You are on page 1of 53

Les Principaux Enjeux du Développement Durabledans le Secteur de l’Huile de Palme

Un Document Argumentatif pour les Consultations des Différents Acteurs
(commissionné par le Groupe de la Banque Mondiale)
Par Cheng Hai Teoh

THE WORLD BANK

Qualification
Le Groupe de la Banque Mondiale ne garantit pas l'exactitude des données incluses dans ce projet et n'assume aucune responsabilité pour toute conséquence de leur utilisation. Les frontières, les couleurs, les dénominations et toutes autres informations figurant sur n’importe quel plan dans ce projet n'impliquent de la part du Groupe de la Banque Mondiale aucun jugement sur le statut juridique de n’importe quel territoire ou sur l'approbation ou sur l'admission de ces frontières.

2

Table des Matières
A. Introduction .......................................................................................... 4
Contexte ................................................................................................................ 4 Objectifs ................................................................................................................ 4 Approche ............................................................................................................... 5

B.

Vue d'ensemble du secteur de l'huile de palme .......................................... 6

Introduction ........................................................................................................... 6 Development of the palm oil sectorLe développement du secteur du palmier à huile ........ 7 L'huile de palme dans les huiles du monde et l'industrie des graisses ............................. 8 Rôle et contribution de l'huile de palme au développement ........................................... 9 Le développement futur du secteur de l'huile de palme .............................................. 11

C. Se Expérience du Groupe de la Banque Mondiale dans le secteur de l'huile de palme ......................................................................................................... 12
Vue d'ensemble des investissements de la Banque Mondiale ....................................... 12 L'expérience des pays sélectionnés .......................................................................... 13 Vue d'ensemble des investissements de la SFI .......................................................... 15

D. Contexte: Le Débat Mondial sur l'Huile de Palme – le développement durable du palmier à huile ........................................................................................ 19
Introduction ......................................................................................................... 19 De quoi s'agit-il? ................................................................................................... 19 Qui sont les principaux acteurs ? ............................................................................. 21 Quels sont les domaines clés du désaccord ? ............................................................ 24 Quelles sont les approches possibles pour la convergence ? ........................................ 25

E.

D. Défis et Opportunités du Secteur de l’Huile de Palme ........................... 26
Introduction ......................................................................................................... 26 Aspects Economiques ............................................................................................ 26 Aspects Environnementaux..................................................................................... 28 Aspects sociaux .................................................................................................... 35 Questions de Gouvernance ..................................................................................... 40

F. Les Questions qui seront Traitées dans les Consultations des Parties Prenantes ................................................................................................... 43 G. Remarques finales ............................................................................... 44 Références .................................................................................................. 45

3

A. Introduction
Contexte
L'huile de palme, qui est produite à partir des fruits du palmier à huile d'Afrique (Elaeis guineensis), est devenue une importante marchandise agricole mondiale, utilisée dans beaucoup de produits alimentaires et non alimentaires et plus récemment présentée comme une matière première prometteuse pour la production de biocarburants. L’huile de palme est exclusivement cultivée dans les pays en développement dans les zones tropicales humides où elle est souvent une base importante pour les économies locales, à la fois comme une exportation et en tant que matière première pour l'industrie locale. Le Groupe de la Banque Mondiale (GBM), avec sa mission de réduire la pauvreté, voit ce produit comme l’un de ceux qui peuvent jouer un rôle important dans la promotion du développement économique dans ces pays ainsi que dans l’amélioration du niveau de vie des populations rurales pauvres tout en prenant en compte les risques lies a l'environnement, au social, a la gouvernance, et contribuer ainsi à la sécurité alimentaire mondiale. La Banque Mondiale et la Société Financière Internationale (SFI) ont, depuis 1965 et 1976 respectivement, investi et soutenu le développement de ce secteur en Amérique latine, en Afrique et en Asie Pacifique. Ces investissements dans les projets des secteurs public et privé ont mis l'accent sur la production primaire ainsi que sur le traitement en aval de l'huile de palme et ont, dans certains cas, abordé les infrastructures complémentaires, les zones de développement et les liens des petits exploitants. Bien que ces investissements aient été effectués dans le cadre de la politique de développement agricole de la Banque et de la SFI et des procédures applicables du moment, aucune des deux institutions n’a travaillé a partir d'une stratégie globale pour ce secteur particulier. Ces dernières années, il y a eu l'inquiétude croissante au sujet des questions de durabilité dans le secteur, en particulier liées à la production en Indonésie et en Malaisie (les deux plus grands producteurs d'huile de palme brute). Ces préoccupations ont été récemment mises en évidence pour la SFI par le Bureau du Conseiller / Médiateur (CAO) au sujet de plusieurs investissements de la SFI dans le secteur. En particulier, le CAO a recommandé que la SFI élabore une stratégie globale pour ses investissements dans le secteur, pour s'assurer que ses investissements sont conformes aux politiques et procédures de la SFI et contribuent clairement à un développement durable. Le Président du Groupe de la Banque Mondiale a ensuite ordonné qu'une stratégie globale soit élaborée pour assurer une approche commune pour le secteur de l'huile de palme dans le Groupe de la Banque Mondiale et que le GBM ne devrait pas approuver de nouveaux investissements dans le développement de l’huile de palme jusqu'à ce qu'une telle approche globale soit en place. La SFI, en collaboration avec la Banque Mondiale, est donc en train d'entreprendre un importante travail préparatoire pour la mise en place d’une stratégie globale pour le secteur de l'huile de palme. La SFI et la Banque Mondiale reconnaissent que bon nombre des questions qui ont surgi dans le secteur de l'huile de palme sont communes aux autres secteurs de produits agricoles. Il est prévu que les connaissances résultant de la stratégie de développement de ce secteur de l'huile de palme soient appliquées dans les autres secteurs et à l'agro-industrie mondiale en général ainsi que dans les future stratégies mises en places par le GBM.

Objectifs
Les principaux objectifs de l’exercice de préparation de la stratégie du secteur de l’huile de palme seront de:

Ecouter et apprendre à partir d'un large éventail de parties prenantes grâce à un processus de consultation robuste afin d'obtenir leurs points de vue sur l'engagement du GBM dans le secteur de l'huile de palme et d'échanger des idées sur les enjeux du secteur ; Evaluer les options sur la façon dont le GBM peut résoudre les problèmes de manière pragmatique dans le secteur, comprenant l'identification des investissements du GBM et des rôles du conseil et des conditions dans lesquelles ceux-ci devraient avoir lieu ;

4

Identifier les approches et les mécanismes pour atténuer les risques sociaux et environnementaux associés au secteur de l'huile de palme ; Identifier les possibilités et avantages liés à la durabilité visant à renforcer le développement dans le secteur de l'huile de palme, comprenant les mécanismes pour atteindre ces impacts positifs compatibles avec les capacités du Groupe de la Banque Mondiale et Fournir une base solide pour étendre les effets positifs du développement du secteur de l’huile de palme, comprenant l'identification des mesures appropriées de suivi et d'évaluation.

Approche
Le développement de la stratégie du GBM se déroulera en cinq étapes, portant sur :

Les travaux analytiques et préparatoires
Pendant cette phase, l’équipe du Groupe de la Banque Mondiale, pour la stratégie de développement durable de l’huile de palme, cherchera une expertise externe qui aidera à concevoir un système crédible et un processus participatif ouvert pour élaborer la stratégie. L'équipe examinera et tirera des enseignements des autres processus de consultation menés à travers le Groupe de la Banque Mondiale et ailleurs. En outre, l'équipe cherchera à identifier comment prendre en compte l’apport d’experts externe dans la stratégie de développement durable de l'huile de palme.

Un processus de consultation sera réalisé pour engager un groupe diversifié de parties prenantes comprenant les organisations de la société civile, les communautés affectées, les bailleurs de fonds, actionnaires, partenaires, représentants du secteur privé, les gouvernements, l'agriculture et les groupes de réflexion sur l’agro-industrie. Les consultations viseront à écouter les points de vue des intervenants et à identifier un terrain d'entente, si possible, sur la façon dont le Groupe de la Banque Mondiale peut résoudre les problèmes rencontrés par le secteur de l’huile de palme. Le format de ces consultations comprendra de multiples groupes d'intervenants et des rencontres en tête-à-tête ainsi que des consultations électroniques et basées sur le Web ouvertes à toutes les parties intéressées. L’équipe du Groupe de la Banque Mondiale organisera des consultations régionales des intervenants multiples en Asie (Indonésie), en Afrique de l'Ouest (Ghana) et en Amérique latine (Costa Rica) ainsi qu’aux Etats-Unis (Washington DC) et en Europe Occidentale (Amsterdam). Un professionnel et un facilitateur neutre animeront la consultation des intervenants.

La préparation du document du projet de stratégie de développement durable l'huile de palme
Le projet de stratégie, qui sera préparé par le consultant et l'équipe du projet, prendra en compte les points de vue des parties prenantes et définira un cadre stratégique et un ensemble de principes pour guider l’engagement futur du Groupe de la Banque Mondiale dans le secteur de l'huile de palme. Le projet de rapport sera diffusé par voie électronique aux intervenants pour l'examen final et révisé au besoin pour tenir compte des observations finales reçues.

La préparation d'un « document de réflexions »
Le document de synthèse sera préparé par un consultant externe qui apportera une perspective externe de l'industrie et une interne de l’équipe de la Banque Mondiale. Le document de synthèse sera rendu public et servira de base pour définir un certain nombre de questions clés qui peuvent aider à fournir un cadre pour les consultations des parties prenantes.

La présentation de la stratégie finale de développement durable l'huile de palme
La stratégie finale sera soumise à la direction generale du Groupe de la Banque Mondiale pour examen et approbation et rendue publique. Ce document, les Enjeux Clés du Développement Durable dans le Secteur de l’Huile de Palme, traite de la deuxième étape de ce processus. Le présent document donne un aperçu général du secteur et des enjeux auxquels il est confronté et vise à aider

Les consultations auprès des intervenants

5

KitKat. Les marques mondiales telles que Flora. D'abord utilisée sous sa forme brute pour la cuisson dans son pays d’origine. biscuits et chocolats aux savons. Dove et Persil contiennent des ingrédients issus de l'huile de palme. d’Afrique centrale et occidentale et. Aujourd'hui. elle a été promue en tant que matière première pour la production de biocarburants. Figure 1: Carte montrant l'étendue de la culture du palmier à huile dans 43 pays producteurs d'huile de palme en 2006 6 . sa position dans les huiles mondiales et de l'industrie des oleagineux et son rôle et sa contribution au développement économique.à fournir un cadre pour les discussions à venir avec un large éventail des parties prenantes. de Papua-Nouvelle-Guinée. dans une moindre mesure. détergents et cosmétiques. Le développement futur du secteur est également abordé. allant des huiles de cuisine. Vue d'ensemble du secteur de l'huile de palme Introduction Originaire d'Afrique de l'Ouest. des régions tropicales d'Amérique latine. un important moteur pour les économies des pays producteurs du Sud-Est asiatique. Plus récemment. crème glacée. C'est un produit très polyvalent et peut être trouvé dans plus de 50 pour cent des produits emballés des supermarchés. au cours du siècle dernier. l'huile de palme est l'huile végétale tropicale la plus importante des huiles du monde et de l'industrie des oleagineux. margarine.. en termes de production et de commerce. Elaeis guineensis Jacq. B. le palmier à huile. l'huile de palme a évolué pour devenir une marchandise internationale avec de nombreuses applications de produits alimentaires et non alimentaires. a été. Cette section offre un bref aperçu de l'industrie de l'huile de palme en ce qui concerne son développement.

Cité par Koh et Wilcove (2008) Development of the palm oil sectorLe développement du secteur du palmier à huile Bien que les plantations commerciales de palmier à huile aient commencé au début du 20éme siècle. l'Inde et l'Indonésie. l’Indonésie a dépassé la Malaisie en tant que plus grand producteur d’huile de palme du monde en 2007.6 pour cent de la production mondiale de 2009. (Chandran. Bien que les plantations mondiales de palmier à huile aient augmenté de huit fois au cours des 4 dernières années à plus de 12 millions d'hectares en 2009. plus incroyable encore. De 1999 à 2003. Figure 2 : Régions Mondiales de Palmiers à Huile Mûrs (en millions d'hectares) Zone cultivée 14 12 10 8 6 4 2 0 1980 1990 Année Source : Oil World (sur plusieurs années) Autres Thailande Malaisie Indonesie Colombie Nigeria 2000 2009 Côte d’Ivoire 7 . En termes de croissance annuelle des superficies plantées.000 hectares qui a augmenté à environ 200.35 millions d'hectares en 2009. comprenant l'Union Européenne. l'expansion à grande échelle n'a pu s'accélérer qu'en 1960. fournissant les principaux marchés. avec la zone couverte de palmiers à huile mûrs atteignant 5. 2010b).100. La production mondiale d'huile de palme a augmenté de plus de neuf fois depuis 1980 à 45.000 hectares par an. Aujourd'hui. La croissance de l'industrie au cours des 4 dernières décennies. l'Equateur. en termes de superficie cultivée et de production est présentée dans la figure 2 et le tableau 1. L’expansion des plantations de palmier à huile en Indonésie a été particulièrement rapide depuis 2000. le taux estimé de la plantation était d'environ 500. la superficie cultivée en Malaisie a augmenté de 5 fois et. Des augmentations significatives de la production ont également été observées dans des pays comme la Thaïlande. les années 1980 ont connu une plantation annuelle d'environ 100. la Chine.Source: (FAO 2007). l'Indonésie et la Malaisie représentent 85 pour cent de la production mondiale.000 tonnes en 2009.000 hectares par an dans les années 1990. en Malaisie et en Indonésie. la Colombie et PapuaNouvelle-Guinée qui représentent collectivement 6. Ensemble. en Indonésie de 23 fois durant la même période. Conformément à la rapide expansion même de la superficie ensemencée. concentrées au Congo. le palmier à huile est cultivé dans environ 43 pays dans le monde (Figure 1). le Pakistan.

Suite à des baisses soutenues des prix du caoutchouc dans les années 1960.699 21.1 milliards de dollars (31 mars 2010) et propres d'environ 2.310 436 470 3.566 870 794 na 1.3 millions d'hectares de plantations produisant 9. Globalement. les 10 meilleures compagnies de plantation ont une capitalisation boursière combinée de 79. souvent en Asie.49 millions d'hectares plantés de palmiers à huile en 2008. il a été estimé que les deux régimes et les petits exploitants indépendants représentent collectivement 43. En Thaïlande. sous les auspices du gouvernement. tandis qu'au Brésil Agropalma est le premier acteur avec plus de 39. 2009). Le développement de l'industrie de l'huile de palme dans d'autres pays producteurs a également été alimenté par le secteur privé. L’expansion a été alimentée d'abord par les entreprises européennes. de la superficie totale de 4.7 millions de tonnes Ceci est équivalent à environ 22 pour cent de la production mondiale d'huile de palme.900 17.rspo. environ 3 millions de petits agriculteurs chefs de famille sont impliqués dans le secteur (www. Par exemple. New Britain Palm Oil Ltd a créé les premières plantations à Papua-NouvelleGuinée (PNG) dans le milieu des années 1960 (NBPOL. Une étude réalisée en 2006 (Vermeulen et Goad.413 6. 2007). ce qui en L'huile de palme dans les huiles du monde et l'industrie des graisses Les huiles comestibles etoleagineux de marché ont augmenté avec la croissance démographique mondiale. 2009). La multinationale Unilever NV avait aussi des intérêts de plantation en Malaisie.111 fait la plus importante en Amérique Latine (Brito et baião. 2010.900 10. le développement exponentiel remarqué a été alimenté en grande partie par les compagnies locales. comme Sime Darby Berhad et Wilmar International Ltd. Les récentes fusions et acquisitions ont entraîné l'émergence de plusieurs sociétés de grandes plantations. en cultivant quelques hectares jusqu’à environ 50 à 100 ha de terres. Les petits exploitants. en particulier celles du Royaume-Uni qui ont mis en place des plantations de caoutchouc. tandis qu'environ 11 pour cent a été géré par les petits exploitants indépendants. com pers).951 2009 20. les petits producteurs représentent environ 42 pour cent de la superficie totale plantée de palmiers de 134.000 ha de plantations de palmiers à huile.Tableau 1: Production Mondiale d'Huile de Palme. ont contribué de manière significative au développement du secteur de l'huile de palme. environ 30 pour cent a été sous la rubrique « régime » ou des petits exploitants organisés (ceux qui sont liés directement à des opérations de plantation de grande taille). l'augmentation de la consommation par habitant et le désir de 8 . ces entreprises ont commencé à se diversifier dans l'huile de palme. soit en tant que participants à des régimes d'aménagement du territoire ou en tant que producteurs indépendants. en Afrique. En PNG. 2006) a montré qu'au Nigeria. Dernièrement. environ 76 pour cent de la superficie totale des palmiers à huile mûrs était entre les mains des petites exploitations en 2009 (Dallinger. en tonnes Pays Indonésie Malaisie Nigeria Colombie Côte d'Ivoire Thaïlande Equateur PapuaNouvelleGuinée D'autres Total 1980 691 2.1 millions de tonnes en 2008 (Orwell.576 433 74 182 13 37 35 768 4.6 million d'hectares. Les petits exploitants en Indonésie ont commencé à cultiver le palmier à huile en 1975 et en 2009. en Colombie et en Thaïlande.236 45. Actuellement.095 580 226 270 232 120 145 786 10. plus de 80 pour cent de la production nationale est produite à partir d’exploitations semi – sauvages ou inter coupées couvrant 1.809 1990 2. de thé et de café dans la fin des années 1800 et au début des années 1900 en Asie.800 740 0 516 290 510 215 281 1. En Malaisie.org).8 pour cent de la superficie nationale totale plantée en vertu de l'huile de palme.867 2000 6. Source: Monde de l’Huile (sur plusieurs années) Le développement de l’huile de palme est dominé par le secteur privé dans les principaux pays producteurs. mais a été dépouillé de ces investissements propres depuis 1990.000 ha et environ 35 pour cent de la production d'huile de palme nationale de 2.

6 1.2 palmiste D'autres huiles 12.6 2009 35. l’huile de colza et l'huile de tournesol à 27. Son utilisation dans les savons.0 7. une véritable histoire à succès des marchés émergents.5 11. a augmenté de 2. 1980-2008 (en millions de tonnes) Type d'huile végétale Huile de soja 1980 13.0 21.9 9. les produits pharmaceutiques. avec une augmentation de dix fois de 1980 à 2009 tandis que son principal concurrent.0 pour cent. L'huile de palme est également très polyvalente dans de nombreuses applications industrielles . l'huile de soja. L’une des autres principales raisons de la position de domination de l'huile de palme sur le marché des huiles végétales est la productivité du palmier a huile par rapport aux autres sources d’huile végétales. En plus de la préoccupation pour l'environnement.7 13. tandis que la part de marché pour l'huile de soja. respectivement (Oil World.1 18.6 et 5.5 132. 9 .5 21. la croissance de la production d'huile de palme a été phénoménale. les utilisations nonalimentaires sont de plus en plus importantes. les détergents et les surfactants. les cosmétiques.remplacer les graisses animales dans l'alimentation des hommes.8 végétales Totales Source: Oil World (Various Years) Source : Oil World (sur plusieurs années) La croissance importante de la production. La volonté mondiale de substituer au moins une petite partie de l'utilisation des combustibles fossiles par des carburants renouvelables a donné lieu à une demande accrue en huiles végétales. a été en mesure de conquérir de nouveaux marchés et de faire des percées sur des marchés qui ont traditionnellement préféré les autres huiles. les prix relativement élevés des combustibles fossiles ont créé une demande pour d'autres carburants alternatifs rentables et propres. La moyenne du rendement de du palmier a huile est de 3.1 2000 25.2 pour cent et 9. la consommation et la part de marché de l'huile de palme sont dans une large mesure dues à sa compétitivité-coût vis-à-vis des autres huiles végétales et des graisses animales.5 Huile de 5.2 14.7 5.0 végétales Huiles 39. En ce qui concerne l'utilisation des terres.8 60. l'une des matières premières pour les biocarburants. L'huile de palme a dépassé l'huile de soja en termes de production mondiale en 2005.1 12.5 8.8 92. Rôle et contribution de l'huile de palme au développement Trois sur quatre personnes pauvres dans les pays en développement vivent dans des zones rurales et la plupart dépendent de l'agriculture pour survivre.80 tonnes par ha.0 Tournesol Huile de 0. la production d'huile végétale a augmenté de 335 pour cent depuis 1980 (tableau 2).8 fois plus élevé que l'huile de soja. L'huile de palme.8 pour cent respectivement.. L’huile de palme.3. Tableau 2: Production mondiale d'Huiles Végétales. Globalement. des matières grasses de boulangerie et des graisses de confiserie est un substitut reconnu par rapport aux huiles végétales qui ont besoin d'hydrogénation pour fabriquer ces produits.9 45.8 16.32 millions d’ha.4 1990 16.2 millions d'hectares de terres pour sa production en 2008 tandis que l'huile de soja a nécessité 91. 7. moins chère que l'huile de soja.1 Huile de colza 3. Même si environ 80 pour cent de la production mondiale actuelle d'huile de palme sont utilisés pour l'alimentation. 16. l’huile de colza et les graines d’huile de tournesol. l'huile de palme a nécessité environ 11.5 2. et les produits ménagers et industriels n'a cessé de croître en raison de l'abandon de produits à base de pétrole. l’huile de colza et l'huile de tournesol. Concernant les principales huiles végétales. Les préoccupations relatives aux risques sanitaires liés aux acides trans-gras (ATG) et aux Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) ont également contribue a augmenter la demande en huile de palme. En 2009. contribuant à une plus grande demande et à des prix plus élevés pour l'huile de palme. la production d'huile de palme de 45. ce qui est de 9.1 millions de tonnes équivalait à 34. Huile de palme 4. L'huile de palme n'est pas dérivée d'un OGM.. 2008).9 qui requiert peu ou pas d'hydrogénation pour la production de margarine.0 pour cent. Promouvoir le développement agricole est clairement un impératif pour atteindre les Objectifs du Millénaire de réduire de moitié la pauvreté d'ici à 2015 et de continuer à réduire la pauvreté et la faim sur les décennies à venir.7 fois durant la même période.

elle est le plus grand producteur d'huile de palme en Malaisie avec 720. La décision de diversifier les recommandations suivies d'une mission de la Banque Mondiale qui a abouti à la création de l'Autorité de Développement du Territoire Fédéral (ADTF) en Juillet 1956 avec le double objectif de la réinstallation des pauvres et des sans terres et de se diversifier loin du caoutchouc. En Malaisie. l'usine. en Malaisie. Un autre producteur majeur de biocarburant à base de palme est Sime Darby Berhad qui a un volume total de production de 290. Selon le professeur K. est en train de construire la plus grande usine de biodiesel du monde à Singapour . 2007). Actuellement. 2010). Avant les années 1960. Le secteur offre également des emplois aux personnes migrantes en provenance d'Indonésie. On estime que 290. les opérations sur le terrain. L'huile de palme représente environ un tiers de la production mondiale d'huiles végétales comestibles avec une nouvelle expansion probable dans les régions où l'industrie n'a pas encore été developpee. de produits nutraceutiques et plus récemment comme matière première pour la bioénergie. 2009). suite à l'effondrement des prix du caoutchouc et donc du revenu national.000 autres personnes sont employées dans les opérations en aval. Contribution au développement économique et à la croissance Dans le Sud-Est asiatique. Aujourd'hui. Au cours de la crise financière asiatique en 1997/98. Les premières exploitations agricoles de l’ADTF premier régime de palmier à huile ont été mises en été lancées en 1961. les secteurs de scierie des arbres de ces deux pays avaient été en grande partie tributaires de la production de caoutchouc et la Malaisie et l'Indonésie ont été les plus grands producteurs du monde. « c'est l'industrie de l'huile de palme qui a sauvé » la Malaisie pendant la crise économique en stimulant la croissance économique.000 tonnes (Virki.61 milliards de RM (13. l'huile de palme a été l'échange international favori.98 milliards de RM (903 millions de dollars) ou 6. de la Thaïlande et du Bangladesh qui fournissent des envois de fonds 10 . Département des Affaires Economiques et Sociales des Nations Unies. le secteur de l'huile de palme est un important employeur. Nestlé Oil. Jomo (Jakiah Koya 2009) du Emploi En raison du faible niveau de mécanisation des cultures pérennes dans les plantations d'arbres. Le secteur de l'huile de palme a beaucoup contribué aux recettes d'exportation des pays producteurs. En Malaisie. la collecte de fruits en particulier. de savons.000 tonnes par an à partir de ses usines en Malaisie et CleanerG BV aux Pays-Bas (The Sun.L’huile de palme est un élément de base de l'alimentation nationale dans de nombreux pays en développement et un pilier central du développement rural dans certains pays tropicaux ainsi qu'un générateur d'emplois et de revenus. d’oléochimie. par exemple en Afrique subsaharienne. une fois achevée à la fin de 2010. Conformément à l'expansion de la superficie ensemencée de palmier à huile. aurait une capacité annuelle d'environ 800.635 familles sans terre réinstallées (Ahmad Tarmizi. de détergents ménagers. Cependant.9 milliards de Dollars en 2007 (Banque Mondiale. S. 2010). dépassant les recettes provenant du pétrole brut et des produits pétroliers et de la sylviculture par une large marge. Le secteur de l'huile de palme est également une source d'exportation majeure en Indonésie.8 milliards de dollar) en 2007. qui utilise principalement l'huile de palme comme matière première. contribuant à environ 7. le développement agricole basé sur le palmier à huile a été un des principaux moteurs du développement et de la diversification agricole en Indonésie et en Malaisie. 2009). Le raffineur finlandais. l'industrie de l'huile de palme est devenue le catalyseur pour le développement des industries basées sur la palme comme la production de graisses de spécialité. la valeur des exportations d'huile de palme et de ses dérivés est passée de 2. le nombre de personnes employées dans le secteur est passé de 92.1 pour cent du total national en 1980 à 45 0.2 million de tonnes de produits oléochimiques par an et environ 3 millions de tonnes de biodiesel par an (Jurianto.000 ha de palmier à huile et 112. Ainsi. Au-delà de sa fonction première d’huile alimentaire. l'Indonésie a une capacité installée de 1.000 en 2009 (Ministère des Industries de Plantation et des Produits de Base. sont un grand processus de traitement de main-d'œuvre et utilisent un grand nombre de travailleurs.352 en 1980 à environ 570. de substituts du beurre de cacao. 2009). la Malaisie a lancé un programme de diversification qui a conduit au développement à grande échelle du secteur de l'huile de palme.

programme visant à réinstaller les pauvres et les sans terre de Java. l'augmentation de la consommation par habitant et à mesure que le monde développé consomme moins de graisses animales saturées.000 ha de zones de plasma et 79. le régime PIR a développé 164. mais l'opinion générale est que près de plus de trois millions de personnes sont impliquées dans l'industrie.5 millions de personnes. A son apogée entre 1979 et 1984. une compagnie d’entreprises tri-partite est formée entre une entreprise privée (exploitant 60 pour cent des parts). Comme le monde en développement aspire à une meilleure qualité de vie et que la consommation par habitant passe à la moyenne mondiale actuelle de 23.9 kg et 12.000 hectares de zones de petits exploitants de plasma (Rosediana Suharto. la communauté locale (30 pour cent des parts) et l'organisme public concerné (10 pour cent des parts).5 kg. le Federal Land Development Authority (Felda). Entre 1986 et 1999.6 pour cent (sur la base de la projection de la Banque Mondiale de 7.7 kg. ont été déplacées dans le cadre du programme de transmigration. en particulier Bornéo (Kalimantan). Alors que la consommation par habitant d'huiles et de graisses au cours de 2008/09 dans les 27 pays de l'UE et aux EtatsUnis atteint 59. Le développement social et la réduction de la pauvreté En Malaisie. Dans le milieu des années 1990 en Malaisie.000 familles.substantiels à leurs pays d’origine . le Pakistan et le Nigeria était de 13. 2009). 535. En vertu de ce régime. 2006). Le développement futur du secteur de l'huile de palme Les besoins alimentaires futurs en huile de palme. respectivement. (Bek-Nielsen. La contribution de Felda est documentée dans Felda’s Fifty Years: Land Pioneers to Investors (Lee et Tengku Shamsul. Bali et Sumatra sur des îles à moins de densité de population. Dans le cadre du régime KKPA.000 hectares de domaines centraux et 425. a joué un rôle clé dans le développement du palmier à huile pour les petits exploitants. La société privée loue le terrain pour une année d'occupation de 60 ans et prévoit le capital financier pour le développement de la plantation de palmiers à huile (Vermeulen et Goad. respectivement. En vertu de ce régime de location des terres.000 ha de terres centrales ont été développés entre 1995 et 2000 (Rosediana Suharto.. Les estimations du nombre de personnes employées dans le secteur de l'huile de palme en Indonésie varient considérablement. A partir de 1995. Le régime PIR a été une partie intégrante de la transmigration (Transmigrasi). soit près de 2. 2009). 19. une société de plantation liée au gouvernement élabore des zones de plasma de 2 hectares chacun pour les colons autour de l’entreprise centrale de la compagnie (Vermuelen et Goad. le secteur de l'huile de palme est également considéré comme ayant joué un rôle clé dans l'éradication de la pauvreté rurale par le biais des agences de développement des terres.8 kg par personne.3 et 51. le Federal Land Consolidation et Rehabilitation Authority (Felcra) et divers organismes de développement d'État en Malaisie. 2006). qui a été introduit par le gouvernement et soutenu financièrement par la Banque Mondiale entre 1978 et 2001. un régime alternatif d’aménagement du territoire appelé Konsep Baru (Nouveau Concept) a été lancé par le gouvernement pour le développement de plantations de palmiers à huile sur la terre des Droits Coutumiers des Autochtones (DCA).. Il s'agit essentiellement d'un programme de financement qui permet aux coopératives agricoles locales d'accéder à des fonds à des taux de remboursement de subventions. qui donne aux coopératives une plus grande autonomie que les régimes PIR.4 kg. 2010) En supposant une augmentation de la population de 11. En Indonésie. le gouvernement indonésien a présenté le régime KKPA (Koperasi Kredit Primer Angota) qui finira par remplacer les régimes PIR. ceux non alimentaires et les biocarburants La demande en huile de palme à usage alimentaire devrait continuer à augmenter avec la croissance démographique. 2006). la consommation dans les pays en développement comme l'Inde.58 11 . le régime des plantations centrales (Perkebunan Inti Rayat ou PIR). donc un bond supplémentaire de la production d'huile végétale sera nécessaire pour répondre aux exigences futures. Ce modèle d'investissement est maintenant utilisé pour le développement du palmier à huile sur les terres des DCA dans l'Etat de Sarawak. 193.

l'expansion du palmier à huile en Malaisie devrait se ralentir. La plupart des projets ont été mis en œuvre dans les années 1970 et 1980 et ont été des projets recommencés ou de suivi dans 12 . en particulier dans la péninsule de Malaisie et de Sabah.000 ha par an jusqu'en 2012 (Dallinger. D'autres pays devraient étendre leurs superficies plantées pour répondre à la demande mondiale croissante. La Thaïlande devrait augmenter sa surface d'huile de palme de 80. Prés de cinquante pour cent de cet engagement se dirigea vers le financement d'une série de projets en Indonésie. en Amérique Latine et en Asie du Sud-Est. d’où proviendra la future production ? Le gouvernement indonésien a l’intention de devenir le « meilleur producteur durable d’huile de palme dans le monde ». les entreprises malaisiennes cherchent une expansion similaire au Brésil. 2009). un supplément de 6. 2009).000 hectares de palmiers à huile au Brésil. Se Expérience du Groupe de la Banque Mondiale dans le secteur de l'huile de palme Vue d'ensemble des investissements de la Banque Mondiale Depuis 1965. 2010 pers. la noix de coco. 300.3 millions d'hectares devraient être plantés. dans 12 pays en Afrique. Compte tenu de la disponibilité limitée des terres. les pays du monde entier ont fixé des objectifs nationaux de mélange du biodiesel variant de 1 pour cent aux Philippines à 10 pour cent dans l'UE d'ici 2020. De nombreux projets étaient autonomes et portaient sur l'huile de palme. Il ya des rapports montrant que les sociétés chinoises sont en train de négocier de vastes étendues de terres en République Démocratique du Congo et en Zambie (Economist.000 nouveaux hectares de terre de plus devraient être plantés de palmiers à huile par an. Toutefois. etc.7 millions de tonnes d'huiles végétales de plus devront être produites d'ici 2020.4 millions d'hectares.com). 2010). le café. (Wong. La Malaisie et le Brésil ont mis en place une co-entreprise pour ouvrir jusqu’à 100. Cela signifie que la production nationale devrait doubler dans les 10 prochaines années. Toutefois. Il y a aussi un intérêt substantiel dans le développement des zones limitées du palmier à huile présentement en croissance en Afrique de l'Ouest. 2009). De même. le gouvernement l'Etat de Sarawak a récemment annoncé qu'il ouvre de vastes étendues de terres pour la culture du palmier à huile.67 millions d'hectares à 5. à supposer qu'il y ait 10 pour cent d'amélioration de la productivité par hectare. il a été estimé que 4 millions d’hectares de palmier à huile de plus doivent être plantés afin de répondre aux exigences de l'UE alors qu’un autre million d'hectares sont nécessaires pour satisfaire à la demande de la Chine (Sheil et al. dans le bassin de l'Amazonie. notamment les collectivités locales qui peuvent être touchées par ces événements et les ONG. Si cette hausse de la demande doit être prise en charge par l'huile de palme. Si les mandats prévus se concrétisent. si cette augmentation devait être fournie par l'huile de soja. La production future d'huile de palme Compte tenu de la forte demande en huile de palme. Greenpeace (2009) estime que pour répondre à cette demande. avec l'objectif de produire 40 millions de tonnes d'huile de palme d’ici 2020. tandis que d'autres comprenaient des cultures comme le caoutchouc.milliards de personnes en 2020) et 5 pour cent d’augmentation de la consommation par habitant. dont 50 pour cent seraient pour l'alimentation et 50 pour cent pour l'énergie (Jiwan. L’expansion de l'industrie à cette échelle est source d'inquiétude considérable pour les nombreux intervenants. 27. (New Straits Times. Ces préoccupations sont abordées en détail dans les sections D (Débat sur l'huile de palme) et E (défis et opportunités pour le secteur de l'huile de palme). 42 million hectares de terres de plus devraient être cultivés. Dans le secteur des biocarburants. Cela permettra d'accroître la superficie nationale consacrée à l'huile de palme de 4. la Banque Mondiale (BIRD / IDA) a engagé près de 1 milliard de dollars sur 35 projets dans le secteur de l'huile de palme. 2009) pour l'établissement de plantations de palmiers à huile. C.

L'expérience des pays sélectionnés Indonésie L’Indonésie a été le premier bénéficiaire des prêt de la Banque Mondiale pour le développement des projets relatifs au palmier à huile. encourageaient des projets hors-producteur.6 8. magasins de stockage. Trois projets sont actuellement actifs. Ces projets du secteur public comprenaient la construction d'usines de transformation d'huile de palme et de moulins et comprenaient également des installations connexes telles que des routes.9 500.les pays.8 118. le caoutchouc et le café. tandis que les autres projets ont été clos. Les titres fonciers étaient identifiés comme étant soumis à des 13 . véhicules et équipements. tandis que les deux derniers. Ce fut une période d'une importance considérable pour le Gouvernement De l'Indonésie (GDI) pour le développement du secteur agricole et le gouvernement a créé une gamme de parrainage d’opérations (secteur public) dans l'huile de palme et d'autres secteurs.000 ha de palmiers à huile plantés et replantés (total) 12.000 familles de petits exploitants (caoutchouc et huile de palme) en ont bénéficié et 24. mais il y avait certains qui incluaient d'autres cultures telles que la noix de coco.0 21.4 9. etc.0 172.8 19. qui étaient considérés comme plus importants et plus complexes. dans certains cas. Les projets appuyaient la création et l'exploitation des biens centraux. bâtiments et autres infrastructures (logements. La majorité de ces projets étaient basés en Afrique Occidentale et en Asie de l'Est avec un seul projet mis en œuvre en Amérique Latine à cette époque.1 39.0 53. Certains projets de la troisième et quatrième génération ont élargi leur champ d'application et ont installé les familles sans terre sur des terres préparées et ont créé des emplois productifs dans les plantations et dans le moulin à huile de palme • • • Les projets ont été évalués par IEG qui a trouvé les cinq premiers projets satisfaisants en fonction de leur système de notation interne. sept projets ont été financés par la Banque. avec un peu plus de la moitié du total des prêts pour le secteur.).000 nouveaux emplois sur les domaines centraux et les petites exploitations (NDA V) 900 kms de route améliorée / construction (NDA V) L'objectif de ces projets était de contribuer à améliorer la productivité dans le secteur de l'huile de palme par des investissements dans la plantation et la replantation des palmiers à huile sur plusieurs milliers d'hectares de terres. ne sont pas satisfaisants en raison de la mauvaise performance des organismes responsables et des difficultés de gestion et de logistique.0 pour accroître les revenus des petits exploitants et des salariés. • • Près de 100.59 millions de tonnes de la production d'huile de palme (North Sumatra II) Le caoutchouc et les composants d'huile de palme ont profité à environ 10.6 14.000 nouveaux emplois créés dans les cités noyaux et les petites exploitations (North Summatra I) 2. En outre. Les sept projets de la Banque ont généralement réussi à établir de nouvelles plantations et l'introduction de petits exploitants à la culture du palmier à huile.9 12.0 974. Pays Bénin Burundi Cameroun République démocratique du Congo Côte d'Ivoire Ghana Libéria Nigeria Indonésie Malaisie Papua-NouvelleGuinée Panama Total Montant engagé (en Millions de dollars) * 4. Les résultats obtenus comprennent : La plupart des projets ont été autonomes en se concentrant sur le palmier à huile. il ya quelques projets qui peuvent avoir de très petites quantités en allant vers l'huile de palme. bâtiments administratifs et médicaux. fournissaient des fonds pour les services de vulgarisation et des facilités de crédit pour développer les petites exploitations agricoles et.000 familles de petits paysans pauvres et ont généré environ 6. Au cours de la période allant de 1969 à 1983.

les pouvoirs publics indonésiens ont par la suite encouragé le développement du secteur privé de plantations de palmiers à huile.682 ha coupés et replantés aboutissant à une augmentation nette de 5.658 ha de palmiers à huile plantés (total) 384 km de routes ont été améliorées (Eastern Central and nucleous) Deux petites usines d'une capacité de 1 tonne et 3 tonnes de GFF / h ont été réhabilitées (Tree Crops) 30 tonnes / heure de capacité d'usinage ont été installées (Eastern Central and Nucleous) Les deux premiers projets (Camdev 1 et Socapalm) ont été satisfaisants et leur objectif d'une production accrue d'huile de palme a été largement atteint. IEG a noté que seulement deux des cinq ont été satisfaisants. dans l'Ouest de Java. Ces nouveaux composants supplémentaires n’étaient pas très performants et la situation financière des deux sociétés s'est encore détériorée. Papua-Nouvelle-Guinée La Banque Mondiale a eu trois projets en Papua-Nouvelle-Guinée au cours de la période allant de 1977 à 2008 destinés principalement à l'huile de palme. dans un cas.464 ha de palmiers à huile plantés et 4. Les résultats des deux premiers projets sont les suivants : • Dans son examen de ces projets. Un projet est en cours de réalisation. les coûts salariaux élevés et les questions sur les droits d'utilisation des terres pour les petits exploitants. les projets ont connu des difficultés financières.583 hectares de terres profitant à 1517 petits exploitants (Popondetta Smallholder Oil) 8.782 ha (Camdev I) IEG a considérés les deux premiers projets clos comme satisfaisants et assez satisfaisants respectivement.retards et restent un défi. la Banque Mondiale a financé six projets pour l'huile de palme au Cameroun. Les projets de suivi (Camdev II et Socapalm II) financé par la Banque ont été incapables de résoudre les difficultés financières mais ont introduit des régimes de petits producteurs. à ce jour. la Banque Mondiale a décidé de suspendre les investissements dans ce secteur en raison de questions de rentabilité et de compétitivité de la production d'huile de palme au Cameroun. Enfin.031 ha de palmiers à huile plantés (281 ha de petites exploitations et 1750 ha) (Camdev II et Socapalm II) Nigeria Le Nigéria a été le deuxième bénéficiaire des projets de la Banque Mondiale sur le secteur de l'huile de palme. Deux sont fermés et un projet (Projet de développement des petites exploitations de l'agriculture) est encore en cours d'exécution. avec six projets au cours de la période de 1975 à 2009. • • • le renforcement des institutions réussies de la société Camdev 8. L'objectif principal de ces projets était d'accroître la production d'huile de palme dans la région occidentale et d’améliorer l'efficacité financière des entreprises publiques.000 tonnes d'huile de palme produites dans 5. • Cameroun De 1967 à 1982.280 ha de palmiers à huile plantés (Socapalm I) 2. Socapalm a été une nouvelle société et sa gestion est assez bonne. La réussite a été attribuée à une bonne aptitude de la région pour la culture de l'huile de palme en ce qui concerne le sol et le climat et à la bonne gestion par le personnel 14 . Malgré leur succès. Il a été noté que. il y avait des difficultés avec les revendications territoriales concurrentes émanant de communautés locales qui ne voulaient pas participer au projet. Les résultats obtenus comprennent: 50.230 hectares de palmiers à huile plantés dans de nouveaux blocs (Oro Smallholder Oil Palm) Route d'accès de 345 km construite (Oro Smallholder Oil Palm) • • • 10. Les questions qui ont été identifiées étaient la mauvaise gestion. Sur la base de la performance décevante des organismes publics. Les résultats obtenus comprennent: • • • 42.

la Banque Mondiale s’était engagée dans le pays pendant 15 ans avec six projets. Vers la fin. il a été conclu que le secteur n'était pas financièrement viable et que l'huile de palme n'était pas compétitive sur les marchés mondiaux. la construction d'usines de transformation avaient dû être faits avec les projets de suivi. Thaïlande. Ghana. Au cours de la préparation des projets. le rendement et les revenus n'avaient pas été étayés par aucune des études sectorielles. Les composants des infrastructures (par exemple les routes) pas bien intégrés dans le projet: Dans plusieurs projets. les objectifs d'évaluation pour la production. Leurs ressources financieres etaient aussi limitées. La faible capacité de gestion des sociétés publiques: Les capacités managériales des sociétés publiques étaient insuffisantes pour mener a bien la création de nouvelles plantations. ont refait surface dans de nombreux projets et dans la majorité des cas. les projets n'ont pas été en mesure de traiter les conflits fonciers qui ont continué pendant toute la durée du projet.du projet. dans certains projets. Il y a eu de sérieux problèmes quand l'acquisition des terres était effectuée tard dans le processus. La gestion financière était un problème majeur et ces organismes parapublics avaient des résultats médiocres dans la gestion d'importants investissements commerciaux. La plupart sociétés d’Etat manquaient de flexibilité financière et étaient vulnérables aux retards et réductions des fonds débloqués pour les projets du budget du gouvernement. les routes d'accès recevaient moins d'attention . entraînant des retards importants. finacement était également un problème. 15 . Au début des projets. ce qui a réduit la productivité. la mise an place d’infrastructures d’accès. ils avaient une expertise insuffisante dans la promotion du développement des petits exploitants qui ne pouvait être atteint que s’il y avait une parfaite coordination entre les organismes gouvernementaux ayant des compétences dans ce domaine. Nicaragua) ainsi que le raffinage d'huile de palme (Indonésie et Ukraine) et le négoce d'huile de palme (Indonésie et Singapour). Alors que les domaines avaient la capacité de mettre en œuvre des projets de composants physiques. Le régime foncier et les ambigüités de la propriété foncière pour la mise en œuvre du projet retardé pour les petits exploitants : Les problèmes fonciers. Une connaissance insuffisante de l'industrie d'huile de palme en général et une compréhension insuffisante de la compétitivité du palmier à huile dans certains pays : Dans le cas du Cameroun. Il y avait des difficultés à fournir des intrants (engrais) pour la culture . avec des investissements dans les plantations (Indonésie. Focus clé sur les objectifs physiques et l'expansion rapide des plantations : Les objectifs quantitatifs pour la plantation avaient reçu une attention disproportionnée. Les interventions n’étaient donc pas équipées pour se concentrer sur d'autres composantes du projet qui a abouti à des dépassements de coûts et à l'extension des dates de clôture. Leçons apprises Les leçons tirées de l'expérience de la Banque Mondiale dans le secteur comprennent les éléments suivants : L'approche immobilière centrale de développement des petits exploitants de scierie d'arbres n'a pas bien fonctionné : l’expérience avec les projets de série de sept domaines centraux et de petits exploitants (DCPE) en Indonésie a suggéré que l'approche DCPE au développement de la récolte d'arbres des petits exploitants n’avait pas fonctionné comme initialement prévu. tels que l'implantation des cultures d'arbres et des travaux de génie civil. ce qui a conduit à de sérieux retards dans leurs constructions et entretiens. Vue d'ensemble des investissements de la SFI La SFI s’est beaucoup engagée dans la chaîne d'approvisionnement dans le secteur de l'huile de palme. En conséquence. des projets de suivi intégrant des financements supplémentaires étaient nécessaires pour sauver les entreprises publiques rencontrant des difficultés financières. Les logements du personnel et. le financement et l’encadrement des petits exploitants agricoles. à plusieurs reprises. les terres pour l'évolution des cultures devraient être obtenues légalement ainsi que par le biais de consultation approfondie avec les bénéficiaires du projet.

Les investissements suivants.8 0.0 1987 2006 4. (ii) les demandes fréquentes sur les terres disputées et (iii) les facteurs économiques et les crises financières 16 . Les principaux défis à la mise en œuvre (palmeraie) des projets et à l’atteinte des rendements attendus sont les suivants: (i) la longue gestation de plantations de palmiers et l'engagement de capitaux lourds qui sont nécessaires en amont. Ils se situaient sur des terres agricoles existantes (projets de transmigration) ou sur des terres dégradées (prairies Imperata). ce qui a.5 30. avec des investissements substantiels dans le commerce (support de financement du commerce à court terme Wilmar) et dans le raffinage (Ukraine). étant donné que ces derniers ont précédé toutes les exigences formelles aussi bien de la SFI que de la Banque Mondiale.2 1.5 45.0 4. avec des investissements dans des opérations à Bengkulu.0 25.0 12. l’écrasement de palme et les ressources associées (stockage en vrac. L’examen environnemental et social de ces investissements était minime. D’autres investissements récents dans les plantations ont eu lieu au Nicaragua et au Ghana et de nouveaux investissements en Afrique et en Amérique Latine sont attendus dans l'avenir.1 0. traitement d’effluents). Ces investissements ont donné lieu à la critique de la SFI pour l'insuffisance d’attention portée aux problèmes de développement durable en amont dans la chaine approvisionnement de l’huile de palme. à son tour.3 50. ont mis l'accent sur des opérations de plantation plus importantes en Indonésie.0 33.0 1. la SFI a été plus active pour investir en aval dans la chaîne d'approvisionnement de l'huile de palme. en dépit des difficultés imprévues en cours de route avec un investissement (Brésil) qui a échoué après avoir connu des problèmes de maladies dans les plantations et a ainsi cessé ses opérations.7 17. Tableau 3: investissements de la SFI dans le secteur de l'huile de palme Année Montant engagé (en millions de dollars) * 4.0 11.8 12.1 milliards de dollars investis au total par la SFI.9 2. Un résumé de ces investissements est prévu dans le Tableau 3.0 12. Depuis 2004.7 35.5 milliards de dollars dans le secteur de l'agro-industrie sur la même période et 80.6 0.7 6.5 14. La plupart des investissements en Afrique étaient réalisés par l'intermédiaire du Fonds pour les Entreprises d’Afrique (FEA) qui portait sur des investissements à l'échelle des PME. depuis les années 1990.4 0. Les premiers investissements de la SFI (années 1970 et 1980) portaient sur des processus à petite échelle ainsi que sur la culture du palmier à huile.Depuis 1976.7 3. à l’Ouest et au Sud de Kalimantan et au Nord et au Sud de Sumatra. la SFI a investi 311 millions de dollars dans 26 projets sur l'huile de palme.0 Statut Pays Brésil fermé fermé fermé fermé fermé fermé fermé fermé fermé fermé actif actif fermé fermé fermé fermé fermé fermé fermé fermé actif fermé fermé actif actif Cameroun Côte d'Ivoire Ghana Honduras Indonésie Mexique Nicaragua Philippines Thaïlande Ukraine Les entreprises financées par la SFI fonctionnaient généralement bien et ont pu développer leur activité au fil du temps.0 11. Cela se compare à des engagements nets de 5. Ceux ci et le projet au Brésil comprenaient le développement de l'investissement dans les plantations de palmiers à huile ainsi que l'expansion ou la modernisation des usines d’huile de palme brute. provoqué le présent exercice de mise en place d’une stratégie globale pour le secteur de l'huile de palme.

les zones propices à la culture du palmier à huile dans le monde sont aussi les plus riches en termes de diversité biologique. des politiques qui ont réduit la base des revenus (par exemple la taxe à l'exportation) mais aussi parce que les gouvernements étaient souvent incapables de tenir leurs engagements inscrits au budget (par exemple à soutenir financièrement le développement des plantations des petits exploitants agricoles) . L'industrie estime qu'un emploi est créé pour chaque 5 hectares de plantation développés. les transports. les entreprises du secteur privé ont dû intervenir et combler l'écart financier à un coût additionnel élevé. Les terres qui sont prévues pour la conversion d'huile de palme (ou d'autres cultures) doivent être analysées pour leur biodiversité / valeur de Leçons apprises 17 . dans ces conditions. La nécessité d'une attention particulière aux questions de biodiversité : Aujourd’hui. Bien que les revendications territoriales aient généralement été réglées par des mécanismes locaux. même dans les régions où la propriété foncière peut être relativement constante et codifiée. Les attributs communs pour les travailleurs permanents ont inclus le logement. Ils ont appuyé l'émergence d'une catégorie de sociétés privées qui. Il est important de ne pas présumer que les noms et la réputation des entreprises qui parrainent garantiront une bonne gestion dans tous les cas spécifiques – de l’attention et du suivi régulier est nécessaire dans tous les cas. l'engagement de la SFI dans les investissements a assuré que tous les investisseurs ajustent leurs politiques environnementales et sociales et les processus aux directives de la Banque Mondiale de 2006 ainsi aux Normes de Performance de la SFI. même si les plantations de palmiers à huile ne couvrent pas une superficie globale aussi large que celle d'autres cultures. afin de veiller à ce que la productivité / gestion soit constamment étalonnée. par décret du gouvernement. les clients doivent avoir la capacité de traiter ces questions comme il faut ou ils auront besoin d’être en mesure d'obtenir ou de développer cette capacité rapidement. Enfin.dans les pays de l'opération. Bien qu'un certain nombre d'enseignements généraux à tous les investissements de la SFI soient applicables. les soins médicaux. en Indonésie. cela a finalement abouti à la création d'un secteur des petits exploitants qui sont capables de tirer un revenu décent de leur production tout en bénéficiant de l’accès aux infrastructures de base et au support technique. les projets associés à l'huile de palme diffèrent notamment en ce qui concerne les points suivants : La nécessité d'une sélection rigoureuse des clients : L'expérience de l’investissement de la SFI montre que les clients varient considérablement selon leur capacité à comprendre et à répondre aux questions sociales et environnementales. Dans un secteur tel que l'huile de palme où il y a un certain nombre de questions de préoccupation majeure pour les intervenants. Les inquiétudes sur la perte de la biodiversité sont bien connues. La conversion de la forêt tropicale primaire à l'agriculture a été perçue comme une cause de pertes en biodiversité importante. l'eau et l'électricité. ont repris le développement de la production d'huile de palme à partir de résultats mitigés des plantations appartenant à l'Etat (voir l’expérience de la Banque Mondiale ci-dessus). Lorsque les droits d'utilisation des terres sont transférés des communautés locales aux entreprises du secteur privé. Ils ont également eu un impact économique significatif sur les moyens de subsistance des communautés locales. il y a un besoin particulier dans les soins en veillant à ce que les procédures satisfassent les lois et règlements locaux et ne désavantagent pas les populations locales. La nécessité d'une attention particulière aux questions d'acquisition de terres et du régime foncier : Les questions au sujet de l'utilisation des terres et de la propriété foncière se posent dans tous les pays dans lesquels la SFI travaille. Les projets d'huile de palme ont également eu une forte incidence économique pour les pays concernés. Bien que la mise en œuvre de ces régimes ait été parfois retardée pour des raisons mentionnées précédemment et que l'économie ait été fortement touchée par les crises économiques. elles ont souvent donné lieu à des plantations tardives et les crises de la production économique ont eu un impact négatif sur la performance financière des plantations à cause de l'impact direct des dévaluations.

en rapport avec le secteur privé et les problèmes lies a la regulation du secteur. La valeur de développer des partenariats appropriés avec les parties prenantes tels que des tables rondes afin de traiter de l'ensemble des questions du secteur : L’implication plus grande du secteur privé. peut être atteint par des mécanismes tels que des tables rondes qui réunissent une variété de parties prenantes pour résoudre les problèmes.nsf/Content/TAAS 18 . Les tables rondes donnent une mesure de la gouvernance interne pour le secteur privé et cherchent à transformer le marché par l'élaboration de normes convenues mutuellement pour le development durable dans le secteur. La valeur du travail au sein d'une stratégie définie et convenue pour un secteur : La SFI reconnaît les lacunes de s'engager sur une transaction a l’échelle individuelle. au-delà du financement des entreprises spécifiques. Une telle stratégie devrait indiquer comment les différents investissements et les services consultatifs 1 peuvent être ciblés pour répondre à des conditions locales. en particulier celles relatives aux questions environnementales et sociales. La stratégie doit définir la façon dont la SFI opérera. Des détails supplémentaires sont fournis sur le www. il y a une nécessité pour les entreprises de travailler avec les communautés locales à la fois pour renforcer le soutien à leurs affaires ainsi que pour démontrer que les avantages du développement positif peuvent profiter à la collectivité. en particulier pour les produits agricoles. tant pour ses investissements que pour ses services consultatifs.org/ifcext/about. La nécessité d'une attention suffisante aux chaînes d'approvisionnement pour les produits agricoles: Les inquiétudes sur les chaînes d'approvisionnement. le commerce et la transformation des produits de base sont maintenant d'importants risques qui doivent être traités.conservation et les zones désignées comme étant critiques pour l'habitat (selon PS6 de la SFI) ou de Haute Valeur de Conservation (ou appellations similaires) doivent être protégées. en l'absence d'une stratégie globale … Le ciblage efficace des interventions d'investissement est mieux accompli à travers une compréhension approfondie du secteur et une stratégie globale pour son développement. 1 Les Services de Conseil de la SFI sont conçus pour compléter les prêts d’investissement traditionnel. Les préoccupations des consommateurs sur les questions sociales et environnementales dans la production.ifc. L'importance de travailler efficacement avec les collectivités locales afin de s'assurer que les avantages soient partagés de manière appropriée et que les problèmes soient correctement gérés : Spécialement dans les cas où les terres communales ont été transférées au contrôle privé. sont devenues beaucoup plus importantes ces dernières années.

au Brésil. L'étude a également lié plusieurs acteurs du marché.600 références et points de vue tandis que « huile de palme » et « perte de biodiversité » a donné 23.D. à l'essor de l'huile de palme en Indonésie. y compris Unilever et les institutions financières. qui a également coïncidé avec la crise financière asiatique. Les incendies ont beaucoup contribué à ce que le Sud-Est asiatique soit 19 . la perte de biodiversité. l'engagement des acteurs du marché le long de la chaîne d'approvisionnement De quoi s'agit-il? Tel que décrit dans la section B du présent document. 2000) a identifié l'utilisation du feu pour le défrichement des terres avant la culture du palmier à huile comme l'une des principales causes des incendies de forêt en Indonésie. le changement climatique et les conflits sociaux. 2001). Contexte: Le Débat Mondial sur l'Huile de Palme – le développement durable du palmier à huile Introduction Une recherche sur Google (3 avril 2010) sur « palmier à huile » et « déboisement » a donné 106. Pour atteindre cet objectif. Rabobank et MeesPierson) dans le financement des investissements dans les plantations de palmiers à huile par des entreprises indonésiennes ainsi que par des sociétés de la Malaisie. en Colombie et en Afrique. Une initiative clé a été l’Initiative d’Aménagement des Forêts du WWF (IAF) qui a été conçue en 2001 pour réduire la transformation des forêts à haute valeur de conservation pour le développement du palmier à huile et des fermes de soja. L'expansion des zones cultivées et la production de ces dernières années ont été particulièrement rapides en Indonésie qui a devancé la Malaisie comme plus grand producteur mondial en 2007.700 visiteurs – la plupart des points de vue se rapportent au permanent débat mondial sur la production d'huile de palme et son rôle dans la déforestation. le WWF a utilisé une combinaison d'approches telles que le développement des meilleures pratiques de gestion. Le débat est fortement polarisé avec la partie du pro – développement affirmant que l'huile de palme est une industrie de development durable qui alimente le monde tandis que les proconservateurs ont blâmé le secteur de l'huile de palme comme étant la cause sous-jacente de la déforestation et d'autres maux sociaux et environnementaux. ABN AMRO Bank. Milieudefensie et Sawit Watch Indonesia. Dans une étude commissionnée par Greenpeace Pays-Bas. Une étude de suivi du WWF et de l'UICN (Rowell et Moore. enveloppé dans la pollution et la brume pendant de longues périodes. Rabobank et Fortis Bank ont accepté de s'engager à la conservation sur forêts et à mettre en œuvre les politiques de prêt pour limiter la déforestation ou l'utilisation du feu dans le défrichage des terres (Focus sur Finance News. Cette année-là. Les incendies de 1997 ont catalysé WWF Nederland à travailler sur l'établissement des causes sous-jacentes des incendies qui ont décimé de vastes étendues de forêts primaires (AIDEnvironment 2007). Wakker (2000) a documenté l'implication des grandes banques néerlandaises (y compris ABN-AMRO. En général. En réponse à une campagne menée conjointement par Greenpeace Pays-Bas. en Papua-NouvelleGuinée. des feux de forêt eurent lieu en Indonésie. Cette section offre un bref aperçu sur le débat comme il se déroule. la production d'huile de palme a augmenté considérablement au cours de ces trois à quatre dernières décennies. 1997). ING Bank. L'intention est de fournir le cadre pour la discussion sur les principaux défis et opportunités pour le secteur de l'huile de palme qui seront traités dans la section E. En Indonésie. avec les principaux producteurs actuels que sont la Malaisie et l’Indonésie. 2007). les acteurs et les domaines clés de la thèse. l'expansion massive de l'industrie d'huile de palme n'a pas vraiment attiré l'attention des grandes ONG jusqu'à « l'année où le monde a pris feu » (WWF. Ce rapport a incité WWF Allemagne à mener sa campagne « Des forêts brûlés pour de la margarine» visant à rendre les entreprises allemandes responsables de l'utilisation de l'huile de palme dans la margarine et d’autres produits (AIDEnvironment.

notamment l'huile de soja. Sur son empreinte écologique. Certaines des affirmations du lobby pro-huile de palme sont enracinées dans l'avantage comparative qu’a l'huile de palme sur les autres huiles comestibles. Les inquiétudes sur la perte de la biodiversité ont fait de l'orang-outan le point focal emblématique des campagnes de Bornéo Orangutan Survival International (BOS international) ( www.my) et les ONG pro-développement.org). Koh et al (2010) ont réfuté certaines des principales affirmations de MPOC telles que le palmier à huile est une forêt plantée et que l'expansion du palmier n’a pas menacé la biodiversité et que la conversion de la forêt a arrêté. en particulier après l'annonce de la Directive de l’Union Européenne sur les énergies renouvelables en ce qui concerne les critères de développement durable des biocarburants. Sawit Watch. la publication de Greenpeace « Comment l’industrie de l’huile de palme est en train de faire cuire le climat » (Greenpeace 2007).org ) et d'autres ONG. 2000. 2006 et Marti. En termes d'utilisation totale des terres. les huiles de colza et de tournesol en matière de développement durable. a défendu la cause des communautés autochtones et locales (Colchester et al. les revendications et les demandes reconventionnelles des deux côtés du débat ont parfois poussé les limites de la crédibilité. les partisans de l'huile de palme disent que l'huile de palme peut être un puits de carbone et un séquestreur efficace de gaz carbonique.savetheorangutan. Avec la demande croissante en biocarburant et en biodiesel tirés de l'huile de palme.d'huile de palme et l’influence les politiques d'investissement pour le développement des plantations (WWF. l'industrie de l'huile de palme et les organisations prodéveloppement font valoir que l'industrie de l'huile de palme a eu un développement durable pendant une longue période. 2008). L'effort de MPOC pour défendre l’industrie de l'huile de palme malaisienne. l'attention a été portée sur les impacts possibles de la production d'huile de palme sur les émissions de CO 2 et le réchauffement de la planète. Comme le débat s'est développé au fil du temps et que les campagnes des ONG transnationales se sont intensifiées pour mettre la pression sur la chaîne d'approvisionnement et les consommateurs en général. un consortium d'ONG sociales locales en Indonésie. qui a conclu que la déforestation et les terres égouttées en Asie du Sud-Est sont une importante source d'émissions de CO 2 . source d'emplois et de réduction de la pauvreté à travers des projets de développement de l’emploi et de la terre en Malaisie. ce qui nécessite beaucoup moins de terres. World Growth (www. a attiré beaucoup d'attention et de soutien aux campagnes des ONG.mpoc.orangutans-sos. « l'Huile de Palme . Les attributs positifs et les contributions de l'huile de palme pour les économies nationales et le bien-être local ont été promus par des organisations telles que le Conseil Malaisien de l’Huile de Palme (www. en denrées alimentaires et en biocarburants » (MPOC 2009a).L'Huile Durable ». Dans leur revue « greenwashing » par les défenseurs pro-développement et « blackwashing » par les écologistes. Par exemple. l'impact de l'expansion de la perte de la biodiversité et les conflits sociaux et relatifs aux terres sont devenus visibles dans le travail et les campagnes menés par diverses ONG environnementales et sociales. Dans son rapport.org. portait sur comment les stocks de carbone des terres d’Indonésie sont en train d’être appauvris par le développement de l'huile de palme. D'autres arguments en faveur de l'industrie de l’huile de palme comprennent la contribution de l’industrie à l'économie nationale.org ) et Sumatran Orangutan Society (SOS) ( www. 2006). en travaillant en collaboration avec le Programme des Peuples de la Forêt et d'autres ONG internationales. De l'autre côté du débat. il a été dit que la superficie ensemencée pour l'huile de palme est équivalente à moins d'un pour cent des terres cultivées dans le monde. MPOC a déclaré que « l'huile de palme est le seul produit capable de répondre durablement et efficacement à une importante partie de la demande mondiale croissante en biens de consommation à base d’huile. Colchester et al. Alors que l’inquiétude sur la déforestation était l'objet initial. Le rapport de Delft Hydraulics (Hooijer et al. par le biais des annonces 20 . 2009). L’huile de palme est la plus productive de toutes les huiles végétales en termes de tonnes à l'hectare produit.worldgrowth. 2009). en Indonésie et d'autres pays producteurs. World Growth a fait le bilan des accusations portées contre l'industrie de l'huile de palme et a évalué les impacts de l'huile de palme sur la durabilité et le développement économique (World Growth.

Nous devons tous travailler ensemble pour trouver des solutions » (Nature Alert. Un autre point de vue est venu du Dr Marc Ancrenaz de HUTAN. notamment les plantations. comme les détaillants et les clients. Toutefois. en Malaisie. des associations de l'industrie et une foule de sociétés de fabrication et de services directement liés à ce secteur. et ils pourraient influencer l'orientation future de l'industrie par rapport à au développement durable. Même s'il y a eu une interaction limitée entre eux dans le passé. ces acteurs exercent une influence considérable sur les autres dans la chaîne d'approvisionnement d'huile de palme. le secteur de l'huile de palme a également un éventail de parties prenantes secondaires comprenant des groupes de pression sociale et environnementale. Koh et al (2010) ont averti que « des manchettes irréalistes pourraient porter atteinte à la confiance du public investi dans des groupes environnementaux. les meuniers. une ONG de salariés français travaillant sur la conservation des orangs outans à Sabah. Des ONG ont adopté la stratégie inverse appelée ‘blackwashing’ et blâment l'industrie pour tous les problèmes rencontrés dans le domaine. les fabricants et les détaillants (figure 3) que Wheeler et Sillanpaa (1997) ont nommé « les principaux intéressés sociaux parce que leurs intérêts sont directement liés à la fortune de la société à travers leurs relations ». Cette situation est très triste puisque le débat dans son état actuel ne peut se diriger nulle part. des commerçants.000 dans de nombreuses populations sauvages de Sumatra et Bornéo. conduit à des plaintes (qui ont été retenues) contre l'Agence des Normes de la Publicité du Royaume-Uni (ASA) que bon nombre des revendications de développement durable ne pourraient pas être justifiées (Guardian. pour les 12 dernières années : «L'industrie est attaquée par les écologistes et a adopté une approche ‘greenwashing’ très défensive en niant qu’il y a des causes profondes du problème. Ils ont cité les revendications du Rainforest Action Network affirmant que « on prévoit la disparition des orangs outans d'ici 2011 » mais ils ont noté qu’il est peu probable que cela se produise car il y en a au moins 50. ce qui serait alors contreproductif aux objectifs de la conservation ». 2010). Qui sont les principaux acteurs ? Le modèle traditionnel de chaîne d’approvisionnement de l’huile de palme tend à se concentrer sur les acteurs directement impliqués dans la production et l'utilisation de l'huile de palme. 21 . des financiers. 2009). D'une autre part. dans le contexte du présent débat. ce qui n'est pas vrai non plus. les transformateurs.publicitaires sur BBC World. Koh et al (2010) ont déclaré que « les militants de l'environnement peuvent également être coupables de revendications gonflées et être en train d’employer des tactiques alarmistes pour gagner le soutien public à leurs causes ». Tout en reconnaissant que décliner la population des orangs outans est un grave sujet de préoccupation. les raffineurs.

