SYS-866 SIG et télédétection

SYS-866
Système d’information géographique et télédétection

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Au menu - Cours 2
• Concepts de base

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Définition
Concepts
• Un SIG est un Système informatique permettant, à partir de diverses sources, de rassembler et d’organiser, de gérer, d’analyser et de combiner, d’élaborer et de présenter des informations localisées géographiquement, contribuant notamment à la gestion de l’espace.

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Le contenu des SIG
• L’information géographique est : • géoréférée, c.-à-d. qu’elle possède une référence spatiale (coordonnées X,Y,Z) • numérique, même si certains auteurs considèrent qu’un système d’information peut très bien être non informatisé • visualisable : c’est l’idée de carte potentielle que l’on affiche, imprime sur demande
© LANDRY 2005

Concepts

SYS-866 SIG et télédétection

Le contenu des SIG
Concepts
• L’information géographique est constituée de couches d’information représentant les multiples faces de l’environnement social et physique, c’est l'image du millefeuille.

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Le contenu des SIG

Les SIG
Source : Dao 2002
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Le contenu des SIG
• Les SIG sont des outils informatiques qui permettent de manipuler des données géoréférées. Les SIG comprennent 4 fonctionnalités de base: • la saisie - (numérisation des données). • le stockage (base de données graphiques et attributaires). • l’analyse (requête, modélisation, simulation). • la sortie (production de cartes, tableaux et graphiques, exportation et transfert de fichiers).
© LANDRY 2005

Concepts

SYS-866 SIG et télédétection

Terminologie
• Des termes voisins sont également utilisés : • Géomatique

Concepts

• collecte de données, télédétection, mesures de terrain, relevé d’élévation, etc.

• Système d'information à référence spatiale (SIRS)
• terme en usage notamment au Canada

• Système d'information du territoire (SIT)
• cadastre, aménagement du territoire

• Système d'information de l'environnement (SIE)

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Disciplines reliée aux SIG
Concepts
Source : Dao 2002
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Fonctions des SIG
Concepts
• Quelques questions auxquelles peuvent répondre les SIG :
Identification Localisation Description Évolution Modélisation Simulation Optimisation Qu’est-ce que cet objet? Où se situe-t-il? Quelle est son aire, sa forme, sa structure? Quels sont les changements depuis…? Quelles sont les causes de cela? Que se passe-t-il si on change ceci? Comment atteindre ce but avec ces contraintes?
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Fonctions des SIG
Concepts
• COLLET & HUSSY (1995) établissent une distinction entre SIG de gestion et SIG d’exploitation
• SIG de gestion : «… concernent les institutions publiques ou privées dont le rôle est de fournir une information à caractère spatial cohérente, fiable et actualisée ». • SIG d’exploitation : «… proposent un environnement de description (cartographie, animation, …) et d’analyse (interrogation, modélisation spatiale, simulation) ».
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Le paradigme des SIG
Réalité
Observation et mesure

Données
Intégration et sélection

Concepts

Modèles
Analyse et synthèse

Simulation
Comparaison et évaluation

Décision

Communication

Information

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Le paradigme des SIG
Réalité
Observation et mesure

Données
Intégration et sélection

Concepts

La réalité géographique est observée depuis l’Antiquité Modèles et mesurée depuis la période scientifique. Notre société dispose de moyens d’acquisition et donc d’un volume Analyse et synthèse considérable de données descriptives. Il devient Simulation important de bien choisir et intégrer les données pertinentes. Comparaison et évaluation Décision
Communication

Information

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Le paradigme des SIG
Réalité
Observation et mesure

Données
Intégration et sélection

Concepts

La masse de données à traiter est si vaste qu’un humain Modèles ne peut la gérer. Il faut donc effectuer des synthèses pour dégager les faits significatifs et filtrer les Analyse interférences. et synthèse La construction de modèles conceptuels peut permettre Simulation la représentation des faits.
Comparaison et évaluation

Décision

Communication

Information

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Le paradigme des SIG
Réalité
Observation et mesure

Données
Intégration et sélection

Concepts

Ces modèles permettent d’organiser la connaissance du monde réel, d’analyser les faits et Modèles de simuler le comportement des systèmes. La simulation permet de Analyse et synthèse vérifier et de valider les hypothèses sous-jacentes. Les modèles perfectionnés fournissentSimulation des informations pertinentes et ciblées sur le système observé. Comparaison et évaluation Décision
Communication

