You are on page 1of 18

AZARATOU BABONI ET LA CRITIQUE DE LA SOUFFRANCE DE LA FEMME

AFRICAINE MODERNE DANS VIE DE FEMME, VIE DE SANG

PAR

KOKO, OLUWAPELUMI JOSEPH

joeseyi@ymail.com

DEPARTMENT OF FRENCH

KADUNA STATE UNIVERSITY, KADUNA, NIGERIA

Tel: 08055677943/08130092724

ABSTRACT
Dans la religion christianisme, la femme est considérée d’être un outil fragile et devrait être tenue
avec légèreté et soins à cause de sa fragilité. Malheureusement, l’homme africain soit-il ancien ou
moderne dans sa nature polygamique n’est pas de cet opinion, car il ne fait que de se marié a
plusieurs femmes sans pensé de comment il va les soigner et les enfants. Nous pourrons dire avec la
modernité de ces jours-ci la situation doit être mieux qu’avant, mais nous constatons que c’est pire
même. Ce travail de recherche veut examiner la situation telle qu’Azaratou Baboni la présente dans
son roman autobiographique intitulé Vie de femme, Vie de sang. Nous allons voir comment Fatou et
son mari Ambroise commencent la vie comme un couple et ce qui est devenu de leur relation
matrimoniale et finalement en retirons comment la femme africaine moderne souffre dans le foyer et
la solution qui est en place pour remédier la situation.

INTRODUCTION

1
Dans une relation matrimoniale dans n’importe quelle communauté du monde est fait pour que

les couples vinent ensemble partageant l’amour fraternel et cordial. Leurs responsabilités sont

pour se multiplier et dominer la terre. Ils doivent aussi faire de leurs meilleurs pour élever les

enfants selon leur culture et la tradition et en fin de compte ces enfants succèdent leurs parents

après leur départ de ce monde. Les parents sont des modèles de comportement, morale et à leurs

enfants. La communauté africaine consiste d’une famille étendue qui semble plus large que celle

des blancs. Autres fois jusqu’aujourd’hui dans les parties rurales de l’Afrique cette culture ne

change pas. Du aux influences de la civilisation et culture occidental la situation est un peu

changée, mais quelque trace de la polygamie se manifeste toujours dans la vie de quelques

hommes africains modernes. C’est cela qui mène à la polygamie ancienne et la polygamie

moderne. Le type de la polygamie d’ancienneté est faite ouvertement avec toutes les femmes

dans foyer large et elles se reconnaissent, tandis que celle de la modernité est plus trompeuse en

nature, le mari a une femme dans le petit foyer avec plusieurs concubines dehors et elles ne se

connaissent pas sauf par hasard. La situation de ce dernier est si dangereuse et le mari laisse la

femme au foyer souffert de plusieurs choses. Donc, dans ce travail l’auteur nous présente la

polygamie moderne caractérisée par l’infidélité entre autres et la solution pour en sortir.

Objectifs de la recherche

Tant de critiques ont travaillé sur le sujet de la souffrance de la femme africaine de l’ancienneté

et de la modernité. Considérons quelques-uns Mariama Ba dans son roman Une si longue lettre,

Onyemelukwe (2009) dans son livre Violence and Politics in Postcolonial Literature traite la

situation de la souffrance et la violence de la femme et la fille africaine. Elle touche autres

thèmes comme le féminisme, l’intimidation, le viol et le menace de la femme. Busari aussi de sa

part a travaillé sur la femme africaine face aux problèmes de la polygamie dans Une si longue

2
lettre de Mariam Ba, un nouveau statut de la femme africaine dans les œuvres de Mariama Ba in

Danmarma et la condition féminine en Afrique contemporaine dans Une si longue lettre de

Mariama Ba.

Ce travail de recherche veut faire sorti quelques réalités sur la femme en générale et

surtout de cote de la femme africaine qui depuis son existence souffre dans les mains de leurs

contrepartistes depuis longtemps et jusqu’aujourd’hui. Notre limite est sur la femme moderne en

face de la polygamie moderne et les confrontations qu’elle a dans le foyer avec le mari et ses

rivaux dehors. Pour réaliser nos buts prévus dans travail de recherche il nous faut considérer les

questions suivantes :

i. Le fondement et le comportement du foyer africain moderne

ii. La place de la femme dans le foyer africain moderne

iii. La polygamie et la souffrance subis par la femme dans le foyer moderne

Méthodologie de la recherche

Nous allons adopter l’approche thématique pour ressortir les événements de la souffrance

de la femme africaine moderne. Nous visons décrire la situation telle que la présente l’auteur.

Nous devons savoir que cette histoire autobiographique relatée dans cette œuvre sont des

expériences personnelles de l’auteur parce que ce les événements qu’elle a subis elle-même.

Nous verrons les thèmes qui montrent et contribuent la souffrance de la femme africaine dans la

vie contemporaine.

L’auteur de l’œuvre

3
Azaratou Baboni est une auteure débutante de la nationalité béninoise. Elle a publié son

premier œuvre à l’âge de 38. Ce premier roman est intitulé Vie de femme, vie de sang et n’a pas

écrit beaucoup d’œuvres. Ce roman est une autobiographie qu’elle a écrit en 2006 pour

démontrer la souffrance qu’elle a subi dans les mains de l’homme qu’elle aime de tout son cœur.

Elle a aussi écrit autres œuvres qui sont de pièces théâtrales et des recueils des poèmes inédits.

Le résumé de l’œuvre

Ce roman nous présente l’histoire autobiographique d’une jeune fille béninoise, au nom

de Fatima qui est surnommée Fatou qui rencontre un jeune homme appelle Ambroise. Celle-ci

revient chez ses parents après ces Plus tard, ils sont devenus amis. Avant qu’on le sache la jeune

Fatou est enceintée par son amis Ambroise. Même sous peu de temps elle découvre qu’Ambroise

a d’autres filles avec lesquelles il sort. Ce jeune homme est un type qui n’est sérieux. Il s’est

pressé chez les parents de Fatou étant la personne responsable a la grossesse de leur fille.

La jeune Fatou vient de recevoir d’emploi du Ministere de l’Education Nationale et est

déployée en ville pour décharger sa responsabilité, en tant qu’enseignant. Ambroise la visite

pendant les weekends et elle le visite aussi. Plus tard Fatou enfante un bébé dont le nom est

Sydney. Il l’abandonne plus tard d’élever le fils toute seule. Plus tard, Fatou trouve d’autre

boulot avec un agence et était avec sa sœur Bali et sa fiance. Celui-ci prend soin de Sydney

comme s’il est son fils. Le comportement d’Ambroise reste insupportable envers Fatou. Plus

tard, Bali et son fiance trouve de boulot à l’extérieur du pays et Fatou est obligée de prendre

charge de leur appartement pour des raisons qu’il soit près de son fils. Ambroise revient

réconcilier avec Fatou et les deux vivent ensemble. Chaque fois, il revient à ses aptitudes et

délaissé la femme avec le fils plusieurs fois jusqu’à ce que Fatou ne veut plus de lui et ils se sont

4
séparés, malgré l’intervention des parents d’Ambroise. Celle-ci rencontre un autre jeune homme

qui s’appelle Éric et leur union est paisible car ils s’aiment.

Une rencontre des amoureux

Revenant une soirée de festival des films, après avoir assistée un film, le jeune homme

l’approche en lui parlant. Ces deux jeunes sont rencontrés avant ce temps à la discothèque et

celle-ci l’a gifle a ce premier rencontre. Fatou lui dit :

Je n’ai pas l’habitude de parler à des inconnus. –nous pourrions


devenir des amis si vous le voulez. –Très gentil a vous mais je ne
voudrais pas vous comptez parmi mes amis. Salut ! (14)
Fatou de sa part se rappelle de ce qui s’est passe à la discothèque l’autre fois et dit :

Je suivis la représentation jusqu’à la fin sans me rendre compte que


l’homme assis a cote de moi était celui à qui assène une gifle sans
la discothèque. Moi était celui à qui assène une gifle sans la
discothèque au moins d’un kilomètre du centre culturel français, et
j’avais l’habitude de faire le projet à pied. (15)
Tous ces événements sont déroulés à leur rencontre. Tout ceci revient à son mémoire que

finalement ils deviennent des amis. Ambroise la fait monter la voiture et l’amène chez elle cette

soirée.

En discutant ils s’étonnent que malgré tout, que tout vient à point pour ceux qui savent

bien attendre. Elle lui demande pourquoi il la surveille et celui-ci cette idée est loin de son

intention. Ambroise dit :

Je crois que nous deux, c’est un hasard pur et simple. Ou plutôt le


destin, qu’en pensez-vous ? (16)
Fatou revient du capital après ses études de l’école secondaire pour rester avec ses parents are

après l’échec au Baccalauréat et sa tentative de suicide. Elle a 22ans. Le jeune homme est

technicien. Il lui rend visite dans les soirées. Fatou fait partie d’un groupe musical et Ambroise

5
l’accompagne parfois pour de scène. Les deux se détentes et elle a bu de la bière et en retournant

à la maison il l’amène chez lui et malheureusement Ambroise a eu un rapport sexuel avec elle.

Fatou dit :

Voilà comment je fis mon baptême à l’alcool. Ce soir-là, je bus


deux bouteilles de bières qui eurent sur moi l’effet de tout un
casier. Je demandai à Ambroise de me ramener à la maison parce
que les autres n’étaient pas prêts à partir. Il accepta. Sur le chemin
de retour, il me proposa de faire escale chez lui. Je ne trouvai pas
d’objection à cela. Surtout dans l’état ou je me trouvais. Une fois
chez lui, il ne me brusqua pas. Il m’avait embrassée avec une
certaine ferveur. Je perdis l’équilibre et me retrouvai dans le divan.
Nous flirtâmes un instant puis je retrouvai mes esprits. Je lui
demandai d’arrêter et de me ramener. Ce qu’il fit. (21)

La relation entre la femme et l’homme africaine

Depuis l’aube de leur relation Fatou rencontre déjà d’autres filles dans son appartement,

cela signale déjà ce que sera le comportement de cette relation plus tard. Normalement en

Afrique, la relation une jeune femme et un homme doit être amicale et cordiale en laissant les

parents d’en faire partie pour bien vérifier leur comportement les deux familles historiquement et

moralement des deux gens en question. La participation des parents pour jouer tel rôle est un

aspect très important pour éviter les inattendus.

Dans cette relation ces démarches ne sont suis parce que les deux jeunes n’ont pas

donnée telle opportunité à leur parents. La visite d’Ambroise à la famille de Fatou n’est bien

formalisée. Considérons-la :

Ambroise venait de faire son entrée dans ma famille. La cérémonie


fut brève et très simple. (33)

6
Cette visite n’est qu’après que Fatou est enceinte, ce n’est pas tout à fait juste comme ça, car la

visite devrait être même autre événement dans cette relation conjugal, sachons qu’on met le

cheval devant la charrue non pas l’inverse.

L’infidélité en relation entre femme et homme africain

La relation entre couple future doit être fondée sur l’amour véritable, la sincérité et la

fidélité, mais ce que nous constatons ici est le contraire. La relation entre Fatou et Ambroise est

caractérisée par le mensonge, la tromperie, l’abandon, la querelle, l’exploitation, les fausse

promesses, égoïsme, l’humiliation, la violence et menace.

Le mensonge à la femme africaine

Le mensonge est la première caractéristique notée de la part d’Ambroise car il sait

comment manipuler ses partenaires en relation et Fatou est la victime le plus affectée car elle lui

donne tout son cœur. Dès le premier jour de leur rencontre il ne fait que sous prétexte présente à

Fatou un amour calculé et basé sur le mensonge. Malgré, qu’il a autre fille, il se présente comme

il n’y a personne dans sa vie. Fatou l’affirme qu’Ambroise est menteur elle lui dit :

Tu mens. D’ailleurs, tu m’as toujours menti. Peux-tu me dire à


moment je t’ai menti ? Je ne sais pas. Je ne sais plus. Pourquoi ne
m’as-tu pas parlé d’elle ? (28)
Nous voyons la première fois que Fatou a visité la chambre d’Ambroise elle a vu deux filles en

son absence.

Ambroise a d’enfant d’une autre femme mais il n’en parle à Fatou et celle-ci vient de

l’apprendre. Il lui cache son passée et autres choses. Fatou lui dit :

Pourquoi ne m’as-tu jamais dit que tu avais enfant ? Juste pour te


garder. Si je te l’avais dit au début, tu aurais certainement quitté.
Quelles autres mauvaises surprises me réserves-tu encore ? (41)
7
Elle lui demande s’il a autres surprises réservées à elle, comme il ne fait mentir des relations

avec les filles.

Une autre instance est quand il a une relation avec une fille appelle Rosemonde qui habite

en face de leur demeure il le renait complètement. Nous pourrons dire qu’il est expert en

mensonge. Fatou lui pose quelques questions :

Sais-tu que Rosemonde est enceinte ? Qu’est-ce que cela peut me


faire ? J’espère que tu n’es toi l’auteur de cette grossesse puisque
les rumeurs disaient que tu sortais avec elle ! Je t’ai déjà dit que je
n’avais aucune espèce de relation avec cette fille. Si elle est
enceinte, c’est son problème et non le mien. Je ne voudrais plus
que tu me parles de cette histoire. (85)

La tromperie de la femme africaine moderne par l’homme

La tromperie est l’un des phénomènes qui accompagne le mensonge car les deux sont des

caractéristiques inséparables. L’une mène à l’autre dans les événements de la vie. Chaque fois

que Ambroise a besoin de l’argent il revient avec prétende de demander le pardon de sa femme à

cause de l’amour véritable qu’elle a pour lui se réconcilie avec lui, oubliant tout ce qu’il a fait

dans le passée. Apres avoir su qu’Ambroise a un autre enfant, il la supplie comme s’il est

repentant :

S’il te plait, je ne voudrais pas que cet enfant change quelque


chose à notre relation. Il y a longtemps que je suis séparé de sa
mère. (41)
Le temps quand il rentre tard à la maison, et sa femme se plaint de son retard du bureau il le plus

tard se bien comporte comme d’habitude qu’il est change. Il fait comme un chien qui retourne à

ses vomis. Il dit à sa femme :

8
Je suis revenue sur mes pas et continuai mon ménage comme si de
rien n’était. Ambroise me trompait. (50)

L’abandon de la femme africaine

Franchement, Fatou a beaucoup souffert dans les mains de son mari Ambroise malgré

tout elle de sa nature passionnante et sympa le pardonne en le croyant qu’il est vraiment changer.

Elle a un amour véritable au gare-la. Entre autres, il lui pardonne ce type très facilement ce qui

signifie son amour couvre la multitude des péchés de son mari. A son retour comme un fils

prodigue, recevant toujours le pardon. Cela montre que les femmes africaines sont très

passionnantes en relation conjugale et matrimoniale car pour elle l’inion de la famille est leur

priorité tout à l’intérêt des enfants. L’homme est vraiment le contraire, il est égoïste avec le cœur

dur. Fatou lui dit :

Me calmer ? Comment peux-tu me demander de me calmer alors


que tu fais un enfant dans mon dos avec une gamine à peine
pubère ? Tu sais dans quelle situation tu m’as mise ? Et tes
enfants ? As-tu pense a eu au moins ? Comment peux-tu être aussi
égoïste ? Tu ne penses toujours qu’au sexe. Le bien-être de ta
famille t’importe peu. (97)

Fatou doit lui dit la vérité comme il faut parce que le mari est vaux rien et pense à sa famille

même, il ne fait que suivre tout ce qui est jupe partout dans la ville. Il délaisse la famille sans

pourvoir pour eux. C’est la femme qui fait tout pour soigner les enfants payer le logement.

La querelle dans le foyer africain

Pour couvrir ses fautes il se querelle avec sa femme sans cause. Il est vraiment méchant

et batteur de femme. Parfois, il ignore sa femme et l’intimide parfois que celle-ci le confronte.

Quand la femme refuse de lui donner les clés de la moto et la voiture il ‘a battue.

9
Je n’avais pas fini ma phrase. Une pluie de coups s’abattit sur moi.
Je décidai de me défendre. Résultat concluant. Il se retrouva avec
une tenure en lambeaux et des griffures au corps j’avais mis en
contribution mes ongles de félin. (90)

Ambroise commence à frapper sa femme par il ne l’aime plus mais quand cherche de place à

s’installer il revient en prétende comme s’il est repentant. Il sent plus d’amour pour Fatou ni

envers ses enfants mêmes. Il devient méchant et ne s’inquiète plus d’elle que de poursuivre

autres filles et femmes.

L’exploitation de la femme africaine par l’homme

Ambroise revient chaque fois qu’il a besoin de quelque chose comme l’argent ou quand

veut s’éloigner des autres femmes ailleurs il se réfugie chez Fatou pour quelques temps. Il

demande de l’argent de Fatou en ce moment-là il change de comportement jusqu’à ce que les

mains atteignent ce qu’il veut il retourne à ses mauvaises caractères. Même si Fatou n’a pas

d’argent elle fait de son meilleur pour lui trouver des sous. Considérons ce qui se passe ici :

Ambroise avait complètement change, il était devenu le père et le


mari dont j’avais toujours rêvé. Je croyais que ce changement était
dû à la présence de Bali et son mari au pays. (59)

Ambroise se comporte comme un caméléon parce qu’il peut changer ou peu de temps comme

d’habitude, mais la présence des visiteurs il les décevoir comme s’il est changé.

Je t’en prie, aide-moi et je serai reconnaissance toute ma vie. Tu es


la seule qui puisse me sortir de cette impasse. Pitie ou amour. Je ne
savais pas quel sentiment m’animait à l’ instant où Ambroise me
parlait. Je décidai d’appeler ma sœur Bali pour nous aider. Je lui
expliquai tout et elle n’hésita pas à nous prêter les trois cents mille
francs restants. Ambroise alla chercher l’argent le lendemain. Il me
jura qu’il avait réglé tous ses problèmes et qu’il pouvait
recommencer à travailler sans difficultés. (88-89)

10
Il ment à sa femme pour lui retirer d’argent qui sait pour quoi ? La femme passionnément fait des

efforts pour l’aider et le fait sortir de ses problèmes. Cette somme peut être pour une autre

femme. Cet homme a l’esprit de duperie.

Les fausses promesses à la femme africaine

Toutes les promesses qu’il a fait à sa femme il ne les tient pas tous ses efforts pour

achever ses plans secrets. Quelques mois plus tard, il revient à son vomi comme un chien. Il

devient une autre chose. Il oublie tout ce qu’il dit quand il est en problème :

Deux mois passèrent après cet incident. Ce soir-là nous étions à la


table quand son téléphone sonna. Il alla prendre le coup de fil sur
la véranda. De retour, il passa directement sous la douche et
s’apprêtait à sortir. Je lui demandai de rester à la maison avec nous.
Cette seule phrase le mit dans tous états. (89)
Ambroise retourne à la vie de mauvais comportement sans payé attention à sa femme ni pensé

des enfants. On ne sait à qui il parle, mais ces actions sont soupçonnâtes et on peut dire que c’est

une femme. Il sort du foyer malgré que la femme lui parle, il oublie déjà les promesses qu’il a

fait à sa femme l’autrefois. Elle l’en prie de rester devant avec eux il querelle avec lui.

L’égoïsme de l’homme africain moderne

Ambroise aime bien les femmes et le sexe comme sa le dit mais il ne veut pas être

surchargées par les responsabilités qui s’y trouvent. Il couche avec les femmes pour le plaisir de

le faire le rôle du père il ne veut en jouer.

Me calmer ? Comment peux-tu me demander de me calmer alors


que tu fais un enfant dans mon dos avec une gamine à peine
pubère ? Tu sais dans quelle situation tu m’as mise ? Et tes
enfants ? As-tu pense a eu au moins ? Comment peux-tu être aussi
égoïste ? Tu ne penses toujours qu’au sexe. Le bien-être de ta
famille t’importe peu. (97)

11
Fatou le prend pour un égoïste qui ne pense du sentiment d’autrui. Il veut seulement sa

satisfaction et en ce qui concerne les membres de sa famille il s’en fou.

L’humiliation de la femme africaine

Avec les bêtises que fait Ambroise avec les filles surtout dans le cas de Roseman qui vit

justement en face de leur demeure c’est vraiment immoral pour un homme discipliné de faire

telle chose au entourage de sa femme cela veut dire qu’il ne respecte pas sa femme. Les gens

même se moqueront d’elle.

Ce jour-là, je passais devant sa maison quand, assise avec une


amie, elle commença. Regarde ma rivale, dit-elle. C’est elle la
femme d’Amboise, demanda son amie ? Oui mais plus pour
longtemps. Bientôt je prendrai sa place. (93)
Elle sent malheureuse dans cette situation, son cœur est brisée, elle sent vraiment malade et perd

son appétit. Elle ne sait quoi faire ni a que a parler pour se soulager dans son état du cœur lourd.

Elle se sent trahi par son mari et elle devient un élément de ridicule.

Une semaine après cette énième humiliation, j’ai que l’enfant de


Rose n’était plus ni moins que celui d’Ambroise. Il était l’auteur de
cette grosse.il le savais mais avait décidé de me le cacher. La
nouvelle, cette fois ci, faillit me couter la vie. J’étais tout
bouleversée. Je restais deux jours dans ma chambre sans sortir ni
manger. Je ne faisais que pleurer. J’avais mal dans mon chair. Je
n’parlai pas à mes parents. J’avais trop honte. Je me sentais
humiliée. (95)
Elle sent délaissée et ridiculisée, battu au profond du cœur sans consolateur ni médiateur

qui pourrait l’aider. Pas de secours elle s’emprisonne dans sa chambre sans savoir quoi faire.

Personne avec qui elle peut partager ses problèmes matrimoniaux et ne veut faire en discuter

avec ses parents pour se soulager des effets psychologiques.

La violence et la menace de la femme africaine

12
La violence est l’un des caractéristiques d’un homme irresponsable comme Ambroise. Il

laisse la femme Fatou fait face à tous les problèmes dans le foyer. Le moment où elle est fatigue

de jouer ce rôle de deux personnes seul et confronte son mari envers ses comportements

irresponsables celui-ci ne fait que commencer à la batte pour rien. Dans cette situation le refuse

de prendre les de la voiture et de la moto qui appartient à la femme, il le bat en face de son amie,

Salima et celle-ci lui les que Fatou lui donne pour garder.

Je n’avais pas fini ma phrase. Une pluie de coups s’abattit sur moi.
Je décidai de me défendre. Résultat concluant. Il se retrouva avec
une tenure en lambeaux et des griffures au corps j’avais mis en
contribution mes ongles de félin. (90)

Les responsabilités des parents africains dans le foyer africain moderne

Les responsabilités des deux parents est sont d’une délaissée dans une situation

déplorable et de désespérée. La femme fait face à des problèmes finances quand les enfants sont

deux, son beau-frère Sylvain ne peut pas même l’aider ; plutôt il la conseille de prostituer.

Chaque foyer africain moderne a besoin du papa et de la maman pour bien élever les enfants.

Sylvain lui dit :

Je n’en ai pas. Les temps sont durs, et ton mari pouvait faire un peu
plus responsable au lieu de se mettre dans des histoires et
abandonner sa famille. Je ne peux rien faire pour toi. Arrange-toi
pour acheter le lait pour le bébé. Prostitue-toi si tu veux mais ce
n’est pas mon problème. Cela vous regarde ton mari et toi, finit-il.
(76)
Fatou va au village ou se cache son mari pour vérifier la situation telle qu’elle est en le

retrouvant lui dit :

Dis-moi, qu’est-ce que ta fuite a changé ? Tu fuis tes


responsabilités chaque fois que les problèmes te surviennent alors
que c’est toi-même qui les crées. Tu nous as abandonnés sans

13
raison valable et tu viens te planquer dans ce village avec une
femme. Tu prétends le contraire mais saches qu’il n’y a rien de
cache qui puisse l’être infiniment. (83)

La souffrance de la femme africaine dans le foyer moderne

Fatou est une femme bien si non tout ce qu’il a subit elle peut tomber en piège de

prostitution. Naturellement, un homme africain est polygame pour cette raison il a la tendance de

se marier a plusieurs femmes. Nous pouvons parler de l’homme africain ancien et moderne.

L’homme africain ancien se mari a plusieurs femmes et les gardent dans une cours familiale et

les soignent comme il faut, tandis que celui de modernité se mari a une seule femme qu’il met

dans la maison et autres plusieurs ailleurs ce qu’on peut comme les concubines et il ne veut pas

faire face aux responsabilités paternelles. Il le fait pour satisfaire son désir égoïste sexuel.

Chaque femme soigne ses enfants. La femme africaine souffre comme nous le voyons chez

Fatou considérons ce que dit dans la citation ci-dessus. Amboise lui dit :

Fatou, que racontes-tu là ? Dans pareilles conditions, tu trouves


que je peux agir de la sorte ? Une femme, c’est le dernier de mes
soucis. Je suis en train de penser à comment régler mes problèmes
et revenir auprès de ma famille qui me maque beaucoup ! (82)
Il ment à sa femme qu’il n’a rien à faire avec les femmes et il a plusieurs femmes ailleurs, celle-

ci appelée, Rosemonde qui cause déjà de problème à Fatou. Ambroise soumit sa femme a des

douleurs psychologiques et Fatou ne savais pas quoi faire.

La séparation de la femme du mari

Dans la vie il n’y pas de problèmes sans solution, tout ce Fatou expérimente auront fin.

Elle commence à perdre d’intérêt à son mari peu à peu, dès le moment elle est déguisée d’être

une autre et invite Ambroise pour une sortie et il se présente au rendez-vous comme si c’était une

nouvelle femme qui tombera en piège chez lui, malheureusement pour il est étonné de découvrir

14
que c’est sa femme. Celle-ci conclue en elle que son mari aime trop le sexe et suit tout ce qui est

en jupe. Elle dit :

Mes sentiments envers Ambroise avaient radicalement changé. Je


n’avais plus peur de le perdre ou de le quitter. Je n’étais dit que la
vie continuait avoir deux enfants sans un homme a ses cotes n’était
pas la fin du monde. Apres tout je ressentais tout autre chose pour
lui. Quelques choses de violent. La haine. (99)

Elle met tout de cote, et décide de continuer avec la vie sans Ambroise. Elle ne s’inquiète plus de

lui. Elle ne sent plus d’amour pour lui car elle veut continuer à vivre sans un mari irresponsable.

Il n’a pour que la haine. Les sœurs sont venues ramasser tous les choses dans l’appartement ou

elle habitait. Ambroise les supplie de lui laisser quelques ustensiles de la cuisine elles ne lui

paient pas attention même. Dorénavant, il croit qu’elle ne peut pas trouver de mari et qu’elle

reviendra à lui en lui priant de l’accepter en fin de compte. Tous les efforts des parents

d’Ambroise pour remédier la situation sont en vain car pour eux tout était complexe.

Une rencontre d’un vrai homme africain moderne

Plus tard Fatou rencontre un autre homme qui s’appelle Éric elle tombe amoureuse de lui.

Eric lui parle :

Salut, je suis Eric, dit-il avec son sourire qu’on eut dit permanent.
Moi c’est Fatou. Et la vielle derrière est ma sœur, dis-je avec une
pointe d’humeur. Notre petite découverte mutuelle continua encore
quelques minutes. A la fin il demanda mon numéro de téléphone.
Sur le coup, je refusai. Il insista. Franchement. Je cédai. Il était
vraiment craquant. Le genre d’homme dont j’avais toujours rêvé. Il
était vraiment beau. Je n’avais pas le droit de fantasmer sur un
autre homme tant qu’Ambroise était là. J’avais vite fait de nettoyer
l’image d’Eric de mon esprit. Deux jours après notre petite
conversation, j’ai reçu un coup de fil de lui. J’étais contente et
j’avais peur aussi. Si je me laisse entrainer dans cette aventure,
que deviendrai-je ? Mais vu les sauvageries d’Ambroise, j’étais

15
obligée de vivre pour mes enfants et moi-même. Alors quand Eric
me proposa un rendez-vous (110-111)

Fatou est sur la voie de retrouver le vrai partenaire qui lui rendra heureuse pour vie aussi bien

que des enfants. Tout est bien qui finisse bien, elle dit en fin :

Aujourd’hui, je vis au jour le jour, mordant a peines dents dans


mon bonheur à présent… En attendant, je vis le parfait amour.
(121)

CONCLUSION

Le malheur peut durer jusqu’à la nuit mais le bonheur viendra le matin. La femme africaine soit-

il l’ancienne ou la nouvelle souffre à cause de la situation qu’elle se trouve chez l’homme qui a

16
le sang plein de la mentalité culturelle polygamique. Elle est à la porte de la miséricorde de

l’homme qui ne pense que de l’utiliser comme une machine a sexe. Elle montre l’amour sincère

à son mari et il ne le réciproque. L’égoïsme de l’homme africain fait souffrir la femme africaine

sans pitié. Elle enfante et les soigne. Le mari ne s’inquiète pas de lui et tout ce qu’il fait est

poursuit autres femmes. Comme nous le voyons qu’en fin de compte tout est naturellement règle

vengeant l’innocence de la femme africaine. Le bonheur dont elle rêve lui est finalement établie

car tout vient à point à ceux qui savent bien attendre. En conclusion nous voyons qu’il y deux

hommes modernes Ambroise et Éric. Le premier est toujours avec quelques caractéristiques

polygamiques tandis le dernier reste le vrai homme nouvel africain.

BIBLIOGRAPHIE

Azaratou Baboni Vie de femme, Vie de sang, Edition Plurielles, Cotonou, 2011.
Busari Lasisi ‘‘La femme africaine face aux problèmes de la polygamie : une lecture d’Une si

17
longue lettre de Mariama Ba’’ in KASUJOL, Department of French, Kaduna State
University, Kaduna, Vol.1. No.1 pp. 61-69, 2010.
Busari Lasisi ‘‘Mariama Ba’s So long a letter: a criticism against polygamy’’ in Nasara, Journal
Humanities, Faculty of Arts, Nasarawa State University, Keffi, Vol. 4. No.1. Pp. 101-109,
2011.
Busari Lasisi ‘‘Un nouveau statut de la femme Africaine: une lecture des œuvres de Mariama
Ba’’ in Danmarna, International Journal of Multi-disciplinary Studies, Umaru Musa Yaradua
University, Katsina, Vol. 5 No. 1, pp.182-190, 2013.
Busari Lasisi ‘‘La condition féminine en Afrique contemporaine : Une lecture d’une si longue
lettre de Mariama Ba’’ POLACJELF, a publication of the Department of English/French and
linguistics, Nigerian Police College Academy, Vol. 1, No. 3 pp. 108-120, December 2015.
Onyemelukwe Ifeoma Violence and Politics in Postcolonial literature, Labelle educational
Publishers, Abuja, 2009.

18