Figure 3: Chaîne d’Approvisionnement d’Huile de Palme S'il est impossible d'énumérer tous les acteurs dans le débat actuel. les questions de genre par Tenaganita pour la Malaisie et Wetlands International sur la conservation des forêts de la tourbe. Par exemple. WWF International a joué un rôle au début de son engagement avec la chaîne d'approvisionnement d'huile de palme. 2009). Telegraph. l’article d’indépendant sur « Les secrets coupables de l'huile de palme : Êtes-vous. les média. en train de contribuer à la 22 . les acteurs clés pourraient être généralement regroupés sous les Organisations de la Société Civile (OSC). Forest Peoples Programme et Sawit Watch. Financial Times. D'autres ONG ont fait campagne sur des questions plus spécifiques telles la conservation des orangs outans de Bornéo par Bornéo Orangutan Survival International. Les plaintes déposées par FPP et Sawit Watch et d'autres ONG contre le non-respect de la SFI de ses propres normes de rendement dans le secteur de l'huile de palme ont conduit le Groupe de la Banque Mondiale à annoncer au mois d'Août 2009 (Banque Mondiale 2009) qu'il n’approuverait pas de nouveaux investissements dans l'huile de palme jusqu'à ce qu'une nouvelle stratégie soit en place. Les participants actifs comprennent le Guardian. les principaux acteurs sont les ONG environnementales comme le WWF. Greenpeace International. Les média écrits et électroniques locaux et internationaux ont introduit le débat au grand public et ont permis de sensibiliser les consommateurs et le grand public sur les questions entourant l'industrie d'huile de palme. Une initiative majeure a été l'appel à un moratoire sur l'expansion future de la production mondiale d'huile de palme (Greenpeace. Des inquiétudes sur la justice sociale et la demande sociale et la réforme agraire ont été entamées par le Forest Peoples Programme (FPP). les Amis de la Terre (FoE) et les ONG sociales et de développement comme Oxfam International. Sawit Watch de l'Indonésie et Oxfam International. Greenpeace et les Amis de la Terre ont mené des campagnes agressives qui ont porté principalement sur la déforestation et la perte de la biodiversité et les changements climatiques en s'appuyant sur le secteur financier et la chaîne d'approvisionnement dans les pays consommateurs pour forcer les producteurs à prendre des mesures. sans le savoir. la chaîne d'approvisionnement d'huile de palme et les gouvernements. y compris les producteurs d'huile de palme qui ont éventuellement mené à la création de la Table Ronde sur le Développement Durable de l'Huile de Palme en 2004. The indépendants et the Economist au RoyaumeUni et les journaux nationaux tels que The Star en Malaisie et Jakarta Post. Les Organisations de la Société Civile : Parmi les OSC impliquées dans des campagnes transnationales sur l'huile de palme. l'industrie de l'huile de palme.

a le mandat de promouvoir l'expansion du marché d'huile de palme de la Malaisie et ses produits. Le débat sur l'huile de palme a été couvert au niveau mondial par les chaînes télévisées d’informations telles que CNN. avec leur capacité à mobiliser les gens en ligne pour participer à une campagne contre une cause. aussi clairement démontrée dans la dernière campagne de Greenpeace contre Nestlé pour l'utilisation d'huile de palme non-durable et pour sa contribution à la déforestation. la directive de l'UE. elles ont été représentées par des associations telles que l'Association Indonésienne d’Huile de Palme (GAPKI) et l’Association Malaisienne d’Huile de Palme (MPOA). Unilever a travaillé avec Greenpeace pour soutenir un moratoire sur la déforestation pour l'huile de palme en Indonésie et a annoncé que sa chaine d’approvisionnement en huile de palme sera entièrement identifiable d'ici 2015 (Industry Week 2008). Il conviendrait de noter qu'il existe une perception sous-jacente dans l'industrie que les campagnes en cours sur le développement durable pourraient être des barrières détournes au commerce (Pushparajah. Les domaines de coopération. Royaume-Uni (MPOC. en ce qui concerne l'huile de palme. En plus de fournir le leadership pour la Table Ronde sur l'Huile de Palme Durable (RSPO) depuis sa création. Unilever a pris une position publique contre la 23 . les média alternatifs ont balancé l'équipement complet et à travers des affiches sur Facebook et des tweets ainsi que des blogs.com/kmrh4fmlzsen/nestlekerfuffle/) Les producteurs d’Huile de Palme : Les industries d'huile de palme de l’Indonésie et de la Malaisie sont des participants actifs dans le débat puisqu’elles ont été les principaux axes des campagnes des ONG. 2009b). Les gouvernements : Les gouvernements des pays producteurs ont également joué un rôle actif. La coopération entre les plus grands producteurs d’huile de palme du monde a été reflétée dans l'effort commun des Ministres chargés de l'industrie de l'huile de palme des deux pays pour en parler à la Conférence Mondiale de l’Huile de Palme Durable le 16 Septembre 2008 à Londres. la coopération sur les biocarburants et le biodiesel. En Décembre 2009. notamment les supermarchés du Royaume-Uni en 2005 avec des campagnes telles que « L'huile de palme – la forêt tropicale dans votre panier de course » et « L’huile. la production durable d'huile de palme et le contrôle du feu et de la brume (MPOA. en ce qui concerne les critères de la durabilité pour les énergies renouvelables. Après que Nestlé a réussi à ce que YouTube supprime une vidéo de campagne de Greenpeace (« Donnez à la Forêt Tropicale une Pause ») au motif de violation du droit d'auteur. comprennent des efforts communs en contrattaquant les campagnes anti-huile de palme. Les racines du MPOC peuvent être tracées en retour vers le Fonds de la Promotion de l’Huile de Palme qui a été mis en place pour traiter les campagnes des huiles anti-tropicales aux Etats-Unis dans les années 1980. (http://prezi. 2009) était destiné aux consommateurs au sens large. qui est soutenu par l'industrie et le gouvernement malaisien. Les Amis de la Terre ont commencé leur campagne sur l'huile de palme destinée au marché de détail. Le Conseil Malaisien d’Huile de Palme (MPOC). Les banques néerlandaises sont devenues concernées quand elles ont été impliquées dans le financement de la destruction de forêts (Wakker 2000) et ont répondu avec des politiques de développement durable pour soutenir les investissements dans l'huile de palme (Focus on Finance News. (MPOC.dévastation de la forêt tropicale ? » (Hickman. La Malaisie et l'Indonésie ont établi une coopération bilatérale de haut niveau au niveau ministériel pour traiter collectivement des questions et des préoccupations liées aux produits primaires. La Chaîne d’Approvisionnement d’Huile de Palme : Parmi les acteurs de la chaîne d'approvisionnement d’huile de palme. les banques et les institutions financières et les fabricants de produits alimentaires et les détaillants ont été établis dans le débat dès le début. 2010). a alimenté le débat dans la perspective des émissions de gaz à effet de serre et du changement climatique. la communauté en ligne a été capable de conduire à un désastre des relations publiques pour le géant de l'alimentation dans les 4 jours du lancement de la campagne de Greenpeace le 17 Mars 2007. 2001). Collectivement. Les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter jouent un rôle important. il n'est pas surprenant que le MPOC ait souvent maintenu une attitude agressive à l'égard des allégations contre l'industrie. 2008a). 2009). scandale contre les singes ». Par conséquent. Dans les pays consommateurs. BBC World et Al Jazeera.

Les défis et les opportunités d'amélioration seront traités plus loin dans la section E du présent document. 2009). ce qui représente environ 12 pour cent de sa superficie totale. L'objectif de l’Initiative de Conversion des Forêts du WWF est de stopper la conversion future des forêts à l'agriculture. Les conflits fonciers Les conflits surviennent entre les petits exploitants. Le drainage de ce massif stock de carbone et la conversion en plantations d’huile de palme pourrait contribuer à d’énormes émissions de gaz à La perte de la biodiversité 24 . Les implications et les conséquences pour les communautés locales dans l'acquisition de terrains pour l'huile de palme ont été bien documentées dans des publications telles que « Promised Land – Palm oil and land acquisition in Indonesia ». PT Duta Palma. le suivi par les ONG a montré qu’une importante déforestation continue. 2007). notamment les OSC et les communautés locales. Un problème connexe est que la fragmentation des habitats forestiers naturels et l'empiétement par le développement de l'huile de palme a entraîné de sérieux conflits homme – nature. l’expansion du palmier à huile est en augmentation sur les terres de tourbe. « Ghosts on our own land – Indonesian oil palm smallholders and RSPO » et « Land is Life – land rights and oil palm development in Sarawak ». En Malaisie. en particulier en Indonésie. en Février 2010 (Koswanage. les communautés locales et les peuples autochtones et les sociétés de plantation. D’autres espèces phares affectées par le développement sont les éléphants et les tigres. Ceci en dépit d'un appel à un moratoire mondial sur la déforestation pour l'huile de palme par la coalition Greenpeace – Unilever. Il a été estimé que l’Indonésie à elle seule a 22. Le changement climatique Puisque les terres sur sol minéral deviennent moins disponibles aisément. et un accord est nécessaire sur la meilleure façon de faire face à ces situations en vue de promouvoir la durabilité. il y a plus de 150 cas de litiges fonciers avec les peuples autochtones. la conversion des forêts à l'agriculture et les feux de forêt.déforestation en suspendant les futurs achats d'huile de palme auprès de son fournisseur indonésien. Une position similaire a été prise à l'encontre d'un autre fournisseur. en voie de disparition. 2010). Le sort de la charismatique espèce. qui sont une grave préoccupation pour les intervenants. 2010). Nestlé a suivi cette approche en Mars 2010 par l’arrêt de l'approvisionnement en huile de palme de Sinar Mas suite à une campagne de Greenpeace contre « KitKat » (Hornby. dont environ 40 cas sont liés à l'huile de palme (Marcus et al. mais les espèces en danger sont menacées au niveau mondial par l'expansion d'une gamme de produits agricoles. Les principales menaces pour l'avenir de l'orang outan sont l'exploitation forestière illégale. La déforestation La protection et la conservation des forêts tropicales restantes a été un programme de base pour les ONG comme le WWF et Greenpeace. Quels sont les domaines clés du désaccord ? Un examen des publications relatives au débat sur l'huile de palme montre les communes et récurrentes questions suivantes. PT SMART (une partie de Sinar Mas Group) sur la base de leur contribution présumée à la destruction et au développement des terres de tourbe (Unilever. Les principaux pays producteurs d'huile de palme sont aussi des centres de mégabiodiversité. Bien que les Principes et Critères (P&C) de RSPO n'aient pas permis le développement de nouvelles plantations sur les terres abritant des forets a haute valeur de conservation depuis 2005. En Indonésie. Traiter des questions sur la chaîne d'approvisionnement est une préoccupation centrale pour les institutions financières. a été le point focal de nombreuses campagnes et a reçu une large couverture à travers les média.5 millions d’hectares de terres de tourbe. Traiter avec de plus petits transformateurs et commerçants qui ne sont en mesure d’assurer qu’une petite partie de leur matériel dans leur chaîne d'approvisionnement peut être certifiée est un défi. Sawit Watch a documenté plus de 500 conflits fonciers au moment où WALHI enregistrait 200 cas de conflits dans le Kalimantan occidental. l’orang outan. ainsi qu'avec le gouvernement.

RSPO recrute activement des membres en Afrique et en Amérique Latine afin d'avoir une plus ample présence mondiale dans l'industrie.rspo. En dépit de cette critique. D'autres ont proposé des approches alternatives comme un Certificat d'Assurance (COA) plus simple. un code de conduite faible.org) pour la gestion durable de leurs plantations. Elle a réussi à élaborer des normes pour la production d'huile de palme durable (Principes et Critères RSPO) dans les deux ans de sa création et le développement et la mise en œuvre de systèmes de certification pour soutenir la production et le commerce de l'huile de palme durable certifiée (CSPO) dans les deux années suivantes est un exploit sans précédent. La cinéaste d’histoire natuelle Judith Curran a déclaré que la RSPO est un « exercice de relations publiques incroyablement habile » (Woulfe et Waterford. pour la protection de la planète (Greenpeace. The Forest Trust (TFT) a proposé d'élaborer un modèle unique pour le commerce de l'huile de palme durable. Dans une récente revue de la performance de la RSPO. il n'existe aucune instance autre que la RSPO qui pourra toujours réunir tous les grands producteurs d'huile de palme d’Asie du Sud-Est et ses gros utilisateurs d’Europe et des EtatsUnis ».57 million de tonnes de CSPO sont produites par 11 sociétés et 28 entreprises ont reçu une certification de la chaîne d'approvisionnement (www. May et Juniper (2009) sont d'avis que « pour tous ses défauts. les producteurs et les utilisateurs d'huile de palme. il y a aurait certainement un vide lie a l’absence de cadre global visant a s’assurer que la production continue de l'huile de palme pour répondre à la demande 25 . La croissance des effectifs a été impressionnante. Le commerce CSPO est désormais une réalité commerciale et à l'heure actuelle.rspo. en l'absence d'un mécanisme comme la RSPO. y compris le secteur financier. partant de moins des 50 Membres Ordinaires de la première année à 322 Membres Ordinaires et 195 Membres Associés à l'heure actuelle (19 Mars 2010) (www. La création de la RSPO a été accueillie favorablement par les parties prenantes. Après près de deux ans d'âpres négociations entre les parties.org) a été établie en Avril 2004 comme la plate-forme de plusieurs parties prenantes impliquant tous les acteurs clés dans la chaîne d'approvisionnement pour répondre aux principaux préoccupations et progrès vers la promotion de la production et l'utilisation d'huile de palme durable. il a été décidé que la participation des principaux acteurs de la chaîne d'approvisionnement. qui a accusé la RSPO.rspo. Toutefois. 2010). quelles sont les possibilités de trouver un terrain commun pour une solution qui peut répondre aux questions de développement durable en rapport avec l'huile de palme ? Lors d'une réunion entre plusieurs ONG européennes au bureau du WWF à Zurich en Novembre 2002. L'une des critiques les plus virulentes a été faite par Greenpeace. 2009). en particulier sur la structure de gouvernance de l'organisation. Cela a conduit à l'idée de convoquer une table ronde pour aborder cette question. Quelles sont les approches possibles pour la convergence ? Avec une nette division entre les deux partis du débat. est vitale pour trouver une solution. elle est devenue l'une des initiatives des intervenants les plus réussies de tous temps » (Pye. de ne pas prendre des mesures contre les membres errants. la Table Ronde sur l'Huile de Palme Durable (RSPO) (www. Toutefois. en Novembre 2007. 2009).org). depuis l'arrivée de la première expédition de la CSPO à Rotterdam. pour l’obtention d’une licence pour les producteurs. « La RSPO a été une avancée majeure pour les stratégies de campagne de marque basée sur le consommateur et. S'appuyant sur leur expérience avec le bois certifié FSC.effet de serre ainsi qu’à des problèmes saisonniers de la qualité de l’air. Laurance et al (2010) ont identifié plusieurs faiblesses. telles la structure de gouvernance vue comme une industrie de préjugés. 2008). utilisant les effets du marché pour éviter la déforestation (TFT News. les ONG et les média ont continué avec des campagnes contre les membres de la RSPO qui continuent la déforestation ainsi que contre la crédibilité de la RSPO elle-même (Greenpeace. Ils ont appelé à une réforme sérieuse de la RSPO et les suggestions d'amélioration comprennent la nécessité de développer la surveillance et la capacité d'exécution. 2008). en tant que telle. enregistré et réglementé par le Malaysian Palm Oil Board (Basiron. plus de 1. 2008b . Telegraph UK 2009). une capacité organisationnelle inadéquate et l'incapacité à promouvoir une interdiction générale sur la déforestation.

Même les tables rondes les mieux conçues et gérées ne peuvent pas tout faire ni résoudre tout problème – elle ont besoin de travailler efficacement dans un cadre complexe et en constante évolution du marché et des besoins technologiques et avec les lois et règlements internationaux. 26 .croissante en nourriture et en carburant est faite sans compromettre les ressources naturelles limitées. pour favoriser l'implication du GBM dans le secteur de l'huile de palme seront traitées. 1990). Toutefois. il doit être clair que ces questions sont intimement liées et les solutions doivent tenir compte de leurs liens. Aspects Economiques Aspects Economiques – Défis Les fossés de rendement : Le défi technique le plus important pour le secteur de l'huile de palme est probablement l'important écart de productivité entre les rendements réels et réalisables de l'huile de palme. Basri. Considérant que la production et l'utilisation durables de l'huile de palme devraient être fondées sur un cadre pour le développement durable et la bonne gouvernance. pour la consultation des parties prenantes. En 2008. en particulier aux niveaux local ou régional. cet écart de rendement est l'un des plus grands défis pour l'industrie.6 tonnes d'huile par hectare (Henson. une autre possibilité serait que les pays producteurs développent leurs propres systèmes de certification pour l'huile de palme durable qui pourraient peutêtre accrédités par une organisation internationale comme l'Organisation Internationale de Normalisation (ISO). les défis et les possibilités seront examinés sous les rubriques générales des aspects environnementaux. en particulier. Le Forest Stewardship Council (FSC) a une expérience pertinente dans le développement d'un système de certification qui pourrait être applicable au secteur. 2000).4 tonnes d'huile par hectare (Tinker. ISO 22000). Le but est de mettre en évidence. les principales questions que le GBM devrait considérer durant l'élaboration de sa nouvelle stratégie pour l'engagement et les investissements dans le secteur. économiques et sociaux et de gouvernance. d'autres importantes questions et des possibilités seront identifiées pour soutenir le processus de planification stratégique du GBM. Il est reconnu que ce document ne sera pas en mesure de couvrir en profondeur tous les sujets de préoccupation de toutes les parties prenantes. Bien que les sélectionneurs aient fait des progrès impressionnants dans l'augmentation du potentiel génétique des rendements du palmier à huile au fil des ans. 2009) tandis que le rendement moyen en Indonésie a été de 3. le rendement de l’huile nationale malaisienne était de 4. mais il est prévu que. il est important de ne pas perdre de vue : la certification volontaire n'est pas la seule solution à tous les problèmes. E. Compte tenu des réalités et des cultures nationales différentes. Les opportunités pour relever les défis des parties prenantes et. Défis et Opportunités du Secteur de l’Huile de Palm Introduction Cette section examine les défis clés auxquels se heurte le secteur de l'huile de palme à l'heure actuelle. Quelle que soit l’approche envisagée. telles que la Rainforest Alliance ou Global GAP. D'autres organisations.08 tonnes par ha (Mohd. La liste des défis se fonde sur les differents conflits identifiés dans la section précédente sur le débat sur l'huile de palme. D'autres organisations comme The Forest Trust (TFT) ou le Réseau de l’Agriculture Durable (SAN) peuvent également avoir des approches pertinentes qui pourraient être envisagées. à travers la série de consultations mondiales. ont développé des systèmes de certification pour les autres cultures agricoles qui pourraient être appliqués au secteur de l'huile de palme. Considérant que les matériels de plantation actuels sont capables de produire plus de 8.51 tonnes d'huile par hectare (Rosediana Suharto 2009). les rendements actuels et la productivité nationale d’huile ont stagné depuis 1975 à l’ordre de 3 à 4. nationaux et locaux et les pratiques de l'industrie afin d'assurer la durabilité dans le secteur. De nombreux grands producteurs et fabricants de produits d'huile de palme sont déjà certifiés selon les normes ISO (comme ISO 14001.

mais l'excitation du début s'est transformée en déception pour les producteurs lorsqu'il est devenu évident que la demande en CSPO par les acheteurs de l'UE était juste une fraction de celle prévue.3 pour cent par an depuis 1950. Fry (2009) a montré que les prix de l'huile de palme ont diminué d'environ 2. Bien que les prix actuels soient attrayants en termes réels. 2009). il existe aussi des possibilités d'accroître les taux d'extraction de CPO qui pourraient se situer entre 18 à 26 pour cent. ont augmenté de 3 fois (Mohd. La variabilité du rendement au sein du groupement des petits exploitants est également significativement plus élevée. Pendant ce temps. en particulier pour les engrais qui constituent aujourd'hui plus de 50 pour cent du coût total de la production d'huile de palme. en Indonésie. dont beaucoup avaient déjà pris des engagements publics de n’approvisionner de la CSPO qu’en 2015 ou plus tôt. selon l'opérateur. tels que le chlorure de potasse. Mais cette quantité est inférieure de a pour cent de la consommation annuelle totale d’huile de palme de l'UE ! Toutefois. 2010a). En outre. le rendement moyen du secteur des petits exploitants qui.52 tonnes d’huile par ha. Afin d'évaluer des actions contre les mots des entreprises européennes et d’encourager l'adoption de la CSPO. seulement 15. Aspects Economiques – Opportunités Combler les lacunes du rendement : L’amélioration de la productivité des terres est l'un des moyens les plus efficaces pour améliorer la rentabilité du secteur et atténuer la hausse des coûts de production. Cela a été souligné par un appel de Greenpeace que « l'Indonésie doit accroître les rendements pour sauver les forêts » cité dans un récent rapport de Reuters (Bhui et Davies. environ 95 pour cent de CSPO produites pendant le premier trimestre de 2010 ont été achetées.50 million de tonnes de CSPO par année. un supplément de 7. Il a été estimé que la productivité du palmier à huile a besoin d'augmenter de 1 à 1. il est encourageant de noter que le résultat récent a été très bon. La mauvaise utilisation de l'huile de palme durable certifiée (CSPO) : La première expédition d'huile de palme durable certifiée est arrivée en grande pompe à Rotterdam en Novembre 2008. Les prix des engrais varient considérablement avec les prix des combustibles fossiles et des augmentations exorbitantes ont été enregistrées récemment. 2009). En supposant une augmentation de 20 pour cent de la production.000 tonnes. le WWF a élaboré un « Tableau de Bord des Acheteurs d’Huile de Palme » pour évaluer les progrès de l'approvisionnement en CSPO de 59 sociétés européennes de Mars à Septembre 2009 (www.5 pour cent par an au rythme de la hausse des coûts de production (environ 2-3 pour cent d'augmentation par an) et de la baisse des prix réels de l'huile de palme (environ 2-3 pour cent de baisse par an) (Chandran. Basri.7 millions de tonnes d'huile de palme pourrait être produit par l'Indonésie et la Malaisie.000 tonnes de CSPO ont été prises par les fabricants de l'UE. lorsque les prix des engrais utilisés couramment. Les Prix en Baisse et les Coût en Hausse : Le prochain défi majeur pour le secteur est l'augmentation du coût de la production conjuguée à la baisse des prix réels de l'huile de palme. Combler la grande différence entre les rendements réels et potentiels aurait également un impact positif sur l'environnement puisque l’augmentation de la productivité pourrait réduire la pression pour ouvrir de nouvelles terres. était de 2. Lorsque les résultats du tableau de bord ont été publiés en Octobre 2009. était d'environ 35 pour cent et 40 pour cent de moins que la production des plantations privées et celles appartenant au Gouvernement respectivement (Rosediana Suharto.org/palmoilsscorecard). 2009). ce qui peut être dû plus à des différences dans les pratiques agricoles et les intrants que dans le potentiel génétique des plantes.L’amélioration de la productivité des petits exploitants est un grand défi car il ya une grande différence entre la production d'huile de palme par les plantations et les petits exploitants. ce 27 . les coûts des intrants ont grimpé au fil du temps. passant d'environ 1600 dollars (en 2007) à une moyenne à long terme d'environ 400 dollars par tonne d’huile actuellement. par exemple.panda. Par exemple. en 2008. Cette initiative a eu un impact immédiat sur le volume de CSPO négociées. Le résultat total au cours des 12 derniers mois était d'environ 50 pour cent (Mongabay. 2010b). le volume de CSPO achetées a augmenté à 195. lorsque les plantations certifiées par la RSPO ont été en mesure de fournir 1. Au milieu de 2009.

Bien que ce soit un objectif très difficile. la recherche de PPTP London Sumatra Indonesia a mis au point des semences hybrides F 1 (non-OGM) qui sont potentiellement 3 fois plus productives que les matériels de plantation conventionnels (Sumatra Bioscience. il n’y a aucune raison que la production des petits exploitants ne puisse pas approcher la productivité des grandes propriétés. 2008). l'utilisation des pesticides et l'utilisation des engrais. Asiatic Development Berhad et Sime Darby Berhad ont fait des percées significatives dans le séquençage du génome du palmier à huile (Oh. La déforestation : L'état des forêts du monde a été évalué par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) de 5 à 10 ans d’intervalle depuis 1946.qui équivaut à la production d'environ 1. le secteur devrait viser un objectif de productivité de 6 à 8 tonnes d'huile par hectare. qui avaient les pires pertes nettes de forêts dans les années 1990. 2009).6 pour cent respectivement. Sur la perte de forêts en Indonésie. Afin de rendre les changements vraiment importants. par exemple. Les investissements effectués par le secteur privé en R&D dans cet aspect ont produit des résultats intéressants . le secteur des petites exploitations a urgemment besoin d'aide pour améliorer leur productivité et leurs pratiques de production. en particulier en Amérique du Sud et en Afrique.4 pour cent et 32. la tolérance à la sécheresse et des huiles avec un niveau plus élevé en gras insaturés. il n'est pas irréaliste comme l'ont démontré certaines entreprises comme IOI Corporation Berhad qui avait atteint un rendement d’huile moyen pour l'ensemble du Groupe en surplus de 6 tonnes d'huile par hectare en 2008 et plusieurs propriétés ont produit plus de 7 tonnes d'huile par hectare (IOI Corporation 2008). le Fonds mondial pour l’évaluation des ressources forestières 2010 (FRA 2010) (FAO 2010) a signalé que le taux de déforestation depuis FRA 2005 montre des signes de baisse. En Malaisie. Alors que l'amélioration de la productivité dans les plantations existantes pourrait être atteinte grâce à l'application de Meilleures Pratiques de Gestion (MPG) telles que la gestion efficace de collecte des cultures. respectivement. la fertilité des sols. Rautner et al (2005) ont montré que la couverture forestière sur l'île de Bornéo a diminué de 73. il est noté que le taux de déforestation au Brésil et en Indonésie. Accroître la productivité des petits exploitants : Alors que les propriétés privées ont les ressources financières et la capacité de combler les lacunes de la productivité. Grâce à une meilleure compréhension de la génétique du palmier à huile.4 pour cent en 2005 tandis que la couverture prévue en 2010 et 2020 était de 44. Alors que les ONG environnementales partagent généralement ces préoccupations. des ressources en eau et une attention à l'efficacité de fraisage. les menaces sur les habitats critiques des espèces menacées.9 million d'hectares provenant de nouvelles plantations. a diminué depuis la dernière évaluation.7 pour cent en 1985 à 50. de la Malaisie et de Brunei ont signé une déclaration historique en Février 2007 à conserver le « Cœur de Bornéo » 28 . Comme les forêts de plaine restant sur l'île demeurent une grave menace de la conversion. Cependant. La diminution totale des forêts de Kalimantan de 1985 à 2002 était d'environ 13. les gouvernements de l'Indonésie. la combustion et la pollution atmosphérique. Dans la dernière évaluation.3 millions d'hectares tandis que la perte des forêts à Sabah et Sarawak en Malaisie a été estimée à 0. Clay (2004) a identifié les principaux problèmes environnementaux résultant de la production d'huile de palme comme la transformation des habitats.25 et 0.40 million d'hectares. l'érosion des sols. Aspects Environnementaux Aspects Environnementaux – Défis Dans « World Agriculture and the Environnent ». Compte tenu de la bonne formation et du soutien technique et des services de vulgarisation et de la gestion des intrants. à la replantation en temps opportun de palmiers à huile à la fin de leur cycle économique avec du matériel de plantation supérieure seraient la plus efficace approche à long terme vers une amélioration de la productivité. des recherches seront en mesure de repérer les gènes utiles pour la production de matériels de plantation supérieurs aux caractères souhaitables comme la résistance aux maladies. mais la perte totale des forêts est toujours alarmante. les défis principaux qui sont les plus fréquents dans les campagnes et les programmes sont la déforestation et la perte de la biodiversité à travers la conversion de la culture du palmier à huile et les plantations d'arbres.

qui a la plus grande superficie de forêts de plaine de tourbe dans le pays. Des situations similaires ont été rapportées dans les provinces de Riau et de Bengkulu en Indonésie.000 km² de la riche biodiversité des forêts tropicales dans les trois pays (WWF. Il a été estimé que le développement des plantations d'arbres (Acacia) a contribué à 24 pour cent tandis que la culture du palmier à huile a contribué à 29 pour cent de la perte de forêts suivant l’exploitation initiale de la ressource des arbres.300 orangs-outans à Sumatra. les forêts tropicales d'origine ont déjà été exploitées et la forêt secondaire en résultant peut avoir été encore fragmentée par le développement agricole avant d'être finalement abattue pour le développement du palmier à huile. La survie de cette espèce en voie de disparition est sérieusement menacée par l'exploitation forestière illégale. les éléphants d'Asie et l'orang outan. à savoir : • • la perte de la biodiversité des changements climatiques tant au niveau local. Parmi les espèces emblématiques. Un exemple en est le conflit homme-éléphants le long des plaines inondables du fleuve Kinabatangan à Sabah. et mondial (en particulier lorsque le feu est utilisé pour supprimer les terres forestières) hydrologiques en raison des modifications dans la rétention des précipitations et des taux des pluies.000. notamment les populations pauvres qui peuvent avoir peu ou pas d'autres ressources.2 millions d'hectares de forêt. La publication du PNUE. les incendies de forêt. La structure de l'habitat réduite fournit moins de créneaux pour la flore et la faune. 2008) a montré une perte de 65 pour cent de couverture forestière au cours de la période de 25 ans. Dans la plupart des régions des plaines. La perte de couverture de forêts à Sumatra. 29 . dans un sens plus large. l’orang outan d’Asie du Sud-Est est devenu le symbole des problèmes concernant la déforestation et la dégradation des forêts et il a souvent été utilisé comme un « baromètre » de la santé des forêts (Eko Hari et al. ou une perte d'environ 4. dont la plupart sont concentrés à Kalimantan alors qu'il ne reste plus que 7. « The Last Stand of the Orangutan » (Nellemann et al.000 à 60. dans la province de Riau. la chasse et le commerce illégaux. en Indonésie. La déforestation a des impacts environnementaux importants. L'orang-outan de Bornéo a été classé par l'Union Mondiale de Conservation (UICN) comme « en danger » alors que celui de Sumatra a été classé comme « en danger critique ». Il a été récemment estimé que la population des orangs-outangs vivant à l'état sauvage sur l'île de Bornéo variait de 45. en Malaisie. La fragmentation et à la destruction de l'habitat des animaux conduisent à plus de conflits entre l'homme et ces espèces animales. Une évaluation de la déforestation et de la dégradation des forêts de 1982 à 2007 (Uryu et al. 2007) a évalué l'état et l'avenir de l'orang outan. puisque l'accès accru conduit à augmenter la pression de chasse ainsi qu’à l'ouverture de la zone à d'autres établissements humains. 2007). en particulier. Ces dernières et d'autres espèces charismatiques sont particulièrement vulnérables lorsque les zones forestières sont effacées. 2007). où le corridor forestier naturel des éléphants pygmées a été fragmenté par le développement des plantations de palmiers à huile. Les discussions sur la perte des forêts sont compliquées par l'absence de définitions convenues sur les types de forêts qui sont détruits. Le sort des orangs outans a été souligné dans de nombreuses publications et campagnes d’ONG. a également été très alarmante. essentiellement en raison de la complexité structurelle réduite dans ces plantations. Une question importante qui doit être posée est de savoir si la forêt secondaire est appropriée à la transformation en palmier à huile. Il est bien établi que la biodiversité dans les plantations de palmiers à huile est beaucoup plus faible que dans les forêts naturelles. Il y a eu une attention considérable sur des espèces menacées charismatiques comme le tigre de Sumatra.couvrant environ 220. l'agriculture de subsistance et le développement de l'agriculture de plantation • Cela aboutit à une perte de services éco systémiques évalués pour les populations humaines. La perte de la biodiversité : Les préoccupations concernant la perte de la biodiversité sont directement liées à la perte des forêts naturelles.

et il y a eu un manque d'attention sur ce point dans les procédures formelles d'évaluation de l’impact environnemental. ces conclusions ont été contestées (Hanim Adnan. Ces données et d'autres ont été citées au moment de classer l'Indonésie au rang de troisième plus grand émetteur de CO 2 dérrière la Chine et les EtatsUnis. avec la gamme de 355 à 874 Mt / an (Hooijer et al. Etant donné que ces zones sont asséchées. la plupart des systèmes de traitement d'étang ne peuvent pas arrêter le méthane libéré. L’utilisation des incendies chez les petits exploitants et les agriculteurs est commune car c'est une pratique traditionnelle agricole pour eux et ils n'ont pas accès à la machinerie lourde pour faire autrement. Le changement climatique : Les préoccupations concernant les changements climatiques dus au réchauffement mondial se sont initialement concentrées sur la combustion de combustibles fossiles pour le chauffage et le transport et la libération subséquente de CO 2 . des preuves substantielles que l'utilisation du feu par les plantations a diminué ces dernières années. Toutefois. À l'heure actuelle. D'autres sources importantes d'émissions de GES associées à l'huile de palme sont l'utilisation de feux de défrichement et les émissions de méthane provenant des bassins de traitement des effluents de moulins à huile de palme. Le système le plus largement utilisé est la digestion anaérobique des effluents à travers une série d'étangs. Comme il n'y a pas de compréhension commune sur la nature et l'ampleur des émissions des tourbières tropicales. la RSPO a convoqué un Groupe de Travail sur les Terres de Tourbe pour traiter du problème (www. 2006). qui est plus puissant que le CO 2 en termes de potentiel de réchauffement planétaire. Avec une étude plus approfondie. 2009 . les émissions de CO 2 résultant de la décomposition de tourbières drainées en Indonésie sont susceptibles d'être 632 Mt / an. Une étude de Delft Hydraulics a montré qu'à l'heure actuelle.org). En outre. il est devenu clair qu'une variété d'autres activités anthropiques contribue également de manière significative à la libération de CO 2 et que la conversion du carbone des forêts tropicales denses est susceptible d'en être une partie importante. une moyenne estimée des émissions de 1400 Mt / an a été causée par des feux de tourbières en 1997-2006.(notamment. le palmier à huile et les plantations d'acacia). 2008). 2003). cependant. Bien que les pays de l'ANASE aient signé l'Accord de l'ANASE sur les brouillards polluants transfrontières en 2002 et aient adopté la politique régionale de mettre en place zéro feu (Secrétariat de l'ANASE. Il y a eu peu d'outils pour faire cela dans le passé. Un problème central en ce qui concerne les questions de biodiversité est que peu d'attention est donnée au cours de la phase de planification pour le développement des plantations de savoir si la zone en cours de conversion a une importante valeur en biodiversité – si elle a un Habitat Critique (en fonction de la Norme de Performance de la SFI de type 6) ou est de Haute Valeur de Conservation (selon la définition adoptée par la RSPO). Il a été estimé que la déforestation contribue à environ 18 pour cent des émissions de gaz à effet de serre mondial (Stern. Un défi majeur pour le secteur de l'huile de palme en ce qui concerne le changement climatique est la conformité avec la Directive pour les Energies Renouvelables de l'Union Européenne (UE) qui exige des biocarburants de parvenir à une réduction minimale de 35 pour cent des émissions par rapport aux combustibles fossiles d'ici 2010. Paramananthan. la tourbe est exposée à l'oxydation qui entraîne des dégagements de CO 2 pendant une période prolongée. ce qui sera porté à 60 pour cent d'ici 2017. l'ouverture des étangs est une source majeure d'émissions de GES puisque le méthane. Il y a 30 .rspo. Il y a. Les grandes entreprises veulent mettre en œuvre une technologie de captage et d'utilisation du méthane. est libéré par le processus de digestion. chaque année. 2006). il existe de graves préoccupations que le développement des plantations sur les terres de tourbe tropicale se traduise par d'importantes émissions de CO 2 . A l'heure actuelle dans la plupart des pays. mais cela est souvent financièrement hors de portée des petits exploitants. En ce qui concerne la contribution potentielle du secteur du palmier à huile au changement climatique. Cependant. l’utilisation du feu pour le défrichement pour l'agriculture se poursuit et a contribué à la pollution atmosphérique dans la région. il existe des règlements en place qui exigent le traitement des effluents des usines d’huile de palme avant qu’ils ne soient rejetés dans les cours d'eau.

2009b). ce qui entraîne l'eutrophisation (enrichissement en éléments nutritifs). Aspects Environnementaux – Opportunités Moratoire sur la déforestation : Greenpeace et Unilever sont en train de travailler ensemble dans une coalition et ont proposé un moratoire sur la déforestation en Indonésie (Unilever. Sur la base de ces cartes. sous la Directive. Encore une fois. L'utilisation de pesticides et d'engrais : L'abus des pesticides et des engrais est souvent cité comme un impact négatif de la culture du palmier à huile. l'UE a attribué à l'huile de palme « une valeur par défaut » de 19 pour cent de réduction par rapport aux combustibles fossiles et une valeur « typique » d’économies de GES de 36 pour cent. seule une petite fraction de l'azote et du potassium est exportée vers l'huile de palme et l’amande. L’utilisation d'engrais substantiels est nécessaire pour les palmiers à huile qui sont souvent sur des sols tropicaux pauvres en éléments nutritifs. De toute évidence. les Grappes de Fruits Vides (EFB) étaient souvent brûlées dans les incinérateurs de l'usine. Ainsi. Corley (2009) a observé que des éléments nutritifs fournis par les engrais. d'autres recherches sont nécessaires sur ce point.également des exigences concernant les émissions provenant du changement d'usage indirect des terres (ILUC) découlant de la demande en biocarburants. Sur la réduction des émissions de biocarburants à base de palme.rspo. soit visée par la Convention de Stockholm ou de Rotterdam. Cela implique qu'il y a un recyclage inefficace des éléments nutritifs après la replantation et une grande partie d'éléments nutritifs en excès est perdue. Une utilisation plus efficace des engrais signifierait une production à moindre coût ainsi que la baisse des impacts sur l'environnement. mais certains produits chimiques utilisés présentent des risques importants pour les opérateurs et les petits exploitants et l’environnement. biologiques et chimiques. l'herbicide paraquat est le plus préoccupant car il a posé des risques sérieux pour la santé des opérateurs qui le pulvérisent. les producteurs de biocarburants de l'Union Européenne sont autorisés à demander plus d’économies de GES que les producteurs de biocarburants en dehors de l'UE. Par exemple. mais en vain (PAN AP. l'utilisation des pesticides est faible par rapport à de nombreuses autres cultures. La RSPO a récemment commandé une étude pour trouver des remplaçants adéquats pour paraquat (Rutherford. Dans un article récent. Pehnelt et Vietze (2010) ont déclaré que « la Directive pour les Energies Renouvelables de l'Union Européenne est discriminatoire depuis le départ et les valeurs de réduction des GES et leur interprétation sont fondées sur des hypothèses erronées et des calculs défectueux. mais cela a été contesté par les producteurs comme le cas d’une étude indépendante qui a montré que les économies potentielles de GES provenant de l'huile de palme pourraient être sous-estimées de 20 pour cent (MPOC. Parmi ces produits chimiques dangereux. Ceci est du protectionnisme et est clairement en violation des lois du commerce international établies ». 2009). renvoyant donc ces nutriments directement sur le terrain pour une adoption éventuelle par les palmiers et la végétation.org). il a demandé s'il était nécessaire que les apports élevés des engrais doivent continuer. Alors que les besoins en nutriments pour la palme sont souvent fondés sur le sol et les analyses foliaires. Les Principes et Critères de la RSPO exigent que l'élimination de l'utilisation de produits chimiques classés par l’Organisation Mondiale de la Santé comme de type 1A et 1B. La proposition appelle à un moratoire de deux à trois ans sur la conversion de tous les types de forêts afin de permettre la cartographie des Forêts à Haute Valeur de Conservation et des Paysages à Haute Valeur de Carbone. et que paraquat soit réduit ou éliminé (www. En général. Le Pesticides Action Network – l’Asie et le Pacifique ont appelé à une interdiction sur la production et l'utilisation de paraquat à de nombreuses reprises. L'objectif global est de réduire la dépendance sur les herbicides dans le cadre de la Gestion Intégrée des mauvaises Herbes (IWM). 2009) mais aucune solution claire n’a été à venir. c'est un défi qui doit être abordé de façon urgente. une nouvelle politique de l’organisation de 31 . Les impacts sur l'environnement concernant en particulier l'application abusive résultant de l'écoulement et la perte excessifs des eaux de surface. Dans le passé. culturelles. l'efficacité de l'utilisation d'engrais est parfois contestée. 2008b). L’actuelle bonne pratique consiste à appliquer les EFB soit directement ou fragmenter les EFB avec les effluents du moulin CPO et d'appliquer les détritus à la plantation. qui utilise une combinaison d'approches de contrôle physiques.

« Les Terres Dégradées » • le terme « les terres dégradées » est souvent utilisé sans une définition claire de ce qui est en train d’être traité et cela mène à la confusion quand les parties prenantes utilisent des définitions différentes.org). provincial et local. Les mécanismes de réduction des émissions de GES : Parmi les mécanismes de flexibilité prévus par le Protocole de Kyoto. Cela se fait par la mise en œuvre des projets MDP qui sont acceptés par les pays hôtes et approuvés (enregistrés) par le Conseil Exécutif du MDP. Les forêts dégradées sont celles où la structure. Il peut donc y avoir une grande variété de forêts dont on pourrait dire qu’elles sont dégradées. le Mécanisme de Développement Propre (MDP) permet aux pays industrialisés de soutenir la réalisation de leurs engagements de réduction des émissions en gagnant des « crédits carbone » (Réductions d'Emissions Certifiées ou REC) en aidant les pays en développement à parvenir à un développement durable. Alors que les estimations fiables sur l'étendue des terres dégradées ne sont pas facilement disponibles. la composition des espèces. Les producteurs membres de la RSPO ont estimé que le moratoire ne serait pas nécessaire puisque le respect des exigences P&C pour le développement de nouvelles terres ferait en sorte que les forêts du VHC ne soient pas converties. • • L’utilisation des terres dégradées pour la culture du palmier à huile : La menace de la déforestation pourrait être réduite si l'expansion future de l'huile de palme est dirigée vers des terres dégradées (voir Encadré 1 pour la définition). • Le sol dégradé est souvent considéré comme étant érodé ou pauvre en éléments nutritifs. Toutefois. Le WRI a lancé un nouveau projet appelé « POTICO » (Palm Oil. Le terme « dégradées » peut se référer à la terre elle-même (le sol) ou à la forêt ou à la couverture végétale qui y est. la proposition a rencontré la résistance de l'Indonésie qui a affirmé qu'elle porte atteinte à la souveraineté nationale et qu’elle est un obstacle potentiel au commerce.projectpotico.l’utilisation des terres pourrait être développée aux niveaux national. « POTICO » se compose d'un portefeuille de placements – dans l’huile de palme durable.projectpotico. la réhabilitation des terres dégradées peut offrir un important potentiel de séquestration de carbone (Clay.org). L'utilisation de terres dégradées dépendra du coût de la réhabilitation et il est également reconnu qu'il serait plus rentable de développer des plantations de forêts puisque les recettes pourraient être réalisées par la vente du bois qui soutiendrait les phases non-productives de la plantation. Toutefois. Dans le secteur de l'huile de palme. Certains sols tropicaux sont sujets à la perte d’éléments nutritifs et de salinisation. TImber. Clay (2004) a fait valoir qu’il y a environ 20 millions d'hectares de ces terres en Indonésie qui sont propices à l'agriculture alors que l’Institut des Ressources du Monde (WRI) a fourni une estimation de 15 à 20 millions d'hectares (www. la biomasse et / ou la couverture de voûte sont réduites par ce qui est considéré comme la couverture initiale forestière de la zone. les projets MDP ont été mis en œuvre principalement pour la capture du méthane libéré par les unités de 32 . (La récolte de la forêt aboutit généralement à sa dégradation plutôt qu’à la déforestation). Tout débat sur l’utilisation des « terres dégradées » pour développer l’huile de palme a besoin d’être clair sur les aspects qui sont considérés comme étant dégradés et à quel degré. « Les terres dégradées » peuvent appartenir à des personnes qui ne les considèrent pas comme étant dégradées et qui peuvent avoir des droits légitimes sur ces terres qui doivent être respectés. le bois certifié FSC et les émissions de carbone – qui est conçu pour détourner les nouvelles plantations de palmiers à huile sur des terres dégradées et apporter les forêts qui ont été prévues pour la conversion en sylviculture durable certifiée ». 2004). Carbon Offsets) pour promouvoir l'utilisation des terres dégradées et réduire la pression sur les forêts primaires et aussi réduire l'exploitation forestière illégale (www. ce qui conduit à une productivité très faible si on peut encore y cultiver. si le paiement des services environnementaux est pris en considération.

