D9CG1  –  Gestion  des  connaissances  

 

 

Plan  d'actions  pour  accompagner  le  développement  des  pratiques   des  TIC  au  sein  d'une  institution  éducative  

Contexte  

Malgré  l’existence  de  la  plate-­‐forme  de  formation  en  ligne  Moodle  et  de  salles  de  classe   multimédia   dédiées   les   pratiques   d’utilisation   des   TIC   n’évoluent   pas   au   sein   de   la   sphère  enseignante.  Par  conséquent  non  seulement  les  étudiants  se  voient  contraints  de   se   former   à   ces   pratiques   hors   du   cadre   universitaire,   et   les   pratiques   éducatives   deviennent   obsolètes   et   décorrélées   du   mode   de   vie   de   plus   en   plus   mobile   des   étudiants.   Enfin   qualitativement   les   contenus   de   cours   gagneraient   à   être   homogénéisés   au   sein   des   disciplines   enseignées,   et   mutualisés   au   sein   des   UFR   qui   pourraient   alors   proposer   des   services   payants   de   formation   à   distance   pour   les   professionnels   en   formation  continue.  

Objectif   Finalité  

Définir  un  plan  d'actions  pour  accompagner  le  développement  des  pratiques  au  sein  de   l’université  tant  au  niveau  institutionnel  que  des  acteurs.   Proposer   au   Président   de   l’Université   une   note   de   synthèse   résumant   les   préconisations   qui   permettraient   l’accompagnement   du   développement   des   pratiques   des   TIC   au   sein   de  l’université.  

Analyse  du  besoin  

Afin   que   ce   plan   d’accompagnement   puisse   être   efficacement   mené   en   tenant   compte   des  réalités  de  l’environnement  éducatif  il  doit  s’appuyer  sur  les  freins  qui  ont  empêchés   jusqu’à  maintenant  le  développement  à  grande  échelle  des  pratiques.       L’identification  de  ces  freins  nous  permettra  de  travailler  sur  les  leviers  du  changement  :     • Déconstruire  les  «  a  priori  »  sur  les  TIC  au  sein  du  corps  enseignant   • Permettre  aux  enseignants  de  s’approprier  le  dispositif  de  FOAD   • Fédérer  les  enseignants  autour  de  communautés  de  pratiques  collectives   • Légitimer  l’utilisation  du  dispositif  en  l’inscrivant  dans  une  volonté  politique  et   un  objectif  long  terme  de  l’université  

Proposition  de  solution  

Pour  qu’une  telle  action  d’accompagnement  au  changement  soit  possible  il  faut  dans  un   premier   temps   accepter   de   devoir   mobiliser   des   moyens   techniques   et   financiers   ainsi   que  de  constituer  une  équipe  dédiée  au  suivi  du  projet.  

Maud  Bourgeois  

1  

D9CG1  

 D9CG1  –  Gestion  des  connaissances   Lancer   une   grande   campagne   de   communication   et   mettre   des   outils   d’échange   à   disposition  (forum,  liste  de  diffusion  mail,  réseaux  sociaux)  
Cette   action   favorisera   dans   un   premier   temps   la   constitution   d’une   communauté   de   pratique   sur   laquelle   l’université   pourra   s’adosser   pour   la   mise   en   œuvre   du   plan   d’action.  De  plus  la  campagne  de  communication  légitime  de  la  démarche  de  l’université   en  tant  que  sponsor  du  projet.     Un   «  community   manager  »   devra   être   dédié   à   l’animation   du   réseau   en   cours   de   création  en  publiant  régulièrement  des  informations  sur  le  déroulement  du  plan  (noms   des  acteurs  du  réseau  local,  annonce  du  calendrier  des  ateliers,  des  événements  liés  etc.)   et   en   agrégeant   des   contenus   (flux   RSS)   et   des   ressources   en   ligne   pour   les   mettre   à   disposition  de  la  liste  de  diffusion  mail.     Un   expert   en   ingénierie   pédagogique   (entité   neutre   car   venant   de   l’extérieur)   devra   quant  à  lui  être  dédié  à  l’animation  et  la  modération  du  forum  crée  dans  le  cadre  de  ce   plan   pour  que  les  enseignants  démarrent  des  échanges  et  commencent  à  constituer  une   communauté  de  pratiques.     Un   administrateur   réseau   devra   s’assurer   que   l’infrastructure   peut   accueillir   ces   outils   dans  le  respect  des  règles  de  sécurité  propres  à  l’université  et  devra  également  déployer   et  administrer  ces  outils.  

 

Créer  un  réseau  d’  «  innovacteurs  »  dédiés  pour  relayer  la  mise  en  place  du  plan   localement  dans  les  UFR  
Créer  une  équipe  pilote  d’enseignants  motivés  et  volontaires  pour  chaque  UFR  qui  sera   force  de  proposition  par  rapport  au  plan  et  qui  acceptera  de  jouer  le  rôle  de  pionniers   quant   au   déploiement   du   plan.   Ces   enseignants   seront   les   acteurs   par   qui   l’innovation   arrivera.   Ils   serviront   de   relais   locaux   et   d’intermédiaires   entre   le   corps   enseignant   et   la   Présidence  de  l’Université.   Inscrire   le   passage   aux   TIC   comme   une   volonté   politique   d’évolution   de   l’université   et   comme  objectif  annuel  pour  chaque  Directeur  d’UFR.  

Planifier  la  mise  en  place  d’atelier  de  réflexion  et  de  formation  autour  des   méthodes  de  conception  pédagogiques  adaptées  aux  TIC  
Pour   permettre   aux   enseignants   de   s’approprier   les   nouvelles   pratiques   liées   à   l’utilisation   de   la   plate-­‐forme   de   FOAD   mais   aussi   de   déconstruire   leur   a   priori   sur   les   TIC  en  devenant  des  praticiens  réflexifs,  des  ateliers  de  réflexion  et  de  pratiques  devront   être  organisés  au  sein  de  chaque  UFR.     Ces  ateliers  devront  pouvoir  être  menés  librement  sans  obligation  de  résultat  direct  et   ce  afin  d’inclure  le  corps  enseignant  dans  la  démarche  de  mise  en  place  du  plan  en  tant   qu’acteur  sans  que  cela  soit  perçu  comme  une  injonction.     Les  «  innovacteurs  »  cités  plus  haut  joueront  le  rôle  de  modérateurs  de  ces  ateliers  qui   seront  animés  par  des  enseignants  volontaires  venant  d’autres  institutions  publiques  et   privés  pour  partager  leurs  retours  d’expérience  et  par  des  ingénieurs  pédagogiques  qui   viendront  parler  des  pratiques  adaptées  aux  situations  évoquées.  

Maud  Bourgeois  

2  

D9CG1  

 D9CG1  –  Gestion  des  connaissances   Relayer  l’information  sur  le  forum  en  interne  et  sur  le  site  de  l’université  en  externe  
Des   actions   de   communications   de   l’intérieur   vers   l’extérieur   devront   être   régulièrement   menées,   à   la   fois   pour   faire   circuler   l’information   autour   des   résultats   obtenus   en   atelier   mais   aussi   pour   stimuler   les   échanges   et   le   travail   coopératif   entre   enseignants  des  différentes  UFR  et  des  différentes  universités  quelque  soit  leur  degré  de   maturité  par  rapport  à  l’utilisation  des  TIC.  

 

Valoriser  les  efforts  et  stimuler  la  motivation  en  encourageant  les  enseignants  
A  la  fin  de  l’année,  la  Présidence  de  l’Université  organisera  une  conférence  annuelle  sur   le   thème   de   l’usage   des   TIC   au   sein   de   l’université   et   fera   venir   des   conférenciers   français  et  étranger  pour  ouvrir  le  débat  suite  aux  constats  remontés  et  bilans  effectués   par  les  relais  locaux  :  les  innovacteurs.     Les   équipes   pilotes   pourront   alors   présenter   leurs   travaux   faits   en   ateliers   et   partager   leurs   retours   d’expérience.   Un   trophée   symbolique   de   l’innovation   serait   remis   par   le   Président   à   chaque   UFR   ayant   fait   l’effort   de   s’engager   activement   dans   la   mise   en   place   du  plan  d’accompagnement.  

Formaliser  des  bonnes  pratiques  autour  des  méthodologies  identifiées  comme   réutilisables  
Chaque   année   occasionnera   l’identification   de   méthodologies   notamment   pendant   et   grâce   à   la   conférence   annuelle   lorsque   les   enseignants   peuvent   échanger   sur   leurs   retours  d’expérience  et  mutualiser  leurs  bilans  annuels.  Un  travail  de  formalisation  des   bonnes  pratiques  sera  alors  à  effectuer  sous  la  responsabilité  des  équipes  pilotes  qui  les   mettront   à   disposition   sur   le   site   (intranet)   et   sur   la   liste   de   diffusion   et   le   forum   (interne  et  externe).     Toute   UFR   ou   enseignant   désireux   de   se   lancer   dans   le   développement   saura   où   trouver   l’information   et   quelle   stratégie   d’appropriation   et   de   déploiement   utiliser   en   fonction   de  son  contexte  particulier.  En  plus  du  réseau  existant  et  la  communauté  de  pratiques,  il   pourra  s’adresser  au  relais  «  physique  »  local  pour  l’aider  dans  sa  démarche.  

Retour  sur  investissement  

Au  delà  de  la  mission  d’éducation  que  l’université  se  doit  d’accomplir  en  fournissant  les   supports   et   outils   adaptés   au   corps   enseignant,   l’université   doit   prendre   en   charge   la   politique   d’innovation   qui   lui   permettra   de   mettre   ce   plan   d’action   en   route   et   d’accompagner  le  développement  des  pratiques  des  TIC.     Une   fois   ce   travail   effectué,   il   est   également   envisageable   sous   réserve   d’accords   préalablement   définis   avec   les   enseignants   consentants   dans   le   cadre   de   la   propriété   intellectuelle   et   du   droit   d’auteur,   d’ouvrir   les   contenus   de   formation   à   un   public   plus   large  de  professionnels  dans  le  cadre  de  la  formation  continue.     Ces   services   de   formation   tout   au   long   de   la   vie   pourraient   faire   l’objet   d’un   modèle   économique  nouveau  et  rentable  pour  l’université  qui  a  de  plus  en  plus  besoin  de  fonds   privés  pour  subvenir  à  ses  besoins.  

Maud  Bourgeois  

3  

D9CG1  

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful