JSK

Asselah blessé, Mazari souffre d’une otite

La JSK risque d’affronter le MCO avec Amara
sais pas encore si je pourrai jouer»

Accusé d’avoir arrangé le match face au MCO

Mazari «Je ne

font circuler cette rumeur !»
LUNDI 17 FÉVRIER 2014

Hannachi «Honte à ceux qui

«Je suis prêt !»
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2558 PRIX 20 DA

Amara

MCA-USMA : le 20-Août ou Tchaker, la solution de la Ligue

La «bataille» du stade a commencé !
Zidoune
(directeur OPOW Blida)

Kaci-Saïd

«Je n’ai pas reçu de demande pour programmer ce match à Tchaker»

«Le derby à Bologhine ? C’est un suicide !» Baïtèche «On affrontera les Mouloudéens là où ils le souhaitent, car on les battra !»

CRB

Kerbadj promet
de punir le Mouloudia !
Equipe nationale

«Il sera sanctionné à cause de la banderole déployée par ses supporters»

Vers le maintien de Iaïche

Il comptabilise 1134’ de temps de jeu, Medjani 1125’, Belkalem 522’

Halliche, un choix «obligatoire» pour Halilhodzic !

USMH

«Ce qui s’est passé à Bologhine est scandaleux !»

Bouslimani

02

N° 2558
Lundi 17 février 2014

www.lebuteur.com

Feghouli

Coup franc

Équipe nationale
Brahimi et Granada gagnent enfin
La formation de Granada CF a mis fin, hier, à sa série de cinq matchs d’affilée en Liga sans victoire, en venant à bout du Bétis Séville sur le score de (1-0), à l’occasion de la 24e journée de championnat. Une victoire extrêmement importante qui permet au club andalou de respirer quelque peu et de s’éloigner de la zone des relégables. De nouveau titulaire, Yacine Brahimi a livré un bon match dans l’ensemble, avant de céder sa place, à cinq minutes du terme de la partie.

«Je me sens privilégié de représenter tout un peuple»

e site officiel du FC Valence a diffusé hier les réponses de son milieu de terrain algérien, Sofiane Feghouli, aux questions qui lui ont été posées via les réseaux sociaux au cours de cette semaine. Voulant savoir ce que lui faisait d’être la fierté de tout un peuple. Le joueur a répondu : «Je me sens surtout privilégié de représenter tout un peuple. C’est une fierté pour moi tout d’abord et un plaisir. J’en suis heureux.»

L

ment, je lève la tête vers le ciel et je remercie Dieu. J’ai une pensée aussi pour mes proches et à ceux que j’ai perdus», a répondu Feghouli.

«Mon plus beau but ? Celui face au Betis»
Quant au plus but qu’il a inscrit durant sa carrière, le joueur a dit : «Je retiens trois buts. Celui inscrit la saison dernière face à Gijon, l’autre face à Levante en début d’année et tout récemment celui que j’ai mis face au Betis de Séville. Si je devais en retenir qu’un seul, je retiendrai ce dernier.»

«Après mes buts, je remercie Dieu et j’ai une pensée pour mes proches et ceux que j’ai perdus»
Le joueur, et comme le veut le règlement de ce jeu «questions-réponses», a choisi la meilleure question qui lui a été posée, qui permet à son auteur de gagner un maillot officiel du FC Valence dédicacé par Soso. La question était : A quoi pensez-vous lorsque vous élevez la tête en direction du ciel ? «A vrai dire, après mes buts notam-

«Emery m’a permis de jouer en Liga, je l’en remercie !»
Par la suite, l’international algérien a tenu à remercier son ancien coach à Valence, Unai Emery, et son adjoint, qui lui ont donné l’occasion de jouer en Liga. «Unai Emery et son adjoint m’ont permis de jouer en Liga et m’ont donné cette chance. Pour cela, je les remercie et je ne manquerai pas de les saluer quand je les croiserai à nouveau», a dit le joueur qui a justement affronté, hier, Emery et son équipe de Séville, à l’occasion de la 24e journée de Liga. S. F.

Ghoulam enchaîne les bons matchs
Auteur d’un match plein mercredi dernier en demi-finale retour de la Coupe d’Italie face à l’AS Rome, le latéral gauche de Naples, Faouzi Ghoulam, a enchaîné hier une nouvelle titularisation, cette fois devant Sassuolo, pour le compte de la 24e journée de Serie A. L’international algérien a disputé l’intégralité de la partie et a été l’auteur, à nouveau, d’une belle prestation. Naples l’a remporté à l’extérieur sur le score (0-2) et conforte ainsi sa 3e place au classement.

La FAF a sollicité les autorités locales

Les Verts joueront un dernier match amical à Sorocaba
Comme souligné déjà dans l’une de nos précédentes éditions, l’EN jouera trois matchs amicaux à la fin de cette saison, pour préparer le Mondial. Le premier se jouera le 31 mai à Blida face à un adversaire qui sera connu prochainement, le second à Genève en Suisse, le 4 juin devant la Roumanie, tandis que le troisième et dernier se tiendra très probablement au Brésil, plus précisément dans la ville de Sorocaba qui se trouve dans l’Etat de Sao Paulo où les Verts séjourneront lors de cette phase finale du Mondial. D’après le journal local Cruzeiro do Sul, la Fédération algérienne de football a déjà sollicité les autorités locales de Sorocaba pour les tenir informées de cette partie amicale qui devrait se jouer face à un club brésilien de la région ou une sélection nationale qualifiée au Mondial. «Les citoyens de Sorocaba, en attendant le début du Mondial, pourront assister à un match intéressant qui mettra aux prises l’Algérie avec un club brésilien ou une sélection nationale, au stade municipal Valter Ribeiro (d’une capacité de 20.000 spectateurs). Ici à Sorocaba, nous serons heureux d’accueillir les Algériens et nous espérons que grâce à l’Algérie, notre ville se fera connaître à travers le monde», dira le rédacteur en chef dudit journal, Adriano Catuzi, qui s’appuie sur des informations qu’il a reçues des autorités locales.

Aucun accord n’a été encore conclu pour le match du 31 mai

En ce qui concerne la rencontre amicale prévue le 31 mai, et jusqu’à hier soir, la FAF n’a pas encore confirmé Les joueurs seront soumis l’adversaire qu’afau contrôle antidopage frontera l’EN. La FIFA a décidé d’envoyer des équipes médicales Selon nos informachez les sélections nationales concernées par le protions, les pourparlers sont en cours chain Mondial, afin d’y effectuer des contrôles antidopages de leurs joueurs retenus. Ces contrôles ne se avec plusieurs félimiteront pas qu’aux sélections, puisque les joueurs dérations et on ne tardera pas à qui devraient prendre part à la Coupe du monde 2014 conclure un accord seront contrôlés lors des prochaines semaines au sein de leurs clubs respectifs. avec l’une d’elles.

Rappelons que ce qui freine l’organisation de cette partie, c’est l’insistance de Vahid Halilhodzic à jouer à Blida, et non en Europe. Du coup, la FAF ne dispose pas de beaucoup de choix. S. F.

Match complet de Yebda face au Genoa
Incorporé dans le temps additionnel, mardi dernier, en Coupe d’Italie face à la Fiorentina, l’international algérien de l’Udinese, Hassan Yebda, a retrouvé, hier, une place de titulaire, à l’occasion de la rencontre de championnat sur la pelouse de Genoa. Une rencontre qui a vu les deux teams se quitter sur un score de parité (3-3). L’ancien sociétaire de Granada CF a disputé l’intégralité de la partie.

Le président du Club Africain veut le chiper

Belaïli continue de s’entraîner en solo
Ça ne s’arrange pas pour l’attaquant algérien de l’ES Tunis, Youssef Belaïli, qui continue de s’entraîner en solo, loin du groupe professionnel, après la décision de son président de l’écarter des entraînements, suite à son refus de prolonger son contrat au profit du club de la capitale tunisienne. Belaïli, apprendon, a dépêché un huissier de justice pour se protéger et éviter de tomber dans le piège de la direction de l’EST. Pendant ce temps-là, on a appris de source proche du joueur que l’ancien sociétaire du MCO a reçu un appel du

Le bras de fer risque de durer
Récemment, une réunion a regroupé l’agent du joueur et la direction de l’EST. Selon les échos qui nous sont parvenus, le président de la section football du club, Riadh Benour, a expliqué que tant que le joueur n’aura pas prolongé son contrat, il ne remettra plus les pieds à l’entraînement et sera automatiquement écarté des rencontres du club. Le bras de fer risque bien de durer longtemps, sachant que le Belaïli n’entend pas céder au chantage. S. F.

président du Club Africain qui lui a proposé de rejoindre le club clubiste en fin de saison. Une sollicitation que le joueur a déclinée poliment, lui qui souhaite tenter une expérience en Europe dès l’été prochain.

Djebbour et Abdoun éliminés de la Cup
Le club de Nottingham Forest s’est fait battre et éliminer, hier, de la Cup par Sheffield United sur le score de 3 à 1. Rafik Djebbour et Djamel Abdoun, remplaçants au coup d’envoi, ont été incorporés respectivement aux 70’ et 78’, par le coach des Reds Davies. Cela n’a pas permis, toutefois, à Nottingham d’accéder aux huitièmes de finale de la Coupe d’Angleterre. Notons que Djamel Abdoun a fait son retour sur les terrains, après plusieurs jours d’indisponibilité, suite à une blessure. S. F.

Zeffane absent hier face à Ajaccio
Le jeune latéral droit de l’Olympique Lyonnais, Mehdi Zeffane, n’a pas été convoqué par son coach Rémi Garde, pour la rencontre de championnat disputée hier face à Ajaccio. Le joueur serait malade, a-t-on appris. Pour information, Lyon a gagné 3 à 1.

Lacen a joué 26 minutes face au Real Madrid
Le Real Madrid n’a fait qu’une bouchée de Getafe, hier soir, à l’occasion de la 24e journée de Liga espagnole en l’atomisant chez lui 0-3. Medhi Lacen, remplaçant, a été incorporé à la 64’ par son entraîneur, alors que le score était de 2 à 0 en faveur des Madrilènes. La dégringolade continue pour Getafe au classement général.

Mesbah et Belfodil victorieux à Cagliari
Le club de Livourne a réalisé une excellente opération, hier, lors de la 24e journée de Serie A, en ramenant une précieuse victoire de l’extérieur, sur le terrain de Cagliari (1-2). Djamel Mesbah, titulaire, a enchaîné son deuxième match complet d’affilée. De son côté, Ishak Belfodil, pas encore au top physiquement, a débuté la partie en tant que remplaçant. Il a été incorporé par son coach à la 67’, mais n’a pu trouver le chemin des filets.

Coup fort

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

03

Auteur d’un nouveau match complet avec Académica

Halliche ou le choix
e défenseur algérien Rafik Halliche a enchaîné avec une 9e titularisation, samedi soir en championnat du Portugal. Le défenseur central de l’Académica Coimbra a joué un autre match complet, le 10e consécutif pour l’international algérien. En super forme, Halliche s’est bien battu et n’était pas du tout impliqué dans ce but encaissé et qui a coûté la défaite à son équipe 1 but à 0 face à Belenesens.

Auteur d’un match plein face à Montpellier

Kadir en nette inéluctable de Halilhodzic progression

L

Ses statistiques plaident pour lui
Avec plus de 1134 minutes jouées jusqu’ici, Rafik est le deuxième défenseur axial de la sélection le plus compétitif après Madjid Bougherra et ses 1345 minutes. Il est de ce fait, s’il continue bien sûr avec à ce rythme, plus que jamais pressenti pour être du groupe qui fera le Mondial brésilien, même si son nom n’est pas rayé définitivement de la liste du match amical contre la Slovénie, du moment qu’il peut postuler à tout moment à une place parmi les 23. Medjani n’est pas loin aussi avec 1125 minutes. Quant à Belkalem, absent pendant 3 mois, il compte 522 minutes à son actif.

A

Moumen A.

Battu lors du derby lisboète, le Sporting Lisbonne s’est ressaisi à la maison en remportant son match face à Olhanense (1-0). Relégué sur le banc de touche, après avoir été titularisé contre le Benfica Lisbonne, l’international algérien du Sporting Islam Slimani a été relégué sur le banc des remplaçants. Il a été incorporé en fin de rencontre.

Slimani relégué sur le banc
Mostefa et Ajaccio mettent un pied en Ligue 2

près avoir offert la qualification à son équipe, mercredi, en Coupe de France face à Auxerre, Foued Kadir, l’homme décisif de cette équipe rennaise, a été reconduit comme titulaire, samedi soir, face à Montpellier. L’Algérien a sorti un match parfait. Il aurait pu, avec un peu plus de chances, récidiver ce week-end, si le poteau dans un premier temps et la transversale n’avaient pas repoussé ses deux belles tentatives à la 42’ et 47’. Foued qui aura été l’un des hommes de ce match avec une note assez appréciable de 6,5/10 revient fort au grand bonheur de la sélection nationale et du Vahid Halilhodzic qui pourra compter sur des joueurs assez compétitifs donc en confiance avant la rencontre amicale contre la Slovénie. Pour revenir à ce match, le Stade Rennais, qui tenait les 3 points jusqu’à la 90’, a été rejoint au score lors du temps additionnel, concédant le nul à la maison 2 buts partout.

Montanier (ent. Rennes) : «Il n’a pas eu de chance dans ce match»
En fin de rencontre, le coach breton, Philipe Montanier, est revenu sur la prestation globale de son équipe et avoue qu’avec un peu plus de chance son équipe aurait pu prétendre à la victoire : «On n’a pas eu de chance. Foued (Kadir) a touché du bois à deux reprises. Si on avait eu un peu plus de chance de notre côté, on aurait pu gagner facilement.»

Jardim (ent. Jardim) : «Ce n’est pas à cause de son match face au Benfica que je l’ai écarté»
Interrogé par la presse portugaise en fin de rencontre gagnée 1 but à 0 contre Olhanense, Leonardo Jardim, l’entraîneur du Sporting, a affirmé que la mise sur le banc de Slimani n’a rien à voir avec son match contre le Benfica : «Face au Benfica, j’ai aligné Slimani pour essayer de tirer profit de sa force physique. Maintenant, on a procédé à un autre système. Sa mise sur le banc n’a rien à voir avec sa prestation contre le Benfica.»

G Après sa défaite hier après-midi à Lyon, l’AC AjacG cio a mis pratiquement un pied en Ligue 2. A 13 journées de la fin, les Corses qui accusent un retard de 12 points sur le premier non relégable se sont inclinés 3 buts à 1. Mehdi Mostefa Sbaâ, toujours titulaire, a disputé l’intégralité du match avec un rendement correct sur le flanc droit de la défense ajaccienne.

M. A.

Après avoir reçu des pré-convocations

G

G L’Olympiakos le Pirée, champion de Grèce en titre, a largement battu le Platanias FC, nouvelle formation de Anthar Yahia (4-2). Yahia, titulaire dans ce match, a joué toute la rencontre.

Yahia s’incline face à l’Olympiakos

Les joueurs concernés par la Slovénie seront fixés le 23 février
L’entraîneur national, Vahid Halilhodzic, a établi une liste de présélectionnés. C’est ainsi que plusieurs joueurs susceptibles de rejoindre la sélection nationale le 2 mars prochain, date du début du prochain rassemblement de l’EN, ont reçu des pré-convocations afin d’être en règle vis-à-vis de leurs clubs si le coach national décide de les retenir pour le match amical du 5 mars contre la Slovénie. Halilhodzic a ainsi agi pour pouvoir tranquillement être fixé sa liste définitive et surtout parer à toute blessure de dernière minute. Il compte d’ailleurs faire appel aux joueurs concernés par la prochaine joute amicale de préparation après la prochaine journée des différents championnats européens, prévue le week-end prochain, soit le 23 ou au plus tard le 24 février.

M. A.

Halilhodzic aura plus d’un mois pour préparer la 1re rencontre

Ils recevront la confirmation par SMS et leurs billets par mail
Ainsi, nous apprenons qu’une liste élargie qui comporte un peu plus de 30 joueurs a été dressée par le sélectionneur national Vahid Halilhodzic. Pour les raisons déjà citées plus haut, ce dernier veut aussi maintenir tous ses capés prêts pour le Mondial et leur signifier qu’ils étaient tous des postulants pour une place dans son effectif. D’autre part, nous apprenons que les joueurs qui seront appelés à disputer la rencontre de la Slovénie recevront la confirmation de leur convocation pour le prochain match de l’EN par SMS. Leurs billets d’avion leur seront envoyés par email avec confirmation.

epuis longtemps et cela était valable pour les regroupements d’avant-match où l’entraîneur national ne disposait pas d’assez de date FIFA pour préparer ses joueurs, le temps de jeu des internationaux demeurait un critère de base et indispensable pour l’entraîneur Vahid Halilhodzic même si parfois il se retrouvait contraint de ne pas le respecter pour des raisons purement techniques. Seulement, à la veille du Mondial 2014, ce critère ne semble plus tenir debout. Le driver des Verts qui aura un peu plus d’un mois pour préparer le premier match de l’EN au Brésil face à la Belgique prévue le 17 juin 2014 aura un temps assez important pour mener une préparation d’avant- Coupe du monde spéciale et prévoir quelques matchs amicaux pour mettre à niveau ses capés sur le plan physique et technique. C’est d’ailleurs le discours prôné par le sélectionneur de

D

Le temps de jeu n’est plus un critère de base
l’équipe nationale de la Belgique, Marc Wilmots. Ce dernier a clairement tenu un langage rassurant vis-à-vis de certains cadres de son équipe, en difficulté en matière de temps de jeu. Une manière de leur éviter tout stress et toute démobilisation avant la Coupe du monde. avait choisi de rester à Bologne, Saphir aurait certainement joué largement plus de matchs qu’il en a fait cette année avec l’Inter. Medhi Lacen, devenu un second choix à Getafe, reste quand même un élément incontournable dans l’entrejeu des Verts. C’est aussi le cas de Nabil Ghilas, Islam Slimani et Ishak Belfodil qui demeurent des talents sur qui l’Algérie pourra compter d’ici le Mondial 2014.

Lacen, Belfodil, Taïder, Guedioura, Belkalem et Slimani, les plus grands bénéficiaires
Ainsi, le manque de temps de jeu ne devrait plus être un critère de base pour Halilhodzic surtout qu’il ne dispose pas d’une manœuvre de choix assez grande, lorsqu’on sait que des cadres de cette sélection nationale sont les meilleurs à leur poste même s’ils ne jouent pas assez souvent avec leurs clubs respectifs. Un Saphir Taïder, peu utilisé avec l’Inter de Milan, est pratiquement indispensable. Il va sans dire que s’il

M. A.

Gare aux blessures et au surmenage de fin de saison !
Il va sans dire que la phase dite pré-préparation sera d’une importance capitale à quelques jours de l’entame du dernier stage d’avant-Mondial. Cette période de la saison, souvent pénible pour certains joueurs qui n’ont pas une grande capacité de récupération, sera assez sensible et difficile à gérer pour tous les joueurs de l’EN qui seront soit engagés dans une course

finale pour un titre de champion, soit pour sauver le maintien de leur club employeur. C’est sur cette période là que tout se jouera. Les joueurs en manque de temps de jeu peuvent rattraper leur déficit en bénéficiant d’une bonne préparation sous la houlette du staff de l’EN mais s’ils arrivent sérieusement blessés par exemple, ils n’auront pratiquement aucune chance de figurer dans la liste du coach Vahid Halilhodzic. Ce dernier l’a d’ailleurs signifié à certains de ses éléments.

I L’Inter de Milan a renoué avec le succès à l’extérieur à la faveur de sa belle victoire ramenée de la Florence contre le 4e de la Serie A d’Italie. Les Nerazzuris se sont imposé 2 buts à 1 contre la Fiorentina dans un match qui a connu la participation de l’international algérien Saphir Taïder. L’ancien milieu de terrain de Bologne a commencé la partie sur le banc avant d’effectuer son entrée en jeu à la 71’ à la place de son camarade Guarin. Incorporé pour préserver le score, l’Algérien a tiré son épingle du jeu.

I

Taïder gagne encore du temps de jeu

M. A.

I Le Stade de Reims a réalisé l’essentiel à la maison en s’imposant 1 but à 0 contre Bordeaux. Aïssa Mandi qui aligne une série de matchs comme titulaire a réalisé l’un de ses meilleurs matchs de la saison face aux Girondins. Très présent sur le plan défensif et assez pesant sur le plan offensif, Mandi, qui est allé jusqu’au bout de ce match, a forcé l’admiration des commentateurs sportifs de la chaîne de télévision qui a retransmis la rencontre en direct, unanimes à louer ses qualités. «On devait être performants et gagner ce match pour assurer à un pourcentage très élevé notre maintien, c’est maintenant chose faite après ce succès obtenu contre une très bonne équipe de Bordeaux. Quand tout le monde se donne à fond et se bat sur le terrain, on est plus sereins», a dit Mandi en fin de rencontre.

Grand match de Mandi face à Bordeaux

I

N° 2558

04

www.lebuteur.com

Lundi 17 février 2014

Coup ferme

JSK

A J-1 des quarts de finale de la Coupe d’Algérie

Le message d’Aït Djoudi aux joueurs
lus qu’une journée avant d’affronter le MCO, pour la seconde fois de suite en l’espace de 4 jours, cette fois en Coupe d’Algérie, pour le compte des quarts de finale. A l’approche de cette affiche, la pression est montée d’un cran à la JSK. Normal, lorsqu’on connaît l’importance de la compétition pour la JSK. En championnat, les choses se compliquent davantage, du moment que les leaders, l’ESS et l’USMA, creusent l’écart de journée en journée. Vu la situation qui se présente, il ne reste que la Coupe d’Algérie aux Kabyles pour espérer terminer la saison avec un titre. C’est la raison pour laquelle les dirigeants et le staff technique ont tenté de responsabiliser les joueurs, à

P

quelques jours du coup d’envoi. C’est le message qu’a adressé le coach Azzedine Aït Djoudi à ses joueurs à la séance de reprise des entraînements, samedi dernier.

«Vous savez ce qu’il vous reste à faire ce mardi !»
Le premier responsable du staff technique s’est attelé à sensibiliser ses hommes, la veille de ce rendezvous extrêmement important en Coupe d’Algérie. Dans son discours, l’entraîneur a clairement expliqué à ses joueurs qu’ils doivent absolument réagir, avant qu’il ne soit trop trad. Il leur lança textuellement : «Je n’ai pas besoin d’en dire davantage sur la rencontre de ce mardi. Vous êtes des profes-

Aït Djoudi : «Le match est historique à Tizi, on doit le gagner»
A vingt-quatre heures du match des quarts de finale de la Coupe d’Algérie qu’abritera le stade de Tizi et qui opposera la JSK au MCO, l’entraîneur en chef des Canaris, Azzedine Aït Djoudi, a révélé que son équipe est prête pour ce rendez-vous qu’il qualifie d’historique, dans la mesure où il aura lieu à Tizi devant des milliers de supporters attendus en force demain après-midi au 1er-Novembre. D’emblée, l’enfant de l’ex-Michelet dira : «Après notre retour d’Oran, nous avons jugé utile de ne pas libérer les joueurs et ce afin de préparer directement ce match de coupe face au MCO. On a programmé une séance légère de décrassage samedi soir et à partir d’aujourd’hui (entretien réalisé hier), on a entamé la préparation du match. J’estime que l’équipe est consciente de la mission qui nous attend. Ce match est pour moi historique, sachant qu’il aura lieu à Tizi devant nos supporters, on doit impérativement le gagner.» «La mise au vert est importante pour une meilleure récupération» Depuis hier après-midi, la JSK est entrée en mise au vert à l’hôtel Amraoua, une décision qu’a prise le staff technique pour assurer une meilleure concentration pour ce match : «On a opté pour une mise au vert de deux jours avant le match, pour regrouper nos joueurs et les mettre dans des conditions favorables en vue de gagner cette partie. On

l’équipe jouera ses deux rencontres à domicile, en cas de qualification aux demi-finales. «Je n’ai pas besoin de vous rappeler qu’on n’a pas la chance de jouer une finale chaque saison. Vous n’êtes qu’à deux marches du bonheur. Mettez «Vous n’êtes qu’à deux le paquet ! C’est la seule manière d’espérer passer ce cap. Cette commarches de la finale, pétition fait partie de nos objectifs mettez le paquet !» et il va falloir terminer Par la suite, le premier resla saison par ponsable du staff techMessadia une consénique a positivé les cration. et Zabiaa choses en expliC’est quant à ses poursuivent les soins de joueurs qu’ils Officiellement out pour le match de deavaient une main, les deux attaquants kabyles, Ahmed chance Messadia et le Libyen Mohamed Zabiaa, étaient inouïe d’atprésents hier matin au stade. Le staff médical les teindre la fia pris en charge en leur prodiguant quelques nale, puisque soins appropriés. Pour rappel, Messadia et Zabiaa ont contracté une blessure à l’ichiojambiers lors du dernier match face au MCO, en championnat, au stade Ahmed-Zabana.

sionnels et vous êtes au courant de tout, que ce soit de la situation du club ou de l’importance de cette rencontre. Désormais, vous savez ce qu’il vous reste à faire ce mardi !»

votre palmarès qu’il s’agit.»

Tout est rentré dans l’ordre avec Hannachi
Bien qu’il n’ait pas cité le nom du président devant les joueurs, chacun sait que le différend entre les deux hommes est définitivement enterré. En effet, le président et l’entraîneur se sont entretenus dans la soirée de samedi pour tirer les choses au clair. La discussion n’aura duré que quelques minutes. Ce qui rassure les joueurs à la veille d’un rendez-vous aussi capital. Il ne manque, désormais, qu’une qualification pour repartir du bon pied. A. A.

Hannachi

Bonne peler que Bencherif est suspendu ambiance à tandis que le latéral gauche Mekkaoui aura un prol’entraînement gramme spécifique et en
principe, il sera récupéré pour ce match. Par ailleurs, je vous fais savoir que je mise beaucoup sur le talent de nos jeunes.»

mise sur une bonne concentration et surtout une meilleure récupération des joueurs qui ont disputé un match vendredi soir.» «Les joueurs sont motivés, ils veulent réagir» Concernant l’état d’esprit qui anime ses joueurs à la veille d’un important match, le coach des Canaris reste optimiste : «Les joueurs ont repris avec un bon état d’esprit, j’ai constaté qu’ils sont motivés plus que jamais à réagir. Ils veulent donner le meilleur d’eux-mêmes ce mardi pour arracher cette qualification.» «Un programme spécifique est tracé pour Mekkaoui et je compte aussi sur le talent de nos jeunes» A propos de la situation de l’infirmerie, Aït Djoudi déplore effectivement l’absence de ces deux attaquants, Messadia et Zabiaa en même temps, et reste optimiste de récupérer le latéral gauche Mekkaoui pour ce match : «Côté effectif, il y a lieu de rap-

Présent hier à la séance d’entraînement de la JSK, le président Hannachi n’a pas manqué d’exprimer son mécontentement «J’appelle les concernant toutes les rusupporters à ne pas meurs qui ont circulé croire les rumeurs, la après le match du MCO JSK a un grand projet qui s’est soldé, rappelonsd’avenir qu’on veut mener le, sur le score de zéro partout. En effet, Hannachi a à terme» Mise répondu à ceux qui veulent porter atteinte à la JSK En conclusion et en lançant au vert depuis un appel à tous les supen déclarant : «C’est grave ce qui est en train de porters de la JSK pour circuler comme rumeur à travers les réseaux sohier venir nombreux au ciaux, le résultat du match face au MCO n’a jaDepuis hier, les Canaris sont rentrés temple du 1er-Novemmais été arrangé. Je suis à la JSK depuis 51 ans, en mise au vert à l’hôtel Amraoua. Le staff bre-54 de Tizi Ouzou, et ces pratiques nous ne les connaissons pas.» technique mise sur une bonne concentrale numéro un de la tion des joueurs avant le big match. Toutes barre technique kabyle adresse un message les conditions de récupération sont réuimportant aux fans «Nous voulons un stade plein ce nies, ce qui laisse tout le monde à la pour qu’ils n’écoutent pas JSK optimiste. mardi pour arracher la
les rumeurs qui ont circulé qualification» à Tizi sur un arrangement du résultat du dernier match face au A vingt-quatre heures de la rencontre, le premier JSKMCO : «J’appelle les supporters responsable du club appelle les supporters à MCO demain à à ne pas prendre en considéremplir les travées du stade du 1er-Noration les fausses rumeurs vembre et soutenir l’équipe pour arra14h30 qui ont polué l’environnecher sa qualification en demi-finale : Le coup d’envoi du match qui opposera ment du club lors des «Dans tous les pays du monde, les la JSK au MCO demain pour les quarts de fidernières quarante-huit clubs ont besoin de leurs supporters, nale de la Coupe d’ A lgérie sera donné à 14h30 heures. La JSK contije considère que la JSK a un grand pucomme souhaité par la direction de l’OPOW nuera à jouer à fond ses blic et nous souhaitons que ce mardi qui a saisi, faut-il le rappeler, la LFP en début de chances sur les deux les gradins du stade soient remplis. fronts. Nous sommes semaine. La rencontre était programmée iniNous voulons un stade plein pour venus avec un grand protialement à partir de 17h30 et afin de parer transcender les joueurs et les pousser à jet d’avenir, qu’on nous à toute mauvaise surprise, notamment laisse le mener à terme.» remporter cette qualification au prochain une panne d’électricité, le coup d’enPropos recueillies par tour.» voi a été avancé. Lyès A. L.A.

C’est dans une très bonne ambiance que les Canaris ont effectué hier leur deuxième séance d’entraînement en prévision du match face au MCO comptant pour les quarts de finale de la coupe. Les joueurs affichent tous leur détermination de fer de gagner ce match et se qualifier en demi-finales.

«Le résultat face au MCO n’a pas été arrangé. Honte à ceux qui font circuler cette rumeur !»

Coup franc

JSK

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

05
Mezouar : «La JSK est favorite pour ce match de coupe»
moins de quelques heures du match des quarts de finale entre la JS Kabylie et le MC Oran, nous avons pris attache avec un joueur qui a disputé dans les deux clubs par le passé, entre autres, l’ancien milieu de terrain, Arafat Mezouar. L’actuel entraîneur de Hammam Bouhdjar estime que la JSK est plus que jamais favorite pour franchir ce cap et décrocher le billet qualificatif des demi-finales de la Coupe : «Le match de coupe entre la JSK et le MCO s’annonce difficile. Seulement, je crois que la JSK est favorite, du moment que la partie se déroulera à Tizi Ouzou. Si le MCO parviendrait à se qualifier, ce serait une surprise, vu la période très difficile que le club traverse. Toutefois, je tiens à dire qu’il est temps pour la JSK de se focaliser un peu plus sur la Coupe d’Afrique. Ce prestigieux club doit dominer à nouveau l’Afrique.»

