui-même la blessure qu’il doit guérir. G. Quand Hegel dit qu’un Concept est le produit de lui-même. 22-23 (trad. 1976. et en ce sens. à son niveau le plus élémen21. qu’il pourvoit à sa propre actualisation.. en tant que substance spirituelle.152. Trad. Ainsi. pp. à se séparer de sa naturalité. il ne l’est qu’en venant à soi-même.communisme ? Document téléchargé depuis www. est une substance. Žižek. un En-soi qui se nourrit uniquement de l’activité incessante des sujets qui y participent. ne peut que sembler extravagante (le concept ne serait pas seulement une pensée activée par le sujet pensant. Rappelons en quels termes d’une concision inégalée Hegel montre que l’essence « se présuppose elle-même.H. Science de la logique. elle n’a absolument aucun contenu. 22.242 . Il en va de même. © P. qu’en étant un produit de soi-même . ou encore. et elle est ellemême la suppression de cette suppression . il faut l’entendre dans le sens opposé : l’Esprit. Le combat de certains mouvements nationalistes pour un « retour aux origines » illustre parfaitement cette idée : ce sont littéralement ces « origines perdues » qui constituent ce qui a été perdu. se réapproprier son contenu. Ce qui est trouvé-déjà-là ne devient que dans le fait qu’il se trouve abandonné […]. ce vers quoi fait retour le procès du retour est produit par le procès du retour lui-même.19/01/2012 06h04. Mais c’est seulement ce retour qui est le présupposé de ce qui est trouvé-déjà-là. La réflexion trouve donc un immédiat déjà-là. par exemple. ce qu’il est. aucune consistance substantielle.info .3.3. mais posséderait une propriété magique d’auto-mouvement…). modifiée). © P. de se libérer.cairn. est « produit de lui-même ».

F. et l’Esprit n’est rien d’autre que le procès consistant à dépasser l’immédiateté naturelle..3.info . et ces présuppositions. cela signifie qu’il n’apparaît que dans l’échec même de sa pleine actualisation. car l’Esprit se constitue dans le « retour à soi » qui fait suite à son immersion dans l’Altérité naturelle.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. En d’autres termes. et. à s’aliéner d’elle. présentation . à leur tour. comme « sujet barré ». dans son objectivation. capable de démembrer et de considérer comme indépendant (self-standing) ce qui.102. d’ « abstraction ». Le paradoxe réside donc dans le fait qu’il n’y a pas de « Soi » qui précéderait l’ « aliénation de soi » de l’Esprit : c’est le procès même de l’aliénation qui crée/engendre le « Soi » duquel l’Esprit est aliéné et auquel il retourne ensuite.duke_university . il vient en seconde position .19/01/2012 06h04.152. © P. Il en résulte donc que nous avons affaire.cairn.102. en réalité.19/01/2012 06h04. apparaît le sujet. Dans _ 75 _ Document téléchargé depuis www.U. Cela nous ramène à une définition formelle du sujet déjà connue : un sujet tente de s’articuler (de « s’exprimer ») dans une chaîne de signifiants. ne sont rien d’autre qu’un effet rétroactif du même procès par lequel elles ont été dépassées. de dépassement de ses présuppositions. il n’apparaît qu’à travers le procès de séparation. à une négativité d’échec (failure-negativity) inscrite au cœur même de l’entité qui nous occupe. aux deux extrémités du procès. la « réconciliation » consiste dans la pleine acceptation du fait que l’abîme du procès dé-substantialisé est la seule actualité : le sujet n’a pas d’actualité substantielle.info . Si le statut du sujet est de part en part « processuel ».duke_university . taire ? La « blessure » de la nature : le sujet est cette immense – absolue – puissance de négativité capable d’introduire un clivage/une coupure dans l’unité substantielle immédiatement-donnée .242 . Cela implique également que l’on ne devrait plus concevoir le communisme comme (ré) appropriation subjective du contenu substantiel aliéné – il faudrait rejeter toute interprétation de la réconciliation entendue comme « sujet engloutissant la substance ».U. dans son propre résultat) est plus paradoxal qu’il peut paraître. à la cultiver.152. © P. dans et par cet échec. répétons-le. Pour le comprendre.3.cairn.242 . aucune chose n’est douée (par propriété) de la faculté de penser. il faut le mettre en rapport avec l’affirmation de Hegel sur le caractère profondément a-substantiel de l’Esprit : il n’y a pas de res cogitans. il est cette puissance de différenciation..F. son aliénation de l’Autre (la nature). Le sujet peut se définir comme l’échec de sa représentation signifiante – c’est pourquoi Lacan représente le sujet du signifiant par $. pourquoi pas. fait partie d’une unité organique. cette articulation échoue et. coïncide totalement avec. C’est pourquoi le concept d’ « aliénation de soi » de l’Esprit (selon lequel l’Esprit se perd dans son altérité. à se-retirer-dans-le-soi ou encore à « décoller » de cette immédiateté naturelle. L’aliénation de soi de l’Esprit ressemble à. le retour à soi de l’Esprit est en même temps le créateur de la dimension vers laquelle il retourne. Car.

l’échec de l’auteur à formuler ses sentiments de façon claire et efficace. les deux termes perdent leur identité bien assurée. la seule qui soit digne de foi) de l’authenticité de l’amour qu’il professe. que pour l’objet-aimé .102. réseau des relations symboliques).F. Il en va de même pour la substance : non seulement elle est toujours-déjà perdue. Ainsi. ce qui lui permet de signer des contrats en tant que producteur autonome).duke_university . pour une raison bien précise : le « grand Autre » (la substance symbolique) n’est autre que le réseau de relations intersubjectives (« collectives »). Ou plutôt : il faudrait accepter la nature dans tout ce que sa contingence et son indétermination comprennent de catastrophique. peuvent constituer la preuve (peut-être même une preuve nécessaire. dans la « réconciliation » entre sujet et substance. mais elle ne vient à l’être qu’à travers sa perte. Prenons l’exemple de l’écologie : une politique d’émancipation radicale ne devrait ni viser la maîtrise totale de la nature. l’acte révolutionnaire n’est plus régi par la substance-sujet de Lukács. etc.. Rentiers ou prolétaires ? Cet « autre Hegel » est particulièrement utile pour comprendre le principal problème auquel nous sommes confrontés aujourd’hui : comment la prédominance.242 . © P. ni s’incliner humblement devant la domination de la TerreMère.U. Et ce.duke_university .3.102.152. Le fait qu’il échoue à délivrer son message en bonne et due forme est signe de son authenticité.cairn. en tant que retour à soi opéré en second lieu – ce qui signifie que la substance est toujours-déjà subjectivée. Pour un retour à la critique de l’économie politique .info . elle ne peut plus être réappropriée par le(s) sujet(s) collectif(s) de la même manière que la substance matérielle.U. cet agent qui sait ce qu’il fait au moment où il le fait.info . c’est-à-dire que l’objet se réduit effectivement à un prétexte pour s’adonner à la satisfaction narcissique de l’écriture.152. _ 76 _ une lettre d’amour. on peut être amené à soupçonner qu’il est le fruit d’un calcul ou que l’auteur de la lettre nourrit plus d’amour pour lui-même. la fragmentation du discours.. du « travail intellectuel/immatériel » affecte-t-elle le schéma de base de Marx dans lequel le travail est séparé de ses conditions objectives ? Et qu’en est-il de la révolution en tant que réappropriation subjective des conditions objectives ? Le paradoxe est le suivant : ce « travail immatériel » n’implique plus la séparation du travailleur de ses conditions « objectives » immédiates (le travailleur est propriétaire de son ordinateur. ses hésitations. aussi son « appropriation » n’est-elle Document téléchargé depuis www.communisme ? Document téléchargé depuis www. S.242 .3. © P. Žižek..19/01/2012 06h04.19/01/2012 06h04. dans le capitalisme tardif.F. Si le message est formulé de façon fluide. alors que.cairn. en ce qui concerne la « substance » du « travail immatériel » (ce que Lacan appelait le « grand Autre ». et assumer l’activité humaine dans tout ce que ses conséquences ont d’imprévisible. Dès lors qu’on l’envisage depuis la perspective de cet « autre Hegel ». pour la beauté de son style.

politique et économique vit le jour à Canudos. © P.19/01/2012 06h04. Le terme de « rente ». C’est en tenant compte de ce contexte qu’il faudrait mesurer toute l’ambiguïté de ce que l’on peut considérer comme l’idée la plus originale formulée par la Gauche au cours de ces dernières décennies : le revenu minimum (du citoyen). © P. elle est versée à chacun des citoyens d’un État..242 . il est néanmoins considéré comme une avancée importante. à la discrétion du pouvoir exécutif. qui disposent ainsi d’un privilège sur les non-citoyens. ou revenu de citoyenneté » à chaque citoyen brésilien ou résident étranger depuis plus de cinq ans . indépendamment de leur activité. en usage au Brésil (renta basica) doit être pris au sérieux : l’introduction d’une rente minimale apparaît comme le dernier terme du devenir-rente du profit qui caractérise le capitalisme actuel.).242 . le troisième terme du procès de production. finit elle aussi par se voir allouer une rente. commune de l’État de Bahia située au Nord-Est du Brésil. présentation . les individus versent une rente à Bill Gates pour avoir le droit de participer à la mise en réseau globale).F. Après la rente payée à ceux qui ont privatisé l’intellect général (par exemple. etc. et ne concernera en priorité que les couches de la population les plus démunies. possible que si l’on réduit l’intersubjectivité à un sujet unique (même s’il est « collectif »). et la rente perçue par les détenteurs de ressources naturelles rares (le pétrole.152.info . Créée sur les bases d’un système religieux complexe. c’est-à-dire une rente permettant aux citoyens privés d’autres ressources de survivre dignement.) Le Brésil fut le premier pays à légiférer sur le revenu minimum : en 2004.cairn. logement. mais seulement comme la réconciliation de sujets médiée par la substance.102.F..152.102. une véritable organisation sociale. Au niveau du « grand Autre ». Cette communauté s’employait à développer ‘un concept _ 77 _ Document téléchargé depuis www.duke_university .U. d’un montant unique.U. le Président Lula a signé une loi garantissant « un revenu minimum inconditionnel. Sur quoi est-elle fondée ? Comme l’indique l’un de ses noms (« rente du citoyen »). elle était dirigée par un certain Antonio Conselheiro. éducation et santé ».3. la « réconciliation » entre sujet et substance ne peut plus être envisagée comme (ré) appropriation de la substance par le sujet.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. il doit être versé mensuellement et couvrir les dépenses minimales en « nourriture.duke_university .info . c’est-à-dire de quelque chose que les citoyens perçoivent du fait même qu’ils sont citoyens d’un État. compte tenu du « niveau de développement et des ressources budgétaires du pays ». la force de travail.cairn. Si le « revenu minimum de citoyenneté » doit être mis en place en plusieurs étapes.3.19/01/2012 06h04. (Cela explique peut-être également pourquoi l’idée d’exiger un minimum de travail social en échange de cette somme d’argent est rarement débattue : c’est qu’il s’agit précisément d’une rente. issue d’une longue tradition de lutte sociale : « Dans le dernier quart du XIXe siècle.

152.3. Oxford. sa création remonte à 1975.info .. la société prélevait 23. permettant à l’État de consacrer un minimum de 25 % des bénéfices tirés de l’extraction (pétrole et gaz) à l’aide sociale et à l’amélioration des services publics. Aujourd’hui. Mais le cas le plus étonnant est celui de l’Alaska.F.net/papers/034-Suplicy. Le Fonds Permanent de l’Alaska est un fonds prévu par la Constitution et géré par une société semi-indépendante .3. © P.cairn.usbig.F.U. Žižek.duke_university . Clarendon Press. Tout le monde travaillait la terre. www. À Canudos. une société capitaliste parvient à réconcilier l’égalité et la liberté : cela lui permet de sortir de l’impasse bien connue selon laquelle lutter contre les inégalités met la liberté en péril. l’instigateur de cette idée est l’économiste brésilien Antonio Maria da Silveira qui. quand le pétrole du versant Nord de l’Alaska commença à couler à flots sur les marchés. opérant une sorte de redistribution des revenus. Personne ne possédait rien. S. certains adeptes de Toni Negri travaillent à un projet de loi semblable pour l’Union européenne.152. Le mouvement en faveur du revenu minimum du citoyen est aussi en train de prendre de l’ampleur dans d’autres pays : en Afrique du Sud. il a désormais une existence officielle et a obtenu le soutien de plusieurs institutions . etc. Conselheiro avait lu Thomas More et mené des expériences proches de celles des socialistes utopistes Fourier et Owen. Voir Philippe van Parijs.102.cairn.U. qui a accueilli la nouvelle loi brésilienne avec enthousiasme. Parijs soutient qu’un tel modèle de société.info . dès 1975. et prendre la liberté au sérieux renforce les inégalités24.doc 24. en distribuant à chacun de ses membres un revenu substantiel et inconditionnel. Real Freedom for All : What (if anything) can justify capitalism ?. inspiré de la ‘fraternité égalitaire du communisme des premiers Chrétiens’..duke_university . _ 78 _ de travail mutuel. la qualifiant de « réforme fondamentale relevant de la même catégorie que l’abolition de l’esclavage ou l’adoption du suffrage universel ». publiait un livre intitulé « Redistribution des revenus » (Redistribuição da Renda). qui parviendrait ainsi à dépasser aussi bien le capitalisme que le socialisme. S’appuyant sur Rawls et Dworkin. semait… Voici le tien… voici le tien. un individu n’a pas réellement le choix entre rester à la maison pour élever ses enfants et fonder une entreprise – une telle liberté ne serait effective que si.242 . 1995 Document téléchargé depuis www.242 . Car dans la société d’aujourd’hui.19/01/2012 06h04. Selon Parijs. chez qui personne ne connaissait la faim. Personne n’avait plus ou moins que les autres’. ‘Ils travaillaient tous ensemble. est à la fois viable et juste : il permet l’avènement d’une véritable liberté de choix. © P. en Europe. Au niveau théorique.communisme ? Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h04. coopératif et solidaire’. Canudos fut rasée par l’armée brésilienne et Antonio Conselheiro décapité en 1897 »23. labourait. le principal défenseur du revenu minimum est Philippe Van Parijs.102. régnait un esprit communautaire mystique fondé sur la religion et l’assistance. qui comptait jadis 24 000 habitants et 5 200 foyers. Pour un retour à la critique de l’économie politique .

enfin.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.info . En outre.102. De cette façon. le capitalisme ne peut se justifier moralement que si la productivité capitaliste est utilisée pour garantir à chacun le revenu minimal le plus élevé possible.duke_university . sauf à l’essentiel : le fonctionnement fluide de la machine sociale capitaliste. etc. etc.F. En tant que tel. des taxes sur cette marchandise « rare » que sont les emplois bien payés. Après 1989. c’est-à-dire à une tentative de mettre le capitalisme au service de la protection sociale et de la justice. dans la mesure où ils pourraient refuser une offre d’emploi qu’ils considéreraient comme malhonnête ou proche de l’esclavage .. chaque membre était tenu de travailler.U. nous garantissons un revenu à chacun. nous renonçons à tout. par les non-travailleurs. la dynamique capitaliste deviendrait compatible avec la société juste telle que l’a définie Rawls.102.242 . Ainsi. par-delà capitalisme et socialisme : la quête du profit elle-même.cairn. présentation . il présuppose un État très fort. capable de mettre en œuvre et de contrôler une redistribution aussi radicale. prêtres).info .152. La société du revenu minimum ressemble en quelque sorte à un renversement symétrique de ce socialisme capitaliste : nous renonçons à tout. Le revenu minimum correspond à la justice distributive de l’État Providence sous sa forme la plus radicale. contribuant ainsi à la bonne santé de l’économie.duke_university . (Dans la même veine. nous acceptons l’exploitation illimitée du marché. est « taxée » au bénéfice des pauvres.U. Parijs nous propose ainsi une véritable « Troisième Voie ». et la redistribution est imposée de l’extérieur par l’appareil d’État.242 . le fait d’occuper un emploi devient véritablement un libre choix : à la société capitaliste des libres choix s’ajoute le choix réel de ne pas travailler. ferment de la productivité capitaliste. c’est-à-dire une société qui maximise la « liberté réelle » des individus les moins avantagés – la liberté pour l’individu de choisir effectivement ce qu’il préfère.3. on pourrait même imaginer un revenu minimum à l’échelle _ 79 _ Document téléchargé depuis www. comme dans d’autres utopies socialistes.19/01/2012 06h04. nous renonçons à tout… sauf à l’essentiel : le pouvoir du parti communiste. © P. ce n’est pas tant celle des travailleurs par le capitaliste.152. mais au contraire ceux qui sont tout en bas..3. le revenu minimum soutiendrait la consommation (en stimulant la demande)... elle n’implique en rien une sortie du capitalisme – la production sociale reste principalement capitaliste. © P.19/01/2012 06h04. Mais nous devons nous montrer attentifs aux présuppositions de cette solution : en premier lieu.cairn. Si l’on peut parler d’exploitation dans une telle société. dans ce cas. la plupart des pays communistes qui survécurent firent toutes sortes de concessions au capitalisme : nous renonçons à tout. que l’exploitation. Tandis qu’à Canudos. le revenu minimum donnerait aux travailleurs une plus grande marge de manœuvre dans la négociation.F. de l’ensemble de la classe productive des capitalistes et des travailleurs : les rentiers ne sont plus les parasites placés en haut de l’échelle sociale (aristocrates.

de (re) dresser le monstre capitaliste pour le mettre au service de la justice égalitaire.152.duke_university . qui devrait être suffisamment élevé pour ne pas condamner les non-travailleurs à une pauvreté humiliante. Tous ces problèmes mettent en évidence le caractère utopique du projet de revenu minimum : une fois de plus.3. ce qui distingue à l’évidence le prolétariat de Marx de la prolétarisation des individus. malgré sa main-d’œuvre excédentaire. Pour un retour à la critique de l’économie politique .102.242 . mais elle nous engage au contraire à la radicaliser à un niveau existentiel qui dépasse largement tout ce que Marx avait pu imaginer. _ 80 _ mondiale.cairn.F. © P.cairn. on rêve d’avoir le beurre et l’argent du beurre. mais fait (aussi) intervenir les rapports sociaux. de brandir un argument « marxiste » pour critiquer cette universalisation du concept de prolétariat : il faudrait distinguer le procès général de « prolétarisation » (la réduction à une subjectivité minimale dépourvue de substance) du concept spécifique de « prolétariat » chez Marx.U. de la fierté et de la dignité des personnes : comment ma fierté s’accommode-t-elle du fait que je dépende de la charité ? Le principe du revenu minimum semble respecter la dignité de ses bénéficiaires. Žižek.152. Nous devons envisager le concept de sujet prolétaire de façon plus radicale. on peut objecter qu’il n’existe pas de « juste mesure » du revenu minimum. bien trop facile. comme un sujet réduit à l’évanescence du cogito cartésien..242 .102.19/01/2012 06h04. dans la mesure même où le minimum requis pour mener une existence digne n’est pas seulement une question de besoins matériels. Néanmoins. l’envie et le ressentiment.U. de sorte que 80 % de la population sera de fait surnuméraire et privée d’utilité. © P. cette division de la société entre citoyens « de base » et citoyens « productifs » pourrait susciter un ressentiment que l’on imagine difficilement. en tant que classe productrice exploitée. deviendrait acceptable et viable. en régulant l’aide versée par les pays riches aux pays pauvres. Mais cela pose le problème du thymos.. puisqu’il ne s’agit pas d’une œuvre de charité privée. En outre.communisme ? Document téléchargé depuis www. tels que Bill Gates et George Soros. Effectivement.) Certains sociologues et économistes laissent entendre que nous nous dirigeons vers une économie mondiale dans laquelle il suffira de 20 % de la main-d’œuvre existante pour s’acquitter de toutes les tâches. Non seulement la situation historique qui est la nôtre ne nous oblige pas à abandonner le concept de prolétariat. redistribuent une part considérable de leurs bénéfices. Il serait facile. S. privée du produit de son travail. la position prolétarienne. On pourrait faire valoir que cette tendance à la redistribution se manifeste déjà à travers l’importance croissante des œuvres de charité. relégués dans des Document téléchargé depuis www.info . potentiellement au chômage – avec le revenu minimum. cette situation extrême. privé de contenu substantiel. et suffisamment bas pour ne pas dévaluer l’effort productif.3.duke_university .F.info . mais d’un droit de chaque citoyen administré par l’État.19/01/2012 06h04. par lesquels des millionnaires.

théoriquement. Elle vise simplement à conserver les emplois en faisant prendre conscience au public de la situation dramatique dans laquelle se retrouverait le person- _ 81 _ Document téléchargé depuis www. on devrait considérer qu’actuellement. pour s’appuyer sur le schéma néo-classique des trois facteurs de production. c’est que le prolétariat marxien. Si l’on s’en tenait strictement à la définition marxiste de l’exploitation. fondée sur le travail. on ne pourra dire qu’avant l’élection de Chavez. a affaibli le concept standard d’exploitation.152. © P.242 . le Venezuela (de même que l’Arabie Saoudite. sa principale source de richesse.U. puisqu’il n’exprime aucune valeur (dont la seule source. est une ressource naturelle.F. puisque l’origine et la mesure ultime de la valeur ne sont plus le temps de travail.duke_university . ou bien l’idée d’exploitation des pays en voie de développement par le pillage de leurs ressources naturelles. Dans le capitalisme classique.) exploite incontestablement les autres pays : le pétrole. Les Vénézuéliens.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. © P. le rôle et la motivation des grèves sont en train de se transformer.242 .102. nous considérons que le pays occidental développé n’a pas acheté son pétrole au juste prix (défini comme le prix fixé par la concurrence dans un marché sans frottement).19/01/2012 06h04. que si. présentation . est le travail). dans la mesure où l’on peut de plus en plus remplacer les travailleurs par des machines et externaliser l’ensemble de la production. est le seul à pouvoir se réapproprier l’ensemble de la richesse substantielle en la reconnaissant comme son propre produit « aliéné »… Le problème est que l’essor du travail intellectuel (connaissances scientifiques et savoir-faire pratique). les travailleurs se mettaient en grève pour améliorer leur rémunération et leurs conditions de travail en comptant sur le fait qu’ils étaient indispensables – s’ils cessent le travail. les machines sont à l’arrêt et les propriétaires essuient de lourdes pertes. le Venezuela était « exploité ».cairn.19/01/2012 06h04. On ne peut parler d’exploitation dans ce cas qu’en abandonnant la théorie de la valeur de Marx.152. etc.. etc. dans laquelle la valeur du produit repose à la fois sur les ressources. qui joue maintenant un rôle hégémonique (l’ « intellect général »).duke_university .info . et son prix est une rente. Aujourd’hui. friches industrielles. le travail et le capital.cairn.3. Ainsi. la grève – quand elle a lieu – s’apparente surtout à un acte de protestation qui s’adresse plus à l’opinion publique qu’aux propriétaires et au personnel de direction.. appliquant cette théorie.U.3.102. du seul fait de posséder des ressources naturelles rares. Cela signifie que le concept d’exploitation doit être radicalement repensé.info .F. privés de leur « substance symbolique » collective. Il faut bien sacrifier l’un des deux termes : ou bien la théorie de la valeur-travail de Marx. en tant que créateur de toutes les richesses. réduits à une enveloppe post-traumatique. bénéficient donc d’une rente que lui versent collectivement les pays développés. Du fait de cette réduction de l’incidence du travail physique direct..

mais en reconnaissant que le concept de Maître n’est en lui-même qu’une imposture.duke_university .cairn.. S.cairn. où ils montraient que la domination de la nature suppose nécessairement la domination d’une classe sociale sur une autre. les travailleurs productifs.duke_university .152. dans laquelle le rapport est inversé : le rapport général de production entre l’humanité et la nature correspond au rapport entre sujet et objet (l’humanité. loin d’affaiblir le capitalisme en rendant l’exploitation capitaliste inopérante.19/01/2012 06h04. en revanche.3. nous devrions accepter ce qu’Adorno appelait la « primauté de l’objectif » : le genre humain ne se débarrassera pas de ses maîtres en se rendant collectivement maître de la nature. n’est-ce pas là une vision trop subjectiviste ? Cela ne veut pas dire pour autant que nous devrions nous résigner à la nécessité de la domination sociale. Pour un retour à la critique de l’économie politique . © P. Il était déjà clair aux yeux de Marx que les exploiteurs (les propriétaires des moyens de production. La domination de la nature par l’humanité se reflète donc dans la division de l’humanité.242 . mais que.info . n (Traduit de l’anglais par Celia Izoard) Document téléchargé depuis www. au sein de l’humanité elle-même. c’est-à-dire des conditions objectives du procès de production) ne sont qu’un substitut de l’Autre aliéné-objectif (le capitaliste est l’agent du travail accumulé. ce genre de grève se produit dans une usine dont la production va cesser ou être considérablement réduite.F. que l’on pourra d’autant plus menacer et soumettre que l’on n’a plus besoin d’eux. en tant que force agissante de la domination de la nature. sont eux-mêmes soumis aux agents/substituts de l’objectivité subordonnée. Ce paradoxe avait déjà été mis en évidence par Adorno et Horkheimer dans la Dialectique de la raison.102. il convient également de repenser la relation entre exploités et exploiteurs.242 .U. Žižek.info .U. « mort »). en tant que sujet collectif.102. _ 82 _ nel licencié – typiquement. assoit sa domination sur la nature au moyen de la transformation et de l’exploitation inhérentes au procès de production) .. © P. peuvent être utilisés pour accroître l’impuissance et la vulnérabilité des travailleurs. bien plutôt.F. C’est là un dénouement que Marx n’avait pas envisagé : l’essor de l’ « intellect général » et la marginalisation du travail physique mesuré en temps.3.19/01/2012 06h04. Dans ce contexte.communisme ? Document téléchargé depuis www. Se pose donc la question du concept marxien classique de révolution prolétarienne : concevoir le communisme comme la victoire consommée du sujet sur la substance.152.

U.info . À mon sens.U.duke_university .3. Il serait en effet trop facile de se contenter de déclarer que « le socialisme tel qu’il existe » ne représente que la mise en œuvre imparfaite d’un idéal qui n’a pas encore vu le jour..242 . Je suis persuadée que c’est l’idée même de « communisme » qu’il faut problématiser.présentation DOSSIER interventions entretien livres E.102. Mais certains des problèmes rencontrés ne peuvent se réduire à une simple question de mise en œuvre et sont liés à la manière dont cet idéal a été conceptualisé. Bien sûr. Que devons-nous penser du renouveau actuel de l’idée de communisme chez certains intellectuels de gauche ? « L’hypothèse communiste » est-elle absolument nécessaire à l’élaboration d’une politique de l’émancipation ? Faut-il concevoir l’idéal égalitaire comme si intimement lié à l’horizon du communisme que son accomplissement entraîne nécessairement le retour d’un modèle aussi contesté ? Ou bien n’est-il pas temps d’envisager les choses différemment ? Repenser en profondeur les principes du projet communiste Tout en étant d’avis qu’il est impératif de récuser la position largement partagée selon laquelle l’échec désastreux du modèle soviétique implique le rejet du projet émancipateur dans son intégralité. Si nous voulons rester fidèles aux idéaux qui ont inspiré les divers mouvements communistes.F. parce qu’elle convoque une vision anti-politique de la société.info .cairn.152. © P.F.152. où tout antagonisme aurait été supprimé et où la loi.19/01/2012 06h04.102. Tinel. Par Chantal Mouffe .19/01/2012 06h04.3. et les conditions actuelles offrent probablement un contexte plus favorable. nous devons analyser comment ces mouvements ont conçu leurs buts. le défaut majeur de l’approche marxiste réside dans son incapacité Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? _ 83 _ Document téléchargé depuis www.cairn. je suis convaincue que cette expérience tragique a d’importantes leçons à nous apprendre.duke_university . de manière à comprendre pourquoi ils se sont si désastreusement fourvoyés. © P..242 . l’État et les autres institutions régulatrices auraient perdu toute pertinence. et qu’il est nécessaire de repenser en profondeur quelques-uns des principes essentiels du projet communiste. Renault et B. nombre des facteurs qui l’ont dévoyé pourraient être évités. Les crises du néolibéralisme : processus de révoltes et adaptation Communisme ou démocratie radicale ? Document téléchargé depuis www.

F.info . Notre approche discursive affirme l’historicité radicale de l’être. qui ne repose pas sur une nécessité métaphysique extérieure à elle : ni Dieu.U.U. Vers une politique démocratique radicale1. Document téléchargé depuis www. Tout ordre résulte de l’articulation temporaire et précaire de pratiques contingentes.242 . il est nécessaire de reconnaître comme dimension du « politique » la présence toujours possible d’antagonismes. préface d’Etienne Balibar. d’autre part. Mouffe. Il nous semblait clair que les difficultés auxquelles la gauche se heurtait à l’époque (aussi bien dans ses versions communistes que sociales-démocrates) provenaient de son incapacité à saisir la spécificité des luttes démocratiques.cairn. Les choses auraient toujours pu être différentes. Nous inspirant du post-structuralisme et d’Antonio Gramsci. C’est dans le but de pallier ce défaut qu’Ernesto Laclau et moi-même. C’est en ce sens qu’on peut distinguer le social du politique. Mais notre intention était également d’offrir de nouvelles bases théoriques qui nous permettraient de comprendre le défi que la politique radicale devait relever. centrée sur la notion du social comme espace discursif et mettant en avant le rôle majeur du moment politique dans la structuration de la société.communisme ? Document téléchargé depuis www. Les Solitaires Intempestifs. nous sommes attaqués à plusieurs principes centraux du marxisme dans notre ouvrage Hégémonie et stratégie socialiste. Selon nous. D’une part.. © P. non transcendantale. qui ne se résumaient pas à des questions de classe. 2009 (1985). © P.info . à l’époque (l’ouvrage a paru en 1985). qu’il fallait donc impérativement changer. Elle envisage le monde comme une construction purement sociale d’êtres humains. ni « formes essentielles ». Paris. Ernesto Laclau. d’accepter l’absence de terme final et l’indécidabilité caractéristique de tout ordre et de concevoir la société comme le produit d’une série de pratiques dont le but est d’établir l’ordre dans un contexte contingent.152. et qui sont tenues pour acquises comme si elles étaient fondées en nature. nous avons proposé une approche différente.19/01/2012 06h04.3. Ces pratiques qui créent l’ordre social et déterminent le sens des institutions. et il est toujours 1.3. c’est-à-dire des pratiques qui ne laissent pas paraître les actes originels de leur institution politique contingente.F. cela était lié à l’essentialisme et au réductionnisme inhérents à cette approche. Le social est le domaine des pratiques sédimentées.102.242 . Deux concepts clés nous semblaient indispensables à l’analyse du politique : « l’antagonisme » et « l’hégémonie ». de la vérité. et par conséquent la nature purement humaine.152.102. était à la fois théorique et politique. Le politique est lié aux actes d’institution hégémonique. Vers une politique démocratique radicale. Hégémonie et stratégie socialiste.cairn. _ 84 _ à reconnaître le rôle crucial du politique. ce qui requiert. Nous voulions intervenir dans le débat qui avait alors cours sur la nature des nouveaux mouvements sociaux et le rôle qu’ils étaient censés jouer dans la lutte socialiste.duke_university .19/01/2012 06h04. C. Tout ordre se fonde sur l’exclusion d’autres possibilités. Notre motivation.duke_university .. nous les appelons « pratiques hégémoniques ». ni lois « nécessaires » de l’histoire. Communisme ou démocratie radicale ? . Chantal Mouffe.

Le but est de désarticuler les discours et les pratiques qui ont cours et qui fondent et reproduisent l’hégémonie existante. plus progressive. Nous avions mis l’accent sur le fait que l’extension et la radicalisation des luttes démocratiques n’aboutiraient jamais à l’accomplissement ultime d’une société pleinement libérée. nous avions proposé de visualiser cette stratégie comme une « guerre de position »..info . dont le but est de désarticuler l’hégémonie existante et de la remplacer par une nouvelle. © P. de manière à en construire une nouvelle. Antagonisme.F. doit être abandonné. lois de l’histoire. À la différence du marxisme.152.info . La société ne doit pas être conçue comme déploiement d’une logique qui lui serait extérieure.242 . grâce à une ré-articulation d’éléments nouveaux et anciens en une configuration de pouvoir différente. Tinel. nous indiquions que les transformations politiques qui nous permettront de transcender la société capitaliste dépendent de la pluralité des agents sociaux et de leurs luttes. qui implique très clairement la fin de la politique. _ 85 _ Document téléchargé depuis www.duke_university . qui consiste en une série d’interventions contre-hégémoniques.duke_university . le champ du conflit social s’élargit. quelle que soit la source de cette logique : forces de production. il est clair que penser la réalité sociale en termes de pratiques hégémoniques a des conséquences cruciales sur la manière d’envisager ses formes.cairn. etc.152. C’est pourquoi le mythe du communisme comme société transparente et réconciliée.U.3. Socialisme et démocratie radicale En plaçant le socialisme dans le champ plus vaste de la révolution démocratique. avec le « sens commun » (Gramsci) qui lui est associé. de notre point de vue.102.242 .F. Nous inspirant de Gramsci.U.cairn. Les crises du néolibéralisme : processus de révoltes et adaptation Document téléchargé depuis www. plutôt que d’être limité à un « agent privilégié » comme la classe ouvrière. Renault et B. © P. mais comme tentative de transformation de ces institutions en étant aux prises avec elles. La politique radicale ne peut plus se concevoir comme démarche extérieure à tout arrangement institutionnel ou processus de désertion. développement de l’Esprit. En ce qui concerne l’intervention politique.. Ce qu’on accepte à un moment donné comme étant l’ordre « naturel ». est le produit de pratiques hégémoniques sédimentées : ce n’est jamais l’expression d’une objectivité plus profonde qui lui fait voir le jour. luttes et opacité partielle du social ne disparaîtront jamais. .102.3. C’est pour cette raison que nous avions reformulé le projet émancipateur en termes de démocratie radicale. Ainsi. l’expression d’une structure particulière de relations de pouvoir.19/01/2012 06h04. le projet émancipateur ne peut plus se concevoir comme élimination du pouvoir et gestion de leurs affaires par les agents sociaux identifiés du point de vue de la totalité sociale. pour lequel le communisme entraînait logiquement la disparition de l’État.19/01/2012 06h04.présentation DOSSIER interventions entretien livres E.

À l’inverse. _ 86 _ Une « guerre de position » de ce genre ne peut se satisfaire de simplement séparer les différents éléments dont l’articulation constitue les points nodaux où se fondent ces pratiques et ces institutions. celui de la ré-articulation.U.. puisque le politique a un rôle structurant fondamental.cairn.F. Je souhaiterais préciser que notre concept d’antagonisme ne doit pas se comprendre comme une relation objective. Les limites de la société sont par conséquent antagonistes. nous nous retrouverions face à une situation chaotique de dissémination pure.3. © P. laquelle n’envisage la négation que sur le mode de la contradiction dialectique. qu’à la critique de l’hégémonie existante soit associée la proposition d’une alternative.242 .info . C’est là une chose que de nombreuses approches de gauche omettent. qui laisserait la voie ouverte aux tentatives de ré-articulation par des forces non progressistes. La politique démocratique radicale que nous préconisons ne se fonde pas sur le postulat dogmatique d’une quelconque « essence du social ». les relations sociales sont contingentes et toute articulation dominante résulte d’une confrontation antagoniste dont l’issue n’est jamais donnée à l’avance. l’approche hégémonique reconnaît que l’antagonisme est irréductible. Son terrain ontologique d’élection est Document téléchargé depuis www. ce n’est que par l’insertion dans une multiplicité de pratiques et de jeux de langage que des formes d’individualités spécifiques sont construites.duke_university . Mouffe. ainsi que sur le caractère constitutif de la division sociale et de l’antagonisme. tout particulièrement celles qui envisagent le problème en termes de réification ou de fausse conscience et croient qu’il suffit de se libérer du poids de l’idéologie dominante pour qu’advienne un ordre nouveau sur lequel ne pèsent plus pouvoir ni oppression. Communisme ou démocratie radicale ? . Étant donné que l’approche hégémonique reconnaît que la réalité sociale est construite discursivement et que les identités sont le produit de processus complexes d’identification..242 . et la division sociale est inhérente à la possibilité d’une politique.communisme ? Document téléchargé depuis www. Antagonismes et hétérogénéité Notre approche post-marxiste remet en question le type d’ontologie qui informe la conception marxiste.3. et. plus encore à la possibilité même d’une politique démocratique.102.152. De plus. est crucial. De fait.cairn. Sinon.102. C’est précisément parce qu’elle ne peut admettre la négativité radicale qu’elle est incapable de penser l’antagonisme. Il est par conséquent important que le temps de la « dés-identification » soit suivi du temps de la « ré-identification ».info .152. C. Le deuxième temps.19/01/2012 06h04.F. mais comme un mode de relation qui révèle les limites de toute objectivité.duke_university . mais sur l’affirmation de la contingence et de l’ambiguïté de toute « essence ». l’histoire nous offre de nombreux exemples de situations où la crise de l’ordre dominant a suscité des solutions de droite.19/01/2012 06h04. © P.U.

ici. nous mettons en question la possibilité même d’une société réconciliée. Les crises du néolibéralisme : processus de révoltes et adaptation . et l’hétérogénéité ne peut être éliminée .3. ou une démocratie « absolue » reste hors de portée.info . est la création d’une « volonté collective » (Gramsci). L’enjeu.242 .cairn. L’hégémonie est réalisée par la construction de points nodaux qui fixent de manière discursive le sens des institutions et des pratiques sociales à travers lesquelles une conception spécifique de la réalité est établie. C’est pourquoi il est nécessaire de les articuler politiquement.duke_university . a pour conséquence l’effacement de la dimension ontologique de l’antagonisme (le politique).U. Il convient ici de préciser que la création de « chaînes d’équivalences » représente une forme d’unité qui respecte la diversité et n’arase pas les différences.3. tout ordre est obligatoirement un ordre hégémonique.F.duke_university . C’est pourquoi la construction d’une volonté collective nécessite qu’un adversaire soit défini. Renault et B. La politique est une lutte entre des projets hégémoniques qui visent à incarner l’universel de manière à définir les paramètres de la vie sociale. © P. Elle ne peut jamais se concevoir comme désertion. qui offre la condition quasi transcendantale de sa possibilité. Il est clair que les multiples revendications démocratiques qui existent dans notre société ne convergent pas nécessairement.102. l’hétérogénéité antagoniste révèle les limites de la constitution de l’objectivité sociale. de l’échec de l’unicité. et tout ordre est susceptible d’être ébranlé par des interventions contre-hégémoniques visant à le désarticuler afin d’installer une autre forme d’hégémonie.F. La politique se déploie toujours dans un champ où s’affrontent des antagonismes et la penser simplement comme une manière « d’agir en commun ».242 .cairn. celui de la division.19/01/2012 06h04.U.info . Une dimension cruciale de la politique hégémonique consiste en la formation de « chaînes d’équivalences » entre diverses revendications démocratiques. Ce n’est que dans la mesure où les différences démocratiques se heurtent à des forces ou à des discours qui les nient toutes que ces différences peuvent se substituer les unes aux autres.102.19/01/2012 06h04. Un tel résultat sera toujours contingent et précaire. de manière à les transformer en exigences qui ébranleront la structure existante des relations de pouvoir.152.. Si l’antagonisme ne peut être éradiqué. d’un « nous » . Tinel. Une intervention politique digne de ce nom est une intervention qui est aux prises avec un certain aspect de l’hégémonie existante et vise à en désarticuler/réarticuler les éléments constitutifs. En soulignant la dimension de négativité radicale qui fait obstacle à la totalisation absolue de la société. et qu’elles peuvent même entrer en conflit les unes avec les autres. E. ou sur le mode de « l’événement ». © P.. L’objectivité sociale ne peut jamais être pleinement constituée. Un tel _ 87 _ Document téléchargé depuis www.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.152. et ceci requiert la détermination d’un « ils ». conception tellement à la mode aujourd’hui. et par conséquent un consensus pleinement inclusif.

Mouffe.19/01/2012 06h04.242 . et pour cela.F. il faut établir une synergie entre de nombreux acteurs : mouvements sociaux. © P.19/01/2012 06h04. Il faut lancer la « guerre de position » en des lieux multiples. mais bien en termes de points nodaux de pouvoir qu’il convient de cibler pour ébranler l’hégémonie existante.duke_university .242 . C’est là tout l’enjeu de la lutte pour la démocratie radicale. partis et syndicats. n Document téléchargé depuis www.102..info .152.cairn.cairn.U.communisme ? C.duke_university .3.3. _ 88 _ Document téléchargé depuis www. Communisme ou démocratie radicale ? adversaire ne peut se concevoir subsumé dans une catégorie homogène comme le « capitalisme ».. L’enjeu n’est pas l’étiolement de l’État ou des diverses institutions qui organisent le pluralisme. © P.info .U. (Traduit de l’anglais par Brigitte Marrec) .102.F. de manière à ce qu’elles deviennent un vecteur qui permette l’expression des multiples revendications démocratiques et étende le principe d’égalité au plus grand nombre de relations sociales possible.152. mais une transformation profonde de ces institutions.

152.102. et au socialisme.info . il véhicule la visée ambiguë d’un communisme en termes de socialisme.bidet/. © P. Théorie générale. Paris.F. semblent impuissants à la reconnaître. qu’ils se réclament ou non du marxisme. On pourra se reporter au Glossaire métastructurel qui figure sur le site http://perso. comme cela semble ressortir du débat en cours. PUF. à laquelle on assiste aujourd’hui dans quelques pays d’Europe. Par Jacques Bidet .duke_university . PUF...cairn. de façon surprenante. Transparaît aussi un lien entre celui-ci et les autres socialismes du XXe siècle : un certain air de famille leur vient d’une même matrice marxienne. Elle apparaît dès lors que l’on considère non plus le communisme philosophique du Jeune Marx.fr/jacques. discours de la propriété capitaliste. compris comme schème idéal des « dirigeants-et-compétents ».19/01/2012 06h04. 2004. Renault et B. au libéralisme. quoiqu’inégalement.152. Le communisme s’oppose à la fois. Dès lors.242 . 1999.F.19/01/2012 06h04. Je poursuis ici l’analyse engagée dans Que faire du Capital ?. et Explication et Reconstruction du Capital. 2.orange. de façon plus immédiate. Quant au marxisme. mais l’alternative à l’ordre capitaliste qu’esquissent les écrits ultérieurs. Il en découle en effet – et c’est là le point obscur et inquiétant. 2000). 3. n’est pas seulement à comprendre comme marquant la fin du deuil d’un monde englouti dans le désastre soviétique. 1. Cette ambiguïté du discours de Marx fait corps avec sa « critique de l’économie politique ». Paris. Les crises du néolibéralisme : processus de révoltes et adaptation Le communisme entre philosophie.duke_university . refoulé – une continuité paradoxale entre le « communisme » de ce Marx dit de la maturité et le « socialisme réel » qui s’est développé à partir de la matrice soviétique. 1985 (2° éd.3. Elle signale ainsi la recherche d’une alternative à une alternative déchue. les interprètes philosophes. Lévy) à l’ère du néolibéralisme. à une perte ultérieure : à l’effondrement qui frappe les forces sociales du « socialisme dans le capitalisme » (pour reprendre une expression de G. Or. Je propose dans cet essai un ensemble de thèses enchaînées qui.présentation DOSSIER interventions entretien livres E.cairn. Elle répond aussi.U. Paris. Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? _ 89 _ Document téléchargé depuis www. 1. la réapparition du communisme en philosophie.3.242 . Tinel.102. ne livreront leur sens que progressivement1.info . © P. PUF.U. parce qu’elles sont faites d’autant de termes à définir et de concepts à (re) construire. Duménil et D. prophétie et théorie Document téléchargé depuis www.

Celui d’une « idée du communisme » (Alain Badiou).F. dans une société clivée jusqu’à ce jour entre participants et « sans-part ». pour entrer dans l’infinie complexité de la société moderne.3. J. dont le potentiel de raison se trouve instrumentalisé en son contraire.19/01/2012 06h04. c’est-à-dire selon un processus de division qui traverse les individus eux-mêmes et détermine un champ de tendances et de possibilités sur lequel s’affrontent des forces sociales dont la configuration varie dans le temps. au-delà de la communauté.102.242 .152. dans une conceptualité encore inédite du « commun ».cairn.cairn.3.U. la prétention de Document téléchargé depuis www. 5.. © P. dont le communisme exprimerait la puissance commune. non pas entre deux groupes. la classe dominante comporte deux « pôles ». prophétie et théorie . Le communisme entre philosophie. s’articulent entre elles pour former le « rapport-de-classe » moderne. La question qui se pose ici est de savoir ce qu’en définitive peut (dire et faire) le « communisme ».info . S’il en est ainsi.info . ne porte en elle-même aucune pensée de l’émancipation. il faut partir d’un clivage premier qui dessine une ligne de partage économique. mais entre deux « classes ». le marché. administrative et culturelle).152.U. correspondant aux deux « facteurs-de-classe ». dont le jeune Marx est l’archétype.19/01/2012 06h04.242 . © P. qui règle la compétence. et l’organisation (productive. Les deux « facteurs-de-classe » ne sont rien d’autre que les deux formes de coordination rationnelle à l’échelle sociale au-delà de la communication directe : ces deux « médiations ». À moins qu’au capital ne s’oppose une « multitude » (Toni Negri). La structure de classe ainsi définie ne se comprend que dans son rapport dialectique à cette métastructure que constitue.duke_university . dans la société moderne. Ces prémisses conduisent à reconsidérer les termes qui forment la trame du débat en cours. qui pourrait remonter à Platon ou bien qui renverrait plus spécifiquement à une exigence d’égalité radicale (Jacques Rancière). Le philosophe-prophète. on se trouve ultimement renvoyé à la relation de l’humanité mondialisée avec la planète qui la porte. Quelle sorte de coopération peut-on concevoir entre ces deux formes de savoir ? Le communisme dans une théorie de la société moderne et de son histoire Je suivrai ici la thèse de Marx selon laquelle. à l’intersection des deux médiations. il est vrai. juridico-politique et culturelle. Selon l’approche « métastructurelle ». car elle constitue le support créatif de la société. qui règle la propriété. Quant à l’autre classe.communisme ? Document téléchargé depuis www.102. laquelle.. _ 90 _ 4. BIDET. je la désigne comme « la classe fondamentale » (celle des salariés et travailleurs indépendants). L’idée communiste semble aujourd’hui chercher sa rédemption.F.duke_university . tend à proposer des formules qui enjambent les difficultés sur lesquelles buttent les laborieuses investigations d’une « science sociale ».

‘race’. Nous avons.102. et.3. qui apparaît ici notamment dans la notion de « classe intermédiaire ».152.242 . la lutte de classe est un jeu à trois. tout à la fois conniventes et antagonistes : celle de la propriété. ni d’une autre société. La divergence conceptuelle. Si le communisme n’est rien d’autre que « le mouvement effectif (wirklich) qui abolit (aufhebt) l’état actuel » (selon les termes de L’Idéologie allemande). n° 46. qui ne vit que d’appropriation.info . il n’est pas à comprendre comme une simple tendance historique : il ne s’oriente pas vers un but final à atteindre.3. Rien. _ 91 _ Document téléchargé depuis www. À ces deux logiques sociales s’attachent deux forces sociales. mais il n’existe pas en dehors d’une pratique consciente d’elle-même.19/01/2012 06h04. Le libéralisme. proposé aux économistes. Actuel Marx.U. les cadres. 3..U.152.duke_university . Lévy clivent entre « deux classes dominantes potentielles ». © P. mouvement – Classe. Le communisme. S’il en est ainsi. dont le présent article est le prolongement. ne serait plus illusoire que de jouer le communisme contre le socialisme.F. « Socialisme » et « communisme » ne sont pas spécifiquement affectés à des partis empiriquement existants. discours du marché capitaliste..102. et « des classes populaires ». à le subvertir et à le transfigurer en vue de vaincre la domination capitaliste.info . en ce sens. qui se reproduit en monopolisant les positions de direction organisationnelle et culturelle. Tinel. une théorie ambiguë = Communisme du point de vue du Socialisme . Selon leur analyse. tenté de montrer pourquoi. Le socialisme se réclame de l’autre principe de rationalité. G. Il n’est pas une alternative au socialisme : pour autant qu’il existe.19/01/2012 06h04. On comprendra que je sois ici conduit à reprendre quelques définitions qui s’y trouvent argumentées. sociolo2.F. Duménil et D. les capitalistes et les cadres. Là où j’identifie une classe dominante à deux pôles face à une classe fondamentale. n’empêche pas que se vérifie par ailleurs entre nous une grande convergence d’analyse théorique.242 . sexe ». 2009. avec Gérard Duménil. Voir Altermarxisme. Récit-Théorie Marxisme.cairn. 2007. Ce « paradigme métastructurel ». Renault et B. d’une perspective stratégique. Classes Classe dominante Classe fondamentale Facteurs-de-classe Marché Organisation Foyers d’hégémonie Pôle des Propriétaires (Marché + Organisation) Pôle des Classe fondamentale Dirigeants et compétents Perspectives (Social-) Libéralisme (Libéral-) Socialisme Communisme (hégémoniques) (hégémonisant le socialisme) Récits-Idéologies Néo-Libéralisme « État-social » -isme Document téléchargé depuis www. © P. parti. PUF. où s’indique formellement la place du « communisme »2. sans lequel on ne peut mettre un peu de raison dans les rapports marchands : l’organisation concertée des fins et des moyens. désigne l’adversaire premier . me semble-t-il. et celle de la « compétence ». il n’y a pas d’anticapitalisme plus radical que l’antilibéralisme. en position de classe intermédiaire. ne relève pas d’une autre planète. Paris. dans la société moderne. Un autre marxisme pour un autre monde.cairn.présentation DOSSIER interventions entretien livres E.duke_university . alors que dans des sociétés non capitalistes. ils ont vocation à s’imposer comme classe dominante. dans le capitalisme. Les crises du néolibéralisme : processus de révoltes et adaptation se diriger sous l’égide du discours partagé entre égaux. critique pratique immanente à la modernité. historique et politique. Voir « Classe. Mais ces deux pôles de la « classe dominante » ne sont pas à mettre sur le même pied3. sont susceptibles de s’allier soit aux capitalistes soit aux classes populaires. il tend à l’hégémoniser. Cette analyse des classes et de leurs perspectives n’est pas à comprendre comme une théorie des partis politiques.

elle relève d’une prétention sociale nouvelle (dont elle constitue la « critique interne »). 2008. © P.152. _ 92 _ gues.. Il n’y a pas de communisme dans l’Antiquité.U.3. n° 44. « Court traité des idéologies ». dans des formes symboliques délégitimant les privilèges entremêlés de la propriété (des « magnats » de la finance et du commerce) et de la compétence (des « potentats » du patriciat et de l’Église). supports d’une pesante oligarchie. dans une conjoncture historique déterminée6.242 .102.102. en vint à se présupposer. Le communisme entre philosophie. On y trouvera la bibliographie qui ne peut être donnée ici. mais le commencement. « Le commencement de la modernité : la commune italienne ». Le communisme. politologues et théoriciens du discours4. sexes et idéologies.cairn.info . purement politique.info . celui d’un micro-État. J. ni dans la révolte de Spartacus.F. c’est-à-dire cette prétention.19/01/2012 06h04. dans la collision entre ces deux médiations. C’est alors seulement qu’apparut l’idée communiste. est de nature purement « référentielle » (c’est là le point décisif.duke_university . Classes. C’est là le thème du chapitre VI.. De cette structuration sociale5. ni chez les Qarmates. la façon particulière dont l’approche métastructurelle assume le « tournant linguistique » : les discours ne « structurent » pas la société).U. D’abord. jusqu’à son terme. de reconnaissance –. l’est nécessairement aussi aux historiens.duke_university . Il vint un temps où l’on commença officiellement à déclarer que la vie sociale tout entière devait se conformer aux principes de la parole également partagée entre personnes égales. facteurs-de-classe entrecroisés.3.242 . Le rapport du communisme à une donnée anthropologique transtemporelle. celle de la parole – capacité humaine qui n’est pas seulement de communication. Inséparable de l’autre dimension de la configuration mondiale moderne. apparaît avec elle. mais système-monde : classe et « race » entremêlées au genre. en tant que cité-État. mais aussi d’interpellation. prophétie et théorie . 5. Et cette référence. Dans le tissu même d’une société encore féodale. à petite échelle urbaine. celle de la subversion des pouvoirs qui naissaient de cette imbrication. dans la matérialité économique de son existence. la commune italienne. Bidet.F. d’un livre à paraître.152. qui diffère de celle de la démocratie. © P.communisme ? Document téléchargé depuis www. « races ». Je laisse ici ces questions de côté. sous principe républicain – brève exception. Dans ce contexte nouveau. Cette immédiateté discursive ne pouvait émerger que sous la forme d’un affrontement. 4. 6. BIDET. Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h04. Actuel Marx. des Athéniens tout autant que de l’universalisme moral du stoïcisme et du premier christianisme.cairn. prévalant censément comme la forme ultime d’une organisation concertée. qui n’est pas structure (de classe au sein de l’Étatnation). immanent à la modernité. Un tel commencement ne pouvait advenir que lorsque – avec l’apparition des « Arts » et dans la vacance d’un pouvoir impérial supérieur – la co-imbrication marché/organisation commença à émerger dans une co-implication politico-économique poursuivie. De Marx à l’État-monde. il faut en effet faire la « généalogie » : en rechercher non pas l’origine (c’est-à-dire le renvoi à des configurations autres que la sienne propre). advint historiquement. Voir J. ni dans la plèbe romaine. Laquelle pourtant ne pouvait entièrement se soustraire aux conditions de cette structuration critico-antagonique. ni chez les premiers chrétiens.

d’un siècle à l’autre. Le communisme ne pouvait entrer en scène comme force sociale qu’à partir du moment où la concertation discursive entre personnes supposées libres. capable de pratiques d’auto-émancipation. Il s’agit là d’une disposition structurelle. politique et sociale. une puissance que le discours religieux a d’emblée tenté de théoriser.. Il s’éloigne et revient selon les conjonctures. qui est de nature non philosophique.cairn.. © P. et dans l’œuvre théorique.F. selon les revirements de rapports de force historiques. progressivement apparue comme le présupposé officiel et déclaré de l’ordre public. Tinel. des Grundrisse au Capital. le communisme apparaît comme l’objet même de la philosophie. il revient par la fenêtre. le monde est fait pour un usage commun. ce n’est pas par changement d’idée. Le communisme désormais ne cessera de hanter. à travers mille aléas. dès l’émergence la plus floue d’une socialité moderne. dit-on. celui de communisme. et son frère ennemi franciscain.F. dès la commune italienne du XIIIe siècle – cet ensemble de révolutions en parallèle par quoi s’ouvre la modernité et qui s’achèvent en défaites durables. énonciation sociale pratique et non simple énoncé.3. comprise comme recherche de l’émancipation humaine.duke_university .cairn. mais par changement de registre épistémique.3.242 . égales et rationnelles. © P.152. d’actes de rupture qui soient en même temps des actes publics de parole. Duns Scot : selon la loi divine et naturelle. Discours déjà inévitable.U.19/01/2012 06h04. apparaît l’hérétique. Mais elle s’inscrit désormais dans un autre contexte de savoir. de hussites en anabaptistes.102.info . Ni Platon. Cette « idée du communisme » retentit dans les textes politiques. qui se propage.U. Et se perpétue. Chassé par la porte. « respire l’hérésie ». constitutive de la condition de l’humanité moderne. À son terme. E. n’ayant pas de patrie. propres à conférer une substance concrète. subversive – menaçante à l’égard des dominants – à la déclaration de référence. avant de se trouver un nom post-religieux.duke_university . S’il y a deux Marx. _ 93 _ Document téléchargé depuis www. cathare et autre. mais parce que l’hérésie – sourde exigence d’égalité. La ville. laissait émerger – à travers le déploiement des deux facteurs-de-classe en rapport-de-classe moderne – une classe fondamentale quelque peu consciente de soi. Non par sécularisation. de commun – était bien plutôt le langage provisoire d’une puissance à venir. Les crises du néolibéralisme : processus de révoltes et adaptation . du Manifeste à La guerre civile en France.19/01/2012 06h04. mais alors intenable.242 . Le communisme du Marx « critique de l’économie politique » La philosophie du Jeune Marx des années 1843 et 1844 est à prendre comme un work in progress.102. ni Saint Paul ne signalent une historicité du communisme.152.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Par contre. Renault et B. Elle n’est jamais abandonnée. Encore faut-il savoir reconnaître le revenant.info . premières d’une longue liste –.

À ce niveau initial. 23.duke_university .242 . tome I. Le communisme entre philosophie. Paris.102. 11. Marx ajoute : « Économie de temps et distribution planifiée du travail entre les différentes branches de la production demeurent la première loi économique sur la base de la production collective »8.102. 1978. K. c’est-à-dire le marché. Marx. est émaillé de formulations significatives. Marx. « Dans le deuxième cas. Manuscrits de 1857-1858.. les travaux particuliers s’intègrent au travail universel à travers la médiation d’un « échange de produits ». tome II. le travailleur 7. en effet. Livre I. p. L’alternative implique une autre « médiation ».. Ibid.F. « sous l’effet de leurs relations réciproques » sur le marché.U. Dans les Grundrisse s’esquisse une alternative à l’ordre marchand capitaliste. disparaître le fétichisme de la marchandise. La coopération caractérise l’homme comme « animal social » (référence à Aristote).19/01/2012 06h04. p.152.cairn. qui opère par avance et non après-coup. qu’en abolissant la marchandise elle-même.cairn. on aurait une organisation du travail ayant pour conséquence la participation de l’individu particulier à la consommation collective »7. « Au lieu d’une division du travail qui s’engendre nécessairement dans l’échange des valeurs d’échange. Livre I. Le Capital. dans le fameux § IV – « Le fétichisme de la marchandise » – dont il gouverne toute l’économie. Le travail de l’individu singulier est posé d’emblée comme travail social ». p.. © P. Ce bref chapitre XIII. © P. K. des mécanismes de la production marchande capitaliste. p. 90. prophétie et théorie . 1. Éditions Sociales. Éditions Sociales.. Document téléchargé depuis www. qui esquisse un tableau du travail en général comme « travail social ». Dans celui-ci. remplacé par une « réunion d’hommes libres travaillant avec des moyens de production communs […] d’après un plan concerté »9.F. La coordination entre eux s’opère post festum. capable d’un « travail social et combiné »10. Sous ce nom se trouve introduit le mode non marchand de division du travail qui se développera au sein de la manufacture – objet du chapitre suivant. 23. vol. l’alternative au marché reste encore abstraite. « En agissant avec d’autres dans un but commun et d’après un plan concerté. C’est là un point central du communisme du Marx de la maturité. _ 94 _ Le second communisme de Marx pointe à mesure que se précise sa construction théorique du « mode de production capitaliste ». soit au chapitre XIII : « La coopération ». 10. K. explique Marx. On ne fera.3. 9. indéterminée.3. 1980. 1948. pp. BIDET. reposant alors sur « la propriété en commun des moyens de production »11.info .duke_university .communisme ? Document téléchargé depuis www.U. Elle est à l’origine même de la « civilisation humaine ». 8. aux chapitres VII à XII.19/01/2012 06h04.152. J. Elle se précise après l’exposé.242 . Paris. 108-109 (je souligne).info . Mais celle-ci obtient un tel résultat par voie d’organisation et non d’échange. On le retrouve dès le premier chapitre du Capital. Paris. 108. c’est dans la présupposition elle-même que se tient la médiation . Éditions Sociales. c’est-à-dire qu’on présuppose une production collective […]. Marx. Le Capital. Ibid.

conséquemment. p.info . « mais directement (unmittelbar) que les travaux de l’individu deviennent partie intégrante du travail de la communauté ». il reprenne la même problématique : « Ce n’est plus par la voie d’un détour ».cairn. Et il en distingue précisément deux : l’échange et l’organisation.. D’autre part. § IV. Cette « socialisation » du travail est le fait d’un « travailleur collectif »13.152. est réalisé a priori sous l’autorité du capitaliste. celle qui réunit « des hommes libres travaillant avec des moyens de production communs ».19/01/2012 06h04. dans la Critique du Programme de Gotha. p. Ibid. E. l’équilibre...F. celui de la valeur des produits sur un marché. Mais « l’économiste » a tort d’identifier « la fonction de direction et de surveillance. Cela suppose une « fonction de direction. p. 25. _ 95 _ Document téléchargé depuis www.F. p.152. 45. Dans la seconde. celui d’une « médiation ». qui oppose le marché et l’organisation : soit « la division du travail dans la société » et « la division du travail dans la manufacture »16.duke_university .19/01/2012 06h04.U. Les crises du néolibéralisme : processus de révoltes et adaptation . Ibid. les « compagnies » sont appelées à être de moins en moins nombreuses et de plus en plus vastes au point qu’il n’y en aurait peut-être qu’une seule 12. Ibid. analogue au « marché ». alias coopération.duke_university .102. 17. « d’après un plan concerté ». connaît au sein de l’entreprise capitaliste son ultime développement. p.102. plus productif que des travailleurs indépendants les uns des autres. tient à ce que l’organisation oscille entre deux statuts théoriques. 13.242 . Renault et B. au caractère simple. On ne s’étonnera pas que.. einfach. entre les divers travaux impliqués dans le produit final.info . selon « la loi de fer de la proportionnalité »17. 15. © P. © P. car. 22... et transparent. jalons significatifs.U. qui est le propre de la société d’avenir.. 23. évoquant la « première phase du communisme ».242 .présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. 41 et suivantes. d’un unmittelbar. p. antagonique de ce même procès »15. qui fait corps avec la nature sociale de l’homme. et. qui seul est une marchandise. 14. ou « travail social ». efface les bornes de son individualité et développe sa puissance comme espèce »12. celui d’une « immédiation ».cairn.3. « il faut naturellement qu’il y ait médiation (Vermittlung) ». L’ambiguïté qui parcourt ces textes. comme il l’écrit dans les Grundrisse. D’une part. 20.3. Tinel. L’argument du Capital est que « la coopération ». Avec la concurrence. Ibid. de surveillance et de médiation (Vermittlung) »14. durchsichtig. Ibid.. 16. Ainsi éclairés. La première se réalise à travers l’échange des marchandises et se trouve régulée par un incessant rééquilibrage a posteriori (soit post festum). Ibid. nous parvenons au chapitre XIV. définie dès le premier chapitre du Livre I. en tant qu’elle dérive de la nature même du procès de travail coopératif. avec cette fonction en tant qu’elle a pour fondement le caractère capitaliste.

souligne-t-il. l’ordre social de la production suppose encore le clivage entre travail « manuel » et travail « intellectuel »18. On sait qu’il en est allé autrement et que le projet post-marchand s’est concrétisé en une nouvelle forme de société de classe. la lutte politique du communisme. prophétie et théorie . voir notamment A. Il formule des principes généraux.U.102.F. aux yeux de Marx.3. associés à des programmes de transition – voir notamment Le Manifeste du parti communiste. Le communisme entre philosophie.19/01/2012 06h04. où celui-ci comprend l’ensemble des fonctions de conception. démocratiques. il résulte néanmoins une conclusion décisive. celui de la « république démocratique » à laquelle tend. 18. Dans La guerre civile en France.cairn. répondre aux mêmes exigences d’économie de temps et de répartition rationnelle entre branches – dont il a fourni une ébauche virtuose aux livres I et II pour ce qui est du capitalisme. Et il ne lui échappe pas que.. Elle organise les producteurs eux-mêmes et les unit dans un procès collectif de production.communisme ? Document téléchargé depuis www. est que c’est dans ces conditions que doit émerger la « coopération » comme « association des travailleurs » : l’émancipation communiste. Rattansi. suggèrent que sa perspective est celle d’un « plan concerté » très décentralisé. © P. libres et égaux. Marx and the Division of Labour. voire libertaires. Mais il ne produit aucun concept déterminé susceptible de donner forme concrète à sa logique sociale constituante. Le paradoxe.info .F.. mais aussi nécessairement « de direction. lorsque celui-ci disparaît – dans cette « première phase du communisme » –.102. © P.242 . L’économie s’inscrit dès lors dans un ordre politique nouveau. qui est aussi une théorie du capitalisme. BIDET.152.info . ses convictions politiques.cairn. Elle devra en même temps.3. Document téléchargé depuis www. Sur ces sujets. Elle ouvre la porte au communisme.duke_university .U. Macmillan Press. quoique négative : le communisme présuppose l’abolition du marché. de surveillance et de médiation ». Londres. puisqu’il s’agira d’un travail combiné « selon un plan concerté » (je souligne). § II). Il reste cependant à savoir comment comprendre la relation entre la construction théorique marxienne et le processus historique ultérieur. il propose en exemple les réalisations de la Commune de Paris. Le plan « concerté » s’est révélé aussi problématique que le « libre » marché.19/01/2012 06h04. chapitre XXV. J.duke_university . Son enthousiasme pour les coopératives et pour les idées de fédération. Tout changera pourtant. _ 96 _ par branche (voir Livre I. un « collectivisme » imprévu. 1982.242 . De sa critique de l’économie politique. formule récurrente : concerté entre tous. Il est cependant significatif qu’il n’esquisse jamais la moindre tentative d’élaborer un schéma d’économie planifiée. La rationalité organisationnelle marginalise ainsi progressivement la rationalité marchande et la propriété privée. celui d’une démocratie radicale.152. ni même la moindre proposition en vue d’un « plan concerté ». ou le pari.

ici paradoxalement validée par la Constitution. et à ce que. jusqu’au dernier jour. Dans la forme moderne de société.102. de l’administration et de la culture19. La déchéance et l’improbable retour du « communisme » Quand les bolchéviques en viennent à abolir le marché. hiérarchise les compétences. ne mérite pas le nom de « communisme ». mais celui de « socialisme ». Le propre de l’approche métastucturelle est de l’intégrer à la conceptualité de Marx. Dans les termes de l’analyse métastructurelle. ils ont toutes raisons de se réclamer de Marx. Il introduit en effet la plus sournoise perversion de l’institution publique moderne.152.152. la « révolution » n’ayant de sens que comme réalisation des promesses de la modernité. ont exalté 19. la sépare du peuple. bien sûr..242 . propre à démoraliser le corps social. Une société fondée sur l’organisation planifiée monopolise l’information. elle porte à l’absolu une tendance générale – mais généralement limitée par le rapport de force – de la domination de classe : la privatisation du pouvoir d’État.3. de se gausser de ce grossier subterfuge. qui revient à réhabiliter le communisme en mettant ses crimes sur le dos du socialisme. au sens gramscien.duke_university .242 . Renault et B.info . _ 97 _ Document téléchargé depuis www. Tinel. Il reste que ces sociétés se sont dites « communistes ». etc.U. La contradiction interne qui le mine tient à ce que.102.U. de rationalité particulièrement limitée. © P. économiques et historiennes. ce qui implique de reconstruire celle-ci sur la base d’une dualité de facteurs-de-classe.F. ses martyrs au nom d’un « socialisme à visage humain ». légitime et reproduit cette hiérarchie. d’autre part..19/01/2012 06h04. Il s’avère pourtant que l’instauration d’une économie « collective » ou « socialisée ».duke_university . elle ne peut pas ne pas mettre en œuvre les rites du suffrage universel. nourri ses dissidents et réformateurs.info . le parti unique ne peut pas ne pas être reconnu comme un pouvoir privé. Une telle approche est assez largement répandue dans certaines traditions sociologiques.cairn. E. organisée « d’après un plan concerté ». Il n’est pas étonnant qu’il ait. est particulièrement fragile. les forces sociales modernes de l’organisation qui se sont constituées en classe dominante dans les institutions de la politique. Les crises du néolibéralisme : processus de révoltes et adaptation . au processus de la construction économique.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.cairn. qu’illustre la figure de Staline. Le fonctionnalisme du parti unique tient à sa capacité à assurer une cohésion idéologique et éthique. de la loi égale pour tous. Cela signifie seulement que ce sont ici.19/01/2012 06h04. sous l’égide du parti unique qu’implique le « socialisme ». donc arbitraire. d’une part. nullement prévue par les promoteurs de l’idée et du mouvement : le parti unique. Une telle économie. qui implique officiellement un clivage privé/public. après l’abolition des rapports marchands..F.3. de la représentation. ce phénomène historique. On ne manquera pas. © P. suscite partout où elle s’impose une institution inattendue. de la production.

de déportation de masse et d’extermination que le « monde libre » attachera le qualificatif de « communiste ». L’élan émancipateur des grands commencements. _ 98 _ le « communisme ». En quel sens le communisme représente-t-il une « idée » ? On peut certes Document téléchargé depuis www. sa légitimité.242 .info . lorsqu’elles se définissent comme des « démocraties » (et je n’entreprendrai pas ici d’expliquer pourquoi elles ne le sont pas). comme des sociétés où règnent les droits de l’homme.F. et reçu à titre d’infamie. universelle. Un impact social de solidarité dans les sociétés capitalistes. d’embrigadement et de répression politique. Pour que sa cote remonte quelque peu. comme « le monde libre ».U. au détriment des « capitalistes ». Et c’est corrélativement à ses dispositifs les plus extrêmes de simulacre démocratique. prophétie et théorie . © P.242 . On a pu longtemps penser que la stigmatisation était telle que le nom de « communisme ». « communisme » a donc désigné diverses choses. « communisme » peut apparaître comme le mot adéquat pour définir une perspective juste. non simplement d’une idée. comme une nouveauté. voire. Le communisme entre philosophie. Le mythe subversif d’un peuple de militants.cairn. Mais la mondialisation néolibérale a ébranlé de part en part cette configuration historique.. dans une situation nouvelle. abandonné par le grand nombre de ceux qui s’en réclamaient. d’un rapprochement entre la « classe fondamentale » et les « dirigeantset-compétents ».102.152. Et c’est alors que.duke_university . et se trouvent prises comme jamais dans les politiques libérales-impérialistes. fruit d’un compromis de classe. Quelle identité pour le communisme ? Il s’agit bien d’un nom.. radicale. ne reviendrait plus.102. Au XXe siècle. Un mouvement de résistance aux fascismes. Mais d’où ce nom tire-t-il son attrait. BIDET.U. il aura fallu que celle du « socialisme » redescende au plus bas. Elles perdent leur emprise organisationnelle qui autorisait un projet social distinct. l’État de droit ? Le nom est d’autant plus nécessaire que la chose n’est pas.19/01/2012 06h04. celui d’un monde régi selon la seule logique du marché capitaliste.152. par différence. nazismes et autres régimes dictatoriaux.19/01/2012 06h04. voire sa puissance ? C’est là précisément l’objet du débat en cours. de gestion policière. de conformisme culturel. En se l’appropriant. J. Une culture internationaliste.info .cairn. Les forces sociales du « socialisme dans le capitalisme » se trouvent entraînées dans un espace pour elles sans repères. dont il avait fait l’État social (national).duke_university . qui se prolonge dans les luttes anticoloniales et anti-impérialistes.3. le nom de communistes. du moins dans le périmètre académique. on se nomme.F. Mais qu’ont-elles fait en cela de différent de ce que font les sociétés concurrentes. © P.3.communisme ? Document téléchargé depuis www. Celui-ci avait pour contexte l’État-nation. Mais il s’est aussi trouvé qualifier les « régimes » socialistes qui ont revendiqué à titre de gloire.

cairn. et qui ne peuvent prétendre « relayer » celui-ci que dans la mesure où leur co-implication antagonique constituante fait surgir un discours social critique sur ce qu’il en est de telles prétentions. © P. Cela. 21.U. 22. Badiou/ S. ceux qui ne le sont pas..info . se donnant comme accomplies.U. Ce communisme est l’autocritique immanente de la société moderne. Celles-ci pourtant ne se construisent historiquement (dans des contextes systémiques) que dans des formes structurelles qui sont toujours déjà le support de promesses déterminées de justice et de bien. © P. avec les privilégiés. Cela ne veut pas dire qu’elle s’en déduise. Paris. Thesis Eleven. Tinel. à se dire et à s’imposer comme telles. cette lecture de l’histoire est vouée à culminer sur des événements pris comme « exemples » : 1792. cette « idée » ne se compose qu’en se recomposant sans cesse en réponse à des expériences d’injustice. Ce clivage renvoie à des rapports sociaux compris. de résistances en révoltes.info . Car on laisserait alors entendre que les sociétés modernes se divisent entre ceux qui « ont part » – diversement. p. Deranty. Voir J. l’approche métastructurelle se distingue d’une problématique des « sans-part ».duke_university . du moins. E. n° 88. Renault. On mettrait d’un côté.19/01/2012 06h04.242 . comme chez le Jeune Marx. à « s’inventer ». qui ne sont des médiations qu’en tant que relais supposés du discours communicationnel immédiat.102.242 .152.-P. Ou. le principe de la lutte de classe contre libéralisme et socialisme. ou encore.152. les exploités-bien-intégrés. la philosophie travaille à produire des concepts socio-anthropologiques généraux qui seraient immédiatement ceux des sociétés concrètes. 20. Lignes. 1871. avec un potentiel normatif renouvelé21. 1968. inégalement. Dépourvue de contenu principiel préétabli. Comme ces facteurs entremêlés coordonnent l’ensemble de la vie sociale. February 2007.102. résonnent comme autant de menaces. 1848. Renault et B. Chez Alain Badiou. penser que « l’éternité » de l’idée survient dans l’événement20. suscitant des attentes déterminées de reconnaissance – promesses qui.duke_university . l’expérience de l’injustice parvient à se constituer en une expérience sociétale globale. « une réunion de quatre ouvriers maliens et d’un étudiant » (français) dans un foyer d’hébergement. _ 99 _ Document téléchargé depuis www. Son « éternité » est co-extensible à la seule modernité. Une théorie de l’histoire présuppose en effet une anthropologie sociale. et qui en viennent.3. Mais la promesse moderne est spécifiquement inhérente à la nature des « médiations-facteurs-de-classe ».F. de l’autre. certes – à la fonctionnalité d’un système et les autres.cairn.19/01/2012 06h04. est vieux comme le monde. 2009. 1917. Par cette analyse de classe. Court-circuitant les médiations conceptuelles historico-théoriques. Mais non comme l’immanence d’une Idée indéfiniment reconductible : le communisme n’existe que comme volonté d’en finir.3. elle tend à écarter un usage analytique de cette notion comme désignant le clivage primordial. Et l’on appellera « communisme » tout ce qui lui fournit au jour le jour son discours expérimental. Voir A. et. d’abord sans voix.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Žižek. Il semble néanmoins qu’on ne puisse inscrire l’événement dans l’histoire qu’en se référant à des concepts d’analyse socio-historique.F. qui sont pourvus d’un salaire assuré et protégés des risques sociaux majeurs. « Politizing Honneth’s Ethics of Recognition ». E. à accéder à la conscience.. dira-t-on. Les crises du néolibéralisme : processus de révoltes et adaptation . à la façon de Habermas. L’idée de communisme.

102. mais à les reconnaître comme puissances entravées. © P. plus rien qui soit profitable au profit.242 . © P. Récuser cette approche ne signifie pas que l’on rejette l’idée que les exclus soient les porteurs privilégiés d’une vérité à venir. Mais cela ne signifie pas que ce soit à partir de lui que l’on puisse analytiquement comprendre les tendances de notre société dans son ensemble. BIDET.. ‘race’. c’est s’inscrire dans cette même ligne de puissance. ni donc de concevoir des stratégies d’émancipation.U. une maxime « égalité-puissance ». pp.3. prophétie et théorie . parti. op.152.F. Elle tient à la nature spécifique des facteurs-de-classe (constitutifs du rapport-de-classe).info .U.102. Bidet. qui n’ont à perdre que leur chaîne. celle de la division sexuelle.3..cairn. Le communisme entre philosophie. que certains en seraient exclus. C’est à juste titre que Toni Negri en prend le contre-pied dans une problématique de la puissance de la multitude. Je laisse ici de côté la troisième dimension. exclus du logos. _ 100 _ en termes de participation. même plus leur force de travail.152. anarcho-spinoziste. dans son lien aux rapports systémiques (de « race ») et aux rapports de genre. Mais elle ne peut se construire stratégiquement qu’à partir d’une analytique de classe et de « race ».242 . Voir J. Cela ne conduit pas à se pencher sur la faiblesse des opprimés. les « vérités » historiques. Il s’agit bien là.19/01/2012 06h04.communisme ? Document téléchargé depuis www.duke_university . soit de la configuration mondiale moderne en tant qu’elle croise « structure » et « système »23.duke_university . avec cette différence. et purement négatif. C’est notamment ce qu’illustrent les travaux de Jacques Rancière : les sans-part sont aussi les sans-voix qui inventent la justice à travers l’expérience de l’injustice. en réalité la première. J. capitale il est vrai. et non la 22.19/01/2012 06h04. que j’ai abordée dans l’article déjà cité. mouvement – Classe. Les prolétaires sans substance. en dernière instance. sont des visions ethnologiques d’en haut. comme les peuples sans histoire. sexe ». consubstantielle aux deux autres. cit. Une puissance commune ne peut se légitimer et donc se concevoir qu’à partir de ceux qui ont et sont moins.info . L’un des résultats de la critique métastructurelle d’une théorie des « principes de justice » – qu’il s’agisse du double principe énoncé par Rawls ou du « principe U » avancé par Habermas – est que l’on ne peut justifier qu’un seul principe. le marché et l’organisation : elle tient à ce qu’ils possèdent un extérieur structurel où se trouvent remisés par le processus de classe ceux qui n’ont plus rien à offrir en termes de bien pour un marché ni de compétence pour un travail organisé. Désigner ceux d’en bas comme la « classe fondamentale ». Mais l’exclusion propre à notre temps diffère de la pauvreté des sociétés antérieures. au confluent du juste et du bien. 23.. d’un clivage aujourd’hui décisif.cairn. Théorie générale. 133-304.F. « Classe. en effet. Document téléchargé depuis www. L’exclusion elle-même n’est au contraire pensable qu’à partir du rapport structurel de classe. La multitude est par définition le grand nombre. de la pratique : « Abolir toute inégalité qui n’élève pas la puissance des moins puissants »22. Elle est en revanche décisive dès lors qu’il s’agit de dégager un principe : elle définit le point de vue à partir duquel se situer et d’où adviennent.

duke_university . pour une montée en puissance de la multitude. Il est bien vrai que l’élargissement du travail intellectuel et de la culture subvertit.19/01/2012 06h04.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. car elle est celle du logos. dans une analytique de classe. de la création. dont Negri fait le lieu d’un communisme à venir et déjà là. qui est donnée par Dieu également à tous. qui ne peut pas ne pas partir d’un « communisme (théoriquement) originaire ». ce faisant. table sur les tendances structurelles du capitalisme. comporte peut-être un certain biais. Mais. multiplie.152.102. que seule abolira l’institution contractuelle. du commun et de la transparence.19/01/2012 06h04. Il se place non plus du côté du plan concerté. dont parle Negri. Et cette monopolisation est sans doute plus redoutable que celle des autres biens. mais sur les tendances à l’intellectualisation du travail. Reste ce legs de la philosophie moderne : on ne peut pas ne pas commencer par désigner comme communs l’ensemble des biens entremêlés de la nature et de la culture.242 . La philosophie politique moderne est. pourtant. jusqu’à Kant.102. en dernière instance. et jusqu’à John Rawls.info . À la différence de Marx. C’est le peuple dans tous ses états. La problématique de la « classe fondamentale » vise à articuler théoriquement cette « multitude ».cairn. Mais la production intellectuelle n’a pas l’effet d’immédiation qu’évoque constamment Negri. Elle reste elle-même appropriable par voie de marché et d’organisation. Et cela pousse à soupçonner que la thématique du « travail intellectuel ».duke_university . il compte non pas sur l’essor de l’organisation qui en viendrait à marginaliser le marché. mais de la concertation elle-même. comme vie commune et toujours singulière.info .cairn.. fraction exclue.242 . Seul Marx affronta le défi. économique et culturel.3.F. et que cela change quelque chose dans les relations hégémoniques entre classes. politique.F. la conjuration du spectre du « commun » : depuis Locke. qui est toujours à nouveau le commencement de toutes choses. En ce sens. dans sa condition de vivant. il évite la dérive « socialiste » du communisme historique..3. parce qu’elle est de nature à se développer au sein de médiations qui gardent leur caractère de facteurs-de-classe. Mais la propriété supposée commune des moyens de production laisse l’amer souvenir de son appropriation par les forces sociales de l’organisation. © P. se croit pourtant tenu de partir de l’égalité. singularise et popularise nos modes de communication et d’initiative. © P.U. présentation .U. qui. Negri s’inscrit à la façon de Marx dans un contexte historique qui. pour en venir au large éventail de différences qui font la société « presque juste ». qui doit commencer par entreprendre de montrer que la terre. elle la situe par rapport à une classe dominante à deux pôles – dont il est notable que l’un pourtant se trouve être celui des dirigeants-et-compétents.152. n’est productive qu’à condition d’être divisée en parts sur le marché. Tout le problème est de rester sur cette _ 101 _ Document téléchargé depuis www.

de l’ordre du droit. Son horizon ne s’arrête pas aux moyens de production.cairn. Bidet. et non du socialisme. dans le cadre national. donc sur le terrain du socialisme. sa patrie est le monde. Document téléchargé depuis www. critique du socialisme ».communisme ? Document téléchargé depuis www. comme notre matérialité commune. tome I. que l’on tient cette idée que « le prolétaire n’a pas de patrie ».3.152. dans la propriété commune.duke_university . chacun doit trouver le sien. réussir que « dans un seul pays »… à la fois.19/01/2012 06h04. En vérité. « U-. « Liberté. Il s’agit pour nous tous de prendre en charge le monde lui-même. Il se déploie d’emblée sur la scène universelle.cairn. impératif antagonique présupposé ». Il est transnational et mondial. ni de réussir pour persévérer ». il est vrai. Le Capital. ou il n’est pas. Il y a certes des tendances historiques à une montée en puissance de l’organisation. égalité. au regard du dernier. Le communisme. de l’intellectualisation. « Le communisme. « L’Internationale » était l’alliance du socialisme et du communisme. – loin que ç’ait été là la cause de son échec. Et sa hantise.info . Théorie générale. On le trouve déjà. C’est du communisme. Il désigne un communisme de combat dans une société de classe25. c’est l’assomption du risque dans une lutte. cit. Livre I. c’est-à-dire un pouvoir d’usage légitime au regard de chaque personne. fraternité » : le troisième terme annonce le dépassement de l’ordre juridico-politique. La témérité n’est pas un pari . qui est un projet d’organisation nationale-étatique.duke_university . comme dit Marx. cit. que désignent les deux premiers.19/01/2012 06h04. Le communisme entre philosophie.. Dans son moment bolchévique. en même temps que de nouveaux périls. celui-ci ne pouvait.102. Le communisme relève d’un autre registre théorique et pratique. Dans un monde d’inégale appropriation. S’il en est ainsi. prophétie et théorie . le « principe d’égalité-puissance » : à nouveau « abolir toute inégalité qui n’élève pas la puissance des moins puissants ». K. la devise du communisme ne peut être que celle du Téméraire : « Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre. Voir J.152. _ 102 _ position. C’est dans le mondial que culmine l’élément moral.102.F. 205. op.. Elle s’enracinait dans les États-nations. qui est celle non pas d’une propriété. la propriété « individuelle »24.242 . J. § 914. le dépassement (Aufhebung) de l’État. BIDET. Celui-ci se détermine par une « démocratie radicale » telle que soit assurée. lieu commun de notre vie singulière.F.3. mais d’une charge écologique commune et d’un usage socialement légitime. Marx. p. L’autre socialisme (le « socialisme dans le capitalisme ») fait lui-même chaque fois l’objet d’une fondation nationale-étatique. © P. © P. comme tel. op.U. Mais pas de tendance à l’émancipation. et § 931. Le communisme est sublime. Il annonce que l’État 24.. 25. l’humanité et la planète Le caractère propre du communisme est le mondial.242 . il se définit par un principe stratégique de lutte. Il n’y a que des potentialités nouvelles offertes.info ..U. Dans le commun.

Reste à savoir ce qu’elle peut faire valoir comme « bien » : de la poudre aux yeux aux armes d’extermination. est aussi une nation.cairn. au quotidien et dans le long terme. mais une nation morale garante de toutes les vulnérabilités.info . et qui n’attend pas que celles-ci aient à en appeler à son tribunal. ni même de « marchandises ». Il est un signe de reconnaissance au-delà de toute frontière.cairn. En même temps.152. beaucoup ont affronté la mort au nom d’une patrie universelle à venir. mais en dernière instance de « plus-value » (richesse abstraite. elle rend chacun au risque de sa singularité.info . bien qu’essentielle à la pratique communiste. religieuses. S’il faut donner un nom propre à cette « contradiction ». immensément inégales. la mondialisation – la découverte de notre mondialité – nous détache du particulier.102.242 . ni produire des marchandises sans produire quelque bien. elle est mal cernée dans la tradition marxiste.3..152. porte précisément sur la nature des biens à produire. © P. L’humanité a commencé à comprendre qu’elle sapait les conditions matérielles de son existence comme espèce. Vers une communauté universelle. il est vrai. communautaires. les conditions de leur production et de leur répartition – au nom de l’intérêt particulier et collectif. la société moderne était dominée par ce qu’il convient d’appeler sa « contradiction cardinale »26. non pas seulement au sens d’une nation éthique. elle suscite des réactions contraires et de nouvelles particularités. de ses détresses particulières.U.242 .19/01/2012 06h04.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Le communisme n’est pas une affaire de famille. © P.duke_university . Jusqu’alors. maître d’œuvre de l’État social. de nouveaux privilèges de caste. pourtant. mais pour ce qui est « bon pour tous ». En deçà de tout héroïsme. Une ultime contradiction. dans un « commun » au statut de plus en plus énigmatique..duke_university . _ 103 _ Document téléchargé depuis www.3.F. pouvoirs accumulés). Il se tourne – pour reprendre la distinction que Habermas fait entre éthique et morale – non vers ce qui est « bon pour nous ». ni de nation. Il reste pourtant qu’elle n’est pas maîtresse du jeu.102. la production capitaliste n’est pas production de « biens » (richesse concrète). laquelle comportait un dispositif de possible limitation. linguistiques (ce n’est pas seulement là l’œuvre du « capitalisme »).F. Car l’État-nation défend chacun au regard de ses besoins. imbue de ses mythes mémoriels. Le socialisme. rime avec paternalisme et nationalisme. en effet. Pour reprendre la ligne conceptuelle de Marx. c’est parce que. quoiqu’essentielle aussi à la cohérence théorique. de l’injustice 26. Car elle ne peut produire de plus-value sans produire des marchandises. Comme on meurt pour la patrie. culturelle. il convient de le préciser. chez Marx lui-même. C’est pourquoi il comporte un défi suprême. sans doute parce que. présentation . elle ne reste que virtuellement formulée. des entraves nationales. C’est là du moins ce qu’il déclare. Il est une grande famille – doté comme telLE d’un redoutable potentiel d’exclusion. Au passage. En dernière instance seulement.U. échappe à toute issue politique concevable. et que la lutte de classe.19/01/2012 06h04. en même temps qu’elle en détruisait une multitude d’autres.

152. les humains futurs.. © P. à leur impuissance à recréer ce que nous aurons détruit. Mais qui défendra la planète ? Les « personnes concertées ».19/01/2012 06h04. ne sont pas là pour la lutte de classes à la hauteur qu’elle requiert aujourd’hui. ressentie. Il désigne.F.U.242 . Mais aucun intérêt particulier ou collectif ne se dégage devant la destruction écologique. Le communisme entre philosophie. par défaut. prophétie et théorie _ 104 _ Document téléchargé depuis www.3.102. © P.cairn. BIDET.152.info .. Document téléchargé depuis www.communisme ? J.102. mais aussi critique du politique. un égard qui n’a pas de nom. De ce fait.F.19/01/2012 06h04. n .duke_university .3. il implique un principe moral plus large que l’ordre politique : il fait signe à ceux-qui-viendront-après-nous. les concepts de la politique se trouvent en ce point dépassés. Il reconnaît un privilège à la vie. Car. si son point de vue est celui de la « puissance des moins puissants ». c’est parce qu’il est par essence non seulement critique de l’État.242 .duke_university . Si le communisme peut être ici utile à quelque chose.info .cairn. Les opprimés peuvent se dresser pour défendre leurs droits. quoique le combat écologique soit éminemment politique.U.

alors que la recherche marxienne a fourni. Vergleichende Studien zur Geschichte des Grundeigentums 1879-1880 (« Karl Marx sur les formes de production précapitaliste : études comparées d’histoire de la propriété foncière 1879-1880 »). 84.). in H. Castro Vaerla. ainsi que sa théorie des transformations sociales et du progrès historique. M.duke_university . Campus.102. Marx.152.3.F. © P. _ 106 _ La question de l’eurocentrisme chez Marx a déjà suscité. de nombreuses discussions dont les thèmes centraux étaient la relation de Marx au colonialisme.. p. L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales Par Kolja Lindner Document téléchargé depuis www. Bielefeld. ignorant complètement l’expérience des sujets colonisés dans les sociétés non européennes » . l’approche est demeurée apologétique ou philologique . M.102. Dhawan. Les ânes anglais ont eu besoin d’un temps immense pour saisir ne serait-ce qu’approximativement les conditions réelles […] dans les territoires conquis […]1.19/01/2012 06h04. K. P.info . dans le monde anglophone. des éléments pour une discussion différenciée. p. 1977./New York. Postkoloniale Theorie. Kovalevski). . en revanche. Lindner.152. Harstick (éd. « Exzerpte aus M.U. on a prêté une attention particulière aux articles de 1853 sur le colonialisme britannique en Inde. N.F.19/01/2012 06h04.3.242 .cairn. il lui aurait « manqué de rapporter ses études sur l’Inde et l’Afrique à une analyse conséquente de l’impérialisme ». Eine kritische Einführung (« Théorie postcoloniale : une introduction critique »). sauf exception. 64. M. Francfort s. Karl Marx über die Formen vorkapitalistischer Produktion. les voix critiques sont dominantes. Une enquête systématique portant sur l’ensemble de l’œuvre de Marx fait également toujours défaut.. Kovalevskij » (Notes tirées de M.duke_university . son regard sous-jacent sur les sociétés asiatiques. va jusqu’à reprocher à Marx une forme d’« orientalisation » 1. M. dont l’étude sur l’orientalisme fait figure de classique dans ce domaine.communisme ? K. © P.U. Marx aurait défendu un « modèle eurocentrique de l’émancipation politique. 2005. Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? Document téléchargé depuis www. 2. grâce à l’édition scientifique. Edward Saïd. Dans les études postcoloniales (EP).info . on a évité de prendre à l’égard de l’eurocentrisme des positions relevant d’une critique globale de la domination. Transcript Verlag. Dans le débat marxien (DM).cairn. Dans ce contexte. de sorte que « les groupes dépourvus de droit comme les sujets colonisés » n’auraient guère été pris en compte dans ses analyses2.242 .

En ce sens.info .U.cairn. Puis. n’ayant pas lui-même voyagé dans les régions du monde qu’il a décrites et ne les ayant pas non plus étudiées lui-même de façon systématique.. Je reprendrai. 5.102. Seuil. L’Orientalisme : l’Orient créé par l’Occident.19/01/2012 06h04. or. tout d’abord. Une évolution y est perceptible. C.duke_university . Lotte Arndt et Urs Lindner pour leurs remarques. M.). Une version abrégée de ce texte est déjà parue dans W. Saïd. Le critère déterminant pour la propriété privée du sol. © P.cairn.152. Dans ces écrits. il s’agit d’une conception fausse et orientaliste. Kapital und Kritik. Malamoud. Nach der neuen Marx-Lektüre (« Capital et critique : la nouvelle lecture »). Retracer la distance progressive que Marx a prise à l’égard de l’eurocentrisme implique donc de déterminer également jusqu’à quel point il serait parvenu à s’émanciper des idées transmises par ces « ânes anglais ».F. 4. Une forte tendance s’est ainsi dégagée au sein des EP pour rejeter un Marx considéré comme un penseur historico-philosophique.19/01/2012 06h04.242 . p. les Voyages de François Bernier. 1997. de sociétés précoloniales ou précapitalistes. la critique postcoloniale de l’eurocentrisme et procéderai concrètement à l’analyse d’une source marxienne à valeur paradigmatique. Une telle 3. Le présent texte4 vise à susciter. trad. de propriété privée du sol . constituée de relations de voyage. 2010.info . mais aussi à lui donner pour fondement intrinsèque la raison scientifique.3.152. en Asie. 180. sur cet arrière-fond. On peut distinguer quatre dimensions : a) Une forme d’ethnocentrisme. raciste du monde non occidental3. Bonefeld. © P. que l’on peut analyser comme une prise de distance progressive à l’égard des postulats eurocentriques initiaux. réside dans la dévolution – par opposition au contexte du marché immobilier du capitalisme avancé. Le concept d’eurocentrisme Pour cela. _ 107 _ Document téléchargé depuis www. un dialogue entre les deux discours en présence. de rapports parlementaires et autres écrits théoriques. présentation . à travers son œuvre actuellement disponible.102.U.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.F. dont la particularité consiste non seulement à postuler la supériorité des sociétés occidentales. chez lui comme dans le présent texte. la conception dominante est qu’il n’y aurait jamais eu. Je remercie. la réflexion de Marx sur les sociétés non occidentales – cette expression étant synonyme. VSA. Hambourg. La dimension économique du concept de propriété (disposition/appropriation) est alors centrale. eurocentrique et orientaliste. son travail est resté en grande partie tributaire d’une littérature eurocentrique. il convient d’abord de saisir précisément ce qu’on entend par eurocentrisme.3. afin de mettre en lumière ce que le DM pourrait apprendre des EP.duke_university . majoritairement britannique. Toutefois. qui a été réfutée depuis lors.. E. non son traitement juridique.242 . entre autres. notamment par les historiens5. je suivrai. Heinrich (dir. La confrontation constante de Marx avec les différentes formes (extra-européennes) de propriété foncière (précapitaliste) l’a conduit à se détacher progressivement de l’eurocentrisme au cours de son existence. mon texte est une objection au rejet souvent hâtif de Marx par les EP. Paris. dans ce contexte.

Randeria (dir. 8. C. laquelle tend à retirer son exclusivité à l’Europe. « Karl Marx. Modernity. K. Cambridge University Press. and Postcolonial Studies. 6. 94./New York. Willing.info . 10. Postkoloniale Perspektiven in den Geschichts. 14.F.. « Einleitung. Bartolovich. Lindner. Münster. L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales . 11. Jani. 2002. sinon « racial »7.19/01/2012 06h04. and the 1857 Revolt in British India ». « l’Asie » chez Marx). Historisch-kritisches Wörterbuch des Marxismus (« Dictionnaire historique et critique du marxisme »). suivant le modèle de l’Europe occidentale.19/01/2012 06h04. b) Un regard « orientaliste » sur des régions non occidentales du monde. trad.und Kulturwissenschaften (« Au-delà de l’eurocentrisme : perspectives postcoloniales en histoire et études culturelles »). © P.3. p. S. _ 108 _ vision du monde est associée à l’exigence de soumettre le monde entier à ladite raison6. Les Éditions de l’Atelier – Le Monde diplomatique. 1997. Il s’agit de promouvoir l’Europe occidentale comme centre du monde politique. Wider den Eurozentrismus der Sozialwissenschaften (« La théorie de la société et son Autre : contre l’eurocentrisme des sciences sociales »). pp. Ce qui peut passer alors pour eurocentrique. 2009. in S. « Eurozentrismus » (Eurocentrisme). Amsterdam. P. N. Francfort s.F. Paris. Ce regard porte moins sur les conditions réelles de ces régions que sur « l’expérience de l’Europe occidentale »8 : le monde en tant que tout est imaginé à partir d’une position régionale. culturelle et militaire trouve son expression dans un discours géopolitique sanctionné institutionnellement. D. Provincialiser l’Europe – La pensée postcoloniale et la différence historique. Paris. 2003.U. plus précisément.duke_university . Chakrabarty.. Randeria. Campus. Die Gesellschaftstheorie und ihr Anderes. Hauck.duke_university . Ruchet et N. p. in W. trad. Argument.3. politique. G. 13.cairn. Dans cette perspective. © P.). op. III.242 . Cambridge.). à la « provincialiser » en se focalisant sur les interactions entre les différentes régions du monde10. économique et théorique. L’Orientalisme. p.U.152. Bayly. La naissance du monde moderne (1780-1914). E. La domination économique. Lazarus (dir. Marxism. cit. 9. t. 1023. Cordillot. Document téléchargé depuis www.152. ou doit se développer. Conrad. F. Conrad. on pose comme exigence que le monde entier se développe.info .). On admet alors que « les conflits idéologiques et politiques avaient en fait atteint une dimension mondiale avant même que l’économie se soit uniformisée dans la plus grande partie du monde »11. c’est l’effacement de « l’intrication du monde européen et du monde extra-européen » et de « l’histoire croisée »12.. A. Hambourg/Berlin.cairn. O. p. Westfällisches Dampfboot. on part du principe ou. c) Une pensée de l’évolution pseudo-universaliste. Geteilte Geschichten – Europa in einer postkolonialen Welt » (Introduction : histoires croisées – l’Europe dans un monde postcolonial). d) Une confiscation de l’histoire non européenne.102. de son influence sur le développement de l’Europe. Elle s’oppose ainsi à l’histoire globale. 7. 17. G. lequel produit de façon pure et simple ces régions du monde par un acte d’homogénéisation et d’appropriation qui transforme ses habitants en reflets troubles de sa propre image (« l’Orient » dans l’analyse de Saïd. p. S.102. Saïd. M.communisme ? Document téléchargé depuis www. La synthèse des diverses impressions du monde extra-européen tirée des différents écrits littéraires forme un ensemble qui reflète moins la réalité que le système de pensée européen. Haug (dir. in C. mieux. S. M. Jenseits des Eurozentrismus.242 . à en altérer la pensée universelle par le renvoi à une histoire particulière. Eurocentrism. 2006. Cette pensée « accepte de façon non critique les modèles de civilisation et d’histoire marqués par le capitalisme européen occidental et mesure à leur aune toute histoire et toute civilisation humaines »9. 12. 42. et. Vieillescazes. 10.

102. 4 vol. pp. Moscou. c’est occulter le fait que les communes rurales indiennes ne forment nullement des unités closes en stagnation ou qui s’opposent sans médiation et de façon isolée à un roi possédant l’ensemble du pays. Marx. Oriental Despotism. The Asiatic Mode of Production. 1965-1994 (cité Œuvres. _ 109 _ Document téléchargé depuis www. 89.F. En effet. Gallimard. et des centres urbains ne pourraient s’y former que difficilement. Marx. le « système asiatique » est défini par une combinaison de l’agriculture et de l’artisanat qui freinerait l’évolution de la production. K. p. 11 juillet 1853. son histoire et ses résultats ». juridique. vol. © P. op.242 . p. par le despotisme et la « stagnation »15. Marx. NYDT. selon lui. « La question militaire – Les affaires parlementaires – L’Inde ». Une importance particulière est accordée de ce point de vue à la question de la propriété privée foncière.info . Éditions du Progrès. N.242 . 1989. K.cairn. in K. 730. p. « South Asia and the Asiatic Mode of Production : Some Conceptual and Empirical Problems ».152. Oxford/Cambridge. 717. La population vivrait dans des villages isolés ou dans un « village-system » qui serait caractéristique de « tous les peuples d’Orient »14 . Or.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. 16. Engels. ibid.duke_university . puisque. « La compagnie des Indes orientales. Œuvres.102. Paris.. d’un cheminement vers la société sans classe saisie comme « destinée de l’humanité »18.F. 15. p. dans l’Inde précoloniale. cit. Marx. « Les conséquences futures de la domination britannique aux Indes ». Rubel. D’abord. Gardezi.152.. 5 août 1853. Œuvres IV. 14. 731. 40-44 . . O’Leary. 720. 299 et suiv. pp. dans le « système asiatique ». Bulletin of concerned asian scholars. La difficulté est que les potentiels de développement endogènes 13. « Les conséquences futures de la domination britannique en Inde ». M.cairn.3.. Il faut donc admettre également l’existence. 25 juin 1853 . 1979. Elles sont parcourues également par des divisions de classes. New York Daily Tribune (NYDT).info . XI. Basil Blackwell. la frontière du racisme est rapidement franchie lorsque les présupposés ethnocentriques s’articulent dans un discours de la différence essentielle. Œuvres IV. Les deux autres dimensions aboutissent généralement à une universalisation dominatrice du particulier.duke_university . Conformément à la troisième forme d’eurocentrisme. F. p. l’État est supposé être « le propriétaire réel »13. à l’inverse. Les articles sur l’Inde de 1853 Les articles mythiques sur l’Inde que Marx écrit au début des années 1850 pour la New York Daily Tribune relèvent de l’eurocentrisme sous chacune de ces quatre formes. infrastructurel. etc. d’une structure sociale conflictuelle et dynamique associée à un développement tout à fait perceptible des forces productives et de la production de marchandises16. B.19/01/2012 06h04. Marx. 17. éd. © P. Marx. tandis que l’Inde se définirait. Marx. ils identifient l’Europe unilatéralement à une société supérieure au point de vue technologique. Historical Materialism and Indian History. Marx part de l’hypothèse qu’en Europe. – Les textes de Marx en français sont cités principalement d’après l’édition de la Bibliothèque de la Pléiade : K. K. K.3. « La domination britannique aux Indes ». les rapports de propriété généralisés favorisent le progrès social par la division et les conflits de classe qu’ils entraînent.. suivi du numéro de volume et du numéro de page). n° 4. K. l’implantation d’une « société occidentale en Asie »17 participe.19/01/2012 06h04.. Marx élève un développement particulier au rang d’universel.U. Dans les deux premières dimensions de l’eurocentrisme. 18. 1977. H.U. Textes sur le colonialisme. NYDT.

255-264 . cit. « Les effets du traité de 1842 sur le commerce sino-britannique ». pp. Les articles sur l’Inde sont également eurocentriques au sens que la critique de l’histoire globale donne à ce terme. p. L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales . ibid.communisme ? Document téléchargé depuis www. de façon différenciée à des interactions entre différentes régions du monde.102. p.. 19. l’a élaborée pour l’Inde28. 23 novembre 1857. 14 juin 1853. « Karl Marx. op.. K.cairn.. 27. 411-412.duke_university . ibid. Verso. 16 mars 1857. op. « Les conséquences futures de la domination britannique en Inde ». D. 736. K. Engels. . Literatures. ibid. K.. ibid. NYDL. op. le développement de l’Europe occidentale se trouve exagéré sur la base de l’hypothèse très spéculative selon laquelle ses acquis seraient transférés à l’Inde un à un par l’entremise du colonialisme : développement du réseau ferré19. L’Angleterre.U. UGE.info . pp. Document téléchargé depuis www.. NYDT. in K. Marx. 3 décembre 1859. 25.. 731.. op. p. 5 octobre 1858. pp. Marx se réfère. « La domination britannique aux Indes ».. Marx. Paris. Classes. 20. Londres/New York.. celle-ci est d’autant plus unilatérale qu’il ne s’intéresse généralement qu’aux effets de l’intégration au marché mondial pour les pays non européens et non pour les pays européens26 (les textes sur la Chine feraient ici exception s’ils ne reproduisaient par ailleurs d’autres problèmes relatifs à la « conception asiatique »27). 1973. 216 s. K.152. K. 21. 717. cit. p. 79-84 . production scientifique conduisant à la division de l’agriculture et de l’artisanat20 et système de la propriété privée foncière21. mais son analyse se réduit toujours à la seule dimension économique25. « La domination britannique aux Indes ». op.19/01/2012 06h04. « La Révolution en Chine et en Europe ». p. cit. 203 . des régions du monde différentes font l’expérience d’une intégration asymétrique au marché mondial ou se trouvent confrontées des perspectives et à des possibilités de développement différentes24. pp. Lindner. NYDT. chap. cit. « Le nouveau traité avec la Chine ». De telles affirmations montrent que Marx ignore le fait que..duke_university . 728. Marx. In Theory. 335-344. « La compagnie des Indes orientales… ». K. F. K. Marx. 28. 213-222 . dans le capitalisme global.. 4 octobre 1853. p.. pp. in Unesco : Sociological theories : race and colonialism. pp. Or. introduction des machines à vapeur. « La compagnie des Indes orientales… ».. pp. Ahmad. p. Par exemple : K. _ 110 _ de l’Inde sont confisqués et que sa structure sociale n’est perçue que comme simple obstacle au progrès. 26.19/01/2012 06h04.F. A.info . 428 et suiv.102. 1994... « La question militaire — Les affaires parlementaires — L’Inde ». 716 . K. B. c’est-à-dire au sens de la quatrième forme. Marx. op.F.3. « Les conséquences futures de la domination britannique en Inde ». 334 . Marx.U. 22. NYDL. in Textes sur le colonialisme. car elle aurait produit « les conditions matérielles d’un monde nouveau »23. par exemple. certes. NYDT. Marx. © P. « Les complications russo-turques — Les subterfuges du cabinet britannique — La dernière note de Nesselrode — La question des Indes orientales ». cit. 25 juillet 1853. « Le conflit anglo-chinois ». « Le commerce avec la Chine ». En outre. 23. © P. NYDT. La Chine. VII. Nations... Chez Marx. Chandra.3. p. NYDT. 327-334 . 15 octobre 1858. pp. ibid. 399 et suiv.. Chakrabarty. 24. ibid.cairn. « Débats parlementaires sur les hostilités en Chine ». on ne trouve rien de tel qu’une histoire croisée hors du domaine économique ou qu’une modernité non européenne telle que Chaktrabarty. « Les effets du traité de 1842… ». cit. cit. op. his theories of Asian societies and colonial rule ». « The Western Powers and Turkey — Imminent Economic Crisis — Railway Construction in India ».242 . op. ou du moins comme requérant de grandes corrections. cit. pp. pp. Provincialiser l’Europe.242 . NYDT. 720. 226 et 241 . « quels qu’aient été ses crimes ». Marx. Paris. 1980. aurait été « l’instrument inconscient de l’histoire »22. op.152. cit. Marx.

K. © P. en référence à Bernier. en 1670. E.U. Cela peut paraître surprenant.info . F. et dir. Voyages contenant la description des États du Grand Mogol.19/01/2012 06h04. la thèse d’une absence de propriété foncière privée rapportée au climat et aux conditions du sol34. une relation de voyage 29.. p. Saïd. _ 111 _ Document téléchargé depuis www. 32. 1985 . Ibid. que pour montrer en quoi ce cas exemplifie ce que le DM pourrait retirer des EP dans le cadre d’une étude exhaustive de l’eurocentrisme de Marx. Il écrit en effet que « sur la constitution des villes en Orient. etc. mais elle a été particulièrement négligée en ce qui concerne les récits de voyageurs. cit. pp. Les travaux précédents sur les sources de Marx – y compris dans la discussion très ponctuelle de l’eurocentrisme – ont concerné surtout la philosophie politique et l’économie31. Edward Saïd écrit pourtant que c’est à partir d’eux. 715.. Engels développe. plus brillante et plus convaincante que le vieux François Bernier (pendant neuf ans médecin d’Aurangzeb). p. 34.. p.3. Marx. 31. François Bernier (1620-1688). p.. cit.cairn. Ibid. Dans la réponse qu’il rédige quatre jours plus tard.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. « La domination britannique aux Indes ».152. mais également de la lettre que Marx envoie à Engels. 384. 33.F.3.duke_university . A. Nubia.U.. op. soit plus de trois semaines avant la parution du premier article sur l’Inde dans la New York Daily Tribune. Mortier. op.F. G. il n’y a pas de lecture plus parlante. Bilan d’un débat sur l’universalité du marxisme. Badia et J. p. cit. O’Leary. au regard non seulement de l’importance des relations de voyage en général pour la construction de l’imaginaire occidental. Dans ce qui suit. 35. B. A.. Marx la reproduit de façon non réfléchie à partir de ses sources. médecin et physicien français. « et non seulement à partir des grandes institutions telles que les différentes compagnies des Indes que des colonies ont été créées et que des perspectives ethnocentriques ont été assurées »30.102.242 .. L’étude critique de celles-ci constitue. Paris. présentation . »32 Marx pense pouvoir tirer de cette source que l’absence de propriété foncière privée en Asie serait « la véritable clef même du ciel oriental »33. 66.cairn. Le marxisme et l’Afrique noire. à son retour. vécut douze ans en Inde et publia.152. Ibid. t. III. le 2 juin 1853.19/01/2012 06h04. un enfant pauvre de la recherche marxienne. trad. Correspondance. 30. Paris. 140.. op.duke_university .102. 47-81. que Marx reproduira littéralement dans un passage de son premier article sur l’Inde35. The Asiatic Mode of Production. éditions Sociales. 380. je m’intéresserai à la relation de voyage de Bernier non pas tant pour combler une lacune de la recherche sur un cas particulier. Sources eurocentriques : l’exemple de François Bernier Accordons maintenant une attention particulière à la deuxième forme d’eurocentrisme : celle de « l’orientalisation de l’Oriental »29. K. p.info . c’est-à-dire une étude qui procéderait également à une critique des sources. © P. 378. Dieng. 1972. d’une façon générale. L’Orientalisme. Engels.242 . Marx.