Information

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Le paradigme des SIG
Réalité
Observation et mesure

Données
Intégration et sélection

Concepts

L’organisation structurée de ces informations peut Modèles ensuite être communiquée aux intéressés.
Analyse et synthèse

Simulation
Comparaison et évaluation

Décision

Communication

Information

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Le paradigme des SIG
Réalité
Observation et mesure

Données
Intégration et sélection

Concepts

Cette démarche analytique est le propre de l’ensemble Modèles des disciplines scientifiques! L’apport des SIG est d’utiliser ce formalisme pour construire des versions Analyse et synthèse informatiques des modèles évoqués. Donc de prendre en Simulation charge la transformation et le traitement des données pour produire une information significative et ainsi et évaluation Comparaison faciliter la prise de décision. Décision Information Communication

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Le paradigme des SIG
Réalité
Observation et mesure

Données
Intégration et sélection

Concepts

Modèles
Analyse et synthèse

Simulation
Comparaison et évaluation

Décision

Communication

Information

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Les composantes d’un SIG
Concepts

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Les composantes d’un SIG
• Deux types de données inter-reliés: • Données spatiales (géobase)

Concepts

• Comporte la description des points, des lignes et des polygones représentant les entités spatiales (objets). Représentation de la structure géométrique du territoire.

• Données thématiques
• Tableaux spécialisés reliés aux entités spatiales par un lien (physique ou relationnel). Peut être remplacés par l’usage de couches thématiques (layers). • Rapidité de recherche vs facilité d’entretien vs espace de stockage
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Données spatiales (géobase)
Concepts
• Varies en fonction de l’échelle • Échelle de 1:50,000
• maison est un point. • route ou rivière sont une ligne • forêt est un polygone

• Échelle de 1:2,000
• maison est un polygone. • route ou rivière sont deux lignes • forêt est un polygone dont les parties et sous-parties sont mieux définies
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Les composantes d’un SIG
Concepts
• Système de gestion de base de données (SGDB) • Saisir et entretenir les tableaux de données thématiques • Sélection et/ou extraction d’objets en fonction d’attributs thématiques

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Les composantes d’un SIG
• Système de gestion de données localisées (SGDL) • Numérisation des documents analogiques (cartes, photos …) • Gestion des systèmes de coordonnées (projection, unités, …) • Édition cartographique • Sélection d’objets selon leurs localisation
© LANDRY 2005

Concepts

SYS-866 SIG et télédétection

Les composantes d’un SIG
Concepts
• Les systèmes de gestion de base de données (SGDB) et de données localisées (SGDL) sont parfois suffisant pour mettre en place un système d'information du territoire (SIT). Par contre un SIG doit nécessairement comprendre des fonctions d’analyse complémentaire.

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Les composantes d’un SIG
Concepts
• Fonctions d’analyse complémentaire • Traitement et analyse d’images de télédétection.
• Analyse spatiale (locale), filtrage, orientation, pentes, patrons, textures, rehaussement …

• Analyse statistiques des données
• Univariée, bivariée et multivariée ; paramétrique et non paramétrique • Synthèse des données thématiques, relations mathématiques fonctionnelles
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Les composantes d’un SIG
Concepts
• Fonctions d’analyse complémentaire • Analyse spatiale
• Dérivation de règles expliquant la distribution géographique des faits • Caractérisation de l’espace • Généralisation des données localisées • Modèles de distribution géographique • Techniques d’auto-corrélation spatiale, d’interpolation numérique

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Les composantes d’un SIG
Concepts
• Fonctions d’analyse complémentaire • Modèles et simulation
• Modélisation et simulation des processus et de leur comportement spatial • Rarement intégrés dans le SIG car trop variés et trop spécifiques • Le SIG doit être « ouvert »
– Soit permettre d’intégrer ses propres modèles – Soit permettre de transiter les données (exporter et importer) pour ensuite faire l’analyse spatiale

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Les types de décision
Concepts
• Pour solutionner un problème ou régler un litige, deux ingrédients sont requis: • Des faits
• Connus, universellement admis • Inconnus ou contestés

• Des valeurs, des principes ou des croyances
• Partagés par tous les intervenants • Contestés

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Les types de décision
Admises

Légale
Désaccord sur les faits Accord sur les valeurs

Technique
Accord sur les faits Accord sur les valeurs

Concepts

Valeurs

Vérifier Culturelle
Désaccord sur les faits Désaccord sur les valeurs

Résoudre Politique
Accord sur les faits Désaccord sur les valeurs

Contestées Contestés

Négocier
Faits

Persuader
Admis

Adapté de Berry (1993)
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Représentation de l’espace géométrique • Le mode d’encodage varie d’un logiciel à l’autre • Les modes de représentation sont matriciel (rastré, maillé) ou vectoriel
• La qualité des résultats, la précision de la localisation et la nature des traitements possibles varient aussi selon le mode de représentation

Concepts

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Représentation de l’espace géométrique • En y regardant de plus près, on discerne de plus en plus de détails, et ceci presque sans limite d’échelle • Représenter le territoire de façon très précise nécessiterait une base de données infiniment grande • Les données sont donc réduites à une quantité finie et manipulable

Concepts

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Réduction des données • Les variations géographique sont représentées par des éléments discrets ou des objets pouvant être traités par des moyens informatiques • Cette « conversion » se fait selon certaines lignes directrices

Concepts

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le mode matriciel • Divise l’ensemble du territoire en une grille régulière de cellules (pixel)
• Image formée de lignes et de colonnes

Concepts

• L’espace continu est donc partitionné en unités indépendantes qui ne contiennent qu’un seule valeur • Une image par thématique, donc beaucoup d’espace mémoire

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

Formats matriciel

Concepts

Source : Thériault 1996
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le mode vectoriel • Utile les concepts géométriques de points, de lignes, de polygones et de polyèdres (objets 3D) • Ne remplis pas nécessairement tout l’espace • Se concentre sur où il y a quelques chose • Discontinuité intrinsèque
© LANDRY 2005

Concepts

SYS-866 SIG et télédétection

Formats vectoriel

Concepts

Source : Thériault 1996
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Modes matriciel vs vectoriel • Conceptuellement, le matriciel est plus simple • Analytiquement, le vectoriel est plus puissant • Le vectoriel permet de conserver précisément la localisation des objets • Partition fine de l’espace vs coordonnées réelles
© LANDRY 2005

Concepts

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le matriciel simple (rastré) • Le format le plus élémentaire • Chaque cellule est codée avec une valeur numérique ou nominale (catégories) représentant le type dominant pour cet espace • Principale contrainte
• Taille fixe des cellules
– Trop petites = trop d’espace mémoire – Trop grandes = perte d’information – Trop grandes = masquage des particularités
© LANDRY 2005

Concepts

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le matriciel simple (rastré)

Concepts

Source : Martin 1996
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le matriciel séquentiel (run-length) • Plus efficace lorsque plusieurs cellules voisines partagent la même valeur • Résultat de l’auto corrélation spatiale • Moins d’espace mémoire que le rastré

Concepts

© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le matriciel séquentiel (run-length)

Concepts

Source : Martin 1996
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le matriciel arborescent (quad-tree) • Subdivision « hiérarchique » du territoire
• arbre quaternaire ou tétrarbre (3D)

Concepts

• Sépare en 4 sections et conserve les quadrants uniformes • Itérations jusqu’à l’obtention d’uniformité complète ?
• Limité par la précision spatiale recherché

• Stockage définitivement plus compact
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le matriciel arborescent (quad-tree)

Concepts

Source : Martin 1996
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Les formats matriciels

Concepts

Source : Martin 1996
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Attributs en mode matriciel

Concepts

Source : Dao 2002
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le mode vectoriel • Ensemble d’objets dotés de caractéristiques géométriques et thématiques • Trois types d’objets
• Le point (sans dimension) • La ligne
– Une ligne sinueuse est représentée par une série de lignes droites

Concepts

• La zone (surface)
– Peut être représentée par l’ensemble des points la formant ou par un chaînage de segments
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le mode vectoriel

Concepts

Source : Dao 2002
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le mode vectoriel

Concepts
Source : Thériault 1996
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique

Source : Thériault 1996
© LANDRY 2005

Concepts

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique

Source : Thériault 1996
© LANDRY 2005

Concepts

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Le mode vectoriel (format IDRISI)

Concepts

Source : Dao 2002
© LANDRY 2005

SYS-866 SIG et télédétection

La représentation informatique
• Modes matriciel vs vectoriel

Concepts

Source : Dao 2002
© LANDRY 2005

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful

Master Your Semester with Scribd & The New York Times

Special offer for students: Only $4.99/month.

Master Your Semester with a Special Offer from Scribd & The New York Times

Cancel anytime.