Merbah : «La qualification
ne doit pas nous échapper»
Même si l’équipe n’est pas parvenue à décrocher les 3 points de la victoire vendredi dernier à Zabana, le défenseur central Malek Merbah n’a fait aucune faute. Le joueur ne semblait guère en manque de compétition, vu les nombreuses interventions réussies dans le match, notamment lors des premières minutes de jeu lorsqu’il avait sorti le ballon de la ligne. Désormais, c’est un pari réussi pour Merbah.
Plus qu’une séance d’entraînement, avant les quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Sentez-vous une pression supplémentaire sur vos épaules ? Oui, du moment que ce n’est pas un match ordinaire. C’est une rencontre à élimination directe. Le moindre faux pas sera synonyme de fin d’aventure en coupe. Mais je dois dire que nous ne devons pas être dominés par l’enjeu du match. Il faudra rester sereins et gérer cela intelligemment. Ce qui est certain, c’est que nous sommes extrêmement motivés pour la rencontre de ce mardi. Nous allons faire de notre mieux pour arracher la qualification. Après avoir affronté le MCO en championnat, vous devez certainement avoir votre idée pour le contrer en coupe ? Il est vrai que nous connaissons parfaitement le jeu de notre adversaire, mais vous savez, le football n’est pas une science exacte. Il y a toujours des surprises, surtout lorsqu’il s’agit d’un match de coupe. L’enjeu n’est pas le même. Je suis persuadé qu’on assistera à un match complètement différent de celui du vendredi dernier. J’espère qu’on inscrira des buts qui nous mettront à l’abri. Cette fois, vous allez jouer à domicile. Est-ce un avantage pour la JSK ? Oui, du moment qu’on évoluera devant notre public et sur une pelouse qu’on connaît parfaitement bien. Et même si cela n’assure pas une qualification en demi-finale, c’est tout de même rassurant de jouer à domicile. Personnellement, je suis optimiste. On aura l’appui de notre public qui nous poussera à fond dans ce match. En évoquant l’ambiance du 1erNovembre, pensez-vous que le public répondra présent ? Je n’en doute pas un seul instant. Nos supporters ont toujours été à nos côtés cette saison, notamment lors des grands rendez-vous. Je sais que nos supporters vont créer une ambiance électrique dans les gradins. A nous de faire le reste en leur offrant une qualification aux demifinales. On sait que la coupe a un charme particulier et tient à cœur notre public. Vous avez eu la chance de prendre part à la 19e journée de Ligue 1. Comment vous êtes-vous senti ? Parfaitement bien. Je pense avoir tenu mon rôle convenablement sur le terrain. Il est vrai que j’aurais souhaité une victoire, vu la physionomie de la rencontre, mais je pense que ce point du nul n’est finalement pas un si mauvais résultat. Pour ma part, je sais que je serai davantage performant avec plus de temps de jeu. De telles prestations m’encouragent à donner le meilleur de moi-même. Je n’ai jamais perdu espoir. Je reste toujours à la disposition de l’entraîneur. Je répondrai présent à chaque fois qu’il me fait appel. Entretien réalisé par Saïd Djoudi

A

«Si le CRB me sollicitera, je répondrai présent»
Devant la période très difficile que traverse le CRB, Ibrahim Arafat Mezouar s’est dit prêt à revenir dans ce club pour apporter son aide, avec lequel il avait connu de très bons moments : «Je suis vraiment déçu de voir le CRB traverser des moments difficiles. Je profite de cette occasion pour dire que je suis prêt à revenir au club si les responsables auront besoin de mes services. Je pense que c’est un devoir pour moi de participer au grand retour du Chabab.» S. D.

«On sait qu’il y aura une ambiance électrique dans les gradins»

Madi pressenti pour débuter face au MCO
écidemment, le président Hannachi n’est plus satisfait de la production de son équipe. Malgré le précieux point arraché face au MCO, vendredi dernier, il n’a pas hésité à critiquer les choix tactiques de son entraîneur qui, selon lui, aurait pu mieux faire. Il est vrai que la JSK a réussi à revenir avec un point, mais de l’avis de tous, la formation kabyle aurait pu glaner les trois points vu la situation critique que traverse les Oranais depuis quelque temps. L’un des compartiments qui n’a pas trop convaincu le président est le milieu de terrain. Selon lui, Aouadj et Si Salem étaient totalement out et n’ont rien fait pour apporter un plus à l’équipe. Du coup, l’entraîneur, qui doit absolument trouver des solutions, pourrait, en effet, compter à nouveau sur son meneur de jeu, Aymen Madi. Titulaire face à Aïn Fekroun, l’ancien Nahdiste n’a joué qu’une mitemps avant de céder sa place à Aouadj. Le retour de Madi dans le onze serait bénéfique pour la JSK, d’autant plus que les autres éléments traversent des moments plus ou moins difficiles.

En l’absence de Messâdia et Zabiâa

Ferguène veut saisir sa chance
Précédemment, la JSK s’est rendue à Oran pour livrer le match de la 19e journée contre l’équipe locale qui traverse des moments difficiles depuis quelque temps. Même si tous les ingrédients étaient réunis pour que les Canaris arrachent les trois points, les coéquipiers d’Albert Ebossé se sont contentés d’un match nul, alors que la victoire était à leur portée. Au cours de la rencontre et suite à la blessure de Messâdia et la sortie d’Ebossé, le premier responsable de la barre technique a décidé de mettre dans le bain un jeune joueur dont on dit beaucoup de bien. Il s’agit de Saïd Ferguène. Le jeune espoir Kabyle a, de l’avis de tous, apporté sa touche dans l’attaque avec notamment deux occasions, dont l’une s’est écrasée sur le poteau gauche du gardien oranais. Avec une telle performance, Ferguène pourrait espérer à une autre participation, demain, contre le MCO, à l’occasion des quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Alors que Messâdia et Zabiâa sont officiellement out, Ferguene, lui, pourrait être une solution de rechange pour Azzedine Aït Djoudi. bles de l’équipe première. Autrement dit, il n’a pas eu suffisamment de chance pour prouver ses qualités. Il faut dire que toutes les personnes qui le connaissent sont unanimes à dire que ce jeune élément pourrait devenir l’une des pièces maîtresses de la JSK à l’avenir. Cependant, il doit garder les pieds sur terre et ne jamais s’enflammer. Pour espérer avoir une seconde chance, Ferguène doit redoubler d’efforts et mettre dans sa tête qu’une place à la JSK est difficile à obtenir et que seul le travail prime.

D

été prise. Il faut attendre la dernière séance pour le savoir. Madi : «J’ai toujours été prêt» Malgré qu’il soit souvent relégué sur le banc des remplaçants, Aymen Madi s’est dit prêt à reprendre sa place, ce mardi, contre le MCO : «Certes, je ne joue plus régulièrement, mais je me donne à fond aux entraînements. Je respecte les choix de l’entraîneur et j’espère avoir une chance de rejouer dans les plus brefs délais.»

«Je me donnerai à fond pour m’imposer»
Joint par nos soins, le jeune attaquant, Saïd Ferguene, estime qu’il est prêt à se donner à fond à chaque séance d’entraînement, pour convaincre son entraîneur et avoir une nouvelle chance de prouver son talent : «Tout d’abord, je tiens à dire que les propos du président Hannachi m’ont galvanisé. Je vais travailler dur pour gagner le respect de tout le monde. Je suis encore jeune et je dois me donner à fond pour arracher une place de titulaire à la JSK. J’espère avoir une seconde chance face au MCO.» Saïd D.

Ebossé se sent à l’aise avec lui S’il y a bien un joueur qui sera content qu’on fasse jouer à nouveau Madi, c’est l’attaquant camerounais, Albert Ebossé. Le meilleur buteur de la JSK, auteur de huit réalisations en championnat, se sent très à l’aise avec Madi, qui joue souvent pour lui. D’ailleurs, plusieurs buts qu’Ebossé a inscrits jusqu’à présent étaient l’œuvre du jeune meneur de jeu. Au moment où nous mettons sous presse, aucune décision concernant la titularisation de Madi n’a

Hannachi l’a fortement encensé
Après une brillante prestation contre le MCO, nous avons interrogé le président Hannachi sur les capacités tactiques et techniques que renferme Fer-

guène. Le boss kabyle, qui connaît parfaitement bien tous ses joueurs, estime que «Ferguène est un joueur pétri de qualités. Je vais peut-être exagéré, mais techniquement, il est comme Messi. Seulement, pour espérer décrocher une place dans l’équipe type de la JSK, il doit travailler dur. Une titularisation, ça s’arrache !»

Il possède d’énormes qualités, mais…
Saïd Ferguène, qui joue souvent avec les espoirs, n’a toujours pas réussi à convaincre les responsa-

06

N° 2558
Lundi 17 février 2014

www.lebuteur.com

Coup de trop

JSK

Souffrant d’une otite, Mazari est incertain face au MCO

Mazari
Joint par nos soins en fin d’aprèsmidi d’hier, le portier Mazari nous a dit : «Effectivement, je ne me suis pas entraîné avec le groupe ce matin (entretien réalisé hier) en raison de douleurs à mon oreille. J’ai consulté le médecin aujourd’hui et j’ignore pour l’instant si je pourrai prendre part au match du MCO. Je ressens toujours des douleurs iet j’espère que d’ici à mardi, je me sent aite souh ne je t, men rai mieux. Honnête pas rater ce match, car mon équipe a besoin de tous ses joueurs pour arra.» cher la qualification au prochain tour

«Je ressens toujours des douleurs»

Amara
Le jeune portier Mohamed Amara, qui n’est autre que le fils de l’ex-international de la JSK, Mourad Amara, nous a révélé au cours d’une déclaration qu’il eétait prêt à répondre à l’appel de son entraîneur, s’il lui faisat appel, rassurant qu’il est prêt à prendre sa place : «Sincèrement, je n’ai jamais douté de mes qualités. Je travaille dur à l’entraînement pour progresser et m’imposer dans l’équipe. Concernant une éventuelle participation à la compétition officielle avec l’équipe première, je vous informe que je suis à la disposition de l’entraîneur et de toute l’équipe à n’importe quel moment. Je suis avec l’équipe en mise au vert, on est bien concentrés sur notre match. Si je joue, je me défoncerai pour réussir.» L. A.

«Je suis à la disposition de l’équipe»

vingt-quatre heures du match JSK-MCO comptant pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie qu’abritera le stade du 1er-Novembre de Tizi, demain, le staff technique kabyle croise les doigts concernant la disponibilité d’un des deux portiers, en l’occurrence Asselah ou Mazari. En effet, et au moment où le portier Asselah, qui traîne une blessure au genou depuis plusieurs semaines, est soumis à des soins intensifs, sachant qu’il est même privé de compétition afin de revenir très vite, le deuxième portier Nabil Mazari sur lequel compte beaucoup Aït Djoudi en ce moment souffre d’une otite.

A

Hier matin, Mazari a tout simplement raté la séance d’entraînement pour se faire soigner. Jusqu’à hier, Mazari ressentait toujours des douleurs, n’empêche qu’il a rejoint la mise au vert à l’hôtel Amraoua et sa participation reste tout de même incertaine. Le staff technique attendra jusqu’à demain pour prendre une décision finale.

Le staff médical rassure
Pour le staff médical de la JSK, il n’y a vraiment pas lieu de s’inquiéter pour le match de demain concernant la disponibilité d’un des deux portiers, en l’occurrence Asselah ou Mazari, dans le onze

d’Aït Djoudi. Selon le médecinchef du club, Djadjoua, les deux éléments sont très bien pris en charge et sont soumis à des soins intesifs, afin de revenir très vite. «Je peux vous rassurer que les portiers Asselah et Mazari n’ont rien de grave. La preuve, nous sommes en train de les soigner pour leur permettre de revenir le plus tôt possible à la compétition. Pour le match de mardi après-midi face au MCO, sachez bien qu’on comptera sur Asselah ou Mazari», rassure docteur Djadjoua.

Retenu parmi les 18, Amara se tient prêt à prendre sa place
Même s’il est encore tôt de se pro-

noncer sur la situation des deux portiers kabyles Asselah et Mazari, le jeune portier kabyle Mohamed Amara peut à n’importe quel moment être sollicité par l’entraîneur en chef, Aït Djoudi. Ce jeune portier est, de l’avis de tous les observateurs, pétri de qualités, c’est dire que le staff technique peut à n’importe quel moment le lancer. D’ailleurs le jeune portier nous a déclaré qu’il était à la disposition de son entraîneur et que si on lui fait appel pour un aussi important match que celui de demain face au MCO, il fera tout pour réussir sa tâche. L. A.

Les blessures inquiètent vraiment le coach !
uatre cadres manqueront à l’appel, demain aprèsmidi, pour le match des quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Il s’agit de Maroci, Asselah, Zabiaa et Messadia qui souffrent de blessures. Si la situation du premier cité est connue depuis des semaines, ce sont les blessures des trois autres qui inquiètent le plus l’entraîneur. Et pour cause, Asselah, qui souffre du genou, devait retrouver la compétition lors de ce match de coupe. Même si ce n’est pas trop grave, le portier kabyle est contraint au repos forcé. Pas seulement, puisque vendredi dernier, lors du match de Ligue 1 face au MCO, les deux attaquants Zabiaa et Messadia ont, à leur tour, contacté des blessures musculaires qui ont vraiment mis le coach Azzedine Aït Djoudi dans l’embarras. Le moins que l’on puisse dire est que la veille d’un match important, le staff technique de la JSK aura des difficultés au niveau du compartiment offensif.

Q

senti des douleurs au genou. Aussitôt, le staff les a ménagés pour les gérer, histoire de ne pas compliquer davantage leur situation. D’après nos sources, l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi craint que cela puisse lui jouer de mauvais tours lors des prochains rendezvous importants en championnat. Le staff médical redouble d’efforts De son côté, le premier responsable du staff médical, en l’occurrence Dr Djadjoua ainsi que le kinésithérapeute Hamrioui, essayent de faire de leur mieux pour remettre les joueurs sur pied. Il faut dire que ce n’est pas si évident que ça, surtout lorsque les rencontres s’enchaînent, comme c’est le cas cette semaine. La JSK disputera trois rencontres en l’espace de 7 jours, ce qui met davantage le staff médical sous pression. L’important est de vire récupérer le maximum d’éléments sans pour autant prendre le risque de mettre en danger leur santé. Un défi complexe que le staff médical tente de relever. Manque de préparation ou surcharge au travail ? Il ne passe pas une semaine sans que la JSK n’enregistre deux joueurs blessés. Il y a de quoi se poser des questions en pleine période de compétition. Aux yeux de

Les tribunes de 18 à 23 aux Hamraoua
La direction de l’Opow de Tizi a tout préparé concernant la prise en charge des supporters du MCO attendus en masse demain, à l’occasion de l’affiche des quarts de finale de Dame coupe face à la JSK. En effet, les Hamraoua, qui auront droit à 1.500 places environ, seront palcés dans les tribunes numérotées de 18 à 23. Un guichet spécial sera mis à leur disposition pour s’acquitter du prix de billet d’accès au stade.

Mekkaoui a passé une IRM hier matin
Le latéral gauche Zinedine Mekkaoui ,qui n’a pas pris part au précédent match du MCO en championnat, en raison d’une blessure contractée au genou, a passé hier matin une IRM de contrôle. Sur demande du staff médical, Mekkaoui voulait s’assurer de son état de santé, avant de reprendre l’entraînement avec le groupe qui prépare l’affiche de demain comptant pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Au grand soulagement du joueur et de tous les membres du staff, Mekkaoui ne souffre de rien de grave et sera présent demain contre les Oranais.

Il devait s’entraîner en solo hier soir
Du moment qu’il a raté les deux premières séances d’entraînements depuis la reprise de samedi soir, le latéral gauche Mekkaoui s’est vu confier un programme personnalisé qu’il devait accomplir hier soir, sous la houlette du préparateur physique Kamel Boudjenane. Ce matin, Mekkaoui reprendra avec le groupe et fera partie des 18 joueurs concernés par les quarts de finale.

«Je ne veux pas rater ce match !»
Joint par nos soins dans l’après-midi d’hier, Mekkaoui a tenu à rassurer : «Je suis soulagé que les résultats n’aient rien révélé de grave. Je vais reprendre avec le groupe et en principe je serai présent ce mardi face au MCO. J’ai hâte de revenir. Ce match, je n’ai pas envie de le rater. Il est très important, nous sommes mobilisés pour le gagner et faire plaisir à nos supporters.» L. A.

Sedkaoui et Mekkaoui souffraient eux aussi du genou la semaine passée Le plus inquiétant est que Messadia, Zabiaa, Asselah et Maroci ne sont pas les seuls à souffrir de blessures en cette période de la saison. Pas plus tard que la semaine dernière, Sedkaoui et Mekkaoui ont été forcés au repos, après avoir res-

nombreux observateurs, il y a La commission d’arun réel problème dans la répartition de la charge de travail. Il bitrage de la LFP a faut impérativement revoir le désigné l’arbitre dosage. A ce rythme, aucun Zouaoui pour l’affiche joueur n’est à l’abri d’une bles- des quarts de finale de sure musculaire, surtout la Coupe d’Algérie JSK lorsqu’on sait qu’en cette pé-MCO. Il sera assisté riode de la saison, le maintien par Bitam et Aouina de la charge de travail est extrê- F. Le coupe d’envoi de mement important. la rencontre est prévu A. A.

Zouaoui au sifflet

à 14h30.

Coup d’œil

USMA

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

07

première erreur, il fallait bien le remettre à sa place»

Velud «Chafaï n’est pas à sa
Il a fauté et il a été sanctionné, sans plus. Si tout se passe comme prévu, il sera de retour à l’entraînement lors de la reprise et sera donc présent contre le MCA.» Le joueur ne sera donc pas sanctionné financière et ne sera pas traduit en conseil de discipline. club. Il ne cesse de progresser et de monter en puissance mais je pense qu’il peut être meilleur. S’il veut l’être, il doit encore travailler dur et continuer à fournir des efforts.»

C

omme fut le cas après chaque fin de rencontre, Hubert Velud a tenu un point de presse dans la salle de conférences du stade Omar-Hamadi durant lequel il a abordé plusieurs sujets. Parmi eux figure celui qui concerne Farouk Chafaï. Exclu de l’hôtel le jour du match après avoir rejoint le lieu de mise au vert en retard la veille du derby avant de récidiver le lendemain, le premier responsable du staff technique est revenu sur ce cas en déclarants aux présents : «Chafaï n’est pas à sa première. Il est arrivé en retard à maintes reprises, mais à chaque fois nous avions fait passer l’éponge. Ça n’a pas été le cas cette fois-ci, et il fallait bien le remettre à sa place.» Une décision que les supporters n’ont pas contestée après avoir eu vent de ce qui s’est passé à l’hôtel Dar Diaf.

«Benamara est resté trop longtemps sans compétition, ne soyons pas durs envers lui»
Face à l’USMH, Youcef Benamara a été titularisé pour la seconde fois seulement cette saison. L’arrière latéral droit des Rouge et Noir a vécu une soirée compliquée en étant l’auteur de plusieurs erreurs. A son sujet, Velud a été clair : «Il est resté trop longtemps sans compétition, il ne faut pas être dur en vers lui. Dans l’ensemble, il a fait de son mieux pour apporter un plus et faire moins de fautes possible.» Des propos qui devraient réconforter le concerné.

«Pour le derby face au MCA ? Le stade de Blida est le mieux indiqué pour l’abriter»
Avant de quitter les lieux, Hubert Velud a parlé du derby face au MCA prévu en fin de semaine : «Pour ce derby ? Le stade de Blida semble le mieux indiqué pour l’abriter. C’est un stade où les joueurs des deux équipes peuvent pratiquer un beau football. J’ai de bons souvenirs là-bas, et j’espère pouvoir vivre une nouvelle belle soirée dans ce stade.» Adel Cheraki

«Il ne faut pas dramatiser la situation, il sera de retour face au MCA»
Le Français ne s’est pas arrêté là puisqu’il a ajouté : «Avec Chafaï, il n’y a aucun problème. Il ne faut pas dramatiser la situation.

«Baïteche peut être meilleur»
A propos de Karim Baïteche, l’ex-sélectionneur du Togo a dit : «Il est à l’aise dans n’importe quel poste. Il joue avec les deux pieds et sa polyvalence ne peut qu’être utile pour le

La LNF aurait opté pour Bologhine

Sur le site de la Ligue nationale de football professionnel, le programme de la prochaine journée a été rendu public et pour les responsables de cette instance, c’est au stade Omar-Hamadi que le grand derby de la caPréféré à Carolus Charles pitale aura lieu. Une désignaAndria, Karim Baïteche a su tion qui fera sans douter saisir sa chance avant-hier couler beaucoup d’encre et pour prouver aux membres de salive lors des jours à venir, puisqu’on imagine mal du staff technique qu’ils une telle affiche ait à Bolon’avaient pas tort de lui faire ghine où les supporters des confiance en étant l’auteur du deux clubs doivent se partapremier but et au penalty acger les tribunes. Nous y recordé à son équipe. L’un des viendrons… meilleurs éléments sur la pe-

Baïteche «Prêts à affronter le MCA n’importe où,
le plus important est de gagner»
de leader qu’elle partage avec l’ESS… Nous savions dès le départ qu’un faux pas face à l’USMH allait nous coûter cher. Nous avons donc redoublé d’efforts, et au final nous avons été récompensés. S’accrocher à cette première place est notre objectif. Nous savons que ça va être difficile de la garder, mais nous allons nous battre bec et ongles pour ne pas la lâcher. L’ESS revient en force ces dernières semaines, mais sachez que nous aussi, nous n’avons pas encore dit notre dernier mot. Vous avez été l’homme du match face à l’USMH. Qu’avez-vous à nous dire à propos de votre prestation ? Ma soirée a été parfaite. Je n’oublierai pas de si tôt cette rencontre, parce que

Meftah purge
Suspendu avant-hier à cause d’une contestation dont il a été l’auteur lors du match face au CABBA, Mohamed Rabie Meftah a purgé en faisant l’impasse sur le derby du week-end passé. L’arrière latéral droit des Rouge et Noir sera donc de nouveau opérationnel dès samedi prochain, si tout se déroule pour lui comme prévu bien sûr.

Plus de peur que de mal pour Bouchema

rain des Rouge et Noir s’est tordu la cheville et après avoir subi les premiers soins, Tout d’abord, quelle analyse il a passé une visite médicale. faites-vous à propos de cette A croire une source digne de rencontre qui vous a opposés à foi, le joueur ne souffre rien l’USMH ? Nous nous attendions à ce que de grave et sera donc prêt cette rencontre soit difficile à népour le match du week-end gocier, et ce fut le cas puisque prochain lorsque les Rouge nous avons eu du mal à battre et Noir iront défier le MCA lors du choc de la vingtième notre adversaire du jour. Les joueurs de journée. Cette nouvelle devra rassurer les supporters, l’équipe adverse ont joué sans pression. Ils mais aussi les membres du n’avaient rien à perdre, et staff technique vu le poids de l’ex-Mouloudéen au sein du c’est ce qui nous a mis dans une situation délicate malgré notre groupe. bonne entame de match. Ce derby a été disputé des deux côtés et c’est ce qu’il l’a Reprise rendu plaisant. Ils ont pu égaliser avant aujourd’hui la fin de la première période. Par la Une journée de repos a été suite, nous nous sommes ressaisis. Il y accordée aux joueurs, et c’est a eu ce second but qui nous a fait un aujourd’hui que la reprise énorme bien. Nous avons su gérer sera effectuée. La première notre sujet. Le plus important, c’est séance d’entraînement de la d’avoir pris les trois points. Que vousemaine est prévue en fin loir de plus ? d’après-midi et se déroulera comme d’habitude au stade Cette victoire a permis à votre équipe de retrouver son statut Omar-Hamadi.

louse, le jeune milieu de terrain que nous avons croisé au moment où il allait regagner le vestiaire pour prendre sa Nassim Bouchema a douche revient dans cet encontracté une blessure tretien qu’il nous a accordé avant-hier lors du derby face sur la soirée qu’il venait à l’USMH. Le milieu de terde vivre.

c ’e s t lors de ce match que j’ai pu inscrire mon premier but avec l’équipe première. Bien sûr que ce fut un moment spécial pour moi, surtout que je suis un enfant du club. J’espère qu’il fera appel à d’autres à l’avenir. Les membres du staff technique me font confiance et j’avais une grosse envie de leur prouver

qu’ils n’avaient pas tort. J’espère que ce but en appellera d’autres. Je profite de cette occasion pour remercier les supporters. Ils ont beaucoup d’affection pour moi, qu’ils sachent que mon but est pour eux et pour tous ceux qui n’ont jamais cessé de me soutenir. Amrane et Vous avez évolué comme ailier Meziane ont fêté gauche, n’avez-vous pas trouvé leur des difficultés avec ce nouveau prolongation rôle ? par un but Non, pas du tout. Je ne chacun peux pas juger ma prestaLes U21 se sont, eux tion, mais je pense que je aussi, imposés face à me suis bien débrouillé. En tout cas, il faut savoir que je l’USMH. Les deux buts de la partie ont été signés suis prêt à évoluer à n’imAmrane et Meziane. Les porte quel poste. Je suis à deux joueurs ont fêté leur la disposition du coach. prolongation de contrat Pour l’USMA et ses suppar une réalisation chaporters, je suis prêt à faire cun. Une belle manière des sacrifices. d’effectuer leur comeVous allez affronter le back. Pour rappel, seul MCA le week-end prochain. Abderrahmane Bourdim Aborder cette rencontre en n’a pas accepté de renoune concédant aucun faux veler et restera donc à pas lors des derbys est une motival’écart du groupe jusqu’à nouvel ordre. tion en plus, n’est-ce pas ? C’est sûr que ça l’en est, mais il faut savoir qu’eux aussi restent sur une Les espoirs ont victoire acquise face à une autre dépassé la JSS formation algéroise. Le derby au classement contre le MCA est une autre paire Victoire acquise par les de manches pour nous. Nous al- protégés de Bourzag, Malons bien le préparer comme il hieddine Meftah et Benfaut et j’espère que je serai pré- haha, a été d’une grande sent samedi prochain sur le terutilité puisqu’elle leur a rain. permis de dépasser l’un de Où espériez-vous que ce leurs deux concurrents pour le titre de champion match se déroule ? et c’est de la JSS qu’il Peu importe où il se jouera, l’essentiel est qu’il se déroule s’agit. Le faux pas concédé dans les meilleures condi- par cette équipe a fait que les Usmistes comptent à tions possibles et le gagner présent un point d’avance bien sûr. sur le club de Béchar. Entretien réalisé par Adel Cheraki

08

N° 2558
Lundi 17 février 2014

www.lebuteur.com

Coup risqué

MCA

Les Mouloudéens exigent Haïmoudi pour le derby

Hier matin, les gars du Mouloudia se sont une nouvelle fois entraînés à l’annexe du 5-Juillet. C’est au stade Hadjout que Ghazi et consorts se sont adonnés à un programme très allégé. En effet, Fouad Bouali pour éviter toute saturation surtout que les matches s’enchaînent à vitesse grand V, il a concocté un menu très allégé. Footing en guise d’échauffement suivi par des exercices de circulation de ballon avec des groupes de trois joueurs. On pouvait lire sur le visage des joueurs une certaine décontraction avant que la pression ne devienne palpable à quelques heures du coup d’envoi de ce quart de finale.

G

Un menu très allégé pour les gars de Bab El Oued

Contraint de déclarer forfait pour le match de coupe en raison d’une lésion au genou gauche, Hadj Bouguèche était toutefois présent à l’entraînement mais en tenue de ville. Une manière pour le capitaine de motiver ses camarades et de les encourager, lui qui espère être remis à temps pour le derby face à l’USMA même si cette possibilité est très peu probable. Bouguèche est soumis à des soins intensifs afin de se mettre toutes les chances de son côté. Le staff médical du Mouloudia fait le nécessaire en s’affairant autour du joueur avec l’objectif de le remettre d’aplomb pour le rendez-vous tant attendu.

G

Bouguèche en tenue de ville

A

vant-hier sur le petit écran, tous les téléspectateurs ont été saisis par l’arbitrage scandaleux de Nacib qui a pris des décisions qui ont fait balancer le match derby en faveur de l’USMA. Même mode opératoire de Nacib lors du match aller au stade du 5-Juillet lorsqu’il avait offert un penalty à l’USMA avant de priver Samy Yachir et Hadj Bouguèche d’un coup de pied de réparation alors qu’ils ont été fauchés dans la surface de vérité. Bénéficiant souvent de décisions favorables, forcément les Mouloudéens craignent de revivre le scénario du match aller face

à l’USMA prévu pour samedi prochain. Des retrouvailles entre les frères ennemis avec pour enjeu la plus haute marche du podium. Une rencontre d’une importance capitale qui exige un arbitre de renommée internationale. Et qui est le plus indiqué pour un rendez-vous de cette envergure ? C’est bien sûr Djamel Haïmoudi. Désigné meilleur sifflet du continent, Haïmoudi lequel s’apprête à prendre part au Mondial au Brésil n’a pas du tout intérêt à faire des vagues au risque de se retrouver au centre d’une polémique qui pourrait écorner son image de marque. Pour toutes ces raisons, Haï-

moudi est le plus indiqué pour ce derby même s’il a été très critiqué à l’issue de la finale de la Coupe d’Algérie. Kamel Kaci Saïd, le manager général du club lors de la conférence de presse qu’il a animée à Tipaza, avait refusé de citer un nom d’arbitre. Il a juste mis en exergue l’importance de désigner un referee international qui a l’envergure pour diriger une affiche de cette importance. T. Che

G

Départ de la délégation ce matin vers Tipaza

Ce matin, tous les joueurs ont rendez-vous à 11 h au stade du 5-Juillet, lieu du départ. La délégation prendra place dans l’autocar du club pour rallier la ville de Tipaza pour la mise au vert.

Après avoir pris leurs quartiers dans leur lieu d’hébergement, les Mouloudéens auront au menu une séance de travail prévue pour cet après-midi à 15 h au stade communal de Tipaza. L’occasion pour Bouali d’apporter les derniers réglages avant de divulguer la liste des joueurs qui seront retenus pour le rendez- vous de Dame coupe. Ceux qui ne seront pas retenus devront faire le chemin inverse à bord de l’autocar du club. Cette séance devra permettre aux supporters locaux de se rapprocher des joueurs du MCA qui ont vraiment la cote à Tipaza. T.Che

G

Une séance à 15 h au stade de Tipaza

Ça sent la fin de saison pour Metref !
Victime d’une fracture à la rotule lors du derby face au Chabab en tout début du championnat, Hocine Metref avait dû prendre son mal en patience. Malgré tous les efforts consentis par le milieu de terrain, cela fait plus de cinq mois qu’il est loin de terrains. Et même si l’ex-international espère retrouver la compétition avant la fin de la saison, cette possibilité devient improbable car le joueur passera un contrôle à la mi-avril. A ce moment, il ne restera que quelques jours avant la fin du championnat, Coupe du monde au Brésil oblige. Ce n’est qu’à l’issue de ce dernier contrôle que le jouera pourra obtenir l’aval de son médecin traitant pour reprendre le chemin de la compétition. Accusant un gros déficit par rapport à ses camarades, les chances de revoir avant la fin de la saison Metref sont quasi nulles. Il faudrait donc attendre le prochain exercice pour revoir à l’œuvre Metref qui aura beaucoup manqué à son équipe et aux supporters cette saison. En attendant, Hocine suit à la lettre le programme qu’il lui a été concocté avec au menu footing de 20 minutes suivi par des soins et beaucoup de récupération. C’est en tout cas le cocktail que le joueur du MCA doit ingurgiter quotidiennement en attendant l’examen clinique qui sera effectué quelques jours avant le baisser de rideau. A.Y.

Après les faux pas de l’ASO, du CSC et de la JSK

L’arbitre Saïdi encensé par les observateurs
Le jeune arbitre de la rencontre Saïdi a été encensé que ce soit par le Mouloudia ou par le Chabab pour son courage et son audace. Le jeune referee âgé de 27 ans a dirigé d’une main de maître cette affiche malgré la pression terrible qui caractérise le stade du 20-Août. L’ancien arbitre international Zekrini avait déclaré sur la chaîne satellitaire : «Mehdi Benaldjia méritait l’expulsion suite à son agression sur Ghazi. Mais hormis ce fait de jeu, Saïdi a été excellent. C’est un arbitre d’avenir car il n’a que 27 ans.» On ne peut pas dire autant de Nacib qui a dirigé d’une manière scandaleuse le derby entre l’USMA et l’USMH.

La non-convocation de Hachoud pour affronter la Slovénie scandalise les Chnaoua
Malgré des statistiques qui envieraient plus d’un, Abderrahmane Hachoud avait bon espoir d’être retenu pour le match des Verts face à la Slovénie prévu pour le 5 mars à Tchaker. Finalement, à la grande stupéfaction des Chnaoua, l’enfant d’Al Attaf n’a pas convoqué par le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Auteur pourtant de neuf buts toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, Hachoud est devenu la terreur de tous les gardiens de but de la Ligue 1. Inscrivant sept buts sur coup franc, Hachoud possède un profil très intéressant pour les Fennecs. C’est toujours important de compter dans son équipe un joueur qui peut forcer la décision sur balles arrêtées, Hachoud avait tout pour être convoqué pour le rendez-vous du 5 mars. Sur les différents réseaux sociaux, les Chnaoua n’ont pas hésité à exprimer leur mécontentement. Certains ont même étaient scandalisés par cette mise à l’écart qui pourrait viser tout simplement le Mouloudia. C’est en tout cas l’interprétation faite par la majorité des Chnaoua qui estiment que leur équipe paye jusqu’à maintenant le boycott de la cérémonie protocolaire lors de la finale de la Coupe d’Algérie. C’est l’explication la plus plausible avancée par les supporters du Doyen qui ne comprennent pas cet acharnement sur leur équipe favorite. Comment peut-on faire appel à un joueur comme Khoualed très limité techniquement alors que Hachoud affole les statistiques avec sa frappe du pied droit ? C’est la question que se posent les Mouloudéens sur le net et qui risque de faire jaser surtout à l’approche du match derby face à l’ennemi juré. T.Che

On peut dire que le Mouloudia a fait la bonne opération du weekend en s’accaparant seul de cette troisième place qu’il partageait avec le CSC, la JSK et l’ASO. Le fait que le CSC ait été accroché par Saoura et la JSK qui n’a pas pu faire mieux qu’un match nul contre le MCO sans oublier l’ASO qui a décroché qu’un seul point contre le RCA, tous ces résultats ont fait les affaires du vieux club algérois. Désormais, les hommes de Bouali pointent seuls à la troisième place avec 33 unités dans leur escarcelle à 6 points du duo de tête composé de l’ES Sétif et l’USMA. De quoi pimenter ce derby tant attendu entre le MCA et l’USMA prévu pour samedi prochain. T.Che

Le Doyen s’accapare seul de la troisième place

Juste après le match contre l’USMMH qu’ils espèrent tournera en faveur des Algérois, les supporters du Mouloudia entendent bien envahir le stade OmarHamadi afin d’encourager et soutenir la JSMC qui affrontera le CSC à 17h30. Les Mouloudéens ne cachent pas leur désir de rencontrer en demi-finale un autre club de la capitale en l’occurrence la formation de Chéraga, le cendrillon de ces quarts de finale, pour que cette affiche se joue à Alger. Alors qu’en cas de qualification du CSC, le MCA ira défier les Constantinois dans l’antre de Hamlaoui. Autant dire que le choix est rapidement fait par les Chnaoua qui soutiendront mordicus les gars de Chéraga. T.Che

G

Les fans du MCA envahiront Bologhine pour soutenir la JSMC

Coup sûr

MCA

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

09

Dans le cas où la CD ne sanctionnerait pas le Mouloudia par le huis clos

MCA-USMA : le stade du 20-Août ou Tchaker comme solution pour la LFP

M

ême si le Mouloudia aura à disputer demain un match important des quarts de finale de la Coupe d’Algérie face à l’USMM Hadjout, au stade du 5-Juillet de Hadjout, dans l’entourage du club, on ne parle que du derby de samedi face au voisin et rival traditionnel, l’USM Alger. Ainsi, la question se pose sur le lieu de cette rencontre. Alors que la Ligue de football professionnel avait annoncé, hier, que la rencontre est programmée au stade Omar-Hamadi de Bologhine, il semble que cette décision n’est pas définitive. Dans le cas où le Mouloudia serait sanctionné aujourd’hui par un match à huis clos, le problème ne se posera plus. La rencontre aura bel et bien lieu à Bologhine. Mais s’il s’en sort d’un avertissement, les données vont complètement changer. Selon une source proche de Mahfoud Kerbadj, la rencontre a de très fortes chances d’être jouée au stade du 20Août d’Alger ou à Mustapha-Tchaker de Blida. Le président de la LFP de-

vrait agir dans les prochaines heures pour reprogrammer la rencontre dans l’un des deux stades, même si tous les avis penchent vers le 20-Août, comme ce fut le cas en 2008 où le match aller s’est joué au vieux stade municipal d’El Annasser.

La répartition des gradins est impossible à Bologhine
Selon notre source, au moment où Mahfoud Kerbadj avait programmé le derby à Bologhine, il n’était pas au

courant de l’accord trouvé entre les deux clubs, notamment entre Kamel Kaci-Saïd et Rebbouh Haddad, avant le match aller, où les deux hommes se sont entendus de répartir les gradins en deux, entre les deux galeries. Cela ne pourrait pas se produire au stade

Omar-Hamadi. Kerbadj sait que répartir les gradins équitablement dans cette enceinte est pratiquement impossible, car des dérapages peuvent se produire. C’est pour cette raison qu’il a pensé au 20-Août ou Tchaker pour cette confrontation. Le premier permet une réparation égale des gradins, ce qui pourrait constituer déjà un atout.

Le 20-Août est le plus sécurisé et a déjà abrité des chocs sans dégâts
Le second atout qui plaide en faveur de ce stade, c’est l’aspect sécuritaire. En effet, il n’y a jamais eu de graves débordements entre les galeries des deux équipes dans cette enceinte qui avait déjà abrité le MCAUSMA en 2008, l’USMH-MCA en 2010, sans parler de l’affiche CRBMCA à maintes reprises, sans qu’il y ait de graves incidents.

H. R.

La Commission de discipline se réunira ce matin

Zidoune (directeur OPOW Blida)
«Je n’ai reçu aucune demande pour programmer MCA-USMA à Tchaker »
oint hier par nos soins, le directeur de l’OPOW MustaphaTchaker de Blida, Zidoune, nous a dit qu’il n’avait pas reçu la moindre demande pour programmer le derby MCA-USMA

L’article 69, alinéa f, protège le Mouloudia
est aujourd’hui que la CD de la FAF, présidée par Hamid Haddadj, se réunira pour traiter les affaires et prononcer les sanctions à la suite de la 19e journée de la Ligue 1. Tout le monde attend avec beaucoup d’intérêt les décisions à prendre, notamment en ce qui concerne la rencontre CRB-MCA qui a été arrêtée momentanément à cause de jet de fumigènes de la galerie mouloudéenne. On s’intéresse à cette affaire, car le club phare de la ca-

C’

pitale sera concerné la semaine prochaine, précisément par un autre derby face au voisin usmiste. Du coup, on s’interroge alors si ce derby tant attendu MCA-USMA aura lieu à huis clos ou non. Dans tous les cas, l’article 69, alinéa f, qui concerne le jet de projectiles et l’interruption momentanée de la partie parle d’un avertissement au Mouloudia assorti d’une amende de 50 000 dinars pour la première infraction alors que le huis clos sera prononcé au cours de la deuxième

infraction. Or, en ce qui concerne le Mouloudia, c’est la première fois de la saison que les supporters causent l’interruption de la partie. Voici l’article 69, alinéa f, qui concerne l’interruption de la partie à la suite du jet de projectiles f) Jet de fumigènes ou de divers projectiles sur le terrain entraînant l’arrêt momentané de la partie.

club(s) des supporters fautif(s); -Une amende de cinquante mille dinars (50.000 DA) pour le ou les club(s) des supporters fautif(s);

2e infraction:
-Un match à huis clos pour le ou les club(s) des supporters fautif(s) ; -Soixante mille dinars (60.000 DA) d’amende pour le ou les club(s) des supporters fautif(s).

J

1re infraction :
-Avertissement pour le ou les

au stade : «Je n’ai reçu aucune demande officielle de la part d’un des clubs pour la programmation de MCA-USMA au stade Tchaker de Blida. Donc, jusqu’à présent, je ne peux rien vous dire.»

Kaci-Saïd : «Programmer MCA-USMA à Bologhine serait une décision suicidaire»
grand enjeu. Il faut donc un arbitre de qualité pour assurer le bon déroulement de cette rencontre. C’est un match qui concerne deux équipes qui jouent le titre, il ne faut pas qu’il y ait de polémique.»

Les 1250 billets seront mis en vente ce matin à Bologhine

G Après de G longues tractations suite à la décision prise par les acteurs locaux de réduire le quotta à 750 places, le comité de supporters, appuyé par les responsables, a fini par obtenir gain de cause. En effet, les Chnaoua pourront bénéficier de 1250 billets qui seront mis en vente ce matin au niveau des guichets du stade Omar-Hamadi. Avis donc aux supporters qui veulent assister au match et qui doivent prendre d’assaut le stade de Bologhine pour s’offrir le précieux sésame.

Kerbadj : «Je suis prêt à programmer le derby n’importe où»
«Le Mouloudia sera sanctionné à cause de la banderole portée par ses supporters»
Le président de la LFP a annoncé aussi que le Mouloudia sera sanctionné pour la banderole que ses supporters ont porté au cours du derby face au CRB de vendredi passé au stade du 20-Août : «Les supporters du Mouloudia avaient affiché une banderole portant des propos mal placés, insultants et injurieux. Donc, le club sera sanctionné et doit accepter cette sanction.»

e manager général du Mouloudia d’Alger, Kamel Kaci-Saïd, a animé hier un point de presse à l’hôtel des Chenoua, après avoir répondu à l’invitation des responsables de Hadjout et des autorités locales. Le manager du MCA s’est exprimé sur la programmation du derby MCA-USMA, prévu la semaine prochaine au stade Omar-Hamadi de Bologhine. La LFP l’a indiqué hier sur son site internet. Pour le numéro deux du Vieux club algérois, cette décision est complètement suicidaire et qui risque d’engendrer de graves dérapages le jour de la rencontre. A ce sujet, il a déclaré : «J’ai appris que le derby MCA-USMA a été programmé au stade Omar-Hamadi (Bologhine). Je pense qu’il s’agit d’une décision complètement suicidaire. Celui qui a programmé cette rencontre à

L

Bologhine n’aime pas le football. Nous avons saisi officiellement la LFP et la FAF pour l’informer de notre désir de jouer cette rencontre au stade MustaphaTchaker de Blida. Nous attendons une décision finale. En tout cas, nous n’allons pas nous taire.»

«Notre quota est de 1500 places, je demande aux supporters sans billets de ne pas se déplacer»
En parlant du quota réservé aux supporters mouloudéens, Kamel Kaci-Saïd a demandé aux supporters qui ne disposent pas de billets d’accès de rester chez eux, afin d’éviter l’anarchie : «Les dirigeants de Hadjout nous ont remis un quota de 1 500 places pour le match de coupe, c’est un petit quota et on ne peut pas satisfaire tous nos supporters. C’est pour cette raison que j’appelle nos supporters qui ne disposent pas de billets de rester chez eux. Notre quota devrait être mis en vente demain (ndlr : aujourd’hui).»

«On demande un grand arbitre pour le derby»
Parlant toujours du derby MCA-USMA, Kamel KaciSaïd annonce que la direction du club souhaite que la Commission fédérale d’arbitrage désigne un grand arbitre pour ce match, surtout après qu’on ait constaté des erreurs d’arbitrage à la pelle, lors de l’actuel exercice. Il lance un appel aux instances : «J’espère que les instances concernées vont désigner un grand arbitre pour ce derby. C’est un match important à

Benouza dirigera le match de coupe

G C’est finaleG ment, Mohamed Benouza, l’arbitre international qui a été désigné par la commission d’arbitrage pour diriger le quart de finale qui opposera Hadjout au MCA.

H. R.

e président de la Ligue de football professionnel, Mahfoud Kerbadj, s’est exprimé hier sur les colonnes de notre confrère arabophone d’El Heddaf à propos du derby algérois de samedi prochain entre le MCA et l’USMA. La LFP a en effet indiqué hier à travers son site internet que la rencontre aura lieu au stade Omar- Hamadi de Bologhine, ce samedi. Le président de la Ligue a déclaré : «J’ai procédé à la domiciliation du derby MCAUSMA à Bologhine, car c’est le terrain où le Mouloudia reçoit. Moi, je n’ai pas d’inconvénient de domicilier le match sur un autre terrain, même sur la lune. Il me faut uniquement une autorisation des responsables du stade de Blida ou d’un autre stade pour le faire, c’est tout.»

L

«La CD déterminera la nature de la sanction»
Mahfoud Kerbadj n’a pas voulu se prononcer sur le huis clos qui pourrait être prononcé contre le Mouloudia d’Alger : «Pour l’instant, je ne peux pas vous dire si le derby MCA-USMA aura lieu avec ou sans le public. C’est la Commission de discipline qui va statuer. Elle est indépendante dans ses décisions. Après la réunion de la CD, on saura la nature de la sanction.»

H. R.

10

N° 2558
Lundi 17 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’épée dans l’eau

CRB

Vers le maintien de Iaïche

H

ier après-midi, la direction du CRB, comme prévu, avait tenu une réunion d’urgence pour étudier la situation du club au lendemain de la défaite du derby face au Mouloudia. Durant celle-ci, les présents s’étaient lancés dans un débat pour tenter de sauver le navire CRB qui prend l’eau depuis le début de cette phase retour. Le principal sujet de la journée fut celui de l’avenir de l’entraîneur, Iaïche. Ce dernier, avec un bilan de trois défaites et une victoire en quatre confrontations était plus que jamais en danger de se voir remercié après seulement un mois et demi de service. Toutefois, après s’être entretenu avec son entraîneur, la direction à sa tête, Redah Malek, avait décidé au terme de cette réunion de lui accorder un sursis. Iaïche est donc bien parti sur le banc des Belouizdadis pour le déplacement à la JSK en début de semaine prochaine. Reste maintenant à savoir combien ce sursis accordé par la direction sera valide…

Il ne le tient pas pour responsable des résultats
Avec l’actuelle situation d’Iaïche, on semble revivre le même scénario que celui de son prédécesseur Gamondi, qui lui, en dépit des mauvais résultats enregistrés par l’équipe, avait toujours été épaulé par son président. Hier encore durant cette réunion nous avons vécu le même scénario, Malek avait confié à ses dirigeants qu’il croyait toujours en son entraîneur et à la tâche qu’il lui avait confiée à sa nomination à la tête du club, pour lui le vrai problème ne résiderait pas dans Iaïche mais dans l’état d’esprit des joueurs qui se dégrade chaque journée un peu plus.

Les dirigeants divisés
Ce qui est certain c’est que cette décision de maintenir Iaïche ne fait pas l’unanimité au sein même de la direction du CRB. En effet, certains dirigeants qui n’ont pas été pris en compte dans cette réunion se sont opposés à la décision de Malek. Ceux-là ne sont pas près de baisser les bras, et préparent à leur tour une réaction pour tenter de faire changer d’avis au président du CRB. Contrairement à la situation de Gamondi, qui fut en remercié en première partie de saison, ces dirigeants-là, sans citer leurs noms, tenteront de faire comprendre à Malek qu’une mauvaise décision en cette étape de la saison pourrait coûter cher au club, c’est pourquoi il devrait se remettre en question sur le sujet. Lamine Amimi

Malek s’est rangé de son côté
Après la défaite du MCA vendredi et la pagaille engendrée en fin de rencontre, que ce soit dans les tribunes ou dans les vestiaires lors de l’après-match, personne n’aurait misé gros sur la tête de l’entraîneur actuel du CRB, toutefois ce dernier a pu compter dans cette épreuve sur un soutien de poids. Celui du président actuel, qui hier s’était vaillamment battu aux côtés de son entraîneur contre ses détracteurs, puisque pour la plupart, après avoir su les intentions du président de garder le technicien, ne se sont pas donné la peine de se déplacer hier pour lui faire changer d’avis.

Quelques dirigeants en ont profité pour glisser le nom de Boudjaârane
En marge de la réunion qui s’est tenue hier dans l’aprèsmidi entre les dirigeants du club belouizdadi, pour décider de l’avenir de l’entraîneur en place Iaïche, quelques proches du club ont profité de cette situation pour glisser quelques noms pour tenir la barre technique du club. On parle de Samir Boudjaârane, l’ancien entraîneur de l’Arba, aujourd’hui en division nationale amateur avec l’USO Amizour. Ce dernier n’est pas le seul nommé du côté du club de Laâquiba puisque nous avons aussi Yahi qui vient de déposer sa démission au RCK et aussi Henkouche. Toutefois, l’ancien entraîneur du RCA était la piste la plus plausible à l’heure de l’étude de l’avenir d’Iaïche, du moins celle qui fut répétée avec insistance dans les bureaux du club, ces deux derniers jours.

Le coach ne serait pas contre, mais…
Aujourd’hui à l’USO Amizour en amateur, le technicien Samir Boudjaârane n’était pas contre un retour sous les feux des projecteurs cette fois-ci par le biais du CRB. Ce dernier était prêt à s’engager dans le pari risqué de sauver le CRB, mais avec des conditions. Par respect à l’entraîneur en place, Boudjaârane voulait tout d’abord voir la situation d’Iaïche s’éclaircir avec ses dirigeants, cela dans la réunion qui s’était tenue hier en début d’après-midi.

lors du mercato hivernal, au temps où Gamondi était remercié, pour cause de mauvais résultats. Cependant, les négociations entre les deux parties n’ont pas dépassé la première étape. C’est là que Bouarata fut contacté comme solution de secours pour tenir la tête de l’équipe avant que la direction opte à la fin pour Iaïche qui lui avait accepté les conditions du club.

tiens de bonnes relations m’ont contacté et proposé cette idée de tenir le CRB en cas d’une séparation avec l’actuel entraîneur Iaïche. Toutefois, je tiens à le répéter, il n’y a rien de concret.

«On m’avait déjà contacté après le départ de Gamondi»
C’est à ce moment-là, que le coach nous a dit avoir déjà été contacté par la direction du CRB quelques semaines auparavant pour remplacer Gamondi lors de l’intersaison. «Les dirigeants du CRB ont déjà pris attache avec moi lors de la période des transferts hivernaux, c’était avant qu’ils optent pour Iaïche. Nous avons parlé sur quelques détails, mais nous ne sommes pas tombés d’accord.» L. A.

«Des proches du club m’ont approché»
A cette nouvelle, nous avons contacté l’homme concerné, Boudjaârane, pour l’interroger à ce sujet. En premier lieu, ce dernier nous confirme bien l’attention de certains dirigeants à son encontre. «Ce que je peux vous dire jusqu'à cet instant, c’est que certains dirigeants du club avec qui j’entre-

La direction le voulait à l’intersaison
La piste de Boudjaârane au CRB n’est pas inédite, ce dernier était déjà attaché au club

Communiqué

Ouadah «Il est grand temps
de tirer la sonnette d’alarme»
Le groupe était encore une fois absent dans une partie censée être déterminante pour le maintien. Que pourriez-vous nous dire là-dessus ? Cette défaite nous a fait beaucoup de mal, surtout quand il s’agit d’un derby devant son propre public. Il faut vraiment tirer la sonnette d’alarme, à un point du premier relégable et avec ce calendrier qui ne nous ménagera pas, la suite risque d’être très compliquée. Revenons à cette partie, pourriez-vous nous dire ce qui vous est arrivé ce jour-là ? Je ne sais pas… à l’entame de la partie, tout semblait aller pour le mieux, mais au fil des minutes, nous commencions à perdre notre concentration en cédant le ballon un peu plus à notre adversaire. Ce match nous a filé bêtement entre les mains, il faut le dire. Comme vous l’avez dit, la suite s’annonce encore plus délicate, avec, pour commencer, le déplacement la semaine prochaine à Tizi Ouzou… Pas seulement ça, il y a encore d’autres affiches qui nous attendent dans ce parcours. Ce qui est certain, c’est qu’avec cette petite marge avec les relégables, nous n’avons plus droit à l’erreur. Avez-vous des chances de sortir indemnes de cette nouvelle épreuve ? Pour le salut de ce club, nous n’avons pas le choix. Nous sommes dans l’obligation de le sauver. Nous nous sommes mis nous-mêmes dans le pétrin pour sortir l’équipe de ce marasme. Parlons de vous maintenant, le staff a décidé de ne pas vous aligner dans les buts pour ce dernier match, comment avez-vous vécu cela ? C’est la concurrence, il faut l’accepter. Après ma prestation face à l’ESS, le staff a décidé de m’écarter pour donner sa chance à Chouih. J’ai accepté cette décision et je me suis autant impliqué sur le banc ce jour-là pour soutenir mes camarades. En parlant de Chouih, comment jugez-vous sa prestation ? Ce n’est pas mon rôle de le faire, mais je pense qu’il a fait une belle partie. Il n’a pas été beaucoup mis en danger, car le MCA n’avait pas assez d’espace à l’avant. Sur cette frappe, je pense que personne ne s’y attendait, même lui. Vous voyez le métier d’un gardien, ce n’est pas facile, il suffit de peu pour nous juger. Un mot pour conclure… Pour commencer, je tiens à remercier la direction et les supporters de leur soutien tout au long de cette période. J’espère qu’ils ne perdront pas espoir, car nous, nous ne l’avons pas perdu. Nous devons rester solidaires au moins jusqu’à la fin de saison, après viendra le temps des comptes. Entretien réalisé par Lamine Amimi

CINQUIEME EDITON DE LA COPA COCA-COLA EN ALGERIE

La cinquième édition de la Copa Coca-Cola Algérie sera organisée durant ce mois de février. Le tournoi final qui regroupe les meilleurs jeunes joueurs au niveau national aura lieu les 28 février et 1er Mars prochains au stade de l’ITS à Ain Benian. Organisée chaque année en Algérie depuis 2010, la Copa Coca-Cola est une compétition de football ouverte à tous les jeunes footballeurs âgés entre 13 et 15 ans. Des tournois de qualifications ont été organisés sur tout le territoire national. En 2013 la compétition a intégré des participants des 35 plus grandes wilayas et plus de 412 matchs ont été disputés. « Les quatre premières éditions de la Copa Coca-Cola Algérie ont permis à 5 000 jeunes joueurs de disputer une vraie compétition de football. Nous avons soutenu le programme d’inscription au tournoi avec de larges campagnes publicitaires, et avons même permis aux jeunes de s’inscrire via le web et les réseaux sociaux. » a déclaré M. Wahib Benaïssa-Tahar, Directeur Général de Coca-Cola Algérie. Au sujet de la compétition, M. Wahib Benaïssa-Tahar ajoute : « C’est une vraie compétition, et nous mettons en place des moyens considérables en termes de logistique et d’équipement. Les matchs sont joués dans les meilleurs stades et se déroulent sous le contrôle d’arbitres officiels, dont le rôle est aussi d’apprendre à ces jeunes les lois du jeu et le fair-play. Les jeunes sont encadrés par des entraineurs et formateurs diplômés. La Copa Coca-Cola est aussi un excellent outil de détection ; des sélectionneurs suivent l’ensemble des participants et désignent les meilleurs qui auront la chance de représenter l’Algérie au Tournoi international de la Copa Coca-Cola. Cela a déjà porté ses fruits puisque 6 joueurs ont déjà intégré les présélections de l’équipe Nationale des U17 de la Fédération Algérienne de Football. C’est une réussite et une grande fierté pour nous ». La Copa Coca-Cola a été organisée pour la première fois en 1998 au Mexique, puis s’est mondialisée et existe aujourd’hui dans plus de 60 pays. La Copa Coca-Cola est une formidable opportunité pour tous les jeunes amoureux du ballon rond. Chaque année, les meilleurs joueurs algériens de la Copa CocaCola bénéficient d’un stage de football à l’étranger. Notamment en Afrique du Sud, à Londres chez le club de Chelsea, et à Madrid au le stade Santiago Barnabeu. M. Wahib Benaïssa-Tahar, insiste sur l’engagement de Coca-Cola dans le développement du football dans le pays : « Coca-Cola est un important sponsor du sport au niveau mondial. Nous avons des partenariats avec la FIFA pour la Coupe du Monde, avec le CIO pour les Jeux Olympiques et avec l’UEFA pour l’Euro. En Algérie qui est un grand pays de football, nous sommes également l’un des plus anciens sponsors de la FAF et de l’Equipe Nationale. Il était important pour nous de nous impliquer dans le domaine de la formation et de contribuer ainsi au développement du football et de la jeunesse en Algérie. »

LE TOURNOI NATIONAL PROGRAMME POUR LES 28 FEVRIER ET 1er MARS PROCHAINS

Coup dur
Coup dur pour l'Entente…

ESS
douleur aiguë survient alors. C'est connu, un ligament croisé rompu ne cicatrise pas naturellement. L'intervention chirurgicale est inévitable pour les sportifs de haut niveau. La

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

11
La prime sous la douche
Au vu de l'importance du match joué et gagné par les Sétifiens, Hammar a décidé de gâter ses joueurs. C'est ainsi que chacun de ceux qui étaient dans la liste des dix-huit a empoché dix millions de centimes dès la fin du match. Les joueurs avaient perçu dix autres millions la veille du match. Une somme qui correspond aux matchs contre l'USMH et le CRB.

Fin de saison pour Ghoul !
chirurgie leur permet donc de retrouver la stabilité de leur genou le plus rapidement possible. Une longue période de convalescence et de rééducation est nécessaire. On peut penser que pour Ghoul, malheureusement la saison est terminée.

e portier sétifien Nadjib Ghoul a dû quitter ses coéquipiers samedi dernier à la 16'. Il s'est mal réceptionné en retombant. Très vite, il a été évacué vers le CHU Khallil Amrane de Béjaïa. Le médecin qui l'a examiné a aussitôt établi un diagnostic qui sera confirme par la suite. Il s'agit d'une rupture des ligaments qui l'éloignera très probablement des terrains pendant plusieurs mois.

L

La poisse
C'est la deuxième fois que Nadjib Ghoul ne termine pas un match. Titularisé pour la dernière fois contre le CSC, il avait écopé d'un carton rouge. Samedi passé, il est sorti sur blessure. Ghoul sera opéré dans les tout prochains jours par le professeur Aït Belkacem.

La reprise ce lundi
C'est aujourd'hui à 16 heures que les joueurs reprendront les entraînements. La séance débutera à 16 heures et se déroulera sur la pelouse du stade du 8Mai.

«C'est le destin et on n'y peut rien»
Nous avons pu joindre Nadjib Ghoul au sortir de la clinique où il a passé des examens médicaux. C'est avec beaucoup d'émotion dans la voix qu'il nous dira ce qui suit : «Les examens ont confirmé la rupture des ligaments et selon le professeur, l'opération est inévitable. Que voulez vous, c'est le destin et nous n'y pouvons rien.» Akram F.

L'opération est inévitable
Les ligaments croisés relient le fémur et le tibia. C'est lorsque le genou subit une violente torsion que la rupture des ligaments croisés se produit. Une

L’équipe tout en noir
C'est en signe de solidarité avec les victimes du crash d'Oum Bouaghi que l'équipe sétifienne s'est présentée avec une tenue noire. Par ailleurs, il y avait beaucoup d'émotion dans le stade de l'Unité africaine au moment de la minute de silence.

Karaoui
«Il y a une équipe qui ne veut pas nous lâcher»
Tout d’abord, quelles sont les nouvelles ? Elles sont excellentes. Nous avons gagné un match qui, à mon avis, est un des tournants du championnat. Revenons sur ce match joué à Béjaïa… C’était un match difficile pour nous. Il est vrai que nous appréhendions cette rencontre. Il nous a fallu faire preuve de prudence en première mi-temps. Dès que nous avons ouvert le score, nous nous sommes libérés et les choses se sont mieux passées pour nous. Justement, vous avez débloqué la situation en inscrivant un joli but. Cela a dû vous faire plaisir, n'est-ce-pas ? Et comment ! Ce but est arrivé au bon moment. J'ai reçu un bon ballon et il ne me restait qu'à m'appliquer pour trouver le cadre. Il nous a fallu, par la suite, gérer notre avance jusqu'au second but de Nadji. Juste après votre réalisation, vous vous êtes dirigé vers votre entraîneur. Quelles en sont les raisons ? Je voulais lui dédier mon but. Il y a des malentendus avant ce match et il m'a fait confiance. Je pense avoir été à la hauteur. Parlons, si vous le permettez, de ces absences. Certains n'hésitent pas à dire qu'il y a des clans au sein de l'effectif. Qu'en est-il ? Je veux être clair avec vous. Il est vrai que nous sommes cinq joueurs qui sommes arrivés en retard après avoir passé quelques jours en France. Tout cela n'est dû qu'à un malheureux concours de circonstance. Ceux qui disent qu'il y a des clans connaissent très mal les joueurs de l'effectif. Il y a un véritable esprit de solidarité entre nous. L’Entente est aujourd’hui en haut du tableau, qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Je dirai que cette première place est amplement méritée, personne ne nous en a fait cadeau. Parce que l’ESS a mérité la victoire dans tous les matchs qu’elle a gagnés. Et même lors de ceux que nous avons perdus, nous n’étions pas vraiment mauvais. Le plus dur est de rester

Appelé au tout dernier moment par Madoui, Karaoui a été l’auteur d'une prestation remarquable avec à la clé l'ouverture du score, ce qui lui a valu l’admiration des supporters.

au sommet car il y a une équipe qui ne veut pas nous lâcher. Comment voyez-vous la situation en ce moment ? Il faut profiter de cette bonne dynaIl a dédié son but mique. Notre objectif principal est le titre et il va falloir se battre jusqu’au bout. à Madoui Juste après avoir inscrit Vous recevez l'ASO pour le compte de son but, Karaoui s'est dirigé la prochaine journée. Un commen- Prendre une option vers Madoui. Il a voulu retaire. dès le match aller mercier ainsi son entraîNous pensons à ce match qui va être Pour Kheireddine Maneur qui lui avait fait très compliqué pour nous. L'ASO fera tout pas sera ne e tâch la doui, confiance, après les abce qui est en son possible pour gagner, non ant dev e du tout aisé sences à l'entraînement parce que l’adversaire a pour nom l’ESS, l'ASFA : «Nous devons nous enregistrées au cours de la mais parce qu’il est obligé de réagir pour ipe. équ e cett de méfier semaine. sauver sa saison. De notre côté, je crois que D'une part, elle a réussi à nous avons un statut à défendre. Au- éliminer une bonne équipe jourd’hui, nous avons une nouvelle menta- du Diambars et, d'un autre, Nadji retrouve le lité, celle d’aller chercher des résultats elle a conservé le même efchemin des filets quelle que soit la compétition. fectif depuis deux ans. Nous Nadji a dû attendre la Comment évaluez-vous votre rende- devons prendre, option sur 89' pour voir ses efforts ch ment personnel lors de ces derniers la qualification dès le mat récompensés. Il a inscrit aller.» matchs ? un fort joli but suite à A.F. Je pense que les choses se sont améliorées une frappe sèche. On se pour moi, notamment rappelle qu'il avait inscrit et j’ai pu présenter un Les joueurs et un but contre le MCO. meilleur visage par rapK.L. les supporters bloqués port aux rencontres de pendant plus de deux heures la phase aller. Tout le L'arrivée La délégation sétifienne et les supporters monde est venu d’ailà Sétif qui se sont déplacés à Béjaïa sont restés bloleurs me féliciter, mais qués à l'intérieur du stade et cela pour des à 22 heures j’aimerais ajouter une raisons de sécurité. En effet, les fans beC'est vers 22 heures que chose. jaouis, déçus par la défaite de leur équipe, la délégation qui s'était renLaquelle ? ont provoqués des incidents aux alentours due à Béjaïa est arrivée à Il y a l’apport de l’ende l'enceinte sportive. Ce n'est que vers Sétif. Une halte a été faite traîneur Madoui qu’il 19 heures 30 que les Sétifiens ont pris la au niveau de Tizi Nbene faut pas occulter. route du retour et cela sous escorte jusqu'à la char pour le Personnellement, il m’a sortie de la ville. dîner. beaucoup aidé, il ne cesse de me donner des conseils et des instructions pour soigner mon jeu et améliorer mon rendement. Je crois que je suis devenu plus collectif sur le terrain qu’auparavant. Que pensez-vous de vos supporters ? Ils sont à l’origine de nos très bons résultats, cela personne ne peut le nier. Ils ont toujours été derrière nous, ils nous ont énormément soutenus. Je leur demande de continuer à le faire et, inch’Allah, tout le monde sera récompensé. Entretien réalisé par Khallil L.

L’ASFA-Yennenga du Burkina Faso s’est qualifiée samedi soir au stade du 4-Août de Ouagadougou pour les 16e de finale de la Ligue africaine des champions en battant aux tirs au but le Diambars FC du Sénégal par 4 tirs contre 2. Battu au match aller à Mbour (Sénégal) par 1 but à 0, le quintuple champion du Burkina Faso, l’ASFAYennenga, a réussi à refaire son retard par l'entremise de Daouda Nabi. La séance des tirs aux but a été favorable aux Burkinabés.

Ce sera l'ASFA Yenninga en LDC

Et de quatre pour Karaoui !
Le milieu de terrain sétifien Karaoui a inscrit son quatrième but de la saison, samedi dernier, à Béjaïa. On se rappelle qu'il avait été l'auteur d'un doublé contre cette même équipe de la JSMB lors du match aller. Il a aussi été buteur face au MCA.

Le Pack LG 3G de Mobilis Une offre Inégalable
Mobilis annonce la commercialisation d’un Nouveau Pack constitué d’un Smartphone « LG L1 » et d’une SIM « MobtaSim 3G++ », à travers ses agences commerciales dans les 19 wilayas couvertes par le réseau 3G de Mobilis. Le Pack LG de Mobilis, est offert pour seulement 8500DA, ainsi, le client pourra repartir avec son téléphone, une puce MobtaSim dotée d’un crédit initial d’une valeur de 100 DA et d’un bonus Voix, SMS et DATA égal au prix du Smartphone soit un Bonus de 8500 DA réparti sur 3 mois: • Un Bonus Voix et SMS de 1333.33 DA/mois valable vers tous les réseaux en national. • Un Bonus DATA de 1G/mois. La validité du Bonus mensuel (Voix et DATA) est de 30 jours. Mobilis précise, que les clients de l’offre « MobtaSim », grâce à accès au menu *600 # bénéficieront des différents avantages de cette offre. Avec la nouvelle offre « Pack de Mobilis », l’opérateur confirme sa volonté à œuvrer pour la démocratisation de l’utilisation de la 3G pour toutes les couches de la société, en offrant les supports adéquats, à des prix des formules défiants toute concurrence.

Communiqué

12

N° 2558
Lundi 17 février 2014

www.lebuteur.com

Publicité

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

13

Anep 106854- Le Buteur du 17-02-2014

Le Buteur du 17-02-2014

Le Buteur du 17-02-2014

14
Zeghli a ôté le plâtre hier
Bonne nouvelle pour le latéral gauche de la JSMB, Kamel Zeghli. Après plus de trois semaines avec la jambe droite plâtrée, le joueur en question l’a enlevé hier dans la matinée. Ayant déjà pris attache avec les membres du staff médical de l’équipe, le médecin a donné le feu vert au joueur pour qu’il ôte le plâtre hier. Une nouvelle qui a beaucoup soulagé le joueur qui devra en principe débutera sa rééducation aujourd’hui. Deux séances par jour lui ont été prescrites afin de se remettre sur pied le plus vite possible.

N° 2558
Lundi 17 février 2014

www.lebuteur.com

Coup de balai

JSMB

Djabour s’en va… Hamouche arrive !

C

CABBA-JSMB, samedi à 15h
Le match devant opposer la JSMB au CABBA pour le compte de la 20e journée du championnat de Ligue 1 est programmé pour le samedi 22 février prochain au stade du 1er-Novembre du Bordj. Le coup d’envoi sera donné à 15h, comme c’était le cas d’ailleurs lors du dernier match joué à Béjaïa, face à l’ESS. Pour rappel, le match se déroulera sans public après la suspension de l’équipe locale pour un match à huis clos.

omme annoncé dans notre édition d’hier en exclusivité, le président Tiab s’est réuni, comme prévu hier, avec l’entraîneur Kamel Djabour pour lui signifier sa fin de mission à la tête de la barre technique de la JSMB, après plusieurs échecs qui ont envoyé l’équipe en Ligue 2. Plusieurs rounds de négociation n'ont pas suffi pour que les dirigeants arrivent à convaincre Kamel Djabour de résilier son contrat. Le coach et la direction ont trouvé un accord pour résilier à l’amiable le contrat liant les deux parties, c’est ce que nous confirmé une source auprès d’un responsable du club. Djabour a rencontré dans la matinée le président Tiab et le manager général du club, Rachid Redjradj, ainsi qu’un responsable de la SSPA. Les deux parties se sont entendues pour mettre fin à leur collaboration. Ainsi, Djabour est le troisième entraîneur à quitter le club, après Saâdi et Tallah.

résilier son contrat. Au début, aucun arrangement à l'amiable n'a été trouvé entre les deux parties, mais après moultes négociations, le président Tiab a réussi quand même à le convaincre de partir tout en lui accordant un mois de salaire, celui de janvier. Ainsi, l’affaire du coach Kamel Djabour s’est terminée, qui empochera son dû aujourd’hui.

Hamouche pour lui succéder
A présent que la séparation avec l’entraîneur Kamel Djabour a été officialisée hier dans la soirée, la direction est à la recherche d’un nouveau coach. Selon nos informations, le président du club, Boualem Tiab, a établi une liste d’entraîneurs à contacter, à leur tête l’ancien entraîneur-adjoint du club, Hassan Hamouche, qui a été contacté par le président en personne hier dans l’après-midi. Ainsi, l’homme en question a déjà accepté l’offre du boss et devrait débuter son travail avec son ancienne équipe dans les toutes prochaines heures comme entraîneur cette fois-ci.

Boussekine n’a pas fait l’unanimité
Juste après la défaite contre l’ESS, un dirigeant a contacté Samy Bousskine en négociant même avec lui. Ce dernier était disponible pour prendre le relais, mais par la suite plus rien. Il semble qu’après la réunion d’hier des membres de la direction, il a été décidé d’arrêter les négociations avec ce coach qui n’aurait pas fait l’unanimité au sein des dirigeants. Après cela, la piste de Boussekine, l’ancien entraîneur béjaoui aussi, a été écartée.

Le coach a exigé trois mois d’indemnités refusés par Tiab
Bien qu'ils estiment que ce dernier a failli à sa tâche en perdant tous les matchs de cette phase retour, les responsables béjaouis, à leur tête le président Tiab, se sont heurtés au refus du coach qui a décidé de leur mener la vie dure en réclamant pas moins de trois mensualités en guise d’indemnités pour

Zafour adjoint, il assurera la reprise aujourd’hui
L’axial et capitaine Brahim Zafour (36 ans) a été nommé au poste d’entraîneur-adjoint, à l’issue de la réunion de la direction, a-t-on appris auprès d’une source très fiable. D’après notre interlocuteur, Zafour devra même assurer la reprise aujourd’hui, en attendant l’arrivée de Hassan Hamouche. Ainsi, on peut déjà avancer que Karim Khouda, le coach-adjoint de Kamel Djabour, ne sera pas reconduit et devra, lui aussi, quitter le club. Concernant Azzedine Berrarma, le préparateur des gardiens, ce dernier devra poursuivre sa mission le plus normalement du monde jusqu’à la fin de saison. S.A.

Les supporters fous furieux
La défaite de la JSMB face à l’ESS, qui va envoyer certainement le club en Ligue 2, a eu de très lourdes conséquences : échanges d’accusations entre le staff et les joueurs et colère des supporters qui ont affiché leur ras-le-bol suite à cette déconvenue. Actuellement, la rue gronde à Béjaïa où la colère des supporters risque d’envenimer les choses et de plonger le club dans une autre crise. Les supporters en veulent aujourd’hui à tout le monde, ils n’épargnent personne. Pour eux, tout le monde est responsable, y compris le président Tiab et l’entraîneur Djabour qui ne fait plus l’unanimité chez les supporters, sans oublier les joueurs qu’on accuse de ne pas mouiller le maillot et de ne pas se donner à fond pour les couleurs du club.

La JSMB est devenue une équipe quelconque
Messieurs, vous avez failli. Vous devez donc partir maintenant et surtout n’oubliez pas vos sbires ventrus. C’est la loi implacable du football. D’ailleurs, vous avez trop duré et cela a conduit l’équipe en Ligue 2 après plusieurs années passées parmi l’élite. Pourtant, il ne manquait rien pour qu’elle soit maintenue avec les honneurs, mais à cause d’une gestion plus qu’approximative frisant parfois le ridicule, on ne pouvait s’attendre à mieux. Tout le monde est associé à cette descente aux enfers, à commencer par la direction qui a une très grande part de responsabilité, dans cette situation que traverse l’équipe depuis le début de saison. La preuve, elle n’a pas quitté le rang de lanterne rouge depuis le sixième match de la saison. C’est le ras-le-bol chez les fans béjaouis qui ont décidé de sortir de leur mutisme et tirer à boulets rouges sur tout le monde. La patience des supporters a connu sa limite avant-hier où ils ont demandé le départ de tous les responsables de cette mascarade. faires du club. Certains n’hésitaient pas à égratigner l’équipe dirigeante qui a pris en charge le club pour le recrutement opéré. La JSMB est, maintenant presque en Ligue 2, et la grande question est de savoir si l’équipe pourra compter sur ses hommes encore une fois pour se retrouver. espèrent même se permettre le luxe en se déplaçant Béjaïa et battre cette même équipe qui est devenue très prenable dans son terrain fétiche qui ne fait plus peur à ses adversaires. La pression est grosse, prenante, pesante. L'enjeu est simple : la JSMB doit penser d’ores et déjà à la saison prochaine.

Où sont passés les dirigeants ?
A force de ne voir aucun dirigeant à l’entraînement et surtout lors d’un match officiel à domicile, on finit automatiquement par se laisser aller, comme c’était le cas avant-hier à l’occasion du match face à l’ESS. Lors de ce match on a constaté que la présence de deux soi-disant dirigeants bénévoles qui n’ont rien avec la gestion interne du club. Depuis quelque temps, les responsables du club brillent par leur absence. C’est d’ailleurs la raison qui a poussé les joueurs à recourir à la grève, récemment, afin d’exiger plus de considération. Une excentricité qui laisse perplexes les plus avertis des radicaux lesquels aimeraient bien avoir une explication sur ce paradoxe dont seuls les dirigeants détiennent le secret, celui de savoir pourquoi ils ne sont pas mobilisés pour sauver cette équipe de le relégation. Aujourd’hui, force est de constater qu’il manque justement ce petit quelque chose pour surprendre l’adversaire. Ce petit plus capable de faire basculer une rencontre. Un brin de réussite qui semble fuir les Béjaouis qui ont pu surprendre quand même les ténors du championnat la saison écoulée. Le club ne fait plus peur à personne, des équipes attendent même la venue de la JSMB chez elles pour provoquer le déclic, alors que les autres clubs

La faillite était prévisible dès le départ
La faillite était prévisible pas loin pour la JSMB. Tout a commencé avec ces manigances de l’intersaison. Un président absent pour des raisons de santé, alors que son représentant que tout le monde connaît, imposait son diktat alors qu’il était censé partant. Tout acte administratif dépendait de lui. Le mercato estival était déjà là : que fallait-il faire et comment ? Quelles étaient les perspectives de recrutement ? Ce sont là autant de questions que se posaient ceux qui sont au fait des af-

Comme nous l’avions déjà annoncé hier, la renconEt pourtant, il ne manquait que quelques tre qui a opposé la formation de la JSMB et l’ESS dans bons résultats pour amorcer la dernière le cadre de la 19e journée, a connu des incidents regretligne du maintien. La voie était toute tratables à la fin de la partie. En effet, selon nos dernières cée pour y parvenir et des opportunités informations, les émeutes qui se sont déclenchées entre inouïes se sont présentées aux Vert et les supporters béjaouis et les forces de l’ordre ont fait pluRouge pour sauver leur équipe. Il suffisieurs blessés dans les deux camps. Par ailleurs, pas sait de battre sur leurs terres, quelques moins de 20 supporters béjaouis ont été arrêtés. Aux deréquipes qui étaient très prenables. Les nières nouvelles, ils auraient été relâchés. échecs de la JSMB au même moment où les autres postulants ont pris l'ascen- Les joueurs ont quitté le stade vers 19h dant sont venus compliquer la situaAfin d’éviter tout affrontement avec les supporters, qui tion des Béjaouis qui se sont retrouvés, étaient à l’attente des joueurs à la fin du match, aux alendésormais, en position de relégables. tours du stade de l’UMA, la majorité des joueurs béjaouis, Avec les résultats de la dernière jour- surtout ceux qui ont joué le match d’avant-hier, n’ont pas née, tous les connaisseurs étaient en voulu quitter l’enceinte, alors que c’était la pagaille dehors. mesure d'avancer que l'équipe, dans Ces derniers ont dû attendre au moins deux heures, avant de la course au maintien, était très mal rejoindre leurs domiciles dans le calme vers 19h. en point avec des chances qui paIls ignorent toujours le lieu et l’horaire de la raissent très minces pour ne pas reprise dire réduites à néant, que l'étau se La dernière défaite a laissé beaucoup de séquelles. Jusqu’au resserrait de plus en plus. Du moment où nous mettons sous presse, les joueurs de la JSMB coup, c'est la JSMB qui cédait du terrain pour se retrouver à la der- ignorent toujours le lieu et l’horaire de la reprise des entraînements. Il est donc fort possible que la direction va encore une nière place et n’avait plus de fois délocaliser la séance de la reprise qui pourrait être effectuée chance au maintien. S. A. S. A. cet après-midi à Tichy.

Le sauvetage était pourtant possible

Des blessés et des arrestations

Coup sûr

USMH

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

15
G Pour beaucoup d’observateurs, l'équipe harrachie était trop lente dans la relance G et il fallait donc bloquer les joueurs au niveau du milieu du terrain pour les empêcher de construire leur jeu. Par rapport aux déclarations de Velud après la fin du match, on comprend que le coach de l’USMA aura trouvé la faille au niveau de la relance en bloquant son adversaire au niveau du milieu du terrain. Tous ceux qui ont vu le match ont fait ce constat. La faille est donc au niveau de la relance.

Doukha «L’arbitre a été
partial, c’est regrettable !»
Avez-vous déjà oublié la défaite contre l'USMA ? Ce n’est pas facile d’oublier ce match et cette défaite qui nous a été imposée par l’arbitre. Mais que voulez vous qu’on fasse ? On travaille et on prépare le match durant toute la semaine avec beaucoup de sérieux et de sacrifices et à la fin on tombe sur un arbitre qui par une simple décision change le résultat d’un match. C’est regrettable de perdre à cause d’une décision arbitraire. Vous savez à force d’être lésés plusieurs fois, on a pris l’habitude. Mais avouez que votre équipe n'a pas trop osé devant... C'est vrai que par rapport à d'autres matchs notre prestation a été moins bonne, mais cela n'explique pas notre échec. Je suis persuadé que c'est en raison de la partialité de l'arbitre. Pour votre prochain match, vous devez accueillir le MCEE. Comment se présente pour vous ce match ? Il est encore tôt de parler de cette confrontation, car il reste encore presque une semaine. Je pense quelle sera difficile autant pour nous que pour l'adversaire. A mon avis, l'équipe la plus volontaire ou celle qui en voudra le plus aura de fortes chances de l'emporter. Il n'y a donc aucune préparation spéciale... Quand on prépare un rendez-vous important comme celui contre le MCEE qui arrive après une défaite, le travail psychologique s'impose. C'est surtout de ce côtélà que l'entraîneur devrait insister. Sinon mis à part ce volet, il n'y aura aucune préparation spéciale. La direction du club s'est fixé comme objectif une place parmi les six premiers. A combien évaluez-vous vos chances de réaliser ce but ? Il est prématuré de faire une évaluation quant à nos chances dans ce championnat. Je pense que c'est une erreur de se juger alors que plusieurs facteurs peuvent influer positivement ou négativement sur les résultats des matches. A mon avis et pour éviter toute mauvaise surprise, il faut négocier match par match et sans faire de calculs. Un dernier mot ? L'USMH est sur la bonne voie et les choses s'améliorent de jour en jour, grâce au travail du staff technique et des joueurs. Nous pouvons faire mieux encore. Entretien réalisé par N.R.

L'équipe trop lente dans la relance

G

G Sofiane Younès, le meneur de jeu harrachi, ne pourra pas participer à la prochaine rencontre avec son équipe qui doit affronter le Mouloudia d’El Eulma. Il est suspendu pour avoir contesté une décision de l'arbitre. Ce dernier n'a pas omis de signaler cela sur la feuille de match. La commission de discipline qui se réunira ce mardi pour traiter toutes les affaires disciplinaires de la journée étudiera le cas Younès. Mais selon le code disciplinaire, le milieu harrachi est passible d'une sanction d'un match de suspension ferme.

Younès suspendu

G Pour beaucoup d'observateurs, la G titularisation d’Amada est

Amada n'est pas encore à son meilleur niveau

un peu hasardeuse. Bien qu'il ait repris sa place au milieu du terrain après une indisponibilité qui a duré deux semaines, en raison d'une blessure au genou, Amada est encore loin de son meilleur niveau. Visiblement souffrant d'un manque sur le plan compétitif, le jeune malgache avait du mal à relancer le jeu. Il paraissait trop lent sur le terrain. Et pour retrouver tous ses moyens, il a besoin de jouer plusieurs matches pour être à la hauteur de ses coéquipiers. G Pour permettre à ses poulains de bien préparer leur rendez-vous face au MCEE, le coach Charef a programmé une rencontre amicale pour ce mardi. Boualem Charef, convaincu de la nécessité d'un match amical pour ses poulains, attend la réponse des dirigeants qui sont en contact avec plusieurs clubs de division inférieure.

G

Match amical ce mardi

Bouslimani «L’arbitre nous a privés d’un but valable
et il a accordé un penalty-cadeau à l’USMA»
n arbitrage scandaleux, une équipe de l'USMA qui s'est contentée de défendre son maigre acquis, des supporters furieux et une grande déception dans le camp harrachi à la fin de la rencontre, tels sont les faits saillants du derby ayant opposé, avant-hier, l'USMH à l'USMA. Restant sur une belle série de victoires, les Harrachis ont laissé échapper une bonne occasion de remporter une autre victoire à Bologhine. Défaits 21 face à une équipe usmiste regroupée dans son camp et qui s'est contentée tout au long de la partie de défendre beaucoup plus que d'attaquer. Visiblement, cette défaite a affecté le moral du groupe. Quoi de plus normal pour une formation qui pouvait glaner les trois points sans que personne ne crie au scandale. Ce qui a beaucoup plus touché les joueurs, c'est surtout la mauvaise prestation de l'arbitre. En effet, les gars d'El Harrach imputent leur défaite au referee. Eux qui espéraient défier l'ogre usmiste sur son terrain se sont finalement inclinés. En d'autres termes, tout le monde à El Harrach croyait que l'USMH était revenue en force sur le devant de la scène, après une série de quatre bons résultats. Parmi les dirigeants qui se

Les Harrachis crient au scandale

U

sont plaints de la prestation de l'arbitre, c'est surtout Mohamed Zoubiri, vice-président. D'habitude peu prolixe, il n'a pas retenu sa colère pour fustiger l'arbitre : «On a bien joué, ce n'est pas cette équipe qui peut nous battre. Mais on s'est heurtés à un arbitre des plus partiaux, il nous a privés d’un but valable pour soi-disant une position de hors-jeu que lui seul a vu et offert un penalty cadeau à l’USMA. Que voulez-vous qu'on fasse avec ce genre d'arbitre, je ne sais même s’ils sont contrôlés ou pas, sinon ils n'auraient jamais dû commettre des erreurs pareilles. Si l'on avait joué pendant trois jours, on n'aurait jamais gagné, car l'arbitre avait choisi son camp. On s'est heurtés à l'arbitre et non à l'adversaire qui semblait largement à notre portée.» Tout en reconnaissant que l'erreur est humaine, Bouslimani nous dira : «Ecoutez, je suis de ceux qui n'imputent jamais la responsabilité d'une défaite à l'arbitre parce qu'il s'agit d'un être humain et donc il peut se tromper. Mais si l'erreur est humaine, cela ne peut l'être souvent au détriment de la même équipe. Pour être clair, notre équipe a plusieurs fois été lésée ces dernières années. Rarement on accuse l'arbitre, mais il y a des moments où on est contraints de crier son ras-le-bol.»

Mana : «C'est de la hogra !»
De son côté Mana, le porte-parole de l’USMH que nous avons joint hier matin au téléphone était encore sous le coup de la déception. Contacté, il nous confie : «Non, je n'ai rien à déclarer, si ce n'est de vous laisser le jugement à vous les journalistes d'écrire en votre âme et conscience ce que vous avez vu, puisque vous étiez présents au stade et donc témoins de la prestation de cet arbitre qui a usé de son pouvoir, en prenant des décisions en faveur de l'équipe adverse. C'est de la hogra !»

geante au profit de l'USMA avec son arbitrage scandaleux et honteux à la fois. Nous n'avons qu'à faire le bilan de la rencontre pour nous rendre à l'évidence et confirmer le parti pris de ce referee. Ecœuré, l'entraîneur Bechouche n'a pas trouvé de mots pour décrire le mauvais arbitrage de Necib : «Sincèrement, je ne sais quoi dire. Dois-je parler du côté technique et donner mes impressions sur le match ou dénoncer l'arbitrage scandaleux ? Tout ce que j'ai à dire, c'est que cet arbitre a cassé tout notre travail, et mes joueurs sont abattus. Le groupe se donne à fond et fait des sacrifices pour qu'à la fin il bute sur un arbitre néfaste.» Après la mésaventure des Harrachis, y aura-t-il des suites ? Le commissaire au match vat-il signaler les abus de l'homme en noir ? Nous en doutons fort...

Y aura-t-il sanction ?
Ce qui s'est produit samedi dernier au stade de Bologhine dépasse l'entendement. L'USMH, en plus d'avoir perdu deux précieux points à sa portée, a surtout fait face au comportement scandaleux de l'arbitre de la rencontre, Necib. Ce dernier s'est manifesté par une partialité affli-

Il faut tourner la page !
Les joueurs harrachis ne doivent surtout pas se décourager, car continuer à penser à ce faux pas pourrait leur être fatal. Ils ne doivent pas baisser les bras, s'ils veulent renouer avec la victoire. Il faut se rappeler que la bande à Charef avait déjà vécu le même sort la saison passée

mais elle a pu redresser la barre en remportant des victoires en déplacement avec les plus belles des manières. Aujourd'hui, les gars d'El Harrach ont été défaits par cette équipe de l'USMA, mais cela ne veut en aucun cas dire qu’elle est en mauvaise posture. Au contraire, les Jaune et Noir doivent se montrer fiers d'avoir défié une formation composée des meilleurs joueurs locaux. Ils doivent renouer avec le succès dès la prochaine journée. Une rencontre où les Jaune et Noir ont la possibilité de réaliser un bon résultat. En tout cas, un succès face au MCEE, le week-end prochain, fera oublier cet échec devant l'USMA.

N.R.

16 MOB
es Crabes du MO Béjaia ont encore une fois cédé des points dans leur déplacement à El Eulma où ils ont affronté la formation du MCEE local en s’inclinant (2-0), ce qui n’est pas pour arranger les affaires de l'équipe qui a démontré par là même sa fragilité en dehors du stade de l’Unité Maghrébine. Ainsi donc, ayant fait le déplacement dans les Hauts Plateaux pour confirmer le dernier réveil à domicile et surtout consolider leur position au classement, les Béjaouis n’ont pas pu faire mieux que de s’incliner encore une fois et se mettre dans une situation difficile d’autant plus qu’ils ne sont pas à l’abri d’une mauvaise surprise. Comme c’était le cas des différents déplacements qu’ils ont effectués, les poulains de Amrani affichent une fébrilité inquiétante vu qu'ils n’arrivent pas à réagir quel que soit leur adversaire. Face au MC El Eulma, les camarades du capitaine Akrour, qui, pourtant se devaient de réussir un bon résultat pour se mettre à l’abri, se sont contentés de fournir une piètre prestation se montrant incapables de se procurer des occasions,

N° 2558
Lundi 17 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
CRBAF
A la veille du match de coupe face au MOC

L

Une Uneéquipe équipesans sansâme âme en endehors de Béjaïa
laissant le champ libre à l’équipe locale qui a réussi à prendre l’avantage dès la 10’ suite à un penalty bien exécuté par l’attaquant Hamiti. Devant la faible réaction des Béjaouis, le MCEE ne trouvera aucune peine à se mettre à l’abri par Derrardja et glaner trois précieux points. changements opérés par le staff technique dans la composante n’ont rien apporté puisque les Béjaouis continuent d’enchainer les défaites à l’extérieur et deviennent ainsi parmi les plus faibles équipes à l’extérieur. staff technique avait affiché son vœu de réussir au moins un succès en déplacement, et de faire le plein à domicile.

Une piètre prestation qui suscite des interrogations
Les nombreux observateurs ainsi que les amoureux du club n’arrivent pas à trouver des explications à la piètre prestation des camarades du gardien Berrefane qui n’ont pas été à la hauteur et ont apparu faibles devant leur adversaire du jour. Depuis quelques journées déjà, la bande à Amrani trouve des difficultés pour réagir lorsqu’il s’agit d’évoluer à l’extérieur et cela prête à inquiétude. Les Béjaouis du MOB n’ont récolté aucun point en dehors de la Kabylie, et cette situation est alarmante surtout devant l’obligation de réussir les résultats escomptés. Les

Une équipe qui dépend de son public
Après dix-neuf journées de championnat, on constate que les Béjaouis affichent une grande fébrilité à l’extérieur du fait qu'ils n'ont réussi à prendre qu’un seul point (face à la JSK) lors de leurs différents déplacements. Sinon, les hommes de Amrani n'ont connu que des défaites en dehors de leurs bases au point où ils constituent une équipe qui dépend de son public. Soit de mauvaises statistiques pour cette équipe du MOB qui n’arrive pas à réagir et se mettre à l’abri. Ce qui aussi n'augure rien de bon, surtout que les Béjaouis ont besoin de récolter des points pour assurer le maintien et éviter les calculs de fin de saison. Quand on sait que

Le staff technique déçu du rendement de l’équipe
Le staff technique s’est montré déçu par la prestation affichée par son équipe face au MC El Eulma où l’équipe est passée à côté, samedi dernier. Un faible rendement des camarades de Chebana qui n’est pas pour rassurer surtout qu'ils ne sont pas à l’abri d’une mauvaise surprise. D’ailleurs, Amrani a évité de faire le moindre commentaire sur la rencontre face au MCEE et cela confirme qu’il était vraiment remonté contre son équipe qui était totalement absente dans ce match et a laissé le champ libre à l’équipe adverse. Yugurtha A.

Ain Fakroun vise la qualif’ pour le carré final C’est avec un moral au beau
fixe que les joueurs du CRB Ain Fakroun poursuivent leur préparation pour le match de ce mardi face au MO Constantine, comptant pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Fort de son précédent succès réalisé en championnat face au CA Bordj Bou-Arréridj, le CRBAF vise désormais la qualif pour le carré final de la Coupe d’Algérie. Les coéquipiers de Ziad sont prêts pour ce rendez-vous important. D’ailleurs, l’entraîneur Abbès a appelé ses troupes à faire le maximum pour battre le MOC et poursuivre l’aventure en coupe.

Les supporters prêts à envahir le stade Demmane-Debbih
Tout auréolés du précédent succès réalisé par l’équipe vendredi dernier face au CA Bordj Bou-Arréridj, les supporters du CRB Ain Fakroun se préparent activement pour faire la fête demain lors du match de coupe face au MO Constantine. Chez les supporters de la formation de Ain Fakroun, on ne parle que de cette rencontre. Les fans voient d’ores et déjà leur team passer le cap du MOC pour se qualifier pour le carré final de la coupe. Les supporters comptent envahir ce mardi le stade DemmaneDebbih pour soutenir leur équipe et poursuivre l’aventure.

yant été contraint de faire l’impasse sur les deux dernières rencontres, face au CS Constantine et le MC El Eulma, l’attaquant Walid Semani devrait reprendre les entrainements probablement aujourd’hui en solo, pour se préparer pour la suite du parcours. D’ailleurs, il a été soumis à des soins intensifs pour reprendre des forces et être apte à la compétition. L’absence de Semani a été ressentie par l'équipe lors de ces deux dernières rencontres face au CSC et le MCEE.

Semani reprendra les entrainements aujourd’hui

A

end. La rencontre entre le MOB et le RCA aura lieu samedi prochain à partir de 18h au stade de l’Unité Maghrébine de Béjaïa. Pour sûr que les Béjaouis se prépareront durant toute la semaine pour ce match qui revêt une grande importance pour eux dans la mesure où la victoire s’annonce impérative afin de quitter la zone de turbulences et remonter au classement.

G La LFP a publié hier le proG gramme de la 20e journée qui aura lieu ce week-

MOB - RCA ce samedi à 18h

Une défense aux abois
oute l’équipe béjaouie a montré sa fébrilité à l’extérieur, mais la "palme" revient au compartiment défensif qui a été aux abois samedi dernier face au MC El Eulma, où des erreurs de débutants ont été commises par les défenseurs, notamment sur l’action du penalty et même sur le deuxième but inscrit par Derrardja. Un rendement en régression au fil des matchs au point où il ne se passe pas une journée sans que le MOB encaisse au moins deux buts à l’extérieur. Ce qui n’est pas pour arranger les affaires du club.

T

Griche et Sahbi blessés
Pour le match de demain face au MO Constantine, le CRB Ain Fakroun sera privé des services de deux de ses joueurs titulaires. Il s’agit du défenseur, Griche et de l’attaquant, Sahbi, tous deux blessés. Rappelons que Griche a contracté sa blessure à la cuisse lors de l’ultime séance d’entraînement d’avant-match face au CABBA. Sahbi, pour sa part, n’est toujours pas fixé sur la date de son retour à la compétition ; lui qui est blessé depuis plusieurs semaines déjà. Samy

Il pourrait être prêt face au RCA

Vu que son absence a influé négativement sur le rendement de l’équipe, noYugurtha A. tamment face au MC El Eulma, l’attaquant Semani devrait reprendre les entrainements en Plus de peur que de solo avant de réintégrer le mal pour Magassouba groupe. D’ailleurs, il a Ayant été contraint de céder sa place avant déjà déclaré qu’il demême la fin de la première période, après avoir vrait faire son retour contracté une blessure au cours du match face au lors de la prochaine MC El Eulma, l’attaquant malien Siriman Magassouba journée face au RCA ne souffre de rien de grave, selon les informations que pour tenter de donnous avons recueillies hier. De ce fait, il devrait rener un plus à son prendre les entrainements aujourd’hui lundi et ce, équipe et aider ses caafin de se préparer avec le reste du groupe marades à renouer avec pour la suite de la compétition, qui les le succès afin d’aborder la opposera déjà au RC Arbaâ. suite du parcours dans de bonnes conditions.

le chemin des entrainements au stade de l’Unité Maghrébine afin de préparer le prochain rendez-vous à domicile face à la solide équipe du RCA. D’ailleurs, ayant constaté beaucoup de lacunes face au MCE Eulma, Abdelkader Amrani doit impérativement procéder aux réglages nécessaires et comLes attaquants ne marquent qu’à domicile bler les lacunes pour que l’équipe Si le compartiment défensif a commis beaucoup d’erreurs, les attapuisse s’illustrer de fort belle maquants, eux, ne semblent présents que lorsqu’il s’agit d’évoluer à dominière et engranger les trois points cile. Ce qui n’est pas pour autant bénéfique pour le club qui a concédé afin de remonter au classement et s’éloigner de la zone de turbulences. une nouvelle défaite à cause des erreurs défensives, mais aussi l'ineffica-

G C’est aujourd’hui lundi G que les Crabes du MO Béjaïa reprendront

Reprise des entrainements aujourd’hui

Les changements du staff technique n’ont rien apporté
Bien que le staff technique ait procédé à quelques réglages dans la composante durant la semaine qui a suivi la victoire arrachée face au CSC, il n’en demeure pas moins que les changements opérés par le staff technique n’ont rien apporté puisque le rendement de l’équipe n’a pas été à la hauteur et les joueurs sont passés à côté. Mieux encore, les changements effectués durant le match comme l'incorporation de Brahimi à la place de Boulaincer et Yaya à la place de Magassouba, n’ont pas donné les résultats escomptés puisque les Béjaouis ont concédé une autre défaite.

cité de l’attaque. D’ailleurs, les attaquants ont brillé par leur absence lors de la dernière rencontre face au MC El Eulma et cela a été constaté sur les rares occasions que se sont créées Akrour et consorts.

La direction compte sévir par des sanctions financières
Face au rendement tout juste moyen de la bande à Amrani, la direction du club ne compte pas rester les bras croisés puisqu’on apprend que les dirigeants comptent procéder à des sanctions financières à l’adresse des joueurs afin de les pousser à réagir et renouer avec les bons résultats. D’ailleurs, le président du MOB avait déjà déclaré que les joueurs ne percevront pas leurs salaires avant qu’ils renouent avec les bons résultats et permettent au club de se rapprocher de l’objectif tracé qui demeure le maintien en Ligue 1. Désormais, les joueurs doivent réagir et retrouver le chemin des victoires, surtout à l’extérieur, afin d’éviter les calculs de fin de saison. Yugurtha A.

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

17

ASO Un nul arraché difficilement

L’ASO s’en est bien tirée JSS
au CRBAF pour se rapprocher du podium»

Sebai «Gagner face
L

L

L’attaque retombe dans ses mauvaises habitudes

A

Avec du recul, comment analysez-vous la rencontre face au CSC ? On s'est déplacés à Constantine avec la ferme intention de revenir avec le meilleur résultat possible et même la préparation de la semaine qui a précédé ledit match était faite dans ce sens. Il faut dire que la victoire Reprise aujourd’hui acquise une semaine auparavant face au Le groupe reprendra le travail auMCEE, nous a permis d'avoir un moral au jourd’hui à 18 heures, pour préparer beau fixe. En première période, nous avions la prochaine sortie à Sétif. Ighil a acrs joueu joué la prudence et en deuxième, on était aux s repo de jour un é cord bien dans l’ensemble. Avec le premier but qui ont rallié leurs villes natales tout Comment était le match de samatch. élu meilleur que nous avions encaissé en début de de suite après la fin du match de sa- medi ? joueur de mon deuxième période, on est sortis de nos bases L’ASO a-t-elle raté la medi. La reprise s’effectuera donc au Très difficile, on a joué devant équipe durant ce pour chercher l’égalisation. On a réussi à victoire ce samedi ? stade Boumezrag et verra le retour une très bonne équipe qui était match mais je marquer et nous avions la possibilité d’ajouNon, on a raté de plusieurs éléments. très à l’aise devant ses supporters trouve que tous ter d’autres buts aussi. quelques occasions qui et qui a cherché par tous les mes camrades ont pouvaient nous procurer Justement, vous avez résisté une miTedjar et Zaoui moyens de marquer et gagner fait un grand la victoire mais aussi on temps avant d'encaisser en deuxième péparmi le groupe mais elle s’est heurtée à une match et se sont était chanceux de ne pas riode, à votre avis pourquoi ce sacrifiés pour ce Deux éléments retrouveront le équipe tout aussi motivée qu’elle, prendre de but, le match relâchement derrière ? s’agit Il i. rd’hu aujou ctif colle nous avons résisté durant ce il résultat, je ne poutrava était très dur et il y avait Je ne vous cache pas que nous avions pour tain incer est match ce qui exprime notre envie des occasions de part et vais pas affronter de Saâd Tedjar qui misé sur un nul et c'est pour cela que nous de gagner l’adversaire seul le prochain match, surtout qu’il se d’autre et je pense que le avons joué la prudence derrière. Nous aussi ce sans leur soutien trouve en baisse de forme, ainsi que nul était équitable pour avions essayé d'ouvrir le jeu, mais on a ennt neme ntraî e l’ s en défense, chose Zaoui qui a repri les deux équipes. Quart de finale caissé le but. Heureusement que le temps qui m’a donné avec le groupe, en prévision du U21 restant dans la rencontre, nous a permis de Vous êtes satisfait de match contre l’Entente. beaucoup de courevenir avec un point. ce résultat ? ASO-USMA, rage durant ce match. Ça reste un bon résultat, car on a Ce résultat enregistré vous laisse quand demain à 15h30 ndu atte Zaouche Qu’est-ce que vous avez resjoué à l’extérieur et devant une les Lionceaux de l’ASO dispumême à la 10e place… demain teront leur match des quarts de équipe difficile à manier chez elle, senti, après avoir sorti le péJe dirais qu’il n y’a pas le feu, les autres nalty de l’adversaire ? Mohamed Zaouche, qui souffre finale de la Coupe d’Algérie face à c’est pour cette raison qu’on est satiséquipes du haut de tableau sont proches de les leurs homologues de l’USMA, dedans du J’ é tais très heureux et fier de atten est , d’une bronchite fait de ce résultat malgré que la vicnous, néanmoins méfiance. Même celles main, au stade Boumezrag. Un moi aussi, car je savais que c’était prochaines 24 heures pour reprentoire nous aurait fait plus de joie qui viennent derrière ont enregistré des match très difficile mais Dahsouétait le tournant du match et l’adverqu’il ut surto il, trava dre le mais on est satisfait tout de même de mani devra user de renforts, car résultats positifs, donc ils sont proches de che Zaou saire a reçu un coup dur après sifs. mis à des soins inten notre performance. il pourrait bien bénéficier des nous aussi. Mais par contre, je voie que le saavoir raté ce pénalty, ça m’a donné éléments tels que Haddouche, espère revenir avant le match de classement est resté le même. Ce qui fait Vous étiez l’homme du match du u perd a Djaâbot, Merzougui, Belkabeaucoup de confiance aussi pour qu’il ut surto medi prochain, que le résultat enregistré face à CSC ne va côté de votre équipe, qu’en pencemi et même le Libyen de t profi au garder la virginité de ma cage. sa place dans le onze pas influer sur notre détermination à sez-vous ? Guenaou. Entretien réalisé par Ahmed Feknous Sellama qui est revenu en force. donner le meilleur de nous-mêmes afin C’est un honneur pour moi d’être de réaliser notre objectif. Il reste onze rencontres pour la fin de la saison, vous devriez par conséquent ramener des points en déplacement si vous voulez vous rapprocher du podium…. Les matchs qui nous restent sont diffiprès un début de roua sont appelés à se resciles, mais on ne va pas abdiquer mais deuxième partie de saisir et rééditer l’exploit du plutôt faire tout pour que le club réussaison tonitruant mois dernier dans la même sisse à améliorer la situation actuelle. avec deux victoires ville face à l’autre formation Notre objectif, c'est de rapprocher le club consécutives, cette de Béjaïa, la JSMB. du premier rang est ce, en abordant formation de l’Arba commence à Cherfaoui : «Nous match par match et ne pas brûler les lâcher depuis exactement deux réussirons le étapes. On fera tout pour ramener un et journées. Une première fois lors maintien quoi qu’il pourquoi pas deux bons résultats de du revers concédé en déplacearrive !» l'extérieur, tout en faisant le plein à doment la semaine dernière contre Après ce résultat nul micile pour le reste des matchs. l’USMH ainsi qu’un match nul concédé, nous avons pris atconcédé samedi face à l’ASO lors Le match de la 20e journée face au tache avec le capitaine de de la 19e journée du championCRBAF très important, non ? l’équipe, Cherfaoui, qui nous nat. Cette baisse de forme de Je dirais que le CRBAF est un club a déclaré : «Nous avons joué l’équipe de Chérif El Ouazzani qui veut sortir de sa situation en bas du comme nous avons l’habitude coïncide avec celle des attatableau, on aura affaire à un club qui de le faire. Cette fois-ci, c’était quants du club qui, comme nous sort d'une belle victoire devant son pula chance qui nous a tourné le l’avons pu l’apercevoir, ont à blic face au CABBA. On doit faire tout à domicile, la formation du RCA ne garder son avance sur les potentiels dos. Pourtant, nous avions tout maintes reprises manqué de réapour remporter les trois prochains peut plus se permettre d’ e nregistrer relégables. fait pour que le résultat finisse à lisme devant les buts. Le faux pas points, pour consolider notre classeun nouveau faux pas, au risque de notre faveur. Malgré ce résultat, je concédé à Lavigerie il y a deux seFaux pas interdit face ment et, pourquoi ne pas, gagner une plonger dans le doute. C’est à Béjaïa demanderai à nos supporters de ne maines aura enfin de compte laissé à deux places au classement. au MOB qu’ils se rendront la semaine propas s’affoler, le RCA réussira le sur les attaquants. Une situation qui Entretien réalisé par Billel G. Après ce nul au goût d’une défaite chaine. Les camarades de Bouguemaintien quoi qu’il arrive.» ne doit pas perdurer si le club veut

a dernière sortie de l’équipe n’était pas facile du tout car les camarades de Messaoud ont éprouvé les pires difficultés pour arracher ce match nul, car l’adversaire a tout fait pour gagner mais s’est heurté aux envies de l’ASO qui n’a pas lâché ses ambitions pour ce match jusqu’au sifflet final de Mr Aouina. Un match très disputé sur le plan physique avec un rythme assez élevé, mais les poulains d’Ighil n’ont pas démérité et ont fait un bloc défensif autour de leur gardien qui était très présent dans de match. Un point très important pour l’ASO qui a joué pour éviter la défaite et pour essayer de rester parmi les cinq premiers surtout qu’elle a deux sorties de suite, voilà qu’elle a réussi à s’en tirer de cette première sortie en attendant le match de la semaine prochaine, face au leader l’ESS, une affiche très difficile aussi pour les Chélifiens qui garderont les mêmes intentions pour ce match.

Salhi, l’homme du match
Le nul ramené du dernier déplacement était l’œuvre d’un effort collectif mais le portier chélifien, Abdou Salhi, s’est distingué surtout qu’il était décisif lors de plusieurs tentatives adverses, lui qui a arrêté un penalty sifflé en première période. Ce qui a donné à ses camrades beaucoup d’espoirs afin de réaliser un bon résultat. Une prestation qui lui donnera encore beaucoup de confiance surtout que c’est sa première saison en seniors.

Naâs Araba a failli offrir les trois points à son équipe
La fin du match était spectaculaire pour les deux équipes, surtout pour l’ASO qui a raté le coche en fin de match par l’intermédiaire du jeune arrière droit Naâs Araba qui s’est retrouvé lors d’un contre face au gardien adversaire mais par précipitation, il a raté le cadre, une action qui a fait couler des sueurs froides à l’adversaire surtout qu’un but lors de ce timing voulait dire les trois points du match.

L’équipe s’est repliée en deuxième mi-temps
L’équipe a changé sa façon de jouer en deuxième mi-temps car après avoir fait jeu égal avec l’adversaire lors de la première période, Ighil a demandé à ses poulains de se replier et laisser l’initiative à l’adversaire non sans fermer toutes les issues, surtout au niveau des deux couloirs. L’ASO n’a pas montré grand-chose lors de la deuxième mi-temps mais s’est distinguée aussi en défense avec un grand sang-froid de ses défenseurs.

Ighil voulait une victoire
Ighil n’était pas très satisfait du match nul ramené samedi de Blida, car il espérait gagner ce match, afin de rester à la troisième place, surtout qu’il est conscient que la mission de l’équipe face à l’Entente sera doublement difficile. C’est pour cette raison qu’il a parlé avec ses joueurs avant le match de la nécessité de marquer et profiter de la moindre occasion qui se présente afin d’arracher les trois points. A.F.

e défenseur central des Vert et Jaune, Tohami Sebai, affirme que le club pourrait faire mieux et qu’il aurait pu revenir avec une victoire de Constantine, ajoutant que le groupe est décidé à ne pas fléchir pour atteindre son objectif de terminer la saison en force.

Salhi : «Je n’ai fait que mon devoir»

RCA

18

N° 2558
Lundi 17 février 2014

www.lebuteur.com

Coup de manivelle

MCO

Belatoui de retour !
C
omme annoncé dans notre édition d’hier, Omar Belatoui qui demeurait la seule pise plausible vu la situation de l’équipe, vient d’être officiellement engagée en remplacement de Djamel Benchadli démis de ses fonctions après ce nul contre la JSK au stade Ahmed-Zabana. Il faut dire que les dirigeants du Mouloudia d’Oran qui ont tablé en premier lieu sur une piste d’un entraîneur étranger, se sont vite rabattus sur la solution locale. Belatoui qui entretient d’excellents rapports avec les responsables du Mouloudia, semblait être la meilleure, voire même l’unique solution pour Djebbari et ses collaborateurs en cette période très délicate où tout autre entraîneur, surtout étranger, aura besoin d’un temps d’adaptation pour mieux connaître le groupe. Omar Belatoui non seulement connaît bien la maison mais a déjà drivé l’équipe la saison passée. Il semble à première vue avoir une idée juste sur la qualité de ce groupe, d’autant plus qu’il a assisté à plusieurs confrontations du Mouloudia cette saison, notamment le dernier match face à la JSK. ont poussé les dirigeants du club à ne pas explorer d’autres pistes, préférant l’un des enfants du Mouloudia.

Pourquoi l’avoir laissé partir, alors ?
Une question taraude les supporters du Mouloudia d’Oran ? Pourquoi les dirigeants actuels du club avaient donc poussé Belatoui à la sortie l’été passé pour réclamer ses services sept mois plus tard ? En effet, Belatoui qui a réussi à redresser la barre après une élimination sans gloire en Coupe d’Algérie la saison passée en assurant le maintien à l’équipe, a été remercié d’une façon peu élégante lorsqu’on a voulu le dégrader au poste d’adjoint de Solinas. N’ayant pas accepté, Belatoui a réussi à rebondir à l’OM Arzew, actuellement leader de la division amateur.

Que de bons souvenirs avec le Mouloudia !
Le choix de la direction du club est également motivé par le fait que Belatoui ait gardé d’excellents souvenirs lors de ses trois passages à la tête de l’encadrement technique de l’équipe. Ayant réussi une accession historique avec les Hamraoua en 2009, Belatoui a contribué en 2010 et en 2013 au maintien de l’équipe lorsque la direction l’a appelé en pompier. Communicateur avec les joueurs, Belatoui se montre toujours disposé à travailler en collaboration avec ses dirigeants. Ces deux qualités

«Je ne viens pas en terrain inconnu»
Ayant officiellement signé son contrat avec les Rouge et Blanc du Mouloudia, Omar Belatoui se dit heureux d’avoir effectué son retour à la maison. «Je confirme avoir signé un contrat renouvelable avec la direction du MCO. C’est toujours un plaisir pour moi de revenir à la maison. Le MCO ne se refuse pas, c’est non seulement mon club de toujours mais ça va me permettre aussi de voir plus grand étant un entraîneur ambitieux», affirme l’ancien libero international des Hamraoua avant d’enchaîner : «L’avantage que j’ai avec le Mouloudia est le fait de connaître bien l’équipe et bien évidemment son entourage. J’ai déjà entraîné le MCO auparavant, la dernière aventure en date est celle de la fin de saison passée. J’ai toujours réussi mon passage à la tête de l’encadrement technique de l’équipe. J’espère que ce sera le cas cette foisci. J’ai déjà vu l’équipe à l’œuvre cette saison, notamment face à la JSK. Le MCO n’était pas aussi ridicule malgré le nul. Les joueurs ont réalisé une bonne partie n’était l’inefficacité offensive. En tout cas, je sais à qui j’aurai affaire». quitter son équipe. «C’est la seule fois où j’ai hésité avant de venir au Mouloudia. Ce n’est pas facile de quitter une équipe en phase de réaliser l’accession. Dieu merci, je quitte l’OMA la conscience tranquille puisque l’équipe est toujours leader de la division amateur. Je suis désolé pour les dirigeants de l’OMA et ses joueurs ainsi que pour le public. La vie d’un entraîneur est faite ainsi.» contrat. Le nouvel entraîneur est appelé en effet à améliorer la position de l’équipe au classement. «J’ai signé un contrat jusqu’à la fin de la saison avec option de renouvellement pour la saison 2014-2015. On m’a demande d’améliorer le classement de l’équipe et viser au moins la neuvième ou huitième place.»

«Difficile de dire non au Mouloudia»
Concernant le fait d’avoir quitté aussi rapidement l’OM Arzew pour prendre en main le Mouloudia, Omar Belatoui pense que son choix est légitime. «Je n’ai pas quitté l’OM Arzew pour un club du même palier. J’avais même repoussé certaines offres de Ligue 2 cet hiver et je ne l’ai jamais dit à la presse. Mais quand il s’agit du Mouloudia d’Oran, aucun entraîneur ne peut dire non, encore moins un des enfants du club. Je suis un entraîneur ambitieux, je dois me confirmer davantage parmi l’élite. C’est une occasion que je devais saisir et je n’ai pas hésité. Cela dit, cette fois-ci, la décision a été difficile à prendre par rapport aux autres fois car je ne manquais de rien à l’OMA.»

«A Tizi Ouzou sans pression»

«Je n’ai pas composé mon staff»
Finalement, Belatoui n’a pas demandé à changer les autres membres du staff technique, puisqu’il aurait bien aimé avoir Mecheri Bachir à ses côtés en plus de Sebbah Benyagoub. «Je n’ai pas choisi mon staff, car ce n’est pas le moment de le faire. J’aurai pu le faire durant l’intersaison. De plus, Mecheri est un ami comme Sebbah Benyagoub. Je n’ai donc aucun problème à travailler avec eux. Donc, j’ai laissé le soin aux dirigeants de former le staff technique.» Amine L.

«Désolé pour l’OMA et son public»
Leader avec son équipe l’OM Arzew, qui projette de rejoindre la Ligue 2 professionnelle, Omar Belatoui a dû quand même bien réfléchir avant de prendre la décision de

Les Hamraoua aujourd’hui à Tizi Ouzou

Belatoui nous a confirmé hier qu’il sera sur le banc de touche face à la JSK en Coupe d’Algérie mardi prochain. «Il n’y a pas de raisons pour que je ne sois pas sur le banc. Je ne suis pas le type d’entraîneurs qui fuit ses responsabilités. Je connais bien l’équipe et les joueurs. J’essayerai d’apporter ma touche, notamment sur le plan psychologique. L’équipe va aller défier la JSK à Tizi Ouzou. Je pense que nous allons jouer sans trop de pression. Si on arrive à se qualifier, ce sera un grand exploit Il sera pour le Mouloudia, dans le cas contraire, ce ne sera pas la fin du secondé par monde, il nous restera encore le Sebbah Benyagoub championnat pour améliorer Sebbah Benyagoub a été désigné notre situation.» comme entraîneur adjoint à la place «Objectif : de Mecheri Bachir qui aurait choisi de quitter le navire avec Benchadli tout améliorer notre comme le préparateur physique, Yasser classement» Belgherbi. C’est donc, le nouveau Il est clair que la direction du staff technique composé de Belaclub a fixé des objectifs à Belatoui et Sebbah Benyagoub qui toui avant la signature du conduira l’équipe à Tizi Ouzou ce matin.

Bouaïcha out

C’est aujourd’hui que la délégation oranaise prendra la route pour Tizi Ouzou, afin de disputer son match des quarts de finale face à la JS Kabylie prévu initialement à 17h30 au stade du 1er-Novembre. Les Oranais rallieront directement leur lieu de mise au vert qui est l’hôtel Litourar, avant de prendre part à une légère séance à l’heure

du match.

Entraînement cet après-midi au 1er-Novembre
Les Hamraoua devront prendre part à une dernière séance d’entraînement cet après-midi sur le terrain synthétique du 1er -Novembre de Tizi Ouzou. Une séance qui va leur permettre non seulement de se familiariser

avec l’état du terrain en question, mais aussi de mieux connaître le travail du nouvel entraîneur Omar Belatoui qui va diriger sa première séance à Tizi.

Réunion avec les joueurs hier au Méridien
Une réunion devait avoir lieu hier après-midi entre les joueurs et la direction du

Apparemment, la guigne des Benchaïb blessures continue de poursuivre le et Djedane laissés à milieu offensif, Djamel Bouaïcha, qui la disposition vient de déclarer forfait pour ce second des U21 match contre la JS Kabylie. Le joueur qui a Le désormais ex-staff techpourtant repris le chemin des entraînements nique qui a dirigé hier sa avec le groupe depuis une semaine déjà, ne se seconde séance d’entraînesent pas encore prêt à reprendre la compétiment après le match de la tion officielle. Son absence lors de ce match JSK, a procédé à la convocade coupe est considérée comme un coup tion des joueurs pour le dédur pour les Rouge et Blanc du Mouplacement de Tizi Ouzou loudia. prévu aujourd’hui. En effet, Benchadli a battu l’appel de 19 éléments en prévision de ce Bourzama, voyage. Deux joueurs ayant Belabbès et club, afin de présenter pris part au match de la Berradja de retour le nouvel entraîneur. JSK en championnat, ont Par contre, Berradja, Bourzama et Cette prise de sauté de cette liste. Il autre Belabbès, non concernés par le s’agit de Hassouna Bencontact sera en effet dernier match, ont effectué leur resuivie par un travail chaïb et Adel Djedane tour parmi cette liste des convoqués. psychologique qui qui ont été laissés à la Il faut dire que l’entraîneur va certai- disposition des U21 apva être effectué non nement compter sur leur expéseulement par les dipelés à jouer vendredi rience au cours de cette rigeants, mais aussi prochain face à l’ES Sétif rencontre où le Mouloudia par le nouveau staff dans le cadre des quarts de va jouer à quitte ou technique. finale de la Coupe d’Algérie double. A. L. de cette catégorie.

Publicité
MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS WILAYA DE MASCARA DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

19

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS WILAYA DE MASCARA DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS

AVIS D’APPEL D’OFFRE NATIONAL RESTREINT
La Direction des travaux publics de la wilaya de Mascara lance un avis d’appel d’offres national restreint pour ETUDE DE DEDOUBLEMENT DE LA RN17 DU PK 60+000 AU PK 91+400 ENTRE HACINE ET LIMITE WILAYA DE SIDI BEL ABBES SUR 31,4 KM. Les bureaux d’études spécialisés dans le domaine des travaux publics, peuvent retirer le cahier des charges à compter de la date de parution du présent avis dans la presse nationale auprès de la Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Mascara - Rue Chemoum mokhtarr/ Bureau des marchés / service de l’administration et des mayens. Les soumissionnaires devront obligatoirement joindre à leurs dossiers de soumission les pièces réglementaires suivantes : A/ L’offre technique : * Le cahier des charges signé et paraphé par le soumissionnaire annexé de ses spécifications techniques. * L’instruction aux soumissionnaires. * La déclaration à souscrire. * La fiche de renseignement. * Agrément en la matière. * La liste d’encadrement à mobiliser pour le projet avec CV. * La liste des références professionnelles appuyée par des attestations délivrées par les services contractants. * Liste des moyens matériels à mobiliser pour le projet. * Une copie du registre de commerce. * Des copies du statut ou statut de groupement. * Un extrait de casier judiciaire du signataire de la soumission. * Une copie de l’extrait de rôle. * Une copie de la carte d’immatriculation fiscale. * Une copie des attestations de mise à jour CNAS, CACOBATH, CASNOS. * Une copie du bilan des trois dernières années * Attestation de dépôt des comptes sociaux * Planning détaillé B/ L’offre financière : * La lettre de soumission * Le bordereau des prix unitaires * Le devis quantitatif et estimatif Les offres (techniques et financiers) doivent être déposées au siège de la Direction des Travaux publics rue chemoum mokhtar Mascara en deux enveloppes séparées sous un pli cacheté anonyme et portant la mention suivante : «SOUMISSION A NE PAS OUVRIR» pour ETUDE DE DEDOUBLEMENT DE LA RN17 DU PK 60+000 AU PK 91+400 ENTRE HACINE ET LIMITE WILAYA DE SIDI BEL ABBES SUR 31,4 KM. La date de dépôt des offres est fixée au vingt unième jour (21 ) à compter de la date de la première parution du présent avis dans la presse nationale à 12 heures. L’ouverture des plis se fera en séance publique le jour même de la date de dépôt des offres à 14 heures au siège de la Direction des Travaux Publics de Mascara. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée égale à la durée de préparation des offres augmentée de 03 mois.

AVIS D’APPEL D’OFFRE NATIONAL RESTREINT
La Direction des travaux publics de la wilaya de Mascara lance un avis d’appel d’offres national restreint pour ETUDE DE MODERNISATION DE LA RN7 ENTRE MASCARA ET RELIZANE SUR 35 KM Les bureaux d’études spécialisés dans le domaine des travaux publics, peuvent retirer le cahier des charges à compter de la date de parution du présent avis dans la presse nationale auprès de la Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Mascara - rue Chemom mokhtar/ Bureau des marchés / service de l’administration et des mayens. Les soumissionnaires devront obligatoirement joindre à leurs dossiers de soumission les pièces réglementaires suivantes : A/ L’offre technique : * Le cahier des charges signé et paraphé par le soumissionnaire annexé de ses spécifications techniques. * L’instruction aux soumissionnaires. * La déclaration à souscrire. * La fiche de renseignement. * Agrément en la matière. * La liste d’encadrement à mobiliser pour le projet avec CV. * La liste des références professionnelles appuyée par des attestations délivrées par les services contractants. * Liste des moyens matériels à mobiliser pour le projet. * Une copie du registre de commerce. * Des copies du statut ou statut de groupement. * Un extrait de casier judiciaire du signataire de la soumission. * Une copie de l’extrait de rôle. * Une copie de la carte d’immatriculation fiscale. * Une copie des attestations de mise à jour CNAS, CACOBATH, CASNOS. * Une copie du bilan des trois dernières années * Attestation de dépôt des comptes sociaux * Planning détaillé B/ L’offre financière : * La lettre de soumission * Le bordereau des prix unitaires * Le devis quantitatif et estimatif Les offres (techniques et financiers) doivent être déposées au siège de la Direction des Travaux publics rue chemoum mokhtar/ Mascara en deux enveloppes séparées sous un pli cacheté anonyme et portant la mention suivante : «SOUMISSION A NE PAS OUVRIR» pour ETUDE DE MODERNISATION DE LA RN7 ENTRE MASCARA ET RELIZANE SUR 35 KM. La date de dépôt des offres est fixée au vingt unième jour (21) à compter de la date de la première parution du présent avis dans la presse nationale à 12 heures. L’ouverture des plis se fera en séance publique le jour même de la date de dépôt des offres à 14 heures au siège de la Direction des Travaux Publics de Mascara. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée égale à la durée de préparation des offres augmentée de 03 mois.

ANEP : 31001859 - Le Buteur du 17-02-2014

ANEP : 31001866 - Le Buteur du 17-02-2014

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

DIRECTION DE L’URBANISME ET DE L’ARCHITECTURE ET DE LA CONSTRUCTION

WILAYA DE MASCARA

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MISE EN DEMEURE N°01
L’entreprise SAHNOUN Ahmed, demeurant à Tlemcen, titulaire du marché n° : 555 approuvé le 26/12/2013 conclu avec la Direction de l’Urbanisme et de l’Architecture et de la Construction de la Wilaya de Mascara, pour l’exécution des Travaux d’Assainissement = Site : POS ZHUN 12 Extension (route de mamounia) à Mascara, est mise en demeure pour : - Abondant du Chantier L’entreprise est invitée à prendre les dispositions nécessaires dans l’immédiat à l’effet de reprendre les travaux convenablement et rattraper le retard accusé dans un délai de (02) Deux Jours à compter de la date de parution de la présente mise en demeure dans les quotidiens nationaux. Le cas contraire, une résiliation aux torts exclusifs sera prononcée à l’encontre de l’entreprise.
ANEP : 31001860 - Le Buteur du 17-02-2014

WILAYA DE RELIZANE DAIRA D’EL-HMADNA COMMUNE D’EL-HMADNA NIF : 0962.4807.90456.10 : APCELHMADNA@Gmai.com

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE

Conformément à l’article 49 du décret présidentiel N°10/236 du 07/10/2010 modifié et complété portant réglementation des marchés publics, Le présidant de l’APC D’EL-HMADNA informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national restreinte paru dans le quotidien en arabe , et le quotidien en français (Buteur) en date du 12/01/2014 relatif à l’opération : Aménagement de la voirie urbaine de la Cité 05 Juillet et la cité 50 lots, Commune de H’Madena, que le projet est attribué provisoirement comme suite :
Intitulé du Fournisseur projet NIF Note Montant après Délai de technique vérification réalisation (/90) (TTC) Critères de choix

Aménagement de la voirie urbaine de la SARL FECité 05 Juillet GHOUL 000448079001739 et la cité 50 BELDJILALl lots, Commune de H’Madena

69,00

Qualifié 21.722.571.00 05 MOIS techniquement DA + moins disant

Conformément à l’article 125 du décret présidentiel N°10/236 du 07/10/2010 modifié et complété portant réglementation des marchés publics , Pour les autres soumissionnaires, le service Contractant est tenu d’inviter, dans le même avis, ceux d’entre eux qui sont intéressés de se rapprocher de ses Services (secrétariat générale), au plus tard trois (03) jours à compter du premier jour de la publication de l’attribution provisoire à prendre connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres techniques et financières. Conformément à l’article 114 du décret présidentiel N°10/236 du 07.10.2010 modifié et complété portant réglementation des marchés publics, Les soumissionnaires qui conteste
ANEP : 31001370 - Le Buteur du 17-02-2014

20
ESM

N° 2558
Lundi 17 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2
MCS

El Terradji El Moustaghanemi retombe dans ses travers
Retour des supporters dans un climat morose
C’est décevant de voir ces quelques centaines de supporters reprendre la route, après le match, en ayant mal digéré la défaite Ces derniers sont rentrés chez eux, sans joie ni cris de bonheur dans un tintamarre de klaxons, comme ils l’avaient fait suite à la dernière victoire face au WA Tlemcen lors de la phase aller.

Baaouche absent depuis plus de 10 jours

L’indiscipline maîtresse des lieux
Les dirigeants jouent avec le feu et l’avenir du club, car plusieurs cas d’indiscipline ont été enregistrés depuis le début de saison sans que celle-ci réagisse. Depuis tout ce parcours, toutes les semaines, l’effectif est amoindri de plusieurs joueurs qui rataient même des séances d’entraînement sans qu’ils soient inquiétés, tout en avançant des prêtextes sans fondement pour réintégrer le groupe. Ainsi, le centre avant, Baaouche, n’a pas donné signe de vie depuis 10 jours. La direction demeure passive et ne le sanctionne pas. Ce comportement risque de porter atteinte au rendement de l’équipe.

El Hadi El Adel : «On méritait au moins un nul»
«On est déçus, et comment ! Notre équipe a bien joué et méritait au moins un nul. Elle n’a pas eu de chance de remettre les pendules à l’heure. C’est dommage ! Espérons que cette défaite ne va pas influer négativement sur leur moral.» Tout le monde s’attendait à une réaction des joueurs, surtout après la bonne préparation de la rencontre. Ils ont gâché une opportunité en or pour s’échapper de cette place de relégable dans laquelle ils se trouvent depuis le début de saison. Une chose est sûre, l’ESM continue de manger son pain noir et son avenir s’assombrit de jour en jour. Tout le monde s’attendait à un sursaut d’orgueil face aux Mouloudéens, mais il n’en fut rien. Les camarades de Bentabet ont reçu une véritable leçon de réalisme des gars de Saida.

Zenou perd sa place
Le recrutement du centre avant du NAHD, Zenou, au mercato hivernal, servait à débloquer la situation, notamment le compartiment offensif. Finalement, ce joueur n’a pas retrouvé son efficacité, malgré le large succès face à l’ESM. Il ne séduit pas encore le staff technique. Son remplaçant, Boukhar, était mieux que lui, en aidant ses coéquipiers à inscrire deux autres buts. Zenou a montré ses limites sur tous les plans. Le coach ne comptera pas sur ses services à l’avenir.

a défaite subie avant-hier à Saida face au Mouloudia de Saida a montré que la formation d’El Terradji El Moustaghanemi continue toujours dans ses travers. Une défense qui n’arrive pas à s’organiser convenablement et des attaquants qui dépensent beaucoup d’énergie sans réaliser ce qu’il est attendu d’eux, à savoir marquer des buts. Le coach Henni Abdelhak : «J’avais averti mes joueurs de faire très attention derrière et faire en sorte de ne pas encaisser de buts dans le premier quart d’heure.» Le coach mostaganémois pense également que l’ESM est en train de payer cash la mauvaise préparation d’avant-saison. Cela dit, l’Espérance de Mostaganem ne sait plus profiter des occasions en or qui se sont présentées à elle pour s’éloigner de la zone de turbulences. Et pourtant, Ait Ali et ses coéquipiers de la défense ont encore brillé par leurs hésitations. «Il y a un problème qui perdure dans cette défense et ça ne date pas de cette saison», explique un trio de supporters, parmi les 130 qui ont bravé la pluie et le froid pour se rendre dans la ville de Saida soutenir leur équipe.

L

Un grand chantier attend Henni
«Nous allons devoir corriger nos lacunes et nous préparer pour la suite du championnat», a déclaré l’entraîneur Henni au stade BensaidMohamed. Car, arriver à la barre technique au milieu de la deuxième partie du championnat avec le moins de casse possible est désormais le vœu de l’entraîneur de l’ESM car, il faut réorganiser toute l’équipe, motiver les joueurs et mettre en place des schémas tactiques, à même de permettre aux joueurs de s’extérioriser.

Les propos de certains joueurs
L’on entend assez souvent les mêmes déclarations de la part de certains joueurs : «Nous sommes déterminés plus que jamais à engranger les points nécessaires pour sauver notre saison. On est conscients de la lourde tâche qui nous attend, on fera tout pour nous ressaisir afin de nous éloigner de la zone de turbulences.»

Hamiche et Fouaz confirment
Si Zenou n’arrive pas à convaincre les présents, en revanche, le duo du milieu offensif, Hamiche-Fouaz, a montré son apport. Ainsi, au fil des rencontres, il ne cesse de monter en puissance. En effet, depuis leur arrivée, l’équipe joue mieux. Assurément que les deux éléments nous réservent des surprises à l’avenir. AMAR B.

De nombreux fans déçus
Bien que les nombreux fans aient été déçus par l’issue de la rencontre de vendredi dernier, face au Mouloudia de Saida, il n’en demeure pas moins que l’heure est à la mobilisation, dans la mesure où le club a besoin de sérénité pour espérer décrocher le maintien en Ligue2. A cet effet, tout le monde est unanime à dire que dirigeants et supporters doivent soutenir les joueurs et le staff technique tout en les mettant devant leurs responsabilités, afin de réaliser de bons résultats et par là même faire le maximum pour récolter les points nécessaires qui leur permettront de figurer parmi les équipes de Ligue2 la saison prochaine. Ettaoui Wassim

Aouemer : «Je suis profondément désolé»
Aouemer s’en veut encore du ratage de la victoire, qui aurait pu donner un autre sens à la suite du championnat : «Je suis désolé de ce ratage, mais que voulez-vous ? Cela fait partie du jeu. Pour le reste, nous avons voulu croire en nos chances, nous nous sommes battus sur toutes les balles et nous avons tout fait, mais nous n’avons pas su profiter de toutes les occasions. Cela s’est joué sur de petits détails et il faut aussi reconnaître que la chance n’était pas de notre côté.»

Le succès est inévitable face au WAT
Vendredi prochain, l’équipe de Saïda se déplacera à Tlemcen pour affronter le WAT dans son fief. Ce sera le tournant de son parcours. Pour garder l’espoir de remonter dans le score, un succès s’impose dans ce derby de l’Ouest face aux Widadis. Les Saïdis misent énormément sur cette confrontation. A. B.

WAT

Sidhoum : «On souffre peut-être d’un problème mental !»
Peut-on parler d’une immense frustration suite à la récente défaite concédée face à l’ABM ? C’est trop dur de relever la tête après un tel résultat négatif, surtout que nous étions déterminés à revenir avec les trois points pour confirmer notre succès face à l’USMAn, tout en restant au contact du trio de tête. C’est un mélange de déception et de frustration, même si cela ne sert absolument à rien de remuer le couteau dans la plaie. Vous avez pourtant réussi une entame quasi parfaite, en menant au score en première période, n’est-ce pas ? Vous avez entièrement raison, car nous avons cru avoir fait le plus important en ouvrant le score, mais nous avons mal géré les débats en seconde période. Avez-vous une explication juste au fait d’encaisser deux buts l’espace de deux minutes seulement ? Dans un premier temps, je dois avouer que les locaux ont démarré la seconde période en montrant plus de motivation que nous. En plus, nous avons commis l’erreur de tomber dans le piège de la nervosité, répondant aux provocations des joueurs adverses au lieu de rester concentrés sur notre match. L’expulsion de Yallaoui a-t-elle diminué vos chances de revenir au moins avec le point du match nul ? Le mal était déjà fait en encaissant deux buts déjà, mais nous aurions aimé l’avoir avec nous pour finir le match face à l’ABM et prendre part au prochain face au MCS. Comme c’était le cas face à l’ASK, vous avez sombré en seconde période. Peut-on parler d’un problème physique dans ce genre de situations ? Personnellement, je ne souffre pas de ce problème, et je pense que c’est le cas des autres joueurs, car nous sommes en train de faire un excellent travail durant la semaine. A mon avis, c’est plus un problème mental, où nous avons du mal à gérer certains moments clés de la partie, que ce soit par naïveté ou manque d’expérience. En tant que vice-capitaine d’équipe, que manque-t-il au WAT pour réussir de bons résultats à l’extérieur ? Pas grand-chose, car nous avons le groupe qu’il faut pour récolter de bons résultats que ce soit à domicile ou même en déplacement. Il faut arrêter de trop parler, mais confirmer cela sur le terrain, afin d’atteindre notre objectif qui reste le retour du WAT parmi l’élite. Est-ce que pour assurer l’accession, vous prendriez le risque de vous contenter uniquement de faire le plein à domicile ? Non, c’est un pari très risqué, car personne ne peut nous assurer que nous pouvons réussir un sans-faute à domicile. Il ne faut pas avoir la mémoire courte, en oubliant notre revers face à l’ESM, et c’est pour cela qu’il faut aussi jouer les matchs à l’extérieur comme des finales dorénavant, pour essayer d’améliorer rapidement notre classement. Le prochain match s’annonce très compliqué face au MCS, qui est de nouveau concerné par la lutte pour l’accession, après son large succès face à l’ESM… Je garde une bonne image de cette formation du MCS, depuis notre rencontre de l’aller, qui posséde une équipe qui joue du beau jeu, sans oublier qu’elle n’a pas perdu ses chances pour jouer l’accession. Il s’agit certes d’un match derby, mais nos voisins saidis devront laisser les trois points et repartir, car nous avons une folle envie de rééditer la même performance que face à l’USMAn ce week-end. Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

20

N° 2558
Lundi 17 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
Première qualification dans l’histoire du club
La qualification face au Nigelec constitue un exploit historique pour le CSC. C’est la première sur le plan continental dans l’histoire du CSC. En 97-98, le CSC a été éliminé au premier tour face à la formation de Jeanne d’Arc du Sénégal. La nouvelle génération de supporters est chanceuse, car elle a assisté à la première qualification du club constantinois. On espère, à présent, une longue série d’exploits de ce genre pour marquer l’histoire du football africain.

CSC
Excellents les Sanafir !
On ne trouvera pas beaucoup de supporters comme ceux du CSC. Fidèles et présents dans les moments difficiles, les Sanafir sont en train de casser tous les records en matière d’affluence au stade, malgré le manque de moyens financiers. Mais ce qui fait le charme de la galerie clubiste, ce sont leurs messages qu’ils font passer à travers les banderoles qu’ils accrochent. On commencera par le noble geste fort consacré aux soldats décédés dans le dernier crash d’avion militaire, un message écrit en arabe qui avait cette signification : «C’est au paradis que se retrouveront les protecteurs de la partie». Des messages anti LFP et anti FAF ont été également rédigés par les fans constantinois.

Simondi : «Chapeau
bas à mes joueurs !»
Le représentant algérien, le CS Constantine, s'est qualifié pour le prochain tour de la Coupe des Confédérations de football, à l'issue de sa victoire sur son homologue du Niger par 4-1. On peut dire que la qualification constantinoise a été arrachée au forceps, à la 95’. Les Sanafir sont passés par toutes les sensations. Poussif et mou lors du match aller à Niamey, le CSC a réussi à renverser la vapeur samedi soir dans une soirée qui restera marquée à jamais dans les mémoires. Les camarades de Maïza ont puisé au fond de leurs ressources pour marquer 4 buts et offrir des moments de joie aux supporters qui craignaient vraiment le pire, après le but surprenant de Talatou inscrit à la 93’. Cette victoire fait énormément de bien au coach en chef, Bernard Simondi, qui dira : «On piers de Henaïni n’ont pas assez de temps pour bien déguster ce petit sacre. Eux qui souffrent de la mauvaise programmation et d’un emploi du temps chargé, ils doivent préparer en deux jours un autre match plus important dont l’enjeu est de taille : une qualification aux demi-finales de la Coupe d’Algérie. Place donc à la récupération. En l’absence de moyens adéquats, les joueurs clubistes devront se contenter de repos, après 180’ de jeu. Le rendez-vous face à Chéraga est le plus important aux yeux de la direction. Simondi fait de la coupe le principal enjeu cette année. Donc il faut s’attendre à un CSC conquérant. Mais sera-t-il aussi performant et en forme comme face au Nigelec ? Réponse demain ! Abdou H.

G

G

Red Lions, futur adversaire du CSC
On connaît tous les qualifiés pour le second tour préliminaire de la Coupe des Confédérations. C’est ainsi que les Constantinois se rendront, en mars prochain, au Liberia, pour affronter la formation du Red Lions qui s’est qualifiée directement au 2e tour, après le retrait de l’Estrela de Cantanhez de Guinée Bissau.

Ils comptent envahir Alger demain
Si on parle à un Senfour d’un déplacement à Alger, il dira rapidement «oui», la capitale est devenue l’un des déplacements les plus privilégiés pour les Sanafir. Demain, c’est un match à fort enjeu, le CSC affrontera la JSM Chéraga pour une place en demi-finale de l’épreuve populaire. Les Sanafir comptent envahir Alger demain matin, pour faire de Bologhine un jardin en vert et noir.

G

a réussi le plus essentiel dans ce match, à savoir la qualification qui a été arrachée in extremis. Le petit moment de relâchement de mes joueurs a été derrière le but surprenant du Nigelec, mais mon groupe avait des ressources morales et est revenu en force une minute après. Vraiment, chapeau bas pour eux ! ils ont réalisé une qualification vraiment historique.» Une seule certitude, cette victoire fera

énormément de bien pour toute la famille constantinoise, après une période de stress et surtout de colère.

G

Maintenant bien récupérer avant Chéraga
Il n’y a pas mieux qu’une qualification arrachée après un suspense. La joie est plus importante et l’impact de la victoire est plus fort. Seul bémol, c’est que les coéqui-

Quand Henaïni et Bezzaz se réveillent !
Henaïni et Bezzaz se sont bien régalés face au Nigelec, en inscrivant un but chacun, avec à la clé une prestation de premier ordre. Henaïni et Bezzaz se régalent sous les commandes de Simondi qui leur offre du temps de jeu. A eux de faire profiter le club de leur talent.

Berthé aurait refusé de jouer !
Beaucoup de gens étaient étonnés de voir l’effectif constantinois amoindri du défenseur central Oussman Berthé. Aux dernières nouvelles, le Malien souffrait de douleurs au dos. Mais selon certains échos, le joueur aurait refusé de jouer, pour n’avoir pas perçu son salaire depuis presque quatre mois, Berthé aurait exigé une mensualité pour disputer le match face au Nigelec. Si cela se confirme, la direction clubiste sera alors obligée de faire un effort pour remotiver le joueur, surtout qu’un match difficile attend le CSC demain.

G

G

CABBA

MCEE
La victoire de la relance
Le MC El Eulma a mis fin à la série de mauvais résultats enregistrés en ce début de la manche aller. La bande à Accorsi s’est imposée par 2 à 0 devant le MOB, une victoire qui lui permet non seulement de se replacer dans le classement, mais aussi de reprendre confiance pour la suite du parcours. En effet, c’est la première fois que l’équipe des Hauts-Plateaux s’impose par un écart de deux buts et elle aurait pu gagner par un score plus lourd si les joueurs s’étaient bien appliqués sur le terrain. un match nul. Leur entraîneur qui a pris la décision de rester à la tête de l’équipe, après une navette entre cette équipe et celle des seniors de Ras El Oued a eu un effet positif sur leur rendement. Yaya toujours imprécis et malchanceux Comme face à l’USMA, Karim Yaya a raté les seules occasions de son équipe, notamment celle intervenue en début de match et qui aurait pu lui donner une autre tournure. A 4 minutes de la fin du match et alors que son équipe était menée par un seul but d’écart, une reprise de la tête du Tchadien a été renvoyée par le poteau. Le même scénario contre l’USMA s’est reproduit face au CRBAF avec les mêmes ratages. Encore une fois, Yaya, même esseulé en attaque, a été l’attaquant le plus en vue de son équipe mais la chance ne lui a pas souri. Toujours est-il que Yaya ne représente pas l’exception, vu que l’équipe n’arrive plus à gagner depuis la 9e journée et aucun but n’a été inscrit depuis 7 matchs. A.B.

Biskri, le bilan le moins convaincant
Sous la houlette de Mustapha Biskri, le CABBA n’a récolté qu’un seul point en 4 matchs, c’est-à-dire un nul et trois défaites. Pis encore, aucun but n’a été inscrit. Pourtant, ses prédécesseurs ont été punis par le limogeage pour moins que ça. Belhout a réussi le meilleur parcours en capitalisant l’actuelle maigre moisson de l’équipe, cependant il a été remercié. Son successeur le Tunisien Kouki, lui, s’il n’a gagné aucun match, n’a néanmoins perdu qu’une seule fois en totalisant 2 points seulement. Il ne s’est pas éternisé à la tête du CABBA, puisqu’il a été limogé à son tour après 3 matchs. Dans cette folle valse, le seul qui a échappé à la tempête est Biskri, malgré le fait que ses résultats ne sont guère convaincants. Cette fois, on semble décidés à prôner la «stabilité» au niveau de la barre technique, même si le club se dirige droit vers la Ligue 2. De ce côté, on ne risque pas de connaître un nouveau bouleversement puisque d’une part c’est la lune de miel entre le président et son coach et de l’autre, ce dernier n’a pas du

Accorsi : «On est sur la bonne voie»
L’entraîneur en chef, Jules Accorsi n’était pas totalement satisfait du résultat de son équipe, estimant que le score aurait pu être plus lourd si les joueurs avaient suivi ses conseils, mais affirme que l’équipe est en bonne voie. «Malgré la victoire, je ne suis pas tout à fait satisfait car les joueurs n’ont pas suivi totalement mes conseils. S’ils s’étaient bien appliqués sur le terrain, on aurait pu gagner par un score plus lourd. Néanmoins, on doit continuer à travailler pour améliorer nos performances.»

Rekah limogé, des dirigeants mécontents
Le deuxième entraîneur adjoint, Rekah a été limogé par le président du club, Arras Herrida, sans connaître les véritables raisons. Le boss eulmi aurait agi seul sans consulter les autres dirigeants. Une décision qui n’a pas plu à certains d’entre eux qui souhaitaient être consultés et associés dans ce genre de décisions. Les dirigeants sont également divisés sur le maintien ou le départ de Farès Fellahi qui occupe le poste de coordinateur général. Ces divergences interviennent au moment où le public reprend confiance en le groupe et croit désormais à un parcours honorable. La preuve, face au MOB, les supporters étaient nombreux et ont affiché leur soutien à l’équipe durant toute la rencontre.

La direction compte régulariser les joueurs
La direction veut mettre les joueurs dans de bonnes conditions psychologiques pour rester sur la lancée de la victoire contre le MOB. Selon une source proche du club, les dirigeants vont accorder aux joueurs une prime de 6 millions de centimes chacun après le succès face aux Crabes et comptent les régulariser (payement de leur salaire) cette semaine, soit avant le match face à l’USMH qui s’annonce difficile. A noter qu’après son déplacement à Alger, le MCEE recevra par deux fois, la JSMB et le CSC, une occasion pour accroître son capital point.

tout l’intention de quitter son poste en évoquant à chaque fois le «projet sportif ambitieux du club pour les années à venir». En Ligue 2 peut-être… Les Espoirs relèvent la tête Après avoir concédé une lourde défaite à domicile face à l’USMA (0-5), les Espoirs se sont ressaisi de belle manière contre le CRBAF en ramenant

Sakhi ne sera pas libéré
Le jeune attaquant du MC El Eulma, Sakhi ne sera pas libéré, apprend-on de source proche du club. Le jeune émigré, recruté l’été dernier n’a pu s’imposer dans l’équipe-type, mais les dirigeants estiment qu’il est encore jeune et peut progresser. Pour le maintenir compétitif, il a été versé dans l’équipe espoir. Samedi, face au MOB, il a fourni une belle partie inscrivant deux buts. Le match s’est soldé par la victoire de Babia sur le score de 4 à 1. S. H.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

21
Une équipe qui a du caractère
Il faut dire que les membres du staff et les joueurs de Blida ont eu le mérite d’avoir su trouver les solutions en étant plus solidaires et en changeant d’attitude. La formation blidéenne a relevé la tête et a montré du caractère. C’est surtout le collectif qui a su se parler pour atteindre les objectifs. Les joueurs ont sûrement en tête le scénario de la saison passée et l'immense désillusion qui s'en est suivie.

NAHD Les Sang et Or retrouvent le circuit

USMB
Boudina : «Une victoire et beaucoup de choses positives»
Le moins que l‘on puisse dire est que les choses se sont bien passées pour vous vendredi passé, n’est-ce pas? A aucun moment nous n’avons douté de l’issue finale de ce match. Nous sommes restés concentrés sur le sujet. Nous savions que le moindre relâchement se paierait cash. Très vite, nous avons inscrit des buts qui nous ont permis de terminer le match tranquillement. Appréhendiez-vous ce match face à Hadjout? Non, pas spécialement et, à l'heure où je vous parle, ce sont les prochains que j'appréhende. Cette rencontre face à l’USMMH fait partie du passé et c'est vers l'avenir que nous devons regarder. On va gérer les prochains matchs à notre manière. On va bien récupérer physiquement et préparer comme il se doit les échéances que nous avons. On va jouer de gros matchs, à nous de faire en sorte de bien continuer. Avant de parler de l'avenir, cela a dû vous faire plaisir d’être passeur décisif lors du premier but… Ce but est très important car il nous a permis de débloquer la situation. J’avais l’intuition de réussir quelque chose sur ce coup et c’est pour cela que je me suis appliqué en effectuant mon centre. Nous avions comme l'impression que vous avez pris du plaisir dans ce match. C’est cela? J'en ai pris beaucoup, c’est vrai. Je peux vous dire que, dans les vestiaires, nous l'avons savourée comme il se doit cette victoire. Quand on voit le public, l'engouement qu'il y a autour, et quand on voit certaines phases de jeu malgré quelques relâchements, on peut dire qu'on a pris du plaisir. On vous a vu un peu moins entreprenant en fin de seconde première période, qu’en est-il? C'était voulu car il ne restait qu’un quart d’heure à jouer. Le principal c'est de gagner. Etes-vous capable d'aller chercher un bon résultat à Boussaâda, lors du prochain match? Aller chercher l'ABS sur son terrain est toujours très dur. De toutes les façons, nous n'avons pas d'autre choix que de nous battre. Entretien réalisé par S. B.

Des Blidéens plutôt en forme
Lors des derniers matchs, les Blidéens ont à chaque fois réussi à faire la différence. Ils ont bien mieux terminé les rencontres que leurs adversaires. Vendredi, ils ont plié le match en première période et ils se sont contentés par la suite de dérouler. En plus de faire la décision, les camarades de Belhadj ont raté à chaque fois plusieurs occasions de scorer. Il est certain que le travail physique effectué par les membres du staff n’est pas étranger à la superbe forme affichée par les joueurs de Blida.

L

es Sang et Or ont réussi samedi à renouer avec la victoire après deux mois de disette. Après un match piège sans dégâts, l’entraîneur du NAHD, Younes Ifticen, ne peut espérer mieux. Les coéquipiers de Mograni, qui a retrouvé sa place dans les bois, ont peiné avant d’arracher trois précieux points qui leur permettront de revenir dans le circuit. Accosté à la fin du match contre l’ASK, le coach husseindéen nous a confié qu’il appréhendait cet adversaire et cette rencontre jugée difficile mais son équipe méritait amplement cette victoire. «Je suis content pour les joueurs qui ont fait de leur mieux pour arracher les trois points de la victoire. Je m’attendais à ce scénario au départ dans la mesure où nous avions eu affaire à une équipe coriace qui est venue au 20-Août pour réussir un bon coup. En plus, mes joueurs étaient condamnés au rachat et à mettre fin à cette mauvaise passe. Donc, j’appréhendais cette empoignade. Seulement, avec les réglages effectués et la volonté des joueurs, nous avons pu assurer l’essentiel, à savoir la victoire. J’estime que nous avons bien utilisé les armes que nous avions. Nous avons certes renoué avec la victoire mais croyez-moi, le plus dur reste

à faire. Ce n’est pas le moment de crier victoireni de se relâcher. On ne doit surtout pas baisser les bras et continuer à travailler» nous dira Ifticen.

Ifticen : «L’attaque à outrance a payé et la pression fait partie de notre quotidien»
Younes Ifticen avait pris d’énormes risques samedi dernier en optant pour l’attaque à outrance. Ainsi, il a préféré aligner quatre attaquants afin de presser très haut l’ASK. Un choix qui a été payant : «Nous n’avions pas d’autre alternative que de presser très haut et jouer l’attaque à outrance. C’était un risque de jouer avec quatre attaquants mais cela avait porté ses fruits. Il fallait prendre ce risque et c’est ce qui nous a permis de gagner contre Le Khroub». Concernant la pression qui régnait avant le match Ifticen dira : «C’est normal une telle pression à la veille de chaque match. On joue l’accession et la pression fait partie de notre quotidien.» «On s’y est même habitués et on essaye à chaque fois de la transformer en motivation» a-t-il conclu. Youcef M.

Naamani incertain face à l'ABS
Naamani, le défenseur de l’USMB, n’a pas pris part aux deux derniers matchs joués par son équipe. Il était blessé et a dû déclarer forfait. S'il est rétabli à temps, il sera d’un grand recours pour son équipe lors du déplacement à Bou Saada.

Rien de grave pour Khelladi
On a craint le pire pour Khelladi à la fin du match joué vendredi passé. Le portier blidéen a quitté la pelouse en traînant la jambe, le visage crispé de douleur à la 63' de la rencontre. Litime a pris sa place dans la cage. Après avoir été examiné par le médecin du club, il s’avérera que Khelladi ne souffre que d’un hématome qui s’estompera dans les tout prochains jours.

Kaïd (encore une fois) remplaçant
Le moins que l’on puisse dire est que le milieu de terrain, Kaïd, n’a pas la cote auprès de son entraîneur. Vendredi dernier, il était encore une fois sur le banc des remplaçants. Il a effectué son entrée sur le terrain à la 83' pour remplacer Meklouche.

Le nouveau rôle de Bendhiaf
Pour débarrasser Hamia des tâches défensives et pouvoir jouer le rôle qui lui a été dévolu par Bechouia à la perfection, à savoir celui d’être le dépositaire du jeu de son équipe, la tâche ingrate de déblayer le terrain au niveau de la zone intermédiaire est revenue à Bendhiaf. Quand on sait que plusieurs autres spécialistes du harcèlement du porteur de ballon adverse ont été laissés sur la touche, on peut dire que le coach de Blida n’aura que très peu de souci à se faire.

Sonelgaz offre 200 millions
Les caisses du NAHD ont été renflouées par la coquette somme de 200 millions de centimes. C’est le nouveau sponsor du club, Sonelgaz, qui a débloqué cette première tranche. La direction husseindéenne a réservé cette enveloppe aux jeunes catégories.

Reprise aujourd’hui à Zioui
Après un jour de repos à l’issue du match contre Le Khroub, les joueurs du NAHD devront reprendre aujourd’hui le chemin de l’entrainement. La reprise est prévue ce matin au stade Zioui.

S. B.

Y. F.

Hafid : «Nous étions condamnés à renouer avec le succès sans se soucier du jeu»
D’abord, voulez-vous revenir sur le dernier succès arraché contre l’ASK ? C’est une victoire qui nous a fait beaucoup de bien et qui nous a surtout galvanisés, nous les joueurs. Le match a été très difficile pour les deux formations, ce qui explique le niveau juste moyen de la rencontre. Je pense que nous avons réussi l’essentiel, à savoir la victoire. Vous savez, il y a des fois où il ne faut pas se soucier du rendement et seul le succès compte. Nous sommes rassurés et soulagés. En somme, c’est une excellente chose pour nos supporters. C’était une victoire laborieuse. Comment expliquer vous cela ? Vous savez, ce match est venu dans des circonstances particulières. Les deux équipes ont entamé la rencontre avec le même objectif, celui d’arracher le succès pour avancer en championnat. Pour nous, ce n’était pas facile après trois contre-performances de suite. En plus, l’équipe a été amoindrie par l’absence de plusieurs éléments. Les joueurs des deux équipes étaient condamnés au rachat après cette mauvaise passe. Nous, c’était un peu spécial. Il fallait renouer avec le succès et réduire l’écart sur le trio de tête. Beaucoup a été dit à propos de ce match. La pression été plus de notre côté car le Nasria n’avait plus le droit à l’erreur. Donc, nous avons entamé le match avec une grande détermination et le plus important, c’est que nous n’avons pas encaissé en première période et surtout nous avons résisté durant les 90 minutes. Vous avez inscrit votre premier but et de surcroît contre votre ancienne équipe. Un commentaire ? Cela fait toujours plaisir de contribuer à une victoire quel que soit l’adversaire. En plus, je n’ai fait que mon métier et j’espère que cela en appellera d’autres. Le plus important a été de gagner. Vous allez effectuer un déplacement à Mostaganem. Dans quel état d’esprit allez-vous l’aborder ? D’abord, nous avons encore assez de temps avant cette rencontre et les joueurs devront préparer convenablement ce déplacement. On doit d’abord récupérer nos forces et récupérer les blessés. Nous allons entrer sur le terrain avec l’intention de réussir une belle opération. Il y a une très grande motivation chez nous les joueurs. Nous allons faire preuve de solidarité et d’application dans le jeu. On fera en sorte de confirmer notre retour au premier plan. Comment voyez-vous cette rencontre contre l’ESM? C’est un match difficile, certes, mais nous devons bien réagir afin de ne pas revenir bredouilles. Nous sommes conscients que notre mission ne sera pas de tout repos face à Mostaganem puisque cette équipe demeure solide, notamment lorsqu’elle évolue sur son terrain et devant ses supporters. Nous savons à l’avance que nous aurons affaire à une coriace formation, mais nous n’allons pas nous présenter en victimes expiatoires pour autant.

USMMH

A 24 heures du match contre le MCA

a frénésie a gagné la ville de Hadjout et il faut dire que la cause est belle. L'USMM va, et pour la première fois de son histoire, disputer un quart de finale de Coupe d’Algérie. Et devant quel adversaire ! En effet, les poulains de Farid Zemiti vont en découdre avec une formation qui occupe l’une des premières loges du classement de L1, le MCA. Il ne faut surtout pas croire que les Bouzar, Tallah et autres Rebbah nourrissent le moindre complexe. Ils savent qu’ils n’ont absolument rien à perdre et tout à gagner dans ce match qui pourrait, allez savoir avec la capricieuse Dame Coupe, les faire entrer de plain-pied dans la légende. Les joueurs ont reçu, lors d’une séance d’entraînement, de nombreuses visites, mais, incontestablement, celle qui

L

Hadjout veut entrer dans la légende
leur a fait le plus plaisir est celle de ce groupe d’anciens joueurs qui, avant que le match, ont tenus à les féliciter pour avoir porter très haut les couleurs du club. Beaucoup d’émotion donc, mais aussi beaucoup de détermination chez un groupe de joueurs qui veut, avant tout, mouiller ce maillot si cher aux Hadjoutis.

Souakir et Rabta en pointe
Contrairement à son habitude, Zemiti va présenter une équipe plutôt prudente face au Mouloudia. Il sacrifiera un de ses attaquants pour donner plus de densité à sa zone intermédiaire. Les deux éléments qui seront devant, Souakir et Rabta, sont parfaitement capables de faire la différence à tout moment.

S. B.

Zemiti : «Nous n’aurons aucun complexe face au Mouloudia»
L’entraineur hadjouti, Farid Zemiti, estime que son équipe a un bon, coup à jouer ce mardi contre le MCA pour le compte des quarts de finale de la Coupe d'Algérie. «Le sort a voulu que nous affrontions l’une des meilleures équipes du pays. Le Mouloudia étant bien sûr le grand favori dans ce match, il restera à mes joueurs de montrer qu’ils ont du cœur et surtout de la qualité. Nous n’avons à avoir aucun complexe et nous jouerons nos chances à fond pour essayer d’écrire une des plus belles pages de l’histoire du club. Les joueurs sont prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes et quelle que soit l’issue de ce match de Coupe, les supporters doivent rester fidèles à leur équipe car le championnat est loin d’être terminé et ils ont un rôle important à jouer.»

Boukacem «Hadjout a toutes ses chances»
Boukacem, l’athlétique gardien de but de l’USMM, avec sa nonchalance habituelle, se dit très décontracté avant la confrontation de ce mardi. Il estime que son équipe a ses chances dans ce match : «… Je suis, comme mes coéquipiers, prêt pour ce match. Cela se jouera à onze contre onze et nous avons toutes nos chances. Cette équipe du Mouloudia, je peux vous le dire tout de suite, n’aura pas la partie facile… Nous y veillerons.».

Entretien réalisé par Youcef M.

S. B.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

21
MSPB
Hellal : «Désormais, on doit confirmer contre Merouana»
Au lendemain du match nul arraché contre l’USMAn, nous avons pris attache avec Hellal. Ce dernier estime que son équipe a livré un match d’hommes et qu’il faut confirmer cette bonne santé contre Merouana, la semaine prochaine : «Il est vrai que la rencontre fut très difficile, du moment que les deux équipes avaient besoin des trois points. Seulement, nous avons su gérer ce match et je tiens à dire que nous sommes contents d’avoir arraché ce précieux point. Croyez-moi, tout le monde croit dur comme fer que nous allons assurer le maintien en Ligue 2. Nous sommes désormais dans l’obligation de rester sur cette lancée et glaner obligatoirement des points face à Merouana.» S. S.

ASK

Qu’on oublie l’accession cette saison !
saires (MSPB et NAHD), d’un niveau moyen. L’ASK sa dégringolé au classement, à la 11e place, avec 24 points au compteur et 4 points d’écart sur le premier relégable, l’USMAn, qui comptabilise 20 unités. Il serait préférable pour le staff technique et les dirigeants de changer vite de discours pour espérer relever la tête, car avec ce rythme, l’ASK se dirigera directement vers l’enfer !

C’est la faute à l’argent
Concéder deux défaites de suite devant des équipes très moyennes dont les joueurs touchent plus d’argent que ceux de l’ASK est un signe révélateur. Ainsi, cela reflète la qualité des joueurs de cette équipe kharoubie qui est très moyenne. En plus, les coéquipiers de Ouhada perdent de leur qualité quand leurs fans s’impatientent sur leur rendement. Mais dès qu’ils sont relâchés par les leurs, les joueurs agissent mieux. Un contraste inexplicable qu’il faut vite bien étudier par les dirigeants et Khezzar, surtout que le maintien n’est toujours pas assuré. Comme annoncé précédemment par nos soins, les joueurs askistes ne pensent qu’à leurs comptes en banque depuis la phase retour. D’ailleurs, à force d’y penser, les conséquences sont vites tombées, suite à des fautes anodines et bêtes dans des matchs pourtant faciles. Bref, les joueurs ont intérêt à réagir dès le prochain rendez-vous en championnat face aux Annabis qui se déplaceront au Khroub avec l’intention de gagner pour sortir de la zone rouge. Abdou H.

Reprise hier
Après le précieux point arraché contre l’USMAn, l’entraîneur du MSPB, Heddane en l’occurrence, a accordé une seule journée de repos à ses joueurs. Ces derniers ont repris hier soir le chemin de l’entraînement en prévision du match face à Merouana.

n dirait que ceux qui jouent l’accession cette saison ont profité ce week-end pour conforter leurs emplacements, en s’éloignant un peu plus des équipes ambitieuses à accéder en Ligue 1. Avant le match de samedi, l’ASK faisait partie de ce lot d’équipes, mais la défaite enregistrée face aux Nahdistes a fait sortir les Khroubis de la course à l’accession. Leur rendement n’était pas à la hauteur, au moment

O

Khettala devrait reprendre aujourd’hui
Souffrant d’une blessure au niveau du coude, le gardien Khettala devrait reprendre aujourd’hui les entraînements, du moment qu’il a eu le feu vert de la part du staff médical.

où tout le monde s’attendait à une victoire au stade du 20-Août devant un adversaire qui n’a pas gagné le moindre match sur son terrain en cette année 2014. Peut-être qu’il est temps pour les Rouges de remettre une fois pour toutes les pieds sur terre et oublier l’objectif tracé à l’entame de la saison. Les trois premières places s’éloignent des Khroubis, et les défaites n’arrangent pas les affaires de ce club. Les succès enregistrés jusque-là sont désormais tombés à l’eau en 7 jours, face à deux adver-

Une seule séance au stade du 1er-Novembre
Nous avons appris d’une source bien informée que la formation du MSPB effectuera une seule séance au stade du 1er-Novembre. Ce sera, en effet, l’occasion pour l’entraîneur d’apporter les derniers réglages avant l’important match face au voisin. S. S.

CAB
Latrèche : «Le CAB est victime d’un complot et l’arbitrage nous a cassés face à l’USC»
L’entraîneur du CAB, Abdelkrim Latrèche, n’a pas caché toute sa déception suite à la défaite concédée face à l’USC, la première pour lui en tant qu’entraîneur en chef. Latrèche, qui a suivi le dernier match en tant qu’observateur était déterminé à démarrer en force, déplore que le mauvais arbitrage qui, selon lui, a privé son équipe d’un but valable dans les dernières minutes de la rencontre. Ce dernier ira plus loin encore dans ses déclarations en affirmant que le CAB est victime d’un complot, appelant les supporters à protéger leur formation : «L’arbitre et son assistant ont tout fait pour déstabiliser mes joueurs, sinon comment expliquer ce nombre de cartons sortis pour mes joueurs si ce n’est pour les empêcher de jouer. Je suis à mon deuxième match avec le CAB, le premier en tant qu’observateur face à Médéa et à chaque fois il y a un but refusé pour le CAB, J’estime que l’équipe est victime d’un complot et c’est le mauvais arbitrage qui nous a privés des trois points face à l’USC.»

USMBA

Comment endiguer la cadence ? C’
est une équipe de l’USMBA pleine d’assurance et de confiance qui a su mener les débats face à Boussaâda et offrir une victoire limpide et sans bavure, aussi escarpée qu’elle ait été, à ses supporters, confirmant ainsi sa bonne santé. Cependant, et en dépit de ses performances, d’aucuns ne veulent se hasarder à donner cher de la peau de l’USMBA et ce, pour plusieurs considérations. Et pourtant, il y a des signes qui ne trompent pas. La machine vert et rouge carbure à plein régime, comme l’attestent ses résultats. Il faut aussi l’admettre. Le dispositif unioniste gagne en homogénéité, en solidarité et surtout en solidité, offrant à l’équipe une assise confirmée de plus en plus. Les mécanismes fonctionnent bien jusque-là. Le staff technique, sous la houlette de Bira, aura trouvé la formule appropriée pour créer la dynamique au sein du groupe et ce n’est pas un hasard si cela a abouti. Néanmoins, d’aucuns estiment qu’il ne faut pas verser dans l’optimisme béat, d’autant que plusieurs rencontres à risque attendent l’équipe, à commencer par ce périlleux déplacement à Médéa où les Vert et Rouge seront attendus de pied ferme par Médéa qui a accroché le dauphin, l’ASMO, dans son propre fief. Puis s’en suivront des joutes on ne peut plus difficiles, tant les points de chaque rencontre constitueront les convoitises de toutes les équipes. clairvoyance d’Achiou, véritable récupérateur et animateur, fait de ce compartiment la plaque tournante de l’équipe et la rampe de lancement des offensives à telle enseigne que l’entraîneur mise sur la stabilité de ce compartiment qui représente la force de frappe de la formation des Vert et Rouge.

La défense doit se montrer rassurante
Le secteur défensif résiste contre vent et marées, mais ne sait rester vigilant, encaissant deux buts contre Boussaâda. Avec des joueurs costauds et de métier, à l’image de Belkaid et Yahia Djillali, aux côtés de jeunes tels Benayada et Khali, cette arrière-garde en défense n’arrive pas à prendre de l’assurance et gagner en maturité. Cependant, il faut dire que ce compartiment est en train de couver.

Garder les pieds sur terre et persévérer dans l’effort
L’USMBA carbure, certes, comme le confirme sa position au classement. Malgré cela, il faut admettre que les cimes seront péniblement atteintes. Cela nous renseigne sur les difficultés que rencontrent les hommes de Bira. Autant dire que le plus dur est à venir, malgré la volonté qui anime le groupe. Il reste encore un grand travail à faire au quotidien pour améliorer le rendement du groupe. Plusieurs matchs ont démontré la tendance des joueurs à sombrer dans la facilité, le relâchement et la fantaisie. Le driver aura encore du pain sur la planche pour expliquer à ses joueurs que le football efficace est le football simple.

Agir sur le mental des joueurs pour bien préparer la suite
Pour le compte de la 20e journée, l’USMBA aura à effectuer un laborieux déplacement à Médéa. Pour ainsi dire, l’USMBA va amorcer un virage très délicat au fur et à mesure que le championnat tire à sa fin. A commencer par ce match face à l’OM, une équipe capable du meilleur comme du pire. D’ici là, les Vert et Rouge auront le temps de bien préparer cet important rendezvous qui ne sera pas trop différent des précédents.

«Notre deuxième but est valable, on méritait de gagner»
Poursuivant son intervention, Latrèche ajoute : «Je ne sais pas pourquoi l’arbitre a annulé notre deuxième but, il n’y avait aucune position de hors-jeu, avant que l’arbitre assistant ne la signale. Les joueurs de l’USC n’ont pas contesté la validité du deuxième but, ce qui prouve que nous le méritions. C’est vraiment dommage ce qui se passe pour mon équipe.» Ishak S.

Le milieu, le fer de lance
Le milieu de terrain, lui, reste le point fort de l’équipe avec l’abattage de Gariche et Atek. La

A Médéa pour la confirmation
Après avoir réussi à arracher une précieuse victoire face à l’ABS, l’USMBA sera confrontée à un autre gros calibre, l’OMédea,

qui sera la feuille de route de l’équipe des Unionistes, ce vendredi, dans un match de la confirmation. Un véritable test dans la mesure où l’adversaire du jour qui, après sa remontée au classement, aura à cœur d’affirmer son réveil de vendredi dernier lorsqu’il a accroché l’ASMO à Oran même. C’est dire que ça ne sera pas une sinécure pour les deux équipes, notamment l’USMBA qui sera appelée à confirmer et rester dans la dynamique de la victoire. A priori, la mission des Belabbésiens, bien que difficile, n’est pas insurmontable car, à cœur vaillant rien d’impossible. Toutefois, pour ce faire, les Vert et Rouge devront faire preuve de beaucoup de métier et de savoir-faire devant une formation de Médéa, dont la composante humaine est assez éprouvée.

MO Nourredine

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

Coup d’œil

Clubs de Kabylie

21

Régionale 1 JS Akbou 2-US Béni Douala 3

Le leader est revenu de loin
Stade : OPOD Akbou Affluence : Nombreuse Arbitres : Hamadache, Guenane, Halimi Buts : Lardjene (58') Belkadi (62') JSA Hallata (25') Yacine (75'sp) Medjbour (90'+3) USBD

Abdennour Mira (entr. JS Akbou) : «Satisfait du rendement même si le résultat n'a pas suivi»
«C’était un match très disputé de part et d’autre dans un fair-play total. On a eu affaire à une coriace équipe de l'USBD qui nous a cueillis à froid. Mes joueurs, qui ont couru derrière l’égalisation, ont péché par excès de précipitation. En seconde période, on a apporté des changements qui nous ont permis de reprendre le match en main. L'adversaire a bien joué le contre et réussi dans son initiative. On a évolué avec un effectif très amoindri. Cela dit, je suis satisfait du rendement même si le résultat n'a pas suivi».

L

a JS Akbou a raté sa sortie à domicile en s'inclinant face à la formation de l'US Beni Douala qui est venue à Akbou avec la ferme intention de repartir avec un résultat positif pour confirmer sa belle forme du moment et par là même consolider son solide fauteuil de leader. Il était évident donc pour les coéquipiers de Hadjara qu’il fallait aller au plus profond d’euxmêmes pour chercher le gain des points en jeu. La rencontre débute en fanfare pour les protégés de Said Feltene puisque, 3’ ne se sont pas écoulées que le virevoltant Hallata, au terme d’une belle combinaison collective, mettra à rude épreuve le gardien, Hamitouche. La riposte des Akbouciens surviendra cinq minutes après. Lardjene sert sur un plateau Chikhoune dont le tir fulgurant ira ricocher sur le montant gauche de Benoufella, archibattu. La partie venait de s'emballer. Face à une formation de l'USBD bien en place, les coéquipiers de Sid-Ali Racym ont tenté quelques

incursions par les ailes sans toutefois se montrer dangereux dans le dernier geste. Medjbour et autre Ikdoumi vont repartir à l'abordage pour tenter de trouver la brèche et, à force de persévérer, ils seront récompensés à la 25' suite à un débordement d'Adjas conclu par Hallata. Nullement découragés par cette réalisation, les protégés de Mira vont pousser pour revenir le plus tôt possible dans la partie, mais, à chaque fois, les avants locaux manqueront d'efficacité dans la dernière touche comme sur cette belle opportunité gâchée par Belkadi (32'). La réplique des Ath Douala sera immédiate avec ce joli mouvement collectif ponctué par un tir croisé de Yacine, mais, malheureusement pour son équipe, le ballon effleurera le poteau droit de Hamitouche. De retour des vestiaires, les gars de la JS Akbou vont se montrer plus dangereux dans leurs actions. Ainsi, Lardjene (58'), sur un service d'Akhnak, réussira à remettre les pendules à l’heure. Une égalisation qui a remis en confiance les Akbouciens qui vont maintenir la pression sur l'arrière-garde du leader et, fort logiquement, Belkadi, à l'heure de jeu, et après avoir effacé deux défenseurs s'en va battre imparablement Benoufella. Groggy, la formation de l'USBD, n'a pas compris ce qui venait de lui arriver. D'ailleurs, juste

après, Sid-Ali Racym avait la balle du KO lorsqu'il est parti à la limite du hors jeu, mais va rater le cadre au grand désarroi du banc local. C'est le moment choisi par le staff de l'USBD pour effectuer deux changements qui vont s’avérer payants puisque les coéquipiers de Djeffal vont se montrer un peu plus menaçants. A un quart d'heure de la fin, Medjbour, accroché par un défenseur, bénéficiera d'un penalty. Yacine, chargé de la sentence, parvient à rétablir l’équilibre. La partie va connaitre un rythme très soutenu avec des assauts de part et d'autre. La tension va monter crescendo avec une équipe de la JSA qui tentera de reprendre l'avantage et une formation de l'USBD qui n'a pas fermé le jeu et a lancé des contres très dangereux. D'ailleurs, sur l'un d'eux, Medjbour réussit à tromper Hamitouche dans les ultimes instants du temps additionnel, redonnant ainsi un avantage inespéré pour son équipe qui revenait vraiment de loin. Finalement, l'excellent arbitre mettra fin aux chauds débats sur cette victoire, difficile et longue à se dessiner, du leader qui a maintenu son écart sécurisant sur ses poursuivants immédiats devant une formation de la JS Akbou amoindrie mais qui a vraiment donné du fil à retordre à son vis-à-vis. Zahir Ait Hamouda

Said Feltene (entr. USBD) : «Que ce fut difficile !»
«C'était une partie serrée. Mon équipe, bien qu’amoindrie par l'absence de certains joueurs importants dans notre échiquier, a su tout de même vite entrer dans le match. On n'a pas laissé l'adversaire prendre l'initiative du jeu. Certes, notre adversaire nous a créé des problèmes en début de seconde mi-temps mais les buts encaissés l’ont été sur des erreurs de débutants. Les changements qu'on a effectués nous ont permis d’être plus percutants devant. Dans l'ensemble, on est satisfaits du rendement et évidemment du résultat qui nous permet d’y voir plus clair».

Hocine Ammam, le président de l’US Beni Douala, jette l’éponge !
Hocine Ammam, le président de la section football de l’US Béni Douala, leader de la division Régionale Une, vient d’annoncer sa démission au grand dam des amoureux de la balle ronde dans la région des Ath Douala. Le boss, comme on aime à l’appeler dans le milieu sportif de la région, qui s’est donné corps et âme pour relever le club dans la cour des grands, s’est senti un peu laissé à son compte, se démenant à droite et à gauche pour subvenir aux besoins de l’US Béni Douala, a donc préféré jeter l’éponge et se retirer des affaires courantes de la section football, laissant l’équipe de l’USBD leader du championnat. Voulant avoir des éclaircissements sur cette décision prise par le concerné, Hocine Ammam nous a répondu : «Je ne peux plus supporter, et je me sens incapable de continuer l’aventure avec l’USBD. Je suis très fatigué et, pour des raisons de santé, je préfère céder ma place à quelqu’un d’autre pour le bien du club» avant d’ajouter : «J’ai toujours servi le club depuis mon arrivée il y a presque trois années avec, à la clé, deux accessions de suite et avec une troisième qui se profile à l’horizon. J’espère que l’équipe gardera sa place de leader et continuera sur la lancée jusqu’au sacre final. Quant à moi, je vais me reposer et j’espère que la situation va changer pour le bien de l’US Béni Douala qui commence à grandir de plus en plus». Les amoureux de la balle ronde se posent la question suivante : «Est-ce le président Hocine Ammam va revenir à de meilleurs sentiments et reprendra du service, ou bien maintiendra-t-il sa décision ?» On le saura dans les prochains jours. Y. Moussi

ES Azeffoun 0-NR Bouchaoui 1
pparemment, les matchs se suivent et se ressemblent pour l’ES Azeffoun, puisque, depuis neuf matchs, les choses se compliquent davantage. La preuve, samedi au stade de Bordj Menaiel lors de la réception de l’équipe du NR Bouchaoui qui se bat pour le maintien, les Marins n’ont pas réussi à renouer avec la victoire, s’inclinant cette fois-ci sur le score de un but à zéro. Les Ivahriyen du duo Kaced-Ait Ramdane ont pourtant bien entamé la partie en dominant leurs

A

Ça se gâte pour les Marins !
vis-à-vis de bout en bout et en se procurant beaucoup d’occasions de but, mais sans parvenir à les concrétiser. L’équipe visiteuse, qui opérait par des contres très dangereux, aurait même pu ouvrir la marque. Mais ce n’était que partie remise, puisque, après avoir terminé la première période sur un score vierge, le NR Bouchaoui est revenu sur le terrain avec plus de volonté et de détermination. Les efforts des joueurs de Bouchaoui ont été donc récompensés par l’unique réalisation de la rencontre à la 70’ sur une balle arrêtée. Un but qui permet au NRB de bien garder cet avantage jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre et ce, malgré les tentatives des camarades de Lamini. Le score ne changera pas et les Ivahriyen perdent davantage de terrain et voient ainsi leur objectif s’éloigner de plus en plus. Une situation qui commence à inquiéter la famille sportive de l’ES Azeffoun qui perd espoir de voir son équipe fétiche accéder en division inter-régions. Yacine Moussi

Ait-Ramdane Ramdane (co-entr. ESA) : «C’est rageant de perdre de cette façon»
«Que voulez-vous que je vous dise ? C’est vraiment rageant de perdre un match de cette façon. On avait le match en main et on pouvait bien marquer à maintes reprises en première mi-temps, mais malheureusement les attaquants se sont montrés maladroits à l’approche des buts adverses, contrairement à l’équipe de Bouchaoui qui a eu de la réussite sur cette balle arrêtée en s’offrant au finish une victoire qui leur permet de s’éloigner de la zone rouge. Quant à nous, on continuera à jouer à fond nos matchs, avec l’espoir de retrouver nos marques pour renouer avec les victoires». Y. M.

Régionale 2
CRB Aokas 2-JS Boumerdès 0

Division nationale amateur (18e journée)

MC Mekhadma 0-USO Amizour 1

Le Chabab ne veut pas mourir
Stade : Communal d’Aokas Affluence : Nombreuse Arbitrage : Nemar, Khaib et Ziat Buts : Midouna (2’ et 80’) CRBA

L

es Requins étaient, comme à l’accoutumée, nombreux à se déplacer au stade communal d’Aokas pour soutenir leur équipe et marquer leur refus de croire que la condamnation de leur équipe à la relégation est entérinée. Pour les Requins, le Chabab a toutes les chances du monde pour se maintenir en Régionale 2. En tout cas, ce

match face à la JS Boumerdès leur donne entièrement raison. La bande aux entraîneurs, Mohamed Messaoudi et Kamel Saidi, a réalisé l’essentiel en pliant la rencontre grâce à deux jolis buts. Dès l’entame de la rencontre, le virevoltant Kamel Midouna a réussi à trouver le chemin des filets pour lancer les siens. Ce n’est qu’en deuxième mi-temps, à dix minutes de l’épilogue, que les Aokassiens assoiront définitivement leur victoire grâce à un autre coup de patte de Midouna. Trois points qui permettent aux Requins d’espérer toujours. H. Z.

L’

Hold-up à Ouargla !
cialiste, Islam Chahrour, qui s’est chargé d’exécuter la sentence avec succès, donnant l’avantage à son équipe qui a rejoint les vestiaires avec ce but d’avance. En seconde période, le MCM a mis le paquet pour remettre les pendules à l’heure, dominant les débats tout au long des 45 minutes devant une solide défense de l’USOA et un excellent gardien, Lyes Hamdaoui, qui ont tout repoussé. Les Amizourois ont réussi à préserver leur avance jusqu’au bout, réussissant ainsi leur deuxième victoire pour autant de déplacements depuis l’arrivée de Boudjaarane. Une victoire qui permet aux Rouge et Noir d’entrevoir la suite du championnat sous de bons auspices après trois mois de doute. M. Mustapha

USO Amizour a réalisé un hold-up, avant-hier, au stade de l’OPOW de Ouargla, en battant le Mouloudia de Mekhadma grâce à un but de Chahrour réalisé dans le premier quart d’heure. Une victoire qui permet aux poulains du duo Boudjaarane-Souilah de quitter la zone des relégables, contrairement au gars de Mekhadma qui se compliquent un peu plus la situation et se doivent, désormais, de batailler ferme pour sauver leur tête. Tétanisés par l’enjeu du match, Unionistes et Mouloudéens ont débuté le match difficilement. Il a fallu attendre la 15’ pour voir l’USOA créer la sensation, puisqu’elle bénéficiera d’un penalty pour faute de main dans la surface de réparation. C’est le spé-

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

21

ASMO

USMBA
Comment endiguer la cadence ?

Benchaâbane : «Vendredi,
on a joué contre l’OM et l’arbitre»
Absent des terrains depuis septembre 2013 suite à une blessure qu’il a contractée lors du match de son équipe face à l’USMM Hadjout, l’attaquant, Benchaâbane, a effectué vendredi dernier son grand retour à la compétition face à l’O Médéa. Mieux encore, l’ancien joueur a été titularisé par son entraîneur, Mouassa. S’il se dit heureux d’avoir retrouvé le chemin de la compétition, Benchaâbane affirme être malheureux en raison du résultat final de ce match face à l’équipe de Médéa.

On imagine que vous êtes bien content après avoir repris le chemin de la compétition ? Je suis soulagé d’avoir enfin retrouvé le chemin de la compétition. Sincèrement, je suis passé par des moments très difficiles durant ma blessure. De ma vie je ne suis resté plusieurs mois sans compétition. J’aurais aimé être présent aux côtés de mes coéquipiers pour les aider lors des précédentes rencontres. Mais bon, la blessure n’est désormais qu’un mauvais souvenir pour moi. Je suis content de faire mon retour à la compétition, et je vais travailler très dur pour retrouver la plénitude de mes moyens. Vous attendiez-vous à être titularisé face à l’OM ? Pour être franc avec vous, non. Je m’attendais, certes, à jouer une partie de ce match mais pas à être aligné dès l’entame de la rencontre. L’entraîneur, Mouassa, m’a demandé lors de la séance d’entraînement d’avant-match si je ne ressentais aucune douleur. Je lui ai alors dit que j’étais prêt à jouer ce match face à l’OM. J’ai essayé d’apporter un plus à mon équipe et à l’aider à empocher les trois ponts du match face à l’OM. Malheureusement, nous n’avons pas pu atteindre notre objectif. Je dois avouer qu’il me reste encore du travail à faire pour atteindre mon meilleur niveau. Je suis armé de volonté pour m’améliorer en prévision des prochaines rencontres de championnat. Votre retour à la compétition a coïncidé avec un autre échec concédé à la maison face à l’OM… C’est vrai que je suis content d’avoir retrouvé le chemin de la compétition. Mais en même temps, je suis malheureux en raison du résultat final de ce Ne pensez-vous pas que votre mission dans la match face à l’OM. Pour revenir au match, je dirai course pour l’accession s’est compliquée davanque c’est l’arbitre qui a influé par ses erreurs sur le tage après vos derniers mauvais résultats ? résultat final de la rencontre. L’expulsion injuste de Il est clair que nous aurions aimé remporter nos Bentiba a compliqué notre tâche surtout que nous avions du mal à faire face à l’OM en infériorité nu- deux précédents matchs face à l’USMBA et l’OM. mérique. L’arbitre a commis une erreur grave en ou- Mais on ne pouvait atteindre notre objectif avec un bliant de brandir un avertissement pour le buteur arbitrage pareil. Cependant, je reste persuadé que de l’OM après qu’il ait enlevé son maillot. Ce joueur nous avons encore toutes nos chances dans la course pour l’accession dans la mesure où il reste encore aurait donc dû être expulsé plusieurs matchs à jouer. Il faudra continuer à quelques minutes plus travailler pour renouer rapidement avec le Reprise tard après avoir écopé succès. un autre avertissede l’entraînement Votre prochain match s’annonce très ment. Je pense ce matin compliqué face à l’US Chaouia. que notre équipe Après avoir effectué samedi une légère Comment l’entrevoyez-vous ? a été lésée. VenL’USC revient fort en championséance de décrassage à la salle de l’hôtel El dredi, on a nat ces dernières semaines. Nous Mouahidine pour bénéficier ensuite hier d’un joué contre savons que notre mission sera diffijour de repos, les Asémistes reprendront aul’OM et contre l’arbitre. J’es- jourd’hui le chemin de l’entraînement. La séance cile là-bas, mais nous sommes sereins car nous savons père que l’arbide reprise se déroulera au stade Habib-Bouakel pertinemment que l’ o n peut tenir trage sera à la à partir de 10h. L’occasion pour le staff techtête à l’USC. J’espère seulement que hauteur lors des nique de remotiver ses troupes et les incil’arbitrage sera à la hauteur et que la prochaines renter à oublier le match de Médéa et se rencontre se jouera dans un fair-play contres qui seront concentrer pleinement sur celui total. décisives dans la de ce week-end face à Entretien réalisé par course pour l’accesl’USC. Riad O. sion.

est une équipe de l’USMBA pleine d’assurance et de confiance qui a su mener les débats face à Boussaâda et offrir une victoire limpide et sans bavure, aussi escarpée qu’elle ait été, à ses supporters, confirmant ainsi sa bonne santé. Cependant, et en dépit de ses performances, d’aucuns ne veulent se hasarder à donner cher de la peau de l’USMBA et ce, pour plusieurs considérations. Et pourtant, il y a des signes qui ne trompent pas. La machine vert et rouge carbure à plein régime, comme l’attestent ses résultats. Il faut aussi l’admettre. Le dispositif unioniste gagne en homogénéité, en solidarité et surtout en solidité, offrant à l’équipe une assise confirmée de plus en plus. Les mécanismes fonctionnent bien jusque-là. Le staff technique, sous la houlette de Bira, aura trouvé la formule appropriée pour créer la dynamique au sein du groupe et ce n’est pas un hasard si cela a abouti. Néanmoins, d’aucuns estiment qu’il ne faut pas verser dans l’optimisme béat, d’autant que plusieurs rencontres à risque attendent l’équipe, à commencer par ce périlleux déplacement à Médéa où les Vert et Rouge seront attendus de pied ferme par Médéa qui a accroché le dauphin, l’ASMO, dans son propre fief. Puis s’en suivront des joutes on ne peut plus difficiles, tant les points de chaque rencontre constitueront les convoitises de toutes les équipes.

