Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI

DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou

Projet de fin d’études

Suivi et amélioration des KPIs du Cluster-ZMR 2G de CASA pour le projet INWI

Réalisé par : DIDI OMAR Youness SEBADO Kokou Membres de Jury : Mr. DEHMOUNI Hamza (Président, INPT) Mr. EL GHAZI Hassan (Encadrant, INPT) Mr.BOUHAMAME Mohamed (Examinateur, INPT) Mr. ADDIOUI Youssef (Encadrant, Huawei) Mr.MAHTAT Omar (Encadrant, Huawei)

Project de Fin d’Etudes

Page 1

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI
DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou

Dédicaces
A nos chers parents A nos chers frères A nos chères sœurs A nos amis A tous ceux qui nous aiment
Nous dédions ce modeste travail
Youness et Kokou

Project de Fin d’Etudes

Page 2

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI
DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou

REMERCIEMENT
Nous tenons à remercier d’abord Mr. DEHMOUNI Hamza d’avoir accepté de présider notre jury. Nous tenons à remercier monsieur Mr AHA Manager du département Radio à HUAWEI pour son accueil chaleureux au sein de son

département et pour ses qualités humaines et ses conseils. Nous remercions également notre encadrant de l’INPT, Mr EL Ghazi Hassan, pour sa disponibilité et son aide durant toute la durée de notre Projet de Fin d’Etudes.

Nous tenons

à exprimer notre profonde gratitude à Mr. ADDIOUI

YOUSSEF, notre encadrant externe pour son incontestable contribution à l’accomplissement de ce projet. Nous ne manquons pas de remercier toute l’équipe RNO/RNP de Huawei spécialement : Omar, Reda ,Said, Abdelghani, Mohamed, zakaria … pour l’aide et les conseils judicieux qu’ils n’ont cesser de nous prodiguer durant ce projet.

Finalement, Nous tenons à remercier toute personne ayant contribué de près ou de loin à l’accomplissement de ce travail.

Project de Fin d’Etudes

Page 3

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI
DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou

RESUME
Devant la croissance concurrentielle sur le marché de téléphonie mobile au Maroc, le jeune opérateur INWI se sert d’un des plus doué des équipementiers internationaux Huawei technologies pour surmonter ce défit. Dans ce cadre s’inscrit notre projet de fin d’étude qui s’intitule « Suivi et amélioration des KPIs du Cluster-ZMR 2G de CASA pour le projet INWI» dans lequel notre rôle était l’amélioration d’indicateurs clés de performance (KPI) en se basant sur des mesures Drive Test et OMC-R afin de réussir l’acceptation du cluster ZMR d’étude. Notre projet est le fruit d’une étude approfondie qui a d’abord touché les aspects radio du réseau GSM avant de passer à l’étude de la solution proposée par HUAWEI Technologies pour l’optimisation et le suivi des performances du réseau GSM de INWI. Ensuite et en vue de compléter nos connaissances théoriques par la pratique, nous avons réalisé une étude de cas appliquée à la zone de mobilité restreinte CASA-ZMR. Des plans d’actions relatifs à chaque type de problème détectés ont été conçus et proposés à l’opérateur client. La validation des actions correctives présentées par l’opérateur a donné lieu à leur mise en place, puis au suivi de leur impact sur les performances du Cluster-ZMR.

Project de Fin d’Etudes

Page 4

The validation of the corrective actions submitted to the operator resulted in their implementation and then the monitoring of their impact on the performance of cluster-ZMR. Our project is the result of a comprehensive study which first hit the radio aspects of GSM network before proceeding to the study of the solution proposed by Huawei Technologies for optimization and performance monitoring of INWI GSM network.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou ABSTRACT With the increase of competition in mobile telephony market in Morocco. This context falls into our graduation project entitled "Monitoring and improving KPIs for Cluster ZMR-2G of CASA for the project INWI "in which our role was the confection of key performance indicators based on Drive Test and OMC-R measurement to grant the acceptance of CASA-ZMR cluster. we conducted a case study applied to the restricted mobility zone CASA-ZMR. Project de Fin d’Etudes Page 5 . Action plans for each type of problem detected were designed and proposed to the client operator. And then to complete our theoretical knowledge by practice. the young operator INWI makes use of one of the most talented international equipment manufacturers Huawei technologies to overcome this challenge.

‬‬ ‫فً هذا اإلطار ٌندرج مشروع تخرجنا بعنوان "مراقبة وتحسٌن مؤشرات األداء الرئٌسٌة ب منطقة التنقل المحدود ‪2G‬‬ ‫لمدٌنة الدار البٌضاء فً إطار مشروع ‪ "INWI‬حٌث كان دورنا هو إعداد مؤشرات األداء الرئٌسٌة التً تستند إلى‬ ‫اختبارات القٌادة و قٌاسات ‪ OMC-R‬لقبول منطقة التنقل المحدود محل دراستنا ‪.‬‬ ‫مشروعنا هو نتٌجة لدراسة شاملة همت جوانب الرادٌو من شبكة جً إس إم ثم دراسة الحلول المقترحة من قبل هواوي‬ ‫تكنولوجٌز لتحسٌن ورصد أداء شبكة جً إس إم ‪INWI‬‬ ‫الستكمال معرفتنا النظرٌة بالممارسة ‪،‬قمنا بدراسة تطبٌقٌة رئٌسٌة ب منطقة التنقل المحدود لمدٌنة الدار البٌضاء ‪.‬فتم‬ ‫اقتراح حلول لكل نوع من المشاكل المكتشفة و وقدمت إلى المشغل ‪ .‬أدى التحقق من صحة اإلجراءات التصحٌحٌة المقدمة‬ ‫إلى المشغل إلى تطبٌقها ثم رصد أثرها على أداء منطقة التنقل المحدود‪.‬‬ ‫‪Project de Fin d’Etudes‬‬ ‫‪Page 6‬‬ .‫‪Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI‬‬ ‫‪DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou‬‬ ‫ملخص‬ ‫مع تزاٌد المنافسة فً سوق الهاتف النقال فً المغرب‪ٌ ،‬ستعٌن المشغل الشاب ‪ INWI‬بواحد من أمهر صانعً تجهٌزات‬ ‫االتصاالت هواوي تكنولوجٌز للتغلب على هذا التحدي ‪.

....... 16 ALLOCATION DE LA BANDE DE FREQUENCE......... 19 METHODES D’ACCES MULTIPLES.................................. 15 CHAPITRE 1 GENERALITES SUR LE RESEAU GSM ........................................... 16 ARCHITECTURE DU RESEAU GSM ..............4................ 16 1........................................................8 1.................5 1.......................4.........2................ 19 BILAN DE LIAISON ............................................................................................. 18 1............................................................................................................................ 22 ORGANISATION DES MULTIPLES DE TRAMES....3......4 1................................2 1........... 23 LES CANAUX LOGIQUES ET PHYSIQUES ...................5 1....3.......................................................2..........................................................4.............3..................... 28 LA GESTION DES RESSOURCES RADIO ............2 INTRODUCTION ...........6 1.... 27 LE SAUT DE FREQUENCES .......................2....9 1................. 17 LE SOUS SYSTEME RADIO BSS .......7 1....................................2........................2..........................................4 Project de Fin d’Etudes ..........................................3 1....................................................................................................................... 27 1................ 29 LA GESTION DE LA MOBILITE ...............3.......... 13 CONJECTURE ECONOMIQUE DU MARCHE DE TELEPHONIE MOBILE AU MAROC ..3 L’INTERFACE RADIO .........3..... 18 LE SOUS SYSTEME RESEAU NSS ............................ 26 LA TRANSMISSION DISCONTINUE DTX .....Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Sommaire PRELIMINAIRE.................................................. 26 LE CONTROLE DE PUISSANCE ..............2 1..............................................................................................................................3.................................................1 1........................................6 1..................... 21 CODAGE CANAL ET MODULATION ................ 29 LE HANDOVER................................................................... 17 LA STATION MOBILE MS .............4 1......................4............................................................................2..... 32 SELECTION ET RE-SELECTION DES CELLULES ............. 14 INTRODUCTION GENERALE ......................................3..................................................................................................3 1.....................................................................................................................2 1............... 32 Page 7 1................................................................................................1 1.............................................................................................................................. 13 PRESENTATION DU DEPARTEMENT RNP/RNO DE HUAWEI .............. 23 L’AVANCE TEMPOREL TA ............................................1 1...............4 ASPECTS DU RESEAU GSM.............................................................1 1...........................................3...........................3 1.................................................................3.......................................................................... 16 TOPOLOGIE DU RESEAU ... 18 LES INTERFACES DES RESEAUX GSM ...........................

............................................ 34 LES OBJECTIFS DE L’OPTIMISATION DU RESEAU .......................1 2.................2 INTRODUCTION ................... 47 RESOLUTION DU PROBLEME D’INTERFERENCE ................9 CONCLUSION ......8........ 35 L'ACQUISITION D'INFORMATIONS DU RESEAU ..................................................3 2....3........................... ............................................6.................................................8 LOCAL MAINTENANCE TERMINAL (LMT) ....................................................................................................................................1 2................................................................................................ 43 ANALYSE DU CALL DROP ......................................................................................................................... 37 LES DONNEES DE L’ OMC-R..............1 2...................... 58 OPTIMISATION DE CALL DROP....... 53 3.....7.......................................................1 3................................................................ 34 LA COUVERTURE .............................. 52 CHAPITRE3 ETUDE DE CAS D’OPTIMISATION DU CLUSTER-ZMR DE CASA ................................. 33 CONCLUSION .............5.......3 2.................................................................. 33 CHAPITRE 2 SUPERVISION ET OPTIMISATION DU RESEAU GSM ..................................................3 3..................6...........2.......................................... 45 ANALYSE DE LA CONGESTION TCH..................................... 54 ZONE DE L’ETUDE .........8.5 LA MISE A JOUR DE LA LOCALISATION ............2 3............ 51 LE MONITORING ...........................................................4 Project de Fin d’Etudes ...............................................................Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 1...........6..........................................5 1...................................... 51 EXECUTION DES COMMANDES......6..2 2.....3............................................. 51 2.....................4 2....7........................2 3................ 36 COLLECTE DES DONNEES ....... 34 2................................................................................... 50 2......2..........5...... 54 OPTIMISATION DE LA COUVERTURE ....................................................................2 2........... 47 RESOLUTION DU PROBLEME DE LA COUVERTURE ....................... 36 LE DRIVE TEST ............................ 41 2...................................1 3...........................................3 2................................. 53 OPTIMISATION DU CLUSTER-ZMR DE CASA ................................................. 53 CONTEXTE DE L’ETUDE DE CAS ...................................2...............................................................................................2 2.............................................................3...................................................................1 2.................................................4 2............................... 34 LA QUALITE DE SERVICE ............................................................................................................... 34 2...............................................................3 INTRODUCTION ..........................................................2 2.......... 44 ANALYSE DU HANDOVER FAILURE ................................................... 47 2................5 PROCEDURE D'OPTIMISATION DU RESEAU GSM ........................................... 60 Page 8 3.......................................................6 L’ANALYSE DES DONNEES .....7...................................3........................1 2.......... 46 ANALYSE DE LA CONGESTION SDCCH ...........4................................................................................ 48 RESOLUTION DU PROBLEME DE LA CONGESTION ...........7 RESOLUTION DES PROBLEMES ....................... 34 LA CAPACITE DU RESEAU GSM ........2 2.1 2.......................................... 55 OPTIMISATION DE LA QUALITE DU SIGNAL ....3 2..........................

4 3............................................................................................................ 63 OPTIMISATION DE LA CONGESTION ........................4........................................3........................2 3.............................................................. 74 3.....3 3.................................................3...........................................................4.4.................................... 77 ANNEXES...................................................................................................4.. 73 LE HANDOVER.................. 83 Project de Fin d’Etudes Page 9 .. 73 LA CONGESTION .......................................................................................4 OPTIMISATION DU HANDOVER ........................5 CONCLUSION ................................................................. 75 CONCLUSION GENERALE ................. 76 INDEX .........Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou SOLUTIONS PROPOSEES ....... 69 ETUDE DE L’IMPACT DES SOLUTIONS PROPOSEES.....................................................................1 3............................................................................................................................6 3............................... 72 LA COUVERTURE ET LA QUALITE DE SIGNAL ..................... 80 RÉFÉRENCES ............................... 72 LE CALL DROP ..................................................................................................................................................5 3............................................................................................................................................................................... 62 3......................................................................................

....................................................................................... 56 Figure 31: Amélioration après changement dans CAS-1164 et CAS-1093 ........................................................................................................................................................................................................................................ 23 Figure 9: Multiplexage TCH-SACCH le 12ème FN de la multitrame est réservé pour la SACCH ............................................................................................... 55 Figure 30: carte du RxLev à proximité sites CAS-1164 et CAS-1093....... 25 Figure 10: multiplexage des canaux de diffusion et CCCH sur l’intervalle de temps 0 et 1 ........................................ 58 Figure 33: Catre du Rxlev..... 54 Figure 29: couverture dans le cluster ZMR ............................... 57 Figure 32: qualité du signal dans le cluster-ZMR de CASA ......... 22 Figure 7: paquets GSM ............. 23 Figure 8: organisation des multiples des trames ............................................ 32 Figure 16: niveaux fonctionnels de la QoS ............................................................................................ 49 Figure 27: interface du LMT .................Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Liste des Figures Figure 1: taux de pénétration de la téléphonie mobile............................................................................................................................................................................................................................................ 21 Figure 6: Combinaison du TDMA et FDMA............ 35 Figure 18: aperçu de l’interface GENEX PROB v2..................................................................................................................................................................2 ................................ 20 Figure 5: technique FDMA ........ 27 Figure 12: protocoles de signalisation utilisés sur les interfaces Um................................................................................................................................ 31 Figure 15: algorithme du handover ................................................................................................................................................................. 25 Figure 11: cycle de contrôle de puissance.............2.................................... 35 Figure 17: procédure adoptée pour l’optimisation du réseau GSM de INWI .............. RxQual et C/I dans la zone couverture de CAS-1064-3 ............................................................. 39 Figure 20: Exemple de route suivie en Cluster test .................................................... 13 Figure 3: Architecture du réseau GSM .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................................... 17 Figure 4 : modèle de bilan de liaison utilisé ..... 45 Figure 24: méthode d’analyse du HO failure.................................... 29 Figure 13: procédure de handover intra-BSC .......... 31 Figure 14: procédure de handover inter-BSC ........................................... 41 Figure 22: aperçu de l’interface GENEX ASSUSTANT 2............ 59 Project de Fin d’Etudes Page 10 ................................................................................. 59 Figure 34: GSM UNKNOWN MESSAGE Figure 35: Plan BCCH du CAS-1164-3 ....................... 39 Figure 21: aperçu de l’interface graphique de M2000 ..................................................................... 44 Figure 23: méthode d’analyse du call drop ....................... 38 Figure 19: Drive test Route.................................................................................................. Abis et A ................................................................................................... 52 Figure 28: zone de l’étude ............................ 46 Figure 25: méthode d’analyse de la congestion.............. 13 : Figure 2 : nombre d’abonnés au service mobile par opérateur .............................................................................................. 47 Figure 26: aperçu de l’interface de NASTAR ....... ...................................................................

