République d’Haïti

Ministère de l’Economie et des Finances Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique LES COMPTES ECONOMIQUES EN 2011
(Estimations Préliminaires)
Direction des Statistiques Economiques, DSE

Hausse du PIB en 2011
Comme pressenti, l’économie haïtienne a renoué avec la croissance au cours de l’exercice fiscal 2010-2011 avec une augmentation du PIB, en volume, de 5.6%. La reprise, à partir des bas niveaux de l’année dernière, a été relativement forte mais pas suffisamment pour atteindre l’objectif de croissance de deux chiffres (10%) fixé par les autorités haïtiennes en mars 2010, lors du sommet de Santo-Domingo sur Haïti. Le retard enregistré dans le lancement des grands travaux de reconstruction, les perturbations politiques consécutives aux joutes électorales de 2010-2011 et les incertitudes y afférentes sont autant de facteurs négatifs qui ont empêché la matérialisation de cet objectif. PRODUIT INTERIEUR BRUT PAR SECTEUR
En millions de gourdes constantes de 1986-1987 Branches d’activité 2006-07 3378 15 1030 57 1031 3661 910 1602 1443 -619 12508 1000 13508 2007-08* 3125 16 1029 52 1085 3868 967 1653 1514 -716 12593 1029 13622 2008-09** 3288 17 1067 68 1118 3911 991 1654 1518 -689 12943 1071 14014 2009-10*** 3289 17 910 69 1167 3600 963 1536 1540 -839 12252 1003 13255 2010-11*** 3326 18 1074 88 1274 3766 1034 1577 1586 -810 12933 1063 13996

Toutefois, après la traversée du désert de Taux de croissance en % 3.3 0.8 2.9 -5.4 5.6 2010, conséquence du tremblement de terre qui a détruit le centre ville de la capitale économique du Source : Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI) pays, les agents économiques tant du secteur public Notes : * Semi-définitifs - ** Provisoires - *** Estimations convention, d’une unité que privé se sont surpassés pour revitaliser 1 : Il s’agit, parbancaires» (SCN 93). spéciale qui prend en compte l’utilisation faite par les autres branches de la «production imputée de services l’économie et faciliter ainsi la relance des affaires. La coopération internationale - bilatérale et multilatérale - a joué aussi un rôle moteur particulièrement important dans l’économie en 2011. Comparées à l’année 2010, presque toutes les branches d’activités ont vu leur performance s’améliorer en 2011. En effet, selon les dernières estimations du Ministère de l’Agriculture, le Secteur Agricole dont on redoutait une chute a pu se rattraper, générant ainsi une légère hausse de 1.1% de sa valeur ajoutée à prix constant. Menées par les fabrications de produits alimentaires et de textile qui représentent à elles seules plus de 50% du secteur, les industries manufacturières ont crû globalement de 18%. La branche Bâtiments et Travaux Publics qui, certes, n’a pas encore comblé les attentes charriées depuis le séisme de 2010, s’est révélée quand même parmi les branches les plus porteuses de croissance en 2011 avec une hausse de plus de 9% en terme réel. Le secteur tertiaire n’est pas en reste dans la création de richesses en 2011: plus de 4% de croissance, particulièrement grâce aux contributions des branches Commerce, Restaurant et Hôtel (4.6%) et Transports et Communications (7.4%). En ce qui concerne les grandes composantes du PIB, la consommation finale effective des ménages, en volume, a régressé (-5.6%) par rapport au pic qu’elle avait connu l’année dernière, en raison de l’aide humanitaire massive dont avait bénéficié les victimes du séisme. Par contre, l’investissement global, en volume, est en hausse de 9%, grâce notamment aux efforts de recapitalisation et aux autres investissements effectués par les agents économiques. L’augmentation de 20.7% des investissements directs étrangers (IDE) et la reprise (quoique faible) des crédits accordés par le système bancaire au secteur privé, après la contraction de 2010, sont également révélatrices de la tendance haussière de l’investissement global en 2011. Mais la plus forte croissance a été obtenue par la composante exportation qui a crû en terme réel de 18%. Il convient à ce propos de noter que les exportations de biens et services d’Haïti ont franchi cette année la barre d’un milliard de dollars américains. A l’origine de cette performance se trouvent surtout l’augmentation de plus de 35 % des industries d’assemblage et les hausses respectives de 64.3% et de 6.3% des huiles essentielles et des produits primaires 1 . Par ailleurs, l’économie haïtienne en 2011 a été aussi marquée par le retour de l’inflation qui a atteint 10.7% en glissement et 7.5% en moyenne annuelle, contre respectivement 4.1% et 4.7% en 2010. Cette pression inflationniste peut être imputée, entre autres, à la hausse des cours mondiaux subséquente à la reprise (quoique précaire) des grandes économies mondiales après la récession de 2009/2010 - et à un certain ralentissement de l’offre des produits locaux sur le marché. Enfin, l’année 2012 se présente plutôt prometteuse. Des signes avant-coureurs indiquent que, toute chose égale par ailleurs, l’économie devrait être plus performante eu égard aux nombreux chantiers annoncés pour 2011 - qui finalement ne démarreront qu’en 2012 - et aux autres initiatives prises par les secteurs public et privé. OFFRE ET DEMANDE GLOBALES
En millions de gourdes courantes 2006-07 PIB Importations Offre Globale Consommation Investissement Exportations Demande Globale 220110 89179 309289 212654 67092 29543 309289 2007-08* 250590 109215 359805 255646 72281 31878 359805 2008-09** 266559 114048 380607 269640 73161 37806 380607 2009-10*** 264039 164454 428493 328993 67154 32346 428493 2010-11*** 297687 164045 461732 337701 83338 40693 461732
1 5.0 1 0.0 5.0 0.0 -5.0 -1 0.0
2006-07 2007-08* 2008-09** 2009-2010*** 2010-11***

Agric., Sylvic., Elev. et Pêche Industries Extractives Industries Manufacturières Electricité et Eau Bâtiments et Travaux Publics Com., Restaurants et Hôtels Transports et Communications Autres Services Marchands Services non Marchands Branche Fictive1 Valeur ajoutée brute totale Impôts moins subventions sur les produits Produit intérieur brut

Evolution du PIB Taux de crois s ance annue l

Valeur Volume

En millions de gourdes constantes de 1986/87
2 0.0 0

Offre e t De m ande Globale s Taux de crois s ance annue l
1 6.0 0

2006-07 PIB Importations Offre Globale Consommation Investissement Exportations Demande Globale 13508 16782 30290 22156 4680 3454 30290

2007-08* 13622 17307 30929 22194 4811 3924 30929

2008-09** 14014 18318 32332 23053 4967 4312 32332

2009-10*** 13255 21980 35235 26593 4649 3993 35235

2010-11*** 13996 20881 34877 25098 5067 4712 34877
Valeur
1 2.0 0 8.0 0 4.0 0 0.0 0 -4.0 0
2006- 07 2007- 08* 2008- 09** 2009- 2010*** 2010- 11***

Volume

Source : Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI) Notes : * Semi-définitifs - ** Provisoires - *** Estimations ( 1 ):Banque de la République d’Haïti (BRH) PUBLICATION ANNUELLE DE L’IHSI # 17 / DECEMBRE 2011

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful