You are on page 1of 24

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Mardi 26 février 2013 - 15 Rabii Ethani 1434 - N° 207 - Première année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

MÉTÉO
11° ALGER 29° TAMANRASSETp. 2
www.dknews-dz.com

Les news

4e CONGRÈS DE L'ORGANISATION DE LA FEMME ARABE (OFA) À ALGER :

FINANCES :

Le message du Président
Page 5

Les réserves de change de l'Algérie à 190,66 milliards de dollars à fin 2012
Page 8

CONFÉRENCE-DÉBAT, HIER, AU CENTRE DE PRESSE DE DK NEWS

Condor
à la pointe de la

TECHNOLOGIE
Le marché économique national intègre, plus fortement que par le passé en tout cas, aux premières lueurs de l’ouverture, le privé national. Les esprits eux-mêmes vont dans le sens de l’évolution puisqu’on parle désormais d’entreprise nationale, ce qui consiste à ne plus faire de distinction entre les deux secteurs, public et privé. La préférence nationale a fait également de gros progrès puisque le produit local devient de plus en plus performant, soutient mieux la concurrence du produit extérieur et notamment celui venu de l’informel.
Pages 6 - 7

M. Abderrahmane Benhamadi P-DG de Condor Electronics

DÉVELOPPEMENT

Boualem Branki Une fois encore, le Premier ministre a réaffirmé tout l'intérêt pour les autorités des régions du Sud du pays, des régions qui participent activement à l'effort de développement local. Page 3

Un plan «Marshall» pour les régions du Sud
C U LT U R E
SCIENCE et VIE
FESPACO 2013 :

FOOTBALL
TRANSFERT DE AOUDIA AU CLUB AFRICAIN DE TUNIS :

BILAN

CÉRÉALES
bles Indispensa notre à ? alimentation
pages 12 - 13

«Yema»
de DJAMILA SAHRAOUI

ACCIDENTS DE LA ROUTE

inaugure la compétition et rencontre un franc succès
page 11

L'ES Sétif empochera 300 000 euros
page 22

4 447 morts en 2012, un recul de 3,28 %P. 4

MÉTÉO
11° à Alger
REGIONS NORD : Neige à 800 m
Temps froid et instable vers les régions Centre et Est avec averses de pluie et parfois de la grêle notamment vers l'Est d'Alger. Des chutes de neiges seront observés vers les reliefs Centre et Est dépassant les 800 mètres d'altitude. Prédominance d'éclaircies sur quelques passages nuageux vers les régions Ouest. Les vents seront variables 15/30 km/h. La mer sera peu agitée.

29° à Tamanrasset
REGIONS SUD : Mais assez froid vers le nord
Temps passagèrement nuageux sur le Nord Sahara et les Oasis avec quelques averses de pluies en matinée. Ailleurs, ciel dégagé. Les vents seront variables (20/40 km/h) avec quelques soulèvements de sable localement.
Alger Oran max max max max max 11° 15° 11° 13° 29° min min min min min 02° 04° 01° 02° 09°

À L’APPEL DU CLA

Annaba Béjaïa

Tamanrasset Arrêt de travail d'une heure dans les lycées d'Alger contre la violence en milieu scolaire

Les professeurs de plusieurs lycées de la capitale ont observé hier un arrêt de travail d'une heure à l'appel du Conseil des lycées d'AlSous le patronage de Monsieur ger (CLA) pour protester contre la le ministre de l’Intérieur et des violence en milieu scolaire. Le Collectivités locales, la Direction mot d'ordre d'arrêt de travail a été Générale de la Sûreté Nationale, observé entre 10h et 11h pour déorganise, ce jeudi 28 février 2013, noncer notamment le «comporteà partir de 9heures, au siège de la ment de certains élèves qui Direction des Unités républicommettent des actes de violences caines de sécurité, sis à El Hamiz verbales et physiques à l'encontre (Alger), une journée d’étude porde leurs professeurs». «Les profestant sur le thème de la gestion séseurs, à l'instar des élèves, doivent être protégés», a indiqué à l'APS curitaire des rencontres Mme Zineb Aït Yahia, représentante sportives. Cette rencontre interdu CLA au lycée Mohamed Bénationale sera rehaussée par la jaoui d'El Madania, ajoutant que présence d’experts internatioles professeurs vounaux en matière de gestion CET APRÈS-MIDI, À 14H GHOUL à Batna laient, à travers cet sécuritaire des enceintes ANP-DÉMINAGE arrêt de travail, interA L’HOTEL MOUFLON D’OR sportives, venant de peller la tutelle sur le Le ministre des Travaux Tlemcen : CSLA : « La sécurité France et d’Espagne. phénomène de la publics, Dr Amar Ghoul, efCe communiviolence dans les linguistique fectue aujourd’hui, une visite qué tient lieu établissements de travail et d’inspection à la wilaya de datant de l’époque et la stabilité sociale » scolaires. d’invitation. Batna, pour s’enquérir de l’état d’avancement coloniale détruites La célébration de la Journée de la langue arabe des projets du secteur. Sont prévus l’inspection qui coïncide avec le 1er mars de chaque année, le des projets de réhabilitation de la RN 77 sur un li- en deux ans CSLA organise aujourd’hui à 14 h, à l’hôtel Mouflon néaire de 20km dans la commune de Merouana et le Les opérations de déminage menées d’Or une conférence dont le thème est : «La sécurité linprojet de réhabilitation de la RN 87 sur un linéaire de 10 km dans la commune de Chemora. L’échangeur sur la RN depuis deux années ont permis la des- guistique et la stabilité sociale» suivie d’un débat. truction de 46 162 mines datant de 03 dans la commune de Batna sera inauguré. CE MATIN À 9H AU SIEGE DU FCE l’époque coloniale au niveau de quatre communes de la wilaya de Tlemcen, a-t- 4e rapport d’évaluation semestrielle DU 25 AU 28 FÉVRIER on annoncé hier la Direction MOBILIS participe au Mobile World munication et deàl’informationde la com- de l’IFPE 40 (DRCI) de Congress 2013 la IIe Région militaire. Les opérations, enLe Forum des chefs d’entreprise présente son 4e rapport tamées le 28 février 2007, ont touché les d’évaluation semestrielle de l’IFPE 40 (indice du FCE pour la Barcelone accueille le congrès sous le thème : «Le nouvel communes de Sidi Medjahed, Beni Bous- performance de l’entreprise algérienne) aujourd’hui, à partir horizon du Mobile. » La délégation de Mobilis est conduite saïd, Maghnia et Souani et permis le démi- de 9 h au siège du FCE : villa 69, lotissement Benhaddadi, Chépar son P-DG, Saâd Damna et participera aux différentes ac- nage d’une superficie totale de 251,74 raga. tivités du programme de l’un des évènements les plus im- hectares «devenue exploitable et prête à acportants de l’industrie des télécoms. Ce congrès « sera cueillir des projets socio-économiques dans CE MATIN À10H À HÔTEL SOFITEL également propice à l’opérateur national à l’établissement ces communes frontalières de la wilaya», a-tde relations avec d’autres agents du secteur et au partage on souligné dans un communiqué de la DRCI Conférence sur le Salon Alger d’expériences et de connaissances avec d’autres spécia- de la IIe RM. C’est la commune de Beni-Bous- Fashion 13 listes au moment où l’Algérie devra faire son entrée immi- saïd qui a été la plus touchée par ces opérations Dans le cadre de la présentation du Salon Alger Fashion 13, nente dans le monde de la 3G. » : 34 598 mines ont été détruites et 122, 25 ha de du 28 février au 2 mars organisé par Meridyen Fuarcilik et terres récupérés. Dans les localités de Sidi Medsoutenu par le ministère turc de l’Economie, avec plus de 60 jahed, Maghnia et Souani, les efforts des éléNedjma aussi sociétés du secteur, une conférence de presse est organisée ments de l’Armée nationale populaire (ANP) ont aujourd’hui à 10 h à l’hôtel Sofitel. été couronnés par la destruction, respectivement Une délégation de Nedjma conduite par le Directeur Général, M. Joseph Ged prend part également au Congrès de 6 041, 4 758 et 765 mines, a-t-on ajouté de même CE MATIN A 9 H, A l’IFEG mondial du Mobile 2013 (GSMA Mobile World Congress) source.

qui se déroule à Barcelone (Espagne) du 25 au 28 février 2013 sous le thème « Le nouvel horizon du mobile ». En tant qu’acteur majeur du secteur des télécommunications en Algérie, Nedjma entend ainsi marquer sa présence parmi les opérateurs mobiles les plus en vue en réaffirmant sa dimension d’opérateur toujours en quête des dernières innovations en matière de téléphonie mobile.

NILC

2

DK NEWS

CLIN

D’

EIL
CE MATIN À 10 H

Mardi 26 février 2013

La solidarité nationale à l’honneur
La solidarité nationale, la pertinence de la politique en place, la contribution de la société civile et les moyens disponibles pour faire face aux situations de précarité qui se développent face à l’accumulation des besoins sociaux feront l’objet d’une tableronde, ce matin à 10 heures au Centre de presse de DK News (3, Rue du Djurdjura, face au lycée Al Mokrani à Ben Aknoun).

DEMAIN MERCREDI À 10H

Regard d’un psychiatre sur l’agressivité et la violence, la criminalité et la délinquance
Une conférence-débat aura lieu au Centre de presse de DK News, demain à 10 h (3, Rue du Djurdjura, face au lycée Al Mokrani à Ben Aknoun). Cette rencontre sera assurée par l’éminent psychiatre, le professeur Mohamed Tedjiza, chef de service à l’hôpital psychiatrique Drid Hocine. L’hôte de DK News traitera de thèmes d’actualité. Il s’agit en fait du regard d’un psychiatre sur l’agressivité et la violence d’une part, et la criminalité et la délinquance, d’autre part. Il traitera aussi de la prise en charge des pathologies relevant de la psychiatrie et des moyens actuellement disponibles pour en conjurer les effets sur la société, par la filière hospitalisation.

No Comment

JEUDI 28 FÉVRIER Journée d’étude sur le thème de la gestion sécuritaire des rencontres sportives

46 000 mines

Normalisation : remise des certificats de conformité

A l’occasion de la remise officielle des certificats de conformité aux normes ISO 9001, ISO 14 001 et OHSAS 18 001 du système de management, une cérémonie sera organisée à cet effet, ce matin à partir de 9 h au centre de formation IFEG( Sonelgaz), à Ben Aknoun.

Mardi 26 février 2013

ACTUALITÉ

DK NEWS 3

DÉVELOPPEMENT

Un plan «Marshall» pour les régions du sud

FACE AUX TENTATIVES DE DÉSTABILISATION

L’Algérie
reste indivisible, unie et invincible
Kamel Cherif L’Algérie est une et indivisible et il n’y a pas de différence entre le Nord et le Sud, tel a été le message du Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal à Illizi, lors d’une rencontre avec les notables de la région.Le Premier ministre qui représentait le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika aux festivités commémoratives du double anniversaire du 24-Février, a révélé l'existence d'un "groupuscule" qui vise vainement à semer la division entre le Nord et le Sud du pays. Les derniers événements de Ouargla et les tentatives de déstabilisation à Tamanrasset ainsi que l’attaque terroriste contre le complexe gazier de Tiguentourine s’apparentent à de véritables complots de certaines parties qui s’illusionnent à ébranler la stabilité du pays. En réservant sa première sortie sur le terrain au sud du pays (Ouargla), en sa qualité de Premier ministre, Sellal aura donné un signal fort aux populations de ces régions. Un message clair et net consistant en l’existence d’une volonté politique forte de développer le Sud du pays, au même titre sinon mieux que les régions du Nord. En ce sens, des programmes spécifiques pour les régions des Hauts-Plateaux et du Sud du pays ont été initiés depuis une décennie pour encourager l’investissement et par conséquent le développement de ces régions. La dernière mesure en date, prise par le gouvernement, a trait à la suppression des intérêts sur les prêts bancaires contactés dans le cadre de l’Ansej par les opérateurs et investisseurs du Sud du pays. Une mesure avantageuse n’ayant pas concerné les régions du Nord, faut-il le préciser. A cela s’ajoutent des programmes spéciaux pour le développement du Sud, notamment en matière du foncier avec la cession au dinar symbolique des terrains à bâtir pour les particuliers, mais aussi des assiettes de terrain pour les investisseurs. D’autres projets grandioses ont été consacrés au développement du Sud, tels la route transsaharienne et le transfert de l’eau potable de Illizi vers Tamanrasset, avec toutes les répercussions positives que cela suppose. En termes plus clairs, la volonté politique de développer ces régions ont fait échouer tous les complots visant à opposer le Sud au Nord ou une région contre une autre. Il faut rappeler à ce propos que le peuple algérien a de tout temps tenu à son unité et sa solidarité. Le terrorisme barbare des années 1990 avait échoué dans sa tentative de semer la guerre civile entre Algériens. Au contraire, le peuple algérien s’était montré plus que jamais solidaire et uni, en témoigne son plébiscite en faveur de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, adoptée par référendum. L’unité et la solidarité n’ont jamais été un vain mot chez le peuple algérien qui, en 1954, avait mis au-dessus de toutes considérations l’amour de la patrie pour s’unir comme un seul homme contre le colonialisme français. A l’évidence les tentatives de diviser le pays ont été nombreuses, mais le peuple algérien avait tenu à son unité. Ce sens d’union et de solidarité a été, à maintes fois, démontré et vérifié lors des événements douloureux qu’avait connus le pays, notamment les séismes de 1980 à El Asnam (actuellement Chlef ) et de 2003 à Boumerdès ainsi que les inondations de Bab El Oued. L’Algérie qui est également restée imperméable et imperturbable à ce qui est appelé « printemps arabe», fait ainsi l’objet de tentatives de déstabilisation tous azimuts. A cet égard, le président de la République a mis en garde contre les dangers qui guettent le pays du fait de la situation prévalant chez les pays voisins. «Nous sommes confrontés à d’autres défis. Notre sécurité est mise en danger par la situation au Mali à notre frontière sud et par les manifestations sporadiques d’un terrorisme que nous n’avons de cesse de combattre», avait affirmé le chef de l’Etat dans son message aux travailleurs à l’occasion du double anniversaire du 24-Février. Un message reçu cinq sur cinq par le peuple algérien qui tient à la stabilité du pays, lequel a subi assez d’épreuves pour sombrer de nouveau dans l’instabilité et la violence.

Boualem Branki Une fois encore, le Premier ministre a réaffirmé tout l'intérêt pour les autorités des régions du sud du pays, des régions qui participent activement à l'effort de développement local. C'est, cette fois-ci à partir d'Illizi, après la visite du site gazier de Tiguentourine où il a remis symboliquement en marche partiellement ce complexe après l'attaque terroriste du 16 janvier dernier, que M. Sellal Abdelmalek a souligné toute l'attention que le gouvernement et le chef de l'Etat portent au développement harmonieux des régions du sud du pays. La célébration du 42e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et du 57e de la naissance de l'UGTA, organisée à Tiguentourine, a été ainsi une occasion pour M. Sellal de réaffirmer fortement la volonté des pouvoirs publics d'être à l'écoute des besoins des populations des régions sahariennes, et de leur donner les moyens d'améliorer qualitativement leurs conditions de vie. C'est ainsi que plusieurs membres du gouvernement Sellal, qui faisaient partie de la délégation gouvernementale qui s'est déplacée dimanche dans la wilaya d'Illizi, ont souligné cet intérêt particulier des pouvoirs publics de répondre au mieux aux doléances multiples des

populations locales. Plusieurs ministres ont ainsi confirmé cette option irréversible d'un développement social et économique harmonieux dans les villes du sud du pays. Et c'est au cours d'une rencontre qui a réuni le Premier ministre M. Abdelmalek Sellal avec des représentants de la société civile, des élus locaux et des parlementaires de la wilaya d'Illizi, que le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales M. Dahou Ould Kablia a rappelé les différents programmes de développement en faveur de cette wilaya, des programmes dotés d'une enveloppe financière de 120 milliards de DA pour la période 2000-2014. En clair, les préoccupations des populations de cette wilaya, dont le transport, le logement, l'emploi sont pris en charge par les pouvoirs publics. M. Ould Kablia a rassuré les gens de cette wilaya que toutes leurs préoccupations exprimées d'ailleurs lors de la dernière réunion tenue dans le cadre des consultations sur le développement local dans le Sud du pays ont été transmises aux ministres concernés. Il y a ainsi le dossier le plus important, le logement, qui est sérieusement prix en charge. Selon M. Ould Kablia, l'aide de l'Etat au profit de l'habitat rural estimée à 700.000 DA sera portée à un (1) million de DA. Il a également tenu à rappeler que l'effort de l'Etat s'est matérialisé

par la réalisation de quelque 900 logements dans la wilaya d'Illizi entre 2011 et 2012. Le ministre de l'Energie et des Mines M. Youcef Yousfi a de son côté annoncé que Sonatrach ouvrira bientôt un centre de formation pour les jeunes de la région. Un centre de formation qui devrait profiter aux jeunes de la région et leur permettre d'acquérir un métier et donc de postuler à un poste au sein du groupe pétrolier national. C'est un peu le même appel qui a été lancé par le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale M. Tayeb Louh aux jeunes de la région pour rejoindre les centres de formation pour améliorer leurs qualifications et augmenter leurs chances d'acquérir un emploi stable ou de créer des entreprises dans le cadre des mécanismes de soutien à l'emploi décidés par le gouvernement. En fait, le gouvernement dirigé par M. Sellal a entamé un véritable ''Plan Marshall' pour les régions du Sud du pays, et leur permettre de rejoindre, en termes de facteurs de développement socio-économique, les régions du Nord et des HautsPlateaux à travers des projets structurants, le plein emploi et des infrastructures performantes. Et c'est tout le mal que l'on souhaite pour ces régions qui peuvent à moyenne échéance se prendre en charge et financer leur propre développement local.

COLLECTIVITÉS

M. Sellal signe le décret exécutif fixant les conditions de détachement des élus locaux
Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, vient de signer le décret exécutif fixant les conditions de détachement des élus locaux et les indemnités qui leur sont alloués, a indiqué hier un communiqué du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales. Les dispositions de ce décret prennent en charge "la question de la rémunération des élus locaux dans le sens d'une amélioration à la mesure de la responsabilité qui leur est conférée par la Loi et ce, grâce à la mise en place d'un système de compensation adéquat visant à mieux indemniser les élus qui participent plus activement que d'autres à la gestion des collectivités locales", a précisé la même source. Le système de rémunération mis en place prend compte à la fois de "la taille démographique de la com-

mune et de la wilaya, la référence à l'évolution des salaires dans la Fonction publique et les spécificités propres aux collectivités locales en termes de charge de travail, de volume des responsabilités et de classement suivant la zone géographique". Les élus concernés par ce décret sont : le président de l'Assemblée populaire de wilaya et ses adjoints, les présidents des Commissions permanentes de l'Assemblée populaire de wilaya, le président de l'Assemblée populaire communale et ses adjoints, les délégués spéciaux communaux et les présidents des Commissions permanentes de l'Assemblée populaire communale. Les élus "non permanisés" bénéficient d'une indemnité mensuelle de représentation, a conclu le communiqué.

4

DK NEWS

ACTUALITÉ
ACCIDENTS DE LA ROUTE :

Mardi 26 février 2013

JUSTICE

Rencontre régionale à Alger sur la prise en charge en milieu carcéral
L’échange d’expériences et d’informations entre les pays arabes en matière de prise en charge en milieu carcéral, ainsi que la protection des droits de l’homme et les catégories vulnérables, font l'objet d'une rencontre régionale dont les travaux ont débuté hier à Alger. Cette rencontre de trois jours se déroule sous l’égide de l’Organisation mondiale de la réforme pénale (PRI) et réunit six pays arabes (Algérie, Jordanie, Maroc, Yémen, Tunisie et Egypte). Des experts, juristes et magistrats présenteront leurs expériences en matière de réforme pénale et de prise en charge en milieu carcéral. A l’ouverture de cette rencontre dont les travaux se déroulent à huis clos, le représentant de la direction pénitentiaire et de l’insertion du ministère de la Justice, M. Moulay Yazid, a indiqué que ce séminaire permet d’évaluer ce qui a été réalisé et entrepris depuis la première rencontre organisée en Jordanie. Cette rencontre permettra aussi de coordonner les efforts et l’échange d’expérience entre les pays arabes dans ce domaine, a-t-il souligné, ajoutant que l’expérience algérienne sera présentée au cours de ce séminaire. De son côté, la directrice régionale de la réforme pénale, Mme Djaber Taghrid, a insisté sur la protection des droits de l’homme dans les prisons, notamment la réinsertion des prisonniers au sein de la société. Pour ce qui est de l’Algérie, elle a relevé les «progrès notables» enregistrés dans le domaine de la prise en charge des prisonniers et la «modernisation» des prisons qui sont, a-t-elle dit, «aux normes internationales requises». Pour sa part, la représentante de l’Organisation suédoise de la coopération internationale, Mme Mouna Berghout, a mis l’accent sur le respect des droits de l’homme, la liberté d’expression et la bonne gouvernance.

4 447 morts en 2012, un recul de 3,28 %
Les accidents de la route ont fait 4 447 morts durant l'année 2012 au niveau national, avec 151 décès de moins par rapport l'année 2011, soit une baisse de 3,28 %, a indiqué hier à Alger le Centre national de prévention et sécurité routière (CNSPR), relevant du ministère des Transports.
La moyenne de décès était de douze morts par jour en 2012, alors qu'en 2011 elle était de treize morts par jour, relève le CNPSR dans son bilan présenté lors d'une journée nationale sur l'évaluation de la sécurité routière, à laquelle étaient présents notamment le ministre des Transports, M. Amar Tou. En 2012, les accidents de la route ont fait 710 morts dans les zones urbaines et 3 737 morts dans les zones rurales, alors qu'en 2011 le bilan était de 767 en zones urbaines et de 3 831 dans les zones rurales, précise le centre. La wilaya de Batna vient en tête du classement avec 175 morts, suivie de la wilaya de Sétif avec 168 morts, Tébessa (163), M'sila (154), Bouira et Alger (145), Djelfa (137), Tlemcen et Oran (132), Mascara (129), Médéa (128), Aïn Defla (124), Ouargla (122), Boumerdès (120), Biskra (117). Concernant le nombre de blessés, l'année 2012 en a enregistré 69 141, dont 20 266 en zones urbaines et 48.875

en zones rurales, alors qu'en 2011 les chiffres étaient de 66 361, dont 21 425 en zones urbaines et 44 936 en zones rurales, indique le CNPSR, qui relève 2 780 blessés de plus, soit une hausse de 4,19%. S'agissant du nombre d'accidents le bilan fait état de 42 477 en 2012, dont 17 170 en zones urbaines et 25 307 en zones rurales, alors que 2011 a enregistré 41 467 accidents, dont 18 467 en zones urbaines et 23 000 en zones rurales. Le ministre des Transports, M. Tou a indiqué, à cette occasion, qu'il ne «fallait pas» s'arrêter juste sur le bilan et les chiffres établis. «Ce qui est intéressant, a-t-il expliqué, c'est de lire l'ensemble des indicateurs de manière cohérente». Il a estimé, à ce propos, que la baisse de 151 du nombre de décès

«est déjà encourageante, et ce en dépit de la croissance considérable du parc automobile», rappelant que 642 000 véhicules avaient été importés en 2012, un nombre qui s'est multiplié ces dernières années. M. Tou a salué les efforts déployés tant sur le plan réglementaire que législatif, ainsi que le travail effectué par la Sûreté nationale, la Gendarmerie nationale et la Protection civile et leur rôle en matière de sécurité routière. Le ministre a appelé, ainsi, à davantage d'efforts, malgré les progrès réalisés, afin de lutter efficacement contre les accidents de la route et éviter les pertes de vies humaines, soulignant que le travail est «collectif» et que tous les acteurs concernés sont appelés à travailler ensemble pour atteindre cet objectif.

AÏN TÉMOUCHENT

MÉDÉA :

Démantèlement d’un réseau spécialisé dans la commercialisation de psychotropes
Un réseau de sept (7) personnes, spécialisé dans la commercialisation de psychotropes, a été démantelé en début de semaine courante par les éléments de la sûreté de la daïra d’Aïn Larbaâ, a indiqué hier un communiqué de la Sûreté de wilaya d’Aïn Temouchent. Ce réseau est composé notamment d’une vendeuse en pharmacie à Hammam Bouhadjar et une femme médecin exerçant aux urgences médicales de Hammam Bouhadjar, a-t-on précisé. Lors d’une ronde dans la ville d’Aïn Larbaâ, l’attention des policiers a été attirée par une rixe sur la voie publique achetée auprès de la vendeuse en pharmacie. Celleci a été arrêtée en flagrant délit en possession de trois (3) plaquettes de comprimés de psychotropes totalisant 80 unités. «Cette vendeuse commercialisait ces comprimés suivant des ordonnances médicales établies par une femme médecin exerçant aux services des urgences médicales de Hammam Bouhadjar», a-t-on indiqué de même source. Présentés devant le parquet de Hammam Bouhadjar, les mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt. Le médecin a fait l’objet d’une citation directe.

Perturbations sur le réseau routier après le retour de la neige
Des perturbations dans la circulation routière ont été signalées, hier matin, sur le réseau routier de la wilaya de Médéa, après le retour de la neige, où le trafic routier est «très difficile», selon la direction des travaux publics (DTP). L’épaisseur de la neige, qui a atteint en certains endroits 15 cm, a rendu «impraticables» plusieurs tronçons routiers, provoquant un «ralentissement» de la circulation automobile au niveau de ces axes, a précisé la même source. Il est cité les cas des tronçons reliant entre Médéa-Berrouaghia, principalement à hauteur du col de Benchicao et entre El-Omaria et Ouled Brahim, ElOmaria-Baata et le tronçon qui relie la localité de Boghar à Ouled Hellal. Des équipes de déneigement sont à pied d’oeuvre à travers ces axes pour dégager la chaussée et rétablir le trafic routier sur les tronçons touchés, a indiqué le directeur des travaux publics, M. Noureddine Boubaâ, signalant, à cet effet, le déploiement d’importants moyens de déneigement pour «maintenir» ces axes ouverts à la circulation. Par ailleurs, des brigades mobiles procèdent au salage des voies de communication stratégiques afin d’éviter la «paralysie» du trafic routier et d’assurer l’acheminement des approvisionnements en denrées alimentaires et de produits énergétiques vers les localités concernées, selon le DTP. APS

entre jeunes âgés tous de 19 ans. A la vue des policiers, ces derniers ont jeté une plaquette de psychotropes et une arme blanche (couteau). L’enquête déclenchée par la police a permis d’identifier et de localiser le principal fournisseur de ces psychotropes qui a été inter-

pellé et arrêté. La perquisition effectuée dans son domicile a permis la découverte d’une plaquette de 20 comprimés de psychotropes dissimulée dans son armoire à vêtements. Il s’agit du dénommé B. F., âgé de 20 ans, qui revendait la plaquette à 600 DA après l’avoir

MINES

Les opérateurs appelés à s'acquitter de la taxe superficiaire de 2013 avant fin mars
Les opérateurs intervenant dans le secteur minier, détenteurs de titres miniers ou d'autorisations de wilaya, sont tenus de s'acquitter du paiement de la taxe superficiaire pour l'exercice 2013 avant le 31 mars, a indiqué hier l'Agence nationale du patrimoine minier (ANPM). Les sociétés concernées sont tenues de procéder au paiement de cette taxe, instituée par la loi minière de juillet 2001 et qui est exigible annuellement au début de chaque exercice, avant le 31 mars au plus tard, précise la même source dans un communiqué. Le défaut de paiement de cette taxe dans le délai fixé, exposera les opérateurs n'ayant pas honoré cette obligation, aux mesures prévues par la loi minière, a rappelé l'ANPM. L'Etat doit reverser 20% du montant de la taxe superficiaire, payée par les compagnies à la collectivité où se trouve la zone de recherche ou d'exploitation, selon le code minier, rappelle-t-on. Le domaine minier national compte au total 2 533 titres dont 1 183 attribués par l'ANPM depuis 2000. L'ANPM lance périodiquement des avis d'appels pour la promotion de la petite et moyenne mine et des substances minérales métalliques.

Mardi 26 février 2013

ACTUALITÉ

DK NEWS

5

4e CONGRÈS DE L'ORGANISATION DE LA FEMME ARABE (OFA) À ALGER Le président Bouteflika dans un message aux participantes :

Inscrire la stratégie de l'entrepreneuriat féminin dans le nouveau contexte régional et international
Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a appelé hier à inscrire la stratégie de l'entrepreneuriat féminin dans le nouveau contexte régional et international.
Dans une allocution (lire l'intégral dans www.aps.dz) lue en son nom par M. Mohamed Ali Boughazi, conseiller à la présidence de la République, devant les participants aux travaux du 4e Congrès de l'Organisation de la femme arabe (OFA), le président Bouteflika a souligné que «les mutations opérées au profit de la femme doivent être incluses dans les exigences des grandes mutations survenues aux niveaux arabe et international, notamment en ce qui a trait à la nature et aux nouvelles formes de production ainsi qu'au rôle des nouvelles technologies en la matière». Le chef de l'Etat a en outre estimé que «de par son importance et sa thématique, le congrès est la preuve même que l'entrepreneuriat féminin est une réalité économique qu'il importe de prendre en considération dans le processus de construction économique en faisant en sorte que la femme puisse assumer d'autres rôles dans la vie nationale et arabe qui seraient empreints d'efficacité et de créativité». Citant le rapport sur le développement humain arabe de 2005 qui dressait «un tableau sombre de la situation économique de la femme dans la région en raison de l'étroitesse du marché de l'emploi, de ses faibles taux d'expansion par la création de nouveaux emplois et de la ségrégation entre les hommes et les femmes en matière d'emploi», le président Bouteflika a estimé que «nous pouvons aujourd'hui attester de la capacité de la femme arabe à transcender les difficultés et autres entraves rencontrées grâce à sa volonté et à sa persévérance». Pour le président de la République, «les mutations opérées depuis cette époque ont confirmé le signal positif relevé dans le rapport en ce qui concerne l'augmentation du nombre de femmes d'affaires et le rôle joué par les politiques économiques dans l'autonomisation des femmes, à laquelle l'Organisation de la femme arabe a oeuvré». Les précédents congrès de l'OFA se sont penchés sur cette dure réalité, a souligné le président Bouteflika, précisant que «le 1er congrès, tenu au Royaume de Bahreïn en 2006, avait exhorté les pays arabes à prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer le rôle de la femme dans la vie économique et la soutenir face aux défis de la mondialisation». Le congrès a souligné également la nécessité d'assurer les dispositifs de soutien en direction de la femme afin de lui per-

mettre de concilier ses obligations familiales et son rôle dans le développement économique. La méthode de travail «s'est clairement élucidée pour surmonter cette réalité et en corriger le processus tout en veillant à la réalisation d'études exhaustives pour cerner les dysfonctionnements quant à la répartition géographique des projets dans chaque pays, leur état d'avancement et la nature des parties en charge de l'exécution et du financement ainsi que les catégories de femmes ciblées par les projets», a affirmé le président de la République. Les recherches et études mentionnées dans le rapport régional de l'organisation ont révélé que les projets en direction de la femme arabe se répartissent sur quatre principaux domaines. Il s'agit en l'occurrence des services avec 42,6%, de l'industrie avec 22,2%, de l'agriculture avec 18,1% et d'autres projets avec 17,2%. Cependant, la périodicité de ces projets diffère d'un pays à l'autre même si dans leur ensemble, ces derniers restent récurrents avec un taux de 48,6% avec des disparités entre les pays et les différents secteurs. Le président Bouteflika a également mis en exergue le rôle de l'Algérie qui «a réuni tous les moyens et pris toutes les dispositions dans le but de parachever le processus de promotion de la femme afin de lui permettre d'occuper la place qui lui sied tant au plan politique qu'économique». Aujourd'hui, a encore dit le chef de l'Etat, «les résultats sont plus que remarquables sur le terrain au regard du nombre de femmes algériennes entrepreneurs, industrielles et innovatrices dans tous les domaines productifs et avec une compétence avérée». «Notre monde arabe, et en dehors des périodes de stagnation,

de déclin et de colonisation abjecte, n'est jamais resté en marge de la formation de la femme pour qu'elle investisse le monde du travail et de la production», a soutenu le président Bouteflika. Le président de la République a rappelé d'autre part, qu'«historiquement, la femme arabe a de tout temps, grandi dans un milieu marqué par l'amour du travail, la gestion dans le domaine des affaires et la volonté de produire et d'investir». «A travers toute son histoire séculaire, la femme s'est distinguée par cette culture de la production, de l'industrie ou du commerce confortée en cela, par les valeurs immuables de nos sociétés qui prônent le savoir et le travail dans leur double dimension morale et matérielle tant chez la femme que chez l'homme. Ces valeurs encouragent l'homme à produire pour subvenir aux divers besoins de la vie», a ajouté le président Bouteflika. En Algérie, «la femme produisait d'abord à domicile, dans son champ ou dans son environnement direct ou indirect. Elle participait à la production agricole, artisanale et ménagère outre son rôle de mère et de femme au foyer», a poursuivi le chef de l'Etat avant d'ajouter qu'«en milieu rural, elle ne vivait que de sa production propre dans une cohésion parfaite avec son frère, l'homme, pour assurer l'autosuffisance aussi infime soit-elle». Le président Bouteflika a estimé que «forte d'une expérience avérée et très enthousiaste à l'idée de participer efficacement au processus de développement aussi bien dans les villes que dans les campagnes, la femme algérienne apporte aujourd'hui une précieuse contribution à l'ensemble des secteurs de production et des services en sus de sa participation à la gestion des affaires publiques aux niveaux local et national». Pour le prési-

dent de la République, «il va sans dire que l'assise culturelle dont nous disposons, nos traditions positives, notre expérience historique riche et diversifiée, mais aussi nos potentialités financières, matérielles et organisationnelles nous qualifient dûment pour asseoir un socle solide à même d'assurer à la femme un départ fort prometteur dans ce domaine, un départ que nous voulons accroître, orienter et pérenniser jusqu'à la réalisation des objectifs escomptés». «En optant aujourd'hui pour ces choix, nous entendons corriger le dysfonctionnement qui a prévalu par le passé et fait obstacle à la moitié de la société l'empêchant de contribuer de manière effective à l'édification de son pays», a précisé le président Bouteflika, ajoutant que la conjoncture actuelle est favorable aux femmes «grâce aux nouvelles technologies qui facilitent la communication et l'accès à l'information, grâce à l'enseignement et à la formation qui ont ouvert de nouvelles perspectives, mais aussi grâce à la volonté politique qui a ouvert la voie à la femme». Rien n'em-

pêche la femme désormais d'«amorcer un nouveau départ sur la voie de l'affirmation de soi vers la consolidation des capacités de nos pays et de notre nation», a affirmé le président de la République. Le chef de l'Etat a, à cet égard, appelé les femmes arabes à ne pas se contenter des succès réalisés. «Oeuvrez à la diffusion de l'esprit d'entrepreneuriat féminin au sein de nos sociétés pour transformer les opportunités offertes en production de biens et de services et initier des affaires. Faites-en une stratégie et une vision prospective pour nos sociétés à même d'aller vers la complémentarité entre hommes et femmes dans la consécration du développement global dans nos pays», a recommandé le président Bouteflika. C’est «une stratégie et une vision complémentaire vers lesquelles doivent converger vos travaux en cette conjoncture où le monde arabe connaît de profondes mutations tendant à relever le défi économique et à lutter contre le chômage qui touche en premier lieu, la femme», a conclu le président de la République.

L'OFA décerne au président Bouteflika le Bouclier de l'organisation
L'Organisation de la femme arabe (OFA), a décerné hier à Alger au président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, le Bouclier de l'organisation en signe de reconnaissance et de considération pour ses efforts en faveur de la promotion du travail de la femme arabe. M. Mohamed Ali Boughazi conseiller à la présidence de la République a reçu le Bouclier à l'occasion de la tenue du 4e congrès de l'OFA. 15 délégations représentant les pays membres de l'organisation ont participé à ce congrès aux côtés de 6 autres de la Ligue arabe. APS

6 DK NEWS

FORUM

Mardi 26 février 2013

C O N F É R E N C E - D É B AT H I E R A U

Condor à la pointe
de la technologie
Le marché économique national intègre plus fortement que par le passé en tout cas, aux premières lueurs de l’ouverture, le privé national. Les esprits eux-mêmes vont dans le sens de l’évolution puisqu’on parle désormais d’entreprise nationale, ce qui consiste à ne plus faire de distinction entre les deux secteurs public et privé. La préférence nationale a fait également de gros progrès puisque le produit local devient de plus en plus performant, soutient mieux la concurrence du produit extérieur et notamment celui venu de l’informel.

Tahar Mohamed Al Anouar

Une référence sur le marché
C’est dans cet environnement qu’une entreprise comme Condor Electronics est devenue une référence sur le marché, conduite par un manager, M. Abderrahmane Benhamadi, et animée par des équipes de spécialistes et d’experts. L’entreprise a relevé le défi qui permet aujourd’hui à son propriétaire et aux travailleurs qui l’entourent, de présenter un bilan hautement positif. Condor a connu une montée en puissance en marquant sa présence au fur et à mesure de son évolution, par la fabrication d’une large gamme de produits. Cela a commencé, note M. Benhamadi, par la briqueterie. Aujourd’hui, l’entreprise réalise son chiffre d’affaires en intégrant la filière de l’électroménager, celle de l’électronique, celle aussi des technologies nouvelles.

et pour une production qui pèse peu dans le décompte. Créatrice de richesses, Condor veut contribuer au redémarrage d’un secteur industriel qui connaît depuis de longues années un refroidissement et une perte d’audience inquiétants !

Adhésion à la stratégie nationale d’industrialisation
M. Benhamadi, pour preuve de sa bonne foi, en matière de résolution quant à l’avenir du secteur industriel, affirme avoir les meilleures relations qui soient avec le ministère de l’Industrie et son environnement pour aller de l’avant. L’Entreprise adhère à la réflexion actuellement menée par les autorités du secteur pour la restructuration et la dynamisation de celui-ci. Il s’agit d’une responsabilité commune, suggère M. Benhamadi. L’Entreprise est leader pour preuve de son dynamisme dont plusieurs segments dans les produits isolants, la gamme de climatiseurs, en somme dans tout ce qui touche à la qualité du bâti. Elle dispose d’une unité injection plastique, une unité réfigérateurs, une ligne de production de carte mère avec 50 000 composants/heure, une unité climatisation centrale avec 1500 produits installés et plus de 180 grands projets.

d’une unité de produits blancs (cuisinières etc.). La présence de Condor sur le front de la qualité est rappelée avec insistance par l’orateur. M. Benhamadi souligne qu’en termes de croissance, elle est de 35 % passant de 6 milliards de DA en 2008 à 35 milliards de DA. L’entreprise utilise les services de 4500 employés. Elle dispose de 119 points de vente et d’un centre d’appel qui confirme que le groupe reste à l’écoute de sa clientèle, et de l’environnement commercial et institutionnel. L’entreprise a un projet de réalisation de panneaux solaires, d’ordinateurs de bureau et de fabrication de tablettes et également de cartes de paiement.

Présence en Jordanie, Syrie, Irak, Tunisie
Dans le débat, le patron de Condor, en répondant aux questions des participants, a noté que l’entreprise est présente sur le front de l’exportation à travers la Jordanie, la Syrie, L’Irak. Avec la Tunisie, notre action est gelée compte tenu de la situation sécuritaire qui prévaut dans ce pays voisin. Avec la Syrie, c’est par des intermédiaires jordaniens que nous exportons. L’exportation est un atout pour notre entreprise, relève M. Benhamadi. Nous ne désarmons pas à ce sujet et nous essayons de créer les conditions nécessaires pour élargir notre audience à l’extérieur. Mais outre la règlementation nationale qui nécessite une sérieuse mise à niveau, il y a les mentalités à faire évoluer sur cette problématique de l’export.
M. Abderrahmane Benhamadi P-DG de Condor Electronics

Sécurité, fiabilité, convivialité
Ses produits répondent au souci qui est celui des producteurs d’aujourd’hui, du respect des questions environnementales, de sécurité, de fiabilité et de convivialité. Dans l’esprit de son premier responsable, ce sont là des valeurs sur lesquelles doit toujours reposer le produit sorti des usines Condor. Le respect des normes est un élément déterminant. Condor a des relations intenses pour cela à travers tous les organismes en charge de ce type de préoccupation, l’Inapi, l’Ianor, sont pour cela de précieux partenaires pour nous, fait remarquer le président du Conseil d’administration de l’entreprise Condor. Fleuron de l’industrie nationale, elle l’est aussi de l’industrie locale, puisque basée à Bordj Bou-Arréridj, à l’Est du pays. Sa mise à niveau est un souci constant pour ses responsables qui se disent tout à fait capables de répondre pour une large partie de la demande nationale et qui contribue à alléger une facture de l’importation qui reste élevée.

Partenariat avec des sous-traitants
L’entreprise utilise les services de sous-traitants. Condor a ouvert en 2007 une unité éclairage pour grandes infrastructures urbaines avec l’équipement à l’heure actuelle de 18 stades. Ces installations, note M. Benhamadi, le sont par les équipes de Condor, en l’espace de six mois, alors que dans le passé, ce sont des entreprises étrangères qui avaient ce type de marché avec un délai d’installation de cinq années. En 2007, l’entreprise a obtenu la certification Iso 9001, dont on sait quel poids elle représente pour toute entreprise qui souhaite s’imposer sur le marché. En 2008, c’est une unité de téléviseurs LCD qui a été lancée par le groupe et Condor Informatique. Nous sommes présents sur le marché, assure le président du Conseil d’administration de Condor.

ché où elles ont une position dominante. Sur l’impact de Condor pour la région, outre les réponses déjà livrées par l’orateur concernant l’attractivité du groupe, nous transportons 3 000 employés qui se restaurent aussi sur place. Condor dispose d’une clinique avec quatre médecins en service. M. Benhamadi relève, qu’à travers la création d’emplois, beaucoup de problèmes peuvent être résolus en matière de délinquance qui tend à s’accentuer quand les situations de chômage sont persistantes.

Navigation à vue à propos d’export
M. Benhamadi répondant toujours à des questions, note que dans les relations avec les étrangers, Condor est incontournable. M. Benhamadi note qu’au sein de son groupe, nous avons pu réussir le passage intergénérationnel. Les multinationales étaient réticentes à assurer le transfert de technologie, note l’orateur, en réponse à des questions. Condor s’est imposé par son professionnalisme. Concernant une interrogation sur la présence éventuelle de l’entreprise sur le marché européen, l’orateur relève qu’il faut beaucoup de volonté de la part de l’Etat. L’exportation, rappelle encore une fois le président du Conseil d’administration de Condor, n’est pas une entreprise facile, encore moins sur des marchés du niveau de nos partenaires occidentaux. Actuellement, dans le domaine

Contribution à la réduction de la facture à l’import
Quant à une éventuelle implantation de représentations commerciales à l’étranger, cela exige des moyens importants dont nous ne disposons pas encore. Condor a été un modèle qui a incité d’autres entreprises à venir s’installer dans la zone industrielle de Bordj Bou-Arréridj, fait remarquer M. Benhamadi répondant à des questions. L’entreprise contribue à la réduction de la facture à l’import, à un élargissement des exportations hors hydrocarbures qui demeure un objectif national, il faut le rappeler. Nous avons pris le risque d’avoir notre propre marque, souligne l’orateur, qui ajoute que l’Algérie est un des rares pays où les entreprises nationales sont dominantes. Ailleurs, ce sont les multinationales qui occupent le mar-

Prêcher le bon exemple
Condor veut prêcher le bon exemple et agir pour que l’entreprise algérienne sorte du cadre étroit dans lequel elle se trouve enfermée, puisque la plupart des entreprises privées puisqu’il faut les appeler encore ainsi, restent de type familial, avec un nombre réduit de travailleurs

35 % de croissance
En 2010, c’est le renouvellement de la certification ISO et en 2011 et le lancement

Ph. Madjid Nait Kaci

Mardi 26 février 2013

FORUM

DK NEWS 7

CENTRE DE PRESSE DE DK NEWS

de l’export, on navigue à vue. Ceci étant, la chose reste possible à concrétiser. Nous avons une main-d’œuvre qualifiée, une jeunesse dynamique. Pour autant, sommes-nous compétitifs, pour rester honnête, on peut répondre non, au niveau international. On peut par exemple concurrencer les Chinois sur certains produits mais pas sur d’autres. Il y a surtout des coûts cachés. Il y a aussi la concurrence déloyale. Les producteurs chinois sont subventionnés. Pour 100 dollars, l’Etat chinois participe à hauteur de 50 dollars, donc de moitié. Notre but est de produire algérien, relève M. Benhamadi.

C’était un fabricant de télécommandes. Pour lutter contre ces pratiques déloyales, à l’étranger il faut savoir néanmoins que les procédures sont très longues. Sur le projet, voiture électrique, pour Condor, il est en cours, note M. Benhamadi.

Informel : la téléphonie mobile, axe vulnérable
Sur une question concernant le marché informel, et son impact sur le groupe, l’orateur note que l’Etat maîtrise de plus en plus le dossier sauf sur certains produits comme la téléphonie mobile dont les produits sont importés frauduleusement. Là aussi il y a un travail à faire, relève l’orateur. A propos du secteur de la distribution, le P-DG du groupe est catégorique, il y a nécessité de développer les centres commerciaux, les supermarchés. C’est la seule façon de réduire l’informel. Nous ne sommes pas arrivés encore à ce stade. Le marché du téléviseur, c’est un million d’unités. 90 % des besoins sont satisfaits. Pour les climatiseurs, ce sont 800 000 à 1 million d’unités sur le marché. 250 000 climatiseurs ont été commercialisés. Condor est leader sur le marché pour ce produit. 35 % de la demande globale de

La contrefaçon, difficile d’y faire face
A propos de la contrefaçon, on en a souffert au début, car le succès de Condor a été rapide. On nous a signalé un jour l’existence d’une pile sous appellation Condor, commercialisée sur le marché. C’était un produit contrefait. Nous avons alerté les services compétents et autres structures, le problème a été réglé. On a eu connaissance d’un opérateur qui a utilisé notre marque pour ses produits.

produits vient de la région Centre du pays. Vient ensuite, l’Est (Constantine, Annaba), ensuite l’Oranie, et enfin le Sud (Ouargla, El Oued, Béchar). Nous souhaitons populariser la climatisation centralisée qui reste la plus rentable et économique à terme, même si au départ, le coût est relativement élevé. C’est un véritable investissement. Il y a aussi d’autres alternatives, le gaz R22, R33 tous deux présentent des inconvénients notamment pour leur impact sur l’environnement (effet de serre). Condor travaille beaucoup sur les économies d’énergie notamment dans le domaine de l’habitat avec les isolants. Nous avons les solutions techniques. Nous avons aussi des équipes pour le service après-vente et maintenance disponibles.

% de croissance qu’il s’agit. En 2012, on a embauché à Condor 800 employés avec le soutien de l’Etat. La règle de la préférence nationale est appliquée. Le made in Algeria, nous cherchons à l’imposer, notamment à travers notre présence commerciale sur le territoire national. Il y a une direction régionale à Alger qui surveille l’évolution du marché pour le compte de l’entreprise. A Constantine, ElEulma, Oran, Sétif, nous sommes également présents. 70 % des besoins sont satisfaits.

Taux d’intégration de 10 à 80 %
S’agissant du taux d’intégration sur les produits, il varie de 10 à 80 %. Cela dépend des produits. Il y a des produits à l’intégration desquels on ne peut pas intervenir. Cela exige d’énormes investissements qui sont au-dessus de nos moyens. S’agissant de la sous-traitance, on est en relation d’affaires avec l’ENIEM. Nous avons des contacts avec Renault qui est intéressé par notre procédé d’injection en plastique. Nous leur avons fait une offre. Nous attendons leur réponse et connaitre leurs besoins. Quand il y a une demande sur un produit, nous n’hésitons pas à investir.

Climat d’affaires : les choses vont beaucoup mieux
A une question sur le climat des affaires en Algérie, l’orateur note que les choses vont beaucoup mieux. Le travail avec les banques est plus facile, les services des Douanes fonctionnent avec plus de célérité. Les entreprises algériennes évoluent. On parle chez nous de 10 % de croissance, alors qu’à l’étranger, c’est de 1

800 jeunes recrutés en 2012
R. Rachedi L’acquisition d’un produit électroménager, est une charge financière qui se fait ressentir sur le budget d’une famille algérienne à revenu moyen. Le consommateur qui prend en compte l’aspect financier lors de l’opération d’achat, cherche avant tout un bon produit, avec le meilleur prix possible, mais par-dessus tout, le sentiment de sécurité d’avoir acheté un produit sous garantie. «Tous ces éléments sont réunis dans les produits de la marque Condor, et le taux de croissance de 35% est une preuve de la fiabilité de nos produits» a affirmé le directeur régional Centre du groupe Benhamadi M. Bouderbala Mouloud en marge du Forum de DK News. Le service après-vente est un axe stratégique, non seulement pour fidéliser le client mais aussi pour le développement des relations entre l’opérateur et le consommateur. L’entreprise assure la mise en marche des produits, ainsi que l’entretien et la réparation. La loi exige une garantie de 12 mois sur certains produits électroménagers mis sur le marché. «Pour notre part, afin de fidéliser la clientèle, on a procédé au prolongement de cette garantie jusqu’à 24 mois » a affirmé Mr. Bouderbala. Parmi les moyens de communication mis au service des consommateurs, on notera également le numéro vert 30-75. Le service est opérationnel depuis deux ans, et se charge de l’orientation ainsi que de l’enregistrement des doléances des clients : «On reçoit entre 50 et 60 appels par jour » a souligné M. Bouderbala. Afin de mieux répondre aux attentes des clients, 199 services après-vente ont été répartis à travers le territoire national, selon la densité et le volume des ventes, et 12 nouveaux showrooms viendront s’ajouter au réseau actuel de distribution avant la fin du premier semestre 2013. Cependant, Alger reste au centre des intérêts du groupe, vu qu’elle enregistre le taux d’activité le plus important; « C’est 35% de l’activité globale. Cela est dû à la densité et à la culture d’achat de la population algéroise », a affirmé Mr. Bouderbala. En ce qui concerne les objectifs du groupe Benhamadi, le directeur régional Centre de Condor, a affirmé qu’actuellement, le principal objectif reste la consolidation de l’actuelle position du groupe sur le marché local, et pour réaliser cela, l’entreprise a axé sa stratégie sur l’investissement et le développement des unités de fabrication . Dans cette optique, le groupe qui détient 35% du marché local en produits électroménagers, prévoit une croissance allant de 6 à 7% pour l’année 2013.L’entreprise a permis le recrutement de 800 jeunes en 2012.

8 DK NEWS
LAKSACI L’A AFFIRMÉ HIER

ECONOMIE

Mardi 26 Février 2013 ALGÉRIE-KOWEIT

Réserves de change et crédits à l'économie en hausse en 2012
Les réserves de change de l'Algérie, or non compris, se sont établies à 190,66 milliards de dollars (mds usd) à fin 2012, alors que les crédits à l'économie progressaient de 17%, a affirmé lundi à Alger le gouverneur de la Banque d'Algérie (BA) Mohamed Laksaci.
«Le ratio réserves de change/PIB et la progression des crédits à l'économie constituent les points forts de l'année 2012», a résumé M. Laksaci lors de la présentation à la presse et aux dirigeants des banques les grandes tendances monétaires et financières du second semestre de l'année écoulée. Avec 190,66 mds usd de réserves de change, soit 39 mois d'importations, l'Algérie «récolte le fruit de sa gestion macroéconomique prudente des surcroîts de ressources financières», s'est-il félicité en laissant entendre qu'une telle performance n'est pas tant le fruit des recettes d'hydrocarbures mais plutôt de leur gestion. Ces exportations (d'hydrocarbures), soutenues par une appréciation du dollar par rapport à l'euro, ont d'ailleurs reculé de 12% à 70,59 mds usd en 2012 par rapport à 2011. Après avoir atteint un plus haut de 119,3 dollars/baril au premier trimestre 2012, le prix moyen du baril de pétrole est descendu à 108,5 usd au deuxième semestre pour fléchir, en moyenne annuelle, à 111 dollars/baril en 2012 contre 112,94 dollars/baril en 2011. Confirmant encore une fois «la faible diversification de l'économie nationale», regrette M. Laksaci, les exportations hors hydrocarbures se sont quant à elles stabilisées à 1,2 md usd en 2012 dont 740 millions usd réalisés durant le 2ème semestre. Les importations de biens ont par ailleurs augmenté de 7,5% en 2012 à 48,27 mds usd dont 23,64 mds usd au premier semestre et 24,63 mds usd au second semestre. La baisse de performance enregistrée ainsi par la balance commerciale de l'Algérie a fait reculer à 15,5 mds usd (19,8 mds sud en 2011) l'excédent du compte courant extérieur, un élément pivot de la balance des paiements, souligne M. Laksaci. Par ailleurs, l'encours de la dette extérieure à moyen et long terme a baissé à 2,48 mds usd à fin 2012 contre 3,26 mds usd à fin 2011, selon le gouverneur. La dette extérieure à court terme s'est de son côté stabilisée à un (1) milliard usd à la même période. «Cela confirme la très bonne soutenabilité de la dette extérieure de l'Algérie dans un contexte international marqué par la persistance de l'acuité des risques souverains», a-t-il commenté. D'autre part, les entrées nettes d'IDE (investissements directs étrangers), ont reculé à 1,7 md usd contre 3 mds usd en 2011, note-t-il sans donner plus d'explications sur les raisons de ce recul.

Le président Bouteflika adresse un message de vœux à l'émir du Koweït à l'occasion de la fête nationale de son pays
Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika a adressé un message de v£ux à l'émir de l'Etat du Koweït, Sabah Al Ahmed Al Djaber Al Sabah, à l'occasion de la célébration de la fête nationale de son pays, dans lequel il lui a réitéré sa volonté d’£uvrer à la consolidation et la diversification des relations bilatérales. «Il m'est agréable au moment où le peuple koweïtien frère célèbre sa glorieuse fête nationale de vous exprimer au nom de l'Algérie, peuple et gouvernement, et en mon nom personnel, mes meilleurs vœux de santé et de bonheur à votre excellence et davantage de progrès et de prospérité au peuple koweïtien frère», a écrit le président Bouteflika dans son message. «Je saisis cette heureuse occasion pour vous exprimer ma satisfaction quant au niveau de nos relations bilatérales, et vous réitérer ma volonté d’£uvrer de concert avec vous, à leur consolidation et à leur diversification, au mieux des intérêts de nos deux peuples frères», a ajouté le Chef de l'Etat.

CRÉDITS À L'ÉCONOMIE EN HAUSSE
Ainsi, la balance des paiements a affiché en 2012 un solde global positif de 12 mds usd. Lancée par une politique de stabilisation du taux de change effectif du dinar et un taux de change effectif réel du

dinar en hausse de 5,8%, la position financière extérieure nette de l'Algérie s'est ainsi «consolidée davantage en 2012», estime M. Laksaci. Le taux de change annuel moyen du dinar (da) est resté quasi stable par rapport à l'euro (+0,05%) en 2012 passant de 102,2 euros/da en 2011 à 102,16 euros/da en 2012. Le taux s'était tout de même apprécié au cours du quatrième trimestre 2012 de 3,37%. Par rapport au dollar américain, le taux de change annuel du dinar s'est établi à 77,55 usd/da en 2012 contre 72,85 usd/da en 2011, soit une dépréciation de 6,45% . L'intervention de la BA sur le marché interbancaire des changes a permis «d'atténuer l'impact de la volatilité accrue des cours de change des principales devises sur l'économie nationale» en réduisant notamment l'effet sur les prix intérieurs. L'autre point fort de la situation financière et monétaire de l'Algérie en 2012 a été la progression remarquable des crédits à l'économie. Selon la BA, ces crédits ont augmenté de 15,3% en 2012 contre 14% en 2011, une croissance qui atteindrait même 17% en y intégrant les rachats effectués par le Trésor. Les crédits bancaires aux entreprises privées ont ainsi grimpé à 1.949,2 mds de da à fin 2012 contre 1.683 mds de da à fin 2011. Mais le vrai «exploit» en la matière, estime le gouverneur de la BA, est le fait que la part relative des crédits à moyen et long termes, donc destinés à financer l'investissement, a augmenté à 68,6% en 2012 alors qu'elle était de 63,4% en 2011. Ce «dynamisme» des crédits bancaires à l'économie témoigne surtout de «l'amélioration des conditions de financement en Algérie». C'est aussi la preuve que «l'épargne profite de plus en plus à l'investissement», a-t-il expliqué. Cette performance a d'ailleurs permis à la BA d'être bien notée par la banque mondiale dans le cadre de son programme d'évaluation du climat des affaires dans le monde en 2012, a fait savoir M. Laksaci.

ALGÉRIE-AFRIQUE

42 ème session de la CEDEAO: M. Messahel représentera le président Bouteflika
Le ministre délégué chargé des Affaires africaines et maghrébine, M. Abdelkader Messahel, représentera le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, aux travaux de la 42 ème session ordinaire de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO), les 27 et 28 février à Yamoussoukro (Côte d'Ivoire), a-t-on appris lundi auprès du ministère des Affaires étrangères. Cette conférence au sommet, à laquelle l'Algérie est invitée en qualité de pays voisin du Mali, examinera la situation qui prévaut dans ce pays à la lumière du mémorandum de la commission de la CEDEAO sur le Mali ainsi que les rapports du médiateur et du conseil de médiation de cette organisation régionale, a indiqué à l'APS, le porte-parole du MAE, M. Amar Belani.

ALGÉRIE-ROYAUME

Les réserves de change de l'Algérie à 190,66 milliards de dollars à fin 2012
Les réserves de change de l'Algérie, or non compris, ont atteint 190,66 milliards de dollars (mds USD) en fin 2012 contre 182,22 mds USD à fin 2011, en hausse de 8,5 mds USD en un an, a indiqué hier à Alger le gouverneur de la Banque d'Algérie, M. Mohamed Laksaci. Le gros de ces réserves a été réalisé durant le premier semestre 2012 avec 186,32 mds USD de réserves à fin juin, a précisé M. Laksaci lors de la présentation à la presse et aux dirigeants des banques des tendances monétaires et financières du second semestre de l'année écoulée. Ces réserves étaient de 162,22 mds USD en fin 2010.

Peines alternatives : 15 magistrats algériens en formation au Royaume-Uni
Quinze (15) magistrats algériens bénéficient, depuis dimanche dernier, d'une formation au Royaume-Uni dans le cadre du projet de coopération relatif aux sanctions communautaires alternatives aux peines d'emprisonnement entre le ministère de la Justice et son homologue britannique, a indiqué lundi un communiqué de l'ambassade de Grande-Bretagne à Alger. «Quinze (15) magistrats algériens se sont rendus au Royaume-Uni pour suivre une formation à Londres prodiguée par des experts du ministère britannique de la justice et ce, durant la période s'étalant du 24 février au 1er mars 2013», a précisé la même source. Le programme de cette formation sera principalement axé sur le «transfert des connaissances dans l'application des sanctions alternatives en Grande Bretagne et les moyens de leur adaptation au contexte algérien», a expliqué la même source. Cette formation sera suivie, fin mars à Alger, par une autre formation complémentaire pour le même groupe de magistrats, ce qui leur permettra d'approfondir davantage leur connaissance en ce domaine», a-t-on ajouté.

SELON LES DOUANES NATIONALES

BLÉ : le recul des importations de l'Algérie se poursuit en début de cette année
Les importations algériennes de blé poursuivaient leur recul durant le mois de janvier dernier, passant à 155,6 millions de dollars, contre 188,6 millions de dollars le même mois de 2012, en baisse de plus de 17,5%, a-t-on appris lundi auprès des Douanes. En volume, ces importations de blé tendre et dur ont atteint 416.917 tonnes en janvier 2013 contre 534.870 tonnes le même mois en 2012, soit une baisse de plus de 22%, précisent les chiffres du Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes obtenus par l'APS. Les achats de blé tendre, qui représentent une part importante des importations céréalières de l'Algérie, sont restées stables au dessus de 112 millions de dollars. Pour les quantités importées, le Cnis relève, qu'elles sont passées de 374.910 tonnes à 315.400 en janvier dernier, enregistrant ainsi une baisse de plus de 15,8%. Quant au blé dur, l'Algérie a importé en janvier de l'année écoulée pour 76,09 millions usd (159.960 tonnes) contre 42,65 millions de dollars en janvier 2013, soit l'équivalent de 101.516 tonnes. Ainsi le montant des importations de l'Algérie de blé dur a reculé également de 43,9%, de même que la quantité qui a chuté de plus de 36,5%, selon les Douanes. Les importations algériennes de blé ont reculé en valeur de près de 26% en 2012 par rapport à 2011, année durant laquelle les achats ont connu une forte hausse de 125% par rapport à l'année d’avant. La facture des importations de blé est passée de 2,85 milliards de dollars en 2011 à près de 2,11 milliards de dollars en 2012. En volume, les achats de de blé ont atteint 6,29 millions de tonnes en 2012 contre 7,45 millions de tonnes une année auparavant, en baisse de 15,54 %.

Mardi 26 Février 2013

MONDE

DK NEWS 9

E G Y P T E
Le président égyptien Mohamed Morsi a appelé à la tenue d'un dialogue national lundi afin de discuter des moyens de garantir l'intégrité des prochaines élections législatives, a rapporté la chaîne de télévision d'Etat. M. Morsi a affiché sa volonté de transparence pour le scrutin qui doit débuter le 22 avril.
«J'appelle toutes les forces politiques à un dialogue national pour discuter des garanties concernant l'intégrité des élections», a déclaré le président egyptien. M. Morsi a loué le travail des services des renseignements généraux égyptiens. C'est «un or-

Morsi appelle
au dialogue

national

pour discuter de l'intégrité des élections

gane patriotique qui travaille avec efficacité et loyauté pour protéger l'Egypte sur le territoire national et à l'étranger», a-t-il dit. Il a également assuré les forces armées de son soutien, soulignant leur rôle de premier plan pour protéger la nation. Par ailleurs, Il a réaffirmé que

le gouvernement était déterminé à réinstituer une zone franche à Port-Saïd, soulignant qu'une proposition de loi avait été soumise en ce sens au Conseil de la Choura (Chambre haute du Parlement). «Des juges ont été désignés pour enquêter sur les affronte-

ments à Port-Saïd et à Suez, et rendre publics les résultats de leur enquête», a également fait savoir le président égyptien. «La situation économique en Egypte est très grave, et les manifestations et les sit-in, bien que légaux, ont eu un impact négatif sur l'économie du pays», a expli-

qué M. Morsi. En outre, il s'est dit fermement opposé au mouvement contre-révolutionnaire et a exhorté les médias à honorer leur charte en préservant la nation dans leurs reportages, tout en affirmant son respect pour les critiques sensées faites dans un esprit positif.

MAROC:
Faible mobilisation à Rabat pour l'anniversaire du Mouvement du 20 février
Une marche regroupant quelque 600 personnes a été organisée dimanche à Rabat à l’occasion du deuxième anniversaire du début des grandes manifestations populaires animées par le Mouvement du 20 février pour réclamer de profondes réformes politiques et sociales aux Maroc, a-t-on constaté. Les militants de ce mouvement né dans le sillage des révoltes dans certains pays arabes, ont réitéré leurs revendications de changement en scandant notamment «A bas le despotisme», «A bas la corruption» et «Liberté, égalité et justice sociale». Questionné sur la faible mobilisation du mouvement pour son deuxième anniversaire, un militant a indiqué à l’APS que «le nombre importait peu, l’essentiel est de continuer l’action de revendications, malgré la répression qui nous a touchés». «Nous allons continuer notre mouvement car nos revendications de changements en profondeur n’ont pas été satisfaites, en dépit de l’adoption d’une nouvelle loi fondamentale qui n’obéit pas aux normes d’une constitution démocratique», a-t-il dit. Des marches similaires ont été organisées dimanche dans plusieurs villes marocaines dont certaines ont été empêchées par les forces de l’ordre notamment à Casablanca, Marrakech et Meknès, selon des animateurs du mouvement. Mercredi dernier, près d’un millier de personnes avaient pris part à un rassemblement devant le Parlement marocain où ils ont appelé notamment à «l’arrêt de la répression» des militants du mouvement. Selon l’Association marocaine des droits humains (Amdh), quelque 60 personnes sont en prison suite à des procès caractérisés par diverses violations du droit des accusés et n’ayant pas obéi aux normes d’une justice équitable. Le mouvement du 20 février tire son appellation de la date des premières grandes marches en 2011 pour revendiquer notamment l’instauration d’une monarchie parlementaire, l’adoption d’une Constitution démocratique et la justice sociale. APS

M A R O C - S A H A R A - O C C I D E N TA L

Gdeim Izik: des représentants des
communautés algériennes et d'origine africaine de France condamnent à Alger le verdict
Des représentants des communautés algériennes et d'origine africaine établies en France, solidaires avec la République arabe sahraouie démocratique (RASD) ont organisé, dimanche soir à Alger, un rassemblement de solidarité avec les 24 prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik, en condamnant les «lourdes peines» prononcées à leur encontre par le tribunal militaire de Rabat. Ont également pris part à ce rassemblement, notamment, des représentants de la société civile algérienne et du Front Polisario, le président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS), M. Mohamed Mahrez Lamari, l'ambassadeur sahraoui à Alger, M. Brahim Ghali, et la présidente de la commission parlementaire d'amitié et de fraternité algéro-sahraouie, Mme Saïda Bounab. Les représentants de la communauté algérienne établie en France et du réseau citoyen des Français d'origine africaine solidaires avec la RASD sont présents en Algérie dans le cadre de la célébration du 42e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et du 57e anniversaire de la création de l'Union générale des travailleurs algériens (Ugta) qui a eu lieu dimanche sur le site gazier de Tiguentourine à In Amenas. Ils étaient unanimes à qualifier d'«injuste» et d'«arbitraire» le verdict prononcé dimanche dernier, dont les sentences oscillaient entre 20 ans de réclusion et la perpétuité, appelant l'ONU, la communauté internationale et les organisations des droits de l'homme, à réagir face à cette «flagrante violation» du droit international. Les participants ont considéré que la condamnation des 24 prisonniers dont le seul tort était la revendication du droit du peuple sahraoui à une vie digne, n'entravera pas la lutte de ce peuple pour la liberté, estimant qu'elle contribuera a contrario à éveiller les consciences et à sensibiliser davantage l'opinion publique à la cause sahraouie, cause «juste» et «noble», ont-ils dit. Ils ont, par ailleurs, salué la position «constante» de l'Algérie à l'égard de la Rasd ainsi que la solidarité de la société civile algérienne avec le peuple sahraoui. Le procès des 24 mis en cause dans les évènements du camp de Gdeim Izik, proche d'Al-Ayoun dans le Sahara occidental occupé, avait débuté le 1er février dernier, 27 mois après leur arrestation et leur emprisonnement. Environ 40 000 Sahraouis avaient installé, à l'automne 2010, à Gdeim Izik, un camp de quelque 3 000 tentes et y avaient élu domicile pour défendre leurs droits politiques, économiques et sociaux, avant d'en être délogés par les forces marocaines. Les prisonniers étaient notamment accusés d'«atteinte à la sécurité intérieure et extérieure de l'Etat, formation d'une bande criminelle et atteinte aux fonctionnaires publics dans le cadre de l'exercice de leur fonction».

10 DK NEWS
ONU - SYRIE

MONDE

Mardi 26 février 2013

L’OMS alerte sur la propagation de maladies contagieuses en Syrie suite au conflit
Plusieurs maladies contagieuses se sont multipliées en Syrie après deux ans de conflit, aggravant davantage la crise humanitaire avec des cas de typhoïde, d’hépatite A et de leishmaniose, s’est alarmée l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon Elizabeth Hoff, représentante de cette organisation de l’ONU en Syrie, la propagation des infections s’explique par plusieurs facteurs dont la suspension des programmes de vaccination, le non fonctionnement des pompes à eau en raison de la pénurie d’électricité et de combustible et le manque d’hygiène. L’absence d’eau potable qui en résulte s’accompagne dans certaines régions d’une défaillance presque totale du système d’égout et de gestion des déchets, a-telle ajouté. Les habitants sont donc contraints de boire l’eau des rivières ou des puits, qui peut être contaminée par des matières fécales, a-t-elle poursuivi, mettant en garde que cette crise «aura sans aucun doute des conséquences très graves». La situation est d’autant plus grave que le risque d’infection coïncide avec l’effondrement du système de santé : plus de la moitié des hôpitaux syriens ont subi des dégâts, plus d’un tiers sont hors service, tandis que de nombreux médecins ont quitté les villes assiégées et les médicaments font souvent défaut, a détaillé la même responsable. L’OMS a recensé en Syrie 800 cas d’hépatite A (infection virale du foie extrêmement contagieuse.) et 2 500 cas de typhoïde (infection causée par la salmonelle) dans le seul gouvernorat de Deir-er-Zor, majoritairement sous contrôle des rebelles, au nord-est du pays. Selon une évaluation du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef ), l’approvisionnement en eau est tombé à un tiers du niveau d’avant la crise dans les gouvernorats touchés par le conflit. Même l’eau du robinet est devenue dangereuse pour la santé depuis que la production de produits chimiques de traitement de l’eau a pratiquement cessé. Dans certaines régions, les principales sources d’eau sont contrôlées par l’opposition et les autorités compétentes n’y ont donc pas accès, ne serait-ce que pour les analyser et les purifier, rapporte l’agence de presse de l’Ocha (Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies), Irin. Par ailleurs, l’OMS a indiqué que la leishmaniose, une infection de la peau transmise par le phlébotome provoquant des ulcères semblables à la lèpre, a particulièrement touché la région de Deirer-Zor. Cette maladie serait due par le fait que dans les milieux ruraux, les déchets s’entassent et les eaux usées se déversent dans les cours d’eau et élargissent les marécages qui bordent les villages, multipliant les insectes. Avant, le gouvernement drainait les marécages alors que plus personne ne s’en charge maintenant, selon la même source.

SYRIE:
Washington tente de convaincre l'opposition de participer à une réunion à Rome
La diplomatie américaine tentait dimanche de convaincre l'opposition syrienne de ne pas boycotter une réunion internationale programmée à Rome le 28 février en présence du secrétaire d'Etat américain John Kerry, a indiqué un haut responsable de l'Administration américaine.

Le chef de la Coalition de l'opposition syrienne, Ahmed Moaz al-Khatib, avait annoncé samedi la suspension de la participation de l'opposition à cette réunion des Amis du peuple syrien avec onze pays, prévue à Rome jeudi. «Nous essayons d'insister, et nos alliés et partenaires insistent également auprès d'eux, sur l'occasion qui leur est offerte à Rome de voir les pays qui les soutiennent le plus et de venir nous présenter la situation sur le terrain en termes sécuritaire, humanitaire, politique et économique», a argumenté le responsable américain dans l'avion qui emmenait M. Kerry de Washington à Londres, première étape d'une

tournée en Europe et dans des pays arabes. «C'est aussi une occasion pour eux de rencontrer notre nouveau secrétaire d'Etat et de lui parler directement», a fait valoir ce responsable américain. L'ancien ambassadeur américain en Syrie, Robert Ford, doit se rendre dimanche soir au Caire pour tenter de convaincre les dirigeants de la Coalition de l'opposition syrienne, a-t-il ajouté. Mais il a reconnu qu'il existait au sein de l'opposition syrienne, à l'intérieur et à l'extérieur du pays, des «discussions en interne sur l'intérêt de se rendre à des conférences internationales».

JORDANIE - SYRIE

Troubles dans un camp de réfugiés:

Un policier et deux enfants blessés
Un policier jordanien et deux enfants ont été blessés dimanche dans un camp de réfugiés syriens en Jordanie lorsque la police anti-émeutes a dispersé quelque 200 résidents ayant commis des troubles, a indiqué un responsable jordanien. «Un ressortissant arabe était en train de distribuer de l'argent cash aux réfugiés du camp Zaatari lorsqu'une querelle l'a opposé à un résident du camp suivi par un rassemblement de quelque 200 autres réfugiés», a indiqué à l'agence française AFP Anmar al-Hammoud, responsable au gouvernement du dossier des réfugiés syriens. «La police anti-émeute a dû intervenir pour mettre un terme aux troubles en utilisant du gaz lacrymogène», a ajouté ce responsable selon qui un policier jordanien et deux enfants ont été blessés. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (Osdh) basé au Royaume uni a rapporté pour sa part que plusieurs réfugiés syriens avaient été blessés dans des heurts avec la police jordanienne, ce que M. Al-Hammoud a démenti. Ouvert en juillet, le camp de Zaatari, situé non loin de la frontière syrienne, accueille quelque 90 000 réfugiés. Il a connu plusieurs manifestations de réfugiés qui dénonçaient leurs conditions de vie. La Jordanie accueille désormais quelque 340.000 réfugiés syriens, dont plus de 200 000 enregistrés auprès du HautCommissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). L'ONU s'attend à ce que le nombre de réfugiés syriens dans les quatre pays voisins double, pour atteindre un total de 1,1 million d'ici juin si le conflit se poursuit.

CORÉE DU SUD:

Le test nucléaire de Pyongyang menace la survie du peuple coréen
La nouvelle présidente de la Corée du Sud a estimé lundi que l'essai nucléaire conduit par la Corée du Nord mi-février menaçait la survie du peuple coréen, mais elle a promis une politique d'engagement avec Pyongyang «au pas par pas».«Le récent essai nucléaire de la Corée du Nord est un défi pour la survie et l'avenir du peuple coréen», a déclaré Park Geun-Hye, lors de son discours d'investiture à la tête de la Corée du Sud. «Qu'il n'y ait pas d'erreur, la principe victime sera la Corée du Nord elle-même». «Je ne tolèrerai pas une quelconque action qui menace les vies de notre peuple et la sécurité de notre nation», a ajouté la présidente devant 70 000 personnes rassemblées au sein du Parlement à Séoul. Conformément à sa ligne adoptée pendant la campagne électorale, elle a toutefois souligné qu'elle conduirait une politique basée sur la confiance avec Pyongyang, à l'opposé de son prédécesseur Lee Myung-Bak, adepte d'une ligne dure. Tous deux appartiennent au parti conservateur. «Je bougerai au pas par pas, sur la base d'une force de dissuasion crédible», a-t-elle déclaré. Park Geun-Hye, 61 ans, est devenue lundi la première femme à accéder à la présidence de la Corée du Sud, quatrième économie d'Asie.

I TA L I E :

Reprise du vote pour le renouvellement des deux Chambres du Parlement

Le vote pour le renouvellement des deux Chambres du Parlement italien a repris lundi, dernier jour d'un scrutin décisif pour le devenir d'une Italie en crise. La veille, plus de 55% des 47 millions d'électeurs italiens inscrits se sont rendus aux urnes, un taux de participation en baisse de sept points par rapport aux législatives de 2008. Le taux de participation définitif pour ce double scrutin sera connu à la clôture des bureaux de vote, prévue à 15 heures locales (14h00 GMT) et compte tenu du ressentiment des Italiens à l'égard de la classe politique dans leur pays, ce taux n'égalera pas celui enregistré en 2008 (80%), selon les analystes.

Si à la Chambre des députés (630 sièges), les sondages donnaient favori, le centre gauche, au Sénat où le mode de scrutin favorise les régions, l'issue semblait incertaine. Au cas où le centre droit l'emporterait au Sénat, créant une minorité de blocage, il est à craindre une situation qui rendrait ingouvernable le pays, les deux Chambres du Parlement disposant des mêmes pouvoirs. Les résultats préliminaires de ce double scrutin à plusieurs inconnues, devraient être disponibles peu après la fermeture des bureaux de vote. APS

Mardi 26 février 2013

CULTURE

DK NEWS 11

FESPACO 2013 :

AUSTRALIE - ALGÉRIE

«Yema» de Djamila Sahraoui
inaugure la compétition et rencontre un franc succès
Le long métrage de fiction algérien «Yema» de Djamila Sahraoui a inauguré dimanche à Ouagadougou (Burkina Faso) la compétition du 23e Fespaco qui se tient jusqu’au 2 mars dans la capitale burkinabé.
Dans la salle comble du «cinéma Burkina» et en présence du Premier ministre du Burkina Faso, M. Luc-Adolphe Tiao ainsi que des membres du jury du prestigieux Yennaga d’or, Djamila Sahraoui, déjà primée au Fespaco en 2007 pour le documentaire «Barakat», a présenté un drame familial poignant, proche dans son inspiration de la tragédie grecque, ainsi qu’elle l’a elle-même défini à l’issue de la projection. Réalisé 2012, «Yema» met en scène l'histoire de Ouardia, interprétée par la cinéaste, une mère qui tente de reprendre une vie normale dans une maison isolée dans la campagne après la mort de son fils Tarik, un militaire probablement tué par son frère Ali, dirigeant d'un maquis islamiste. Le film met l'accent sur la souffrance de cette «maman» qui, pour surmonter ses peines, s'est occupée à cultiver son jardin défleuri et a adopté un petit enfant, dont la mère est décédée après l'avoir mis au monde. Les spectateurs interrogés après la projection ont été unanimes dans leur appréciation de ce film «poignant» et «tragique» selon certains, alors que d'autres ont salué «la grande qualité de réalisation d'une œuvre qui a su transmettre une forte charge émotionnelle avec subtilité en jouant sur les silences et le nondit». Quant à la cinéaste, elle a confié avoir voulu «épurer au maximum» son film pour mieux transmettre «le destin tragique de cette famille maudite, soumise, comme dans une tragédie grecque, à l'inexorable». Concernant le thème du 23e Fespaco «cinéma africain et politiques publiques en Afrique», Djamila Sahraoui a dit «souhaiter une plus grande participation des Etats en terme de production, de formation» car «le besoin humain de représentation à travers le cinéma et la culture en général est primordial dans nos société». Produit par Les Films de l'Olivier et Néon Productions et coproduit par l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) et l'Office national des droits d'auteurs (Onda), «Yema» a déjà obtenu deux prix internationaux, celui du meilleur rôle féminin au festival international du film africain en Belgique et le prix de la meilleure voix au festival de Moscou.

La chanteuse

Souad Massi
au Festival «Womadelaide» d'Adelaide
La chanteuse algérienne Souad Massi participe au Festival «Womadelaide» de musique et de danse à Adelaide (sud de l'Australie), prévu du 8 au 11 mars prochain, annoncent les organisateurs du festival. Née à Alger en 1972, Souad Massi, a débuté dans les années 1990 avant de se rendre à Paris où elle fait très vite valoir ses talents d'interprète et d'instrumentiste (guitare). Son album «Raoui», sorti en 2001, lui vaudra le succès et la consécration en Europe. Nourrie dès l'enfance par la musique chaâbie, la chanteuse folk algérienne taille ses chansons dans un mélange des genres réussi, allant du rock au flamenco en passant par la pop music avec une voix envoûtante et suave qui chante aussi bien en arabe, en français ou encore en anglais. Ouvert à tous les publics, le festival «Womadelaide», dédié aux musiques et danses du monde, réunira pour son édition 2013 une constellation d'artistes dont le Jamaïcain Jimmy Cliff, l'Espagnol Amparo Sanchez, le Malien Bassekou Kouyaté et ses compatriotes Ngoni Ba et Salif Keïta. Fondé en 1992, «Womadelaide», compte parmi les plus importants festivals en Australie et comprend également le théâtre, le cinéma et même l'art culinaire. Issu du festival «Womad», «Womadelaide» draine annuellement plus de 80 000 spectateurs de différentes communautés culturelles et linguistiques vivant en Australie. APS

Le maestro

Amine Kouider
Capitole de Toulouse. Il a également dirigé l’Orchestre de l’Opéra National de Bucarest, l’Orchestre Symphonique du Caire, l’Orchestre Symphonique de Durban, l’Orchestre de la Capella de SaintPétersbourg, l’Orchestre Symphonique de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, et récemment l’Orchestre du Kirov au Théâtre Mariinsky ainsi que l'Orchestre Philharmonique du Qatar. De 1998 à 2004, Amine Kouider est nommé directeur musical de l’Orchestre International de Paris (sous la tutelle des ministères des Affaires étrangères et de l’Education nationale) orchestre avec lequel il a donné de nombreux concerts en France et à l'étranger, et enregistré la cinquième symphonie de Gustav Mahler. Il a développé un grand répertoire symphonique et a également accompagné des solistes tels que Jean Ter-Merguerian, Yuri Bukov, Olivier Charlier, Nemanja Radulovic, Gary Hoffman, Anna Netrebko… Son répertoire d’opéra compte près de 25 opéras déjà dirigés. En octobre 2001, il a été à l’origine de la réouverture de l’Opéra d’Alger, dont il a assuré la direction artistique jusqu’en 2005. Il y a dirigé l’Orchestre Philharmonique d’Alger dans des productions telles Don Giovanni, Les Noces de Figaro, Le Barbier de Séville, Rigoletto et Madame Butterfly, spectacle enregistré par Fréderic Mitterrand pour TV5. Il a été également directeur artistique de l’Orchestre Symphonique National d’Algérie pour les saisons 2001/2002 et 2007/2008, avec lequel il s’est produit notamment au théâtre Mogador sur invitation de l’Orchestre de Paris, ainsi qu’à Strasbourg, Lyon, Arles et Marseille. Depuis 1998 il est directeur musical du Chœur et Orchestre Philharmonique International en résidence à l’Unesco, avec lequel il donne régulièrement des concerts à l'Unesco, à Radio France, salle Gaveau, à la Sorbonne, ainsi que des concerts humanitaires pour la Paix en France et à l’étranger et des concerts dans le cadre du «Dialogue des Cultures» et de la «Diversité Culturelle». Il a dirigé récemment l’Orchestre de l’Opéra de Toulon dans La Belle Hélène et Carmen. Dans le cadre de «La saison Russe en France» il vient de diriger Boris Godunov en version concert à l’Unesco en juin 2010. Amine Kouider est à nouveau invité à diriger l’Orchestre Philharmonique du Qatar pour sa saison 2010/2011 notamment dans le répertoire de musique française. Amine Kouider a été nommé «Artiste de l'Unesco Pour la Paix». Par ailleurs, et dans le cadre de son programme artistique, l’Etablissement Arts et Culture de la wilaya d’Alger vous invite à assister à un concert de la musique classique universelle et la musique algérienne, animé par l’orchestre international El Djazaïr et dirigé par le maestro Amine Kouider . Un répertoire aussi riche que varié sera interprété par un ensemble de musiciens professionnels, ayant marqué leur présence sur la scène artistique. La Nouba Zidenne sera présentée par le chanteur Rachid Brahim-Djelloul et Valses de Viennes de Johann Strauss. Adagio pour Flûte de Mozart flutiste soliste Djamel Ghazi. Kafilet El Djazaïr est une musique algérienne, présentée avec les arrangements de Smaïl Benhouhou et Amine Kouider et au mandole soliste. Mohamed Abdennour. Ce concert aura lieu le vendredi 1er mars 2013 à partir de 17h00 à la salle Ibn Khaldoun.

enchante le public à Arts et Culture
Vendredi 1er mars 2013 à partir de 17h00 à salle Ibn Khaldoun.
Né à Alger en 1967, Amine Kouider étudie le violon au Conservatoire d’Alger, avant de suivre des études en direction d’orchestre au Conservatoire de Marseille et de Paris. Il les poursuit au Conservatoire Royal de Copenhague dans la classe de Michel Tabachnik. Parallèlement, il obtient une Licence en musicologie. Il se perfectionne ensuite auprès de maîtres prestigieux tels Manuel Rosenthal à Paris, Il y a Moesin à Saint-Pétersbourg et Daniel Barenboim à Berlin. En 1998, il devient pour trois saisons chef d’orchestre assistant de Valery Gergiev à l’Opéra du Kirov à Saint-Pétersbourg, au Festival de Baden-Baden, à l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam et à l’Orchestre Philharmonique de New York. Ces dernières années, Amine Kouider a dirigé plusieurs formations en France et à l’étranger parmi lesquelles l’Orchestre Philharmonique de Marseille, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre de l’Opéra de Toulon, l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg et l’Orchestre National du

12 DK NEWS

SCIENCE

Mardi 26 fé

Céréales
Indispensables
à notre alimentation ?
Qu’ils soient consommés en farine, en bouillie ou en grain, les produits céréaliers présentent de nombreux bienfaits pour notre organisme. Avec un choix des plus variés : blé dur, blé tendre, orge, riz, maïs, seigle, sarrasin, millet, quinoa, avoine, il n’y a plus de raison de ne pas consommer les 6 à 8 portions recommandées quotidiennement. On peut recommander une portion par repas et selon l’appétit. A découvrir ici tous les bienfaits que les céréales peuvent apporter...

Faire le plein de vitamine B
Les produits céréaliers sont une bonne source de vitamines de complexe du groupe B. Ce type de vitamine présente de nombreux bienfaits. Plusieurs études ont démontré que les vitamines B6, B9 et B12 permettent de réduire le taux de cholestérol et diminuer les risques de maladies cardiovasculaires. Certaines vitamines du complexe B contribueraient aussi à la prévention de l’ostéoporose, une maladie des os qui affecte généralement les personnes âgées de 65 ans et plus. De plus, les vitamines B2, B6, B9 et B12 auraient des propriétés préventives quant à la dépression.

E ET VIE

évrier 2013

DK NEWS

13

Des glucides
pour un maximum d’énergie !
Les céréales sont principalement composées de glucides complexes, aussi appelés sucres lents ou amidons. Contrairement aux glucides simples tels que le sucre, les glucides complexes permettent de conserver un bon niveau d’énergie durant une plus longue période puisqu’ils sont assimilés plus lentement par l’organisme. De nombreuses recherches ont prouvé qu’une alimentation riche en glucides complexes réduirait les risques de diabète et de maladies cardiovasculaires. Ils permettent également un meilleur contrôle du poids, puisqu’ils procurent également une sensation de satiété à plus long terme.

Les produits céréaliers sont très riches en fibres, et notamment l’avoine et l’orge. Ils contiennent deux types de fibres : solubles et insolubles. Les fibres solubles ne sont pas assimilées par le corps humain. Elles contribuent toutefois à ralentir la vitesse à laquelle le sucre est absorbé par le sang, un aspect bénéfique pour les personnes souffrant de diabète. De plus, ces fibres procurent une sensa-

Des fibres, encore et encore...
tion de satiété plus durable, ce qui contribue au contrôle de l’appétit et au maintien d’un poids santé. C’est aux fibres insolubles que nous attribuons les mé-

rites d’une meilleure santé intestinale. Elles aident à régulariser le système digestif, ce qui peut contrer certaines maladies comme la constipation chronique et la diverticulite. Elles permettent également de mieux absorber l’eau dans le corps pour ainsi conserver une bonne hydratation tout au long de la journée. Il est recommandé de consommer de 25 à 30 g de fibres par jour.

14

DK NEWS

RÉGIONS
TIZI-OUZOU :

Mardi 26 Février 2013

EXPOSITION

Plus de 80 000 visiteurs à la grande exposition sur le secteur de l'agriculture

Près de 2,5 milliards DA pour le financement des plans communaux de développement
Une enveloppe de 2,489 milliards DA a été allouée à la wilaya de Tizi Ouzou, au titre de l’exercice 2013, pour le financement des opérations des plans communaux de développement ( PCD), a-t-on appris lundi auprès de la Direction de la planification et de l’aménagement du territoire (Dpat).
Sur ce montant, réparti équitablement entre les 67 communes, la somme de 1,4 milliard DA ira à la «satisfaction des besoins de base de la population concernant prioritairement les domaines de l’AEP, l’assainissement, le désenclavement et les infrastructures de jeunes», selon le Dpat, M. Cheniouni. L’amélioration des prestations des services publics au niveau des démembrements locaux de l’Etat, notamment en ce qui concerne l’état civil, l’accueil des citoyens, ainsi que l’aménagement d’espaces verts, ont été crédités d’un montant global de 890 millions de DA. Dans un souci de conforter les efforts entrepris pour la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie du citoyen, un montant de 199 millions DA a été dégagé pour l'acquisition de ca-

Ville de TIZI-OUZOU

Plus de 80 000 personnes ont visité la grande exposition du secteur de l'agriculture et du développement rural, organisée à Alger à l'occasion de la célébration du Cinquantenaire de l'Indépendance, indique un bilan provisoire dévoilé par les organisateurs dimanche, dernier jour de la manifestation. Le plus grand nombre de visiteurs a été enregistré vendredi et samedi avec respectivement plus de 25 000 et 27 000 personnes, a indiqué à l'APS le commissaire de l'exposition, M. Abdelkader Khelifa, deux heures avant la clôture de l'exposition. «Ce nombre de visiteurs démontre tout l'intérêt que portent les Algériens au secteur agricole. Les visiteurs nous ont posé beaucoup de questions», at-il ajouté. 270 exposants (entre le secteur public et privé) ont participé à cette manifestation et plus de 250 cadres ont été mobilisés en tant que guides de l'exposition. «Les Algériens, qui sont venus à cette exposition ont découvert l'agriculture algérienne et le processus de production des différents produits qui sont sur le marché. Ce n'est pas une chose facile», a indiqué le directeur de l'Institut technique d'arboriculture fruitière et de la vigne (Itafv), M. Mahfoud Mendil. Organisée par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural et placée sous le haut patronage du président de la République, cette exposition avait pour thème : «L'agriculture et le rural: hier, aujourd'hui et demain». Sur une superficie de 22 000 m², la manifestation a été structurée en trois parties, la première étant réservée au monde rural, la deuxième aux savoirs et connaissances tandis que la troisième a été dédiée à l'alimentation où étaient rassemblées une dizaine de filières dont les céréales, le lait, les maraîchages et les viandes. Les paysages reconstitués à l'intérieur du pavillon central, reflétant la vie quotidienne des populations rurales (habitations, élevages et forêts) ainsi que des écosystèmes existants, a attiré les visiteurs venus de différentes wilayas du pays. Un autre espace était réservé au machinisme agricole avec une panoplie de machines comme des planteuses d'arbres fruitiers, de maraîchage, des récolteurs de pomme de terre et de tomate qui ont attiré le visiteur notamment les jeunes investisseurs. En marge de cette exposition, le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal a honoré jeudi dernier les hauts cadres dont une dizaine de ministres de l'agriculture depuis 1962.

mions à bennes tasseuses au profit de 25 communes. La somme de 454 millions de DA a été crevée du budget alloué aux PCD dans le cadre de la résorption du marché informel. 11 marchés couverts et 522 boxes au niveau des différents espaces commerciaux seront réalisés pour ce faire. «Une dotation complémentaire sera affectée à la wilaya, à partir de mars prochain, pour le financement d’opérations PCD», a encore indiqué le Dpat, en précisant que «la répartition de cette rallonge budgétaire se fera en fonction de la

consommation des crédits antérieurs par chaque commune». Dans ce contexte, M. Cheniouni a tenu à rappeler aux entreprises de réalisation une clause du code des marchés publics leur faisant obligation de soumettre, au maître d’ouvrage, un état mensuel de la situation d’avancement des travaux de réalisation des projets qui leur sont confiés, afin, d’une part, de permettre un meilleur suivi de ces chantiers et, d’autre part, d’éviter le cumul des situations au niveau du Trésor, avec ce que cela engendre comme retard dans leur traitement.

RÉCOLTE DES CARDONS SAUVAGES À EL TARF :

Une activité très prisée
La récolte de cardons sauvages, une plante herbacée poussant à profusion dans la région d’El Tarf, suscite chaque année, en pareille période, un véritable engouement chez les habitants de cette wilaya, heureux de pouvoir joindre l’utile à l’agréable. Profitant des éclaircies, même si le mercure continue de faire du «rase-motte», de nombreux tarfinois s’adonnent à cette cueillette qui leur permet non seulement de profiter des qualités nutritionnelles de cette plante potagère très appréciée par les familles, mais aussi d’arrondir leurs fins de mois difficiles et de respirer un bon bol d’air frais. Accompagnés le plus souvent de leurs enfants, heureux de pouvoir gambader à travers champs, nombreux sont ceux qui se rendent ces derniers jours dans les périmètres où poussent les cardons. Se déplaçant en solitaire ou par petits groupes dans ces champs s’étendant à perte de vue, ces agriculteurs d’un jour se déploient du mieux qu’ils peuvent pour récolter le maximum de cardons, qui pour les consommer en famille, qui pour les commercialiser. A Lahouaichia, à El Ayoun, à Aïn Kerma ou encore du côté de Bouhadjar, les champs de cardons «s’offrent» à souhait aux amateurs de ce légume dont la légère amertume est très appréciée, autant que sa valeur nutritive et diététique». C’est du moins ce qu’affirme Lalla Laârem, une septuagénaire rencontrée «la main dans la pâte» du côté de la commune frontalière d’El Ayoun. «Munis de couteaux ou de tous autres objets tranchants, des hommes et des femmes de tous âges se hâtent de bien couper les feuilles tout en se gardant de se faire piquer car ces cardons sauvages, appelés communément «khourchef aârab» sont «bien protégés par leurs épines», affirme encore la vieille Laârem en louant les innombrables qualités de ce légume ainsi que ses recettes «savoureuses et bénéfiques pour l’organisme». En sauce, en salade ou en gratin, «le Khourchef», conserve toutes ses qualités et son goût exquis, soutientelle également en promettant pour le soir un délicieux tadjine de bœuf aux cardons. De nombreuses familles de cette région font «le plein» de ce légume qu’elles nettoient et conservent au réfrigérateur en prévision du mois de Ramadhan prochain. A l’heure actuelle, il est proposé un peu partout, dans les marchés de détail mais aussi partout où les passants sont nombreux (gares routières, parvis des mosquées), de quoi permettre à tout un chacun de remplir sa besace.

SOUK AHRAS

Plusieurs actions d'entretien et de modernisation du réseau routier prochainement lancées
Plusieurs actions d'entretien et modernisation du réseau routier seront «prochainement» engagées dans la wilaya de Souk Ahras, a-t-on appris auprès de la Direction des travaux publics (DTP). Un tronçon de 20 km de la route nationale (RN) n° 16 reliant M'daourouch aux limites de la wilaya de Tébessa, une première tranche de 12,5 km de la RN 82 entre Ouled Driss et les limites de la wilaya d’El Tarf et 25 km de la RN 82, à partir de Taoura, sont ciblées par ces opérations, a précisé le chef du service exploitation au sein de la DTP, M. Lakhdar Saïd. Des travaux d’entretien concerneront également 12 Chemins communaux (CC) et quatre tronçons de Chemins de wilaya (CW) ayant subi des dégâts à la suite des intempéries enregistrées dans cette wilaya en 2012, a-t-on souligné de même source. La DTP prévoit en outre le lancement dans le courant du mois de mars prochain des travaux de dédoublement de la RN 81 entre Hammam Tassa et Merahna, sur 10 km, a encore indiqué la source, relevant que ce projet, destiné à améliorer la fluidité du trafic et à favoriser le développement des localités environnantes , sera réceptionné «avant fin 2013». Par ailleurs, un programme portant sur la mise en terre de 60 000 arbres en lisière de routes a été lancé au début de cette année par la DTP afin de limiter les risques de glissement de terrain, est-il souligné de même source. APS

Mardi 26 Février 2013

SOCIÉTÉ

DK NEWS 15

BORDJ EL KIFFAN

16 ans de prison ferme
pour homicide volontaire
En ce mois de février 2013, le tribunal criminel d’Alger a eu à statuer sur une affaire d’homicide volontaire.
A.Ferrag Les faits remontent à l’année 2011, lorsque le corps d’un homme ligoté est découvert à Bordj El Kiffan. L’enquête effectuée par les services de sécurité a permis l’identification du cadavre, il s’agit de Hamid, âgé d’une trentaine d’années. Les enquêteurs procèdent à l’interpellation de plusieurs individus dont le dénommé Madjid, âgé de 16 ans et originaire d’Alger. Dans ses déclarations, l’adolescent avoue qu’il se trouvait sur le lieu du crime en compagnie de Bachir «l’accusé» et Hamid «la victime» à Bordj El Kiffan, lieu habituel où le groupe se rencontrait pour consommer des boissons alcoolisées. Ce soir-là, Hamid qui avait pris un verre de trop et qui a consommé du kif avait un instinct bestial et s’était attaqué au mineur pour abuser de lui. Bachir avait pris la défense de l’adolescent. Entre les deux hommes, une bagarre s’en est suivie. Bachir a pris le dessus sur Hamid et l’a poignardé à plusieurs reprises. Devant la barre, l’accusé nie les faits. Il déclare qu’il ne connaissait ni la victime ni le mineur et ne se trouvait pas

QUELQUES HEURES APRÈS SON RAPT À TISSEMSILT

Les gendarmes retrouvent la fille ligotée à un arbre
Les gendarmes relevant des brigades de la compagnie territoriale de Bordj Bou Naâma (Tissemsilt) ont, avec célérité, exploité les informations concernant le rapt de cette jeune fille et agi en conséquence. En effet et après recoupement des informations et témoignages, les gendarmes ont localisé l’endroit où se trouvait la fille qui, selon les informations détenues, est âgée de 28 ans et connue des services de sécurité (reprise de justice). Les recherches opérées par les gendarmes ont porté leurs fruits puisque la jeune fille a été découverte ligotée et attachée à un arbre à hauteur de la forêt Es-Sénia, commune de Lazharia. Selon les gendarmes, la jeune fille a été enlevée et ligotée par le nommé (B.S.), 31 ans, demeurant au centre-ville de Bordj Bou Naâma, lequel a réussi à prendre la fuite à la vue des éléments de sécurité. Pour l’heure, indique-t-on, une enquête est ouverte pour déterminer le mobile de cet acte et, parallèlement, des recherches entreprises pour procéder à l’arrestation de l’auteur qui sera facilement identifié grâce au témoignage de la victime. D. M.

cette nuit du 15 novembre 2011 sur les lieux du crime. Originaire de Béjaïa, l’accusé déclare à la cour qu’il se trouvait à Alger pour affaires. Etant commerçant, il est amené à voyager beaucoup à travers les villes du pays. Il est à signaler qu’aucun témoin ne s’est présenté au procès. Un état de fait que l’avocat de la défense n’a

pas manqué de regretter au cours de sa plaidoirie. Le représentant du ministère public avait mis l’accent, dans son réquisitoire, sur les antécédents judiciaires de l’accusé et a requis la peine de 25 ans de réclusion criminelle. Après délibérations, la cour l’a condamné à 16 ans de réclusion criminelle.

SKIKDA :

KHEMIS MILIANA

3 personnes arrêtées pour incitation a la débauche
Salim Ben Décidément, la vénalité charnelle de nos innocentes étudiantes, obnubilées par le gain et l’appât facile du sou, s’étend du jour au jour dans les quartiers chauds et très peuplés. Au cours de cette semaine, les services de sécurité de la daïra de Khemis Miliana, sont parvenus à mettre fin aux agissements diaboliques des présumés cerveaux d’une bande de malfaiteurs, dont les acteurs principaux ne sont que des jeunes âgés entre 22 et 30 ans, qui ont failli à la règle pour ne pas respecter les principes, en portant atteinte à leur quartier de Hay Es-Salaam. D’après les sources d’informations, cette affaire est liée à un réseau composé d’un trio de jeunes, composés d’une femme propriétaire d’une maison dans ledit quartier, avec la complicité dune autre fille, étudiante a l’Université de Khemis Miliana et un autre jeune chômeur, tous originaires de Khemis Miliana. Cette femme a transformé sa maison en lieu de débauche en invitant des étrangers de venir avec des jeunes filles, en échange des sommes d’argent. Agissant sur rensignements, les éléments de la Bmpj ont tracé un plan afin de mettre fin à ces agissements qui ont marqué les lieux. D’après les mêmes sources, les policiers ont réussi à mettre la main sur les trois personnes en question, notamment la propriétaire de la maison qui loue son propre appartement à des inconnus pour des transactions charnelles à des prix dérisoires. Heureusement que le mal s’est estompé et la prise de conscience de quelques résidents s’est réveillée, qui ont fini par dénoncer et déposer plainte auprès des services de sécurité qui ont diligenté une enquête ayant abouti rapidement à l’arrestation des trois personnes ainsi qu’une mineure âgée de 15 ans. Les policiers ont saisi plusieurs comprimés contraceptifs. Les mis en cause ont été tous présentés au procureur générale et mis sous mandat de dépôt. Par ailleurs, la victime a été libérée, en attendant d’autres révélations pour mettre toute la lumière sur cette affaire.

Arrestation d’un individu impliqué dans le vol de véhicules dans plusieurs wilayas
Un individu, présumé impliqué dans le vol de 12 véhicules dans plusieurs wilayas de l’Est du pays, a été arrêté par la police judiciaire de la Sûreté de wilaya de Skikda, apprend-on dimanche auprès de ce corps de sécurité. Présenté comme étant «l'un des plus dangereux voleurs de voiture dans l’est algérien», le mis en cause, un repris de justice âgé de 34 ans, a été interpellé le 17 février au terme d'une enquête minutieuse menée sur des vols de véhicules de différentes marques dans les wilayas de Skikda, d’Annaba, de Guelma, de Souk Ahras et de Biskra, précise la même source. Cet individu activait au sein d'une association de malfaiteurs dont les ramifications s'étendent à plusieurs wilayas de l'Est du pays, ajoute la même source qui indique que cette bande s'est spécialisée dans le vol de véhicules, mais aussi dans la «falsification de documents officiels, usurpation d'identité et escroquerie». Ses membres présentaient notamment de faux permis de conduire et des chèques falsifiés aux agences de location de voitures pour s'emparer de leurs véhicules et les revendre, note-t-on. Les enquêteurs, qui ont récupéré des chèques, des contrats de location de voitures et de faux permis de conduire, ont entendu plus de 20 victimes et témoins. Le mis en cause a été placé sous mandat de dépôt par le procureur général près le tribunal de Skikda pour «constitution d'association de malfaiteurs, vols de voitures, faux et usage de faux, abus de confiance, escroquerie et usurpation d'identité». APS

ORAN

Arrestation de trois trafiquants de cocaïne à Ain Türck
Les services de la Sûreté de daïra d’Aïn Türck (Oran) ont arrêté samedi trois individus qui «activaient depuis peu» dans le trafic de drogue dure (cocaïne), a-t-on appris dimanche auprès de la direction de la Sûreté de wilaya. Les trois trafiquants ont été arrêtés en flagrant délit, a-ton indiqué de même source, précisant qu'une enquête, menée sur la base d'informations parvenues aux services de la Sûreté, a permis d'identifier rapidement ces individus et de mettre en œuvre un plan pour les arrêter «la main dans le sac». Une procédure judiciaire a été engagée contre les mis en cause, âgés entre 25 et 35 ans, qui ont été placés sous mandat de dépôt, a-t-on ajouté de source sécuritaire.

CHINE

Explosion dans une usine chimique en Chine : vingt mille personnes évacués
Une explosion a eu lieu lundi dans une usine chimique dans la province du Guizhou dans le sud-ouest de la Chine, causant (outre des blessures à cinq personnes) l'évacuation d'environ vingt mille habitants, ont annoncé les autorités locales. L'accident a eu lieu dans une usine de la société «Bestchem» dans le district de Baiyun (Guiyang), capitale de la province du Guizhou, où une épaisse fumée s'élève encore dans les lieux, a précisé un responsable du gouvernement municipal. Environ 20 000 habitants vivant dans un rayon de 1,5 km autour de l'usine ont été évacués en lieux sûrs, a ajouté ce responsable. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident.

16 DK NEWS
CHINE

ÉCONOMIE
FRUITS ET LÉGUMES:

Mardi 26 Février 2013

Recul de la production industrielle manufacturière en février (Hsbc)
L'expansion de la production manufacturière en Chine est tombée en février à son plus bas niveau en quatre mois, selon un indicateur provisoire publié lundi par la banque Hsbc. L'indice PMI des directeurs d'achat s'élève à 50,4, contre 52,3 en janvier, a précisé la banque. Une valeur supérieure à 50 marque une expansion, tandis qu'un chiffre inférieur à cette limite reflète une contraction de la production manufacturière dans la deuxième économie mondiale par rapport au mois précédent. «L'économie chinoise est toujours en phase de reprise graduelle», a commenté le principal économiste de Hsbc pour la Chine alors que la croissance s'est accélérée au quatrième trimestre, après sept trimestres consécutifs de ralentissement. «Malgré la modération de l'indice PMI provisoire de février, il s'agit du quatrième indice d'affilée supérieur à la limite de 50», a-t-il souligné. Selon l'économiste, «la force sous-jacente de la reprise de la croissance chinoise reste intacte, comme le montre l'emploi, toujours en expansion, ainsi que la récente accélération de la croissance du crédit». Les nouveaux prêts accordés par les banques chinoises ont connu une très forte hausse en janvier par rapport à décembre. Hsbc précise que son indice PMI est corrigé des variations saisonnières, très importantes en cette période de l'année en Chine alors que le nouvel an lunaire, qui donne lieu à une semaine de congés, tombait cette année en février et non en janvier comme l'an passé. La banque doit publier son indice définitif pour février vendredi.

Le transfert de la gestion des marchés de gros à l'entreprise publique «Magro» à l'étude affirme M. Benbada
Le transfert de la gestion des marchés de gros de fruits et légumes à l'entreprise publique «Magro» est à l'étude au niveau du gouvernement, a indiqué dimanche à Mascara le ministre du Commerce, M. Mustapha Benbada.
«Ce transfert permettra de corriger les lacunes qui caractérisent la gestion actuelle de ces marchés confiée à des privés», a-t-il souligné lors d'un point de presse animé en marge de sa visite dans la wilaya. Le ministre a ajouté que le gouvernement a remarqué que de nombreux gérants de marchés de gros de fruits et légumes notamment, «ne respectent pas les cahiers de charges, n'investissent pas pour améliorer les prestations et négligent l'entretien de ces structures dont l'aménagement a coûté des sommes importantes à l'Etat». «Pour cela, le gouvernement étudie leur prise en charge par l’entreprise Magro, créée pour la réalisation et la gestion des marchés dans le cadre de conventions avec les communes, surtout qu'elle jouit d’une expérience et peut assurer une formation aux gérants de marchés», a ajouté M. Benbada. Il a également annoncé que les agents de contrôle relevant du ministère du Commerce procèderont, début mars prochain, au contrôle des activités commerciales dans les marchés de gros de fruits et légumes où les commerçants et les opérateurs seront sommés à «plus de sérieux». Le ministre a indiqué qu'un décret exécutif, actuellement sur le bureau du Premier ministre, sera promulgué, dans ce sens, pour définir la fonction d'un grossiste de fruits et légumes et réglementer cette profession. Cette réglementation est réalisée en collaboration entre le ministère du Commerce et la Fédération compétente affiliée à l'Union générale des commerçants et artisans (Ugcaa), a-t-il ajouté. Le ministre du Commerce a, en

CHANGES

Remontée de l'euro face au dollar
La devise européenne a ouvert la semaine en hausse face au dollar lundi lors des échanges asiatiques, dans l'attente des résultats des élections générales en Italie, troisième économie de la zone euro. L'euro valait 1,3216 dollar lundi matin contre 1,3189 dollar vendredi soir. Il progressait face à la devise nippone à 124,55 yens contre 123,18 yens vendredi soir. Le dollar aussi gagnait du terrain face à la monnaie japonaise à 94,24 contre 93,37 yens vendredi soir. Les investisseurs suivaient attentivement l'issue lundi d'un scrutin en Italie qui met en présence quatre grandes coalitions et dont l'issue est très incertaine face à la percée attendue d'un vote protestataire contre les mesures d'austérité mises en place par le gouvernement sortant de Mario Monti, notaient les analystes. «Un Parlement sans majorité laisserait l'euro vulnérable», commentait l'un d'entre eux. Vendredi, l'euro avait dans un premier temps profité de l'annonce d'une quatrième hausse d'affilée de l'indice de confiance Ifo des entrepreneurs allemand Ifo, avant de pâtir de la déception du marché face au montant moins important que prévu des remboursements à la Banque centrale européenne (BCE) d'un prêt accordé aux banques de la zone euro. De son côté, le yen se repliait sur fond de rumeur de la nomination de Haruhiko Kuroda, partisan d'une politique monétaire plus souple, à la tête de la banque centrale du Japon (BoJ), tandis que la livre britannique chutait après que la Grande-Bretagne eut perdu son triple A auprès de l'agence de notation Moody's. La devise britannique baissait face à la monnaie unique européenne à 87,28 pence pour un euro, comme face au billet vert à 1,5142 dollar. La devise helvétique reculait face à l'euro à 1,2287 franc suisse pour un euro, comme face au billet vert, à 0,9296 franc suisse pour un dollar. APS

outre, annoncé la programmation de la réalisation d’un grand marché de gros de fruits et légumes à Mohammadia (nord de la wilaya de Mascara) qui aura une dimension nationale et sera géré par la société «Magro» et disposant des commodités nécessaires. Le terrain d'assiette de ce marché, un des projets que compte concrétiser cette entreprise au niveau nationale, est choisi non loin de l’autoroute estouest, a-t-il précisé. M. Benbada a réitéré le refus du gouvernement de faire augmenter le prix du pain, soulignant la possibilité d’augmenter la marge bénéficiaire des boulangers qui produisent uniquement du pain. Lors de sa visite d’inspection dans la wilaya, le ministre a posé la première pierre pour la réalisation de cinq projets de marchés de proximité à Sig, à la Zhun de Mohammadia, à la 7e Zhun, à «Sidi Saïd» et au quartier «La gare» à Mascara, outre un centre commercial multifonctionnel au chef-lieu de wilaya pour lequel un montant de 536 millions DA a été consacré et dont la réalisation sera confiée à l’agence foncière de la wilaya. Le ministre du Commerce a également posé la première pierre de projets d’un laboratoire de contrôle de la qualité et de répression de la fraude au chef-lieu de wilaya et de quatre inspec-

tions du commerce à Sig, Mohammadia, Tighennif et Ghriss dont la réception est prévue avant la fin de l’année en cours, en plus du projet du nouveau siège de la direction du commerce. M. Benbada, qui a exprimé sa satisfaction du rythme de réalisation des projets de son secteur dans la wilaya, s’est enquis de la situation d’autres structures dont les entrepôts de pomme de terre relevant de l’entreprise Magro à Mohammadia. Sur place, il a rappelé le grand rôle de ces entrepôts dans la régulation des prix des denrées alimentaires et l’approvisionnement continu du marché en assurant un minimum de revenus aux fellahs adhérents au programme de régulation dirigé par le ministère de l’Agriculture en collaboration avec le ministère du Commerce. Le ministre a également visité, dans la même ville, un terrain abandonné relevant de l’ex entreprise d’approvisionnement en produits alimentaires occupant une superficie de 1 700 mètres carrés. Il a été décidé après aménagement, de reconvertir ce terrain en espace commercial devant abriter 118 locaux. M. Benbada a inauguré d’autres structures dont une minoterie et des marchés à Sig, Mohammadia, Mascara, Tighennif et Ghriss.

BIRMANIE :

Nouvel espoir des géants mondiaux des hydrocarbures
Depuis la levée des sanctions internationales, la Birmanie captive les géants mondiaux des hydrocarbures même si nul ne sait ce que renferment ses réserves. Au gré des réformes politiques, les majors s'intéressent à ce pays qui se trouve entre la Chine et l'Inde. En juin dernier, les sociétés Pttep (Thaïlande), EPI Holdings (Hong Kong), Geopetro International Holding (Suisse) et Petronas (Malaisie), ont signé des contrats d'exploration. Le géant français Total a réalisé en septembre son premier investissement d'envergure dans le pays depuis 1998, en prenant 40% d'un permis d'exploration de Pttep. Il sera suivi par l'Australien Woodside. Les majors américains, quant à elles, sont présentes un peu terprise (Moge) fait état pour sa part de réserves prouvées en 2006 de 226 M de barils de pétrole, et 457 milliards de mètres cubes de gaz. Le pays tout entier attend donc avec impatience les «majors», leurs méthodes ultra-modernes et leur transfert de technologies. Aujourd'hui, les sociétés birmanes se bousculent pour offrir un partenariat aux étrangers tentés par l'aventure. L'image du pays s'est transformée depuis l'arrivée au pouvoir de Thein Sein, un ex-général réformateur qui a promis de rompre avec les méthodes de la junte, accusée d'avoir confisqué les revenus gaziers et pétroliers pendant 50 ans. Tous les espoirs sont donc permis. Le secteur, qui représente 34% des exportations du pays, ne peut que grandir.

partout à Rangoun. Des appels d'offre pour 18 blocs «onshore», ont été lancés le mois dernier, suivis par une cinquantaine de blocs situés au large des côtes du pays. Une conférence internationale sur le secteur sera organisée en mars à Rangoun. «Il n'y a plus énormément de bassins qui n'ont

pas été explorés dans le monde donc forcément, il y a toujours un intérêt à aller explorer ce qu'on appelle des bassins-frontières», confirme le porte-parole d'un groupe étranger. Les Etats-Unis évaluent les réserves à 50 millions de barils de pétrole et 283,2 milliards de m3 de gaz. Le groupe public Myanma Oil and Gas En-

Mardi 26 février 2013

TÉLÉ Programme du mardi 26 février 2013
La sélection

DK NEWS

17

09h30 : Le soleil et la vérité (08) rediff Feuilleton alg 10h00 : El ardh el haya (03) - Documentaire 10h30 : Loulou (03) - Dessin animé 11h00 : Questions d'actu «rediff» - Information 12h00 : Journal en français+météo - Information 12h30 : Yakoute (08) - Feuilleton doublé 13h45 : Min barari el cherq (26) - Documentaire 14h20 : Yaoumiyate moudir ame (17) Feuilleton arabe 15h00 : Football (USMA/EL BOQAA) «direct» - Sport 16h40 : Flipper I (26 et fin) - Dessin animé 17h10 : Takder tarbah - Emission de jeux 18h00 : Journal en tamazight - Information 18h30 : Le soleil et la vérité (09) - Feuilleton alg 19h00 : Journal en français+météo - Information 19h30 : Vestiges et patrimoine «Ghazaouet 2 e partie» - Reportage 20h00 : Journal en arabe - Information 20h45 : Parlons-en - Emission de société 22h00 : Gala artistique - Gala 23h00 : Expression livre - Emission culturelle 00h00 : Journal en arabe – Information

18:55 Mot de passe - Jeu 19:24 Météo 2 19:25 N'oubliez pas les paroles - Jeu 20:00 Journal 20:40 Histoire d'un rêve - Magazine de services 20:44 Météo 2 22:25 Hors la loi – Justice - Revenir en prison - (3/3)

20:50
Dr House - Série hospitalière
Durée : 0h45 - Acteur : Hugh Laurie, Omar Epps, Robert Sean Leonard - Réalisateur : Julian Higgins Pour l'honneur - Saison 8 (15/22) Un jeune soldat accusé de trahison s'effondre au cours de son arrestation. L'équipe le prend aussitôt en charge : House soupçonne une maladie.

12:00 Les douze coups de midi - Jeu 12:50 L'affiche du jour - Magazine sportif 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre - Magazine de la gastronomie 13:45 Météo Les feux de l'amour - Feuilleton 13:55 sentimental Le jardin des merveilles - Télé14:55 film sentimental 16:35 Quatre mariages pour une lune de miel - Téléréalité 17:25 Bienvenue chez nous – Jeu Chez Marie et Pauline, Haute-Garonne Saison 2 18:20 Une famille en or - Jeu 19:05 Le juste prix - Jeu 19:45 Nos chers voisins - Série humoristique 19:55 Météo 20:00 Journal 20:30 Mon assiette santé - Magazine de services 20:34 Instants d'émotion - Magazine de découvertes 20:40 Météo 20:45 Après le 20h, c'est Canteloup - Divertissement-humour Dr House - Série hospitalière 21:35 Jeux de brutes - Saison 8 (16/22) 22:25 Dr House - Série hospitalière Manger, bouger - Saison 5 (10/24) 23:20 Appels d'urgence - Magazine de société - Autoroute du Nord : l'autoroute de tous les trafics

12:00 12/13 : Journal régional 12:25 12/13 : Journal national 12:55 Météo a la carte - Magazine de découvertes 13:50 Si près de chez vous - Magazine de société - Les bleus de la honte - Saison 1 14:15 Si près de chez vous - Magazine de société - Beauté fragile - Saison 1 14:45 Keno - Loterie 14:55 Questions au gouvernement – Débat - Depuis l'Assemblée nationale. 16:10 Des chiffres et des lettres - Jeu 16:50 Harry - Jeu 17:20 Un livre, un jour - Magazine littéraire - «Congo, une histoire», de David Van Reybrouck (Actes Sud) 17:30 Slam - Jeu 18:10 Questions pour un champion Jeu 19:00 19/20 : Journal régional 19:18 19/20 : Edition locale 19:30 19/20 : Journal national 19:58 Météo 20:00 Tout le sport - Multisports 20:10 Et si on changeait le monde - Magazine de services 20:15 Plus belle la vie - Feuilleton réaliste Famille d'accueil - Série drama21:40 tique – Justice - Saison 11 (4/12) Famille d'accueil - Série drama22:30 tique - Beau-père - Saison 7 (8/10) 23:25 Météo 23:30 Soir 3 Maigret - Téléfilm policier - Mai23:55 gret et la fenêtre ouverte

20:45
Le clan Chirac : une famille au cœur du pouvoir - Politique
Durée : 1h40 - Réalisateur : Pierre Hurel Les femmes du clan Chirac, Bernadette, Claude et Laurence, ont joué un rôle décisif dans la longue carrière de l'ancien président de la République.

20:45
Famille d'accueil - Série dramatique
Durée : 0h55 - Acteur : Virginie Lemoine, Christian Charmetant, Smaïl Mekki - Réalisateur : Véronique Langlois Justice - Saison 11 (3/12) Une petite fille meurt en tombant d'un pont, où elle jouait avec des amis et son frère. Ce dernier, convaincu qu'elle a été poussée, cherche à se venger.

12:10 Les Guignols de l'info - Divertissement-humour 12:20 La nouvelle édition 1re partie Magazine d'actualité 12:45 La nouvelle édition - Magazine d'actualité 14:00 Dexter - Série dramatique - A tombeau ouvert - Saison 7 (3/12) Dexter - Série dramatique - La fin 14:55 du minotaure - Saison 7 (4/12) 15:45 Intruso - Court métrage 15:50 Newlywood - Cinéma 16:45 Les mythos - Comédie 18:10 Kaira shopping - Série humoristique - Les dromadaires - Saison 2 18:20 Les Simpson - Série d'animation - Le mal de mère - Saison 16 (4/21) 18:45 Le JT 19:05 Le grand journal - Talk show 20:05 Le petit journal - Divertissement 20:30 Le grand journal, la suite - Talk show 22:40 The ambassador - Film documentaire

20:55
La Dame de Fer - Drame
Durée : 1h45 - Acteur : Meryl Streep, Jim Broadbent, Susan Brown - Réalisateur : Phyllida Lloyd A travers quelques souvenirs confus, l'ascension vers le pouvoir de Margaret Thatcher ainsi que les sacrifices personnels qu'elle lui a coûtés.

12:00 Tout le monde veut prendre sa place - Jeu 12:55 Météo 2 13:00 Journal 13:50 Météo 2 13:52 Consomag - Magazine du consommateur - Pêche et aquaculture 13:56 Expression directe - Magazine politique - CFDT 14:00 Toute une histoire - Magazine de société - Avec les invités qui ont accepté... 15:15 Comment ça va bien ! - Magazine de services 16:15 Le jour où tout a basculé - Magazine de société - Notre fils a trahi notre confiance 16:40 Le jour où tout a basculé - Magazine de société - Mon père a brisé ma vie 17:10 Côté match - Multisports 17:15 Seriez-vous un bon expert ? - Jeu 17:54 CD'aujourd'hui - Variétés 17:55 On n'demande qu'à en rire - Divertissement-humour

20:50
12:00 En famille - Série humoristique 12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:05 Scènes de ménages - Série humoristique 13:40 Météo 13:42 Astuces de chef - Magazine culinaire 13:45 Recherche fiancée pour papa Téléfilm sentimental Victimes du destin - Téléfilm sen15:40 timental 17:35 Un diner presque parfait – Jeu Dunkerque 18:45 100 % mag - Magazine d'information 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 Scènes de ménages - Série humoristique

Le petit Nicolas Comédie
Durée : 1h35 - Acteur : Valérie Lemercier, Kad Merad, Maxime Godart - Réalisateur : Laurent Tirard Un petit garçon croit comprendre que ses parents vont bientôt avoir un nouvel enfant. De peur d'être abandonné, il tente de se rendre indispensable.

18 DK NEWS

DÉTENTE Mots fléchés n°206

Mardi 26 février 2013

Proverbes
L’orphelin est content d’avoir reçu un petit morceau d’intestin. Proverbe algérien Il ne connait pas la marche de la poule et veut imiter celle de la perdrix. Proverbe berbère Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer. proverbe arabe Jamais deux sans trois Proverbe français

C’est arrivé un 26 février
2001 : destruction par les talibans des Bouddhas de Bâmiyân en Afghanistan. 2001 : signature du Traité de Nice : traité signé à l'issue de la Conférence intergouvernementale de l'Union européenne conclue à Nice en décembre 2000 et entré en vigueur, après ratification, le 1er février 2003. Il engage les réformes institutionnelles indispensables à l'Union dans la perspective de son élargissement. 2002 : le prince héritier saoudien Abdallah présente un plan de paix entre l'État hébreu et l'ensemble du monde arabe en l'échange du retrait israélien des territoires occupés après la Guerre des Six Jours en 1967. 2004 : Boris Trajkovski, président de Macédoine, se tue dans un accident d'avion en Bosnie-Herzégovine. 2004 : les États-Unis lèvent l'interdiction sur les voyages à destination de la Jamahiriya arabe libyenne, après que le gouvernement de Mouammar Kadhafi ait reconnu sa responsabilité dans l'attentat contre le Boeing de Lockerbie (270 morts en 1988, au-dessus de l'Écosse). 2011 : résolution no 1970 du Conseil de sécurité des Nations unies ayant pour sujet : paix et sécurité en Afrique. Célébrations : - Journée mondiale d'action contre l'ordonnance sur les brevets en Inde. - Koweït : Jour de la Libération, commémore la libération du pays en 1991 après la Guerre du Golfe.

Samuraï-sudoku n°206
Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9. Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

Mots croisés n°206

Horizontalement : 1.Constitué de cinq sons 2.Enlevée la cime - Prêtre et apologiste espagnol 3.Pillage d'une ville - Ensemble des règles et des habitudes fixées par la tradition 4.Tremblements de la voix - Lanthane 5.Italie - Argent - Grade 6.Chargea de lest - Soutient les fils 7.Article espagnol - Expectative 8.Navire à voiles - Récipient - Consentement donné 9.Tirera le lait des mamelles de la vache - Dans la rose des vents 10.Dégradation - Du verbe avoir 11.Il. Prytanée - Oiseau (pl.) 12.Prénom féminin - Paroi naturelle - Or

Vertical ement: 1.Qui dégage une odeur infecte 2.Démantibuler - Curie 3.Ch. 1. du dép. des Alpes-Maritimes - Sommet calcaire dominant Toulon 4.Thalium - Houx d'Amérique du Sud Mille-pattes 5.Excès d'air dans l'estomac 6.Commune de l'Ardèche - Chirurgien français (1830-1898) 7.Audace, effronterie - Qui éprouve ou manifeste de l'émotion 8.Pronom personnel - Métal précieux - Infinitif 9.Colère - Marcher au ralenti 10.Port d'Algérie - Roula autour d'elle-même 11. Coutumes - Énerve - Europium 12. Triple voyelle - Voie publique - Monceau

Mardi 26 Février 2013

SPORTS

DK NEWS

19

FA HANDISPORT

Les membres du bureau fédéral sortant inéligibles pour l'AG élective
Les membres du bureau fédéral sortant de la fédération algérienne handisport (FAH) dont le président Sid Ahmed El-Asri sont «inéligibles» en vertu des règlements en vigueur et ne peuvent donc se porter candidats au renouvellement de leur instance respective, a-t-on appris dimanche auprès du secrétariat général de la fédération.
«Nous nous sommes réunis dimanche au siège de la fédération, pour délibérer sur les différents dossiers de candidature pour les élections de la FAH. Au moment de parapher le PV de réunion, nous avons reçu dans l'aprèsmidi, une correspondance du MJS, informant la commission de candidature que les membres du bureau fédéral sortant dont le président, sont inéligibles», a indiqué le secrétaire général de la commission de candidature et de la FAH. Cette interdiction serait prise, suite au rapport de la mission de contrôle de la gestion administrative et financière des fédérations, notamment celles à caractère olympiques, menée au sein des fédérations sportives nationales. «Je me demande pourquoi la décision n'a été transmise qu'aujourd'hui (dimanche, après la clôture de la réunion de la commission de candidature). On avait une certitude que le rapport de mission d'inspection du MJS, avait fait des remarques sur notre gestion, et n'avait nullement émis une décision dans le sens de nous interdire de nous porter candidats pour un autre mandat», a déclaré, avec amertume, le président sortant de la fédération. Réglementairement, les membres concernés ont le droit d'introduire un recours auprès de la commission de recours de l'AG, et s'ils n'obtiennent pas gain de cause, ils pourront porter leurs recours à la commission nationale de recours. «On ira voir le ministre en personne, c'est une injustice flagrante. On est en train de tuer le handisport porteur de médailles et de beaucoup de satisfaction à notre pays. Si on ne veut pas de nous, qu'on nous le dise clairement», se sont accordés à dire les membres touchés par interdiction. Suite à cette décision, la commission de candidature a retenu une seule liste (1 président et sa liste). Il est à rappeler que le MJS avait déclaré inéligibles plusieurs dirigeants de fédérations dont le judo, le karaté, le tir sportif, le ski, et il semblerait que d'autres vont suivre, selon des sources de la tutelle. «Les candidats potentiels à la présidence ou aux bureaux exécutifs des fédérations sportives, ne répondant pas aux critères d'éligibilité, ne pourront pas se présenter aux élections comme stipule l'article 13 bis du décret 11-130 modifiant et complétant le décret 05-405 fixant le statut des dirigeants sportifs bénévoles élus», avait indiqué le 13 février, le Directeur général des sports (DGS) au MJS, M. Mokhtar Boudina.

CHAMPIONNAT DE SUPER-DIVISION (14E J)

Programme des rencontres
Programme des rencontres comptant pour la 14e journée du championnat de Super-Division de basket-ball, prévue mardi à 14h00: Groupe A : COBB Oran - ASMI Blida CRB Dar Beida - O. Batna GS Pétroliers - USM Blida USM Alger - IRBB Arreridj AU Annaba - MS Cherchell Classement 1. GS Pétroliers 2. CRB Dar Beida 3. USM Blida -.IRBB Arréridj 5. O. Batna 6. MS Cherchell 7. COBB Oran -. USM Alger 9. ASMI Blida 10.AU Annaba Pts 25 25 21 21 20 18 17 17 16 14 J 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13

WORLD SERIES OF BOXING (9È JOURNÉE)

Victoire des «Faucons du Désert» face aux «Hussars Poland» (3-2)
La franchise algérienne de boxe «Faucons du Désert» a battu son homologue polonaise des «Hussars Poland» (3-2), dimanche à la salle Harcha Hacène d'Alger, pour le compte de la 9e journée de la World Series of Boxing (WSB). Conduits par leur manager général Azzedine Aggoune, les «Faucons du Désert» se sont montrés solides face aux Polonais, grâce à la victoire de Chadi Abdelkader (61 kg), Abbadi Ilyas (73 kg) et Kassel Nabil (85 kg). Dans la catégorie des 54 kg, Mohamed Flissi a été battu par Dawid Michelus (2-1), alors que Kamel Rahmani (+91 kg) a totalement raté son duel face à Yan Sudzilouski (3-0). Au classement général des World Series of Boxing, les «Faucons du Désert» pointent à la 4e place du groupe A avec 9 points, en compagnie des «Condors» d'Argentine ( 9 points). Les «Baku Fires» restent leader du groupe A avec 24 points, devant les «Guerreros» du Mexique (19 points), les «Hussards Pologne» (13 points) et la «Russia Boxing» à la dernière place avec 4 points. Les «Faucons du Désert» d'Algérie évoluent dans le groupe A, en compagnie de la Russie, Baku Fires d'Azerbaïdjan, les Condors d'Argentine, les Hussards de Pologne et les Guerreros du Mexique. Douze franchises réparties en deux groupes vont s'affronter jusqu'au 1er mars 2013, alors que les quarts de finale auront lieu en mars, les demi-finales en avril et la finale en mai 2013.

BASKETBALL : EN RAISON D'UN CONFLIT ENTRE CAMPS RIVAUX

Groupe B: CSMBB Ouargla - NA Hussein-Dey WA Boufarik - AB Skikda CSM Constantine - NB Staoueli CRM Birkhadem - US Sétif OM Bel-Abbès - CRB Témouchent Classement 1. CSM Constantine 2. US Sétif -. WA Boufarik 4. NB Staoueli 5. AB Skikda -. CSMBB Ouargla 7. NA Hussein-Dey 8. OM Bel-Abbès 9. CRB Témouchent --.CRM Birkhadem Pts 26 23 23 21 20 20 19 15 14 14 J 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13

Énième report de l’AG de la fédération marocaine
La Fédération royale marocaine de basketball (Frmbb) a ajournée une nouvelle fois son assemblée générale élective à une date ultérieure en raison d’un conflit entre deux camps rivaux avant le début la réunion, a-t-on indiqué de sources sportives. L’entame des travaux de cette assemblée a été émaillée de propos déplacés auxquels se sont livrés les deux camps en conflit, ceux appelant à la tenue de l'assemblée et ceux exigeant la présence du président de la Frmbb, de son secrétaire général et de son trésorier, précise-t-on. Le président délégué de la Fédération, Fouad Aamar a indiqué à la presse que cet ajournement a été décidé en raison des «tensions tendues ayant précédé sa tenue», certains représentants de clubs ayant requis la présence du président de la fédération, Mohamed Dinia, de son secrétaire général et de son trésorier, afin de pouvoir discuter et approuver les rapports moral et financier. L’assemblée, maintes fois reportée, s’était fixée comme objectif le retour à la légalité dans une discipline minée depuis de nombreux mois par des conflits notamment après le retrait en janvier 2012 du président de la fédération, relève-t-on. M. Dinia, avait, en effet, délégué, il y a déjà un an, ses pouvoirs à l'un des vice-présidents de la fédération, en l'occurrence le président de l'AS Salé, Mohamed Fouad Aamar, jusqu'à la tenue de la prochaine Assemblée générale ordinaire. Plusieurs clubs avaient demandé une assemblée générale extraordinaire pour éviter la crise au sein du Basketball marocain dont le championnat de première division n’est qu’à sa deuxième journée.

TOURNOI ATP DE MEMPHIS

Le Japonais Nishikori bat l'Espagnol Lopez en finale
Le Japonais Kei Nishikori a remporté le troisième titre ATP de sa carrière en battant l'Espagnol Feliciano Lopez 6-2, 6-3, dimanche en finale du tournoi de Memphis (indoor, dur). Le Japonais de 23 ans, 22e à l'ATP et tête de série n°5, a gagné le titre sans perdre un set de la semaine dans le Tennessee.

Résultats des combats:
54 Kg: Flissi Mohamed battu par Dawid Michelus (1-2) 61 Kg : Chadi Abdelkader bat Damin-Wizersinski (3-0) 73 Kg: Abbadi Ilyas bat Dawid Pac (3-0) 85 Kg: Kassel Nabil bat Sergei Kuzmin (3-0) +90 Kg: Rahmani Kamel battu par Yan Sudzilouski (0-3)

N°150 Solution Mots Croisés N°205

Solution Mots Fléchés N°205 N°150

Solution Samurai-soduku N°205

QUADRILATERE ULTRASONORES EMOU AU UELE L MEMBRES UR QUE DEESSE I UN I L PETON E N LEA USE S RENE RODE NEPE Y II C ME TRAVELAGE I GIFLES NID DIESES ETNA

BADIGEONNAGE O ETAT OUTIL IRRESOLUE NA TON PNEU R N IMITA VROUM LEE ROUE SOC L RADAR O RA EV S KENNEDY MISSEL OU RE ESTIVANT TAN NE DENIERS N TROU DEROUTE

20 DK NEWS
FOOTBALL - JOUEURS ALGÉRIENS

SPORTS

Mardi 26 Février 2013

Un salaire de 75 millions par mois sans contrepartie
Ferrah Menad Le football, cette discipline qui a fait la notoriété de notre pays il n’y a pas si longtemps, attire lui aussi toutes les convoitises. Il est devenu une source intarissable d’argent, de richesse, aussi bien pour les joueurs, les entraîneurs que pour les dirigeants. L’argent coule à flots et il faut tout simplement oser, même si votre incompétence est criante, pour vite s’enrichir et en un minimum de temps. Ceux qui gravitent autour de cette discipline se remplissent les poches sans la moindre contrepartie. Le niveau de notre football le prouve. Il s’agit des entraîneurs dont on parle peu mais qui profitent au maximum de l’argent qu’injecte l’Etat pour le développement du football. Depuis plusieurs saisons, le montant des primes de signature allouées aux joueurs algériens ne cesse de grimper. On ne parle plus maintenant de millions, mais de milliards lorsqu’il s’agit d’évoquer la prime annuelle d’un bon joueur du championnat de Ligue 1. Loin est l’époque où les joueurs étaient bien souvent obligés d’avoir un autre métier pour respirer. «Ça a vraiment changé. A notre époque, on ne touchait pas grand-chose. Les joueurs percevaient leurs salaires dans leurs clubs comme à la fonction publique. C’était lors de la période de la reforme sportive à la faveur de laquelle toutes les associations sportives ont été intégrées dans les grandes entreprises nationales. On jouait beaucoup plus pour les couleurs de notre club que pour l’argent. Mais les temps ont depuis changé. Aujourd’hui, on est entré dans l’ère du professionnalisme. Les clubs ont de plus en plus de rentrées d’argent, nomineuses. Ainsi, le salaire mensuel d’un footballeur de Ligue 1, qui oscille en moyenne de 700 à 800 millions de centimes, ne représente pas la seule ressource du footballeur algérien. Il faut aussi ajouter les primes de matches qui varient selon le standing du club. «Aujourd’hui le joueur algérien ne pense qu’au fric. Et par rapport à tout ce qu’il nous montre sur un terrain de football, je considère qu’il est surpayé», constate Meghrissi Arezki. Pour en revenir aux entraîneurs qui exercent en Algérie, tous sont royalement payés sans que le football connaisse le moindre développement depuis presque 20 ans. Savez-vous qu’en Algérie, plusieurs entraîneurs touchent mieux que le président de la République, même avec la dernière augmentation de salaire ? Il n’est nullement dans notre intention de contester ces salaires, mais tout simplement de crier haut et fort que ces entraîneurs, étrangers ou locaux, n’apportent rien à cette discipline qui, faute de spectacle, nous offre chaque week-end de véritables batailles rangées dignes des gladiateurs de l’ancienne Rome lorsqu’ils croisaient le fer dans les arènes en présence d’un public survolté. Les derniers événements d’Oran et BBA en sont un parfait exemple. Entraîneurs locaux et étrangers délaissent complètement, avec la complicité des dirigeants, les catégories jeunes pour ne s’occuper que des seniors, la catégorie où justement tout l’argent public est englouti. Pendant ce temps, les entraîneurs qui activent en Algérie, continuent de se remplir les poches sans rien apporter à une discipline en agonie. Il n’y a qu’à voir le niveau que nous proposent chaque week-end nos clubs de première division pour se rendre compte de l’étendue du drame.

BELFODIL À LA JUVENTUS Giuseppe Marotta : «Le transfert n'a jamais pris forme»

Le DG de la Juventus, Giuseppe Marotta

tamment générées par les contrats de sponsoring», analyse l’ex-défenseur de charme de l’équipe nationale des années 80, Kaci Saïd Mohamed Mourinho, le mythique entraîneur du club le Real Madrid, s’est vu il y a quelques années sévèrement reproché par la presse et par la Fédération espagnole de football, de s’être intéressé uniquement aux joueurs étrangers au détriment de la formation de joueurs locaux. En quelques années, le marché des transferts a explosé. Désormais, il faut s’habituer à de nouvelles normes qui risquent encore de provoquer une inflation exponentielle dans la rétribution des joueurs. Après que la barre du milliard eut été pulvérisée en 2004, suite au transfert du fameux joueur Tahraoui de l’ASO à l’USM Blida pour la somme record à l’époque de 1 milliard 500 millions de centimes, le phénomène a pris de l’ampleur, surtout avec l’avènement du professionnalisme en Algérie. Certains clubs, qui bénéficient du soutien direct ou indirect des pouvoirs publics, à travers des subventions ou de gros contrats de sponsoring, proposent des sommes fara-

COUPE DE L'UAFA (1/4 FINALE RETOUR) USM ALGER-BOQAÂ (JORDANIE)

Une simple formalité pour les Algérois
L'USM Alger, large vainqueur au match aller sur le terrain d'Al-Boqaâ ( Jornanie) 6-1, ne devrait pas trouver de peines pour se qualifier aux demi-finales de la coupe de l'Union arabe de football (Uafa) des clubs à l'occasion de la deuxième manche qui opposera les deux équipes mardi au stade Omar Hamadi à Bologhine (15h00). Les Rouge et Noir de la capitale auront ainsi une belle opportunité d'oublier leur dernière défaite, samedi, en championnat d'Algérie sur le terrain de la JS Kabylie (1-0), une défaite qui les mis pratiquement hors course pour le effectif, en donnant la chance aux joueurs peu utilisés jusque-là, à l'image des défenseurs Laïfaoui, Benamara et Bouzid, ainsi que les attaquants Deham et Seguer, pour ne citer que ceux-là. Aussi, le rendez-vous important qui attend l'USMA la semaine prochaine en quart de finale de la coupe d'Algérie contre l'USM El Harrach, pousse les Rouge et Noir à jouer à «l'économie», maintenant que les dès sont quasiment jetés. Cela n'empêche pas toutefois le technicien français de prendre au sérieux le rendezvous de mardi, lui qui avait déclaré à l'issue du match aller que l'adversaire avait besoin d'un «véritable exploit» pour renverser la vapeur. Pour sa part, le club jordanien, à pied d’œuvre à Alger depuis vendredi passé, tient à quitter la compétition avec les honneurs. Ses dirigeants craignent d'ailleurs une autre «raclée», au point de promettre des récompenses financières à leurs joueurs s'ils s'en sortent avec un résultat honorable dans cette seconde confrontation, selon la presse jordanienne.

Le directeur général de la Juventus, Giuseppe Marotta, a indiqué que le transfert de l'attaquant algérien de Parme, Ishak Belfodil, à Turin n'«avait jamais pris forme» et que l'affaire a été un «peu exploitée» par certaines parties, sans préciser lesquelles. «L'affaire a été un peu exploitée. Il y a eu quelques échanges (avec Parme, Ndlr) mais le transfert n'a jamais pris forme», a déclaré Giuseppe Marotta à la chaîne de télévision italienne Sky Sport après la victoire (3-0), dimanche aprèsmidi contre Sienne en championnat. Selon les médias, la Juventus, championne d'Italie en titre et leader de la Serie A, a tenté de recruter l'attaquant algérien de 20 ans lors de la dernière journée du mercato hivernal et va revenir à la charge lors du marché des transferts d'été. Même le président de Parme, Tommaso Ghirardi, a laissé entendre dernièrement que la Vielle Dame suivait de près Belfodil en vue du mercato estival, ajoutant cependant que le joueur, qu'il a qualifié de «surprise» du football italien, devait encore se forger. Selon les spécialistes, la sortie de Marotta est destinée à faire éloigner les regards sur le joueur, de plus en plus supervisé par les techniciens, avant d'entamer des négociations officielles à la fin du championnat. Auteur de 7 buts cette saison, Belfodil a été freiné net dans son élan à l'occasion de la réception de Catane (12) dimanche en championnat, puisqu'il a quitté le terrain dès la 25e minute en raison d'une blessure à un genou. Il devra effectuer ce lundi des examens médicaux pour être fixé sur la nature de sa blessure.

LIGUE 1/MCEE

titre de champion, puisqu'ils sont désormais devancés de 12 points par le leader, l'ES Sétif. Voilà donc un autre motif pour les Usmistes afin de faire de cette épreuve arabe leur priorité, eux qui sont toujours à la recherche de leur premier

trophée sur le plan international. Après leur balade de santé en Jordanie, les gars de Soustara vont gérer ce match retour à leur guise. L'occasion également pour l'entraîneur français de l'équipe, Rolland Courbis, de faire tourner son

Le Suisse Raul Savoy devrait succéder à Rachid Belhout
Le technicien suisse, Raul Savoy, est pressenti à la barre technique du MCE Eulma (Ligue 1 algérienne de football), en remplacement de Rachid Belhout qui a quitté le club à l'amiable, a-t-on appris lundi auprès de la direction de la formation eulmie. Ce départ intervient après la défaite de l'équipe à domicile face à l'ASO Chlef (0-1), disputé samedi, pour le compte de la 22e journée du championnat professionnel de football de Ligue 1. Le président du MCEE, Arres Herrada, a expliqué ce départ par les résultats «négatifs» de l'équipe. Savoy, qui avait déjà dirigé le MC Oran, serait attendu durant les prochaines heures à Eulma pour éventuellement finaliser avec la direction. Rachid Belhout avait succédé au mois de novembre dernier à Abdelkader Iaiche. A l'issue de la 22e journée, le MCEE pointe à la 10e place du classement de Ligue 1, en compagnie de l'ASO Chlef, avec 25 points.

Le CR Belouizdad s’est entraîné hier au Caire
Le CR Belouizdad, à pied d'œuvre au Caire depuis dimanche soir, a effectué hier aprèsmidi au stade d'Arab Contractors, sa première séance d'entraînement en vue des quarts de finale retour de la coupe de l'Union arabe de football des clubs contre les Egyptiens d'Al Ismaïly SC. Initialement prévue à 18h00 au stade de la Police, la séance a été avancée par l'entraîneur Fouad Bouali à 15h00 au stade Arab Contractors, selon le site officiel d'Al Ismaïly SC. Un second entraînement des partenaires de Slimani est prévu mardi au stade qui accueillera mercredi la rencontre retour. La délégation du CR Belouizdad a été chaleureusement accueillie dimanche soir à l'aéroport international du Caire, par des membres du conseil d'administration d'Al Ismaïly et à leur tête le président Mohamed Abou Saoud. D'autre part, le ministère de l'Intérieur égyptien a donné son accord pour que le match Ismaïly-CR Belouizdad, prévu mercredi au stade des forces aériennes, se déroule en présence de 3 000 spectateurs des Daraouiches. Au match aller, disputé au stade 20-Août, les deux équipes avaient fait match nul (1-1).

Mardi 26 Février 2013

SPORTS
AL-SADD

DK NEWS 21

CAN - U20 (PRÉPARATION)

Les Verts à Sétif pour affronter l'ESS en amical
La sélection algérienne de football des moins de 20 ans (U20) se déplace à Sétif où elle affrontera mardi en amical l'Entente locale, leader de la Ligue 1, dans le cadre de son stage actuel préparatif pour le championnat d'Afrique U20 prévu en mars prochain dans l'ouest algérien. Il s'agit de la deuxième rencontre d'application des jeunes de l'entraîneur français JeanMarc Nobilo, après s'être inclinés face à la sélection militaire (2-1) mercredi dernier au Centre technique de la Fédération algérienne de football (FAF), lieu de leur regroupement. Pour la préparation, le sélectionneur national a recouru aux équipes seniors des clubs des Ligues 1 et 2, ainsi qu'à la sélection militaire que ses protégés ont affrontée à deux reprises en moins d'un mois, vu l'échec de la FAF a lui trouver des sparring-partners parmi les sélections africaines, comme il l'avait souhaité. Un membre du staff technique de l'ESS a indiqué à l'APS, qu'il était question initialement

Vers un retour de Nadir Belhadj en Europe
L'ex-défenseur international algérien Nadir Belhadj, en fin de contrat à l'issue de la saison en cours avec son club qatari d'AlSadd, pourrait bien faire son retour en Europe, trois ans après son départ pour le Qatar. Le latéral gauche de 30 ans est courtisé par plusieurs clubs européens entre autres la Fiorentina, La Lazio et West Ham. Mais l'ancien Lyonnais donne sa préférence au Benfica Lisbonne. «Le Benfica est un super club», at-il révélé dans un entretien accordé à bloGolo, site spécialisé du football portugais. «En 2005/2006, il m'avait suivi pendant un moment mais ça ne s'est pas fait malheureusement. J'en avais parlé avec Hassen Yebda. En plus de l'équipe nationale, on a joué ensemble à Portsmouth (2009/2010). Il y a de supers infrastructures, un stade magnifique et des supporters fidèles. La Liga portugaise est un très bon championnat technique qui me correspond bien. Ça me dirait bien. Le Portugal est un pays de foot» a-t-il déclaré. D'autre part, interrogé sur un possible retour en sélection algérienne, un an après avoir annoncé sa retraite internationale, Belhadj a exclu cette éventualité : «Je ne pense pas trop à ça. J'ai décidé

que la rencontre de mardi se déroule à Alger, mais l'entraîneur en chef de l'Aigle noir, le Français Hubert Velud, a demandé sa délocalisation à Sétif afin d'éviter la fatigue à ses joueurs, appelés à en découdre avec la JSM Chéraga (div, amateur) samedi prochain au stade de Bologhine (Alger) en huitièmes de finale de la coupe d'Algérie. L'actuel regroupement de l'équipe nationale, qui sera clôturé jeudi, est l'avant-dernier au menu de ses préparatifs pour la CAN. 26 joueurs y prennent part, dont cinq évoluant à l'étranger : Nassim Torche,

Mokhtar Toumi, Thomas Izerghouf, Kenzi Zenadi et Ayoub Belabbes. L'attaquant de Reims (L 1, France), Bilal Ouali, ainsi que le défenseur central Adel Gafaiti (Norwich City, Angleterre) sont dispensés de ce stage. Lors de la CAN (16-30 mars), l'Algérie affrontera le Bénin, l'Egypte et le Ghana, ses adversaires dans le groupe A, domicilié à Aïn Témouchent. Le groupe B composé du Nigeria, du Mali, du Gabon et de la RD Congo, élira domicile à Oran. Les quatre premiers au classement final se qualifieront à la coupe du Monde prévue en juin en Turquie.

d'arrêter ma carrière internationale et je ne pense pas revenir làdessus. J'ai passé six ans en sélection et j'en suis très fier. Maintenant, il y a un nouveau groupe et je le soutiens. Je continue de les suivre» a-t-il répondu. Par ailleurs, le défenseur algérien s'est montré satisfait de son expérience dans le championnat du Qatar et de sa saison actuelle. «Ça se passe bien, il reste cinq matches à jouer et nous sommes proches d'être champions» a-t-il dit. «C'est ma troisième année au Qatar. A l'époque beaucoup (de gens) m'ont demandé pourquoi je venais ici, mais il y a de très bons joueurs dans le championnat. Certains sont passés en Ligue 1, d'autres viennent du Brésil... Il y a une réelle évolution et le niveau est très élevé. Pour preuve, en 2011, avec Al-Sadd nous avons remporté la Ligue des champions d'Asie» a-t-il ajouté.