C’

Garder les pieds sur terre et persévérer dans l’effort
L’USMBA carbure, certes, comme le confirme sa position au classement. Malgré cela, il faut admettre que les cimes seront péniblement atteintes. Cela nous renseigne sur les difficultés que rencontrent les hommes de Bira. Autant dire que le plus dur est à venir, malgré la volonté qui anime le groupe. Il reste encore un grand travail à faire au quotidien pour améliorer le rendement du groupe. Plusieurs matchs ont démontré la tendance des joueurs à sombrer dans la facilité, le relâchement et la fantaisie. Le driver aura encore du pain sur la planche pour expliquer à ses joueurs que le football efficace est le football simple.

Agir sur le mental des joueurs pour bien préparer la suite
Pour le compte de la 20e journée, l’USMBA aura à effectuer un laborieux déplacement à Médéa. Pour ainsi dire, l’USMBA va amorcer un virage très délicat au fur et à mesure que le championnat tire à sa fin. A commencer par ce match face à l’OM, une équipe capable du meilleur comme du pire. D’ici là, les Vert et Rouge auront le temps de bien préparer cet important rendezvous qui ne sera pas trop différent des précédents.

Le milieu, le fer de lance
Le milieu de terrain, lui, reste le point fort de l’équipe avec l’abattage de Gariche et Atek. La clairvoyance d’Achiou, véritable récupérateur et animateur, fait de ce compartiment la plaque tournante de l’équipe et la rampe de lancement des offensives à telle enseigne que l’entraîneur mise sur la stabilité de ce compartiment qui représente la force de frappe de la formation des Vert et Rouge.

A Médéa pour la confirmation
Après avoir réussi à arracher une précieuse victoire face à l’ABS, l’USMBA sera confrontée à un autre gros calibre, l’OMédea, qui sera la feuille de route de l’équipe des Unionistes, ce vendredi, dans un match de la confirmation. Un véritable test dans la mesure où l’adversaire du jour qui, après sa remontée au classement, aura à cœur d’affirmer son réveil de vendredi dernier lorsqu’il a accroché l’ASMO à Oran même. C’est dire que ça ne sera pas une sinécure pour les deux équipes, notamment l’USMBA qui sera appelée à confirmer et rester dans la dynamique de la victoire. A priori, la mission des Belabbésiens, bien que difficile, n’est pas insurmontable car, à cœur vaillant rien d’impossible. Toutefois, pour ce faire, les Vert et Rouge devront faire preuve de beaucoup de métier et de savoir-faire devant une formation de Médéa, dont la composante humaine est assez éprouvée. MO Nourredine

Zidane et Benayada purgent leur suspension
Absents face à l’O Médéa, les deux défenseurs asémistes, Benayada et Zidane, seront de retour à la compétition vendredi prochain face à l’USC. Les deux joueurs en question ont purgé leur suspension. Du coup, ils retrouveront les terrains ce vendredi face à l’USC. Leur retour va soulager le staff technique vu qu’ils sont considérés comme des éléments importants dans la défense asémiste.

Bentiba absent face à l’USC
Ayant écopé d’un carton rouge lors du précédent match de son équipe face à l’O Médéa, l’attaquant asémiste, Bentiba, sera absent lors du prochain match de son team face à l’US Chaouia. L’ancien joueur du Mouloudia d’Oran sera fixé aujourd’hui sur la durée de sa suspension. R. O.

La défense doit se montrer rassurante
Le secteur défensif résiste contre vent et marées, mais ne sait rester vigilant, encaissant deux buts contre Boussaâda. Avec des joueurs costauds et de métier, à l’image de Belkaid et Yahia Djillali, aux côtés de jeunes tels Benayada et Khali, cette arrière-garde en défense n’arrive pas à prendre de l’assurance et gagner en maturité. Cependant, il faut dire que ce compartiment est en train de couver.

22
Man United

N° 2558
Lundi 17 février 2014

www.lebuteur.com

Coup d’œil

International

Real Madrid
Alors que plusieurs cadres en défense sont annoncés partant en fin de saison, à l’instar de Nemanja Vidic, Rio Ferdinand et Patric Evra, le manager David Moyes est en train de préparer d’ores et déjà la saison prochaine. Selon le quotidien anglais, The Daily Star, le successeur de Sir Alex Ferguson aurait fait de Joao Miranda, le défenseur central de l'Atletico Madrid, l'une de ses pistes pour le mercato estival. Âgé de 29 ans, ce dernier évolue sous les couleurs de l’Atletico Madrid où il est encore sous contrat jusqu’en juin 2016.

Un fort intérêt pour Miranda
Rooney va toucher le grand Jackpot
Wayne Rooney prolongé avec Manchester United ? C’est en tout cas dans l’air depuis plusieurs semaines et selon la presse anglaise, l’international anglais pourrait toucher une très coquette revalorisation. Selon The Sun, l'international anglais pourrait devenir le joueur le mieux payé au monde, avec un nouveau contrat jusqu'en 2018 lui rapportant un total de 85 millions d'euros sur cette période. Soit 21,5 millions d'euros par saison environ. Une somme largement supérieure aux 17,5 millions d'euros par an touchés par Cristiano Ronaldo, joueur le mieux payé au monde, au Real Madrid.

Ancelotti : «Benzema fait du très bon travail»

Bayern Munich

Lahm : «Arsenal laisse une grosse impression»
Tenant du titre, le club bavarois aura fort à faire pour poursuivre son parcours dans la compétition. Le capitaine du Bayern Munich, Philipp Lahm, est revenu sur la double confrontation face à Arsenal, pour le compte des 8es de finale, qui débutera mercredi à l'Emirates Stadium. «Nous avons vraiment hâte de retrouver la Ligue des champions après cette coupure de deux mois, surtout contre un adversaire de la qualité d’Arsenal. Je suis un peu plus Arsenal cette année et ils m’ont fait bonne impression. Ils se battent pour le titre en championnat, ce n’est pas une coïncidence. Je crois qu’ils se sont développés en tant qu’équipe. Ils sont devenus plus forts, l’équipe est plus équilibrée. Et ils continuent à jouer comme ils ont toujours joué. Ils veulent avoir le ballon, jouer en passes courtes et ils ont des individualités exceptionnelles. C'est un tirage difficile. Beaucoup de choses peuvent se produire lors de cette double confrontation», a expliqué l'international allemand dans les colonnes du Guardian. coach du Barça : «Le changement vous garde en alerte, vous ne pouvez pas vous reposer sur vos lauriers. Guardiola est un fou de football, dans le bons sens du terme. Il est supporteur, expert et entraîneur en même temps. Il étudie minutieusement tous nos adversaires et il nous donne des solutions : où sont les espaces, où sont les opportunités, comment jouer. Je doute que beaucoup de managers travaillent aussi dur que lui.»

Présent en conférence de presse, relayée par le site officiel, l’entraineur Italien Carlo Ancelotti a tenu à louer la belle période de l’attaquant français Karim Benzema : «Il fait du très bon travail. Il est constant et il joue bien. Il marque des buts et c’est un joueur important pour nous. La rénovation de son contrat est un sujet qu’il ne m’appartient pas de commenter car c’est l’affaire du club. Tout le monde est content car il fait du très bon travail.»

Casillas comparé à Abbiatti
L’ancien champion de France avec le PSG est revenu de nouveau sur la situation assez embarrassante du portier Iker Casillas : «Au Milan AC, Abbiatti a commencé dans les buts, mais il s’est ensuite blessé. Dida a bien joué pendant son absence et est resté. Ici c’est différent, parce que j’ai deux très bons gardiens de but et je veux être juste. Je crois que ça les motive tous les deux.»

plus un numéro un aux yeux de Carlo Ancelotti et subit quelque peu la rude concurrence de l'effectif madrilène, aurait l’intention de changer d’air la saison prochaine. Une belle opportunité pour le club anglais de Manchester City, qui est prêt à s’offrir les services de ce très prometteur milieu de terrain. Selon The Daily Star, son ancien entraineur à Malaga, actuellement à Man City, Manuel Pellegrini, est prêt à lui offrir la chance de rebondir en Premier League dès la saison prochaine.

Julian Draxler, le plan B du Real
Tout proche d’un départ à Arsenal lors du récent mercato hivernal, l’attaquant allemand Julian Draxler fait toujours partie de l’effectif de Schalke 04. Selon The Daily Mail, sous contrat jusqu’en juin 2018, l’international allemand figurerait dans les petits papiers de La Maison Blanche, qui pourrait contrecarrer les plans des Gunners. Même si la priorité se nomme l’uruguayen Luis Suarez, les Merengue font de Julian Draxler, leur plan B lors du prochain mercato hivernal.

Il a conseillé à Kroos de zapper United
Annoncé dans le viseur de Manchester United, le milieu de terrain offensif Toni Kroos, qui n’a toujours pas renouvelé son contrat avec le club bavarois, devra néanmoins prendre en considération le conseil de son coéquipier Philipp Lahm : «C’est normal d’examiner ses possibilités et de négocier, a-t-il confié à Sport Bild. Mais si vous jouez déjà pour le Bayern Munich, il y a peu d’alternatives, voire aucune. C’est, d’après moi, un privilège absolu de jouer ici car cette équipe a une mentalité de gagneur tout simplement. Beaucoup de joueurs veulent venir en Bavière, il faut donc faire très attention et bien réfléchir au fait de quitter un tel club en ce moment.»

«Guardiola est un fou de football»
Souvent aligné en milieu de terrain depuis la venue de Pep Guardiola, le défenseur et capitaine a rendu hommage à l’ancien

City sur les traces d’Isco
Après un probant début de saison, le milieu de terrain espagnol Isco, qui n’est désormais

Chelsea

Mourinho : «City a beaucoup mieux joué, la meilleure équipe a gagné»
Après l’exploit réussi en Championnat, en battant la coriace formation de Manchester City au stade de l’Etihad Stadium, Chelsea n’a pas réussi à rééditer cette belle performance en huitième de finale de la FA Cup, en s’inclinant 2-0. Conscient de la faible prestation de ses hommes, José Mourinho n'a pas cherché d'excuses mais s’en est quand même pris à l’arbitrage de M. Dowd, selon Sky Sports : «City a beaucoup mieux joué que nous et méritait de gagner. Quand la meilleure équipe gagne, le football est en paix. Il y a deux semaines, la meilleure équipe a gagné et aujourd’hui, la meilleure équipe a gagné. Il faut donner du crédit à mes joueurs car le match d’aujourd’hui a prouvé combien il était difficile de battre Manchester City deux fois et combien il était difficile de gagner ici. Du crédit pour ce que mon équipe a fait il y a deux semaines. Aujourd’hui, la situation était simple. C’est simple à analyser. Ils étaient la meilleure équipe et ils ont gagné… Est-ce que les arbitres ont été médiocres en deuxième période ? Oui. Mais estce qu’avec des arbitres parfaits

Arsenal

Özil
«J'ai beaucoup de respect pour le Bayern, mais…»

Chelsea l’aurait emporté ? Non. Le deuxième but était hors-jeu, mais de toute façon ils auraient gagné 1-0 car nous n’avons jamais été en mesure de marquer, ou de dominer, ou même de faire peur à City (…) La différence de fraîcheur entre les deux équipes était évidente aujourd’hui, une équipe a joué il y a quelques jours alors que l’autre n’a plus joué depuis la semaine dernière (…) C’était facile de voir la différence.»

«Cavani ? Il est très heureux au PSG»
Alors que le club londonien est souvent lié à plusieurs rumeurs de transferts, le manager portugais José Mourinho a évoqué ce sujet au quotidien Metro : «Chelsea s'est très bien adapté à la situation. Quand vous voyez De Bruyne avec une telle valeur marchande, alors qu'il n’a joué que trois ou quatre matchs. (Comme lui) il y a plusieurs joueurs qui n'ont peutêtre pas joué un seul match pour Chelsea et qui seront vendus. Lukaku, De Bruyne, Courtois, Thorgan Hazard, Lukas Piazon... Ils ne

feront pas tous carrière à Chelsea, mais ils sont tous importants dans cette nouvelle organisation financière. Grâce à cela, même si le Fair-Play financier entre en vigueur, je pense que Chelsea sera très en avance.» L’ancien entraineur du Real Madrid et de l’Inter Milan a évoqué aussi la possibilité d’offrir 70 millions d’euros au PSG, pour s’offrir l’attaquant uruguayen Edinson Cavani : «Edinson Cavani est arrivé au Paris Saint-Germain, il y a seulement six mois. Je pense qu’il est très heureux et qu’il ne veut pas partir, ou alors que le club est tellement content de lui qu’il l’empêchera de partir. Pour le moment, je n’en ai aucune idée. Mais en ce moment, non, nous n’essayons pas de faire signer qui que ce soit.»

A quelques jours de la confrontation entre Arsenal et le Bayern Munich, et lors d’un entretien accordé au journal allemand Bild, le meneur de jeu Mesut Ozil a évoqué cette belle confrontation en C 1 : «J'ai beaucoup de respect pour le Bayern. Ils sont encore meilleurs que l'an dernier, mais nous n'allons pas à cacher. Tout est possible sur deux jambes. Je suis le genre de joueur qui aime ce type de match.»

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

N° 2558
Lundi 17 février 2014

23

Barça

Martino «Le meilleur moment
Large vainqueur du Rayo Vallecano (6-0), l’entraîneur Tata Martino a affirmé que ce large succès arrive dans les meilleures conditions avant d'aller défier Manchester City en Ligue des champions. «La forme avec laquelle nous abordons ce match est très bonne (...) C'est probablement le meilleur moment pour affronter les huitièmes de finale, indépendamment de l'adversaire. C'est sûrement notre meilleure période du point de vue physique et nous disposons en outre de la totalité de l'effectif, qui est en très bonne condition», a ainsi déclaré l'entraîneur catalan en conférence de presse, avant d’assurer qu’il n’a pas tranché sur le onze de départ qui débutera la rencontre face aux Citizens : «Je n’ai encore pris aucune décision. C’est difficile d’établir un onze titulaire tous les trois jours quand tous les joueurs sont disponibles. Chaque décision que je prends est presque injuste, mais nous avons besoin d’un bel effectif et les entraîneurs qui viendront après moi auront certainement le même problème.»

pour affronter Man City»
«Le retour de Neymar a été très bon»
Lors du large succès remporté avec brio face au Rayo Vallecano samedi soir en Liga (6-0), le Brésilien Neymar a fait son retour à la compétition, après un mois d'absence en raison d'une blessure. Un retour marqué par un but sensationnel, au plus grand bonheur de son entraîneur : «Son retour a été très bon (...), il s'est bien débrouillé pendant les 30 minutes qu'il a jouées (...) Concernant la célébration de son but, il ne faut pas oublier le contexte, tout ce qui s'est dit sur sa blessure et certaines questions non footballistiques. C'était pour se décharger des situations difficiles qu'il a pu vivre.»

«Messi va battre tous les records»
En plus de saluer le retour du Brésilien Neymar, Tata Martino n’a pas hésité non plus à rendre un hommage appuyé à Lionel Messi, auteur d’un doublé qui lui permet de revenir à hauteur de Raul au classement des meilleurs buteurs du championnat d’Espagne : «Messi va battre tous les records qui lui sont proposés. Nous sommes en présence de l’un de ces joueurs qui n’apparaissent qu’une fois tous les 30 ou 40 ans.»

Neymar «J’avais hâte de jouer»
Après un mois d’indisponibilité, le Brésilien Neymar a retrouvé le chemin des terrains samedi. Buteur, l’ancien joueur du FC Santos était tout sourire à la fin de la rencontre : «Je suis très heureux d’être en pleine forme, de bien me sentir sur le terrain et de pouvoir jouer aux côtés de mes coéquipiers. En plus, j’ai eu la chance de marquer un but. C’était un mois très long et j’avais hâte de jouer… Je mettrai un neuf sur dix à notre équipe. On a fait un très bon match, mais on peut toujours progresser.» S’il ne veut pas trop revenir sur la polémique déclenchée sur le prix de son transfert, Neymar a tenu à rendre hommage au désormais ancien président Sandro Rosell : «Il a été très bon avec moi dès les premiers contacts que nous avons eus. C’est une grande personne et je le remercierai toujours de m’avoir amené ici. Je lui souhaite le meilleur.»

Malgré de nombreux pépins physiques, le défenseur central et capitaine d’équipe, Carles Puyol, a évoqué sa situation personnelle, suite à la victoire contre le Rayo Vallecano (6-0), dans des propos reportés par Footespagnol : «Les autres jouent plus que moi, mais il faut que je profite des opportunités. Tout va bien, j’ai subi trois opérations en un an et je pense que je suis là pour aider l’équipe sur et en dehors du terrain. Je me sens de mieux en mieux. A l’heure actuelle, je veux profiter de chaque jour.»

et en dehors du terrain»

Puyol «Aider l’équipe sur

Man City

Yaya Touré «Je ne voulais pas tirer Barcelone tout de suite»

Pellegrini «Ce n’était pas une leçon tactique de ma part»
Défait à deux reprises cette saison par le Chelsea de José Mourinho, Manchester City a enfin corrigé le tir en s’imposant (2-0) à l’occasion des huitièmes de finale de la FA Cup. Souvent taquiné par le Mou, le Chilien Manuel Pellegrini a assuré que lui et son équipe ne nourrissaient aucun sentiment de revanche à l’égard des Blues du Special One, dans des propos relayés par Sky Sports : «Ce n’est pas le sentiment de revanche qui nous a poussés aujourd’hui. Même si à l’évidence, on ne voulait pas perdre deux matchs d’affilée à domicile face à Chelsea. Nous avons très bien joué aujourd’hui : en défense, dans la possession, en attaque. Chelsea n’a pas eu la moindre opportunité de tirer, et c’était important pour nous… Ce serait facile pour moi de parler de tactiques puisque nous avons gagné. Je ne crois pas que nous ayons eu un quelconque problème tactique contre Chelsea l’autre jour. Nous savons comment ils jouent, et nous savons comment nous jouons. Lors du match précédent, nous avons eu deux opportunités de marquer, nous les avons manquées et ils ont marqué. Aujourd’hui, ce n’était pas une leçon tactique de ma part. Je ne crois pas à ces choses-là.»

Une nouvelle fois auteur d’un doublé lors de la rencontre face au Rayo Vallecano, Lionel Messi est entré un peu plus dans l’histoire du football mondial. En effet, l’international argentin a inscrit ses 12e et 13e réalisations de la saison en Liga, portant son total à 228. Le génie argentin a ainsi dépassé les 227 buts d’Alfredo Di Stefano avec le Real Madrid (1953-1964) et l’Espanyol Barcelone (19641966), puis égalé les 228 réalisations de Raul avec le Real (1994-2010). Désormais 3e meilleur buteur de toute l’histoire de la Liga, Messi peut légitimement lorgner sur la deuxième place d’Hugo Sanchez (234 buts avec le Real Madrid), mais devrait attendre la saison prochaine avant de dépasser le mythique Telmo Zarra, auteur de 251 buts en 277 matchs avec l’Athletic Bilbao (1940-1955). Lionel Messi est aussi devenu par la même occasion le joueur ayant inscrit le plus de buts sous le même maillot en Espagne, toutes compétitions confondues, avec 337 buts contre 335 pour Zarra.

Messi dépasse Di Stefano et égale Raul

Liverpool

À quelques jours du choc entre Manchester City et le Barça, le milieu de terrain mancunien, Yaya Touré, a évoqué pour Champions Matchday, le magazine de l’UEFA, sa situation actuelle et celle qu’il a vécue lorsqu’il portait le maillot du Barça (2007-2010). «Quand j’étais à Barcelone, j’étais surtout quelqu’un qui était là pour tenir le ballon, pour organiser, parce que tout tournait autour de la possession de balle. Ici j’ai un rôle libre : je peux aller où je veux et faire ce que je veux. Je peux rejoindre l’attaque ou décrocher en défense. Alors qu’à Barcelone, j’étais limité et ne pouvais pas quitter le milieu de terrain, ici je peux aller partout. Partout où va la balle, je vais», a-t-il déclaré, avant d’évoquer ses retrouvailles avec ses anciens coéquipiers : «C’est un peu difficile, parce que je ne voulais pas tirer Barcelone tout de suite. Difficile parce que c’est un club pour qui j’ai beaucoup de respect, un club où j’ai tout gagné, un club qui m’a beaucoup appris et un club où je me suis fait de nombreux amis, de bons professionnels qui m’ont beaucoup appris. Je vais jouer contre ces mêmes gars dans le même stade. Ce n’est pas ce que j’aurais voulu, mais c’est le football, ça peut arriver.»

Richards et Navas dans le viseur des Reds
Auteur d’un excellent parcours cette saison en Premier League, Liverpool tente d’ores et déjà de renforcer l’effectif du manager Brendan Rodgers, en prévision de la saison prochaine. Selon la presse anglaise, le défenseur polyvalent Micah Richard pourrait quitter Manchester City l'été prochain. L'international anglais est encore sous contrat jusqu'en juin 2015 avec les Citizens mais n'est pas satisfait de son temps de jeu, en ayant la possibilité de rebondir chez les Reds, qui sont prêts à s’offrir les services du roc défensif âgé de 25 ans. En plus de ce défenseur, Liverpool pourrait s’attacher les services d’un gardien de but lors du prochain mercato d’été. Auteur de belles performances dans les buts du club espagnol de Levante, le gardien Keylor Navas, âgé de 27 ans, est évalué entre 10 et 12 millions d'euros pour un joueur sous contrat jusqu'en juin 2015.

«J’aimerais remporter la Ligue des Champions»
Dans un autre entretien accordé à Téléfoot, l’homme fort des Citizens a fait part de ses ambitions : «L’objectif premier est la Premier League, mais la Ligue des Champions, c’est exceptionnel. Personnellement, à choisir, j’aimerais remporter la Ligue des Champions… J’ai beaucoup travaillé quand j’étais jeune pour arriver au haut niveau. Je crois qu’aujourd’hui mon rêve est abouti : marquer l’histoire du football. C’est une chance, un rêve.» L’international Ivoirien a tenu aussi à louer le talent du prodige belge Eden Hazard : «Eden Hazard m’impressionne en Premier League. Il est bon quand même (rires). Il est très dangereux ! S’il reste plus en Angleterre, je pense qu’il va passer un cap.»

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Farid Aït Saada, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

24 Ferhat a tapé dans l’œil de l’ambassadeur du Mexique
Zineddine Ferhat a éclaboussé le dernier USMA- USMH de sa classe. Technique, mais aussi très élégant, l’ailier droit usmiste a beaucoup plu à l’ambassadeur du Mexique qui était venu mater le match au stade sur invitation de Rebouh Haddad. Celui-ci a tenu, à la fin du match, à présenter à son Excellence l’ambassadeur son jeune joueur. «Arrête de parler à la presse et viens que je te présente l’ambassadeur du Mexique !» Zineddine Ferhat a cru, dans un premier temps, à une blague, avant de s’en convaincre devant le sérieux de l’homme qui se tenait à côté de lui. «Tu as fait un bon match. Bravo !», le félicita son Excellence l’ambassadeur du Mexique. Jamais avare en boutades, Rebouh Haddad ajouta : «Ne t’inquiète pas pour ton avenir, je vais te transférer au Mexique !» Destination incertaine !

N° 2558 Lundi 17 février 2014

«J’ai songé à démissionner»
Azzedine Aït Djoudi, entraîneur de la JSK Tu changes d’avis comme tu changes de chemise !

omme C il a dit lui

Charef surveille même la façon dont ses joueurs serrent la pince à l’adversaire !

Boualem Charef est un entraîneur qui a de la poigne. Du genre à surveiller les faits et gestes de ses joueurs avant chaque match important. Au point de se mettre carrément sur le banc de touche de l’équipe adverse pour voir comment ses poulains salueront leur adversaire. Véritable tradition chez nous, les joueurs de l’équipe visiteuse vont, avant chaque début de match, serrer la pince aux remplaçants et entraîneurs adverses. Face à l’USMA, Boualem Charef s’est mêlé carrément aux joueurs usmistes pour vérifier que ses hommes serrent la main des joueurs adverses avec poigne. Ça nous rappelle un peu Robert Nouzaret qui interdisait carrément à ses joueurs le papotage et les embrassades avant le match, lorsqu’il officiait sur le banc du MCA.

L’arbitre Bahloul !
G

Hubert Velud a quitté sa zone technique une fois, lors du match USMA-USMH (2-1), dans le feu d’une action et s’est retrouvé carrément en face du banc de l’USMH. Gentiment, le quatrième arbitre est venu le recadrer, le priant d’aller coacher dans sa zone à lui. Une souplesse qui n’a guère plu à Boualem Charef qui a bondé de son banc pour s’en prendre au quatrième arbitre. «Si c’était moi, vous m’auriez averti. Avec lui, vous êtes doux comme un agneau. C’est parce que moi, je m’appelle Boualem et non Hubert», a-t-il asséné. Charef devrait peut-être songer à se faire appeler Pépère. Bien que c’est loin d’être son cas !

C’est parce que je m’appelle Boualem, pas Hubert !

G L’arbitre Farid Bahloul s’est distingué par une prestation hilarante lors du match ASMO-OM (1-1). L’homme en noir a, entre autres, oublié de donner un avertissement à l’attaquant Drifel qui avait enlevé son maillot après qu’il eut ouvert le score pour les siens. Le même Drifel, qui devait être expulsé pour avoir reçu un avertissement pour jeu dangereux, G Les supporters de la JSK qui se sont déplacés vendredi à Oran n’avaient pas d’amous’en tire finalement à bon compte, rettes à gratifier de bouquets de fleurs, comme le veut la tradition à chaque Saint-Val’arbitre ayant vérifié et trouvé lentin. Ceux-ci ont fait savoir en accrochant une grande banderole qu’ils n’ont qu’un seul et qu’il n’avait pas été averti vrai amour : la JSK. Si ce n’est pas une preuve d’amour de faire près de 1100 kilomètres en avant. Ce qui a fait dire à aller-retour dans des conditions rikiki pour un match ! A rendre jalouses bien des nanas ! certains Asémistes que cet arbitre porte bien son nom.

G Kamel Kaci-Saïd a fait des pieds et des mains pour programmer le match MCA-USMA de samedi au stade MustaphaAmine Aksas, Tchaker de Blida. En vain ! défenseur du MCA A croire que le manager général du MCA a prêché dans le désert, puisque la LFP a fait savoir via un communiqué que le match se jouera à Bologhine. L’ancien joueur du Zamalek l’a appris en pleine conférence de presse, au détour d’une question d’un confrère. Suffisant pour lui mettre les nerfs en pelote, l’homme ayant tout fait pour emmener le derby dans un stade «digne» de ce nom. Pas sûr que ses coups de fil aux walis d’Alger et de Blida et au président de la LFP aient changé quoi que ce soit.

Kaci-Saïd a prêché dans le désert
G

Ce n’est pas de la langue de bois «Certains au CRB ont voulu me faire sortir par la petite porte»

G

Les supporters, la JSK et la Saint-Valentin

Hediouche et Sebbah, deux matchs en 24 heures
C’est sans doute une première en Algérie. Alors que, d’ordinaire, nos joueurs jouent un match le week-end et se prélassent le reste de la semaine, ceux du CSC ont été mis à rude épreuve. Certains joueurs du vieux club constantinois ont joué, en effet, deux matchs en l’espace de 24 heures. C’est le cas de Sebbah et Hediouche, titularisés vendredi en championnat et samedi en Coupe de la CAF. Ou encore Houri, buteur face à la JSS après avoir effectué sa rentrée en cours de jeu (1-1) et titulaire d’entrée contre l’ASN Nigelec (4-1). Après ça, on devrait leur accorder de longs congés bien mérités !

PUB

Benzema logeait sa grand-mère à ses frais

Benmière fois, Karim Papa pour la pre le temps de savourer eu té à de zema a à peine retrouvé confron En sa joie qu'il s'est ec la justice. av s me blè pro ée pour nouveaux ère a été assign effet, sa grand-m PAC du Rhône, le bailL'O s. yé pa im ers 700 loy e la somme de 7 leur social, réclam ddou. Alors que l'heuHa primé à euros à Yamina st pas encore ex reux papa ne s'e at, lui, a tenu à clarifier oc av n so , sice sujet rim Benzema a été la situation : «Ka que sa grand-mère dre ren pp d'a su ré me re dé de loyer dans la avait des dettes puis 2 ans. de s plu pe ccu ci, à où elle ne l'o position de celleKarim a mis à dis is le 17 octobre 2012, pu de t tui meutitre gra qu'il a acheté et un appartement question devrait visir les su blé.» L'avocat en ormé son client blement tenir inf aire dont la aff te cet à s ée ur suites donn nce est prévue po prochaine audie r. rie fév le 20

Gaouaoui, le 9 avec du vieux !

G

G C’est un étrange numéro qu’a choisi de porter Lounès Gaouaoui au CSC. L’ancien gardien de but international, qui nous a habitués à porter le numéro 1 ou le 12 à ses débuts à la JSK, a choisi le numéro 9, d’habitude attribué aux attaquants. Un choix très original de l’enfant de Draa Ben Khedda qui a dû en surprendre plus d’un à son apparition dans les buts du CSC lors du match face à l’ASN Nigelec.

Footaises
Le Buteur du 17-02-2014

I Amine Aksas veut I transformer la kousina en une salle des fêtes ! I Moh-Cherif Hannachi I distille des critiques aux arbitres, entraîneur et joueurs : il va postuler au poste de jury dans Incroyables Talents !

fo n i ’ L

p eo ple

I Béjaïa veut un club en I Ligue 1 la saison prochaine : le MOB et la JSMB vont fusionner.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful