Bulletin d’information de La société d’astronomie de Montréal et du Centre francophone de la SRAC

Septembre 2008
vol. 22, no 3 Équinoxe d’automne

Sommaire
Mot du président ..........................p. 2 CAFTA 2008..................................p. 2 Le ciel de l’automne .................p. 3, 6 Page SRAC ..................................p. 4 Donateurs .....................................p. 4 Nouveaux membres .....................p. 4 Vénus se dévoile un peu ......... p. 5-6 Images du CAFTA ........................p. 7 Gagnants du CAFTA 2008............p. 8 N’oubliez pas de consulter le site web de la SAM Il est là pour vous Page Web : http://www.lasam.ca Courriel : info@lasam.ca

Calendrier automne 2008
- 16 septembre - Claude Duplessis ; L'observation des amas globulaires - 23 septembre - Michel Boucher ; Construction d'un télescope d’amateur - 30 septembre - Hugues Lacombe ; Ciel du mois d'octobre - 4 octobre - Soirée publique au Parc nature de l'Ile-de-la-Visitation 19h - 7 octobre - Conférencier de l'Université de Montréal - 14 octobre - Gilbert St-Onge ; L’imagerie de RY Tauri au grand télescope de 8m d’ouverture GEMINI-N - 21 octobre - Yvon Massicotte ; La mécanique céleste, victime du chaos - 28 octobre - Hugues Lacombe ; Ciel du mois de novembre - 4 novembre - Conférencier de l'Université de Montréal - 11 novembre - Marjolaine Savoie; La mythologie des constellations - 18 novembre - À venir - 25 novembre - Hugues Lacombe ; Ciel du mois de décembre - 2 décembre - Conférencier de l'Université de Montréal - 9 décembre - À venir - 16 décembre - Souper de Noël

Le CAFTA souligne les 40 ans de la SAM
Hugues Lacombe, ancien président de la SAM, et Michel Boucher, l’actuel président, exhibent fièrement deux des gâteaux qui ont été dégustés avec appétit samedi après-midi juste avant la conférence

Le mot du président
Par Michel Boucher
Comme cet été n'a pas été fameux pour les observations, disons plutôt misérable, j'en ai profité pour fabriquer un autre télescope que ma sœur m'avait demandé de fabriquer pour l'anniversaire de son mari. C'est avec plaisir que j'ai répondu positivement à sa demande. J'ai finalement complété la construction avec une semaine de retard parce que le ciel était constamment bouché, ce qui m'empêchait de déterminer la longueur finale du tube. Mon beau-frère fut quand même très heureux de recevoir son cadeau avec une semaine de retard. Tout au long de la construction, je ne pouvais m'empêcher de penser aux nombreuses heures de plaisir qu'il passera à observer les splendeurs du ciel étoilé, mais aussi et surtout, en souhaitant qu'il transmette cette passion à d'autres personnes comme nous tentons tous de le faire. Comme c'est une de nos missions à la SAM, nous renouons après les vacances d'été, avec une brochette de conférences qui sauront encore une fois entretenir notre passion et élargir nos connaissances en astronomie. Nous vous attendons. Entretemps, essayons de rattraper le temps perdu en allant observer le ciel nocturne si Dame Nature nous accorde un petit répit.

Le CAFTA 2008
Par Lorraine Morin
Le Concours annuel des fabricants de télescopes d'amateurs (CAFTA) en était à sa 28e édition cette année et il s'est tenu du 25 au 27 juillet dernier au Parc des Iles de St-Timothée. Vendredi soir le ciel était passablement dégagé et les nombreux astronomes amateurs présents ont pu observer tard dans la nuit. Le samedi a été différent. Ciel couvert avec pluie et orage en après-midi. Le concours s'est déroulé sous le chapiteau. Ça fait déjà quelques années que les participants au concours sont regroupés sous le chapiteau. Nous avons eu une participation semblable à celle de l'an dernier. Il n'y a pas eu de participant dans la catégorie optique. Par contre on a pu constater l'ingéniosité de certains concurrents. Le conférencier de cette année était Robert Lamontagne de l'université de Montréal et directeur exécutif de l'observatoire du mont Mégantic. Titre de sa conférence qui a suscité beaucoup de questions : La découverte des nouveaux mondes. La période de questions aurait pu durer fort longtemps. Tous ceux qui ont entendu M. Lamontagne ces dernières années (et ils sont nombreux) ont apprécié ses connaissances, sa rigueur et sa verve. On ne s'ennuie pas avec lui !!! Il y avait de l'animation samedi sur le site : Simon Lavoie pour les jeunes (et les plus vieux), en après-midi, et la Maison de l'astronomie toujours très populaire. Le CAFTA offre l’avantage de la plage où on peut relaxer en famille. Mais le CAFTA, c'est d'abord un concours de fabrication de télescopes. Les gagnants de cette année sont dans l’ordre de la photo page 8 : Photographie : George Anderson Débutant : Didier Thomas Recherche : André Leduc Logiciel : André Leduc

Finesse du travail : Simon Lavoie Originalité : Daniel Octeau Mécanique : Jacques Parent Optique : Pas de participant Prix Fred-Clarke : Lorraine Morin - Des photos aux pages 7 / 8 Après le concours ce fut la dégustation du gâteau pour les 40 ans de la SAM. Un fort bon gâteau pour une société qui a su traverser les époques. Le tirage des prix de présence et le tirage spécial ont suivi le gâteau. Il y en avait beaucoup grâce aux commanditaires toujours généreux. Le laminé de Rémi Lacasse est toujours un plus et le kit miroir de 8" venait de la SAM cette année. Après le souper peu de gens sont restés car le ciel était encore bouché mais il y a eu des éclaircies vers minuit. Les télescopes étaient déjà au repos. Merci à tous et à l'an prochain ! Le CAFTA aura lieu les 24-26 juillet 2009. Le site du CAFTA :
http://membres.lycos.fr/cdadfs/cafta.html

Collaborez à l’Astro-Notes Faites-nous parvenir vos photos, textes, dessins, ou croquis... Par la poste à l’adresse ; C.P. 206, Station St-Michel Montréal, QC H2A 3L9 Ou par courriel “ gilberts@ca.inter.net “ Date de tombée Hiver 2008 le 15 novembre

Septembre 2008 p. 2

Astro-Notes

Le ciel de l'automne
Par Hugues Lacombe
Est-ce que l'automne sera plus sec que l'été ? C'est à espérer. On est un peu en manque de photons ! D'autant plus que cet automne le ciel du soir sera illuminé par la présence de la belle planète Vénus (voir également l'article sur Vénus). J'aime bien cette période de l'année qui va de l'équinoxe d'automne jusqu'au solstice d'hiver. Les nuits y sont progressivement plus longues, on revient à l'heure normale ce qui permet d'observer plus tôt, et la température n'est pas trop froide pour l'observation. Il faut en profiter. Soleil Le Soleil termine son Cycle 23 et on a pu observer, plus tôt cette année, les premières taches solaires du Cycle 24. Cela dit, le Soleil a été particulièrement " sans tache " cet été. Le Cycle 24 devrait bientôt décoller pour de bon. À surveiller. Mercure Pour les personnes qui se lèvent tôt, Mercure fera sa plus belle apparition dans le ciel du matin, de l'année 2008. Vous la trouverez à l'est avant le lever du jour de la mi-octobre à la fin du mois. Vénus Fin septembre, Vénus est encore relativement basse sur l'horizon. C'est à partir de novembre qu'elle devient vraiment facile à observer et intéressante. Voici son altitude au-dessus de l'horizon, 30 minutes après le coucher du Soleil. 1er oct. : 1er nov. : 15 nov. : 1er déc.: 15 déc. : 31 déc. : 5° 9° 12° 16° 21° 26°

Comme elle se rapproche de la Terre, Vénus nous paraîtra de plus en plus grosse et se déplacera rapidement dans le ciel. À la fin de septembre elle est dans la Vierge. En octobre la planète traverse la Balance et le Scorpion. En novembre on la retrouve dans la partie sud du Serpentaire puis dans le Sagittaire. En décembre, Vénus finit de traverser cette constellation et s'élance dans le Capricorne. Par ailleurs, comme son orbite est plus rapprochée du Soleil que celle de la Terre, Vénus nous montre des phases, comme la Lune, quand on l'observe au télescope. Voici ce que ça donne à différentes dates : date diamètre 1er. oct. 12,1” 1er nov. 14,0” 15 nov. 15,1” 1er déc. 16,7” 15 déc. 18,5” 31 déc. 20,8” illumination 86% 78% 75% 70% 65% 58%

Les Géminides À la mi-décembre, le ciel nous réserve un beau feu d'artifice. Dans la nuit du 13-14 décembre, les Géminides seront à leur maximum. Cette pluie d'étoiles filantes a un Taux horaire zénithal (THZ) de 120, plus élevé donc que celui des Perséides du mois d'août dont le THZ est de 90. Ça vaut donc la peine de s'habiller chaudement et d'aller admirer le spectacle. Les astéroïdes L'astéroïde Vesta, le plus brillant des astéroïdes, sera très bien placé pour l'observation cet automne. On le trouvera d'abord dans la constellation de la Baleine, puis dans les Poissons à partir de décembre. Le 30 octobre il sera en opposition, le point de son orbite le plus rapproché de la Terre. Vesta atteindra alors la magnitude 6,4 et sera facilement observable aux jumelles. Les étoiles variables

À noter que le 30 novembre Vénus se retrouvera à 2° au sud de Jupiter, un spectacle à ne pas manquer. Et le lendemain 1er décembre, les fanatiques pourront aisément voir Vénus et Jupiter aux jumelles le jour. Quand Vénus se lèvera à l'est vers les 11h du matin, elle sera à environ vingt secondes d'arc à l'ouest d'un beau croissant de Lune. Nos voisins des Maritimes, plus chanceux, pourront voir la Lune occulter Vénus. Enfin, Vénus passera 1,5° sud de Neptune le 26 décembre. Vous pourrez l'observer avec le nouveau télescope que le Père Noël (ou vousmême) vous aura offert! Jupiter L'autre planète bien visible dans le ciel du soir cet automne, c'est Jupiter. Elle a terminé son mouvement rétrograde en août et se dirige maintenant vers l'est, s'éloignant peu à peu du centre du Sagittaire.

Si vous n'avez jamais observé d'étoiles variables, commencez par Algol (Bêta Persei), la plus facile à observer. La plupart du temps, l'étoile est de magnitude 2,1. Tous les 2,86 jours, elle diminue jusqu'à la magnitude 3,4 pendant quelques heures. Vous pouvez observer ces variations d'éclat à l'œil nu. Par ailleurs, l'automne offre d'autres étoiles variables qui sont intéressantes et faciles à observer au télescope. En voici un échantillonnage :

étoile T Cas O Cet (Mira) R Tri T Ari

position 00h17' +45° 02h14' -03° 02h31' +33° 02h42' +17°

magnitude 7,9 à 11,9 3,4 à 9,3 6,2 à 11,7 8,3 à 10,9

Suite à la page 6

Septembre 2008 p. 3

Astro-Notes

Société royale d’astronomie du Canada Centre francophone de Montréal

Par Patrice Scattolin
Philip Plait était le conférencier principal à l'assemblée générale de la SRAC de 2008. Philip est l'auteur du site web "Bad Astronomy " que vous connaissez probablement à l'adresse suivante :
http://www.badastronomy.com/index.html

peut faire tenir un œuf debout seulement durant six heures au moment de l'équinoxe du printemps. La démonstration la plus éloquente que ce mythe est faux est qu'il a fait tenir six œufs lors de sa présentation le 30 juin. Ce mythe provient d'un article de magasine Life de 1945. L'article indique même que la date où le rituel prend place six semaines avant le 6 de mars qui est la date de l'équinoxe du printemps tel que mesuré par les chinois qui n'utilisent pas la date de l'équinoxe mais plutôt la date qui est au centre du printemps. L'équinoxe n'a donc aucun pouvoir magique sur les œufs. Un autre mythe est que l'été est plus chaud parce que le Soleil est plus près de la terre. L'explication est rationnelle et elle correspond à nos attentes. Plus nous sommes près d'une source de chaleur plus on devient chaud. Mais elle est fausse. L'été est plus chaud parce qu'il y a plus d'heures d'ensoleillement et que le Soleil, étant plus haut dans le ciel, nous livre plus d'énergie. La distance fonctionne. L'été de l'hémisphère sud est plus chaud, et l'hiver plus froid que celui de l'hémisphère nord lorsque l'on fait abstraction de la différence de masse continentale sur la météo des deux hémisphères. Hollywood est une des plus grandes sources de mythes astronomiques. L'exemple donné est celui du film Armageddon. Le film présente les mauvaises notions astronomiques suivantes : ·Il pleut sur un astéroïde ·Une bombe déposée 800 pieds de creux pour briser en deux un astéroïde de 100km. C'est trop peu profond. ·L'Inde et les Etats-Unis voient l'objet en même temps. Les deux sont aux antipodes. Il ne fait jour qu'à un seul des deux endroits à la fois.

était surtout nécessaires pour plusieurs questions légales. Normalement les membres ne devraient pas percevoir des changements. L'augmentation de cotisation a aussi été adoptée et est maintenant en vigueur.

Ce site web est un des premiers du genre et probablement une des autorités dans le genre sur le web. Ce site web est dédié à corriger les légendes urbaines scientifiques comme la théorie que les Américains n'ont jamais atterri sur la lune. En fait je ne devrais pas parler de légendes urbaines mais plutôt de mauvaises théories scientifiques ou, pour être plus précis, d'explications en apparence scientifique mais que les faits contredisent. Pour y aller avec des exemples, on peut parler de ceux qui pensent que la conquête de la lune a eu lieu dans un studio de Hollywood, ceux qui croient dur comme fer que les OVNIS sont la preuve irréfutable d'une intelligence extra-terrestre supérieure ou que l'astrologie est une science exacte pour prédire l'avenir. Philip, astronome de formation, utilise ce site web pour démontrer de façon rationnelle et scientifique pourquoi ces théories sont fausses. M. Plait, qui a été un astronome professionnel pour une dizaine d'années, est maintenant un vulgarisateur scientifique. Sa conférence fut un exemple qu'une présentation raffinée est la clef du succès pour faire passer son message.

Merci de vos dons
Les membres suivants ont fait de généreux dons à la SAM. Merci au nom de la Société et de tous les membres.

55079 Fabio Leblanc 70010 François Jetté 72008 Marc Gélinas 75056 Gilbert Grenier 77050 Claude Fyfe 78060 Raymond Auclair 99026 Robert Petel

Sur un tout autre registre, l'assemblée générale de 2008 avait un agenda Il a présenté plusieurs exemples de chargé d'amendements aux règlemythes scientifiques. Je vous en ments généraux. Ils ont tous été adopprésente deux. Le premier est que l'on tés sans trop d'histoire. Ce n'est pas que les changements sont anodins. Ils Septembre 2008 p. 4 Astro-Notes

Bienvenue à nos nouveaux membres
Rachid El-Ayoubi

Vénus se dévoile un peu
Par Hugues Lacombe
Vénus fascine par sa beauté et ses mystères. Si semblable à la Terre par sa masse et sa densité et pourtant si différente autrement ! Entre autres, elle ne tourne sur elle-même qu'une fois tous les 243 jours, et en sens contraire de la Terre (rotation rétrograde). C'est l'objet le plus brillant du ciel après le Soleil et la Lune. Mais au télescope Vénus déçoit un peu puisqu'on n'observe que ses phases, sa surface étant cachée sous son épaisse atmosphère de gaz carbonique. Depuis 1962, une vingtaine de missions soviétiques et américaines ont cherché à percer les nombreux mystères de la planète. La surface de la planète a été cartographiée grâce à la sonde américaine Mallegan en 1990 au moyen du radar. L'atmosphère de Vénus est remarquable de plusieurs points de vue. La pression y est 90 fois plus élevée que celle de l'atmosphère de la Terre et sa densité est environ un dixième de celle de l'eau ! Sa température est de 477°C, la plus chaude de toutes les planètes. Voici la composition de l'atmosphère de Vénus : CO2 N2 H2O SO2 H2SO4 90% 3,5% Traces Traces Nuages d'acide sulfurique

dispose de sept instruments conçus pour étudier l'atmosphère vénusienne, ses caractéristiques, sa circulation, sa structure, sa composition en fonction de l'altitude, et ses interactions avec la surface et avec le vent solaire en altitude. Voici quelques éléments qui découlent des données recueillies : . Les vents dans la haute atmosphère (55 km) atteignent souvent les 360 km/h mais varient beaucoup de l'équateur aux pôles.

microns. Profitant d'une fenêtre à la longueur d'onde de 2,3 microns qui permet à des émissions thermiques de traverser l'épaisse couche de CO2, VIRTIS a permis de mesurer l'abondance, à une altitude de 30 à 40 km et en fonction de la latitude, de divers constituants mineurs de l'atmosphère, notamment celle des molécules de CO, de H2O et de OCS. Les résultats ont permis d'identifier des mouvements vers le bas en haute latitude et des mouvements vers le haut, plus près de l'équateur. Ces mouvements sont reliés par des vents horizontaux qui produisent une circulation atmosphérique qui ressemble à celle de la Terre et de Mars. La météo sur Vénus est très variable. Aux latitudes moyennes, les mouvements sont dominés par des bandes laminaires qui forment une zone de transition entre les régions équatoriales où les mouvements de convection dominent, et les pôles où l'on retrouve des vortex.

. Cette différence de vitesse explique la forme en spirale des nuages. . On note une différence de 30 à 40°C entre la température diurne et nocturne dans les nuages Un des instruments qui a donné le plus de résultats jusqu'à maintenant c'est VIRTIS (Visual and Infrared Thermal I m a g i n g Sp e c t r o m e t e r ) . Dès la première orbite de la sonde, VIRTIS dévoilait, avec la plus grande résolution jamais atteinte, les doubles vortex des régions polaires dont l'origine est encore mystérieuse. VIRTIS opère dans la bande de 2 à 5

Et tout récemment, en mai 2008, VIRTIS a détecté la présence du radical hydroxile (OH), une molécule hautement réactive. On la retrouve dans une couche très fine d'environ 10 km située dans la très haute atmosphère.

Lancée le 9 novembre 2005 par l'Agence européenne de l'espace (ESA), la sonde Vénus Express est à l'œuvre pour tenter d'élucider les mystères de l'atmosphère. La mission doit se prolonger jusqu'en mai 2009. Depuis mai 2006, la sonde tourne autour de la planète toutes les 24h, sur une orbite elliptique quasi polaire. Elle

Septembre 2008 p. 5

Astro-Notes

VIRTIS dévoilait, avec la plus grande résolution jamais atteinte, les doubles vortex des régions polaires dont l'origine est encore mystérieuse. Vénus et la Terre
Et c'est ainsi, grâce aux sondes telle que Venus Express, que Vénus nous révèle progressivement ses secrets.

Suite de la page 3 Ciel d’automne par H. Lacombe
Il existe des cartes du ciel spécialisées qui indiquent la magnitude d'étoiles repères tout près de chacune de ces étoiles. Ces cartes vous aideront à évaluer l'éclat de l'étoile quand vous en ferez l'observation. Elles sont disponibles sur le site de la " American Association of Variable Stars Observers (AAVSO) ", à l'adresse suivante : www.aavso.org. Ciel du mois Il y a évidemment bien d'autres objets à observer dans le ciel. Si vous avez besoin d'aide pour vous retrouver dans le ciel étoilé ou si vous aimeriez en savoir davantage sur ce que l'on peut observer dans le ciel depuis Montréal, venez assister à la présentation du " Ciel du mois ", le dernier mardi de chaque mois au local de la Société d'astronomie de Montréal. Vous pouvez également consulter le site web de la SAM au www.lasam.ca Mettez vos tuques et allez observer. À droite la carte pour trouver l’astéroïde Vesta dans le ciel d’automne de 2008.

Septembre 2008 p. 6

Astro-Notes

Le super conférencier au CAFTA 2008 Robert Lamontagne Merci pour cette excellente présentation

La SAM a 40 ans
Félicitations à tous les artisan(e)s acteurs principaux de la société et merci aux membres de toutes les époques pour leur participation à la vie de la société et leur confiance. Souhaitons-nous un avenir des plus intéressants et des plus actifs dans ce loisir que nous aimons tellement partager.

Merci

Septembre 2008 p. 7

Astro-Notes

Bulletin d'information de La société d'astronomie de Montréal et du Centre francophone de Montréal de la Société royale d'astronomie du Canada
Volume 22, numéro 3, septembre 2008 (Équinoxe d’automne) ISSN-0843-8978

La société d'astronomie de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a comme objectif la promotion de l'astronomie. La société distribue à ses membres ce bulletin trimestriel, L'Astro-Notes. Elle possède un terrain pour l'observation astronomique situé à St-Valérien de Milton, où des soirées d'observation sont organisées régulièrement. Un comptoir de vente de matériel astronomique permet aux membres et au public intéressé de se procurer, lors des réunions, divers articles (livres, miroirs, oculaires, posters, cherche-étoiles,...). Les membres de la SAM peuvent également emprunter des livres et consulter des périodiques astronomiques à la bibliothèque de la société, qui renferme plus de trois cents volumes. Les membres de la SAM ont également l'option de devenir membres de la SRAC qui offre des avantages supplémentaires : un annuaire astronomique, l’"Observer's Handbook"; une revue trimestrielle, "The Journal"; et un abonnement à la revue "SkyNews". La société d'astronomie de Montréal : Adhésion: 40$/année (22$ étudiant moins de 18 ans; 50$ famille) Privilèges: - Assister aux conférences, causeries et participer aux activités organisées; - Astro-Notes (4 numéros/an); - 10% de réduction au comptoir de vente; - Emprunts à la bibliothèque; - Accès au terrain de St-Valérien. Centre francophone de la SRAC : Adhésion: 52$/année (doit être membre de la SAM) (26.75$ étudiant moins de 21 ans) Privilèges: - Annuaire "Observer's Handbook"; - Revues "The Journal" et "Sky News"(6 nos/an); - Forum de discussion Internet "RASC List" Conseil d'administration Président : Michel Boucher Vice-président : Patrice Scattolin Secrétaire : Serge-Antoine Melanson Trésorier : Patrice Scattolin Conseillers : Hernan Rivera, Guy Bilodeau Autres responsables Conférences : Hugues Lacombe Site Web : David Boucher Astro-Notes : Gilbert St-Onge & L. Morin CAFTA : Comité du CAFTA St-Valérien : Patrice Scattolin Représentant à la SRAC : Patrice Scattolin FAAQ : Hugues Lacombe Liste de membres : René St-Germain

Les réunions ont lieu les mardis à 20h00 au Centre de loisirs St-Michel : 7110, 8e avenue, Montréal (près du Métro St-Michel) Téléphone (répondeur) : (514) 201-3982 Correspondance : C.P. 206, Station St-Michel Montréal, QC H2A 3L9 Page Web : http://www.lasam.ca Courriel : info@lasam.ca

Le bulletin de la SAM, l'Astro-Notes est publié quatre fois par année, aux équinoxes et aux solstices. La SAM invite tous les astronomes amateurs à contribuer à l'Astro-Notes. La SAM n'est cependant pas responsable des erreurs qui pourraient se glisser dans l'Astro-Notes. De même, les informations et les opinions émises dans les articles publiés dans l'Astro-Notes sont celles des auteurs individuels et n'engagent en rien la société d'astronomie de Montréal. Le responsable de l'Astro-Notes se réserve le droit de refuser, de corriger ou de modifier légèrement les textes soumis.