Publicité

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTÈRE DES RESSOURCES EN EAU DIRECTION DE RESSOURCES EN EAU DE LA WILAYA D’ADRAR

WILAYA DE BORDJ BOU ARRÉRIDJ DAÏRA D'EL-HAMMADIA COMMUNE D'EL-HAMMADIA

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉ
Opération : Réalisation, équipement et électrification de (08) huit forages pour le renforcement l'AEP des Ksour à travers la wilaya PROJET : Lot N° 01 : Réalisation, équipement des (04) quatre forages de 600 ML. Fonçage d'un Forage d'AEP Reggane V Commune de Reggane D/Reggane Fonçage d'un Forage d'AEP Zet Lahchef El Mestour II Commune de Sali D/Reggane Fonçage d'un Forage d'AEP Tillilane XI Commune Adrar D/Adrar Fonçage d'un Forage d'AEP Tillilane XII Commune Adrar D/Adrar Lot N° 02 : Réalisation, équipement des (04) quatre forages de 510 ML. Fonçage d'un Forage d'AEP Timimoune XIII Commune de Timimoune D/Timimoune Fonçage d'un Forage d'AEP Timimoune XVI Commune de Timimoune D/Timimoune Fonçage d'un Forage d'AEP Oudghagh II Commune de Tinerkouk D/Tinerkouk Fonçage d'un Forage d'AEP Seguia II Commune de Talmine D/Charouine Conformément aux dispositions de l'article 49 du décret présidentiel n° 10/236 du 07/10/2010, portant réglementation des marchés publics, il est porté à la connaissance de l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'avis d'appel d'offres N° 76/2012 paru dans le journal ?????????? du 02/01/2013. Qu'à l'issue des analyse et jugement des offres, le marché a été attribué provisoirement à :

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE L’AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 02/2012
NIF : 34110400557
En application de l'article 49, du décret présidentiel n°10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, le président de l'Assemblée populaire communale de la commune d'EIHammadia, informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'avis d'appel d'offres national restreint n°02/2012 relatif aux travaux de Réalisation Route Lahrayez - Deyaba - Ouled Remila. Paru dans les quotidiens nationaux (?????????? Et DK News), que la commission d'évaluation des offres a décidé d'attribuer provisoirement à l’établissement cité ci-dessous :
N° Intitulé de projet Désignation de l’établissement Montant (D.A) Délai La note Observation technique L’offre la moins disante

Soumissionnaire El-Hamel Mokhtar SAHARA COTEC

Lot N°

Montant

Délai

Obs

Lot N°01 49.385.700.00 240 jours Moins disant Lot N°02 53.043.822.00 75 jours Moins disant

Les soumissionnaires intéressés à prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs offres techniques et financières, sont invités de se rapprocher des services de l'établissement au plus tard trois (03) jours à compter du premier jour de la publication du présent avis conformément à l'article 125 du décret présidentiel n°10/236 du 07/10/2010, portant réglementation des marchés publics. Tout soumissionnaire contestant le choix opéré par le service contractant peut introduire un recours dans les jours qui suivent la date de publication de cet avis d'attribution provisoire auprès de l'autorité compétente, conformément à l'article 114 du décret présidentiel n°10/236 du 07/10/2010, portant réglementation des marchés publics.

Réalisation Route ETP SAADAOUI 03 Lahrayez 01 13.961.610.00 BELKACEM mois Deyaba Ouled Remila.

55.73

Conformément aux dispositions de l'article 114 du décret présidentiel n°10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics. Tout soumissionnaire qui conteste ce choix peut introduire un recours auprès de la commission des marchés de la commune d'El Hammadia, dans un délai de dix (10) jours, à compter de la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux.

DK NEWS

Anep : 509 280 du 26/02/2013

DK NEWS

Anep : 509 278 du 26/02/2013

22 DK NEWS
COUPE D'ALGÉRIE (1/8 DE FINALE)

SPORTS

Mardi 26 février 2013

Abdelkrim Medouar : L'ASO Chlef jouera «sans pression» face au MC Oran
L'ASO Chlef, qui reste sur deux victoires d'affilée en championnat, jouera «sans pression» son match sur le terrain du MC Oran vendredi prochain pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe d'Algérie de football, vu que le club est focalisé sur «le maintien», a indiqué hier son porte-parole, Abdelkrim Medouar. «C'est un match qu'on prépare neur en chef, et renforcé par l'arrivée dans des conditions ordinaires. On de Lamine Kebir, nommé récemne fait aucune pression sur nos ment au poste de directeur techjoueurs, car la Coupe d'Algérie ne fait nique. nullement partie de nos objectifs, eu «Dieu merci, les choses commencent à rentrer dans l'ordre. Nos deux égard à la situation difficile qu'on trarécentes victoires d'affilée nous ont verse cette saison en championnat», a déclaré à l'APS, le responsable chépermis de respirer. Désormais, le lifien. plus dur est passé», a estimé Medouar. Après une série de quatre dé«On est plutôt préoccupé par le maintien qu'on souhaite assurer le faites de rang, l'ASO a repris du poil plus tôt possible. Face au MCO, on de la bête lors des deux précédentes jouera sans faire trop de calculs», a-tjournées (21e et 22e), en gagnant à doment. Cette situation a entraîné le micile face au dauphin, l'USM El il ajouté. L'ASO est en train de jouer sa plus départ de l'entraîneur Rachid Bel- Harrach (3-0), et en déplacement mauvaise saison depuis plusieurs hout, qui a commencé l'exercice avec contre à un mal classé, le CA Bordj années. Eliminés en phase de poules l'équipe, avant que son remplaçant, Bou-Arréridj (1-0). Ces deux victoires de la Ligue des champions, les co- Nour Benzekri, ne lui emboîte le pas. ont permis à l'équipe de s'extirper de équipiers de Samir Zaoui ont mal dé- L'équipe est dirigée depuis quelques la zone des relégables en se positionbuté leur parcours en championnat semaines par l'entraîneur adjoint nant à la 10e place avec 25 points. pour se retrouver en bas du classe- Mohamed Benchouia, promu entraî-

TRANSFERT DE AOUDIA AU CLUB AFRICAIN DE TUNIS

L'ES Sétif empochera 300 000 euros

JS KABYLIE

Benlamri : «Je ne désespère pas de rejoindre la sélection un jour»
Le défenseur de la JS Kabylie (Ligue 1 algérienne de football), Djamel Eddine Benlamri, a affiché hier son désir de rejoindre les rangs de l'équipe nationale, après avoir épaté le sélectionneur Vahid Halilhodzic, samedi à Tizi-Ouzou, lors du match face à l'USM Alger (1-0) comptant pour la 22e journée du championnat. «Je suis en train de travailler d'arrache-pied depuis le début de la saison pour taper dans l'oeil du sélectionneur. Mon objectif est de rejoindre un jour l'équipe nationale, qui reste l'ambition de n'importe quel joueur», a affirmé à l'APS le défenseur des Canaris. Benlamri (23 ans), considéré comme l'un des meilleurs joueurs de la JSK cette saison, est en train de s'affirmer, devenant ainsi une pièce-maîtresse dans le dispositif de l'entraîneur, Nacer Sandjak. «Je sais que le coach national est en train de suivre les joueurs locaux de près. Personnellement, c'est un stimulant pour moi, même si je suis persuadé qu'il me faudra être performant pour taper à la porte de la sélection», a-t-il ajouté, précisant qu'il n'a reçu «pour le moment» aucune approche de la part du staff technique national. Par ailleurs, le polyvalent défenseur kabyle estime que son équipe (7e, 31 pts) aurait pu réaliser de meilleurs résultats cette saison. «Franchement, nous aurions pu faire mieux, mais il ne faut pas oublier que l'effectif a beaucoup changé

par rapport à la saison dernière, avec l'arrivée de plusieurs nouveaux joueurs. Mais je pense que nous commençons à retrouver nos repères, en témoignent les cinq matches sans défaite», a souligné l'ancien joueur du NA Hussein Dey. Concernant son avenir professionnel, Benlamri n'a pas écarté l'idée d'aller monnayer son talent à l'étranger durant l'intersaison. «J'ai des contacts, notamment en Arabie Saoudite, mais mon objectif est de jouer en Europe. Il y a des managers qui m'ont proposé des clubs, mais il n y a rien de concret pour le moment. Je tiens à affirmer une chose importante, si je venais à quitter la JSK, ce sera uniquement pour l'étranger», a-t-il conclu.

L'ES Sétif devrait empocher la somme de 300 000 euros du prochain transfert de son attaquant international, Mohamed Amine Aoudia, vers le Club Africain de Tunis, alors que le joueur bénéficiera de 700 000 euros dans la transaction prévue pour le mercato estival, a-t-on appris hier auprès de Hassan Hamar, président du département football dans le club de Ligue 1 algérienne de football. «Aoudia sera transféré au Club Africain contre 1 million d'euros. Notre quote-part dans le transfert sera de l'ordre de 300 000 euros, alors que le reste reviendra au joueur», a indiqué à l'APS, le responsable de l'ESS. La formation de la capitale tunisienne avait émis le voeu d'engager le buteur de l'Entente lors du mercato hivernal, mais elle a buté sur le refus de son homologue sétifienne qui a préféré reporter l'opération à l'été prochain. «On a tout conclu avec le Club Africain qui a accepté d'ajourner le transfert de Aoudia à l'été prochain. A priori donc, le joueur quittera l'ESS à la fin de la saison en cours», a expliqué Hamar. Alors que son contrat allait expirer en juin prochain, Aoudia a consenti de le prolonger dernièrement à la demande de son club, afin que ce dernier tire des dividendes financiers de la transaction en question, a rappelé le premier responsable de l'équipe de football et président du club amateur (CSA) de l'actuel leader du championnat de l'élite. En agissant de la sorte, la direction de l'Aigle noir a voulu éviter la reproduction du scénario de son ex-meneur de jeu, Abdelmoumen Djabou, parti l'été passé à la même formation du Club Africain dans un transfert libre, vu que son contrat avec le détenteur du doublé (Championnat et Coupe d'Algérie) venait juste de prendre fin. Si Aoudia venait d'opter officiellement au profit de l'un des deux clubs phares de la capitale tunisienne, il vivrait sa deuxième expérience dans un championnat arabe, après avoir fait un court passage en Egypte sous les couleurs du Zamalek en 2010.

MEILLEUR ENTRAÎNEUR AU MONDE (1996-2012) :

Saâdane 200e, Halilhodzic non classé dans le top 245 (IFFHS)
L'ancien sélectionneur algérien, Rabah Saadane, occupe la 200e place sur 245 dans le classement du meilleur entraîneur au monde entre 1996 et 2012 établi hier par la Fédération internationale de l'histoire et des statistiques de football (IFFHS) et dans lequel ne figure pas le nom de l'actuel entraîneur des Verts, le Bosnien Vahid Halilhodzic. Le coach égyptien, Hassan Chehata, vainqueur de trois coupes d'Afrique des nations de rang avec les ''Pharaons'' (2006-20082010), mène le bal sur le plan arabe, dans ce classement dominé par l'Ecossais Alex Fergusson, l'emblématique entraîneur de Manchester United (Angleterre), suivi par le Français Arsène Wenger (Arsenal, Angleterre) et le Portugais José Mourinho (Real Madrid, Espagne), troisième. Saâdane qui a qualifié l'Algérie à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud pour la troisième fois de son histoire, est devancé dans le ''classement arabe'' par l'Irakien Adnane Hamed (158e mondial), l'Egyptien Hossam Al Badry (169e), détenteur de la Ligue des champions d'Afrique avec Al-Ahly, et un autre égyptien, feu Mahmoud Al Djawhari (193e). Le nouvel entraîneur de la sélection tunisienne, Nabil Maâloul, lui, partage la 200e place avec Saâdane.

Mardi 26 Février 2013

FOOTBALL MONDIAL

DK NEWS

23

Real Madrid

Xabi Alonso
«Le vestiaire n'est pas divisé »
S’il n’est sans doute pas le joueur espagnol le plus médiatisé, Xabi Alonso n’en reste pas moins l’un des plus doués, aussi indispensable au Real Madrid qu’à la sélection espagnole. Souvent loué pour son sens du jeu et sa qualité de passe, il est aussi réputé pour son style hors des pelouses et a, donc, été choisi par Vanity Fair Espagne pour faire la couverture du numéro du mois de mars.

Miguel Pardeza, le directeur sportif du Real, estime que Kaka aura un rôle à jouer dans la fin de saison du club me rengue. «Kaka a sor ti un très bon match et je suis content pour lui car il travaill bien», a estimé le diri geant à la fin de la rencontre au Riazor , un succès - du Rea l en Galice, sur les terres du Deportivo La Corogne. «Tous les joueurs seront importants, nous avons besoin de tou t le monde». Tous les signaux son t au vert pour Kaka qui déclare d'ailleurs «se sentir bien» et s’«amélior e». «Si le coach a besoin de mo i, je suis prêt.»

Pardeza : «Kaka va nous a

ider»

«Nous sommes et nous devons être une équipe»
Dans un entretien, Xabi Alonso est notamment revenu sur les rumeurs de tensions au sein du vestiaire madrilène. «Le vestiaire n'est pas divisé, on ne peut pas passer notre temps à démentir ces rumeurs. Nous sommes et nous devons être une équipe», a-t-il lancé avant de commenter la prétendue mésentente entre le gardien et capitaine du Real Madrid, Iker Casillas et l'entraîneur José Mourinho. «Ils entretiennent une bonne relation professionnelle entre joueur et entraîneur, mais ils n'ont pas besoin d'aller boire des verres ensemble. Notre entraîneur a l'habitude des critiques, c'est juste un peu plus dur cette année parce que l'équipe perd plus souvent. »

Milan AC La soirée mouvementée de Mario Balotelli
Mario Balotelli a vécu une soirée éprouvante pour son retour face aux supporters de l'Inter, qui l'ont copieusement insulté. Mais l'attaquant a su garder son calme.

Ibrahimovic
«Beckham ? Une entrée intéressante»
Buteur face à l’OM dimanche soir en championnat (2-0), Zlatan Ibrahimovic semblait pourtant bien loin de son niveau habituel sous la tunique du PSG. Le Suédois, qui a eu du mal à s’imposer au cœur de la défense phocéenne, a finalement dû attendre les arrêts de jeu de la seconde période pour doubler la mise en faveur de son équipe sur une action initiée par David Beckham. Interrogé en zone mixte après la rencontre, le Suédois a d’ailleurs tenu à rendre hommage à son nouveau partenaire.

Beckham
«Une ambiance incroyable !"

Entré en jeu à un quart d'heure de la fin de la rencontre, David Beckham a fait ses débuts avec le PSG lors de la victoire face à l'OM (2-0) dimanche soir. Et forcément, l'Anglais a apprécié. «C’est la journée parfaite ! Car non seulement je suis le quatre-centième joueur de l’histoire du club, mais aussi j’évolue au sein d’une équipe très spéciale.»

Lavezzi
«Je peux donner plus»
Ezekyel Lavezzi est arrivé au PSG l'été dernier en provenance de Naples. L'Argentin est devenu un joueur indispensable de l'effectif parisien. L'ancien Napolitain a confirmé qu'il est bien à Paris mais l'attaquant assure qu'il en a encore sous les crampons. «Oui je me sens bien, je suis heureux. Même si je n'ai pas encore réussi à retrouver mon vrai niveau.»

DK NEWS
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

Edité par la SARL DK NEWS
Directeur général Abdelmadjid CHERBAL

Directeur de la rédaction

Abdelmadjid TAREB

REDACTION ADMINISTRATION 03, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger Tél. : 021 94 66 62 (63) - Fax : 021 94 66 82 Email : contact@dknews-dz.com - Site : http://www.dknews-dz.com

PUBLICITE : S'adresser à 03, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger Tél. : 021 94 66 62 (63) / Fax : 021 94 66 82 / Email : contact@dknews-dz.com - IMPRESSION : S.I.A. Pour votre publicité, priére de s’adresser à l’entreprise nationale de communication d’édition et de publicité – ANEP SPA 1, Avenue Pasteur – Alger – Tél : 021.71.16.64/021.73.71.28 – Fax : 021.73.95.59/021.73.99.19

Mardi 26 février 2013 - 16 Rabi Ethani 1434 - N° 207 - Première année

CONDOLÉANCES
LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE :

DÉCÉDÉ DIMANCHE MATIN À L'ÂGE DE 90 ANS À L'HÔPITAL MILITAIRE D'AÏN NAÂDJA

«Le défunt Ahmed Mahsas a voué sa vie au service de la cause nationale»
Le défunt moudjahid Ahmed Mahsas décédé dimanche à l'âge de 90 ans a voué sa vie entière au service de la cause nationale en laquelle il avait foi, a souligné dimanche à Alger le président de la République M. Abdelaziz Bouteflika. "Un des symboles du nationalisme qui ont balisé, aussi bien pour leur génération que pour celles qui ont suivi, la voie de la liberté et de l'indépendance après avoir consenti de lourds sacrifices et mené un rude combat contre l'occupant, vient de s'éteindre", écrit le président de la République dans un message de condoléances à la famille du défunt. Le chef de l'Etat a ajouté que «le moudjahid Ahmed Mahsas a voué sa vie entière au service de la cause nationale en laquelle il croyait profondément, en adhérant, très jeune, au Parti du peuple algérien (PPA) et au Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) puis à l'Organisation spéciale (OS) avant d'intégrer les rangs du Front de libération nationale (FLN)». "Durant son parcours militant le moudjahid a enduré les affres de la prison et de la torture mais sa détermination n'a pas été entamée. Le défunt formait des cellules secrètes et sensibilisait les jeunes en vue de leur adhésion au mouvement national", souligne encore le président Bouteflika. "Au sein de l'aile armée du MTLD, le défunt activait, durant les années mille neuf cents quarante, aux côtés du leader Ahmed Ben Bella", rappelle le président de la République. Le regretté, lit-on dans le message du président de la République, «était de cette trempe d'hommes qui se sont dévoués à la patrie et son ardeur patriotique lui a valu d'être parmi ceux qui ont balisé la voie de l'action armée et d'émerger au sein du groupe des artisans de la glorieuse révolution de libération dans laquelle il a joué un rôle éminent». "Au lendemain de la guerre il était parmi les cadres qui ont mis en place les institutions de l'Etat moderne dans lequel il a assumé de hautes fonctions au cours desquelles il a mis à contribution sa riche expérience", a encore relevé le chef de l'Etat. En cette douloureuse épreuve le chef de l'Etat a adressé ses "vives condoléances" à la famille du défunt "priant Dieu Tout puissant de lui prêter réconfort et d'accueillir le regretté en Son vaste paradis".

Ahmed Mahsas inhumé, hier, au cimetière d'El-Alia à Alger
Le moudjahid Ahmed Mahsas, décédé dimanche matin à l'âge de 90 ans à l'hôpital militaire d'Aïn Naâdja (Alger) des suites d'une longue maladie, a été inhumé hier en début d'après-midi au cimetière d'El-Alia à Alger.

LE PREMIER MINISTRE :

«L'Algérie perd en la personne du moudjahid Mahsas un grand homme»
Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a adressé un message de condoléances à la famille du défunt Ahmed Mahsas, décédé dimanche à l'âge de 90 ans, dans lequel il a qualifié le regretté de "grand homme". "C'est avec une affliction profonde que j'ai appris le décès du vaillant moudjahid et militant hors pair, Ahmed Mahsas, puisse Dieu Tout-Puissant l'accueillir en Son vaste paradis aux côtés de ceux qu'Il a comblés de Ses bienfaits et entourés de Sa grâce éternelle", écrit le Premier ministre dans son message. "L'Algérie perd en la personne de Ahmed Mahsas un vaillant militant et moudjahid qui aura marqué de son empreinte toutes les étapes importantes de l'histoire contemporaine de notre pays, en tant que moudjahid sur les champs de bataille pendant la glorieuse guerre de libération, puis fervent militant lors de l'édification de l'Algérie indépendante jusqu'à ce qu'il nous soit ravi pour rejoindre le Tout-puissant", lit-on dans le message. "En cette douloureuse épreuve, je présente mes condoléances les plus attristées à la famille du défunt et à la famille révolutionnaire tout entière, priant Dieu de les assister dans leur douleur et de leur accorder sérénité et réconfort", a ajouté le Premier ministre.

Aux côtés des membres de la famille du défunt, étaient présents les présidents du Conseil de la nation, M. Abdelkader Bensalah, de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Mohamed Larbi Ould Khelifa et du Conseil constitutionnel, M. Tayeb Belaïz. Etaient également présents aux obsèques, le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, accompagné de certains de ses ministres, ainsi que des personnalités nationales politiques, des moudjahidine et des représentants de partis politiques et du mouvement associatif. Dans une oraison funèbre lue par le sénateur et ancien ministre, ElHachemi Djiar, un hommage a été rendu au défunt Mahsas pour son parcours militant et politique pendant la guerre de Libération nationale et après l'indépendance de l'Algérie. «Ahmed Mahsas fait partie de la génération de Novembre qui a gravé par des lettres d'or la plus noble page de l'histoire de l'Algérie contemporaine. C'était un grand homme convaincu que l'Algérie ne devait jamais rester isolée des grands mouvements de lutte anticoloniale», a indiqué M. Djiar avec émotion. Il a salué en le défunt l'esprit nationaliste, le combat mené pour libérer l'Algérie de la colonisation française, la défense de la dignité du peuple algérien et l'instauration de la démocratie, considérant Mahsas comme un homme politique et un intellectuel chevronné dont la vie a été consacrée à l'émancipation et à l'édification du pays. Militant de la première heure, Ahmed Mahsas est né

le 17 novembre 1923 à Boudouaou (Boumerdès). Il fit montre d'un patriotisme ardent dès l'âge de 16 ans lorsqu'il adhéra au Parti du peuple algérien (PPA) en 1940. En 1953, le défunt fut à l'origine de la création du premier noyau du Front de libération nationale (FLN) en France avant de devenir le délégué politico-militaire de l'Est algé-

«Ahmed Mahsas fait partie de la génération de Novembre qui a gravé par des lettres d'or la plus noble page de l'histoire de l'Algérie contemporaine»
rien et membre du Conseil national de la révolution algérienne

(CNRA). Il s'oppose aux résultats du Congrès de la Soummam et sera arrêté en Tunisie. Il s'évade et se réfugie en Allemagne jusqu'en 1962. Après l'indépendance, il occupera plusieurs fonctions, dont celles de directeur de la Caisse d'accession à la propriété et à l'exploitation rurale, directeur de l'Office national de la réforme agraire et ministre de l'Agriculture et de la Réforme agraire. Conseiller à la Société nationale d'édition et de diffusion (SNED) en 1981, il a créé l'Union des forces démocratiques (UFD) à la faveur de la consécration du multipartisme en 1989. Nommé, en janvier dernier, sénateur au tiers présidentiel du Conseil de la nation, Ahmed Mahsas est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages, dont en Algérie», «L'autogestion «L'Algérie: la démocratie et la révolution» et «Le Mouvement révolutionnaire en Algérie».