. Stuurman. ne pouvant se moderniser par ses propres moyens et demeurant à l’état de stagnation. L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales .F. Bernier considère celle-ci comme une instance sociale centrale. 120. 36. op. Marx. 290 et suiv.. © P. pp. largement répandue chez les penseurs occidentaux. O’Leary. pp. comme Montesquieu ou Hegel37. F. Correspondance. 2008. Voyage dans les États du Grand Mogol. 98-99. Fayard. in F. F. © P. Un autre aspect concerne la description de la superstition en Inde. 2 vol. The Asiatic Mode of Production.communisme ? Document téléchargé depuis www. 73.242 . p. 1724). 464 et suiv. Dictionnaire des orientalistes de langue française. L. eut une grande influence36. « Bernier.3. Cette idée d’une absence de propriété privée du sol n’est que le premier aspect du discours orientaliste développé au fil de la relation de voyage de Bernier. p. Lindner. Marx in K. par une certaine suite nécessaire. du Royaume de Kachemire. « Karl Marx. Amsterdam. « François Bernier and the Invention of Racial Classification ».cairn. Lineages of the Absolutist State. Bernier soutient ainsi qu’en Inde. 419 et suiv.19/01/2012 06h04. op. 379. S. François ». Anderson.102. 42. .cairn. his theories of Asian societies and colonial rule ». pp. K. d’où vient. P. . et donc privée40. op. seuls les gouvernants possédaient le pays et qu’ils en tiraient les recettes dont eux-mêmes vivaient38 : « Le roi est le seul et unique propriétaire de toutes les terres du royaume. The Asiatic Mode of Production. 1699. 39. Paris. p.19/01/2012 06h04. _ 112 _ qui. Bernier. Siep Stuurman refuse de voir dans ces propos une « pure et simple affirmation de la supériorité européenne ». 43-73.F. Marret. 37. Ibid. Elle constitue aussi l’une des principales sources à partir desquelles a été élaborée l’idée d’un « despotisme oriental ». & c. Elle est fondée sur l’impression subjective de la supériorité de l’ordre social et juridique européen et n’a rien à voir avec la situation réelle de l’Inde. Voyage dans les États du Grand Mogol (version abrégée des Voyages. Verso. s’agissant de l’Inde précoloniale. F. P. op. 1981. au motif que Bernier aurait condamné également la superstition en Europe et qu’il se serait moqué des missionnaires occidentaux42.. B. Lineages of the Absolutist State. op. Bernier. cit.duke_university .. cité et souligné par K.U. d’une propriété du sol non centralisée et aliénable. rééd. traduite en plusieurs langues européennes et rééditée à de multiples reprises... Anderson... O’Leary.102. que toute une ville capitale comme Delhi ou Agra ne vit presque que de la milice et est par conséquent obligée de suivre le roi quand il va en campagne pour quelque temps »39.242 . Paris. p. Karthala.3. Engels. cit. Je suis pourtant d’avis que Bernier trahit son orientalisme lorsqu’il renonce à circonscrire la superstition à certains domaines sociaux : le texte ne peut que susciter chez les lecteurs européens l’impression d’une absence des Lumières dans la société indienne par opposition à l’Europe. .152. cit.).info . Chandra. P.info . pp. Contenant la Description des États du Grand Mogol.. L’« âne » – qui serait ici français – n’a pas conçu les « conditions réelles » de façon seulement « approximative » : de nombreuses analyses historiques ont mis en évidence la nécessité de partir.duke_university . 487 et suiv. 160. pp. 38. B. On se trouve là en présence d’une source qui va déterminer l’image que Marx donne d’une Inde incapable de progrès. p. cit. 41. Pouillon (dir.U. Londres.. B. 1979. en indiquant que les Indiens consultent les astrologues « dans toutes leurs entreprises »41. op. 7. cit. pp.152. n° 50 (2000). Cette thèse est par excellence une projection orientaliste. cit. History Workshop Journal. 40. de l’Hindoustan. Document téléchargé depuis www.. Valensi.

. © P. 33 et suiv. Voyages. Les subalternes peuvent-elles parler ? trad. 233-235..cairn. Vidal. 298. Spivak.. G. 305. 43. D’autres traits orientalistes se trouvent encore chez Bernier. 232. & c. 254. Ibid. © P.. De fait. Berner. cit.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. p..102. p. celui des commencements de la colonisation européenne en Inde. qui restreint encore son pouvoir subalterne-féminin50. cit. G..152. Les subalternes peuvent-elles parler ? op. 45. la manière dont l’intervention en faveur d’une veuve promise au bûcher s’accompagne d’une hystérisation ou d’une pathologisation de celle-ci. p. p. qu’une grande partie de l’Inde serait « d’une humeur lente et paresseuse »45.. 49. à explorer soi-même sans faire confiance aux textes autochtones classiques.duke_university .152. 44. t.3. 53. op.F. Nous lisons ainsi que l’artisan indien serait « fort paresseux de son naturel »44. Saïd.duke_university .. Spivak. p. 250. _ 113 _ Document téléchargé depuis www. ce n’est certainement pas sur des sources autochtones... Voyage dans les États du Grand Mogol. Bernier. I.19/01/2012 06h04. 50. Voyage dans les États du Grand Mogol.U. C. 2009. op. Un autre point du récit de Bernier a retenu l’attention des EP : les discours occidentaux sur la crémation des veuves en Inde. cit. cit. p.102. Cette essentialisation est secondée par un enthousiasme typiquement orientaliste pour « ce petit paradis terrestre des Indes »46. Les EP ont mis en évidence cette tendance. On ne peut donc établir clairement sur quel fondement s’appuient ses longues appréciations sur l’Inde . 145. Gayatri Spivak a bien montré – sans faire l’apologie des bûchers – comment de tels discours privent aussi les femmes subalternes de possibilités de parole et d’action49. à préférer des observations propres au prétexte que « l’Orient » ne saurait parler par lui-même48 : tout cela fait partie intégrante de l’entreprise générale du colonialisme. 1699. op.242 . F. où la question était surtout celle de la fonctionnalisation des domaines colonisés pour les intérêts européens. De l’Hindoustan. p. étant donné le contexte dans lequel il écrit.F. C. cit. présentation .242 .19/01/2012 06h04. 51. Le sauvetage d’une veuve indienne devient ainsi chez lui un « signifiant pour l’institution d’une société bonne »52  : un discours qui ne fait finalement que resserrer plus encore sur ces femmes le dispositif d’emprise idéologique (ideological constriction) mis en place par la situation coloniale53. op. F.U. Ibid. mais que l’être-blanc est néanmoins omniprésent comme un sous-texte dans son récit43. 247. 46. 8. Ibid. Je suis volontiers Stuurman lorsqu’il soutient que la « race » n’est certes pas une catégorie structurant la relation de voyage de Bernier. E. op. Amsterdam. du Royaume de Kachemire. Ibid. pp. en tout état de cause. On peut ainsi observer. Bernier. Cela n’est guère surprenant. 47.info . etc. Bernier concède ne pas connaître le sanskrit47. L’Orientalisme.. les descriptions de Bernier tournent parfois à l’essentialisation ouverte. Outre ce répertoire obligé de l’orientalisme. Voyage dans les États du Grand Mogol. F. dans la relation de voyage de Bernier. Paris. 48.cairn. cit. L’intervention de Bernier se double d’une plainte concernant la « barbare coutume » d’un « peuple idolâtre »51.3. Contenant la Description des États du Grand Mogol. J. 52.. dans la genèse du savoir. F. p.info . Bernier.. pp.

.. fut largement un projet intellectuel. sociales.duke_university . moral et épistémologique (représentations d’une supériorité de civilisation qui prépare le colonialisme. les « mœurs barbares » contrastent avec la « bonne société »55. pp. 180. Lemaire (dir. Gunawardana. p. construction de l’Autre colonisé. p.. Marx aurait bien fait de soumettre sa source à la critique.F.cairn. op.19/01/2012 06h04. A. cit. 2006. pp. du dynamisme et des privations. des éléments précis. En dépit de cette erreur. janvier 1976. Il en va ici de même que dans sa confrontation avec l’esclavage56 : Marx emprunte aux sources orientalistes. II. K. L’Orientalisme. L’Orientalisme. 61 et suiv. La fracture coloniale. Avec cette fantasmagorie de la « paresse » et des États « paradisiaques ».). op. n° 2. 20. Blanchard. pp. L.. H. 230. pp. Backhaus. B. pp. Paris. ici encore. Düsseldorf. vol. R. dans ces conditions.F.102. © P. Marxism and the Question of the Asiatic Mode of Production. 54.U. Sawer. 57. il faut néanmoins souligner ce qui le distingue de Bernier : Marx ne pratique en aucun cas l’essentialisation . voire racistes. mais également sa dimension épistémique. P. O’Leary. P. E. _ 114 _ Bref. 58. Engels et l’esclavage : sur la problématique économique de la non-liberté).152. The Asiatic Mode of Production.info . le « despotisme asiatique » s’oppose à « l’absolutisme éclairé » européen .). économiques. 56. 59.U. Dans ces conditions. 24 et suiv. Martinus Nijhoff.152. Ahmad. loin de comprendre la colonisation comme un projet complexe ayant des implications morales. Document téléchargé depuis www.info . elles répondent également à une fonction de constitution de l’image de soi européenne. p. mais sans reconduire pour autant l’essentialisation qui se trouve à leur fondement. 235. Zur ökonomischen Problematik der Unfreiheit (Marx. chez Marx. Marx. La société française au prisme de l’héritage colonial. etc. The Indian Historical Review. À l’instar de tout discours orientaliste. Une telle perspective prend en compte que la soumission et l’exploitation d’une grande partie du monde par l’Occident.duke_university .. In Theory. Bancel. les prend pour des faits et les intègre à un discours de progrès qui est à plusieurs égards eurocentrique57.102.communisme ? Document téléchargé depuis www. marquées par des changements sociaux drastiques. Schwann. A. sur une critique générale de la domination.242 . Le reproche de racisme adressé à Marx59 ne me semble malgré tout pas approprié. elles ne font pas que dessiner une image de « l’Autre ». « The Analysis of pre-colonial social Formations in Asia in the Writings of Karl Marx ». op. . etc. Voir N. il ne franchit pas cette limite fragile qui sépare l’orientalisme du racisme. non seulement dans sa motivation. Le caractère « superstitieux » ou « stagnant » de l’Inde n’est que l’apparence inversée du caractère « désenchanté » des sociétés occidentales de l’époque. cit. celle du travail acharné. Saïd. les descriptions de Bernier ne peuvent être comprises que comme « la prise en compte par l’imagination des choses de l’Orient »54. intellectuelles.. Saïd. mais également dans ses effets. M. . au lieu d’en tirer un élément central de son appréciation de la structure sociale indienne. E. Le procédé est naïf autant que problématique : il doit surtout mettre en évidence que l’appréciation du colonialisme et de l’esclavagisme ne se fonde pas. 1974. cit. 367 et suiv. op. 35-45. Blanchard. Celle-ci supposerait en effet de traiter de façon indépendante la question du racisme. Enfin.3. « mission civilisatrice ». une question extrêmement complexe qui est loin de pouvoir se réduire à la question de la division du travail58.cairn. Bancel. © P. 1977. cit.19/01/2012 06h04. le fonde et le légitime. culturelles. Engels und die Sklaverei. 55. S. « Les origines républicaines de la fracture coloniale ». Marx est. Lindner. in N.. W. Une vision critique exhaustive du colonialisme du point de vue de la domination ne thématise pas seulement sa dimension économique. La Découverte.242 . L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales . – et ceci bien que l’analyse du rapport entre savoir et domination soit une préoccupation tout à fait déterminante dans sa critique de l’économie. La Haye. l’Inde se mue en une projection négative de l’Europe occidentale des premiers temps du capitalisme.3. 225 et suiv. p.

non plus que de sources lui permettant de développer une compréhension adéquate des sociétés précoloniales (ou un regard plus conforme à la réalité quant aux bouleversements sociaux induits par le capitalisme). Marx ne dispose d’aucune vision différenciée ou non eurocentrique du colonialisme. Je vais en effet montrer comment il développe une vision différenciée de l’expansion coloniale dans ses publications des années 1860. si les textes de Marx de 1857-1858 contiennent davantage d’informations que ceux de 1853. « Karl Marx. 7 juin 1858. car elle consiste à dire que l’ancienne idée d’une passivité des colonisés. P. _ 115 _ Document téléchargé depuis www. NYDT. est plutôt stratégique et militaire64. 182-186. « The Revolt in India ».info . 5 décembre 1857 . Engels. Jani. K. pp. Contrairement à ce qu’affirme Jani. Marx. La perspective de Marx. Bartolovich. 1er octobre 1858. 15 juin 1858 . 81-97. cit. « La révolte dans l’armée indienne ». NYDT.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. NYDT. 17 septembre 1857 .info .242 . les explications concernant la logistique militaire et la situation de combat de la puissance 60. in C. Lazarus (dir. « Karl Marx.U. 1er février 1858 . 13 octobre 1857 . « Lord Canning’s Proclamation and Land Tenure in India ». NYDT.152. 30 avril 1858 . 170-176 et pp. Marx.cairn.duke_university . Or. NYDT. Eurocentrism.102. 15 juillet 1857.duke_university .). Jani. héritée de la perspective britannique. spéculations et exagérations politiques que lui prêtent Jani. op.152. Eurocentrism. Cet angle de vue se trouve renforcé. 83 et suiv. Il est certain qu’au début des années 1850.19/01/2012 06h04. NYDT. NYDT. pp. Certes. 23 octobre 1857. par une représentation stéréotypée du caractère insurgé indien et par la conjuration d’une complète supériorité occidentale65.. NYDT. . 21 juillet 1858 . NYDT. La thèse de Jani est néanmoins contestable.19/01/2012 06h04. dans les textes d’Engels sur le même thème. 150-152 . © P. « The Capture of Delhi ». Je traiterai ensuite succinctement des motifs orientalistes présents dans la critique de l’économie politique. « The Indian Army ».. « La révolte indienne ». de sorte qu’il rompt avec au moins deux des registres de l’eurocentrisme. K. Marx donne à cette révolte une certaine légitimité61 et conçoit la difficulté de saisir le contexte indien avec des « concepts occidentaux »62. and Postcolonial Studies. aurait disparu dans les articles sur la révolte indienne au profit d’une constatation de la capacité d’action indienne-subalterne63. N. and the 1857 Revolt in British India ».cairn. 64.3. 30 janvier 1858 . Il nuance toutefois ses appréciations au cours des années suivantes.102. 16 septembre 1857. op.. © P. cit. 62. Marxism. 65. in Textes sur le colonialisme. « The Fall of Lucknow ». pp. op.U. P. in Textes sur le colonialisme. NYDT. « The Revolt in India ». NYDT. 25 mai 1858 . and the 1857 Revolt in British India ». F. op. Modernity.. NYDT. « Details of the Attack on Lucknow ».F. NYDT. la première distance de Marx à l’égard de l’eurocentrisme : L’Inde ou l’Irlande ? La question de savoir quel élément a pu faire basculer la position de Marx à l’égard du colonialisme britannique est controversée : s’agit-il de l’Inde ou de l’Irlande ? Pranav Jani soutient la thèse selon laquelle Marx aurait abandonné son eurocentrisme après avoir été confronté à la révolte indienne de 1857-185960. cit..3. « The Revolt in India ». à la fin des années 1850. Marx.F. ils ne s’engagent pas pour autant dans les théorisations. « Enquêtes sur les tortures en Inde ».. K. 63. 61.242 . cit. « The Relief of Lucknow ». « The Siege and Storming of Lucknow ». pp.

Kössler. op. qui admet que c’est plus tard. _ 116 _ coloniale britannique ne témoignent pas d’une perspective critique ou d’un changement de perspective anti-eurocentrique. de ce fait. 16 mars 1855. p. © P. 11 juillet 1853. Le Capital. his theories of Asian societies and colonial rule ». Neue Oder-Zeitung. La rumeur irlandaise. que Marx (et Engels) deviennent conscients du sous-développement induit par le contexte global du colonialisme67. pp. in MEW 11. Dietz. 1970. une intégration asymétrique dans le marché mondial et qu’il empêche justement l’établissement d’un mode de production capitaliste comparable à celui des pays occidentaux : un pillage agraire. « Projet d’un discours sur la question irlandaise » (26 novembre 1867). « La question indienne – Le droit du tenancier irlandais ». Campus. Carasso. op. pp. 60-67. 43 vol. © P. Marx décrit en effet la répression de l’industrie68. suivi du numéro de volume et du numéro de page). « Karl Marx. J.. Marx. l’émigration en Amérique du Nord et en Australie70. B.102. R. in MEW 11. Berlin. J. Lindner. « Projet d’un discours sur la question irlandaise ».152. op. pp. l’apparition de famines et de soulèvements. 403 et suiv.. M. la suppression des possibilités de vente pour l’économie rurale irlandaise69. Marx. 783-802.3.communisme ? Document téléchargé depuis www. in Textes sur le colonialisme. L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales . K. démographique et militaire est pratiqué en Irlande72.duke_university .. 119 . 66. Francfort s. 730.U. au contraire. 70. face à l’exemple de l’Irlande. trad.duke_university . Paris. in J. PUF. 11 octobre 1867.19/01/2012 06h04. C’est le statut colonial de l’Irlande qui a une importance essentielle pour l’accumulation dans la « métropole » (Mutterland). de considérer que les textes de Marx sur la révolte indienne contribueraient à sa rupture avec l’eurocentrisme. p. cit. n° 127. 68.152. Marx. Champ Libre. Dritte Internationale und Bauernrevolution.U. Document téléchargé depuis www.102. p. cit.. op. Marx constatait une juxtaposition de destruction et de progrès correspondant à une valorisation ambivalente de la « double mission »71 que l’Angleterre aurait eu à réaliser dans ce pays. Die Herausbildung des sowjetischen Marxismus in der Debatte um die “asiatische“ Produktionsweise (« La Troisième Internationale et la révolution paysanne : la formation du marxisme soviétique dans le débat sur le mode de production ‘asiatique’ »). et non son développement socio-économique. K. 561. 193-205. et non dans la continuité de luttes de classes internes au pays colonisé. Marx sont cités d’après l’édition des Marx-Engels-Werke.-P.3. la révolte n’a été possible que par l’intervention d’une armée indigène constituée par les Britanniques. 71.. En Inde. Kugelmann ». K. Chandra.F. 67.info . « Lettre à L. Marx. dans les années 1860. « Les conséquences futures de la domination britannique en Inde ». 1993. ni non plus sur la base d’une structure spécifique qui serait issue de la conjoncture traditionnelle et de l’effet révolutionnaire du capitalisme naissant »66. « Irlands Rache » (Vengeance de l’Irlande). NYDT.cairn. Paris. 72. 1982. . L’opposition à la colonisation n’apparaît ainsi possible que « sur la base des innovations suscitées par le processus de colonisation lui-même. K.cairn. cit. — Les textes allemands de K. livre I.-P.F. 445 et suiv. Je partage plutôt le point de vue de Bipan Chandra. Il est difficile. Lefebvre. p. trad. 147. 69. dans la vision de Marx.. L’insistance sur la violence britannique joue alors un rôle moins déterminant pour le changement de paradigme de Marx qu’une appréciation plus nuancée des perspectives de développement inhérentes au colonialisme.242 .info . Reinhart Kössler souligne à juste titre que. pp. K. L’exemple irlandais lui fait prendre conscience que le colonialisme induit. Lefebvre (dir.19/01/2012 06h04.-P. pp.242 ./New York. 1956-1990 (cité MWE. Marx..). K. cit. En outre.

certes. Mieux encore : il part du principe que « le coup déterminant contre la classe dominante en Angleterre (qui doit être décisif pour le mouvement ouvrier all over the world) doit être mené non pas en Angleterre..152. dans une situation structurellement comparable à celle de l’Inde : une société non-capitaliste sous le joug colonial d’un capitalisme (naissant). 77. présentation .U.F. Suivre les quatre formes de l’eurocentrisme dans ses nombreux manuscrits et publications constituerait ainsi un projet de recherche en soi. p. t.duke_university . Les développements de Marx sur les sociétés précapitalistes dans les Grundrisse sont relativement peu systématiques. 75. 734. cit. T.info . K.3. à la différence de l’Inde. cit.. c’est au soulèvement politique dans la colonie qu’il confère ici une importance décisive pour le développement révolutionnaire dans le pays des colonisateurs.19/01/2012 06h04. op. in MEW 32. Et Marx pense enfin les interactions entre les différentes régions du monde d’une autre façon. Meyer et A. Lafargue ». Haug (dir. laquelle n’est plus exclusivement économique ni unilinéaire. p. Marx.242 . 74. encore perçue comme une société supérieure. à l’époque du colonialisme anglais (1541-1922).U.. Mais l’Irlande se trouvait. un développement progressif grâce à son colonialisme. 76.102.cairn. et l’Irlande passait à cette époque pour l’une des régions les plus arriérées d’Europe. Il estime en effet que l’on devrait conduire en Irlande une lutte sociale pour « accélérer le développement social de l’Europe »73. Vogt ». Il est certain qu’avec une telle perspective.102. d’établir un parallèle entre les deux pays. L’universalisation de « l’ordre social occidental » prévue par Marx avec l’exemple indien connaît ainsi sa première fissure. au premier abord. Krings. 9 avril 1870. in MEW 32. qui appartient au moins géographiquement à l’Europe occidentale.duke_university . Kugelmann et P. Je me concentrerai donc sur la permanence des motifs orientalistes. Marx. Il n’était d’ailleurs pas rare. « Lettre à S.3. K. où le joug colonial ne saurait disparaître « tant qu’en Angleterre même les classes aujourd’hui dominantes n’auront pas été supplantées par le prolétariat industriel »75.). Motifs orientalistes dans la critique de l’économie politique La critique de l’économie politique est la partie la plus importante et la plus développée de l’œuvre de Marx. 667. Marx n’a dépassé que dans une certaine mesure ses représentations téléologiques du progrès. in W. p. « Les conséquences futures de la domination britannique en Inde ».F.152.cairn. mais il ne lui est plus attribué d’initier. 1506. Or.242 . 2004. au plus tard à partir de la deuxième moitié des années 1860. « Lettre à L. op. Pourtant. © P. dans les autres régions du monde. 656. pour cette raison. mais presque aussi 73.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. _ 117 _ Document téléchargé depuis www. L’Angleterre est. Marx tire de ce constat des conséquences politiques intéressantes. c’est précisément à propos de ce changement de position qu’a lieu la première rupture de Marx avec l’eurocentrisme77.19/01/2012 06h04. Marx. mais en Irlande »74. de vouloir situer la rupture avec l’eurocentrisme dans la relation à l’Irlande. p. des positions de Marx sur le colonialisme ou le nationalisme libérateur76. K. 5 mars 1870. F. L’économie agricole était très orientée vers le marché anglais ou liée fonctionnellement à l’expansion coloniale anglaise.info . « Irische Frage » (Question irlandaise). © P. Historisch-kritisches Wörterbuch des Marxismus. Il peut paraître étrange.. 6/II. Il ne semble donc pas exagéré de parler d’une « révision ».

Livre I. Ibid. comme la domination coloniale par un autre pays. Dans Le Capital..duke_university . 234. selon laquelle la technologie ferroviaire introduite en Inde par les Anglais prendrait son autonomie.. p. 1102. K...152. p. 381. 79.info .info . Œuvres II. « sauf par suite de circonstances tout à fait extérieures »81. Marx admet une pareille « liaison immédiate de l’agriculture et de l’artisanat »85. K..19/01/2012 06h04. cit. telles que l’absence de propriété privée du sol79 et la stagnation sociale due à « l’unité de l’agriculture et de l’artisanat »80. 491..F. op. types de propriété »). il me semble difficile de déterminer avec certitude leur influence sur ses catégories. 89.cairn. par exemple. Œuvres II. p.242 . 312-359 (« Formes précapitalistes de la production. K. 1976. Marx.duke_university .3. 84. Le Capital. déjà défendue en 1853. K. p. Marx. responsable de la stagnation des communes rurales indiennes.19/01/2012 06h04. _ 118 _ mythiques que ses articles de 1853 sur l’Inde78.F. Cette stagnation empêcherait une transformation du système de la propriété. 80.. Ibid. devrait témoigner d’une « évolution significative dans la perception des communes rurales traditionnelles » : « d’une appréciation négative de leur isolation et stagnation à une valorisation de leur force d’intégration sociale et de 78. lesquelles prétendent tout de même présenter « l’organisation interne du mode de production capitaliste » dans sa « moyenne idéale »89. Marx. 322. Des conclusions par trop rapides n’ont guère leur place ici – non plus que des condamnations simplistes.102. Le Capital. p. Marx. Le Capital. cit. « Principes d’une critique de l’économie politique » (1857-1858). Ibid. qui compare les villes hindoues à des camps d’armée »84.242 . 86. On y retrouve certaines hypothèses centrales de la « conception asiatique ». Livre III. op. 81. Malgré la persistance de ces motifs orientalistes dans la critique de l’économie politique. G. Marx accepte encore l’idée d’une propriété foncière exclusivement étatique en Asie82 et l’idée d’une « unité d’agriculture et d’industrie » dans la « communauté asiatique »83. p. 83. Livre I. On retrouve également cette idée fort naïve. Ibid. Paris. Ibid. 495. Ibid. Au regard de telles réflexions. Livre III. K.U. 326. 88. K. dans les Theorien über den Mehrwert (dans son débat avec Richard Jones plus précisément).3..152. p. III. 1968. Théories sur la plus-value (Livre IV du Capital).102. Badia et al. p. K. en continuant de se référer positivement au « Dr Bernier. 85. Marx. 82. L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales . selon lesquelles la critique marxienne de l’économie politique. t. Lindner. Œuvres II. Le Capital. Marx. il n’est guère surprenant qu’au début des années 1860. © P.cairn. Éditions Sociales. et un État monopolisant la propriété foncière86 : à l’Angleterre revient le rôle « de désagréger ces petites communautés économiques » au moyen d’une extension du commerce87. serait appropriée par les Indiens et favoriserait le développement de l’industrie moderne comme la dissolution du système des castes88. 87. 516. Document téléchargé depuis www.. 335.communisme ? Document téléchargé depuis www. p. p. 1440. 402. © P. pp. trad.U. p...

t. M. p. « Exzerpte aus M. 911. l’existence de « formes archaïques de la propriété ». 1879 (rééd. op. F. Dieng. Willing.D.T. Un tel changement de position doit également être pris en considération à propos de l’Inde.. Correspondance. Toutefois. la plus intéressante à cet égard est tirée du livre sur la propriété commune rurale de l’historien et juriste russe Maxime Kovalevsky94. M. M. 6/II. Wielenga.. Il faudrait plutôt admettre. Kovalevsky. Engels du 14 mars 1868. P. facsimile.19/01/2012 06h04. dans l’Algérie précoloniale. op. cit. © P.info .duke_university . in W. Harstick (éd..152. cit. Marx. 1977).. Marx. 92. t. p.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. que Marx ne disposait en aucun cas de « connaissances suffisantes sur les colonies d’Afrique. il est d’autant moins utile de reconnaître les prétentions des tribus arabes et kabyles sur telle ou telle portion du sol »96. Haug (dir. 39. in K.). Harstick. 75.F. éd.. p.242 . Общинно землевладение. 97. K. 1982. G. Par exemple : dans sa lettre à F. Kovalevskij ».). Ibid.152. p. Dans ses notes.. leur persistance »90. p. Campus Verlag. p. Les notices de Marx à partir de 1879. cit. op.cairn. Harstick. H. développement et résultats de son déclin). cit. « Einleitung ». 1026. © P.F. cit.3. ход и последствия его разложения (La propriété commune rurale : causes. dont le déni occidental obéit à la seule logique de la domination : « La rapacité française apparaît immédiatement : si le gouvernement fut et demeure celui des anciens propriétaires du pays. H. Engels.. « Indische Frage » (Question indienne).U. 96. A. p. dont a découlé directement sa réflexion sur les mouvements révolutionnaires russes. 93. 95. Elle est très proche du commentaire et on peut considérer qu’elle témoigne « pour l’essentiel de la position de Marx »95.102. Francfort. IX.. _ 119 _ Document téléchargé depuis www. Le marxisme et l’Afrique noire. 101. Moscou. 94. 182 (N. A. op. F. Marx constate une « différenciation dans les formes de rapports à la propriété du sol »97 et un processus 90.duke_university . On a souvent mentionné – à raison – que Marx a introduit des nuances notables quant à l’histoire européenne comme modèle du développement global dès l’adaptation du premier livre du Capital pour la traduction française (parue entre 1872 et 1875)93. avec Amady A. Parmi les notices du dernier Marx. « Eurozentrismus ». d’Asie. une part centrale de la « conception ».19/01/2012 06h04. 11.U. d’Amérique latine ou d’Océanie »91.. Mais son changement de point de vue sur les sociétés non occidentales apparaît surtout dans ses études de la fin des années 1870 sur les questions de propriété foncière. cit. P. Celui-ci constate. причины. dans le meilleur des cas « approximative ».102.-P. op.).info . in H. Dieng.cairn. Ochsen : Marx emploie ce terme allemand (Ochse = le bœuf) au sens argotique de « bûcher » un auteur. B. concernant les « conditions réelles » des sociétés non occidentales provient des « ânes » auxquels Marx s’est « attelé » (geochst)92 tout au long de l’élaboration de sa critique de l’économie politique.3. . L’œuvre tardive de Marx : la distance progressive à l’égard de l’eurocentrisme L’œuvre tardive de Marx reste pour une grande part à l’état de fragments inédits. 91. Historisch-kritisches Wörterbuch des Marxismus. Karl Marx über Formen vorkapitalistischer Produktion. op.242 .

 53. Anquetil-Duperron participa à l’expansion de l’orientalisme : il aida la discipline.. Ibid. I. qui aurait du moins conçu de façon approximative – grâce à ses connaissances linguistiques – les « conditions réelles » dans la question de la propriété : « Il prétendait que l’idée de l’absence de droits à la propriété privée en Asie était une fiction employée par les colonialistes qui favorisaient la confiscation des biens indigènes » (M. le considérer comme un « âne » français. _ 120 _ croissant de dissolution de la propriété commune : « Les terres arables (Acker. Il contribua à la tradition « qui tire sa légitimité du fait particulièrement contraignant de résider en Orient et d’avoir avec lui un contact existentiel véritable » (p. 46. et seules lesdites terres annexes (угодья) restent leur propriété commune »98. op. etc. p.F. p. 88. Et Marx maintient pour l’empire mongol : « Quatre siècles plus tard. d’après E. Ibid.info . oft auch Heuschlagboden) sont la propriété privée des différents membres. 102. Valensi. contre la conception occidentale du « despotisme oriental » (L. c’est « en fait pour soutenir la colonisation européenne »105. p. Marx nuance sa justification du colonialisme en Inde au regard de ces nouvelles sources et informations. 103. Dictionnaire des orientalistes de langue française. cit.u. 310. 94). 77. Lindner. in F.. op. 1699.U. Ibid.. On peut. p.242 . mais il lui adjoint le nom d’Anquetil-Duperron102 : « Dupeyron (voir Mill : History of Brit. 84 et suiv. op. à la tradition naissante de l’orientalisme du dernier tiers du XVIIIe siècle. 105. « Anquetil-Duperron. 99. à l’instar de Saïd..cairn. Sans doute du fait de sa plus grande justice à l’égard de la réalité. Kovalevskij ».. M. 182). Document téléchargé depuis www.).152. Anquetil-Duperron s’est exprimé.duke_university .cairn.. p.102. pp. © P. « comme simple résultat […] du progrès économique ». La compréhension des rapports de propriété foncière que Marx tire de sa lecture de Kovalevsky est également tributaire de sources qui demeuraient inaccessibles à Bernier et à bien d’autres : « Dans les annales des différentes communautés indiennes – sources encore peu accessibles aux historiens non familiers avec le sanskrit – on trouve des preuves de la façon dont la propriété apparut d’un coup et en masse par la disposition du raja au détriment de la propriété commune »100.152. Ibid.19/01/2012 06h04. »101). Marxism and the Question of the Asiatic Mode of Production. p. cit.242 . p..info .U. op.3. à déchiffrer l’avestique et le sanskrit (L’orientalisme. Marx. en outre. au milieu du XIXe siècle. K. le principe de propriété privée est déjà si bien ancré dans la société indienne qu’il ne demande plus que la publicité de la vente » (des biens immobiliers)99. alors qu’il est activement soutenu en réalité par les 98. © P. là où ils contribuèrent à la dissolution de celle-ci.duke_university . Amsterdam.communisme ? Document téléchargé depuis www. Abraham-Hyacinthe ». Marx fait encore référence à François Bernier dans sa liste bibliographique (« Lettre à Colbert en supplément des ‘Voyages de François Bernier’. d’ailleurs. t... p. p. cit.102.) Dupeyron (приложение) est le premier qui a vu qu’en Inde le Grand Mogol n’est pas le seul propriétaire foncier »103. Sawer. 101. 23).. « Exzerpte aus M..F. p. 77. L’effet « modernisant » du déclin de la propriété commune – que les Anglais présentent. qui regarde « l’Orient » de façon plutôt scientifique – sans pourtant s’écarter du but de son occupation. Ibid. Ibid. cit. Saïd. K.. L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales . 104. 55. Anquetil-Duperron est pour autant une source douteuse. Il note qu’il est arrivé aux Anglais de reconnaître la propriété commune104 et que. 23). India. 100. Dans un ensemble de notices intitulé L’Économie anglaise et son influence sur la propriété privée indienne.3. Abraham-Hyacinthe Anquetil-Duperron appartient. Pouillon (dir.19/01/2012 06h04. édition 1840.

et particulièrement dans ses cahiers de notes ethnologiques109.152. on constate des divergences tellement importantes à propos des rapports de propriété qu’on ne saurait plus guère maintenir le reproche d’une « conception asiatique » unitaire. Et il critique Kovalevsky pour avoir adopté comme principe la « féodalité au sens euro106.. Londres/Melbourne/Henley. p. Krader. cit. l’eurocentrisme n’organise plus ici un regard uniformisant. 110. K. formellement sur le chemin des ‘donations’ par les rajas »111. présentation . certes.19/01/2012 06h04. pp. aurait initié un progrès social en Inde.3.cairn. cit. p.102. Die ethnologischen Exzerpthefte (« Les cahiers de notes ethnologiques »). 93. Marx and “the peripheries of capitalism“.). 1984. Bref.duke_university . mais il souligne que celui-ci se différencie de celui de l’Europe en raison de l’absence d’un système de succession dans la loi indienne112. © P. « Marx and revolutionary Russia ». Shanin (dir. 61 et suiv. « Exzerpte aus M. M. 21e année. 69.F. laquelle faisait autrefois partie intégrante de sa « conception asiatique ». Il va jusqu’à mettre ses sources à l’épreuve pour étayer son point de vue. p.102.. 112. qu’ils préfèrent (voir note 3. Ethnographisch-Archäologische Zeitschrift.242 . _ 121 _ Document téléchargé depuis www.cairn. L.19/01/2012 06h04. Kovaleskij ». K. 194) rester comme simples agriculteurs sur leurs anciennes parcelles plutôt que chercher des salaires plus élevés dans les villes »107. Haruki Wada a montré que l’aversion de Marx pour la politique agraire coloniale est plus accusée encore que celle de Kovalevsky108.3. M. p. un processus de « féodalisation » de l’Inde sous la domination musulmane. op. Routledge & Kegan Paul.info . Dans ses notices. Marx. « Exzerpte aus M. Kovalevskij ».info . Marx. « Exzerpte aus M.. Suhrkamp. Late Marx and the Russian Road. Wada.. K. Cette notice acquiert alors une triple importance.. 3) Marx rompt avec l’eurocentrisme au sens d’une pensée évolutionniste qui prendrait le seul modèle de développement des sociétés européennes occidentales pour mesure de l’histoire humaine.. Id. Marx. © P. Francfort s. p. Marx se refuse explicitement à porter sur les régions du monde non occidentales un regard réduit à l’expérience européenne . 1976. Il mentionne enfin que « ‘la propriété privée’ est apparue ‘en une fois et en masse’ dans les plus anciennes sociétés de classes indiennes. in T. 2/1980. autorités coloniales106 – apparaît discutable : « Les habitants (paysans) si dépendants de la campagne. et les « conditions réelles » sont reconnues comme différenciées. H. éd.242 . p.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Weissgerber. op. avec le colonialisme.. Ibid.F. 108.152. Marx. Kovaleskij ». M. eu égard aux différentes formes du concept d’eurocentrisme : 1) Marx ne considère plus l’Angleterre comme une société supérieure qui.U. 111. 107. M.duke_university . 55.U. 55). 109. il critique désormais expressément comme « fiction juridique »110 l’opinion d’un monopole étatique du sol (liée à la thèse de l’absence de propriété privée). 209 (citant K. op. K. « Bemerkungen zu den Kovalevskij-Exzerpten von Karl Marx » (Remarques sur les notes tirées de Kovalevski par Karl Marx). Il constate. 2) Marx rompt avec l’eurocentrisme pris au sens de la critique saïdienne de l’orientalisme en adoptant une approche nuancée des différentes formes de propriété dans le monde extra-européen. cit.

p.102.info . p. Il exprime ainsi l’avis que son « esquisse historique de la genèse du capitalisme dans l’Europe occidentale » (dans le chapitre sur « L’Accumulation primitive » au premier livre du Capital) ne saurait être changée en « une théorie historico-philosophique de la marche générale. embrassant toute une série de révolutions et d’évolutions économiques successives. à bien des égards.. A. et. novembre 1877. K.duke_university .F. 378. cit. 116. Œuvres II. Ibid.. K. en revanche. p. Il en va de même pour cette comparaison entre la Russie et l’Inde. fatalement imposée à tous les peuples. cit. La dissolution de ces communes originelles aurait des causes variées suivant les régions du monde. dont la production capitaliste n’est que la plus récente ». in Karl Marx über die Formen vorkapitalistischer Produktion. Ibid. Les auteurs pris en compte dans les Cahiers d’extraits ethnologiques font. En Europe occidentale.19/01/2012 06h04. contre la simple transposition de concepts de structures développés à partir du modèle de l’Europe occidentale à des contextes indiens ou asiatiques »117. Die ethnologischen Exzerpthefte.. précapitaliste. Maine comme un « ridicule garçon » qui fait de la « forme romaine de la propriété privée absolue la forme anglaise de la propriété »115. 117.. il reconnaît une forme de « supériorité économique » de la commune rurale russe – et une forme d’existence antérieure de celle-ci en Asie et en Europe119.242 . 203). l’objet d’une virulente critique.152. K. Ibid. et ce n’est pas la moindre des raisons pour lesquelles Marx lui accorde de l’intérêt118. © P. 115. Marx. 114. p. p. Marx. Bayly. « Réponse à Mikhaïlovski ». © P. Document téléchargé depuis www. Du fait de la prédominance des structures agraires. Le dernier Marx considère donc « l’application de la catégorie de féodalité à la commune orientale » comme « un ethnocentrisme qui presse l’histoire mondiale dans le schéma européen »116.info . Harstick. 432.-P. 13. op.. 76. Marx. La naissance du monde moderne. 1859-1573. Œuvres II.102. Ces différents types de communes rurales forment la toile de fond sur laquelle Marx projette un chemin d’évolution spécifiquement russe. pp.cairn. 1555. de même. la question de la propriété du sol et des communes rurales a joué un grand rôle en Russie dans la formation des mouvements révolutionnaires. John Phear est considéré comme un « âne » qui nomme « féodale la constitution du village »114 et Henry S. encore que le rythme se soit accéléré après 1890 […]. p. « Einleitung ».U.U. op. « la mort de la propriété communale et la naissance de la production capitaliste sont séparées l’une de l’autre par un intervalle immense. et pour ce qui a été dit plus haut à propos de l’Irlande : l’empire tsariste était une société fortement agraire. 113. « Lettre à Vera Zassoulitch » (1881. quelles que soient les circonstances historiques où ils se trouvent placés »120. qui ne fut certes pas transformée en une colonie. H. il serait pertinent de comparer la Russie avec la Chine ou avec des territoires des empires coloniaux européens plutôt qu’avec l’Europe occidentale » (C. Brouillon).duke_university . La confrontation de Marx avec les mouvements révolutionnaires en Russie.19/01/2012 06h04. p. Lindner. K.152. 120. mais dont le développement tendait vers cela : « La Russie.cairn. L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales . 119. Dans sa « lettre à Vera Zassoulitch ». op.F.242 . Il argumente « contre une généralisation trop importante du concept de féodalité. s’industrialisa lentement.communisme ? Document téléchargé depuis www. d’une façon générale. 118.3. cit..3. _ 122 _ péen occidental » en escamotant l’absence de servage113... 63.

p. 1483. « Lettre à Vera Zassoulitch » (Brouillon).. Ibid. 1558.U. op. dans les années 1880.F.cairn. © P. p. Marx. il constate que les Anglais ne sont parvenus qu’à « gâter l’agriculture indigène et à redoubler le nombre et l’intensité des famines »128. MEW 19. par ailleurs. cit. op. « que la suppression de la propriété commune du sol n’était qu’un acte de vandalisme anglais. Œuvres I. K. 1566. _ 123 _ Document téléchargé depuis www. 1561. l’économie agricole russe essaierait « en vain » de sortir de son « cul-de-sac » par le recours au « fermage capitalisé à l’anglaise » : elle ne saurait le faire que « par l’évolution de la commune rurale ». La commune pourrait « passer directement à la forme supérieure. 1572.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. 126. Marx insiste sur le fait que le « milieu historique »122 est un élément décisif dans les transformations sociales. F. trois points méritent d’être soulignés dans les textes sur les mouvements révolutionnaires russes : 1) Le changement de position de Marx à l’égard du colonialisme en Inde.3. « même au seul point de vue économique ». En outre.102. Ibid. À cause de l’absence de propriété privée chez les paysans russes. 129. Marx. Engels.102.3. Étant donné les problèmes suscités par le regard de Marx sur les sociétés non occidentales dans les années 1850 et 1860. Marx. cit.242 .U. le mouvement européen occidental de réalisation de la propriété capitaliste ne saurait y être simplement transposé : « En Russie. 1556. 122. à la forme communiste de la propriété privée » sans « préalablement parcourir le processus de dissolution constitutif de l’évolution historique occidentale »123 . Dans le cas de la Russie...F.. présentation . Marx. 128.duke_university . p. Ibid. © P.duke_university . 1558. 125. De ce fait. Lorsqu’il traite de l’Inde.cairn. p. Engels.info . cit. 121. mais en arrière »129. 124. p. p. Préface à la 2e édition russe du Manifeste du parti communiste.. poussant le peuple indigène non en avant. cit. op.19/01/2012 06h04. pp. K. Marx.19/01/2012 06h04..152. À l’opposé d’une conception trop hâtivement universalisée du développement historique. K. p.242 . 127. La propriété commune du sol offre à la communauté rurale « la base naturelle de l’appropriation collective »125. il s’agirait au contraire de la substitution de la propriété capitaliste à la propriété communiste ».. 112.info . K. Il maintient.. p. Préface à la 2e édition russe du Manifeste du parti communiste. La communauté rurale deviendrait ainsi le « point d’appui pour la régénération sociale en Russie »126. le milieu tendrait vers une évolution de la commune rurale en un « élément de la production collective sur une échelle nationale ». op.152. F. 123. K.. 404. Marx. « Lettre à Vera Zassoulitch » (Brouillon). « Lettre à Vera Zassoulitch » (Brouillon). soit « le point de départ pour une évolution communiste »127. 1484. Marx restreint la « fatalité historique » de l’accumulation primitive « aux pays de l’Europe occidentale »121. K. « C’est justement grâce à sa contemporanéité avec la production capitaliste qu’elle peut s’en approprier tous les acquêts positifs et sans passer par ses péripéties affreuses »124. 389.

R. 3) La perspective politique de Marx se transforme. Elles sont 1) fortement relativisées par le fait que Marx projette la possibilité d’un dépassement endogène du despotisme et s’éloigne ainsi de sa position antérieure quant à la nécessité d’une transformation exogène par le colonialisme. e.U. des éléments qui rappellent encore sa « conception asiatique ». les textes de Marx relatifs aux mouvements révolutionnaires russes offrent une version politique très accusée de sa rupture avec l’eurocentrisme sous ses différentes formes. c’est-à-dire un primat des sociétés asiatiques sur les sociétés occidentales. il faut être sur ses gardes. dans le Marx des années 1880. Symptomatique en est sa conception suivant laquelle maintenant des forces communistes doivent renouer avec les communes rurales et. p. 2) La « conception asiatique » se résout sur des points centraux : l’époque située entre la société primitive (Urgesellschaft) et le capitalisme apparaît comme une formation avec de nombreux types : le « mode de production asiatique » tant débattu appartient ainsi au passé. écrites par des bourgeois. par exemple.242 . Ils ne reculent pas même devant des faux.cairn.102. _ 124 _ 2) Marx procède à une critique de ses sources en notant.. p. En dépit de telles continuités134. L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales .communisme ? Document téléchargé depuis www. Maine et d’autres gens de même farine »130 : « En lisant les histoires des communautés primitives. un intérêt à la dissolution des communes rurales aux biens collectifs analogue à celui des puissances coloniales en Asie et en Afrique du Nord. Ibid. 131.102. Sir Henry Maine p. 135. 1568. en Russie...info ..U. Lindner. K. les efforts de Marx s’inscrivent dans une recherche plus poussée sur la question des rapports de propriété dans le monde extra-européen et dans la volonté de lier la connaissance du capitalisme aux questions sociales135.3. mais constate « la supériorité économique de la propriété commune ». 132. En effet.152. Document téléchargé depuis www. Deuxièmement.. 1567.242 . op. © P.cairn.info . 1569.19/01/2012 06h04. 3) Il y a aussi. 134.152. surtout en ce qui concerne l’acceptation d’un « despotisme central »133. p.F. Id.F. Dritte Internationale und Bauernrevolution. donc. Ibid. 148. Il existerait.. Kössler. 133.duke_university . Premièrement.. que tout le monde a connaissance de ce vandalisme « sauf sir H. © P.3.duke_university . Marx ne part plus d’une supériorité unilatérale des sociétés occidentales. avec des structures qu’il considérait en 1853 comme freinant l’évolution. cit. qui fut un collaborateur ardent du gouvernement anglais dans son œuvre de destruction violente des communes indiennes. on ne saurait exclure ses réflexions sur la Russie comme relevant d’une « recherche imaginaire » concernant une région du monde non occidentale devant contribuer à la consolidation d’une image de soi européenne. Ibid. p. nous raconte hypocritement que tous les nobles efforts du gouvernement pour soutenir ces communes échouèrent contre la force spontanée des lois économiques ! »131 Il est de « l’intérêt des propriétaires fonciers de constituer les paysans plus ou moins aisés en classe mitoyenne agricole et de transformer les cultivateurs pauvres – c’est-à-dire la masse – en simples salariés »132. C’est sur cette base que se transforme son appréciation du capitalisme anglais en Inde : la « double mission » précédente de destruction et régénération est réduite à la signification unique de 130.19/01/2012 06h04.

138. Marx. Il dessine. p. 1563. not stirred Le présent texte est parti du constat d’un double écueil : au DM fait défaut une appréhension systématique et critique de l’eurocentrisme de Marx. Westfälisches Dampfboot. Et Marx esquisse là différents chemins d’évolution des sociétés humaines en se distinguant clairement des visions évolutionnistes unilinéaires »137. Gesellschaft bei Marx. H. Engels. mais en ignorant largement l’évolution de Marx après ses textes sur l’Inde de 1853. Il pense. Le débat marxien et postcolonialisme : shaken.U.152.duke_university . 177.F.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.U. Kössler.3. Wienold. le « mode de saisie conceptuelle » de Marx ne s’en trouve pas invalidé pour autant : « Au fond. aux exigences formulées pour une écriture de l’histoire globale.102. il ne prend plus l’évolution européenne comme mesure de toute histoire. à une interaction entre différentes régions du monde prenant place dans le medium du politique : si la révolution russe donne le signal d’une révolution prolétarienne en Occident. la propriété commune actuelle de la Russie pourra servir de point de départ à une évolution communiste. en suivant les recherches récentes. K. et que toutes deux se complètent.. op. Marx se conforme. Marx ne pense plus la modernisation comme « occidentalisation » . alors que les EP développent une telle critique. Car seule une connaissance de l’œuvre intégrale de Marx permet de trouver une formulation viable de son eurocentrisme .. 137. audelà. présentation . avec son rapport politique positif aux communes rurales russes.info . au contraire. Münster. 2001. « Lettre à Vera Zassoulitch ». p.152. Bart Moore-Gilbert a justement plaidé en faveur d’une collaboration 136.. cit. que la Russie livre sous bien des aspects un modèle de développement pour l’Occident.cairn.F. que « l’analyse des communes rurales russes » reposait « sur des présupposés complètement faux ».info . K. et seule une conception différenciée de l’eurocentrisme permet de dire en quoi il consiste chez Marx. »138.102. 1483. On ne saurait sortir de cette situation que par l’étude conjointe de ces deux domaines de savoir. évolution que la recherche marxienne a pourtant mise en évidence dans ses productions éditoriales. Marx.. Marx ne fait pas qu’esquisser la conception d’un communisme supportée par ses expériences différentes.242 . _ 125 _ Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h04. « vandalisme ». cit. Même s’il faut admettre. il en va de la construction de l’histoire humaine.cairn. Quatrièmement. Troisièmement. p. Préface à la 2e édition russe du Manifeste.3. une orientation explicitement non eurocentrique pour la société sans classe : l’Europe devient une simple province dans la perspective communiste. Marx est d’avis que la crise du monde capitaliste-occidental ne trouvera sa fin qu’avec « l’élimination du capitalisme » et le « retour des sociétés modernes à une forme supérieure d’un type ‘archaïque’ de la propriété et de la production collectives »136. op. © P. en outre.duke_university . R. Il semble.19/01/2012 06h04. © P.242 . F.

celui-ci se développant ‘organiquement’ au sein même de celle-là) ». R. Il est indispensable. inversement. Coronil. p. Ibid. avec toutes les conséquences logiques qui en découlent. est resté largement ignoré.info . 66. 140. comme C. pour la révision des préjugés hérités.F. p. Ses arguments sont que les deux champs de savoir ont souvent eu des objets de recherche proches.communisme ? Document téléchargé depuis www.U. James ou Franz Fanon. XI. 78. mais elle « prend la place et l’importance d’un événement 139. pour cela. celle du passage de la féodalité au capitalisme en Europe occidentale.242 .cairn. Cultural Anthropology.19/01/2012 06h04. Paris.. F.102..D.U. Tout d’abord. par exemple. 142. une réflexion sur les contradictions et la complexité du capitalisme dans une perspective globale. L. 2001. Moore-Gilbert.info .F. Lindner. Reste à espérer que d’autres publications de la deuxième MEGA. B. ne sauraient être rangés exclusivement ni dans un domaine ni dans l’autre.cairn. 315. 317. Du côté des EP. L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales .. de poursuivre un travail autour des sources de Marx. n° 1. par exemple les Chronologische Auszüge141 de Marx sur l’histoire mondiale et les recherches qui s’y attachent.). Le capitalisme ne se donne plus désormais comme « un système autonome émanant de l’Occident et s’étendant vers sa périphérie. Dictionnaire Marx contemporain. mais comme un ensemble changeant de relations mondiales qui prennent des formes différentes suivant les contextes régionaux et nationaux »143. Document téléchargé depuis www. p. vol. PUF. février 1996. trois éléments sont requis pour un travail commun avec les EP. contribueront à ce que les EP produisent une image différenciée de l’eurocentrisme marxien.duke_university . la division internationale du travail.T. l’image d’un Marx optimiste-progressiste et téléologico-eurocentrique. Extraits chronologiques (N. © P. pour la majorité des participants aux débats.152. Kouvélakis (dir.152. « Marxisme et post-colonialisme : une liaison dangereuse ? ». Il apparaît ici clairement que l’exigence totalisante du capitalisme n’est pas réalisée et que certains espaces sociaux échappent à son contrôle142.).242 . « Beyond Occidentalism.3. intervenir dans l’horizon de nombreuses tentatives postcoloniales en ce qui concerne. Ibid. E.102. Ainsi s’est formée. qu’ils sont aussi marginaux institutionnellement et que certains théoriciens. 141.19/01/2012 06h04.3. p.. l’obstacle majeur à cette entreprise me semble résider dans le fait que le travail de Marx sur la Russie. ainsi que l’a montré la présente discussion des récits de voyage de Bernier. Bidet. in J. Les études marxistes pourraient tirer du postcolonialisme un enseignement sur « les différences historiques et les spécificités culturelles du monde non occidental »139 et le DM pourrait. K. 143. On pourrait alors jeter les bases d’une compréhension adéquate de la colonisation : elle « n’a jamais été une intrigue marginale au sein d’une quelconque histoire plus large (par exemple. Mais. il faudrait que cesse la polémique et qu’une « lecture plus nuancée et attentive » soit entreprise des deux points de vue140.duke_university . Du côté du DM. © P. Toward Nonimperial Geohistorical Categories ». _ 126 _ du DM et des EP.

Le dernier Marx a exprimé cela dans sa réflexion sur les communes rurales russes en ouvrant la perspective d’une « libre égalité » qui s’intègre aux données historiques sans les forcer dans un schéma d’évolution déterminé. Les recherches sur la théorie du système mondial ne me semblent pas avoir épuisé leur potentiel sur ce point. Paris. © P..19/01/2012 06h04. d’une rupture majeure »144.duke_university . Wallerstein.U. et non telle idée relative au mode d’évolution des forces productives. Gerhard Hauck parle ainsi d’une « coïncidence historique » décisive concernant l’apparition historique du capitalisme en Europe : « La production de marchandises.. l’existence de forces intermédiaires et la séparation du pouvoir 144.242 . le DM doit laisser ouvert un espace théorique pour la contingence.19/01/2012 06h04. p. Ensuite. 2007. p. Hall. historique mondial.U. Je pense que le critère déterminant devrait être la liberté à l’égard de la domination.102.F. la sûreté du droit et la relative abstinence économique de l’État (largement responsable en même temps de la distinction proprement capitaliste entre économie et politique). et cela éluderait du même coup le problème pressant d’une mesure pour juger du progrès. pour arriver à des résultats imprévisibles. S. I. 104.3.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. et particulièrement les approches théoriques de l’impérialisme. La Découverte.102. Le capitalisme historique. 96.cairn. 145. mais doit être acquis au terme d’une lutte. la propriété privée et le travail salarié. Identités et cultures : politiques des cultural studies.duke_university .242 .3. p. la liberté juridique. l’exploitation des forces de travail fondée sur la contrainte économique (absence de moyens de production).cairn. _ 127 _ Document téléchargé depuis www. Amsterdam.152. Plutôt que de laisser celle-ci se poursuivre. Paris. L’adieu à la conception évolutionniste du progrès rendrait en même temps discutable le fait « que le capitalisme comme système historique ait représenté un progrès par rapport aux différents systèmes historiques antérieurs qu’il a détruits ou transformés »146. le DM doit développer une autre compréhension du progrès historique. la représentation plus correcte qu’on peut en donner est celle d’un capitalisme historique mis en place par une aristocratie foncière qui s’est convertie en bourgeoisie parce que l’ancien système était en voie de désintégration. Ibid. présentation . 146. © P.info . Enfin. 1985.info . ne semblent pas être parvenues encore à une compréhension aussi différenciée. Les discussions marxistes sur les rapports internationaux de domination.. Il résulte également de cette perspective que le progrès ne s’impose pas comme une contrainte.152. Immanuel Wallerstein a ainsi souligné que l’idée évolutionniste de la percée du capitalisme comme dissolution d’un groupe dominant féodal est parfaitement discutable : « En fait. Ce savoir est également présent dans la conception globale-historique du communisme esquissée par le dernier Marx. 277.F. cette aristocratie a elle-même engagé une chirurgie structurelle radicale pour maintenir et étendre de façon significative son pouvoir d’exploitation des producteurs directs »145.

mais œuvrerait également en faveur d’une analyse sociale générale fondée sur la critique de la domination qui serait redevable à Marx autant qu’au post-colonialisme.19/01/2012 06h04. I.. 569 et suiv. 1994. 426.3.duke_university . Ces phénomènes ont eu des effets conjoints dans l’Angleterre des XVIIe et XVIIIe siècles. L. Même si Marx a pris un « temps immense » pour « comprendre les conditions réelles » des sociétés extra-européennes.242 . accumulation technologique ou marché intérieur en formation149. Althusser et al. Paris. qu’on a cru « crevé » après 1989-1990. dans ses derniers travaux. p. _ 128 _ religieux et politique.communisme ? Document téléchargé depuis www. dans Lire le Capital.242 .F. Lindner.U. 134. Étienne Balibar constatait déjà. © P.cairn... Le dialogue permettrait non seulement d’ouvrir la voie à un retour du « chien » Marx. mais qui demeure la « combinaison » d’éléments indépendants les uns des autres.duke_university .cairn.152. Althusser insistait sur la nécessité de penser la naissance du capitalisme comme une « rencontre » aléatoire.U. é. in L. Hauck.19/01/2012 06h04.. p. Balibar. Die Gesellschaftstheorie und ihr Anderes. qui n’étaient pas prédestinés à produire un résultat commun : accumulation financière. Écrits philosophiques et politiques. il ne s’est donc émancipé qu’à la fin de sa vie des « ânes » eurocentriques. « Le courant souterrain du matérialisme de la rencontre ». Document téléchargé depuis www. Le projet d’une lecture non téléologique de Marx par l’école d’Althusser cerne ce problème et constitue un tremplin pour un dialogue entre MD et EP.info . p.info . K. op. 1996. Paris. Lire le Capital. Althusser. n (traduit de l’allemand par Alain Patrick Olivier) 147.102. le pillage des régions périphériques et les phases d’essor de la science et de la technique : tout cela constitue – à l’encontre de toutes les positions euro-théorético-modernisantes – des phénomènes que la plupart des sociétés ont vécus à un moment donné de leur histoire. auxquels ses lecteurs du XXIe siècle pourraient bien ressembler en refusant l’exigence d’un dialogue entre le DM et les EP. qui s’est stabilisée en Europe occidentale.F.3. t.152. 149. Stock/IMEC. ce qui a rendu possible la naissance du capitalisme à un moment singulier de l’histoire »147. © P. 148. G. accumulation des producteurs. Et. « Sur les concepts fondamentaux du matérialisme historique ». cit.102. PUF. L’eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat marxien avec les études postcoloniales . que « l’histoire de la société est réductible à une succession discontinue de modes de production »148.

d’un tel découpage. bien connues.102. correspondant aux champs rappelés par Michael.L.duke_university .info . Dans le premier. Fallait-il inclure ou exclure l’une ou l’autre entrée ? Par exemple. ces termes sont en réalité effectivement traités. Comment les entrées des 100 mots du marxisme ont-elles été choisies. © P. « Que Sais-je ».cairn.152. 2009.152. plutôt certaines discussions relatives aux listes de notions que chacun pensait devoir introduire dans son champ. trop marqué par la logique du cloisonnement académique – à savoir la politique.19/01/2012 06h04. Nous nous sommes consultés sur certains termes et en avons échangé quelques-uns. « Quadrige Manuels ».. Il n’y a pas eu de problèmes frontaliers. Chacun d’entre nous a élaboré une liste d’entrées. pouvait-on introduire « Stalinisme » sans faire leur place à « Troskisme » et « Maoïsme » ? La contrainte d’espace exigeait de difficiles arbitrages.) et Lire Marx (PUF.info . dont la présence dans un tel ouvrage paraîtrait évidente à toute personne un tant soit peu familière avec le marxisme.19/01/2012 06h04.3. © P. Ainsi. semblent manquantes au premier abord. .F.U. : Les deux ouvrages. G. : Le choix des entrées a été commandé par la répartition en trois « domaines » – je préfère ce terme à celui de « disciplines ».duke_university . Lire Marx et Les 100 mots du marxisme.242 .présentation DOSSIER interventions entretien livres Sur Marx et les marxismes Document téléchargé depuis www. Quelques désaccords ont été réglés par consensus.3. la philosophie et l’économie. ont été écrits en parallèle.242 . Je ne reviendrai pas ici sur les ambiguïtés.).102. Certaines entrées des 100 mots du marxisme. d’autres éliminées ou regroupées ? Comment vous êtes-vous réparti leur rédaction ? Avez-vous cherché à dégager un consensus entre vous pour chaque terme ou bien des « domaines réservés » ontils été plus ou moins explicitement définis entre vous ? M. 284 p.. Michael Löwy et Emmanuel Renault à propos de Les 100 mots du marxisme (PUF.U. les domaines d’intervention ont été définis selon des Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? compétences supposées. et sur lesquelles les autres avaient également des idées. Bien entendu. telles que « valeur » ou « force de travail ». Discussion de Jacques Bidet et Bruno Tinel avec Gérard Duménil.D. 2009. Les entrées des 100 mots ont été distribuées sur les mêmes bases. « valeur » _ 129 _ Document téléchargé depuis www. 128 p.cairn.F.

Löwy et E. le lecteur pourra être surpris de voir que des termes comme « écosocialisme » disposent de leur propre entrée. par « mots liés ». La seconde raison est fondamentale. par quelques termes nouveaux. mais une pensée critique en mouvement.152. Il est vrai que la thématique de l’écosocialisme me tient particulièrement à cœur : j’ai écrit plusieurs textes à ce sujet. avec le chercheur marxiste américain Joel Kovel.242 . Les ouvrages de la collection « Les 100 mots… » fonctionnent.19/01/2012 06h04. Sur Marx et les marxismes Document téléchargé depuis www. bien entendu. « force de travail » et « exploitation » le sont dans l’entrée « plus-value ou survaleur ». . selon Marx.U. Mais c’est délibérément que j’ai voulu.D. La valeur est un concept élémentaire de la théorie de la marchandise. : Il est tout à fait normal que vous soyez surpris de trouver le terme « écosocialisme » qui. une marchandise particulière. Il s’agit de « parentés » théoriques. Valeur et objet d’utilité sont les deux concepts dont l’union dialectique forme le concept de marchandise. d’ailleurs.info . avec un vocabulaire figé. Mais la présence de ce « mot » est un enjeu qui dépasse le contenu spécifique dont il est question dans la définition de l’« écosocialisme ».F. ne se trouve ni chez Marx ni chez les autres « classiques » du marxisme. et mes amis étaient d’accord avec ce choix. comme justement l’écologie. Renault.info ..102.102.communisme ? G.cairn. M. de son développement sur des terrains peu explorés dans le passé. capable d’explorer des pistes inédites et de s’enrichir avec l’apport d’autres champs théoriques. © P.duke_university . il s’agissait de suggérer. À l’inverse.F. introduire quelques concepts de ce genre.242 . dont la liste est donnée dans le glossaire final.152. M. car les autres marchandises n’ont pas cette propriété. Bref.3. Difficile d’y échapper ! Il en va de même de la force de travail. y compris un Manifeste écosocialiste international (2001). Duménil. qui témoignent du renouveau de la pensée marxiste. Document téléchargé depuis www. La production du concept de cette marchandise particulière est un préalable à l’analyse de la plus-value. © P. ou de divers mouvements sociaux.cairn. _ 130 _ G.duke_university .19/01/2012 06h04. : Pourquoi traiter conjointement « Marchandise et valeur » ? Pourquoi faire de la force de travail une sous-entrée de « Plus-value ou survaleur » ? La première raison est triviale : comment rendre compte de l’économie de Marx en 33 mots ? Des regroupements étaient nécessaires.. C’est dans la théorie de la plus-value que l’étude de la force de travail trouve naturellement sa place. dont la propriété est que son utilité est (en général) de créer plus de valeur que n’en a nécessitée la production des marchandises ou services sur lesquels les travailleurs retrouvent un pouvoir d’achat. se trouve spécifiquement présenté avec « marchandise » .U.L.3. que le marxisme n’est pas un corpus théorique immobile.

© P. Ce concept constitue l’un des instruments au moyen desquels nous avons cherché à articuler les perspectives politiques. Michael Löwy.R. par exemple.F. philosophique et économique. que ce soit l’impérialisme.19/01/2012 06h04. c’est qu’il y est abordé selon une double perspective. etc. la figure de Marx comme théoricien politique et acteur historique à laquelle vous consacrez la première partie du Lire Marx ? M. ce concept se trouve également envisagé doublement : la fin de la partie entretien livres « philosophie » l’aborde en s’interrogeant sur le rapport de la « sortie de la philosophie » avec la « critique de l’économie politique ». le fascisme. rétrospectivement.cairn. tournant de la Chine – vous ont-elles conduit à réinterpréter. philosophiques et économiques sans les écraser les unes sur les autres. présentation .U..cairn. Dans Les 100 mots du marxisme. notion très peu usitée par Marx.L. fin de l’URSS. alors que l’introduction de la partie « économie » le reprend du point de vue du projet spécifique du Capital. : Il est évident que ma lecture de Marx comme théoricien politique prend en compte ce qui s’est passé après sa mort. le stalinisme.242 .info . E. On trouve chez Marx une méthode d’analyse qui est incontournable. et en particulier au cours des trente dernières années. © P.DOSSIER interventions Et pourquoi une telle insistance sur la notion de « concret de pensée ». La fin de l’URSS et la restauration progressive du capitalisme _ 131 _ Document téléchargé depuis www.D.102. nous avons pensé qu’il était nécessaire de faire ressortir pour elles-mêmes les transformations philosophiques du concept d’abstraction (dans l’article « abstraction »). pourquoi l’étude du capital (l’objet de l’ouvrage) s’ouvre sur la théorie de la marchandise.3. et qu’il ne pouvait pas prévoir les phénomènes qui ont eu lieu au cours du XXe siècle. tout en réservant un article spécial à la manière dont l’abstrait et le concret s’agencent du point de vue de la méthodologie du Capital (dans l’article « concret de pensée »). dans Les 100 mots du marxisme et dans Lire Marx ? Document téléchargé depuis www.102.3.F.152. Celui qui ne comprend pas ce que Marx entend par concret de pensée ne saisira jamais. : Pourquoi « Concret de pensée » ? Parce que c’est dans l’analyse de ce qu’il est convenu d’appeler la « méthode » de l’économie politique que Marx introduit cette notion. G.info .19/01/2012 06h04.. S’il est mentionné à plusieurs reprises dans ces deux ouvrages.duke_university . : En fait. il la met en pratique.152. nous n’avons pas cherché à insister tout particulièrement sur ce concept.242 . dans quelle mesure les mutations des trente dernières années – mondialisation néolibérale.duke_university . Et Marx ne fait pas qu’exposer cette méthode . mais il est évident qu’il ne donne pas réponse à tout. Dans Lire Marx. la crise écologique.U.

parmi tant d’autres – comptent parmi les penseurs marxistes les plus importants de l’après-guerre. Malgré les limites imposées par le 1. Duménil.U. Dans la mesure où cet épais brouillard idéologique – au sens marxien du terme.U. qui sont plus vrais aujourd’hui qu’en 1848 : on peut parler.F.19/01/2012 06h04. G. comme l’idée d’une croissance des forces productives en contradiction avec les rapports de production.152. M. du profit et de l’accumulation. : Marx euro-centré ou penseur de la mondialisation ? Les deux. le processus de mondialisation capitaliste. D’où le contresens suggéré par la première couverture des 100 mots du marxisme1 (heureusement corrigé par celle du deuxième tirage) qui reproduisait le lieu commun du « marxismeléninisme-stalinisme ». on peut relire et redécouvrir Marx avec un regard nouveau. je pense que la crise écologique et la menace grandissante du réchauffement global exigent la révision de certains concepts « classiques » du marxisme. au sens que Marx donnait à ce terme. un système d’idées au service d’un ordre hiérarchique établi – commence à se dissiper.cairn. Cela dit. d’en discuter de façon approfondie.info . on trouve. dans ces deux livres d’introduction.102.L. à Henri Lefebvre. Engels. © P. Mais ce n’était pas le lieu. © P. Marx a compris.242 .3. il me semble. philosophes et économistes du mouvement communiste. Sur Marx et les marxismes . _ 132 _ en Chine sont des événements d’une importance historico-mondiale indéniable.242 .duke_university .cairn. certains – il suffit de penser à Georges Lukàcs. à ce propos. Par contre. avec un siècle d’avance. des passages – par Document téléchargé depuis www. Renault. la soumission de tous les continents et de tous les peuples de la planète à la logique impitoyable et totalitaire du capital.communisme ? Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h04. Bush… Ni l’URSS ni la Chine n’étaient des sociétés socialistes. idéologie officielle de la bureaucratie des pays de l’Est. cadre du marxisme soviétisé. y compris en France. mais je ne pense pas qu’ils remettent en question les idées politiques essentielles de Marx.152. à Éric Hobsbawm. Cette relecture d’aujourd’hui nous fait-elle découvrir un Marx « euro-centré » ou un penseur de la mondialisation ? M.F. Löwy et E.102..3. de vision prophétique ! Par ailleurs. je ne mets pas en question la valeur des travaux produits par des historiens. dans le même Manifeste. Lénine et Staline.duke_university .info . ils libèrent d’une hypothèque qui a pesé lourd sur la réception de son message : la confusion – entretenue aussi bien par les porte-parole officiels du bloc soviétique que par leurs adversaires anticommunistes – entre le marxisme de Marx et le « marxisme d’État ».. Un peu comme si on identifiait le concept de démocratie de Rousseau avec celui des discours de George W. La photographie d’un drapeau associant les visages de Marx. Au contraire. Il y a des passages impressionnants à ce sujet dans le Manifeste du parti communiste.

avec la conquista ibérique. Le jeune Marx philosophe fait aujourd’hui l’objet d’une revalorisation. exemple à propos de la soumission des « nations barbares » – qui relèvent.242 .19/01/2012 06h04. des indigènes massacrés et des Africains asservis. avec les guerres coloniales – que le processus d’accumulation originaire du capital a pu avoir lieu. au projet d’une « sortie de la philosophie » (dans L’Idéologie allemande) (1845-1846) qui ouvre la voie à la « critique de l’économie politique ». : La partie « philosophie » du Lire Marx est consacrée presque exclusivement au jeune Marx. à feu et à sang. Une explication.. _ 133 _ Document téléchargé depuis www. de quelle façon votre chapitre sur la philosophie de Marx participe-t-il de ce renouveau ? Quelles clarifications entendez-vous pour votre part apporter à ces débats ? E.cairn.152. Le chapitre sur l’accumulation primitive du Capital est aussi un texte écrit du point de vue des victimes de la « civilisation » capitaliste européenne. Marx se situe dans une perspective mondiale. en montrant qu’on ne peut pas comprendre l’origine du capitalisme uniquement à partir de l’Europe : c’est grâce à la conquête et au pillage.duke_university .info . soit dit en passant. enfin en Asie.cairn.U.102. affirmant clairement que le modèle de développement du capitalisme en Europe occidentale n’était pas un paradigme universel. entretien livres Les écrits de Marx sur la Russie.F. inspiré par Hegel et Feuerbach – que Marx nomme « philosophie critique » (dans les Annales Franco-Allemandes) (18431844) –. comme facteur de progrès historique.3. de justifier le colonialisme.duke_university . de toute évidence.F.. des peuples de la périphérie – en Amérique Latine d’abord.U. © P. jusqu’à la « Lettre à Vera Zassoulitch ». tout simplement parce qu’elle aborde la question de la philosophie à partir du corpus philosophique marxien. en dernière instance. Tout d’abord. © P. notamment dans les travaux du cercle d’Actuel Marx : dans la revue et la collection ou ailleurs. qui valorise la communauté rurale russe – sont aussi des pas importants audelà de l’euro-centrisme. effectivement eurocentrique.102.19/01/2012 06h04. d’une démarche euro-centrique. Emmanuel Renault. ensuite en Afrique. très différente de celle de Max Weber (la connexion entre puritanisme anglo-américain et capitalisme).152.DOSSIER interventions Document téléchargé depuis www. Cette partie retrace l’évolution qui conduit Marx d’un positionnement philosophique. avec le trafic négrier.info . au cours de ses dernières années – depuis la « Lettre à un journal russe » en 1877. Mais je pense que le chapitre sur l’accumulation primitive dans Le Capital – un texte éminemment politique ! – apporte sur ce terrain une inflexion importante. comme dans certains articles des années 1850.3. Et il n’est plus question. Cela vaut aussi pour les écrits sur la colonisation de l’Inde ou de la Chine.242 .R. présentation .

_ La méthode que j’utilise.3.152. PUF. © P. Quant à la portée philosophique décisive de l’intervention théorique de Marx.19/01/2012 06h04.duke_university . Angaut. elle est tout aussi nécessaire pour rendre compte de la spécificité des thèses défendues par Marx. tout en ratant les spécificités qui font l’originalité indéniable des interventions philosophiques de Marx. Wittmann ont participé. S. Suivant l’hypothèse discontinuiste. les nombreuses transformations de la problématique philosophique et politique de Marx procèdent de l’autocritique de positions défendues précédemment. Quant à la contextualisation. M. 2008). Haber et D. le jeune Marx aurait élaboré. Buée.F.R.F. J. Duménil.U.communisme ? G. on est trop souvent conduit à attribuer au génie de Marx ce qui ne constitue que des lieux communs du Jeunehégélianisme. © P.duke_university .cairn. « liquidation de la philosophie » et « transformation de la philosophie ». : Le débat sur la philosophie de Marx a été profondément structuré par l’opposition des points de vue continuistes et discontinuistes. mais elle ne se joue pas tant dans une nouvelle philosophie que dans une nouvelle pratique de la philosophie. la grandeur théorique de l’œuvre de Marx serait à chercher dans la manière dont Le Capital éclaire rétrospectivement la portée philosophique de la « sortie de la philosophie ». Document téléchargé depuis www. est commune à un certain nombre de travaux récents. Löwy et E. La démarche génétique s’impose puisque. et c’est en général dans ce cadre que l’on oppose « nouvelle philosophie ».-C. L’approche génétique et contextualiste que je viens d’évoquer déplace le débat. F.242 .242 . G. .102. durant cette période. Fischbach. Il y a bien continuité entre la période de jeunesse et celle de la maturité. Autin. c’est en Jeunehégélien que Marx s’efforce de théoriser et d’articuler philosophie et politique.102...info . Sur Marx et les marxismes 134 _ En quel sens jugez-vous qu’au total le travail philosophique accompli par le jeune Marx relève d’un projet de transformation de la pratique philosophique plutôt que d’une liquidation de la philosophie ou d’une nouvelle philosophie ? E. en effet.3. et c’est en Jeune-hégélien également qu’il tente de combiner et de critiquer Hegel et Feuerbach avant de s’en prendre à la philosophie tout court.152. Faute d’une prise en compte de ce contexte. auquel J. Elle part du constat que les textes philosophiques de Marx ne peuvent être compris qu’en adoptant des points de vue génétique et contextualiste.info .19/01/2012 06h04. Renault. une nouvelle philosophie qu’il aurait ensuite mise à l’épreuve d’une critique de l’économie politique. En effet. dans les Manuscrits de 1844 et les Thèses sur Feuerbach.cairn. Elle est notamment mise en œuvre dans un ouvrage de la collection « Actuel Marx Confrontation » (Lire les Manuscrits de 1844.-M. Suivant l’hypothèse continuiste.U. elle a bien quelque chose à voir avec la Document téléchargé depuis www.

la pensée politique..R.102.19/01/2012 06h04. au-delà.cairn. © P. pour ne citer qu’eux. et son articulation avec les deux suivantes fait ressortir entretien livres l’unité de l’élaboration théorique et de l’engagement politique. politiques.duke_university . © P. Si la philosophie veut continuer à pouvoir honorer ses ambitions de rationalité.102.info . implicitement validée par l’articulation avec la partie économique de Gérard Duménil. L’une des thèses centrales de votre propre contribution. de sciences sociales toujours plus spécialisées et condamnées à l’enregistrement des faits.DOSSIER interventions Document téléchargé depuis www. toujours moins intéressées par _ 135 _ Document téléchargé depuis www.info . Horkheimer et Adorno. présentation .19/01/2012 06h04. de la rationalité sous la forme de ce que Brecht appelait la « pensée intervenante » : plutôt que viser des généralisations méthodologiques et des fondations ultimes.3. et celui. est relative à un dépassement de la philosophie dans une science sociale critique reposant essentiellement sur la critique de l’économie politique. D’où l’idée que la transformation marxienne de la pratique de la philosophie est solidaire de ce que l’on peut appeler une conception déflationniste de la philosophie.152.3. Les philosophes peuvent alors honorer les promesses critiques et. elle doit cesser de croire qu’elle incarne la forme de rationalité la plus haute et redéfinir ses propres pratiques à la lumière du développement de formes de rationalité différenciées dans les sciences spécialisées et dans les pratiques sociales. la sociologie et l’économie. en ce sens. : Dire que la critique de l’économie politique est portée par l’exigence d’une nouvelle pratique de la philosophie revient à l’interpréter sur le modèle de ce que les fondateurs de l’École de Francfort ont appelé une « théorie critique ». symétrique.cairn.152. En s’inspirant de la critique marxienne de l’économie politique. la psychologie sociale.242 .duke_university .. sortie de la philosophie. souhaitaient éviter un double écueil : celui de l’arrogance ignorante d’une philosophie croyant pouvoir statuer sur la société et la politique sans tenir compte du savoir positif élaboré par des sciences sociales comme l’histoire.U. mais le sens de cette dernière doit être appréhendé à partir des dynamiques qui traversent le corpus de jeunesse et non pas seulement à partir d’une analyse épistémologique du Capital considéré isolément.F.242 .U. ils peuvent chercher à élaborer des opérateurs théoriques adaptés pour contribuer à l’autoréflexion de savoirs non philosophiques et des pratiques sociales prises dans des transformations historiques permanentes. À l’heure où la pensée économique dominante hégémonise l’ensemble des sciences sociales et. La première partie rédigée par Michael Löwy souligne la profonde continuité des orientations politiques de Marx. n’aurait-on pas besoin au contraire de la réaffirmation d’une philosophie qui soit autonome et critique de la science sociale ? E.F.

. Je crois que l’économie politique de Marx – critique du capitalisme et des théories apologétiques – ne prend son sens que Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h04..duke_university . Encore moins dans le mot. : En contribuant à Lire Marx.U. une entreprise difficile. hors du tout.242 . sont très sophistiquées.D. qui se font écho l’une à l’autre. © P. Pourquoi tant insister sur le lien que Marx a tenté de forger entre histoire et élaboration théorique ? Cela veut-il dire que cette relation serait généralement faite de façon incorrecte ? Quelle part de polémique y a-t-il dans cette insistance ? G. en ravivant un vieux réflexe philosophique dont Marx avait déjà fait une critique suffisante.U.info . _ 136 _ Quasiment un tiers de la partie « Économie ».cairn.102. Duménil. c’est se perdre à coup sûr. À la valorisation et à la circulation du capital. jusqu’à percevoir ladite « architecture générale ».242 .D.F. qui elle seule donne un sens aux composantes.communisme ? la théorie sociale générale et par la réflexion sur la signification sociale et politique de leurs savoirs technicisés. il a travaillé à plusieurs versions du Livre II .info . Sur Marx et les marxismes . La partie économique du Lire Marx tente de présenter simultanément architecture et contenu à un lecteur potentiel.19/01/2012 06h04. : Nous parlons ici du Lire Marx. © P.152. Deux difficultés de nature radicalement différente se conjuguent. Marx.3. Celui qui a compris la logique d’ensemble peut s’attacher à l’étude des composantes. Les architectures des Livres I et II. et c’est là l’une de ses originalités. Löwy et E.3. n’a publié de son vivant que le Livre I . à moins de se donner le temps d’innombrables allers-retours. et seule l’étude des parties permet de saisir la structure du tout. pourriez-vous nous expliquer pourquoi ? G. M. il faut ajouter des développements tels que la journée de travail ou la loi de l’accumulation capitaliste. Lire. est consacré à la méthode et à l’architecture du Capital. Ces aléas de la rédaction se manifestent dans des modes très différents d’organisation de la matière dans les trois livres.152. La compréhension est dans le rapport des parties au tout. dont l’objet est d’aider le lecteur à aborder le texte de Marx. je n’ai voulu polémiquer avec personne. L’une est formelle. L’œuvre de Marx se prête davantage à l’étude qu’à la simple lecture.F. Aujourd’hui. jamais dans la phrase qui. la peur du second écueil conduit effectivement à gauche de nombreux intellectuels à se précipiter vers le premier. relire.duke_university . G. C’est pourquoi j’en ai donné une représentation schématique.cairn. est un fétiche. Document téléchargé depuis www. il a « laissé » des textes dont Engels a fait le Livre III. Gérard Duménil. Renault. Partir sans carte ni boussole dans l’exploration du Capital. on le sait.102. dont on doit simultanément saisir la distance et les points d’articulation à l’exposé fondamental de la théorie du capital.

duke_university .F. Dénoncer la nature de classe du capitalisme . et Marx prétend montrer. présentation . Encore une fois. D’où la nécessité de placer une théorie de la valeur (cette « substance » sociale en mouvement) à la base de l’édifice. Tout s’élabore et se complexifie avec l’étude de processus comme le changement technique ou la crise. Le sens du Capital. À ce haut niveau de généralité. dans un rapport entretien livres dont l’exploitation semble exclue. L’idée centrale est que Marx aborde l’analyse de la production capitaliste avec une théorie préétablie de l’exploitation dont le champ est sa théorie de l’histoire. La difficulté technique de cette entreprise est largement l’effet du caractère collectif de l’exploitation capitaliste.U. Dans le capitalisme.19/01/2012 06h04.cairn.152.19/01/2012 06h04. Son ambition est de révéler les mécanismes de cette exploitation dans le capitalisme. démontrer. le trait commun des sociétés de classes (notons en passant qu’il ne s’agit pas de l’exploitation en général mais d’une de ses formes). les structures de classes. l’exploitation se donne elle-même en tant que telle.102. elle-même le « tout » auquel appartient le capitalisme. clamer son historicité.3.DOSSIER interventions Document téléchargé depuis www. finalement. C’est cela que Marx veut. Le travail du travailleur exploité est approprié en un « lieu social » (entreprise.U. l’historicité du mode production capitaliste.3.242 .info . Toute l’énergie que véhicule l’ouvrage est au service de cette entreprise.F.152. les rapports sont plus difficiles à identifier que dans les modes de production antérieurs. n _ 137 _ Document téléchargé depuis www. avant toute chose.cairn. Pourtant... l’exploitation est définie par l’appropriation du travail (des fruits du travail) d’autrui. © P. elles-mêmes en transformation et.duke_university . la « structure » sociale propre à la production capitaliste implique des rapports sociaux de nature radicalement différente : des rapports de classe justement.info . branche) et réalisé dans un autre. © P. dans le rapport du maître à l’esclave ou du seigneur au serf. selon une formulation proche de celles de Jacques Bidet. Malgré la grande diversité des modalités historiques et géographiques.242 . on peut dire. Dans la production capitaliste. où il s’est métamorphosé en valeur (et a ainsi perdu son visage de travail d’autrui).102. replacée dans le cadre plus général d’une interprétation de l’histoire : la succession de modes de production. que la logique du marché met en scène des protagonistes se confrontant en tant qu’égaux. saisi dans l’histoire. par ce qu’il y découvre. Il faut suivre le travail approprié dans les canaux d’un grand réseau social de prix et de revenus. que le capitalisme engendre les conditions de son propre dépassement : retour à l’histoire qui donne la clef et définit la finalité. la partie et le tout.

La question comporte. la plus à même de développer une critique de la société capitaliste contemporaine susceptible de dire réellement quelque chose de plus et de neuf par rapport à ce qu’apportait la critique marxiste classique de la société bourgeoise. Munich.102.. II. Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? Document téléchargé depuis www. Kraushaar (dir. Sur le sujet. Dans cet article. je l’aborderai sous un angle très particulier. la plus structurée.3. mais. plus que toute autre. on lira aussi 1968. parce que la théorie critique.F. III.F. La théorie critique de l’École de Francfort et le mouvement des années 1968 : un rapport complexe La théorie critique de l’École de Francfort et le mouvement des années 1968 : un rapport complexe Document téléchargé depuis www. En ce sens.242 . de multiples aspects et mériterait un traitement plus approfondi1. Piper. vol.3.U. l’ouvrage le plus complet est celui de W. Naturellement. évidemment. entre les élaborations intellectuelles et les mouvements sociaux est une des plus fascinantes et des plus compliquées qui soient.info . Selon moi. I. Du même auteur.cairn. 1. 1998. qui allaient très au-delà de ce que les autres traditions avaient réussi à faire. _ 138 _ La question du rapport entre théorie et pratique. Von der Flaschenpost zum Molotowcocktail 1946 bis 1995 .info . Chronik. Petrucciani. aucun autre courant théorique n’avait cette possibilité et cette capacité. Hambourg.19/01/2012 06h04.242 .19/01/2012 06h04. Et ce. de fournir un horizon d’autocompréhension aux mouvements de jeunesse de 1968 et des années soixante. Je me contenterai d’aborder quelques points essentiels.).U. Register. © P. Aufsätze. je considère que la théorie critique de l’École de Francfort fut l’unique théorie capable de se situer au niveau historico-temporel des mouvements de 68 et d’en être contemporaine. partant de cette base. vol. elle a été capable de produire une série d’innovations théoriques pertinentes. und Kommentare. visant à étayer une hypothèse de lecture très précise : la théorie critique portée par l’École de Francfort a constitué la perspective théorique susceptible. était la tentative la plus riche..duke_university . développée par le travail au long cours de l’École de Francfort entre les années trente et les années soixante.communisme ? S. Par Stephano Petrucciani . Rogner & Bernhard. Frankfurter Schule und Studentbewegung.152. Das Jahr.cairn. vol.102. das alles verändert hat. Dokumente. celui du rapport entre la théorie critique de l’École de Francfort et les mouvements de jeunesse des années 1968. © P.152. 1998. l’École de Francfort est venue se greffer sur un horizon intellectuel fortement structuré par la tradition marxiste.duke_university .

Paris. présentation . M. qui.152. fut néanmoins capable d’aller au-delà du marxisme à travers les élaborations de l’École de Francfort.info . y compris au sein de l’Institut pour la recherche sociale luimême : « Horkheimer avait grand peur que nous puissions nous approcher 2.3.19/01/2012 06h04. et. W.cairn.duke_university . il ne se fût pas agi d’un mouvement conflictuel de masse. y compris en Allemagne fédérale2. la Zeitschrift für Sozialforschung. plus généralement. mais d’une pure discussion académique) .F.duke_university . On doit donc souligner. d’un côté. la contradiction qui ne pouvait manquer de surgir entre les deux pôles.242 . de l’autre.. © P.102. dans une théorie critique comme celle de l’École de Francfort.U. L’histoire est intéressante et a des aspects paradoxaux.U. C’est la raison pour laquelle il nous faut parler d’un rapport privilégié mais complexe. les mouvements finirent par s’inscrire à l’intérieur de la recherche d’un marxisme rénové. Mais – et c’est là le second aspect de mon hypothèse – le rapport entre la théorie critique et les mouvements de la jeunesse soixante-huitarde fut également difficile et complexe.info . Comme l’a raconté Habermas dans un entretien de 1981.152.242 . totalement oubliés et introuvables. Kaufholz. de l’allemand par É. Ainsi. et ce pour une raison selon moi essentielle (surtout si nous considérons le mouvement de 68 en Europe) : le mouvement de 68 ne pouvait pas ne pas traduire la théorie critique en offensive politique (eût-il procédé autrement. La rencontre entre la théorique critique et le mouvement ne pouvait se faire que sur un mode partiel et traversé de multiples contradictions. or.102. le travail de l’ancienne École de Francfort était en gros « refoulé ». T. et La dialectique de la raison de Horkheimer et Adorno. au début des années soixante. à la fin des années cinquante. Adorno.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. 1974. il devait s’appuyer sur des éléments de contradiction historiquement consolidés (la capacité de lutte de la classe ouvrière. Les travaux théoriques les plus importants de l’École de Francfort (à savoir les articles de Horkheimer et de Marcuse publiés entre 1932 et 1941 dans la revue de l’Institut pour la recherche sociale. le conflit anti-impérialiste au Vietnam et ailleurs) qui s’adaptaient à une critique de la société plus traditionnellement marxiste et qui. © P. la grande proximité des mouvements avec les thématiques de l’École de Francfort et. La Dialectique de la raison : fragments philosophiques (1947).F. se trouvaient fortement marginalisés. Horkheimer et Marcuse dans les milieux de la jeunesse contestatrice.3. Horkheimer. trad. parue en 1947 aux presses Querido d’Amsterdam) étaient. des travailleurs dans les sociétés européennes.cairn. _ 139 _ Document téléchargé depuis www. Gallimard. La diffusion des thèses de l’École de Francfort dans les années 1960 On trouve une première confirmation du lien fort qui unit les théories de l’École de Francfort et le mouvement de 68 dans la diffusion des textes d’Adorno. s’il ne sut pas recueillir tout ce qu’il y avait là d’important. pour ce faire..19/01/2012 06h04.

pp. M. 7. Habermas. traduit de l’anglais par M. J. Roma. qu’il avait exclus des deux volumes publiés par Fischer en 1968 sous le titre Kritische Theorie5.... et la réponse de R. que Horkheimer ne voulait pas voir réimprimer. octobre 1981.242 . Petrucciani. Sur ces vicissitudes. Mais le problème ne concerne pas seulement l’Allemagne fédérale : en Italie aussi.F. 1968. 1968. © P. 4. On retrouvera les chiffres dans le volume de R. 1977. Aesthetik und Kommunikation. 543-554 . La même maison d’édition liée au mouvement réimprima. Et il ne s’agit pas du tout d’une redécouverte sans douleur : La dialectique de la raison.duke_university .info .152. S. Entretien avec A. à partir de 1968.-G. à Amsterdam) et ne fut republiée par Fischer.102. En revanche. Par conséquent. pp.19/01/2012 06h04. Solmi retira son nom et la traduction parut signée d’un pseudonyme6. Voir M. Eros et civilisation. 1968. H. atteignant d’impressionnants niveaux de vente7. la totalité des principaux textes d’Horkheimer et Adorno furent à nouveau disponibles en Allemagne. À partir de 1968. Letture italiane della Scuola di Francoforte. Fraenkel. Schmidt. Frankfort-s-M.U. Kritische Theorie.19/01/2012 06h04. La théorie critique de l’École de Francfort et le mouvement des années 1968 : un rapport complexe . qui la fit publier par Einaudi en cette importante année 1966. Eine Dokumentation. vol XXXII.3. 2003. 6. Horkheimer. en 1967. E. Eros et Civilisation. il est important de consacrer quelques réflexions à l’aspect le plus intéressant du rapport 3. essai sur l’idéologie de la société industrielle avancée. p. l’éditeur d’Horkheimer. la véritable « redécouverte » de la théorie critique fut. Verlag De Munter. 697-701). et qui était enfouie dans les caves de l’Institut ».152. La teoria critica in Italia. restaurata ». Paris. Amsterdam. 2 vol. la diffusion de ses œuvres fut encore plus rapide : L’homme unidimensionnel. voyez l’article de G. Fischer. Cependant. Quant à Marcuse. Solmi dans le volume suivant de la revue (pp. Éditions de Minuit. toutes les autres œuvres de Marcuse furent traduites et diffusées. comme Horkheimer avait imposé certaines coupes et modifications. 5. _ 140 _ de la caisse dans laquelle se trouvait un exemplaire complet de la revue. et devint d’un coup le best-seller du mouvement. le fait des étudiants radicaux : « Ce furent seulement les intelligents jeunes gens de la fin des années soixante qui reprirent la première Théorie Critique […] »3.3. Wittig et l’auteur.cairn.102. 8. Marcuse. Die Juden und Europa. H. Autoritärer Staat. © P. la redécouverte de La dialectique de la raison fut le fait d’un représentant de la gauche hétérodoxe. L’Homme unidimensionnel. traduit de l’anglais par J.U. quoiqu’elles parurent également en l’espace de quelques années. Nény et B. 373 et suivantes.communisme ? Document téléchargé depuis www. Belfagor. 1968. Honneth. n° 45-46.duke_university . « La Dialettica dell’illuminismo. 126-155.cairn.. Paris. Knoedler-Bunte et A. contribution à Freud. traduction entièrement revue par l’auteur. publié aux États-Unis en 1955. Éditions de Minuit.info . Vernunft und Selbsterhaltung. Thèmes de la critique sociale Au-delà de l’extraordinaire diffusion éditoriale. Une à une. parut en Italie en 1964 et en France en 19688. Manifestoilibri. D’Allessandro. fut traduit en italien en 1967 et en français en 1968. Widman. Pasqualotto. « Dialektik des Rationalisierung ». Renato Solmi. les traductions anglaise et française furent plus tardives. Document téléchargé depuis www. publié aux États-Unis en 1964. raconte encore Habermas. Marcuse. Horkheimer.F. et massivement traduits en Italie. les essais les plus radicaux écrits par Horkheimer entre 1939 et 19414. sous la direction d’A. qu’en 1969 (avec de légères modifications et coupes). fut éditée en 1968 par une maison d’édition « pirate » liée au mouvement (De Munter.242 .

3.duke_university . L’anti-autoritarisme fut le thème le plus original et le plus propre au mouvement soixante-huitard : il caractérise en particulier les premières phases du mouvement étudiant et le différencie profondément de tant d’autres mouvements qui le précédèrent ou le suivirent. 1998. I movimenti del ’68 in Europa e in America (1988). en particulier dans la première phase des années 689. avaient été reléguées par la volonté même du premier et du plus reconnu des directeurs de l’Institut pour la recherche sociale.duke_university . à partir de là. © P. avait pu naître un ample consensus face aux chefs autoritaires et aux dictateurs. la grande question de la théorie sociale.242 . dans les textes et les documents du mouvement de la jeunesse. entre le mouvement de 68 et la théorie critique.cairn.cairn. Le thème de l’autorité et l’exploration des mécanismes psychologiques qui sont à la base de l’obéissance de l’individu.102. c’est-à-dire la présence.info . présentation .19/01/2012 06h04.102. Le livre de P.info .F. _ 141 _ Document téléchargé depuis www. ouvrant ce qui fut à bien des égards une révolution générale qui s’empara de manière extrêmement vive de tous les aspects d’une société bloquée. en utilisant quelques mots clés comme fil conducteur. de l’entreprise au parti). y compris celle des membres des classes subalternes et défavorisées.U.242 . avait plus que quiconque entrepris l’analyse et la critique de l’autorité ? Sans aucun doute l’École de Francfort. Editori Riuniti. de bien des thèmes que l’École de Francfort avait abordés pendant trente années de recherches (recherches qui. pour les tenants de l’École de Francfort. Ortoleva constitue une bonne synthèse sur les mouvements de 68 : Peppino Ortoleva. de la famille à l’Église.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.. y compris contre ses propres 9. Nous les parcourrons rapidement..19/01/2012 06h04.) En conséquence.152. fut de comprendre comment le pouvoir autoritaire pouvait recueillir l’adhésion de larges masses. Roma. Le mot d’ordre d’anti-autoritarisme constitue le point de départ le plus évident. Les questions que les étudiants reprennent et retraduisent en critique sociale et politique efficace sont nombreuses. qui lança cette flèche depuis l’Université vers tous les domaines de la société. L’anti-autoritarisme fut la première vraie bannière du mouvement de jeunesse. éprouvèrent le besoin de trouver des explications que la théorie marxiste classique ne leur fournissait pas. Les chercheurs de l’École de Francfort. Mais qui. © P.152. La jeunesse en révolte mit en question toutes les autorités constituées (de l’Université jusqu’à la police.U.3. Anti-autoritarisme. comme nous l’avons vu.F. Ils s’orientèrent d’abord vers les recherches en psychologie afin de comprendre les structures internes du caractère autoritaire. Max Horkheimer). confrontés au phénomène de l’adhésion de masse aux dictatures autoritaires (notamment celles d’Hitler et Mussolini). au XXe siècle. Les raisons en sont évidentes : cette orientation de la recherche sociale s’était développée dans l’Allemagne du début des années trente (les Nazis avaient pris le pouvoir en 1933. comment il plongeait ses racines dans la forme patriarcale de la famille du XIXe siècle et comment.

Petrucciani.. R. dans le mouvement de 68. l’idéologie anticommuniste13. Brückner. Horkheimer (dir.duke_university .U. © P. Europaïsche Verlagsanstalt. W. Paris. il prend racine dans l’éducation ». Studien zur materialistischen Sozialwissenschaft 1929-1942. Agnoli et P. Payot. Voir également A. Marcuse. écrivait Rudi Dutschke. 1986). l’article « Contro l’Università ». par exemple. T.242 . Voir M. On percevait avec force le risque d’une évolution autoritaire de la société allemande – risque dénoncé par de jeunes intellectuels radicaux comme Oskar Negt et Johannes Agnoli12 : « Le fascisme d’aujourd’hui. Politik ohne Vernunft. La reconstitution historique la plus minutieuse de l’activité de recherche de l’École de Francfort est le volume de Rolf Wiggershaus. 1968. pour l’École de Francfort. Die Rebellion der Studenten oder die neue Opposition.102. Document téléchargé depuis www. 1968. paru dans AAVV. ce thème se diffusa dans tous les domaines et fut intégré à la vie quotidienne elle-même de toute une génération.. mais avant tout et en premier lieu.duke_university . 1936. _ 142 _ intérêts. 1965 et J. l’enquête critique sur la famille patriarcale et sur sa crise servait à expliquer les processus de formation des individus de caractère autoritaire ou sadomasochiste qui donnaient leur consentement à la dictature. signification. selon Dutschke.cairn. dans une bataille qui dura des années. Söllner. Dutschke.. Rabehl. Francfort-s-M. Allia. l’essai de O. 12. 1968. Rowohlt. Reich. Tandis que. le mouvement de la jeunesse se définissait précisément comme un mouvement anti-autoritaire : il était en lutte contre le refoulement du passé nazi. Études sur la personnalité autoritaire. furent ainsi centraux pour le groupe de Francfort. dans les années soixante. qui y consacra ses recherches sociales (ou. L’École de Francfort. avaient survécu à la défaite du fascisme et continuaient d’alimenter.19/01/2012 06h04.152.3.19/01/2012 06h04.F. Histoire. traduit de l’anglais par Hélène Frappat.info . développement. Die Transformation der Demokratie. S.info . Wittfogel et d’autres . le leader du mouvement. Paris. Francfort-s-M.cairn. ne se manifeste plus dans un parti ou dans une personne. avec des textes d’Horkheimer. « Auf dem Wege zu einer autoritären Geselleschaft ». Bergman. Fromm.242 . 2007. W. B. 11.U. La théorie critique de l’École de Francfort et le mouvement des années 1968 : un rapport complexe . Hambourg. traduit de l’allemand par L.3. La question de l’anti-autoritarisme est également centrale dans la naissance du mouvement en Italie : dans ce qui constitue le véritable « manifeste » du mouvement. Geschichte und Herrschaft. celui-ci écrivait : « Les racines de l’autoritarisme académique. Aucun autre courant de la pensée critique ou marxiste n’avait jamais rien fait de semblable11. Hambourg. © P. loi sur l’état d’urgence votée en juin 1968 et qui prévoyait la possibilité de limiter les libertés constitutionnelles. 1993 (éd.). ne résident pas seulement dans une série de structures institutionnelles et économiques. Studien über Autorität und Familie. La psychologie de masse du fascisme (1933). pour mieux dire. originale München-Wien. Paris. Rappelons cependant à ce sujet l’ouvrage du psychanalyste communiste W. dans le consentement de ceux qui subissent 10. Negt. et.F. psychologico-sociales) les plus importantes : les Études sur l’autorité et la famille de 1936 et La personnalité autoritaire de 195010. Deroche-Gurcel. comme de toutes les formes de pouvoir autoritaire. Kamnitzer. Lefèvre.communisme ? Document téléchargé depuis www. Felix Alcan. de Guido Viale. traduction française établie par P. U. PUF. En Allemagne fédérale. Suhrkamp. contre la société consensuelle qui se dessinait dans le cadre de la grande coalition de 1966 entre démocratie chrétienne et social-démocratie (CDU/SPD). Voir. entre 1966 et 1968. 13.152.102. Paris.. mais il prend racine dans le fait que chacun est quotidiennement dressé à devenir une personnalité autoritaire. 1972. Carl Hanser Verlag. contre le Notstandsgesetze. Adorno. Rowohlt. Les structures de la personnalité autoritaire.

« La politica ridefinita.. cit. Krahl. de l’Église à l’armée.152. n° 35.242 .19/01/2012 06h04. Antologia dei “Quaderni piacentini”. 17. 2008. « Contro l’Università ». op. 1971.. produits par le Mouvement étudiant. Donzelli.. Note sul movimento studentesco ». On peut désormais trouver ces textes dans G. assimilant les individus les uns aux autres en autant de consommateurs. voyez aussi C. à l’Université « mandarinale ».U.F. 2003.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Crainz dans son ouvrage Il paese mancato. il s’agit là d’un autre grand thème marquant. laissant des traces très profondes dans le tissu de notre société. Documenti della rivolta universitaria. Horkheimer et Adorno y rencontrèrent un type de société complètement différent de ce qu’ils avaient connu en Europe . Anastatica. Horkheimer. des institutions scolaires aux hôpitaux psychiatriques : toutes ces structures « disciplinaires » furent soumises à une attaque et à une critique radicales qui modifièrent en profondeur les modes de vie et de relation en leur sein. mais qu’ils deviennent eux-mêmes une nouvelle métaphysique. 341 (éd. 1968. Quaderni Piacentini. 1968. cache et fait disparaître les rapports réels de classe et de pouvoir au sein de la société17. Prima e dopo il ’68.3.cairn. Francfort-s-M. qui amorça un rapide changement. Dal miracolo economico agli anni Ottanta. Giacopini.U. Verlag Neue Kritik. élaboré dans les années 1930 et 1940 par la théorie critique de l’École de Francfort. La Dialectique de la raison.102. un rideau idéologique qui. 16. on consultera les chapitres qui lui sont consacrés par G. T. © P. la particularité et la nouveauté apportées aux formes du conflit social par le mouvement de 68. Adorno. Les deux chefs de file du groupe de Francfort se donnèrent alors pour objectif de penser les changements sociaux globaux induits par la nouvelle expansion de la consommation. Il faut dire néanmoins que les mouvements dépassèrent assez rapidement la phase « anti-autoritaire » (caractérisée aussi par le choix de la démocratie d’assemblée de préférence à la démocratie représentative).19/01/2012 06h04. et aussi le terrain unitaire pour la massification des luttes elles-mêmes »15. Konstitution und Klassenkampf ». n° 33. J. © P. il suffit de relire les passages de La dialectique de la raison. G. « L’autoritarisme est la forme politique du système : il constitue le nœud politique autour duquel concrétiser les luttes. 1968. W. Sur ce sujet.cairn. Rome. Voyez par exemple la critique des traits petit-bourgeois de l’anti-autoritarisme par H. Minimum Fax.duke_university . 2008). Rome.102. Quaderni piacentini.152. Donolo. Laterza.. Il n’en reste pas moins que l’anti-autoritarisme de 68 a entamé un puissant processus de transformation du regard porté sur l’autorité dans toutes les grandes institutions sociales : de la famille.duke_university . pour se diriger vers un anticapitalisme plus « orthodoxe »16. Comme l’écrivait Marcuse dans L’homme 14.info . Viale. M. la consommation de masse y était déjà une réalité alors qu’elle ne le deviendrait en Europe qu’après la seconde guerre mondiale. Pour une bonne reconstitution historique du mouvement en Italie. p.F..3. Pour comprendre à quel point cette question fut importante dans leur réflexion. Société de consommation. présentation . Quoique devenu désormais absolument banal. Fofi et V.])14. Contraints à l’émigration aux États-Unis. 15.info . _ 143 _ Document téléchargé depuis www.242 . Bari. L’université est organisée de manière à créer et à conserver ce consentement [. dans laquelle Horkheimer et Adorno expliquent que le problème n’est pas que les biens de consommation liquident purement et simplement la vieille métaphysique. « Critica dell’ideologia della coscienza antiautoritaria (1969). le pouvoir.

. la seconde comme consommateurs : « En payant la publicité. nous ne voulons pas être pris dans le mécanisme des besoins induits. © P.19/01/2012 06h04..cairn. nous ne voulons pas ce que vous avez. c’est aussi la critique sociale qui a changé d’orientation. une coupe de cheveux . nous ne voulons pas entrer dans votre spirale de consommation. Il ne s’agit plus. « Nous sommes en marche ». proclamait ainsi que. mais.3.duke_university . les individus étaient volés deux fois. cit. ils trouvent leur âme dans leur automobile. finissent par contribuer à la naissance d’un nouveau modèle de consommateur. Dans le Paris de 68. 1968. en somme.242 . de la part des classes subalternes. Voir Quelle université ? Quelle société ? Paris. La théorie critique de l’École de Francfort et le mouvement des années 1968 : un rapport complexe . ne se présente plus comme une demande de redistribution de l’aisance matérielle. © P.3. la première fois comme travailleurs. nous voulons expérimenter des manières de vivre et de consommer différentes. L’Homme unidimensionnel.242 . au contraire. Marcuse. dans le capitalisme contemporain. 18. S. Petrucciani. qui est en réalité un moyen de nous faire entrer dans des rapports de domination . Avec cette prise de conscience. _ 144 _ unidimensionnel. qui se traduit aussi par la recherche de styles de vie alternatifs. néanmoins. H.F.duke_university .102. leur équipement de cuisine. On se reconnaît et on forme une communauté aussi en optant pour une certaine façon de se vêtir. Seuil. d’affirmer : « Nous. leur maison à deux niveaux. 19. nés sur le terrain d’une critique de la société de consommation.152. que même les jeunes des mouvements soixante-huitards s’identifient à travers un certain nombre d’objets de consommation et marquent ainsi leur différence par rapport aux générations qui les ont précédés. un document du Comité d’Action. op.F.info . Le paradoxe. Cet aspect est très présent dans le mouvement étudiant des années soixante et ne peut pas être pensé sans faire référence à la critique sociale de l’École de Francfort.cairn.U. ce ne sont plus les bases sociales de la richesse qui sont attaquées dans une demande de redistribution plus égale des biens et des ressources. À la différence de la tradition des mouvements sociaux et ouvriers.communisme ? Document téléchargé depuis www. de dire : « Nous réclamons les biens que les classes dominantes veulent se réserver pour elles-mêmes ».info . « les gens se reconnaissent dans leurs marchandises. 34. p. La critique sociale. Le mécanisme même qui relie l’individu à sa société a changé et le contrôle social est au cœur des besoins nouveaux qu’il a fait naître »18.U.. est que l’idéologie de la consommation et l’identification de soi à travers le choix de biens de consommation sont tellement fortes. leur chaîne de haute fidélité. Document téléchargé depuis www.152.19/01/2012 06h04. la Renault 4 et la doudoune deviennent des symboles qui. mais comme le refus d’une certaine forme de consommation. le travailleurconsommateur paie avec le fruit de son travail productif un pur vide : la création de ses propres besoins – ses besoins de besoins »19. tellement intégrées au tissu social des années soixante. qui gaspillent moins les ressources humaines et naturelles ».102.

dans la société du capitalisme tardif. © P.. sur les possibilités d’une expression différente de l’idéologie dominante et sur la critique des grands instruments de manipulation idéologique. 1968. sur l’énorme et éblouissant appareil de manipulation idéologique et médiatique.19/01/2012 06h04.cairn.242 . ce thème a été très structurant pour les mouvements des années soixante. dans le numéro spécial de la revue Micromega. La société du spectacle. la réflexion fait émerger une nouvelle lecture de la société : les bases de l’adhésion aux pouvoirs dominants dans la société du capitalisme tardif sont nouvelles et plus fortes que par le passé. Debord. les deux amis francfortois découvrent le monde du cinéma américain. d’une certaine manière. car elle déplaçait le terrain du conflit sur le plan culturel. G. Buchet-Chastel.F. Récemment a été publiée une chronologie détaillée des faits de 68. devenues aujourd’hui évidentes.). Il en sortit. Sur le sujet.3. le Corriere della sera en Italie21). parce qu’elles reposent. voir G. ils s’établissent tout près d’Hollywood). © P.F. Petrucciani. les antagonismes sociaux se trouvaient en grande partie masqués ou détournés par un nouveau pouvoir de manipulation des consciences.cairn. de l’autre. la lutte contre le groupe éditorial Springer prit naissance après le grave attentat contre Rudi Dutschke. Turin. ainsi que les modèles de vie et de consommation qu’il véhicule. Springer : la manipolazione delle masse. Paris. en 1941. 21. Backhaus (dir.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. visant à empêcher la sortie du journal.242 . M.3. La découverte du caractère central de ces problématiques. pp. n° 1. d’un côté.duke_university . Rome. 2008.102. Venant aussi de Marcuse (et Guy Debord20). devient central pour le mouvement de 68. Beaucoup d’informations sur 68 au niveau mondial peuvent être trouvées dans l’Encyclopedia del’ 68. Bonsignori.U.152. « Sessantoto : mito e realtà ».102. Sur ce point. abordé de manière prophétique dans les recherches de l’École de Francfort et avant tout dans La Dialectique de la raison. Industrie culturelle. le 11 avril 1968. 127-174. S.info .19/01/2012 06h04. qui met la question des moyens de communication de masse au centre de son combat et prend la grande presse comme une de ses cibles privilégiées (les titres du groupe Springer en Allemagne. 20. qui lui consacre un chapitre entier. dont fut rendue responsable la campagne diffamatoire de Springer. En Allemagne. Bascetta. la critique est née d’une réflexion de Horkheimer et Adorno à partir de leur expérience américaine : arrivant aux États-Unis (entre autres lieux.. le plus spectaculaire fut le siège du Corriere della sera dans la nuit du 7 juin 68.U.duke_university . Manifesto libri. 2008. La grande présence de la radio et de la télévision : tout les pousse à entreprendre une réflexion neuve et beaucoup plus approfondie sur les médias. Là aussi. parmi divers épisodes. _ 145 _ Document téléchargé depuis www.info . C’est là l’autre grand thème (fortement lié au précédent) qui. une lecture de la société comme fondée sur la manipulation – seule manière susceptible d’expliquer pourquoi les classes subalternes ne percevaient plus leurs intérêts comme antagonistes par rapport à ceux des dominants. En donnant une place centrale au thème des médias. Grispigni.152. Einaudi. En Italie. L’idée largement partagée était que. 1967. présentation . il y a une forte convergence entre la théorie critique et le mouvement de 68. sur le culte fétichiste de la marchandise et. sous la direction de M. était alors une réelle nouveauté. S.

se positionna d’une manière très différente de celle des autres luttes ou révolutions.cairn.242 .duke_university . les individus doivent également lutter contre eux-mêmes. l’idée que. sur lequel la théorie de l’École de Francfort constitue.F. R. là aussi. Ciafaloni. Club français du livre.cairn. dont le principe de base était que « chaque groupe qui veut réorganiser la société sur une base anti-autoritaire. Les impulsions et les exigences de libération collective et d’égalité ne peuvent être séparées de celles d’une libération individuelle : refus de la répression à l’école et dans la famille. © P.communisme ? Document téléchargé depuis www.152. et que donc la politique ne saurait être séparée d’un bouleversement profond des comportements individuels. c’est-à-dire opérer un travail d’auto-transformation. 1969. l’idée qu’il n’y a pas de libération collective sans libération des individus des rapports répressifs dans lesquels ils sont retenus. S. Rossoscuola. Il s’agit. Tout d’abord. p. Fromm ou du Marcuse d’Eros et civilisation. Telle est l’idée neuve qui portera ses fruits en particulier dans les mouvements féministes. En mars 1967. Paris.102. quoique née à l’intérieur du marxisme. revendication d’une liberté sexuelle. le mouvement des « communes ».F. égalitaires et communautaires »23.3.duke_university . qui rompront avec tous les rituels de la vieille politique et la repenseront en se fondant sur l’idée qu’il faut « partir de soi ».. le théoricien de la révolution sexuelle22) qui ait réussi à intégrer pleinement non seulement la critique freudienne. R. Mais ce thème est aussi l’occasion de réfléchir à une particularité caractéristique d’une partie de la pensée critique qui circula dans les années soixante : sa proximité avec un auteur comme Friedrich Nietzsche. L. à commencer par la famille. d’un point très important. 1987. ici encore. les jeunes font naître de nouvelles relations dans lesquelles ils se sentent libres.U. réussit à s’approprier le contenu d’une critique de la société répressive venue d’un tout autre horizon théorique. Cinque lezioni sul ’68. pour se libérer de ces rapports répressifs. 79.info . avec la constitution de la Kommune 1. Voyez W. 23.info . Solmi. En effet. Reich. F. Ensuite. Document téléchargé depuis www..152. Bobbio. C’est qu’en son sein.U. P. L’École de Francfort s’est ainsi révélée être l’une des rares lignes de réflexion qui. Rossanda. 22. trad. organisent des cours alternatifs d’éducation sexuelle et de lecture des textes de Reich. éd.19/01/2012 06h04. Torino.3. Sinelnikoff. Petrucciani. mais aussi la critique nietzschéenne du caractère répressif des institutions de la société bourgeoise. de l’anglais par C. celle-ci est en substance l’unique courant de pensée « marxiste » (avec Wilhelm Reich.19/01/2012 06h04. pour le mouvement de 68. Ortoleva. l’interlocuteur fondamental. Le mouvement de 68 tenta de transformer ces thèmes en pratiques de vie et. circulent deux thèses qui le distinguent nettement. doit s’organiser lui-même sur des bases anti-autoritaires. Dans les universités et dans les écoles occupées.102. _ 146 _ Libération individuelle et critique de la répression. La révolution sexuelle : pour une autonomie caractérielle de l’homme (1936). La théorie critique de l’École de Francfort et le mouvement des années 1968 : un rapport complexe . On commence à comprendre qu’une dynamique de libération sociale ne peut qu’échouer si elle n’est pas aussi porteuse d’un changement de chacun.242 . © P. commença à Berlin.

Naturellement. l’héritage de 68. On consultera en particulier le recueil Operai e capitale (1966). contre les idéologies conciliatrices qui nient la radicalité de la domination et du conflit ou les délayent. pour la théorie critique. Mais le nietzschéisme a également laissé une marque certaine dans la tradition ouvrière. par exemple dans les écrits de Mario Tronti24. se coule parfaitement dans les développements de la société post-moderne. que les précédentes traditions marxistes avaient au contraire généralement condamné et refusé.duke_university . Nietzsche est fondamental pour un auteur comme Foucault et.info .duke_university . pour tout le post-structuralisme. En un sens.3. depuis les Études sur l’autorité et la famille jusqu’à La Dialectique de la raison et au-delà. libérer ses propres besoins. mais prétend affirmer son hédonisme dans une immédiateté.102. alimente des thématiques critiques comme celles de la libération sexuelle et le refus du principe de performance. d’un côté. de l’autre côté. si l’on observe leurs effets lointains. les usages de Nietzsche dans ces différentes perspectives de la pensée critique sont extrêmement hétérogènes. dans la mesure où.19/01/2012 06h04.F.19/01/2012 06h04. mais. Mais ils ont en commun d’utiliser l’auteur d’Ainsi parlait Zarathoustra comme un puissant antidote contre l’humanisme et le progressisme social-démocrate.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. une fois coupée de l’aspect solidariste et communautaire qui était le sien dans les années 68.U. Si l’on regarde ce qu’ont produit les mouvements des années soixante à long terme.102. 24. cette subjectivité autocentrée. à la recherche de petits plaisirs. la référence à Nietzsche devient constitutive d’une subjectivité rebelle ou insoumise qui se présente en apparence comme destructrice de l’ordre social dominant.U. La crudité de son regard sur la société bourgeoise est perçue comme plus juste que les visions « molles » qui alimentent le gradualisme et le réformisme du mouvement ouvrier.152.242 . 1971. qui est au contraire absolument dominant dans la société postmoderne et néolibérale). de la réaffirmation des besoins subjectifs contre l’ordre dominant et l’autorité. est en opposition nette avec les développements récents de la société (il suffit de penser à la critique du principe de performance. par la suite. présentation .cairn. est porteuse de forts éléments d’ambivalence. on peut dire que l’hédonisme et le narcissisme post-moderne. Donc. en réalité. Turin. qui a émergé dans les années 1980-1990. est aussi née de ce type de protestation.152.cairn.242 . © P. l’affirmation d’une subjectivité protestataire a aussi ouvert la voie à la diffusion d’une subjectivité narcissique. Nietzsche demeure constamment une référence importante.. lesquels y ont répondu en s’adaptant.info . il lui est congruent. Sur un autre versant. Einaudi. Par ailleurs. Pour l’École de Francfort. on voit que la revendication nietzschéenne d’une subjectivité radicale et irréductible qui ne cherche pas à se dépasser pour aller vers un horizon idéologique de progrès.F.3. mais de l’autre.. © P. _ 147 _ Document téléchargé depuis www. autocentrée. mais qui. d’un côté.

U. Lortholary.3. Après une sympathie initiale.19/01/2012 06h04. de l’allemand par B. S. Toutefois. Voyez le texte de H. trad. Wolff. qui le portèrent finalement à l’affrontement avec les plus radicaux de ses élèves. il était resté aux États-Unis après la fin de la seconde guerre mondiale et y est devenu une sorte de figure de proue de la jeunesse en révolte. qui est aussi visible dans ses derniers écrits comme « Notes sur la théorie et la prati- 25.. Petrucciani. _ 148 _ Les chercheurs de l’École de Francfort et le mouvement Si. comme nous l’avons vu.102. Paris. La théorie critique de l’École de Francfort et le mouvement des années 1968 : un rapport complexe .3. Adorno eut donc une attitude de critique et de refus. John Didier. voyez le chapitre XIX du très documenté et utile ouvrage de S.communisme ? Document téléchargé depuis www. Ainsi Adorno fut-il âprement contesté. Il subit l’occupation de son propre institut de recherche et vécut le conflit classique. Eros et civilisation et Critique de la tolérance – texte où Marcuse faisait tomber les masques des prétentions du libéralisme à la neutralité dans la « société opulente »25. « Das politiche Widerspruch in der kritischen Theorie Adornos ». Gallimard. 1969. Moore et R.152. Ce conflit entre Adorno et le mouvement peut évidemment paraître paradoxal si l’on pense à ce que lui-même avait écrit jusque-là et à la référence théorique décisive qu’il était devenu pour la jeunesse des années soixante. il faut aussi comprendre la position d’Adorno : au-delà de son refus fondamental de l’engagement politique.. P. non seulement avec l’étrange slogan « Marx. de son manque de confiance dans un supposé potentiel « révolutionnaire » des mouvements et de sa certitude que. paru dans la Frankfurter Rundschau le 13 août 1969. du moins en Allemagne. vu la situation. parce qu’elles pouvaient contribuer à réveiller dans la société allemande un potentiel autoritaire et une demande de répression sans pouvoir amener de changements positifs concrets.cairn. Voir H. et le recueil Konstitution und Klassenkampf.duke_university . Paris. L’auteur de Minima moralia fut lu et étudié. Mao.-J. Marcuse. après la mort du philosophe.F. op. © P. Weibel. il considérait que certaines formes de provocation et de lutte mises en œuvre par le mouvement étaient en réalité contre-productives. Roskopf et L. Le rapport de Marcuse au mouvement différa totalement de celui d’Adorno. 27. Adorno : une biographie. avec B. 26. Krahl. De ce point de vue. il en va tout autrement des rapports que les diverses personnalités de l’École de Francfort ont entretenus avec le mouvement de 68.info .102. en particulier avec le leader étudiant Hans Jürgen Krahl26. toute transformation sociale était absolument impossible. Critique de la tolérance pure. Sur les critiques dont Adorno fut l’objet et sur ses réactions.F. 2004. du professeur face à ses étudiants27.cairn.242 .info . cit. Document téléchargé depuis www. il devint une référence théorique importante. de L. les grands thèmes de l’École de Francfort se retrouvent tous dans les mouvements des années soixante et y jouent un rôle fondamental. mais avant tout avec des livres comme L’Homme unidimensionnel.19/01/2012 06h04. qu’on observa un peu partout à l’époque.152.duke_university . mais il resta résolument campé sur ses positions « pessimistes ». Marcuse ». la figure d’Herbert Marcuse est emblématique : à la différence de Horkheimer et Adorno.U. © P. Müller-Doohm. trad.242 .

mais changeaient assurément le cadre de manière significative. et le refus qui découlait des aspects compétitifs et déshumanisants de la société capitaliste moderne. la révolution dans les valeurs. Marcuse. c’est-à-dire la radicalisation et la publicisation du désaccord entre Marcuse. À son vieil ami. Adorno. Adorno. 28. vol. Rome.102. d’un côté. soit en anglais (Collected Papers. Le heurt avec Adorno était donc inévitable. Actuel Marx. en 1964. Payot. d’une part. Adorno et Horkheimer. soit en italien (Scritti e interventi. ne partageait pas du tout le pessimisme d’Adorno .F.F. 1998 et suivantes). pp. Marcuse l’avait vu démenti avec plaisir non seulement par la force de la lutte de libération vietnamienne. 2005. Th. Lachaud. Marcuse avait au contraire écrit : « Nous ne pouvons pas effacer de l’histoire le fait que ces étudiants ont été influencés par nous (et assurément tu n’es pas le dernier). La position de Marcuse était totalement différente30. zu Klampen. avril 2009.info . London. l’idée d’un changement des sujets du conflit social. les sensibilités.152. vol. en somme. © P. Routledge. j’en ressens de la fierté et je suis disposé à faire les comptes au sujet du meurtre du père. pour « prévenir une catastrophe ». et qui ont peut-être encore quelque chose à nous dire. Rudi Dutschke.19/01/2012 06h04. « Résignations ». « Du ‘Grand Refus’ selon Herbert Marcuse ».).102. de ses « faux besoins » et de son apologie du « principe de performance ». « Notes sur la théorie et la pratique ». Les aspects qu’il souligna étaient. présentation . quoique cela soit parfois douloureux ».. les formes de vie. comme celle entre Marcuse et Dutschke. Th. on peut désormais lire le recueil des écrits inédits ou dispersés. Marcuse avait cherché à redéfinir divers aspects de sa pensée. 1999-2009).-M.U. 6 vol.242 . Tumultes. le diagnostic d’une clôture « unidimensionnelle » de la société du capitalisme tardif. 276-293.3. Laudani (dir. et les lettres qu’ils échangèrent entre février et août 1969. 6 vol. Lüneburg. il chercha à interpréter avec les instruments de la théorie critique les nouveaux processus auxquels les mouvements avaient donné vie. W. pp. I). IV et V en préparation).cairn. pp. 30.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Adorno mourut en Suisse le 6 août 1969 et son ultime texte est sans doute précisément la lettre qu’il adressa à Marcuse ce jour-là. 137-148. 29. De nouveaux contenus pour la critique et de nouveaux sujets du conflit : tels furent les thèmes que Marcuse développa. que28 » et Résignation29. 2002. engageant notamment un dialogue serré avec un des leaders de la contestation. pp. 31. dirigés contre un « activisme » aveugle qu’Adorno appelait la « pseudo-activité ». Pour une meilleure connaissance des rapports entre Marcuse et le mouvement. au contraire.. mais aussi et surtout par le mouvement de jeunesse qui se développait aux ÉtatsUnis. W. Paris.info . À partir de ce mouvement. 307-323 (Scritti e interventi. © P.cairn. La correspondance entre Marcuse et Adorno. Voir l’article de J.152. 173-178. Modèles critiques. n° 45.242 .. _ 149 _ Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h04. Oltre l’uomo a una dimensione. soit en allemand (Nachgelassene Schriften. de l’autre. Après avoir formulé. II et III déjà publiés chez manifestolibri . où apparaissaient alors au premier plan l’étudiant. l’intellectuel.duke_university .. 1984. Herbert Marcuse.3. Manifestolibri. n° 17-18. en constituent un témoignage d’une intensité dramatique certaine31.U. le marginal – figures qui ne se substituaient peut-être pas au vieux sujet constitué par la classe ouvrière.duke_university . sont disponibles en italien dans le volume R. de l’autre.

cela signifiait la perte de ce qui. Un tel mouvement a sans aucun doute été décisif par les transformations profondes qu’il a amenées dans la société . de la classe ouvrière et sur ses capacités de lutte. plutôt que de la théorie critique. Petrucciani.communisme ? Document téléchargé depuis www. par bien des côtés. Et cela reste vrai. avec une force qui n’existe pour aucun autre courant théorique.info . ou recyclés. il nous faut sortir du cadre de l’École de Francfort. surtout en Italie. ne pouvait finalement qu’appuyer les forces de conflit plus « lourdes » et plus traditionnelles.cairn. on peut conclure que. des élèves de l’École de Francfort. quoiqu’il eût ouvert la voie d’une critique sociale profondément novatrice. En Marcuse. même si d’autres tenants de l’École de Francfort. tandis qu’elle montrait trop peu de confiance dans la justesse des luttes anti-impérialistes et des puissances (Union soviétique et Chine) qui les soutenaient. mais.duke_university . mais aussi en France. pourquoi le mouvement de 68 ne pouvait pas être « francfortois ».F.U. selon moi. Mais. comme Adorno. le mouvement se serait rapproché des marxismes rénovés.cairn. il représen- Document téléchargé depuis www. © P. © P.242 . dans le mouvement. Pourtant.102. S. se sont violemment heurtés au mouvement.info . en un sens.3.152.. dont le pessimisme s’est révélé plus réaliste que l’optimisme avec lequel les mouvements de 68 lisaient les luttes anti-impérialistes. La théorie critique de l’École de Francfort et le mouvement des années 1968 : un rapport complexe . comme nous le notions en introduction. les plus importants leaders du mouvement sont.U.duke_university .102. Il faut dire que. l’histoire a donné raison aux plus anciens de l’École de Francfort. ont continué à influencer les sociétés européenne et américaine dans les décennies suivantes. Ainsi.242 . l’École de Francfort et le mouvement de 68 se soudent. Le fait est qu’un tel mouvement. Les données empiriques le confirment. Il a fini par se penser comme l’avant-garde d’un processus révolutionnaire d’inspiration fondamentalement marxiste. la théorie critique est la théorie du mouvement de 68.152. alors qu’en réalité. qui insistait trop sur l’intégration. en Allemagne. Dans l’ensemble du monde occidental. _ 150 _ Quelques remarques pour conclure Si ce que nous avons développé jusqu’à présent est convaincant. Il est par ailleurs nécessaire de comprendre. il n’a pas réussi à se penser lui-même..F. parvenus à ce point. la classe ouvrière à l’intérieur (d’où la recherche de l’unité étudiants-ouvriers) et l’anti-impérialisme au plan international (inutile de rappeler combien la guerre du Vietnam fut fondamentale pour le développement du mouvement aux États-Unis et en Europe). En se pensant comme révolutionnaire au sens classique du terme. ou la latence.19/01/2012 06h04. l’unique théoricien critique de grande envergure qui fut pris comme référence du mouvement (même s’il fut évidemment aussi fortement critiqué) est le francfortois Herbert Marcuse. de ce point de vue. avait constitué les thèmes les plus innovants et qui.3.19/01/2012 06h04. plus ou moins directement.

info . Antisystemic movements. on peut dire que le destin du mouvement de 68 a été paradoxal : vaincu comme mouvement politique.102.duke_university .102. Verso. par exemple dans le mouvement altermondialiste). on pourrait dire que le mouvement de 68 a été une fin et un commencement. I. la question que l’on pourrait poser est la suivante : les mouvements des années 1968 ont-ils perdu faute d’alternative crédible. et pour une démocratie plus participative et moins représentative. en 1989. la révolution féministe contre la société patriarcale et celle qui. Mais le début de quoi ? n (Traduit de l’italien par Déborah Cohen) 32.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. T. H.19/01/2012 06h04. _ 151 _ Document téléchargé depuis www.F. parce que l’adversaire était trop fort. 1992. comme il arrive souvent aux grands processus historiques.242 . selon moi. En s’appuyant sur les réflexions d’Immanuel Wallerstein32. pourrait-on dire.3. tolérance pour les comportements sociaux ou sexuels hétérodoxes. tait quelque chose de très différent. Wallerstein. le mouvement portait néanmoins en lui les germes de deux révolutions victorieuses.cairn. je crois que l’on peut dire que le mouvement de 68. La fin de la politique du XIXe. Révolution ratée ou peut-être.242 . c’est-à-dire dans la bataille contre le capitalisme globalisé hyper-consumériste et contre la société du spectacle (dont les forces n’ont fait que croître).19/01/2012 06h04. Arrighi.F. dans les idées et dans les formes de la vie sociale ou de l’habillement. Ici. un bouleversement social dont nous n’avons pas encore une interprétation adéquate.152. mit à bas l’archaïsme autoritaire du bloc soviétique. © P. Hopkins. néanmoins. a été à la fois vainqueur et vaincu : il l’a emporté jusqu’au point où sa veine anti-autoritaire et libératrice pouvait rencontrer (même sur un mode conflictuel) les tendances à l’individualisation et au développement d’une « liberté négative » qui sont le propre des sociétés occidentales développées (assouplissement des hiérarchies. De ce point de vue. Londres. expansion d’une subjectivité autocentrée et tendanciellement narcissique) .U. Pour conclure.duke_university .. pour une société fondée sur des valeurs différentes.info .. ou pour ces deux raisons à la fois ? Ce n’est pas. la moins importante des questions que le mouvement de 68 nous ait léguées. présentation .cairn. révolution rêvée. écologiques et solidaires (même si ces thèmes n’ont pas disparu et ont connu une nouvelle vie. il triompha à travers maintes transformations qu’il initia dans la culture. il a indubitablement perdu sur les autres fronts.U. © P. Voir G.152.3.

242 .3. Ce faisant. est assassiné par un agent des forces de l’ordre spéciales à Exarcheia. en plein centre d’Athènes. _ 152 _ Le 6 décembre 2008. nous verrons que les outils conceptuels existants.duke_university . Seraphim Seferiades .19/01/2012 06h04.communisme ? L. Des événements similaires sont habituellement qualifiés d’« émeutes ». ainsi que d’évaluer sa pertinence conceptuelle à propos du « cas grec ». Alexandros Grigoropoulos. l’École polytechnique et la faculté de droit sont occupées et de violents affrontements avec la police éclatent. tandis qu’au niveau international.F. Par Loukia Kotronaki. dans le processus de diffusion des actions émeutières à une échelle sociogéographique beaucoup plus ample que leur Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? Document téléchargé depuis www. Le facteur différentiel déterminant se trouve. mais une forme revendicative particulière – et jusqu’alors théoriquement peu explorée – que nous qualifions d’action collective insurrectionnelle (ACI). c’est-à-dire comme l’expression routinière d’un répertoire indifférencié d’actions violentes. décembre 2008) Document téléchargé depuis www. Seferiades. la notion d’« émeute » s’avère insuffisante pour une interprétation théorique des événements en question .102.19/01/2012 06h04. on craint l’exportation des « émeutes grecques » à d’autres pays. Le soir même. peu après 21 h 00.152.info . voire indispensables à une première lecture des « événements de décembre ».152. selon nous. un élève de 15 ans. présentent certaines lacunes que la réflexion sur le cas grec peut combler. Disons-le d’emblée : une fois définie.F.242 . un esprit de révolte se répand dans tout le pays. Le premier problème est donc d’ordre conceptuel. d’où la nécessité de la compléter. Sur les sentiers de la colère : L’espace-temps d’une révolte (Athènes. nous chercherons. à les mettre en valeur et à en tirer un bilan théorique.cairn. Mais existe-t-il une définition bien précise des « émeutes » ? Notre première tâche théorique sera de définir cette forme cruciale de la politique conflictuelle. dans ce texte.U.info . S..102. décembre 2008) Sur les sentiers de la colère : L’espace-temps d’une révolte (Athènes. tout en étant utiles. Tout en considérant que les événements qui ont vu le jour en Grèce sont une expression significative de la politique conflictuelle (Contentious Politics). Le « décembre grec » n’a pas été une simple émeute. Kotronaki. © P.. © P.cairn.3. Progressivement.duke_university .U.

cairn. « Normalizing Collective Protest ». 3.cairn. Yale University Press. F.19/01/2012 06h04. Reconceptualizing the Relationship Between Breakdown and the Emergence of Collective Action ». 1992. McClurg Muller (éd.152. sans « mémoire » et. foyer de déclenchement. nous insisterons sur trois dimensions de la politique conflictuelle. pp. Mobilization 3. L.3. D. Cress. il nous semble pertinent de faire appel aux élaborations théoriques de Benford et Hunt2 (1992). A. in A. A. S. 1998. des cas innombrables de violence répressive accrue exercée par les autorités contre les immigrés ou les manifestants sont connus. notent Piven et Cloward1. « Disrupting the ‘Quotidian’.duke_university . Esquisse d’une théorie de la pratique. et cela est bien connu. D. par exemple.102. Benford. M. R. faisant partie intégrante du répertoire répressif.U. Cloward. de moments culminants d’une relation conflictuelle sous-jacente. 36-55. voire la mise en œuvre de pratiques émeutières. 4. P. 1-22. D. et qui met en question autant les schémas d’injustice tolérée que les « routines contestataires ». Définir les émeutes.242 . Un deuxième trait caractéristique de l’action émeutière est qu’elle éclate souvent en interaction avec la police. Snow. Frontiers in Social Movement Theory. Droz. . Mais qu’est-ce qu’une émeute ? Définissant préalablement les émeutes comme les expressions collectives imprévues et épisodiques qui rompent avec la normalité des représentations de la scène publique et qui font émerger sur l’arène politique de manière transgressive un rapport historique de violence endémique entre une population particulière et les agents répressifs. à la suite d’un événement non normalisé de violence répressive. Pour s’approcher de cet aspect imprévisible dans l’espace et le temps. souvent. 2. nous allons tenter de dévoiler les traits spécifiques de ce répertoire particulier de revendication collective. W. A. R. Pour étudier ce processus de diffusion. D. Même si la dynamique du parcours émeutier est (historiquement) assez longue.info . 301-325.152. « Dramaturgy and Social Movements : The Social Construction and Communication Power ». On entend par là un type d’événement répressif qui n’est pas assimilé et inscrit dans l’imaginaire collectif en tant qu’expression conventionnelle et/ou convenue du « répertoire répressif »4.). autant de ceux qui y participent que des autorités ». 1972 .info ... Hunt. depuis des années. Bourdieu. 1992. Jones.242 . Genève. et. jusqu’alors opaques. plus précisément. Morris and C. pp. Le point commun à toute émeute est son déclenchement imprévu. CT. Sociological Inquiry 62.102. _ 153 _ Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h04. spatiale et temporelle. même si.F. © P. expliquer l’action insurrectionnelle « Les émeutes ne sont certainement pas des campagnes préélectorales.F. New Haven. les émeutes prennent la forme d’explosions. sans lendemain. pp. © P. Downey and A. Piven.3. ainsi qu’à l’analyse synthétique de la théorie de l’attente et du concept de quotidien3. ils sont également interprétés dans l’imaginaire collectif comme des « incidents banalisés ». La conjonction de frustrations imposées de manière imprévisible (notion de quotidien imprévu) et de la non-attente d’un avenir meilleur semble encourager l’émergence de l’action colérique et explosive sur la scène publique. à savoir les dimensions émotionnelle. F.duke_university . Ces actions répressi1.U.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. En Grèce.

W. S. Ces actions ne sont pas seulement des expressions publiques et collectives d’une 5.152. S. Il s’agit de l’avocat du policier. Un troisième trait propre aux émeutes est donc la colère sans espoir de changement dans l’avenir. Aminzade. D. 9. Aminzade.F. _ 154 _ ves non normalisées s’amorcent en politisant prématurément la colère et opèrent comme des catalyseurs par excellence de la libération cognitive5. Ces derniers. Cambridge University Press. 6. © P. Second Edition.102. Un quatrième élément est celui de la dramaturgie (symboliquement) violente des événements qui tissent la temporalité active 9 des émeutes. Alors que.F. New York and London. survenu par le ricochet d’une balle et qui a déclaré publiquement que « si Grigoropoulos devait mourir. L’expérience de décembre est exemplaire à cet égard. c’était à la justice de le décider ! » 7. Political Process and the Development of Black Insurgency. les « matières premières » sont à la fois la colère et l’attente d’un changement via l’action collective. 25. le plus souvent. janvier 2009. les actions ne sont pas menées à l’initiative d’organisations (plus ou moins formelles). décembre 2008) . processus capital à l’émergence de la politique conflictuelle. in R. Epochi. « Grèce ! Des flics et des mouchards. Perry. la haine grandissante . Chicago. Tarrow. « Emotions and Contentious Politics ». L. assassins ». « Historical Events as Transformations of Structures : Inventing Revolution at the Bastille ».. des tortionnaires et des assassins ».U.242 . dans la plupart des actions collectives qui prennent la forme de mouvements. McAdam. © P. les formes spontanées de coordination deviennent dominantes. 841-881. s’engagent dans un processus de liquidation conjoncturelle de leurs frontières identitaires pour agir en tant qu’incitateurs du spontané 8.. E. D. 8. 31.cairn.242 . 2001. L. ceci est le correct. dont l’axe de convergence est le contenu et l’intensité disruptive des actions conflictuelles. En revanche. qui a soutenu la thèse d’un meurtre involontaire. McAdam and R. il n’est pas surprenant qu’au cours de moments conflictuels tels que le « décembre grec ». mais par des regroupements plus souples.U.3.).duke_university .info . « Ceci est le juste. les répertoires de revendication établis semblent privés d’espoir. l’incendie et la détérioration d’agences bancaires. R.19/01/2012 06h04. Peut-être est-ce la raison pour laquelle. 1996. McAdam. elle semble privilégier la mise en œuvre d’autres pratiques de résistance (souvent individuelles) et/ou des actions de mécontentement purement impulsives. des affrontements avec la police et l’attaque symbolique de commissariats de police dans toutes les grandes villes du pays. pp.info . Selon McAdam et Aminzade7. Elle passe en effet par le saccage de grandes surfaces. D.19/01/2012 06h04. Tilly (éd.152. University of Chicago Press. Silence and Voice in the Study of Contentious Politics. Sewell. Quelques slogans scandés en décembre peuvent en témoigner : « Mort à 15 ans. Sewell. dans la foulée des événements.3.102. Sur les sentiers de la colère : L’espace-temps d’une révolte (Athènes. Kotronaki. que Couillias meure par ricochet »6. J. « Quand le deuil se révolte… ». Kotronaki. 14-51. Goldstone. cette colère privée d’espoir aboutit rarement à la coordination d’actions collectives organisées. Le processus de mise en marche de ces actions spontanées est enclenché par la rencontre de groupes formés ad hoc et de réseaux de challengers préexistants. and C.duke_university . Theory and Society. Document téléchargé depuis www. flics. W. 1999. De ce point de vue. Seferiades. porcs. dans le cas des émeutes.cairn.communisme ? Document téléchargé depuis www. pp. 1930-1970.

© P. McAdam. on peut ainsi lire des slogans tels que « Burning and looting ». de la diffusion géographique des émeutes à l’échelle nationale ainsi qu’au niveau international. Tilly. © P. début d’une vie magique ». Par analogie au concept de « transgressive contention » de D. autrement dit de « nouveaux venus » protestataires. mais aussi par d’autres actions brisant la surface de la légalité (formes transgressives).duke_university . va consommer.102. Il s’agit de formes sporadiques qui rompent avec les routines quotidiennes et les certitudes conventionnelles et qui amènent sur le devant de la scène revendicative de nouveaux agents et de nouvelles revendications10. C.19/01/2012 06h04. son fil de conflictualité ne se déploie pas seulement par des rituels violents. 10. Elles sont aussi des formes de rupture symbolique avec les normes culturelles dominantes (consumérisme. de la généralisation de la contestation au-delà des « limites catégorielles » de la police. Le paradigme conflictuel de décembre reflète et élargit cette thèse. Tarrow.F. qui.U. 2001..3.152.242 .info . notamment aux institutions de la répression et du contrôle social. Cambridge/New York. de la polarisation contre le système des élites politiques institutionnelles (y compris les partis de gauche.3. « Fin de la discipline. présentation .242 .152. Occupation des mairies. de précaires. une réalité qui échappe aux cadres d’analyse existants.F.cairn. C’est cette réalité qui nous invite (sinon nous oblige) à mobiliser un autre modèle d’action conflictuelle : l’action collective insurrectionnelle. opposition aux institutions. de groupes d’élèves. marquées par leur dimension locale et peu diffuse. notamment par le biais des actions de solidarité . de sorte qu’elles « orchestrent les répertoires des émeutes ». S. d’immigrés de la deuxième génération. Dynamics of Contention.cairn. ont eu tendance à assimiler les revendications insurrectionnelles à leurs programmes préexistants ou à les « normaliser » au titre d’explosion de la jeunesse) . des stations de radio et des facultés. De telles caractéristiques font de ces événements une réalité de la politique conflictuelle en grande partie originale. Sur les murs des banques. sit-in et blocage des rues se succèdent quotidiennement à l’initiative de jeunes gens « non encartés ». de l’implication dans ces actions de catégories sociales antérieurement inactives et de la réactivation de cellules revendicatives préexistantes mais latentes . La combinaison de la mise en scène d’actions innovantes qui déplacent les frontières de la revendication légale .U.info . fraude). siège des commissariats de police. Cambridge University Press. des tribunaux et des établissements pénitentiaires. et jusqu’au noyau moral et normalisant de l’ordre établi : voilà qui est habituellement absent des simples émeutes.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h04. « Va travailler. va mourir »… Même si le « décembre grec » réunit tous les caractéristiques que nous venons de citer.102.duke_university . autant que l’expression d’une opposition aux représentants sociaux du statu quo et de l’ordre moral. même dans les cas où ils n’ont pas dénoncé et stigmatisé les pratiques collectives et les acteurs de la révolte.. _ 155 _ Document téléchargé depuis www.

mais plutôt des « ressources identitaires et symboliques » et des « constantes émotionnelles » intériorisées (le « nous collectif » versus « les ennemis ») d’une anthropogéographie politique spécifique incluant. L’identité des incitateurs du spontané est significative : groupes anarchistes. Oxford University Press. Rowman and Littlefield. Document téléchargé depuis www. Aminzade. D. J. McAdam. à certaines conditions. © P. Le processus décisif d’incitation à l’action. symboliquement « innocent ». McAdam (éd. « Threat (and Opportunity) : Popular Action and State Response in the Dynamics of Contentious Action ». in R. Nous considérons que l’interprétation et la mise en valeur de ce modèle de politique conflictuelle doivent s’effectuer à la lumière de trois dimensions habituellement occultées : la dimension émotionnelle. La nouvelle de la mort de Grigoropoulos a été diffusée très rapidement. Kotronaki. Il s’agit du processus de transformation qualitative et quantitative des actions collectives coordonnées. c’est à la rue de parler. D.102.. immigrés de la deuxième génération et organisations politiques de gauche. CO. engendrer une série de dynamiques conflictuelles11. 2003). Tarrow. 179-195.. Sur les sentiers de la colère : L’espace-temps d’une révolte (Athènes. Silence and Voice in the Study of Contentious Politics. Diani. Seferiades.U. _ 156 _ La conflictualité des émotions Si des actions collectives déclenchées dans un lieu précis peuvent. décembre 2008) Document téléchargé depuis www.cairn. émanant d’une attribution d’un signifiant de menace12. en l’occurrence l’assassinat d’un élève de nationalité grecque. M. cit.). and C. della Porta. Tarrow (éd. McAdam and S. d’expansion de la conflictualité au-delà de son lieu de déclenchement et de mise en relation des revendications et des identités parallèles (D. tant par les médias formels et les réseaux alternatifs que par le bouche à oreille. Transnational Contention.3. Tilly. Perry. Son cri est le cri des 18 11. Social Movements and Networks : Relational Approaches to Collective Action.19/01/2012 06h04. op.). ne relève pas de l’implication des organisations équipées de ressources organisationnelles.duke_university .19/01/2012 06h04.. Tarrow et C.info . S. dans ce quartier. J.). S. © P. réseaux de la gauche radicale. W.152. Dynamics of Contention. 2005 . entre autres. 12.duke_university . McAdam. parmi les habitants plus ou moins politiquement actifs d’Exarcheia. cit.F.102. Oxford. la dimension spatiale et la dimension temporelle. Nous citons ici un texte publié par l’Espace des immigrés albanais : « Maintenant. l’opposition « liberté versus répression ». pp. Le fait que. « Scale Shift in Transnational Contention ». Goldstone.U. au centre d’Athènes.cairn.F. Boulder. . op. Tarrow. D. que dans la dynamique médiatique des signifiants de la dramaturgie conflictuelle. La formation de ce « nous » conflictuel s’effectue clairement par opposition à la police comme nous pouvons l’observer non seulement à travers le matériel des anarchistes et des militants d’extrême gauche. .3. Tilly.242 . Tilly (éd.info . mais aussi à travers les tracts produits par les immigrés. Sewell Jr. S. coordinations étudiantes formées pendant les grandes mobilisations de 2006. préexiste une grille émotionnelle d’interprétation des événements forgée au cours d’une longue expérience de répression et de résistances locales constitue un premier élément d’explication de la rapidité du déclenchement de l’action conflictuelle.communisme ? L. nous considérons que l’élément décisif pour la compréhension du « transfert » de conflictualité se trouve tout autant dans les effets émotionnels engendrés par la publicisation d’un événement non normalisé de violence répressive. Goldstone and C.152.. A. in D. E.242 . S.

même pendant la phase de sa diffusion sociogéographique. 493-512 . présentation . « The Emotions of Protest : Affective and Reactive Emotions in and around Social Movements ». Tarrow. D’après J. Jasper. © P.242 .cairn. sur les lieux de travail. L’occupation de la faculté de droit. Sociological Forum 13.duke_university .19/01/2012 06h04. la nouvelle de l’assassinat aurait été perçue comme un « événement isolé » donnant lieu à une paralysie et non à des actions de révolte. le Parti communiste grec (KKE). D.F. S. mais. 1995. Social Problems 42. pp. les foyers de solidarité et les parcours revendicatifs parallèles ne peuvent expliquer l’ampleur sociogéographique de l’esprit insurrectionnel que si nous prenons en compte deux variables éminemment émotionnelles : d’une part. un autre élément d’importance capitale a été la préexistence de ponts de solidarité parmi les acteurs du conflit. de l’École polytechnique et de l’École supérieure d’études économiques et commerciales et la formation des comités issus des assemblées générales se sont transformées en nouveaux espaces de conflictualité parallèle. 13.19/01/2012 06h04.102.3. J.152. d’avilissement… le cri pour les centaines d’immigrés assassinés aux frontières. Tilly. amorçant. _ 157 _ Document téléchargé depuis www. organisme politique aux ressources organisationnelles importantes. un processus d’invention de nouveaux événements conflictuels. © P..3. Paradigm Publishes. dans les commissariats de police. le choc moral14 de l’assassinat. M.F. d’autre part. d’exploitation. voir aussi J.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Nous pouvons supposer qu’en l’absence de tels liens.info . Contentious Politics. Il faut ajouter que les rapports entre les organisations politiques du quartier et les forces de la gauche institutionnelle (SYRIZA) ont fonctionné conjoncturellement comme le vecteur de transfert de l’information. La certification initiale13 de l’expression de la colère comme corollaire de l’arbitraire policier par une organisation de la gauche institutionnelle a fonctionné comme un catalyseur. provoquer des actions collectives et mobiliser des populations jusqu’alors inactives ou peu habituées à l’action politique. à son tour. C. Les liens de solidarité préexistants et les relations interpersonnelles atypiques entre des groupes anarchistes et la constellation de l’extrême gauche et de la gauche libertaire sont un facteur décisif de compréhension et d’explication de la participation massive aux premières actions conflictuelles. pp.102. il y a choc moral quand un événement ou une information imprévue provoque à grande échelle un sentiment d’injustice si fort qu’il peut. M. soutient que « cette révolte est l’œuvre des provocateurs et guidée par des forces étrangères obscures »… Mis à part les schémas d’interprétation de la répression.U. de répression. et. Jasper. Toutefois. 14.152. Ces jours-ci sont aussi les nôtres… » De son côté. non seulement ne participe pas à la phase initiale de l’émergence de la révolte. mais aussi de l’impératif moral d’action. Poulsen (« Recruiting Strangers and Friends : Moral Shocks and Social Networks in Animal Rights and Anti – Nuclear Protests ». Londres.cairn. sinon de la diffusion de l’action insurrectionnelle. Les rapports de solidarité et les structures issus des mouvements revendicatifs récents ont été rapidement réactivés pour faciliter la coordination.242 . du moins de sa justification au-delà de la scène locale. ans de violence. 2007.info . 397-424).duke_university ..U. à leur tour. 1998.

3. Au personnage dramatique.communisme ? Document téléchargé depuis www. © P. voire représentants de la bureaucratie syndicale) .F. insensible et accoutumé à la routine revendicative .152.19/01/2012 06h04. dans le cas en question. La personnalisation du crime constitue un levier important à la mobilisation de la colère. ils ont eu pour effet : . élèves) que des pans de population qui subissent systématiquement les conséquences de l’injustice généralisée sous la forme de la répression étatique (surtout les immigrés. Korkonéas). L’ampleur et l’hétérogénéité sociales de ceux qui soutiennent l’expression conflictuelle de décembre sont en grande partie dues à la conviction largement partagée que les pratiques insurrectionnelles deviennent.cairn. décembre 2008) .19/01/2012 06h04. cette dernière suggère. Par ailleurs.F.duke_university . Sur les sentiers de la colère : L’espace-temps d’une révolte (Athènes. Alexis. Considérant les rituels conflictuels comme moyens de dramatisation d’une injustice existante. justes et légitimes. L. autorités policières. Seferiades. L’effigie des identifications possibles se forme en fonction du cadre de l’injustice. Le fait que l’« événement » ait lieu dans un contexte d’attentes sombres. .info .. de délégitimation du pouvoir public et politique (en raison des scandales successifs). représentants des intérêts du patronat. même si ce n’est que conjoncturellement. conjoncturellement. le cadre d’injustice désigne un auteur et instigateur concret (l’agent des forces spéciales. Imprévu.102. élites politiques. et non une catégorie abstraite (le néolibéralisme ou la répression en général). Or. Document téléchargé depuis www.de stimuler le regard des médias.3. peuvent s’identifier tant des membres de la même catégorie démographique (jeunes adolescents.de participer à l’émergence et à l’accentuation de l’opposition aux représentants du « contrat social ». un « autre » modèle pour faire de la politique : l’action insurrectionnelle. mais aussi les « acteurs conflictuels habituels »).242 .102. d’intensification de l’autoritarisme politique et de restriction des libertés sociales et politiques favorise l’alignement du mécontentement ambiant sur une seule et commune définition de la condition sociale.duke_university .info . dans un contexte politique et historique d’accentuation de la pauvreté (également à cause de la crise économique et financière mondiale). sinon inexistantes. C’est en ce sens que l’impératif moral d’incitation à l’action conflictuelle peut gagner du terrain.cairn. La dynamique des actions conflictuelles serait sans doute différente si le processus de dramatisation du conflit prenait une autre forme. nous pensons que. l’événement de la répression policière a été perçu comme un outrage ultime. ainsi qu’aux modes et modèles de vie quotidienne (système bancaire. S. impensable et non normalisé.152.U. Kotronaki. Mais l’expansion d’une telle conviction n’advient pas de manière « iconoclaste »..242 .U. _ 158 _ la dynamique émotionnelle et médiatique que les rituels conflictuels existants ont eu sur un processus de renforcement identitaire. © P.

répertoires de répression du mouvement altermondialiste. Charalampis (éd. surtout lors des périodes d’action collective insurrectionnelle16. Sewell. . mouvements sociaux : une esquisse ». l’espace constitue une ressource mobilisatrice décisive pour la prise en charge et l’efficacité des actions conflictuelles. Sewell.et crée les conditions d’émergence des cultures conflictuelles spatialement déterminées.cairn. © P.19/01/2012 06h04. de proto-revendications non négociables. E.de mettre à la disposition des « inactifs » de nouveaux modèles d’action conflictuelle dans un contexte où des pans entiers de la population sont exclus de la revendication institutionnelle et où les répertoires de la contestation institutionnelle excluent la conflictualité . des répertoires proto-politiques15. sans aucune expérience préalable d’engagement politique et sans expérience militante.d’approfondir le schisme identitaire (le « nous » versus « nos ennemis »).U. présentation . et continuent d’être. dans toutes les villes du pays. .3. « Politique du conflit. 16. 7-42.). cit.152.242 . Tarrow.. La formation des espaces conflictuels : . S. c’est-à-dire des modèles collectifs d’une négociation impérative. . se sont mis à assiéger les commissariats de police. C. S. Le fonctionnement démocratique au point charnière : défis et menaces aux débuts du XXIe siècle. D. Le jeu des miroirs relationnels ».. op.favorise l’effervescence politique exquise afin de contrebalancer le coût (objectif ) de la participation à un événement conflictuel qui comprend notamment des affrontements avec des forces répressives matériellement supérieures17. W.duke_university . © P. D. mai 2006. L.forme des « milieux » politiques d’osmose. Dimension omniprésente et formatrice des attitudes et des inclinations politiques. au moment même où les médias diffusaient le « constat » que « la Grèce s’est transformée en un immense territoire d’action des encagoulés d’Exarcheia ».F. dès lundi matin.duke_university . R. Revue des Sciences Politiques Grecque. Goldstone. tel l’espoir en la vie. « Répertoires de démocratie par en bas. _ 159 _ Document téléchargé depuis www. Silence and Voice in the Study of Contentious Politics. les collégiens et les lycéens. Athènes. Ainsi il serait impossible de comprendre comment et pourquoi les répertoires conflictuels ont été. Seferiades. .F. Jr. J.3.). McAdam.102. Les conditions spatiales de l’explosion L’espace joue un rôle central pour la politique conflictuelle. in S. Perry. une condition préalable pour que l’espace devienne une 15. Ces dimensions permettent de comprendre comment et pourquoi.U.cairn. deux jours après l’assassinat. Aminzade. d’alimentation et de réanimation de l’élan conflictuel à l’abri de la surveillance policière. 17. W.info . Seferiades.19/01/2012 06h04. actions collectives. « Space in Contentious Politics ».102. pp.152. Kotronaki.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. .242 . Pourtant.favorise la communication politique entre individus et groupes. in R. ici et maintenant. Tilly (dir. à paraître.info . D’où la nécessité de procéder à une analyse spatiale.

Working-Class Formation.U.info .19/01/2012 06h04.19/01/2012 06h04. Il est également le lieu d’action privilégié d’un dispositif policier d’ampleur qui lui donne souvent l’apparence d’un territoire « sous occupation » policière. 13 mai. faculté de droit. J.152. De ce point de vue. « quartier de non-droit ». Cela implique des espaces locaux (espaces de sociabilité.).. ainsi que maints espaces de loisir et de production artistique d’avant-garde. l’assassinat de Grigoropoulos n’a été que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.info . mais aussi des bureaux de députés et d’ONG. avoisinant quatre grandes facultés historiques (École polytechnique.) susceptibles d’abriter et de nourrir une culture conflictuelle. 17-19. de rencontres. K. L. Kostopoulos. d’intellectuels et de cadres politiques18. Dans le cas 18. Malgré un taux de criminalité particulièrement faible. Trimis. notamment des mouvances anarchiste. Document téléchargé depuis www.F. « Working-Class Formation : Constructing Cases ».cairn.152. _ 160 _ ressource insurrectionnelle est que des réseaux d’acteurs lui attribuent certaines significations. « The Greek Uprising of December 2008 ». D. Psarras. A. Psarra.duke_university . « L’histoire d’un ‘faux État’». c’est-à-dire comme un processus de formation des codes et des langages cognitifs et éthiques qui cartographient l’expérience vécue et définissent le contenu du possible politique et social. I. 2007. Kotronaki.242 . faculté de chimie. École supérieure des sciences économiques et commerciales) et situé à proximité du centre administratif de la capitale.. souvent incompatibles avec l’imaginaire conventionnel et les schémas interprétatifs dominants. (éd. Nineteenth-Century patterns in Western Europe and the United States. il est qualifié d’« état indépendant ». à paraître. Seferiades. d’artistes. Kanellopoulos. Iakovidou. Quartier d’étudiants. 19.U. Kotronaki. D. Princeton. S. Mais la culture politique conflictuelle d’Exarcheia ne se forme pas que d’une manière négative. etc. Il est toutefois surprenant que ce quartier chargé de mémoires revendicatives soit devenu un lieu de bataille de significations à propos de son identité. Tous les aspects que nous venons de citer se trouvent illustrés à Exarcheia. Katznelson.cairn. pp. Sur les sentiers de la colère : L’espace-temps d’une révolte (Athènes. La solidarité spatiale renvoie à la dimension de formation de classe que Katznelson20 a décrite comme « dispositions partagées ». décembre 2008) . qu’ils le revendiquent et se l’approprient à travers des confrontations avec les représentations sociales et les schémas éthiques routiniers.3. comme réaction-résistance à l’arbitraire policier.242 .communisme ? Document téléchargé depuis www. 3-41. Zolberg A. Kiriakatiki Eleftherotypia.. T. ce quartier central d’Athènes qui a fonctionné comme le foyer de la révolte de décembre et qui est indissociablement lié à des événements majeurs de l’histoire contemporaine grecque. de loisir. Princeton University Press. « centre de délinquance et de drogue »19. 1986.3. Situations.102. L. © P. La coprésence et la profusion des organisations et des réseaux politiques de gauche y créent un élan social et politique capable de réactualiser et de revivifier les idéaux et les pratiques d’une organisation alternative de la société et du quotidien. il accueille un grand nombre d’« espaces politiques » autogérés. in Katznelson I. 20.duke_university . © P. libertaire et d’extrême gauche. « fief des anarchistes et des bandits ».F.102.

U. La production de l’espace. il conserve toutes les mémoires spatiales d’une longue et vive tradition conflictuelle24. Mais le « décembre grec » n’a pas été seulement un événement du centre d’Athènes. présentation . 1973 . The City and the Grassroots. M.. La « courte » décennie 1960 : cadre institutionnel. J. 23.242 . Baltimore. 22. 24. Selon la théorie classique de la diffusion de la conflictualité21. Sur le plan de la communication. des populations de nouveaux migrants.102. 2007. The University of Chicago Press. pp. © P. d’une entreprise de maillage politique et social… C’est cette identité collective spatiale qui explose le soir de l’assassinat. The University of California Press.info .F.152. pour former un front éthico-politique sans faille et semer les grains de la colère à une échelle très large. E. D. en 1985) n’ont pas conduit à des actions insurrectionnelles. « Actions collectives.. 1996.F. et nous savons que d’autres émeutes déclenchées à la suite d’agressions policières (comme l’assassinat par la police de Michalis Kaltezas. 57-77. Chatzivasiliou (éd.duke_university . in A. Par ailleurs. Gould. le transfert du message politique dépend des rapports possibles entre l’émetteur et le récepteur en question. Athènes. des dispositions et des attitudes. conflits sociaux. Berkeley. notamment à la dimension de la géographie urbaine dans la dynamique conflictuelle. © P.102. Gallimard. stratégies de parti. Insurgent Identities. Malgré ses vertus.19/01/2012 06h04.19/01/2012 06h04. 1985.). H. Lefebvre. The Johns Hopkins University Press. Cela conduit notre réflexion à la question de la formation urbaine de la ville d’Athènes.U.3. American Sociological Association. Paris. d’Exarcheia.cairn. Chicago. Class. _ 161 _ Document téléchargé depuis www.cairn. pratiques de mouvement : la ‘courte’ décennie des années 1960 en tant que cycle conflictuel ».152.duke_university . 1995. Community and Protest in Paris from 1848 to the Commune. ce processus prend la forme d’une coordination des actions communes menées contre la présence policière. S.242 . Rigos. Prolongeant les réflexions des pionniers du genre22. Kastaniotis. Seferiades. Comment cette dimension est-elle présente dans l’expérience d’Athènes ? Sans ressembler au modèle d’inner city anglo-saxon. R. « The Diffusion of Collective Violence ». une telle perspective néglige les facteurs de « vivacité » et d’« efficacité » (robustness) de l’émetteur. D. également âgé de 15 ans. Roger Gould23 a montré que la transformation urbaine de Paris au XIXe siècle a créé en 1871 les conditions d’émergence d’une identité spatiale conflictuelle complètement absente de la révolte de 1848. la vivacité du signal émis par Exarcheia la nuit du 6 décembre a été catalytique. Castells. La vivacité du message émis par Exarcheia y a ainsi trouvé un terrain fertile pour sa propagation. dans des conditions très souvent déplorables. 1983 . V. En mettant en valeur l’importance de la dimension spatiale pour le déclenchement et les suites de l’explosion de l’action 21. le centre d’Athènes est déserté par les classes moyennes supérieures.info . Seferiades.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. Une partie du centre athénien accueille également. Ces espaces et ces modes de vie s’opposent dramatiquement au paysage luxueux du centre administratif et commercial de la capitale. Consciousness and the Urban Experience. Mais la vivacité du signal émis ne devient un élément crucial que dans la mesure où les conditions de sa réception s’avèrent favorables. S. Harvey.3. élaborations culturelles. Myers. de la création de comités et d’assemblées atypiques de citoyens.

152. et rompent avec les convictions relatives à la normalité des rapports sociaux et politiques établis »27. Le second. en Grèce. Tarrow S. insurrectionnelle.. _ 162 _ Les temporalités de la séquence insurrectionnelle Le caractère.F. Sewell.3. Jr. a constitué un facteur majeur de l’émergence de l’action insurrectionnelle. C’est dans la même démarche qu’il faut aborder la dimension temporelle.102. la répression provocatrice de l’État… Une telle analyse passe donc nécessairement par l’évaluation matérielle de l’environnement politique conjoncturel. cit.cairn. discontinus. Les événements critiques.cairn. McAdam D. Perry E. le timing des effets 25. C. plus macroscopique et relatif à l’avenir. Les événements transformatifs constituent des « entraves disruptives. . Selon Myers et Oliver25.info .info .242 ..).U. Silence and Voice in the Study of Contentious Politics. « Space in Contentious Politics ». exploite la possibilité que décembre puisse constituer un événement transformatif pour la politique conflictuelle. Sewell W.U.. J. « une action modifie la possibilité de manifestations d’actions suivantes ». le rythme et la dynamique des phénomènes conflictuels dépendent en grande partie du timing de leur séquence : le cours des événements aurait été différent si leur enchaînement l’avait été. Document téléchargé depuis www. Myers. W.. R. Dans ce cadre.19/01/2012 06h04.19/01/2012 06h04. « The Diffusion of Collective Violence ». Goldstone J.3. décembre 2008) Document téléchargé depuis www. ainsi que les facteurs qui ont contribué à leur déclin progressif. Le premier concerne l’enchaînement d’événements critiques qui ont contribué à la diffusion des actions insurrectionnelles à la suite de l’assassinat. Il est évident qu’une analyse pertinente des événements de décembre implique la prise en compte d’une longue série de facteurs explicatifs : la crise économique et la précarité généralisée. Il s’agit des moments denses. nous sommes obligés d’en rappeler aussi les limites : si les conditions spatiales ont été nécessaires à l’émergence des actions de révolte. 100. Seferiades...F. D. Nous abordons le timing des « jours de décembre » sous deux aspects complémentaires. © P. Aminzade. op. (éd.242 . Sur les sentiers de la colère : L’espace-temps d’une révolte (Athènes. 26. Si un événement non normalisé de violence répressive.102. Tilly. op. elles n’ont pas été suffisantes. Jr. à savoir l’assassinat de Grigoropoulos. Et rappelons que notre but théorique n’est pas de se substituer à ce type d’approches mais de les compléter. 27. Kotronaki. p. la peur et la colère chez leurs opposants – et imposent des nouveaux schémas d’interprétation de la réalité et des actions politiques. S. qui interviennent dans le flux de la conjoncture tout en ayant des effets structurels multiples – y compris des changements de ce qui est considéré comme une forme d’action normale26.duke_university .. Ibid. intensifient l’incertitude et les flux émotionnels – l’espoir chez les insurgés.152..communisme ? L. cit. in R. le concept d’événement critique ou transformatif prend un sens particulièrement important. © P.duke_university . la crise de légitimité du système politique contre lequel agissent les acteurs insurrectionnels.

cairn.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. les premières actions militantes voient le jour : rassemblements. organisée par le biais des réseaux. Le lundi 8 décembre est une date charnière pour la diffusion insurrectionnelle. Nous avons toutes les raisons de croire que la suite des événements aurait été différente si les réactions n’avaient pas été aussi immédiates. ainsi qu’à commettre des actes d’intimidation par l’usage d’armes..duke_university . L’effet en retour de ce sentiment de révolte généralisée devient. des saccages. elle a des effets contradictoires sur l’expansion de la révolte.cairn.102.3. Cette participation.242 . Le troisième événement est le déclenchement simultané d’actions similaires dans plusieurs grandes villes du pays. d’Internet et des sms. Cette attitude amplifie la colère des manifestants et. est marquée par trois événements critiques qui ont – selon leur forme propre – contribué à la diffusion de la conflictualité.19/01/2012 06h04. Le comble de l’éveil conflictuel de ce lundi est atteint avec la manifestation massive de l’après-midi. elle est perçue comme une « opportunité politique » originale.F. un facteur crucial de sa propagation. plus « extravertie » par la suite – des immigrés de deuxième génération aux actions conflictuelles. Le premier élément réside dans l’attitude ambiguë de la police : très discrète au début. le degré et l’intensité des actions conflictuelles reflètent l’incapacité de la gauche radicale à intervenir de manière significative dans le cours des événements. Des émeutes.102. engendrés par cet événement aura été décisif.3.152. Si cette incapacité confirme provisoirement l’idée d’un « dépassement des avantgardes ». © P. Le deuxième élément concerne la participation – timide au début. Les élèves se mobilisent spontanément tout en amplifiant et en intensifiant les actions déjà engagées. Le caractère massif et la charge éthique de leur participation contribuent à la concrétisation du sentiment diffus de colère en lui donnant l’aspect d’un impératif moral.U. _ 163 _ Document téléchargé depuis www. Les réseaux politiques. des pillages. tout en étant considérée comme le signe d’un embarras stratégique.F. évoque le potentiel conflictuel de cette population en colère. Peu après la publicisation de l’événement traumatique.duke_university . présentation .242 .152. se mobilisent également dès le lendemain. Le message politique émis par ses représentants s’avère incapable d’exprimer l’explosion et de la canaliser en transformant la colère en espoir.U.. Au-delà des impulsions colériques des acteurs. vecteurs de la dynamique conflictuelle. où l’indignation explose. des contacts personnels.info .info .19/01/2012 06h04. La manifestation du dimanche 7 décembre. qui a un poids symbolique important. et pour les acteurs du conflit les plus politisés. Dans un premier temps. © P. des attaques de bâtiments administratifs et des affrontements violents avec la police se succèdent jusqu’à l’aube et dans un périmètre bien plus large que le centre d’Athènes. au moins conjoncturellement. elle finit par faire un usage abusif de gaz lacrymogène. manifestations et occupations combatives.

Et cette potentialité se cache encore derrière le reflux de la révolte. L. manifestations artistiques sur des sites archéologiques. Deux autres événements significatifs émergent : le durcissement de l’attitude de la police (qui fait usage d’armes à plusieurs reprises.duke_university ..cairn. elle ne fait qu’accentuer les interrogations sur la nature de la démarche politique dont le fil est d’ores et déjà tracé par des actions conflictuelles. interventions dans des salles de spectacle.info . dans un second temps. Mais. actions coup-de-poing dans le métro. Même si cette décision n’a aucun effet sur les acteurs du conflit.242 . souvent épaulés par les forces de l’ordre. juste après la cérémonie) et l’apparition des premiers « citoyens indignés »28 (qui agissent surtout en province.19/01/2012 06h04. date du retrait des élèves et du début de la phase finale de la révolte : occupation des stations de radio et des chaînes de télé. © P.3. Ses cadres supérieurs optent pour l’apologie de l’action des forces de l’ordre. Il n’en reste pas moins significatif que les actions polymorphes et innovantes se poursuivent jusqu’au 17 décembre.U.duke_university . Le terme désigne des groupes d’extrême droite. décembre 2008) .242 . en se prétendant « simples citoyens qui en ont marre des manifs et des perturbations ».. etc.152. Document téléchargé depuis www. les actions insurrectionnelles se poursuivent et les questionnements politiques s’intensifient. il est évident que l’esprit de révolte des jours précédents commence à s’estomper. ainsi que le blocage de l’installation d’une « ambiance insurrectionnelle » dans les lieux de travail. © P. les flux insurrectionnels sont interrompus.102. sans doute en raison de l’épuisement de la colère sans médiation comme motif politique suffisant de l’intensification de la conflictualité. qui agissent contre des manifestants. Malgré la poursuite des actions conflictuelles. contre des immigrés). nous ne pouvons pas occulter la naissance d’un 28. dans une lettre adressée au Premier ministre. Le mardi 9 (jour des funérailles de Grigoropoulos) et le mercredi 10 décembre (jour de grève générale programmée). elle écarte les perspectives de propagation du conflit chez des travailleurs restés encore réticents. Dans ce contexte. Kotronaki.102.communisme ? Document téléchargé depuis www. affirment. Nous arrivons ainsi à l’autre dimension temporelle des actions insurrectionnelles : leur héritage. Sur les sentiers de la colère : L’espace-temps d’une révolte (Athènes.F.F.info . De jeudi 11 au samedi 13 décembre. S. Seferiades. leur attachement à la politique toujours pacifique et légale des travailleurs et annulent la manifestation « traditionnelle » et annuelle contre le vote du budget de l’État.cairn. initié par la Confédération générale des travailleurs de Grèce (GSEE).152. Décembre : événement critique et transformatif ? La révolte de décembre peut-elle constituer un événement critique et transformatif pour l’avenir de la politique conflictuelle en Grèce ? Même si cette question reste nécessairement ouverte et sans réponse immédiate – dans la mesure où nous nous abstenons de toute tentative de futurologie –.19/01/2012 06h04. _ 164 _ elle est perçue comme une victoire contre les bureaucraties de tous bords.U. même autour du cimetière.3. il nous paraît tout à fait légitime d’évoquer certaines conditions d’une telle potentialité.

n’oublions pas que le message politique des réseaux militants peut avoir un rôle autrement plus significatif que leur statut politique. dans le sillage de la révolte. Il ne faut pas exclure non plus que la stratégie de diabolisation de décembre par le système politique formel – qui est discrédité – puisse avoir des effets contraires et se métamorphoser en source « par excellence » de légitimation ou légitimité de ses formes conflictuelles.F. En témoignent les actions menées après l’agression à l’acide de la présidente du syndicat des femmes de ménage. l’intelligentsia « politically correct » et les institutions. les médias. © P. Le fait que ces actions se perpétuent et/ou en engendrent d’autres dépendra aussi de la façon dont la mémoire de décembre s’inscrit et se construit dans l’« imaginaire collectif » – et dans ce domaine..102. Si l’asymétrie de ces forces est flagrante.U.cairn.duke_university . et. d’un côté. n (Remerciements à Panos Aggelopoulos pour sa contribution à la traduction) _ 165 _ Document téléchargé depuis www. La manière dont les acteurs procèdent au récit de leur histoire est souvent imprévue. © P.3. le rôle de l’interprétation politique intentionnelle demeure.152.19/01/2012 06h04. et que le timing d’une révolte reste imprévisible : des événements à forte charge émotionnelle.102.242 .F.3. les réseaux conflictuels et des organisations politiques institutionnelles.duke_university .242 . dans un contexte de crise profonde.152. entre.U.info . de l’autre.. présentation .19/01/2012 06h04. peuvent provoquer des actions insurrectionnelles sans aucun préalable et sans présupposés politiques. l’État. Konstantina Kouneva.cairn. nouvel élan conflictuel. ainsi que l’émergence d’un nouveau syndicalisme combatif de base dans les secteurs du travail précaire.info . Le sens des événements et des actions est l’enjeu d’une bataille.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.

21-32.242 .info . pp. De la même façon. soutenable au sens propre du terme1. c’est-à-dire des forces productives. L’économie économe.cairn.102. à une conception de la richesse hors du cadre exclusif de la valeur marchande qu’impose le capitalisme. la transformation des rapports de production implique celle de la production elle-même.152. À la charnière de ces deux préoccupations se trouve la construction démocratique d’un mode de développement qualitatif. nouvelle voie du socialisme Du travail à l’écologie. Harribey. _ 166 _ Dans la perspective de l’émancipation humaine qui pourrait être construite durant ce XXIe siècle. n° 7. il n’existe pas encore aujourd’hui un consensus. La mise en cohérence des exigences sociales et des contraintes écologiques est donc devenue un impératif auquel le capitalisme est incapable de répondre parce que sa logique de marchandisation et d’accumulation le pousse à sacrifier les humains et la nature sur l’autel du profit.242 .3. que le socialisme sans la démocratie ne pouvait exister véritablement. aux finalités du travail humain.19/01/2012 06h05. depuis les échecs du siècle passé. © P. Nous prenons conscience aujourd’hui que le socialisme sans l’écologie serait voué à l’échec. Paris.-M.-M.cairn. automne 2009.3. et cela même au sein des courants théoriques et politiques se réclamant d’une gauche anti-capitaliste et anti-productiviste. Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? Document téléchargé depuis www. Pour le dire autrement.communisme ? J.152.U. Or. et l’aspiration à une activité humaine insérée dans une biosphère terrestre non dégradée.duke_university . sur cette problématique parmi les forces sociales aspirant à une transformation profonde des rapports sociaux. Nous savions.pdf. Parmi les obstacles qui se 1. d’une part. Quelles conditions doivent être remplies pour que réussisse l’alliance du social et de l’écologie ? La question renvoie. deux aspirations doivent être conciliées : l’aspiration à l’égalité sociale.u-bordeaux4. nouvelle voie du socialisme Document téléchargé depuis www. Entropia. © P. vouloir protéger l’environnement en acceptant la dégradation sociale et la montée des inégalités dans le monde conduirait à une impasse. et. Harribey.. 1997 .102.. qu’on ne peut développer à l’infini. qui s’était incarnée jusqu’ici dans le projet de socialisme.duke_university . d’autre part.F.19/01/2012 06h05. Du travail à l’écologie. L’Harmattan. ou du moins un accord majoritaire. http://harribey. en tant qu’activité tendue vers la production de biens et services propres à satisfaire des besoins.info . « Comprendre la crise globale pour en sortir ». Par Jean-Marie Harribey .fr/travaux/soutenabilite/crise-decroissance. Le développement soutenable par la réduction du temps de travail.F. J. « L’effondrement : et après ? ».U.

F. par laquelle Marx ouvre Le Capital. Attac (dir. Gorz. et Karl Polanyi5. ici. Polanyi. Arendt. Désorientations.info . p. 3. En distinguant l’activité productive elle-même et le rapport social dans lequel elle s’exerce. 2009. André Gorz le disait ainsi : « Le moderne concept de travail représente [. pour qui le capitalisme a inventé le marché du travail et non le travail : le fait de considérer le travail comme une marchandise est une fiction qui a permis justement d’organiser le marché du travail.3.duke_university .présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.102. 1983. Socialisme. H.152. a fortiori. Le travail sous sa forme moderne de salariat a été apporté par le capitalisme industriel.cairn.. prend corps dans la séparation du producteur du produit de son travail et dans la séparation de l’être humain de sa vie : la reconnais2.U. Orientations. de même qu’il impose des représentations de ce travail et lui confère l’exclusivité de pouvoir décerner une identité sociale. La Découverte. on peut en repérer certains qui se rattachent à l’ambivalence du travail et donc à l’extrême difficulté de définir sa place dans un processus de transformation sociale. en germe. 113.. Aux origines politiques et économiques de notre temps (1944). comme indiqué plus haut. Ambivalence et dialectique du travail Un parti pris théorique. 1961. Nous adoptons donc la distinction de Karl Marx entre le procès de travail en général et le procès de travail capitaliste. La critique de la marchandise et de son fétichisme.] une catégorie socio-historique. la critique anti-productiviste qui naîtra véritablement un siècle plus tard. Capitalisme. 5. L’aliénation à la marchandise fétichisée. catégorie historique désignant la forme qu’il revêt au sein de rapports sociaux particuliers. © P. et d’autres qui tiennent à la tension permanente entre richesse et valeur. Le dépassement de ces contradictions est nécessaire pour sortir de la crise globale imposée par le capitalisme et. c’est-à-dire l’activité de l’homme consistant à consacrer un temps de vie à la production de ses moyens d’existence.cairn. Paris.-M. Sortir de la crise globale..duke_university . En même temps que le travail salarié.3.102. Paris. En effet. et il est devenu la forme dominante de l’activité nécessaire. A. de maîtrise des individus sur elle. à l’argent.U. Pour cela. Harribey et D. 1991. dressent devant une telle avancée. la nécessité de produire toujours plus a été inventée. _ 167 _ Document téléchargé depuis www. souligné par nous. Vers un monde solidaire et écologique.152. Gallimard. nous nous éloignons d’Hannah Arendt4 et nous rejoignons plutôt Marx.19/01/2012 06h05. Galilée. et les conditions sociales de sa réalisation.F. Paris.. J. pour sortir du capitalisme lui-même2.242 . K. Nous prenons. de décision. 4. Plihon). ce travail-là a été inventé par le capitalisme à partir du moment où l’activité productive a cessé d’être privée et soumise aux nécessités naturelles. . Calmann-Lévy.242 .info . Paris. La grande transformation. le capitalisme instaure cette activité productive coupée des capacités d’expression. le parti théorique de distinguer l’acte de production en tant que catégorie anthropologique.19/01/2012 06h05. non une catégorie anthropologique »3. Écologie. Condition de l’homme moderne. © P. contient. Bien qu’il ait pris ses distances avec la vision marxiste globale. mais pas la nécessité de produire.

n° 184. « Richesse sans valeur.3. c’està-dire faut-il se satisfaire de l’exclusion d’une partie de la population de l’une des sphères de la vie sociale. Il ne viendrait pas d’un ailleurs. Mille et une nuits. Gorz. A. Paris.. M. Position extrême que celui-ci est obligé de plus ou moins abandonner pour dire que « le socialisme permettrait donc de nouveaux modes de travail et d’activité individuels.19/01/2012 06h05. puisque le capital met en danger les conditions mêmes de la reproduction de la vie. _ 168 _ sance sociale est alors exclusivement médiatisée par l’accès à la marchandise fétiche. Gomez.plusloin.F. Document téléchargé depuis www. « Vers la fin de la société marchande ». Galilée. Pour notre part.-M. travail et domination sociale ». 2005.3. la critique de la marchandise ne peut se faire sans la critique du travail.u-bordeaux4. Pour une critique du livre de Jappe. 8. Est-elle une crise classique de suraccumulation et de surproduction ? L’hypothèse retenue ici est qu’elle est une crise qui touche non seulement la réalisation de la valeur mais aussi la production de celle-ci. pp. 9. plus riches et plus satisfaisants. Quel dépassement du salariat ? De cette discussion théorique découle un choix entre deux options qui pourraient bien être les deux termes d’une alternative pour aller vers l’émancipation des travailleurs : faut-il verser un revenu d’existence ou réduire le temps de travail de tous.fr/travaux/valeur/travail-postone. M. Harribey. Pour une présentation critique de ce livre. nous continuons de penser. La distinction entre procès de production capitaliste (de travail productif de capital) et procès de production en général (de travail productif en général) est permanente chez Marx et elle s’oppose.. op. nouvelle voie du socialisme .U. Paris.152.F. Paris.communisme ? Document téléchargé depuis www.org. 137-149. à notre sens.U. Du travail à l’écologie. « Ambivalence et dialectique du travail. 7. Jappe. J.152. Les aventures de la marchandise. Temps. Denoël. Contretemps.acontretemps. 2003. Anselm Jappe a radicalisé la critique du travail en soi pour en faire la face inversée du capital6. À ses yeux. 2003.102. 2009. © P. 4e trimestre 2009. Temps. celle du travail. et une relation nouvelle du travail aux autres domaines de la vie ». et ce d’autant plus qu’il reste contraint ? On connaît le revirement d’André Gorz sur cette question9. au refus de Moishe Postone d’attribuer au travail une quelconque dimension anthropologique7. 49-60 . libéré de son rôle social historiquement spécifique. ou bien faut-il partager celui-ci. © P. http://harribey. pp. Futuribles. Mais ne court-il pas le risque de réduire le travail en général au travail dont la forme est dialectiquement liée au capital ? Une difficulté méthodologique similaire se retrouve lorsqu’on veut interpréter la crise du capitalisme contemporain. travail et domination sociale. [se transforme] de telle manière qu’il enrichisse les hommes au lieu de les appauvrir »8.102. voir J. À l’inverse.duke_university . Ecologica. travail et domination sociale. n° 4.info . février 1994. Harribey.pdf. http://www. A. Postone. valeur sans richesse ».duke_university .cairn. « Revenu minimum et citoyenneté ». Pour une nouvelle critique de la valeur. et que « le travail. Contretemps. p. voir F.cairn. Nouvelle série. 1993. cit. Temps. à l’encontre de nombre de ses partisans. Postone.info .-M. 6.19/01/2012 06h05. n° 13. Remarques sur le livre de Moishe Postone. 545.242 .242 .. la distinction entre valeur d’usage et valeur d’échange irréductibles l’une à l’autre ouvre un espace théorique et politique pour fonder la prééminence future de la première sur la seconde. que le versement d’un revenu d’existence ne pourrait provenir que d’une fraction du revenu global engendré par le travail social.

Galilée. nouvelle société ou impasse théorique et politique ? ». Golias. 2003 . 6 et 15.F. M. permis notamment par une réduction des inégalités des revenus. Mille et une nuits. p. M. travailler davantage permet de produire davantage. T. en somme d’allier le social et l’écologie. Paris. reste peu ou prou présente chez eux12.152. Harribey. Ariès.242 . Le mésusage.F. © P. Ce serait réintroduire le mythe de la fécondité (en termes de valeur économique) des machines. présentation . 12. .. septembre 2004. ni ne serait prélevé sur un stock accumulé. Misère du capital.19/01/2012 06h05.-M. Avenue du plein-emploi.102. Sur ce plan. Harribey. Connaissance. 132) l’enrichissement de la croissance en emplois. L’idéologie de la « fin du travail ». d’une part. On peut justifier. la réussite idéologique du « travailler plus pour gagner plus » de Sarkozy est fondée sur la confusion entre productivité du travail par tête et productivité horaire. mais nous aurons beaucoup d’activités » (La décroissance.info . 2007. p. au moment où le chômage explosait partout. Coutrot. Mille et une nuits. Paris.U.cairn.3. Husson.fr/travaux/valeur/cognitivisme.pdf. Mais.. Husson. 2007. du capital. quelques économistes critiques11 avancent l’idée que la réduction du temps de travail est une manière d’utiliser les gains de productivité afin de vaincre le chômage sans recourir à une croissance économique démesurée et. 2001. Sur un autre bord politique. mais surtout de la diminution du temps de travail soumis à une logique d’accumulation et donc source d’hétéronomie et d’aliénation pour le travailleur. Un nouveau projet politique. Essai sur l’hypercapitalisme. Ariès écrit : « Nous ne travaillerons plus. Actuel Marx. n° 36. Serge Latouche attribue à une « alchimie marchande » (Petit traité de la décroissance sereine. est concevable. alors que la croissance s’enrichit en emplois uniquement lorsque la productivité par tête diminue. © P. d’engager la société vers une autre conception du bien-être. valeur et capital. qui fit des ravages durant la décennie 1990. Paris. Gorz. pp. dont on se demande bien où et par qui ils seraient engendrés. En revanche.-M. En effet. Voir P. Ils adhèrent parfois à l’idée de réduire le temps de travail. L’économie économe. la question du plein-emploi en tant qu’objectif n’entre pas dans les schémas de pensée de beaucoup de théoriciens de la décroissance. cit. 201). car tout revenu est un flux courant.152. P. 2007.3. la garantie d’un revenu décent à tout individu.242 . sans se rendre compte que cette réduction est permise par l’amélioration de la productivité13. Lyon. http://harribey. op. même A. pp. 151-180. politiquement et philosophiquement.cairn. de la finance… Depuis une vingtaine d’années. 10.info . _ 169 _ Document téléchargé depuis www. Une critique du néolibéralisme. cette dernière étant l’inverse mathématique du contenu de la production en emplois. voir J. Syros.duke_university .DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h05. C’est en ce sens que le dépassement du salariat ne viendra pas de la distribution de revenus. Paris.duke_university .102. Paris. l’augmentation de la quantité de travail peut venir de la hausse de la durée individuelle du travail (c’est le projet du patronat et de la droite européenne) ou bien de la hausse du nombre de travailleurs (si. La substitution du revenu d’existence au partage du travail est fondée sur une illusion d’optique. Parangon. un plein-emploi de qualité. J. 13.U. les théoriciens du capitalisme cognitif se trompent.u-bordeaux4. Dans ce cadre. 11. Voir L’immatériel. mais on ne peut l’asseoir sur l’idée que le travail social – qu’il soit manuel ou intellectuel ne change rien à l’affaire10 – ne serait plus à l’origine de tout revenu monétaire distribué dans la société. « Le cognitivisme. pour une productivité horaire et un nombre d’emplois donnés. 1996 . simultanément.

P. L’expression monétaire du produit net d’une période.info . Galilée.F.duke_university . de façon continue ou discontinue. Ecologica. cit. La décroissance. op. cit.102. _ 170 _ par exemple.U.102. pp. C’est également la critique de la croyance qu’il est possible de distribuer un revenu « préalablement » au travail collectif. tout en réduisant la productivité individuelle. Gadrey (« La prospérité sans la croissance : vivre mieux avec moins ou avec plus ? » http://alternatives-economiques. aucun revenu monétaire ne provient d’un prélèvement sur le patrimoine. est donc mesurée par le travail social de la période. ou bien de revenu et de patrimoine : « Nous proposons […] de reconnaître un droit à un revenu d’existence.fr/blogs/gadrey) qui conteste en partie la RTT au motif qu’il faudra plus de travail pour obtenir une production de qualité. Il faudra peut-être plus de travail global mais pas nécessairement plus de travail individuel si le nombre de personnes employées croit plus vite que la masse de travail nécessaire. la quantité de travail vivant de la période et l’équivalent moné14. repris d’Adieux au prolétariat. c’est-à-dire la valeur économique pour l’ensemble de la société. cit. Le choix de l’égalité.duke_university . Paris. Paul Ariès interprète notre opposition à ce non-sens comme une adhésion à « l’obligation de travailler » ou au « mythe du travail libérateur »15.19/01/2012 06h05. 213 et 343. prend soin de préciser que celui-ci est « assuré à chacun en échange de vingt mille heures de travail socialement utile que chaque citoyen serait libre de répartir en autant de fractions qu’il le désire. Cette confusion entre temps de travail global et temps de travail individuel est également faite par J.19/01/2012 06h05.3. Au-delà du socialisme. La question de la validation sociale du travail reste donc essentielle. 17.F. Pour une période donnée. 201 et 356. Du travail à l’écologie. on peut concevoir un maintien. 1980..242 . 18.. 104. pourtant rallié à l’idée de « revenu social à vie ». pp. car tous les revenus monétaires sont engendrés par l’activité courante. Harribey. Non.. Or. voire une hausse de la productivité horaire. Le mésusage.U. Ariès. p. mais qui persévèrent à penser que « le travail est de moins en moins la source principale du profit » ou que la valeur jaillit de l’« économie immatérielle » sans travail ou de la spéculation16.152. André Gorz.3. J. pp. nouvelle voie du socialisme . c’est tout simplement la critique radicale de l’imaginaire bourgeois autour de la fécondité du capital. véritable contrepartie de la reconnaissance du droit de chacun à l’existence puisque nous héritons tous de la civilisation ».cairn.communisme ? Document téléchargé depuis www. A. 177-178. pp. 15. P. largement répandu jusque chez les penseurs affichant une posture critique.. op. op. P. Encore une incompréhension majeure de la plupart de ceux qui ont adopté la proposition du revenu d’existence et qui continuent de propager l’idée qu’un revenu monétaire distribué à ceux qui n’ont pas d’emploi (salarié ou non) pourrait jaillir d’une autre source que le travail social. © P.-M. La décroissance. La valeur sociale. le flux de valeur ajoutée est le résultat du travail de la période. 16. Ariès.152. d’autre part. Ce n’est pas sacraliser le travail que de situer dans celui-ci l’origine de toute valeur monétaire créée et distribuable. Document téléchargé depuis www. 13 et 72. laquelle croyance confond les notions de flux et de stock. dans un seul ou dans une multiplicité de domaines d’activité »18..242 .cairn.info . cit. quant à lui. le chômage diminue)14 .. © P. souligné par nous. Ariès. op. Gorz. dit Ariès17.

cairn.102.F.3. Bourdieu. de la rémunération moyenne de l’unité de travail social.152.. par conséquent. permettent de réallouer le revenu social (soustraction faite de la part du surplus social réinvestie) en faisant s’écarter les rémunérations des unités de travail concrètes. Il en résulte que la justification théorique d’inégalités de rémunérations des travaux concrets. présentation . souvent simultanée. Paris. Elle découle de la conception du salaire. C’est à ce niveau que l’équivalence une heure de travail abstrait contre une heure de travail abstrait prend ses droits.info . social ou culturel19. P.19/01/2012 06h05.3.U.info ..duke_university .U.242 . de tout revenu. crée autant de valeur qu’une autre unité de temps de travail social. une unité de temps de travail social. c’est-à-dire jugée utile socialement (et.19/01/2012 06h05. taire de l’unité de travail sont liés par la relation : expression monétaire du produit net = quantité de travail vivant . et cela d’autant plus que la production ne cesse de devenir un acte de plus en plus social et que la croissance de la productivité est de plus en plus le fruit d’une collectivité et non d’individus isolés. 19. Ainsi.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www.F. dès lors que le travail qui a été accompli est utile socialement) parce qu’elle est soit sanctionnée positivement par le marché s’il s’agit d’une activité marchande. et. Dès lors qu’une activité économique est validée. _ 171 _ Document téléchargé depuis www. Dans la société capitaliste. Il y a donc un changement de dimension : le capital exige la redistribution dans l’espace des prix du travail concret effectué dans le temps réel. et cela proportionnellement à l’échelle des positions sociales. Il reste alors de savoir de quelle richesse on parle. La distinction.cairn. 1979. la réduction des inégalités ne peut plus être considérée comme résultant de l’abolition du capitalisme.duke_university . mais elle est consubstantielle à celle-ci et à la stratégie pour y parvenir. de capital économique. mais les positions sociales acquises. équivalent monétaire de l’unité de travail. définie comme une fraction du travail social total. individuelles. par extension. il n’y a pas de correspondance entre les quantités de travail concret et les valeurs d’échange monétaires . maintenues et reproduites par l’instauration de rapports de force déterminés par la possession. est une pure idéologie confortant les positions sociales établies. Le plafonnement des revenus élevés doit permettre un nouveau partage de la richesse. non seulement la rémunération moyenne de l’unité de travail social s’écarte de la valeur qu’elle a créée (phénomène de la plus-value). © P. Cette socialisation n’est pas un argument circonstanciel : elle est le phénomène même de l’abstraction du travail. au nom de l’apport productif prétendument différent ou de l’efficacité.102.152. Minuit. © P. soit décidée et validée a priori collectivement s’il s’agit d’une activité non marchande. Dans ces conditions. comme sanction d’un rapport de forces et non comme simple panier de marchandises.242 . la cohérence et la régulation du système viennent alors de l’abstraction du travail dont Marx a eu la formidable intuition.

Sen. « Richesse : de la mesure à la démesure ». la thèse que nous soutenons est que la conception de la richesse qui prévaut aujourd’hui n’est pas imputable à l’économie politique classique.u-bordeaux4. Pour une critique.-M. de la « Commission Stiglitz »23 se succèdent à un rythme élevé.u-bordeaux4. © P. J. CESE.-P.pdf. Jacob. Le Clézio. de l’OCDE21. 24. 20.U.19/01/2012 06h05. P. 2006.-M.idies. 26. voir J. Paris.fr/travaux/valeur/lune.communisme ? Document téléchargé depuis www.duke_university .U. Reconsidérer la richesse. du Conseil économique.19/01/2012 06h05. J.php?category/FAIR. Éditions de l’Aube. de Patrick Viveret26.conseil-economique-et-social. et de Jean Gadrey et Florence Jany-Catrice27.fr/ces_dat2/2-3based/frame_rech_avis. vol I. elles sont de faible portée28. « Quand le sage montre la lune. février 2010. « Les indicateurs de développement durable et l’empreinte écologique ». et. et qui trouve dans la théorie économique néo-classique la caution idéologique dont il a besoin pour imposer sa légitimité. Gadrey. Fitoussi. Mais la plupart de ces tentatives sont menées sur la base d’une négation de l’économie politique et de la critique marxienne de celle-ci. 22.info . J. Performances économiques et progrès social.3. Cette distinction dont l’intuition remonte à Aristote est cruciale à plus d’un titre. 2003. Rapport de P. Harribey.info . Viveret. _ 172 _ La contradiction entre richesse et valeur Aux sources de la critique de l’économie politique.152.F.org/index.. le Forum pour d’autres indicateurs de richesse (FAIR)24. J. Au contraire. A.cairn. dernier en date. dans le sillage des travaux de Dominique Méda25. la distinction entre valeur d’usage et valeur d’échange est fondatrice de l’économie politique et fut récusée ensuite par la théorie néo-classique.102. 11 mai 2009. va grossir le capital. un certain nombre de publications ont accrédité l’idée que son origine profonde se trouverait dans une conception erronée de la richesse qui nous viendrait de l’économie politique. mais au système économique dont la raison d’être est de produire de la valeur pour le capital. O. Méda. La société civile n’est pas en reste.duke_university . Rapports de la Banque mondiale20.org/INTEEI/Home/20666132/WealthofNationsconferenceFINAL. La Tour d’Aigues. Stiglitz. social et environnemental (CESE)22 et. Alto Aubier. force les portes des cercles officiels.242 .pdf. http://siteresources. dans le cadre du capitalisme. Du travail à l’écologie. 2009. http://www. 23. En effet.3. http://www/oecd. Vers de nouveaux systèmes de mesure. nouvelle voie du socialisme . Jany-Catrice. Harribey. Harribey. D. Richesse des nations et bien-être des individus. 21. 25. Deux failles traversent ces travaux : la distinction entre richesse et valeur et leur mesure. puisque les recherches indépendantes pour construire de nouveaux indicateurs se multiplient dans le monde.cairn. Document téléchargé depuis www. en France.fr/travaux/valeur/stiglitz. et bien que se situant le plus souvent dans une perspective sociale et écologique. Lignes d’Attac. 1999. Performances économiques et progrès social. Depuis que la crise écologique est avérée. Washington DC..org/progress. 2007. Le premier concept définit la richesse. Les nouveaux indicateurs de richesse. La Découverte. vol II. © P. Where is the Wealth of the Nations ? Measuring Capital in the 21st Century. 2008.F. Les plus grandes sommités académiques se penchent aujourd’hui au chevet de la richesse et de la mesure de celle-ci. http://harribey.152. World Bank. F. 28.242 . Banque mondiale. n° 80. 2e éd. le fou regarde le doigt ».-M. http://harribey.worldbank. 27. http://www. J. Paris.pdf.102. htm. Qu’est-ce que la richesse ? Paris. le second désigne la forme que revêt la valeur qui.

DOSSIER

interventions

entretien

livres

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

Elle permet de considérer que la valeur d’usage est une condition
nécessaire, mais non suffisante, de la valeur d’échange. Ainsi se trouve
posée, dès l’Antiquité, et réaffirmée par Smith, Ricardo et Marx, l’irréductibilité de l’une à l’autre. C’est ce qui permettra à Marx de dire
– en reprenant à son compte l’idée de William Petty – que les deux
sources de la richesse (et non de la valeur) sont la terre et le travail29.
Radicalement contraire est l’affirmation, qui courut de Jean-Baptiste
Say jusqu’aux néo-classiques, selon laquelle il y a identité entre utilité et
valeur, c’est-à-dire que l’une est la condition nécessaire et suffisante de
l’autre et réciproquement. On ne peut plus tergiverser et renvoyer dosà-dos l’économie politique (la critique de Marx incluse) et la théorie
néo-classique : il est parfaitement possible de trancher entre les deux
visions. Il suffit d’un contre-exemple et l’affaire est entendue : le lait bu
par le nourrisson au sein de sa mère a une valeur d’usage mais n’a pas de
valeur d’échange. Le champ de la richesse ne se réduit donc pas à celui
de la valeur. Et les multiples bienfaits fournis par la nature ressortissent
à la même distinction : la lumière du soleil n’a pas de valeur d’échange.
Cela, nous le devons à l’économie politique.
La distinction entre richesse et valeur laisse possible la création et l’extension d’un espace pour la richesse non marchande – quoique monétaire
– et même pour la richesse non monétaire. Ainsi, trop de critiques sommaires du PIB oublient que celui-ci contient le produit non marchand
qui est offert par les administrations publiques et dont le paiement est
socialisé grâce à l’impôt. Inversement, si l’on monétisait certaines activités humaines actuellement non monétaires, comme le travail domestique ou le travail bénévole dans les associations, toutes choses égales par
ailleurs, la richesse en termes de valeurs d’usage et le bien-être resteraient
les mêmes, tandis que le PIB s’en trouverait accru. Cela montre bien
le caractère conventionnel, et donc arbitraire, du périmètre des activités
monétaires recensées dans le PIB, mais cela n’a strictement rien à voir
avec une prétendue faille de l’économie politique.
À trop se focaliser sur l’instrument de mesure, on finit par perdre de
vue l’objet de la mesure ou bien par vouloir à tout prix faire entrer la nonmarchandise dans le cadre étroit de la marchandise. Ainsi, la Commission
Stiglitz et le CESE entretiennent une ambiguïté en regrettant que le PIB
ne tienne « aucun compte du ‘loisir’, c’est-à-dire des activités non monétarisées »30, alors que rien ne serait changé, avec cet ajout, en termes de
bien-être (de valeurs d’usage).
29. K. Marx, Le Capital, Livre I (1867), Paris, Gallimard, « La Pléiade », 1965, p. 571.
30. CESE, « Les indicateurs du développement durable et l’empreinte écologique », op. cit., pp. 9 et 62. Pour une critique de
l’intégration du loisir dans la comptabilité nationale, voir J.-M. Harribey, « Le temps libre et la nature n’ont pas de prix », Racontemoi la crise, Éd. Le Bord de l’eau, 2009.

_
173

_

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

présentation

communisme ?

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

_
174

_

Dépasser le PIB ou la marchandise ? Un contresens très fréquent, et
sans doute source de plusieurs autres, porte sur le travail productif. A
contrario de maintes affirmations, il faut dire qu’il n’y a pas de travail productif en soi. Le travail productif se définit en regard du rapport social en
vigueur : productif de valeur pour le capital ou bien productif de valeur
monétaire non marchande ou bien productif de simple valeur d’usage.
Malheureusement, toute une tradition marxiste, postérieure à Marx, a
véhiculé des conceptions contestables sur le caractère productif du travail,
attaché à la seule production matérielle, ou bien sur le caractère improductif des travailleurs des services non marchands. Nous avons montré
ailleurs à quelles contradictions ces restrictions menaient et comment
asseoir logiquement le caractère productif de valeur d’usage et de valeur
monétaire non marchande du produit du travail effectué dans la sphère
non marchande31. Contradictions dont n’est pas à l’abri un théoricien
aussi éminent et critique qu’André Gorz, qui perpétue cette croyance
aux « faux frais dont le financement doit provenir des prélèvements sur la
survaleur produite par l’industrie » et qui confond le fait que les gains de
productivité sont généralement plus faibles dans les services (marchands
ou non, particulièrement les services aux personnes) que dans l’industrie
avec le caractère productif du travail32.
Par ailleurs, beaucoup de commentaires confondent les rapports de production que l’on trouve explicités dans la théorie dite de la « valeur-travail »
et le sens philosophico-politique, donc normatif, qui est sous-jacent à la
« valeur travail » (sans trait d’union ici). La théorie de la « valeur-travail » est
la seule théorie susceptible de décrypter l’exploitation de la force de travail.
Et nous n’avons qu’elle pour dissoudre, entre autres, les propositions absurdes de financement macroéconomique des retraites par la capitalisation.
À proprement parler, la notion de « valeur du travail » n’a aucun sens,
car elle entretient la confusion entre le salaire (valeur que reçoit le travailleur,
dite « valeur de la force de travail ») et la valeur de la marchandise produite
par la force de travail. Entre les deux, il y a la plus-value capitaliste. De ce
non-sens sur la « valeur du travail », il n’y a qu’un pas pour glisser vers le
registre normatif quand on parle, à gauche mais aussi à droite, de « valeur
travail ». On comprend facilement quel intérêt avait Nicolas Sarkozy à
prôner l’idéologie du mérite à la place de la solidarité, et l’augmentation du
temps de travail pour gagner davantage. Mais pourquoi autant de confusions et d’atermoiements de la part d’une certaine gauche ? Au cours des
31. J.-M. Harribey, « Le travail productif dans les services non marchands : un enjeu théorique et politique », Économie appliquée,
An international journal of economic analysis, tome LVII, n° 4, décembre 2004, pp. 59-96,
http://harribey.u-bordeaux4.fr/travaux/valeur/productif-non-marchand.pdf ; « Les vertus oubliées de l’économie non marchande »,
Le Monde diplomatique, novembre 2008, http://harribey.u-bordeaux4.fr/travaux/valeur/non-marchand-diplo.pdf ; « Expectation,
Financing and Payment of Nonmarket Production : Towards a New Political Economy », International Journal of Poltical Economy,
vol. XXXVIII, n° 1, Spring 2009, pp. 58-80, http://harribey.u-bordeaux4.fr/travaux/valeur/ijpe-nonmarket.pdf.
32. A. Gorz, « Richesse sans valeur, valeur sans richesse », Ecologica, op. cit., pp. 127 et 149.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

J.-M. Harribey, Du travail à l’écologie, nouvelle voie du socialisme

DOSSIER

interventions

entretien

livres

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

deux dernières décennies, il était de bon ton de jeter aux orties les fondamentaux de la critique de l’économie capitaliste, sous prétexte « d’échec du
marxisme » ou d’« économisme ». Or, la critique du rapport social salarial
reste une nécessité : la force de travail manuelle et intellectuelle, répétons-le,
est seule productrice de valeur économique. Et cette force de travail est
exploitée et aliénée, de plus en plus à l’époque du néo-libéralisme, d’où
l’extraordinaire enrichissement des plus riches, via les revenus financiers.
Au lieu de cela, quel bric-à-brac idéologique nous a servi l’orthodoxie qui
a gagné les rivages de la gauche ! En vrac : le travail n’est plus la source
de la valeur (économique) et, sur cette base prétendument objective, sa
« valeur », entendue au sens économique et philosophique, disparaît. Dans
ces conditions, l’objectif du plein-emploi devient une vieille lune.
Agir pour le plein-emploi à l’encontre du mythe de la « fin du travail » n’équivaut pas à sacraliser le travail ni, pire, à ne voir dans le travail
productif de marchandises que l’unique source de richesse, de bien-être
et d’épanouissement de soi. C’est la raison pour laquelle la réduction du
temps de travail peut être le moyen de rapprocher des problématiques
au départ différentes. Le temps de travail est, depuis deux siècles, l’un
des principaux enjeux de la lutte des classes pour le partage du produit
du travail. À l’ère du chômage de masse et de la crise écologique, il faut
accepter une modération de la productivité par tête et utiliser tout gain
de productivité horaire pour le répartir entre tous : travailler plus n’est
admissible que si cela signifie travailler tous, pour ceux qui le peuvent et
le veulent, mais chacun de moins en moins. Deux écueils, miroirs l’un de
l’autre, sont donc à éviter. Celui de croire (à gauche) que le travail n’est
plus le centre où se nouent les rapports de classe et la socialité. Et celui
de prôner (à droite et parfois à gauche) la « valorisation du travail » tout
en le précarisant. L’émancipation humaine sera fonction de la distance
prise par rapport au travail contraint grâce à la RTT et non d’un retour à
l’esprit bourgeois fondateur du capitalisme.
On pourra alors enfin ouvrir une voie vers un modèle de développement non productiviste. C’est à partir du moment où l’on fait en sorte
qu’il n’y ait plus de « surnuméraires » sur le bord du chemin que l’on
peut sérieusement repenser les finalités du travail et de la production et,
au-delà, les finalités de l’activité humaine.
Ainsi, les malentendus au sujet de la théorie dite de la « valeur-travail »
pourront commencer à être gommés : il serait d’ailleurs paradoxal qu’une
théorie qui fut pensée dès son origine pour être une théorie critique des
rapports sociaux soit récusée au nom d’un anti-économisme33.
33. J.-M. Harribey, « Valeur-travail, transformations du capitalisme et primat de l’économie : controverses, malentendus et
contresens », in Ivan Sainsaulieu (dir.), Par-delà l’économisme. La querelle du primat en sciences sociales, Paris, L’Harmattan,
« Logiques sociales », 2008, pp. 101-116, http://harribey.u-bordeaux4.fr/travaux/valeur/economisme.pdf.

_
175

_

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

présentation

communisme ?

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

_
176

_

La gratuité, spectre du capitalisme. Parmi les discussions qui animent le
courant écologiste, celle concernant l’évolution souhaitable du PIB reste
vive. D’une part, l’amélioration de la qualité de la production pourrait
bien se traduire par une augmentation du PIB, celui-ci étant un indicateur monétaire, parce qu’il faudra davantage de travail global pour
produire34. D’autre part, la réduction des inégalités passera par l’accès
de tous à des services non-marchands de qualité, notamment l’éducation
et les services de santé. Certes, l’empreinte écologique de l’éducation,
de la santé publique, des transports collectifs, etc., n’est pas nulle, mais
si la décroissance de la production et de la consommation ou même
leur plafonnement à court terme s’appliquaient à ce type d’activités, on
condamnerait les pauvres à devenir encore plus pauvres. L’amélioration
de la qualité des services non-marchands impliquera pendant longtemps
une augmentation des moyens mis en œuvre et non une réduction, vu
l’état de délabrement dans lequel les aura laissés le capitalisme.
Autrement dit, la perspective de voir s’élargir l’espace de la gratuité
constitue une hantise pour le capitalisme, et cela de deux manières. D’une
part, se profile une tendance vers la gratuité de certaines marchandises,
que le capitalisme produit lui-même, tant il développe la productivité du
travail. On saisit mieux, ainsi, la contradiction dans laquelle est placé le
capital : sa finalité est de se valoriser, mais plus il s’accumule, plus la production de valeur se tarit relativement à la masse de capital. L’extraordinaire
développement de la productivité du travail35, qui n’est autre que l’envers
de la diminution de la valeur unitaire des marchandises, car le travail vivant
est réduit par rapport au travail mort, est la racine objective des difficultés
du régime d’accumulation financière contemporain.
D’autre part, et ce n’est pas indifférent au point précédent, le capitalisme a entrepris de conquérir la totalité de l’espace non-marchand
construit socialement. Le capital bute donc sur la gratuité qu’il engendre
et sur la gratuité socialement construite contre lui. Aussi ne faut-il pas
s’étonner qu’une sourde bataille soit menée au sein de l’Organisation
mondiale du commerce (OMC) pour que soient mis en œuvre les accords
34. Dans « Un futur désirable sans croissance est possible, mais il faut réduire fortement les inégalités », Entropia, « L’effondrement : et après ? », n° 7, automne 2009, pp. 147 et 148, J. Gadrey écrit : « Supposons alors qu’on remplace progressivement
l’agriculture industrielle, avec ses innombrables dommages collatéraux sur l’environnement et sur la santé, par de l’agriculture
biologique de proximité. À production identique en quantité, il faudrait peut-être 50 % d’emplois en plus. Les comptes nationaux
actuels nous diront alors que la croissance est nulle (même quantité produite) et que la productivité du travail baisse fortement.
Pourtant on aura créé de nombreux emplois, il y aura plus de valeur ajoutée agricole, et surtout la qualité et la durabilité de la
production auront été bouleversées positivement ; avec des effets d’accroissement du bien-être individuel et collectif. […] La liste
est longue des productions et des secteurs où une stratégie de montée en qualité, en durabilité et en bien-être correspondant,
restera invisible dans ‘les comptes de la croissance’». Il y a, à notre sens, trois erreurs dans cette citation. 1) Si la valeur ajoutée
augmente, le PIB augmentera ; cela tient à la définition même du PIB. 2) L’augmentation des prix correspondra à la quantité d’efforts supplémentaires nécessaires pour l’amélioration de la qualité et cela n’a rien à voir avec l’inflation. 3) Dans le cas présenté,
il y aura baisse de la productivité du travail par tête, mesurée en volume physique (si on mesure celui-ci pour chaque produit
séparément), mais pas nécessairement en valeur monétaire (a fortiori si on raisonne sur toute l’économie).
35. Cette idée s’écarte radicalement de la thèse du capitalisme cognitif. Voir J.-M. Harribey, « Le cognitivisme, nouvelle société
ou impasse théorique et politique ? », op. cit.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

J.-M. Harribey, Du travail à l’écologie, nouvelle voie du socialisme

l’autogestion. cela suppose de renouer avec la plus vieille aspiration du mouvement ouvrier. En termes théoriques. Dans cette perspective. © P.présentation DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. les voleurs de bois et le droit des pauvres. Paris. qu’il s’agisse de la nature ou de la connaissance36. En termes politiques.152.. La phase actuelle du capitalisme est celle de l’avancée de la frontière de l’espace de la propriété privée. et la soumission de tous les choix importants à des processus démocratiques peuvent être des chemins vers lesquels convergent les préoccupations sociales et écologistes. 2007.102. qui ne reconnaît pas d’autre richesse que celle qu’il peut s’approprier et accumuler.info .F. épuise la planète et fournit de mauvaises valeurs d’usage. © P.242 .. . Les apories de la production capitaliste. Voir D. Une conclusion provisoire peut alors être formulée : le dépassement du capitalisme impliquera aussi bien la transformation des rapports sociaux que l’émergence d’un nouveau modèle de développement pour l’humanité.19/01/2012 06h05.19/01/2012 06h05. au cœur d’un projet de transformation sociale. Plus les tenants de l’ordre mondial prendront conscience que la connaissance sera l’outil essentiel de la production future. qui replace le travail vivant.102. plus ils tenteront de multiplier les dépôts de brevets.cairn. cela suppose le relâchement de l’emprise de la loi de la valeur imposée par le capital. Karl Marx.152.cairn. l’utilisation des gains de productivité pour réduire le temps de travail et les inégalités.U.U.F. la reprise d’une forte accumulation du capital exigerait aujourd’hui un élargissement des droits de propriété et donc une expropriation du bien commun. n 36. Un peu comme les enclosures en Angleterre au XVIIIe siècle et les lois sur le vol de bois dans la Prusse du XIXe siècle avaient rendu possible la privation des pauvres de leurs droits coutumiers.duke_university .242 . Bensaïd. La Fabrique. Les dépossédés. sur le commerce des services (AGCS) et sur le droit de propriété intellectuelle (ADPIC). sont la crise du système.info .duke_university . _ 177 _ Document téléchargé depuis www.3. qui aliène les individus. et ainsi l’homme en tant que travailleur et citoyen.3. l’élargissement de la sphère non-marchande et la préservation du caractère inaliénable des biens communs – qui signifient une socialisation croissante de la richesse –.

Un tel événement ne peut se comprendre que replacé dans le contexte de la dynamique historique du mode de production capitaliste. Les premiers symptômes de la crise actuelle ont été identifiés au mois d’août 2007.cairn.info . En préalable à l’examen des grandes conjonctures historiques qui sont au centre de cet entretien. Jusqu’où aller dans l’appréciation des potentialités ainsi ouvertes ? Une nouvelle phase du capitalisme ? L’ouverture de voies alternatives ? Gérard Duménil interroge ici Immanuel Wallerstein autour de cette confrontation historique et des perspectives qu’elle dessine. en septembre 2008.102.duke_university . Le précédent le plus fréquemment mis en avant est la crise de 1929.U.. a priori tout aussi pertinente. © P.info . pouvez-vous _ 179 _ Document téléchargé depuis www.F. Actuel Marx / no 48 / 2010 : Communisme ? Non seulement les déterminants économiques sont en jeu. Un an plus tard.U.duke_university .242 .cairn. Le tableau des points communs et différences est révélateur. mais aussi les conditions qui ont conduit à la crise et ses conséquences politiques.19/01/2012 06h05.152.152. une rupture majeure dans l’histoire du capitalisme. Les interprétations que vous donnez des dynamiques historiques du mode de production capitaliste ont pour double caractéristique de s’inscrire dans la très longue durée historique et dans la globalité de ce que vous appelez le « système-monde ». Un entretien de Gérard Duménil avec Immanuel Wallerstein . mais il est clair qu’il s’agit de la première phase d’une crise de très grande envergure.3.19/01/2012 06h05.242 .3. des pans entiers du système financier états-unien tombaient. Mais une autre comparaison s’impose.. la production entrait en récession et la crise prenait une dimension planétaire.102.F. © P. Certains refusent encore d’en tirer les conséquences.présentation DOSSIER interventions entretien livres Crises de l’économie-monde et dépassement du capitalisme : Années 1970 _ années 2000 Document téléchargé depuis www. avec la crise structurelle des années 1970.

au moins. c’est-à-dire suffisamment forte pour imposer cette stabilité au système-monde dans son ensemble. Dans une situation de concurrence parfaite. il est impossible de faire de tels profits.info .cairn. Nous décrivons une telle situation d’expansion comme la Phase A d’un cycle de Kondratieff. et comment les États garantissent-ils l’ordre mondial au sein duquel les producteurs réalisent ces profits ? La raison d’être du capitalisme est l’accumulation illimitée du capital.F. c’est-à-dire s’il existe une multitude de vendeurs. Dans une situation de concurrence parfaite.. Chaque fois que l’économie-monde s’étend de manière significative.102.242 . d’un quasi-monopole de pouvoir économique mondial. comme on dit.152. Les relations établies en amont et en aval de ces produits sont la base de l’expansion générale de l’économie-monde.. Crises de l’économie-monde et dépassement du capitalisme : années 1970 _ années 2000 . Pour accumuler du capital.communisme ? rappeler les principes généraux qui fondent vos interprétations ? Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h05.19/01/2012 06h05. De tels cycles hégémoniques sont beaucoup plus longs que les cycles de Kondratieff.duke_university . voire inférieur à ce coût. Ce sont ces produits qui permettent la réalisation de gros profits et l’accumulation de grandes masses de capital.102. _ 180 _ Il est d’abord important d’avoir à l’esprit la manière dont le capitalisme fonctionne en tant que système-monde. on peut observer qu’il existe un certain nombre de produits « leaders » faisant l’objet d’un monopole relatif. jusqu’à ce qu’il en trouve un dont le prix soit un centime audessus du coût de production.info . © P. Document téléchargé depuis www. L’obtention d’un profit substantiel requiert l’existence d’un monopole ou. une multitude d’acheteurs et une information universellement disponible concernant les prix. Des profits substantiels ne sont possibles que si les produits peuvent être vendus à un prix considérablement supérieur au coût de production. les producteurs doivent tirer profit de leurs opérations. Le vendeur peut alors demander un prix quelconque pour autant qu’il ne dépasse pas ce qu’autorise l’élasticité de la demande. © P. La seconde condition posée à la réalisation de profits est que règne un ordre mondial au moins relatif. tout acheteur intelligent se dirigera d’un vendeur à l’autre. Wallerstein.U. Dans un monde d’« États souverains ».F. Les guerres mondiales permettent à certains entrepreneurs de faire de bonnes affaires.cairn.242 . Une situation relativement stable est requise pour qu’un bilan positif prévale.duke_university . il n’est pas aisé d’occuper une telle position.152.3. I. Leur bilan général n’est pas positif – un point que Joseph Schumpeter avait souligné à plusieurs reprises. mais elles causent également d’énormes destructions de capital fixe et perturbent considérablement le commerce international. Deux questions clefs sont en jeu : comment les producteurs font-ils des profits.3. La tâche de maintien d’une situation relativement stable incombe à une puissance hégémonique.U.

Le problème d’une puissance hégémonique est le même que celui des industries dominantes : elle s’autodétruit. Mais la force militaire potentielle est toujours plus impres- _ 181 _ Document téléchargé depuis www. de nouveaux monopoles peuvent être créés.3.102.info . C’est ce que nous appelons « Phase B » du cycle de Kondratieff.152. © P.DOSSIER interventions Document téléchargé depuis www. la puissance hégémonique doit occasionnellement avoir recours à sa force militaire. Il ne nous appartient pas ici de décrire les modalités d’un tel processus.U. Lorsque les profits sur les produits les plus avancés ont suffisamment décru. Tenons-nous en à l’essentiel. cette lutte a été gagnée par l’État parvenu – pour différentes raisons et par diverses méthodes – à mettre en place la machine de production la plus efficace et à sortir ainsi vainqueur d’une « guerre de Trente ans2 » avec ses principaux rivaux. Quelles sont les forces qui commandent le basculement de la Phase A vers la Phase B ? Comment se renouvellent les hégémonies ? 1. présentation . Ce résultat n’a été obtenu que trois fois en plusieurs siècles : d’abord par les Provinces-Unies1 au milieu du XVIIe siècle. et l’intensité de la concurrence s’accroîtra. malgré certaines différences. L’ascension d’une puissance hégémonique est le résultat d’une longue lutte avec les autres puissances pouvant briguer une telle hégémonie. des rivaux seront capables de pénétrer sur le marché.duke_university . L’objectif poursuivi est simultanément d’assurer un cours des événements sans heurts et de garantir à ses citoyens et entreprises l’accumulation maximale de capital. prises conjointement.102. D’une part. l’entrée prend du temps. tôt ou tard. par les États-Unis au milieu du XXe siècle. l’expansion de l’économie-monde vient à terme et entre en stagnation. pour maintenir l’ordre qu’elle impose. Cela est dû à l’existence d’un marché mondial sur lequel de nouveaux producteurs sont susceptibles d’entrer.152. Bien entendu.3. les Phases A et B. On pourrait appeler une telle situation un « quasi-monopole de pouvoir géopolitique ».19/01/2012 06h05. et finalement. On peut en donner deux raisons. Dès lors qu’un État a assis son hégémonie. Mais. © P.. ont eu tendance à durer 50 ou 60 ans. 2.F. les prix diminuent. Lorsque la concurrence s’accentue. Après un passage d’une certaine durée dans une Phase B.U.. comme les porte-parole du capitalisme nous l’ont toujours dit.19/01/2012 06h05.242 .info .duke_university . Les profits décroissent simultanément.F. introduisant une nouvelle phase A.242 .cairn. entretien livres Le problème pour les capitalistes est que tous les monopoles sont autodestructeurs. il est en mesure de définir les règles de fonctionnement du système interétatique. quelle que soit la qualité de la défense des monopoles. Allusion à la guerre qui sévit en Europe entre 1618 et 1648.cairn. par le Royaume-Uni au milieu du XIXe siècle. Plus ou moins les Pays-Bas d’aujourd’hui (sans Liège). Jusqu’à nos jours et dans chacun des cas. Empiriquement.

Cette conjoncture historique a également été marquée.242 . ce qu’on appelle la « vieille gauche ». le pouvoir d’autres pays va croissant. Crises de l’économie-monde et dépassement du capitalisme : années 1970 _ années 2000 182 _ Venons-en donc à la décennie 1965-1975.3. Il existe une seconde raison. J’entends essentiellement par là les deux formes que revêtirent les mouvements sociaux mondiaux. Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h05. qui peut être lent mais qui n’en est pas moins fondamentalement irréversible. par cette « révolution » de 1968.U.info .. ils deviennent de moins en moins disposés à accepter les diktats de la puissance hégémonique. auxquels il faut ajouter les mouvements de libération nationale. les grandes opérations militaires tendent toujours à se révéler moins efficaces que ce que leurs partisans et opposants avaient originellement escompté ou redouté. la période 1965-1970 a été marquée par la convergence de deux types de déclin. principalement au cours du dernier tiers du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle. Les lecteurs de vos travaux connaissent l’importance que vous lui attribuez.duke_university . Comment analysez-vous la signification politique de 1968 ? Comment s’inscritelle dans ces cycles économiques et géopolitiques ? La révolution mondiale de 1968 a marqué une troisième chute. et ce constat renforce les résistances à venir de ceux qui ont la prétention de défier la puissance hégémonique. La coïncidence des deux renversements (de A vers B. . © P.duke_university .cairn. C’est ce qui rend ce tournant historique si remarquable. cette fois sans précédent dans l’histoire du système-monde : le déclin des mouvements antisystémiques traditionnels..152. Celui-ci est coûteux en argent et en vies humaines. Celle-ci entre dans un processus de déclin relatif. une notion davantage contestée. d’une manière que vous jugez non fortuite. Au fil de cette ascension. _ sionnante que l’usage qui en est fait.communisme ? I.102. © P. Wallerstein.242 . la plus vigoureuse de l’histoire.152. L’effet produit est négatif sur les citoyens du pays hégémonique . En outre. leur fierté dans la victoire fait place à la détresse lorsqu’ils doivent payer les coûts de l’action militaire .info .19/01/2012 06h05. Document téléchargé depuis www. Même si la puissance hégémonique ne s’affaiblit pas immédiatement.F.3. d’un cycle de Kondratieff . ils perdent alors leur enthousiasme.102. Approximativement définie. Le premier marquait la fin de la Phase A.F. Et ce n’est pas par hasard que la révolution mondiale de 1968 (en fait 19661970) a eu lieu lors de ce basculement dont elle est une expression. le second le début de la diminution du pouvoir hégémonique le plus fort de l’histoire. communistes et sociaux-démocrates. et le début du déclin de l’hégémonie des États-Unis) s’inscrit très clairement dans le cadre analytique exposé antérieurement.U.cairn. La vieille gauche a émergé laborieusement au travers du systèmemonde.

Nous avons laissé la Gauche traditionnelle à l’apogée de sa phase de pertinence historique… _ 183 _ Document téléchargé depuis www. présentation .19/01/2012 06h05. c’est-à-dire exactement au cours de la Phase A du Kondratieff.242 .242 .102. Dans les deux cas. disons en 1870.152. comme des concessions des employeurs estimant que la résistance leur coûterait plus cher que l’acceptation. la volonté de préserver la paix – sociale ou mondiale – favorisa des tolérances qui minèrent les bases des dominations ? Oui.duke_university ..cairn.3. un des facteurs qui causèrent la fin des quasi-monopoles des industries dominantes.19/01/2012 06h05..info . avec pour effet l’arrivée au pouvoir de ces mouvements. en effet. Au plan de l’hégémonie.duke_university .DOSSIER interventions Document téléchargé depuis www.F. L’objectif essentiel était le maintien d’une stabilité relative du système- entretien livres monde. L’expansion mondiale exceptionnelle conduisit les chefs d’entreprises à ne pas tolérer les éventuelles interruptions dans leurs processus de production qui auraient pu résulter de conflits avec les travailleurs. Mais la plupart des chefs d’entreprises prennent des décisions visant à maximiser les profits à court terme – disons à trois ans – et s’en remettent aux dieux concernant l’avenir.3.U. Même si cela peut sembler contre intuitif. Bien entendu.U. le temps passant. les États-Unis acceptèrent les luttes anticoloniales afin de préserver l’ordre mondial.F. Avec réticence au commencement. Au plan des rapports sociaux. © P. vous interprétez les hausses de pouvoir d’achat et certains progrès en matière de protection sociale dans les premières décennies de l’aprèsguerre. c’est ce que je pense. puis plus volontiers par la suite. disons en 1950. une stratégie qui allait également s’avérer menaçante pour l’avenir.102. Mais ces concessions mirent en question les fondements de la rentabilité. Des considérations parallèles eurent une influence sur les décisions de la puissance hégémonique. Ils tendaient à croire que des concessions relatives aux revendications matérielles leur coûtaient moins cher que de telles interruptions. une période d’expansion extraordinaire et l’apogée de l’hégémonie des États-Unis.cairn. la préférence des États-Unis se déplaça en direction d’une « décolonisation » contrôlée. Les États-Unis devaient balancer les coûts de la répression sur la scène internationale et ceux de concessions faites aux requêtes des mouvements de libération nationale. Le point culminant de leur pouvoir de mobilisation fut atteint au cours de la période allant de 1945 à 1968. je ne pense pas que c’était le fait du hasard. © P.152.info . les composantes de cette gauche ont conquis une position centrale et de grande force. De la situation de marginalité et de faiblesse politique qui était la leur. Laissez-moi m’assurer que je suis bien le fil de votre raisonnement. cette attitude devait provoquer l’augmentation des coûts de production.

était également bien accepté et mis en œuvre par les partis conservateurs avec lesquels les sociaux-démocrates alternaient au pouvoir.19/01/2012 06h05. Mais il s’agit d’une vision a posteriori. Wallerstein.info . Et. historiquement anachronique.152. Les trois composantes avaient bâti leur action sur ce qu’on Document téléchargé depuis www.152. Crises de l’économie-monde et dépassement du capitalisme : années 1970 _ années 2000 184 _ phalisme fondé sur leur arrivée au pouvoir.3.cairn. mais pas le seul. Dans la quasi-totalité d’un autre tiers du globe. © P. les révolutionnaires s’en prirent au rôle de l’Union soviétique. un sentiment qui avait crû de toute part depuis au moins 1956. précisément à cette époque : un triom- .102.102. _ Donc. Aujourd’hui. face à ce qui leur apparaissait comme un monstre d’égalitarisme destructeur. garder présent à l’esprit que l’aspect principal de la politique des partis sociaux-démocrates. au milieu des années 1960. presque partout. les mouvements de libération nationale étaient arrivés au pouvoir dans la plus grande part de l’ancien monde colonial (ainsi que diverses versions de mouvements populistes en Amérique latine). Ces critiques oublient la signification du triomphalisme dont firent preuve les mouvements de la vieille gauche et leurs partisans.communisme ? I. Ils témoignaient. © P. L’offensive du Têt fut perçue comme sonnant le glas des opérations militaires américaines. atteint leur objectif historique : l’accession au pouvoir politique. le monde paneuropéen. Trois thèmes traversaient les analyses et la rhétorique de ceux qui s’engagèrent dans les multiples soulèvements. Document téléchargé depuis www.. l’État providence. on pouvait affirmer que les mouvements composant la vieille gauche avaient. J’ai dit « au moins sur le papier ».cairn.U. en outre. Il faut. Mais vous pensez que la « révolution mondiale de 1968 » a changé tout cela. d’un triomphalisme quelque peu révisé.242 . sociaux-démocrates et les mouvements de libération nationale – n’étaient pas parvenus à mettre en œuvre leurs promesses historiques. dans ce qu’il est convenu d’appeler le « bloc socialiste ». au moins sur le papier. perçue comme collaborant au maintien de l’hégémonie des États-Unis. tous les trois. au moins en alternance.242 . les partis sociaux-démocrates étaient au pouvoir.duke_university .. La guerre du Vietnam en fournissait l’exemple majeur. la majorité des analystes et militants tend à être très critique vis-à-vis de tous ces mouvements et doute que leur arrivée au pouvoir ait fait beaucoup de différence. Le second thème était que les mouvements de la vieille gauche – les communistes. Le premier thème était que la puissance hégémonique américaine était surdimensionnée et vulnérable. Elles oublient également le sentiment de peur qui pénétrait les couches les plus riches et les plus conservatrices.U. Dans cette nouvelle atmosphère.19/01/2012 06h05.duke_university . bien sûr.F.F.info .3. Les partis communistes régnaient sur un tiers du monde.

F. Qu’avait accompli cet embrasement sauvage ? En fait. ces demandes faisaient partie des tâches urgentes du présent et ne pouvaient être différées. Ses principaux objectifs étaient de renverser tous les acquis des couches défavorisées obtenus au cours de la Phase A du Kondratieff. le jour où les partis de la vieille gauche auraient atteint leurs objectifs historiques. puis. Les militants affirmaient : « Vous avez pris le pouvoir d’État mais vous n’avez pas changé le monde.102. le mouvement du Black Power aux États-Unis en constituait l’exemple type. Selon ces militants. Les militants d’alors affirmaient avec insistance que la satisfaction des revendications d’égal traitement émanant de ces groupes ne pouvait plus être reportée à un avenir hypothétique. par exemple. Et c’est ce que nous allons faire. pp.. Paris. Comprendre le monde. Immanuel Wallerstein soutient que le « libéralisme » est toujours « centriste » par rapport aux idéologies du « conservatisme » et du « radicalisme ». ce que nous appelons « la globalisation néolibérale ». La révolution de 1968 fut un énorme succès politique mais elle fut aussi un énorme échec politique. puis changer le monde. très conservatrice. qu’incarnaient les mouvements qui composaient la vieille gauche. Elle profita de la stagnation économique mondiale et de l’effondrement des mouvements de la vieille gauche (et de leurs gouvernements) pour lancer une contre-offensive. sexe. Voir. sembla s’éteindre presque en tout lieu.3.152.242 . La Découverte. appelle une « stratégie en deux étapes » : d’abord prendre le pouvoir d’État..U.cairn.info . Et la force mobilisatrice en vue d’une forme quelconque de changement social. De bien des manières. _ 185 _ Document téléchargé depuis www. 2006. présentation .U. elle brûla de tous ses feux autour du globe.DOSSIER interventions Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h05.152. réduite au statut d’une alternative parmi d’autres. Le troisième thème était que les mouvements de la vieille gauche avaient laissé de côté les oubliés – les opprimés au prétexte de leur race. © P.3. Cet échec de la nouvelle gauche fit donc le lit de la remontée de la droite ? La droite mondiale était également libérée de toute attache visà-vis du libéralisme centriste. ethnie ou sexualité. La position d’idéologie dominante du système-monde dont jouissait le « libéralisme centriste3 » avait été détruite. il faut vous remplacer par d’autres mouvements et formuler de nouvelles stratégies. était détruite. La fin du contrôle exercé 3.duke_university .242 . » La Révolution culturelle chinoise fut saisie par beaucoup comme l’exemple à suivre pour parvenir à ces fins. bien entretien livres des choses.102. Pour changer le monde. 98-102. de détruire la protection sociale sous toutes ses formes et de ralentir le déclin du pouvoir des États-Unis au sein du système-monde. Cette marche en avant de la droite semble avoir atteint son point culminant en 1989.F. © P.duke_university . Elle s’envola comme un phœnix.cairn.info .19/01/2012 06h05. Ainsi la droite mondiale tenta-t-elle de réduire tous les coûts de production. vers le milieu des années 1970.

l’Inde – permet ou va permettre la renaissance de l’entreprise capitaliste au terme d’un simple changement de localisation géographique. « Une illusion de plus ! » La montée relative de l’Asie est un fait. Wallerstein. un fait qui sape encore davantage les bases du système capitaliste en accroissant le nombre de personnes à qui la plus-value doit être distribuée.152. et. Le sommet du système capitaliste ne doit pas être trop large. une période de transition entre une Phase A et une Phase B. finalement. © P. un tournant avait été pris. © P.19/01/2012 06h05. Certains prétendent que la position fortement améliorée des pays asiatiques – d’abord le Japon.info . menant d’une accumulation du capital soutenue par la recherche de l’efficacité productive à une accumulation portée par la recherche de profits au moyen de manipulations financières. enfin la Chine et. Crises de l’économie-monde et dépassement du capitalisme : années 1970 _ années 2000 .. ou une Phase B ? _ 186 _ Le néolibéralisme est une offensive politique.F.duke_university . dans les années 1970. jusqu’aux obligations pourries des grandes sociétés dans les années 1980. comme je l’ai dit.152. Le monde gonfle actuellement une dernière bulle : le sauvetage des banques et la planche à billets. à un moindre degré. Le mécanisme clef consiste à encourager la consommation par l’endettement.communisme ? par l’Union soviétique sur les États satellites de l’Europe de l’Est et du Centre et le démantèlement de l’Union soviétique soulevèrent une nouvelle vague de triomphalisme dans les rangs de la droite mondiale.3.102. Les bulles se sont déplacées d’un bout à l’autre du système-monde – depuis les dettes nationales des pays du Tiers monde et du bloc socialiste. Le système est ainsi passé d’une bulle à l’autre. les succès remportés par les ouvriers et les pays du Sud au cours de la Phase A. très clairement.U. en l’occurrence.242 . Retour donc au néolibéralisme : comment le situez-vous exactement dans votre cadre historique général ? Faut-il le comprendre comme la dernière étape d’une Phase A.. Document téléchargé depuis www.cairn.19/01/2012 06h05. refoulant. dans le néolibéralisme. Ces manipulations sont plus justement appelées « spéculations ». I. menée au cours d’une Phase B. Succès de la droite puis échec dans la crise ? L’offensive de la droite mondiale fut un grand succès et un grand échec. Depuis les années 1970. à l’endettement public de l’ère Bush.info . une différence quant à l’ampleur de la spéculation et de l’endettement.102.242 .duke_university . À la plus grande Phase A d’expansion de l’histoire de l’économie-monde capitaliste a succédé la plus grande folie spéculative. mais. puis la Corée du Sud et Taïwan. dont l’objectif était la maximisation des rendements financiers pour les grands capitalistes des pays du Nord .F. ce qui s’est produit au cours de chaque Phase B des cycles de Kondratieff. C’est.U. Il y a. Une illusion de plus ! Document téléchargé depuis www.cairn.3.

D’un point de vue purement logique.. Sachant que le capitalisme est un système dans lequel l’accumulation du capital est d’importance suprême et que le capital s’accumule en faisant des profits sur des marchés.U. certains plus fondamentaux que d’autres.info . Il n’est pas très difficile de discerner quelles sont les courbes jouant le plus grand rôle dans l’économiemonde capitaliste. par opposition à ses rythmes cycliques. Quelle est exactement la cause du basculement dans les modalités de recherche du (sur) profit. Mais les Phases B ne finissent jamais en un point identique à celui marquant le commencement de la Phase A précédente. cette tendance à la compression des profits ? C’est ici qu’il faut prendre en compte un autre élément : les tendances séculaires du système-monde. Tous les systèmes fonctionnent formellement de la même manière.duke_university . c’est comme ça qu’il respire. depuis la recherche de l’efficacité productive jusqu’aux manipulations financières ? Est-ce la conséquence d’une quête immodérée du profit (« une folie spéculative ») ou de la disparition des opportunités de profit dans la production ? C’est ce que semble suggérer la référence à une compression structurelle des profits.152. Le capitalisme pourrait-il inverser.. et les impôts (tous types d’impôts). peut-on dire. Le système doit toujours s’écarter un peu plus de l’équilibre. © P.19/01/2012 06h05.102. On ne saurait parler d’une « quête immodérée du profit ». même si cet équilibre se déplace. L’expansion économique de la Chine accélère la compression des profits de l’économie-monde capitaliste. On peut voir dans les retournements vers le haut des contributions successives à la tendance asymptotique générale lente ascendante. Document téléchargé depuis www.F.F. Il y a d’innombra- entretien livres bles « hauts » et « bas ». présentation .3.152.duke_university . Je pense qu’il n’est pas difficile de démontrer que ces trois catégories de coûts. © P.19/01/2012 06h05.242 .242 . le coût des intrants (quels qu’ils soient) . le point crucial pour les capitalistes est de fabriquer des produits à des coûts inférieurs aux prix auxquels ils peuvent être vendus.cairn. on peut distinguer trois sortes de coûts de production : les coûts de la main-d’œuvre (tous les personnels) .U. Les capitalistes cherchent toujours à obtenir le maximum de profit. C’est la disparition des opportunités de profit dans la production qui est en cause. Un prix systémique doit toujours être payé pour retrouver une phase ascendante du cycle. Le fonctionnement normal d’un système revêt la forme de rythmes cycliques . de préférence très inférieurs à ces prix. dans le long terme. Nous devons donc analyser la formation des coûts de production et la détermination des prix.info .DOSSIER interventions car cette surcharge réduit l’accumulation du capital au lieu de l’accroître.3.102. mesurés en _ 187 _ Document téléchargé depuis www.cairn.

les cadres intermédiaires et les hauts managers. puis indiquer.U. D’autre part. On peut diviser les coûts de la main-d’œuvre en trois catégories : la main-d’œuvre relativement peu qualifiée. l’augmentation de l’échelle des unités de produc- tion requiert davantage d’employés intermédiaires. réduisant de la sorte ce qui va aux « propriétaires » au titre du profit ou ce qui est réinvesti dans les entreprises. Ces mouvements sont coûteux mais efficaces.152. La hausse du coût des hauts managers pour l’entreprise est le résultat direct de la complexité croissante des structures entrepreneuriales. Je veux parler de la célèbre séparation entre la propriété et le contrôle.102.duke_university ..U. La hausse du coût des cadres répond à deux types de mécanismes. Cela permet aux hauts managers de s’approprier une fraction croissante des revenus des entreprises comme une rente. Wallerstein. pourquoi l’élasticité de la demande est limitée. pour eux. ce qui accroît les frais de personnel. Je vais en résumer brièvement les raisons. à la fois. Lorsque se manifeste une action syndicale similaire dans la localisation choisie. Il s’agit. en particulier pour ceux des industries dominantes. En 500 ans. Le coût de la main-d’œuvre peu qualifiée tend à s’accroître au cours des phases A.cairn. _ 188 _ pourcentage du prix auquel les produits sont effectivement vendus. un nouveau déplacement est réalisé.19/01/2012 06h05.info . pourtant.3.info .duke_university .. épuisé les lieux de déplacement potentiels.F. © P.cairn. Crises de l’économie-monde et dépassement du capitalisme : années 1970 _ années 2000 .242 . des alliés politiques pour les couches dominantes et des modèles d’ascension sociale pour la majorité non qualifiée. Les coûts des intrants ont augmenté pour des raisons analogues. de ne pas payer l’ensemble de la facture des intrants qu’ils utilisent.F.152. I. se sont accrues avec le temps. Trois coûts principaux peuvent ainsi être externalisés : le traitement des déchets toxiques. la délocalisation vers des zones à faible coût de la main-d’œuvre constitue le principal remède. L’externalisation des coûts fait l’objet d’un effort fondamental de la part des capitalistes.communisme ? Document téléchargé depuis www. également brièvement. Lorsque. le renouvellement des matières premières et Document téléchargé depuis www. les dangers politiques résultant de l’organisation syndicale des personnels relativement peu qualifiés sont contrés par la création d’une large couche intermédiaire dont les membres peuvent être. La déruralisation du système-monde en donne la mesure.242 . du fait d’une forme ou d’une autre d’action syndicale. © P. D’une part. ce coût devient trop élevé pour certains chefs d’entreprises.19/01/2012 06h05. ce processus récurrent a. et malgré les progrès technologiques et organisationnels qui ont augmenté ladite « efficacité » de la production.102.3. au cours de la Phase B. Il en va ainsi en dépit des efforts répétés des capitalistes visant à les réduire. Ce dernier mécanisme émousse les potentialités de mobilisation de ces personnels non qualifiés. Cet accroissement fut spectaculaire au cours des dernières décennies.

n’est aussi devenue un souci majeur que récemment. savoir où vont les impôts qu’ils paient importe peu. dès les origines de l’économie-monde capitaliste.152. Et. Mais il faut également prendre en compte l’imposition « privée » que représentent la corruption et l’action des mafias organisées.cairn. bien entendu.19/01/2012 06h05. du poisson et de la viande. Tout cela a eu pour conséquence de pousser les gouvernements à prendre en charge directement les coûts du traitement des déchets. les conséquences sanitaires et les coûts se révèlent si élevés et si proches des gens qu’une réponse politique majeure a pris corps : la revendication d’un grand « nettoyage » environnemental et de la mise en œuvre de contrôles.19/01/2012 06h05. Voici que nous nous préoccupons de qui utilise quoi. les impôts se sont accrus. ces gouvernements doivent augmenter les impôts. les chefs d’entreprise n’ont payé qu’une faible part du prix véritable des infrastructures. cette externalisation a été considérée comme absolument normale et n’était pas mise en question par les autorités politiques.F. Au XXIe siècle.3. © P. © P. Finalement. ils doivent susciter l’internalisation de ces coûts.102. le monde est maintenant à court d’espaces publics vacants – l’équivalent de la déruralisation de la force de travail. des produits de la terre. La deuxième externalisation. Soudainement s’est exprimée une grande préoccupation concernant les pénuries. au XVIe siècle. du renouvellement des ressources et de la poursuite de l’extension des infrastructures. L’élan majeur en direction de davantage d’imposition a cependant été impulsé par l’impact _ 189 _ Document téléchargé depuis www. La troisième externalisation con- entretien livres cerne les infrastructures. Depuis très longtemps.info . le renouvellement des ressources.U. les mettant à la charge des entrepreneurs.duke_university . et jusqu’aux années 1960.duke_university . En fait. Les produits fabriqués en vue d’être vendus sur le marché mondial requièrent transports et communications. dans l’histoire. celles des sources énergétiques. Pour y parvenir. des moyens dont les coûts se sont accrus alors qu’ils devenaient plus efficaces et rapides. entame profondément les marges de profit des entreprises. présentation . à moins qu’ils ne veuillent faire faillite. alors que le changement climatique fait l’objet d’un ample débat et que « vert » et « bio » sont devenus des mots fétiches. ce qui. de l’eau. Au total. Le montant de l’imposition a crû au fur et à mesure de l’extension de l’activité économique mondiale et de la croissance des bureaucraties étatiques. il est difficile de se souvenir que les déchets toxiques ont simplement été déversés dans l’espace public pendant cinq siècles.DOSSIER interventions Document téléchargé depuis www. du fait de la forte croissance de la population mondiale..3. Pour le chef d’entreprise..info . Il existe de multiples niveaux d’imposition.242 .F. à quelles fins et de qui paie la facture. Tout à coup.cairn.U. la construction des infrastructures.152. des forêts. Ce sont des coûts.242 .102.

Pendant 500 ans. en fin de compte. Wallerstein. Ces trois garanties se sont étendues à deux points de vue : quant au niveau des services requis et quant aux espaces géographiques où ces demandes ont été formulées. aujourd’hui.102. © P.102. Lorsque tous vivent au-dessus de leurs moyens. le principal souci de tous les gouvernements du monde – des États-Unis à la Chine. au Brésil.duke_university . de gouvernement qui ne soit pas soumis aux pressions tendant au maintien de telles protections. Lorsque cela se produira. La notion de « protection sociale » (welfare state) résume bien la nature de telles revendications. _ qu’a eu le mouvement antisystémique sur la culture politique : ce que l’on pourrait appeler la « démocratisation de la politique mondiale ». vient le moment où tout le monde comprend qu’il faut cesser.F. Crises de l’économie-monde et dépassement du capitalisme : années 1970 _ années 2000 190 _ au milieu duquel nous nous trouvons aujourd’hui n’est rien d’autre que l’expression des limites de l’élasticité de la demande. Assez rapidement. d’abord.U.242 . Le processus a revêtu la forme de hausses de prix soutenues par la croissance de la consommation.. Vous attendez peu de chose des mesures de lutte contre la crise ? La dépression dans laquelle le monde est entré va continuer un bon moment et sera profonde. les gouvernements se tournent actuellement vers le protectionnisme et impriment de la monnaie afin de faire face à la colère populaire.duke_university . Mais.communisme ? I.19/01/2012 06h05. même si les niveaux ne sont pas identiques.. Elle détruira le dernier support d’une relative stabilité : le rôle du dollar comme monnaie de réserve et de sauvegarde de la richesse. © P.U. elles contribueront à Document téléchargé depuis www. De telles mesures sont susceptibles de reculer la matérialisation de ces dangers et d’atténuer les souffrances des gens ordinaires.3. de la France à la Russie. Les prix de vente des produits ne peuvent-ils pas être accrus afin de préserver les marges réelles de profit ? C’est exactement ce qui a été tenté au cours des années suivant 1970.19/01/2012 06h05. la santé et des flux de revenus couvrant l’existence entière des individus. ces trois coûts de production ont crû régulièrement en pourcentage du prix de vente réel des produits. elle-même portée par l’endettement. Les mouvements populaires ont œuvré en faveur de l’obtention de trois garanties étatiques fondamentales : l’éducation. de manière irréversible bien qu’en dents de scie.F.cairn.152. compte tenu.242 .cairn.152. Et il n’existe pas. Document téléchargé depuis www. de la richesse collective des pays. Comme première ligne de défense. un seuil est atteint où quelqu’un doit s’arrêter.info .3. à l’Afrique du Sud. L’effondrement économique . sans parler de tous les gouvernements plus faibles de la scène mondiale – sera de faire obstacle au soulèvement des travailleurs réduits alors au chômage et des couches moyennes dont les épargnes et les retraites disparaîtront. La hausse la plus spectaculaire s’est produite au cours de la période postérieure à 1945.info .

mais ses vieilles règles de fonctionnement exacerbent la crise structurelle. Nous pouvons collectivement faire le choix d’un nouveau système stable dont certaines caractéristiques fondamentales seraient similaires à celles du système actuel : un système de hiérarchies. Les fluctuations sont énormes. dans une direction déterminée. tout à fait avertis du fait que nous nous trouvons face à une bifurcation.102. La question est : quel système remplacera le capitalisme ? Quel ordre surgira du chaos ? Bien sûr.152. Et cela ne fera qu’ajouter aux peurs et aliénations populaires. Document téléchargé depuis www. Ce blocage se traduira par un ensemble de fluctuations permanentes de plus en plus sauvages. Il faut interpréter cette période de crise systémique comme l’arène où se déroule un combat pour le système de remplacement. Ils n’ont pas complètement tort.F. Sans aucun doute.3. On ne saurait en formuler les détails institutionnels. © P. mais on peut en indiquer les grandes lignes.info . on peut affirmer qu’une « décision » va être prise.242 .duke_university . dans lequel toute tentative de prévision relèvera de la devinette. dans une telle bifurcation.. présentation .152. de l’équilibre. Les chances du capitalisme sontelles faibles ou nulles ? La convergence des trois éléments – la dimension du déclin normal dans les Phases B . la hausse réelle des coûts de production et la pression additionnelle exercée par la croissance de la Chine (et de l’Asie) – indique que le système a basculé et qu’il est loin. Le système est toujours en mouvement. en définitif. _ 191 _ Document téléchargé depuis www. d’exploitation et polarisateur.3. on comprend que l’expérience que nous vivons est celle d’une bifurcation systémique.F. cependant. tout le monde n’est pas conscient de cette situation. Une autre possibilité est de « choisir » collectivement un système dont la forme soit radicalement différente.DOSSIER interventions détériorer les choses. tant au plan politique qu’économique.242 . En dépit du caractère anthropomorphique du terme. Plusieurs options sont ouvertes.cairn.U.duke_university . mais la nature de ce combat est très claire. Nous entrons dans une situation complètement bloquée.102. il est devenu impossible de faire des prévisions à court terme.U. ils savent que. dont le monde ne pourra que très difficilement s’extraire. très loin. En conséquence. © P. Peut-être sans le dire.cairn..19/01/2012 06h05.19/01/2012 06h05. la collectivité de tous les acteurs penchera. on peut en concevoir de nombreuses variantes. et certaines de ces formes pourraient être plus rudes que le système-monde capitaliste dans lequel nous avons vécu. La question n’est plus de savoir comment le système capitaliste va s’amender et redynamiser sa marche en avant. Certains acteurs sont. Le dénouement peut en être imprévisible.info . Dès lors. La plupart des gens continuent à agir comme si le système poursuivait entretien livres sa marche selon ses vieilles règles.

. et des chances ouvertes à tous selon les mérites –.communisme ? qui n’a jamais existé jusqu’alors : un système relativement démocratique et relativement égalitaire.242 . Je comprends donc que la crise marque clairement pour vous la transition vers un système devant succéder au capitalisme : un « système de remplacement ». d’exploitation et polarisateur ». depuis la révolution de 1968 et dont le dénouement ne viendra. ils prônent l’organisation d’un réseau armé chargé de sa mise en place. moyennant un usage aussi large que possible de la persuasion. Certains veulent mettre en place un système hautement répressif.info . secrets et largement privilégiés face à des sujets soumis. au plan tant intellectuel que moral et politique. Il peut être une société de classe. c’est de tenter d’analyser les stratégies que chaque camp est en train de définir. ou ne pas l’être. de « hiérarchies. sous une forme ou une autre. Non contents de propager cette conception du monde.19/01/2012 06h05. « relativement démocratique et relativement égalitaire » ? _ 192 _ Je désigne les deux options par les expressions : « Esprit de Davos » et « Esprit de Porto Alegre ». Ses protagonistes sont profondément divisés. une utopie multiculturelle. © P.cairn. cela tout en préservant un système polarisé et inégal.duke_university . propageant ouvertement une conception du monde qui glorifie le rôle de dirigeants qualifiés.3.152.102. visant à écraser les oppositions. en conformité avec nos préférences morales. Il Document téléchargé depuis www. Un clivage parallèle traverse le camp de l’esprit de Porto Alegre. C’est pourquoi il faut insister sur le fait que le dénouement en est fondamentalement imprévisible et incertain. Il existe un second groupe qui pense que la route conduisant au contrôle et aux privilèges passe par l’établissement d’un système hautement méritocratique. Au lieu d’une bataille à deux termes pour le système à venir. Le langage de ce groupe est celui du changement fondamental.F.19/01/2012 06h05.duke_university .. ou l’être moins.102. éventuellement pire que le capitalisme. © P. une lutte entre les deux grands camps et une interne à chacun de ces camps.U. Alors que nous sommes au cœur de cette crise structurelle. Considérons d’abord la stratégie du camp de l’esprit de Davos.152.U. utilisant tous les slogans émanant du mouvement antisystémique – notamment un monde « vert ». j’envisage une bataille à quatre termes. c’est d’identifier les stratégies d’organisation possibles propres aux deux camps qui s’affrontent – une lutte en cours.F. Un tel système coopterait les cadres nécessaires à la préservation du système sur la base d’un recours minimal à la force. peut-être.242 .3. Il s’agit d’une situation assez confuse. le mieux que nous puissions faire pour orienter nos propres choix politiques. Document téléchargé depuis www. que vers 2050. Wallerstein.info .cairn. Ce qui est important. I. Crises de l’économie-monde et dépassement du capitalisme : années 1970 _ années 2000 . Mais la terminologie est sans importance.

y a ceux qui souhaitent un monde hautement décentralisé. me frappe beaucoup.19/01/2012 06h05..info ..102. je ne mépriserais pas une victoire électorale et l’obtention. ces « cadres/spécialistes » ne deviennent une nouvelle Nomenklatura. pouvez-vous préciser votre pensée ? Ce que je crains. je ne mépriserais pas un certain degré de protection des droits juridiques et politiques . c’est-à-dire une classe supérieure.242 .152.19/01/2012 06h05.242 . des pas en avant _ 193 _ Document téléchargé depuis www. à mes yeux. Mais.DOSSIER interventions Document téléchargé depuis www. Loin de plaider pour davantage de décentralisation.F.U.102.152. Ce monde privilégierait une affectation rationnelle des ressources à long terme au lieu de la croissance économique . Les orientations du second groupe sont allées et continuent à aller dans le sens d’une transformation par le haut. au sein des États. de quelques avantages au bénéfice des plus démunis .duke_university . Je ne mépriserais rien de tout cela.info . il permettrait l’innovation sans créer des îlots protégés d’expertise excluant toute réplique de la part de la société en général.cairn. car elle révèle une proximité certaine entre les thèses que vous développez et celles que Dominique Lévy et moi-même avons mises en avant. un égalitarisme formel sans véritable innovation et où ferait défaut la patience nécessaire à la construction d’un universalisme vraiment universel. même si je ne vois dans ces réalisations pas davantage que des palliatifs temporaires en réponse à des maux immédiats. dans le genre de monde envisagé par ceux qui appartiennent au camp de l’« esprit de Porto Alegre ». je mettrais les actions qui peuvent être entreprises à court terme pour minimiser la « souffrance » associée au changement. © P. je ne mépriserais pas un combat contre la poursuite de l’érosion de nos richesses planétaires et des conditions de notre survie collective. je pense. c’est que. sur ce entretien livres même thème de la crise. par des cadres et spécialistes qui croient qu’ils voient mieux les choses que le reste de la population. présentation .cairn. ces réalisations ne constituent.F. Compte tenu des réticences que ce sujet provoque chez beaucoup de marxistes. celle résultant de l’effondrement du système existant et de la confusion propre à la transition. Cette référence aux « cadres ».3. ce second groupe considère un système-monde encore plus coordonné et intégré que le monde actuel.3. Personnellement. en aucune manière. © P.duke_university . Ce groupe envisage un système au sein duquel un universalisme universel surgirait de la réunion de toutes les sagesses que les humains ont créées et continuent à créer sur la base de la diversité de leurs floraisons culturelles. Quel type d’agenda attendezvous de la part de ceux qui cherchent une voie progressiste ? En tête de liste.U. terme emprunté au français. On le notera en lisant l’entretien que Bruno Tinel a conduit avec nous dans le numéro 46 de cette revue.

communisme ? Document téléchargé depuis www. Et dans tous ces domaines. Nous devons non seulement nous y prêter sans rémission. Dans un siècle. © P..19/01/2012 06h05. d’assurer la production de manière sensée et soutenable.info . I. Nous pouvons démontrer qu’il existe d’autres moyens que le recours à la motivation du profit comme base de notre système de récompense.102. Toute la culture du monde. À quelle tâche plus utile chacun d’entre nous pourrait-il s’atteler ? n (traduit de l’anglais par Gérard Duménil) Document téléchargé depuis www.U. c’est beaucoup. peut-être. Finalement. que la bonne société verra certainement le jour si « ceci ou cela ». la classe et la race/ethnicité/religion. © P.cairn. La deuxième chose est de nous engager dans le débat intellectuel illimité concernant les paramètres définissant le type de système-monde que nous voulons et la stratégie de la transition.3. nos descendants regretteront.242 .F. nous devons placer au premier plan de notre conscience et de notre action le combat contre les trois inégalités fondamentales du monde : le sexe. _ 194 _ vers la création du système de remplacement que nous voulons. ici et là. C’est la tâche la plus difficile. L’histoire n’est du côté de personne. va à l’encontre de cette démarche. Mais 50 contre 50.242 . des modes de production alternatifs « démarchandisés ».U. même si elles ne partagent pas notre point de vue immédiat. ce que nous avons fait.19/01/2012 06h05.duke_university .duke_university . mais y procéder en faisant preuve de toute la bonne volonté requise à l’écoute des personnes que nous jugeons bien intentionnées. Nul n’est pur. Il s’agit de comprendre qu’un équilibre doit être trouvé dans l’obtention de résultats favorables alternatifs. de tomber dans le sectarisme qui a toujours conduit les mouvements antisystémiques à la défaite.info . En faisant cela. car il n’y pas d’innocents parmi nous. Crises de l’économie-monde et dépassement du capitalisme : années 1970 _ années 2000 . nous devons fuir comme la peste la conviction que l’histoire est de notre côté. La quatrième chose est de nous engager dans un débat moral visant à rendre plus aigu notre perception des aspects négatifs de tout mode d’action.152. à grande ou petite échelle.102.. conduira certainement à davantage de camaraderie et nous évitera. Nous devons nous efforcer de saisir cette chance même si elle nous échappe finalement. Nos chances de créer un système-monde meilleur que celui dans lequel nous vivons sont de 50 contre 50. La troisième chose que nous pouvons faire est de construire. dont nous sommes les héritiers.152. nous pouvons découvrir les limites de beaucoup de méthodes particulières visant à y parvenir.cairn.3. Wallerstein. peut-être. Un débat constamment ouvert engendrera davantage d’intuitions.F.

Gramsci

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

_
196

_

Guido LIGORI, Pasquale VOZA (dir.)
Dizionario gramsciano, 1926-1937, Roma, Carocci, 2009, 918 pages.
Guido Liguori et Pasquale Voza, coordonnateurs d’une équipe de collaborateurs venus de disciplines différentes, mais tous unis par leur connaissance de
l’œuvre gramscienne, offrent au public de spécialistes et de lecteurs intéressés un
instrument de travail et de culture très remarquable en publiant ce Dictionnaire
gramscien. Ainsi trouve son couronnement une entreprise commencée en 2000
dans le cadre du « Séminaire sur le lexique des Cahiers de la prison », et soutenue
par l’« International Gramsci Society Italia », fondée et dirigée par le regretté
Giorgio Baratta, décédé récemment.
Ce séminaire a conçu et réalisé ce projet et en a donné une version brève
dans l’ouvrage de Fabio Frosini et de Guido Liguori, Le parole di Gramsci.
Per un lessico des Quaderni del carcere (Roma, Carocci, 2004). Cette équipe
essentiellement italienne joua un rôle séminal ; elle comprenait des chercheurs,
jeunes et moins jeunes, qui tous ont largement contribué au Dictionnaire :
Giorgio Baratta (auteur de 15 entrées du Dictionnaire gramscien), Derek
Boothman (23), Giuseppe Cospito (12), Lea Durante (10), Roberto Finelli
(2), Fabio Frosini (57), Guido Liguori (38), Rita Medici (1), Marina Paladini
Musitelli (13), Giuseppe Prestipino (32), Pasquale Voza (20). Le Dictionnaire
s’est adjoint de nombreux collaborateurs, comme Andrea Catone (12 entrées),
Roberto Cicarelli (12), Michele Filippini (35), Eleona Forenza (12), Elisabetta
Gallo (13), Jole Silvia Imbarnone (30), Rocco Lacorte (11), Tommaso La
Rocca (34), Elisabetta Gallo (13), etc. Il faut noter la participation de quelques
spécialistes non italiens, comme Joseph J. Buttigieg, Carlos Nelson Coutinho,
Peter Thomas, et d’un français, Jacques Texier, auteur de l’entrée précise et
topique « Società civile », dont il faut rappeler le rôle de pionnier dans les études
gramsciennes en France. Il faut signaler enfin le rôle important assumé par
Fabio Frosini, auteur de Gramsci e la filosofia. Saggio sui Quaderni del carcere
(Roma, Carocci, 2003) : il est en fait l’autre maître d’œuvre de ce monument.
Le Dictionnaire Gramscien (DG) intègre les textes de Gramsci écrits durant
les années 1926 à 1937, textes pour lesquels il dispose d’éditions scientifiques,
les Quaderni del carcere, édition de Valentino Gerratana (Torino, Einaudi,
1975) et les Lettere dal carcere, édition d’Antonio A. Santucci (Sellerio, Palermo,
1996). Les entrées sollicitent néanmoins les textes, articles, études antérieurs à
1926, année de l’arrestation de Gramsci. C’est l’absence d’une édition complète
et philologiquement assurée de cette production si riche de Gramsci, journaliste politique et culturel militant socialiste, puis dirigeant du Parti communiste italien, qui a justifié cette limitation historique. Le DG contient près de

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

Gramsci

DOSSIER

interventions

entretien

livres

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

650 entrées traitant aussi bien des concepts gramsciens fondamentaux que des
expressions et lemmes plus ou moins occasionnels, des références aux processus historiques que des auteurs cités et travaillés par Gramsci, sans oublier les
personnes ou interlocuteurs qui ont importé pour lui durant cette période d’intense élaboration. Une vaste et utile bibliographie mise à jour conclut l’œuvre.
La méthodologie du DG innove en ce que chaque problématique ou
conceptualité importante fait l’objet d’une étude qui tient compte des déplacements de la recherche gramscienne en ces années, notamment des inflexions se
produisant autour de 1930 et conduisant souvent à de nouvelles rédactions de
notes écrites en première rédaction. De même le DG interroge les textes de première rédaction demeurés sans suite tout comme il fait apparaître la tendance à
une fixation du vocabulaire et des distinctions. On peut voir comment ce work
in progress n’est pas un patchwork, mais une oeuvre ne cessant de se ramifier en
réseaux, en un pluriversum, d’une diversité inégalable dans les marxismes du
XXe siècle, tout en cherchant à se ramasser autour d’un programme et à donner
lieu aux cahiers thématiques. Le DG montre l’organicité d’une pensée qui se
veut dialectique, dialogique, et cohérente, sans jamais tomber dans l’esprit de
la synthèse spéculative. Le souci est constant de rendre intelligible en ses sinuosités et ses tensions productives une pensée complexe et pourtant percutante
encore aujourd’hui, de rendre compte de son langage flexible et dense.
Cette leçon de méthode fera date en ce qu’elle rend désormais impossibles
les études « à la grosse » qui pendant longtemps ont conduit à des approches
synthétiques utiles mais simplificatrices. Elle aidera à forer dans les profondeurs
des Cahiers de la prison, à restituer les cheminements latéraux, à identifier les
nœuds des complexes de significations et de problèmes, à prendre en compte
les mouvements de la pensée et de ses remaniements. Les recherches gramsciennes seront bien contraintes de s’opérer « après » et « d’après » les grilles et les
schèmes, les carrefours et les brèches du Dictionnaire gramscien. Cette rigueur
philologique contribue de manière irremplaçable à la compréhension théorique
ou philosophique ; elle s’inscrit dans le meilleur de la tradition italienne d’histoire critique qui passe par Vico, Leopardi, Croce, Gentile.
Le DG est en fait inscrit explicitement dans le sillage de Gramsci qui préconisait une philologie vivante attentive aussi bien aux textualités signifiantes
qu’aux contextualités des rapports sociaux. Face à des œuvres qui comme celle
de Marx, et, ajoutons-le, comme celle de Gramsci, actualisent « une conception
du monde » qu’il faut déchiffrer parce qu’elle n’est pas « exposée de façon systématique », « la recherche du leitmotiv, du rythme de la pensée en son développement doit importer davantage que les affirmations singulières occasionnelles
et que les aphorismes détachés » (Quaderni del carcere, Q. 6, 2, 1840 sq.).
Il ne faudrait pas croire cependant que les contributeurs aient renoncé à
éliminer des interrogations qui s’enracinent dans notre présent et qui appar-

_
197

_

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

présentation

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

_
198

_

tiennent à un autre âge que celui de la construction socialiste en URSS, des
dictatures nazi-fascistes, de la rescousse libérale et démocratique, du fordisme
et du taylorisme, des intellectuels organiques et du parti prince moderne. Tous
historicisent la pensée des Cahiers de prison mais procèdent à des interprétations vivantes. Si Gramsci est bien un classique de la modernité, un classique
et un moderne, nos questions doivent, sous certains aspects, spécifier celles de
Gramsci. La question qui les résume toutes est bien de savoir quelle est la capacité d’assimilation des masses subalternes contemporaines dans un monde qui
est celui du supercapitalisme et de l’hégémonie de cette véritable conception
du monde qu’est le néolibéralisme compris comme forme actuelle de la religion
de la liberté. Gramsci donne des instruments conceptuels et méthodologiques
pour tester et évaluer dans l’immanence cette hégémonie, ses limites, ses fissures, ses transformations, sa capacité à rendre vivable l’existence de multitudes
humaines que l’on désapproprie de ce qu’il nommait la « terrestréité ». « La
société réglée » de masses s’arrachant à « la subalternité » demeure à l’ordre du
jour tant que dure la société déréglée des castes politiques et entrepreneuriales
qui ne peuvent plus produire un consensus aux formes devenues irrationnelles
de leur soit disant rationalité.
André Tosel
Peter D. THOMAS
The Gramscian Moment. Philosophy, Hegemony and Marxism, Leiden/Boston,
Brill, 2009, 477 pages.
L’année 1975 a marqué un tournant dans les interprétations de l’œuvre de
Gramsci : c’est l’année de la publication, par Valentino Gerratana, de l’édition
complète et scientifique des Cahiers de Prison, qui a définitivement remplacé l’ancienne édition thématique publiée après la guerre sous la houlette de Togliatti.
Cet accès à la totalité du texte, dans la complexité de son déroulement historique,
a changé la donne, et rendu caduques un certain nombre de lectures classiques
de Gramsci. Le livre de Thomas, qui est un monument, tire pleinement parti de
cette nouvelle donne : c’est une lecture systématique des Cahiers, dans l’historicité
de leur écriture mais aussi dans la cohérence de leurs concepts. Il prend pour
point de départ deux critiques de Gramsci, dont il montre qu’elles ne portent pas
sur le véritable texte des Cahiers, faute d’avoir bénéficié de l’édition définitive : la
critique de la philosophie de Gramsci (historicisme, humanisme) par Althusser
dans Lire le Capital et celle de sa théorie politique (Est et ouest, guerre de mouvement ou de position, hégémonie ou coercition, etc.) par Perry Anderson,
dans Sur Gramsci. Il ne s’agit pas naturellement d’une simple critique textuelle,
dont l’objet est de rectifier des interprétations erronées, mais plutôt d’une lecture « philologique » dans le sens étendu que Gramsci donne à ce concept : le
reconstruction de l’histoire interne des Cahiers permet de comprendre la valeur

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

Gramsci

DOSSIER

interventions

entretien

livres

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

contextuelle des concepts gramsciens (où il apparaît que l’humanisme que critique Althusser concerne plus John Lewis ou la politique du PCF que Gramsci)
et de saisir leur cohérence (et contrairement à ce que soutient Anderson, il y a
bien une construction gramscienne des concepts principaux, qui ne sont pas de
simples emprunts à la tradition, celle de Croce et Gentile, ni des exemples de
langue d’Esope, pour tromper le censeur).
Le résultat est impressionnant. L’érudition de Peter Thomas est sans faille,
et il utilise la critique gramscienne en quatre langues (il a en particulier bénéficié de la récente tradition de philologie gramscienne en Italie, qui vient de
culminer avec le Dictionnaire gramscien de Liguori et Voza). L’abondance, la
précision et la minutie de ses analyses forcent l’admiration, et on ne peut sortir
de cette lecture sans être convaincu que les critiques d’Althusser et d’Anderson
ont manqué leur cible. Mais l’ouvrage n’est pas seulement un exercice de réfutation : il contient une reconstruction de la philosophie gramscienne autour
des trois thèmes clés identifiés par Thomas : l’historicisme absolu, l’immanence
absolue et l’humanisme absolu. Le premier et le troisième visent à montrer en
quoi la philosophie de Gramsci échappe à l’assaut althussérien, le second en
quoi Gramsci se distingue de Spînoza. Le terme « absolu » ne marque pas un
retour à l’hégélianisme, malgré l’importance de Croce dans la pensée gramscienne, il marque le caractère idiosyncrasique de l’utilisation que Gramsci
fait de ces trois concepts. Et sur ce point, Thomas fait preuve d’un rare talent
pédagogique, en retraçant à chaque fois en quelques lignes la généalogie philosophique du concept considéré, pour indiquer ce que Gramsci en reprend et
en quoi il s’en démarque. Apparaît alors une constellation de concepts qui définissent la philosophie gramscienne : l’historicisme absolu est compris comme
traduction rationnelle de la perspective philosophique en termes d’organisation
hégémonique des relations sociales ; l’immanence absolue implique l’analyse de
l’intensité et de l’efficace des pratiques sociales dans leur contexte historique
et elle débouche sur la thèse de l’unité de la théorie et de la pratique comme
construction philosophique d’une cohérence à partir du matériau fourni part
le sens commun ; l’humanisme absolu analyse l’individu comme ensemble
de relations sociales, et remplace le concept de sujet par celui de persona, qui
n’est pas tant la personne que l’ensemble des rôles sociaux et des sédiments
historiques qui font du sujet un « site archéologique », selon l’expression de
Gramsci. Les analyses qui concernent les rapports entre philosophie, idéologie,
sens commun et bon sens, et la critique du concept traditionnel de sujet qu’elles impliquent sont particulièrement convaincantes, l’ironie dramatique faisant
que sur ce point, comme le note Thomas lui-même, Gramsci est assez proche
de l’Althusser de la théorie des AIE (à une différence capitale près : il n’y a pas
chez Gramsci d’idéologie unique et sans histoire, mais seulement des idéologies
au pluriel, et toujours saisies ans leur conjoncture historique).

_
199

_

Document téléchargé depuis www.cairn.info - duke_university - - 152.3.102.242 - 19/01/2012 06h05. © P.U.F.

présentation

mais il faut bien que je m’en accommode.info .U. est qu’il y a deux « moments » (au sens de conjoncture et au sens de force d’impulsion) dans la philosophie marxiste. Et c’est ici qu’apparaissent les problèmes en aval de ses admirables analyses. trad. il a écrit un grand livre.242 . On peut se demander. pour le dire rapidement. © P. étant admise l’urgence de formuler un « programme de recherches en philosophie marxiste » (ce qui est l’ambition explicite de Thomas) si l’objectif d’une lecture renouvelée et précise des Cahiers de Prison ne devrait pas être. en filigrane. Si par exemple on considère la situation de la philosophie marxiste en France.. Chr. Jean-Jacques Lecercle Théorie critique Walter BENJAMIN Romantisme et critique de la civilisation. Et de fait la critique que fait Thomas de la critique althussérienne de Gramsci est toujours mesurée et animée par un forme d’empathie à l’égard du texte critiqué : il n’y a pas dans ce livre seulement une lecture de Gramsci mais aussi. Il se trouve que je partage la position de Thomas sur ce point : elle a l’avantage non seulement d’indiquer la grandeur de Gramsci mais également de nous rappeler qu’Althusser fut lui aussi un philosophe considérable et que nous devons continuer à le lire. « Par leur critique radicale de la civilisation bourgeoise moderne.F.duke_university .cairn. ou dans les Subaltern Studies indiennes (qui ne sont pas mentionnées du tout). Payot.. Il suscite également des questions (qui ne sont pas des réticences) : non dans ses analyses elles-mêmes.U. de la philosophie marxiste.3. En amont : la thèse de Thomas. on dira brutalement que les marxistes ne sont pas althussériens et que les althussériens ne sont plus guère marxistes.152. mais en amont et en aval.242 .F. et mon admiration : Peter Thomas n’a pas seulement écrit un livre épais. dont les critiques appartiennent à des conjonctures aujourd’hui dépassées. Paris. une lecture d’Althusser. qui a quelque chose à voir avec ce que la langue anglaise appelle wishful thinking. Richter.19/01/2012 06h05. chez Laclau et Mouffe.152.info . théorie critique . La décision philosophique de Thomas a à la fois l’avantage et le défaut de contenir sa lecture dans le cadre d’une forme « orthodoxe ». Je déplore cette situation.3.cairn. par leur Document téléchargé depuis www.Document téléchargé depuis www. et toute lecture de Gramsci devra dorénavant en tenir compte. chez Stuart Hall (qui sont à peine mentionnés). cette décision philosophique est une prise de parti. Mais je ne veux pas bouder mon plaisir. © P. _ 200 _ Ce livre fera date.102. David et A. est le dernier grand débat de la philosophie marxiste. et ici Thomas cite André Tosel. textes choisis et présentés par Michael Löwy. 238 pages.duke_university . le moment gramscien et le moment althussérien et que leur choc. Toutefois.102. une crique de l’utilisation de Gramsci dans des contextes post-marxistes.19/01/2012 06h05. plutôt qu’une réfutation d’Althusser et d’Anderson.

Mais.102. il n’adopte jamais une posture condamnant par principe la technologie moderne (aussi. Michael Löwy introduit cet ensemble de textes du philosophe allemand. dans ses réflexions sur « la religiosité du présent » et sur « la volonté romantique » qui « aspire à la beauté […].152. pour la plupart inédits en langue française.F. montrent la persistance de l’influence romantique. dans ses études sur la production littéraire d’E. si Benjamin est particulièrement inquiet face aux risques menant à la catastrophe liés à la logique du développement capitaliste (l’invention de nouvelles armes de destruction et de terreur. rend possible selon M. certes critique. De même.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. observe-t-il. de Leo Löwenthal et d’Hektor Rottweiler. rejette-t-il avec fermeté l’hypothèse du déclin soutenue par Ludwig Klages).U. dans son approche des écrits de Johann Jacob Bachofen et de Franz von Baader. cette référence au romantisme.152. Hohhmann et d’Oscar Panizza.. En lisant ce recueil. _ 201 _ Document téléchargé depuis www. dans son étude sur le drame baroque allemand. Soulignant que leur « objectif commun » est « d’ajuster le travail de leurs propres disciplines et des théories de ces disciplines sur le niveau de développement social ». Elle permet également au matérialisme historique benjaminien (Benjamin est par ailleurs un lecteur attentif de Georg Lukács et de Franz Rosenzweig) d’échapper au dogmatisme du marxisme orthodoxe.19/01/2012 06h05. les écrits de Benjamin semblent un bloc erratique en marge des principaux courants de la culture moderne ».info . par exemple). présentation .3. passent « outre les faits historiques en faisant de la première ‘pratique’venue un principe directeur de la pensée »).duke_university . à l’action ». s’exprime une incisive Zivilationskritik inspirée du romantisme et porteuse d’aspirations émancipatrices. Agissant tel le « courant électrique ». du côté de la théorie critique de la culture. mentionnant entre autres les essais d’Erich Fromm et.duke_university . « s’est éloigné des préoccupations de l’humanité » et n’a pas hésité à signer « un contrat de service avec ceux qui sont au pouvoir ») et du pragmatisme (les pragmatistes. il soutient le projet de critique de la conscience bourgeoise mené par l’Institut de recherches sociales.19/01/2012 06h05. dans sa forte critique du roman d’Anna Seghers Le Sauvetage (« […] la conteuse a osé regarder en face la défaite que la révolution a subie en Allemagne »).cairn. commun aussi bien aux libéraux qu’aux socialistes –. écrites entre 1913 et 1939. note-t-il. Ces pages. déconstruction de l’idéologie du progrès – le Grand récit des temps modernes. utopique et messianique au cœur de la pensée benjaminienne. qui nourrit les recherches menées par Benjamin. © P.242 .U.242 . Par ces mots.cairn. © P. le lecteur découvrira enfin l’intérêt que porte Benjamin aux travaux des théoriciens de l’École de Francfort exilés aux États-unis.info .3. A.102. les études de Siegfried Kracauer. Ainsi.F.T. il insiste sur les débats qu’ils mènent à propos du positivisme (celui-ci. Löwy « quelques-unes de ses illuminations profanes les plus fascinantes ». à la vérité […]. dans son évocation du combat de Bartholomé de Las Casas (« […] au nom du catholicisme. un prêtre s’oppose aux horreurs qui sont commises au nom du catholicisme »)..

« abstraction réelle » (Realabstraktion). appréciée dans la gauche allemande après 1968. en l’occurrence. s’enracinent dans la pratique. que Sohn-Rethel (p. et cela même si une de ses expressions-fétiches. 2010. 3) Cependant. elle vise le nivellement réifiant universel qu’induit le principe illimité de l’échange marchand. semble-t-il. pleinement développée (et là. et non pas seulement d’une critique de l’exploitation du travail . Bellecombe. 103) affirme que la catégorie de « Nature ». Proche des problématiques de l’École de Francfort. et particulièrement dans la première section (« Marchandise et monnaie ») du livre I qu’il faut la chercher. Car pour vendre ou acheter. plus précisément dans la pratique de l’échange marchand. © P. il y a même des raisons de penser que c’est parce que l’on a utilisé l’argent que cette double Document téléchargé depuis www. favorablement citée par Adorno dans la Dialectique négative. précédés d’une belle préface d’A. cette philosophie a son centre de gravité dans une théorie de la connaissance : elle montre comment les catégories de l’entendement. à un unique article publié en 1970.3. 150 pages.théorie critique Document téléchargé depuis www. par exemple. Assez bien traduit en anglais et en italien.152. Au regard de la richesse révolutionnaire de ces propos.U.F. à la source de laquelle le marxisme a puisé tout en l’enrichissant décisivement en retour... Jappe.102.duke_university .duke_university .info .U. et non dans les textes qui annoncent le « matérialisme dialectique ». tout en étant sensible à la spécificité de la convention . ce que suppose l’idée de « Nature ». Les trois textes traduits dans ce volume. telle qu’élaborée dans la philosophie grecque classique (autonomie et stabilité s’opposant à la contingence des affaires et des conventions humaines).F. n’est jamais que l’explicitation d’un a priori inhérent à l’usage de la monnaie. est passée dans l’usage courant en théorie sociale. Ces textes gravitent autour d’un noyau intuitif qu’il est facile de définir. 1) S’il y a une philosophie chez les classiques du marxisme.19/01/2012 06h05.3. l’auteur se sépare de Lukács pour annoncer le Habermas de Connaissance et intérêt).102.242 .info . C’est ainsi. vont donc sûrement contribuer à tonifier un débat déjà bien engagé dans l’espace francophone. Jean-Marc Lachaud .cairn. _ 202 _ Alfred SOHN-RETHEL La Pensée-marchandise. sa réflexion s’accorde aujourd’hui à un air du temps marqué par le désir de renouer avec une critique de l’univers marchand/monétaire/consumériste. Sohn-Rethel n’était guère lisible en langue française que grâce. Éditions du Croquant.152. 2) Cette philosophie tire sa substance d’une critique globale de la civilisation moderne. Michael Löwy a raison d’écrire que les « outils » forgés par Walter Benjamin restent pour nous « un précieux arsenal d’armes critiques et une fenêtre ouverte sur les paysages du désir de l’utopie ». © P. il faut disposer d’une capacité à unifier l’ensemble des choses sous l’égide d’une abstraction conceptuelle. c’est dans Le Capital.cairn.19/01/2012 06h05. de même que le sujet qui les met en œuvre.242 .

ombres et lumières. Stéphane Haber Histoire Robert MENCHERINI Vichy en Provence. c’est l’argent.102.cairn.info . le jeu en valait-il vraiment la chandelle ? On restera cependant sensible à la fermeté et à l’originalité d’une démarche pour laquelle l’auteur du Capital fut aussi un penseur de l’existence.3. Paris. en huit chapitres. de l’installation qui s’ensuit de l’État _ 203 _ Document téléchargé depuis www.242 . soucieux de situer. compétence est parvenue à s’exprimer.152. en particulier dans l’historiographie anglo-saxonne (Robert Paxton. 2009. mais aussi de faire sa révolution intérieure. Cet imposant ouvrage.3. du travail et des rapports de classes qui s’y greffent. les opérations de l’intelligence dans le tissu de la vie.info . à distance de tout préjugé réductionniste. Syllepse. tout au contraire.242 . c’est-à-dire capable. Approche qui se confirme dans le cas de la Provence. vol. avec l’accent.cairn. Une période qui a fait l’objet d’un intense débat autour de la question de savoir s’il y a eu ou non double jeu d’un Vichy attentiste. © P. ce qui est déjà un acquis important.U. Bref. Stanley Hofmann). nous mène des premières semaines de la défaite. Une histoire politique et sociale de Marseille et des Bouches-du-Rhône de 1930 à 1950. Assurément. les vingt-neuf mois de juin 1940 à novembre 1942 de la période de Vichy. ce que fait Robert Mencherini dans un ensemble impressionnant. ne satisfera pas les lecteurs qui cherchent d’abord dans Le Capital une théorie sociale ajustée au présent. Ainsi. Si le cœur philosophique des recherches de Marx se ramène au projet d’établir un lien entre argent et concept. Le plan de l’ouvrage.duke_university . 660 pages. de leur parler du capitalisme. sur un gouvernement de Vichy soucieux non seulement d’administrer de concert avec les nazis. comme matérialisation de l’équivalence universelle. © P..F. II. après un premier volume consacré aux années de crise 19301940.F.U.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. et des acteurs impliqués dans ces actions dans une région donnée. dans l’expérience sociale concrète. présentation .152. Midi rouge.19/01/2012 06h05..19/01/2012 06h05. par exemple. qui tire le marxisme du côté d’un kantisme revu et corrigé à la lumière du thème du « primat de la pratique ». cet ouvrage fournit un tableau d’ensemble des actions d’un État autoritaire. le terrain d’expérimentation des Bouches-du-Rhône permet d’examiner les limites d’une telle opération de Révolution nationale. d’une grande érudition et multipliant les analyses précises.102. relate.duke_university . Première synthèse scientifique sur le sujet. ce style d’analyses. qui a ouvert l’esprit à la puissance de la généralisation pensante et à la réflexion sur l’essence : il y a plus qu’une coïncidence historique dans la contemporanéité entre la naissance de la philosophie et le développement de l’économie monétaire en Grèce ancienne.

102. Reste l’étude d’une opinion dont l’adhésion n’est en rien acquise.Document téléchargé depuis www. dans le bassin de Longwy. Sociabilités militantes au PCF.F. et pas seulement face aux restrictions. multidimensionnelle (sociologique. Loire Atlantique) comment la classe ouvrière a réussi à « s’approprier » l’appareil partisan pour rendre visible sur la scène politique des revendications qui sont souvent.cairn. Il en ressort une vision d’ensemble avec ses étapes et ses effets propres : mise au ban des institutions démocratiques de la République française au bénéfice d’organisations s’appuyant sur la droite extrême.3. dans la mesure où elle manifeste. avec sa panoplie d’« hommes du Maréchal » et de ralliés organisant la « propagande spectacle » de Pétain aux très dures conditions de vie de la population durant cette période.F. L’ouvrage très documenté de Julian Mishi est une contribution importante à la compréhension des liens complexes entre les classes populaires et l’institution communiste. contrôle corporatif des divers secteurs économiques. 2010.duke_university .242 . Loin de se satisfaire d’une relation mécaniste entre représentants et représentés (passifs). Il s’agit donc bien d’une contre-révolution en acte avec l’appui du Parti populaire français bien implanté à Marseille et dans le département des Bouches-du-Rhône. L’originalité de sa démarche. © P. histoire . se nouent des relations paradoxales entre sociabilité minière.U. tient aux relations dialectiques qu’elle établit entre les différentes formes de mobilisation collective des classes populaires et l’appareil du parti. donc sur nombre d’exemples présentés – ainsi de la rafle des juifs –. Meurthe et Moselle. Mishi nous montre à travers quatre études de cas particulièrement fouillées (Allier. dictature pluraliste (Stanley Hoffmann) soucieuse de pénétrer les groupes sociaux.info . Telle la défense de la petite propriété paysanne dans le bocage bourbonnais (Allier).info ..duke_university . Ou encore. loin de reproduire l’image Document téléchargé depuis www.102.3.152. ethnologique. en décalage avec les thèses officielles du centre communiste. 344 pages. Rennes. Jacques Guilhaumou Julian MISHI Servir la classe ouvrière. historique). Mishi nous montre comment. renforcement de la centralisation. en particulier les modes de contrôle instaurés auprès des groupes sociaux à cet effet. épuration des services. localement. d’une subordination totale des uns aux prescriptions bureaucratiques des autres. _ 204 _ de Vichy.242 . © P. ou de la chasse et de la pêche dans les communes de Brière à la périphérie des chantiers navals de Saint-Nazaire. prise en main des pouvoirs locaux. comme la Légion française des combattants. sous la houlette de son chef Simon Sabiani. voire des faits mineurs – ainsi la désapprobation de la destruction des statues de la république occitane –. en passant par les diverses modalités d’instrumentation de la « Révolution vichysoise » auprès des populations provençales. une forte réticence à l’égard de la collaboration.. culture syndicale et adhésion au PCF .cairn.U. Presses universitaires de Rennes.152. Isère.19/01/2012 06h05.19/01/2012 06h05.

il développe la thèse introduite dans son livre The New Mandarins of American Power : The Bush Administration’s Plans for the World (Polity Press. si. c’est donc que la manière de faire de la politique autrement n’est toujours pas trouvée. travaille depuis une vingtaine d’années sur l’impérialisme : une réalité que les considérations sur la globalisation tendent parfois aujourd’hui paradoxalement à occulter.. Son ouvrage nous interpelle cependant sur les raisons qui expliquent aujourd’hui la « démobilisation » politique des couches populaires.3. 2009. d’encadrement. Hilferding et Trotski. Le choix de ces quatre bassins d’emploi très contrastés est fondé sur un parti pris méthodologique ambitieux.F. 2003). Jean Lojkine Politique Alex CALLINICOS Imperialism and Global Political Economy. par le biais notamment de l’action des « permanents » ouvriers visant à réduire « l’insubordination » ouvrière. Il nous livre ici un ouvrage de synthèse. Lénine et Boukharine. le cas Lorrain révèle plutôt une profonde subordination du PCF local à la culture syndicale. qui propose. de ses cadres nationaux et locaux. dont The New Imperialism paraît _ 205 _ Document téléchargé depuis www. L’échec de la « mutation » du PCF comme parti organisé selon la matrice bolchévique du « centralisme démocratique ». par ailleurs. en même temps qu’une excellente introduction historique aux débats en cours.152. tout en s’intégrant dans une dynamique d’ensemble qui constitue le PCF sur le plan national.102. d’Epinal d’une CGT « courroie de transmission » du PCF.. Ayant exposé les grands moments de l’émergence de ce concept au sein du marxisme à partir de Rosa Luxembourg.duke_university .U. son incapacité à renouer des liens avec le nouveau salariat renvoient à d’autres recherches qui sont en dehors du champ de Mishi.152. lorsque « l’ouvriérisation » du PCF. visant à saisir comment surgissent des « formes populaires d’engagement » qui ont une dynamique propre. qui dirige la revue International Socialism.cairn.3. Tentative qui aura toujours les limites que nous venons de décrire… et qui prendra fin dans les années 1970. Polity Press.19/01/2012 06h05.242 .cairn. S’il est peu probable de voir réémerger en France ou en Europe un grand « parti de la classe ouvrière » sur le modèle léniniste. va en effet s’attacher à analyser comment s’est effectué un travail politique d’homogénéisation. une ligne d’analyse impressionnante.info . présentation . Une deuxième partie.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. plus « organisationnelle ».242 . cèdera la place à une montée des couches moyennes salariées (enseignants notamment) et donc une « normalisation » du PCF par rapport aux autres partis politiques.F. et proche de celle de David Harvey. Cambridge.U. © P. © P. 296 pages.duke_university .102.19/01/2012 06h05. Alex Callinicos. les partis de gauche dirigés par une mince élite technocratique ont peu d’assises populaires.info .

U. © P. Alex Callinicos souligne par contraste que la tension et la guerre au Moyen-Orient.. portant sur la relation de l’impérialisme aux puissances féodales et tributaires. dans la longue durée. de la Palestine au Pakistan.F. Arrighi. celle qui s’esquisse dans des institutions et structurations non plus simplement internationales. est à comprendre à l’intersection de deux processus autrefois distincts : une compétition économique entre capitaux et une compétition géopolitique entre États. politique .info . qu’il va désintégrer.242 . Le dernier chapitre évoque une perspective assez pessimiste quant au possible affrontement entre l’Amérique et la Chine.19/01/2012 06h05. Il aurait sans doute été éclairant de rapporter l’impérialisme à l’autre dimension de la mondialité contemporaine. portée à l’extrême par l’administration Bush. aujourd’hui au sein de la Triade Europe /USA /Japon et Chine. par contraste si introverties. L’investigation couvre l’ensemble de l’histoire moderne.info .152. 246 pages. qui tendent à penser que l’interdépendance économique constitue. Contrairement à d’autres.cairn. La fabrique. qui peut aussi compter sur une certaine alliance avec le Japon et l’Inde. pour le contrôle des territoires. Wallerstein. ressorts de la puissance économique. comme Perry Anderson. © P. Cette posture agressive. par ailleurs. Il aborde aussi des recherches comme celles de Chr..3. Tilly. à la fois théorique et historique. Il reste que cet ouvrage montre efficacement que l’impérialisme n’est pas mort et que les pires dangers demeurent.242 .duke_university . Wickham.cairn. en dépit de son poids économique. Brenner. Il discute entre autres Braudel. L’auteur inscrit son analyse. un facteur antithétique à l’affrontement guerrier.Document téléchargé depuis www. Paris. mais proprement supranationales (versus transnationales). L’impérialisme.3.102.F. tend à perdre sa capacité d’influence autonome et à se définir en tandem avec les USA.duke_university . L’Europe.U. C’est faire l’histoire de technologies de prédation indispensables à l’instauration et la reproduction des rapports de domination ». Tel est l’objectif clairement visé par cet essai érudit. Meiksins Wood. Jacques Bidet Grégoire CHAMAYOU Les chasses à l’homme. à partir de l’émergence du capitalisme dans l’espace européen.102. assume une évidente dimension politique critique. et son irrésistible propension à occuper.19/01/2012 06h05. est largement partagée par les dirigeants démocrates. Bois. manifestent sans cesse davantage une polarisation belliqueuse des USA vers les ressources fondamentales. au moins politiquement. « Faire l’histoire des chasses à l’homme. qui. cette zone-pivot entre les deux mondes. Et cela d’autant que l’un et l’autre sont puissamment entrelacés. Document téléchargé depuis www. 2010. Cette approche va à l’encontre tant de l’idée d’un dépassement transnational de la conflictualité à la Negri que de celle d’un leadership américain avancée par Panitch et Gindin. même sous la forme du néolibéralisme. c’est écrire un fragment de la longue histoire de la violence des dominants. _ 206 _ précisément la même année. dit-il.152.

De même. rapidement. © P. en effet. Grégoire Chamayou considère que doit être posé. le « problème de la protection » .19/01/2012 06h05.102. Mais. l’auteur cerne.cairn. En analysant des faits et en décryptant les discours théoriques qui accompagnent ou légitiment cette forme de violence. essentiellement fondée pour lui sur une logique de sacrifice expiatoire ») et propose aux lecteurs de « dégager ce que les grands phénomènes historiques de chasse à l’homme avaient chaque fois de spécifique dans leurs mobiles et leur fonction ». pour Grégoire Chamayou. évoquant l’esclavage moderne. la « chasse capture de la souveraineté tyrannique » et la « chasse d’exclusion du pouvoir pastoral ».152. elles peuvent aussi être spontanément déclenchées par ce qu’Elias Canetti appelait une « meute de chasse » (Grégoire Chamayou s’intéresse ici au lynchage : « […] la barbarie continue d’habiter la ‘civilisation’ même comme sa condition cachée »).. parce qu’incontournable.102.cairn. trois principales figures : la « chasse d’acquisition du maître d’esclaves ».3.duke_university . si de telles pratiques sont alors « régulières » et « parfois massives ». « racistes » et « génocidaires ») et évoque enfin (pages en relation avec la détestable actualité concernant les migrants sans papiers) la chasse « aux hommes illégaux ». jusqu’à l’avènement de la modernité. Concluant cette convaincante histoire politique. Au-delà. elles deviennent « étatiques ».info . son telos » est bien d’« assurer une protection collective contre les rapports de prédation interhumains ». La richesse de cet essai repose sur une étroite articulation entre considérations historiques et questionnements philosophiques . c’est celui du capital ».F.242 .U.U. que les chasses « aux juifs » (il rejette avec Hannah Arendt l’idée d’un « antisémitisme éternel ») ont changé de nature (d’« émeutières ». L’auteur nous rappelle également que si les chasses à l’homme peuvent être provoquées par des pouvoirs « identifiables et organisés ».info . s’affirme avec l’instauration de la logique capitaliste. présentation . indique-t-il. Grégoire Chamayou montre avec précision comment l’État moderne.duke_university .152. de « religieuses » et « meurtrières ».F. la « vocation d’une communauté politique universelle. l’auteur consacre par exemple un très incisif chapitre sur la « dialectique » du « prédateur » et de sa « proie ». Le parti pris de Grégoire Chamayou se distingue ainsi de la thèse soutenue entre autres par René Girard (admettant un « invariant de la violence dans les sociétés humaines. visant les bandits et les marginaux.3.19/01/2012 06h05. écrit-il). Jean-Marc Lachaud _ 207 _ Document téléchargé depuis www.242 .DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. © P. de la chasse « aux Indiens » à celle « aux peaux noires ». soutient-il). les pauvres et les révolutionnaires.. leur extension et leur rationalisation (le « grand pouvoir chasseur. qui déploie ses filets à une échelle jusque-là inconnue dans l’histoire de l’humanité. il explique avec précision que la chasse « aux étrangers » relève d’une « entre-prédation entre les exploités » que la classe dominante n’hésite pas à encourager pour conserver son pouvoir (les « chasses xénophobes » sont souvent en fait des chasses « de mise en concurrence salariale ». se dote d’un « appareil centralisé de traque et de capture » (et d’enfermement).

notamment les notions de réification et d’aliénation. est aussi devenu une référence dans nombre de programmes de recherches en sciences sociales. permettent de combler cette dernière lacune. avec Florence BèGUE. Au-delà de son lectorat spécialisé. Néanmoins. Le livre est composé de trois parties : dans la première. 128 pages. Dejours revient sur les enseignements de cette expérience pour en tirer des conclusions de méthode.Psychanalyse et sociologie du travail Document téléchargé depuis www. Conjurer la violence. Ce processus de fertilisation des thèses dejouriennes est notamment à l’œuvre dans un certain nombre de récents travaux d’inspiration marxienne.152.F. _ 208 _ Christophe DEJOURS Le Travail vivant.102. Florence Bègue rend compte de son expérience dans une entreprise de maintenance de matériel aéronautique. Travail. Les récents ouvrages publiés par Christophe Dejours. tome II : Travail et émancipation. 307 pages .102.U. 2009.242 .3.152. jusqu’à l’apparition de suicides. Payot.. l’importation de la théorie dejourienne du travail au dehors de l’intérêt strictement clinique restait incomplète jusque-là. son travail théorique.cairn. Parallèlement à l’audience accordée à son expertise de praticien. © P. Psychanalyse et sociologie du travail . 214 pages . Elle explique ensuite le sens et les difficultés de son intervention.. Suicide et travail : que faire ? Paris. Mais depuis longtemps déjà. © P. violence et santé (sous la direction de). 57).19/01/2012 06h05. Paris. Paris. Payot.duke_university .242 . 242 pages . produisant violence et mal-être. Paris. Dans la troisième partie. Suicide et travail : que faire ? est avant tout un ouvrage de conseil et de méthode à l’adresse des professionnels de la santé au travail. parce que ses implications précises pour la politique n’avaient pas été tout à fait développées. PUF. notamment les deux volumes de Travail vivant. fondée sur les principes de la psychodynamique. son expertise en matière de santé au travail faisait de lui l’un des interlocuteurs privilégiés des autorités publiques et des syndicats. Payot.U.info . articulé autour de son modèle de « psychodynamique du travail ». tome I : Sexualité et travail. 2009. ce traité est riche d’enseignements gé- Document téléchargé depuis www.cairn. La tournure tragique qu’a prise l’évolution du monde du travail en France ces dernières années a propulsé Christophe Dejours au cœur de l’attention médiatique. Dejours pose le cadre théorique informant l’intervention en entreprise décrite dans la partie suivante.F. Le premier. 2009. disons quelques mots de deux autres ouvrages parus récemment. Le modèle du travail développé par Dejours se montre particulièrement apte à informer un diagnostic critique des développements récents de l’organisation du travail capitaliste. 2007. La psychologue décrit l’instauration progressive d’une « organisation folle » (p. Dans cette dernière.info .3.duke_university .19/01/2012 06h05. Avant d’aborder Travail vivant. Il présente également une conception normative sophistiquée de la subjectivité qui permet de redonner vigueur à certaines des catégories critiques essentielles du marxisme.

tendent de plus en plus souvent à se traduire en passages à l’acte. La phénoménologie de la souffrance ordinaire au travail délivre une accusation sans contestation possible de l’inhumanité des méthodes de gestion du travail au sein des sociétés riches.cairn.U.152. Conjurer la violence : travail.cairn.info . seule manière de restaurer une solidarité qui est essentielle pour permettre aux individus de tenir le choc du travail. Ce livre est un compte rendu des travaux d’une commission consacrée au thème « Violence.19/01/2012 06h05. flexibiliser et individualiser le travail. emploi.F. Les récits d’expériences et d’interventions psycho-médicales publiés en annexe témoignent sous l’angle de la violence commise envers autrui de la même dégradation de la vie au travail que laisse entrevoir les cas de violence envers soi.3.152. Dejours montre que l’organisation actuelle du travail est le résultat d’une « bataille du travail ». une opposition qui à chaque nouveau cas rend incertain le diagnostic (les facteurs privés expliquaient-ils à eux seuls le geste fatidique ? quelle est la part exacte des conditions de travail dans la tragédie ?) et retarde les conclusions pratiques. pression par la mobilité forcée) ont été introduits pour mieux briser les solidarités. causé par l’invasion des techniques gestionnaires. travail. qui explique que les tensions au travail.duke_university . Contrairement aux préjugés négatifs possibles... Pour lui.3.duke_university . _ 209 _ Document téléchargé depuis www.U. Le point de vue inhérent à l’approche métapsychologique montre ici toute sa force : c’est uniquement si l’on est capable de rendre compte théoriquement du rôle constitutif du métier et du collectif de travail dans la construction psychique individuelle et dans les rapports sociaux de travail. Le diagnostic et les mesures préconisées par Dejours annonçaient ceux du livre sur le suicide. que les dégâts causés par l’approche gestionnaire peuvent être révélés dans toute leur étendue. l’approche « psychologique » (au sens « métapsychologique » qu’on définira plus précisément ci-dessous à propos de Travail vivant) se montre politiquement féconde. Selon Dejours. c’est la déstructuration du vivre ensemble au travail. néraux.19/01/2012 06h05. dans laquelle le « cheval de Troie » de l’analyse gestionnaire (évaluation généralisée.102.242 . traitait déjà de questions similaires. et par contre coup au-delà du travail (dans la famille et la cité).info .242 . la priorité revient à la démocratisation des lieux du travail. Cette approche apporte une réponse roborative au questionnement public face à la répétition des gestes extrêmes et la multiplication des témoignages sur la dégradation de la vie au travail. L’analyse métapsychologique permet notamment de surmonter l’opposition séparant les causalités sociales des causalités individuelles.102. engagée contre la logique des métiers. au nom de la productivité. Dans son cadrage théorique. présentation . violence et santé. © P. aussi bien du point de vue du diagnostic que des préconisations concrètes. ouvrage collectif de 2007. Le récit de Florence Bègue vient prendre place parmi les témoignages multipliés de travailleurs et praticiens qui lèvent le voile depuis plusieurs années sur les caractères destructeurs de l’organisation du travail contemporaine.F. ayant toujours existé. qualité totale) et du management post-fordiste (déconstruction des équipes. chantage à la perte d’emploi. santé ».DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. © P.

qui sert de prémisse aux arguments du second volume.F. conduisent nombre de populations jeunes à mettre en place des « stratégies de défense ». cette approche insiste sur l’importance de la réalité de l’activité de travail. Elle donne en effet une explication détaillée d’un mécanisme psychosocial intuitivement évident mais que les sociologues ne peuvent que nommer sans l’expliquer. et l’impossibilité pour les individus d’une reconnaissance sociale. seules manières de maintenir l’identité psychique.19/01/2012 06h05. Mais l’approche psychodynamique permet d’interpréter le caractère destructeur du chômage de manière renouvelée. car au-delà du rôle général d’intégration sociale que joue l’emploi. Psychanalyse et sociologie du travail .F. dans lequel une philosophie sociale et politique à part entière est proposée. on ne peut discuter ici que des arguments fondamentaux. dépassant largement le cadre psychopathologique.cairn. par les obstacles qu’il oppose toujours à la réalisation de la tâche.Document téléchargé depuis www. Le tout forme une somme théorique impressionnante. l’exclusion de l’emploi.102.. afin de « conjurer » la violence au travail et hors du travail. et devrait occasionner un nouvel essaimage des thèmes dejouriens. De toute cette riche masse théorique. d’une « anthropologie psychanalytique ». c’est-à-dire un travail sur soi. intitulé Sexualité et travail. est bien sûr documenté depuis longtemps par la sociologie. eux-mêmes essentiels pour développer les ressources psychologiques et éthiques nécessaires au vivre ensemble. Le premier volume. Mais l’approche psychodynamique renouvelle le sens de cette préconisation fondamentale. Pris ensemble. élabore les traits fondamentaux d’une théorie du sujet. qui. contre lesquels les individus ont tendance à se prémunir par la violence. Selon l’approche psychodynamique. culturelle. force l’individu à un travail-Arbeit. les deux volumes veulent démontrer la centralité multivalente du travail : psychologique. sociale et politique. c’est le suivant : il y a un lien structurel entre travail psychique (Arbeit. Les deux volumes de Travail vivant reprennent de manière systématique et progressive les arguments principaux de la « psychodynamique » du travail en les développant substantiellement. à savoir que le mépris social et la désaffiliation (que le chômage produit massivement) causent des cassures d’identité.152. qui impliquent un renversement total des valeurs traditionnelles liées au travail et à l’éducation (censée mener au travail). © P. _ 210 _ Le point le plus original du livre concerne le lien établi entre difficultés du travail et violence sociale.U. épistémique.242 .info . en référence à la prévalence du terme chez Freud.242 ..152.cairn.info .3. aussi bien pour la santé mentale et physique des personnes que pour la viabilité des collectifs professionnels. notamment dans le concept d’Erarbeitung) et travail productif (poiesis). éthique. Les mesures préconisées par Dejours. visant à assurer le plein-emploi.102.U.duke_university . ne sont pas originales en soi.19/01/2012 06h05. © P.duke_university . Pour la partie métapsychologique. notamment le rôle prépondérant du chômage dans le mal-être des quartiers péri-urbains. Ce lien. Le travail-poiesis. Les positions d’ultra-virilité associées à certaines formes de cette culture alternative de la reconnaissance sont typiques de la polarisation genrée de ce type de stratégies de défense. Travail et émancipation.3. dans Document téléchargé depuis www.

les meilleurs des cas.cairn. accroissent les pouvoirs de cette dernière. lorsqu’ils sont surmontés.info . précisément en un sens qui combinait intimement le phénoménologique (le travail comme expérience). Avant d’entrer comme facteur structurel dans les analyses d’économie politique. ne doit pas être interprétée en termes biologiques ou évolutionnistes (comme une destinée naturelle faisant passer le sujet par une succession de stades prédéterminés). selon Dejours. La pulsion peut ainsi se transformer.. par le biais métapsychologique. du fait de la tentation qu’elle offre de s’adonner à la jouissance sur des objets partiels. correspondent en fait au vrai sens de la pulsion et de sa sublimation. ce lien structurel établi entre métapsychologie et travail peut faire de la psychodynamique un interlocuteur direct de recherches inspirées de Marx. un accroissement de la sensibilité.F. l’origine de l’intelligence au sens propre (par opposition à l’intelligence non incarnée qui n’emploie que la pensée d’emprunt).19/01/2012 06h05. par un accroissement ordonné des différentes capacités et qui profite au moi.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. présentation .U.duke_university . c’est-à-dire le risque de l’échec et de la remise en question. qui est. bien sûr.duke_university .102. selon Dejours. Et.U.152. © P. par défaut de travail psychique.3. On peut lire la philosophie du travail proposée par Dejours comme une explication détaillée. en capacité de réflexion aussi bien théorique (autonomie intellectuelle) que pratique (autonomie morale).info . mais aussi la vie subjective elle-même lorsque cette dernière est suffisamment en possession de soi pour prendre le risque de confronter le « réel du travail ». Il y a eu des tentatives célèbres dans l’histoire du marxisme pour expliciter le cœur anthropologique de la théo- _ 211 _ Document téléchargé depuis www. le travail pour Marx est une réalité anthropologique fondamentale. ou encore comme une explicitation de la définition de la force de travail dans le Capital. de l’affectivité.cairn. La place du corps est prépondérante. Le modèle métapsychologique élaboré par Dejours peut être vu comme une clarification possible de la vision du travail au cœur de la pensée de Marx. ouvre au sujet la voie du développement de soi. de ce que l’Idéologie allemande désigne par le terme de « processus de vie ». Le travail du soi sur soi permet.242 .102. le lieu d’ancrage de la pensée.F. après un dérangement psychique initial demandant un travail-Arbeit. © P. mais au contraire comme le conatus qui pousse le sujet à remettre en cause et à reconstruire son économie psychique.3. La pulsion. La pulsion de mort est celle qui entraîne une déstructuration du moi. l’anthropologique (le travail comme élément fondamental de la condition humaine) et l’économique-politique (le travail comme facteur de production). dans un travail débouchant donc sur la sublimation. La notion de « travail vivant » désigne alors le travail quand il offre l’occasion de l’accroissement de la vie subjective.. l’opposition entre « travail mort » et « travail vivant » était déjà employée par Marx lui-même.242 . comme le cœur anthropologique de l’approche matérialiste. Contrairement à de possibles apparences. La pulsion de vie est alors repensée comme la force psychique qui se traduit.152.19/01/2012 06h05. Ce défi et cet effort imposés à la subjectivité qui. de l’intelligence pratique « par le corps ». lorsque les conditions sont réunies.

mais aussi sur certains mouvements politiques à vocation transformatrice radicale. plus généralement.102.info .Document téléchargé depuis www. aux dépens de l’humain. de communication et de discussion qui est requis du collectif de travail pour que les obstacles à la réalisation des tâches soient surmontés en commun. en liant pulsion de vie et travail. du fait de son lien avec les théories de la « fin du travail ».U. l’approche métapsychologique ne renonce pas à sa perspective subjective : même si l’émancipation requiert des conditions sociales favorables.F.duke_university .U. alors le lieu de travail devient un modèle de politique effective..242 . Cette activité est « déontique » car elle mobilise toute une série de valeurs et de normes qui ne sont pas simplement techniques. elle ne peut être qu’individuelle. On pense notamment à Marcuse qui continue de produire des effets indirects dans la pensée politique contemporaine. © P.F.242 . les individus se retrouvent seuls face aux défis du travail. de son emprise par la pulsion de mort. Dejours désigne par là tout le travail d’écoute. Mais lorsque l’activité déontique peut effectivement se déployer.3. Psychanalyse et sociologie du travail . principalement une organisation du travail respectueuse de l’humain. et. le travail est considéré comme une nécessité tragique qu’une nouvelle ère productive pourrait rendre superflue.. La métapsychologie dejourienne. les thèses d’André Gorz. La notion fondamentale au cœur du second volume est celle d’« activité déontique du faire ». d’autre part. ce qui requiert l’existence de collectifs de travail viables et donc le rejet de toute politique économique et sociale. les violences envers autrui. trouvent leur fondement dans une vision de l’être humain et de la place du travail dans la destinée humaine que les écrits de Marcuse avaient bien articulés. la « pulsion de vie ». les pathologies sociales contemporaines sont interprétées à partir du défaut de coopération au travail.102. Il s’agit d’offrir à chacun l’occasion de développer Document téléchargé depuis www.19/01/2012 06h05. et le lieu où les individus apprennent les vertus civiques au principe d’une politique d’émancipation. libérant ainsi les pouvoirs érotiques. d’une part. Lorsque l’organisation du travail empêche cette activité de se déployer. Pour prendre un exemple particulièrement important. mais demandent de prendre en compte les intérêts et capacités de chacun. de tout cadre de pensée. propose un modèle théorique permettant de corriger le réflexe de suspicion envers toute tentative de penser l’émancipation à travers la réorganisation du travail. Comme on l’a vu précédemment. qui provoque la fragilisation des identités individuelles.duke_university .cairn.19/01/2012 06h05.info . L’activité déontique est au cœur de la théorie sociale et politique de Dejours.152.cairn. qui ne font la part belle qu’à la mesure de la productivité. Toutefois. D’où la recommandation politique principale de Dejours : la condition d’une politique d’émancipation au sens général est la capacité offerte aux individus de se réaliser dans leur travail.3. © P. _ 212 _ rie marxienne du travail par recours à la métapsychologie freudienne. C’est alors qu’émergent les pathologies.152. qui ont eu une grande influence sur des pensées sociologiques et politiques récentes de l’émancipation. et la formation de communautés de la haine. Dans ces pensées de l’émancipation.

© P. à savoir la lutte des classes et l’extraction de la plus-value.19/01/2012 06h05. […] Pourtant. 2004). la présence fidèle. à savoir l’analyse des systèmes économiques et leurs lois structurelles de fonctionnement. il manquera l’élément explicatif principal. © P. Stock. présentation . militant révolutionnaire1. _ 213 _ Document téléchargé depuis www. disait Rosa Luxemburg.cairn.U. que « de grands panneaux indiquant la direction ».102. parce qu’il réduit le travail humain à une ressource au service de la création de valeur. Lorsqu’un groupe d’individus autonomes œuvre en commun.3. Certains lecteurs marxistes pourront même arguer que la dénonciation d’un système de production. Pour certains. tout cela ressemble d’assez près au mouvement général de la pensée critique de Marx lui-même.U. Daniel Bensaïd retraçait avec clairvoyance et sensibilité son itinéraire intellectuel et politique (« Nous avons été. Daniel Bensaïd Au moment où se tient le sixième Congrès Marx International. à savoir la cristallisation dans des œuvres à valeur universelle de la capacité humaine à penser et transcender le destin des pulsions. précisément comme domination au travail. dans l’expérience pratique de millions d’hommes et de femmes. Mais d’autres lecteurs marxistes pourront souligner que la domination a sa place dans le modèle dejourien.. d’une endurance et d’une persévérance qui sont le contraire de l’attente passive d’un miracle »). L’explication métapsychologique sera accusée de rester en deçà du niveau auquel doivent être traités les problèmes de justice et d’injustice dans le capitalisme contemporain. d’une patience pressée. le Kulturarbeit dont parle Freud dans ses écrits de théorie sociale.info .duke_university . la pensée non dogmatique et la voix chaleureuse de Daniel manquent cruellement. Et il fallut apprendre ‘l’art de l’attente’.cairn. L’histoire nous mordait la nuque.duke_university . notamment dans ses analyses de la domination de genre. Le socialisme ne saurait être octroyé d’en haut. Un programme de parti n’offre à ce propos. Dejours ne cesse d’y revenir.242 . rien n’arriva.F. D’une attente active. comme il se doit. ses réflexions intervenantes (que l’on 1. Jean-Philippe Deranty Sur les dernières publications de Daniel Bensaïd La société nouvelle doit s’inventer sans mode d’emploi. plutôt qu’un caractère prescriptif.102.F.. du travail et par le travail.152. et la critique des pathologies sociales à partir de cette inversion fondamentale. alors émerge le véritable « travail de culture ». de balisage et de mise en garde.19/01/2012 06h05. Il est difficile de dire de manière unilatérale comment un point de vue marxien réagira à de telles propositions. des jeunes gens pressés.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. ses qualités propres d’autonomie intellectuelle et morale.info .3.152. et encore ces indications n’ont-elles qu’un caractère indicatif. Dans Une lente impatience (Paris.242 . Professeur de philosophie (il enseignait à l’université de Paris 8 – Vincennes à Saint-Denis).

_ 214 _ songe. Sur la question juive. les inégalités économiques et les injustices sociales s’aggravent. Les dépossédés : Karl Marx.19/01/2012 06h05. Relire Marx aujourd’hui. à l’indifférence des désastres écologiques provoqués par la loi du profit. 5. Marx. de son Marx l’intempestif.U. pédagogique et sans concessions. 9. Paris. sur la discordance des temps3. Paris. l’histoire. Fayard.19/01/2012 06h05.242 . liés à l’écart qui se creuse vertigineusement entre les pays riches et les pays pauvres. les classes.242 . éloigné de « toute bigoterie doctrinaire ». 1995 (il s’agissait de relire Marx « pour réveiller les virtualités enfouies sous le sommeil dogmatique du marxisme orthodoxe »).F. les nouvelles formes d’aliénation. se présentait comme une « trousse à outils ». écrivait-il). Il avait ainsi récemment présenté et commenté avec rigueur. selon lui qui n’en interrompit jamais ni la lecture ni l’étude10. 11.. Bensaïd. de construire.duke_university . © P. La Fabrique. que les atteintes à la dignité humaine. se profilent. 4. 2007. entre autres. 2008. Son Marx [mode d’emploi]11. entre autres. 2001 (« Pour conjurer la crise. rythmé avec humour par les illustrations de Charb. 6. 8. Paris. ainsi concluait-il son étude). Demopolis. Rester disponible à la contingence du second sans perdre le fil de la première.cairn. © P.info . s’avèrait. ce pari sur l’improbable nécessité de révolutionner le monde ». Fayard.Document téléchargé depuis www. les voleurs de bois et le droit des pauvres. Métamorphoses de la politique. Essais sur les crises. Grandeurs et misères d’une aventure critique (XIXe-XXe siècles). Paris. Le pari mélancolique. sur le droit de propriété7. Politiques de Marx. On se souvient. être « fidèle à son message critique. 2009.U. 3. Alors que notre époque. à la marchandisation des découvertes scientifiques et de leurs applications technologiques. où la danse du virtuel l’emporte sur le piétinement du réel.. Hebenstreit. 2009. où la hache acérée de la raison messianique croise le marteau du matérialisme critique. Pour Daniel Bensaïd. c’est continuer à juger que notre monde […] n’est pas réformable par retouches. 2006. Où Benjamin donne l’alerte générale à la chaîne des sentinelles engourdies ». La Fabrique. 1997 (« Il est mélancolique.3. Sentinelle messianique. Résistances. Les Crises du capitalisme. 7. Éditions de la Passion. 1995.cairn. Il faut tenir bon à la fois sur la logique de l’histoire et sur l’impromptu de l’événement. une politique de l’émancipation authentiquement alternative. quelques textes de Marx : sur la « question juive »6. L’expression dit assez combien ce travail ne peut pas être désolidarisé de la pratique. 1990 (« Une politique du temps présent. à l’écrasement des cultures périphériques. où l’éclosion des ‘peut-être‘ brise le cercle de l’éternel retour. Fayard. les modalités (élargies) de l’exploitation. C’est le défi même de l’action politique ». Paris. rappelait-il). Les dernières publications de Daniel Bensaïd relèvent avec passion ce défi. qu’il faut le renverser ! » Ses lectures de Marx n’entendaient pas proposer la vérité sur Marx. permettant d’« affûter à nouveau nos faucilles et nos marteaux ». que d’autres dangers encore. Paris. sans dogmatisme. à ses essais sur Walter Benjamin2. Paris. Essai de taupologie générale. crucial. Plon. Sur les dernières publications de Daniel Bensaïd .152. présentation et commentaires D. constatait-il). théoriquement et concrètement. mais « l’un des modes d’emploi possibles ». texte inédit de Marx traduit par J. suivi de Inventer l’inconnu. textes et correspondances autour de la Commune. sur le pari mélancolique4 et sur la problématique de la résistance5) accompagnèrent plusieurs générations rebelles pour qui le capitalisme n’était pas un horizon indépassable. 10. il est plus que jamais urgent. Walter Benjamin. en écho aux luttes qui se développent localement et globalement. s’avère brutale. les résistances sans projet et les paris sur un hypothétique salut événementiel ne sauraient suffire.102. politique des métamorphoses.152. soulignant leur actualité brûlante.3. La Découverte. sans doute. Paris. La Fabrique.F.102.info . Paris. sur la Commune de Paris8 et sur les crises inhérentes au système capitaliste9 (le « capital porte en lui la crise ». Document téléchargé depuis www. de l’intervention directe dans le champ 2. loin d’être apaisée. en effet. K. La discordance des temps.duke_university . Paris.

19/01/2012 06h05. son travail a toujours été placé sous le signe de la contradiction..3. tentait précisément de cerner et de relever les transformations de la politique. Son éloge de la politique profane13. prenant prétexte d’un ouvrage de l’histrion sur la gauche pour clarifier quelques points. 13. Vous ne voulez plus des partis ? Vous aurez le despotisme de l’opinion ! » Son écriture pouvait d’ailleurs épouser un ton polémique. Avec l’effondrement des régimes bureaucratiques à l’Est et la conversion au social-libéralisme de la social-démocratie européenne. politique : interprétation et transformation du monde.3. © P. Seulement. à Bernard-Henri Lévy. rappelant avec force que la « question de la démarchandisation » est « indissociable des formes d’appropriation et des rapports de propriété ».242 . fondées notamment sur le souci du bien commun et de la solidarité sociale.F. pour contrer la brutalité du capitalisme financier (et les tragiques conséquences. Daniel Bensaïd proposait quelques « hypothèses stratégiques ». écologiques…. depuis quelques siècles et quelques décennies à la politique. la remise en question du productivisme. Albin Michel. imposées par la loi du marché). l’amener à batailler.info . Vous ne voulez plus des peuples ? Vous aurez les meutes et les tribus.duke_university . acteurs. Un nouveau théologien.U. sa dérive vers les gouffres théologiques. sociales. 2008. celui-ci « ne relève pas d’un pouvoir de nomination adamique. ses mutations. Contre la « privatisation du monde » et la « concurrence impitoyable de tous contre tous ». ferme et respectueux. dans un petit livre de circonstance14.102. Paris.152. ni de luttes ? Vous aurez les plèbes et les multitudes anomiques. Suivre ce qui arrivait. il est urgent. avec Toni Negri ou.cairn. d’expériences sociales et historiques fondatrices. de luttes de paroles ». et après ? »12. Car sa lecture s’ordonnait à l’aune de quelques certitudes (relatives) : « Vous ne voulez plus de classes. d’esquisser une authentique alternative politique. Il répondit ainsi..19/01/2012 06h05.duke_university . le développement jusqu’au bout de la démocratie sociale et politique.152. débats. de tenter de mettre au point « un nouveau lexique politique ». présentation . Postcapitalisme. sa crise. Paris.102.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. de l’impérialisme. contre du « nouveau » pas si « nouveau » : controverses avec John Holloway.242 . d’ailleurs.cairn. titre manifeste. dans une « attention patiente aux déchirures de la domination d’où peut surgir une possibilité intempestive ». Imaginer l’après. © P. 14. « Keynes. sur l’histoire avec Alain Badiou. écrivait Daniel Bensaïd en introduction. Paris. Il y 12. Cela devait. pp.). plus récemment. De fait. Nouvelles Éditions Lignes. Il s’agissait. 29-48. précisait-il. l’enjeu pour lui était bien de rompre avec un système menant à la catastrophe. contre d’autres pensées de l’émancipation. Il naît de l’échange conflictuel entre des langues réelles.F. reprenant une expression de Toni Negri. Fragments mécréants 2. _ 215 _ Document téléchargé depuis www. du conflit.U. Dans « Keynes. 2007. 2009. par un minutieux travail de lectures et d’interprétation de la réalité (de ses modifications et des tendances qui se dessinaient) obligeait à penser les transformations du capitalisme. la mise en place d’une planification « autogestionnaire et démocratique ». Bernard Henri Lévy. des rapports de domination et à percevoir le nouveau qui émergeait : nouveaux espaces.info . Au diable vauvert. et après ? » in Clémentine Autain (dir.

d’une pratique collective. S’y retrouvaient des textes qui. Document téléchargé depuis www. la militance collective est une saine pratique de réalité (les idées viennent de la pratique et s’y éprouvent). chose devenue rare en philosophie. Il s’y félicitait. il était. où la flatterie journalistique persuade aisément tout un chacun qu’il a du génie.duke_university .info .242 . qui plus est de parti : « En ces temps de vertiges médiatiques. la création du Nouveau Parti anticapitaliste résultait d’une analyse confirmant un changement de période (« nouvelle période.102. de sa présence dans les Forums sociaux mondiaux. Bensaïd.. C’est ce qui. « Quelle articulation entre partis. pour lui. P.duke_university . dans leur assemblement. au moment de la création du Nouveau Parti anticapitaliste. Villiers et P. 2009. il y a peu. de la forme parti.Document téléchargé depuis www. d’ailleurs. être juif signifiait. Ces interventions permettaient de vérifier combien. Si Daniel Bensaïd ne fétichisa jamais ses formes ou ses appellations.3. il fut l’un des fermes défenseurs de la nécessité organisationnelle. © P. le sacré prend sa revanche. Paris.19/01/2012 06h05. syndicats et mouvements ? » (discussion entre D. Khalfa. leur succession. le militant est comptable de ses paroles et de leurs conséquences éventuelles) ». un militant.242 . Les trotskysmes. l’incita à publier un recueil d’articles au titre évocateur et emblématique de son parcours : Penser Agir16. 16. la théologie est à la hausse.. mais aussi d’un projet historiquement ancré et réaffirmé.cairn. comme il le rappelait dans le dernier numéro d’Actuel Marx : « Cette idée vient de loin »17. l’éternité s’envole ». revenait précisément sur « les trotskysmes » et leurs héritages15). Lignes. souhaitant l’émergence d’« un nouveau parti. puis dirigeant et militant de la LCR et de la IVe Internationale (un « Que sais-je ? » il y a quelques années. manière de le disqualifier en raison de son militantisme. Paris. PUF. Car. _ 216 _ revenait notamment sur l’infâme équation « antisionisme = antisémitisme » et sur ce que. 2008. 17. Que sais-je ? 2002. depuis des décennies.19/01/2012 06h05. Actuel Marx. qu’il détient les clefs des mystères du monde.U.U. dans la durée de la politique.152. témoignaient du cheminement théorique et politique qui justifia la dissolution de la LCR et la création du NPA. Zarka). ce qu’il écrivait se nourrissait de ses rencontres et débats sans sectarisme avec ses camarades. du dépassement de la LCR. Sur les dernières publications de Daniel Bensaïd . n° 46. d’être qualifié de « philosophe rustique » par Philippe Raynaud. et qu’il est intelligent tout seul.cairn. Les trois termes (politique/profane/histoire) désignent tout à la fois ses objets d’investigation.102. ses soucis (et si la politique comme « art stratégique » venait à disparaître ?) et ses méthodes. nouveau parti ») et d’opportunités politiques inédites. C. que « Quand la politique est à la baisse. 12-26. © P. Quand le profane recule. et de responsabilité (à la différence du ludion médiatique. en écho à son ouvrage précédemment cité. de sa solidarité active avec ceux qui luttent à l’échelle internationale contre l’ordre établi.F.F. Co-fondateur des JCR en 1966. aussi fidèle aux dominés et aux dépossédés que l’est la droite aux possédants et aux domi15. de modestie (on parle et on pense dans une communauté d’égaux). en effet. Quand l’histoire piétine. Il y relevait. pp. disait-il en ouverture.3. loin d’être l’effet d’un emballement médiatique.info . soutenue.152.

à distance des accommodements avec un moindre mal qui serait le plus court chemin vers le pire ». « Le scandale permanent ». Jean-Marc Lachaud et Olivier Neveux 18. 2009. dont il fut l’un des animateurs et l’un des militants. Mille et une Nuits. _ 217 _ Document téléchargé depuis www. comme il l’écrivait de Walter Benjamin.-L. Badiou. vaut aussi par sa double signature qui lie deux générations et témoigne de l’attachement profond que Daniel Bensaïd accorda à la question de la transmission (ce fut.152. A.cairn. W. le rêve irréductible d’un autre monde de justice.102. « Puissances du communisme ». refusant de s’enfermer dans la tour d’ivoire de l’intellectuel.info .. K. d’ailleurs. de façon ferme et opportune. 2009.152. n° 4. pp. 13-16.19/01/2012 06h05. 2008. © P. 21.U. 27-58. pp. il y défendait l’« actualité d’un éco-communisme radical » et rappelait.info .102.3. dans quel état ?. J. Rancière.Nancy. qu’il voulait ne pas encombrer de débats obsolètes. 1968. Voir « Daniel Bensaïd (1946-2010) à contretemps » (Editorial). qui ne s’excuse plus d’être anticapitaliste et de vouloir changer le monde ».U. Bensaïd. et l’hypothèse qui oriente ce mouvement vers un changement radical des rapports de propriété et de pouvoir.DOSSIER interventions entretien livres Document téléchargé depuis www. 20. qu’il avait contribué à fonder. © P. nants. livré pour susciter le débat et la construction d’une alternative programmatique. publié dans Contretemps21. Daniel Bensaïd participait au débat renaissant sur l’idée communiste. 5-8. C’était évidemment les suites qui l’intéressaient. 22. Des suites à partir desquelles il entendait toutefois rappeler les acquis de l’expérience militante du courant auquel il appartenait. D. « le gardien vigilant d’une ligne de partage et de démarcation ». Ross et S. d’égalité et de solidarité . ouvrage conçu comme « une contribution sur ce que pourrait être le socialisme du XXIe siècle ». Contretemps. Prenons parti. Paris. Lignes. Mais ce livre de combat. un des axes qu’il développa lors d’un récent colloque consacré au psychanalyste et militant Jacques Hassoun). Prenons parti18. internationaliste et anti-stalinien (comme il le fit encore dans un long retour théorique et historique sur la démocratie dans l’ouvrage collectif Démocratie. J. C’est ainsi qu’il publia. Contretemps.cairn. 2009.19/01/2012 06h05.3. la revue qu’il anima et dont l’existence et la pérennité lui importaient ardemment22. Žižek). des suites qu’il pressentait. Nombre de livres parus ces dernières années doivent leur existence à ce souci constant de passeur qui fut aussi. 19. n° 5. loin de toute nostalgie d’anciens combattants. avec Olivier Besancenot. in Démocratie.242 .duke_university . il entendait toutefois ne pas en effacer et l’histoire et les acquis. 2010. somme de propositions et de principes.F.F. le mouvement permanent qui vise à renverser l’ordre existant à l’époque du capitalisme . Pour un socialisme du XXIe siècle.duke_university . indissociablement. La Fabrique. « Fins et suites ». présentation .242 . Agamben. affirmait par exemple le soustitre d’un ensemble de textes qu’il co-signa avec Alain Krivine à l’occasion du 40ème anniversaire de mai 196819. Tout en admettant que « les mots de l’émancipation ne sont pas sortis indemnes des tourments du siècle passé ».. que communisme « nomme. ce qui rend nécessaire une réflexion critique sur ce que le mot « a nommé au XXe siècle ». ouvrage collectif (G. Brown. Du parti que fut la LCR. pp. Paris. Fins et suites. dans quel état ?20) Dans son ultime texte.