You are on page 1of 7
CHERCHEURS EXCLUS Génie ou charlatan? Antoine Priore, décédé en 1983, a inventé une machine pour guérir le cancer et suscité l'enthousiasme comme la polémique. Malgré de nombreux fonds publics déboursés, la trouvaille a fini au placard, comme de eens / ‘per e nombreuses découvertes semen scientifiques ‘rete con dans ce domaine... Faut-il réhabiliter pparu en 1984, Dossier Priore (ditions Deno). Ce journa- liste de Sud Ouest a suivi de préslaffare Priore le témoi sage qu'il a laissé est sans doute le résumé le plus ar- gumenté et fable dans cette affair lige & la guérison du “Antoine Priore, chercheur atypique, a découvert, dans les années 50, un moyen de guérir le cancer a Taide d'une machine émettant un double rayonnement, le « rayon Priore ». Soucieux de préserver sa découverte, Priore 4 toujours gardé le secret de ses réglages. Miewx, il a constitue brouillé les pistes en construisant des appareils effroya ficiellement, que lerayonmement Priore aun effet bi tlement complexes. ta donc emporté avec lui son secret, Voila ce qu‘écrivait Jean-Michel Graille dans un ouvrage sa mort en 1983. ingéniew rison deo 54 Nexus se PRIORE? CHERCHEU RS EXCLUS 1952, Antine Prove ex rockde de aime po cyonmeren Por Pryska Duccurjoly ss diondes électroma sar wn tube a plasma «Ce rayonnement fait intervenir deax ty sgnétiques (UHF et HE) moduilées et pulsée sous luiméme dun champ magnétique », relatait a 'époque le journal Sud Ouest. Il semble qu'aujourd’hui, 'effet Priore soit davantage attribué 3 des impulsions de champs élec- triques élevés’. Au cours des années, Antoine Priore, élec tronicien et électricien d'origine ttalienne, établi & Flotrac dans la banlieue bordelaise, a construit au moins quatre gé nérateurs successifs capables de produire ce rayonnement. Expérimentationsoffcielles Dans les années 50, le rayonnement Priore fut appliqué de fagon tout @ fait empirique, Un peu « tous azimuts » pour commencer; de facon de plus en plus précise dés qu'il apparait (par hasard) quill semble faire régresser pls disparaitre des tumeurs cancéreuses animales. Com imenee alors a partir de 1960 l'expérimentation officielle sur des cancers animaux greffés, puls sur le trypanosome (un parasite du sang) en 1966, sur différentes maladies. Intervient enfin une tentative d'application & homme cancéreux (1977) Parmi les supporters de Priore & l'époque, le Pr Robert Courrier, cancérologue réputé, président de I'hcadi des sciences, qui venait greffer lui-méme les tumeurs sur les animaux expérimentés et a présenté plusieurs communications & son assemblée! Mais aussi A. Lwoff, « La reproductibilité des expériences est formellement établie. Les résultats obtenus sont inespérés et prometteurs. » rie de !'ADN, Prix Nobel de médecine, s'est aussi rallié & la découverte de Priore, aprés une étude impartiale des résultats, allant jusgu’a réclamer la construction d'un ap- pareil dans le prestigieux centre anticancéreux de Villejuif prés de Paris. [La Région Aquitaine et 'Etat ont aussi suivi le chercheur, enallouant des crédits. Sa notoriété lui attira aussi la bé- nédiction du CEA (Commissariat aénergie atomique) qui délégua un de ses plus brillants ingénieurs et mis & dis- position certains de ses moyens techniques pendant plu- sieurs années pour participer au projet de construction un appareil Priore & 'université de Bordeaux (voir notre encadré « Qu'est devenue la machine de Priore? »), Résultats prometteurs «Lefer bologique du rayonnement Priore est démontré clai- rement, La reproductbilité des expériences est formellement able. Les résultats obtenus sont nespérés et prometturs. Les prewwes avancées sont indiscutables et dailleurs indiscutées », rappelle encore le journalist Jean-Michel Graille. C'est peut-étre ce fait qui constitue le point le plus tonnant de tout le dossier es qualités et les propriétés de invention de Priore sont reconnues offciellement depuis 1969 ; de Puls personne ne les a contestées, mais paradoxalement, elles nvintéressent plus personne, «Les enseignements tid des recherches sur le “champ Priore” soulbvent de granis espoirs si on considére que les cancers traités avec un succis relatif par ces autre techniques d'éec trict médicale Vont été pendant des durées brbves (10/20 tin, aw maximum une heure par séance, deux & trois fols par semaine parfois moins) alors gun sait Vimportance de 1h durée cumulée exposition », peut-on lire sur le site www.priore-cancercom, tenu’ par un ancien éléve du PrPautrizel, le Dr Murzeau, sans doutele meilleur connais- seur du fonctionnement de la machine, sur laquelle il a beaucoup travallé. Ul délivre sur son site une explication du fonctionnement et de la constitution de la machine. Contacté par la rédac: tion, il a refusé de s'exprimer sur ces travaux, mais son site reste néanmoins riche d'enseignement. Impulsions de trés haute tension selon Murzeau, V'ffet Priore serait a rapprocher des travaux d'un autre pionnier, le Pr Lahkovsky: « Dans ls années 190, les nombreuses guérisons de cancers incuables sont obteues avec un apparellage radimentaire: siagit «tun émetteu produsant des impalsions dees haute tension.) et emplayé dans de grands hipitaux frongas,tatiens et 56 NEXUS s9 recs I existe de nombreux rapport circonstancé.(.) Ces im pulsions de grande énergie réetées quelques dizaines& quelques entaines de fos par seconde transportent une onde de haute fre quence (an mégahertz tout au plus} dont les caratéristques ne ncesstent pas de grande précision. Ces impulsions alimentent lune antenne od sont induites-de nambreuses harmoniques. On retrouve comme pour Priore la notion de choc, de haut potenti, «impulsion, de modulation BE de fréquence préferenille, et. On Indu ins de véritables ches a niveau dela membrane cell lai modifiant ainsi sa plarsaion et par ki méme les propristés de a celtule,» Guérisons avérées Du cété des guérisons de Priore, Murzeau cite les conclu- sions du Pr G. Courty, futur président du conseil régional Aquitaine de V'Ordre des médecins, chef de service de preumologie, qui publia avec le Pr Dubourg, la référence bordelaise en matiére chirurgicale, une étude comprenant tune douzaine de cas majoritairement pris dans son ser vice. « renant le risque de compromettreirémédiablement sa