.................................................................... 65 Figure 43: interférence band pour le TRX numéro 998 de la cellule CAS-1141-1 ...................................................................................................................... 73 Figure 49: amélioration du taux de succès HO radio dans la cellule CAS-1030-3 ..................................... 74 Figure 52 : amélioration de la congestion TCH ................. 72 Figure 48: Taux du call drop dans le cluster CAS-ZMR ........ 75 Project de Fin d’Etudes Page 11 ...................................................................................................................... 75 Figure 53: amélioration de la congestion SDCCH ......... 68 Figure 46: mesure de congestion de la cellule CAS-1138-2 .................................. 60 Figure 38: Emplacement de call drop dans le cluster C5 ............ 65 Figure 42: fréquence BCCH de CAS-1141-1 et de ses cellules voisines ........................... 60 Figure 37: Call Drop rate dans CAS_ZMR................................... 62 Figure 41: GSM to GSM Incoming inter-cell handover ............ 70 Figure 47 : Amélioration de la Qualité de signal en DL dans le site CAS-1164-3 ........................................................................................................... 61 Figure 40: Solution proposée pour remédier au call drop dans le cluster C5 ............................................................................. 66 Figure 44: problème de BCCH détectés dans CAS-1177-3 .................. 68 Figure 45: solution proposée pour améliorer la qualité du signal et el C/I............................................................................................................. 61 Figure 39: Map du Rxlev au moment du call drop .................................................................... 73 Figure 50 : amélioration du taux de succès HO radio dans la cellule CAS-1058-1 .......................................Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 36: BCCH après modification ........................................................................................ 74 Figure 51: amélioration du taux de succès du handover du cluster ZMR de CASA .................................................................

.................................................................................... 56 Tableau 14: changement d’Azimuth et de tilt . 69 Tableau 19: problèmes de congestion détectés dans la semaine du 23/05/2011 ............................................................................................. 57 Tableau 15 : modification du BCCH des cellules voisines de CAS-1164-3 ..................................................................................................................................................... 40 Tableau 9: niveaux d’interférence selon la puissance du bruit ...................................................................... 36 Tableau 7: Correspondance entre RxQual et le taux d’erreurs binaire BER ................................................................................... 20 Tableau 3: Les canaux dédiés .................................................................................................. 71 Tableau 22 : taux de congestion SDCCH le 31/05/2011 pour le site CAS-1258 ............. 54 Tableau 12: mesures de couvertures ....................................... 71 Tableau 23: liste des alarmes du site CAS-1258 le 31/05/2011 .................................................................................... 63 Tableau 17: Top 10 des cellules touches par le HO failure ............................ 69 Tableau 20 : modification dans la cellule CAS-1163-2 ............ 43 Tableau 10 : genres d’alarmes traitées ........................ 71 Tableau 21: Compteur OMC-R de congestion .........................................................................................................................Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Liste des tableaux Tableau 1 : allocation de fréquences GSM .......................................................................................................................... 72 Project de Fin d’Etudes Page 12 ....... 16 Tableau 2 : Paramètres et seuils de propagation Radio..... 40 Tableau 8: Correspondance entre RxQual et la qualité de service ............................................................................................................ 64 Tableau 18 : récapitulatif des cas traités HO dans CAS-ZMR ..................... 43 Tableau 11: Nombre de cellules par cluster ............................................................................................................................................................................................................... 26 Tableau 6: exemple de paramètres d’ingénierie.................................................................................................................. 24 Tableau 4: les canaux de diffusion ............................................................ 56 Tableau 13: paramètres d’ingénierie des sites CAS-1164 et CAS-1093 .................................................................... 25 Tableau 5 : les canaux de contrôle commun ................................ 60 Tableau 16: solution proposées pour le call drop dans CAS-ZMR...

la plus importante étant la tarification à la seconde. connaît de nos jours une dynamique particulièrement notable.78% (contre 85. le taux de pénétration se renforce de 18.82% en mars 2010).une hausse de 4. La concurrence. dans le marché mobile marocain. Il s’agit là d’un marché en continuelle évolution.96 points à 104.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou PRELIMINAIRE Conjecture économique du marché de téléphonie mobile au Maroc Le Maroc représente l’un des marchés mobiles les plus avancés en Afrique. En revanche. les chiffres publiés par l’ANRT (figure ci-dessous) font ressortir un parc global Mobile de 33. : Figure 2 : nombre d’abonnés au service mobile par opérateur Project de Fin d’Etudes Page 13 .6 millions d’abonnés. Au terme du premier trimestre 2011. Figure 1: taux de pénétration de la téléphonie mobile L’introduction d’un nouvel opérateur sous la tutelle de Wana Corporate et l’attribution de la troisième licence GSM en 2009 commercialisée sous la marque INWI a naturellement bousculé le paysage de la téléphonie mobile au royaume comme le montre la figure ci dessous.8 million d’abonnés est remarquable pour INWI qui a commencé par acquérir des parts de marché importantes par l’introduction des nouvelles politiques de commercialisation .

Une fois l’optimisation achevée et toutes les opérations validées et approuvées par l’opérateur. Il est à noter qu’avant de procéder à une quelconque intervention sur le terrain. A travers ce préliminaire. la mission des ingénieurs RNP & RNO a consisté d’élaborer une étude de terrain leur ayant permis de choisir les emplacements des sites et leurs paramètres de planification. Dans la phase courante d’optimisation évolutive du réseau. une première optimisation a eu lieu dans un objectif d’ajuster le réseau sur la meilleure qualité de service permise par les ressources existantes. Après l’installation des sites.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Présentation du département RNP/RNO de HUAWEI Dans le cadre du projet INWI. Project de Fin d’Etudes Page 14 . les ingénieurs RNP & RNO ont tenu un suivi journalier du tableau de bord des performances du réseau. un plan d’action alternatif doit être proposé. le département RNP&RNO de HUAWEI. a pour mission la mise en place de la partie radio du réseau 2G depuis sa planification jusqu’à son exploitation. La partie qui suit présentera les notions de base des réseaux 2G. • Concevoir et opérer des actions correctives au niveau du réseau afin de challenger sa qualité de service et de garantir auprès des clients des demandes d'accès au réseau sans coupure ni congestion et une bonne qualité de signal. Dans le cas où une demande d’intervention n’est pas approuvée. Dans ce sens. la mise en valeur de la notion de qualité de service est amorcée. • Diagnostiquer les problèmes du réseau en exploitant les mesures réalisées . ayant mené à une « acceptance » par le client. les ingénieurs RNP & RNO ont pour fonctions principales de : • Quantifier les performances du réseau en adoptant différentes approches afin de donner à l'optimisation une plus large marge de manoeuvre dans l'analyse des incidents . Dans la phase de planification. notamment par la présentation des moyens et ressources que HUAWEI technologies déploie afin de mener à bien sa prestation de mise en place et d’optimisa tion de la qualité de service du réseau INWI. une étude d’opportunité et un rapport de motivation des actions recommandées. les ingénieurs RNP & RNO de HUAWEI sont tenus de remettre au département radio de INWI. la phase de maintenance et d’optimisation dynamique s’est déclenchée dans le but d’accorder d’une manière évolutive la qualité de service du réseau aux attentes des abonnés.

l’analyse et la résolution des problèmes de couverture. nous présenterons les concepts théoriques du GSM les plus importants notamment l’architecture générale du GSM. les canaux logiques .R. Nous parlerons également dans ce chapitre des méthodes de résolution des problèmes de couverture. du handover failure ainsi que de la congestion. et de la congestion en prenant appui sur les données fournies par le drive test (DT) ou les données de l’OMC. du handover failure (échec du handover). de la mauvaise qualité du signal..il contient trois chapitres.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou INTRODUCTION GENERALE Ce document n’est rien d’autre que le rapport de notre projet de fin d’étude (PFE) . Ces études de cas concerne notamment la détection. le contrôle de puissance . Dans le premier chapitre. Dans le deuxième chapitre. d’interférence et de la congestion Le troisième chapitre de ce rapport sera consacré aux études de cas. nous présenterons les outils et les méthodes utilisés par HUAWEI pour assurer l’optimisation du réseau GSM de INWI. Nous allons enfin présenter dans cette troisième partie l’impact des solutions proposées sur les KPI dans le réseau de INWI. les méthodes d’accès multiples . du call drop. Nous parlerons également des méthodes d’analyse du call drop (coupure d’appel). le codage .. Project de Fin d’Etudes Page 15 .

2 Architecture du réseau GSM 1.4 kbps et un débit pratique de 9.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 1 CHAPITRE 1 GENERALITES SUR LE RESEAU GSM 1. Par exemple un ARFCN=1 indique deux fréquences utilisées par le mobile (en réception F1= 935MHz et en émission F2=890MHz).6Kbps. En effet le réseau GSM (Global System for Mobile communications) est devenu le système de téléphonie mobile le plus populaire : plus de 200 pays l’utilisent. Il s'agit d'un standard de téléphonie dit «de seconde génération» (2G) où les communications fonctionnent selon un mode entièrement numérique. Divers systèmes de télécommunications mobiles comme le téléphone cellulaire. Vue l’importance de cette technologie pour notre projet de fin d’études Nous présenterons dans ce premier chapitre une description générale de la théorie des réseaux GSM. 1. suite au développement de technologies de télécommunication telles que la transmission radio mobile. l’appel mobile ont émergé rapidement. ce qui permet de transmettre la voix ainsi que des données numériques de faible volume. Project de Fin d’Etudes Page 16 .1 INTRODUCTION La technologie des télécommunications mobiles remonte aux années 1920s lorsque le système de télécommunication mobile basé sur les ondes courtes a émergé.1 Allocation de la bande de fréquence Le système cellulaire GSM est divisé selon la bande de fréquence utilisée en GSM900M et DCS1800Met EGSM900M avec un intervalle entre fréquences porteuses de 200 KHz comme le montre le tableau suivant : Tableau 1 : allocation de fréquences GSM ARFCN : c’est un numéro qui spécifie une paire de fréquences radio utilisés pour la transmission et la réception sur l’interface Um.2. la gestion des canaux et la commutation de circuit. La norme GSM autorise un débit maximal théorique de 14.

pas de canal dédié alloué. Un MS attaché peut être en deux état: o Idle .2 Topologie du réseau Au sein d’un réseau cellulaire GSM nous distinguons généralement trois parties: La Station Mobile.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Les bandes de fréquences GSM allouées par l’ANRT à INWI sont la bande E -GSM (975<=ARFCN<=1024) ainsi que la bande DCS 1800 (512<=ARFCN<=885).MS est allumé et la carte SIM est activée. 1. Chaque terminal mobile est identifié par un code unique IMEI (International Mobile Equipment Identity). on attribue à chaque carte SIM une identité unique dans le réseau qui est le IMSI (International Mobile Subscriber Identity) qui identifie l’abonné de même que les renseignements relatifs à l’abonnement (services auxquels l’abonné a droit). Le sous-système radio (BSS. Une station mobile (MS) peut être dans l'un des états suivants: · détachée .3 La station mobile MS La station mobile est composée d’une part du terminal mobile. Le terminal mobile est l’appareil utilisé par l’abonné.MS est hors tension ou la carte SIM est désactivée · attaché . Base Station Sub-System) et le sous système réseau (NSS : Network Sub-System).2. o Active (dédié) – le MS a une connexion dédiée au réseau Project de Fin d’Etudes Page 17 . Différents types de terminal sont prescrits par la norme en fonction de leurs applications (fixé dans une voiture. et d’autre part du module d’identité d’abonné (SIM – Subscriber Indentity Module).2. Au plus du numéro d’appel de l’abonné MSISDN (Mobile Station ISDN Number). Figure 3: Architecture du réseau GSM 1. portatif) et de leurs puissances (de 0.8W à 20W).

Son rôle est de gérer les ressources radio (configuration des canaux. de problèmes Radio.2. BSC : Le BSC (Base Station Controler) ou contrôleur de station de base est l’organe intelligent du BSS. VLR : Registre des abonnés visiteurs (VLR – Visitor Location Register). BTS : La BTS (Base Transceiver Station) ou station de base.4 Le sous système radio BSS Le sous-système radio assure la transmission radioélectrique et gère les ressources radio. en plus d’ établir le lien physique entre les BTS et le commutateur de service mobile (MSC – Mobile Switching Center). de congestion. de leur enregistrement et à leur localisation. le numéro de l’abonné MSISDN ainsi que le profil de l’abonnement. 1. consiste en un ou un ensemble d’émetteurs-récepteurs appelés TRX.2. HLR : Registre des abonnés locaux (HLR – Home Location Register). AuC : Centre d’authenticité (AuC – Authentication Center). Un AuC est associé à chaque HLR. Il est composé de : MSC : Commutateur de service mobile (MSC .Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 1. Le MSC agit en somme comme un nœud d’un réseau commuté.Mobile Switching Center). La communication entre la station mobile et la station de base est réalisée par l’interface Um. Il s’agit d’une base de données contenant les informations sur les abonnés d’un PLMN : il contient l’identité IMSI. appelé aussi interface radio. Elle est chargée de la transmission radio.2. Ces informations proviennent du HLR et indiquent les services auxquels l’abonné a droit. Le BSS est composé de deux parties : la BTS et le BSC. Il contient également la position courante de chaque abonné grâce au numéro de VLR où il est enregistré.6 Les interfaces des réseaux GSM Les différents composants du réseau de GSM sont reliés entre eux par des interfaces bien définies: Project de Fin d’Etudes Page 18 .5 Le sous système réseau NSS Le NSS comprend les fonctions principales d’établissement des appels et gère aussi l’itinérance. Le AuC est une base de données protégée qui contient une copie de la clé secrète inscrite sur la SIM de chaque abonné. Une consultation du registre permet de refuser l’accès au réseau à un terminal qui a été déclaré perdu ou volé. Cet élément peut être considéré comme le coeur d’un système cellulaire puisqu’il fait la gestion des appels. et décide du handover. il prend en charge la transmission adaptée au canal radio. Cette base de données contient temporairement des informations sur les terminaux présents dans son secteur de couverture. 1. Le VLR est toujours associé à un MSC et certains constructeurs l’intègrent dans le MSC. EIR : Registre d’identification d’équipement (EIR – Equipement Indentity Register). transfert intercellulaire (Handover) d’une ou plusieurs stations de base (BTS). C’est une base de données contenant les identités des terminaux valides. OMC : centre de maintenance et d’opérations et permet le suivi des équipements du réseau ainsi l’intervention au cas d’alarmes.

etc.1 Bilan de liaison La zone de couverture effective d'une station de base dépend en grande partie sur les facteurs suivants: . H: L'interface H est comprise entre les MSC.budget de puissance . A : interface se situe entre le BSS et le MSC. il interroge le VLR l'aide de la MAP / B. définit le type de modulation.bande de travail utilisé (900 MHz ou 1800 MHz) . etc. C: interface entre le HLR et un GMSC. rendant l'interface B "internes". Chaque fois que le MSC veut accéder aux données concernant un MS situé dans sa zone.puissance d'émission du BTS .3. par exemple lors de une procédure de mise à jour l'emplacement.l'environnement de propagation radio . La plupart des MSC sont associés à un VLR. des informations de commande de puissance. 1. des informations de mesure de puissance. E: L'interface E relie deux MSC. et utilise le protocole MAP / F pour vérifier le statut de l'IMEI que le MSC a récupéré du MS. L'interface E échanges de données liées au transferts d’appel entre MSC en utilisant le protocole MAP / E. L'interface gère l’allocation de ressources radio approprié pour le SMS et gestion de la mobilité. B: interface entre le MSC et le VLR utilise la carte de protocole MAP/ B. Chaque appel provenant de l'extérieur de GSM (par exemple. D: interface entre les VLR et HLR.3 L’interface radio 1.le type d'antenne et l'emplacement . de correction d'erreur. un appel du PSTN vers le MS) doit passer par une passerelle pour obtenir les informations de routage nécessaires pour terminer l'appel.Les porteuses. les exigences de couverture Pour calculer le budget de la liaison montante et descendant on utilisera les paramètres suivants dans le tableau suivant : Project de Fin d’Etudes Page 19 . et utilise le MAP / H protocole pour soutenir le transfert de messages courts. F: L'interface F relie le MSC à l'EIR.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Um : interface entre MS et BTS. Abis : Une interface entre les BTS et BSC définit l'affectation des canaux. et le MAP/C est utilisé pour cette raison. et utilise le protocole MAP/D pour l'échange des données relatives à l'emplacement du MS et à la gestion de la abonné. G: L'interface G relie deux VLR de deux MSC différents utilisant le Protocol MAP / G pour le transfert de renseignements sur les abonnés.

Le premier étage dans les bâtiments généraux.  Plain air (Outdoor).pbn : puissance du bruit -Lfb :perte dans le feeder -Lfc :perte du combineur -Pbt.Poutm : puissance à la sortie du MS .Gain de réception de l’antenne Gab = Gain de l'antenne d'émission (d'après le théorème de réciprocité) Les équations suivantes sont utilisé pour le calcule du budget de liaison : Project de Fin d’Etudes Page 20 . .Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Environnement d’application  Le premier étage des hauts bâtiments dans les grandes villes   Dans les voitures.Pbr : puissance de transmission et de réception.Gdb : gain de diversité de la BTS -Pinb : puissance reçu de la BTS . Indexes  Sensibilité du mobile: -102 dBm  Protection Fast fading: 3dB  protection (indoor) Slow fading: 7dB  perte de Pénétration: 18dB  bruit d’interférence: 2dB  protection bruit environnemental : 2dB  Sensibilité du mobile: -102 dBm  Protection Fast fading: 3dB  Slow fading protection (indoor): 5dB  perte de Pénétration: 10dB  bruit d’interférence: 2dB  protection bruit environnemental: 2dB  Mobile station sensitivity: -102 dBm  Fast fading protection: 3dB  Slow fading protection (indoor): 5dB  perte de Pénétration: 2dB  protection bruit environnemental 2dB Tableau 2 : Paramètres et seuils de propagation Radio Figure 4 : modèle de bilan de liaison utilisé Avec : -Pout b ou PIRE : Puissance Isotropique Rayonée effectivement .

2.3. offre la totalité de la bande de fréquences à chaque utilisateur pendant une fraction de temps donnée. Le TDMA s’applique principalement à la transmission de signaux numériques. ou accès multiple par division de temps. Cette méthode nécessite une séparation entre les porteuses pour éviter les interférences. À titre de comparaison. 1. ou accès multiple par division de fréquences. la combinaison des deux techniques est envisageable.2 Méthodes d’accès multiples Dans les systèmes de communication mobile cellulaire. repose sur un multiplexage en fréquences en divisant la bande de fréquences en plusieurs sous-bandes. qui est la fréquence spécifique du canal. dénommée slot. Il existe cinq types de technologie d'accès multiples. plusieurs terminaux peuvent communiquer en même temps utilisant les mêmes stations de base. appelé FDD Project de Fin d’Etudes Page 21 . il est nécessaire de distinguer les différents signaux échangés. La figure 3 illustre un multiplexage FDMA de N porteuses. et accès multiple en division polaire (PDMA). De ce fait. accès multiple en division de code(CDMA). ce qui permet d’augmenter considérablement le nombre d’utilisateurs dans le réseau. Chaque porteuse ne peut transporter que le signal d’un seul utilisateur. La succession des slots alloués dans les trames forme un canal physique.3. conçu pour une transmission analogique.2 TDMA La méthode TDMA. le système offrant ainsi plusieurs voies de communication aux différents utilisateurs.1 FDMA La méthode d’accès FDMA. accès multiple d’espace (SDMA). Toutefois. La figure 4 illustre une bande de fréquences déjà divisée par le FDMA en sous bandes centrées autour de différentes porteuses. Figure 5: technique FDMA 1. La technologie d’accès multiple que la norme GSM utilise est une combinaison du TDMA avec FDMA On présentera dans la suite les technologies FDMA et TDMA uniquement.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Pbr = Poutm + Gam – Ld + Gab + Gdb – Lfb – Pbn Pinm=Pbt-Lcf-Lcb+Gab-Ld 1. contrairement au FDMA. La solution de ce problème est l’utilisation des techniques d’accès multiples. accès multiple en division de temps (TDMA). Chacune est placée sur une fréquence dite porteuse.2. à savoir: accès multiple en division de fréquence (FDMA). le MS transmet dans la fenêtre temporelle qui lui a été allouée.3. suivant la méthode TDMA. Les différents slots sont regroupés en une trame. Chaque sousbande est ensuite partagée en slots. le réseau GSM utilise un multiplexage fréquentiel.

Le codeur convolutif produit ainsi 378 bits. -Classe 2 : 132 bits . Ainsi. Ces 53 bits. Afin de mieux protéger contre les erreurs d'éclatement commun à l'interface radio. la trame est jugé trop endommagée pour être décodé correctement et sera remplacée par une version corrigée.moins sensible aux erreurs. Le système GSM utilise le codage convolutionnel et des blocs d'entrelacement pour assurer cette protection. il a été constaté que certains parties de ce bloc sont plus importants que certains d’autres en raison de la qualité perçue. On utilise chaque intervalle de temps peut transporter deux blocs de 57 bits. du mobile vers la station de base. Les bits sont ainsi divisées en trois classes: -Classe 1 : 50 bits . 3 bits du codage cyclique de redondance pour la détection des erreurs sont ajoutés aux bits de la Classe 1. Rappelons que le codec vocal produit un bloc de 260 bits pour chaque échantillon de 20 ms. chaque échantillon de parole de 20 ms est codé sur 456 bits. à laquelle on ajoute les 78 autres bits de classe 3. de la station de base vers le mobile. et une voie descendante. ce qui donne un débit de 22.3. la voix codée ou les données transmises sur l'interface radio doivent être protégées tant que possible. -Classe 3 : 78 bits .833 kbps.3 Codage canal et modulation En raison des interférences électromagnétiques.modérément sensible aux erreurs et moins important. 1.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou (Frequency Division Duplex). qui a une bande passante de Project de Fin d’Etudes Page 22 . chaque échantillon est entrelacé.les plus importants. chaque slot peut transporter le trafic de deux échantillons de parole différents. Les algorithmes utilisés diffèrent en fonction des différents débits de données. qui permet de diviser la bande de fréquences en deux parties : une voie montante. qui ne sont pas protégés. Si une erreur est détectée. ainsi que les 132 bits de classe 2 et une séquence de queue de 4 bits (soit un total de 189 bits) constituent l’entrée d’un codeur convolutif dont Chaque bit en entrée est codé deux bits en sortie. Les 456 bits sont divisées en 8 blocs de 57 bits. Rappelons que chaque intervalle de temps est transmis à un débit brut de 270. Figure 6: Combinaison du TDMA et FDMA. Ce signal numérique est modulé sur la fréquence porteuse analogique. et ces blocs sont transmis dans huit intervalles de temps consécutifs. La technique TDMA partage ensuite les voies montantes et descendantes en 8 slots par porteuse.8 kbps.

offrant huit canaux physiques de base. La voie logique Project de Fin d’Etudes Page 23 .3.5 Les canaux logiques et physiques Dans le réseau GSM. Bit : 3. en utilisant la modulation GMSK. GMSK a été sélectionné pour assurer l'efficacité spectrale et limiter les rayonnements non essentiels.4 Organisation des multiples de trames La norme GSM fixe une organisation précise pour les multiples des trames : la multitrame. Figure 7: paquets GSM 1. la supertrame et l’hypertrame : Time slot (5us) : 156. chaque cellule a plusieurs fréquences porteuses et chaque fréquence possède huit intervalles de temps.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 200 kHz.35 bit.69us Figure 8: organisation des multiples des trames 1.3.

5. les canaux de diffusion (BCCH. . Tableau 3: Les canaux dédiés Une fréquence de la porteuse peut fournir huit TCH/F ou seize TCH/H.1 Les canaux dédiés Ils fournissent les ressources nécessaires à un mobile pour écouler le trafic et préserver le lien radio. FCCH) et les canaux de contrôle communs ou CCCH (PCH.6 Kbit/s TCH (TCH/F9. Les types de canaux vocaux sont classés comme suit: Voix plein débit améliorée TCH (TCH/EFS) 13Kbit/s Voix plein débit 9. Le mobile se voit attribuer une paire de slots où il est seul à émettre et recevoir.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou effectue un multiplexage temporel dans les canaux physiques. SDCCH) ainsi que les canaux de contrôle dédiés (SACCH.les canaux non-dédiés ou communs : ils sont divisés en deux. RACH.8 Kbit/s TCH (TCH/F4.4) Le débit de la voix est choisi selon l’environnement radio ou suite à la capacité du réseau.6) Voix moitié débit améliorée 4.Les canaux logiques transmettent différents types d'informations entre la BTS et le MS. Les canaux logiques sont souvent multiplexés sur les voix physiques : Project de Fin d’Etudes Page 24 . Les canaux de trafics TCH transportent la voix codée ou les données de l’abonné. FACCH). CBCH). SCH.8) Voix moitié débit ≤2. 1.4 Kbit/s TCH (TCH/F2. AGCH. comme la signalisation et les services de données.3. Il existe deux catégories de canaux logiques: -les canaux dédiés : ils sont constitués des canaux de trafic et de signalisation (TCH.

3.5. Le tableau suivant donnera plus de détail sur les canaux de diffusion.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 9: Multiplexage TCH-SACCH le 12ème FN de la multitrame est réservé pour la SACCH Figure 10: multiplexage des canaux de diffusion et CCCH sur l’intervalle de temps 0 et 1 1. Tableau 4: les canaux de diffusion 1.5.3. allocation de canaux de signalisation).2 Les canaux de diffusion Ils servent à diffuser des données relatives à une cellule permettant à chaque mobile d'accrocher au système local en récupérant les paramètres nécessaires. Project de Fin d’Etudes Page 25 .3 Les canaux de contrôle commun Ils sont réservés pour les opérations de gestion des communications (établissement.

1 / 2 est liée à aller-retour du signal. le niveau d'interférence est réduit. 63bit est le maximum de bits pour la coordination de l'intervalle de temps.3.7us/bit×63bit*c 3.3. Par conséquent.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Tableau 5 : les canaux de contrôle commun 1. de même pour le signal à du MS vers la BTS. La portée maximale d’une cellule est 35Km. 1 bit ou 3. Le TA est calculé comme suit : TA =1/2×3.7us/bit est la durée d'un bit (156bit/577us). Afin de résoudre ce problème. c est la vitesse de la lumière (taux de transmission du signal). Project de Fin d’Etudes Page 26 . Cette dernière est comprise entre 0 et 233us. le message transmis dans l’intervalle de temps correspondant ne peut pas être correctement décodé. Si le délai est trop long. Si toutes les informations sont transmises au réseau.6 L’avance temporel TA La transmission du signal a un retard. Si le MS s'éloigne de la BTS pendant un appel. l'en-tête du rapport de mesure envoyée par le MS porte la valeur du TA utilisé. La BTS surveille le temps d'arrivé des appels et envoie des commandes incitant le MS à envoyer la nouvelle valeur de l'avance temporelle (TA). résultant en une interférence entre intervalle de temps. 1. en outre. et cet intervalle de temps peut même se chevaucher avec celui du prochain signal en provenance d’un autre MS. le TA peut être d'environ 3 bits (1. en raison de l'influence du phénomène multi-trajets et la précision de la synchronisation du MS. Par conséquent.7 La transmission discontinue DTX Pendant la communication.7us du retard signifie 554 m. le GSM adopte la technologie DTX pour interrompre la transmission du signal lorsqu'il n'ya pas de signal vocal. une personne parle moins que 40% du temps de la conversation normale. aucune information utile n’est transmise au cours la période de repos de 60%.6 km). beaucoup de ressources seront gaspillées. Selon la description qui précède. l'interférence ne fera qu'aggraver. le signal de la BTS au MS sera retardé.

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Les avantages du DTX sont énumérés ci-dessous: . Sinon.9 Le saut de fréquences Avec le volume de trafic croissant et les ressources limitées en fréquence. En plus lorsqu'il le saut de fréquence est activé la capacité du système croît considérablement.DTX en voix descendent peut réduire la consommation d'énergie et de réduire l'intermodulation dans la BTS. 1. Ces deux technologies utilisées ensemble peuvent améliorer le taux de succès de transfert d’appel. Le but est d'utiliser pleinement le spectre actuel. d'autres appels pris en charge par la BTS vont se détériorer et les appels dans d'autres cellules seront également touchés. Le MS configure le niveau de puissance qu'il utilise maintenant dans son bloc d'informations SACCH montant et l'envoie au BTS dans le rapport de mesure. réduire les interférences devient de plus en plus remarquable. Un seul message de commande de puissance ne fait pas passer le MS au niveau requis immédiatement. Les mesures clés comprennent le saut de Project de Fin d’Etudes Page 27 .DTX en voix montante peut économiser les piles MS et de réduire les interférences. le domaine du temps et les ressources de l'espace. La commande de changement de puissance MS (PC) et l'avance du temps (TA) nécessaire seront envoyés au MS dans l’en-tête de chaque bloc SACCH en voie descendante.3. Par conséquent.8 Le contrôle de puissance Étant donné que la BTS peut prendre en charge plusieurs appels dans le même temps. Le taux maximum de variation de puissance MS est de 2 dB pour toutes les 60 ms. la réutilisation des fréquences est de plus en plus agressive. Figure 11: cycle de contrôle de puissance 1.3. le niveau de signal devrait être rapidement réduit dans la nouvelle connexion. . Le but de l'étape de réglage initial est de réduire rapidement la puissance d'émission du MS.

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI
DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou

fréquence, la transmission discontinue (DTX), et le contrôle de puissance. Le saut de fréquence peut également réduire efficacement l'influence des évanouissements rapides ainsi consolider la sécurité du réseau. On distingue deux types de saut de fréquence :

le saut de fréquence en bande de base : A chaque TRX installé sur la cellule, on fait correspondre une fréquence particulière. C’est le Time Slot considéré qui saute sur tous les TRX toutes les trames TDMA. Le Time Slot 0 qui correspond au BCCH ne saute pas, cette technique n’est plus utilisé e car si un TRX tombe en panne toute la cellule ne pourra plus fonctionner. le saut de fréquence synthétisé: Le nombre de fréquences sur lesquelles on saute est supérieur au nombre de TRX installés sur la cellule. On peut sauter sur toute la bande GSM allouée si on veut. C’est le TRX qui change de fréquence toutes les trames TDMA. Le Time Slot ne saute plus. Le TRX du BCCH ne saute pas. cette technique est celle utilisée dans le réseau GSM de INWI. En combinant la technique TDMA et la technique du saut de fréquence FH, on obtient la méthode de base d’accès du GSM : FH/TDMA. Le saut de fréquence n’est pas activé lorsque la charge du réseau est faible mais lorsque le SFH est actif, le canal physique utilise un ensemble de porteuses parcourues selon une séquence de saut. Cette séquence peut être cyclique ou pseudo-aléatoire, et elle est définie sur un ensemble de N (<=64) fréquences attribuées à la BTS. Le saut de fréquence n’est possible qu’au sein d’une même bande, il n’y a pas pour l'instant de combi naisons de fréquences entre GSM 900 et DCS 1800.

1.4 Aspects du réseau GSM
Assurer la transmission de la voix ou des données avec une qualité donnée sur le lien radio n'est qu’une fonction d'un réseau cellulaire mobile. Un mobile GSM peut se déplacer d’une manière transparente au niveau national et international, ce qui exige les fonctions d'enregistrement, d'authentification, de routage des appels et les fonctions de mise à jour de localisation. En outre, le fait que la zone géographique couverte par le réseau est divisé en cellules nécessite la mise en œuvre d'un mécanisme de transfert d’appel dit aussi Handover.

Project de Fin d’Etudes

Page 28

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI
DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou

Figure 12: protocoles de signalisation utilisés sur les interfaces Um, Abis et A Le protocole de signalisation dans le système GSM est structuré en trois couches principales. La couche 1 est la couche physique, qui utilise le canal discuté ci-dessus sur l'interface air. La couche 2 est la couche liaison de données utilisant une version modifiée du protocole LAPD utilisé dans le RNIS, appelé LAPDm. La couche 3 du protocole de signalisation GSM est elle-même divisée en 3 sous-couches.

-Gestion des Ressources Radio: Contrôle de la configuration, la maintenance et les transferts d’appels. -Gestion de la Mobilité: gestion de l’enregistrement et la mise à jour de localisation , ainsi que la sécurité et l'authentification. -Gestion de la Connexion : poignée de contrôle appel général, et gère des services supplémentaires ainsi que les appels courts.
1.4.1 La gestion des ressources radio

La couche de gestion des ressources radio (RR) supervise l'établissement du lien radio entre la station mobile et le MSC. Les principales composantes fonctionnelles concernées sont la station mobile, le BSS, ainsi que le MSC. La couche RR est concernée par la gestion de la session RR, qui est le temps dont le mobile est en mode dédié. Une session RR est toujours initiée par le MS à travers la procédure d'accès, que ce soit pour un appel sortant, ou en réponse à un message de demande de localisation. En outre, il assure la gestion des fonctions radio comme le contrôle de la puissance, la transmission et la réception discontinue, et avance temporel. 1.4.2 Le Handover Dans un réseau cellulaire, les liaisons radio ne sont pas affectées de manière permanente pendant la durée d'un appel. Le Handover est le transfer d'un appel en cours vers un autre canal d’une autre cellule. L'exécution et les mesures nécessaires pour le Handover est une fonction de base de la couche RR, nous présenterons par la suite une description détaillée du handover.
Project de Fin d’Etudes Page 29

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI
DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou

1.4.2.1 Principe du handover

En tant que technologie clé dans le système de télécommunication mobile cellulaire, le handover (HO) réduit le taux de coupure d’appel (Drop rate) et les interférences du réseau. La procédure du handover se compose du déclenchement, préparation, décision, et exécution du handover. La décision du HO dépend des rapports de mesures MRs envoyés par le MS par le biais du SACCH et le MR de la liaison montante envoyé par BTS, Ces deux rapports sont envoyés au BSC dans le même temps pour effectuer la décision. Les informations système qui incluent les paramètres de la cellule active et la cellule voisine sont envoyés au MS en mode dédié à travers la liaison descendante de mesure SACCH, Les rapports du MS comprennent le RXLEV des cellules voisines et la qualité de la voix, la valeur du TA adopté, la commande de puissance et une indication sur l’utilisation du DTX, en se basant sur ces informations le BSC décide de permettre un handover ou non.
1.4.2.2 Les types du handover

Le handover doit être effectuée à travers le temps dans des conditions différentes pour assurer une bonne qualité de communication. Le HO est devisé en deux catégories : Le HO d’urgence qui inclus :  Direct retry HO est déclenché au cours de l’établissement d’appel, le SDCCH est affecté d’abord et ensuite le TCH. Si la cellule de service n’a pas un TCH disponible, la tentative d’appel échoue à cause de la congestion TCH. La fonction d’attente peut être activée pour laisser suffisamment de temps pour le système de sélectionner une cellule voisine directe disponible et réessayer à nouveau. TA HO peut être utilisé pour contrôler la zone de couverture du BTS. Lorsque le BSC trouve que la valeur TA déclarés par le MS est plus élevé que marge définie, TA HO est lancée. BQ HO est déclenché lorsque le BSC trouve dans les MRs du MS et BTS que le taux d’erreur binaire de la liaison montante ou descendante est supérieur à la marge BQ HO définie. Interférence HO est déclenché lorsque le BSC trouve dans les MRS que le niveau des interférences soit en voix mandante ou descendante est supérieur au seuil définit. HO de partage de charge est déclenché lorsque le BSC trouve dans le MR de la BTS que le seuil remplissage des canaux de trafic TCH est franchi et qu’une cellule voisine possède des ressources supplémentaires pour acheminer l’appel.

 

Le HO normale qui inclus :  Dans l’EDEG HO le niveau de signal du bord de la cellule voisine devrait être plus élevé que celui de la cellule de service avec une certaine valeur. Cette valeur est appelée la marge HO du bord. La marge HO bord devrait être plus élevé que le niveau d’accès minimal du MS.
Project de Fin d’Etudes Page 30

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI
DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou

Niveau HO est déclenché lorsque le MS se trouve dans une zone ou deux cellules couvrent mais n’appartenant pas au même niveau et favorise les cellules prioritaires dans notre cas ce sont les cellules DSC1800. PBGT HO basé sur le total des pertes et consiste à chercher une cellule avec moins de perte de chemin et de décider si le HO est nécessaire. La plus grande différence entre le HO PBGT et d’autres, c’est que la condition qui le déclenche qui est la perte de chemin, pas la puissance de réception. FM HO est déclenché lorsque le BSC détecte que le MS se déplace rapidement, le BSC décide d’effectuer le HO à une cellule qui couvre une zone géographique plus large afin d’éviter des handover fréquents.

Figure 13: procédure de handover intra-BSC

Figure 14: procédure de handover inter-BSC

Project de Fin d’Etudes

Page 31

La gestion de la localisation permet au système de connaître l'emplacement du MS afin que le routage des appels entrants puisse être accompli.2. 1.4.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Nous avons accordé une attention particulière à l’adaptation et la coordination de différents types du HO. Lorsque le MS ne Stock aucun information BCCH. il recherche les informations système de tous les canaux RF GSM900M et DSC1800M pour obtenir le niveau de signal de chaque canal RF. il tente de contacter le GSM PLMN que permis la carte SIM et sélectionne une cellule pour extraire les paramètres de la voie balise (BCCH) et d'autres informations système. et calcule la valeur moyenne du niveau du signal se basant sur au moins cinq échantillons de trois à cinq secondes. et gère les fonctions qui découlent de la mobilité de l'abonné. le téléphone mobile lit les d'information des six BCCH (dans la BA-list) ayant les signaux les plus puissants. 1.3 La gestion de la mobilité La couche de gestion de la mobilité (MM) est au-dessus de la couche RR. puis organise ces canaux dans l'ordre décroissant pour sélectionne le meilleure BCCH avec un NCC que permet la carte SIM. Le MS re-sélectionne une cellule voisine Project de Fin d’Etudes Page 32 .4 Sélection et re-sélection des cellules Lorsqu'un MS est allumé.4.4. le traitement de la pénalité commence par pénaliser la cellule cible lorsque un HO échoue et la cellule de service quand un HO d’urgence est effectuée. Ce processus est appelé la sélection de cellule. ainsi que les aspects d'authentification et de sécurité. Dans la re-sélection de cellules. les cellules sont ensuite classés suivant leurs priorités et une décision du HO est effectuée lorsque une ou plusieurs conditions normales ou d’urgences sont vérifiés selon l’algorithme suivant : Figure 15: algorithme du handover 1.3 Algorithme du HO Les rapports de mesures sont envoyés au BSC d’une manière continue.

Notre attention s’est portée tout fondamentalement sur l’interface radio. Nous avons aussi mis l’accent sur les principaux aspects du réseau GSM permettent la gestion des ressource radio. 1.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou comme cellule de service sous certaines conditions telles que le niveau de signal et sa qualité et l'état d'accès de la cellule voisine. Project de Fin d’Etudes Page 33 . la mobilité des abonnés. La mise à jour de localisation est déclenchée soit par le MS quand il sélectionne une cellule ayant un code de zone localisation LAC différent de celui stocké ou suite à la demande du MSC. La solution utilisée dans le GSM est de grouper les cellules en zones de localisation et d’attribuer un code pour chaque groupement ce code est dit LAC. si tout se passe bien le MS reçoit une message de la part du MSC indiquant la réussite de la procédure et se voit attribuer un nouveau TMSI. ensuite met à jour son VLR. ce qui est évidemment un gaspillage de la bande passante radio. des communications Dans le chapitre suivant. Un extrême serait de diffuser les messages de paging dans tout le réseau pour chaque appel. les différents canaux mis en œuvre ainsi que les technologies de transmission discontinue et le saut de fréquence. Il faudra donc router les messages de paging vers une seule cellule. le MS envoie un message SABM Sur la SDCCH pour informer le réseau de son nouvel emplacement (nouveau LAC) le MSC authentifie premièrement le MS . 1. nous essayons de décrire la solution proposée par Huawei pour la planification et optimisation du réseau GSM dans le cadre du projet INWI.5 Conclusion Dans ce chapitre on a donné un aperçu sur l’architecture des réseaux GSM et les différentes interfaces. en donnant les différentes méthodes d’accès. mais il serait très inutile en raison du grand nombre de messages de mise à jour de localisation.4.5 La mise à jour de la localisation Un mobile allumé est informé d'un appel entrant par un message envoyé sur le PCH d'une cellule. elle peut être configurée pour être lancée périodiquement par le MS. L'autre extrême serait pour le mobile d'informer le système au moyen de messages de mise à jour de localisation de son emplacement actuel pour chaque cellule.

2. ils espèrent obtenir des services de télécommunication satisfaisants dans le réseau vis-à-vis de la stabilité. et le coût… 2.2 La capacité du réseau GSM La capacité d’un réseau GSM est le trafic maximal que ce réseau peut transporter pendant une période donnée .2. En partant du principe du service universel.L’objectif de tout opérateur de télécommunication en général et de INWI en particulier est de pouvoir véhiculer le trafic de tous ses abonnés en tout moment. l’intégrité du service et la continuité du service . utiliser les ressources réseau au maximum.3 La qualité de service La recommandation E-800 de l’ UIT (Union Internationale des Télécommunication) définit la qualité de service QoS ( Quality of Service ) comme : « l’ effet global produit par la qualité de fonctionnement d’un service qui détermine le degré de satisfaction de l’usager d’un service ». Project de Fin d’Etudes Page 34 . 2. Chaque cellule est gérée par une BTS.1 Introduction L'optimisation d’un réseau GSM vise à améliorer les performances du réseau en prenant avantage des ressources existantes et consiste à mettre en place un processus efficace de collecte et de suivi des indicateurs clés de performance (KPI).Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 2 CHAPITRE 2 SUPERVISION ET OPTIMISATION DU RESEAU GSM 2.2 Les objectifs de l’optimisation du réseau L’optimisation d’un réseau GSM consiste à rechercher un équilibre entre la couverture. la capacité et la qualité de service fondé sur l'investissement rationnel des ressources et des fréquences limitées. accroître les bénéfices économiques du réseau et de réduire les coûts d'exploitation grâce à l'optimisation du réseau.1 La couverture Le réseau GSM est un réseau cellulaire c’est à dire que le territoire nationale est partagé en de petites zones appelé cellule . la qualité. Du point de vue des utilisateurs. 2.2. La couverture est le rapport entre la superficie des parties de la cellule où le signal émis par les antennes de la BTS parviennent avec un niveau détectable par le mobile d’un utilisateu r quelconque et la superficie totale de la cellule.La QoS comporte l’opérabilité du service.2. l’accessibilité au service. chaque opérateur est tenu d’offrir une couverture au moins supérieure à 95%. Ils espèrent configurer le système de façon rationnelle. réalisant ainsi le meilleur taux de retour sur investissement. le maintien du service. Du point de vue des opérateurs.

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 16: niveaux fonctionnels de la QoS 2.3 Procédure d'optimisation du réseau GSM La figure ci-dessous présente le processus adopté pour optimiser le réseau GSM Figure 17: procédure adoptée pour l’optimisation du réseau GSM de INWI Project de Fin d’Etudes Page 35 .

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 2. CELLNAME : C’ est le nom de la cellule courante . Il est exprimé en degré.54391 azimuth BCCH BSIC LAC CI 1015 1009 11 31 3 4 Mec. Pour collecter ces informations nous avons utilisé un progiciel développé par HUAWEI qui s’appelle BSC Local Maintenance Terminal (LMT) dont nous donnerons les détails plus loin dans ce document.5853 150 Tableau 6: exemple de paramètres d’ingénierie BSC Name : C’ est le nom de la BSC à laquelle appartient la cellule . LAC : les BTS sont regroupés par zone géographique appelé zone de localisation.4 L'acquisition d'informations du réseau Dans cette phase nous sommes tenus de confirmer les paramètres réels d'ingénierie et les paramètres du réseau. et le reflet Project de Fin d’Etudes Page 36 . l'enquête de l'environnement radio local et les points où le trafic est important. Elec tilt : il permet d’agir sur la déformation du lobe principal dans la zone de couverture. Mec tilt : c’est l’angle d’inclinaison de l’antenne d’une cellule par rapport à la vertical. CI : numéro identifiant d’une façon unique une cellule dans le réseau de INWI. NB : une cellule est un secteur d’une BTS.5741 140 33. BCCH : C’ est le ARFCN de la fréquence porteuse sur laquelle sont transportées les informations du canal logique BCCH et parfois aussi du canal logique SDCCH BSIC : C’ et un numéro de 0 à 77 qui permet de distinguer deux cellules ayant le même BCCH . Elect tilt tilt 10100 3 2 10065 2 1 33. Longitude et latitude sont les cordonnées géographiques de la cellule Azimuth : C’ est la direction dans laquelle l’ antenne de la cellule émet le maximum de puissance .5 Collecte des données Dans cette deuxième phase nous sommes tenus de collecter des statistiques du trafic de données et d'alarmes via l’ OMC-R.58381 -7. 2. A chaque zone de localisation est attribuée un code appelé LAC. Voici un exemple des paramètres d’ingénierie du réseau GSM de INWI : BSCName Site Name CAS-1 Site1 CAS-2 Site2 CELLNAME longitude latitude Site1-2 Site2-3 -7. et de comprendre l'exigence du client. Site Name: C’ est le nom de la BTS à laquelle appartient la cellule . Le Nord étant pris comme l’Azimuth de degré 0. les données du « drive test ».

1.1 Le drive test Le Drive Test ( DT ) vise à évaluer les performances du réseau du point de vue des utilisateurs . les paramètres radio de chaque point de test . Le test MS peut afficher la cellule de service d'un réseau de télécommunication mobile et les six cellules voisines.5.Il est essentiellement responsable de la collecte des données sur l’interface Um aussi bien dans le sens montant que sur le sens descendant. des cellules voisines. 2.Ceci nous permet de visualiser instantanément les différents indices de performance du réseau . Il existe deux séries de MS fabriqué et utilisé par HUAWEI : la MS U12OE et la MS 6100. Project de Fin d’Etudes Page 37 . et l’ interface Um peuvent être observés.le GPS nous permet de connaître instantanément notre position sur la carte du maroc importé dans le logiciel du Drive Test.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou objectif du MS. Il peut être installé sur un ordinateur portable ordinaire . nous nous équipons toujours d’un ordinateur portable auquel seront connectés les autres matériels du Drive Test et sur lequel est installé un logiciel de Drive Test . le taux de coupure d’ appel (Call Drop) . 2.2 Les outils logiciels GENEX PROBE V2. Il existe deux méthodes principales de collecte de données : le Drive Test ( DT) et les compteurs de l’ OMC-R. Les performances recherchées sont : le taux de connectivité . Il peut également être utilisé pour tester les paramètres du réseau.2 C’est le principal logiciel de Drive Test utilisé par Huawei. le taux de réussite ainsi que le taux d’échec de handover … Les outils du drive test 2.1 Les outils matériels TEST MS Le Test MS est un téléphone mobile spécial conçu par HUAWEI et que nous utilisons pour effectuer le Drive Test .1. et les principales informations de la cellule de service.5.Une fois connecté à un ordinateur .5. UN ORDINATEUR Pour effectuer un Drive Test . il peut donc recueillir et analyser les données avec l'aide du logiciel de « drive test ». Si les BTS et la carte du relief des zones de test sont importés alors la piste du drive test . la couverture . Le test MS peut être connecté à un ordinateur. de suivre le chemin indiqué par le GPS et de sauvegarder les données enregistrées par le test MS pour une analyse ultérieure dans des fichiers appelés logfiles. Le GPS Le GPS est un outil de géolocalisation .

Il est divisé en deux parties également : les tests statiques et les tests de handover. Le Test est divisé en deux grandes parties : Le Shake down test et le cluster test  Le shake down test Le Shake down est un test qui sert à tester les performances d’un secteur toute seule et sa capacité à faire un handover (transfert d’ appel ou de trafic) vers les autres cellules de la même BTS.1. sur le premier MS on lance un appel Project de Fin d’Etudes Page 38 . ainsi le niveau du signal reçu devra être supérieur à -45dbm . On utilise deux MS de test.3 La technique du drive test Le Drive Test se fait en voiture qui roule à une vitesse normale ou stationnée. un téléchargement d’ un fichier ( download ) .Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 18: aperçu de l’interface GENEX PROB v2.5.Pour chaque cellule ou secteur on effectue trente cinq appels de trente secondes (short call ) .  Les tests de handover Dans cette phase du test . on fait le tour de la BTS dans les deux sens comme le montre la figure suivante .  Les tests statiques La voiture est stationnée en face d’un secteur et le test MS est en visibilité directe par l’antenne du secteur concerné.2 2. un chargement de fichier (upload) et un ping vers le serveur EDGE de la cellule.

4 Principaux indicateurs relevés du Drive Test Voici les principaux indicateurs relevés au cours du Drive Test : Project de Fin d’Etudes Page 39 . on effectue des appels longs ( Long Call ) et sur le troisième mobile on effectue des Test de PS (Packet Switched). on parcourt des grands axes routiers regroupant plusieurs BTS . Pendant cette phase du test .1. Sur le premier mobile on effectue des appels de courtes durées ( Short Call ).Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou long (Long call ) qui dure tout le temps du test et on lance aussi un téléchargement ( Download ) à partir des serveurs EDGE des cellules de la BTS . sur le deuxième mobile. Sur le deuxième MS on lance un chargement de fichier ( Upload ). Voici un exemple de route de cluster test.5. Figure 20: Exemple de route suivie en Cluster test 2.On utilise trois mobiles de test .  Le cluster test Ce test a pour objectif de tester la capacité d’un ensemble de BTS à fonctionner ensemble de façon cohérente et à assurer la continuité d’un service de t élécommunication. Figure 19: Drive test Route.

6 Le Drive Test permet d’analyser en profondeur les problèmes du réseau Lé Drive Test permet de savoir avec précision les emplacements des call Drop ou des handover failures.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Call Drop Rate (%) : le taux d’ abandon d’ appel Call setup time (s) : Le temps nécessaire à l’ établissement d’un appel Mobile Rx Power (dbm) : la puissance moyenne reçu au niveau du mobile Mobile Tx Power (dbm): puissance moyenne émise par le mobile . en ressources et aussi en temps. C/I : rapport entre la puissance du signal et l’interférence intra-BSC Hand-off Success Rate (%) : Taux de réussite du handover dans le même BSC Inter-BSC Hand-off Success Rate(%) : Taux de réussite du handover entre deux BSC différents Inter-Band Hand-off Success Rate : taux de réussite de handover inter.5. Le Drive test permet de prendre en considération la topologie géographique et autres facteurs environnementaux Les inconvenients du drive test  Drive Test est très coûteux en argent.1. Rxlev (dbm) : mesure le niveau du Signal en chaque point du test .5. RxQual (nombre entre o et 7): mesure la qualité du signal en chaque point du Test : il est calculé à partir du BER ( taux d’erreur binaire) Tableau 7: Correspondance entre RxQual et le taux d’erreurs binaire BER Tableau 8: Correspondance entre RxQual et la qualité de service 2.5 Les avantages du drive test    2.1. Page 40 Project de Fin d’Etudes .bande entre le GSM900M et le DSC1800.

2. nous vous présenterons les KPI dont nous nous sommes servis lors de nos analyses .2.2. M2000 contient une multitude de compteurs regroupés par thème permettant d’analyser les problèmes couramment rencontrés dans un réseau GSM notamment le call drop. les conditions de cette coupure ainsi que l’ interface du réseau où l’appel s’est coupé .5.2 Les Données du drive Test deviennent obsolètes dès le changement des Azimuth ou des tilts.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou  2.5. le handover failure et le problème de congestion.5. Project de Fin d’Etudes Page 41 . Les plus utilisés sont : CALL DROP MEASUREMENT : il contient plusieurs compteurs qui nous renseignent sur le nombre de coupure d’ appel advenu pendant une durée donnée.Le suivi d’un KPI peut être mené en utilisant plusieurs compteurs et les KPI peuvent eux même être regroupés par thème : 2. le nombre de handover réussis . Voici l’interface graphique de la page d’accueil de M2000. le nombre de handover échoués. Les données de l’ OMC-R Le deuxième moyen de collecter les données du réseau est de visualiser quotidiennement les données de L’ OMC-R à partir de l’outil M2000 . Figure 21: aperçu de l’interface graphique de M2000 Dans ce paragraphe . le taux de réussite du handover …. INCOMING INTER-CELL HANDOVER MEASUREMENT : cet indicateur de performance permet de voir pour chaque cellule le nombre de requête de handover qu’il a reçu .1 M2000 M2000 est un logiciel client du serveur OMC.2 Call measurement KPI Ce groupe de KPI nous renseigne sur les performances du réseau lors de la réalisation d’un appel téléphonique.

le nombre de handover réussis et échoués. K3006-Configured SDCCH : le trafic de signalisation maximal qu’une cellule peut véhiculer en ERL en excluant les slots défaillants.2. 2. le taux de réussite … GSM CELL TO GSM CELL INCOMING HANDOVER MEASUREMENT : Ce KPI permet d’ afficher pour chaque cellule . voici les plus utilisés: W3005 -TCH Congestion Rate : K3014-Traffic Volume on TCH: le volume de trafic en ERL K3015. le nombre de requêtes envoyés de handover réussis de et échoués avec chaque cellule voisine ainsi que le taux de réussite … GSM CELL TO GSM CELL OUTGOING HANDOVER MEASUREMENT : KPI MEASUEMENT PER CELL : Ce KPI contient plusieurs compteurs. le taux de réussite … Ce KPI permet d’ afficher pour chaque cellule . K3016-Configured TCHs : le trafic maximal qu’une cellule peut véhiculer en ERL en excluant les TRXs défaillants et les slots dédiés pour véhiculer les données.3 MR measurement KPI Ce groupe de KPI donne les performances du lien radio à l’interface Um.Available TCHs : le trafic maximal qu’une cellule peut véhiculer en ERL en incluant les TRXs défaillants.5. W3004-SDCCH Congestion Rate : K3015-Traffic Volume on SDCCH (Traffic Channel) : le trafic de signalisation en ERL K3015-Available SDCCH : le trafic de signalisation maximal qu’une cellule peut véhiculer en ERL en incluant les slots défaillants. on définit cinq niveaux d’ interférence selon la puissance du bruit : Project de Fin d’Etudes Page 42 . Les principaux KPI de ce groupe sont : INTERFERENCE BAND PER TRX : Ce KPI nous donne le nombre de canaux atteints par le bruit ( signal interférent + bruit due à l’activité humaine) pour chaque TRX. le nombre de requêtes reçues de handover réussis de et échoués avec chaque cellule voisine.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou OUTGOING INTER-CELL HANDOVER MEASUREMENT : cet indicateur de performance permet de voir pour chaque cellule le nombre total de requête de handover envoyés à ses cellules voisines .

98 Interférence band 2 -98 à .96 Interférence band 3 -96 à -90 Interférence band 4 -90 à – 87 Interférence band 5 -87 à – 85 Tableau 9: niveaux d’interférence selon la puissance du bruit RADIO LINK FAILURE PER TRX Ce KPI nous donne l’ état du lien radio à l’ interface Um au moment du call drop ou d’un handover failure. 2. 2.5.2.6 Les inconvenients des KPI  Elles ne permettent pas toujours de retrouver avec précision la cause et l’emplacement des problèmes survenus dans le réseau. les paramètres réseau. Les données de l’ OMC-R sont directement analysées à partir Project de Fin d’Etudes Page 43 .4 Les alarmes Les alarmes nous permettent de surveiller quotidiennement l’état des BTS et du lien de transmission : Voici quelques alarmes couramment rencontrés : Type d’alarme GSM cell Manually Blocked Cell PS Service Faulty GSM cell out of Service OML Fault E1/T1 Local Failure Alarm LAPDm Alarm LAPDm Link Abnormal Alarm Significations Cellule éteint pour des besoins de maintenance La partie PS de la cellule est en panne La cellule est tombée en panne Faute de liaison à cause des opérations de maintenance Problème équipement du E1 ou T1 de l’interface Abis Dépassement du seuil des erreurs binaires sur la liaison de transmission Le lien de transmission est inutilisable Sévérité Warning Major Major Major Major Major Critical Tableau 10 : genres d’alarmes traitées 2. On retrouve dans ce KPI des compteurs indiquent la qualité et niveau de signal sur la voix montante et descendante au moment d’échec de l’interface radio.5. et les statistiques de trafic OMC-R à l'aide d'outils d'optimisation du réseau.5.5 Les avantages des KPI  Les KPI nous donnent une vision actualisée des paramètres du réseau  Elles sont moins coûteuses que les Drive Test 2.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Type d’ interférence Niveau de puissance du bruit (dbm) Interférence band 1 -107 à .2.6 L’ANALYSE DES DONNEES Dans cette troisième phase nous présenterons les méthodes d’analyse des performances du réseau.2.

on cherchera fondamentalement à résoudre trois problèmes : le Call Drop (coupure d’ appel) . l’Azimuth et le tilt de chaque cellule. Si le call drop ne touche que quelques cellules alors il faut sélectionner les cellules les plus touchés par le call drop pour les analyser une par une. Sinon on vérifie si le problème est dû soit à une mauvaise couverture.2 En général dans un réseau GSM. soit à l’interférence . Project de Fin d’Etudes Page 44 . on vérifie le taux de call drop due à l’échec du lien radio. alors que les données issues du Drive Test (logfiles) seront analysées par un autre logiciel : GENEX ASSISTANT 2. Pour chaque cellule dont le taux de call drop est élevé.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou de l’ outil M2000 ou en utilisant Excel. la couverture ou de certains paramètres des BTS comme la hauteur des antennes. Pour analyser le problème de Call Drop dans un réseau GSM.1 Analyse du call drop Dans ce paragraphe nous allons présenter la procédure suivie pour analyser un problème de Call Drop. soit au handover failure ( éc hec de transfert d’ appel ou de trafic d’une cellule à l’ autre ) . il faudra revoir la planification des fréquences. il faut d’abord vérifier si le Call Drop affecte toutes les cellules de la BSC ou seulement quelques cellules.2 dont voici un aperçu. Si ce taux est faible. Si le call drop est un phénomène généralisé alors. on déduit qu’il s’agit d’un problème de transmission ou défaillance d’un équipement de transmission. le handover failure (échec de transfert d’ appel ou de trafic d’une cellule à une autre ) et le problème de congestion .6. Figure 22: aperçu de l’interface GENEX ASSUSTANT 2. 2.

Si ce n’est pas le cas. vérifier aussi l’horloge de la BSC ainsi que les circuits à l’ interface A.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 23: méthode d’analyse du call drop 2. Si le phénomène n’est pas généralisé. Si le problème se trouve au niveau de l’interface radio. il faut tout d’ abord vérifier si le phénomène est commun à toutes les cellules de la BSC ou si seulement quelques cellules qui en souffrent . on sélectionne les cellules qui so uffrent le plus du handover failure . l’interférence ainsi que configuration de voisinage NL.On vérifie si le problème est un problème radio ou pas . Project de Fin d’Etudes Page 45 .2 Analyse du handover failure Lorsque le taux de « handover failure » est jugé très élevé.6. il faut systématiquement vérifier la couverture. on vérifie la présence d’une congestion au niveau des canaux TCHs ou SDCCH de la cellules cible ou si les liens de transmission à l’ interface Abis fonctionnent correctement. Si le phénomène est généralisé à toutes les cellules de la BSC alors il faut revoir les algorithmes . l’horloge ainsi que la configuration des seuils à partir desquels se fera une requête de handover.

Project de Fin d’Etudes Page 46 . un problème lié à l’interface radio tel que la couverture ou l’ interférence .RxQual et le TA. la capacité du système est insuffisante pour supporter le trafic.Pour positionner la source du problème. il faut consulter les alarmes en cherchant des équipements défaillants.3 Analyse de la congestion TCH La congestion des canaux de trafic TCH est due généralement à un problème de transmission au niveau de l’ interface Abis . comme il faut observer le volume de trafic par TRX pendant une durée donnée pour vérifier la capacité et pour savoir si c’ est un problème radio il faut consulter les indicateurs de couverture et de qualité de signale RxLev . la défaillance d’ un équipemen t ( par exemple un TRX qui ne fonctionne plus).6.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 24: méthode d’analyse du HO failure 2.

Voici les étapes à suivre pour résoudre le problème de couverture d’une zone dans le réseau GSM : Vérifier les conditions autour de la BTS : Project de Fin d’Etudes Page 47 .4 Analyse de la congestion SDCCH L’analyse de la congestion au niveau des canaux de signalisation SDCCH suit pratiquement la même procédure que celui des canaux TCH sauf qu’ au lieu de consulter les compteurs des KPI pour les canaux TCH. 2.6. au problème de couverture ou de la congestion.7.7 RESOLUTION DES PROBLEMES Comme on peut le constater dans le paragraphe précédent .1 Résolution du problème de la couverture La dégradation de la couverture peut provenir de plusieurs sources. la plupart des problèmes du réseau GSM sont liés d’une manière ou d’une autre au problème d’interférence . 2.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 25: méthode d’analyse de la congestion 2. il faudrait le faire plutôt pour les canaux SDCCH.

2. alors il faut vérifier la puissance d’émission de la BTS et l’augmenter si nécessaire.7.7. Project de Fin d’Etudes Page 48 .2 Résolution du problème d’interférence 2.2. Nous pouvons observer une interférence en downlink lorsque deux cellules proches ( 1 km en urbain ) utilisent la même BCCH ou si des cellules déclarées voisines au niveau de la BSC ont des fréquences BCCH adjacentes . Vérifier les paramètres d’ingénierie.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Tout d’abord il faut vérifier s’il n y a pas d’autres antennes dans les alentours immédiats de la BTS ( les micro antennes par exemple ). Par conséquent il faut veiller à ce que les antennes soient bien fixées sur leurs supports. Si le niveau du signal (RxLev) est très faible juste à proximité de la BTS. Vérifier la tour d’amplification Parfois les amplificateurs peuvent subir des dommages qui peuvent être dus à la pénétration de l’eau à l’ intérieur des amplificateurs . Tous ces éléments peuvent affecter négativement la transmission ou la réception des signaux. soit augmenter la hauteur des antennes Vérifier les alarmes des antennes Il faut toujours vérifier les messages d’alarmes aussi bien pour l’antenne principale que celle de la diversité. les panneaux d’affichage. Dans tous les cas quelque soit la cause de l’interférence. Si une région reste mal couverte malgré toues les opérations d’optimisation alors il faut installer un nouveau site dans cette région. la meilleure façon de résoudre le problème d’interférence en downlink est de refaire la planification des fréquences BCCH des cellules de la région concernée. les immeubles vitrés. Pour cela nous utilisons NASTAR un outil logiciel de HUAWEI qui permet de planifier les fréquences BCCH. Voici un aperçu de NASTAR. Ces alarmes informent souvent sur l’état des fils reliant les antennes à la BTS car une défaillance de ces fils peut agir négativement sur la couverture .Pour cela il faut toujours surveiller les alarmes des amplificateurs . les arbres. Le tilt et l’Azimuth déterminent la zone de couverture d’une antenne .L’ augmentation du tilt ou la déviation de l’Azimuth peuvent changer la couverture d’une BTS.1 Interférence en downlink L’ interférence en downlink est causée par les fréquences BCCH . Pour les éviter on peut soit modifier l’Azimuth des antennes de la BTS.

Les cellules en orange sont les cellules ayant une fréquence BCCH inférieure à la fréquence courante de 200 KHZ et dont l’ ARFCN est égale à l’ ARFCN courante moins l’unité . La règle que nous suivons pour la planification des fréquences BCCH est la suivante :  Les cellules appartenant à la même BTS doivent avoir des fréquences BCCH séparées d’au moins 400 KHZ c'est-à-dire leurs ARFCNs doivent être séparés d’ au moins deux unités Les cellules proches-voisines situées en ligne de vue ne doivent pas avoir la même fréquence BCCH. Les cellules en bleu sont les cellules ayant une fréquence BCCH supérieure à la fréquence courante de 200 KHZ et dont l’ ARFCN est égale à l’ ARFCN courante plus l’unité . Les cellules coloriées en rouge sont les cellules ayant l’ARFCN choisi.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 26: aperçu de l’interface de NASTAR Sur cette figure on peut voir chaque cellule avec sa zone de couverture . Les cellules proches-voisines (déclarées voisines au niveau de la BSC) doivent avoir des fréquences BCCH séparées d’au moins 400 KHZ   Project de Fin d’Etudes Page 49 . Le petite fenêtre en haut de la figure que voici permet de choisir un ARFCN du BCCH.

Dans le rés eau GSM de INWI installé et supervisé par HAUWEI. Si malgré le fait que tous les canaux TCH fonctionnent en mode half rate. il existe deux mode de fonctionnement : le mode FULL RATE et le mode HALF RATE. Pour résoudre ce problème. Cependant le risque d’interférence peut augmenter si deux cellules se faisant face l’une à l’autre ont la même MA LIST. il suffit de s’assurer que les filtres fonctionnent très bien ou les remplacer en cas de défaillance. on peut observer des interférences TCH. Le principe adopté par HUAWEI pour réduire les interférences est le suivant : Les vingt quatre ARFCN BCCH disponibles sont divisés en trois listes : MA LIST1. Dans le mode full rate un canal TCH est occupé par une seule communication alors que dans le mode half rate un canal TCH est occupé par deux communications .De ce fait l’ interférence au niveau des canaux TCH est énormément réduit . Chaque BTS du réseau de INWI supporte non seulement les cellules GSM mais aussi les cellules CDMA 2000 . alors on active les TRX qui ne sont pas encore activés ou on ajoute d’autres TRX . la congestion persiste . le mode half rate est activé automatiquement lorsqu’ un pourcentage bien défini des canaux TCH en full rate sont occupés . Si la congestion est liée au trafic très élevé alors on suit la procédure suivante : Pour chaque canal TCH . MA LIST2 et MA LIST3 . 2. Ces MA LIST sont attribués d’une façon telle que La même MA LIST est attribuée aux cellules ayant presque le même Azimuth. La principale cause de ce problème étant l’augmentation significative du nombre d’abonnés au GSM face à une ressource fréquentielle très limitée . Or la bande CDMA utilisée est très proche de celle du GSM 900. D’où l’augmentation des ressources de la capacité du réseau devient presque inévitable . on utilise le saut de fréquence synthétisé . Parfois les canaux TCH peuvent être interférés par des sources externes.3 Résolution du problème de la congestion La congestion est un problème épineux dans tout réseau GSM en particulier celui de INWI.7.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 2. De ce fait si les filtres séparant les signaux du CDMA 2000 et ceux du GSM sont en défaillance.Si on atteint le nombre maximal de TRX que peut supporter la BTS ( 16 TRX recommandé par Huawei vue la capacité limité du lien de transmission) alors on doit installer un nouveau Project de Fin d’Etudes Page 50 . Chaque cellule reçoit une MA LIST. par défaut ce pourcentage est 95%.Chaque TRX d’une cellule à l’ exception du TRX qui contient le BCCH saute sur une liste de fréquences appelée (MA LIST) attribuée à la cellule .7.2.2 Interférence en uplink L’ interférence en uplink se produit souvent au niveau des canaux TCH.Dans le réseau de INWI. Et dans ce cas il revient à l’équipe INWI de résoudre ce problème en collaboration avec l’ ANRT. N B : La distance entre cellules qui utilisent la même MA LIST n’ a aucune importance car les algorithmes gérant les sauts de fréquence sont très puissants et permettent de réduire presque à zéro les risques d’interférence .

ACT GCELL : Cette commande permet d’activer une cellule précédemment étteinte 2. Dans ce cas il suffit de résoudre le problème de couverture ou d’interférence suivant les méthodes présentées plus haut. Il est connecté directement à la BSC et permet de faire la surveillance et la maintenance du réseau. La congestion peut être aussi le résultat le résultat d’une mauvaise couverture ou d’interférence grave. soit sur une BTS. la BTS et les cellules . On utilise cette commande avant toute modification des paramètres d’une cellule. Les principales tâches qu’on peut réaliser avec le LMT sont : 2. Voici quelques commandes que nous avons eu à manipuler : DEA GCELL : cette commande prend en paramètre le nom ou l’identifiant d’une cellule . MOD GCELLFREQ : Cette commande permet de modifier la liste de fréquence utilisée par une cellule. 2. l’état des TRXs. le trafic et le niveau d’interférence de chaque canal.2 Le monitoring Le LMT permet aussi de surveiller l’activité de chaque cellule de la BSC . Project de Fin d’Etudes Page 51 . on peut aussi configurer la cellule pour partager le trafic jouant sur le paramètre HO-load-threshold qui indique le seuil à partir duquel un load HO est déclanché. elle permet d’éteindre la cellule spécifié.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou site dans la zone considérée.8. soit sur une BSC.8.Dans ce cas le problème est renvoyé à l’équipe de transmision. MOD GTRX : Cette commande permet d’attribuer une fréquence BCCH à un TRX. LST GTRX : Cette commande permet de lister les TRX d’une cellule spécifiée en paramètre. MOD GCELLMAGROUP : Cette commande permet d’affecter une MA LIST à une cellule . La congestion peut être liée également à un problème de transmission à l’interface Abis .On peut surveiller constamment les alarmes.1 Execution des commandes L’ onglet MML qui permet d’exécuter des commandes qui ont des effets immédiats soit sur une cellule.8 Local maintenance terminal (LMT) Le local de maintenance est un outil de HUAWEI permettant d’exécuter des actions sur la BSC.

de l’analyse du call drop .l’interférence . Nous avons notamment parlé des techniques du drive test.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 27: interface du LMT 2. Nous avons également présenté des méthodes de résolution des différents problèmes du réseau tels que la couverture . nous avons participé à l’amélioration des performances du réseau par l’application de nos acquis . et la congestion . nous avons fait le tour de toutes les méthodes et les outils matériels et logiciels utilisés par HUAWEI pour assurer la supervision et l’optimisation du réseau GSM de INWI . Dans le chapitre suivant nous vous présenterons l’étude de cas mené sur le cluster ZMR (zone à mobilité restreinte) de CASA.Enfin nous avons parlé du local de maintenance qui permet d’effectuer des changements dans le réseau en appliquant les solutions proposées et en faisant le monitoring .9 CONCLUSION Dans ce deuxième chapitre. Project de Fin d’Etudes Page 52 .l’analyse du handover failure .l’analyse de la congestion. de la collecte des données à partir de l’OMC-R. De notre coté.

Etudier l’impact des modifications sur la performance du réseau et finaliser le rapport d’acceptation. C8. nous détaillerons dans ce chapitre le processus d’optimisation appliqué sur le Cluster ZMR de la région de casa. proposer les solutions adéquates pour chaque problème. l’installation et les réglages des paramètres de base du réseau de INWI. nous étions responsables du Cluster ZMR de CASA qui contient 9 sousCluster (C1. présenter les résultats de l’analyse et les synthétiser pour détecter les problèmes subsistants. C5. C6. HUAWEI devait mener une évaluation de performances et une optimisation de l’ensemble du réseau. C2. C4. problèmes de couverture) influant par la suite la continuité et la qualité de la communication ce qui a un effet déf avorable sur l’acceptation de ces clusters par INWI.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 3 CHAPITRE3 ETUDE DE CAS D’OPTIMISATION DU CLUSTER-ZMR DE CASA 3.1 INTRODUCTION Après avoir présenté les différentes méthodes d’analyse permettant le positionnement et la résolution des problèmes radio les plus rencontrés dans le réseau de INWI dans le chapitre précédent. Project de Fin d’Etudes Page 53 . C3. L’objectif en était de réussir son acceptation par le client. C9) catégorisés urbain dense. Certains sous clusters souffrent de plusieurs problèmes (taux de Handover inférieure au seuil d’acceptation dans certains sites. 3. Notre analyse a été portée sur un ensemble de drive tests réalisés pendant les mois de Mars et Avril pour la globalité des sous-Clusters aussi bien que sur les statistiques de l’OMC-R et enfin sur des drive test qu’on a mené suite à une recommandation du client ou pour étudier l’efficacité des solutions proposées.2 Contexte de l’étude de cas Après la planification. call drop. Pour ce faire. Il s’agira de :     Analyser les drive tests et les mesures des KPIs de OMC-R menés sur les clusters de CASA. C7. Le département RNO a dispatché le réseau en un ensemble de clusters de travail pour optimiser le travail.

de qualité de signal. Figure 28: zone de l’étude Le nombre de cellules que chaque cluster contient est comme suit : Tableau 11: Nombre de cellules par cluster Nous présenterons dans ce qui suit les problèmes que nous avons jugés les plus intéressants accompagnés des analyses détaillés ainsi que des solutions proposées pour les corriger. nous prenons le soin de citer le cluster à laquelle appartient chaque cellule traitée. Notre mission principale était de résoudre les problèmes subsistants de couverture.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 3.1 Zone de l’étude La zone de l’étude s’étale sur toute la ville de CASA appelée zone à mobilité restreinte (CASA-ZMR).3. Les cas traités sont situés dans des clusters différents.3 Optimisation du cluster-ZMR de CASA 3. cette zone est dispatchée sous 9 clusters pour faciliter les missions de supervision et de gestion du réseau. de hand over et de congestion par l’application des approches d’optimisation pré-décrites. Project de Fin d’Etudes Page 54 . de coupure d’appels.

Figure 29: couverture dans le cluster ZMR 3.3.3. on va détailler les problèmes détectés et les solutions proposées pour la zone 5 se situant dans le cluster 9 comme exemple. ce qui indique la présence d’un problème radio.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 3. Suite à la hausse des plaintes dans cette région on a organisé le 26/05/2011 un drive-test utilisant un seul mobile avec une duré moyenne de 5 minutes pour chaque appel et ceci pour collecter des informations détaillés dans ces secteurs. on a constaté que la couverture est en générale très bonne dans la plupart des clusters sauf pour des zones particulières que nous avons pris le soin de les cercler dans la figure.2 Optimisation de la couverture La figure ci-dessous affiche la couverture dans tout le cluster-ZMR de CASA.2. Project de Fin d’Etudes Page 55 .1 Problèmes détectés dans la zone 5 Notre suivi des KPIs de l’OMC-R montre une augmentation du nombre de call drop avec un taux de succès du handover radio qui ne dépasse pas 97% et pour un TA entre 0 et 2 dans les secteur CAS-1164-1 CAS-1093-2 se trouvant dans le cluster C9.

66424 33.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 30: carte du RxLev à proximité sites CAS-1164 et CAS-1093 Une dégradation du RxLev est perçue dans les zones 1. la première vérification a consisté d’évaluer le Tilt et l’Azimuth des sites responsables de la couverture de la zone.81 dBm 71. Project de Fin d’Etudes Page 56 .5282 100 3 CAS-1014-2 -7.66424 33. C’est pour cela que la couverture dans les zones 1.53626 120 2 CAS-1093-3 -7.26 % Valeur Cible >-60dBm >95% Tableau 12: mesures de couvertures 3.26% des échantillons ont un RxLev supérieur à -75dbm indiquant une insuffisance au niveau de la couverture.2.53626 240 1 CAS-1164-1 -7. 3 et 4 n’est pas satisfaisante.66424 33.53626 0 2 CAS-1093-2 -7. 2 et 3 et seulement 71.68222 33. BTS Name CELL NAME Longitude Latitude Azimuth Tilt Mécanique Tilt Electrique CAS-1093 CAS-1093 CAS-1093 CAS-1164 CAS-1014 CAS-1093-1 -7. 2.3.68228 33. Le tableau suivant montre la configuration des tilts et des Azimuth des sites CAS-1164 et CAS-1093.5272 145 2 Tableau 13: paramètres d’ingénierie des sites CAS-1164 et CAS-1093 1 1 0 0 1 La présence des ruelles étroites et une structure dense des bâtiments rendent les pertes de pénétration très importantes. Nom de l’indicateur Moyenne du RxLev sur tous les échantillons Pourcentage RxLev : > -75dBm sur tous les échantillons Valeur du KPI -67.2 Analyse des problèmes de la zone 5 Naturellement.

3. la figure ci-dessous montre le résultat du drive test du 28/05/2011 qu’on a fait après les changements. l’amélioration du RxLev n’est pas bonne dans les zones 3 et 4. Figure 31: Amélioration après changement dans CAS-1164 et CAS-1093 C’est pour cette raison et comme dernière solution on a recommandé d’installer un nouveau site entre les zones 3 et 4 ce pour résoudre non seulement le problème de couverture mais aussi d’autres problèmes tels que le call drop et le handover failure. Project de Fin d’Etudes Page 57 . annonçant la résolut ion du problème de couverture dans les zones 1 et 2.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 3.2. Tilt Tilt Mecanique Til éléctrique Azimuth Valeur Nouvelle Valeur Nouvelle Valeur Nouvelle ancienne valeur ancienne valeur ancienne valeur 0 2 2 1 1 40 120 2 2 1 1 170 240 1 1 0 0 250 100 3 3 0 0 80 2 2 1 0 145 145 Tableau 14: changement d’Azimuth et de tilt Non de la cellule CAS-1093-1 CAS-1093-2 CAS-1093-3 CAS-1164-1 CAS-1014-2 Malgré les changements que nous avons proposés ensuite appliqués.3 Solutions proposées pour la zone 5 Le but de changement d’Azimuth et de tilt est de minimiser le nombre de points jaunes et d’augmenter le nombre de points gris et bleu.

on prendra le soin de présenter des problèmes et les solutions pour la zone 4 du cluster 9 dans ce qui suit. on a remarqué que la qualité de signal est acceptable dans tous le cluster-ZMR en exception des régions cerclées. Figure 32: qualité du signal dans le cluster-ZMR de CASA 3. sauf dans la zone couverte par la cellule CAS-1164-3.3.3 Optimisation de la Qualité du signal La figure ci-dessous affiche la qualité de signal dans le Cluster-ZMR de en se basant sur le drive test conduit par l’équipe RNP au mois de Mars et Avril.3.3.1 Problèmes détectées dans la zone 4 Suite au Drive test mené dans la zone 4 le 26/05/2011. il a été constaté que la qualité du signal dans le cluster C9 est globalement bonne.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 3. Project de Fin d’Etudes Page 58 .

3. Figure 34: GSM UNKNOWN MESSAGE Figure 35: Plan BCCH du CAS-1164-3 Project de Fin d’Etudes Page 59 . nous avons conclu que la qualité dégradée du signal dans cette zone est liée à une interférence en voix descendante.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 33: Catre du Rxlev.3. -Le Rxqual est dans le rouge dans un ensemble non négligeable de points. 3. ce qui indique que le MS ne parvient pas à décoder les massages en voix descendante. Le problème était la présence d’une cellule voisine CAS-1093-1 ayant un BCCH adjacent causant par la suite un C/I très bas. Ceci est justifié par la présence du message de la couche 2 " GSM UNKNOWN MESSAGE". -Le C/I est inferieur à 8db dans un nombre de points du trajet du Drive.2 Analyse des problèmes dans la zone 4 Dès avoir constaté que les points ayant une qualité de signal faible se trouvent dans la zone où C/I est inférieure à 8db. ce résultat est confirmé par l’existence d’un call drop et un HO Failure. RxQual et C/I dans la zone couverture de CAS-1064-3 Nous avons remarqué que : -Le RxLev est assez-bien dans environ -75dbm mais n’expliquant pas la mauvaise qualité du signal perçue.

3. 3.00% 20.4.00% 50. comme on peut le voir sur la figure.00% C1 C2 C3 C4 C5 C6 C7 C8 C9 Call drop rate Figure 37: Call Drop rate dans CAS_ZMR Durant le drive test. Project de Fin d’Etudes Page 60 .3. le taux de call drop pour tous les sous clusters (C1 à C9) est largement supérieur au seuil acceptable 2%.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 3.1 Problèmes détectés Nous nous sommes intéressés au problème crucial du call drop dans le cluster CAS-ZMR .4 Optimisation de call drop.3 Solutions proposées pour la zone 4 Nous avons proposé de changer les BCCH des cellules CAS-1093-1 et CAS-1093-2 afin de minimiser les interférences et d’augmenter le C/I dans la zone Nom de la cellule cas-1093-1 cas-1093-2 Ancienne BCCH 1002 1021 nouvelle BCCH 1021 1002 Tableau 15 : modification du BCCH des cellules voisines de CAS-1164-3 Figure 36: BCCH après modification 3.3.00% 0.3. un nombre important parmi les communications initiées sont coupées.00% 10. La figure suivante affiche l’état général du cluster CAS-ZMR en matière de taux du call drop selon les résultats du drive test en LC mené en mois avril.00% 40. Call drop rate 60.00% 30. Ceci est un véritable problème auquel nous nous sommes attelés à résoudre.

3.4. Ensuite nous avons observé la qualité du signal autour de la zone du call drop.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 3.Le graphe suivant nous affiche la situation et les emplacements de call drop.2 Analyse des problèmes Dans ce paragraphe nous allons présenter l’analyse du call drop dans le cluster C5 . Figure 39: Map du Rxlev au moment du call drop Nous avons constaté que le niveau du signal est très bon dans la zone où s’est produit le call drop. Project de Fin d’Etudes Page 61 . nous avons vérifié le niveau de couverture autour de la zone où s’est produit le call drop . Figure 38: Emplacement de call drop dans le cluster C5 Comme on peut le constater il n’y a qu’un seul call drop dans le cluster C5.

4.De même que le site CAS-1230-1 qui est tout proche de CAS-1144-3 et dont l’Azimuth est dirigé vers ce dernier .3. Solutions proposées Figure 40: Solution proposée pour remédier au call drop dans le cluster C5 Nous avons ainsi analysé plusieurs cas de call drop .3 Solutions proposées Pour résoudre ce problème nous avons décidé de changer la fréquence BCCH de CAS-11443 de 1007 à 1006 afin de réduire les interférences.Nous en avons déduit qu’il s’agit d’une interférence en DL.Ceci est à l’origine des interférences et donc de la dégradation de la qualité du signal .11 : RxQual au moment du call Drop Nous avons pu constater que la qualité du signal est dégradée autour de la zone où s’est produit le call drop. 3. Le site CAS-1144-3 qui couvrait le mobile au moment du call drop a une fréquence BCCH dont l’ ARFCN est égale à 1007 .Voici les résultats sous formes de tableau Project de Fin d’Etudes Page 62 . Nous avons ensuite regardé au niveau des fréquences BCCH.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 3.

ZMR qui comprend deux BSC ( CAS-BSC1 et CAS-BSC2). nous faisons la liste des dix cellules les plus touchés par le Handover failure pour tous les BSC du Maroc .1 Problèmes détectés Le handover failure est un problème récurrent dans le réseau de INWI en général .les sites CAS1077-3.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou CLUSTER Name CLUSTER C1 CLUSTER C2 CLUSTER C3 Number of call drop 1 1 2 Call drop cause Mauvaise qualité due à une mauvaise couverture Problème de MS Interférence en downlink avec le BCCH 1015 du site CAS-1100-2 Mauvaise qualité due à une interférence .5. Voici par exemple le TOP TEN des cellules les plus touchés par le handover failure de la semaine du 02 mai au 08 mai 2011 Project de Fin d’Etudes Page 63 . CAS1023-1 sont voisines et ont même BCCH Mauvaise qualité due à l’interférence Mauvaise qualité due à une interférence BCCH Mauvaise couverture et mauvaise qualité du signal Solutions Un nouveau site doit être installé dans la région aucune Changer le BCCH du site CAS-1100-2 Refaire la planification des BCCH de toutes les cellules de cette région CLUSTER C4 1 CLUSTER C5 CLUSTER C7 1 3 Optimiser la liste des voisines de CAS-1075-3 en enlevant CAS-1041-3 Changer le BCCH de CAS1144-3 de 1007 à 1006 Changer le BCCH du site CAS-1070-1 Tableau 16: solution proposées pour le call drop dans CAS-ZMR 3.5 Optimisation du handover 3.Chaque semaine.3. CAS-1162-1.3. et en particulier dans le ZMR de CASA . Cependant nous nous concentrons seulement sur la région CASA.

Nous allons prendre pour exemple d’analyse la cellule CAS-1141-1. le nombre de handover qui ont réussi et le nombre de handover qui ont échoué.3. Une fois que ce classement est fait nous analysons les causes du handover failure pour chaque cellule .5.2 Analyse des problèmes Pour analyser la cause du handover failure. 3. NB : CH322. CH320. les autres cas (transmission ou équipement ) étant systématiquement reportés aux équipes compétentes. nous avons récupéré du M200 le KPI GSM Incoming inter-cell handover qui nous indique toutes les cellules qui ont tenté un handover sur une cellule cible bien déterminée.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Tableau 17: Top 10 des cellules touches par le HO failure Dans ce classement nous n’ avons tenu compte que des handover failure liés à la partie radio . Voici comment nous calculons le nombre de handover failure dû à la partie Radio: Nombre de handover failure lié à la partie radio= CH322:Failed Incoming Internal Inter-Cell Handovers – (CH320:Incoming Internal Inter-Cell Handover Requests–CH321:Incoming Internal Inter-Cell Handover Responses) . voici le graphe que nous avons obtenu après traitement des informations dudit KPI : Project de Fin d’Etudes Page 64 . CH321 sont des compteurs de l’OMC-R que nous avons récupérés à partir de l’outil M2000.

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Handover success rate Titre de l'axe 150% 100% 50% 0% CAS1132-3 79% CAS1169-2 97% CAS1078-1 79% CAS1169-1 96% CAS1026-2 94% CAS1141-3 95% Handover success rate Figure 41: GSM to GSM Incoming inter-cell handover Nous voyons sur cette figure que le taux de réussite de handover est partout inférieur à 98% qui est la valeur seuil d’acceptation pour le handover . Figure 42: fréquence BCCH de CAS-1141-1 et de ses cellules voisines Project de Fin d’Etudes Page 65 . Nous avons ensuite analysé l’ interférence pour les canaux BCCH (canaux de signalisat ion) .Pour cela nous avons scruté la fréquence BCCH de notre cellule cible ( CAS-1141-1) ainsi celle des cellules voisines . Pour cela nous allons utiliser NASTAR.

La figure ci-dessous montre l’interférence band pour le TRX qui a pour identifiant le numéro 998 de la cellule CAS-11411 Nous avons déduit de cette figure que la plupart des canaux TCH sont affectés par une interférence band 3 . Nous avons ensuite regardé l’ interférence pour les canaux TCH en visualisant l’ interférence band pour chaque TRX de notre cellule .Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou En observant bien ce graphe nous avons déduit qu’il est p eu probable que la fréquence BCCH de notre cellule (CAS-1141-1) soit interférée vue la distance et la configuration des Azimuths des cellules voisines. Nous avons donc proposé à notre client (INWI ) de contacter l’ ANRT pour la résolution de ce problème Figure 43: interférence band pour le TRX numéro 998 de la cellule CAS-1141-1 Project de Fin d’Etudes Page 66 . Nous avons donc conclut que l’interférence provenait sûrement d’une source externe. soit que l’ interférence provient des fréquences du CDMA ou d’ une source externe. ce qui prouve que cette cellule souffre sérieusement d’une interférence des canaux TCH . Nous avons ensuite voulu savoir si l’ interférence ne provenait pas des fréquences du CDMA . Nous savons par ailleurs qu’ une interférence des canaux TCH peut avoir trois sources possibles : Soit que la cellule étudiée a le même MA LIST que l’ une de ses proches voisines .Pour cela nous avons fait éteindre les cellules du CDMA et observer le niveau des interférences qui ne s’ était pas amélioré . Nous avons vérifié les MA LIST des proches voisines de CAS-1141-1 et nous avons constaté qu’ aucune n’ a le même MA LIST que la cellule étudiée .

ce qui crée une interférence empêchant la cellule CAS-1177-3 de décoder les messages de handover qui lui sont envoyés.3 Autres Cas de handover failure Nous avons analysé et proposé des solutions pour plusieurs autres cas de handover failure dont nous vous proposons le résumé.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 3. Nous avons pu constater en visualisant les alarmes du jour que ce site était souffre d’un problème de transmission sur l’interface Abis "OML FAULT" donc temporairement indisponible . Site Cell Name CAS-1130-3 Cluster Name C7 BSC Name CAS-BSC1 Causes du handover failure La cellule a souffert de plusieurs handover failure dans la journée du 22 Mai 2011.3. Voici les messages d’alarmes observés: Site Cell Name CAS-1177-3 Cluster Name C7 BSC Name CAS-BSC1 Cause du handover failure Nous avons constaté que les cellules voisines de CAS -1177-3 n’ arrivent pas faire un handover vers ce dernier .Après analyse de ce problème nous avons découvert que deux de ses cellules voisines ont la même fréquence BCCCH que lui .5. Project de Fin d’Etudes Page 67 .

3.16 Figure 44: problème de BCCH détectés dans CAS-1177-3 3. Project de Fin d’Etudes Page 68 .Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 3. Figure 45: solution proposée pour améliorer la qualité du signal et el C/I Le tableau suivant résume les problèmes observés et les solutions proposés pour remédier au problème de handover failure.4 Solutions proposées Face à cette situation nous avons proposé de changer la BCCH de CAS-1177-3 de 1023 à 1012.5.

36 626.59% CAS-1177-3 C7 124.639 518.6.06% 05/23/2011 05/23/2011 05/25/2011 05/31/2011 Tableau 19: problèmes de congestion détectés dans la semaine du 23/05/2011 Project de Fin d’Etudes Page 69 .277 338.1 Congestion TCH 3.62% CAS-1163-2 C1 199. la congestion est supervisée utilisant les compteurs de l’OMC -R.646 77.444 2.347 663.23 107.6.215 518.19% CAS-1138-2 C9 30.245 248.987 426.1 Problèmes détectés Le suivi des compteurs de l’OMC-R durant les 2 dernières semaines du mois de Mai nous a permit de détecter une poignée de problèmes de congestion présentés ci-dessous : Temps Nom de la Nom du K3036:TC K3034:T K3014:Traffi K3015: K3016:Co W3005: TCH cellule Cluster HF CHH c Volume Available nfigured Congestion Traffic Traffic on TCH TCHs TCHs Rate Volume Volume (Traffic Channel) CAS-1093-2 C9 179.112 906. Cependant.3.134 906. Nous présenterons dans ce qui suit les problèmes et les solutions proposés pour remédier à la congestion TCH et SDCCH 3.075 257.215 2.497 663.1.564 78. la détection à chaud des problèmes de congestion est une tâche quotidienne.497 3.876 338.277 5.3.867 373.6 Optimisation de la congestion Les problèmes de congestion ne peuvent pas être détectés par les moyens de mesures drive test.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Non du site CAS-1141-1 CAS-1130-3 Nom du cluster C4 C7 Nom de la BSC CAS-BSC2 CAS-BSC1 CAS-1177-3 C7 CAS-BSC1 Cause du handover failure Interférence TCH dû à une source externe Cellule hors service à cause des erreurs de transmission et optimisation du voisinage Interférence BCCH Solutions proposée Contacter l’ANRT Mettre la cellule en service le plus tôt possible et enlever des sites loin de la liste des voisines Modifier le BCCH de 1023 à 1012 Régler les filtres du CDMA CAS-1079-2 C2 CAS-BSC2 CAS-1058-1 C1 CAS-BSC1 Interférence TCH due aux fréquences du CDMA Problème de voisinage CAS-1038-3 C9 CAS-BSC1 Problème d’Overlaping MOH-1002-2 ne doit pas être voisin de CAS-1058 car trop loin Changer les paramètres de handover de la cellule 1038-3 Tableau 18 : récapitulatif des cas traités HO dans CAS-ZMR 3.3. Vue l’importance économique de pouvoir véhiculer 98% du trafic des abonnés au minimum.

-pour la cellule CAS-1138-2 on a extrait de l’OMC-R le trafic pendant chaque heure pour voir la distribution de trafic dans cette journée. -pour la cellule CAS-1177-3 nous avons repéré un problème d’interférence en DL 3.564 ERL) ce qui dit que le seuil d’activation du Half -rate suite au dépassement du pourcentage des TCHs occupés dit aussi (TCH busy threshold) dans la cellule est très élevé . c’est pour cela qu’on a soupçonné l’existence d’un problème au niveau du lien de transmission ce qui nous a menés à vérifier les alarmes dans ce jour : Sévérité Major Nom LAPD OML FAULT BSC source CAS_BSC2 Object CAS-1138 temps d'occurrence 05/23/2011 13:19:15 -pour la cellule CAS-1163-2 nous avons remarqué une hausse de trafic dans le weekend.2 Analyse des problèmes -Pour la cellule CAS-1193-2 nous avons remarqué que le trafic en Half-rate (78. ce qui exige l’augmentation de la capacité de cette cellule.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 3.1. après vérification nous avons trouvé que le TCH busy threshold est égale à 80%.3.3.3 Solutions proposées -pour la cellule CAS-1193-2 on a décidé de baisser le TCH busy threshold de 80% à 65% pour augmenter la capacité du système et diminuer la congestion.1.6.075 ERL) est inférieur au trafic du full-rate (179.6. Figure 46: mesure de congestion de la cellule CAS-1138-2 Nous avons remarqué que le taux de congestion augmente brusquement et atteint 41% vers 15H avec une baisse dans « Available TCHs ». Project de Fin d’Etudes Page 70 .

1 Problèmes détectées Une requête de suivi des KPIs le 31/05/2011 a révélé un problème de congestion SDCCH au niveau du site CAS-1258 se trouvent dans le cluster 7.3.2.2.3.2 Congestion SDCCH 3.867 0. Nom de la cellule seuil du LOAD HO Nombre de TRX valeur ancienne nouvelle valeur valeur ancienne nouvelle valeur 95% 90% 4 5 CAS-1163-2 Tableau 20 : modification dans la cellule CAS-1163-2 .901 576 576 576 6 8 19 Tableau 21: Compteur OMC-R de congestion Tableau 22 : taux de congestion SDCCH le 31/05/2011 pour le site CAS-1258 3.6. -pour la cellule CAS-1163-2 nous avons décidé d’ajouter un TRX et de changer les paramètres du Load HO pour partager la surcharge en trafic avec les cellules voisines et surtout les cellules 1800. le problème de congestion a disparus dès la réparation du lien Abis.90% 12% 9.pour la cellule CAS-1177-3 on a modifié le BCCH de 1023 à 1012 ce qui a résolu le problème de congestion et du handover failure.67% 0.833 0. 3. Temps Nom de la cellule W3004: K3005:Available K3006:Configured SDCCH SDCCHs SDCCHs Congestion Rate W3024: Trx Availability Rate 31/05/2011 CAS-1258-2 31/05/2011 CAS-1258-1 31/05/2011 CAS-1258-3 6.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou -nous avons signalé le problème de transmission au département BSS le 24/05/2011. cette différence peut être expliquée par la présence d’un problème de transmission sur le lien Abis ou bien une Project de Fin d’Etudes Page 71 .3.2 Analyse des problèmes En observant les compteurs précédents. nous avons remarqué qu’il y a une différence énorme entre le Configured SDCCHs et Available SDCCHs.6.6.

4.6. Sévérité Major Major Major Major Nom LAPD FAULT S3GSM Cell out of Service S1GSM Cell out of Service S3GSM Cell out of Service BSC source CAS_BSC1 CAS_BSC1 CAS_BSC1 CAS_BSC1 Object CAS-1258 CAS-1258 CAS-1258 CAS-1258 temps d'occurrence 05/31/2011 11:13:10 05/31/2011 12:22:23 05/31/2011 12:22:27 05/31/2011 12:22:30 Tableau 23: liste des alarmes du site CAS-1258 le 31/05/2011 Nous avons conclu que le problème était sûrement un problème de transmission sur l’interface Abis. 3. Une fois ils nous ont confirmé que le problème de transmission était réglé. F Figure 47 : Amélioration de la Qualité de signal en DL dans le site CAS-1164-3 Project de Fin d’Etudes Page 72 .1 La couverture et la qualité de signal Dans l’attente d’effectuer un drive test dans le cluster ZMR nous avons exécuté du OMC -R des requêtes ( MR mesurement KPIs ) pour évaluer les niveaux de signal reçu et la qualité perçue enregistrés pour tous les MR reçus.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou défaillance matérielle du TRX SDCCH dans le site.3 Solutions proposées Nous avons contacté l’équipe BSS pour signaler le problème. nous avons pu constater que le problème de congestion en SDCCH était réglé.3. et ceci pour s’assurer de l’amélioration suite aux modifications proposées.4 Etude de l’impact des solutions proposées 3.2. 3. Pour déterminer la cause exacte nous avons vérifié la liste des alarmes déclenchées le 31/05/2011.

50% 2.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 3.4.50% 4. Cette amélioration avait un effet favorable un le taux de succès de handover dans les sous cluster et en effet sur le cluster ZMR d’étude.3 Le handover Les figures ci-dessous renseignent l’évolution des taux du succès de handover dans une période allant du 17/05/2011 au 04/06/2011 (avant et après les modifications). Ce qui permet de constater l’évolution importante du succès de handover après les modifications apportées.00% 1. 4. Figure 49: amélioration du taux de succès HO radio dans la cellule CAS-1030-3 Project de Fin d’Etudes Page 73 .00% W3014: SDCCH Drop Rate W3015: TCH Drop Rate Figure 48: Taux du call drop dans le cluster CAS-ZMR 3.50% 3.4.2 Le call drop Les figures ci-dessous permettent de tracer la stabilisation du taux du call drop à un taux inférieure à 2% pour le canal TCH et inférieur à 1% pour le canal SDCCH en effet aux ajustements réalisés se basant sur l’analyse de ce phénomène.00% 2.00% 0.00% 3.50% 0.50% 1.

Les cellules dont le taux de congestion était inacceptable avant les modifications ont vu leurs taux diminuer notablement et basculer vers des valeurs très proches de 0% ce qui a d’ailleurs satisfait l’opérateur. Project de Fin d’Etudes Page 74 . Le taux de congestion TCH moyen du cluster-ZMR doit être inférieur à 2%.4 La congestion Les figure ci-dessous permettent d’affirmer que le taux de congestion TCH et SDCCH s’est nettement affaibli par rapport aux taux initial suite aux modifications livrées.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 50 : amélioration du taux de succès HO radio dans la cellule CAS-1058-1 Figure 51: amélioration du taux de succès du handover du cluster ZMR de CASA 3.4.

Dans un deuxième temps. En effet un suivi quotidien des KPI depuis l’OMC-R a permis de détecter les problèmes de congestion et à analyser les problèmes de handover. nous avons présenté l’analyse détaillée des problèmes rencontrés et nous avons proposé des solutions adaptées à l’existant. en attendant de d’effectuer un drive test pour le Cluster -ZMR planifié pour le mois de juillet. Vers la fin de ce chapitre nous avons présenté une étude d’impact des modifications proposées pour évaluer la pertinence et la robustesse des solutions livrées afin de s’assurer du bon état du cluster. D’autres problèmes ont été détectés grâce au Drive test mené pour la mesure de performances. un suivi du problème de couverture et de la qualité de signal est mené depuis l’OMC-R pour confirmer l’efficacité des solutions proposées. Project de Fin d’Etudes Page 75 .5 CONCLUSION Dans cette partie. Le drive test a permis de détecter des événements Radio non souhaitables (tels que le Drop Call) et une faiblesse au niveau de la couverture et de la qualité du signal du cluster.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Figure 52 : amélioration de la congestion TCH Figure 53: amélioration de la congestion SDCCH 3. nous avons présenté le processus d’optimisation appliqué au cluster ZMR de CASA dans le but de réussir son acceptation par le client.

Nous espérons enfin que notre passage à HUAWEI aura contribué un tant soit peu à l’optimisation complète du cluster CAS-ZMR afin de précipiter son acceptation par le client INWI ceci étant l’objectif de notre stage. Pendant ces trois mois nous avons surtout eu l’occasion d’approfondir nos connaissances sur le GSM en rendant pratique des concepts qui jusqu’ alors étaient restés théoriques pour nous. trois mois durant lesquels nous avons travaillé ardemment sur l’optimisation et l’ amélioration des performances du réseau de INWI en particulier le cluster CAS-ZMR. Durant ces trois mois de stage dont un mois passé au siège de HUAWEI et deux mois au siège de INWI nous avons eu l’occasion d’analyser les différents problèmes du réseau de INWI notamment les problèmes de couverture . du handover failure. Nous avons eu l’occasion de développer l’esprit de groupe et d’améliorer notre communication. de la congestion auxquels nous avons proposé des solutions dont certains ont été appliquées et d’autres en attente d’application. Project de Fin d’Etudes Page 76 . Durant notre stage de PFE nous avons contribué activement à apporter des solutions directement ou indirectement aux différents problèmes auxquels font face quotidiennement les ingénieurs RNO/RNP de HUAWEI quitte à accomplir des tâches qui ne concernent pas directement notre projet de fin d’étude.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 4 CONCLUSION GENERALE Notre projet de fin d’ étude (PFE) a duré trois mois . Nous avons également eu l’occasion d’apprendre certaines terminologies ainsi que les méthodes et les outils propres à l’entreprise HUAWEI . Pendant ces trois mois de stage nous avons eu l’occasion de tisser des relations d’amitié et de fraternité avec les tous les ingénieurs du département RNO/ RNP ainsi que les autres stagiaires de HUAWEI et de INWI. de la qualité . du call drop .

codé sur 3 bits) C CBCH: Cell Broadcast CHannel CI: Cell Identity D DTX : Discontinuous Transmission DT: Drive Test E EDGE : Enhanced Data rates for GSM Evolution E-GSM : Extended Global System for Mobile Communications ETSI: European TelecommunicationStandards Institute EIR: Equipement Indentity Register F FDMA: Frequency Division Multiple Access FACCH: Fast Associated Control CHannel FCCH: Frequency Correction CHannel FN: Frame Number FH: Frequency Hopping G GSM: Global System for Mobile Communications GMSK: Gaussian Minimum-Shift Keying GPS: Geographic Positioning System H HLR: Home Location Register K KPI: Key Performance Indicator Project de Fin d’Etudes Page 77 .Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou INDEX A AuC : Authentication Center ARFCN : Absolute Radio-Frequency Channel Number AGCH: Access Grant CHannel B BTS : Base Transceiver Station BSC: Base Station Controler BSIC : Base Station Identity Code BSS : Base Station Subsystem BCCH : Broadcast Ctrol CHannel BER : Bit Error Rate BCC : Base Colour Code (pour distinguer les cellules de même opérateur utilisant le même canal.

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou L LAC : Location Area Code LAPD: Link Access Protocol on the D LAPDm: Link Access Protocol on the D mobile channel LMT: Local Maintenace Terminal M MS : Mobile Station : le téléphone portableo MSC : Mobile Switching Center Multitrame : suite de 26 ou 51 slots occupant la meme position dans le strames TDMA successives sur lesquels sont définis les différents canaux logiques MSPwr: Mobile Station Power MCS : Modulation Coding Scheme N NSS: Network SubSystem NP: Network Performance NCC : Network Colour Code (pour distinguer les cellules des opérateurs de pays différents utilisant le même canal.8%) RLT: Radio Link Timeout RF: Radio Frequency S SDCCH: Stand-alone Dedicated CHannel SACCH: Slow Associated Control CHannel SCH : Synchronisation CHannel SD Test: Shake Down Test T Project de Fin d’Etudes Page 78 .2%. 7 pour BER> 12.. codé sur 3 bits) O OSS: Operating Support System OMC: Operation and Maintenance Center P PCH: Paging CHannel PLMN: Public Land Mobile Network PSK: Phase-Shift Keying Q Qos : quality of service R RACH: Random Access Channel RSSI : Received Signal Strength Indicator RxLev : mesure RSSI du champ reçu.2%<BER<0.4%.. 1 pour 0. effectué par le mobile et code sur 6 bits par pas de 1 dB (0=110 dBm) RxQual : mesure code sur 3 bits de qualité du signal<reçu par estimation du taux d’erreur bit BER permettant d’apprécier le C/I (0 pour BER < 0.

Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou TDMA: Time Division Multiple Access TN: Time slot Number TCH: Traffic Channel TA: Timing Adance) TS: Time Slot U UIT : Union Internationale des Télécommunications V VLR : Visitor Location Register Project de Fin d’Etudes Page 79 .

EDGE ou même 2. qui émet les paquets de l’utilisateur vers le réseau cœur paquet. Si l’utilisateur émet des paquets. ou 2. et celui d’un réseau à transfert de données. l’information transite par le réseau cœur de type circuit téléphonique. rendant possible la prise en charge des applications de données à moyen débit dans le cadre de la mobilité. Le GPRS utilise la même infrastructure que le GSM mais avec un double réseau cœur. permet un débit de 384kbps qui est requis pour supporter les services multimédia. c’est-à-dire d’un réseau à commutation de circuits. Ce dernier incarne une nouvelle génération du standard GSM.5G. celui du GSM. pouvant être multiplié par 8 au maximum.6 Kbit/s utilisable) à un débit beaucoup plus important.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou 5 ANNEXES ANNEXE 1 : GPRS/EDGE L’activité majeure de développement de la phase 2+. L’EDGE est une norme introduite au réseau GPRS et peut ainsi être nommé EGPRS. Nous ne considérons dans la suite que la partie paquet ajoutée au GSM. Project de Fin d’Etudes Page 80 . Il constitue en outre une transition vers la troisième génération.4 Kbit/s (9. caractérisée par le passage d’un débit de 14. la qualité est aussi très faible. L’idée derrière l’EDGE est d’augmenter le débit qui peut être atteint dans une bande de 200khz en modifiant les types de modulations tout en gardant les mêmes éléments du réseau GSM/GPRS. Le terminal intègre les composants nécessaires au traitement de la parole téléphonique pour la numériser de façon plus ou moins compressée et se complète d’un modem. ANNEXE 2 : Correspondance entre qualité de service et niveau de signal Cette figure montre la relation qui existe entre le niveau de champs et la qualité de communication.75. Le réseau cœur utilise une technique de relais de trames. La traversée de l’interface radio utilise les slots du TDMA qui ne sont pas utilisés par la parole téléphonique. On remarque que si le niveau de champs est très dégradé. du GSM concerne le GPRS. Si l’utilisateur téléphone. ces derniers sont acheminés par le réseau cœur de type paquet.

Le mobile est toujours connecté à la BTS la plus proche de point de vue radio. On parle alors de BTS "meilleure serveuse". ANNEXE 4 : Principe de planification de fréquences Quelque soit le modèle de réutilisation choisi.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou Correspondance qualité de service et niveau de service ANNEXE 3 : Le concept cellulaire Le concept cellulaire constitue le fondement de base des réseaux radio mobiles : La zone desservie par un opérateur est divisée en cellules alimentées à partir d’une station de base. l'utilisation du concept cellulaire permet d’ajuster les ressources radio à la demande en trafic. Le réseau parvient alors à gérer un grand nombre de communications simultanées beaucoup plus important que le nombre de fréquences disponibles. Une cellule représente l'ensemble des points du territoire couvert par une même BTS et où le signal émis par cette BTS est le plus fort. En effet l'opérateur téléphonique est restreint à un nombre limité de fréquences pour couvrir l'ensemble du réseau. Le principe se traduit par des zones urbaines à forte concentration de BTS (Base Transceiver Station) couvrant de petites cellules et des zones rurales à faible concentration de BTS couvrant des cellules de grande taille. Ce concept présente une multitude d’avantages. Ce concept présente aussi l’intérêt de faciliter l’application du principe de réutilisation de fréquences. on doit respecter les principes suivantes :   L’espacement fréquentielle entre le BCCH et le TCH doit être supérieur à 400 KHZ dans une cellule Les stations de bases adjacentes ne doivent pas utiliser les mêmes fréquences Page 81 Project de Fin d’Etudes . ce qui rend nécessaire la réutilisation du spectre radio mainte fois tout en prévenant les situations d'interférences entre les ondes radio. tout d’abord. Chaque cellule est identifiée par un BSIC (Base Station Identity Code).

Le but de la planification des fréquences est de parvenir à un équilibre entre le taux d'utilisation des fréquences et la capacité du réseau sur la base de l'assurance de la qualité du réseau. Project de Fin d’Etudes Page 82 . les stations de base près les unes des autres ne peuvent pas utiliser la même fréquence Les cellules adjacentes ayant les mêmes fréquences BCCH ne doivent pas avoir les mêmes BSIC.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou   Considérant la complexité de la hauteur de l'antenne et de l'environnement de propagation radio.

net.com  www.  Les réseaux « Guy Pujolle Edition Eyrolles 5ème Edition »  Tutoriel GSM EFORT Référence weboliografigues :   www.anrt.com  http://home.ma  www.htm Project de Fin d’Etudes Page 83 .huawei-support.mira.gsmworld.net/~gnb/gps/nmea.Suivi et amélioration des KPIs du cluster ZMR 2G de CASA pour le projet INWI DIDI OMAR Youness & SEBADO Kokou RÉFÉRENCES Référence bibliografigues :  HUAWEI « optimisation GSM »  HUAWEI « GSM Principles and call flow » Chapter 1-8 of GSM RNP & RNO.