S Milles

307006861.doc

02/03/2016

Topographie

CONTRÔLE


NIVEAU : TSGT 2 ou
OBJECTIF : raccordements circulaires.
DURÉE : 2 heures.

TSTP 2.

ÉNONCÉ
Votre bureau d’étude est chargé d’étudier la modification d’un raccordement circulaire existant. Le rayon de
courbure du virage existant doit être modifié pour prendre comme nouvelle valeur (R = 450,00 m).

(1) N’ayant pas de formulaire sous la main, vous devez retrouver l’expression qui permet de calculer la distance
d’implantation des points de tangence (T) et (T’) à partir du sommet (S) du raccordement. Cette relation fait
aussi intervenir l’angle () entre les deux alignements raccordés (AT) et (BT’), voir schéma.
1-a) Donnez l’expression littérale.
1-b) Après avoir retrouvé cette expression littérale, calculez la valeur des distances (ST) et (ST’), sachant que ()
vous est donné égal à 68,186 gon.

(2) Pour préparer le travail d’implantation du nouveau raccordement sur le terrain, vous établissez un tableau
d’implantation d’une dizaine de points équidistants sur l’arc de cercle entre (T) et (T’). La méthode
d’implantation est imposée : coordonnées polaires (distance horizontale et gisement) à partir d’une station en T
avec mise à zéro des angles horizontaux sur A.
2-a) Quel appareil préconisez vous pour ce type de travail ?.
2-b) Quelle condition doit être vérifiée sur le terrain pour que vous puissiez utiliser cette méthode ?.
2-c) Etablissez le tableau d’implantation après avoir donné les expressions littérales donnant les coordonnées
polaires de chaque point à implanter (les points T et T’ seront inclus dans les 10 points à calculer).

Page 1 / 4

S Milles

307006861.doc

02/03/2016

(3) Arrivé sur le terrain, vous constatez qu’il est impossible d’implanter les points (T) et (T’) depuis le sommet
(S) car ce dernier est inaccessible (situé derrière un bâtiment). Vous effectuez alors 2 stations en (A’) et (B’)
(points placés sur les alignements existants (AS) et (BS)) de manière à contourner cette difficulté en résolvant le
triangle (A’SB’). Cela donne le tableau de mesures suivant :

3-a) Calculez à partir du tableau de mesures les distances (SA’) et (SB’)
3-b) Déduisez en les distances (TA’) et (T’B’)
Station Pt visé Hz (CG) Hz (CD)
Dh
permettant d’implanter (T) et (T’).
(gon)
(gon)
(m)
A’
B’
0,123 200,121 505,319
(4) Vous contrôlez en mesurant la distance (TT’) et
A
153,427 353,423
vous lisez 773,99 m. Qu’en concluez vous ?.
B’
B
398,551 198,553
A’
116,330 316,331 505,316
(5) Le maître d’ouvrage décide finalement pour des
raisons de sécurité de rajouter un raccordement progressif du type clothoïde symétrique à l’entrée et à la sortie
du virage. Les données de ce raccordement vous sont imposées : paramètre de la clothoïde (A = 260 m),
longueur de raccordement (L = 150 m). Les formules concernant les clothoïdes sont données à la page suivante
(page 3).
5-a) Calculez la distance OS du début de la clothoïde au sommet du raccordement. En déduire la distance OB’.
5-b) Donnez un tableau d’implantation en coordonnées cartésiennes dans le repère Oxy de 7 points (y compris O
et F) équidistants de la clothoïde OB’ (soit 1 point tous les 30 m).
5-c) Expliquez succinctement (maximum 5 lignes) l’utilité d’un raccordement progressif.

Barème :
(1)

(4)

1-a)
1-b)

2 points
1 point

(2)

2-a)
2-b)
2-c)

1 point
1 point
4 points

1 point

(5)

5-a)
5-b)
5-c)

2 points
2 points
1 point

Page 2 / 4

(3)

3-a)
3-b)

4 points
1 point

S Milles

307006861.doc

02/03/2016

Formulaire :

L . R = A2

Abscisse du sommet dans le repère Oxy :
Abscisse du centre (C) du cercle raccordé :
Ordonnée du centre (C) du cercle raccordé :
Ripage (d) :

xS = xC + (R+d).cotan( / 2)
xC = xF - R . sin(F)
yC = d + R
d = yF - R . (1 - cos(F))

Angle entre tangente en F et axe des abscisses Ox :

F =

L2
2. A 2

En un point quelconque de la clothoïde situé à la distance (s) du point origine (O):
x= s
y=

s5
s9
s13


 ...
40. A 4 3456. A 8 59904. A12

s3
s7
s11
s15



...
6. A 2 336. A 6 42240. A10 9676800. A14

Coordonnées (xF ; yF) du point final F : coordonnées d’un point quelconque avec (s = L)

Page 3 / 4

S Milles

307006861.doc

02/03/2016

Correction
Correction informatique
Tableau Excel :

pas de tableau

Dessin AutoCAD :

pas de dessin

Correction manuelle
(1)

1-a)
1-b)

(2)
2-a)
2-b)
2-c)


)
2
Numériquement : ST = ST’ = 758,38 m
ST = ST’ = R .cot an(

Appareil préconisé : théodolite avec distancemètre ou station totale avec programme d’implantation.
Il faut que la zone d’implantation soit libre d’obstacle (tout l’arc visible depuis T).
Coordonnée polaire de chaque point de l’arc de cercle : pour un point (P) quelconque tel que l’angle au

centre (TOP) ait la valeur (), on démontre que :


Dh  2. R .sin( )
2

G  200 
2

Ce qui donne le tableau suivant (l’angle au centre (200 - ) est divisé en 9 parties soit des angles au centre
(= 14,646 gon) entre chacun des 10 points à implanter) :

Dh (m)
G (gon)

T
0,00
200 (0)

P1
103,30
207,323

P2
205,23
214,646

P3
304,45
221,969

P4
399,65
229,292

P5
489,56
236,615

P6
573,01
243,938

P7
648,88
251,261

(3)
3-a) Exploitation du tableau de mesures : angle en A’ = 46,697 gon, angle en B’ = 85,117 gon
Résolution du triangle A’SB’ : SA’ = 560,06 m, SB’ = 385,43 m
3-b) TA’ = ST - SA’ = 198,31 m
et
T’B’ = ST’ - SB’ = 372,94 m
(4)
TT’ = 2.R.sin(100-/2) = 774,00 m, la manipulation semble correcte.
(5)
5-a)

5-b)

R = 450,667m
xF = 149,585 m
d = 2,078 m
xS = 837,934 m = OS

F = 10,595 gon
yF = 8,305 m
xC = 74,931 m
OB’ = OS - SB’ = 452,50 m

1
2
3
4
5
6

Li (m)
0.000
30.000
60.000
90.000
120.000
150.000

X (m)
0.000
30.000
59.996
89.968
119.864
149.585

Page 4 / 4

Y (m)
0.000
0.067
0.533
1.797
4.257
8.305

P8
716,17
258,584

T’
774,00
265,907

S Milles

307006861.doc

02/03/2016

5-c) Un raccordement de type clothoïde permet de passer de manière progressive d’un rayon de courbure infini
(alignement droit) à un rayon fini (arc de cercle de rayon R) et assure donc un meilleur confort (donc une
meilleure sécurité aux usagers de la route).

Page 5 / 4