Les exigences initiales de fonds propres élevés ont été souvent citées comme un obstacle pour ces projets MDP. les résultats pourraient être plus favorables pour la conservation si les crédits de carbone provenant de la déforestation évitée sont acceptés dans les régimes de REDD et si les paiements des services environnementaux (PES) (qui ne sont pas pris en compte dans l'étude) sont également inclus. Le projet POTICO de WRI. Simple comme il paraît. comme à travers la séquestration. le nombre de projets MDP pourrait être appelé à augmenter. discuté précédemment. REDD+. est l’approche transformationnelle d’un tel marché. comme il y a beaucoup d'incertitude sur les bénéfices réels et l'efficacité de REDD et comment il sera mis en œuvre et financée. 2008).traitement des effluents des usines de production d’huile de palme qui utilisent ce biocarburant pour la production d'électricité. REDD signifie « Réduire les Emissions provenant de la Déforestation et de la Dégradation ». Une autre en est le Programme de la Biodiversité et des Produits de base Agricoles de la SFI (BACP). 2009). Felda Malaisie a annoncé son plan visant à maximiser l'utilisation des déchets de la biomasse et des effluents de tous ses 60 moulins à huile de palme dans les énergies renouvelables grâce à des projets relevant du MDP portant sur 56 usines de biogaz (Hanim Adnan. Cependant. l'absence d'accord sur la mise en œuvre d’un mécanisme pour lui à Copenhague a donné lieu à une incertitude considérable relative à quand ce sera mis en œuvre. D’intenses négociations ont été observées lors de la réunion COP15 à Copenhague en fin 2009. Quelle est la pertinence de REDD dans le secteur de l'huile de palme ? Une analyse de la rentabilité de la conversion des forêts en plantations de palmiers à huile par rapport à la conservation a été réalisée par Butler et al (2009) et ils ont conclu qu'il serait plus rentable de convertir les forêts en palmiers à huile plutôt que de gagner des crédits de carbone en les conservant. Alors qu'il y a eu d'importants travaux préparatoires pour le REDD+. Toutefois. L'exploitation des biogaz pour la production d'électricité a également été appliquée bien que le MDP passe par l'industrie d'huile de palme en Colombie (Becerra et Hoof. 2005). 2010). Pour atteindre cet objectif. REDD a généré un énorme débat mondial depuis qu'il a été mis à l'ordre du jour par la Convention du Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) pour discussion à la 11éme session de la Conférence des Parties (COP11) à Montréal en 2005. Conçue comme un mécanisme clé pour le futur accord climatique de 2012. Les Amis de la Terre (2008) a déclaré que « les propositions de REDD actuellement sur la table sont destinés à générer des profits pour les pollueurs et non pas à arrêter le changement climatique ». le nombre de ces projets MDP enregistrés est encore assez faible par rapport au nombre d’usines d’huile de palme en fonctionnement. 2010B) a fait valoir que l'introduction de crédits forestiers négociables pourrait inversement nuire au marché mondial de carbone et a proposé à la place un autre mécanisme qui prévoit la création d'un fonds mondial pour appuyer des projets de conservation des forêts dans les pays tropicaux. Greenpeace (Mongabay. De nombreuses OSC ne supportent pas REDD. D'autre part. le WWF voit REDD comme « un élément essentiel des réductions de gaz à effet de serre du monde nécessaires pour atteindre l'objectif » pour maintenir la hausse de la température mondiale à moins de 2° C. Récemment. Toutefois. la conservation de la biodiversité et les changements climatiques devraient inclure des approches holistiques basées sur le marché impliquant différents acteurs de la chaîne d'approvisionnement. pour signifier l'ajout de la conservation et de la valorisation des stocks de carbone. le WWF propose une stratégie reposant sur une approche progressive qui est dictée des programmes REDD au niveau national (Brickell. 33 . Le rôle de REDD+ dans la stratégie de l'huile de palme doit encore être défini. compte tenu des revenus potentiels de la REC. La transformation du marché : Les stratégies pour faire face aux défis environnementaux complexes tels que le déboisement. Le (+) a été inséré plus tard. Le concept de base est que « les pays qui sont disposés et aptes à réduire les émissions résultant du déboisement devraient être récompensés financièrement pour leur action » (Scholz et Schmidt. car elles y voient un mécanisme orienté vers le marché pour les pays industrialisés pour continuer à polluer sans réel effort pour arrêter la déforestation.

est pour l'instant le seul service de l'écosystème pouvant bénéficier d'un paiement sous certaines conditions . Le BACP offre la possibilité de partenariats entre l'industrie. la promotion de l'aménagement du territoire pour identifier et protéger les zones de VHC. C'est un gagnantgagnant avec la conservation de la biodiversité mais ce n'est actuellement pas suffisant. 2010 pers com). c'est parce que sa valeur n'est pas convenablement reflétée dans l'économie et parce que ceux qui préservent ses avantages ne sont pas payés. d'abord les huiles de palme et de soja. BACP est en train de développer. l’encouragement des fabricants et des détaillants à adopter des pratiques d'achat durables et la favorisation des investissements et des prêts pratiques (Tan 2010. En ce qui concerne le secteur de l'huile de palme. 2008).. Une des principales raisons pour lesquelles la biodiversité est perdue. Les secteurs financier et de l'investissement peuvent jouer un rôle efficace pour assurer des investissements durables dans l'huile de palme et des mécanismes doivent être identifiés afin d'encourager l'incorporation des meilleures pratiques dans leurs prêts. pour développer un cadre scientifique pour la conservation de la biodiversité dans les paysages de palmiers à huile (RSPO.bacp. pour couvrir tous les coûts nécessaires. Dans le volet des investissements durables de cette initiative. dont Wilmar International est en est un.bacp. 2008). l'amélioration des politiques publiques et institutionnelles. Le BACP accorde des subventions pour des projets susceptibles de promouvoir. le développement et la promotion de meilleures pratiques de gestion et les investissements durables dans les matières premières (http://www. le secteur public et les acteurs de la société civile pour parvenir à des progrès significatifs dans la conservation de la biodiversité. Bien que le manuel donne des conseils pratiques sur l'élaboration et la mise en œuvre d'un financement responsable de l'huile de palme et de l'investissement politique.panda. Il existe actuellement quatre projets BACP approuvés dans le secteur de l'huile de palme : trois projets testent et perfectionnent des pratiques telles que les Evaluations à Valeur de Conservation Elevée et un projet soutient directement la RSPO pour mettre à la disposition des membres les outils et les renseignements pertinents afin qu'ils puissent mettre en œuvre plus facilement les principes et critères liés à la biodiversité (www. aux niveaux des possibilités et du paiement. de gouvernements. comprenant l'huile de palme et de soja (l’huile de soja et la farine). la conservation et la certification tout en apportant une valeur ajoutée à l'économie. avec le soutien de Partenaires d’Eco-agriculture..net). ou évitement des GES. dans la perspective de la conservation de la biodiversité. l'adoption de l'approche a été principalement limitée aux banques internationales à ce jour (Tan.Le BACP est conçu pour répondre aux menaces posées par l'expansion des produits agricoles à travers les stratégies de transformation du marché des produits cibles. un certain nombre d'OSC. Le stockage du carbone. com pers). Du changement sur la place du marché est entrepris par le biais d'un cadre intégré impliquant les engagements de plusieurs intervenants tels que la RSPO. Un projet BACP en cours est une collaboration entre la Société Zoologique de Londres (ZSL) et plusieurs producteurs d'huile de palme. l'adoption de meilleures pratiques de gestion (MPG). un outil basé sur le Web pour surveiller et tenir compte des impacts de la certification de sorte qu'il sera possible de voir si les effets de transformation ont effectivement lieu. les demandes accrues du marché pour les produits ayant des effets de biodiversité positifs et la promotion de produits et services financiers pro-biodiversité (www.net). Une autre approche axée sur le marché qui prend forme est l’Initiative de Transformation du Marché du WWF (MTI) pour un large éventail de produits mondiaux. En outre. le WWF a publié le Manuel de Financement de l’Huile de Palme pour des investissements durables dans l'huile de palme (Taylor et al. les partenariats avec des entreprises de transformation pour améliorer la viabilité des chaînes d'approvisionnement. les principales priorités de l’ITM comprennent le maintien et l'amélioration de l'efficacité de la RSPO et de ses normes.org/what_we_do/footprint/ agriculture/). 34 . d’entités de recherche et de partenariats tels que RSPO ou le Programme des Compensations de la Biodiversité des Affaires (BBOP) sont à la recherche des moyens créatifs pour organiser et payer les frais de gérance de la nature. Grâce aux programmes mentionnés ci-dessus ou séparément. d’entreprises.

la propriété foncière. McCarthy et Cramb. Cela reflète également la nécessité d'une attention particulière aux questions de propriété des terres. Colchester et al. Quand leur droit à la terre qui a été utilisée par des générations est menacé ou diminué par le développement. dont la plupart remonte à l’ère Suharto lorsque les droits fonciers des communautés n'étaient dûment pas reconnus (Jiwan. Alors que de nombreux conflits fonciers peuvent être remontés au début lorsque les terres forestières étaient ouvertes aux concessions forestières et aux projets de développement rural. il y a eu de nombreux incidents « d'occupations de terres ». mais elles sont particulièrement problématiques dans les zones qui connaissent une modernisation et des changements rapides partant de l’agriculture de subsistance de base aux cultures commerciales modernes ou à l’élevage moderne. Un exemple est l'événement marquant de 1987. Les peuples autochtones et les communautés locales : Pour les peuples autochtones. Des problèmes similaires se posent dans d'autres régions. La terre commune est un aspect important des systèmes de bail de la plupart des peuples autochtones dans de nombreux pays en Asie du Sud-Est. Une manifestation récente a été le blocage des routes forestières par les habitants de Penan dans la région du Haut Baram pour empêcher l'enregistrement des dernières forêts vierges de la région par une entreprise de bois en Mars 2010 (www. l'application et l'interprétation de la loi n'est pas claire. où des groupes sans terres ont envahi les grands domaines agricoles et occupé le territoire. Cette exigence est souvent en conflit avec les besoins des individus et des communautés locales qui peuvent vouloir conserver l'accès à leurs avoirs existants. Les grandes entreprises préfèrent avoir accès à des terres contigües puisqu’il y a des économies importantes en déboisant. en exploitant ou en gérant de telles propriétés. Les protestations ont continué régulièrement. 2007). le secteur de l'huile de palme a eu une part importante dans les conflits fonciers. à une échelle moindre que l'événement 1987. En Indonésie. Beaucoup de plaintes concernant les abus découlent de l'absence de compréhension par les individus et les communautés de leurs droits et de comment le processus fonctionne et des procédures qu'ils doivent suivre. lorsque les communautés de Penan. et la façon dont les droits sont transférés. 2008 . 2007 . Kayan et Kelabit ont bloqué les routes de 23 sites différents à Sarawak pendant une période de huit mois (Rautner et al. les droits d’utilisation des terres. environ 40 concernaient des développeurs de plantations de palmiers à huile (Colchester et al. les prix justes et l'accès au financement et aux marchés. notamment au Brésil. Le processus implique plusieurs permis et exige une négociation avec les communautés locales et les particuliers. l'utilisation des terres et l'acquisition des terres : L'obtention de l’accès à de grandes étendues de terrain contiguës pour la plantation de palmiers à huile est un enjeu central dans toutes les régions.worldwire. Une cause sous-jacente des conflits fonciers avec les populations autochtones est les incohérences des lois relatives à la reconnaissance et au respect des droits coutumiers des indigènes à la terre. 2005). 2009). En Amérique Latine. les peuples autochtones ont riposté. les entreprises peuvent demander aux autorités du district (kabupaten) l'accès à la terre. L’Indonésie et la Malaisie et d'autres pays d'Asie du Sud-Est ont hérité du principe colonial de contrôle étatique sur les ressources 35 . En 2008. 2008).com/news/1004060001). quoique. elles ont été documentées dans une variété de publications (Marti. Zen et al. En Asie du Sud-Est. Les domaines qui leur sont associés sont les rôles des petits exploitants et les risques auxquels ils sont confrontés en termes de faible productivité. sur les 150 cas de conflits fonciers dans les tribunaux à l'époque. Dans de nombreux cas. la terre est la vie. 2008 . Beaucoup de ces problèmes sont centrés sur les questions d'utilisation des terres. A Sarawak.Aspects sociaux Aspects Sociaux – Challenges Un éventail de questions sociales a été associé au développement du secteur de l'huile de palme. Une analyse des conflits forestiers et fonciers enregistrés en Indonésie par le Consortium sur la Réforme Agraire en 2001 a montré que les conflits liés aux plantations représentaient 32 pour cent ou 261 cas du nombre total documenté. Ces questions sont bien sûr communes à de nombreux autres secteurs agricoles. Les droits fonciers. Sawit Watch a enregistré et contrôlé 570 conflits dans les plantations de palmiers à huile.

comme cela se fait pour d'autres produits comme le café. il y a un manque de transparence dans l'établissement du mécanisme de fixation des prix des grappes fruits frais (GFF). Bien que le Ministère de l’Agriculture d’Indonésie établisse la formule de tarification GFF. l'application d'engrais insuffisante et à la récolte des grappes de fruits frais (Ayat Rahman et al. certaines lois promulguées conservent le principe du « domaine » qui affecte les droits des peuples autochtones en Indonésie. Leur perception est que le système est injuste pour les petits exploitants (Aleksander. Serikat Petani Kelapa Sawit (SPKS). Bien que la Constitution de 1945 de l'Indonésie reconnaisse l'existence d'entités politiques traditionnelles fondées sur le patrimoine des peuples autochtones. Etant dans une situation monophonique dans les zones rurales.des terres. 2008). les petits exploitants sont confrontés au risque de rater des occasions de marché s’ils n'améliorent pas les pratiques de production afin de répondre aux rigoureuses exigences de certification. Ce sera particulièrement difficile pour les petits exploitants indépendants. Dans le cadre du système de certification de la RSPO. bien que certains ne puissent pas être à l'aise d'être contraints à un tel arrangement. Selon l'Association des agriculteurs de palmier huile en Kalimantan occidental. 2009). Les petits exploitants : Accroître la productivité est peut-être le plus grand défi pour le secteur des petits exploitants. la terre dont la propriété n’était pas clairement définie était considérée comme appartenant à l’Etat . Ils n'ont souvent pas les garanties nécessaires pour un financement bancaire et manquent de bons conseils techniques et des informations sur le marché. Une étude menée par MPOB a montré que l'inefficacité chez les petits agriculteurs indépendants a été principalement attribuée à l'utilisation de matériel végétal non sélectionné. Comme les petits exploitants de régime font partie de la base d'approvisionnement d'une usine d'huile de palme certifiée. Par exemple. Comme l’industrie de l'huile de palme se tourne vers la production d'huile de palme durable certifiée selon les normes établies par la RSPO. Pour les petits exploitants indépendants. les petits exploitants n'ont pas la possibilité de participer au processus. les droits des communautés sur la terre basés sur les lois coutumières n’étaient pas reconnus comme une propriété par le droit néerlandais (Marti. ils devraient recevoir le soutien nécessaire pour s’améliorer. l'acquisition de terres. 2007). Dans le cadre de la RSPO.5) l'application du principe du Libre Consentement Préalable Informé (FPIC) lorsque la terre est acquise. ils peuvent obtenir la certification grâce à un système de certification de groupe. 2005). En vertu de la Déclaration du Domaine de la Loi Agraire Néerlandaise Coloniale de 1870. La RSPO exige (Critère 7. le FPIC est lié à des questions telles que les droits coutumiers. Une situation similaire a été observée à Sarawak en Malaisie. parce que pris en charge ou les petits exploitants de « régime » au titre des régimes de la terre comme Felda de Malaisie et les régimes de NDA et les futures modalités de coopération (KKPA) en Indonésie ont accès aux soutien technique et financier des sociétés « mère ». Le problème est plus grave chez les petits exploitants indépendants. l'introduction de la Loi de Base sur les Forêts n° 5 au cours du régime de Suharto est discriminatoire à l'égard de l’utilisation des peuples autochtones des biens et services des écosystèmes forestiers (Jiwan. Les principales contraintes à la production des petits exploitants citées par Vermuleun et Goad (2006) comprennent la difficulté à obtenir le capital pour couvrir les dépenses immédiates. 2009). où le Code Foncier de Sarawak de 1957 a reconnu les droits à la terre des Dayaks mais l'Ordonnance de la Forêt 1953 qui a classé les grandes étendues comme des Forêts Permanentes a restreint ou contrôlé les activités des peuples autochtones dans ces régions afin de limiter la pratique de l'agriculture itinérante (Raunter et al. Les conflits fonciers entre les populations autochtones et les communautés locales et les sociétés de plantation sont souvent le résultat de l'absence de consultation adéquate et d'un accord entre les parties. L’obtention d'un prix équitable pour leur production est une préoccupation majeure des petits exploitants. l’usine d’huile de palme est tenue d’assurer que tous les petits exploitants et les petits planteurs qui font partie de sa chaîne d'approvisionnement sont de « norme certifiée sur 3 ans » (RSPO. Bien que la RSPO travaille sur des versions modifiées de ses Principes et Critères pour l’application des principes du développement durable a la production de l'huile de palme par les petits exploitants et 36 . l'indemnisation et la conduite des évaluations d'impact social. 2008). ils ont généralement un faible pouvoir de négociation sur les prix.

Les travailleurs des plantations : la mise en œuvre effective des P&C de la RSPO. Les travailleurs étrangers sont autorisés à rejoindre les syndicats de salariés mais ils ne peuvent être titulaires de bureau en raison de leur statut de résident temporaire (Daud Amatzin. Le travail des enfants : L'existence du travail des enfants se fait par une interaction complexe de nombreux facteurs. le développement et la mise en œuvre systématique des politiques liées au genre pour traiter des questions telles que la discrimination.000 étrangers travaillent dans ses plantations. Toutefois. Tenaganita. En général. où les conventions collectives sur les salaires ont été conclues entre l'Association Malaisienne des Producteurs Agricoles et le Syndicat National des Travailleurs des Plantations et le Syndicat du Personnel de toutes les Entités Malaisiennes pour les travailleurs et le personnel respectivement en Malaisie Péninsulaire depuis les années 1960. l'application uniforme des salaires et des avantages standards dans l'industrie ne peut pas être atteinte. pourrait fournir des orientations utiles à d'autres entreprises (Syed Mahdhar et Intan Shafinaz. Jusqu'à l'adoption des P&C de la RSPO en 2005. Bien que les salaires minimum et les prestations d'emploi soient définis par les organismes publics compétents ou par des conventions collectives entre employeurs et syndicats de travailleurs. 2008). Le traitement des travailleuses dans les plantations mérite une attention. La pulvérisation de produits chimiques dangereux tels que paraquat a été considérée comme cause de problèmes de santé chez les travailleuses et les risques sont encore aggravés lorsqu’elles travaillent pendant les premiers stades de la grossesse. permettrait d'assurer un juste et sain lieu de travail sécuritaire pour les travailleurs des plantations. Les femmes sont largement utilisées pour effectuer des opérations sur le terrain telles que la plantation. incluant le 37 . Un exemple en est la Malaisie. la plupart d'entre eux étant des travailleurs indonésiens. En l'absence de syndicats enregistrés dans ces deux Etats. il existe des rapports montrant que leurs salaires sont souvent inférieurs au salaire minimum (Marti. on estime que quelques 450. la qualité de l'emploi et l'égalité entre les sexes et des « Salaires Décents » tels que définis par l'OIT n'ont pas encore été pris en compte. 2008). il y a peu de données quantitatives sur comment et si les travailleurs sont couverts par les régimes d'indemnisation des travailleurs et comment les traitements médicaux et les pertes de salaire sont couverts. qui exige « l'examen responsable des employés et des individus et des communautés touchés par les producteurs et les usines » ainsi que les lois nationales applicables. sur le développement d'une approche consultative pour le développement d'une politique fondée sur le sexe. les salaires et les prestations de travail sont largement déterminés par les employeurs (Daud Amatzin. notamment le principe 6. les mères allaitantes et les femmes enceintes devraient être exclues du travail qui les expose à des substances chimiques. leur mise en pratique sera une tâche majeure. L'industrie de l'huile de palme en Malaisie est fortement dépendante des travailleurs invités ou immigrés . le défi consiste à voir comment ces exigences sont appliquées de façon uniforme dans tout le secteur. C'est un domaine qui a besoin d’être traité par l'industrie . Les besoins sociaux fondamentaux tels que l'équité des revenus. le travail des enfants et les diverses formes de discrimination. l'expérience acquise par Sime Darby Berhad. Les femmes courent plus de risques lorsqu'il s'agit de produits chimiques avec des ingrédients organophosphorés actifs qui sont des perturbateurs endocriniens qui peuvent être absorbés par les tissus gras et ensuite affecter la croissance fœtale. 2008). Bien que la loi leur permette de profiter au maximum des avantages offerts aux travailleurs malaisiens. Les domaines de préoccupation sont les politiques et les pratiques de sécurité et de santé au travail (SST). Pour cette raison. la violence contre les femmes et la protection des droits de reproduction n'ont été que rarement appliquées aux plantations. Alors que les entreprises qui ont subi la certification RSPO sont bien placées pour donner cette assurance. la convention collective au niveau de l'industrie n'est pas pratiquée à Sabah ou à Sarawak qui représentent plus de 40 pour cent de la production nationale d'huile de palme. qui a travaillé en collaboration avec l’ONG sociale de femmes. le désherbage et l'application de pesticides. Il y a un besoin important de poursuivre les études dans ce domaine.indépendants. le harcèlement sexuel. 2008). la liberté d'association.

Elle a également mis au point le protocole pour un système de certification de groupe pour les petits exploitants indépendants. les litiges peuvent être traités à un stade précoce. la RSPO est en train d’établir un Mécanisme de Règlement des Différends (MRD) pour traiter spécifiquement des litiges liés à la terre. sous surveillance d'un adulte et quand il n’interfère pas dans les programmes d'éducation. 2005). le désir pour les enfants d’apprendre un métier. Dirigée par le Programme des Peuples de la Forêt et Sawit Watch. Les familles ont tendance à travailler ensemble dans l'agriculture. en particulier en Colombie.statut social de la famille. 38 . 2010). ou. à Sarawak (Bornéo Post. La position de la RSPO sur l'utilisation du travail des enfants est spécifiée dans le critère 6. mais aussi ailleurs. la TFS a réussi à mobiliser la participation des petits exploitants et les parties prenantes et a élaboré des documents d'orientation pour la mise en œuvre des P&C pour les petits exploitants du régime et indépendants. L’appui institutionnel pour le secteur des petits exploitants : Lorsque la RSPO a été créée. il existe une variété de questions liées à la présence de groupes rebelles (les guérilleros). ce qui rend probable que les enfants seront soit attendus à travailler pour la famille (garde d'enfants ou le travail domestique). à mesure qu'ils grandissent. souvent en plus de groupes de trafic de drogue. à commencer à s'engager dans des tâches rémunératrices. Comme les conflits sociaux sont souvent complexes et dynamiques. la pauvreté et le manque d'accès à l'éducation. Comme les Principes et Critères de la RSPO pour la production d'huile de palme durable ont d'abord été développés principalement pour les plantations. Le cadre et le protocole du projet du MRD ont fait l'objet d’une consultation publique et devraient être finalisés prochainement et seront mis en opération une fois le financement pour la période initiale de 2 à 3 ans aura été obtenu. Les questions de sécurité : En Amérique Latine. On espère que. la RSPO a établi une Force de Travail pour les Petits Producteurs (TFS) en Novembre 2005 pour évaluer la pertinence des P&C pour les petits exploitants et recommander la meilleure façon qu'ils puissent faire pour participer au processus. les empêchant de dégénérer en conflits généraux. 2006 Promised Land. 2009). elle est soutenue par la jurisprudence comme l’affaire historique de Medali par laquelle la Cour Fédérale de la Malaisie a confirmé les droits coutumiers sur la zone de concession d’une ancienne société pétrolière. Récemment.world-wire. il a été souligné que le secteur des petits exploitants doit faire partie intégrante de l'initiative. Le MRD aurait besoin d'apprendre des expériences des autres organisations et un exemple pourrait être le rôle que le Bureau de Conformité du Conseiller / Médiateur (CAO) de la SFI a joué dans la résolution des problèmes de la communauté de l’Ouest Kalimantan. tout en en conservant toutes les exigences de la RSPO. 2007 Land is Life). le MRD commencerait par l’essai pilote d'un petit nombre de cas (Wolvekamp. 2007). Les mécanismes de résolution des conflits : En plus de ses Griefs Processus de traitement des plaintes contre ses membres.7 des Principes et Critères (P&C). En Indonésie. qui dispose. grâce au MRD. L'objectif principal est de « fournir un moyen pour atteindre des résolutions de conflits justes et durables en un temps plus efficace et moins bureaucratique et / ou de manière légaliste. et Colchester et al. » (RSPO. sauf lorsque les sociétés de plantation fournissent ces services dans leurs domaines. Les questions précises posées par la TFS ont inclus comment les petits exploitants seraient en mesure Aspects Sociaux – Opportunités Les réformes agraires légales : La révision des lois relatives aux terres et aux ressources naturelles serait le moyen fondamental pour reconnaître de manière effective les droits coutumiers qui sont déjà protégés par les Constitutions de l'Indonésie et de la Malaisie (Colchester et al.com/ news/1004010001. la Haute Cour de Miri à Sarawak a statué en faveur de la communauté autochtone Kayan qu'un bail à la Corporation IOI du gouvernement de Sarawak était illégal et inconstitutionnel (http://www. L'emplacement des plantations et des champs met souvent les enfants trop loin de l’accès à l'école. dans des cas de troubles locaux. « Le travail des enfants n'est pas utilisé. Les enfants ne sont pas exposés à des conditions de travail dangereuses. Alors que la réforme juridique serait un processus complexe et de longue durée. des plantations ont travaillé en étroite collaboration avec les militaires indonésiens pour assurer la sécurité locale et faire face à des manifestations locales. y compris le respect de la législation pertinente ».html. Le travail des enfants est acceptable dans les exploitations familiales.

elle offre une bonne plate-forme d'échange et d'apprentissage entre les différentes implantations spécifiques et les pratiques de soutien qui servent à répondre aux futurs besoins des petits exploitants. les petits exploitants pourraient planter d'autres cultures ou intégrer l'élevage dans les plantations de palmiers à 39 . le soutien organisationnel pour la certification de groupe et les outils de financement pour les petits exploitants (Dros. 2009). par exemple à travers des coopératives. 2009).my / images / projets). Les petites usines ainsi que les « micro usines » qui sont capables de traiter 1 à 5 tonnes de GFF par heure ont également été recommandées pour la production de biocarburants à petite échelle à Aceh (Fricke. Les préoccupations au sujet de telles installations comprennent les difficultés liées au traitement des effluents et à l'efficacité d’usinage. des cycles de d’augmentation et de réduction drastique des prix de l’huile de palme pourraient rendre les petits exploitants plus vulnérables économiquement . La participation des organismes internationaux et des organismes donateurs pourrait aider à renforcer encore la cause de la TFS. a réfléchi sur la nécessité d'élargir son mandat de l’installation de la normalisation à la promotion de sa mise en œuvre et d’amener le secteur des petits exploitants à la production générale d'huile de palme durable (Colchester. L’utilisation des petites usines : La dépendance des petits exploitants indépendants sur les usines d’huile de palme pour l'achat de leurs grappes de fruits frais (GFF) pourrait être éliminée s’ils pourraient collectivement. PNG Oil Palm Research Association (PNGOPRA). ce qui pourrait transformer environ 5 à 10 tonnes de GFF par heure (par rapport à la capacité normale de 30 à 60 tonnes par heure dans les usines conventionnelles). la RSPO a décidé de créer un fonds de séquestre pour soutenir le secteur des petits exploitants. Les petites usines pourraient être introduites . Le fonds proposé pourrait être l'occasion pour les organisations internationales et les organismes donateurs de jouer un rôle direct sur la participation des petits exploitants sur le marché de l'huile de palme durable certifiée.d’obtenir des droits d'utilisation des terres. WWF et RSPO permettent aux différents acteurs de la chaîne d'approvisionnement de soutenir l'objectif global « d’ajouter de la valeur à la chaîne d'approvisionnement d'huile de palme en aidant l'huile et les petits exploitants des plantations et les travailleurs du secteur mondial d’huile de palme à obtenir la certification RSPO ». lors de sa réunion en Novembre 2009. 2009). Pour minimiser ce risque. il est prévu que les revenus générés par la RSPO du commerce de l'huile certifiée (à travers l'enregistrement de Utz Certified) et des certificats vendus (Greenpalm) pourraient être consacrés au financement de petits exploitants (Verburg. Le concept modulaire permet la capacité de fraisage à grande échelle puisque la production de GFF augmente au fil du temps.000 travailleurs des plantations sur le respect des P&C de la RSPO dans les principaux pays producteurs d’Asie. Felda et the National Association of Smallholders (NASH) in Malaysia et the Thai Oil Palm Association in its Steering Group. 2009). S'appuyant sur les progrès réalisés à ce jour.com .modipalm. Des activités pilotes pour le co-financement entre l’IHSP et les participants à la chaîne d'approvisionnement comprennent la formation des petits exploitants sur les meilleures pratiques de gestion. Le but de l’ISHP est d’encadrer des groupes d’environ 35...000 petits exploitants et agriculteurs et d’accroître la sensibilisation de 100. Une initiative axée sur le marché appelée Initiative de Support à l’Huile de Palme (ISHP) de Solaridad. la TFS. il est souvent craint que cela soit une culture pérenne avec un cycle économique d'environ 25 ans. Alors que le mécanisme de gestion n'est pas encore développé. Soutenir la certification des petits producteurs : Reconnaissant que les petits exploitants se heurteront à des contraintes financières en vue de la certification. Puisque la TFS comprend maintenant la participation d’organismes nationaux tels que Indonesian Palm Oil Commission (IPOC). d'Afrique et d'Amérique Latine. et al 2009). d'améliorer la productivité et d’obtenir l'accès au financement et aux marchés. De petites usines utilisant un système de stérilisation en continu novateur ont été construites dans plusieurs endroits à Sumatra depuis 2003 (www. avoir leurs propres installations de transformation d'huile de palme. La promotion de l'agriculture intégrée : Bien que le revenu moyen des petits exploitants de palmier à huile soit nettement plus élevé que celui des agriculteurs de subsistance en Indonésie (Shiel.

Toutefois. » Le principe n°2 de la RSPO stipule que « il y a le respect de toutes les lois et réglementations 40 .Les Défis Les politiques inefficaces. notamment en matière de développement des terres. mais l'exécution était faible. La loi sur la foresterie a été promulguée en 1999. le grand projet de la proposition de la frontière de palmier huile de Kalimantan proposé. l'acquisition de terrains et les installations involontaires et les peuples autochtones. la planification et les cadres juridiques et réglementaires. des critiques ont été adressées à la SFI et à la Banque Mondiale de ne pas suivre correctement leurs propres procédures. provoquant des cas d'exploitation illégale et de dégradation des forêts protégées. allant des gouvernements. ce n’est pas nécessairement le cas dans la réalité. la conduite de ses membres et les relations avec ses parties prenantes sont régies par ses statuts et ses règlements. Par exemple. locales. pourraient mettre en péril les zones VHC. la performance médiocre ou inefficace de ses membres pourrait porter atteinte à la réputation et à la crédibilité de l'organisation. les politiques inadéquates. des institutions internationales et des organismes de l'industrie vers les entreprises individuelles. Institutions Internationales : les organisations internationales multilatérales telles que le GBM ont mis en place des processus systématiques pour s'assurer que leur implication dans des projets de développement sont conformes aux normes et pratiques de durabilité saine. Alors que la diversification vers d'autres cultures peut réduire la vulnérabilité des petits exploitants face aux incertitudes économiques. La SFI et l'Agence de Garantie des Investissements Multilatérale (MGIM) ont des politiques de développement durable et des procédures pour guider leur performance au niveau du projet et leurs clients sont tenus de se conformer à un ensemble de normes de rendement sur divers sujets tels que l'évaluation environnementale et sociale. Les Normes de Performance de la SFI sont actuellement examinées et révisées.8 millions d'hectares le long de la frontière KalimantanMalaisie a attiré beaucoup de critiques de la société civile et d'autres qui prétendaient que le projet pourrait détruire les forêts de trois parcs nationaux dans la région et aussi détruire les droits coutumiers des peuples autochtones dans la zone du projet (Wakker. nationales et internationales ratifié ». Dans les situations où les lois nationales sont moins strictes que les cadres réglementaires régionaux ou internationaux. l’Indonésie n’a pas encore ratifié l’Accord de l’ANASE sur les nuages de pollution transfrontière qui a été signé en Juin 2002 tandis que la Malaisie n’a pas encore ratifié certaines Conventions de l’OIT telles que « la Liberté Syndicale et la Protection du Droit Syndical. Bangun (2009) a déclaré que « le premier défi est l'application des lois. La polyculture est particulièrement pertinente pour soutenir les petits exploitants au cours des 3 à 4 premières années où les palmiers sont immatures. La Conformité Conseiller / Médiateur (CCM) de la SFI a recommandé des domaines à renforcer comprenant une stratégie complète pour le secteur de l'huile de palme. Alors que ces systèmes devraient fournir un niveau élevé d'assurance d'intendance de bons E&C. Les Plateformes de Parties Prenantes Multiples : Dans les initiatives de parties prenantes multiples telles que la RSPO. l’implication est que les lois internationales auraient préséance. 2006). étant donné l'engagement de respecter le code de conduite qui inclut le respect des Principes et Questions de Gouvernance Questions de Gouvernance . Bien que les membres aient adhéré. les réalités lies a la gestion de plusieurs cultures par les petits exploitants doivent être prises en considération. L’intégration de l'élevage dans la culture de l'huile de palme est l'un des objectifs de MPOB pour maximiser la productivité et les revenus des petits exploitants et une Unité d’Intégration du Bétail et de la Culture dédiée a été mise en place pour conduire ce programme.huile. à différents niveaux. La Banque Mondiale a un ensemble de 11 Politiques de Sauvegarde pour une bonne gouvernance environnementale et sociale. Par exemple. couvrant 1. En abordant les défis de la promotion de la production d'huile de palme durable. Gouvernements : Au niveau du gouvernement. les structures de gouvernance et les systèmes de gestions relatifs à la performance environnementale et sociale sont peut-être l'une des principales menaces pour le développement durable. 1948 (n°87) ». Toutefois.

des bailleurs de fonds et des membres en liberté à qui il faut rendre des comptes. Les récents rapports de violations par de grands groupes de plantation ont abouti à des annulations achats d'huile de palme future par leurs principaux acheteurs. Jusqu’ici. Sur la responsabilisation. de nombreuses entreprises pourraient ne pas avoir pleinement mis en pratique la philosophie de la triple ligne de fond. les OSC ont leurs propres parties prenantes primaires telles que des conseils d'administration. mais en réalité. les ONG ont été en mesure de produire une preuve de nonconformité qui comprend le déboisement par certains membres. de responsabilisation et de gouvernance » (développement durable. A la fin du 20éme siècle. ces sociétés souffrent de graves dommages de marque et de réputation et de la perte de confiance de leurs clients et intervenants dont le rétablissement exige beaucoup d'efforts. le mantra des 3P (Peuple. Les organisations de la Société Civile : Traditionnellement. Les marchés sont en train de devenir des canaux légitimes pour le changement social et sont également susceptibles d'être. Ainsi. les OSC ont joué le rôle de chiens de garde pour sauvegarder les intérêts publics et ont façonné le cours des débats mondiaux sur les questions essentielles comme le changement climatique. économique et environnemental de l'entreprise. Qu’Unilever. Ceci souligne l'utilité de la certification volontaire et d'autres systèmes qui utilisent les forces du marché pour fonctionner comme un complément à la réglementation gouvernementale. une étude internationale a été entreprise pour examiner les rôles et les orientations futures des ONG du 21éme siècle. un engagement fort et clair de la haute direction de la société est critique et cela doit être démontré par des mots et de l'action. plus efficaces que de nombreuses approches traditionnelles » (Développement durable. Comme d'autres organisations. Planète et Profit) pénètre dans les brochures et les rapports de l'entreprise. Questions de Gouvernance – Opportunités Public : Privé : Partenariats d’OSC pour le développement durable : Dans les enquêtes sur les tendances de développement durable GlobeScan. la lutte contre la pauvreté et la santé. Les sociétés : Au niveau de l'entreprise. de temps et d’argents. les experts en développement durable du monde entier ont conclu que les groupes fournissant le plus important leadership dans le développement durable sont 41 . l’étude a estimé que « les ONG du 21 éme siècle adoptent les meilleures pratiques en matière de transparence. La nécessité de conduire le changement dans les marchés a déjà été appréciée par certaines ONG qui ont commencé des initiatives de transformation du marché. La procédure de règlement des griefs ne semble pas être efficace pour traiter des plaintes des parties prenantes. Sur les futurs défis des ONG.Critères de la RSPO. l'étude a recommandé que « la première chose est de reconnaître que les marchés sont au cœur de leur avenir. (2010). Teoh et Tan (2007) ont développé un système générique fondé sur les principes de la RSPO pour obtenir des résultats de carte de pointage équilibrés intégrant des indicateurs clés de performance dans les domaines juridique. Une approche systématique et holistique est nécessaire pour une gestion du développement durable. leur permis d'exploitation peut être menacé par la mauvaise performance de la société à l'égard de leurs lignes de fond sociales et environnementales. Nestlé et d’autres entreprises choisissent d’agir directement sur les plaintes des ONG plutôt que de passer par la procédure de grief établie par la RSPO pourrait porter atteinte à la crédibilité de l'organisation. certaines entreprises ont développé leurs propres systèmes de gestion qui sont alignés aux P&C de la RSPO. Beaucoup sont mues par l'esprit de certification et la réalisation d'une certification est considérée comme une fin en soi. Outre la perte de chiffre d'affaires. Pour ce faire. tout compte fait. 2003). il est essentiel que la RSPO renforce sa gouvernance et sa surveillance de la performance des membres pour rester pertinente. Plusieurs faiblesses de gouvernance ont été recensées dans des documents tels que Laurance et al. Alors que les systèmes de gestion génériques tels que la certification ISO 14001 des systèmes de gestion de l'environnement en sont concernés. 2003). Le principal défi pour les entreprises est de savoir comment elles peuvent internaliser le développement durable comme partie intégrante de leur culture d'entreprise et de leur système de gestion.

000 ha de la réserve forestière appartenant à la société dans le Centre Belem d’Endémisme au Brésil (Brito et baião.les gouvernements (29 pour cent des répondants). Il est encourageant de constater que les récentes initiatives de transformation du marché par les ONG entraînent des partenariats entre les entreprises et les gouvernements. les entreprises (28 pour cent) et les ONG (25 pour cent) (GlobeScan. Les entreprises ont également pris l'initiative de nouer des partenariats avec les ONG et d’autres parties prenantes pour la conservation. les entreprises et les ONG. de la Société Civile et des Entreprises dans le Développement Durable (Après Najam 2009) Les années 1980 Gouvernement Société Civile Affaires Solution Surveillant Problème Les années 1990 Catalyseur Solution Problème Les années 2000 Problème Catalyseur Solution Futur Partenaire Partenaire Partenaire 42 . En traçant les rôles de ces trois acteurs comme le « problème ». Najam (2009) a conclu que pour l'avenir. Dans l'enquête de 2006. des résultats largement similaires ont été donnés pour ces groupes . Tableau 4 : Rôle du Gouvernement.les gouvernements. La nécessité du privé : les partenariats publics en collaboration avec la société civile pour favoriser le développement durable ont été reconnus depuis la Conférence des Nations Unies sur l'Environnement et le Développement (CNUED) en 1992. un exemple étant le partenariat d’Agropalma SA avec Conservation International et Instituto Peabiru (une ONG sociale) afin de créer une Réserve Privée du Patrimoine Naturel (RPPN) dans 64. les groupes doivent travailler en partenariat pour répondre aux urgents défis environnementaux et sociaux et au changement climatique. 2009). la « solution » ou le « catalyseur / moniteur » dans le développement durable depuis les années 1980 (Tableau 4). 2006).

F. and in addition to risk mitigation and the use of WBG policy frameworks (Q3). Etant donné que le développement de l’huile de palme continue à s’accroître pour satisfaire à une demande mondiale toujours croissante en alimentation. Ces questions ont été élaborées de façon à faciliter les discussions des parties prenantes vers la production de résultats significatifs ou de recommandations qui pourraient guider le GBM dans la redéfinition de son rôle et de stratégie dans le secteur de l'huile de palme. les entreprises de plantation. Beyond financing investment projects in the palm oil sector. what accompanying activities would you consider important to help address the challenges identified in the Issues Paper. Les questions à examiner au cours des consultations des parties prenantes sont présentées ci-dessous : Les questions pour les Consultations des Parties Prenantes sur le Développement de la Stratégie du Groupe de la Banque Mondiale pour le Secteur de l’Huile de Palme Q1. Q2. quel rôle le GBM devrait jouer. l’utilisation d’huile se fassent selon les principes de développement durable au niveau sociale et environnemental ? Q4. quels sont les 5 plus importants aspects qui doivent être couverts par la SFI et la Banque Mondiale dans leur nouvelle stratégie pour l’engagement et l’investissement dans le secteur de l’huile de palme? Merci de fournir les raisons de votre sélection. comprenant les institutions financières et les banques. certaines grandes questions ont été formulées pour se fixer sur et orienter les activités de la consultation inclusive des parties prenantes qui aura lieu lors de réunions physiques et par des moyens électroniques dans la deuxième phase de la préparation de la stratégie. normes de performance. des outils de gestion de risque et de l’appuis du GBM au gouvernements pour la mise an place de politiques sectorielles (Q3). Comment le GBM peut il utiliser son domaine de politique (politique de développement durable. politiques de protection) pour influencer la performance des acteurs majeurs de la chaîne d’approvisionnement d’huile de palme. pour assurer que de nouveaux développements soient faits de façon durable et contribuent à la réduction de la pauvreté ? Q5. Les Questions qui seront Traitées dans les Consultations des Parties Prenantes Sur la base des enjeux généraux et spécifiques que rencontre le secteur de l'huile de palme identifiés dans les sections précédentes du présent document. Est-ce que le GBM devrait continuer à investir dans le secteur de l’huile de palme ou devrait il se retirer jusqu’à ce que les majeures questions environnementales et sociales soient résolues? Si le GBM continue à investir dans le secteur. quelles devraient être les pré-conditions appropriées à l’investissement dans un pays particulier? Q3. or in your own experience of the sector? 43 . les ONG et la RSPO ou d’autres organisations d’huile de palme pour assurer que ces investissements. en carburant et en fibre et qu’une telle expansion des cultures risque d’avoir lieu dans de nouvelles zones en Afrique et en Amérique Latine. Selon votre perspective. avec ses partenaires et parties prenantes. Au-delà du financement des projets d’investissement dans le secteur de l’huile de palme. quelles activités associées considéreriez vous comme importantes pour aider à traiter des défis identifiées dans le Document sur les Enjeux ou selon votre expérience dans le secteur ? Q5. la production.

Les résultats et recommandations de ces consultations serviront ensuite de guide au Groupe de la Banque Mondiale pour élaborer une stratégie globale de ses investissements et des services consultatifs dans le secteur de l'huile de palme. Il peut être utile d'envisager l'inclusion d'autres investisseurs dans les conversations. Remarques finales Ce document a donné un aperçu des défis majeurs auxquels est confronté le secteur de l'huile de palme en ce qui concerne les conséquences sociales. Il est souhaitable que le processus de consultation permette aussi à ces idées et solutions d’émerger et d’être connues. Toutefois. Alors qu'ils ont signé de nombreux principes. ces acteurs sont d’importants propriétaires de grandes entreprises internationales à leur origine (par exemple. USS et Tesco). jusqu'à présent. ou qu’on n’a pas partagées. en particulier). économiques et les aspects environnementaux ainsi que les questions de gouvernance. ABP et Unilever. Il n'était pas destiné à être complet pour couvrir tous les aspects du secteur dans les différentes régions productrices ni à être normatif lors de l'identification des eventuelles opportunités. Le but de ce document est de faciliter les discussions dans la série de consultations des parties prenantes dans certaines régions clés qui auront lieu dans un proche avenir.G. il est important de reconnaître qu'il peut y avoir un certain nombre de possibilités auxquelles on n'a pas pensé. 44 . que ce soit par l'intermédiaire des mécanismes de la RSPO ou par d'autres mécanismes. sont un groupe d'intervenants qui est souvent oublié par les autres ou est considéré dans différentes enceintes et qui est encore très influent. Ils pourraient aller de systèmes alternatifs d'organisation ou de mécanismes de financement pour les petits exploitants à l’obtention de consommateurs plus engagés. ATP et Danisco. Les grands investisseurs institutionnels. ils sont parfois en cause dans leur mise en œuvre effective l'huile de palme en est un bon exemple. par exemple (les fonds de pension majeure. Particulièrement en Europe.

A. L. AidEvironment. Kuala Lumpur. Chandran. Brickell. Platinum Energy Sdn Bhd. The ASEAN Secretariat. 2008. « Un point de vue sur l'huile de palme et sa durabilité ». http://www. C. Butler. Oil Palm Industry Economic Journal Vol. 2009.5. Davis. 810 Juillet 2009. The Planter 85 (1001) 453-460. 2005. Rahman Ayat. « REDD dans le rouge : l'huile de palme pourrait compromettre les régimes de paiement du carbone ». M. Chandran. Bhui et E. http://haze. Global Oils & Fats Business Magazine Vol. 2009. 2007. R. Hoof. ANASE. Y. R. Colombie. Bangun.com/assets/print?aid=USTRE52F1UU20090316 (consulté le 18 Mars 2010).org/hazeagreement/ (Consulté le 10 Août 2009). 2009. 2008. 45 . 2010a. Présentation au Sommet International de la Chine sur l’Huile et les Graines Oléagineuses de 2009. 2009. « Accord sur les Nuages de Pollution Transfrontière de l’ANASE ».8 (2): 17-27. à Jakarta. 2009. « L’Huile de palme de la Malaisie – La marque du développement durable ». Présentation à la Réunion de la Force de Travail pour les petits propriétaires de la RSPO. « L’huile de palme et la biodiversité amazonienne ». Bek-Nielsen. Koh et J. Document présenté à la Conférence sur l'huile de palme et les huiles auriques POC2010. au nom du WWF des Etats Unis et du WWF du Royaume Uni.P. M. 2009. Kuala Lumpur. Conservation Letters xx (2009) 1–7: Wiley Periodicals. 2010. Ahmad Tarmizi. « Felda – Une belle réussite ». Vol.Références A.reuters. « La chaîne d'approvisionnement de l’huile de palme malaisienne : Le rôle des petits exploitants indépendants ». M. R. « Aperçu sur l'industrie d'huile de palme en Malaisie et perspectives ». D. Juillet 2009. Shariff Mohd Faizah et Arif Mohd Simeh. La performance environnementale de l'industrie du palmier à huile de la Colombie. E. « Les défis dans la promotion de la production d'huile de palme durable en Indonésie ». Aleksander. ANASE. Baiao.5 Enjeu 4 (Octobre-Décembre 2008): retrait. A. Ghazoul. Global Oils & Fats Business Magazine.asean. 2009. WWF Global Climate Policy position paper. Rapport commandé par le WWF des Pays Bas. Beijing. C. Kuala Lumpur.R. Brito et P. Les lignes directrices pour la mise en œuvre de la politique de l'ANASE sur la Politique de Zéro feu. communication personnelle. Abdullah Ramli. Inc. « L'avenir du partenariat noyau-plasma ». « Vers des stratégies de conservation efficaces : L'application des principes stratégiques pour accroître l'impact et la durabilité des efforts de conservation du WWF ». Becerra et B. Fedepalma. Enjeu 1: 7-11. le 1er Novembre 2009. M. Présentation au Séminaire sur la biodiversité pré-RT7 de la RSPO. « L'Indonésie doit accroître les rendements du palmier pour sauver les forêts ». 2008. « La position du WWF sur les forêts et l'atténuation du changement climatique ». le 1er Novembre 2009. 2003. Basiron. 2009.

2009. USA. R. « Evaluation des ressources forestières du monde en 2010 : Principales conclusions». P. Thaïlande. « Mythes REDD un examen critique des mécanismes proposés pour réduire les émissions résultant du déboisement et de la dégradation dans les pays en développement ».M. Présentation à la réunion de la Force de Travail des Petits Propriétaires de la RSPO. Forest Peoples Programme & SawitWatch. « Où vont tous les engrais ? ». Terre Promise : L’huile de palme et l'acquisition de terres en Indonésie – les implications des communautés locales et des autochtones. Procès-verbal de la réunion sur la Force de Travail pour les petits exploitants de la RSPO. 2001 « les banques néerlandaises s'engagent à conserver les forêts ». K. U. R. 2008. Mars 2010. Andayani. Etats-Unis.fao. W. 2009. M. P.org/FPDForum/Presentations/2009/8_James_Fry. M.pdf. The Planter 85 (006) 133-147. Pane. The Planter 84 (992) 719-720. Colchester. D. 2006. Firdaus. H. 2010b. M. Y. Jalong. Colchester. Wong et T. Février 2009. 46 . Daud Amatzin. C. 2009. Iko Hari. USAID Environmental Services Program. Communication personnelle. T. 2006. Economist. http://rru. Jiwan. Présentation à la Convention annuelle de NIOP de 2010. le 1er Novembre 2009.com/PrinterFriendly. 2009. A. 2009. S. Clay. FAO. Guest editorial.worldbank. FoE International Enjeu 114. Fry.cfm?story_id=13692889 (Consulté le 22 Juin 2009). Corley. « Les lignes directrices pour de meilleures pratiques de gestion de l'évitement. « Des salaires justes et décents pour les employés du secteur de la plantation ». C. WWF Indonésie. Atmoko. M. Wee. Http://www. V. Forest Peoples Programme et SawitWatch. 2000. A. 2008. J. Y.org/forestry/gfra2010.economist. Dros. Kuala Lumpur. L'agriculture et l'environnement : un guide produit-par-produit des chocs et des pratiques. la conservation des ressources et la production de biocarburants à Aceh ». World Wildlife Fund. Andiko. http://www. Saleh. « L'achat des terres agricoles à l'étranger – Outsourcing’s Third Wave ». M. Californie. Présentation au Forum FDD de la Banque Mondiale. Kuala Lumpur. J. A. « Etude du Contexte : l'utilisation durable et réplicable des déchets de sous-produits d'huile de palme pour la création d'emplois. « L'industrie de l'huile de palme : contribution à l’égard des Affaires Mondiales Durables ». N. « Le Secteur Primaire ». 2009. Sirait. www. 2010. La Terre est la vie : Les droits fonciers et le développement de l’huile de palme à Sarawak. Dallinger. N. Colchester. Bureau de Recherche Agricole. Susanto. Surambo et H. le 1er Novembre 2009. l'atténuation et la gestion des conflits entre l'homme et l’orang-outang dans et autour des plantations de palmiers à huile ». 2010.org (consulté le 8 Novembre 2001). Les Amis de la Terre.Forests. 2004. M. J. « Initiative d’Aide aux Producteurs d'Huile de Palme (POPSI) pour améliorer les petits exploitants d’huile de palme et les moyens d'existence des travailleurs ». Fricke. Chandran. Focus on Finance News. Prasetyo et S.

47 . StarBiz 12 Novembre 2009. 1990. 2010. 2010. Inc. Guardian. 2009.uk/environment/theguilty-secrets-of-palm-oil-are-you-unwittingly-contributing-to-the-devastation-of-the-rain-forests1676218. « Tourbe de CO 2 : l'évaluation des émissions de CO 2 provenant des tourbières drainées en Asie du Sud-Est ». 2006. Koh et D. html (consulté le 19 Mars 2010). Janurianto.1990 ISOPB. Corporation IOI. Hickman. Wilcove. « L’industrie d’une huile de palme indonésienne : Impact sur l’approvisionnement et la demande des huiles du monde ». « L'économie politique de l'industrie d'huile de palme en Indonésie : Une analyse critique ». 2009. Henson.guardian. Semaine de l'Industrie. http://www.com/articles/unilever_backs_moratorium_on_palm_oil_deforestation_in_ind onesia_16245. Wosten et S. Greenpeace International. « Felda tapant les déchets de la biomasse au maximum ». http://www. « Comment l'industrie d'huile de palme est en train de cuire le climat ». Présentation à l’Atelier de l’ISEAS sur la controverse sur l’Huile de Palme dans la perspective transnationale. 2009. Greenpeace. Pays-Bas. P. Delft Hydraulics report Q3943. Kuala Lumpur. I. S. 2007. 2008. Document présenté à la Conférence sur l’huile de palme et les huiles lauriques POC2010. A. « Enquête sur les experts de la durabilité : Points marquants 2006-2 ».aspx (consulté le 16 avril 2010). Hornby. N. Greenpeace.industryweek. « Donner en retour : Rapport annuel 2008 ».uk/media/2009/sep/09/asa-palm-oil-advert-banned/print (consulté le 18 Mars 2010).GlobeScan. M. 2008. pg B4. « United Plantations certifié en dépit des violations flagrantes des normes de la RSPO ». « Nestlé laisse tomber son fournisseur d'huile de palme après le rapport ». C.independent. Pays-Bas. PORIM pp 98-102. Conservation Letters 1 (2008) 60–64 :Blackwell Publishing. Hanim Adnan. « La campagne de l’huile de palme ‘Durable’ interdite par l'ASA ». Singapoure : Institute of Southeast Asian Studies.co. Mars 2009.co. Page. StarBiz 22 Février 2010. « La destruction des forêts. Greenpeace International. « Menace sur l'accès au marché des métiers ». « Le moratoire d’Unilever sur la déforestation d’huile de palme en Indonésie ». Greenpeace. H.reuters. Hanim Adnan. 2009. Greenpeace. les changements climatiques et l'expansion de l'huile de palme en Indonésie ». 2008. 2008. Jiwan.com/article/idUSTRE62G3PM20100317 (consulté le 16 avril 2010). Hooijer. M. L. « Est-ce que la culture d’huile détruit réellement la biodiversité tropicale ? ». Atelier International sur le Potentiel du Rendement de l'Huile de Palme Proc. 2010. IOI Corporation Berhad. http://www. « Les secrets coupables de l'huile de palme : Etes-vous sans le savoir en train de contribuer à la dévastation des forêts tropicales ? » http://www. Silvius. 2006. « Estimation de la productivité potentielle d'huile de palme. A.

S. T. 2010.5. « Le coût de production de l'huile de palme ». McCarthy et R.mpoc. Juniper. Najam.org.ethicalcorp. 2008b.com/2010/0409-rspo. 2007. 17-21 Avril 2007.aspx (Consulté le 10 Août 2009). L. « Campagnes des ONG . P. Koh. Kuala Lumpur. LifeMosaic et SawitWatch. A. A.my/Palm_Oil_-_The_Green_Answer. Sodhi. N. « Profil de l'entreprise ». A. Incorporated Society of Planters. NBPOL. http://www. Alerte Nature. 2010 Society for Conservation Biology. W.my/Corporate_Profile. Mohd Basri. C. Friends of the Earth. Novembre 2009.com/article/idUSTRE61N1LE20100224 (consulté le 16 Avril 2010). 2009.L. Communiqué de presse. http://www. Ghazoul. Kuala Lumpur. Butker. ISBN 983-99544-4-X. Conseil Malaisien de l'Huile de Palme. Neidel. Conseil Malaisien de l'Huile de Palme. Mongabay. http://news. R. Association Malaisienne d'Huile de Palme. D. Mongabay. N. B. F. 2010a. 2009a. J. 2007. J. Biotropica 42 (1): 67 -71. Koh. http://www. 2006. J. Lee et B. J. Conseil Malaisien de l'Huile de Palme.com/content. Laurance. J. 2009. A. l'Engagement du Propriétaire Foncier et l'Expansion du Palmier à Huile sur les Frontières de l'Indonésie et de la Malaisie ». « Greenpeace s'oppose à l'initiative de conservation des forêts en Indonésie ». 2010.mpoc. F.reuters. W. « Récits politiques. Les cinquante ans de Felda : pionniers des terres aux investisseurs.asp?ContentID=6309.mongabay. NBPOL. « Huile de palme . 2008. « Quatre étapes de la rationalité pour les biocarburants durables ». 2009. New Britain Palm Oil Ltd : Une visite photographique pour célébrer notre 40éme anniversaire. Bradshaw.com/2009/0402-greenpeace. 2008. 2009b.aspx (Consulté le 10 Août 2009). Global Oils & Fats Business Magazine. Cramb. W.mongabay. R. Kuala Lumpur. N. Présentation lors de la 7éme de la table ronde sur l'huile de palme durable. Présentation à la Conférence Internationale des Cultivateurs 2009. « Conférence sur la durabilité de la RSPO ». Losing Ground : Les impacts des droits de l'homme sur les expansions du palmier à huile en Indonésie. 48 . « Rapport Annuel 2008 ». Vol. A. Conseil Malaisien de l'Huile de Palme. « La vente d’huile de palme durable certifié atteint des records ». Butler. Enjeu 4. Bradshaw. 2010b. Koswanage. Kuala Lumpur. 2010. http://news. Mai et T. « Améliorer les Performances de la Table Ronde sur l'Huile de Palme Durable pour la conservation de la Nature ». Laurance. Mateo-Vega et C. 2010. H. 2009.5.La réponse verte ». « Unilever cesse d'acheter l'huile de palme des plantations indonésiennes ». Sodhi.Better the devil you know ». http://www. P. MPOA. S.html (Consulté le 7 avril 2010). Vega. Enjeu 3. Conservation Biology. B. F.html (consulté le 16 Avril 2010). Global Oils & Fats Business Magazine. Vol. San Francisco. J. Shamsul Tunku. « Les orangs-outans et les questions sur l'huile de palme ». le 16 Janvier 2010. Consunji et J.org. « Conférence Mondiale sur l’Huile de Palme Durable ». Document révisé présenté à l'Assemblée Annuelle de l'Association des Géographes Américains. Felda. « Le cycle de lavage et d’essorage menace la biodiversité tropicale ». M. Serge Marti. 2008a.

2007. 2009. Appel à l'interdiction immédiate de paraquat et des pesticides de classe 1 et à l'interdiction progressive des pesticides hautement dangereux dans les plantations de palmiers à huile. 2008. Table Ronde sur l'Huile de Palme Durable. Rowell. WWF International et The World Conservation Union (IUCN). Scholz et L. pg SBW24. 2009. Communiqué de presse : Pesticides Action Network Asia Pacific. Présentation à l’Atelier sur la Controverse de l’Huile de Palme dans la Perspective Transnationale de l’ISEAS. le 17 Octobre 2005. Présentation au Sommet international du pétrole et des graines oléagineuses de la Chine de 2009. « Une analyse des campagnes environnementales transnationales autour de l'huile de palme ». RSPO. 2009. M. Pye. The Star. Rosediana Suharto. 2008.Christian Nellemann. Vietz.pdf (consulté le 4 Novembre 2007). E. Table Ronde sur l’Huile d Palme Durable. P.org/resources/PDFs/LastStand/full_orangutanreport. Mars 2009. « Préoccupations environnementales ou obstacles au commerce ? ». Version publique. 2009. de la faune et les menaces connexes sur l'île de Bornéo. Table Ronde sur l’Huile de Palme Durable. http://www. G. Oh. M. Pullout. « Définitions des petites exploitations – Groupe de Travail d’Interprétation Internationale PNG ». Pushparajah. GlobEcon Research Paper No 01-2010. Kuala Lumpur. http://www. Présentation à la 7éme Réunion sur l'huile de palme durable. WWF Allemagne. O. I. Lera Miles. Réduire les émissions résultant du déboisement et la dégradation des forêts dans les pays en développement : Atteindre les principaux défis à venir. Kuala Lumpur. Deutsches Institut fur Entwicklungspolitik. « Lutte contre les tourbières». 49 . Bjorn Kaltenborn. Singapoure : Institute of Southeast Asian Studies. Mélanie Virtue. 8-10 Juillet 2009. Global Oils & Fats Business Magazine. « Etude mondiale des incendies de forêt ». Hugo Ahlenius. 2008.. Enjeu 3. Borneo : L'île au trésor à risque . « Obtenir le génome de travailler ».php?h=2447 (Consulté le 4 Avril 2010). « La production durable en Indonésie ». Kuala Lumpur. Pehnelt et C. RSPO. Paramanathan. Rautner. Alfred. F. et P. 2010. Orwell. 2009.unepwcmc. S. « Systèmes de certification RSPO ». Schmidt. « Répertoire des Membres et des Profils et Rapport du Progrés des Membres 2008. Kuala Lumpur.5. M. Guest editorial. le 1er Novembre 2009. 2009. E.Situation des forêts. RSPO. Beijing. Kuala Lumpur. New Straits Times. les Incendies et l'Huile de Palme des Parcs Nationaux d’Indonésie. Vol.feldaholdings. The Planter 86 (1007) 77-78. 2005. Présentation à la réunion sur la Force de Travail pour les petits propriétaires de la RSPO. « Les Principes et Critères RSPO pour la production d'huile de palme durable ». Les politiques européennes pour l'huile de palme : classer certains faits. Hardiono et R. Novembre 2009.com/content. Rutherford. « Les stratégies de gestion des mauvaises herbes intégrées pour le palmier à huile ». J. (2007) : La Dernière Aide à l’Orang Outan. Novembre 2009. L. 2005. le 16 Mai 2009. A. 2000. État d'urgence: l'Exploitation forestière illégale. PAN AP. Moore. « Najib : Il est temps pour Felda d’être mondial.

25 Mars 2010 pg 24. Y. The Incorporated Society of Planters.Experience des Plantations de Sime Darby ». Communication Personnelle. Verburg. Bogor. 2008. M. 2009. « Elargir le rôle de la Force de Travail des petits exploitants ». Table ronde sur l’huile de palme "une farce". The Sun. 50 . The Global Compact and UNEP.html (consulté le 22 Juin 2009). Paris. Tan. S.H. The Planter 83 (976) :461-472.tft-forests. S. Van Gelder. http://www. 51. The Sun. C. Stern Review:The Economics of Climate Change. « Sime Darby prend la tête dans l'utilisation du biocarburant ». Dans Plantation Tree Crops in the New Millennium –The Way Forward. Briefing Paper. Paris.uk/earth/environment/forests/3534204/Palm-oil-round-table-a-farce. Uryu et 15 co-auteurs. 2008. le 11 Décembre 2009. Sunderland-Groves. « La Compagnie Indonésienne fait une percée scientifique dans les palmiers à huile ». SustainAbility. Les ONG du 21éme siècle : Dans le marché pour du changement. « La déforestation.co. 2000. 2007. Kanninen. Unileve. A. http://www. Sheil. Durabilité. Shafinaz. WWF International. van Noordwijk.telegraph. Kuala Lumpu. N. le 1er Novembre 2009. Pushparajah. Kuala Lumpur. Edité par E. Indonésie. « Les impacts et les opportunités de l'huile de palme en Asie du Sud-Est : Que savons-nous et que devons-nous savoir ? ». 2006. Présentation à la Réunion sur la Force de Travail pour les petits propriétaires de la RSPO. Tan. E. K.org/newsdetail. Stern.D. « Comment mettre en place un moratoire sur la déforestation pour l'huile de palme en Indonésie ? ». Cambridge. la perte de biodiversité et les émissions de CO 2 de Riau. Communiqué de presse. Wertz et M. N. « L'achat des terres agricoles à l'étranger : troisième vague de l'externalisation ». Royaume-Uni. Occasional Paper no. TFT. 2009b.php?newsid=276 (Consulté le 2 Mars 2010). J. « Les règles de la Cour RCN existent sur la zone de concession ex-Sell à Miri ». The Economist. The Planter 83 (976) :461-472. Taylor. CIFOR. 2009a.S. 9 Octobre 2007. Sumatra Bioscience. 2008. 2010.com/. R. 2010. « Unilever prend position contre la déforestation ». la dégradation des forêts. C. Gaskell. WWF International. Le manuel de financement de l'huile de palme : Guide pratique sur le financement et l’investissement responsable dans le secteur de l'huile de palme. Cambridge University Press. « Un système de gestion pour la production de d’huile de palme durable ». Syed Mahdar et M. Indonésie. 2010. Rapport Technique du WWF Indonésie. Tinker. P. « TFT travaille pour l'huile de palme responsable ». Unilever. Rietbergen-McCracken et J. 2007. Meijaard. The Borneo Post. Sumatra. le 7 Octobre 2008. J. Casson.cfm?story_id=13692889 (consulté le 22 Juin 2009). 2009. Teoh et T. http://www. Unilever. H. Telegraph UK.economist. Communiqué de presse. « Les besoins de recherche future pour la plantation de palmiers à huile ». J. W. « Impact de la RSPO sur les plantations et le développement d'une politique fondée sur le sexe . 2009. 2003.

Vermeulen et N. Wong. Rapport commandé par Miliedefensie . Banque Mondiale.php?id=14833 consulté le 13 août 2009. S. 2006. Woulfe et K. 12 Février. 1997. Zakiah Koya. « Zoo interdit les produits Cadbury ». 51 . page B1. Waterford.au/Orangutans-Survival-Information/Zoo-bars-Cadburyproducts. Wakker. P. Wakker. 2006. Cité dans http://www. www. WWF International / Programme de Conversion des Forêts. La croissance Mondiale. Kuala Lumpur.Les Amis de la Terre Pays-Bas et la Société Suédoise pour la Conservation de la Nature (SSNC). pp 132. Kuala Lumpur. 2009. Communiqué de Presse. « Les Indigènes de Bornéo gagnent le recours collectif contre le Géant de l'huile de palme Malaisienne ». E. un ennui pour les planteurs de palmier ». Un rapport de la Croissance Mondiale. E. Novembre 2009. Wolvenkamp. 2007. Le 28 août 2009. WWF International.panda. le 8 Mars 2010. 2007.org/article. « Droits à la terre : L’exemple Madeli ». Royaume-Uni. « Sarawak.cfm?uProjectID=9Z1372 (consulté le 4 Août 2009). J. WWF Malaisie. Présentation à l’atelier préRT7 de la RSPO. http://www. 2009. Goad. « Le Règlement des Différends de l'Installation ».com. La Chaîne Mondiale. « Un tiers de Bornéo doit être conservé en vertu de la nouvelle déclaration sur la forêt tropicale ». 7 WWF International. 2007. « La libération financière n'est pas la réponse ». Pitman Publishing. 2006. Sunday Star Times 17. « Le financement de la destruction des forêts : L'implication des banques néerlandaises dans le financement des plantations de palmiers à huile en Indonésie ». 2009.orangutans. StarBiz. Rapport commandé par Greenpeace Pays-Bas. Wheeler et Sillanpaa. « Le Méga-projet de la Frontière d’Huile de Palme de Kalimantan ». Londres. Tableau de bord 2009 des acheteurs d'huile de palme du WWF. 2000. Séries de Questions de Ressources naturelles n°5.L'huile durable ». WWF. 1997.T. 2009. « L'année où le monde a pris feu » . 2010. C. 2009. D. WWW International.org/who_we_are/wwf_offices/paraguay/index. Virki.Document de discussion. page 3. 21 Décembre 2009. «Nestlé pour construire l’usine de biocarburant de 814 Millions de Dollars de Singapour ». Vers une meilleure pratique dans la production d'huile des petits exploitants. La Société des Parties prenantes – Plan d'action pour maximiser la valeur des parties prenantes. « L'huile de palme .09.07. 2010. « Initiative de Conversion des Forêts ». The Sun. p. « L'intervention du Président au Programme des Peuples de la Forêt ». Londres. Le 1er Avril 2010. Institut International de l’Environnement et du Développement.aspx (consulté le 18 avril 2009).corpwatch. 2010.

Australia Indonesia Governance Research Part. Synthèse 5 (2008). F.Z. McCarthy et P. J. 52 . « Lier les politiques pro-pauvres à la culture du palmier à huile ». Gillespie. Zen. 2008.

USA Tel. NW.. Il a également une expérience de travail considérable avec des ONG dans le but d’atteindre le développement durable dans le secteur.org www.ifc. 20433. MSN 8P 807 Washington DC. 2121 Pennsylvania Ave. + 1 202 458 0430 Fax: + 1 202 974 4338 palmoilstrategy@ifc. En plus du Document sur les Enjeux. Il a une vaste expérience du secteur privé en management supérieur dans l’une des plus grandes compagnies de plantation du monde. Mr Teoh a écrit plus de 60 publications importantes pour le secteur.Cheng Hai Teoh a une expérience distinguée de plus de 40 ans dans le secteur mondial de l’huile de palme. Conseiller en Agriculture de Plantation du WWF Malaisie de 2000 à 2004.org/palmoilstrategy 53 . Il a été le premier Secrétaire Général de la Table Ronde sur le développement durable de l’Huile de Palme qui est la plus importante organisation non-gouvernementale de coordination du secteur.