1

Sécurité et santé
dans les ports
2
Plan
Le port: définition
Responsabilités de SST
Les principaux risques dans le port
Le service de santé au travail
Les premiers secours
Installations pour le personnel
Plan de sécurité portuaire
3
Le port est l’ensemble des espaces terrestres, eaux maritimes ou
fluviales, des infrastructures et des superstructures réunissant les
conditions physiques et d’organisation permettant l’accueil des navires pour
qu’ils:
 s’y abritent ,
 s’y accostent et
 y effectuent des opérations d’embarquement et de débarquement des
marchandises ou des passagers,
 s’y approvisionnent ou
 y effectuent des réparations.
Le port peut être de pêche, de commerce, de plaisance ou de plusieurs de
ces activités à la fois.
Le port fait partie du domaine public.
Le Port : Définition
4
Le port est constitué de :
 L’enceinte portuaire: zone terrestre clôturée destinée aux opérations
d’embarquement, de débarquement et l’entreposage des marchandises et
les opérations d’embarquement : débarquement des passagers.
 La rade : zone maritime(pilotage et mouillage)
 Le chenal d’accès: l’espace maritime réservé aux opérations d’entrée et
de sortie du port.
 Les infrastructures portuaires: aménagées pour l’accueil des navires
(ouvrages de protection : digues et jetées; ouvrages d’accostage :quais et
appontements; bassins, terres pleines)
 Les superstructures portuaires: installations affectées aux services des
navires , des marchandises et des passagers
Le port : définition (2)
5
Les ports marocains impliquent des acteurs multiples à la
fois publics et privés;

La sécurité dans les ports est l’affaire de toute personne
concernée directement ou indirectement par les travaux
effectués dans les ports,

Sécurité et Santé au port
Responsabilités
6


La responsabilité de la SST dans le port
 Chaque employeur
 Le personnel d’encadrement
 Les travailleurs
 Les passagers et visiteurs
Coordination ++++++
7
la loi 15-02 relative aux ports :
L’agence a pour mission:
 d’assurer le développement, la maintenance et la modernisation des ports
pour traiter, dans les meilleures conditions de gestion, de coût, de délai et
de sécurité, les navires et les marchandises transitant par les ports
 ……..
 de veiller au respect des règles de sécurité, d’exploitation et de gestion
portuaires prévues par la législation et la réglementation en vigueur. (art 33).

1-L’Agence Nationale des Ports
Les employeurs
8
1- Plan d’aménagement interne de chaque port: organisant les
affectations des zones portuaires selon les activités: pêche, commerce,
plaisance(art 6).
2- règlement d’exploitation pour chaque port fixant les conditions et
mesures d’exercice des activités portuaires. Il fixe notamment:
•Les mesures nécessaires à l’application des dispositions législatives
et réglementaires relatives à la sécurité, à la santé , à la sûreté et à la
protection de l’environnement au sein du port (art 7).
3- Contrats de concession signés avec les concessionnaires:
Exigences des conditions de sécurité et sureté .
4- autorisations d’exploitation d’activité portuaire: Exigences sécurité
dans les cahiers de charges
ANP: outils
Les employeurs
9
Chaque employeur portuaire est responsable de la préservation de la santé
et de la sécurité de ses travailleurs(employeurs titulaires d’autorisation
d’exploitation , de concession…)

Chaque employeur doit :
• veiller à ce que tous les travailleurs soient instruits des dangers inhérents à leurs
emplois respectifs et des précautions à prendre;
• Veiller à ce que les conditions de travail soient sûres et salubres et s’assurer que
les travailleurs respectent les consignes de sécurité;
• coopérer avec l’autorité compétente afin de maintenir la sécurité des postes de
travail, des installations et du matériel.
2-Employeurs portuaires
Les employeurs
10
Doivent assurer la sécurité et la santé de toute personne pouvant être concernée
par leurs activités. Ils devraient veiller en particulier:
• à ce que toute la main-d’œuvre qu’ils emploient ou fournissent soit correctement
formée et compétente pour effectuer le travail qui lui est demandé dans la zone
portuaire;
• à ce que toutes ces personnes soient informées des risques propres à la zone
portuaire dans laquelle elles doivent travailler, des dangers que comporte ce travail
et des précautions à prendre .
• à ce que toutes ces personnes soient convenablement encadrées;
• à ce que toutes les installations et tous les équipements qu’ils fournissent ou
utilisent soient solidement construits et correctement entretenus;
• à fournir toute information nécessaire aux autres personnes pouvant être
concernées par leurs activités;
• à coopérer avec les autorités portuaires, les autres employeurs et les organismes
concernés.
3- Les pourvoyeurs de main-d’œuvre ou prestataires de services
Les employeurs
11
• Il est impératif qu’il soit pleinement conscient de la nécessité de
travailler efficacement et en toute sécurité.
• doit attirer l’attention des travailleurs sur les dangers et les risques
inhérents aux travaux qu’ils doivent effectuer et sur la nécessité de suivre les
consignes de sécurité;
• Doit veiller à ce que les travailleurs reçoivent et utilisent les vêtements et
l’équipement de protection prévus,
• doit réagir à tout défaut d’installation ou de procédure ou à tout autre type
de risque dès qu’il le constate ou en est informé.
Personnel d’encadrement
12
Les passagers et les membres du public en général qui
pourraient se trouver dans la zone portuaire devraient:
•être tenus à l’écart des opérations dangereuses et informés
de la conduite à tenir par des signaux, des instructions
verbales et autres,
•devraient respecter ces instructions.
Passagers et autres personnes
13
La sécurité est aussi le fait de tous les travailleurs portuaires, qui devraient:
• s’informer des risques inhérents à leur travail
• prendre connaissance de toutes les consignes concernant la sécurité et la
santé dans leur travail
• se conformer strictement et en permanence à toutes les règles et
consignes de sécurité;
• utiliser correctement toutes les protections, dispositifs de sécurité qui leur
sont fournis pour assurer leur propre protection et celle d’autrui;
• éviter toute imprudence ou négligence risquant d’entraîner des accidents
ou des atteintes à la santé;
• avertir le plus rapidement possible leur supérieur hiérarchique de toute
opération ou équipement qu’ils jugent défectueux ou dangereux.
Travailleurs portuaires
14

Une installation portuaire présente des risques particuliers qui
sont liés à :
• son environnement (proximité du milieu marin, étalement
géographique)
• ses activités.


Les principaux risques sur le port
15
Proximité de l’eau


Chute à l’eau
Noyade

Grues portuaires

Accident de la circulation
Chute d’objet

Stockages

Ecrasement / Eboulement
Incendie

Réseaux électriques

Electrisation
Electrocution
Obstacles au sol Chute de plain-pied
Travaux en hauteur

Chute de hauteur
Circulation Accident de la route
Matières inflammables Incendie
explosion
Principaux dangers pour la sécurité sur les ports
16
• le bruit,
• les vibrations,
• L’inhalation des gaz d’échappement,
• la fatigue,
• l’exposition à des substances dangereuses .
• L’ergonomie, La manutention et les postures
contraignantes

n
Les principaux dangers pour la santé
17
•Les moteurs et l’équipement de transmission installés sur les appareils de
levage et les véhicules peuvent être bruyants;
•les niveaux de bruit devraient être périodiquement évalués et les sources de
bruit identifiées.
•Le respect des valeurs limites de l’émission sonore devrait être spécifié lors
de la commande de nouveaux équipements. Ces niveaux devraient être
aussi bas que possible.
•Le travail dans des zones bruyantes devrait être évité ou réduit au strict
minimum.
•Une protection auditive adaptée devrait être fournie et portée si nécessaire.
• contrôler périodiquement l’acuité auditive des travailleurs portuaires.
1- Bruit
18
Les vibrations des mains, des bras et du corps entier engendrées par les
outils à main et les machines actionnées mécaniquement peuvent affecter
la santé.
L’intensité des vibrations devrait être mesurée et maintenue au-dessous
des valeurs limites d’exposition sur huit heures.
L’évaluation des risques dus aux vibrations devrait comporter des mesures
sur chaque élément de l’équipement du terminal et aboutir à un plan de
réduction de vibration.
2- Vibrations
19
Les gaz d’échappement émis par les engins et véhicules
peuvent présenter des risques pour la santé des travailleurs
portuaires liés:
• au monoxyde de carbone
•au dioxyde de carbone
•aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP);
• aux oxydes d’azote;
• aux oxydes de soufre;
•aux aldéhydes;
•aux matières particulaires, comme la
Gaz d’échappement
20
Les mesures de prévention comprennent:
• l’entretien régulier de tous les véhicules .
• la ventilation naturelle ou mécanique des locaux dans lesquels des
véhicules sont en service,
• l’arrêt du moteur des véhicules qui stationnent pendant de longues
périodes;
• Réduire si nécessaire, le nombre de moteurs autorisés à tourner en
même temps;
•l’utilisation de véhicules fonctionnant à l’énergie électrique, au GPL ou au
gaz naturel liquéfié
Gaz d’échappement
21
La fatigue peut affecter la santé, la sécurité et le rendement au travail.
Des pauses régulières devraient être incorporées aux périodes de
travail.
Les postes ou périodes de travail excessivement longs devraient être
évités.
S’il est nécessaire de travailler pendant une longue durée, il est
essentiel qu’une période de repos suffisante soit prise avant le début de
la période de travail suivante, particulièrement de nuit.
Fatigue
22
Marchandises dangereuses
Source d’information sur la nature et la toxicité de la matière : les
étiquettes, les plaques-étiquettes ou la documentation correspondante
(FDS).
1-Risque d’inhalation de poussière: (marchandise en vrac):
poussières toxique, sensibilisante, cancérigène(amiante…),
infectieuse…
Les mesures permettant de réduire les émissions de poussière sont
notamment les suivantes:
• utilisation d’outils appropriés( bennes preneuses, trémies, transporteurs ..)
• confinement des points de transfert et de déchargement;
• encoffrage de la cabine des opérateurs;
• ventilation par aspiration locale;
• suppression des émissions de poussière par couverture ou humidification.
23
2- Risque d’infection par les moisissures par les Marchandises moisies
3- Risque de zoonose: transmises par Les peaux, la laine et les os (ex:
infection charbonneuse).
4- Risque de piqures et de morsures par des insectes, des serpents et
d’autres animaux apportés avec certaines cargaisons .
5- Les matières radioactives devraient être confinées par un
conditionnement adapté au risque. Les cargaisons de ce type qui sont
correctement conditionnées peuvent être manutentionnées en toute
sécurité par les travailleurs…
Marchandises dangereuses
24
La conception, la construction et l’entretien des lieux, des systèmes et des
équipements de travail devraient satisfaire aux principes de l’ergonomie.
Une mauvaise conception de la cabine d’un opérateur ou une mauvaise
posture peuvent être nuisibles à la santé;
Les éléments suivants sont à prendre en considération:
• l’agencement et le positionnement de la cabine;
•l’atmosphère à l’intérieur de la cabine;
•l’éclairage (naturel ou artificiel);
•l’obstruction possible du champ visuel depuis l’intérieur de la cabine;
•le bruit;
•l’intelligibilité des signaux vocaux;
•la position des écrans d’affichage et autres moyens de communication;
•la position des commandes manuelles et des pédales; la position et la
conception du siège de l’opérateur;
.
6- L’ergonomie, La manutention et les postures contraignantes
25
Les travailleurs portuaires devraient être recrutés en fonction des tâches à
accomplir dans la zone portuaire
Activités:
 Visites médicales:
L’aptitude médicale est obligatoire à l’embauche.
 Un programme de contrôle médical permet de surveiller l’état de santé
des travailleurs.
 surveillance des lieux et des conditions de travail du point de vue de la
santé ..
 administration des premiers soins et du traitement d’urgence;
 promotion de l’éducation sanitaire parmi les travailleurs portuaires;
Participation à des formations: secouristes; hygiène, etc.
 coopération avec l’autorité compétente pour la détection, la mesure et
l’évaluation des facteurs chimiques, physiques ou biologiques susceptibles
de présenter un risque pour la santé.
Services de santé au travail
26
Les premiers secours.
•D’une manière générale, sauf en cas d’urgence, les premiers secours en
cas d’accident ou de malaise ne devraient être administrés que par un
médecin, un infirmier ou une personne ayant suivi une formation aux
premiers secours .
•Les postes de premiers secours doivent être équipés et contrôlés
régulièrement.
•Lorsque les travailleurs portuaires sont exposés à un contact avec des
substances corrosives, un matériel de premiers secours approprié est mis
à leur disposition (tel que dispositif pour lavage oculaires, douches
d’urgence) .
• des avis indiquant la marche à suivre pour les premiers secours
devraient être affichés.
27
devraient être aménagées pour le bien-être du personnel; elles devraient
être accessibles en tout temps aux travailleurs portuaires sur leur lieu de
travail .
Ce sont Les toilettes, vestiaires, réfectoires, cantines, destinés à l’usage du
personnel devraient:

Installations pour le personnel
28
Toilettes:
Des toilettes convenables et en nombre suffisant devraient être mises à la
disposition de tous les travailleurs portuaires.
Le nombre de toilettes à installer devrait être fonction du nombre maximal
de personnes appelées à travailler dans une zone.
En règle générale, il devrait y avoir une toilette pour chaque poste
d’amarrage ou au moins tous les deux postes d’amarrage. Chacune devrait
comporter un w.-c. pour 25 ou 30 travailleurs. Cela peut représenter deux
w.-c. par poste d’amarrage, ou quatre si la toilette est partagée par deux
postes d’amarrage. Chaque w.-c. devrait être complété par un nombre
suffisant d’urinoirs.
29
Lavabos avec du savon et des moyens de se sécher les mains dans chaque
toilette ou dans un local adjacent.
Douches: Lorsque le travail et salissant , il devrait y avoir au moins une
douche pour six travailleurs régulièrement employés et qui cessent leur
travail en même temps.
Chaque douche devrait avoir de l’eau chaude et froide ou tiède.
Les douches devraient être installées dans des cabines individuelles dont
l’entrée est convenablement masquée.
Des crochets ou d’autres systèmes pour suspendre les vêtements et les
serviettes devraient être installés pour les usagers des douches.
Vestiaires: Des vestiaires appropriés et en quantité suffisante devraient être
mis à la disposition de tous les travailleurs portuaires.
Les vestiaires devraient être pourvus d’armoires individuelles fermant à clé,
convenablement aérées; d’installations pour ranger séparément vêtements
de travail et vêtements de ville; de bancs ou d’autres sièges appropriés.

30
Eau potable:
Des points d’eau potable en nombre suffisant devraient être
installés. Ces points d’eau devraient être protégés des
souillures et des dégâts et clairement identifiés.
L’emploi de gobelets collectifs devrait être interdit.
Là où l’adduction d’eau potable n’est pas possible, l’eau
potable devrait être fournie dans des bouteilles hermétiques ou
des conteneurs fermés appropriés portant clairement la
mention «eau potable».
31
Réfectoires et cantines
Le sol constitué ou revêtu de matériaux imperméables et facile à nettoyer.
Les réfectoires et cantines devraient être pourvus:
• de tables avec des surfaces imperméables et faciles à nettoyer
• de chaises ou autres sièges appropriés munis de dossiers
• d’espaces fumeurs et non-fumeurs;
• d’installations pour réchauffer les repas et faire bouillir de l’eau;
• d’eau potable;
• de poubelles couvertes pour recueillir les déchets alimentaires et les
détritus. Ces poubelles devraient être vidées après chaque repas, puis
soigneusement nettoyées et désinfectées;
Des toilettes et des lavabos, avec du savon et des moyens de se sécher
les mains, devraient être installés dans chaque réfectoire ou cantine ou
juste à côté.
32
Installations à risques majeurs Certains ports peuvent présenter des
risques majeurs en raison du stockage ou de la manutention de quantités
importantes de substances dangereuses, ou du fait qu’ils sont situés à
proximité d’installations présentant ce type de risques.
•Il faudrait se préparer aux situations d’urgence et aux sinistres,
•Un plan de sécurité doit être établi, testé, et mis à jour régulièrement.
•Il devraient couvrir tous les sinistres prévisibles, depuis les incidents
mineurs jusqu’aux plus graves. Ils doivent permettre d’intensifier la réaction
à mesure qu’un incident s’aggrave.
Plan de sécurité portuaire
33
Déversement de cargaisons
Chutes dans l’eau
Défaillance des services essentiels, tels que l’électricité ou les
communications
Mauvais temps et autres dangers naturels vents violents et tempêtes,
inondations dues aux marées, aux crues de cours d’eau, ou à des pluies
torrentielles; neige et gel; températures extrêmes; tremblements de terre;
éruptions volcaniques.
Exemple de sinistres à prendre en charge dans le plan de
sécurité
34
Plan de sécurité portuaire:
Les plans devraient être harmonisés avec les plans de la protection civile,
ceux des localités avoisinantes et ceux d’autres entreprises, notamment les
installations industrielles situés dans des zones portuaires.
Les objectifs sont les suivants:
• contenir et maîtriser les sinistres;
• protéger les personnes se trouvant dans le port et dans les zones
avoisinantes;
• atténuer les effets d’un sinistre et réduire le plus possible les
dommages aux biens et à l’environnement.
Le plan devrait être adapté aux caractéristiques du port: position
géographique; cargaisons; nombre de personnes employées; présence
éventuelle de passagers ou autres visiteurs; proximité d’écoles, d’hôpitaux
et d’habitations en dehors des limites du port.
35

Plan de sécurité portuaire:
Ses grands axes devraient être les suivants:
• désignation des personnes chargées de diriger les opérations;
• mise en place d’un centre opérationnel;
• dispositif d’évaluation de la situation;
• lancement d’actions correctives;
• suivi de l’évolution de la situation.
Exercice: Le plan de sécurité portuaire devrait être communiqué à tous
ceux qui sont concernés par son contenu et sa mise en œuvre en cas
d’urgence. Les plans devraient également faire l’objet d’exercices. Si un
incident se produit, la mise en application d’un plan en situation réelle
permet de mettre à l’épreuve ses éléments importants. En l’absence
d’incident, il est recommandé que le plan ou qu’une partie de celui-ci fasse
régulièrement l’objet d’exercices de simulation

Related Interests